Vous êtes sur la page 1sur 3

La rose

La rose est la fleur du rosier, arbuste du genre Rosa et de la famille des rosacées. C'est sans doute la fleur la
plus cultivée au monde, mais on oublie souvent que le rosier est d'abord une plante sauvage, dont le
représentant le plus connu est l'églantier. Quant aux rosiers cultivés dans nos jardins, ils sont le résultat de
plusieurs siècles de transformations d'abord empiriques, puis méthodiques, en particulier par l'hybridation.
Il existe environ 250 espèces Ne pas oublier que la rose désigne la Au résultat, de très nombreuses
sauvages différentes du genre Rosa fleur du rosier. La plante est donc le espèces qu'il était difficile de classer
dans l'hémisphère tempéré. Ce sont rosier. Pour plus d'information se toutes sous un même genre sans
des arbustes épineux, généralement rapporter à l'article rosier distinctions plus précises. Le genre
à feuilles caduques. Leurs feuilles Fruits du rosier. Il semble que la Rosa a donc été divisé en quatre
sont imparipennées, présentant le première espèce cultivée en France sous-genres : Hulthemia,
plus souvent de 5 à 7 folioles ait été la rose de Provins (R. Platyrhodon, Hesperhodos et
dentées. Elles ont des stipules gallica), dont on dit qu'elle aurait été Eurosa. Les trois premiers n'ont que
soudées à la base du pétiole. rapportée en 1234 de Syrie par peu d'importance dans les variétés
Rarement solitaires, les fleurs sont Thibault IV le Chansonnier, comte européennes, ce qui n'est pas le cas
groupées en corymbes. Le calice est de Brie et de Champagne. Mais il du genre Eurosa, qui a été lui-même
composé de cinq sépales. La corolle est probable que cette rose existait divisé en douze sections, elles-
comprend en principe cinq pétales. déjà en France bien avant les mêmes réparties si nécessaire en
Étamines très nombreuses. Styles croisades. La plupart des autres sous-sections.
souvent soudés en colonne. Le fruit, roses sont arrivées beaucoup plus Les catalogues des maisons
ou plutôt l'infrutescence, est un tard, notamment au XVIIIe siècle, à spécialisées montrent que le nombre
cynorrhodon arrondi, ovale ou la suite des voyages des botanistes de variétés est infini. On peut
piriforme, de couleur rouge et européens en Asie. On n'oubliera choisir un rosier en fonction de son
contenant de nombreux akènes. pas enfin que l'églantier sert de parfum, de la couleur de ses fleurs
La principale modification observée porte-greffe à la plupart des rosiers ou de leur grosseur, de sa taille, du
chez les rosiers cultivés est la actuellement cultivés. rôle qu'on veut lui attribuer dans le
multiplication des pétales, qui sont jardin (isolé, en massif, grimpant,
en fait des étamines transformées. etc.).
Une autre distinction se fait entre rosiers anciens et rosiers contemporains. Les premiers, aujourd'hui très à la mode,
comprennent les espèces cultivées traditionnellement en France depuis plusieurs siècles, R. gallica, R. centifolia, R.
damascena par exemple, ainsi que toutes les variétés antérieures à 1867. Pour la plupart, les rosiers anciens ne sont
pas remontants, c'est-à-dire que leur floraison est unique (en juin-juillet dans l'hémisphère nord).

Vous aimerez peut-être aussi