Vous êtes sur la page 1sur 4

LES TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES RÉGISSENT LES INSTANCES JUDICIAIRES DU DROIT ALGÉRIEN.

1. L’ORDRE JUDICAIRE ORDINAIRE.

Juridictions Référence

- Loi n° 11-12 du 26 Juillet 2011 Fixant l'organisation, le fonctionnement et les compétences de la Cour suprême
Journal N°42.

 La constitution de 1996

- Art. 179— « La Cour suprême constitue l'organe régulateur de l'activité des Cours et tribunaux. Le Conseil
La Cour Suprême.
d'Etat constitue l'organe régulateur de l'activité des tribunaux administratifs d’appel, des tribunaux administratifs
et des autres organes statuant en matière administrative. La Cour suprême et le Conseil d'Etat assurent
l'unification de la jurisprudence à travers le pays et veillent au respect de la loi. Le tribunal des conflits règle les
conflits de compétence entre les juridictions de l'ordre judiciaire et les juridictions de l'ordre administratif.
L’organisation, le fonctionnement et les attributions de la Cour suprême, du Conseil d’Etat et du tribunal des
conflits, sont fixés par une loi organique. »

 Loi n°08-09 portant code de procédure civile et administrative.

- Art. 34. - Les cours connaissent de l'appel des jugements rendus en premier ressort en toutes matières, par
les tribunaux, alors même qu'ils auraient été mal qualifiés.
Les Cours
- Art. 35. - Les cours connaissent des demandes en règlement de juges, lorsque le conflit concerne deux
juridictions du ressort de la même cour, ainsi que des demandes en récusation dirigées contre les magistrats
des tribunaux de leur ressort.

 Loi n°08-09 portant code de procédure civile et administrative.


- Art. 32. - Le tribunal est la juridiction de droit commun ; il est composé de sections. Il peut également
Les tribunaux comprendre des pôles spécialisés.
Il connaît de toutes les actions, notamment civiles, commerciales, maritimes, sociales, foncières et des
affaires familiales pour lesquelles il est territorialement compétent… »
Les textes législatifs et réglementaires régissent les instances judiciaires du droit Algérien.

1. L’ORDRE JUDICAIRE ORDINAIRE.

Juridictions Références

 Loi n°08-09 portant code de procédure civile et administrative. (Suit)

- Art. 33. - Le tribunal statue en premier et dernier ressort dans les actions dont le montant n'excède pas deux
Les tribunaux cent mille dinars (200.000 DA).
Si le montant des demandes présentées par le demandeur n'excède pas deux cent mille dinars (200.000 DA),
le tribunal statue en premier et dernier ressort même si le montant des demandes reconventionnelles ou en
compensation dépasse ce montant. Il statue dans les autres actions par jugements susceptibles d'appel. »

2. L’ORDRE JUDICIAIRE ADMINISTRATIF.

Juridictions Références

 La constitution de 1996

- Art. 179— « …Le Conseil d'Etat constitue l'organe régulateur de l'activité des tribunaux administratifs d’appel,
des tribunaux administratifs et des autres organes statuant en matière administrative. La Cour suprême et le
Conseil d'Etat assurent l'unification de la jurisprudence à travers le pays et veillent au respect de la loi. Le
tribunal des conflits règle les conflits de compétence entre les juridictions de l'ordre judiciaire et les juridictions
Le Conseil d’Etat de l'ordre administratif. L’organisation, le fonctionnement et les attributions de la Cour suprême, du Conseil
d’Etat et du tribunal des conflits, sont fixés par une loi organique. »

 Loi organique n°98-01 du 4 Safar 1419 correspondant au 30 mai 1998 relative aux compétences, à
l’organisation et au fonctionnement du Conseil de l’Etat.
LES TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES RÉGISSENT LES INSTANCES JUDICIAIRES DU DROIT ALGÉRIEN.

2. L’ORDRE JUDICAIRE ADMINISTRATIF.

Juridictions Référence

 La loi organique n° 11/13 du 26 Juillet 2011 modifiant et complétant la loi organique n° 98/01 du 30 mai
1998 relative aux compétences, à l’organisation et au fonctionnement du Conseil d’Etat.

Le Conseil d’Etat - Art. 9. — Le Conseil d'Etat connait en premier et dernier ressort des recours en annulation, en
interprétation ou en appréciation de la légalité formés contre les actes administratifs émanant des
autorités administratives centrales, des institutions publiques nationales et des organisations
professionnelles nationales.

Les textes législatifs et réglementaires régissent les instances judiciaires du droit Algérien.

1. L’ORDRE JUDICAIRE ORDINAIRE.

Juridictions Références
Les tribunaux
 Loi n°08-09 portant code de procédure civile et administrative.

- Art. 33. - Le tribunal statue en premier et dernier ressort dans les actions dont le montant n'excède pas deux
cent mille dinars (200.000 DA).
Si le montant des demandes présentées par le demandeur n'excède pas deux cent mille dinars (200.000 DA),
le tribunal statue en premier et dernier ressort même si le montant des demandes reconventionnelles ou en
compensation dépasse ce montant. Il statue dans les autres actions par jugements susceptibles d'appel. »

2. L’ORDRE JUDICIAIRE ADMINISTRATIF.

Juridictions Références

 Loi organique n°98-01 du 4 Safar 1419 correspondant au 30 mai 1998 relative aux compétences, à
l’organisation et au fonctionnement du Conseil de l’Etat.

 La loi organique n° 11/13 du 26 Juillet 2011 modifiant et complétant la loi organique n° 98/01 du 30 mai 1998
relative aux compétences, à l’organisation et au fonctionnement du Conseil d’Etat.

Le Conseil d’Etat 
- Art. 9. — Le Conseil d'Etat connait en premier et dernier ressort des recours en annulation, en
interprétation ou en appréciation de la légalité formés contre les actes administratifs émanant des
autorités administratives centrales, des institutions publiques nationales et des organisations
professionnelles nationales.

Vous aimerez peut-être aussi