Vous êtes sur la page 1sur 24

Université de Paix ASBL P900090 - Bureau de dépôt : Namur Masspost

TRIMESTRIEL - JUIN - JUILLET - AOÛT 2016


#135

U P R O G R A MME
S P É D AG O GIQUES D
REPÈRE É D IA T E U R S E N T SPÉCIALISÉ
EM N E M
GRAINESR D
SEIG ELS
M O T IO N S DANS L’EN NFLITS INTERPERSONN
LES É DES CO
TRAVAILLE EN GESTION POSITIVE
AT
LE CERTIFIC
Éditorial Sommaire
ÉDITO

Le gouvernement belge projette d’investir 15 milliards


d’euros pour l’achat et l’entretien de 34 nouveaux ARTICLES DE FOND
avions chasseurs-bombardiers pour l’armée(1).
Au regard de ce projet, nous nous interrogeons sur
Repères pédagogiques du programme
l’incommensurabilité de ce montant financé avec Graines de médiateurs 3
l’argent public, alors que des « économies » sont
réalisées ça-et-là, parfois au détriment de la liberté, Travailler les émotions
du bien-être, de la cohésion sociale ou encore de dans l’enseignement spécialisé 6
l’éducation.
Dans le même temps, Francis Briquemont, lieutenant Le Certificat en gestion positive
général belge, met en garde sur les dérives possibles des conflits interpersonnels 8
d’une politique qui oublierait ses bases démocratiques
et sacrifierait le vivre ensemble au profit d’un repli
identitaire et du nationalisme(2). ESPACE DOCUMENTATION 10
S’appuyant sur sa lecture du livre du général français
Jean Cot(3), Francis Briquemont se demande alors
si un monde en paix est une utopie réaliste. Pour BOÎTE À OUTILS 14
ces deux militaires, même s’il y a du chemin à faire, Fiches d’activités :
il existe en tout cas des erreurs à ne pas commettre, Qui se ressemble s’assemble   14
et des domaines dans lesquels investir. Ils appellent
entre autres à une politique internationale plus juste, « Et si… »   15
éthique et exemplaire (notamment à travers l’ONU).
Ils soulignent aussi l’importance du développement AGENDA 16
de l’esprit critique (entre autres face à la propagande
et aux nationalismes), de la philosophie morale et des Formations, conférences
sciences humaines, sociales et politiques. et ateliers des 3 mois à venir 16
L’Université de Paix travaille en ce sens depuis plusieurs
années. En tant qu’organisation de jeunesse, nous
éduquons les enfants et les adultes qui en ont la charge ACTIVITÉS ÉVÉNEMENTIELLES
à gérer leurs conflits de manière autonome, notamment À VENIR, VIE DE L’INSTITUTION
à travers le programme Graines de médiateurs, dont ET REVUE DE PRESSE 20
nous présentons ici des repères pédagogiques (pp.
4-6). Nous intervenons aussi dans l’enseignement
secondaire spécialisé (pp. 7-8) de manière à développer NOUVELLES « EN BREF » 22
l’empathie des jeunes et leur permettre d’exprimer
leurs émotions. Nous formons également des adultes RENOUVELER MA COTISATION 23
qui souhaitent développer leurs compétences en
gestion de conflits (pp. 8-9). Dans ce trimestriel, vous Les articles publiés n’engagent que leurs auteurs respectifs
trouverez enfin un espace documentaire (pp. 10-13) et Publié avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles
des fiches d’activités directement réalisables avec des
enfants (pp. 14-15).
Comme le disait Camus, la paix est « un ordre qui
doit monter des peuples vers les gouvernements  ».
Nous ne disposons pas de milliards d’euros ou de
puissants lobbies permettant d’influencer directement Trimestriel n°135 de l’Université de Paix
les gouvernements. Par contre, nous échangeons Bd du Nord, 4 - 5000 Namur
et informons à propos de méthodes, techniques et
stratégies qui permettent de vivre ensemble, décoder Editeur responsable : Isabelle Brouillard
les relations, communiquer et agir sans avoir recours
à la violence. Nous faisons le maximum, avec votre Contributeurs :
aide, pour diffuser le plus possible ces grilles de lecture
et les outils pour contribuer à un progrès humain, de Nathalie Ballade (formatrice à l’UP), Julie Duelz
manière à ce que chacun puisse se positionner en tant (formatrice à l’UP), Julien Lecomte (chargé de
que citoyen critique, conscient et informé.
communication et formateur à l’UP), .
Bonne lecture à vous !
____________ Imprimeur : Mediascreen
(1) Pour plus d’informations à ce sujet, voir le site http://
pasdavionsdechasse.be Mise en page : COJ asbl
(2) Francis Briquemont, « Un monde en paix. Une utopie
réaliste ? », La Libre Belgique, le 8 avril 2016.
(3) Jean Cot, Un monde en paix. Une utopie réaliste ?,
Paris, Editions Charles Léopold Mayer, 2016.

GESTION DES GESTION DES GESTION DES VIE DE


CONFLITS 3 ÉMOTIONS 6 CONFLITS 8 DOCU 10 BOÎTE À OUTILS 14 L’INSTITUTION 22

2 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl


GESTION DES CONFLITS
U n i v e rsi t é d e P a i x asbl

Repères pédagogiques
GRAINES DE MEDIATEURS II
Accompagner les enfants dans l'apprentissage
de la gestion positive des conflits

du programme
Graines de médiateurs
e pratique
Guid

ivités
a v e c plus

’a ct
de
6 0 fic h es d

GRAINES DE MÉDIATEURS EST UN PROGRAMME PÉDAGOGIQUE MIS EN PLACE PAR


L’UNIVERSITÉ DE PAIX AFIN D’APPRENDRE AUX ENFANTS ENTRE SIX ET DOUZE ANS
À GÉRER LEURS CONFLITS DE MANIÈRE AUTONOME. L’OBJECTIF EST DE LES RENDRE
PLUS À MÊME DE RÉSOUDRE LEURS DÉSACCORDS SANS AVOIR NÉCESSAIREMENT
RECOURS À L’AIDE D’UN ADULTE. LES OUTILS PARTAGÉS AVEC LES ENFANTS ET LEURS
ENSEIGNANTS CORRESPONDENT PAR AILLEURS À DES BASES DE LA MÉDIATION. CES
MÉTHODES PEUVENT DONC ÉGALEMENT MENER À FORMER DE VÉRITABLES TIERS-
INTERVENANTS, CAPABLES DE GÉRER DES CONFLITS DANS LESQUELS ILS NE SONT PAS
PARTIE PRENANTE.

QU’EST-CE QUE LA GESTION DE Tout d’abord, un cadre de vie clair et justi-


CONFLITS ? fié. Il comprend quelques grandes règles ba-
siques, en lien au vivre-ensemble : « je parle
Avant d’aborder la mise en place concrète
quand j’ai la parole (que nous symbolisons
du programme, précisons quelques termes.
par une balle-témoin) », « je ne blesse l’autre
À l’Université de Paix, nous choisissons
ni avec les gestes ni avec les mots », « j’ai le
d’envisager le conflit comme la traduction
droit de ne pas faire une activité qui me met
d’un désaccord ou d’une opposition. Nous
dans l’inconfort, mais je ne la perturbe pas
invitons à le considérer comme étant neutre
(droit au « stop ») ». Nous indiquons égale-
et pas nécessairement négatif. Le conflit est
ment les conséquences en termes de sanc-
inévitable, mais le combat est optionnel.
tion ou réparation en cas de transgression
Cela a du sens dans la mesure où les repré- de la règle : « trouver trois qualités à la per-
sentations et croyances à l’égard du conflit sonne blessée avec les mots », par exemple.
ont une influence par rapport à la façon de Toujours en lien avec ce vivre-ensemble,
les gérer. Si un enfant pense qu’un conflit en- nous adoptons un dispositif « en cercle »
gendre toujours un gagnant et un perdant, il dans les classes. L’animateur y prend place.
va peut-être systématiquement l’aborder de Cela revient à donner la même place aux
manière compétitive ou le fuir. Si l’opposition membres du groupe et à instaurer la même
est envisagée comme neutre, le champ des distance entre chaque individu. Il s’agit d’ins-
attitudes possibles est beaucoup plus ouvert. taller la coopération dans le groupe.
C’est la façon de réagir des parties en pré-
Nous pratiquons par séances de deux pé-
sence qui va colorer ou non le désaccord et
riodes de cours d’affilée (2×50 minutes) se-
lui donner une issue positive ou négative.
lon des rituels et des modules brefs.
Avant d’entamer la présentation propre-
Les séances débutent régulièrement par un
ment dite de la mise en place concrète sur
rappel participatif des règles de vie et de
le terrain, présentons encore un élément de
leurs logiques.
contexte : les quatre engrenages à travailler
pour une réflexion de fond sur la gestion de Ensuite, une activité de communication est
conflits. proposée : il s’agit pour les enfants d’expri-
mer leurs émotions du moment, notam-
ment via la « météo ». Les différentes émo-
SUR LE TERRAIN : ÉLÉMENTS DE
tions, agréables ou désagréables, sont sym-
MISE EN PLACE CONCRÈTE
bolisées par des expressions faciales sur des
La mise en place correspond à quelques images. Par exemple : un soleil avec le sou-
grands principes. rire (joie), un nuage qui pleure (tristesse), un
n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 3
GESTION DES CONFLITS

éclair (colère) ou le vent qui s’enfuit (peur). FAITS, OPINIONS, SENTIMENTS


Les enfants choisissent la météo qui leur
Un autre outil correspond à apprendre à
correspond le mieux et expliquent pourquoi,
distinguer les faits et les opinions. « Un
s’ils le veulent. Il n’y a pas de commentaire :
tel est méchant » est un jugement. Il n’est
les émotions sont déposées « au centre du
pas précis, pas factuel. À l’enfant, nous de-
cercle » et ne le sont pas pour faire débat (Il
mandons : « qu’est-ce qui te fait dire cela ?
arrive que des choses graves et/ou fort char-
Qu’a-t-il dit, exactement ? Qu’est-ce qu’il t’a
gées en émotions soient dites durant cette
fait ? Qu’as-tu vu ? ». En conflit, tâcher de se
activité. Il convient alors pour l’enseignant
limiter aux faits permet parfois d’éviter des
de prendre un temps éventuel lors d’une
malentendus et interprétations erronées. De
pause pour en discuter). Ce genre d’activité
plus, les faits donnent de l’information plus
peut se décliner avec des émoticônes sym-
précise qu’une pensée : si vous dites à un
bolisant les quatre émotions de base ou via
enfant « je suis content(e) quand tu joues
des exercices d’expression corporelle.
avec ta sœur », vous lui donnez plus d’infor-
mations sur son comportement que si vous
ATTITUDES EN CONFLITS dites simplement « tu es gentil ». Là encore,
Un autre exemple d’outil correspond à la il ne s’agit pas de se retenir de juger, mais
croix des animaux représentant des atti- de pouvoir distinguer ce que l’on pense de
tudes en conflit1. ce qui se passe effectivement. C’est aussi
un moyen de distinguer les comportements
Là encore, nous procédons par symboles et (observables) des personnes : il est très dif-
l’activité se veut participative. Plutôt que de férent de dire que quelqu’un est violent que
se contenter d’inculquer en théorie ce que de lui dire qu’il a adopté à trois reprises un
sont les quatre types de comportements comportement que l’on peut qualifier de
(compétition – lion, coopération/compromis violent, qui a blessé (frapper, insulter…). Cet
– dauphin, repli – tortue, accommodation – outil peut être relié entre autres à la CNV qui
caméléon), nous proposons des situations invite à exprimer des ressentis et des de-
dans lesquelles les enfants apprennent à mandes en fonction de faits et de besoins :
reconnaître les différentes attitudes. « Quand tu me fais un croche-pied et que
Par exemple, « Léo aimerait bien la der- je tombe (fait), je suis très en colère (senti-
nière tranche de gâteau et moi aussi : ment exprimé en « je »). Je voudrais que tu
A. Je la prends et la mange : lion / B. Per- arrêtes ! ».
sonne ne la prend : tortue / C. Nous la
coupons en deux : dauphin / D. Je la lui DÉVELOPPER L’INTELLIGENCE
laisse, il y tient tellement : caméléon ». ÉMOTIONNELLE
Notons qu’aucune attitude n’est bonne ou Il s’agit notamment de pouvoir reconnaître
mauvaise dans l’absolu (tout comme il n’est les émotions (chez soi et chez l’autre), les
pas question de proscrire les jugements et identifier et les nommer, ainsi que de trouver
les opinions, cf. ci-dessous). Certaines sont des moyens pour les canaliser et les expri-
juste plus adaptées que d’autres en fonction mer de manière acceptable, constructive (les
des situations, des relations et objectifs en « gérer » positivement). Cela vise à dévelop-
présence. L’idée consiste à ne pas se limi- per l’empathie et les facultés à comprendre
ter à un seul type de réaction et à les choi- les ressentis au-delà des désaccords.
sir en conscience. En effet, certains enfants
ont tendance à adopter des comportements Il ne s’agit pas d’éliminer les émotions, au
compétitifs (argumenter, séduire, influencer, contraire. Nous travaillons pour cela plu-
imposer), tandis que d’autres ont plus ten- sieurs éléments : développement du vocabu-
dance à s’accommoder (s’effacer pour faire laire émotionnel, expression des émotions,
plaisir aux amies, s’écraser)… exercices d’écoute permettant de faire des
hypothèses sur l’émotion de l’autre, recon-

1. Réalisée sur base de l’ouvrage de K. L. THOMAS & R.H. KILMAN, The Thomas – Kilmann conflict model
instrument (TKI), New-York : Xicom Inc, 1974

4 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl


GESTION DES CONFLITS
naissance des mimiques et expressions constructif est représenté par le « SIREP »2.
faciales et corporelles, ou encore réflexion
• S = Stop. Je respire. Marquer une pause
autour de solutions pour « se calmer » et/
et se calmer.
ou dire son émotion ou accueillir celle de
• I = Identifier le problème (les faits).
l’autre…
• R = Rechercher plein d’idées (créativité).
• E = Evaluer les solutions.
VERS LA NÉGOCIATION • P = Planifier et décider.
ET LA MÉDIATION
Le processus de la médiation est similaire à
Outre les quelques méthodes de gestion des celui de la négociation, sauf que la personne
émotions et de recherches de solutions créa- qui gère le déroulement de ces étapes est
tives, le programme vise à l’appropriation extérieure au conflit à régler. Cet appren-
des étapes suivantes dans la gestion auto- tissage nécessite de bonnes bases dans la
nome des conflits : compréhension des attitudes, l’expression
1. Instaurer un cadre de CONFIANCE. et l’écoute des émotions, la distinction entre
2. Identifier les FAITS observables. faits et pensées, l’identification des besoins
3. Exprimer et écouter les SENTIMENTS de et les exercices de créativité.
chacun.
4. Identifier les BESOINS que les parties POUR ALLER PLUS LOIN
cherchent à satisfaire.
Université de Paix asbl (collectif), Graines
5. Imaginer des SOLUTIONS qui ren-
de médiateurs II, Accompagner les enfants
contrent les besoins de chacun.
dans l’apprentissage de la gestion positive
6. APPLIQUER des solutions.
des conflits, Namur : Université de Paix asbl
7. Terminer par L’ENTENTE.
Fondation Bernheim, 2010.
Une autre manière de formaliser un dialogue

2. Sur base de l’ouvrage de E. CRARY, Négocier, ça s’apprend tôt !, Pratiques de résolution de problèmes avec
les enfants de 3 à 12 ans, Seattle : Parenting Press Inc, 1984 (trad. Adelin, Namur : Rousseau, Université de Paix)
n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 5
GESTION DES ÉMOTIONS

Travailler les émotions dans


l’enseignement spécialisé
PAR PIERRE GARIN, ENSEIGNANT AYANT SUIVI UN MODULE DE FORMATION DE
L’UNIVERSITÉ DE PAIX SUR LA GESTION DE CONFLITS EN CLASSE.

Partant du constat de la difficulté de nos l’année s’articule autour de quatre émotions


élèves à arriver à s’exprimer et à gérer leurs de base : la joie, la peur, la colère et la tris-
émotions, un collègue et moi avons décidé tesse.
de passer cette année à travailler autour des
émotions. LA MÉTÉO
Selon Paul-Henri Content, notamment, la Nous avons choisi ces quatre émotions sans
prévention de l’acte violent peut être prise entrer dans plus de détails dans un premier
en charge dès la reconnaissance d’un besoin temps. Il fallait que ces notions puissent par-
inassouvi, d’une émotion désagréable. ler à chacun. Nous avons instauré une « mé-
Donner des moyens d’expression adaptés et téo » en chaque début de cours avec tous les
permettre à nos élèves de se sentir écoutés élèves. Pour ce faire, chacun était invité à
représentent pour nous une priorité. Le but exprimer comment il se sentait. Rapidement,
du projet est la réalisation d’un livre pour nous nous sommes rendu compte des diffi-
enfant sur la peur. Nous avons décidé d’uti- cultés éprouvées par les élèves pour expri-
liser le thème de la peur pour l’élargir aux mer comment ils se sentaient. Nous sommes
émotions. Ainsi, le travail effectué avec les partis de situations qu’ils vivaient tous les
élèves durant toute la première partie de jours dans la cour de récréation, à l’école,

Image du film d’animation « Vice Versa », traitant des émotions


6 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl
GESTION DES ÉMOTIONS
en famille et ensemble, nous avons mis des sage. Le film « Inside Out » [Vice Versa, ndlr]
mots sur ce que nous ressentions face à a aussi été visionné dans cette optique.
ces situations. Dès lors, nous avons élaboré
Il était d’autant plus intéressant qu’il met
un langage commun autour des émotions.
l’accent sur le côté positif de chaque émo-
L’activité météo a commencé à se préciser.
tion. En discutant avec les élèves après le
Pas encore au niveau des mots utilisés pour
film, la plupart avaient compris que les émo-
exprimer ses émotions, mais au niveau de
tions faisaient partie intégrante de notre per-
la congruence entre la situation exprimée et
sonne. Elles ne sont donc pas à cacher ou à
l’émotion ressentie.
refouler. Ils ont constaté qu’il était important
Cette activité sera continuée tout au long de les exprimer.
de l’année. Elle apparait comme un rituel
pour commencer le cours. Les élèves sont
de plus en plus conscients de l’importance LE LIVRE DES ÉMOTIONS
de ce moment. Ils le demandent et sont très Pour garder une trace et partager nos dé-
respectueux de la parole de l’autre sans qu’il couvertes, nous avons créé un livre numé-
n’y ait besoin de faire de remarque. Au-delà rique pour expliquer aux autres classes ce
du cours, certains élèves vont en trouver qu’étaient les quatre émotions sur lesquelles
d’autres à la récréation pour leur deman- nous avons travaillé. Ce livre comprend
der comment ils vont. Ainsi, lundi passé, un quatre chapitres (un par émotion) et chaque
jeune est allé demander à une de ses cama- chapitre comporte une page sur les expres-
rades si ça allait, car elle avait dit se sentir sions du visage, une page écrite sur les
triste lors de la météo. situations dans lesquelles on peut éprouver
Cette activité a pris énormément de temps l’émotion et une dernière page sur laquelle
à mettre en place, mais une fois rodée, elle se trouve une situation dans laquelle l’émo-
tourne très bien. Nous avons essayé de faire tion est mise en scène. La vidéo poursuit
de l’écoute active dans cette activité pour deux buts. Le premier est bien sûr de pouvoir
que l’élève puisse le mieux possible expri- déceler l’émotion de l’autre. Le deuxième est
mer ses émotions. Il n’est pas toujours aisé de permettre à l’élève de s’imaginer com-
d’adopter cette posture, elle demande d’être ment il pourrait réagir s’il se trouvait face à
présent de corps et d’esprit dans la conver- une personne dans un état émotionnel spé-
sation. Tous nos essais ne furent pas une cifique.
grande réussite, mais au fur et à mesure,
nous adoptons de plus en plus naturellement CONCLUSION
cette posture.
Les difficultés éprouvées par nos élèves
nous ont poussés à travailler dans un pre-
LES EXPRESSIONS DU VISAGE mier temps autour de la gestion des émo-
Parallèlement à cela, nous avons travaillé tions. Il s’agit d’un premier pas vers la ges-
sur la reconnaissance des émotions par les tion de conflits. Les démarches effectuées
expressions du visage. Ce jeu permet aux à ce niveau dans l’enseignement spécialisé
élèves de travailler les muscles du visage prennent parfois beaucoup plus de temps
pour une meilleure articulation et une prise que dans l’enseignement ordinaire. Ainsi,
de conscience de ses sentiments. Chaque cette année sera essentiellement consacrée
expression du visage est accompagnée de aux émotions. Nous envisageons cependant
signes distinctifs (lèvres, joues, front) carac- un futur travail autour de l’expression des
téristiques de chaque émotion. faits.
Ce jeu a permis d’enrichir les représenta- Ce travail devrait être plus laborieux, nos
tions des élèves sur les différentes émotions. élèves étant souvent focalisés sur ce qu’ils
Il apporte aussi une dimension supplémen- éprouvent et non sur la situation en elle-
taire : se rendre compte qu’il n’est pas spé- même. Nous pensons que le travail de cette
cialement aisé de retrouver les émotions de année autour des émotions permettra une
chaque personne, parfois on peut en déceler transition plus facile lors de la découverte
plusieurs dans une même expression du vi- d’autres étapes dans la gestion de conflits.

n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 7


GESTION DES CONFLITS

Le Certificat en gestion positive


des conflits interpersonnels
Depuis 1998, l’Université de Paix propose une tation des outils en groupe et sous-groupe.
formation longue à la gestion des conflits inter- L’implication de chacun(e) dans le groupe per-
personnels. met un apprentissage supplémentaire par le
partage des réflexions et des expériences per-
Le processus de formation mis en place dans le
sonnelles durant les formations.
cadre de la certification permet de recevoir et
d’assimiler progressivement des savoirs, des L’octroi du Certificat est conditionné par la
savoir-faire et des savoir-être en gestion posi- participation à la totalité des sessions pro-
tive des conflits interpersonnels au travers de grammées et la remise des travaux demandés,
9 modules de formation, à la fréquence d’une ainsi que la qualité du travail écrit d’analyse et
formation par mois. En fin de parcours, le (la) l’entretien évaluatif consécutif.
participant(e) dispose ainsi d’outils cohérents
et complets.
CONTENU DÉTAILLÉ
Il s’adresse à toute personne souhaitant réin-
DES SESSIONS
vestir les acquis de la formation dans un projet
personnel, associatif ou professionnel. 1. Comprendre et expérimenter nos atti-
tudes en conflit
Concrètement : réparti sur 10 mois, le tra-
2. Freins et leviers à la communication
vail comprend 9 modules de formation (9 x 2
3. Accueillir les émotions et pratiquer
journées, soient 110 heures – 15 ECTS) avec
l’écoute
remise d’un syllabus pour chaque session. Le
4. Introduction à la Communication Nonvio-
Certificat propose un accompagnement indivi-
lente
duel par un retour sur les travaux demandés et
5. Pouvoir s’affirmer
se clôture par un entretien individuel en fin de
6. Le pouvoir et moi
formation.
7. Pratique de négociation
La méthodologie est active et participative : 8. Pratique de médiation
alternance d’apports théoriques et expérimen- 9. Training - pratique intensive

8 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl


GESTION DES CONFLITS
TÉMOIGNAGES DE CERTIFIÉS 2015

Pendant les formations à l’Université de Paix, il règne un Que dire sinon que cette forma-
réel climat de bienveillance. J’ose me lancer, risquer, ex- tion laisse des traces, et j’espère
périmenter une position inhabituelle pour moi, aller voir à pour longtemps…
l’intérieur, questionner. Le regard encourageant des autres Pour Pass-ages, ma collègue et
participants soutient ce temps de gestation, où je m’émer- moi avons employé de bâton de
veille des changements qui s’opèrent en moi. parole. Pour l’animation des gens
Entre les week-ends, bien sûr, le quotidien reprend sa dans le projet, je me réfère à la
place et les différents types de savoirs abordés au cours sociocratie et à la gestion posi-
des sessions semblent parfois bien loin. Alors, est-ce que tive des conflits.
ça sert vraiment à quelque chose ? Tout ça c’est beau, mais Entre nous, nous faisons un
je ne parviens pas à mettre en pratique ce que j’apprends ! DESC [technique d’assertivité,
Et puis, c’est encore une fois par les regards extérieurs que ndlr] quand cela est nécessaire.
je me rends compte que si, quelque chose s’ouvre, change, Quand l’un commence à parler
bouge. Il paraît que les personnes de 80 ans se perçoivent en forme de DESC, l’autre com-
à l’intérieur comme à leurs 30 ans. Voir le changement en prend directement de quoi il
soi, ce n’est manifestement pas si simple. Alors peut-être s’agit et l’écoute est différente,
que oui, finalement, ça travaille ? plus rapide. Personnellement, ça
Je pense que chacun puise dans la formation ce qui lui est me permet de parler plus vite des
le plus utile. Pour ma part, c’est l’assertivité et l’expression problèmes. Vraiment intéressant
claire de demandes et de besoins qui m’ont le plus rejointe. d’avoir fait la formation à deux !
Au terme de la formation, et dans les mois qui ont suivi, Je crois que mon jugement sur
j’ai vécu différents types de conflits. De la petite bisbrouille les gens est moins hâtif et plus
suite à un malentendu, rapidement conscientisée, entendue nuancé. Je comprends plus
puis résolue, à une situation pesante et pénible de conflit d’autres façons que la mienne de
sourd de plus de 2 mois au travail, à présent dénouée. Dans réagir.
ce vécu-là, il m’a été posée la question de savoir si la for- J’apprécie beaucoup le petit
mation suivie en gestion positive des conflits interperson- mémo/résumé envoyé avant
nels m’avait servi à quelque chose, vu la longueur et la l’examen. Ca me permet de re-
lourdeur de ce conflit. Ma première réponse a été « non trouver plus facilement un cha-
». Puis, en passant en revue ma position, les objectifs, les pitre que je voudrais relire et
circonstances, la relation en jeu dans ce conflit, j’ai réa- qui pourrait me servir (ça m’est
lisé que finalement, j’avais entrepris ce qui était possible à arrivé deux ou trois fois).
mon niveau, et que j’avais pu faire montre d’assertivité et
d’expression claire de mes limites, ce qui n’aurait peut-être
pas été le cas sans la formation.
Alors, ce certificat, c’est un peu comme un parfum délicat : 9 mois pour vivre en groupe une
il exprime sa puissance de façon subtile, difficilement éva- formation qui, mois après mois,
luable, presqu’à l’insu de celui qui le porte. Mais les per- enrichis des exposés et des tra-
sonnes environnantes le sentent et il laisse derrière lui un vaux pratiques en sous-groupes
sillage qui donne envie… nous a permis de l’intégrer à
notre vie courante.
Pour moi en particulier, au tra-
vail, dans les relations à la mai-
Voici en quelques mots ce que le certificat m’a apporté son, et dans le groupe qui se
et m’apporte encore. J’ai eu la sensation de vivre un par- construit pour notre projet Pass-
cours personnel intense, fait de découvertes, de prises ages où nous avons à construire
de conscience et de remises en question. Les apports de et concrétiser un projet qui allie
chaque formateur et des participants m’ont ouvert des habitat groupé, naissance et
perspectives dans la relation aux autres et à moi-même. mourance. C’est chaque jour
Aujourd’hui encore, je sens que beaucoup de choses apprendre à exprimer mes émo-
bougent. Je vis les conflits de plus en plus franchement, tions, mes besoins, écouter ceux
avec plus de confiance en moi et plus d’ouverture aux des autres, me positionner, aller
autres. jusqu’au bout de moi et jusqu’au
J’éprouve encore une grande gratitude pour l’Université bout de l’écoute des autres. Et
de Paix et ses intervenants. L’accueil et le partage dont ils inventer un nouveau vivre en-
font preuve est un vrai cadeau ! Je garde aussi le souvenir semble.
de leur présence chaleureuse apportée dans les moments Merci pour ce parcours... Je sens
difficiles. combien il continue ses « effets ».

n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 9


VEILLE DOCU

Espace documentation
DANS CETTE RUBRIQUE, RETROUVEZ DES RÉSUMÉS ET RÉFÉRENCES DE RESSOURCES
DOCUMENTAIRES « VUES AILLEURS » (ARTICLES, VIDÉOS, ETC.) SUR LA PRÉVENTION DE
LA VIOLENCE, LA COMMUNICATION ET LA GESTION DES CONFLITS.

LA MINDFULNESS EN ENTREPRISE :
RÉINTÉGRER UNE DIMENSION OUBLIÉE

Les pratiques contemplatives sont accueillies


par un nombre croissant d’entreprises en France
et il faut bien sûr s’en réjouir à un moment où
la connexion permanente via les outils digitaux
laisse de moins en moins de moments de
respiration et de retour à l’essentiel.
Mais ces pratiques sont encore trop souvent
présentées aux dirigeants comme des outils
pour être moins stressé, plus concentré et
plus efficace. Sont alors oubliées plusieurs
dimensions essentielles de ces pratiques,
tout aussi riches pour l’entreprise et pour
les hommes et femmes qui y travaillent : la
possibilité de trouver plus de justesse dans la prise de décision, une connaissance de soi plus
fine, et le développement de la capacité à mieux « prendre soin » des collègues et collaborateurs
de façon bienveillante.

Lire l’article complet (avec le lien vers l’étude - en anglais) : http://www.huffingtonpost.


fr/2013/07/09/adolescents-attachent-importance-regard-autres_n_3567566.html

LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL :


ET SI NOS RELATIONS Y JOUAIENT UN RÔLE PRIMORDIAL ?

Le burn-out, le fait de se consumer au travail,


serait lié à notre relation avec les autres et non
pas à notre charge de travail. Une révélation
qui donne une autre dimension à cette maladie
professionnelle reconnue par les autorités
politiques.
Dernièrement, un article circulant sur Facebook
titrait « Bien-être au travail : votre fatigue n’est
pas liée à ce que vous faites, mais à ce que
vous ne dites pas ». Interpellant... Plusieurs
études sur le sujet ont conclu que la qualité de
vie au travail est conditionnée presque exclusivement par la qualité des relations au travail, et
quasiment pas par son cadre matériel ou les tâches à réaliser.

Lire l’article complet : http://www.cjc.be/La-qualite-de-vie-au-travail-et-si-nos-relations-y-


jouaient-un-role-primordial.html

10 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl


VEILLE DOCU
« TÉMOINS DE HARCÈLEMENT, ILS ONT LA BONNE RÉACTION »
(HUFFINGTON POST)
En tant que témoins, les « tiers » ont un rôle crucial par rapport aux phénomènes de harcèlement.

Voir la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=cUd2XKdSLsQ

LA « PLEINE CONSCIENCE » POUR PRÉVENIR LA DÉPRESSION CHEZ


LES ADOLESCENTS

Les résultats de l’étude montrent que la dépression et


l’anxiété diminuent significativement après neuf séances
hebdomadaires.
Une intervention préventive basée sur la «pleine
conscience» présente un effet bénéfique sur la gestion des
émotions et de la dépression chez les adolescents, ressort-
il d’une recherche menée par le professeur Pierre Philippot,
spécialiste des troubles dépressifs à l’UCL.
La pleine conscience résulte du fait « d’orienter volon-
tairement l’attention sur son expérience présente et de
l’explorer avec ouverture, que nous la jugions agréable ou
non, tout en développant une attitude de tolérance et de
patience envers soi », comme l’a expliqué le Pr. Philippot.
Intégrée à une intervention préventive, cette approche a pour objectif d’éviter l’apparition ou
la rechute de la dépression. Elle s’inscrit aussi dans le souci de trouver des solutions non-
médicamenteuses, notamment pour traiter les adolescents ou les personnes âgées déjà
soumises à plusieurs traitements.

Lire l’article complet : http://www.lavenir.net/cnt/dmf20151020_00722449

CONFÉRENCE TEDX :
« L’INTÉRIORITÉ CITOYENNE », PAR THOMAS D’ANSEMBOURG

Voir la conférence TED :


https://www.youtube.com/watch?v=54s64PB0PC4

n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 11


VEILLE DOCU

LES ENFANTS ET LES ÉCRANS - USAGES DES ENFANTS DE 0 À 6


ANS, REPRÉSENTATIONS ET ATTITUDES DE LEURS PARENTS ET DES
PROFESSIONNELS DE LA PETITE ENFANCE

L’ONE s’est associé au CSEM afin de me-


ner une enquête sur l’usage des écrans
numériques chez les jeunes enfants.
Depuis quelques années, les technologies
de l’information et de la communication
ont littéralement envahi nos foyers. L’Of-
fice de la Naissance et de l’Enfance (ONE)
et le Conseil supérieur de l’éducation aux
médias (CSEM) ont donc décidé de me-
ner, au sein de la Fédération Wallonie-
Bruxelles, une étude auprès des profes-
sionnels de l’enfance et des familles avec
de jeunes enfants (moins de 6 ans). Cette
enquête, confiée au Centre d’Etudes de la
Communication de l’UCL, visait à appré-
hender les différents modes d’utilisation
des écrans et leur imprégnation au sein
des familles.

Lire l’article complet (ainsi que le dossier de presse et le rapport de recherche) :


http://www.one.be/actualites-one/details-actualites-one/les-enfants-et-les-ecrans/

COMMENT BIEN COMMENCER LA JOURNÉE ?


EN MÉDITANT DANS LES TRANSPORTS

Il n’est pas toujours facile de commencer


sa journée de façon complètement sereine
avec ce qui se passe autour de soi et dans le
monde. En particulier le trajet pour aller de
chez soi au travail peut devenir une routine
plutôt pénible pour certains d’entre nous.
[...] Une fois arrivé sur votre lieu de travail,
votre sérénité passera peut-être par une
meilleure présence à vous même, mais aussi
aux autres. Voici un défi du quotidien qui se
reflète souvent dans chacun de vos compor-
tements. Par exemple lorsque vous dites bon-
jour à un ami, à un collègue, à un proche.

Lire l’article complet :


http://www.huffingtonpost.fr/2015/12/21/comment-bien-commencer-journee-meditant-
transports_n_8812084.html

12 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl


VEILLE DOCU
BURN-OUT : « QUAND ON N’A RIEN D’AUTRE QUE SON TRAVAIL, ON
NE SE PROTÈGE PAS »

Le burn-out, l’épuisement au travail en français,


est un phénomène encore tabou en France. Invité
sur le plateau de 13 Heures, le docteur Patrick
Légeron affirme observer une recrudescence
de l’épuisement au travail, notamment chez les
patrons. Mais le phénomène ne concerne pas
que les patrons. Il concerne tout le monde.

« On peut dire que le burn-out a deux facteurs


de cause : le premier est l’environnement de
travail […], mais aussi l’autre élément qu’il ne faut jamais oublier, c’est les aspects de personnalité,
le surinvestissement, c’est-à-dire être complètement impliqué dans son travail »

Lire la suite sur le site de FranceTVinfo : http://www.francetvinfo.fr/societe/burn-out-quand-on-


n-a-rien-d-autre-que-son-travail-on-ne-se-protege-pas_1267139.html

HARCÈLEMENT SCOLAIRE
LE DÉBAT DES DÉCODEURS DU 13 DÉCEMBRE 2015 (VIDÉO)

Dans cette émission des Décodeurs (RTBF)


du 13/12/2015, les chroniqueurs traitent de la
question du (cyber)harcèlement à l’école. Le
programme de prévention réalisé à l’initiative
de l’Université de Paix (et non par la FWB
comme cela est déclaré dans l’émission) et
soutenu par la Fondation Bernheim y est
évoqué. Pascale Maljean, Directrice de
l’Institut de la Providence à Wavre, explique
les actions que nous avons mises en place en
partenariat avec cette école.

Voir l’émission sur le site de la RTBF : http://www.rtbf.be/video/detail_le-debat-des-decodeurs-


du-13-12-2015?id=2067504

SCIENCES HUMAINES :
L’EMPATHIE DE L’ENSEIGNANT, SOURCE DE RÉUSSITE SCOLAIRE

Pour renforcer la motivation et les compétences des élèves, la clé du succès


tient en un mot : empathie ! C’est ce que tend à démontrer une étude de grande
ampleur menée par trois universités finlandaises (Université de l’Est de la
Finlande, université de Jyväskylä, université de Turku).
Depuis 2006 et jusqu’en 2016, les chercheurs suivent les parcours de plusieurs
milliers d’enfants, en se focalisant sur les interactions avec leurs professeurs,
ainsi que les coopérations entre parents et enseignants. Ces relations peuvent-elles expliquer les
bons résultats du système scolaire finlandais dans le cadre du programme Pisa de l’OCDE ?

Voir l’émission sur le site de la RTBF : http://www.rtbf.be/video/detail_le-debat-des-decodeurs-


du-13-12-2015?id=2067504
n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 13
BOÎTE À OUTILS

Qui se ressemble s’assemble

OBJECTIFS
• Découvrir le langage
non verbal propre aux
émotions et aux senti-
ments.
• Prendre conscience que
les émotions peuvent
s’exprimer de manière
différente.

MATÉRIEL
Fiches sur lesquelles une émotion de base est inscrite (colère, tristesse, peur, joie).

DISPOSITION
Les participants circulent librement dans un espace délimité.

DÉROULEMENT
• Sur chaque fiche, une des émotions de base est indiquée.
• L’animateur distribue une fiche à chaque participant.
• Il demande aux participants d’exécuter l’attitude corporelle (mimique, posture, gestes,
voix…) qui, selon eux, correspond à l’émotion qui leur a été attribuée.
• Tout en conservant sa mimique, chaque participant circule et recherche ceux qui, à son
avis, représentent la même émotion que lui. Dès qu’il pense avoir trouvé, il se relie à son
homologue en lui prenant le bras. Des chaînes d’émotions identiques sont ainsi formées.
• L’animateur vérifie que les associations sont correctes.

PISTES DE RÉFLEXION...
L’animateur demande aux participants s’il a été facile ou non de trouver ceux
qui avaient la même émotion qu’eux.
Comment ont-ils faits ? Quels sont les indices qui les ont guidés ?
L’animateur propose éventuellement d’exécuter à nouveau les chaînes
de mimiques et d’observer les visages. Les mimiques sont-elles vraiment
identiques ? En quoi ? Y a-t-il des nuances ? Pourquoi ?

14 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl


BOÎTE À OUTILS
Saut de l’ange
MATÉRIEL
OBJECTIFS
Aucun
• Se détendre.
• Evacuer les tensions.
DISPOSITION
Les participants sont debout.

DÉROULEMENT
• L’animateur montre les différents temps de la figure aux participants :
o se tenir debout, bien droit, les pieds serrés ;
o inspirer profondément et lentement en bombant le torse, en tirant les épaules vers
l’arrière, les bras légèrement écartés du corps ;
o bloquer un court instant la respiration ;
o expirer lentement en inclinant le buste au maximum vers le bas, les bras tendus vers le
sol ;
o lorsque le buste est au plus bas, expirer deux fois rapidement pour expulser tout l’air
des poumons ;
o se redresser en inspirant profondément, arquer le dos et les épaules vers l’arrière et
lever les bras en croix en les tendant vers l’arrière également ;
o expirer rapidement par la bouche, en inclinant le torse vers l’avant. Les jambes sont
droites et les bras se tendent vers les pieds en se rejoignant, comme pour un plongeon.

• Au signal de l’animateur, les participants réalisent tous ensemble la figure.

Le saut de l’ange peut être exécuté plusieurs fois.

NOTES À L’ANIMATEUR
L’animateur peut rechercher avec les participants différents exercices qui leur permettraient
d’évacuer rapidement leurs tensions. Une liste peut être dressée et affichée dans un espace
réservé à l’évacuation du stress.

PISTES DE RÉFLEXION...
L’animateur propose aux participants qui le souhaitent de dire comment ils se
sentent au terme de l’exercice de respiration : mieux ? Détendu ? Encore sous
tension ?

n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 15


Les rendez-vous du trimestre
AGENDA

Les formations, conférences et ateliers ont lieu à l’Université de Paix asbl, Boulevard du Nord, 4
à 5000 Namur, sauf indication contraire.
Il arrive que des activités soient annulées, reportées ou ajoutées. Pour disposer de toutes les
informations actualisées ou pour consulter les descriptifs détaillés des formations, conférences et
ateliers à venir, rendez-vous sur www.universitedepaix.org/formations

TYPE CONDITIONS
NOM ET DESCRIPTION DE LA FORMATION
D’ACTIVITÉ PRÉFÉRENTIELLES

JUIN 2016

Médiation créative à travers les arts


Avec Silvia Casanovas Danès & Almudena Vaquerizo Gilsanz
Module de Jeudi 2 & vendredi 3 juin 2016
formation
Prix : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1638

Introduction à la Communication NonViolente


Avec Jean-François Lecocq & Claire Struelens
Module de Lundi 6 & mardi 7 juin 2016 (0-3 ans)
(3-12 ans)
formation Prix, syllabus compris : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1639

Les douces violences au quotidien


Avec Patricia Zucco
Conférence Mardi 7 juin 2016 à 19h30
Prix d’entrée : 10 euros - Prix -26 ans : 7 euros | Référence : 1640

Des conflits et des groupes


Avec Alexandre Castanheira & Gilles Fossion
Module de Jeudi 9 & vendredi 10 juin 2016
(0-3 ans)
formation Prix, syllabus compris : 170 euros | Membre 150 euros (3-12 ans)

Organisation : 240 euros | Référence : 1641

De la déconstruction des préjugés au vivre-ensemble


Avec Pierre Biélande
Module de Lundis 13 & 20 juin 2016
formation Prix : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1642

Faire face à la manipulation


Avec Gilles Fossion & Christelle Lacour
Module de Mardis 14, 21 & mercredi 22 juin 2016
formation Prix, syllabus compris : 260 euros | Membre 230 euros
Organisation : 360 euros | Référence : 1643

Pratiquer l’écoute
Avec Frédéric Duponcheel & Julien Lecomte
Module de Lundi 27 & mardi 28 juin 2016
formation Prix, syllabus compris : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1650

16 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl


TYPE CONDITIONS
NOM ET DESCRIPTION DE LA FORMATION
D’ACTIVITÉ PRÉFÉRENTIELLES

AGENDA
SEPTEMBRE 2016

« L’attention, ça marche ! » – Méthode Eline Snel


Ateliers de pleine conscience pour enfants (8-11 ans)
Avec Alexandre Castanheira
1) Atelier de découverte obligatoire pour les parents :
Ateliers Mercredi 14 septembre 2016 de 19h30 à 21h30, à l’Université de Paix
2) Cycle de 8 séances : Mercredis 21, 28 septembre + 5, 12, 19, 26
octobre + 9, 16, 23 novembre 2016, de 13h30 à 15h, avec Alexandre
Castanheira
Prix, livre « Calme et attentif comme une grenouille » d’Éline Snel et CD
compris : 125 euros | Référence : 1662

Mindful attitudes - Pleine conscience 12-18 ans


Ateliers de pleine conscience pour adolescents (12-18 ans)
Avec Alexandre Castanheira
1) Atelier de découverte obligatoire pour les parents :
Ateliers Mercredi 14 septembre 2016 de 19h30 à 21h30, à l’Université de Paix
2) Cycle de 8 séances : Mercredis 21, 28 septembre + 5, 12, 19,
26 octobre + 9, 16, 23 novembre 2016, de 15h30 à 17h
Prix, cahier et fichiers MP3 compris : 125 euros | Référence : 1663

Réduire son stress et apprivoiser ses émotions par la pleine conscience


Avec Alexandre Castanheira
1) Séance d’information obligatoire pour tous : mardi 13 septembre 2016,
de 19h30 à 21h30
2) 8 séances :
• Mercredis 28 septembre + 5, 12, 19, 26 octobre
+ 2, 9, 16 novembre 2016, de 9h30 à 12h30 (1664)
Ateliers
• Ou lundis en soirées (de 18h30 à 21h (21h30 les 1ere et 8e
séance)) : 26 septembre + 3, 10, 17, 24, 31 octobre + 7, 14
novembre 2016
3) Journée d’intégration : le samedi 5 novembre 2016 (toute la journée)
Prix, syllabus et fichier MP3 compris : 300 euros | Membre 270 euros
Référence : 1664 ou 1665

Développer l’estime de soi


Avec Lysiane Mottiaux & Frédéric Duponcheel
Module de Mardis 13, 20 et 27 septembre et 4 octobre 2016 (matinées)
formation Prix, syllabus compris : 170 euros | Membre 150 euros
Organisation : 240 euros | Référence : 1651

Introduction à la Communication NonViolente


Avec Jean-François Lecocq & Claire Struelens
Module de Jeudi 22 et vendredi 23 septembre 2016
formation Prix, syllabus compris : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1652

Développer l’estime de soi chez les enfants


Avec Gilles Fossion & Claire Struelens
Module de Jeudi 29 et vendredi 30 septembre 2016
formation Prix, syllabus compris : 170 euros | Membre 150 euros
Organisation : 240 euros | Référence : 1653

n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 17


TYPE CONDITIONS
NOM ET DESCRIPTION DE LA FORMATION
D’ACTIVITÉ PRÉFÉRENTIELLES

OCTOBRE 2016
AGENDA

AikiCom (aikido et communication) - Rester bienveillant sans se


laisser faire
Module de Avec Christian Vanhenten
formation
Jeudi 13 & vendredi 14 octobre 2016
Prix : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1668

Développer un regard positif sur l’enfant


Avec Mélanie Paridaens
Module de Lundis 17 & 24 octobre 2016
formation Prix : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1669

Pratiquer l’affirmation de soi


Avec Lysiane Mottiaux
Module de Mardis 18 & 25 octobre 2016
formation Prix : 170 euros | Membre 150 euros
Organisation : 240 euros | Référence : 1670

Introduction à la Communication Nonviolente


Vendredis 21 & 28 octobre 2016
Module de
formation Prix : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1671

NOVEMBRE 2016

Jeux coopératifs en maternelle


Jeux coopératifs pour les enfants de 3 à 6 ans
Module de Avec Julie Duelz
formation
Lundis 7 & 14 novembre 2016
Prix : 170 euros | Membre 150 euros
Organisation : 240 euros | Référence : 1672

Du ressentiment au ressenti
Mardis 8, 15, 22, 29 novembre 2016
Module de
formation Prix : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1673

Règles et sanctions dans les groupes d’adolescents


Avec Julien Lecomte et Solenne Thiry
Module de
formation Lundis 21 & 28 novembre 2016
Référence : 1674

Systémique & changement


Avec Gilles Fossion et Solenne Thiry
Module de Jeudi 24 & vendredi 25 novembre 2016
formation Prix : 170 euros | Membre 150 euros
Organisation : 240 euros | Référence : 1675

Un conte pour aborder les émotions, du mouvement pour les vivre,


des musiques pour en sortir
Module de Avec Murielle Philipps
formation Samedis 26 novembre & 3 décembre 2016
Prix : 190 euros | Membre 170 euros
Organisation : 250 euros | Référence : 1676
18 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl
LÉGENDE DES PICTOS

AGENDA
Formation gratuite pour les professionnels de l’accueil de la petite enfance (0-3 ans) et ou
(0-3 ans)
(3-12 ans) de l’enfance (3-12 ans) - Infos et brochures ONE sur simple demande au 02 542 13 90. Les
inscriptions se font également via l’Office de la Naissance et de l’Enfance - www.one.be
Les formations reprenant ce logo sont gratuites pour les travailleurs des associations qui
relèvent des commissions paritaires 319.02, 327.02, 329.02 & 329.03 et 332.
Infos et inscription : 02 229 20 23
formation@apefasbl.org - www.apefasbl.org
Vous pouvez devenir membre adhérent (individuel) de l’Université de Paix, pour une
somme de 25 euros (sur base annuelle, de date à date).
En plus de témoigner votre soutien aux actions de l’Université de Paix asbl, vous avez
accès à des prix préférentiels et des réductions par rapport à la plupart de nos formations et
certains ouvrages pédagogiques. Vous êtes également tenu-e- au courant de nos actions et
des avancées dans le domaine de la prévention de la violence et la gestion de conflits, par
l’intermédiaire de notre catalogue d’activités (agenda annuel) et notre périodique trimestriel.
Le versement de 25 euros s’effectue sur notre compte Fortis BE73 0010 4197 0360
avec la communication « affiliation individuelle + [vos coordonnées] ».
Ces conférences sont accessibles avec le ticket Article 27 pour la somme de 1,25 euros.

AUTRES CONDITIONS PRÉFÉRENTIELLES FORMATIONS


Les institutions relevant des CP 329.02 et 329.03 peuvent À LA DEMANDE
demander le remboursement des frais d’inscription Des formations, des animations
pour les formations de l’Université de Paix au « Fonds et des conférences peuvent être
social socioculturel et sportif » (http://www.fonds-4s.org/ réalisées sur mesure pour des
remboursement). groupes de personnes (équipe de
La plupart des formations, conférences et ateliers de travail, maison de jeunes, classe
l’Université de Paix sont également accessibles à des d’élèves, groupe informel…) qui en
conditions préférentielles pour les jeunes de moins de 26 ans. font la demande. Vous pouvez nous
faire parvenir vos demandes et
Forem : Depuis septembre 2015, toute personne ayant
projets en fonction des thématiques
un contrat PTP (programme de transition professionnelle)
de nos formations courtes ou
via le Forem peut suivre des modules de formation de
longues. Ceux-ci sont ensuite
l’Université de Paix via le Forem. Infos et inscriptions :
discutés lors de la réunion d’équipe
https://www.leforem.be/particuliers/aides-financieres-
mensuelle.
programme-transition-professionnelle.html
Visitez notre page « Conditions préférentielles » 
sur www.universitedepaix.org

POUR VOUS INSCRIRE AUX


ACTIVITÉS DE L’UNIVERSITÉ DE PAIX
Complétez en ligne ou imprimez le formulaire disponible
sur notre site (Onglet « formations » > « Inscriptions »,
également accessible à http://www.universitedepaix.
org/inscriptions), et renvoyez-le nous.
Un accusé de réception vous est envoyé immédiatement POUR TOUTE INFORMATION
lorsque vous complétez le formulaire en ligne (vérifiez COMPLÉMENTAIRE
votre dossier « Courrier indésirable » le cas échéant).
Si vous souhaitez d’autres nouvelles de votre inscription, Boulevard du Nord, 4 - 5000 Namur
vous pouvez téléphoner au 081/554140. Tél. +32(0) 81-55 41 40
info@universitedepaix.be
Les questions financières ne peuvent constituer un
http://www.universitedepaix.org
obstacle. Toute personne ayant des difficultés est
invitée à nous en faire part dès l’inscription. BE73 0010 4197 0360

n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 19


ÉVÉNEMENTS

Vie de l’institution
> PROGRAMMES « MÉDIATION ENTRE JEUNES »
ET « HARCÈLEMENT SCOLAIRE » 2015
Forts des apprentissages et éva-
luations annuelles de Graines de
médiateurs et de l’expérience
pilote (de Médiation entre jeunes
10-18 ans) menée en 2011-2012
dans plusieurs établissements
secondaires, les programmes
relatifs d’une part à la création
d’équipes de médiateurs et
d’autre part au harcèlement
entre jeunes et dans les écoles
s’appuient sur un travail de fond
avec un maximum d’acteurs
concernés par l’éducation.

À la différence de Graines de médiateurs, le processus du programme « Médiation entre


jeunes » concerne la création de cellules de médiation, avec des élèves et des adultes volon-
taires.

Les médiateurs peuvent assister leurs camarades à trouver ensemble des solutions, si ces
derniers souhaitent résoudre les différends qui les opposent. Au-delà de l’autonomie vis-à-vis
de leurs propres conflits, ils disposent également de clefs leur permettant d’apporter leur aide
en tant que tiers-intervenant.

Dans un souci de continuité des cellules installées, les médiateurs-volontaires sont également
formés à transmettre leurs connaissances.

Le harcèlement scolaire représente une forme de violence spécifique, à laquelle 10 à 16 %


des jeunes seraient confrontés en tant que victimes. Plutôt que d’intervenir en situation de
crise, le programme est davantage envisagé sur la prévention : donner les informations re-
quises pour mieux comprendre le harcèlement, l’identifier et former les professionnels de
l’école à des protocoles d’intervention efficace. Il s’agit donc de prévenir ce type de violence,
mais aussi de l’enrayer et de (re)construire les relations et le climat de groupe par la suite.
L’un et l’autre programme se traduisent principalement par des actions de sensibilisation, des
conférences d’information destinées entre autres aux parents, et des formations bénéficiant à
l’ensemble de la communauté éducative.

> FORMATION À LA PRÉVENTION ET À L’INTERVENTION D’ADULTES


FACE AU HARCÈLEMENT ENTRE ÉLÈVES
Le programme de formation a démarré durant l’année scolaire 2014-2015 dans un premier
groupe de 12 écoles. Il est mis en œuvre pour un second groupe (composé de 7 écoles) depuis
la fin du premier trimestre 2015.

20 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl


ÉVÉNEMENTS
> CRÉATION D’UN MODULE DE PRÉVENTION DU HARCÈLEMENT
À L’ÉCOLE
Afin d’élaborer les activités et les outils de prévention, l’équipe « ado » a rassemblé et
identifié plus de 75 outils sur lesquels se baser pour construire les formations et animations
de prévention. Parallèlement, une documentation a été constituée à partir de références
théoriques récentes dans ce domaine : livres et études sur les thèmes du harcèlement et du
cyber-harcèlement entre jeunes.
Cette phase a amené jusqu’à ce jour à élaborer :
• Un programme de 4 jours de formation à destination des professionnels de
l’enseignement visant les objectifs suivants :
o Se construire une représentation du phénomène de harcèlement en le distinguant
des autres formes de violences.
o Distinguer les différents types de prévention, notamment pour éviter l’effet
inverse des actions menées pour prévenir les faits de harcèlement.
o Expérimenter des outils de prévention du harcèlement et autres formes de
discrimination entre pairs :
o Prendre conscience de la dynamique du phénomène d’exclusion basée sur la
différence.
o Comprendre le concept de stéréotype et se questionner sur ceux que je colle à
des groupes et/ou des personnes.
o Mieux comprendre ce que vivent les personnes exclues ou discriminées.
o Constituer un groupe qui apprivoise les différences et apprend la coopération.
o Identifier et expérimenter des actions pour intervenir dans les situations de
harcèlement.
o Découvrir et élaborer des dispositifs de prévention spécifiques du harcèlement
entre pairs.
• Un syllabus de formation pour les participants à la formation de 4 jours et la mise à
disposition de nos supports pédagogiques.
La phase suivante de création a consisté, après avoir testé les animations de prévention
auprès des jeunes, à transposer, sur base de l’évaluation de cette expérience, les outils
d’animation vers d’autres secteurs de la jeunesse : mouvements de jeunesse, maisons de
jeunes, clubs sportifs, plaines de jeux, etc. Des lieux où les cas de harcèlement entre jeunes
peuvent survenir aussi.

> ANIMATIONS À DESTINATION DES ÉLÈVES DE SECONDAIRE


DANS UNE CLASSE TEST PAR ÉCOLE
Ces animations sont mises en œuvre avec la présence de 3 enseignants et/ou éducateurs par
classe. De cette manière, ils peuvent ensuite proposer ces animations dans d’autres classes
de l’école avec d’autres adultes de l’équipe anti-harcèlement afin de démultiplier ce dispositif
de prévention au sein de l’école.

> CAMPAGNE DE SENSIBILISATION POUR LA PRÉVENTION DU


HARCÈLEMENT
L’Université de Paix reçoit et répond régulièrement à des demandes d’intervention en télé-
vision ou dans la presse écrite. Cela constitue selon nous une autre manière d’attirer l’atten-
tion de tous les adultes sur une problématique importante pour promouvoir et préserver le
bien-être des jeunes dans notre société. En outre, ces derniers mois, nous avons adapté nos
outils de formation afin d’y intégrer des réponses et des outils face aux questionnements des
professionnels concernant la socialisation sur les réseaux sociaux et en particulier, la problé-
matique du cyber-harcèlement.
n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 21
Brèves & Promos
BRÈVES

> PROTÉGER L’ENFANT PAR-DELÀ LES FRONTIÈRES


Sous la direction de Bernard Balzani, Jean-Luc Deshayes, Marc Gillet, Jeanne Meyer, Jacques Rihoux

Face aux fragilités durables ou momentanées des familles, des acteurs de


terrain et des chercheurs ont tenté, pendant dix ans, sur trois programmes
INTERREG Grande Région (Wallonie, Lorraine, Luxembourg), par-delà les
frontières d’Etat, de disciplines et de secteurs, de construire une intervention à
géométrie variable qui associe les ressources familiales et professionnelles afin
de répondre aux besoins fondamentaux de l’enfant.
Cette recherche action collaborative met en évidence la persistance de multiples
frontières politiques entre les Etats et internes aux Etats, mais aussi judiciaires
administratives, sociales, disciplinaires. Elle permet de dessiner des pistes de réponses trans-
frontières destinées à améliorer la protection de l’enfant.
L’ouvrage qui en résulte réunit les contributions d’auteurs aux statuts variés, travailleurs
sociaux, de santé, du judiciaire et des chercheurs de diverses disciplines.

> PÉDAGOGIES DES RENCONTRES ET DES CONFLITS TRANSCULTURELS


Par Hervé Ott et Karl-Heinz Bittl

Le conflit, trop souvent perçu et vécu comme destructeur, peut être un formidable
outil de transformation relationnelle, structurelle, sociale et culturelle.
C’est à partir de nombreuses références des sciences sociales humanistes
et d’une longue expérience des conflits, des rencontres, des formations
transnationales et transculturelles, que les auteurs se positionnent. Ils nous
proposent à la fois des clés et des outils de compréhension des situations
conflictuelles et une série de jeux et d’exercices pour enfants et adultes.
Ils sont conçus pour permettre de prendre conscience des comportements
destructeurs et de s’entraîner à d’autres attitudes constructives qui renouvellent le désir et la
possibilité de vivre des relations dynamiques par-delà la diversité des intérêts, des besoins et
des origines de chacun et de chacune. Les animateurs, éducateurs, formateurs, enseignants,
médiateurs, consultants/coach, thérapeutes et autres passionnés de pédagogie et de
changement trouveront dans ce livre des moyens pour permettre à leur public de s’affirmer, de
dialoguer et de négocier de façon constructive en vue de créer de nouveaux rapports sociaux
et de nouvelles solidarités.

> DES MARIONNETTES POUR PARLER DES RELATIONS


Les animateurs de l’Université de Paix utilisent
régulièrement des marionnettes lors de leurs
interventions en classe. La girafe et le loup /
chacal permettent d’illustrer deux manières de
communiquer (permettant de comprendre la
Communication NonViolente). Le caméléon, la
tortue, le lion et le dauphin illustrent quant à eux
différentes attitudes en conflits (accommodation, repli, compétition et collaboration), sur base du
modèle de Thomas et Kilmann.
Ces marionnettes sont en vente sur le site de l’Université de Paix :
http://www.universitedepaix.org/boutique
D’autres marionnettes sont également disponibles.
22 n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl
Renouveler

COTISATION
ma cotisation
Chère amie, Cher ami,

Pour garantir notre indépendance et la qualité de nos


outils, l’Université de Paix s’appuie sur les cotisations et
les dons versés par ses sympathisants. Beaucoup d’entre
vous ont répondu présents suite à notre précédente
proposition de renouvellement de votre cotisation, et
nous vous en remercions très chaleureusement.

Votre cotisation représente une aide précieuse pour


nos actions éducatives pour diminuer la violence
et résoudre les conflits, en favorisant l’écoute et le
respect mutuel.

En contrepartie de votre cotisation, et ce en plus de


témoigner votre soutien aux actions de l’Université de
Paix asbl,

> vous avez accès à des prix préférentiels pour la


plupart de nos formations
> vous bénéficiez de réductions sur certains ouvrages
de la boutique
> vous recevez 4 numéros du périodique trimestriel
et le catalogue d’activités 2016-2017

Le montant des cotisations est de 25 euros.

Pour effectuer votre cotisation, versez ce montant sur


le compte Fortis de l’Université de Paix
[ BE73 0010 4197 0360 ] avec la communication
« cotisation 2016 - 2017 ».

Nous vous remercions d’ores et déjà pour votre geste !

Votre avis est important pour nous.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande,


remarque ou suggestion.

Isabelle Brouillard,
Secrétaire générale

PS : Vous pouvez joindre un don à votre cotisation annuelle. Tout


don annuel de 40 euros et plus donne droit à une exonération
fiscale. Cette somme peut être versée en une ou plusieurs fois.
Afin d’en bénéficier, inscrivez « Don + année » en communication
de votre virement bancaire.
n°135 Juin 2016 - Université de Paix asbl 23
TRIMESTRIEL - JUIN - JUILLET - AOÛT 2016
#135
Éd. responsable : Isabelle Brouillard - Bd du Nord, 4 - 5000 Namur

WWW.UNIVERSITEDEPAIX.BE

Boulevard du Nord, 4 • 5000 Namur • Belgique


Tél + 32(0)81 55 41 40 • Fax + 32(0)81 23 18 82
n° de compte Fortis BE73 0010 4197 0360
info@universitedepaix.be • n° national : 4161339-58

Vous aimerez peut-être aussi