Vous êtes sur la page 1sur 4

Le but de TP 

:
La détermination de la viscosité relative du pétrole par la méthode d’Engler.

PARTIE THEORIQUE :
La viscosité relative d’un produit pétrolier à une température donnée est égale au quo
gradient du temps d’écoulement de 200 ml du pétrole par le temps d’écoulement de 200 ml
d’eau distillée à 20 °C.
La viscosité relative à t° donnée est désignée par le nombre d’Engler °E et calculer par :
τt
° E= H 2O
τ 20

τt : Le temps d’écoulement de 200 ml de liquide à étudier à t, exprimé en secondes.

τ H20°2 O: Le temps d’écoulement de 200 ml d’eau distillée à la t de 20 °C exprimé en secondes.

Pour le viscosimètre Standardisé τH2O=51+1 secondes.


Pour la viscosité cinématique de 1 c St à 120 c St.
6.25
υ t=7.24 ° Et −
° Et c St

Pour la viscosité cinématique plus que 120 c St.


υ t=7.4 ° Et c St

Appareillage :
 Viscosimètre d’Engler
 Récipient
 Thermomètre
 Eléments de chauffage
 Chronomètre
Description des viscosimètres d’Engler
Il comprend le réservoir 6 pour le liquide à étudier et le bain d’eau 4 pour maintenir la t
nécessaire.
Sur la paroi intérieure du réservoir se trouvent trois goujons en laiton 5 courbé sous l’angle
droit.
Au centre du fond du réservoir, est soudé le tube d’écoulement calibré 3.
Le réservoir est couvert d’un couvercle creux et traversé par deux orifices dont l’orifice
latéral sert au montage du thermomètre 9 indiquant la température du liquide à étudier
et l’orifice central reçoit la tige 10 qui obture l’orifice du tube d’écoulement.

1
Un thermomètre 8 servant à mesurer la température du bain est reçue par un pince 7 et
d’un support 12 de l’agitateur 13.
Le bain 4 avec le réservoir 6 fixé au-dedans est monté sur un trépied 2 ou se trouve un
élément de chauffage 14.

Déroulement du Travail :
Avant de commencer, il faut laver le réservoir et le tube d’écoulement du viscosimètre à
l’essence pure et les sécher par l’air.
Le pétrole brut à étudier, à la température ambiante, est versé dans le réservoir dont
l’orifice d’écoulement est obturé.
Dans le bain de viscosimètre, on verse de l’eau à la température ambiante.
On attend 5 min puis on soulève un peu la tige pour laisser s’écouler le pétrole brut et on
mesure le temps d’écoulement à l’aide d’un chronomètre avec précision de 0,2 s.
On refait l’essai 3 fois et on note le temps à chaque fois.

2
Pour le 2ème essai :
L’eau qu’on a versée dans le bain de viscosimètre est chauffée à l’aide de l’élément de
chauffage jusqu’à la température de l’essai 80-100 °C
Le pétrole est chauffé par la convection et la conduction dans la paroi jusqu’à la
température de l’essai, on la maintient pendant 5 min.
On soulève légèrement la tige, pour laisser le pétrole brut s’écouler et on mesure le temps
d’écoulement à l’aide d’un chronomètre avec précision de 0,2 s.
On refait l’essai 3 fois et on note le temps à chaque fois.
En fin on procède aux calculs.
Remarques : Les différences tolérées entre deux essais parallèles

 Pour le temps d’écoulement jusqu’à 250 sec ….1 sec


 Pour le temps d’écoulement à 251 sec à 500 sec ….3 sec
 Pour le temps d’écoulement 501 sec à 1000 sec ….5 sec
 Pour le temps d’écoulement supérieur à 1000 sec ….10 sec

TABLEAU :
N° Dénomination des Désignation N° essai Grandeur
grandeurs mesurées et 1 2 3 moyenne
calculées
1 Temps d’écoulement de
200 ml d’eau distillée à la τH2O 52
température de 20 °C en
sec
2 Température du pétrole t 24 23.8 24 23.93
brut (en °C) 1er essai
3 Temps d’écoulement de
tube calibré de 200 ml du τ24 88 88 88 88
pétrole brut à la
température de 24 °C en
sec
4 Viscosité relative (en degré °E 1.69 1.69 1.69 1.69
Engler)
5 Viscosité cinématique du υt 8.53 8.53 8.53 8.53
pétrole brut (en
stockes,cm2)
Pour le pétrole brut à la température ambiante

3
1 Température du pétrole brut T 45 45 45 45
ème
(en °C) 2 essai
2 Temps d’écoulement de tube
calibré de 200 ml du pétrole τ45 71 72 71 71.66
brut à la température de 45
°C en sec
3 Viscosité relative (en degré °E 1,36 1.38 1.36 1.378
Engler)
4 Viscosité cinématique du υt 5.25 5.46 5.25 5.35
pétrole brut (en stockes,cm2)
Pour le pétrole brut chauffé à 45°C

Interprétation des résultats :


On remarque que plus on chauffe le pétrole le temps d’écoulements diminue alors la
viscosité relative (la viscosité d’Engler) diminue aussi
On constate aussi que si la viscosité relative diminue alors la viscosité cinématique diminue
aussi donc il y a une relation de proportionnalité entre les 2 viscosités relative et
cinématique.

Conclusion :
Dans ce TP on a pu déterminer la viscosité d’Engler du pétrole brut qui dépend du la
température à laquelle il est soumis.
Nos résultats sont proches de la réalité donc ils sont acceptables.

Vous aimerez peut-être aussi