Vous êtes sur la page 1sur 19

REGLES ET THEOREMES DE L’ALGEBRE DE BOOLE

OBJECTIFS

- Définir la variable logique et la fonction logique

- Etablir la table de vérité d’une fonction logique

- Comprendre les opérateurs logiques et les portes


logiques élémentaires

- Etudier les règles et les théorèmes de l’algèbre de Boole


1- LES VARIABLES ET LES FONCTIONS LOGIQUES

Une variable logique est une grandeur qui ne peut prendre


que deux états logiques

Ces deux états sont: état logique 0 ou état logique 1

Les constantes 0 et 1 ne représentent pas des nombres


mais ce qui est convenu d’appeler niveaux logiques

Nous parlerons de:


Niveau logique 1 pour l’état logique 1
Niveau logique 0 pour l’état logique 0
On utilise d’autres expressions qui sont synonymes du
niveau logique 1 ou du niveau logique 0

Exemple d’une variable logique:


Un interrupteur
Un interrupteur peut être ouvert (état logique 0 ) ou fermé
(état logique 1 )
Une fonction logique est une variable logique dont la valeur
dépend d’autres variables logiques

Pour une fonction logique F de N variables logiques d’entrée,


correspond 2N combinaisons possibles de ces variables
2- LA TABLE DE VERITE

La table de vérité permet de connaitre la réaction de la fonction


F (la valeur de sa sortie) pour chaque combinaison des variables
logiques d’entrée

Pour une fonction logique à N variables d’entrée, on établi la


table de vérité en:

- Plaçant les N variables dans un ordre arbitraire dans les


colonnes de la table (à ne pas modifier ensuite) de gauche à
droite par exemple

- Ecrivant dans les lignes de la table, les combinaisons dans


l’ordre des entiers naturels (0, 1, 2, 3, …, 2N-1) écrits en binaire
Nbre 24=16 23=8 22=4 21=2 20=1
Etablissement de la table 0 0 0 0 0 0
de vérité 1 0 0 1
0 0
2 0 0 0 1 0
3 0 0 0 1 1
4 0 0 1 0 0
5 0 0 1 0 1
6 0 0 1 1 0
7 0 0 1 1 1
8 0 1 0 0 0
9 0 1 0 0 1
10 0 1 0 1 0
11 0 1 0 1 1
12 0 1 1 0 0
13 0 1 1 0 1
14 0 1 1 1 0
15 0 1 1 1 1
3- L’ALGEBRE LOGIQUE
Une algèbre logique se compose de trois lois, ou fonctions
logiques de base ou opérateurs élémentaires
3-1 Opérateur logique OU (OR)
Si A et B sont les variables d’entrée, alors S = A+B.
S est vraie si A OU B sont vraies

C’est également appelée somme logique

L’opérateur OR est symbolisé par le plus (+) comme


l’addition en mathématique.

On peut voir cette fonction comme l’opérateur maximum


(max) qui prend la plus grande des deux valeurs
Table de vérité Symbole Symbole
international(CEI) européen (MIL)
A B S=A+B
0 0 0
0 1 1
1 0 1
Circuits intégrés
1 1 1
TTL: 7432
CMOS: 4071

3-2 Opérateur logique ET (AND)


Si A et B sont les variables d’entrée, alors S = A.B
S est vraie si A ET B sont vraies
C’est également appelée produit logique
L’opérateur AND est symbolisé par le point (.) comme la
multiplication en mathématique

On peut voir cette fonction comme l’opérateur minimum


(min) qui prend la plus petite des deux valeurs

Table de vérité Symbole Symbole


international(CEI) européen (MIL)
A B S=A.B
0 0 0
0 1 0
1 0 0
Circuits intégrés
1 1 1
TTL: 7408
CMOS: 4081
3-3 Opérateur logique NON (NOT)
L’opérateur NON ne porte que sur une seule variable d’entrée
Si A est la variable d’entrée,
S la variable de sortie vaut : S=A (on prononce A barre)
Cette fonction est également appelée complément ou inversion
Symbole Symbole
Table de vérité international(CEI) européen (MIL)

A S=A
0 1
1 0 Circuits intégrés
TTL: 7404
CMOS: 4069
3.4- Porte OU exclusif(XOR)
L’opérateur XOR (OU exclusif) n’est pas un opérateur de
base car il peut être réalisé à l’aide des portes précédentes
Il porte sur deux variables d’entrée
Si A et B sont les variables d’entrée, alors A⊕B=AB + AB
S est vraie si A est différent de B. L’opérateur XOR est
symbolisé par un + entouré d’un cercle (⊕)
Table de vérité Symbole Symbole
international(CEI) européen (MIL)
A B S=A⊕B
0 0 0
0 1 1
1 0 1 Circuits intégrés
1 1 0 TTL: 7486 CMOS: 4070
3.5- Porte NON-OU exclusif(XNOR)
L’opérateur XNOR (NON-OU exclusif) n’est pas un opérateur de
base car il peut être réalisé à l’aide des portes précédentes
Il porte sur deux variables d’entrée
Si A et B sont les variables d’entrée, alors S =A⊕B=AB + AB
S est vraie si A est égale à B. L’opérateur XNOR est
l’inverse de l’opérateur XNOR
Table de vérité Symbole Symbole
international(CEI) européen (MIL)
A B S=A⊕B
0 0 1
0 1 0
1 0 0 Circuits intégrés
1 1 1 TTL: 7487 CMOS: 4077
3.6- Portes universelles
Autre que les portes logiques élémentaires, il existe des
portes appelées portes logique universelles (complètes)
telles que les portes NON-ET et NON-OU.
Elles permettent de réaliser toutes les opérations logiques
élémentaires

3.6-1 Porte NON-ET ou NAND

Elle est équivalente à une porte ET suivie d’un inverseur

Circuits intégrés

TTL: 7400 CMOS: 4011/4093


Symbole
Symbole
international(CEI)
européen (MIL)

S = A.B = A + B

3.6-2 Porte NON-OU ou NOR

Elle est équivalente à une porte OU suivie d’un inverseur

Circuits intégrés
TTL: 7402 CMOS: 4001
Symbole
Symbole
européen (MIL)
international(CEI)

S = A+B = A . B

3.7- Propriétés algèbre de Boole

Idempotence A+A = A A.A = A

Elément absorbant A+1 = 1 A.0 = 0


Elément Neutre A+0 = A A.1 = A
Complément A +A = 1 A.A = 0

Commutativité A+B = B+A A.B = B.A


Associativité
(A+B)+C = A+(B+C) = A+B+C (A.B).C = A.(B.C) = A.B.C

Distributivité (A+B).C = A.C + B.C (A.B)+C = (A+C).(B+C)


3.8- Théorèmes de l’algèbre de Boole
3.8-1 Théorème de DE MORGAN
A+B = A . B A.B = A + B

A+B+C+D+…Z = A.B.C.D….Z A.B.C.D.…Z = A+B+C+D+…+Z


3.8-2 Théorème d’ Absorption
A+AB = A A.(A+B)= A
3.8-3 Théorème d’ Allègement
A+AB = A+B A.(A+B)= A.B