Vous êtes sur la page 1sur 11

16/05/2020

1. Calcul des sollicitations :


ETUDE DES PORTIQUES SELON L’EC3

1. Calcul des sollicitations :



Les sollicitations à considérer viennent des actions 
1. Calcul des sollicitations :
suivantes :
Les efforts ascendants ou descendants sur les versants
 charges permanentes (poids propres traverses,
sont considérés verticaux :
pannes, couverture, etc.) ;
 charges d’exploitation (surcharge d’exploitation
dans le cas des bâtiments à étages et surcharges
d’entretien dans le cas des toitures inaccessibles) ;
 charges de vent.
Les sections des profilés seront déterminées en
combinant ces actions.

1
16/05/2020

1. Calcul des sollicitations :



Les sollicitations extérieures sur les portiques se résument
 efforts verticaux

1. Calcul des sollicitations :
ascendants (action de
en trois catégories :
soulèvement du vent)
 efforts verticaux descendants (charges permanentes,
charges d’exploitation sur toiture, pression de vent)


1. Calcul des sollicitations :
 efforts horizontaux : vent horizontal en pression

1. Calcul des sollicitations :
 efforts horizontaux : vent horizontal en dépression

2
16/05/2020


1. Calcul des sollicitations :

2. Convention de notation

Pour chaque type d’effort extérieur, il faut déterminer


les sollicitations internes suivantes :
 moments sur traverse ;
 moments sur poteau ;
 réactions horizontales aux pieds de poteaux ;
 réactions verticales aux pieds de poteaux.

3. Cas de charge 1 : (charges permanentes, surcharges 4. Cas de charge 2 : (vent de soulèvement sur toiture :

de toiture, pression du vent sur les versants) vent vertical ascendant)

3
16/05/2020

5. Cas de charge 3 : (vent horizontal en pression sur 6. Cas de charge 4 : (vent horizontal en succion sur
montant)  montant) 

7. Calcul des traverses à âme pleine


 
 Résistance ultime au moment de flexion :
7. Calcul des traverses à âme pleine Le principe de la sécurité structurale est appliqué tel
Le dimensionnement des traverses suit les étapes que :
suivantes : Md ≤ MR/γR
• dimensionnement à la résistance ultime sous le MR : voir formulaire de résistance en section.
moment de sollicitation dans la traverse ;  Vérification de la flèche :
• vérification de la flèche (fLIM = L/200); Pour une charge maximale sèche « q » et un moment
• vérification du déversement s’il y a lieu. maximal dans la traverse « M » sous la charge « q », la
flèche maximale se calcule par :

4
16/05/2020

8. Calcul des poteaux au flambage :


 
Les poteaux sont dimensionnés en considérant deux cas
7. Calcul des traverses à âme pleine :
de sollicitations :
 Vérification au déversement :
 charge de compression N ;
 charge de compression N associée à un moment
Voir le cours « Construction Métallique et Mixte du de flexion MB dans le plan des portiques.
1er cycle »

 
8.1 Barre simplement comprimée
La vérification de la sécurité structurale du poteau se
fera donc comme suit :
Nd ≤ NR,f = χ.A.fy/γM1

χ : coefficient de réduction ;
γM1 : coefficient partiel de sécurité égal à 1,1 pour les
vérifications des instabilités.

5
16/05/2020

8.1 Barre simplement comprimée

8.1 Barre simplement comprimée


 

8.1 Barre simplement comprimée


  Rayon de giration : 
8.1 Barre simplement comprimée

Procédure de détermination du coefficient de


 Élancement :
réduction χ :
 facteur d’imperfections α : prend en compte les
imperfections des barres, dépend de la courbe de
 Elancement réduit :
flambage utilisée :

6
16/05/2020

 
8.2 Barre comprimée et fléchie
8.1 Barre simplement comprimée
Il y a lieu de vérifier la stabilité de la barre :
 Coefficient ɸ :  cas de section de classe 1 et 2 :

 Coefficient de réduction :  cas de section de classe 3 :

8.2 Barre comprimée et fléchie 8.2 Barre comprimée et fléchie

 

𝟎,𝟓𝐌𝐦𝐚𝐱
βM y,z = 0,8 + 𝐌𝐦𝐚𝐱 𝐌𝐦𝐢𝐧

7
16/05/2020

9. Calcul des renforts de traverses (jarrets) :



9. Calcul des renforts de traverses (jarrets) :
 permettent de renforcer la traverse au niveau de sa

 le point F marque l’amorce du jarret ;
 il est considéré qu’au point F, la contrainte maximale
jonction avec le poteau ; dans la traverse est égale à fy ;
 renforcement qui s’explique par le fait que la section  la longueur du jarret BJ sera déterminée en
de la traverse est déterminée avec le moment le plus considérant l’équation parabolique des moments de
petit entre MB et MC ; valeurs maximales MB et MC :
 le jarret est caractérisé par sa longueur sur la traverse
et sa section ;
 On utilise des profilés laminés similaires à la
traverse.


10. Calcul des pieds de poteaux

10. Calcul des pieds de poteaux
 Un pied de poteau permet la transmission des efforts
au massif de fondation ;  Les pieds de poteaux sont articulés quand leur mode
 Il comporte une platine soudée à la base du poteau et de fixation leur permet de s’incliner sur leur base et
fixée au massif de béton par des tiges (goujons) de se déformer sans fissurer le massif de fondation ;
d’ancrage → base articulée ; si le sol a des qualités portantes insuffisantes, les
 La base du poteau peut également comporter des articulations s’imposent.
raidisseurs (base encastrée).
 Dans le cas contraire, il sont encastrés.

8
16/05/2020

10. Calcul des pieds de poteaux 10. Calcul des pieds


 de poteaux 
Il est possible
d’obtenir par simple
lecture sur tableaux les
dimensions des
platines, ainsi que les
caractéristiques des
goujons d’ancrage
(voir tableau ci-après).

 

9
16/05/2020

10. Calcul des pieds de poteaux


10. Calcul des pieds de poteaux
 
 Tiges d’ancrage :
• Elles sont droites mais généralement recourbées à
une extrémité, ce qui permet de reprendre un effort
de traction plus important et de bloquer la tige et
donc l’ensemble de la charpente lors du montage de
la structure ;

• Ces efforts traction sont engendrés par le vent de


soulèvement en général.

1. Généralités 
Dans les portiques avec traverses avec fermes 2. Hypothèses de calcul

métalliques, la structure est souvent de la forme :  barres rigides indéformables (très faibles
déformations) ;
 barres articulées entre elles, pour placer en
sécurité les barres et surestimer les efforts
(sachant qu’au niveau des nœuds, les types
d’assemblages offrent plus au moins une grande
rigidité) ;
 axes neutres des barres concourent aux nœuds.

10
16/05/2020


3. Profilés constitutifs d’une ferme :
4. Démarche de calcul : 
• Détermination des forces nodales (descente de
Tous les éléments de la ferme (arbalétriers, montants, charge) ;
diagonales et entraits) sont, de façon courante, • Détermination des efforts dans les barres (traction
constitués de profilés jumelés simples ou renforcés : ou compression) ;
• Double cornières à ailes égales ; • Dimensionnement les barres de la ferme en
• Double cornières à ailes inégales. résistance ultime à un effort normal (compression
ou traction) ;
Ils sont rarement en tube rond ou carré • Vérification des barres au flambage (barre bi-
articulée).

11