Vous êtes sur la page 1sur 1

Faculté d’Electronique et Informatique/Laboratoire des systèmes électriques et Industriels

Département Electrotechnique/Post Graduation Systèmes Electro-Energétiques

Mémoire de Magister

Mr Mohamed Lamine AMRANI

Thème:
Dynamique en bidimensionnel de l’arc électrique sur une surface
isolante polluée

Résumé
Afin de minimiser les pertes et de répondre aux demandes électroénergétiques de plus en plus
importantes, entre les points de production et les utilisateurs, l’énergie électrique est transportée principalement
par des lignes aériennes en haute tension. Ces lignes peuvent parcourir des centaines de kilomètres et donc
traverser des régions très différentes de par leur relief, leur climat, leur industrialisation etc. … [1].
De ce fait ; les éléments constituant les systèmes de transport d’énergie électrique sont exposés à
diverses contraintes. Parmi celles-ci, la pollution des isolateurs constitue un des facteurs de première importance
dans la qualité et la fiabilité du transport d’énergie. Les isolateurs, dans les dispositifs de haute tension, sont des
composantes critiques puisque une défaillance de l’isolation peut engendrer des dommages épouvantables dans
le réseau électrique ;
Les polluants posent généralement peu de problèmes, lorsqu’ils sont secs. Cependant, lorsqu’ils sont
humidifiés ; les dépôts de pollution deviennent conducteurs. Le courant de fuite qui prend naissance, suite à une
mise sous tension, conduit à l’échauffement de cette couche provoquant ainsi son assèchement [2].
Une partie importante de la tension appliquée se trouve alors reportée sur cette bande sèche sur laquelle
une décharge pourra s’amorcer si le champ électrique local est suffisant. Selon les conditions électriques, cette
décharge s’éteint ou se maintient sur la surface de l’isolateur provoquant l’érosion du diélectrique dans le cas
extrême, la décharge évolue vers le contournement total de l’isolateur [3].
Les conséquences du contournement vont de la détérioration de la surface de l’isolateur à la mise hors
service de la ligne haute tension ; une des caractéristiques principales d’un isolateur sera donc sa tenue au
contournement en fonction de l’environnement dans lequel est placé.
Comme la pollution des isolateurs constitue un facteur primordial dans la qualité de transport et
distribution de l’électricité, l’étude de l’évolution de l’arc électrique et des phénomènes physiques qui
interviennent et par conséquent ses caractéristiques a fait l’objet de nombreux travaux, afin d’extraire le
maximum d’informations.
L’étude à nécessité l’établissement de modèles équivalents. Ces derniers, empiriques ou semi-
empiriques, considèrent tous la propagation de l’arc sur un seul axe (monodimensionnel), alors qu’en réalité, il
se propage sur une surface (en bidimensionnel).
Afin de contribuer à l’amélioration de ces modèles, nous nous fixons comme objectif, dans ce travail,
l’examen des caractéristiques de l’arc électrique en bidimensionnelle par simulation numérique et la
reproduction de son évolution en fonction des divers paramètres électro-géométriques.
Pour ce faire, nous établissons un modèle de reproduction de l’évolution de l’arc électrique en
bidimensionnel, basé sur le principe que ce dernier (l’arc électrique) progresse aléatoirement lorsque le champ
électrique à son (ses) extrémité(s) dépassent le champ seuil de son initiation (champ seuil d’apparition de l’effet
couronne).
L’établissement d’une relation donnant le champ (tension) seuil d’apparition en fonction des paramètres
électrogéométriques, nous a permis d’examiner l’évolution du courant de fuite, longueur de l’arc, tension de
contournement.
Le modèle ainsi établi permet de confirmer que le courant est de conduction et que la chute dans le
canal de décharge influe sur le comportement de l’isolateur.

Mots clés : Isolateur, Pollution, Arc électrique, Contournement, courant de fuite ;

Directeur de Mémoire : Dr S. Bouazabia, MCA, USTHB.

Vous aimerez peut-être aussi