Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre:

LES CHARGES DE PERSONNEL


Les charges de personnel constituent généralement un élément important et
significatif des charges de l’entreprise.
Elles sont constituées :
 De l’ensemble des rémunérations ;
 Des charges sociales et fiscales liées à ces rémunérations.

I Définitions des éléments clés au personnel


1- Le personnel
Le personnel comprend toutes les personnes employées par l’entreprise et liées
avec elle par un contrat de travail ( écrit ou verbal).
Aux termes de l’article 6 du code de travail, le contrat de travail est une convention (
écrite ou verbale) par laquelle l’une des parties appelée travailleur ou salarié
s’engage à fournir à l’autre partie appelée employeur ses services personnels sous la
direction et le contrôle de celle-ci, moyennant une rémunération.

2- Les rémunérations
Le salaire est la rémunération attribuée en contre partie d’un travail manuel
généralement lié à la production.
Les appointements représentent les sommes alloués forfaitairement, en général par
mois, au personnel qui ne concourt pas directement à la production ( le personnel
administratif et les cadres).
Les émoluments représentent les rémunérations d'un travail occasionnel
généralement de courte durée

3- Les composantes de la rémunération


On peut représenter la rémunération brute à l'aide du schéma ci-dessous :

Salaire de Base

Heures
supplémentaires
REMUNERATION BRUTE
=
Primes et
indemnités

Avantages en nature

 Salaire de Base : Il est déterminé soit par accord direct des parties, soit par
voie de convention collective. Il peut être ajusté en fonction de la catégorie ou
de l’échelon auxquels prétend le salarié.
La durée de travail varie suivant les professions. Il existe deux régimes :
 Soit le régime de 40 heures / semaine.
 Soit le régime de 48 heures / semaine.

 Heures supplémentaires : Les heures supplémentaires accomplies au-delà


de la durée normale de travail donnent droit à une majoration du salaire réel.

 Les primes et les indemnités :


Les primes représentent les récompenses accordées au salarié en fonction
de l’ancienneté, de la présence, du rendement..
Les indemnités sont des avantages accordés au salarié en fonction de la
nature de travail ( indemnité de transport, …).

 Les avantages en nature: ce sont les compléments de rémunération


accordés sous forme de prestations allouées par l’employeur à l’employé
(logement, les voitures, les bons d’essence…).

II Les charges sociales


Les charges sociales sont réparties entre employés et employeurs.

1- Les cotisations sociales à la charge des employés


Ces cotisations sont prélevées par l’employeur sur les rémunérations dues au
personnel et ceci pour être versé ultérieurement à la caisse nationale de sécurité
sociale: CNSS.

Le taux de cotisation sociale à la charge de salarié est égal à 9,18 %

Cette retenue est faite sur chaque bulletin de paie.


2- Les cotisations sociales à la charge de l’employeur
Outre les rémunérations dues au personnel, tout employeur supporte des charges
sociales légales qui constituent sa contribution patronale au régime de sécurité
sociale.

Le taux de cotisation sociale à la charge de l’employeur est égal à 16,57%.


La totalité des cotisations est versée trimestriellement à la CNSS jusqu’au 15 du
mois qui suit le trimestre soit :

 Le 15 janvier de l’année N pour le 4ème trimestre de l’année N -1 ;


 Le 15 avril de l’année N pour le premier trimestre de l’année N ;
 Le 15 juillet de l’année N pour le 2ème trimestre de l’année N ;
 Le 15 octobre de l’année N pour 3ème trimestre de l’année N ;

III La retenue à la source au titre de l’impôt sur les personnes


physiques dû par le salarié
L'article 52 du Code de l'impôt sur le revenu des personnes physiques et de l'impôt
sur les sociétés soumet les traitements, salaires, indemnités et avantages en nature
s'y rattachant ainsi que les pensions, à une retenue à la source obligatoire.

1- Assiette de la retenue à la source

La retenue à la source a pour base le montant brut des traitements et salaires


diminué:

 des retenues obligatoires pour la sécurité sociale


 des frais professionnels qui sont estimés à 10% du reliquat
 de 150 D en sa qualité de chef de famille
 90 D au titre du premier enfant à la charge du chef de famille
 75 D au titre du deuxième enfant à la charge du chef de famille
 60 D au titre du troisième enfant à la charge du chef de famille
 45 D au titre du quatrième enfant à la charge du chef de famille

Remarques :

 Définition du chef de famille : est considéré comme chef de famille


 L'époux
 Le divorcé qui à la garde des enfants.
 Le veuf même sans enfant à charge.
 l'adoptant

Cependant l'épouse a la qualité de chef de famille dans les deux cas suivants :
 Lorsqu’elle justifie que le mari ne dispose d'aucune source de revenu durant
I’année précédant celle de l'imposition.
 Lorsque remariée, elle a la garde d'enfant issus d'un précèdent mariage.
 Définition des enfants à charge : Sont considérés à la charge du chef de
famille dans la limite des quatre enfants premiers :
 Ses enfants ou les enfants adoptés âgés de moins de 20 ans au premier
janvier de I’année d'imposition.
 Ses enfants ou les enfants adoptés poursuivant des études supérieures
sans bénéfice de bourse et âgés de moins de 25 ans au premier janvier
de l'année d'imposition (dans ce cas la déduction est portée à (600D).
 Les enfants infirmes quel que soient leur âge et leur rang (1000 D).

2- Modalités de calcul de la retenue à la source

Tranche de revenu imposable Taux de la tranche en %


De De 0,001 à 5000,000 0
De 5000,001 à 10000,000 20
De 10000,001 à 20000,000 25
De 20000,001 à 50000,000 30
De 50000,001 et plus 35

Exemple1

Soit un employé marié ayant trois enfants à charges et dont le salaire brut de janvier
N totalise 425,750 Dinars

Salaire annuel 425,750 * 12 = 5109


Charges sociales (9,18 %* 5109)= (469,006)
Salaire Net social 4639,994
Déduction:
 frais professionnels 10% (463,999)
 chef de famille (150)
 enfants à charge (90 + 75 +60) (225)

Revenu imposable 3800,99


Arrondi au dinar supérieur 3801

Liquidation de l'impôt: 0 puisque c inférieur à 5000

Exemple2

Supposons que le contribuable bénéficie d'une augmentation de 100 dinars par mois
à compter du premier juillet N.

Salaire annuel (5109 +100*6)=


Charges sociales (9,18%* 5289)= (485,53)
Salaire Net social 4803,47
Déduction:
 frais professionnels 10% ( )
 chef de famille (150)
 enfants à charge (90 + 75 +60) (225)

Revenu imposable
Arrondi au dinar supérieur

Liquidation de l'impôt:

1500 x 0% = 0
(3949 –1500) * 15% = 367,35

Déductions déjà effectuées jusqu’au 30/06/N : 28,76*6= 172,56


Reste à déduire pendant les 6 mois restant : 367,35-172,56= 194,79
Retenues mensuelles à partir de juillet : 194,79/6 = 32,465

Exemple3

Supposons que l’intéressé a un quatrième enfant en septembre N


Salaire annuel (5109 +100*6)=
Charges sociales (9,18%* 5289)= (485,53)
Salaire Net social 4803,47
Déduction:
 frais professionnels 10% (480,347)
 chef de famille (150)
 enfants à charge (90 + 75 +60+45) (270)

Revenu imposable
arrondi au dinar supérieur
Liquidation de l'impôt:

Vous aimerez peut-être aussi