Vous êtes sur la page 1sur 8

UNIVERSITE D’ALGER 01

Faculté des Sciences


Département d’Architecture Enseignante : Mme DJEDDOU- B
Cours n°2

Definition de la recherche
Plan du cours

 Définitions
o Les concepts sous-tendant la recherche
 Les caractéristiques de la recherche
 le cycle de la recherche
 le rôle du l’encadreur
 Mémoire / thèse quel différence ?

1 Cours Initiation à la Recherche Scientifique | Master -1


UNIVERSITE D’ALGER 01
Faculté des Sciences
Département d’Architecture Enseignante : Mme DJEDDOU- B
I. Définitions
I.1. Définition de la recherche

La recherche scientifique est un processus dynamique ou une démarche rationnelle qui


permet d’examiner des phénomènes, des problèmes à résoudre, et d’obtenir des réponses
précises à partir d’investigations.
Ce processus se caractérise par le fait qu’il est systématique et rigoureux et conduit à
l’acquisition de nouvelles connaissances.
La recherche scientifique constitue la méthode par excellence permettant d'acquérir de
nouvelles connaissances ou de résoudre des problèmes.
Il s’agit de produire quelque chose de nouveau:
- Répondre à des questions nouvelles ou à d’anciennes questions sans réponses
adéquates et précise.
- Répondre autrement à des questions traitées dans la littérature
- Et à la limite d’appuyer des réponses dans la littérature par une nouvelle
argumentation.
- Tester des hypothèses, ou inventer de nouveaux produits

Elle consiste à: décrire, à expliquer, à prédire et à vérifier des faits, des événements ou des
phénomènes.

I.2. Les types de la recherche

Il existe plusieurs genres différents de problèmes que l'on peut poser en recherche. On peut
recenser deux principaux types de problèmes qui constituent en fait autant de genres de
recherches (qu'on distingue par les objectifs qu'elles poursuivent : théorique, de vérification, de
confirmation, d'expérimentation ...) :

1. Recherche fondamental :

C'est un problème qui concerne une recherche dite fondamentale, c'est-à-dire qui s'attaque
aux fondements d'un aspect quelconque d'un domaine donné, autrement dit-elle porte sur des
théories et des principes visant à accroitre la connaissance dans un domaine donne sans se
préoccuper des implications pratiques. Il s'agit donc d'un problème théorique dans le cadre
d'une recherche théorique. Par exemple, le concept de marché dans l'économie dite primitive.
Recherche fondamentale = recherche n’ayant pas une application immédiate, peut contribuer
à avancer les connaissances, la science, etc.

2. Recherche appliqué :

Comme son nom l'indique, il s'agit d'une application de notions théoriques ou, plus
directement, d'une étude portant sur un aspect précis de la réalité, visant à apporter des
éclaircissements sur un problème dans une optique d'applications pratiques.

2 Cours Initiation à la Recherche Scientifique | Master -1


UNIVERSITE D’ALGER 01
Faculté des Sciences
Département d’Architecture Enseignante : Mme DJEDDOU- B
Recherche appliqué = est généralement orientée vers la résolution d’un problème pratique est
son application est immédiate; elle peut contribuer à améliorer la vie pratique.

I.3. Les concepts sous-tendant la recherche

1. La méthodologie

La méthodologie c’est la façon générale dont il faut mener à bien une recherche, elle peut se
définir comme étant l'étude du bon usage des méthodes et techniques. Il ne suffit pas de les
connaître, encore faut-il savoir les utiliser comme il se doit, c'est-à-dire savoir comment les
adapter, le plus rigoureusement possible, d'une part à l'objet précis de la recherche ou de
l'étude envisagée, et d'autre part aux objectifs poursuivis.
S’appuie sur des réflexions d’une ou plusieurs théories de la science et propose l’utilisation
d’un ensemble de méthodes des techniques qui orientent l’élaboration d’une recherche et qui
guident la démarche scientifique.

2. La méthode

C'est la procédure logique d'une science, c'est-à-dire l'ensemble des pratiques particulières
qu'elle met en œuvre pour que le cheminement de ses démonstrations et de ses théorisations
soit clair, évident et irréfutable.

La méthode est constituée d'un ensemble de règles qui, dans le cadre d'une science
donnée, sont relativement indépendantes des contenus et des faits particuliers étudiés en tant
que tels. Elle se traduit, sur le terrain, par des procédures concrètes dans la préparation,
l'organisation et la conduite d'une recherche, donc une méthode est un ensemble organisé
d'opérations en vue d’atteindre un objectif.

La méthode est souvent un savoir-faire développé par une personne ou une équipe
travaillant dans un domaine.
Elle est fondée sur le raisonnement et des procédures reconnues pour répondre à un
problème de recherche. Dans le raisonnement scientifique on distingue :

A. Le raisonnement déductif

Elle consiste à analyser le particulier à partir du général, à lire une situation concrète
spécifique à l'aide d'une grille théorique générale préétablie. Produit à partir de l’observation
des faits particulier (observation de la réalité) en vue de dégager des propositions générale.
Exemple : Tout homme est mortel, or Socrate est un homme donc Socrate est mort

B. Le raisonnement inductif

Cette méthode est plus courante que la première, elle consiste, au contraire, à tenter des
généralisations à partir de cas particuliers. On observe des caractéristiques précises sur un ou
plusieurs individus (objets) d'une classe et on essaie de démontrer la possibilité de généraliser
ces caractéristiques à l'ensemble de la classe considérée. C'est la succession observation —

3 Cours Initiation à la Recherche Scientifique | Master -1


UNIVERSITE D’ALGER 01
Faculté des Sciences
Département d’Architecture Enseignante : Mme DJEDDOU- B
analyse — interprétation — généralisation. S’appuie beaucoup sur les techniques d'inférence
statistique (tests qui permettent de mesurer le risque d'erreur et l'étendue des possibilités de
généralisations-extrapolations). Le sondage d'opinion, l'étude de marché... relèvent de cette
méthode. Exemple : Tout homme, que je connais, est mortel, donc tout homme est mortel.

 Les types de méthodes :

Le schéma ci-contre présente types de recherches

Historique

Descriptive
Comparative

Monographiqu
Expérimental Méthode
e
e

Synchroniqu
Diachronique e

3. La technique

C'est un moyen précis pour atteindre un résultat partiel, à un niveau et à un moment précis de
la recherche. Cette atteinte de résultat est directe et relève du concret, du fait observé, de
l'étape pratique et limitée.
Recettes pratiques pour acquérir, manipuler, analyser des données, manipuler des concepts,
etc.
Les techniques sont, en ce sens, des moyens dont on se sert pour couvrir des étapes
d'opérations limitées (alors que la méthode est plus de l'ordre de la conception globale
coordonnant plusieurs techniques). Ce sont des outils momentanés, conjoncturels et limités
dans le processus de recherche : sondage, interview, tests...

4. L'approche
L'approche est à considérer comme une démarche intellectuelle qui n’implique ni étapes, ni
cheminement systématique, ni rigueur particulière. C’est une manière de conduire la
recherche, une “façon de faire”. C'est à peu près un état d'esprit, une sorte de disposition
générale qui situe l'arrière-fond philosophique ou métathéorique du chercheur ou de la
recherche.

Elle inclut un ensemble de méthodes utiles et éprouvées pour étudier un ensemble de


phénomènes. C’est aussi des recommandations générales sur la façon dont vous devriez
concevoir un plan de recherche.
Dans ce sens, on parle d'approche quantitative, qualitative ou bien aussi marxiste.
4 Cours Initiation à la Recherche Scientifique | Master -1
UNIVERSITE D’ALGER 01
Faculté des Sciences
Département d’Architecture Enseignante : Mme DJEDDOU- B
 Les types d’approches :

 Approche quantitative

Fondé sur l'observation de faits et événements. Aboutit à des données chiffrées qui permettent
de faire des analyses descriptives

 Approche qualitative

Part d’une situation concrète comportant un phénomène particulier qu’il ambitionne de


comprendre et non de démontrer, de prouver ou de contrôler.

 Les deux approches ne s’opposent donc pas, elles se complètent ; une approche mixte
peut s’impose cependant. L’approche qualitative, par observation, par entretien, par
protocoles (etc.…) permet de récolter énormément d’informations. Elles font progresser
la recherche. Cependant la durée d’une enquête qualitative limite son recours à des sujets
de recherche pour lesquelles on dispose de peu d’informations. L’enquête qualitative sera
choisie dans une phase exploratoire d’un nouveau sujet de recherche.

II. Les caractéristiques de la recherche

1/ le domaine de spécialité: une seule spécialité, plusieurs spécialités séparées; plusieurs


spécialités ensemble

2/ l’intention de recherche: faire progresser, le savoir scientifique, résoudre un problème


ponctuel de recherche

3/ les visées de la recherche: description de l’objet de recherche, sa classification, son


explication, sa compréhension

4/ le type de données: données d’ordre qualitatif ; d’ordre quantitatif

5/ le site de l’expérience: se déplacer sur terrain pour recueillir l’information, aller au labo...

6/ l’objet de l’expérience: l’exhaustivité des éléments à expérimenter ; une partie


représentative ; un seul élément

7/ l’espace considère: étendue de l’espace géographique ; étendue de l’espace symbolique

8/ le temps considère: étudier l’objet de recherche a une seule phase de son évolution,
l’étudier sur plusieurs phases.

Les exigences d’un TRAVAIL DE RECHERCHE

 Unité et clarté du sujet traité : ce qui est soumis à l'étude ou à l'analyse doit être bien
individualisé et identifié.
5 Cours Initiation à la Recherche Scientifique | Master -1
UNIVERSITE D’ALGER 01
Faculté des Sciences
Département d’Architecture Enseignante : Mme DJEDDOU- B
 Rigueur de la démarche : méthode et techniques conformes aux normes scientifiques.

 Logique de la démarche : la rigueur ne suffit pas toujours, encore faut-il que les
différentes étapes et parties de la recherche s'articulent les unes aux autres selon une
logique explicite et évidente.

 Justification des outils, techniques, instruments ... qui sont retenus.

 Justification de la pertinence des types de données recueillies par rapport au problème


traité.

 Justification du choix des lieux, personnes ... auprès de qui ces données sont recueillies.

 Preuves des résultats avancés, de leur authenticité, leur exactitude ...

 Preuves de généralisations possibles des principaux résultats, dans des conditions


équivalentes à celles de la recherche entreprise.

 Justification des interprétations données aux résultats obtenus et précision des cadres de
références scientifiques ayant conduit à ces interprétations.

III. Le cycle de la recherche

La méthode de recherche emprunte généralement un cheminement ordonné qui part de


l'observation à la discussion des conclusions scientifiques en passant respectivement par un
problème de recherche, une question de recherche, une hypothèse, un objectif de recherche et
une méthode de résolution. Ce processus peut être regroupé en trois grandes phases:

1. La définition du problème phase de conception / construction de l’objet d’étude


2. Phase méthodologique ou de découverte et de collecte de données
3. Phase de traitement: analyse/ présentation des données et interprétation/ discussion

1ere • Construction de l’objet d’étude


étape

2eme • Phase méthodologique et de collecte de données


étape

3eme • Analyse et interprétation


étape

6 Cours Initiation à la Recherche Scientifique | Master -1


UNIVERSITE D’ALGER 01
Faculté des Sciences
Département d’Architecture Enseignante : Mme DJEDDOU- B
IV. Mémoire / thèse quel différence ?

Le mémoire comme genre général de rapport de recherche et comme première étape que
franchit le nouveau et futur chercheur ; représente l'un des premiers pas dans les travaux
prétendus de caractère scientifique. On peut se demander quelle en est au juste la nature, le
rôle, la portée...

 Ce n'est pas un récit car on doit démontrer quelque chose, prouvé, argumenté, analysé,
proposé, recommander...

 Ce n'est pas un rapport dans le sens compte rendu, car il suppose un effort
d'investigation et de compréhension derrière l'apparence des faits observés.

 Ce n'est pas une description car, au mieux, on ne ferait que du travail journalistique,
superficiel. Dans un mémoire, il ne s'agit pas de décrire pour décrire, mais de décrire
pour passer au gros du travail qui consiste à analyser, mesurer, comparer, évaluer,
interpréter...

 Ce n'est pas non plus une thèse car une thèse est un apport supplémentaire et original à
la connaissance scientifique dans une discipline particulière. Cela dépasse assez
largement les prétentions d'un mémoire ou même, souvent, de toute recherche
appliquée.

 Le mémoire doit démontrer que l’étudiant possède des aptitudes pour la recherche et
qu’il sait bien synthétiser et reproduire personnellement rédiger et présenter les résultats
de son travail mais correctement, avec esprit critique.

 Il permet de prouver qu’on peut être chercheur, mais sous supervision, car on est encore
étudiant; qu’on peut être original, mais en suivant des règles.

 C’est une épreuve, une course aux obstacles, mettant en jeu vos connaissances, vos
aptitudes, votre caractère.

 La qualité de la langue de rédaction, de la présentation matérielle, la qualité générale de


l’ouvrage (titre, résumé, etc.).

 La thèse doit être une contribution importante et significative à l’avancement des


connaissances,

 Une autonomie réelle de chercheur telle que révélée par la thèse et la soutenance,

 La qualité du contenu et de la forme (plan de travail, méthodes utilisées, résultats et


démonstrations, développement argumentatif, bibliographie),

7 Cours Initiation à la Recherche Scientifique | Master -1


UNIVERSITE D’ALGER 01
Faculté des Sciences
Département d’Architecture Enseignante : Mme DJEDDOU- B
 La qualité de la langue de rédaction, de la présentation matérielle et aussi la qualité
générale de l’ouvrage (titre, résumé, etc.).

V. Le rôle du l’encadreur

L’étudiant tiendra compte, au moment de choisir son directeur :

 de ses centres d’intérêt; de sa disponibilité; de sa feuille de route, de la diversité de ses


intérêts.

De son coté de directeur de thèse (l’encadreur) doit bien comprendre le rôle du directeur. La
relation qui s’établit entre le directeur et l’étudiant ; faciliter l’accès à des sources et à des
institutions

 Tient du contrat où chacun a des droits et des devoirs.


 Un directeur est un conseiller, un guide.
 Être intéressé par le sujet et être compétent pour donner un avis éclairé sur le sujet en
question.
 Évaluer la pertinence d’un sujet et de la bibliographie que lui présente le candidat, offrir
des indications théoriques et méthodologiques;

A la fin il faut comprendre que la recherche n’est pas :

 Le plagiat des travaux d’autrui;…quelque chose qu’on ne peut (ou qui et impossible à)
trouver;
 La falsification des données pour prouver quelque chose;
 La publicité mensongère, en diffusant des informations pouvant tromper le public.

8 Cours Initiation à la Recherche Scientifique | Master -1

Vous aimerez peut-être aussi