Vous êtes sur la page 1sur 3

institut la ConférenCe H i p p o C r at e

www.laconferencehippocrate.com

la Collection Hippocrate
Épreuves Classantes Nationales

GynéColoGie-obstétrique
Examen prénuptial
consultation
préconceptionnelle
1-2-15

Docteur Jacky NIZARD


Maitre de conférences des universités
Praticien Hospitalier
L’institut la Conférence Hippocrate, grâce au mécénat des Laboratoires SERVIER, contri-
bue à la formation des jeunes médecins depuis 1982. Les résultats obtenus par nos étudiants
depuis plus de 20 années (15 majors du concours, entre 90 % et 95 % de réussite et plus de 50%
des 100 premiers aux Épreuves Classantes Nationales) témoignent du sérieux et de la valeur de
l’enseignement dispensé par les conférenciers à Paris et en Province, dans chaque spécialité
médicale ou chirurgicale.
La collection Hippocrate, élaborée par l’équipe pédagogique de la Conférence Hippocrate,
constitue le support théorique indispensable à la réussite aux Épreuves Classantes Nationales
pour l’accès au 3ème cycle des études médicales.
L’intégralité de cette collection est maintenant disponible gracieusement sur notre site
laconferencehippocrate.com. Nous espérons que cet accès facilité répondra à l’attente des étu-
diants, mais aussi des internes et des praticiens, désireux de parfaire leur expertise médicale.
A tous, bon travail et bonne chance !
Alain COMBES, Secrétaire de rédaction de la Collection Hippocrate

Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est interdite.


Une copie ou reproduction par quelque procédé que ce soit, microfilm, bande magnétique,
disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues
par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteurs.

© 2003-2005 - Association Institut La Conférence Hippocrate - Tous droits réservés


Les droits d’exploitation de ces textes sont gracieusement mis à votre disposition par les Laboratoires Servier

www.laconferencehippocrate.com 1
1-2-15

Examen prénuptial
Consultation
préconceptionnelle

L’examen prénuptial n’est plus nécessaire pour célébrer un mariage en France car plus de la
moitié des enfants nait de couples non mariés.
Cela n’empêche pas un médecin de donner l’information sur les infections sexuellement trans-
missibles et leur prévention à un couple qui consulte avant d’avoir des rapports non protégés.
De plus, plusieurs recommandations de l’examen prénuptial ont un sens médical si une patien-
te ou un couple consulte avant de mettre en route une grossesse, dans le cadre un peu plus pré-
cis d’une consultation préconceptionnelle.

L’HAS, dans ses recommandations pour les professionnels de santé sur l’information des
femmes enceintes de 2005, propose une « orientation préconceptionnelle des consultations
avant un projet de grossesse »

Académie nationale de médecine recommande en mars 2006 :


l Une consultation préconceptionnelle générale en cas de grossesse programmée ou d’arrêt de
contraception
l Une consultation préconceptionnelle pluridisciplinaire en cas d’antécédent maternel de
pathologie

Nous maintenons donc ce chapitre en l’adaptant au nouveau contexte.

1. Objectifs : information, prévention et dépistage


l L’information est la même que celle donnée en début de grossesse (cf question 16)

l La prévention sera centrée sur les toxiques et médicaments utilisés en dehors de la grossesse
et qui doivent être arrêtés ou éventuellement adaptés à la grossesse.

l Le dépistage des couples à risques d’anomalies chromosomiques ou génétiques, évalué par les
antécédents familiaux ou personnels.

2. Population cible
Idéalement, cette consultation devrait être proposée à tous les couples qui projettent de mettre
en route une grossesse. Comme cela n’est pas possible, il faut concentrer nos efforts sur les
situations où il existe une maladie de fond maternelle (comme par exemple le diabète) ou un
risque de maladie génétique connu (comme par exemple le syndrome de l’X fragile). Une
femme qui a une drépanocytose est par exemple exposée aux deux risques.

© 2003-2005 - Association Institut La Conférence Hippocrate - Tous droits réservés


Les droits d’exploitation de ces textes sont gracieusement mis à votre disposition par les Laboratoires Servier

www.laconferencehippocrate.com 2
Examen prénuptial - Consultatio n p réco ncep tio nnelle 1-2-15

3. Interrogatoire
Il évaluera pour la femme et le couple :
l Les risques infectieux (comme par exemple l’immunisation contre la rubéole), avec la mise à
jour des vaccinations si nécessaire.

l Les risques génétiques à rechercher dans les antécédents personnels ou familiaux des ano-
malies, malformations ou maladies à caractère génétiquement transmissible ou héréditaire.
Cela permet d’évaluer le risque chez ce couple d’éventuellement transmettre génétiquement
à sa descendance cette anomalie.

l Les risques obstétricaux à rechercher dans les antécédents de la femme des facteurs de risque
d’anomalies pouvant survenir au cours de grossesses ou accouchements comme les exposi-
tions aux risques transfusionnels, les antécédents traumatiques pelviens, les notions de mal-
formations génitales, ou encore les risques d’exposition à des agents tératogènes. Ceci inclus
les risques liés aux médicaments pris pour des maladies chroniques (anticonvulsivants par
exemple).

l Risques liés au mode et à l’hygiène de vie : ce sont l’alcoolisme, la toxicomanie, le tabac, le


comportement alimentaire, l’activité physique non adaptée… Les recommandations fran-
çaises sont ZERO ALCCOL PENDANT LA GROSSESSE.

l Repérer les situations de troubles psychologiques, affectifs, violence conjugale, précarité

4. Examen physique
4.1 - L’examen physique peut être général si la femme n’a pas de suivi médical, ou centré sur
la gynécologie obstétrique dans d’autres cas. Cette consultation peut également ne pas com-
porter d’examen physique si elle ne sert qu’à programmer des modifications de traitement chez
des femmes bien suivies par exemple.

4.2 - On s’assure que les mesures de dépistages sont régulières et récentes : frottis cervico-vagi-
nal et examen mammaire.

5. Examens complémentaires
Ils seront prescrits en fonction de la situation et aucun n’est systématique ou obligatoire.

6. Prescriptions
Il est recommandé de prescrire de l’acide folique à faible dose (0,4 mg/j) pour la période péri-
conceptionnelle afin de réduire le risque de malformations liées à la non fermeture du tube
neural. Les autres prescriptions seront adaptées au context.

© 2003-2005 - Association Institut La Conférence Hippocrate - Tous droits réservés


Les droits d’exploitation de ces textes sont gracieusement mis à votre disposition par les Laboratoires Servier

www.laconferencehippocrate.com 3