Vous êtes sur la page 1sur 8

Faculté des Sciences de Tunis : Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

Mr : Riadh Bouhouchi

Mastère SRT

Année Universitaire : 2021-2022

Objectif :
Ce chapitre vous permettra de vous familiariser avec la construction
de base d’un programme JAVA, aussi d’assimiler comment déclarer
un programme JAVA à travers sa structure de base, la déclaration de
ses attributs, ses instructions et de ses operateurs.

1
Riadh BOUHOUCHI
Faculté des Sciences de Tunis : Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

Table des matières


I. Les constructions de base d'un programme : ......................................................................
3
II. Les types, identificateurs et variables .................................................................................
4
1. Les types ..........................................................................................................................
4
2. Les identificateurs ........................................................................................................... 5
3. Les variables ....................................................................................................................
5
III. Les instructions conditionnelles et itératives .................................................................. 5
1. Les instructions conditionnelles ...................................................................................... 5
2. Les instructions itératives ................................................................................................ 6
3. Les opérateurs ................................................................................................................. 8

2
Riadh BOUHOUCHI
Faculté des Sciences de Tunis : Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

I. Les constructions de base d'un programme :

Un programme Java suit un cycle de vie bien définie :

1. Déclaration de package :
Le package est le « répertoire » où se trouvent les classes, et qui composent le projet.
Exemple : package nomDuPackage;

2. Réalisation des imports : Comme tout programme, on commence par l’import des
librairies qui vont nous permettre d’utiliser les fonctions prédéfinies (propres au langage
JAVA). Exemple : import java.util.Date
Cet import permet d’utiliser la class Date avec toutes ces méthodes.

3. Déclaration de la classe :
Déclaration de la classe qui contiendra le traitement du programme, la classe doit avoir
le même nom que le fichier classe. Exemple : public class NouvelleClasse

Dans Java on trouve aussi :

1. Les commentaires :
Les commentaires servent à fournir une explication à un code et ne seront pas exécutés.
En Java avec Javadoc on a la possibilité de générer un fichier doc dans lequel on trouvera
des fonctions avec leurs commentaires.
// Écrire un commentaire
/* écrire un ensemble de commentaires*/
/** commentaire d’explication */
2. Les blocs : Un bloc représente un ensemble de variables et d’instructions qui se
retrouvent entre {
}.
Remarque : les instructions se terminent par un « ; ».

Voici un exemple pour bien comprendre :

3
Riadh BOUHOUCHI
Faculté des Sciences de Tunis : Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

II. Les types, identificateurs et variables

1. Les types
Nous pouvons distinguer en Java deux types de données :

Les types primitifs (ou de base) : boolean, int, short, byte, float, long, double, char. Les types
de référence : chaîne de caractères (String), tableau ou classe.

Voici un exemple de quelques types primitifs :

Primitive Signification Taille (en Plage de valeurs acceptée


octets)
char Caractère 2 valeur du jeu de caractères Unicode (65000
caractères possibles)
byte Entier très court 1 -128 à 127
short Entier court 2 -32768 à 32767
int Entier 4 -2 147 483 648 à 2 147 483 647
long Entier long 8 -9223372036854775808 à
9223372036854775807
float flottant (réel) 4 -1.4*10-45 à 3.4*1038
double flottant double 8 4.9*10-324 à 1.7*10308
boolean booléen 1 0 ou 1 (en réalité, toute autre valeur que 0
est considérée égale à 1)

4
Riadh BOUHOUCHI
Faculté des Sciences de Tunis : Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

Exemple de déclaration d’une variable :


int n = 0 ;
char c = « » ;

2. Les identificateurs

Les identificateurs permettent de nommer les différents éléments (variables, constantes, classe,
méthodes, packages,…) des programmes Java.
L’identificateur va dans {a..z, A..Z, $, -} et “ < “ et dans {a..z, A..Z, $, -,0..9, Unicode caractère
over 0x00c0} “>
Un identificateur peut être un caractère ou un ensemble de caractères pour former un nom ou,un
ensemble de mots exemple : i : un caractère
Compteur : ensemble de caractères
Nom_fichier : un ensemble de mots

Un identificateur peut commencer par $ ou _. Pour déclarer une classe ou une méthode
l’identificateur doit commencer en majuscule.
La déclaration des variables doit se faire en minuscule pour un identificateur.

3. Les variables

L’utilisation d’une variable dans Java doit toujours être précédée par la déclaration de cette
variable.

Le compilateur va utiliser les informations associées à la déclaration de la variable pour


effectuer des vérifications : compatibilité de type dans les expressions, visibilité de la
variable,…

La déclaration d’une variable doit toujours être précédée par son type comme par exemple int
i;
Le type d’une variable est soit un type de base soit une référence
Deux façons de décrire des variables, soit en utilisant un type simple comme int et float
soit un type class, défini par le programmeur

III. Les instructions conditionnelles et itératives

1. Les instructions conditionnelles if ... else, switch :

L’instruction if et switch ont la même syntaxe que celle du langage C et C++.

L’instruction if peut être écrite sous trois formes différentes :

5
Riadh BOUHOUCHI
Faculté des Sciences de Tunis : Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

Forme1 : Forme 2 : Forme 3:


if (condition) if (condition1) if (condition1)
{ { {
Traitement; Traitement 1; Traitement 1;
} Traitement 2; Traitement 2;
} }
else if (condition2){ else { Traitement 3; Traitement 3;
Traitement 4; Traitement 4;
} else { Traitement 4N;
Traitement 5; }
Traitement N;
}

2. Les instructions itératives

Nous pouvons citer la boucle « for », la boucle « while ». La forme de la boucle for est :

6
Riadh BOUHOUCHI
Faculté des Sciences de Tunis : Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

Exemple d’itération et d’instruction conditionnelle :

public class Afficher { public static


void main (String() args){ for(int i=0
; i<=5 ; i++ )
{
if (i == 3){
System.out.println (“ la valeur est 3 ”) ;
} else{
System.out.println (“la valeur est : ” +i) ;
}
}
}
}

7
Riadh BOUHOUCHI
Faculté des Sciences de Tunis : Chapitre 1 : Les bases dans JAVA

3. Les opérateurs

Grace aux opérateurs nous pouvons réaliser nos déclarations de variables, définir les
instructions et les conditions.

operateurs Signification et exemples

= Affectation i=0 ;

+ Addition 3+5=>8

++ Incrémentation i=i+1 ; ou i++ ;

== Comparaison I = = 5

< ou <= Signe inferieur ou inferieur ou egale 3<5

> ou >= Signe supérieur ou supérieur ou égale 3>5

-- Decrementation i=i-1 ou i--

Exercice :

Exercice : Écrire un programme Test.java lisant tous les arguments passés sur la ligne de
commande et recherchant si le premier argument existe dans la suite de la ligne.
Exemple :
aaa bbb ccc ddd dddddt affichera : Non-trouvé et
java aaa bbb ccc ddd aaa affichera : Trouvé

Correction:

public class Test


{
public static void main(String[] args)
{
boolean resultat = false ;
for(int i=1 ; i<args.length && ! resultat; i++)
resultat = args[i].equals(args[0]) ; if(resultat)
System.out.println("Trouve") ; else
System.out.println("Non trouve") ; } }

8
Riadh BOUHOUCHI

Vous aimerez peut-être aussi