Vous êtes sur la page 1sur 59

09/11/2015 CISCO PACKET

TRACER
Simulation du fonctionnement d’un
réseau informatique

Basheerounnisa MOHAMMAD
BTS SIO 2 SISR
Table des smatières
I. Premier pas :.................................................................................................................................... 3
1. La connectique : .......................................................................................................................... 3
PC 0 ...................................................................................................................................................... 5
FastEthernet 0/1 ................................................................................................................................. 5
PC 1 ...................................................................................................................................................... 5
FastEthernet 1/1 ................................................................................................................................. 5
PC 2 ...................................................................................................................................................... 5
FastEthernet 2/1 ................................................................................................................................. 5
PC 3 ...................................................................................................................................................... 5
FastEthernet 3/1 ................................................................................................................................. 5
2. Affectation des adresses IP au PC : ............................................................................................. 5
3. Vérification de la communication : ............................................................................................. 9
a. Test de la communication entre PC0 et PC 1 : ..................................................................... 10
b. Test de la communication entre n’importe que PC et le PC 3 :........................................... 11
4. Communication entre le poste et 3 et les autres postes : ........................................................ 11
5. Expérimentations :........................................................................................................................ 20
a. Expérimentation 1 : ............................................................................................................... 20
b. Expérimentation 2 ................................................................................................................. 21
c. Expérimentation 3 : ............................................................................................................... 21
d. Expérimentation 4 : ............................................................................................................... 23
e. Expérimentation 5 : ............................................................................................................... 23
f. Expérimentation 6 : ............................................................................................................... 24
II. Utilisation de concentrateur (hubs) et commutateurs (switch) :.................................................. 26
1. La connectique : ........................................................................................................................ 26
2. Attribution des adresses IP aux stations : ................................................................................. 28
3. Trajet de l’information entre le PC 1 et PC 2 en mode simulation : ......................................... 29
4. Principale différence entre un concentrateur et un commutateur : ........................................ 37
III. Utilisation d’un point d’accès Wifi : .......................................................................................... 37
1. La connectique : ........................................................................................................................ 37
2. Configuration des 2 postes et le point d’accès Wifi : ................................................................ 38
a. Configuration de point d’accès wifi : ..................................................................................... 39
b. Configuration des postes : ..................................................................................................... 40
c. Ajout de PC portables dans le réseau :.................................................................................. 44
IV. Réseau salle : Adressage fixe et dynamique : ........................................................................... 46
a. Adressage fixe :...................................................................................................................... 46

1
b. Adressage dynamique : ......................................................................................................... 48
V. Premier routage : .......................................................................................................................... 51
VI. Routage statique : ..................................................................................................................... 55
1. Communication entre PC 0 et PC 1 : ......................................................................................... 55
2. Les inconvénients du routage statique : ................................................................................... 56
VII. Routage dynamique : ................................................................................................................ 57

2
I. Premier pas :
1. La connectique :
Pour réaliser le schéma suivant sur Cisco Packet Tracer, suivez les instructions :

Commencez d’abord par installer le logiciel puis la lancez. Ensuite nous aurons l’interface du Packet
Tracer qui va s’afficher et en bas de cette fenêtre, nous aurons le menu des équipements.

Nous allons commencez par placer les clients. Pour cela cliquez sur l’icône des PC puis Generic
comme illustre l’image suivante :

Et ensuite cliquez sur l’espace de travail pour que le pc choisi soit placé dans l’ordre souhaité.
L’image suivante illustre le placement des pc :

3
Puis nous allons placer le commutateur, pour cela cliquez sur l’icône commutateurs dans le menu des
équipements puis choisir le commutateur comme illustre l’image suivante :

Et ensuite cliquez sur l’espace de travail pour que le commutateur choisi soit placé dans l’ordre
souhaité. L’image suivante illustre le placement du commutateur en fonction des PC :

Ensuite il faut relier (ou connecter) les PC au commutateur. Pour cela nous allons utiliser le câble
Ethernet Droit. Et pour choisir cette câble, cliquez sur l’icône Connections et prendre le câble droit
comme illustre l’image suivante :

Après avoir choisi le câble, cliquez sur le PC0 puis choisir le port « Fastethernet0 » qui est le port
Ethernet du PC comme illustre l’image suivante :

4
Puis cliquez sur le commutateur et choisir une des ports Ethernet parmi les 4 ports RJ45 comme
illustre l’image suivante :

L’image suivante illustre le schéma demandé dans le TP :

PC 0 FastEthernet 0/1
PC 1 FastEthernet 1/1
PC 2 FastEthernet 2/1
PC 3 FastEthernet 3/1

2. Affectation des adresses IP au PC :


Après avoir connecté les PC au commutateur, nous allons affecter des
adresses IP statiques aux PC comme dans l’énoncé suivant :

5
Pour attribuer une adresse IP, cliquez sur le PC puis suivez les instructions suivantes : (les instructions
suivantes sont exercées sur le PC0)

Après avoir cliquez sur le PC0, une interface va s’afficher. Sur cette interface, cliquez sur « Desktop »
qui veut dire « Bureau » en Français comme illustre l’image suivante :

Puis cliquez sur « IP Configuration » qui veut dire « Configuration de l’IP » en Français comme illustre
l’image suivante :

6
Ensuite l’interface de la configuration de l’IP va s’ouvrir et sur cette interface cochez la case « Static »
puis nous pouvons saisir les paramètres de réseau. Dans notre cas, ils nous ont demandé que
l’adresse IP ainsi que son masque ; Vue que c’est le PC 0, d’après l’énoncé, l’adresse IP sera
192.168.0.2 /24 comme illustre l’image suivante :

7
Il existe une deuxième méthode pour attribuer l’adresse IP. Pour cela accédez sur la partie nommé
« Config » de l’interface puis cliquez sur l’interface réseau comme illustre l’image suivante :

Et puis saisir l’adresse IP ainsi que son masque comme illustré dans l’image suivante :

8
L’image suivante illustre la représentation visuelle des paramètres :

3. Vérification de la communication :
Pour vérifier les communications entre les postes, il faut allez dans les
paramètres de Bureau puis cliquez sur « Command Prompt » qui veut dire l’invite
de commande en français comme illustre l’image suivante :

9
Ensuite l’invite de commande va s’ouvrir comme illustre l’image suivante :

a. Test de la communication entre PC0 et PC 1 :


Pour tester cette communication, il suffit d’aller dans l’invite de commandes du PC 0 puis
saisir la commande suivante : ping 192.168.0.5 qui est l’adresse IP du poste 1 puis nous pouvons voir
les résultats comme illustre l’image suivante :

Et nous pouvons voir que la communication entre le poste 0 et le poste 1 fonctionne (validé)

10
Communication Commande à passer : Depuis le poste Résultats de la commande
entre les postes
PC 0 PC 1 ping 192.168.0.5 192.168.0.2 La communication fonctionne
PC 0 PC 2 ping 192.168.0.9 192.168.0.2 La communication fonctionne
PC 0 PC 3 ping 192.168.1.2 192.168.0.2 La communication ne fonctionne pas
PC 1 PC 2 ping 192.168.0.9 192.168.0.5 La communication fonctionne
PC 1 PC 3 ping 192.168.1.2 192.168.0.5 La communication ne fonctionne pas
PC 2 PC 3 ping 192.168.1.2 192.168.0.9 La communication ne fonctionne pas

b. Test de la communication entre n’importe que PC et le PC 3 :

Et nous pouvons voir que la communication entre n’importe quel PC et le PC 3 ne fonctionne pas vue
qu’ils ne sont pas dans le même sous réseau. Ils sont dans la même classe réseau ; classe C mais pas
dans le même sous réseau. Le PC 0, 1 et 2 sont dans le même sous réseau 192.168.0.X et le PC 3 est
dans un sous réseau différent 192.168.1.X. Et notre matériel d’interconnexion qui relie les PC est le
commutateur. Il permet de connecter deux segments de réseaux locaux c’est-à-dire un LAN (Local
Area Network) : Ensemble d’ordinateurs appartiennent à une même organisation et reliés entre eux
dans une petite aire géographique (une pièce, un bâtiment), souvent à l’aide de la même
technologie, le plus répandue étant Ethernet.
Pour que la communication soit valide, il faut que le commutateur soit administrable et il faut créer
des Vlan sur le commutateur pour les différentes sous réseaux.

4. Communication entre le poste et 3 et les autres postes :


Pour permettre la communication entre le poste 3 et les autres, nous
allons citer 2 cas :

a. 1er Cas : attribution des adresses IP libres sur la plage de sous-réseau :


Pour permettre la communication entre le PC 3 et les autres postes, il faut que l’adresse IP du
PC 3 soit dans le même sous réseau que les 3 autres c’est-à-dire 192.168.0.X /24 où X peut être entre
1 et 254. Dans 192.168.0.X, il ya 256 adresses dont 2 inutilisables et nous avons la possibilité
d’attribuer 254 adresses en excluant les adresses IP déjà prises
Et donc nous aurons un réseau local dans le quel nos 4 postes seront dans le même sous réseau et la
communication entre les différents postes sera sans problème.
Voici 2 exemples :

11
1. Avec l’adresse IP 192.168.0.1 /24
L’image suivante illustre l’attribution de l’adresse IP au PC 3 :

L’image suivante illustre la communication entre PC 0 et PC 3 depuis le PC 0 avec la nouvelle


adresse :

Et nous pouvons voir que la communication fonctionne

12
2. Avec l’adresse IP 192.168.0.254 /24
L’image suivante illustre l’attribution de l’adresse IP au PC 3 :

L’image suivante illustre la communication entre PC 0 et PC 3 depuis le PC 0 avec la nouvelle


adresse :

Et nous pouvons voir que la communication fonctionne

13
b. 2ème Cas : Calculer le masque optimisé puis affecter une adresse IP de ce réseau :
Notre 2ème cas sera de calculer le masque optimisé de ce réseau puis affecter au poste client une
adresse IP dans ce réseau. Et nous n’aurons pas beaucoup de possibilités d’attribuer plusieurs
adresses au poste 3.
Le masque optimisé est le masque associé aux réseaux en fonction du nombre de matériel connecté
sur ce réseau. Cette méthode à pour autre avantage de réduire la possibilité d’insertion de matériel
supplémentaire dans le réseau. Par exemple, il sera possible de sécuriser une connexion entre 2
matériels et aucun autre. Ainsi il sera impossible d’insérer un autre matériel sur ce réseau.
Pour définir un masque dit optimiser (adapté au ombre de matériel connecté), il faut déterminer le
nombre de bits nécessaire pour identifier claque adresse IP de la plage. Chacun de ces bits aura pour
valeur 1, seront contiguës et à gauche.
Chaque plage d’adresse définissent un réseau logique comporte deux adresses particulières,
inutilisables pour le matériel et ces adresses sont :
 la première adresse de la plage qui est l’adresse ou l’identifiant du réseau
 la dernière adresse de la plage qui est l’adresse de diffusion
Pour déterminer un masque optimisé, il faut donc calculer le nombre d’adresse IP nécessaires pour
l’ensemble du matériel connecté (et la totalité de leur interface) dans le réseau. A ce résultat, il faut
ajouter les deux adresses spécifiques (première et dernière adresse de la plage).

Calcul du masque optimisé de notre sous-réseau 192.168.0.0


D’après l’énoncé, nous avons 4 Postes clients et 1 commutateur comme illustre l’image suivante :

Le masque optimisé : Il nous faut 5 adresses pour le matériel


Et il faut ajouter 2 adresses pour adresse de réseau et adresse
4 postes de diffusion
1 commutateur Donc en totalité, il nous faut minimum 7 adresses IP dans la
plage

14
Minimum 7 adresses IP dans la plage :

128 64 32 16 8 4 2 1
11 1 1 1 1 1 0 0 0

24 bits = 3 octets Dernier bit significatif

8 bits = 1 octet
255.255.255.248
Masque optimisé

Notre masque optimisé sera 255.255.255.248 (/29). Et donc maintenant il faut modifier le
masque de sous-réseau de chaque poste.

1. Les possibilités d’adresses :


Les possibilités d’adresses qu’on peut attribuer sur le poste 3 d’après le masque
optimisé sont 4:

 192.168.0.1 /29
 192.168.0.3 /29
 192.168.0.4 /29
 192.168.0.6 /29

Test de la communication avec l’adresse IP 192.168.0.1 /29 sur le poste 3 depuis le poste 0 :

L’image suivnate illustre l’attribution de l’adresse IP 192.168.0.1 avec le masque optimé sur le poste
3:

15
L’image suivante illustre la communication entre PC 0 et PC 3 depuis le PC 0 avec la nouvelle
adresse :

Et nous pouvons voir que la communication fonctionne

Test de la communication avec l’adresse IP 192.168.0.3 /29 sur le poste 3 depuis le poste 0 :

L’image suivnate illustre l’attribution de l’adresse IP 192.168.0.3 avec le masque optimé sur le poste
3:

L’image suivante illustre la communication entre PC 0 et PC 3 depuis le PC 0 avec la nouvelle


adresse :

Et nous pouvons voir que la communication fonctionne

16
Test de la communication avec l’adresse IP 192.168.0.4 /29 sur le poste 3 depuis le poste 0 :

L’image suivnate illustre l’attribution de l’adresse IP 192.168.0.4 avec le masque optimé sur le poste
3:

L’image suivante illustre la communication entre PC 0 et PC 3 depuis le PC 0 avec la nouvelle


adresse :

Et nous pouvons voir que la communication fonctionne

Test de la communication avec l’adresse IP 192.168.0.6 /29 sur le poste 3 depuis le poste 0 :

L’image suivnate illustre l’attribution de l’adresse IP 192.168.0.6 avec le masque optimé sur le poste
3:

17
L’image suivante illustre la communication entre PC 0 et PC 3 depuis le PC 0 avec la nouvelle
adresse :

Et nous pouvons voir que la communication fonctionne

2. Les adresses exclusses


Les adresses 192.168.0.7 /29 et 192.168.0.8 /29 ne peuvent pas être attribué au postes clients et
nous avons un message d’erreur en disant que l’adresse IP pour le masque entré est invalide ceux qui
illustrent les deux images suivantes :

L’image suivante illustre l’attribution de l’adresse IP 192.168.0.7 avec le masque optimé sur le poste
3:

L’image suivante illustre le message erreur :

Les adresses IP 192.168.0.7 /29 et 192.168.0.8 /29 ne peuvent pas être attribué vue :

 192.168.0.7 /29 est l’adresse IP du Broadcast du sous-réseau 192.168.0.0 /29


 192.168.0.8 /29 est l’adresse IP de l’identité Réseau (Network IP address) du sous-réseau
192.168.0.0 /29

18
3. Les adresses non attribuables :
Les adresses IP à partir de 192.168.0.10 /29 ne peuvent pas être attribuer.la
communication ne fonctionne plus.

Voici un exemple avec l’adresse IP 192.168.0.10 /29 sur le poste 3 depuis le poste 0 :

L’image suivante illustre l’attribution de l’adresse IP 192.168.0.10 avec le masque optimé sur le poste
3:

L’image suivante illustre la communication entre PC 0 et PC 3 depuis le PC 0 avec la nouvelle


adresse :

Et nous pouvons voir que la communication ne fonctionne pas.

Tableau de récapitulatif :

Communication Commande à passer en Depuis le poste Résultats de la commande


entre les postes fonction de nouvelle
adresse:
PC 0 PC 3 ping 192.168.0.1 192.168.0.2 La communication fonctionne
PC 0 PC 3 ping 192.168.0.3 192.168.0.2 La communication fonctionne
PC 0 PC 3 ping 192.168.0.4 192.168.0.2 La communication fonctionne
PC 0 PC 3 ping 192.168.0.6 192.168.0.2 La communication fonctionne
PC 0 PC 3 ping 192.168.0.7 192.168.0.2 Erreur –adresse exclusse (Broadcast)
PC 0 PC 3 ping 192.168.0.8 192.168.0.2 Erreur –adresse exclusse (Network ID)

19
5. Expérimentations :
Réalisation des expérimentations d’après l’énoncé suivante :

a. Expérimentation 1 :
Environnement :
Adresse IP du PC 1 : 10.12.130.21 /8
Adresse IP du PC 2 : 10.33.33.33 /8

Expérimentation n°1
PC 1
Adresse 10 12 130 21
IP 0 0 0 0 1 0 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0 1 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 0 1 0 1
Masque 255 0 0 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 10 0 0 0
réseau 0 0 0 0 1 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
PC 2
Adresse 10 33 33 33
IP 0 0 0 0 1 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 0 1
Masque 255 0 0 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 10 0 0 0
réseau 0 0 0 0 1 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
Y’a-t-il communication entre PC 1 et PC 2 ? Oui les 2 postes communiquent entre elles.

Les images suivantes illustrent la communication entre PC 1 et PC 2:

Depuis le PC 1 Depuis le PC 2
20
Nous pouvons voir que la communication fonctionne dans les 2 sens.

b. Expérimentation 2
Environnement :
Adresse IP du PC 1 : 111.111.222.222 /16
Adresse IP du PC 2 : 111.111.111.111 /16
Expérimentation n°2
PC 1
Adresse 111 111 222 222
IP 0 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1 0
Masque 255 255 0 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 111 111 0 0
réseau 0 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
PC 2
Adresse 111 111 111 111
IP 0 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1
Masque 255 255 0 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 111 111 0 0
réseau 0 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
Y’a-t-il communication entre PC 1 et PC 2 ? Oui les 2 postes communiquent entre elles.

Les images suivantes illustrent la communication entre PC 1 et PC 2:

Depuis le PC 1 Depuis le PC 2

Nous pouvons voir que la communication fonctionne

c. Expérimentation 3 :
Environnement :
Adresse IP du PC 1 : 180.12.200.1 /20
Adresse IP du PC 2 : 180.12.100.2 /20

21
Expérimentation n°3
PC 1
Adresse 180 12 200 1
IP 1 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 1 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1
Masque 255 255 240 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 180 12 192 0
réseau 1 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
PC 2
Adresse 180 12 100 2
IP 1 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 1 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0
Masque 255 255 240 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 180 12 96 0
réseau 1 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
Y’a-t-il communication entre PC 1 et PC 2 ? Non les 2 postes ne communiquent entre elles vue qu’elles n’appartiennent pas
au même réseau. Leurs adresses de réseau sont différentes.

Les images suivantes illustrent la communication entre PC 1 et PC 2:


Depuis le poste 1 :

Depuis le poste 2 :

Nous pouvons voir que la communication entre les 2 clients ne fonctionne plus

22
d. Expérimentation 4 :
Environnement :
Adresse IP du PC 1 : 1.2.3.4 /8
Adresse IP du PC 2 : 1.33.3.4 /8

Expérimentation n°4
PC 1
Adresse 1 2 3 4
IP 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 1 0 0
Masque 255 0 0 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 1 0 0 0
réseau 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
PC 2
Adresse 1 33 3 4
IP 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 1 0 0
Masque 255 0 0 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 1 0 0 0
réseau 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
Y’a-t-il communication entre PC 1 et PC 2 ? Oui les 2 postes communiquent entre elles

Les images suivantes illustrent la communication entre PC 1 et PC 2:

Depuis le PC 1 Depuis le PC 2

Nous pouvons voir que la communication fonctionne


e. Expérimentation 5 :
Environnement :
Adresse IP du PC 1 : 172.30.0.25 /25
Adresse IP du PC 2 : 172.30.0.1 /25

23
Expérimentation n°5
PC 1
Adresse 172 30 0 25
IP 1 0 1 0 1 1 0 0 0 0 0 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 1
Masque 255 255 255 128
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 172 30 0 0
réseau 1 0 1 0 1 1 0 0 0 0 0 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
PC 2
Adresse 172 30 0 1
IP 1 0 1 0 1 1 0 0 0 0 0 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Masque 255 255 255 128
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 172 30 0 0
réseau 1 0 1 0 1 1 0 0 0 0 0 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
Y’a-t-il communication entre PC 1 et PC 2 ? Oui les 2 postes communiquent entre elles

Les images suivantes illustrent la communication entre PC 1 et PC 2:

Depuis le PC 1 Depuis le PC 2

Nous pouvons voir que la communication fonctionne

f. Expérimentation 6 :
Environnement :
Adresse IP du PC 1 : 126.1.1.1 /10
Adresse IP du PC 2 : 126.111.111.111 /10

24
Expérimentation n°6
PC 1
Adresse 126 1 1 1
IP 0 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1
Masque 255 192 0 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 126 0 0 0
réseau 0 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
PC 2
Adresse 126 111 111 111
IP 0 1 1 1 1 1 1 0 0 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 1
Masque 255 192 0 0
de sous 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
réseau
Adresse 126 64 0 0
réseau 0 1 1 1 1 1 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
= IP ET
Masque
Y’a-t-il communication entre PC 1 et PC 2 ? Non les 2 postes ne communiquent entre elles vue qu’elles n’appartiennent
pas au même réseau. Leurs adresses de réseau sont différentes.

Les images suivantes illustrent la communication entre PC 1 et PC 2:

Depuis le PC 1 Depuis le PC 2

Nous pouvons voir que la communication ne fonctionnenent pas


Conclusion :
Pour que les postes communiquent, il faut qu’il appartiennent au même réseau ou sous-réseau.
Lorsque le résultat du IP ET Masque qui est l’adresse réseau est même pour les 2 postes, il y a une
communication entre les postes comme illustre les expérimentations 1, 2 ,4 et 5.

Une adresse IP permet ……………………………….. dans le réseau.


Pour que plusieurs ordinateurs puissent communiquer, il faut :
• Que leurs adresses IP soient …………………………….. .
• Que leurs adresses réseau soient le même .
Pour calculer l'adresses réseau, l'opération a effectuée est :
Adresse IP ET Logique Masque de sous réseau = Adresse réseau ou identité de réseau.

25
II. Utilisation de concentrateur (hubs) et commutateurs
(switch) :
1. La connectique :
Pour réaliser le schéma suivant sur Cisco Packet Tracer, suivez les instructions :

Le PC 0, le PC 1 et le commutateur sont déjà mises en place. Pour ajouter la partie du concentrateur


ainsi que les postes reliant à ce concentrateur. Pour mettre en place cette partie, nous allons d’abord
commencer par mettre en place le concentrateur, pour cela cliquez sur l’icône concentrateur puis
Generic comme illustre l’image suivante :

Et ensuite placer le en face du commutateur et puis placer les postes puis les relier avec un câble
droit sur le concentrateur en choisissant un port par PC parmi les 6 ports comme illustrent les 2
images suivantes. :

Image 1 Image 2

26
Ensuite il faut relier le commutateur et le concentrateur. Pour cela nous allons utiliser un câble croisé
comme l’illustre l’image suivante :

Prendre une des ports Ethernet parmi le 2 ports libres du commutateur comme illustre l’image
suivante :

Et relier sur une de 2 ports du concentrateur comme illustre l’image suivante :

27
L’image suivante illustre le schéma demandé dans le TP :

2. Attribution des adresses IP aux stations :


Nous allons attribuer des adresses IP statiques aux stations dans le réseau
192.168.3.0 /24
Tableau des adresses IP :
Poste Adresse IP Masque
PC 0 192.168.3.1 255.255.255.0
PC 1 192.168.3.2 255.255.255.0
PC 2 192.168.3.3 255.255.255.0
PC 3 192.168.3.4 255.255.255.0
PC 4 192.168.3.5 255.255.255.0
PC 5 192.168.3.6 255.255.255.0

28
3. Trajet de l’information entre le PC 1 et PC 2 en mode simulation :
Environnement :
Adresse IP du PC 1 : 192.168.3.2 /24
Adresse IP du PC 2 : 192.168.3.3 /24
Pour vérifier le trajet de l’information entre le PC 1 et PC 2 en mode
simulation, il faut cliquez sur l’icône simulation qui se situe en bas à droite de
l’interface Cisco Packet Tracer comme illustre l’image suivante :

Il existe 2 méthodes pour l’envoi de l’information entre 2 matériels mais le trajet de


l’information sera le même quel que soit la méthode utilisé.
La première méthode est un ajout simple : cliquer sur l’icône message qui se trouve
à droite de l’interface de Cisco Packet Tracer comme illustre l’image suivante puis
placer sur les 2 équipements sur lesquels on veut passer l’information.

La deuxième méthode est le ping entre les 2 équipements : pour cela accédez sur le
PC 1 puis lancer la commande suivante : ping 192.168.3.3 comme illustre l’image
suivante :

29
Après avoir choisi la méthode il faut lancer la simulation, pour cela suivez les instructions suivantes :

Ensuite nous pouvons voir le trajet de l’information en mode simulation. Voir les captures suivantes
pour le trajet de l’information entre PC 1 et PC 2 :

30
1. Le PC 1 envoi l’information au commutateur

2. Le commutateur reçoit l’information émis par le PC 1

31
3. Le commutateur envoi cette information que au concentrateur

4. Le concentrateur reçoit l’information émis par le commutateur

32
5. Le concentrateur envoi cette information au 4 PC qu’il relie c’est-à-dire il envoi l’information
sur tous ses ports

6. Les 4 postes reçoit l’information émis par le concentrateur mais seul le PC 2 récupère cette
information vue que c’est lui le destinataire. Et les autres PC c’est-à-dire le PC 3, PC 4, PC 5
rejettent cette information vue qu’ils ne sont pas concernées.

33
7. Le PC 2 renvoi la réponse au concentrateur en lui renvoyant l’information

8. Le concentrateur reçoit cette information

34
9. Le concentrateur envoi cette information au commutateur et au 3 autres PC ce qui signifie
que le concentrateur envoi l’information sur tous les autres ports

10. Le commutateur récupère l’information. Et les 3 autres PC rejettent cette information vue
qu’ils ne sont pas concernés comme dans l’étape 6

35
11. Le commutateur envoi cette information au PC 1

12. Le PC 1 récupère l’information

36
L’image suivante illustre le résultat du ping à la fin du trajet de l’information :

4. Principale différence entre un concentrateur et un commutateur :


Le concentrateur envoi l’information sur tous les autres ports du
concentrateur alors que le commutateur envoi l’information que sur le port de
destination (port concerné) grâce à l’adresse IP de destination et les autres ports
restent libres. Il est un élément actif, un multiport et cumule les avantages des
répéteurs, les concentrateurs et le pont.

III. Utilisation d’un point d’accès Wifi :


1. La connectique :
Pour réaliser le schéma suivant sur Cisco Packet Tracer, suivez les instructions :

Le PC 0 et le commutateur sont déjà mises en place. Et maintenant il faut mettre en place le point
accès Wifi et le pc portable. Pour mettre en place le point accès Wifi, cliquez sur l’icône appareils
sans fil puis Generic comme illustre l’image suivante :

37
Et ensuite placer le en face du commutateur puis relier avec un câble droit sur le commutateur en
choisissant une des ports Ethernet puis mettez en place le pc portable comme illustrent les 2 images
suivantes. :

2. Configuration des 2 postes et le point d’accès Wifi :

38
a. Configuration de point d’accès wifi :
Nous allons d’abord configurer le point d’accès. Pour cela cliquez sur le point
d’accès Wifi puis cliquez sur config puis le « Port » comme illustre l’image
suivante :

Ensuite sur l’interface qui va s’afficher, nous pouvons voir la configuration par défaut du Point
d’Accès Wifi :

Et ensuite nous pouvons configurer le point d’accès Wifi d’après l’énoncé comme illustre l’image
suivante :

39
b. Configuration des postes :
Après avoir configuré le point d’accès Wifi, il faut configurer les postes. Nous
pouvons attribuer l’adresse IP fournie dans l’énoncé au PC 0 avec les instructions
vues précédemment. Et pour configurer le PC portable de façon qu’il puisse relier
en sans-fil sur le point d’accès Wifi. Pour cela cliquez sur PC portable. Et nous
aurons l’interface de configuration du PC portable. Pour qu’il ait accès en sans-fil,
il faut configurer l’interface physique du PC portable. Pour cela, il faut d’abord
éteindre la machine, pour cela cliquez sur le bouton qui est à côté de
l’alimentation comme illustre l’image suivante :

Ensuite sur l’image suivante, nous pouvons voir que le PC portable est éteint. Ensuite prendre le port
Ethernet puis la placez sur les modules qui se situent à gauche comme illustre l’image suivante :

40
Puis prendre le module WPC300N pour les connexions sans-fil et mettre à la place du port Ethernet
comme illustre l’image suivante :

Sur l’image suivante, nous pouvons voir que le module sans-fil est bien ajouté et puis il faut allumer
le pc portable :

41
Ensuite il faut paramétrer le pc portable pour qu’il puisse connecter au Point d’accès sans-fil. Pour
cela il faut aller dans la partie Config puis cliquez sur l’interface sans-fil du pc portable comme illustre
l’image suivante :

Sur l’image suivante, nous pouvons voir la configuration par défaut de l’interface sans-fil :

42
Ensuite il faut ajouter le SSID de notre point d’accès Wifi ansi que sa clé d’authentification puis
l’adresse IP et son masque fournie dans l’énoncé comme illustre l’image suivante :

Puis nous pouvons voir sur l’image suivante que le PC portable et le point d’accès Wifi sont reliés

43
Test de fonctionnement :

Ping depuis le PC 1 au PC portable  les 2 PC communiquent

Ping depuis le PC portable au PC 1  les 2 PC communiquent

c. Ajout de PC portables dans le réseau :


Nous allons ajouter 3 PC portables puis configurer dans notre réseau avec le plan d’adressage
suivant :

Configuration IP
Poste Adresse IP Masque de sous réseau
Laptop 1 10.3.3.3 255.0.0.0
Laptop 2 10.4.4.4 255.0.0.0
Laptop 3 10.5.5.5 255.0.0.0

Après avoir configuré les paramètres de point d’accès Wifi, nous avons un schéma de réseau comme
l’image suivante :

44
Test de la communication :

Ping entre PC 0 et Laptop 1 : Fonctionne

Ping entre PC 0 et Laptop 2 : Fonctionne

45
Ping entre PC 0 et Laptop 3 : Fonctionne

Ping entre Laptop 1 et PC 0: Fonctionne

IV. Réseau salle : Adressage fixe et dynamique :


a. Adressage fixe :
L’énoncé :

46
Adressage IP des stations dans le réseau 192.168.1.0 /24 :

Station Adresse IP Masque


PC 0 192.168.1.1 255.255.255.0
PC 1 192.168.1.2 255.255.255.0
PC 2 192.168.1.3 255.255.255.0
PC 3 192.168.1.4 255.255.255.0
PC 4 192.168.1.5 255.255.255.0
PC 5 192.168.1.6 255.255.255.0
PC 6 192.168.1.7 255.255.255.0
PC 7 192.168.1.8 255.255.255.0
PC 8 192.168.1.9 255.255.255.0
PC 9 192.168.1.10 255.255.255.0
PC 10 192.168.1.11 255.255.255.0
PC 11 192.168.1.12 255.255.255.0
PC 12 192.168.1.13 255.255.255.0
PC 13 192.168.1.14 255.255.255.0
PC 14 192.168.1.15 255.255.255.0
Laptop 0 192.168.1.16 255.255.255.0
Laptop 1 192.168.1.17 255.255.255.0

Test de fonctionnement :

Voici un ping entre PC 0 et PC 4

Les 2 PC communiquent

47
Configuration du routeur sans-fil :

Pour configurer les paramètres sans-fil accédez sur « Config » puis suivez l’image suivante : (j’ai
utilisé les mêmes paramètres que l’étape précédente)

Les inconvénients d’utiliser des adresses IP fixes :

- Des adresses IP fixes sont préférables d’utiliser pour un petit réseau mais dans un réseau
comme nous il est préférable d’utiliser des adresses IP dynamiques.
- Une adresse IP fixe faut intervenir manuellement pour configurer l’adresse IP, la passerelle,
le ou les serveurs DNS.
- Il est plus compliqué à configurer
- L’adresse IP fixe permet à chaque ordinateur de conserver toujours la même adresse IP
pendant des mois ou des années. Une fois affecté, cette adresse est occupée par un seul
ordinateur, même lorsque l’ordinateur n’est pas en cours d’utilisation.

b. Adressage dynamique :

48
Ajout de serveur DHCP dans le réseau c’est qu’illustre l’image suivante :

Attribuer une adresse IP statique au serveur ici dans notre cas l’adresse IP est 10.0.0.2 /8 c’est
qu’illustre l’image suivante :

49
Configuration de DHCP et pour cela allez sur les paramètres Services puis DHCP :

Cliquez sur « ON » pour activer le service DHCP puis configurer selon l’énoncé :

50
J’ai activé le DHCP sur le poste 0 et le Poste 0 récupère l’adresse IP dynamique de réseausalle comme
illustre l’image suivante :

Les avantages d’utiliser des adresses IP dynamiques :

- Les adresses IP dynamiques sont utilisés dans les larges réseaux où les ordinateurs sont
fréquemment reconfigurés, où lorsque le nombre des adresses IP statiques est limité.
- C'est le serveur DHCP qui attribue une adresse IP à chaque ordinateur qui se connecte sur le
réseau.

V. Premier routage :

POSTE Adresse IP Masque


PC 0 10.0.0.5 255.0.0.0
PC 1 10.0.0.6 255.0.0.0
PC 2 192.168.0.5 255.255.255.0
PC 3 192.168.0.6 255.255.255.0

Ensuite attribuer les PC en fonction de l’énoncé précédent.

51
Puis il faut configurer les 2 interfaces du routeur pour cela allé sur l’invite de commande puis suivez
les étapes :

1. Entrer dans le mode superviseur : enable

2. Ensuite passer en mode configuration : conf t ou configure terminal

3. Puis entrer dans la configuration de l’interface 0/0 : conf t \ interface fastethernet 0/0

52
4. Ensuite on peut attribuer l’adresse IP et le masque de l’interface (dans notre cas 10.0.0.1
255.0.0.0) : conf t \ interface fastethernet 0/0 \config –if\ ip address 10.0.0.1 255.0.0.0

5. Puis activer l’interface réseau : config -if \ no shutdown

6. Ensuite le routeur nous indique que la carte réseau 0/0 est devenue active :

Ensuite répétez les mêmes étapes pour attribuer une adresse IP à l’interface 1/0 :

53
L’image suivante illustre la vue d’ensembles de réseau :

Après attribution des adresses IP aux 2 interfaces, ajouter les passerelles aux postes clients. La
passerelle c’est l’adresse IP du routeur. Et ensuite les pc peuvent communiquer.

Test de communication entre le poste 0 (10.0.0.5) et le poste 2 (192.168.0.5)

Dans ce réseau, le routeur permet de relier deux réseaux différents. Il permet d’assurer le routage
des paquets entre 2 réseaux informatiques ou plus afin de déterminer le chemin de destination. Le
routeur détermine la prochaine machine à laquelle les données vont être acheminées de manière à
ce que le chemin choisi soit la meilleure. Le routeur met à jour la table de routage

54
Visualisation avec le mode simulation, le parcours de l’information partant du PC 3 à destination PC
1:

Table de routage :

Adresse MAC source Adresse MAC de destination


1 Adresse MAC PC 3 Adresse MAC du Routeur 2
2 Adresse MAC du Router 2 Adresse MAC du Routeur 1
3 Adresses MAC du Routeur 1 Adresse MAC du PC 1

A chaque passage, il y a changement d’adresse MAC

VI. Routage statique :

Après avoir paramétré l’adressage IP pour les stations, il faut configurer les interfaces des routeurs.
La 1ère interface du routeur (LAN) est une interface FastEthernet et la deuxième interface (celui qui
relie les 2 routeurs) est une interface serial.
Pour attribuer une adresse IP à l’interface serial, allez en mode superviseur (enable) puis en mode
configuration (conf t) puis dans la configuration de l’interface serial (interface serial 2/0 ou 3/0 selon
l’interface choisi) comme illustre l’image suivante :

Puis attribuer l’adresse IP et son masque comme illustre l’image suivante :

Ensuite enter la commande « no shutdown » pour activer l’interface.

1. Communication entre PC 0 et PC 1 :
La communication entre PC 0 et PC 1 ne fonctionnent plus. D’après le mode
simulation, l’information passe bien du Pc 0 au routeur 0 mais à partir du Routeur 0,
l’information ne passe plus u routeur suivant. L’information revient au PC0.

55
Pour permettre la communication entre le PC 0 et le PC 1, nous allons ajouter des routes statiques :

Pour ajouter la route statique sur Routeur 0, allez dans l’invite de commande puis entrer en mode
superviseur (enable) puis dans la mode de configuration (conf t) et ensuite taper la commande
suivante : ip route 3.0.0.0 255.0.0.0 2.0.0.2 comme illustre l’image suivante :

L’image suivante illustre la route statique ajoutée sur le routeur 1 :

Et maintenant le PC 0 et PC 1 puissent communiquer entre elles comme illustre l’image suivante :

2. Les inconvénients du routage statique :


Les inconvénients du routage statique sont :
- Pas de tolérance aux pannes : Si un routeur ou une liaison tombent en panne, les
routeurs statiques ne voient pas la panne et n'en informent pas les autres routeurs.
Ce type de problème concerne de grands réseaux d'interconnexion d'entreprises
alors qu'une petite structure (avec deux routeurs et trois réseaux basés sur des
liaisons LAN) ne tombe pas assez souvent en panne pour justifier le déploiement
d'une topologie à chemins d'accès multiples et d'un protocole de routage.
- Traitement administratif : Si un réseau est ajouté ou supprimé du réseau
d'interconnexion, les itinéraires vers ce réseau doivent être ajoutés ou supprimés
manuellement. Si un nouveau routeur est ajouté, il doit être correctement configuré
pour les itinéraires du réseau d'interconnexion.

56
VII. Routage dynamique :

Après avoir paramètrer les statitions et les interfaces réseau des routeurs, il faut ajouter des routes
dans la table RIP :

Pour ajouter des Routes RiP au routeur acceder sur l’invite des commandes puis entrer dans le mode
superviseur puis dans le mode configuration. Ensuite taper ‘router rip » puis « network X.X.X.X où
X.X.X.X est l’adresse du réseau sur lequel il est connecté.

L’image suivante illustre les routes rip do routeur 0 :

L’image suivante illustre les routes rip do routeur 1 :

L’image suivante illustre les routes rip do routeur 2 :

57
L’image suivante illustre les routes rip do routeur 3 :

L’image suivante illustre les routes rip do routeur 4 :

La communication entre le PC 0 et PC 1 fonctionne et il passe par le routeur 1 (route 1.0.0.0 et


2.0.0.0).

Quand on éteint le router 1, l’information passe par le routeur 2 (route 3.0.0.0 et 4.0.0.0)

Avantages du routeur RIP :

- Très utiliser et très rependu


- S’adapte automatiquement après une panne ou un ajout d’équipement

58

Vous aimerez peut-être aussi