Vous êtes sur la page 1sur 14

CONSTRUCTION D'UN RESEAU

LAN
Tp2:TCP/IP

Réalisé par :

Takoua Riahi.

2GEC 3.

2017-2018
Objectifs :
 Manipulation du matériel (câbles droits ou croisés, switch).
 Montage d'un réseau local et partage de ressources.
 Utilisation de Packet Tracer.

Travail Demandé :

Partie A:

1/Branchement des deux ordinateurs et reliure des switchs.

2/Vérification de l'installation de la carte réseau :

3/Modification du nom de la machine :

1
4/Désactivation du pare-feu

5/ Attribuer les adresses IP aux machines :

2
6/Test de la connexion entre les deux machines avec la commande "ping" :

7/Modification des paramètres de partage

3
8/Création du dossier :

Partage du fichier :

4
9/Accès au dossier partagé de la machine voisine :

10/Récupération du fichier partagé et calcul du délai et débit :

Délai =10.44 s

débit=taille/délai=75.6/10.44

débit=7.24 Mbits/s.

5
Partie B:

On utilise le simulateur "Packet Tracer Student".

1/Pour que la communication soit tolérée entre les 2 ordinateurs on doit :

 Utiliser un câble RJ45 croisé entre les 2 ordinateurs.


 Choisir 2 @IP sur le même réseau.

6
2/Test de la connexion :

3/Schéma de la connexion de 5 poste à l'aide d'un commutateur 2960.

4/Un switch est plus performant que le hub car ce dernier opère sur la premier couche du
modèle OSI et il envoie toutes les données à toutes machines qui répondent alors que le switch
opère sur la deuxième couche du modèle OSI (à accès aux adresses MACs des machines) et
distribue les données à chaque machine destinataire.

7
.5/On attribue les adresses IP aux différentes stations :

6/On vérifie le fonctionnement de l’installation via la commande « ping » :

8
7/C’est la commande « ipconfig / all » permet d’afficher l@ MAC de la machine A :

8/Limitation des nombres de requêtes de test envoyées aux stations C et D respectivement :

9
9/les @ Macs des machines voisines :

10/Suppression des machines C D et E à l’aide de la commande « arp –d @IP souhaitée » :

11/ On test la connexion avec la machine B :

 Ils ne sont pas sur le même réseau ni la classe donc l’envoie a échoué.

10
12/ On change l’@IP de la machine B et on test la connexion entre A et B :

13/ On change le masque pour la station B :

 la connexion est établie car en fait la machine B appartient à un réseau global et la


machine A appartient à un sous réseau de ce réseau ce qui maintien la connexion entre
les deux machine.

11
 14/ On consulte la table arp :

 =>l’@IP de la machine B est ajoutée à la table arp de la machine A ce qui prouve le


maintien de la connexion entre les deux stations.
 15/On vide la table arp avec la commande « arp –d » et on l’affiche une autre fois :

12
13

Vous aimerez peut-être aussi