Vous êtes sur la page 1sur 44

TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

UNIVERSITE DE FIANARANTSOA

FACULTE DE DROIT, D’ECONOMIE, DE


GESTION ET DES SCIENCES SOCIALES
DE DEVELOPPEMENT

DEPARTEMENT SOCIOLOGIE

MINI MEMOIRE DE LICENCE EN SOCIOLOGIE


OPTION ENVIRONNEMENT

ETUDE DE LA DEFORESTATION ET DE LA
DEGRADATION
CAS DE LA COMMUNE RURALE
IALANANINDRO

PRESENTE PAR :
RAMBELO Olivier Patrick

N° 0293 SSD3

Année Universitaire : 2007-2008

ENCADREUR :
MONSIEUR RAKOTO Edouard Noëlson

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

REMERCIEMENT

Nous exprimons notre reconnaissance à Madame le Chef de département des


Sciences Sociales de développement qui a bien voulu nous accorder la permission de
faire notre enquête. Nous remercions le Professeur de Sociologie de l’environnement
RAKOTO Edouard Noëlson de nous avoir transmis les connaissances requises sue
l’environnement, de nous avoir donné des idées et des méthodes afin de réunir et de
produire ce mini mémoire de Licence

Nous adressons aussi le remerciement au Maire de la Commune d’Ialananindro


et ses collaborateurs qui nous ont chaleureusement accueillis, et qui nous ont donné les
informations la concernant, ainsi que tous les villageois de la Commune Ialananindro.

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

TABLE DES MATIERES

REMERCIEMENT ............................................................................................................................. 3
LISTE DES ACRONYMES ................................................................................................................ 6
RESUME ............................................................................................................................................. 7
INTRODUCTION ............................................................................................................................... 8
PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE SITE D’ETUDE ...........................9
CHAPITRE PREMIER : ETUDE DESCRIPTIVE ........................................................................ 10
A. LOCALISATION GEOGRAPHIQUE........................................................................................... 10
B. MILIEU PHYSIQUE ....................................................................................................................... 12
1. Relief et climat............................................................................................................................................... 12
2. Les types du sol ............................................................................................................................................. 12
3. L’occupation du Sol....................................................................................................................................... 12
4. L’Hydrographie (fleuve, rivière, cours d’eau) ............................................................................................. 13
C. MILIEU BIOLOGIQUE.................................................................................................................. 13
1. Les écosystèmes ............................................................................................................................................ 13
2. La flore .......................................................................................................................................................... 13
3. La faune ......................................................................................................................................................... 14
D. MILIEU HUMAIN ........................................................................................................................... 15
1. Situation démographique ............................................................................................................................... 15
2. La santé .......................................................................................................................................................... 16
3. L’éducation et l’enseignement Les principales activités socio-économiques de substance de la population 17
4. Les principales activités socio économique de subsistance de la population................................................. 18
4. Les activités anthropiques de la population, action de l’homme sur la forêt, eau, ressources naturelles ....... 27
5. Organisme étatique et non étatique intervenant sur les sites en matière de l’environnement. ....................... 27
6. Les valeurs des cultures ou normes encore vécu par la population et leur rapport avec l’environnement .... 28
CHAPITRE II : LES ASPECTS DE LA DEGRADATION DE L’ENVIRONNEMENT SOIT AU
CONTENU DU PROGRAMME DE L4EDUCATION ENVIRONNEMENTALE. ...................... 29
A. CAUSE ; ............................................................................................................................................ 29
B. CONSEQUENCES ........................................................................................................................... 29
CHAPITRE III : METHODOLOGIE.............................................................................................. 30
DEUXIEME PARTIE :PRESENTATION DES RESULTATS ..................................... 32
TROISIEME PARTIE : PROPOSITION DESOLUTION OU DE SUGGESTION
ET RECOMMANDATION PERSONNELLE RELATIFS AUX PERSONNELS .. 39
ANNEXE ........................................................................................................................................... 41
CONCLUSION .................................................................................................................................. 45
BIBLIOGRAPHIE ............................................................................................................................ 46
5

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

LISTE DES ACRONYMES

PSDR

SRI

SRA

PNUD

CSB II

EPP

ZAP

CEG

EPFJKM

VOZAMA

FLM

ND

FA

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

RESUME

Vivre dans un environnement sain, c’est comme vivre dans un paradis.


Pourtant, avoir un environnement sain, c’est presque impossible dans notre époque pour
diverses raisons ne serait-ce que la pollution des usines (gaz), les nouvelles technologies,
et surtout les déforestations et la dégradation. Comme le cas de Madagascar, presque
toute l’Île devient « rouge ». C’est pourquoi l’étude de l’environnement est très importante
sur le plan national qu’international. Ici, nous avons eu l’occasion d’étudier le cas de
l’environnement de la Commune d’Ialananindro, dans la Région Haute Matsiatra, que
nous allons voir ci-dessous.

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

INTRODUCTION

Jadis appelé Île verte, Madagascar était un pays où le Monde convoitait. C’était
un pays où l’on trouve presque toutes les richesses surtout en matière écologique (Les
Eaux, les reptiles, les mammifères, et surtout les forêts….). Evolué avec le temps, les
hommes ne cessent de s’accroître. Ils ont besoin de toute chose pour leurs vies comme
les habitats, les habits, les vivres, et c’est là que le problème arrive car les hommes
cherchent toujours les moyens d’avoir ce qu’ils veulent pour vivre. Les richesses
malgaches en matière environnementale courent rapidement vers la disparition et ce qui
est dangereux, c’est que cela existe dans toutes les Régions et même dans la Région de
la Haute Matsiatra. Des districts sont en train de se dégrader. Le District de Lalangina,
plus précisément la Commune d’Ialananindro, qui est la base de notre étude est aussi
victime de cette tragédie. C’est la dégradation dans cette Commune qui m’a amené à
étudier les problèmes, causes et conséquences de cette dégradation. C’est pourquoi j’ai
choisi le thème « Etude de la déforestation et de la dégradation, cas de la Commune
Rurale d’Ialananindro ».Cela nécessite une étude profonde comme l’interview, utilisation
d’un appareil photo. La descente sur terrain nous donne un éclaircissement sur ce thème
que nous allons développer. Successivement, nous allons voir la présentation du site qui
est la première partie, a présentation des résultats et enfin la proposition de solution ou de
suggestion, et recommandation personnelle.

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

PREMIERE PARTIE

PRESENTATION DE SITE D’ETUDE

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

CHAPITRE PREMIER

ETUDE DESCRIPTIVE

A. LOCALISATION GEOGRAPHIQUE

Distance par rapport au chef lieu de Fivondronana de Fianarantsoa II avec


l’orientation respective : 7 kilomètre de Fianarantsoa ville vers le Nord ;

- Superficie : 2700 hectares

- Commune limitrophes : Au Nord Ivoamba.

- Au Sud Andrainjato Nord ;

- A l’Est Taindambo ;

- A l’Ouest Fianarantsoa I ;

- Au Nord Ouest Ambalakely.

- Nombre de Fokontany : 4

- Noms des Fokontany :

Sendrinalina (chef lieu de la commune);

Antsiobe (1.6 km vers l’Est) ;

Ampasakambana (2.5 km vers le Nord Ouest);

10

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Tetezambato (2.4 km vers l’Est

Délimitation administrative

C’est une Commune Rurale qui se structure comme suit :

Entités ou Composition Nombres


services
Conseil communal Président ; un vice 8
président, un rapporteur,
quatre Conseillers.
Comités exécutifs Un Maire et un Adjoint 2
Délégué Délégué pour les CR 1
d’Arrondissement Taindambo, Ialananindro
PCLS (Fokontany) Chef quartier et adjoint 8
Service technique
Enseignement Instituteurs (privés et 41
publics)
Santé 0
Agriculture 0
Autres structures Autorités communales et 28
oeuvrant dans le locales, fonctionnaires,
cadre du ONG, Agriculteurs…
développement de
la Commune :
SCD

11

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

B. MILIEU PHYSIQUE

1. Relief et climat

Relief

Il est constituée par de collines, des montagnes entre occupées des vallées ou
plus ou moins larges suivant les endroits. Presque le 75% de la surface e la Commune
sont occupés par des collines et des montagnes. La montagne de Tsietena assure
l’alimentation en eau de la plus grande région de la Commune (sommet : Attitude 1200m)
à cause de ses nombreuses sources

Climat

Le climat est adouci par l’altitude ; les saisons sont bien marquées :

La saison pluvieuse : chaude et humide qui dure 6 mois : d’octobre en avril.


Les précipitations sont très abondants surtouts au mois de décembre, janvier et février

La saison sèche et fraîche : au mois de mai au septembre. Les précipitations


se présentent sous forme de crachin

2. Les types du sol

La domination du sol argileux est très marquée dans le bas fond, et le sol
ferralitique rouge se présente sur le bassin versant. Mais on note que ces types de sols
sont des sols pauvres en général, et ils ont besoins d’amendement et d’engrais.

3. L’occupation du Sol

Rivière : 277.5 hectares

Prairie : Terre cultivée 128.25 hectares

Forêt : 2 hectares

Reboisement : 550 hectares

Kijana : 1410 hectares

12

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
4. L’Hydrographie (fleuve, rivière, cours d’eau) Le fleuve de
Mahatsiatra délimite la Commune sur la partie

Nord avec des cours d’eau affluents : Tsiandanitra et Andriamena. C’est un


fleuve permanent mais il provoque des inondations au moment des plies, pendant la
saison pluvieuse.

C. MILIEU BIOLOGIQUE

1. Les écosystèmes

Appartenant au type de forêt dense sèche sur sols arénacés (sableux), la forêt
de Ialananindro présente des variantes stationnelles. On peut distinguer deux types de
site écologique. Pour ce type de forêt selon la situation topographique, le type de sol, la
composition floristique, la stratification des espèces végétales. Ces stations présentent
des deux formes d’écosystème de ce milieu : l’écosystème de station sèche et celui de
station humide

2. La flore

Classification des forêts

Localité Classement Type de forêt Superficie Utilisation Propriétai


re
Dans toute la FA Forêt Eucalyptus 550 Carbonisation
Commune, surtout sur artificielle Hectares Bois de chauffe
la plus grande partie Bois vert
du versant de la
montagne de
Tsietena, du terroir de
Lamborano et du
terroir
d’Ampasakambana
Dans toute la Savane Aristida 1410 Zone de Privée
Commune herbeuse Hectares pâturage terrain
de culture

13

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Production forestière

Espèces Type de forêt Partie exploitée Utilisation


Eucalyptus Boisement Tronc Bois de chauffe,
Carbonisation, clôture (bois vert)

Pépinière

Il n’y a aucune pépinière dans la Commune. Le boisement d’eucalyptus se


dissémine naturellement ou rarement les villageois transplantent les sauvageons.

Reboisement

Organisme Espèces Surfaces à Surface Utilisation du Localisation


reboiser reboisée bois
Régiments Eucalyptus - 50 Construction Nanohazana
militaire (vers hectares carbonisation, bois
1970 de chauffe.

Autre potentialités : Site historique d’Ialananindro. Le sommet de cette


montagne était la résidence2 du Roi d’Ilalangina à cette époque.

3. La faune

Ialananindro possède des mains animaux domestiques : les porcs les volailles
(poules, canard. . . . .) les chiens les chats et surtout les bœufs. Il y a aussi des animaux
carnivores comme les chats sauvages, les hiboux, l’émerillon (hitsikitsika) ;
Spécifiquement les corbeaux les pintades les perdrix les rongeurs sont nombreux ;Cette
Communes possède quelques reptiles : les lézard, vipères et autres serpents. Des
animaux aquatiques existent aussi comme le Tilappia, la carpe, l’anguille, le crabe,
l’homard, grenouille. Des oiseaux insectivores existent aussi surtout dans les rizières
comme le héron (noir et blanc), le martin pêcheur (vintsy). On y trouve aussi des insectes

14

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
telles que les fourmis, lamente, le criquet, la libellule, la mouche, la cigale et des insectes
dangereux comme le scorpion et le scolopendre et l’araignée ;

L’apiculture et l’aquaculture sont très développées pour cette Commune. Les


paysans élèvent l’abeille et le carpe royales.

D. MILIEU HUMAIN

1. Situation démographique

Nombre d’habitants : 8006

Densité de la population : 206.66 hab./km² ( nombre total de la population


8006 ; surface de la Commune : 27km²

Taille moyenne des ménages : 7.06

Répartition de la population par Fokontany, sexe, classe d’âge.

0-5 ans 6-10 ans 11-17 ans 18-60 ans 60 ans et + TOTAL
H F H F H F H F H F H F
FOKONTANY
Antsiobe 161 177 158 239 283 352 381 59 41 869 1069 116
5
Ampasa- 165 193 210 239 125 152 286 307 34 42 840 923
kambana
Ankijana/ 170 173 168 185 138 174 319 382 46 48 941 106
tetezambato
2
Sendrinalina 98 95 75 73 84 94 193 207 31 30 581 599

TOTAL 534 628 521 570 596 723 1070 1187 130 189 3695 4321

15

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Etat civil

Année 2003 2004 2005 2006 2007


Nombre d’habitants 5580 6050 6800 7050 8006
Naissance 99 124 129 ND 66
Décès 34 20 18 ND 15
Taux de naissance 1.92 2.37 2.42 ND 1.18
Taux de mortalité 0.66 0.38 0.33 ND 0.26
Taux de croissance 1.26 1.98 2.8 ND 0.91

2. La santé

Il n’y a ni CSB2, ni dispensaire privée au sein de la Commune. La population


fréquente les scb2 d’Ivoamba, deTaindambo, et de Fianarantsoa (surtout d’Ankofafa) et
aussi le dispensaire de Sevaina de la Commune Taindambo.

A titre indicatif, voici le nombre de fréquentation des services de santé de la


population de la Commune pur les deux dispensaire.

CSB2 Ankofafa :

Année Consultation externe Vaccination Accouchement Planification


Familiale
2003 158 69 - 53
2004janvier- juin 95 44 - 32

-CSB2 Ambalakely

-Année 2007 : consultation externe 1056

-Année 2007 : Accouchement 33

-Janvier juin : planification familiale : 12

-(Source : csb2 Ambalakely 2007

16

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
-Taux de fréquentation de services de santé : 95%

-Taux de vaccination enfantine : 100%

-Pharmacie privée : néant

-Dépôt de médicaments : néant

-Principales maladies courantes : Diarrhée, paludisme.

3. L’éducation et l’enseignement Les principales activités socio-


économiques de substance de la population

-Population d’âge scolaire (6 à 7 ans : 372

-Taux de scolarisation (pour les enfants de 6 à 7 ans) :99% (source : ZAP


Ialananindro)

-Taux d’alphabétisation des adultes : 80% dont 45% femme et 35% hommes

FKT EPP CEG CONF AUTRES ELEVES TOTAL SCOLARI Taux net de
SABLE scolarisation
G F
(%)
Antsiobe 2 288 268 556 773 74.38
Ampasa 1 2 199 170 369 476 81.51
kambana
Ankijana/ 1 1 255 262 517 585 88.37
tetezambato
Sendrinalina 1 1 91 94 185 246 82.92
Hors 76
Commune
TOTAL 833 794 1703 2080 81.79

Fokontany Antsiobe: E.P.P Antsioba, EPP Lambirano

Fokontany Ampasakambana: EPP Ampasakambana; EPP Sahanovy, VOZAMA

17

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Fokontany Tetezam-bato: EPP Ankijana, EP FJKM

Fokontany Sendrinalina : EPP Sendrinalina, VOZAMA

Beaucoup des enfants de la Commune étudient à Fianarantsoa (environ 30


élèves), au CEG Ambalakely (27) au CEG Taindambo (10) ; au CEG Ivoamba (9) qui sont
au total de 76 élèves. Le taux net de scolarisation est donc de 81.79% pour les enfants de
6 à 17 ans dans l’année scolaire 2006-2007. (Source : ZAP Ialananindro, juillet 2007)

4. Les principales activités socio économique de subsistance de la


population

a) Agriculture

Production annuelle

Typologie Produit Superficie Tonnage


Céréales Riz 277.5 555
Maïs 9.5 19

Légumineux Haricots secs 11.5 17.25


Pois bambara 8 12
Arachide 8 12
Soja 0.25 0.5
Tuberculeux Pomme de terre 4 16
Racines Manioc 64 448
Patates douces 10 80
Taro 0.25 1.5
Légumes Brèdes 6 24
Salade 2 4
Poireaux 0.5 1
Ail 0.5 1
Petit pois 0.5 1
Choux 0.25 0.75
Cultures Canne à sucre 2 20
industrielles Café 1 2.35 (café marchant)
Fruits Bananes 10 pour tous
Mangues ses arbres
Oranges fruitiers
Mandarines
Pêches
Prunes
Bibassier

18

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
- Principaux parasites

Typologie de Produit Parasites Mesures déjà Observations


culture prises ou lutte
biologique
Rizicultures Paddy Pyriculariose Néant Début d’apparition cette
de bas-fond année après le passage des
cyclones Elita et Gafilo
Haricot des Graines Punaise Néant Taux de nuisibilité : minime
vallées
Brèdes Feuilles Alternariose Traitement Traitement obligatoire
fongique
Rouille
Traitement avec
Pucerons
l’insecticide (Ceci)
Arbres fruitiers Fruits Nématodes Néant

Pucerons

Superficie total cultivée : 415.75 ha dont superficie cultivée en riz : 277.5ha

Nombres de retenue d’eaux (barrages) :3 Ambodinampasina, Andranolava,


Anrdiambavy (barrage traditionnel) dont fonctionnelles : 1 Ambodinampasina.

Superficie total irriguée : 190 ha

Superficie non irriguée : 87.5ha

Superficie aménageable : 72ha

Les arbres fruitiers sont plantés en association très mélangée. C’est très difficile
d’estimer les superficies par espèce d’arbre et le tonnage de production.

Mode de culture

19

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Irriguée : Seule la riziculture est irriguée. Les paysans pourraient choisir leurs
dates de repiquage en fonction de l’état d’eau de rizières. Les plantes à repiquer sont
âgées de 1 à 2 mois. Le repiquage pourrait être fait au mois de septembre octobre
novembre. Les repiquages sont en foule. La majorité des paysans ne fertilisent pas leurs
rizières. Les travaux d’entretien consistent à un seul sarclage.

Sèche :Ce sont les cultures vivrières sur tanety :maniocs, patates douces,
maïs, haricot, pois, bambara, arachide.

Les techniques traditionnels persistent pour ces types de cultures : semis en


poquet et en foule. Il n’y a pas d’apport de fertilisant organique ou minéral ou biologique
sauf pour le maïs et haricot. De même pour les travaux d’aménagement du terrain, ces
cultures ne bénéficient qu’un sarclage pendant son cycle de culture.

Associée : L’association du maïs haricot est la plus pratiquée.

Pour les jardins de case sur les pourtours d village, on pourrait y rencontrer
l’association de plusieurs espèces d’arbres ; bananiers, manguier, orangers, bibassiers,
pêcher et caféier.

Jachère : Seul le type de jachère traditionnelle est observé ici, c'est-à-dire les
paysans laissent reposer leur terre après 1-3 années de mise en valeur successives.

Type de matériel agricole

Angady, charrue, herse, arrosoir.

Prédominance du moyen manuel : angady. Faible degré de mécanisation de


l’agriculture.

Localisation des principales productions

Il n’existe pas des « zones de productions spécialisées à l’intérieur de la


Commune.

Existence de vulgarisation intensive NON

20

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Principaux problème de l’agriculture

Le problème est la faiblesse de la production agricole qui pourrait être causée


par plusieurs facteurs :

 L’absence d’apport du fumier et d’engrais


 La perte de fertilité de sols due à l’érosion
 La non adoption des techniques améliorées : SRI/SRA, agroforesterie,
aménagement des tanety, compostage…
 Les non fonctionnalités des infrastructures d’irrigation déjà existantes ;
 Les non-possessions des rizières pour plus de moitié de la population.

En outre, les prix des produits agricoles ne sont pas incitatifs, cela influe sur le
pouvoir d’achat des paysans. Il y a toujours de « manque à gagner de ressources
financières qui ne leur permet pas de faire d’épargne et d’investissement.

Nombre de rizeries : 0

Nombre de décortiqueuse : 0

Nombre de greniers communautaires : ND (beaucoup de grandes familles font


un GCV au TIAVO Fianarantsoa pour faire face aux événement sociaux.

b) Elevage

Effectif du cheptel et le débouché

CHEPTEL Effectif Nombre Marché


d’animaux Oui non
vaccinés
Bovin 481 481 X
Porcin 318 Très peu (ND) X
Volailles 5519 305 X
Lapins 52 0 X

(Source : Recensement fait par les autorités locales, juillet 2007)


21

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
305 volailles sont vaccinées : ce sont le poules pondeuses de l’association
Soamiray à Ankijana (financement PSDR).

Nombre des vaches laitières : 17 têtes

Production laitières : environ 10.000 litres/an

Les principales maladies

Cholera aviaire pour les volailles

Peste porcine africaine et maladie de teschen pour les porcs

Les bœufs sont généralement sains depuis l’existence de campagne de


vaccination.

Les principaux problèmes de l’élevage

L’élevage reste au stade de petite échelle et de petite traditionnelle : pas de


race améliorée, pas de logement des animaux, pas d’utilisation des provende, pas de
vaccination des animaux. Il n’existe pas d’encadrement, de suivi en santé animale. Ce qui
fait que les maladies des animaux sont sévères. Cette situation est à l’origine du déclin
d’élevage de porc dans la Commune.

Dans la situation actuelle, l’élevage n’est pas une source potentielle de revenu.
Les paysans voudraient le développer mais ils sont bloqués par les problèmes financiers.

Nombre de vol de bœufs (annuellement) : 0

(Disparition totale des bœufs depuis environ cinq année à cause de


l’amélioration de la sécurité publique aux alentour de la ville de Fianarantsoa)

Autre type d’élevage

 Apiculture : très peu d’adoptant : 10 (1 à 4 ruches par adoptant


 Pisciculture : très peu d’adoptant : 15 pisciculture traditionnelle c'est-à-
dire sauvage)

22

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Structures d’encadrement et infrastructures d’élevage

 Existence d’un secteur ou Cellule de vulgarisation intensive : Non


 Existence d’un poste d’élevage : non
 Existence d’un cabinet vétérinaire : non
 Existence d’un abattoir ou d’une tuerie : non
 Existence d’un couloir de vaccination : non

c) Pêche

Effectif exerçant le métier : 20

Production artisanale : 2 tonnes

Pisciculture :-Nombre de producteur : 15

-Production : ND

Rizipisciculture :-Nombre de producteurs : très peu

-Production : ND

Très peu de pêcheur exerce cette activité à plein temps. La pêche est très
productive u mois de février jusqu’au mois d’avril.

-Organisation des pêcheurs : néant

d) Artisanat

Les principaux produits

Artisanat d’art Disponibilité Production Recette (AR) Nombre


des matières (unité d’artisans
première
Vannerie Très rare - - 200
Broderies Pa s de - - 10
problème

23

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Tissage Pa s de - - 5
problème
Ferronnerie Très rare 25 arrosoirs par 40 000 5
semaine

Pour la vannerie et la broderie, les femmes ne produisent que les besoins de


leurs foyers. En effet, les prix de ces produits ne sont pas incitatifs.

Pour le tissage, trois d’entres eux sont des jeunes femmes qui ont bénéficié la
formation par le programme PNUD en 2006 (insertion des jeunes dans la vie active) mais
elles ne peuvent pas exercer ce métier à cause du manque de fond de démarrage.

Pour la ferronnerie, beaucoup des hommes ont exercé ce métier auparavant


mais à cause des difficultés sur les matières premières, ils ont dû l’abandonner.

Artisanat de Production Recettes Nombre


production (unité) (bénéfice) fmg d’artisanat
Menuiserie - Salaire mensuel 10
Briqueterie 300.000 11.000.000 par 30
saison
Maçonnerie - Salaire donné 100
par l’entreprise
Confiserie 50 kg de 1.000.000 par 6
bonbons par mois
mois

La Commune d’Ialananindro est réputée par la fabrication pour la Ville de


Fianarantsoa. Environ 30 personnes investissent à la briqueterie par saison. Ces 30
patron emploient environ 450 personnes.

24

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
e) Structure d’encadrement et d’opération

Structure d’opération ou de promotion

Nombre et type de structure associative paysanne : 15 dont :

 Groupement d’agriculteur : 10 ; Nombre des membres : 180


 Groupement d’éleveur : 3 ; Nombre des membres 50
 Groupement des femmes : 1 ; Nombre des membres : 42 foyers (village
d’Ambohibory)
 Groupement des jeunes : 1
 Groupement des parents des élèves : 1

La maison es agriculteurs n’existe pas encore au sein de la Commune.

Le transport

Type de transport Marchandises Personnes Utilisateurs


Varamba Oui Non Transporteurs de
charbons, de bois de
chauffe, des
sciures…
Automobile Oui Oui Passagers sur la RN
7
A dos Oui Non Marchands des
d’homme légumes, des
charbons,
transporteurs des
briques

25

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

L’énergie

Types Nombres d’utilisateurs


-Charbon de terre -Néant

-Electricité -15 Abonnés (source JIRAMA Fianarantsoa)

-Gaz -Néant

-Groupe électrogène -Néant

26

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

4. Les activités anthropiques de la population, action de l’homme


sur la forêt, eau, ressources naturelles

-L’agriculture : Pollution chimique par les engrais irriguées, culture sur brûlis ;

-La perte de fertilise du sol due à l’érosion ;

-L’éboulement du sol.

5. Organisme étatique et non étatique intervenant sur les sites en


matière de l’environnement.

Liste des ONG et programme opérant dans la Commune

ONG/Programme Secteur Nombre et noms des Nombre de


d’intervention FKT ou population ou
communautés groupement
touchés bénéficiaire
PSDR Elevage : vache Tetezambato et 2 groupement :
laitière, poule Antsiobe Firaisan-kina et
pondeuse Soamiray
Sity NAC (Nutrition à Santé maternelle et Sendrinalina 56
Assise infantile
Communautaire
depuis 2 000
SEECALINE (depuis Programme Tetezambato, 428
2000) nutritionnel Ankijana, 30 ménages
Protection des Ampasakambana
sources (Ambatolahindravelo
ambany)
PACOM (1994- Culture de Ampasakambana ND
1998) cornichons
CRS (1998-2000 Programme Tetezambato ND
nutritionnel
ANAE (1998-1999) Aménagement des Tetezambato et ND
tanety Antsiobe
Croix rouge (1974- Santé maternelle et Sendrinalina ND
1978) infantile

27

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

Potentiels écotourismes

Potentiels Localisation Caractéristiques Accès


écotourismes
Collines Ampasakambana Reliquat du palais Moyen
d’Ialananindro du Roi
Montagne de Antsiobe Sommet très haut, Moyen
Tsietena vu panoramique de
la ville de
Fianarantsoa
Place aux alentours Tetezambato et Pas d’entretien Bon
de la Société Ankijana
Indena

6. Les valeurs des cultures ou normes encore vécu par la


population et leur rapport avec l’environnement

Comme étant une Commune proche de la ville de Fianarantsoa, la population a


une mentalité citadine en ce qui concerne la réalisation des us et coutumes. Elles ne font
plus des dépenses ostentatoires et ne les considèrent plus comme un investissement.
Autrement dit, les festivités existent mais elles ne sont pas fréquentes.

Il y a des zones interdites dans la Commune afin de protéger la Forêt. Les


rivières sont interdites de toucher pour pouvoir sécuriser et protéger les poissons et les
autres animaux aquatiques.

28

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

CHAPITRE II

LES ASPECTS DE LA DEGRADATION DE


L’ENVIRONNEMENT SOIT AU CONTENU DU
PROGRAMME DE L4EDUCATION
ENVIRONNEMENTALE.

A. CAUSE ;

Les reboisements dans la Commune sont très âgés (plus de 60). Les forêts
sont presque des propriétés privées. Les paysans se contentent d’exploiter le reboisement
déjà existant et ne font pas de nouvelle plantation. Tous les pieds d’eucalyptus sont déjà
recépés et les paysans exploitent maintenant les rejets. Autrement dit, presque tous les
reboisements d’eucalyptus sont déjà exploités sauf environ 10 hectares qui est la forêt
d’Ialamarina (sur la plaine à côté du fleuve de Mahatsiatra).

B. CONSEQUENCES

Les reboisements d’eucalyptus sont très âgés qu’il devrait être renouvelés. Or
le reboisement est contesté par la plupart de la population. Seuls les rejets sont
exploitables par les paysans pour la fabrication du charbon. A cause de la fabrication
intense du charbon, ces rejets sont coupés avant qu’ils atteignent leurs dimensions
normales. Ce qui fait que les bois favorable pour la construction ou la menuiseries sont
très rares.

29

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
L’érosion dégrade les sols de tanety, mas les paysans n’en ont pas conscient.
L’adoption de technique d’aménagement des tanety est très faible mêmes sur des pente
raides.

Les feux de brousse persistent même sans justification, car le cheptel bovin est
peu nombreux. On pourrait leur nourrir par le biais de pâturages naturels sur les vallées et
un complément de fauchage.

Des gros trous pourraient exister sur les collines et les montagnes mais la
plupart d’entre eux sont déjà fixes.

Une partie des rizières ne sont pas à l’abri de l’inondation de Mahatsiatra.

CHAPITRE III

METHODOLOGIE

La méthode est la voie à suivre pour arriver facilement et sûrement à une fin.
Donc, dans cette partie je vais dévoiler toutes nos méthodes que j’ai suivies durant mes
recherches. Mon objectif est d’enrichir tant de données sur lesquelles je vais appuyer les
idées et les réalités.

Mes recherches n’ont pas duré longtemps, c’est pourquoi je n’ai employé que la
méthode par observation directe (c’est une technique qui consiste pour le chercheur en
dehors de la vie de la société qu’il étudie).

Je n’ai pas participé à la vie sociale de la Commune mais je suis restée à


l’extérieur en observant et en posant des questions aux autorités et aux villageois. Grâce à
30

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
cette observation directe, j’ai eu presque toutes les réponses à propos de la destruction
l’environnement la Commune.

31

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

DEUXIEME PARTIE

PRESENTATION DES RESULTATS

32

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

REPÖNSES ORIGINALES TRADUCTION LIBRE


EN FRANCAIS

QI : Définition de l’environnement
Ny atao hoe tontolo iainana dia ny L’environnement, c’est
manodidina ny tsirairay ce qui nous entour

Q2 : Cause de la destruction de l’environnement


Ny fanaovana saribao amin’ny alalan’ny La fabrication du
fanapahana hazo charbon en coupant les
arbres
ENQUETE 1

Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement


Miha ritra ny ala nefa mahalana ny Disparition de la forêt
fambolena hazo contre peu de
reboisement

Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement


-Reboisement

-Fambolena hazo -Recherche de nouveaux


produits pour changer le
-Fitadiavana akora mahasolo ny saribao
charbon

33

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
QI : Définition de l’environnement

Ny atao hoe tontolo iainana dia ny L’environnement est


fitambaran’ny biby sy ny zava-maniry l’ensemble des plantes
et des animaux.
Q2 : Cause de la destruction de l’environnement
ENQUETE 2

Ny fanaovan a ny doro tanety L a pratique des feux de


brousse
Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement
-Simba ny tany -Destruction du sol

-Lany tamingana ny ala -Disparition de la forêt


Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement
Ampiharina ny dina amin’ny fandroana ny Application du dina
ala
QI : Définition de l’environnement

Ny tontolo iainana dia ireo harena L’environnement ce sont


voajanahary misy amin’ny toerana iray les ressources naturelles
dans un milieu.
Q2 : Cause de la destruction de l’environnement
Ny tsy fahalalana ny maha zava-dehibe ny Ignorance de
trontolo iainana l’importance de
ENQUETE 3

l’environnement
Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement
-Mitombo isa ny mpandoro tanety -Accroissement de la
pratique des feux de
-Mitombo isa ny mpanapaka ala
brousse et de la
déforestation
Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement
Ampoianarina ny olona hahay hitandrina Eduquer les gens à
ny tontolo iainana conserver
l’environnement

34

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
QI : Définition de l’environnement
Ny tontolo dia izay manpodidina hita sy L’environnement est
tsapa c’est ce qui nous entoure
dont on peut sentir et
regarder
ENQUETE 4

Q2 : Cause de la destruction de l’environnement


Fahantrana Pauvreté
Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement
Simba ny tontolo iainana Destruction de
l’environnement
Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement
Fanatsarana ny fari-piainana Amélioration du niveau
de vie
QI : Définition de l’environnement
Fitambaran’ny biby sy ny zava-maniry Ensemble des animaux
et des plantes
Q2 : Cause de la destruction de l’environnement
-Fanaovana ankasomparana Insécurités

-Dahalo
Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement
ENQUETE 5

-Simba ny nofon-tany -Destruction du sol

-Miha vitsy ny ala -Déforestation

Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement


-Arovana amin’ny asan-dahalo ny tontolo -Sécuriser
iainana l’environnement

-Saziana izay tratra -Application du dîna

35

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
QI : Définition de l’environnement
L’ensemble des êtres
vivants
Ny tontolo iainana dia ireo zava-
manan’aina rehetra
Q2 : Cause de la destruction de l’environnement
Insuffisance de Terre
ENQUETE 6

cultivée
Tsy ampy ny velaran-tazny ambolena dia
doroana ny ala
Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement
Tsy mety ambolena maharitra ny tany L a culture ne dure pas
longtemps
Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement
Tokony hampiharina ny voly avotra Application du voly
avotra

QI : Définition de l’environnement
Ny tontolo iainana dia ireo biby Tous les animaux qui
rehetra ambonin’ny tanby sy anaty vivent sur terre et dans
razno ary ny zava-maniry les eaux et les
différentes plantes.
ENQUETE 7

Q2 : Cause de la destruction de l’environnement


Ireo loza voajanahary toy ny rivo-doza Les cataclysmes naturels
Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement
-Misy silaka ny tany -Eboulement

-Tototra ny tanimbary
Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement
Arenina ny simba noho ny loza Réparer les dégâts
voajanahary

36

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

QI : Définition de l’environnement

Ny tontolo iainana dia ireo zava- L’ensemble des êtres


manan’aina rehetra sy ny zava-maniry vivants et les plantes
Q2 : Cause de la destruction de l’environnement
-Ireo entona ateraky ny fiara sy ny orinasa Gaz et vapeur des
voitures et des usines
ENQUETE 8

Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement


Maloto ny rivotra iainana Pollution de l’air
Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement

Ahena ny gaz tokony avoaka Diminuer les gaz


polluants

QI : Définition de l’environnement

Ny tontolo iainanadia tsy ny biby sy ny L’environnement n’est


zava-maniry ihany fa ny fiainam-piaraha- pas seulement
monina ihany koa l’ensemble des animaux
et des plantes mais aussi
ENQUETE 9

ENQUETE 7

la vie dans la société


Q2 : Cause de la destruction de l’environnement
Noho ny fotomboan’ny olona dia L’accroissement de la
manapaka hazo hanaovana trano sy population entraîne la
fitadiavam-bola déforestation
Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement
Miha ritra ny ala Diminution des forêts
Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement
Tokony ahena ny isan’ny zaza ateraka Diminution des nombres

37

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
d’enfants
QI : Définition de l’environnement
Ny biby, ny zava-maniry no atao hoe Les animaux et les
tontolo iaianana plantes sont appelés
environnement
Q2 : Cause de la destruction de l’environnement
ENQUETE 10

Mahalana ny fambolena hazo Le reboisement est peu


souvent
Q3 : Conséquences de la destruction de l’environnement
Tsy dia misy firy ny ranon’orana Insuffisance des pluies
Q4 : Solution pour lutter la destruction de l’environnement

Atao laharam-pahamehana ny fambolena Priorité du reboisement


hazo

Interpretation des résultats

On constate que l’enquête auprès de 10 ménages nous montre que tout le


monde a sa façon de voir l’environnement, sa définition ses causes de destruction et ses
conséquences et enfin les solutions proposées.

Pourtant, ils savent tous l’importance de l’environnement même si les


communications sont insuffisantes. Quelques uns de la population ignorent ce qu’est
l’environnement mais grâce à notre enquête, ils ont le temps de l’apprendre.

38

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

TROISIEME PARTIE

PROPOSITION DESOLUTION OU DE
SUGGESTION ET
RECOMMANDATION
PERSONNELLE RELATIFS AUX
PERSONNELS

39

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Maîtriser les feux de brousses

• On peut maîtriser parfaitement les feux de brousse en installant le pare


feux dans des Commune victimes de ce tragédie.

• On a pu constater aussi que l’instauration d’une discipline rigoureuse est


indispensable. Cette règle n’est d’autre que le Dîna, institué par le
peuple. C’est un moyen très efficace car tout le monde est responsable
de ces actes.

• La population ne devrait pas attendre les feux de brousse pour appliquer


le Dina mais doit aussi effectuer des contrôles et des suivis car

• -il y a des moments où les dahalo ou les intrus ravagent les forêts.

• -Il y a des hommes irresponsables : Ils jettent leurs cigarettes ou des


choses qui provoquent les feux sans se rendre compte les
conséquences.

• Enfin, ce qui est important est primordiale c’est l’éducation sur


l’environnement et tout ce qui l’entoure car la plupart des paysans ne
savent pas quel est le rapport entre l’environnement et le climat, ou
encore l’environnement et les diverses maladies, l’environnement et la
pauvreté etc.…

• Favoriser une gestion respectueuse mais durable des divers produits


forestiers ;

Professionnaliser les exploitations forestières ;

• -Interpellation au niveau national par des émissions régionales

• -Révision complet des patentes et vérification des moyens avant la


délivrance des permis ;

• Redynamisation des centres de formation professionnelle ;

• -Mise en place des établissements d’Institut de Formation Forestières ;

40

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

ANNEXE

Fiche d’enquête

Enquête n°

1. Se x e Réponse

M:

F:

2. Age Réponse

6-17

18-60

60 et plus

3. Situation matrimoniale Réponse


4.

Marié

Divorcé

Veuf

Union libre

41

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Cohabitation

5. Nombre d’enfants Réponse

Néant

2-4

5-8

8-14

6. Date d’arrivée Réponse

7. Religion pratiquée Réponse

Catholique

Protestant FLM

Protestant FJKM

Sectes

Non pratiquant

8. Catégorie socioprofessionnelle Réponse

Agriculteur

Eleveur

Commerçant

42

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
Profession libérale

Autres

9. Revenu Réponse

Journalier

Mensuel

Annuel

Autres

1 0. Groupe ethnique Réponse

1 1. Niveau d’instruction Réponse

Etude primaire

Etude secondaire

Bac et plus

Aucun niveau

QUESTIONNAIRES

1-Qu’appelle –t-on environnement ?

1-Inona no atao hoe Tontolo iainana

43

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE
2-Quels sont les causes de la destruction de l’environnement ?

2-Inona avy ireo antony mahatonga ny fahasimban’ny tontolo iainana

3-Quelles sont les conséquences ?

3-INona avy ireo vokatra aterany

4-Quelles sont les solutions ?

4-Inona no vahaolana ?

44

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

CONCLUSION

En conclusion, les causes de la déforestation et de la dégradation de


l’environnement Dans la Commune d’Ialananindro sont diverses et toute la population en
est consciente. Pourtant cela ne l’empêche pas de détruire les forêts car les uns n’ont pas
de quoi vivre, et les autres ont beaucoup de charges. Ces causes de déforestation sont
les mêmes pour les autres Communes. Ils croient avoir trouvé des solutions (solution
temporaire) pour leurs vies, pour leurs bestiaux, pour leurs cultures en pratiquant la
déforestation et le tavy mais ils ne comprennent pas que leurs activités, leurs avenirs et
surtout l’avenir de la Commune et de la Nation même dépendent de l’environnement. Des
solutions sont proposées par Le Gouvernement, par les ONG, par les Sociétés civiles et
même par des spécialistes et chercheurs. Pourtant ceux-ci ne sont pas suffisants pour
éradiquer ou pour lutter contre la déforestation, mais tout le monde doit prendre la
responsabilité car le problème concernant l’environnement n’est pas seulement une
affaire Communale ou nationale mais c’est un Grand problème mondiale car la destruction
des forêts entraîne le changement climatique mais le plus grave est l’insuffisance de l’eau
qui tend vers sa disparition sans parler des autres conséquences néfastes comme la
déforestation naturelle (cas de France en 2007, cas de la Grèce en 2006). Les Etats
mondiaux (surtout les spécialistes en matière environnementale) ne cessent pas de se
réunir pour lutter contre la destruction de l’environnement. C’est une bonne chose mais le
temps passe si vite, et les gens continuent de détruire son environnement et cette
destruction devient une grande menace de notre Univers. Cela dit : « c’est nous qui fait
venir vite le Dernier Jour »si tout le monde ne prend pas ensemble en main leur
environnement.

45

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro


TROISIEME ANNEE EN SOCIOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

BIBLIOGRAPHIE

-Cahier sociologie de l’Environnement, édition RAKOTO Edouard


Noëlson, 2008 ;

-Madagascar coopération et Développement, rapport 2001-2004 ;

-Documents donnés par la Région Haute Matsiatra ;

-Documents donnés par la Commune Rurale d’Ialananindro ;

-Dictionnaire Hachette, Edition illustrée d’Henriette Walter ;

-Biodiversité Equité et Environnement CRDI, une revue de la


recherche pour le développement.

46

Etude de la déforestation et de la dégradation dans la Commune d’Ialananindro

Vous aimerez peut-être aussi