Vous êtes sur la page 1sur 234

Initiation humaine et solaire

Par le maître tibétain Djwhal Khul

(Alice A. Bailey)
NOTE DE L'ÉDITEUR:
Nous espérons que ce travail plaira au lecteur, qui sait qui a acquis
ce travail, qu'il y a une très grande équipe derrière ce livre, format,
édition et autres éléments nécessaires pour qu'ils puissent être
acquis par vous dans ce format afin accessible à l'heure actuelle.
Ce livre en particulier est très complexe en raison de la façon dont il
est écrit et en raison des limitations des versions et des traductions
Kindle, que certaines parties peuvent perdre le format ou ne pas le
conserver textuellement par rapport à l'original.
Pour cette raison, et compte tenu de la grande équipe de travail qui
prend en charge ces collections que nous fournissons au lecteur,
veuillez envisager de nous envoyer toutes les observations,
commentaires et critiques directement à notre e-mail que nous
fournissons ici, afin de corriger tout situation dans laquelle nous
pouvons vous aider, et sachez également que les critiques et les
notes négatives affectent notre réputation et notre source de travail,
c'est pourquoi nous prenons ce travail très au sérieux.

Courrier

Nous suggérons également, si vous le souhaitez, de nous laisser un


avis positif ou selon ce que vous avez apprécié dans notre travail,
cela sera très utile pour continuer à travailler avec la responsabilité
et le dévouement que nous employons.
À notre tour, nous vous laissons la page de l'auteur où vous
trouverez nombre de nos œuvres de différents genres et dans
différentes langues, que ce soit en espagnol, anglais, français,
italien, allemand et portugais, afin que vous puissiez continuer à
profiter de cette passion de la lecture.

Page auteur
Merci beaucoup pour votre compréhension, nous apprécions votre
participation.
BIOGRAPHIE DE L'AUTEUR

Alice Ann La Trobe-Bateman est née le 16 juin 1880 à Manchester,


en Angleterre. Son origine sociale était la classe moyenne
supérieure, de nature religieuse et axée sur le service. Les deux
parents sont décédés quand Alice avait huit ans, alors elle et sa
sœur ont depuis vécu avec leurs grands-parents à Surrey. Ils ont
d'abord été éduqués par des gouvernantes et ont ensuite fréquenté
une école privée à Londres.

Alice, dans son Autobiographie inachevée, décrit que ses 20


premières années de vie étaient complètement subordonnées aux
conventions sociales de son temps. Après l'école, et suivant la
tendance de la famille, elle a travaillé comme évangéliste pour
l'armée britannique en Irlande et en Inde, «prêchant la religion de
l'ancien temps», comme elle la décrivait. C'est au cours de cette
période qu'il a acquis une expérience précoce et précieuse dans l'art
du leadership et de la gestion des personnes.

En Inde, Alice a rencontré Walter Evans, qu'elle a épousé et avec


qui ils se sont installés aux États-Unis. Là, il a étudié la théologie et
a été ordonné prêtre de l'Église épiscopale. Alice est devenue mère
de trois filles, épouse d'un pasteur et catéchiste très occupé. Cette
phase n'a pas duré longtemps, cependant, le tempérament
incontrôlable et la violence physique de son mari l'ont forcée à se
séparer et à divorcer. Bientôt, Alice s'est retrouvée à travailler dans
une conserverie de sardines de Californie afin de subvenir à ses
besoins et à ceux de ses filles.

C'est à cette époque, en 1915, alors qu'elle avait 35 ans, qu'Alice


entre en contact avec la Théosophie par l'intermédiaire de deux
Anglaises avec lesquelles elle se lie d'amitié. Il passa les années
suivantes à travailler dans la conserverie tout en étudiant les
nouvelles idées théosophiques: assister à des réunions et étudier
attentivement la Doctrine Secrète de Blavatsky, essayant d'intégrer
ces idées avec le christianisme de son éducation. Avant longtemps,
Alice a commencé à enseigner des cours de théosophie au Pacific
Grove, California Lodge.

Un autre facteur a fait de cette période un passage important de sa


vie. Quand Alice était adolescente en Angleterre, elle était sous la
surveillance d'un homme mystérieux qui lui avait rendu visite en
personne à deux reprises et dont elle ne connaissait pas l'identité.
Un jour, alors qu'elle était dans la salle de méditation de la Loge
Théosophique, Alice a vu un portrait de cet homme sur le mur et
seulement alors elle a su qu'il était Maître Koot Humi et qu'il était
membre de la Hiérarchie Spirituelle. La reconnaissance spontanée
et joyeuse de leur Maître a été vue par les autres membres de la
Loge comme un moyen forcé de revendiquer un statut spécial. Dès
lors, et jusqu'à sa rupture avec les théosophes en 1920,
Au début de 1919, alors que je travaillais à Crotona (siège américain
de la Theosophical Society, alors situé à Hollywood, et depuis 1926
à Ojai, Californie), deux événements importants se sont produits. La
première a été sa première rencontre avec Maître Djwhal Khul,
membre de la Hiérarchie spirituelle et disciple personnel de Maître
Koot Humi. Cela s'est produit un matin alors qu'Alice était assise sur
une colline près de chez elle. Il entendit la note claire de la musique
qui semblait résonner dans l'air, sur la colline et sur son corps. Puis il
entendit une voix lui dire: «Il y a des livres qui devraient être écrits
pour le public. Vous pouvez les écrire. Tu le fera?" Sans réfléchir un
instant, elle refusa. Il n'avait aucun intérêt pour les facultés
psychiques et à l'époque ne savait pas quelles étaient les références
de son mystérieux interlocuteur. Il a insisté, cependant, et elle a
finalement accepté de servir de commis et de secrétaire. Ainsi
commença une relation télépathique qui dura 30 ans, jusqu'à la mort
d'Alice en 1949. (Remarque: la forme de communication était la
télépathie et non la canalisation puisque Maître DK était alors, et
peut-être encore aujourd'hui, incarné dans un corps physique au
Tibet, c'est pourquoi il est connu sous le nom de Tibétain). La
collaboration a débuté sous la forme de «lettres» à Alice, lui donnant
les informations, conseils et encouragements nécessaires pour la
soutenir dans ses activités d'enseignement et d'écriture. Certains de
ces écrits sont aujourd'hui comptés comme les premiers livres bleus:
Initiation humaine et solaire et Lettres sur la méditation occulte.
Certaines des lettres de cette période restent inédites. et elle a
finalement accepté de servir de commis et de secrétaire. Ainsi
commença une relation télépathique qui dura 30 ans, jusqu'à la mort
d'Alice en 1949. (Remarque: la forme de communication était la
télépathie et non la canalisation puisque Maître DK était alors, et
peut-être encore aujourd'hui, incarné dans un corps physique au
Tibet, c'est pourquoi il est connu sous le nom de Tibétain). La
collaboration a débuté sous la forme de «lettres» à Alice, lui donnant
les informations, conseils et encouragements nécessaires pour la
soutenir dans ses activités d'enseignement et d'écriture. Certains de
ces écrits sont aujourd'hui comptés comme les premiers livres bleus:
Initiation humaine et solaire et Lettres sur la méditation occulte.
Certaines des lettres de cette période restent inédites. et elle a
finalement accepté de servir de commis et de secrétaire. Ainsi
commença une relation télépathique qui dura 30 ans, jusqu'à la mort
d'Alice en 1949. (Remarque: la forme de communication était la
télépathie et non la canalisation puisque Maître DK était alors, et
peut-être encore aujourd'hui, incarné dans un corps physique au
Tibet, c'est pourquoi il est connu sous le nom de Tibétain). La
collaboration a débuté sous la forme de «lettres» à Alice, lui donnant
les informations, conseils et encouragements nécessaires pour la
soutenir dans ses activités d'enseignement et d'écriture. Certains de
ces écrits sont aujourd'hui comptés comme les premiers livres bleus:
Initiation humaine et solaire et Lettres sur la méditation occulte.
Certaines des lettres de cette période restent inédites. jusqu'à ce
qu'Alice décède en 1949. (Remarque: la forme de communication
était la télépathie et non la canalisation, car Maître DK était alors, et
peut-être encore aujourd'hui, incarné dans un corps physique au
Tibet, c'est pourquoi il est connu comme Le Tibétain). La
collaboration a débuté sous la forme de «lettres» à Alice, lui donnant
les informations, conseils et encouragements nécessaires pour la
soutenir dans ses activités d'enseignement et d'écriture. Certains de
ces écrits sont aujourd'hui comptés comme les premiers livres bleus:
Initiation humaine et solaire et Lettres sur la méditation occulte.
Certaines des lettres de cette période restent inédites. jusqu'à ce
qu'Alice décède en 1949. (Remarque: la forme de communication
était la télépathie et non la canalisation, car Maître DK était alors, et
peut-être encore aujourd'hui, incarné dans un corps physique au
Tibet, c'est pourquoi il est connu comme Le Tibétain). La
collaboration a débuté sous la forme de «lettres» à Alice, lui donnant
les informations, conseils et encouragements nécessaires pour la
soutenir dans ses activités d'enseignement et d'écriture. Certains de
ces écrits sont aujourd'hui comptés comme les premiers livres bleus:
Initiation humaine et solaire et Lettres sur la méditation occulte.
Certaines des lettres de cette période restent inédites. La
collaboration a débuté sous la forme de «lettres» à Alice, lui donnant
les informations, conseils et encouragements nécessaires pour la
soutenir dans ses activités d'enseignement et d'écriture. Certains de
ces écrits sont aujourd'hui comptés comme les premiers livres bleus:
Initiation humaine et solaire et Lettres sur la méditation occulte.
Certaines des lettres de cette période restent inédites. La
collaboration a débuté sous la forme de «lettres» à Alice, lui donnant
les informations, conseils et encouragements nécessaires pour la
soutenir dans ses activités d'enseignement et d'écriture. Certains de
ces écrits sont aujourd'hui comptés comme les premiers livres bleus:
Initiation humaine et solaire et Lettres sur la méditation occulte.
Certaines des lettres de cette période restent inédites.

Le deuxième événement majeur de 1919 fut l'amitié d'Alice avec un


autre travailleur de Krotona, Foster Bailey, un Américain né dans le
Massachusetts. Leur association spirituelle s'est transformée en bien
plus, et en 1921, ils se sont mariés après avoir déménagé à New
York où ils ont fondé la Arcane School et son organisation générale
sous le Lucis Trust.

En 1923, l'école Arcane était en activité, la société d'édition Lucis


avait été fondée (également sous l'égide du Lucis Trust), les deux
livres mentionnés ci-dessus avaient été publiés et un modeste
magazine ésotérique, The Beacon, était publié chaque mois. Le
sous-titre du magazine dans ses premiers numéros était «Un petit
périodique pour les théosophes», et la publication contient des
articles tirés de sources théosophiques, certains vieux de plusieurs
décennies. Le numéro d'août 1922 contient cependant un extrait
intitulé «Le dernier livre de Mme Alice A. Bailey, l'initiation humaine
et solaire». C'était en fait le premier livre publié qui a été écrit par le
Tibétain, mais bien sûr, il n'est pas mentionné. Son arrangement
était que tous ses livres soient publiés sous le nom d'Alice Bailey et
que son identité soit gardée secrète afin de contrer l'assaut
préjudiciable du glamour des masses. Au fil du temps, il est devenu
notoire qu'Alice collaborait avec un membre de la Hiérarchie; en fait,
les livres sont écrits avec un enseignant comme source, un point qui
ne peut être caché. Puis dans les années 1930, Alice a
accidentellement glissé l'identité de DK, mais il n'y a pas eu de
conséquences désagréables, car DK a ouvert la voie en écrivant un
article censé arrêter la vague de glamour et faire réfléchir les gens.
de lignes correctes. L'article a été publié dans The Beacon en 1934,

Dans son autobiographie, Alice Bailey mentionne que sa vie s'est


déroulée sans incident après 1923. Elle a clarifié ce point en
expliquant que tout ce qu'elle faisait était du travail. En fait, la
quantité de travail qu'il a effectuée était prodigieuse. Presque tous
les matins, il se réveillait à 3 heures du matin pour prendre la dictée
de Maître DK, puis il accompagnait les filles à l'école, allait au Lucis
Trust et allait travailler toute la journée. Le travail comprenait des
écrits volumineux, le développement des cours de l'École, les
fonctions de directeur exécutif et le maintien de la correspondance
avec les étudiants, les collègues et les chercheurs ésotériques. Alice
Bailey a dit un jour qu'elle écrivait environ 10 000 lettres par an (dont
beaucoup étaient dictées). Il a également donné des conférences
publiques à New York et Londres, a organisé et présidé les
conférences, à New York et en Europe (l'Arcane School a des
succursales à Londres et à Genève), et au cours de la dernière
décennie de sa vie, il a régulièrement tenu des conférences le
vendredi, qui étaient en fait des discussions avec les étudiants
avancés de l'école Arcane. Foster Bailey, ainsi que d'autres
étudiants avancés qui étaient des collègues et des amis proches
d'Alice, comme Regina Keller, partageaient le plus de travail
possible avec elle, mais ses journées étaient toujours épuisantes et
pleines de travail à faire. Alice a dit un jour qu'elle était membre
d'une "escouade suicide": des serviteurs de l'humanité qui travaillent
littéralement jusqu'à la mort, accomplissant plus en peu de temps. et
au cours de la dernière décennie de sa vie, il a régulièrement tenu
des conférences les vendredis, qui étaient en fait des discussions
avec les étudiants avancés de l'école Arcane. Foster Bailey, ainsi
que d'autres étudiants avancés qui étaient des collègues et des amis
proches d'Alice, comme Regina Keller, partageaient le plus de travail
possible avec elle, mais ses journées étaient toujours épuisantes et
pleines de travail à faire. Alice a dit un jour qu'elle était membre
d'une "escouade suicide": des serviteurs de l'humanité qui travaillent
littéralement jusqu'à la mort, accomplissant plus en peu de temps. et
au cours de la dernière décennie de sa vie, il a régulièrement tenu
des conférences les vendredis, qui étaient en fait des discussions
avec les étudiants avancés de l'école Arcane. Foster Bailey, ainsi
que d'autres étudiants avancés qui étaient des collègues et des amis
proches d'Alice, comme Regina Keller, partageaient le plus de travail
possible avec elle, mais ses journées étaient toujours épuisantes et
pleines de travail à faire. Alice a dit un jour qu'elle était membre
d'une "escouade suicide": des serviteurs de l'humanité qui travaillent
littéralement jusqu'à la mort, accomplissant plus en peu de temps. Ils
partageaient le plus de travail possible avec elle, mais ses journées
étaient toujours épuisantes et pleines de travail à faire. Alice a dit un
jour qu'elle était membre d'une "escouade suicide": des serviteurs de
l'humanité qui travaillent littéralement jusqu'à la mort, accomplissant
plus en peu de temps. Ils partageaient le plus de travail possible
avec elle, mais ses journées étaient toujours épuisantes et pleines
de travail à faire. Alice a dit un jour qu'elle était membre d'une
"escouade suicide": des serviteurs de l'humanité qui travaillent
littéralement jusqu'à la mort, accomplissant plus en peu de temps.

Sa santé a été gravement endommagée quand il a atteint l'âge de


60 ans, mais, comme le projet du Tibétain n'était pas encore
terminé, il lui a permis de prolonger sa vie mais à la condition de
beaucoup de repos et d'heures de travail limitées au cours de ses
dernières années. Une de ses affections était l'anémie pour laquelle
il a dû subir des transfusions sanguines occasionnelles.

Quand Alice Bailey est décédée en décembre 1949, elle n'avait


malheureusement pas été en mesure d'accomplir tout ce qu'elle
voulait accomplir, y compris la prochaine étape de la formation
avancée à l'école des arcanes; mais les livres qui devaient être
écrits pour le public avaient été écrits (19 d'entre eux, sans compter
les six qu'elle a elle-même écrits). À ce moment-là, Alice Bailey s'est
libérée avec gratitude des luttes du plan physique pour continuer à
rendre un plus grand service à son maître, Koot Humi.
Initiation humaine et solaire

Par le maître tibétain Djwhal Khul

(Alice A. Bailey)

Le Seigneur Bouddha a déclaré que:

Nous ne devons pas croire ce qui est dit, simplement parce que
cela a été dit; ni dans les traditions, car elles se sont transmises
depuis les temps anciens; ni dans les rumeurs; ni dans les écrits
des sages, parce qu'ils sont venus d'eux; ni dans les fantasmes,
censés avoir été inspirés par un déva (c'est-à-dire une inspiration
spirituelle supposée); ni sur des déductions basées sur une
hypothèse occasionnelle; ni par ce qui semble être une nécessité
analogique; ni par la simple autorité de nos instructeurs ou
professeurs, mais nous devons croire quand ce qui est écrit, la
doctrine ou ce qui est dit, est corroboré par notre propre raison et
conscience. Alors je vous ai appris à ne pas croire ce que vous
entendez, mais plutôt, lorsque vous y croyez consciemment,
agissez pleinement et pleinement.

La doctrine secrète, T. VI. p. 49


AVANT-PROPOS

Le sujet de l'Initiation a une grande fascination pour les penseurs


de toutes les écoles de pensée, et même les sceptiques et les
critiques aimeraient croire en la possibilité de cette réalisation finale.
A ceux qui ne croient pas qu'un tel but soit possible, ce livre est
offert pour sa valeur et pour la formulation d'une hypothèse
intéressante. A ceux qui attendent une telle consommation de tous
leurs efforts, ce livre est offert dans l'espoir qu'il les inspirera et les
assistera.

Les penseurs occidentaux ont aujourd'hui une grande diversité


de points de vue sur ce sujet capital. Certains croient qu'il n'est pas
d'une importance assez immédiate pour mériter leur attention, et que
si l'homme ordinaire suit le chemin du devoir et tient compte de tous
ses problèmes avec un esprit élevé, il atteindra sa destination. C'est
sans aucun doute vrai; Néanmoins, comme la capacité de servir
davantage et le développement des pouvoirs à employer pour aider
la race, constituent la récompense de l'homme disposé à faire le
meilleur effort et à payer le prix qu'exige l'initiation, peut-être que ce
livre servira inciter quelqu'un à réaliser, qui autrement aurait dérivé
lentement vers son but. Ainsi, il devient un donneur et non celui qui
reçoit de l'aide.

D'autres considèrent que l'enseignement présenté dans les


différents livres traitant de la question de l'initiation est erroné.
L'initiation a été présentée comme quelque chose de facile à réaliser
et n'exige pas une rectitude de caractère comme on le croit. Les
chapitres suivants montreront que la critique n'est pas imméritée.
L'initiation est très difficile à réaliser; elle exige la discipline stricte de
toute la nature inférieure et une vie de renoncement et de dévotion
désintéressée. Il faut également garder à l'esprit que l'enseignement
primitif est correct dans son essence. bien que nain dans son
interprétation.
Il y a encore ceux qui s'y intéressent, mais ils considèrent que les
possibilités en jeu sont trop avancées pour eux et qu'il ne faut pas
les traiter à ce stade de leur évolution. Ce livre tente de montrer que
dans l'ici et maintenant, l'homme ordinaire peut commencer à
développer son caractère et jeter les bases des connaissances
nécessaires pour obtenir une préparation adéquate, avant de
pouvoir emprunter le chemin du discipulat. De cette manière, tous
les hommes et toutes les femmes, s'ils le souhaitent, peuvent
marcher sur le chemin de la probation afin de se préparer à devenir
disciple.

Des centaines de personnes, à l'Est et à l'Ouest, avancent vers


cet objectif et dans l'unité du seul idéal, dans un effort et une
aspiration communs, ils se retrouveront devant le seul portail.
Ensuite, ils se reconnaîtront comme des frères, séparés uniquement
par la langue et l'apparente diversité des croyances, mais ayant
fondamentalement la même et la seule vérité et servant le même
Dieu.

ALICE A. BAILEY

New York, 1922.


RÉSUMÉ D'UNE DÉCLARATION DE
LE TIBETAIN

PUBLIÉ EN AOÛT 1934

Je dirai seulement que je suis un disciple tibétain dans une


certaine mesure; Cela peut signifier très peu pour vous, car vous
êtes tous des disciples, du plus humble aspirant au-delà du Christ

lui-même. J'ai un corps physique comme tous les hommes; Je


réside aux confins du Tibet et parfois (du point de vue exotérique),
lorsque mes fonctions le permettent, je préside un grand groupe

de lamas tibétains. C'est la raison pour laquelle je suis devenu


abbé de ce monastère lamaïque. Ceux qui sont associés à moi
dans le travail de la Hiérarchie (tous les vrais disciples sont unis

dans ce travail) me connaissent aussi sous un autre nom et titre.


A, AB connaît deux de mes noms.

Je suis un frère qui a marché un peu plus loin sur le chemin, et


donc j'ai plus de responsabilités que l'étudiant ordinaire. J'ai lutté et
fait mon chemin dans la lumière et atteint plus de lumière que
l'aspirant qui lira cet article, donc je dois agir comme un émetteur de
lumière, quel qu'en soit le prix. Je ne suis pas un vieil homme, en ce
qui concerne ce que l'âge peut signifier chez un instructeur, ni je ne
suis jeune et inexpérimenté. Mon travail consiste à enseigner et à
diffuser la connaissance de la sagesse éternelle partout où elle
trouve une réponse, et je le fais depuis de nombreuses années.
J'essaie également d'aider les maîtres M. et KH à tout moment, car
je suis lié à eux et à leur travail. Ce qui a été exposé jusqu'à présent
en contient beaucoup,

Je ne m'attends pas à ce que les livres que j'ai écrits soient


acceptés. Ils peuvent ou non être exacts, corrects et utiles. Le
lecteur peut vérifier sa vérité en pratiquant et en exerçant son
intuition. Ni AAB ni moi n'avons intérêt à être considérés comme
inspirés, ni à être mystérieusement considérés comme l'œuvre d'un
des Maîtres.
Si ces livres présentent la vérité de telle manière qu'elle puisse
être considérée comme la continuation des enseignements donnés
dans le monde, et si l'instruction fournie élève l'aspiration et la
volonté de servir du plan des émotions au plan mental (le plan où
elles peuvent les Maîtres sont trouvés), alors ces livres auront
atteint leur but. Si l'enseignement donné trouve un écho dans
l'esprit éclairé de l'ouvrier du monde et s'il éveille son intuition, alors
acceptez de tels enseignements.

Si ces déclarations sont vérifiées en temps opportun et


considérées comme vraies selon le test de la loi sur la
correspondance, très bien, mais si ce n'est pas le cas, n'acceptez
pas ce qui précède.
CHAPITRE I

REMARQUES PRÉLIMINAIRES

Avant d'entrer dans le sujet de l'Initiation, les Chemins qui


s'ouvrent devant l'homme parfait et la Hiérarchie cachée, quelques
observations essentielles doivent être faites pour une étude
approfondie et une compréhension des idées présentées.

Nous devons reconnaître que dans ce livre des faits sont


énoncés et des déclarations précises sont faites, qui ne sont pas
susceptibles de vérification immédiate par le lecteur. Pour éviter de
croire que l’auteur revendique l’autorité et le prestige des
connaissances exprimées, elle rejette catégoriquement ces
affirmations et ne peut rien faire d’autre que les présenter comme
des questions de facto. Cependant, il demande fortement à ceux qui
trouvent du mérite dans ces pages, de ne pas les surprendre s'il y a
un certain dogmatisme apparent dans la présentation. La
personnalité imparfaite de l'auteur ne doit pas empêcher de
considérer avec un esprit ouvert le message dans lequel son nom
apparaît. Sur les questions spirituelles, les noms, les personnalités
et l'opinion extérieure faisant autorité n'ont que peu d'importance. Ils
constituent en eux-mêmes, juste un guide sûr qui garantit une
reconnaissance interne et des conseils. Par conséquent, il est sans
grande importance que le lecteur reçoive le message de ces pages
comme un appel spirituel dans un cadre idéaliste, comme un énoncé
de faits supposés ou une théorie développée par un étudiant et
présentée à la considération de ses camarades de classe. Elle est
offerte à tous par la réponse interne qu'elle peut évoquer et la
lumière ou l'inspiration qu'elle peut apporter.

En ces jours de désintégration des anciennes formes et de


construction de nouvelles, l'adaptabilité est indispensable. Nous
devons éviter le danger de cristallisation, grâce à la flexibilité et à
l'expansion. L '«ancien ordre des choses change», mais c'est avant
tout un changement de dimensions et d'apparence et non de base
ou de matière. Les fondamentaux ont été «toujours vrais. Il
appartient à chaque génération de préserver les caractéristiques
essentielles de la forme ancienne et aimée, tout en l'élargissant et
en l'enrichissant intelligemment. Chaque cycle doit apporter ce qui a
été acquis grâce à la recherche et aux efforts scientifiques, et
éliminer ce qui est inutile et décadent. Chaque époque doit
s'appuyer sur le produit et les triomphes de cette période et se
débarrasser des accumulations du passé qui tendent à brouiller les
contours et à être indéfinissables.

Les idées développées ici sont corroborées par certains faits,


exposés dans la littérature ésotérique actuelle, et il y en a trois:

1. En créant le soleil et les sept planètes sacrées qui composent


notre système solaire, notre Logos a utilisé une matière
imprégnée de certaines qualités. Annie Besant, dans son livre
"Avatars" (que certains d'entre nous considèrent comme le
plus précieux de tous ceux qu'elle a écrit car c'est l'un des plus
suggestifs), déclare que "notre système solaire est construit
avec de la matière existante, doté de certaines propriétés ....
"Par conséquent, il s'ensuit que ladite matière contenait des
propriétés latentes qui ont été forcées de se manifester d'une
manière particulière, selon la loi de cause à effet, comme cela
arrive avec tout dans l'univers.

2. Toute manifestation est de nature septénaire et la lumière


centrale appelée Déité, le Rayon Unique de la divinité, se
manifeste d'abord comme triplicité, puis comme septénaire. Le
Dieu Unique brille comme Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le
Saint-Esprit, reflété à son tour dans les Sept Esprits devant le
Trône, les sept Logos planétaires. Les étudiants ésotériques
d'origine non chrétienne peuvent appeler ces êtres le rayon
unique, qui se manifeste à travers les trois rayons majeurs et
les quatre rayons mineurs, formant un septénaire divin. Le
Rayon Synthétique qui fusionne tout le monde est le grand
Rayon de l'Amour, de la Sagesse, car vraiment "Dieu est
Amour". C'est le rayon indigo, le rayon de fusion, qui à la fin du
grand cycle absorbera tous les autres, lorsque la perfection
synthétique sera atteinte. C'est aussi la manifestation du
deuxième aspect de la vie logoïque. Cet aspect, celui du
constructeur de la forme, fait de notre système solaire le plus
concret des trois grands systèmes. L'aspect Amour-Sagesse
se manifeste à travers la construction de la forme, et comme
«Dieu est Amour», dans le Dieu d'Amour «nous vivons, nous
bougeons et nous avons notre être» et il en sera ainsi jusqu'à
la fin de la manifestation des éons.

3. Les sept plans de la manifestation divine, ou sept plans


majeurs de notre système, constituent les sept sous-plans du
plan cosmique inférieur. Les sept rayons dont on parle tant et
qui contiennent tant d'intérêt et de mystère, sont pareillement
les sept soulignements d'un rayon cosmique. Les douze
Hiérarchies créatives sont des branches subsidiaires d'une
Hiérarchie cosmique. Ils ne forment qu'un seul accord de la
symphonie cosmique. Lorsque l'accord septuple cosmique,
dont nous sommes humbles, résonne dans la perfection
synthétique, alors seulement les paroles du Livre de Job
seront comprises: «Les étoiles du matin chantaient à
l'unisson». La dissonance résonne encore et la discorde
provient de nombreux systèmes; mais avec la succession des
éons une harmonie ordonnée émergera et le jour se lèvera où
(si nous osons parler des éternités en termes de temps) le son
de l'univers parfait résonnera jusqu'aux confins de la
constellation la plus éloignée. Alors le mystère du "chant des
noces du ciel" sera connu.

Il est suggéré au lecteur de se souvenir et de valoriser certaines


idées avant d'entreprendre l'étude de l'Initiation. En raison de
l'extrême complexité du sujet, il est seulement possible de se faire
une idée du schéma général, d'où l'inutilité du dogmatisme. La seule
chose que nous pouvons faire est de ressentir une fraction d'un tout
merveilleux, hors de la portée de notre conscience, un tout que seul
l'Ange le plus exalté ou l'Être le plus parfait vient de commencer à
comprendre. Lorsqu'on reconnaîtra que l'homme ordinaire n'a
jusqu'à présent été pleinement conscient que sur le plan physique,
semi-conscient sur le plan émotionnel, et commence à développer
sa conscience sur le plan mental, il deviendra évident que sa
compréhension de l'information cosmique ne peut être que
rudimentaire. Lorsqu'on sait aussi qu'être conscient sur un plan et y
exercer un contrôle, sont deux choses complètement différentes,

En outre, il faut reconnaître que le danger réside dans le dogme


et le secret des manuels et que la sécurité donne de la flexibilité au
point de vue changeant. Par exemple, un fait, du point de vue de
l'humanité (en utilisant le mot fait dans un sens scientifique, comme
quelque chose de prouvé et prouvé hors de tout doute et
controverse), peut ne pas être un fait du point de vue d'un Prof. Pour
Lui, cela ne peut être qu'une partie d'un fait plus grand, la fraction
d'un tout. Puisque votre vision couvre les quatrième et cinquième
dimensions, votre connaissance de la place du temps dans l'éternité
doit être plus précise que la nôtre. Il voit les choses d'en haut,
comme si le temps n'existait pas pour lui.

Dans l'esprit du Logos ou de la Déité de notre système solaire, il


y a un principe inexplicable de mutation, qui régit toutes Ses actions.
Nous ne voyons rien d'autre que les formes en constante évolution,
et nous y apercevons une vie en constante évolution, mais nous ne
connaissons pas encore le principe qui opère à travers la variante
kaléidoscope des systèmes solaires, des rayons, des hiérarchies,
des planètes, des plans, des schémas, tours, courses et sous-
courses. Ils s'entremêlent, s'entremêlent et s'interpénètrent, nous
étonnant par le merveilleux design qui se déroule devant nous. Nous
savons que quelque part dans ce schéma, nous, la hiérarchie
humaine, avons notre place. Par conséquent, tout ce que nous
pouvons faire est de profiter de l'opportunité que nous offre notre
bien-être et notre propre évolution, en plus de ce qui vient de l'étude
de l'être humain dans les trois mondes, en essayant de cette
manière de comprendre partiellement le macrocosme. On ne sait
pas comment l'Un peut devenir le trois, le trois dans le sept et ainsi
de suite, jusqu'à des différenciations inconcevables. Pour la vision
humaine, cet entrelacement du système contient une complexité
inimaginable, dont la clé n'est même pas entrevue. Du point de vue
d'un Maître, tout se déroule dans l'ordre. Du point de vue de la vision
divine, l'ensemble se déplace harmonieusement à l'unisson,
produisant une forme géométriquement exacte. Browing avait atteint
une partie de la vérité lorsqu'il écrivit: Cet entrelacement du système
contient une complexité inimaginable, dont la clé n'est même pas
entrevue. Du point de vue d'un Maître, tout se déroule dans l'ordre.
Du point de vue de la vision divine, l'ensemble se déplace
harmonieusement à l'unisson, produisant une forme
géométriquement exacte. Browing avait atteint une partie de la vérité
lorsqu'il écrivit: Cet entrelacement du système contient une
complexité inimaginable, dont la clé n'est même pas entrevue. Du
point de vue d'un Maître, tout se déroule dans l'ordre. Du point de
vue de la vision divine, l'ensemble se déplace harmonieusement à
l'unisson, produisant une forme géométriquement exacte. Browing
avait atteint une partie de la vérité lorsqu'il écrivit:

"Tout est changement, mais aussi permanence ..." et a poursuivi:


«La vérité interne et la vérité externe, la vérité aussi, et, entre les
deux, le mensonge qui est le changement, ainsi que la vision-
papa est la permanence. "
"La la vérité prend des formes successives à un plus
grand degré que sa dernière présentation ... ».

Il faut également se rappeler qu'au-delà d'un certain point, il


n'est ni souhaitable ni prudent de donner des informations sur les
faits du système solaire. Beaucoup doivent rester ésotériques et
voilés. Les risques que comporte trop de connaissances sont bien
plus grands que la menace de peu de connaissances. Avec la
connaissance vient la responsabilité et le pouvoir‑deux choses pour
lesquelles la course n'est pas encore prête. Par conséquent, tout ce
que nous pouvons faire est d'étudier et de corréler, en appliquant la
sagesse et la discrétion que nous possédons, en utilisant les
connaissances acquises pour le bien de ceux que nous essayons
d'aider et en reconnaissant que l'utilisation intelligente des
connaissances augmente la capacité de recevoir la sagesse
cachée. . En parallèle et selon l'adaptation intelligente des
connaissances aux besoins environnementaux, il faut accroître la
capacité à maintenir une réserve discrète et à utiliser la faculté
discriminatoire. Lorsque nous pouvons utiliser intelligemment les
connaissances, les conserver discrètement et faire une distinction
raisonnable, nous offrirons aux instructeurs de course observateurs
la meilleure assurance que nous sommes prêts pour une nouvelle
révélation.

Nous devons nous résigner au fait que la seule manière de


trouver la clé du mystère des rayons, des systèmes et des
hiérarchies, réside dans l'étude de la loi des correspondances ou
analogies. C'est le seul fil capable de nous guider à travers le
labyrinthe et le seul rayon de lumière qui brille dans l'obscurité de
l'ignorance environnante. HP Blavatsky l'a exprimé dans The Secret
Doctrine, mais jusqu'à présent, les étudiants n'ont pas profité de
cette clé. En étudiant cette loi, nous devons nous rappeler que
l'analogie réside dans son essence et non dans les détails
exotériques, comme nous le croyons de notre point de vue actuel.
D'une part, le facteur temps nous détourne et nous nous trompons
lorsque nous essayons d'établir des délais et des limites fixes; tout
dans l'évolution progresse par union et par un processus constant
de fusion, de chevauchement et de mélange. Pour l'étudiant
commun, seules des généralités générales et une reconnaissance
des points fondamentaux de l'analogie peuvent être données. Dès
qu'il essaie de se réduire à des diagrammes et des classifications
détaillés, il pénètre dans des domaines où il est sujet à l'erreur, puis
titube dans la brume qui le submerge.
Cependant, à travers l'étude scientifique de la loi de l'analogie,
une augmentation graduelle des connaissances sera obtenue et
dans la lente accumulation de faits, une forme sera construite qui, en
expansion continue, contiendra une grande partie de la vérité.
L'étudiant comprendra alors qu'après tout, grâce à son étude et ses
efforts, il a au moins une conception large et générale de la forme-
pensée logoïque, à laquelle il pourra adapter les détails, au fur et à
mesure qu'il les acquiert au cours de nombreuses incarnations. Ceci
nous amène au dernier point qu'il faut considérer avant d'entrer dans
le sujet lui-même et à savoir:

Le développement de l'être humain consiste en le passage d'un


état de conscience à un autre. C'est une succession d'expansions,
un développement de la faculté perceptive qui constitue la
caractéristique prédominante du Penseur immanent. C'est le progrès
de la conscience centralisée dans la personnalité, le moi ou le corps
inférieur, vers la conscience centralisée dans le moi supérieur, l'ego
ou l'âme et, à partir de là, elle devient centralisée dans la monade ou
l'esprit, jusqu'à ce que la conscience devienne finalement Divin. Au
fur et à mesure que l'être humain se développe, la faculté de
perception s'étend au-delà des limites qui la confinent dans les
règnes inférieurs de la nature minérale, végétale et animale, dans
les trois mondes de la personnalité en évolution, sur la planète où
elle travaille. sa partie et dans le système où cette planète tourne,
jusqu'à ce que, finalement,
CHAPITRE II

DÉFINITION DE L'INITIATION

Le thème de l'initiation devient de plus en plus général dans le


public. Il ne faudra pas beaucoup de siècles sans que les anciens
mystères soient restaurés et que l'église ait un groupe intérieur;
Dans l'église du futur, dont le noyau interne se forme, la première
initiation sera exotérique, c'est-à-dire que la première initiation
constituera d'ici peu la cérémonie la plus sacrée de l'église et sera
célébrée de manière exotérique, car elle est l'une des les mystères
révélés à certaines périodes, et il sera suivi par ceux qui sont
impliqués. Il occupera également une place similaire dans le rituel
des francs-maçons. Lors de cette cérémonie, ceux qui sont préparés
pour la première initiation, seront admis publiquement à la Loge par
l'un de ses membres, autorisé par le grand Hiérophante lui-même.

Définition de quatre mots.

Lorsque nous parlons de l'initiation, de la sagesse, de la


connaissance ou du chemin de la probation, que voulons-nous dire?
Nous utilisons les mots très légèrement sans considérer le sens
impliqué. Prenons, par exemple, le premier des mots mentionnés. Il
existe de nombreuses définitions et explications concernant sa
portée, les étapes préliminaires du travail à effectuer entre les
initiations et ses résultats et effets. Une chose est évidente pour
l'étudiant le plus superficiel, c'est que l'ampleur du sujet est telle que,
pour bien l'élucider, il faudrait écrire du point de vue d'un initié.
Sinon, tout ce qui est dit peut être raisonnable, logique, intéressant,
suggestif, mais pas concluant.
Mot initiation, dérive de deux mots latins: In en, Ire ir; c'est donc
l'initiation d'un commencement ou l'entrée en quelque chose. Dans
le cas que nous étudions, cela signifie, dans son sens le plus large,
l'entrée dans la vie spirituelle ou une nouvelle étape de cette vie. Ce
sont les premières étapes et les suivantes sur le chemin de la
sainteté. Par conséquent, quiconque a reçu la première initiation a
littéralement fait le premier pas dans le domaine spirituel, en
sortant du domaine purement humain, pour entrer dans le
surhumain. De même qu'il a quitté le règne animal et est entré dans
le règne humain, dans l'individualisation, ainsi il entre dans la vie de
l'esprit et, pour la première fois, a le droit de s'appeler "homme
spirituel", au sens technique du mot. Entrez dans la cinquième
étape, la dernière, de notre quintuple évolution actuelle. Après avoir
frayé un chemin à travers la classe de l'ignorance, pendant de
nombreux âges, et entré à l'école dans la classe d'apprentissage, il
est entré à l'université ou la classe de la sagesse. Lorsque vous en
serez diplômé, vous obtiendrez le diplôme de professeur de
compassion.

Il peut être bénéfique d'étudier d'abord la différence ou le lien


entre la connaissance, la compréhension et la sagesse. Bien que
dans le langage courant, ces termes semblent synonymes, ils sont
techniquement différents.

ConnaissanceC'est le résultat de l'Aula del Aprendizaje. On


pourrait dire qu'elle constitue la totalité des découvertes et
expériences humaines et ce qui peut être reconnu par les cinq sens
et corrélé, diagnostiqué et défini par l'intellect humain. C'est ce dont
nous sommes mentalement sûrs ou que nous pouvons corroborer
par l'expérience. C'est un recueil des arts et des sciences. Il
concerne tout ce qui concerne la construction et le développement
de l'aspect forme des choses et, par conséquent, de l'aspect
matériel de l'évolution, la matière des systèmes solaires sur la
planète, dans les trois mondes de l'évolution humaine et dans les
corps humains.

Sagesse c'est le résultat de la salle de la sagesse. Il concerne le


développement de la vie dans la forme, le progrès de l'esprit à
travers les véhicules en constante évolution et les expansions de
conscience qui suivent une vie après l'autre. Il traite de l'aspect vie
de l'évolution. Parce qu'elle se réfère à l'essence des choses et non
aux choses elles-mêmes, c'est la saisie intuitive de la vérité,
indépendante de la faculté de raisonner; la perception innée,
capable de différencier le faux du vrai, le réel de l'irréel. C'est
quelque chose de plus que cela, cela constitue la capacité
croissante du Penseur à pénétrer de plus en plus dans l'esprit du
Logos, à comprendre la véritable intériorisation du grand spectacle
de l'univers, à voir l'objectif et à s'harmoniser progressivement avec
la mesure supérieure. Elle peut être décrite dans notre but (qui est
d'étudier le Chemin de la Sainteté et ses différentes étapes), comme
la connaissance du «Royaume de Dieu intérieur» et la réalisation du
«Royaume de Dieu extérieur» dans le système solaire. On pourrait
peut-être dire que la fusion progressive des voies du mystique et de
l'occultiste est la construction du temple de la sagesse sur les
fondements de la connaissance.

La sagesse est la science de l'esprit, tout comme la


connaissance est la science de la matière. La connaissance est
séparative et objective, tandis que la sagesse est synthétique et
subjective. La connaissance sépare, la sagesse unit. La
connaissance fait des différences, tandis que la sagesse se
mélange. Alors, que signifie comprendre?

CompréhensionElle peut être définie comme la capacité du


Penseur, dans le temps, à s'approprier la connaissance comme
base de la sagesse, ce qui permet d'adapter les choses de la forme
à la vie de l'esprit, de recevoir des éclairs d'inspiration, venant de la
Salle de la Sagesse, et liez-les aux faits de la classe
d'apprentissage. Peut-être que l'idée pourrait être mieux exprimée si
l'on disait que:

La sagesse concerne le soi et la connaissance concerne le non-


soi, tandis que la compréhension est le point de vue de l'ego ou du
penseur, ou la relation entre le soi et le non-soi.
Dans la classe de l'ignorance, il contrôle la forme et l'aspect
matériel des choses prédomine. L'homme se concentre donc sur la
personnalité ou le soi inférieur. Dans la classe d'apprentissage, le
moi supérieur ou l'ego a du mal à dominer cette forme, jusqu'à ce
qu'elle atteigne progressivement un point d'équilibre, où aucun d'eux
ne contrôle totalement l'homme. Ensuite, l'ego contrôle de plus en
plus, jusqu'à ce que dans la salle de la sagesse, il domine dans les
trois mondes inférieurs et, de plus en plus, la divinité inhérente prend
le contrôle.
Aspects de l'initiation

L'initiation ou le processus d'expansion de la conscience fait


partie du processus normal de développement évolutif, considéré à
grande échelle et non du point de vue de l'individu. Observé sous
l'angle individuel, il se réduit jusqu'au moment où l'entité en évolution
comprend que (par ses propres efforts et aidés par les conseils et la
suggestion des formateurs observateurs de la race) elle a atteint un
stade où elle acquiert un certain degré de connaissance subjectif, du
point de vue du plan physique. L'expérience est similaire à celle de
l'élève à l'école, quand il se rend compte soudain qu'il a maîtrisé la
leçon et que le sujet et la méthode du processus lui appartiennent
afin de les appliquer intelligemment. Ces instants d'assimilation
intelligente suivent l'évolution de la monade dans son long
pèlerinage. Ce qui a été partiellement mal interprété à ce stade de la
compréhension est le fait que dans les différentes périodes
l'importance des divers degrés d'expansion est accentuée et que la
Hiérarchie s'efforce d'amener la race au stade où ses entités ont une
idée de la prochaine étape à franchir. Chaque initiation indique le
passage de l'étudiant à travers la Salle de la Sagesse vers un degré
supérieur et aussi le rayonnement clair du feu intérieur et la
transition d'un point de polarisation à un autre; cela implique la
compréhension de l'unité croissante avec tout ce qui vit et l'unité
essentielle du moi avec tous les moi; il en résulte un horizon qui
s'élargit continuellement pour inclure la sphère de la création, ou la
capacité croissante de voir et d'entendre sur tous les plans. C'est
posséder une conscience accrue des plans de Dieu pour le monde
et la capacité de développer ces plans. C'est l'effort de l'esprit
abstrait pour réussir un examen. Il s'agit d'apparaître sur le tableau
d'honneur de l'école du Maître, dans la réalisation de ces âmes dont
le karma le permet et dont l'effort est suffisant pour atteindre le but.

L'initiation mène à la montagne où la vision peut être obtenue; la


vision du présent éternel, où le passé, le présent et le futur ne font
qu'un; la vision de l'histoire des races avec le fil d'or de leur
généalogie, suivie de nombreux types; la vision de la sphère d'or qui
maintient à l'unisson les multiples évolutions de notre système:
dévique, humain, animal, végétal, minéral et élémentaire, à travers
laquelle on voit clairement que la vie palpitante bat à un rythme
régulier; la vision de la forme mentale du Logos sur le plan
archétypal, une vision qui augmente d'une initiation à l'autre jusqu'à
englober tout le système solaire.

L'initiation conduit à ce courant qui, une fois pénétré, entraîne


l'homme jusqu'à ce qu'il l'amène aux pieds du Seigneur du Monde,
aux pieds de son Père céleste, aux pieds du triple Logos. L'initiation
mène à la caverne dans les murs limitants de laquelle les paires
d'opposés sont connues et le secret du bien et du mal est révélé.
Cela conduit à la Croix et au sacrifice total qui doit être consommé
avant de parvenir à la libération parfaite, où l'initié se libère de toutes
les chaînes terrestres et où rien ne le retient dans les trois mondes.
Il traverse la salle de la sagesse et met progressivement entre les
mains de l'homme la clé de toutes les informations cosmiques et
système. Révélez le mystère caché sous-jacent au cœur du système
solaire. Cela conduit d'un état de conscience à un autre. Lorsque
vous entrez dans chaque état, l'horizon s'élargit,

L'initiation implique une cérémonie. Cet aspect est celui qui a été
le plus mis en évidence dans l'esprit des hommes, omettant quelque
chose de sa vraie signification. Cela implique principalement la
capacité de voir, d'entendre et de comprendre, de synthétiser et de
corréler les connaissances, mais pas nécessairement le
développement des facultés psychiques, mais cela implique la
compréhension intérieure qui voit la valeur sous-jacente dans la
forme et reconnaît le but des circonstances qui prévalent. C'est la
capacité de ressentir la leçon à tirer dans un événement donné, et
cette compréhension et cette reconnaissance se traduisent, chaque
heure, chaque semaine et chaque année, par des progrès et une
expansion. Ce processus d'expansion graduelle résultant de l'effort
défini et de la vie ardue et de la pensée correcte de l'aspirant,
Dans cette crise, où l'aide d'un Maître est nécessaire, un acte
d'initiation défini est effectué, qui (agissant sur un centre particulier)
produit des résultats dans certains corps, et incite les atomes à
atteindre une certaine vibration et permet d'obtenir un nouveau
rythme.

La cérémonie d'initiation marque un point de réalisation, mais


pas la réalisation à laquelle on croit souvent mais simplement ce que
les Enseignants qui veillent sur la course reconnaissent comme une
étape définie dans l'évolution atteinte par le disciple, ce qui fournit
deux choses. :

1. Une expansion de conscience, qui permet à la personnalité de


pénétrer dans la sagesse acquise par l'Ego, et dans les
initiations supérieures, dans la conscience de la Monade.

2. Une brève période d'illumination, où l'initié voit la partie du


chemin à parcourir et participe aussi consciemment au grand
plan évolutif.

Après l'initiation, le travail à faire est en grande partie de faire de


cette expansion de la conscience une partie de l'équipement de la
personnalité pour une utilisation pratique, et de maîtriser cette partie
du chemin qui n'a pas encore été parcourue.

Lieu et effet de l'initiation.

La cérémonie d'initiation a lieu sur les trois sous-plans supérieurs


du plan mental et sur les trois plans supérieurs, selon l'initiation. Lors
des initiations sur le plan mental, l'étoile à cinq branches brille sur la
tête de l'initié. Cela correspond aux premières initiations reçues dans
le véhicule causal. Il a été dit que les deux premières initiations ont
lieu sur le plan astral, mais cette affirmation est inexacte et a donné
lieu à une interprétation erronée. Les deux sont profondément
ressentis dans les corps physiques, astraux et mentaux inférieurs,
affectant leur contrôle. Puisque l'effet principal se fait sentir dans ces
corps, l'initié peut interpréter qu'ils ont eu lieu dans les plans
impliqués, car l'effet vif et la stimulation des deux premières
initiations se produisent principalement dans le corps astral. Mais il
faut garder à l'esprit que les initiations majeures ont lieu dans le
corps causal ou à l'extérieur de celui-ci sur le plan bouddhique ou
atmique. Dans les deux dernières initiations qui libèrent l'homme des
trois mondes, il est autorisé à agir dans le corps vital du Logos et à
gérer cette force, puis l'initié est transformé en l'étoile à cinq
branches, qui descend sur lui, fusionne en lui et lui sont vus au
centre même de l'étoile. La descente s'effectue par l'action de
l'Initiateur qui manie le Sceptre de Pouvoir et met l'homme en
contact, de manière consciente, avec le centre dans le corps du
Logos planétaire, dont il fait partie. Les deux initiations, appelées
sixième et septième, ont lieu sur les plans bouddhique et atmique.

De plus, les quatre initiations antérieures à celle d'adepte


indiquent respectivement l'acquisition de certaines proportions de
matière atomique dans les corps, par exemple, à la première
initiation, un quart de matière atomique; dans le second, une moitié;
dans le troisième, les trois quarts, et ainsi de suite jusqu'à la fin.
Puisque le principe bouddhique est l'unificateur (ou la fusion de
tout), à la cinquième initiation, l'adepte se détache des véhicules
inférieurs et s'affirme dans le bouddhique, d'où il crée son corps de
manifestation.

Chaque initiation accorde un plus grand contrôle sur les rayons,


si cela peut être exprimé ainsi, bien que cela ne donne pas l'idée
exacte. Les mots sont souvent déroutants. A la cinquième initiation,
lorsque l'adepte est maître dans les trois mondes, il contrôle plus ou
moins (selon sa ligne de développement) les cinq rayons qui se
manifestent surtout au moment où il reçoit l'initiation. Dans le
sixième, s'il va au degré supérieur, il acquiert le pouvoir dans un
autre rayon, et dans le septième, il exerce le pouvoir dans tous les
rayons. La sixième initiation marque le point de la réalisation du
Christ et amène le rayon synthétique du système sous Son contrôle.
Nous devons garder à l'esprit que l'initiation donne à l'initié le pouvoir
dans les rayons etder sur les rayons, une différence marquée.
Chaque initié possède logiquement l'un des trois rayons majeurs
comme rayon primaire ou spirituel, et c'est dans le rayon de sa
monade qu'il acquiert finalement le pouvoir. Le rayon d'amour ou
rayon synthétique du système, est le dernier qui est acquis.

Ceux qui se désincarnent après la cinquième initiation, ou ceux


qui ne deviennent pas des Maîtres en incarnation physique,
reçoivent leurs prochaines initiations ailleurs dans le système. Tous
sont, dans la Conscience du Logos. Une grande réalité doit être
prise en compte, que les initiations de la planète ou celles du
système solaire ne sont que préparatoires à l'admission à la Grande
Loge de Sirius. Ce symbolisme a été bien préservé dans la franc-
maçonnerie et en combinant la méthode maçonnique avec ce qui a
été dit concernant les étapes sur le chemin de la sainteté, nous
obtiendrons une image approximative. Développons sa signification:

Les quatre premières initiations du système solaire


correspondent aux quatre «initiations sur le seuil», antérieures à la
première initiation cosmique. La cinquième initiation correspond à la
première initiation cosmique, celle de «l'apprenti accepté» en
Maçonnerie, qui fait d'un Maître, un «apprenti accepté» dans la loge
Sirius. La sixième initiation est analogue au deuxième degré de la
franc-maçonnerie, tandis que la septième fait de l'adepte un maître
maçon de la confrérie Sirius.
Le Maître, par conséquent, est celui qui a reçu la septième initiation
planétaire, la cinquième initiation solaire et la première initiation
cosmique ou Sirius.

L'unification, résultat de l'Initiation.

Il faut comprendre que chaque initiation successive produit


l'unification la plus complète de la personnalité avec l'ego et, à des
niveaux supérieurs, avec la monade. L'évolution de l'esprit humain
est une unification progressive. Caché dans l'unification de l'âme
avec la personnalité se cache le mystère de la doctrine chrétienne
de l'Expiation, une unification qui a lieu au moment de
l'individualisation, lorsque l'homme se transforme en une entité
consciente et rationnelle, distincte de celle des animaux. Au fur et à
mesure de l'évolution, des unifications successives se produisent.

L'unification à tous les niveaux émotionnel, intuitif, spirituel et


divin consiste en un fonctionnement continu et conscient. Dans tous
les cas, elle est précédée de la combustion par feu interne et de la
destruction, par sacrifice, de tout ce qui sépare. L'approche de l'unité
se produit en détruisant l'inférieur et tout ce qui fait obstacle.
Prenons, par exemple, le tissu qui sépare les corps éthérique et
émotionnel. Lorsque le feu intérieur brûle cette toile, il y a une
communication continue entre les corps de la personnalité, et les
trois véhicules agissent comme un. Quelque chose de similaire se
produit à des niveaux supérieurs, bien que le parallélisme ne puisse
pas être détaillé. L'intuition correspond à l'émotionnel et les quatre
niveaux supérieurs du plan mental à l'éthérique. Dans la destruction
du corps causal, Lors de la réception de la quatrième initiation
(appelée symboliquement "la crucifixion"), nous avons un processus
analogue à la combustion de l'intrigue, qui conduit à l'unification des
corps de la personnalité. La désintégration, qui fait partie de
l'initiation de l'arhat, conduit à l'unité entre l'ego et la monade,
s'exprimant dans la Triade. C'est l'unification parfaite.

Par conséquent, le but du processus est que l'homme soit


consciemment un:

Premièrement: avec lui-même et avec ceux qui se sont incarnés


avec lui.

Deuxièmement: avec votre moi supérieur et avec tous les moi.

Troisièmement: avec son Esprit ou "Père céleste", et ainsi avec


toutes les Monades.

Quatrièmement: avec le Logos, le trois en un et le un en trois.


L'homme devient un être humain conscient par le sacrifice
perpétuel des Seigneurs de la Flamme.

L'homme devient un ego conscient, possédant la conscience du


moi supérieur, à la troisième initiation, par la médiation des Maîtres
et du Christ et par son sacrifice, en s'incarnant physiquement pour
aider le monde.

Dans la cinquième initiation, l'homme s'unit à la monade par la


médiation du Seigneur du Monde, l'Observateur Solitaire, le Grand
Sacrifice.

L'homme est unifié avec le Logos, par Celui de qui rien ne peut
être dit.
CHAPITRE III

L'ŒUVRE DE LA HIÉRARCHIE

Bien que le sujet de la Hiérarchie cachée de la planète suscite un


intérêt énorme et profond pour l'homme ordinaire, sa vraie
signification, cependant, ne sera pas comprise tant que trois choses
ne seront pas reconnues sur le sujet. Premièrement, toute la
Hiérarchie des êtres spirituels représente une synthèse de forces ou
d'énergies, consciemment parvenues à réaliser l'évolution
planétaire. Cela deviendra plus apparent au fur et à mesure que
nous avancerons. Deuxièmement, ces forces se manifestent dans
notre système planétaire, à travers les grandes personnalités qui
composent la Hiérarchie, relient le système et tout ce qu'il contient,
avec la Hiérarchie supérieure appelée solaire. Notre Hiérarchie est
une réplique miniature de la plus grande synthèse de ces Entités
auto-conscientes, qui manipulent et contrôlent le Soleil et se
manifestent à travers lui et les sept planètes sacrées, ainsi que
d'autres planètes majeures et mineures qui composent notre
système solaire. Troisièmement, cette Hiérarchie des forces a quatre
lignes d'action prédominantes, qui sont:

Développer la conscience de soi dans tous les êtres.

La Hiérarchie essaie de fournir les conditions adéquates pour


développer la conscience de soi chez tous les êtres, la réalisant
d'abord dans l'homme, à travers le travail initial de fusion des trois
aspects supérieurs de l'esprit avec les quatre inférieurs; par
l'exemple dans le service, le sacrifice et le renoncement, et par le
flux constant de lumière (compris ésotériquement) qui en émane. La
Hiérarchie pourrait être considérée comme l'ensemble des forces du
cinquième règne de la nature sur notre planète. Ce royaume est
atteint par le plein développement et le contrôle du cinquième
principe ou esprit, et sa transmutation en sagesse, qui consiste
littéralement à appliquer l'intelligence à tous les états d'être, grâce à
l'utilisation pleinement consciente de la faculté discriminante de
l'amour.

Développez la conscience dans les trois royaumes inférieurs.

Comme on le sait, les cinq règnes de la nature dans l'arc


évolutionnaire peuvent être définis comme suit: minéral, végétal,
animal, humain et spirituel. Ces royaumes impliquent une sorte de
conscience, et le travail de la Hiérarchie est de développer ces
genres à la perfection, par l'épuisement du karma, l'action de la force
et la fourniture des bonnes conditions. Nous aurons une idée de
cette tâche si nous faisons un bref résumé des différents aspects de
la conscience à développer dans les différents royaumes.

Dans le règne minéral, le travail de la Hiérarchie est dédié au


développement d'une activité discriminatoire et sélective. Une des
caractéristiques du sujet est de développer un type d'activité, et dès
que cette activité vise la construction de formes, même les plus
rudimentaires, la faculté de discrimination se manifeste. Ceci est
reconnu par les scientifiques partout et, ce faisant, ils se rapprochent
des découvertes de la Sagesse Divine.

Dans le règne végétal, à cette faculté de discrimination s'ajoute


celle de répondre à la sensation, en notant la condition élémentaire
du second aspect de la divinité, tout comme dans le règne minéral
on note une réflexion rudimentaire similaire du troisième aspect de
l'activité.

Dans le règne animal, les activités rudimentaires sont


augmentées et les symptômes (si on peut le dire) du premier aspect,
ou le but et la volonté embryonnaires, sont trouvés. Nous pourrions
l'appeler instinct héréditaire, mais il agit vraiment comme un but de
la nature.
Avec une grande sagesse, HP Blavatsky a déclaré que l'homme
est le macrocosme des trois règnes inférieurs, car en lui ces trois
lignes de développement sont synthétisées et atteignent leur plein
développement. En vérité et en fait, c'est une intelligence active et
merveilleusement manifestée. C'est un amour et une sagesse
naissants, même s'ils ne sont que le but de vos efforts; il possède
cette volonté embryonnaire, dynamique, initiatrice, qui atteindra son
plein développement après être entré dans le cinquième royaume.

Dans le cinquième royaume, la conscience à développer est celle


du groupe, et elle se manifeste dans la pleine floraison de la faculté
d'amour-sagesse. L'homme ne fait rien de plus que de répéter, dans
un tour supérieur de la spirale, la tâche des trois règnes inférieurs,
puisque dans le règne humain il manifeste le troisième aspect de
l'intelligence active. Dans le cinquième royaume, dans lequel la
première initiation est entrée, qui couvre toute la période de temps
pendant laquelle l'homme reçoit les cinq premières initiations et agit
en tant que Maître et faisant partie de la Hiérarchie, l'aspect amour
atteint sa consommation. sagesse ou deuxième aspect. Dans les
sixième et septième initiations, le premier aspect ou clignotera, et
après avoir été un Maître de Compassion et Seigneur d'Amour,
l'adepte devient autre chose. Il pénètre dans une conscience
supérieure au groupe, la Conscience de Dieu, et prend conscience
de Dieu. Puis il entre en possession de la grande volonté ou du but
du Logos.

Favoriser les divers attributs de la divinité, cultiver la graine de la


conscience de soi dans tous les êtres, est l'œuvre des Entités qui
ont été réalisées, sont entrées dans le cinquième royaume et ont
pris la grande décision et le renoncement inconcevable à rester dans
le système. planétaire, pour coopérer avec les plans du Logos
planétaire sur le plan physique.

Transmettre la Volonté du Logos planétaire.


La Hiérarchie transmet aux hommes et aux dévas ou aux anges,
la volonté du Logos planétaire et à travers Lui, celle du Logos
solaire. Chaque système planétaire, le nôtre comme les autres, est
un centre dans le corps du Logos et manifeste un certain type
d'énergie ou de force. Chaque centre exprime un type spécial de
force qui se manifeste de manière triple et produit ainsi
universellement les trois aspects de la manifestation. L'une des
grandes connaissances acquises par ceux qui entrent dans le
cinquième royaume est celle du type particulier de force que notre
Logos planétaire incorpore. L'étudiant intelligent devrait réfléchir à
cette déclaration, car elle contient la clé de nombreux événements
actuellement observés dans le monde. Le secret de la synthèse a
été perdu, et ce n'est que lorsque les hommes reviendront aux
connaissances qu'ils avaient dans les cieux précédents
(heureusement retirés à l'époque atlante) sur le type d'énergie que
notre système doit manifester aujourd'hui, les problèmes humains se
résoudront et le rythme du monde se stabilisera. . Cela n'arrivera
pas encore parce qu'une telle connaissance est dangereuse et qu'à
l'heure actuelle, la race n'a pas de conscience de groupe et ne peut
donc pas être confiée à travailler, penser, projeter et agir pour le
groupe. L'homme est encore trop égoïste, bien que ce ne soit pas un
motif de découragement. La conscience de groupe est déjà quelque
chose de plus qu'une vision, tandis que la fraternité et la
reconnaissance de leurs obligations commencent à pénétrer la
conscience des hommes. Telle est l'œuvre de la Hiérarchie de la
Lumière,

Donnez l'exemple à l'humanité.

Le quatrième point que les hommes doivent connaître et


comprendre comme une réalité fondamentale est que cette
Hiérarchie est composée de ceux qui ont triomphé de la matière et
ont atteint le but par le même chemin que les individus suivent
aujourd'hui. Ces personnalités spirituelles, adeptes et maîtres, ont
lutté et lutté pour la victoire et le contrôle sur le plan physique, et ont
affronté les miasmes, les brumes, les dangers, les difficultés, les
angoisses et les douleurs de la vie quotidienne. Ils ont foulé chaque
pas du chemin de la souffrance, ils ont traversé toutes les
expériences, ils ont surmonté toutes les difficultés et ils ont réussi.
Ces Frères Anciens de la Race ont subi la crucifixion de leur moi
personnel et connaissent la démission totale de l'aspirant. Il n'y a
pas de phase d'agonie, pas de sacrifice consommé, pas de Via
Dolorosa qu'ils n'aient traversé, et en cela réside son droit de servir
et la puissance de sa demande. Connaissant la quintessence de la
douleur, la profondeur du péché et de la souffrance, ses méthodes
peuvent être exactement adaptées aux besoins individuels; mais en
même temps, votre compréhension que la libération sera obtenue
par la douleur, le châtiment et la souffrance, et votre réalisation que
la libération est obtenue par le sacrifice de la forme, par les feux
purificateurs, suffit à vous fournir un un soutien ferme et la capacité
de persister, même lorsque l'apparente forme d'avoir assez souffert,
et l'amour qui triomphe de tous les obstacles, sont fondés sur la
patience et l'expérience. Ces Frères aînés de l'humanité se
caractérisent par un amour durable, qui agit toujours pour le bien du
groupe; par un savoir acquis au cours de milliers de vies, au cours
desquelles ils ont fait leur chemin du bas de la vie et de l'évolution,
presque jusqu'au sommet; par une expérience basée sur le temps
lui-même et sur une multiplicité de réactions et d'interactions de la
personnalité; par un courage, fruit de cette expérience, qui, après
avoir été le produit d'époques d'efforts ratés et d'efforts renouvelés
qui ont finalement abouti au succès, peut désormais être mis au
service de la race; par un but éclairé, intelligent et coopératif, ajusté
au groupe et au Plan hiérarchique et adapté au but du Logos
planétaire; enfin, ils se caractérisent par leur connaissance de la
puissance du son. Ce dernier est la base de l'aphorisme selon lequel
les vrais ésotéristes se distinguent par la caractéristique de la
connaissance, de la volonté dynamique, du courage et du silence:
"savoir, vouloir, oser et se taire". Connaissant bien le plan et ayant
une vision claire et lumineuse, ils peuvent appliquer sa volonté,
fermement et inébranlablement, à l'œuvre de la création par le
pouvoir du son. Cela les conduit à se taire là où l'homme ordinaire
parle et à parler là où l'homme ordinaire se tait.
Lorsque les hommes comprennent les quatre faits énumérés et
les ont établis comme des vérités dans la conscience de la race,
alors nous pouvons attendre le retour du ciel de paix, de repos et de
justice, prédit dans toutes les écritures du monde. Alors le Soleil de
la Justice se lèvera, apportant la guérison sur ses ailes, et la paix,
au-delà de toute compréhension, régnera dans le cœur des
hommes.

En traitant le sujet du travail de la Hiérarchie cachée, dans un


livre dédié au public, beaucoup de choses resteront non dites.
L'homme ordinaire est intéressé et curieux lorsqu'il parle de ces
personnalités, car il n'est préparé qu'à des informations plus
générales. Ceux qui passent de la curiosité au désir et essaient de
connaître la vérité telle qu’elle est, obtiendront plus d’informations
après avoir fait le travail nécessaire et s’étudier. La recherche est
souhaitable, et l'attitude mentale que ce livre devrait susciter peut se
résumer dans les mots suivants: Ces déclarations semblent
intéressantes et peut-être sont-elles vraies. Les religions de tous les
pays, y compris le chrétien, donnent des indications qui corroborent
apparemment ces idées. Acceptons-les comme hypothèses actives,
concernant la consommation du processus évolutif de l'homme et sa
performance pour atteindre la perfection. Cherchons la vérité comme
un fait dans notre propre conscience. Toute foi religieuse expose la
croyance que ceux qui cherchent avec ferveur trouvent ce qu'ils
cherchent, par conséquent, cherchons. Si dans nos recherches nous
constatons que ces affirmations ne sont rien de plus que des rêves
visionnaires, sans aucun profit, qui ne font que nous conduire dans
l'obscurité, nous n'aurons pas perdu de temps, puisque nous
saurons où ne pas regarder. En revanche, si notre enquête nous
conduit peu à peu à la corroboration, et que la lumière brille de plus
en plus clairement, persistons jusqu'à l'aube et la lumière qui brille
dans l'obscurité illumine le cœur et le cerveau, alors le chercheur
s'éveillera à la compréhension que toute évolution tend à accorder
cette expansion de conscience et cette illumination, et que
l'accomplissement du processus initiatique et l'entrée dans le
cinquième royaume ne sont pas une chimère ou un fantasme, mais
une réalité établie dans la conscience . Chacun doit voir par lui-
même. Ceux qui savent peuvent assurer qu'une chose est ou ne
l'est pas, et l'affirmation ou l'énonciation d'une théorie par une autre
personne ne donne pas plus qu'une indication confirmative à
l'enquêteur. Chaque âme doit s'assurer par elle-même et découvrir
en elle-même ce qu'elle cherche, en gardant toujours à l'esprit que le
royaume de Dieu est interne et que les faits connus sous le nom de
vérités ont une valeur dans la conscience individuelle. Pendant,
CHAPITRE IV

LA FONDATION DE LA HIÉRARCHIE

Son apparition sur la planète.

Ce livre n'a pas pour objet de parler des étapes qui ont conduit à
la fondation de la Hiérarchie sur la planète, ni de considérer les
conditions qui ont précédé l'avènement de ces grands Êtres. Cela
peut être étudié dans d'autres livres ésotériques occidentaux et dans
les Saintes Écritures orientales. Pour nos besoins, il suffira de dire
qu'au milieu de l'époque lémurienne, il y a environ dix-huit millions
d'années, un grand événement s'est produit qui a apporté, entre
autres, les développements suivants: Le Logos planétaire du plan
terrestre, l'un des Sept Esprits avant lui. Le trône, incarné
physiquement et sous la forme de Sanat Kumara, l'Ancien des Jours
et Seigneur du Monde, est descendu sur cette planète physique
dense, demeurant avec nous depuis. En raison de la plus grande
pureté de sa nature, et au fait que du point de vue de l'humanité, il
est sans péché et donc incapable de répondre à quoi que ce soit sur
le plan physique, il ne pourrait pas adopter un corps physique dense
comme le nôtre, et doit agir dans son corps éthérique. C'est le plus
grand des Avatars ou «de la Venue», car il est le reflet direct de la
Grande Entité qui vit, respire et agit à travers toutes les évolutions
de cette planète, gardant tout dans son aura ou sa sphère
d'influence magnétique. . En Lui, nous vivons, bougeons et avons
notre être, et personne ne peut dépasser le rayon de Son aura. C'est
le Grand Sacrifice, qui a abandonné la gloire des hauts lieux, et pour
le bien des fils des hommes en évolution, il a lui-même pris forme
physique et a été fait à la ressemblance de l'homme. Il est
l'observateur silencieux, en ce qui concerne notre humanité, bien
que littéralement, le Logos planétaire lui-même, dans les niveaux
supérieurs de conscience dans lesquels il opère, est le véritable
observateur silencieux en ce qui concerne le schéma planétaire. On
pourrait dire que le Seigneur du Monde, l'Initiateur Unique, occupe la
même place, en relation avec le Logos planétaire, que la
manifestation physique d'un Maître en relation avec la monade de ce
Maître sur le plan monadique. Dans les deux cas, l'état intermédiaire
de conscience, celui de l'ego ou du moi supérieur, a été remplacé, et
ce que nous voyons et savons est la manifestation directe de l'esprit
pur créé par nous-mêmes. Voici le sacrifice. Il faut se souvenir que
dans le cas de Sanat Kumara il y a une énorme différence de degré,
car son stade d'évolution est plus avancé que celui d'un adepte, tout
comme l'adepte l'est par rapport à l'homme animal. Cela sera
développé dans le prochain chapitre. dans les niveaux supérieurs de
conscience dans lesquels il agit, il est le véritable observateur
silencieux en ce qui concerne le schéma planétaire. On pourrait dire
que le Seigneur du Monde, l'Initiateur Unique, occupe la même
place, en relation avec le Logos planétaire, que la manifestation
physique d'un Maître en relation avec la monade de ce Maître sur le
plan monadique. Dans les deux cas, l'état intermédiaire de
conscience, celui de l'ego ou du moi supérieur, a été remplacé, et ce
que nous voyons et savons est la manifestation directe de l'esprit
pur créé par nous-mêmes. Voici le sacrifice. Il faut se souvenir que
dans le cas de Sanat Kumara il y a une énorme différence de degré,
car son stade d'évolution est plus avancé que celui d'un adepte, tout
comme l'adepte l'est par rapport à l'homme animal. Cela sera
développé dans le prochain chapitre. dans les niveaux supérieurs de
conscience dans lesquels il agit, il est le véritable observateur
silencieux en ce qui concerne le schéma planétaire. On pourrait dire
que le Seigneur du Monde, l'Initiateur Unique, occupe la même
place, en relation avec le Logos planétaire, que la manifestation
physique d'un Maître en relation avec la monade de ce Maître sur le
plan monadique. Dans les deux cas, l'état intermédiaire de
conscience, celui de l'ego ou du moi supérieur, a été remplacé, et ce
que nous voyons et savons est la manifestation directe de l'esprit
pur créé par nous-mêmes. Voici le sacrifice. Il faut se souvenir que
dans le cas de Sanat Kumara il y a une énorme différence de degré,
car son stade d'évolution est plus avancé que celui d'un adepte, tout
comme l'adepte l'est par rapport à l'homme animal. Cela sera
développé dans le prochain chapitre.

Avec l'Ancien des Jours est venu un groupe d'autres Entités


hautement évoluées, représentant Son propre groupe karmique
individuel et Ces Êtres qui sont le résultat de la triple nature du
Logos planétaire. On pourrait dire qu'ils personnifient les forces
émanant des centres de la tête, du cœur et de la gorge. Ils sont
venus avec Sanat Kumara afin de constituer des points focaux de la
force planétaire et d'aider au grand plan pour le développement
conscient de toute vie. Leurs places ont été progressivement
occupées par les fils des hommes, comme ils y ont été formés, bien
qu'ils soient très peu nombreux jusqu'à présent dans notre humanité
terrestre immédiate. Ceux qui forment le groupe interne qui entoure
le Seigneur du Monde, ils ont été tirés principalement des rangs de
ceux qui ont été initiés dans la chaîne lunaire (le cycle d'évolution
qui a précédé le nôtre), ou sont entrés dans certains courants
d'énergie solaire, déterminés astrologiquement à partir d'autres
systèmes planétaires; bien que le nombre de ceux qui triomphent
dans notre humanité augmente rapidement et qu'ils occupent les
positions subordonnées du groupe ésotérique central des Six, qui,
avec le Seigneur du Monde, constituent le cœur de l'effort
hiérarchique.

L'effet immédiat.

Le résultat de son avènement, il y a des millions d'années, était


grand, et ses effets sont encore notés, qui peuvent être énumérés
de la manière suivante: Le Logos planétaire, sur son propre plan, a
été autorisé à adopter une méthode plus directe, afin pour atteindre
les résultats, il voulait développer son plan. Comme on le sait, le
schéma planétaire, avec son globe grossier et ses globes intérieurs
subtils, est pour le Logos planétaire ce que le corps physique et ses
corps subtils sont pour l'homme. Par conséquent, à titre d'illustration,
on peut dire que l'incarnation de Sanat Kumara était un événement
analogue au ferme contrôle conscient de soi que l'ego d'un être
humain exerce sur ses véhicules, lorsqu'il atteint le stade d'évolution
nécessaire. On a dit que dans la tête de chaque homme, il y a sept
centres de force liés aux autres centres du corps, à travers lequel la
force de l'ego se propage et circule, développant ainsi le plan. Sanat
Kumara, avec les six autres Kumaras, occupe une position similaire.
Ces sept principaux constituent pour lui ce que les sept centres de la
tête pour tout le corps. Ils sont les agents directeurs et transmetteurs
d'énergie, de force, de but et de volonté du Logos planétaire, sur son
propre plan. Ce centre de la tête planétaire agit directement à
travers les centres cardiaque et laryngé et contrôle donc les centres
restants. C'est une sorte d'illustration et la tentative de démontrer la
relation de la Hiérarchie à sa source planétaire, ainsi que l'analogie
étroite entre la méthode de la performance d'un Logos planétaire et
l'homme, le microcosme. développant ainsi le plan. Sanat Kumara,
avec les six autres Kumaras, occupe une position similaire. Ces sept
principaux constituent pour lui ce que les sept centres de la tête pour
tout le corps. Ils sont les agents directeurs et transmetteurs
d'énergie, de force, de but et de volonté du Logos planétaire, sur son
propre plan. Ce centre de la tête planétaire agit directement à
travers les centres cardiaque et laryngé et contrôle donc les centres
restants. C'est une sorte d'illustration et la tentative de démontrer la
relation de la Hiérarchie à sa source planétaire, ainsi que l'analogie
étroite entre la méthode de la performance d'un Logos planétaire et
l'homme, le microcosme. développant ainsi le plan. Sanat Kumara,
avec les six autres Kumaras, occupe une position similaire. Ces sept
principaux constituent pour lui ce que les sept centres de la tête pour
tout le corps. Ils sont les agents directeurs et transmetteurs
d'énergie, de force, de but et de volonté du Logos planétaire, sur son
propre plan. Ce centre de la tête planétaire agit directement à
travers les centres cardiaque et laryngé et contrôle donc les centres
restants. C'est une sorte d'illustration et la tentative de démontrer la
relation de la Hiérarchie à sa source planétaire, ainsi que l'analogie
étroite entre la méthode de la performance d'un Logos planétaire et
l'homme, le microcosme. Ces sept principaux constituent pour lui ce
que les sept centres de la tête pour tout le corps. Ils sont les agents
directeurs et transmetteurs d'énergie, de force, de but et de volonté
du Logos planétaire, sur son propre plan. Ce centre de la tête
planétaire agit directement à travers les centres cardiaque et laryngé
et contrôle donc les centres restants. C'est une sorte d'illustration et
la tentative de démontrer la relation de la Hiérarchie à sa source
planétaire, ainsi que l'analogie étroite entre la méthode de la
performance d'un Logos planétaire et l'homme, le microcosme. Ces
sept principaux constituent pour lui ce que les sept centres de la tête
pour tout le corps. Ils sont les agents directeurs et transmetteurs
d'énergie, de force, de but et de volonté du Logos planétaire, sur son
propre plan. Ce centre de la tête planétaire agit directement à
travers les centres cardiaque et laryngé et contrôle donc les centres
restants. C'est une sorte d'illustration et la tentative de démontrer la
relation de la Hiérarchie à sa source planétaire, ainsi que l'analogie
étroite entre la méthode de la performance d'un Logos planétaire et
l'homme, le microcosme. Ce centre de la tête planétaire agit
directement à travers les centres cardiaque et laryngé et contrôle
donc les centres restants. C'est une sorte d'illustration et la tentative
de démontrer la relation de la Hiérarchie à sa source planétaire,
ainsi que l'analogie étroite entre la méthode de la performance d'un
Logos planétaire et l'homme, le microcosme. Ce centre de la tête
planétaire agit directement à travers les centres cardiaque et laryngé
et contrôle donc les centres restants. C'est une sorte d'illustration et
la tentative de démontrer la relation de la Hiérarchie à sa source
planétaire, ainsi que l'analogie étroite entre la méthode de la
performance d'un Logos planétaire et l'homme, le microcosme.

Le troisième règne de la nature, le règne animal, avait atteint un


degré d'évolution relativement élevé, et l'homme animal était en
possession de la terre; il était un être avec un corps physique
puissant, un corps astral ou sensation et sentiment coordonné, et un
germe d'esprit rudimentaire, qui pourrait un jour constituer le noyau
d'un corps mental. Laissé à lui-même pendant de longues éons,
l'homme animal aurait finalement progressé du règne animal à
l'humain, et est devenu une entité consciente de soi, active et
rationnelle, mais la lenteur du processus est mise en évidence par
l'étude des Bushmen d'Afrique du Sud. , les Vedas de Ceylan ou les
hirsute ainos du Japon.

La décision du Logos planétaire de prendre un corps physique a


grandement stimulé le processus évolutif et, par Son incarnation et
les méthodes utilisées pour répartir les forces, a produit, dans un
bref ciel, ce qui autrement aurait été d'une lenteur inconcevable. Le
germe de l'esprit chez l'homme animal a été stimulé. Le quadruple
inférieur,

à. le corps physique, dans sa double capacité éthérique et dense,


b. vitalité, force de vie ou prana,
c. le corps astral ou émotionnel,
ré. le germe naissant de l'esprit, a été coordonné et stimulé, et est
devenu un réceptacle approprié pour l'entrée des entités
conscientes de soi, ces triades spirituelles (reflet de la volonté
spirituelle, de l'intuition ou de la sagesse et de l'esprit supérieur) qui
s'attendaient précisément à cette adaptation depuis longtemps. Le
royaume humain, ou quatrième royaume, a vu le jour, et l'unité
consciente de soi ou rationnelle, l'homme, a commencé sa carrière.

Une autre conséquence de l'avènement de la Hiérarchie fut un


développement similaire, quoique moins connu, dans tous les
règnes de la nature. Dans le règne minéral, par exemple, certains
des minéraux ou éléments ont reçu un coup de pouce
supplémentaire et sont devenus radioactifs, et un mystérieux
changement chimique a eu lieu dans le règne végétal. Cela a facilité
le passage du règne végétal à l'animal, tout comme la radioactivité
des minéraux facilitait le passage du règne minéral au végétal. En
temps voulu, les hommes de science reconnaîtront que tous les
règnes de la nature s'unissent et s'interpénètrent lorsque les unités
de ces règnes sont radioactives. Mais il n'est pas nécessaire de faire
une digression à cet égard. Une allusion suffit à ceux qui ont des
yeux pour voir, et l'intuition pour comprendre le sens des termes,
limité par une connotation purement matérielle.
Au temps de la Lémurie, après la grande descente des Stocks
spirituels sur terre, le travail qu'ils projetaient était systématisé.
Les fonctions ont été réparties et les processus évolutifs dans tous
les secteurs de la nature, étaient sous la direction sage et
consciente de cette Fraternité initiale. Cette Hiérarchie des Frères
de la Lumière existe toujours et le travail se poursuit
constamment. Tous ont une existence physique, qu'il s'agisse de
corps physiques denses, comme le font beaucoup de Maîtres, ou
de corps éthériques, tels que ceux utilisés par les assistants les
plus exaltés et le Seigneur du Monde. Il est nécessaire que les
hommes se souviennent qu'ils ont une existence physique, et ils
doivent également tenir compte du fait qu'ils vivent avec nous sur
cette planète, contrôlant leur destin, guidant leurs affaires et
menant toutes leurs évolutions vers la perfection finale.

Le quartier général de cette Hiérarchie est à Shamballa, un


centre dans le désert de Gobi, appelé dans les livres anciens "White
Island". Il existe dans la matière éthérique, et lorsque la race des
hommes aura développé une vision éthérique sur Terre, son
emplacement sera connu et sa réalité acceptée. Cette vision se
développe rapidement, comme on peut le voir dans les journaux et
la littérature actuels, mais l'emplacement de Shamballa sera le
dernier des lieux sacrés éthériques à être révélé, car sa matière
provient du second éther. Plusieurs Maîtres qui ont des corps
physiques vivent dans l'Himalaya dans un lieu isolé appelé Shigatsé,
loin des mœurs des hommes; mais la plupart d'entre eux sont
dispersés dans le monde entier, vivant incognito, et inconnus dans
différents endroits et dans différentes nations,

L'ouverture du portail d'initiation.

Il n'est pas possible de se référer à l'histoire de la Hiérarchie,


pendant les longues périodes de son travail, sans mentionner
certains événements marquants du passé et sans signaler certaines
éventualités. Pendant des temps après sa fondation immédiate, le
travail était lent et intimidant. Des milliers d'années passèrent et des
races humaines apparurent et disparurent de la terre, avant qu'il ne
soit possible de déléguer, au moins le travail effectué par les initiés
du premier degré, aux fils des hommes en évolution. Mais au milieu
du cours de la quatrième race racine, l'Atlante, un événement s'est
produit qui a nécessité un changement ou une innovation dans la
méthode hiérarchique. Certains de ses membres ont été affectés à
des travaux plus élevés dans une autre partie du système solaire, et
cela a nécessairement apporté des revenus, en grand nombre, des
unités hautement évoluées de la famille humaine. Afin de permettre
aux autres de prendre sa place, les membres inférieurs de la
Hiérarchie ont été promus, créant des vacances à ces postes. Par
conséquent, trois choses ont été décidées dans la salle du Conseil
du Seigneur du monde:

1. Fermez la porte par laquelle les hommes animaux sont passés


dans le règne humain, ne permettant pas aux monades des plans
supérieurs de prendre forme pendant un certain temps. En raison
des limitations de l'époque, le nombre d'unités du quatrième
royaume ou royaume humain était limité.

2. Ouvrez une autre porte à ces membres de la famille


humaine qui étaient prêts à se soumettre à la discipline nécessaire
et à faire le grand effort requis, et leur permettre d'entrer dans le
cinquième royaume spirituel. De cette manière, les rangs de la
Hiérarchie pourraient être remplis de membres de l'humanité
terrestre, capables detados pour cela. Cette porte s'appelle le
Portail de l'Initiation, et elle reste toujours ouverte avec les mêmes
clauses que le Seigneur du Monde a établies à l'époque de
l'Atlantide. Ces clauses seront discutées dans le dernier chapitre
de ce livre. La porte qui existe entre les règnes humain et animal
sera rouverte lors du prochain grand cycle ou «rond», comme il
est dit dans certains livres; mais comme il reste encore plusieurs
millions d'années, nous ne nous en occuperons pas pour le
moment.
3. Tracez une ligne de démarcation bien définie entre les deux
forces, celle de la matière et celle de l'esprit. La dualité inhérente
à toute manifestation a été soulignée, afin d'enseigner aux
hommes à se libérer des limitations du quatrième règne ou règne
humain, et ainsi passer au cinquième règne ou règne spirituel.
ProLe problème du bien et du mal, de la lumière et des ténèbres,
du bien et du mal, a été énoncé uniquement pour le bénéfice de
l'humanité, pour permettre aux hommes de briser les chaînes qui
emprisonnaient l'esprit, réalisant ainsi la libération spirituelle. Ce
problème n'existe pas dans les règnes inférieurs à celui de
l'homme, ni pour ceux qui ont transcendé l'humain. L'homme doit
apprendre, par l'expérience et la douleur, la réalité de la dualité de
toute existence. Après avoir appris cela, choisissez ce qui
concerne l'aspect spirituel pleinement conscient de la divinité et
concentrez-vous également sur cet aspect. En atteignant la
libération, il se rend compte en vérité que tout est un, que l'esprit
et la matière sont une unité et qu'il n'y a que ce qui se trouve dans
la conscience du Logos planétaire, et dans des cercles plus
larges, dans la conscience du Logos. solaire.

La Hiérarchie a ainsi profité de la faculté discriminante de l'esprit,


qualité qui caractérise l'humanité, pour que l'homme, en équilibrant
les paires d'opposés, atteigne son but et retrouve son chemin vers la
source d'origine.

Cette décision a conduit à la grande lutte, caractéristique de la


civilisation atlante, qui a abouti à la destruction, le déluge auquel se
réfèrent toutes les Écritures du monde. Les forces de la lumière et
les forces des ténèbres se sont affrontées, et cela a été fait pour
aider l'humanité. Le combat persiste encore et la dernière guerre
mondiale en était une recrudescence. De chaque côté, il y avait
deux groupes: ceux qui se battaient pour un certain idéal, tel qu'ils le
voyaient et le croyaient le plus élevé, et ceux qui le faisaient pour
des avantages matériels et égoïstes. Dans la lutte entre les
idéalistes ou matérialistes influents, beaucoup ont été entraînés et
combattus aveuglément et par ignorance et par conséquent ont été
frappés par le désastre et le karma racial.

Ces trois décisions de la Hiérarchie ont et auront un effet profond


sur l'humanité, mais les résultats souhaités sont en train d'être
obtenus, puisqu'une plus grande accélération du processus
évolutif et un effet profondément important sur l'aspect mental de
l'homme peuvent déjà être observés.

Il convient de noter ici que, agissant en tant que membres de la


Hiérarchie, il existe un grand nombre d'êtres appelés anges par les
chrétiens et dévas par les Orientaux. Beaucoup d'entre eux ont
longtemps traversé le stade humain et opèrent maintenant dans les
rangs de la grande évolution, appelée évolution dévique, parallèle à
l'évolution humaine. Cette évolution inclut, entre autres facteurs, les
constructeurs de la planète cible et les forces qui produisent, à
travers ces constructeurs, toutes les formes connues et inconnues.
Les dévas qui collaborent à l'effort hiérarchique sont donc concernés
par l'aspect forme, tandis que les autres membres de la Hiérarchie
sont concernés par le développement de la conscience dans la
forme.
CHAPITRE V

LES TROIS DÉPARTEMENTS DE LA HIÉRARCHIE

Nous avons déjà traité de la question de la fondation de la


Hiérarchie de la Terre, nous avons vu comment elle est née, et nous
faisons face à certaines crises qui se sont produites, qui affectent
encore l'actualité. En traitant du travail et des objectifs des membres
de la Hiérarchie, il n'est pas possible de dire ce qu'ils ont été, ou de
considérer en détail qui étaient les personnages actifs au cours des
derniers millénaires, depuis la naissance de la Hiérarchie.

De nombreux grands Êtres, d'origine planétaire et solaire, et


provenant parfois de sources cosmiques, ont apporté leur aide à
certains moments et ont résidé brièvement sur notre planète. Par
l'énergie qui les traversait et par leur profonde sagesse et
expérience, ils ont stimulé l'évolution terrestre et ont grandement
contribué à la réalisation des buts du Logos planétaire. Puis ils ont
continué Son chemin, et Leurs places ont été prises par les
membres de la Hiérarchie qui étaient prêts à subir un entraînement
spécifique et une expansion de conscience. À leur tour, les positions
de ces adeptes et maîtres étaient occupées par des initiés, donc les
disciples et les hommes et les femmes hautement évolués, avaient
continuellement l'opportunité d'entrer dans les rangs de la
Hiérarchie,

Certains des grands noms des âges ultérieurs sont connus dans
l'histoire comme Shri Sankaracharya, Vyasa, Muhammad, Jésus de
Nazareth et Krishna, ainsi que des initiés mineurs tels que Paul de
Tarse, Luther et quelques éminents sommités de l'histoire
européenne. Ces hommes et ces femmes ont toujours été des
agents dans la réalisation du but de la race, la réalisation des
conditions de groupe et la promotion de l'évolution de l'humanité.
Parfois, ils sont apparus comme des forces bienfaisantes, apportant
avec elles paix et bien-être. Souvent, ils sont venus comme agents
de destruction des anciennes formes religieuses et
gouvernementales, afin que la vie puisse être libérée sous une
forme qui se cristallise rapidement, se construisant un véhicule
nouveau et meilleur.

Une grande partie de ce qui est dit ici est bien connu et a été
exposé dans différents livres ésotériques. Cependant, dans
l'énonciation sage et prudente des faits recueillis et de leur
corrélation avec ce qui pourrait être nouveau pour certains étudiants,
vient la compréhension synthétique finale du grand plan et la
compréhension intelligente et uniforme du travail de ce grand groupe
d'âmes libérées qui , avec un renoncement total, il se tient
silencieusement derrière la scène mondiale. Par le pouvoir de sa
volonté, la force de ses méditations, la sagesse de ses plans et sa
connaissance scientifique de l'énergie, ils dirigent les courants de
force et contrôlent ces agents de construction de la manière qu'ils
produisent le visible et l'invisible, l'actif. et l'inactif, dans la sphère de
la création dans les trois mondes. Ceci, couplé à sa vaste
expérience,

Comme cela a déjà été dit, à la tête de toutes les activités,


contrôlant chaque unité et dirigeant toute évolution, se trouve le ROI,
le Seigneur du Monde, Sanat Kumara, le Jeune Homme des Étés
Éternels, et le Printemps de la Volonté (démontrant comme Amour)
du Logos planétaire. En collaboration avec lui et en tant que ses
conseillers, il existe trois personnages appelés Pratyeka Buddhas,
ou Bouddhas d'activité. Ces quatre Êtres incarnent la volonté active,
aimante et intelligente. Ils sont la pleine floraison de l'intelligence,
ayant réalisé dans un système solaire antérieur ce que l'homme
essaie maintenant de perfectionner. Dans les cycles précédents de
ce système, Ils ont commencé à démontrer un amour intelligent et,
du point de vue de l'homme, l'être humain commun, ils sont l'amour
et l'intelligence parfaits, bien que du point de vue de cette Existence
qui dans son corps de manifestation englobe aussi notre système
planétaire, cet aspect d'amour est encore en cours de
développement et la volonté n'est qu'embryonnaire. Ce sera un
autre système solaire qui verra l'aspect volonté porter ses fruits, tout
comme l'amour mûrira dans le nôtre.

Autour du Seigneur du Monde, mais séparés et cachés, il y a


trois autres Kumaras, qui complètent les sept de la manifestation
planétaire.

Son travail nous est forcément incompréhensible. Les trois


Bouddhas exotériques ou Kumaras sont la totalité de l'activité ou de
l'énergie planétaire, et les trois Kumaras ésotériques incarnent des
types d'énergie qui ne sont pas en pleine manifestation sur notre
planète. Chacun de ces six Kurnaras est un reflet et un agent de
distribution de l'énergie et de la force de l'un des six autres Logos
planétaires, les six esprits restants devant le Trône. Dans ce
schéma, seul Sanat Kumara se soutient et se suffit à Lui-même, car
c'est l'incarnation physique de l'un des Logos planétaires, mais
lequel d'entre eux ne peut pas être révélé, car c'est l'un des secrets
de l'initiation. À travers chacun d'eux passe la force vitale de l'un des
six rayons, et en les considérant, leur travail et leur position
pourraient être résumés comme suit:

1. Chacun incarne l'un des six types d'énergie, étant le Seigneur


du Monde qui synthétise et incarne le septième type parfait,
notre type planétaire.

2. Chacune est caractérisée par l'une des six couleurs, et le


Seigneur du Monde manifeste la couleur planétaire complète,
celles-ci étant également les six filiales.

3. Par conséquent, Son travail ne consiste pas seulement à


distribuer la force, il concerne l'entrée des ego qui cherchent
l'expérience terrestre dans notre schéma et qui proviennent
d'autres schémas planétaires.
4. Chacune d'elles est en communication directe avec l'une des
planètes sacrées.

5. Selon les conditions astrologiques et la rotation de la roue


planétaire de la vie, c'est ainsi que l'un de ces Kumaras sera
actif. Les trois bouddhas d'activité changent de temps en
temps et deviennent exotériques ou ésotériques, selon le cas.
Seul le Roi reste constant et alerte dans l'incarnation physique
active.

En plus de ces personnages principaux qui président la Chambre


du Conseil de Shamballa, il y a un groupe de quatre Êtres qui
représentent sur la planète les quatre Maharajas, ou les quatre
Seigneurs du Karma dans le système solaire, et sont
spécifiquement concernés par l'évolution du royaume humain.
Actuellement. Ces quatre Êtres sont liés à: La distribution du
karma ou du destin humain, car il affecte les individus et, à travers
les individus, les groupes.

1. Le soin et la classification des archives akashiques. Celles-ci


concernent la salle des archives ou les «entrées de livres»,
comme on dit dans la Bible chrétienne, dans le monde
chrétien, on les appelle les anges enregistreurs.

2. Participation aux conseils solaires. Eux seuls ont le droit,


pendant le ciel du monde, de dépasser la périphérie du
schéma planétaire et de participer aux conseils du Logos
solaire. Pour cette raison, ils sont littéralement des médiateurs
planétaires, représentant notre Logos planétaire et tout cela.
Cela le concerne dans le plan plus large, dont Il n'est qu'une
partie.

Coopérant avec les Seigneurs du Karma sont de grands groupes


d'initiés et de dévas qui sont préoccupés par le réajustement correct
des
1. karma mondial,
2. karma racial,
3. karma national,
4. karma de groupe,
5. karma individuel,

et ils sont responsables devant le Logos planétaire de la


manipulation correcte de ces forces et ce sont des agents
constructifs qui apportent les ego des différents rayons, aux
moments et aux saisons exacts.

Nous n'avons pas grand-chose à voir avec tous ces groupes, car
seuls les initiés de la troisième initiation et ceux de rang encore plus
élevé entrent en contact avec eux.

Les autres membres de la Hiérarchie sont divisés en trois


groupes principaux et quatre groupes subsidiaires; chacun, comme
on le verra dans le diagramme de la page 51, est précédé de l'un de
ce que nous appelons les trois Grands Seigneurs.

Le travail de Manu.

Le Manu préside le premier groupe. Il s'appelle Vaivasvata


Manu, et Il est le Manu de la cinquième race racine. Il est l'homme
ou le penseur idéal, et il détermine le type de notre race aryenne,
ayant présidé à leur destin depuis sa création, il y a près de cent
mille ans. D'autres sont apparus et ont disparu, et leur place sera
prise par quelqu'un d'autre dans un avenir relativement proche.
Ensuite, vous passerez à un emploi plus élevé. Le Manu ou
prototype de la quatrième race racine, travaille en relation intime
avec Lui, et son centre d'influence est en Chine. C'est le deuxième
Manu que la quatrième race racine a eu, et a pris la place de la
précédente, pendant les étapes finales de la destruction de
l'Atlantide. Il est resté à encourager le développement du type racial
et à provoquer sa disparition définitive. Les périodes de
représentation des différents Manus se chevauchent; il ne reste
aucun représentant de la troisième race racine sur le globe
aujourd'hui. Le Vaivasvata Manu réside dans l'Himalaya et a
rassemblé autour de lui, à Shigatsé, certains de ceux qui sont
directement liés aux problèmes aryens en Inde, en Europe et en
Amérique, et ceux qui traiteront plus tard de la future sixième race
racine. . Les plans sont préparés pour les temps futurs; les centres
d'énergie sont constitués, des milliers d'années avant qu'ils ne soient
nécessaires, et par la prévoyance avisée de ces Hommes Divins,
rien n'est laissé au hasard, mais tout se déplace dans un ciel
ordonné et sous la règle et la loi, bien que dans les limites
karmiques. à certains de ceux qui sont directement concernés par
les questions aryennes en Inde, en Europe et en Amérique, et à
ceux qui traiteront plus tard de la future sixième race racine. Les
plans sont préparés pour les temps futurs; les centres d'énergie sont
constitués, des milliers d'années avant qu'ils ne soient nécessaires,
et par la prévoyance avisée de ces Hommes Divins, rien n'est laissé
au hasard, mais tout se déplace dans un ciel ordonné et sous la
règle et la loi, bien que dans les limites karmiques. à certains de
ceux qui sont directement concernés par les questions aryennes en
Inde, en Europe et en Amérique, et à ceux qui traiteront plus tard de
la future sixième race racine. Les plans sont préparés pour les
temps futurs; les centres d'énergie sont constitués, des milliers
d'années avant qu'ils ne soient nécessaires, et par la prévoyance
avisée de ces Hommes Divins, rien n'est laissé au hasard, mais tout
se déplace dans un ciel ordonné et sous la règle et la loi, bien que
dans les limites karmiques.

Le travail de Manu concerne en grande partie le gouvernement,


la politique planétaire et l'établissement, la direction et la dissolution.
des types et des formes raciales. Il est chargé de la volonté et du but
du Logos planétaire. Il sait quel est le but immédiat de ce cycle
d'évolution qu'il doit présider, et son travail est de faire respecter
cette volonté. Il travaille en collaboration plus étroite avec les dévas
constructeurs qu'avec son frère le Christ, puisque sa mission est
d'établir le type racial, de séparer les groupes par lesquels les races
se développeront, de manipuler les forces qui déplacent la croûte
terrestre, d'élever et de couler les continents. , dirigez l'esprit des
hommes d'État partout, pour que le gouvernement racial procède
comme il le souhaite et les conditions qui fourniront le personnel
nécessaire pour promouvoir un type racial particulier sont réunies.
Des travaux similaires sont déjà en cours en Amérique du Nord et en
Australie.

L'énergie qui coule à travers lui émane du centre de la couronne


du Logos planétaire et l'atteint à travers le cerveau de Sanat
Kurnara, qui centralise en lui toute l'énergie planétaire. Il travaille
par la méditation dynamique, effectuée au centre de la tête,
produisant des résultats par sa parfaite compréhension de ce qui

doit être fait, par son pouvoir de visualiser ce qui doit être fait pour
atteindre la réalisation, et par sa capacité à transmettre l'énergie
créatrice. et détruit ceux qui sont ses aides. Tout cela se fait par la
puissance de l'émission sonore.

L'Oeuvre de l'Instructeur du Monde, le Christ.

Le deuxième groupe est présidé par l'instructeur mondial. C'est


ce grand Etre que les chrétiens appellent Christ. En Orient, il est
connu comme le Bodhisattva et le Seigneur Maitreya, et par les
fidèles mahométans comme le Iman Madhi. Il préside aux destinées
de la vie depuis 600 avant JC. C.; C'est qui est apparu parmi les
hommes et qui est attendu à nouveau. Il est le grand Seigneur
d'Amour et de Compassion, tout comme son prédécesseur,
Bouddha, était le Seigneur de la Sagesse. À travers lui coule
l'énergie du deuxième aspect qui l'atteint directement du centre du
cœur du Logos planétaire, à travers le cœur de Sanat Kurnara. Cela
fonctionne par la méditation centrée sur le cœur. Il est le Maître du
Monde, le Maître des Enseignants et le Maître des Anges,

Tout comme le Manu se préoccupe de fournir le type et les


formes par lesquels la conscience peut évoluer et acquérir de
l'expérience, rendant l'existence possible dans son sens le plus
profond, de même l'Instructeur du Monde dirige cette conscience
immanente dans sa vie ou son aspect. esprit, essayant de le
dynamiser dans la forme, d'être jeté en temps voulu, et l'esprit libéré
retourne à son origine. Depuis qu'il a quitté la Terre, comme le dit la
Bible avec une relative exactitude (bien qu'avec de nombreuses
erreurs dans les détails), il est toujours resté avec les fils des
hommes. Il ne nous a jamais abandonnés, sauf en apparence, et
ceux qui connaissent le chemin peuvent le trouver en corps
physique dans l'Himalaya, travaillant en étroite collaboration avec
Ses deux grands Frères, le Manu et le Mahachohan. Chaque jour
donne sa bénédiction au monde, et Il reste chaque jour sous le
grand pin de Son jardin, au coucher du soleil, les mains levées,
bénissant ceux qui ont une aspiration vraie et fervente. Il connaît
tous les chercheurs, et bien qu'ils ne soient pas conscients de Lui, la
lumière qui en découle stimule leurs désirs, alimente l'étincelle de la
vie naissante et stimule l'aspirant jusqu'à l'aube du grand jour où il
fait face à Celui qui "en étant Élu «compris ésotériquement» attirera
tous les hommes à Lui, en tant qu'Initiateur des mystères sacrés.

L'œuvre du Seigneur de la civilisation, le Mahachohan.

Le Mahachohan dirige le troisième groupe. Son autorité sur le


même persiste pendant une période plus longue que celle de ses
deux frères, et il peut occuper sa charge pour diverses races
racines. C'est la totalité de l'aspect intelligence. Le Mahachohan
actuel n'est pas celui qui occupait à l'origine la place lorsque la
Hiérarchie a été établie à l'époque de la Lémurie, puis il a été
occupé par l'un des Kumaras ou Seigneurs de la Flamme qui s'est
incarné avec Sanat Kumara; et le Mahachohan prit sa place dans la
deuxième sous-race de la race racine atlante. Il avait atteint le statut
d'adepte dans la chaîne lunaire, et grâce à sa complémentation, un
grand nombre d'êtres humains avancés se sont incarnés au milieu
de la race racine atlante. L'affiliation karmique avec Lui était l'une
des causes prédisposantes qui rendaient cette éventualité possible.

Son travail est de favoriser et de renforcer la relation entre l'esprit


et la matière, la vie et la forme, moi et non moi, dont le résultat est
ce que nous appelons la civilisation. Il gère les forces de la nature et
est en grande partie la source d'énergie électrique, telle que nous la
connaissons. En tant que reflet du troisième aspect ou créateur,
l'énergie du Logos planétaire coule vers Lui depuis le centre de la
gorge, et c'est Lui qui, à bien des égards, rend le travail de Ses
frères possible. Leurs plans et leurs désirs lui sont présentés, et des
instructions sont transmises par lui à un grand nombre d'agents
déviants.

Ainsi nous avons la Volonté, l'Amour et l'Intelligence, représentés


dans ces trois Grands Seigneurs; nous avons le moi et le non-moi,
et leur relation synthétisée dans l'unité de la manifestation; nous
avons le gouvernement racial, la religion et la civilisation, constituant
un tout cohérent, et la manifestation physique, l'aspect de l'amour ou
du désir, et l'esprit du Logos planétaire, s'extériorisant dans
l'objectivité. Parmi ces trois personnalités, il y a la collaboration et
l'unité les plus intimes, et chaque mouvement, plan et événement
ont leur existence dans leur connaissance antérieure unie. Ils sont
en contact continu avec le Seigneur du Monde à Shamballa, et la
direction de toutes les choses repose entre leurs mains et celles des
Manu de la quatrième race racine. L'Instructeur du Monde prend sa
place, en relation avec les quatrième et cinquième races racines.

Chacun de ces guides départementaux dirige un certain nombre


de bureaux subsidiaires, et le département du Mahachohan est
divisé en cinq sections, englobant les quatre aspects mineurs du
gouvernement hiérarchique.
Sous les ordres du Manu, les dirigeants des différentes divisions
du monde travaillent, tels que Maître Jupiter, souverain de l'Inde, le
plus ancien de ceux qui travaillent maintenant pour l'humanité dans
le corps physique, et Maître Rakoczi, qui est le souverain de
l'Europe et de l'Amérique. Il faut se rappeler que bien que Maître R.,
par exemple, appartienne au septième rayon et soit soumis au
département d'énergie du Mahachohan, néanmoins dans le travail
hiérarchique, il peut et effectue temporairement le poste sous le
Manu. Ces dirigeants, bien qu'inconnus, tiennent entre leurs mains
les rênes du gouvernement des continents et des nations, guidant
ainsi, bien que d'une manière inconnue, leurs destinées, inspirant
les hommes d'État et les dirigeants; versez de l'énergie mentale
dans les groupes au pouvoir,

L'Instructeur du Monde préside à la destinée des grandes


religions, à travers un groupe de Maîtres et Initiés qui dirigent les
activités des différentes écoles de pensée. A titre d'illustration, le
Maître Jésus, inspirateur et directeur des Églises chrétiennes à
travers le monde, bien qu'il soit un adepte du sixième rayon dans le
département du Mahachohan, travaille actuellement sous le Christ
pour le bien du christianisme; d'autres Maîtres occupent des
positions similaires par rapport aux grandes croyances orientales et
aux diverses écoles de pensée en Occident:

Dans le département du Mahachohan, un grand nombre de


Maîtres, en cinq divisions, travaillent avec l'évolution dévique et
l'aspect intellectuel de l'homme, et correspondent aux quatre rayons
mineurs d'attribut,

1. le rayon d'harmonie ou de beauté,


2. le rayon de la science ou du savoir concret,
3. le rayon de la dévotion ou de l'idéalisme abstrait,
4. le rayon de la loi cérémonielle ou de la magie,

ainsi que les trois guides départementaux représentent les trois


grands axes de:
1. Volonté ou pouvoir.
2. Amour ou sagesse.
3. Intelligence active ou adaptabilité.

Les quatre rayons ou attributs de l'esprit, avec le troisième rayon


d'intelligence, sont synthétisés par le Mahachohan et constituent
l'ensemble du cinquième principe de l'esprit à manas.
CHAPITRE VI

LE LODGE DES MAÎTRES

Les divisions.

Nous avons partiellement considéré les positions les plus


élevées dans les rangs de la Hiérarchie de notre planète. Nous
allons maintenant traiter de ce que l'on pourrait appeler les deux
divisions dans lesquelles les membres restants sont répartis. Ils
forment, littéralement, deux Loges au sein d'un groupe plus large:

1. La Loge - composée d'initiés qui ont passé la cinquième


initiation et d'un groupe de dévas ou d'anges.

2. La Loge Bleue, composée d'initiés des troisième, quatrième


et cinquième initiations.

Plus bas que ceux-ci, il y a un grand groupe d'initiés des première et


deuxième initiations, puis des disciples de tous les grades. Les
disciples sont considérés comme affiliés à la loge, mais pas comme
membres de celle-ci. Viennent enfin ceux qui sont en probation et
attendent d'être affiliés, grâce à des efforts acharnés.

D'un autre point de vue, on peut considérer que les membres de


la Loge forment sept groupes, chacun représentant un type de
l'énergie planétaire septuple qui émane du Logos planétaire. La
triple division a été donnée au début, car dans l'évolution nous
avons toujours les trois majeures (qui se manifestent à travers les
trois départements), puis les sept qui apparaissent comme une triple
différenciation et un septénaire. Les étudiants doivent se rappeler
que tout ce qui est enseigné ici se réfère au travail de la Hiérarchie,
en relation avec le quatrième royaume humain, et en particulier les
Maîtres qui travaillent avec l'humanité. S'il s'agissait d'une évolution
devic, la classification et la division seraient totalement différentes.

En outre, certains aspects du travail hiérarchique affectent, par


exemple, le règne animal; Ce travail met en activité des êtres, des
ouvriers et des adeptes, totalement différents des serveurs du
quatrième royaume ou royaume humain. Par conséquent, vous
devez soigneusement vous rappeler que ces détails sont relatifs et
que le travail et le personnel de la Hiérarchie sont infiniment plus
grands et plus importants qu'ils ne peuvent apparaître lors d'une
lecture superficielle de ces pages. En vérité, c'est ce qui pourrait être
considéré comme Son œuvre principale, car en servant le royaume
humain, nous sommes concernés par la manifestation des trois
aspects de la divinité, mais les autres départements sont
interdépendants et l'œuvre progresse comme un tout synthétique.

Il y a soixante-trois ouvriers ou adeptes qui s'occupent de


l'évolution de la famille humaine, si l'on tient compte des trois grands
Seigneurs, pour former les neuf fois sept, nécessaires au travail.
Parmi ceux-ci, quarante-neuf travaillent de manière exotérique, si
cela peut être ainsi exprimé, et quatorze traitent de manière plus
ésotérique de manifestation subjective. Très peu de Leurs noms sont
connus du public et, dans de nombreux cas, il serait imprudent de
révéler qui ils sont, où ils vivent et quelle est leur sphère d’activité
particulière. Une petite minorité, en raison du karma du groupe et de
la volonté de se sacrifier, est connue du public au cours des cent
dernières années, et en ce qui les concerne, certaines informations
peuvent être données. Aujourd'hui, de nombreuses personnes,
quelle que soit leur école de pensée, sont conscients de leur
existence et de la reconnaissance que ceux qu'ils connaissent
personnellement travaillent dans un grand schéma d'effort unifié,
peuvent encourager ces vrais connaisseurs et témoigner de leurs
connaissances et ainsi établir, au-delà de toute controverse, la
réalité de leur travail . Certaines écoles d'occultisme et d'orientation
théosophique ont prétendu être les seuls dépositaires de leurs
enseignements et la seule extériorisation de leurs efforts, limitant par
conséquent ce qu'ils font et formulant des prémisses que le temps et
les circonstances ne corroboreront pas. Ils travaillent certainement à
travers de tels groupes de penseurs et mettent la plus grande partie
de leur force dans le travail de telles organisations; pourtant ils ont
ses disciples et ses dépendants partout, travaillant à travers de
nombreux groupes et aspects de l'enseignement. Partout dans le
monde, les disciples de ces Maîtres se sont incarnés à cette époque
dans le seul but de participer aux activités, aux tâches et à la
diffusion de la vérité des différentes Églises, sciences et
philosophies, produisant ainsi, au sein même de l'organisation, un
expansion, extension et désintégration nécessaire, ce qui serait
autrement impossible. Il serait commode pour chaque étudiant en
ésotérisme de connaître ces faits et de cultiver la capacité de
reconnaître la vibration hiérarchique, telle qu'elle se manifeste à
travers les disciples, dans les endroits et les groupes les plus
improbables. une expansion, une extension et une désintégration
nécessaires, qui seraient autrement impossibles. Il serait commode
pour chaque étudiant en ésotérisme de connaître ces faits et de
cultiver la capacité de reconnaître la vibration hiérarchique, telle
qu'elle se manifeste à travers les disciples, dans les endroits et les
groupes les plus improbables. une expansion, une extension et une
désintégration nécessaires, qui seraient autrement impossibles. Il
serait commode pour chaque étudiant en ésotérisme de connaître
ces faits et de cultiver la capacité de reconnaître la vibration
hiérarchique, telle qu'elle se manifeste à travers les disciples, dans
les endroits et les groupes les plus improbables.

En ce qui concerne le travail des Maîtres à travers leurs


disciples, un point doit être expliqué, c'est que les diverses écoles de
pensée, nourries par l'énergie de la Loge, sont fondées dans chaque
cas par un ou plusieurs disciples, et sur Eux, et non le Maître,
portent la responsabilité des résultats et du karma qui en résulte. La
procédure est plus ou moins la suivante: Le Maître révèle au disciple
l'objectif qu'il se propose d'atteindre dans un court cycle immédiat et
suggère la commodité de tel ou tel développement. Le travail du
disciple est de trouver la meilleure méthode pour obtenir les résultats
souhaités et de formuler des plans permettant d'atteindre un certain
succès. Ensuite, vous démarrez vos projets, fondez votre entreprise
ou organisation et diffusez l'enseignement nécessaire. Il lui incombe
de choisir les collaborateurs appropriés, de transmettre le travail aux
plus qualifiés et de présenter correctement l'enseignement. Tout ce
que le Maître fait, c'est observer l'effort avec intérêt et sympathie;
pendant ce temps, le disciple maintient son haut idéal initial et
continue son chemin avec un pur altruisme.

Le Maître n'est pas coupable si le disciple fait preuve d'un


manque de discernement dans le choix des collaborateurs ou
montre une incapacité à représenter la vérité. Si vous faites bien et
que le travail progresse, comme il est souhaitable, le Maître
continuera à donner sa bénédiction sur l'effort. S'il échoue et que
ses successeurs s'écartent de l'impulsion originale, répandant ainsi
toutes sortes d'erreurs, le Maître omettra cette bénédiction avec
amour et sympathie, retiendra son énergie et cessera de stimuler ce
qui est préférable de disparaître. Les formes vont et viennent et
l'intérêt du Maître et sa bénédiction couleront à travers un canal ou
un autre; le travail peut se poursuivre par tous les moyens, mais la
force vitale persistera toujours, détruisant la forme là où elle est
inappropriée ou l'utilisant lorsqu'elle répond au besoin immédiat.

Quelques maîtres et leur travail.

Dans le premier grand groupe dont le Manu est le Guide, il y a


deux Maîtres, Maître Jupiter et Maître Morya. Tous deux ont
transcendé la cinquième Initiation et Maître Jupiter, qui est
également Régent de l'Inde, est considéré comme le plus ancien par
toute la Loge des Maîtres. Il vit dans les collines de Nilgherry, dans
le sud de l'Inde, et est l'un des Maîtres qui n'acceptent généralement
pas de disciples, car ils ne comprennent que des initiés d'un degré
supérieur et un bon nombre de Maîtres. Dans ses mains sont les
rênes du gouvernement de l'Inde, y compris une grande partie de la
frontière nord, et sur lui tombe la tâche ardue de finalement guider
ce pays, hors du chaos et des troubles actuels et ses divers peuples
fusionnent en un seul. synthèse finale. Maître Morya, l'un des
adeptes de l'Est les plus connus, Il rassemble parmi ses disciples un
grand nombre d'Européens et d'Américains; C'est un prince Rajput,
qui pendant de nombreuses décennies a occupé une position de
premier plan dans les affaires de l'Inde.

Il travaille en étroite collaboration avec le Manu et sera


finalement le Manu de la sixième race racine. Il vit, comme son frère
KH, à Shigatsé, dans l'Himalaya, et est une figure bien connue des
habitants de ce village éloigné. C'est un homme grand avec une
présence imposante, avec des cheveux et une barbe noirs et des
yeux sombres, et Son apparence pourrait être considérée comme
sévère, sans l'expression de Ses yeux. Lui et son frère, Maître KH,
travaillent presque comme une unité, et ce depuis des siècles et le
feront à l'avenir, car Maître KH est prêt à occuper le poste
d'Instructeur du Monde, lorsque le titulaire actuel le quittera. pour
faire un travail plus élevé, et la sixième race racine verra le jour. Les
maisons qu'ils habitent sont proches les unes des autres et
travaillent la plupart du temps en étroite association. Comme Maître
M. appartient au premier rayon, celui de Volonté et de Pouvoir, Son
travail est en grande partie de réaliser les plans du Manu actuel. Il
agit comme un inspirateur des hommes d'État du monde; il gère, à
travers le Mahachohan, les forces qui produiront les conditions
nécessaires au progrès de l'évolution raciale. Sur le plan physique,
les grands exécutifs nationaux avec des idéaux internationaux et
une large vision sont influencés par Lui, et avec Lui coopèrent
certains grands devas sur le plan mental; trois grands groupes
d'anges travaillent également avec Lui sur les plans mentaux, en
union avec des dévas inférieurs qui dynamisent les formes-pensées
et, pour le bien de toute l'humanité, maintiennent vivantes les
formes-pensées des Guides de la race. à travers le Mahachohan,
les forces qui produiront les conditions nécessaires au progrès de
l'évolution raciale. Sur le plan physique, les grands exécutifs
nationaux avec des idéaux internationaux et une large vision sont
influencés par Lui, et avec Lui coopèrent certains grands devas sur
le plan mental; trois grands groupes d'anges travaillent également
avec Lui sur les plans mentaux, en union avec des dévas inférieurs
qui dynamisent les formes-pensées et, pour le bien de toute
l'humanité, maintiennent vivantes les formes-pensées des Guides de
la race. à travers le Mahachohan, les forces qui produiront les
conditions nécessaires au progrès de l'évolution raciale. Sur le plan
physique, les grands exécutifs nationaux avec des idéaux
internationaux et une large vision sont influencés par Lui, et avec Lui
coopèrent certains grands devas sur le plan mental; trois grands
groupes d'anges travaillent également avec Lui sur les plans
mentaux, en union avec des dévas inférieurs qui dynamisent les
formes-pensées et, pour le bien de toute l'humanité, maintiennent
vivantes les formes-pensées des Guides de la race.

Maître M, a un grand groupe de disciples sous son instruction,


travaille avec de nombreuses organisations ésotériques et aussi à
travers les politiciens et les hommes d'État du monde.

Le maître Koot Humi, bien connu en Occident, a de nombreux


disciples partout, il est originaire du Cachemire et sa famille est
originaire d'Inde. Il est également un initié de haut niveau et
appartient au deuxième rayon de l'amour-sagesse. Il est d'une
noble présence et d'une grande stature, bien qu'un peu moins
corpulent que Maître M.; Avec un teint blanc, des cheveux et une
barbe brun doré, et des yeux d'un merveilleux bleu profond, l'amour
et la sagesse semblent les traverser à travers les âges. Il a une
grande expérience et une vaste culture; Il a fait ses études dans
l'une des universités britanniques et parle bien l'anglais. Il lit
beaucoup, et les livres de toutes les littératures dans diverses
langues viennent à son étude dans l'Himalaya. Il traite
principalement de la vitalisation de certaines grandes tendances
philosophiques et s'intéresse à certaines organisations
philanthropiques. Elle correspond, dans une large mesure, au
travail de stimulation de la manifestation de l'amour, latent dans le
cœur de tous les hommes, et d'éveil dans la conscience de la race
la perception du grand fait fondamental de la fraternité.
Actuellement, Maître M., Maître KH et Maître Jésus sont
intimement intéressés par le travail d'unification, dans la mesure du
possible, de la pensée orientale et occidentale, afin que les grandes
religions orientales, avec le dernier développement atteint par le La
croyance chrétienne, dans toutes ses ramifications, peut bénéficier
les uns des autres. On s'attend à ce que la grande Église universelle
naisse de cette manière.

Le Maître Jésus, le point focal de l'énergie qui circule à travers


les différentes églises chrétiennes, occupe actuellement un corps
syrien et vit quelque part en Terre Sainte. Il voyage beaucoup et
passe de longues périodes dans diverses régions d'Europe. Il
travaille plus spécialement avec les masses qu'avec les individus,
bien qu'il ait rassemblé autour de lui un grand groupe de disciples. Il
appartient au sixième rayon de la dévotion ou de l'idéalisme abstrait,
et ses disciples sont fréquemment caractérisés par ce fanatisme et
cette dévotion qui se manifestèrent dans les martyrs des premiers
temps chrétiens. Il a une apparence martiale, exige de la discipline,
est un homme de volonté et de domination de fer. Grand et mince,
avec un visage long et fin, des cheveux noirs, un teint pâle et des
yeux bleus perçants. Votre travail actuel est de grande
responsabilité, car il lui fut confié la tâche d'orienter la pensée
occidentale, de la faire sortir de son état actuel de malaise et dans
les eaux paisibles de la certitude et de la connaissance, préparant
ainsi l'avènement, en Europe et en Amérique, de l'Instructeur du
Monde. Il est bien connu dans l'histoire biblique, apparaissant
d'abord comme Joshua, le fils de Nun; puis il apparaît à nouveau au
temps d'Esdras, comme Jeshua, recevant la troisième initiation, qui
dans le livre de Zacharie est relatée comme celle de Josué, et dans
l'Évangile il est connu pour deux grands sacrifices, celui dans lequel
il a donné son corps afin que le Christ l'utilisera, et celle du grand
renoncement, caractéristique de la quatrième initiation. En tant
qu'Apollonius de Tiana, il reçut la cinquième initiation et devint un
maître de la sagesse. Depuis, il est resté et a agi dans l'Église
chrétienne, favoriser le germe d'une vraie vie spirituelle parmi les
membres des sectes et des divisions, et neutraliser autant que
possible les erreurs et les malentendus des ecclésiastiques et des
théologiens. Il est clairement le grand chef, le général et le sage
exécutif, et dans les affaires des églises, il coopère étroitement avec
le Christ, lui épargnant beaucoup de travail et agissant comme son
intermédiaire, lorsque cela est possible. Personne ne connaît les
problèmes de l'Occident aussi profondément que Lui; Personne n'est
aussi intimement en contact avec ceux qui représentent le mieux les
enseignements chrétiens, et personne ne connaît si bien la
nécessité du temps présent. Certains prélats éminents des églises
anglicane et catholique sont ses agents. et neutraliser autant que
possible les erreurs et les erreurs des ecclésiastiques et des
théologiens. Il est clairement le grand chef, le général et le sage
exécutif, et dans les affaires des églises, il coopère étroitement avec
le Christ, lui épargnant beaucoup de travail et agissant comme son
intermédiaire, lorsque cela est possible. Personne ne connaît les
problèmes de l'Occident aussi profondément que Lui; Personne n'est
aussi intimement en contact avec ceux qui représentent le mieux les
enseignements chrétiens, et personne ne connaît si bien la
nécessité du temps présent. Certains prélats éminents des églises
anglicane et catholique sont ses agents. et neutraliser autant que
possible les erreurs et les erreurs des ecclésiastiques et des
théologiens. Il est clairement le grand chef, le général et le sage
exécutif, et dans les affaires des églises, il coopère étroitement avec
le Christ, lui épargnant beaucoup de travail et agissant comme son
intermédiaire, lorsque cela est possible. Personne ne connaît les
problèmes de l'Occident aussi profondément que Lui; Personne n'est
aussi intimement en contact avec ceux qui représentent le mieux les
enseignements chrétiens, et personne ne connaît si bien la
nécessité du temps présent. Certains prélats éminents des églises
anglicane et catholique sont ses agents. Personne ne connaît les
problèmes de l'Occident aussi profondément que Lui; Personne n'est
aussi intimement en contact avec ceux qui représentent le mieux les
enseignements chrétiens, et personne ne connaît si bien la
nécessité du temps présent. Certains prélats éminents des églises
anglicane et catholique sont ses agents. Personne ne connaît les
problèmes de l'Occident aussi profondément que Lui; Personne n'est
aussi intimement en contact avec ceux qui représentent le mieux les
enseignements chrétiens, et personne ne connaît si bien la
nécessité du temps présent. Certains prélats éminents des églises
anglicane et catholique sont ses agents.

Maître Djwal Khul ou Maître DK, comme on l'appelle


fréquemment, est un autre adepte du second rayon de la Sagesse
d'Amour, le dernier des adeptes qui a passé l'initiation, puisqu'il a
reçu la cinquième initiation en 1875; il conserve le même corps
d'alors; La plupart des Maîtres l'ont reçue dans des corps
précédents, son corps d'origine tibétaine n'est pas jeune. Il est dédié
au Maître KH et vit dans une petite maison près de ce Maître. En
raison de sa volonté de servir et de faire tout ce qui est nécessaire, il
a été appelé «le messager des maîtres». Il est très cultivé et a plus
de connaissances sur les rayons et les Hiérarchies planétaires du
système solaire que tout autre Maître. Il travaille avec ceux qui se
consacrent à la guérison, et coopère dans les grands laboratoires du
monde d'une manière inconnue et invisible, avec les chercheurs de
vérité, avec tous ceux qui essaient définitivement de guérir et de
soulager le monde et avec les grands mouvements philanthropiques
mondiaux, comme la Croix-Rouge. Il prend soin des disciples des
différents Maîtres, qui peuvent profiter de son instruction, et au cours
des dix dernières années, il a largement allégé le travail
d'enseignement des Maîtres M. et KH, prenant le relais, pendant un
certain temps, à sa charge. certains de ses aspirants et disciples. Il
travaille également beaucoup avec certains groupes de dévas de
l'éther, qui guérissent les dévas et collaborent ainsi avec lui dans le
travail de remédiation à certains maux physiques de l'humanité. Il a
dicté une grande partie de l'œuvre monumentale The Secret
Doctrine et a montré à HP Blavatsky de nombreuses illustrations et
données qui apparaissent dans ce livre.

Maître Rakoczi est particulièrement concerné par le


développement futur des affaires raciales en Europe et par le
développement mental en Amérique et en Australie. Il est hongrois,
a élu domicile dans les Carpates, ayant été à un moment donné une
personnalité bien connue de la cour hongroise. Des références
peuvent être trouvées dans des livres d'histoire anciens, il était
particulièrement connu sous le nom de comte de Saint-Germain,
auparavant sous le nom de Roger Bacon et plus tard sous le nom de
Francis Bacon. Il est intéressant de noter que, alors que Maître R.
reprend les affaires de l'Europe, sur les plans intérieurs, le nom de
Francis Bacon devient plus public dans la controverse Bacon-
Shakespeare. Il est plutôt court et mince, avec une barbe noire
pointue et des cheveux noirs raides. Il n'accepte pas autant de
disciples que les Maîtres l'ont déjà mentionné. Il dirige actuellement
la plupart des disciples du troisième rayon en Occident, avec Maître
Hilarion. il appartient au septième rayon de l'ordre magique ou
cérémonial, et agit principalement par le biais de rituels et de
cérémonies ésotériques; il a un intérêt vital dans les effets jusqu'ici
méconnus du franc-maçon cérémoniel, celui des diverses fraternités
et celui de toutes les églises. Dans la loge, il est généralement
appelé «le comte» et en Amérique et en Europe, il agit pratiquement
comme directeur général, en exécutant les plans du conseil exécutif
de la loge. Certains Maîtres forment un groupe interne autour des
trois Grands Seigneurs, et ils se réunissent en conseil très
fréquemment. et cela fonctionne principalement par le biais de rituels
et de cérémonies ésotériques; il a un intérêt vital dans les effets
jusqu'ici méconnus du franc-maçon cérémoniel, celui des diverses
fraternités et celui de toutes les églises. Dans la loge, il est
généralement appelé «le comte» et en Amérique et en Europe, il agit
pratiquement comme directeur général, en exécutant les plans du
conseil exécutif de la loge. Certains Maîtres forment un groupe
interne autour des trois Grands Seigneurs, et ils se réunissent en
conseil très fréquemment. et cela fonctionne principalement par le
biais de rituels et de cérémonies ésotériques; il a un intérêt vital
dans les effets jusqu'ici méconnus du franc-maçon cérémoniel, celui
des diverses fraternités et celui de toutes les églises. Dans la loge, il
est généralement appelé «le comte» et en Amérique et en Europe, il
agit pratiquement comme directeur général, en exécutant les plans
du conseil exécutif de la loge. Certains Maîtres forment un groupe
interne autour des trois Grands Seigneurs, et ils se réunissent en
conseil très fréquemment. en exécutant les plans du Conseil
Exécutif de la Loge. Certains Maîtres forment un groupe interne
autour des trois Grands Seigneurs, et ils se réunissent en conseil
très fréquemment. en exécutant les plans du Conseil Exécutif de la
Loge. Certains Maîtres forment un groupe interne autour des trois
Grands Seigneurs, et ils se réunissent en conseil très fréquemment.
Maître Hilarion appartient au cinquième rayon de la
connaissanceau béton ou à la science, et dans une incarnation
précédente était Paul de Tarse. Il a un corps crétois, mais passe une
grande partie de son temps en Egypte. Il a donné au monde le traité
occulte appelé Lumière sur le Chemin et Son travail est
particulièrement intéressant, pour le grand public, dans la crise
actuelle, car il travaille avec ceux qui développent l'intuition, et
contrôle et transmute les grands mouvements qui tendent à lever le
voile de invisible. Son énergie stimule les groupes d'enquêteurs
psychiques à travers ses disciples, et c'est lui qui a initié, à travers
plusieurs de ses disciples, le mouvement spirite. Il garde tous les
médiums d'un ordre supérieur sous observation, et les aide à
développer leurs pouvoirs pour le bien du groupe; travaille avec
quelques dévas dans le plan astral, pour s'ouvrir aux chercheurs de
vérité,

On ne peut pas dire grand-chose des deux maîtres anglais. Ils


n'acceptent pas de disciples au sens où le font les maîtres KH et M.
L'un réside en Grande-Bretagne, est en charge de la direction ultime
de la race anglo-saxonne et travaille sur des plans de
développement et d'évolution futurs. Il est derrière le mouvement
ouvrier dans le monde, le transmutant et le dirigeant, et la marée
montante actuelle de la démocratie. De l'agitation démocratique, et
du chaos et de la confusion actuels, émergera la future condition
mondiale, qui aura pour principale coopération et non concurrence;
distribution, pas centralisation.

Nous mentionnerons ici brièvement le Maître Serapis, souvent


appelé l'Egyptien. Il appartient au quatrième rayon, et de lui les
grands mouvements artistiques du monde, l'évolution de la musique,
de la peinture et du théâtre, reçoivent une impulsion énergique.
Actuellement, il consacre la majeure partie de son temps et de son
attention au travail de l'évolution dévique ou angélique, jusqu'à ce
que, grâce à son aide, il soit possible de faire la grande révélation
dans le monde de la musique et de la peinture, dans un avenir
immédiat. Il n'est pas possible d'ajouter quoi que ce soit d'autre à
son sujet ou de révéler son lieu de résidence.

Master P. travaille sous la direction de Master R. en Amérique du


Nord; elle avait beaucoup à faire ésotériquement avec les
différentes sciences mentales, telles que la Science Chrétienne et
la Nouvelle Pensée, toutes deux constituant un effort de la Loge
dans un effort pour enseigner aux hommes la réalité de l'invisible
et le pouvoir créateur de l'esprit. Son corps est irlandais; il
appartient au quatrième rayon et le lieu de sa résidence ne peut
être révélé. Il a repris une grande partie du travail de Maître
Serapis lorsqu'il s'est occupé de l'évolution du devic.

Le travail actuel.

Certains faits qui se réfèrent auxdits Maîtres et à leurs travaux


présents et futurs seront traités ici. Premièrement, le travail de
formation de ses aspirants et disciples à être utiles dans deux
grands événements: l'un, la venue de l'Instructeur du Monde au
milieu ou à la fin de ce siècle, et un autre, la fondation de la nouvelle
sixième sous-race avec la reconstruction des conditions mondiales
actuelles. Parce que la nôtre est la cinquième sous-race de la
cinquième race racine, la pression du travail sur les cinq rayons de
l'esprit, contrôlés par le Mahachohan, est très grande. Puisque les
Maîtres portent une très lourde charge, une grande partie de leur
travail d'enseignement des disciples a été déléguée à des initiés et à
des disciples avancés, et à certains des Maîtres des premier et
deuxième rayons,

Deuxièmement, le monde à grande échelle doit être préparé à la


venue du Maître mondial, et les étapes nécessaires doivent être
prises avant que beaucoup d'Eux se manifestent parmi les hommes,
et ils le feront à la fin de ce siècle. Un groupe spécial est déjà en
cours de formation pour préparer expressément ce travail. Maître M.,
Maître KH et Maître Jésus seront particulièrement concernés par ce
mouvement vers la fin de ce siècle. D'autres Maîtres participeront
également, mais les trois mentionnés ci-dessus sont ceux dont les
noms et les titres devraient autant que possible se familiariser.

Deux autres Maîtres sont particulièrement liés au septième


rayon ou rayon cérémoniel, et Leur tâche particulière est de
superviser le développement de certaines activités, dans les quinze
prochaines années, sous la direction de Maître R. Il peut être
définitivement assuré qu'avant la venue du Christ il fera le
nécessaire pour qu'un Maître ou un initié ayant reçu la troisième
initiation soit à la tête des grandes organisations. Les enseignants et
les initiés seront en charge de certains grands groupes occultes de
francs-maçons du monde et de divers secteurs de l'Église dans de
nombreuses grandes nations. Ce travail des Maîtres est déjà en
cours et tous leurs efforts tendent à aboutir. Partout Ils rassemblent
ceux qui d'une manière ou d'une autre manifestent la tendance à
répondre à des vibrations élevées, essayer de les forcer et de s'y
adapter, afin d'être utile au moment de la venue du Christ. Grand est
le jour de l'opportunité où ce moment arrivera, car grâce à l'énorme
force vibratoire, qui pèsera alors sur les fils des hommes, qui font
maintenant le travail nécessaire, ils pourront faire un grand pas en
avant et franchir le portail du Initiation.
CHAPITRE VII

LE CHEMIN DU TEST

Préparation à l'initiation.

Le chemin de la probation précède le chemin de l'initiation ou de


la sainteté, et marque cette étape de la vie de l'homme où il prend
définitivement le parti des forces de l'évolution, travaillant en même
temps à construire son propre caractère. DansEnsuite, vous vous
contrôlez, cultivez les qualités qui vous manquent et vous vous
efforcez de contrôler votre personnalité. Il construit son corps causal
avec un but délibéré, comblant toutes les lacunes qui peuvent
exister et essayant d'en faire un réceptacle approprié pour le
principe du Christ. L'analogie entre la période prénatale de l'être
humain et le développement de l'esprit intérieur est extrêmement
intéressante, et pourrait être considérée comme:

une. Le moment de la
conception, qui correspond à celui de l'individualisation.
deux. La gestation de neuf
mois, qui correspond à la roue de la vie.
3. La première initiation, qui correspond à l'heure de na-
fondation.

Le chemin de la probation correspond à la dernière période de


gestation, à la formation de l'enfant Christ dans le cœur. Lors de la
première initiation, l'enfant commence le pèlerinage sur le chemin,
qui représente simplement le passage d'un niveau à l'autre. Une
structure est établie pour une vie juste, une bonne pensée et une
bonne conduite. Cela s'appelle le caractère, et il doit maintenant être
vivifié et vécu intérieurement. Thackeray a très bien décrit ce
processus de construction dans les mots fréquemment cités:
"Semez une idée et vous récolterez une action; semez une action
et vous récolterez une habitude; semez une habitude et vous
récolterez du caractère; semez du caractère et vous récolterez le
destin."

Le destin immortel de chacun et de chacun est d'atteindre la


conscience du soi supérieur et, par conséquent, celle de l'Esprit
Divin. Lorsque la forme est préparée et que le temple de Salomon a
été construit dans la carrière de la vie personnelle, alors la vie du
Christ pénètre et la gloire du Seigneur est projetée dans son temple.
La forme devient vibrante. C'est là que réside la différence entre la
théorie et faire de cette théorie une partie de soi. Nous pouvons
avoir une image ou une image parfaite, mais elle manque de vie; la
vie peut être modelée selon le divin, dans la mesure du possible;
C'est peut-être une excellente copie, mais il lui manque le principe
intérieur du Christ. Le germe a été là, mais léthargique: Ensuite, il
est soutenu et amené à la vie, et ainsi la première initiation est
réalisée.

En empruntant le chemin de la probation, l'homme apprend


principalement à se connaître lui-même, à constater ses faiblesses
et à les corriger. Au début, il apprend à travailler comme assistant
invisible, se soutenant généralement pendant plusieurs vies dans ce
type de travail. Plus tard, au fur et à mesure qu'il progresse, il se voit
confier un travail plus sélect, enseigné les rudiments de la Sagesse
Divine et entre dans les dernières notes de la salle d'apprentissage.
Il est connu d'un Maître et est sous la garde, pour son enseignement
définitif, d'un des disciples de ce Maître, ou d'un initié s'il a de
grandes capacités.

Les initiés du premier et du second degré instruisent les disciples


acceptés et ceux qui sont en probation, le faisant partout dans le
monde entre dix heures du soir et cinq heures du matin, réalisant
ainsi la continuité complète de l'enseignement. Ils se réunissent
dans la classe d'apprentissage, et la méthode est similaire à celle
des grandes universités, des classes à certains moments, des
travaux expérimentaux, des examens, et une ascension et une
progression graduelles au fur et à mesure que les examens sont
passés. Un certain nombre d'ego en stage probatoire sont dans un
secteur analogue aux lycées, et d'autres sont entrés à l'université.
La graduation est obtenue lorsque l'initiation est reçue et que l'initié
entre dans la salle de la sagesse.

Les ego avancés et spirituels, qui ne sont pas sur le chemin de la


probation, reçoivent des instructions des disciples et, pour leur bien,
les initiés enseignent parfois de longues classes. Leur travail est
plus rudimentaire, bien que caché du point de vue du monde, et ils
apprennent à être des aides invisibles, mais sont supervisés. Ceux-
ci sont généralement tirés parmi les égos avancés. Ceux qui sont
sur la voie probatoire, les plus avancés et ceux qui sont proches de
l'initiation, collaborent souvent à ce que l'on pourrait appeler le travail
départemental, et forment un groupe d'auxiliaires pour les membres
de la Hiérarchie.

Méthodes d'enseignement.

Trois départements d'enseignement sont en charge de trois


secteurs du développement humain.

Premièrement: vous recevez des instructions, tendant à


discipliner votre vie, à construire votre caractère et à développer le
microcosme le long des lignes cosmiques. L'homme apprend le sens
de lui-même; il devient connu comme une unité complexe et
complète, une réplique miniature du monde extérieur. En
connaissant les lois de votre propre être, vous apprenez à
comprendre le soi et à connaître les lois fondamentales du système.

Deuxièmement: il reçoit des instructions concernant le


macrocosme et son héritage intellectuel sur la performance du
cosmos est élargi. Des informations sur les royaumes de la nature
lui sont enseignées, lui apprenant les lois de ces royaumes et
expliquant le fonctionnement de ces lois dans tous les royaumes et
plans. Il acquiert une profonde richesse de connaissances générales
et, lorsqu'il atteint sa propre périphérie, il est reçu par ceux qui le
conduiront à la connaissance encyclopédique. Lorsque vous avez
atteint l'objectif, vous ne savez peut-être pas tout ce que vous devez
savoir sur les trois mondes, mais vous avez à votre disposition les
moyens de connaître quelles sont les sources de connaissances et
les réserves d'informations. Un Master peut à tout moment obtenir
des informations sur n'importe quel sujet, sans la moindre difficulté.

Troisièmement: vous recevez des instructions sur ce que l'on


pourrait appeler la synthèse. L'information n'est possible que si
l'intuition est coordonnée. C'est en fait la compréhension occulte de
la loi de la gravité ou de l'attraction (loi fondamentale du deuxième
système solaire), avec tous ses corollaires. Le disciple apprend la
signification de la cohésion cachée et celle de l'unité interne, qui
maintient le système comme une unité homogène. Habituellement,
la plupart de ces instructions sont données après la troisième
initiation, bien qu'elles aient déjà été commencées au début de la
formation.

Enseignants et disciples.

Les disciples et les ego avancés sur le chemin probatoire sont


instruits à ce moment particulier, pour deux raisons principales:
1. Pour tester vos aptitudes dans le métier spécial du futur; ce
travail n'est connu que des Guides de la race. Leur capacité
à vivre en communauté est mise à l'épreuve, en vue de
sélectionner ceux qui sont aptes à entrer dans la colonie de
la sixième sous-race. Ils sont testés sur divers aspects du
travail, dont beaucoup sont désormais incompréhensibles
pour nous, et avec le temps, ils deviendront des méthodes
de développement courantes. Les enseignants testent
également ceux dont l'intuition a atteint un stade de
développement qui indique le début de la coordination du
véhicule bouddhique ou, plus précisément, lorsqu'ils ont
atteint le stade où ils peuvent être perçus, dans l'aura de
l'ego, les molécules du septième sous-plan du plan
bouddhique. Lorsque cela se produit, les Maîtres peuvent
continuer en toute confiance leur travail d'instruction,

2. Un groupe spécial d'individus qui se sont incarnés dans


cette période critique de l'histoire du monde sont
actuellement en cours de formation. Ils l'ont tous fait en
même temps et partout dans le monde, pour effectuer le
travail de relier les deux plans, le physique et l'astral, à
travers l'éthérique.

La phrase ci-dessus mérite une considération sérieuse, car elle


englobe le travail que certains individus de la nouvelle génération
sont venus faire. Lier les deux plans nécessite des personnes
polarisées dans leur corps mental (ou bien développées et
équilibrées), donc elles peuvent travailler en toute sécurité et
intelligemment sur ce type de tâche. Ceci, tout d'abord, nécessite
des personnes dans les véhicules desquelles se trouve une certaine
proportion de matière du sous-plan atomique, de sorte que la
communication directe entre le supérieur et l'inférieur puisse être
effectuée, au moyen de la section atomique du corps causal. Ce
n'est pas facile à expliquer clairement, mais une étude du
diagramme dans l'étude d'Annie Besant sur la conscience peut aider
à éclaircir certains points difficiles.

Alors que nous méditons sur la question des Maîtres et de leurs


disciples, nous devons le faire. reconnaissez deux choses:
premièrement, que rien n'est perdu dans la Hiérarchie lorsque la loi
de l'économie n'est pas acceptée. Toute consommation de force par
un enseignant ou un instructeur est soumise à une sage prévoyance
et à un discernement. Tout comme nous n'utilisons pas de
professeurs d'université pour enseigner aux débutants, les maîtres
ne travaillent pas non plus individuellement avec des hommes s'ils
n'ont pas atteint un certain stade d'évolution et ne sont pas prêts à
profiter de l'enseignement.

Deuxièmement, il faut se rappeler que chacun de nous est


reconnu par l'éclat de sa lumière. C'est un fait caché. Plus la matière
est subtile dans notre corps, plus la lumière intérieure brillera. La
lumière est une vibration, et par l'intensité de la vibration, l'aptitude
de chacun est mesurée. Rien ne peut donc entraver le progrès de
l'homme, pourvu qu'il essaie de purifier ses véhicules. Au fur et à
mesure que le processus de raffinement se poursuit, la lumière
intérieure brillera avec toujours plus de clarté, jusqu'à ce que lorsque
la grande matière atomique prédomine, ce sera la gloire de l'homme
intérieur. Par conséquent, nous sommes tous classés en fonction de
l'intensité de la lumière, du degré de vibration, de la pureté du ton et
de la clarté de la couleur. Par conséquent, qui sera notre instructeur
dépend de notre diplôme. Le secret réside dans la similitude des
vibrations. On dit souvent que lorsque la demande est suffisamment
forte, l'instructeur apparaît. Lorsque nous construisons avec la
vibration appropriée et que nous nous accordons avec la bonne clé,
rien ne peut nous empêcher de découvrir le Maître.

Les groupes d'ego sont formés selon:

1. son faisceau,

2. votre soulignement,

3. son degré de vibration.

Ils sont également regroupés pour la classification,

1. dans l'égo, selon le rayon égoïque,

2. dans les personnalités, selon le soulignement qui régit la


personnalité.
Tous sont diplômés et classés. Les Maîtres ont leurs archives,
où, au moyen d'un système de classification incompréhensible pour
nous en raison de son ampleur et de sa complication nécessaire,
sont conservées les cartes qui sont aux soins des Chohan de
chaque rayon, puisque chaque rayon a sa propre collection. Ces
jetons divisés en sections (ils se réfèrent aux égos incarnés,
désincarnés et perfectionnés) sont à leur tour sous la garde de
gardiens subalternes. Les seigneurs Lipikas, avec leurs nombreux
groupes d'auxiliaires, les utilisent plus fréquemment. Beaucoup
d'ego désincarnés en attente de s'incarner, ou qui viennent de quitter
la terre, sacrifient leur temps au ciel pour aider dans cette œuvre.
Ces fichiers se trouvent, pour la plupart, aux niveaux inférieurs du
plan mental et aux niveaux supérieurs de l'astral,

Les initiés reçoivent des instructions directes des Maîtres ou de


certains des grands dévas ou anges. Ces enseignements sont
généralement dispensés la nuit, en petites classes ou, si l'occasion
le justifie, individuellement dans l'étude privée du Master. Ce qui
précède s'applique aux initiés incarnés ou à ceux des plans
intérieurs. S'ils sont aux niveaux causaux, ils reçoivent des
instructions, à tout moment jugé opportun, directement du Maître à
l'ego.

Les disciples incarnés sont instruits en groupes, dans l'ashram


du Maître, ou en cours, pendant la nuit. En dehors de ces réunions
régulières, et afin de recevoir un enseignement direct pour une
raison particulière, le Maître peut appeler un disciple à Son étude
pour un entretien privé, ou lorsqu'il veut voir un disciple pour
encourager, empêcher ou décider si son initiation il convient. La plus
grande partie de la tutelle d'un disciple est entre les mains d'un initié
ou d'un disciple avancé, qui veille sur son jeune frère et est
responsable, devant le Maître, de ses progrès, en l'informant
régulièrement. Karma est, en grande partie, l'arbitre de cette
relation.
Précisément aujourd'hui, et en raison du grand besoin mondial,
une méthode légèrement différente est utilisée. Certains Maîtres qui
jusqu'à présent n'admettaient pas de disciples, instruisent
intensément certains d'entre eux. Le travail des Maîtres qui
acceptent les disciples est si grand qu'ils ont été délégués à d'autres
étudiants plus prometteurs, les réunissant en petits groupes pendant
une courte période. L'expérience consiste à intensifier
l'enseignement et à soumettre les disciples, et non les initiés, à la
vibration fréquente et forte d'un Maître. Il y a un risque, mais si
l'expérience fonctionne, elle contribuera grandement à aider la race.
CHAPITRE VIII

DISCIPLESHIP

Description d'un disciple.

Le disciple est celui qui, avant tout, s'engage à faire trois choses:

Servez l'humanité.

Collaborez au plan des Grands Êtres, tel que vous le voyez, et


de la meilleure façon possible.

Développez les pouvoirs de l'ego, étendez votre conscience


jusqu'à ce que vous puissiez agir dans le corps causal, dans
les trois plans des trois mondes, et suivez la direction du moi
supérieur et non les préceptes de sa triple manifestation
inférieure.

Le disciple est celui qui commence à comprendre le travail de


groupe, et à transférer son centre d'activité, de lui-même (en tant
qu'axe autour duquel tout tourne) vers le centre du groupe.

Le disciple est celui qui comprend simultanément l'insignifiance


relative de chaque unité de conscience ainsi que sa vaste
importance. Il ajuste son sens des proportions et voit les choses
telles qu'elles sont, les gens tels qu'ils sont, lui-même comme
intrinsèquement, puis il essaie de devenir ce qu'il est.

Le disciple comprend l'aspect vie ou force de la nature et n'est


pas attiré par la forme. Travailler avec force et par force; il est
reconnu comme un centre de force dans un centre de force plus
grand, et a la responsabilité de diriger l'énergie qui peut circuler à
travers lui dans les canaux par lesquels le groupe peut bénéficier.
Le disciple reconnaît qu'il est, à un degré plus ou moins grand,
un avant-poste de la conscience du Maître, considérant le Maître
dans un double sens:

1. Comme votre propre conscience de l'ego.

2. En tant que centre de votre groupe; force qui anime les unités
du groupe, les unissant en un tout homogène.

Un disciple est celui qui transfère sa conscience du personnel à


l'impersonnel, et qui pendant la phase de transition endure
nécessairement de nombreuses difficultés et souffrances,
provenant de causes diverses:

1. De son moi inférieur, qui se rebelle contre la transmutation.

2. De son groupe immédiat, de ses amis et de sa famille qui se


rebellent contre son impersonnalité croissante. Ils n'aiment pas
être considérés comme un avec lui, dans l'aspect de la vie, et
pourtant indépendants de lui, en ce qui concerne les désirs et
les intérêts. Cependant, la loi régit, et il n'y a qu'une véritable
unité dans la vie essentielle de l'âme. Découvrir ce qu'est la
forme cause beaucoup de souffrance au disciple, mais le
chemin mène finalement à l'union parfaite.

Le disciple est celui qui connaît sa responsabilité envers toutes


les unités qui sont sous son influence, la responsabilité de collaborer
avec le plan d'évolution, comme il l'est pour eux, et ainsi élargir la
conscience et leur enseigner la différence entre le réel et l'irréel, le la
vie et la forme. Vous pouvez le faire très facilement en démontrant
dans votre propre vie quels sont votre but, votre objectif et votre
centre de conscience.

Le travail à faire.
Par conséquent, le disciple a des objectifs différents:

Réponse sensible à la vibration du maître.

Pureté de la vie, d'une manière pratique et non théorique.

Libérez-vous de l'inquiétude. Il faut se souvenir que l'inquiétude


est basée sur le personnel, et est le résultat d'une passion et d'une
réponse trop rapide aux vibrations des mondes inférieurs.

Accomplissement du devoir. Ce point implique l'exécution


impartiale de toutes les obligations et l'attention voulue aux dettes
karmiques. La valeur de la impartialité doit être soulignée, en
particulier chez tous les disciples. Le manque de discernement n'est
pas un obstacle pour le disciple de nos jours, en raison du
développement de l'esprit; mais le manque de impartialité l'est
souvent. Cela signifie obtenir cet état de conscience où l'équilibre
est observé et où le plaisir et la douleur ne dominent pas, car ils ont
été remplacés par la joie et la félicité. Cela doit être bien réfléchi, car
il est nécessaire de travailler dur pour obtenir une impartialité.

Vous devez également étudier le corps karnamanasique (corps


esprit-désir). Il est d'une importance réelle, car pour de nombreuses
raisons, c'est le corps le plus important du système solaire, en ce qui
concerne l'être humain dans les trois mondes. Dans le système
suivant, le véhicule mental des unités conscientes de soi occupera
une place similaire, comme le véhicule physique le faisait dans le
système solaire précédent.

Le disciple doit aussi travailler scientifiquement, si on peut le


dire, à la construction du corps physique; efforcez-vous de construire
dans chaque incarnation un corps qui sert de meilleur véhicule pour
la force. Il est donc pratique de donner des informations sur
l'initiation. Il n'y a pas de moment dans la journée où vous ne pouvez
pas imaginer cet objectif et faire le travail de préparation. L'un des
plus grands instruments de développement pratique, et accessible à
tous, est le MOT. Celui qui regarde ses paroles et ne parle qu'à des
fins altruistes, afin de répandre l'énergie de l'amour à travers le
langage, maîtrise rapidement les étapes initiales et se prépare à
l'initiation. Le mot est la manifestation la plus ésotérique qui existe,
le moyen de création et le véhicule de la force. Dans la rareté des
mots, compris ésotériquement, il y a la conservation de la force.
Dans l'usage des mots, bien choisis et prononcés, réside la
répartition de la force d'amour du système solaire, cette force qui
conserve, renforce et stimule. Seuls ceux qui connaissent
partiellement ces deux aspects de la parole peuvent se voir confier
leur permanence devant l'Initiateur, et tireront de cette présence
certains sons et secrets, qui leur sont communiqués sous la
promesse de garder le silence.

Le disciple doit apprendre à se taire face au mal, à se taire face


aux souffrances du monde, sans perdre de temps en plaintes et
démonstrations inutiles de douleur, mais plutôt essayer d'alléger le
fardeau du monde, et travailler sans perdre l'énergie des mots.
Cependant, vous devez parler lorsque vous avez besoin
d'encouragement, utilisez le mot à des fins constructives; exprimer la
force d'amour du monde, qui le traverse, afin d'alléger ou d'alléger la
charge, en se rappelant qu'au fur et à mesure que la race progresse,
l'élément d'amour et son expression entre les sexes plan supérieur.
Ensuite, par la parole parlée, non par l'expression sur le plan
physique, comme c'est le cas aujourd'hui, on arrivera à comprendre
le véritable amour qui unit ceux qui sont un dans le service et
l'aspiration. Alors l'amour entre les individus de la famille humaine
utilisera le mot pour la création sur tous les plans, et l'énergie qui se
manifeste maintenant dans la majorité, à travers les centres
inférieurs ou génitaux, sera transférée au centre de la gorge. C'est
encore un idéal lointain, mais certains peuvent déjà l'apercevoir et
chercher, par le service commun, la collaboration aimante, l'unité
dans l'aspiration, la pensée et l'effort, à façonner et façonner cet
idéal, bien que de manière inadéquate.

Relations de groupe.
Le chemin du disciple est accidenté; des difficultés et des
obstacles le confrontent à chaque tournant de la route. Cependant,
en marchant sur le chemin et en surmontant les difficultés, en
adhérant au groupe pour le bien de celui-ci, et en s'unissant aux
individus et au développement évolutif de manière équilibrée, la
fructification et la réalisation des objectifs viendront enfin. Ainsi le
SERVEUR de la course est mis en évidence. Il est un serviteur
parce qu'il ne sert pas ses propres fins, et ses corps inférieurs
n'émettent pas de vibrations qui peuvent le détourner du chemin
choisi. Il sert parce qu'il sait ce qu'il y a dans l'homme, et parce que
pendant de nombreuses vies, il a travaillé avec des individus et des
groupes, élargissant progressivement son champ d'effort pour
rassembler autour de lui les unités de conscience qu'il peut
dynamiser et utiliser, et à travers lesquelles il conduira. exécuter les
plans de leurs supérieurs.

Un conseil pratique peut être utile ici:

Étudiez attentivement les trois premiers chapitres de la


Baghavad Gita. Le problème d'Arjuna est celui de tous les disciples,
et la solution est éternellement la même.

Soyez vigilant et surveillez votre cœur. Le transfert du feu du


centre du plexus solaire vers le centre du cœur est très douloureux.
Il n'est pas facile d'aimer comme le font les Grands Êtres, avec un
amour pur qui ne demande pas de récompense; avec un amour
impersonnel, qui se réjouit quand il y a une réponse, mais ne l'attend
pas, et aime constamment, silencieusement et profondément, à
travers les divergences apparentes, avec l'assurance que lorsque
tous auront retrouvé leur chemin, ils comprendront que cela la
maison est le lieu de l'unification.

Préparez-vous à la solitude. Telle est la loi. Lorsque l'homme se


détache de tout ce qui concerne ses corps physique, astral et
mental, et se concentre sur l'ego, il s'ensuit une séparation
temporaire qu'il doit endurer et transcender et l'amène ensuite à
établir un lien plus étroit avec tous ceux qui sont présents. associé à
lui, en raison du karma encouru dans les vies antérieures, du travail
de groupe et de l'activité affichée par le disciple (effectué presque
inconsciemment au début), en rassemblant ceux à travers lesquels il
devra travailler plus tard.

Cultiver le bonheur, sachant que la dépression, l'investigation


excessivement morbide du mobile et la susceptibilité exagérée à la
critique des autres, conduisent à un état dans lequel le disciple
devient presque inutile. Le bonheur est basé sur la confiance en
Dieu intérieur, dans une juste appréciation du temps et dans l'oubli
de soi. Prenez le bien et utilisez-le comme vérité pour répandre la
joie et ne pas vous rebeller contre le bonheur et le plaisir du service
rendu, en croyant que cela indique que quelque chose ne va pas. La
souffrance survient lorsque le soi inférieur se rebelle. Le moi
inférieur contrôlé et l'élimination du désir apportent de la joie.

Avoir de la patience. L'endurance est l'une des caractéristiques


de l'ego. L'ego persiste car il sait qu'il est immortel. La personnalité
est découragée car elle sait que le temps presse.

Il n'arrive rien au disciple qui ne soit prévu dans le plan, et lorsque


le motif et la seule aspiration du cœur est d'accomplir la volonté du
Maître et de servir la race, il porte en lui la semence de l'entreprise
suivante et produit aussi le climat nécessaire pour la prochaine
étape. Cela clarifie beaucoup de choses, et on découvrira ce sur
quoi le disciple peut dépendre lorsque la vision est obscurcie et que
le degré de vibration est plus bas qu'il ne devrait l'être, le
raisonnement étant obscurci par les miasmes découlant des
circonstances du plan physique. Beaucoup de choses qui
apparaissent dans le corps astral sont basées, pour la plupart, sur
d'anciennes vibrations et n'ont aucun fondement réel; La lutte
consiste à contrôler la situation astrale de telle manière que de nos
angoisses et inquiétudes présentes, la confiance et la paix naissent,
Il est possible d'atteindre ce point où rien de ce qui se passe ne
modifie le calme intérieur, où la paix qui transcende toute
compréhension est reconnue et expérimentée, car la conscience est
centrée sur l'ego, qui est la paix elle-même, et constitue le cercle de
la vie. Bouddha; où l'équilibre est connu et ressenti et où l'équilibre
règne, parce que le centre de la vie réside dans l'ego, qui est par
essence l'équilibre; où règne un calme serein et inébranlable et où le
Connaisseur divin tient les rênes du gouvernement et ne permet pas
les perturbations du moi inférieur; où la béatitude est atteinte, qui
n'est pas basée sur les circonstances des trois mondes, mais sur la
compréhension interne de l'existence séparée du noyau, une
existence qui persiste lorsque le temps et l'espace et tout ce qu'ils
contiennent cessent d'exister; cela est connu quand ils sont
expérimentés,

Une telle attitude et une telle expérience peuvent être menées


par ceux qui persistent dans leur effort élevé, et ne donnent aucune
valeur, afin d'atteindre le but, persévérant dans les circonstances,
les yeux fixés sur la vision future et les oreilles attentives à l'avenir.
Voix du Dieu intérieur, qui résonne dans le silence du cœur; les
pieds fermement assis sur le chemin qui mène au portail de
l'initiation; les mains tendues pour aider le monde, et toute vie
subordonnée à l'appel du service. Ensuite, tout ce qui vient est pour
la bonne maladie, l'opportunité, le succès et les déceptions, la
moquerie et les machinations des ennemis, l'incompréhension de
ceux que l'on aime, tout existe et ne doit être utilisé que pour être
transmuté. Comme vous le verrez, le plus important est la continuité
de la vision, l'aspiration et le contact interne. Ce qu'il faut réaliser,
c'est cette continuité,

Au fur et à mesure que l'aspirant progresse, non seulement il


équilibre les paires d'opposés, mais le secret du cœur de son frère
lui est révélé. Il est reconnu comme une force dans le monde,
apprécié en tant qu'individu et fait confiance pour servir. Les
hommes se tournent vers lui pour obtenir de l'aide, car il reconnaît
l'activité qu'il exerce, puis il émet sa note pour être entendu dans les
rangs déviques et humains. Il y parvient à ce stade à travers la
plume, la littérature, la parole, les conférences et les enseignements,
ainsi que la musique, la peinture et l'art. De cette manière, il atteint
le cœur des hommes par l'une de ces voies, et il devient un
auxiliaire et un serviteur de sa race. Je mentionnerai également
deux autres caractéristiques de cette étape:

Le demandeur connaît la valeur cachée de l'argent dans le


service. Il ne cherche rien pour lui-même, sauf ce qui peut l'équiper
pour faire le travail, compte tenu de l'argent et de ce que l'argent
procure, comme quelque chose à utiliser pour les autres et comme
moyen de réaliser les plans du Maître, tels comme il les perçoit. On
comprend très peu la signification cachée de l'argent, cependant,
l'un des grands tests pour déterminer la place que l'homme occupe
sur le chemin de la probation, concerne son attitude et la gestion de
ce que tous les hommes recherchent pour satisfaire vos souhaits.
Quiconque ne souhaite rien pour lui-même peut être le destinataire
de l'abondance financière et le distributeur des richesses de
l'univers. Au contraire, s'il augmente sa richesse, cela lui apporte
douleur et angoisse, mécontentement et perversion.

A ce stade, la vie de l'aspirant devient aussi un instrument de


destruction au sens caché du terme. La force qui le traverse, venant
des plans supérieurs et de son Dieu intérieur, produit parfois des
résultats particuliers sur son environnement et partout où il va, car
elle agit comme un stimulus, à la fois pour le bien et pour le mal. Les
pitris lunaires ou petites vies, qui constituent le corps de leurs frères
et leur propre corps, sont également stimulés, leur activité
augmentée et leur puissance fortement intensifiée. Ceci est utilisé
par ceux qui travaillent sur l'aspect intérieur, pour atteindre certaines
fins souhaitées, et provoque souvent la chute temporaire des âmes
avancées. Ils ne peuvent pas résister à la force qui pénètre ou
descend sur eux, et en raison de la surstimulation temporaire de
leurs centres et véhicules, ils s'effondrent. Cela se produit en
groupes et en individus, mais, inversement, si les seigneurs lunaires
ou les vies du moi inférieur ont été auparavant soumis et contrôlés,
alors l'effet de la force et de l'énergie reçues sert à stimuler la
réponse de la conscience du cerveau physique et des centres de la
tête, au contact égoïque. Ainsi, la force qui serait autrement
destructrice devient un facteur bénéfique et un stimulus utile, et peut
être utilisée par les Connaissants afin de conduire les hommes vers
une plus grande illumination. alors l'effet de la force et de l'énergie
reçues sert à stimuler la réponse de la conscience du cerveau
physique et des centres de la tête, au contact égoïque. Ainsi, la
force qui serait autrement destructrice devient un facteur bénéfique
et un stimulus utile, et peut être utilisée par les Connaissants afin de
conduire les hommes vers une plus grande illumination. alors l'effet
de la force et de l'énergie reçues sert à stimuler la réponse de la
conscience du cerveau physique et des centres de la tête, au
contact égoïque. Ainsi, la force qui serait autrement destructrice
devient un facteur bénéfique et un stimulus utile, et peut être utilisée
par les Connaissants afin de conduire les hommes vers une plus
grande illumination.

Toutes ces étapes doivent être effectuées dans les trois plans
inférieurs et dans les trois corps, et ceci selon leur rayon et leur
soulignement particuliers. De cette façon, le disciple accomplit le
travail et reçoit ses tests et sa formation. Ainsi, il est conduit - à
travers la direction correcte de l'énergie et la manipulation
intelligente des courants de force - vers le portail de l'initiation, et
passe de la salle de l'apprentissage à la salle de la sagesse, où il
devient progressivement «conscient» des forces et des pouvoirs.
latent dans son propre ego et dans le groupe égoïque; alors il peut
utiliser la force de ce groupe et se voir confier sa gestion,
uniquement pour aider l'humanité; ainsi, après la quatrième initiation,
il participe à l'énergie du Logos planétaire, lui en confiant une partie,

Il faut se souvenir que les disciples du premier rayon


comprennent le discipulat en termes d'énergie, de force ou d'activité,
tandis que les disciples du second rayon en termes de conscience
ou d'initiation. Cela est dû à la divergence des expressions
communes et au manque de compréhension entre les penseurs. Il
serait utile d'exprimer l'idée du discipulat sur la base des différents
rayons, signifiant ainsi le discipulat, manifesté comme service sur le
plan physique:

1er. Énergie de la force de la foudre Action L'Occultiste


2ème. Expansion de la conscience des rayons Initiation Le vrai
psychique
3e. Evolution du développement de l'adaptation des rayons Le magicien
4ème. Expression de réponse aux vibrations des rayons L'artiste
5ème. Ray Mindset Knowledge Science Le scientifique
6e. Ray Devotion Abstraction Idéalisme Le dévot
7ème. Enchantement magique Rituel Le ritualiste

Souvenez-vous que nous avons affaire ici aux disciples. Au fur et


à mesure de leur progression, les différentes lignes se rapprochent
et fusionnent. Ils ont tous été magiciens à un moment donné, car ils
appartenaient au troisième rayon. Le problème concerne maintenant
le mystique et l'occultiste, et leur synthèse finale. Une étude
attentive de ce qui précède conduira à la reconnaissance des
difficultés qui surgissent entre les penseurs et les disciples de tous
les groupes, et consistent en leur identification à une forme et leur
incapacité à comprendre les différents points de vue des autres. Au
fur et à mesure que le temps passe et qu'ils se rapprochent des
deux Maîtres qui les concernent (leur Dieu intérieur et leur Maître
personnel), leur incapacité à coopérer et à fusionner leurs intérêts
pour le bien du groupe disparaîtra, et au lieu de divergence, il y aura
communauté. d'effort, similitude des objectifs et collaboration
mutuelle. Cela devrait être réfléchi, car il contient la clé de
nombreuses choses énigmatiques qui sont pour la plupart pénibles.
CHAPITRE IX

LE CHEMIN DE L'INITIATION

Après une période courte ou longue, le disciple se retrouve


devant le Portail d'Initiation. Il ne faut pas oublier qu'à l'approche du
Maître et du Portail, nous arrivons comme le dit la Lumière sur le
Chemin: «les pieds baignés dans le sang du cœur». Chaque pas
transcendé passe par le sacrifice de tout ce qui est cher au cœur sur
un certain plan, et ce sacrifice doit toujours être volontaire.
Quiconque emprunte le chemin de la probation et le chemin de la
sainteté, connaît le prix à payer, a réajusté le sens des valeurs et,
par conséquent, ne juge pas comme le fait l'homme du monde.
Quiconque essaie de «s'emparer du royaume par la violence» le fait
parce qu'il est préparé à la souffrance qui en résulte. Qui considère
que rien n'a de valeur si ce n'est d'atteindre le but,

Les deux premières initiations.

Lors de la première initiation, l'ego doit avoir largement contrôlé


le corps physique et vaincu «les péchés de la chair», selon la
phraséologie chrétienne. La gourmandise, l'alcoolisme ou la
débauche ne devraient pas prévaloir, et les exigences de
l'élémentaire physique ne devraient pas être satisfaites; par
conséquent, le contrôle doit être total et la tentation vaincue. Une
attitude générale et une forte disposition d'obéissance à l'ego
doivent être maintenues. Puis le canal entre le supérieur et le
inférieur se dilate et la chair obéit pratiquement automatiquement.

Le fait que tous les initiés ne soient pas soumis à cette règle peut
être dû à plusieurs choses, mais la note de rectitude doit être émise;
La reconnaissance de leurs faiblesses doit se faire sincèrement et
publiquement, et ils connaîtront la lutte menée pour s'adapter à des
normes plus élevées, même s'ils n'atteignent pas la perfection. Les
initiés peuvent tomber et tombent, encourant ainsi le châtiment de la
loi, et aussi nuire et nuire au groupe par leur chute; par conséquent,
ils doivent se soumettre au karma du réajustement, avoir à expier les
dommages par un service plus long, où les membres du groupe,
bien qu'inconsciemment, appliquent la loi. Votre progression sera
sérieusement entravée et beaucoup de temps sera gaspillé à
épuiser le karma avec des unités affaiblies. En raison du fait qu'un
homme est un initié et donc moyen d'une force considérablement
accrue, ses déviations par rapport au droit chemin ont des effets
plus puissants que ceux d'un homme moins avancé. Votre
récompense et votre punition seront également plus grandes. Il doit
inévitablement payer le prix avant de pouvoir continuer sur le
chemin. Concernant le groupe lésé par lui, quelle devrait être son
attitude? Reconnaître la gravité de l'erreur, accepter intelligemment
les faits, s'abstenir de toute critique qui n'est pas fraternelle et
rayonner d'amour sur le frère pécheur; Tout cela, ainsi que toute
action, rendra clair au public que de tels péchés et infractions à la loi
ne sont pas pardonnés. À cela, il faut ajouter l'attitude mentale du
groupe impliqué, qui conduira (tout en agissant fermement) le
mauvais frère à voir son erreur, à accomplir son karma gratifiant puis
à être remis en considération et respect,

Toutes les personnes ne se développent pas sur la même ligne


ou sur des lignes parallèles, par conséquent, il n'est pas possible de
dicter des règles rigides invariables, concernant le processus exact
de chaque initiation, pour déterminer quels centres doivent être
vivifiés ou quelle vision accorder. Cela dépend beaucoup du rayon
auquel appartient le disciple, de son développement dans n'importe
quelle direction (car tous n'ont pas tendance à se développer de la
même manière), de son karma individuel et aussi des exigences
d'une période particulière. Cependant, de nombreuses suggestions
peuvent être faites: à la première initiation, ou à la naissance du
Christ, le centre du cœur est généralement vivifié, afin d'acquérir un
contrôle plus efficace du véhicule astral et de rendre un plus grand
service à l'humanité. Après cette initiation, l'initié apprend
principalement le plan astral; Vous devez stabiliser votre véhicule
émotionnel et apprendre à agir sur le plan astral avec la même
facilité et la même facilité que sur le plan physique. il doit entrer en
contact avec les dévas astraux; apprenez à contrôler les élémentaux
de l'astral; agissez avec aisance sur les sous-plans inférieurs, et
augmentez la valeur et la qualité de votre travail sur le plan
physique. Dans cette initiation, il passe de la classe d'apprentissage
à la classe de sagesse. Une importance particulière est donc
accordée au développement astral, bien que votre équipe mentale
se développe constamment. De nombreuses vies passent entre la
première et la deuxième initiations. Une longue période
d'incarnations peut s'écouler avant que le contrôle du corps astral ne
soit parfait et que l'initié soit prêt pour la prochaine étape. Fait
intéressant, cette analogie apparaît dans le Nouveau Testament
dans la vie de l'initié Jésus. De nombreuses années se sont
écoulées entre la naissance et le baptême, mais en trois ans, il a fait
les trois étapes restantes. Après la deuxième initiation, les progrès
sont rapides; les troisième et quatrième initiations suivront
probablement dans la même vie ou la suivante.

La seconde initiation constitue la crise de contrôle du corps


astral. Tout comme dans la première initiation se manifeste le
contrôle du corps physique dense, dans la seconde le contrôle de
l'astral se manifeste de la même manière. Le sacrifice et la mort du
désir ont été le but de l'effort. L'ego dominait le désir, et il ne reste
que le désir de ce qui est pour le bénéfice du tout, selon la volonté
de l'ego et du Maître. L'élémentaire astral est contrôlé, le corps
émotionnel devient pur et limpide, et la nature inférieure disparaît
rapidement. Puis l'ego s'accroche à nouveau aux deux véhicules
inférieurs et les soumet à sa volonté. L'aspiration et le désir de
servir, l'amour et le progrès deviennent si intenses qu'un
développement très rapide est généralement observé. Ceci explique
pourquoi, cette initiation et la troisième, ils se produisent
fréquemment (mais pas toujours) dans la même vie. Au cours de
cette période de l'histoire du monde, l'évolution a été tellement
stimulée que les âmes en herbe, ressentant le besoin angoissé et
péremptoire de l'humanité, sacrifient tout pour satisfaire ce besoin.
De plus, il ne faut pas faire l'erreur de croire que tout cela suit
invariablement et consécutivement les mêmes étapes et étapes.
Beaucoup est fait à l'unisson et simultanément, car l'effort pour
exercer le contrôle est lent et douloureux, mais dans l'intervalle entre
les trois premières initiations, une étape définie dans l'évolution de
chacun des trois véhicules inférieurs doit être atteinte et maintenue,
avant d'être une expansion sûre du canal est possible. Beaucoup
agissent dans les trois organes, alors qu'ils marchent sur le chemin
de la probation.

Si dans cette initiation le cours commun est suivi (ce qui n'est
pas tout à fait certain), le centre de la gorge est vivifié. Cela
développe la capacité de profiter des acquisitions de l'esprit inférieur
au service du Maître et de l'aide à l'homme; Il accorde la capacité de
donner et d'exprimer ce qui sera utile, peut-être par le biais de la
parole, mais sans faille en rendant une sorte de service. Mettez-vous
d'accord sur une vision des besoins du monde et montrez une autre
partie du plan. Par conséquent, le travail qui doit être fait avant de
recevoir la troisième initiation est d'immerger pleinement le point de
vue personnel dans les besoins de l'ensemble, ce qui implique la
domination totale de l'esprit concret par l'ego.

Les deux prochaines initiations.

L'enseignement monte en niveau après la deuxième initiation.


L'initié apprend à contrôler son véhicule mental, développe la
capacité de gérer la matière mentale et apprend les lois pour
construire des pensées créatives. Il agit librement dans les quatre
sous-plans inférieurs du plan mental; Avant la troisième initiation, il
doit, consciemment ou inconsciemment, maîtriser pleinement les
quatre sous-plans inférieurs, sur les trois plans des trois mondes. Il
approfondit la connaissance du microcosme et domine dans une
large mesure théoriquement et pratiquement les lois de sa propre
nature, d'où sa capacité expérimentale à être le maître des quatre
sous-plans inférieurs des plans physique, astral et mental. Ce
dernier est extrêmement intéressant. Le contrôle des trois sous-
plans supérieurs n'est pas encore terminé, et il constitue l'une des
raisons des échecs et des erreurs des initiés. Ils n'ont pas encore
perfectionné la maîtrise de la matière dans les trois sous-plans
supérieurs, car ils n'ont pas été maîtrisés.

Lors de la troisième initiation, parfois appelée la Transfiguration,


toute la personnalité est inondée par la lumière descendante. Après
cette initiation, la monade guide définitivement l'ego, déversant de
plus en plus sa vie divine dans le canal déjà préparé et purifié. De la
même manière, dans la troisième chaîne lunaire, l'ego a
individualisé la personnalité par contact direct, une méthode
différente de celle de l'individualisation, comme le démontre la
quatrième chaîne actuelle. Si nous appliquons ici la loi de
correspondance, une analogie intéressante entre les méthodes
d'individualisation dans les différentes chaînes, et les expansions de
conscience qui ont lieu dans les différentes initiations, pourrait
s'avérer très révélatrice.

Une fois de plus, l'initié a une vision de l'avenir, et il est toujours


en mesure de reconnaître les autres membres de la Grande Loge
Blanche, ses facultés psychiques étant stimulées par la vivification
des centres de la tête. Tant que cette initiation n'est pas passée, il
n'est ni nécessaire ni souhaitable de développer les facultés
synthétiques ou la clairaudience et la clairvoyance. Le but de tout
développement est l'éveil de l'intuition spirituelle; Une fois atteint,
lorsque le corps physique est pur, le corps astral stable et ferme, et
le corps mental contrôlé, alors l'initié sera capable de gérer en toute
sécurité et d'utiliser intelligemment les facultés psychiques pour
aider la race. Non seulement vous pourrez utiliser ces pouvoirs,
mais vous pourrez créer et animer des formes-pensées claires et
bien définies, Laissez-les vibrer avec un esprit de service, sans être
contrôlés par le mental inférieur ou le désir. Ces formes-pensées ne
seront pas (comme celles créées par la plupart des hommes) des
formes sans cohésion, relation ou union, mais atteindront un haut
degré de synthèse. Un travail dur et incessant sera nécessaire avant
que cela puisse être fait, mais une fois que la nature du désir sera
stabilisée et purifiée, le contrôle du corps mental ne sera pas difficile.
Par conséquent, le chemin du dévot est plus facile à certains égards
que celui de l'intellectuel, car il a appris à mesurer le désir purifié et
à progresser par les étapes requises. Un travail dur et incessant
sera nécessaire avant que cela puisse être fait, mais une fois que la
nature du désir sera stabilisée et purifiée, le contrôle du corps
mental ne sera pas difficile. Par conséquent, le chemin du dévot est
plus facile à certains égards que celui de l'intellectuel, car il a appris
à mesurer le désir purifié et à progresser par les étapes requises. Un
travail dur et incessant sera nécessaire avant que cela puisse être
fait, mais une fois que la nature du désir sera stabilisée et purifiée, le
contrôle du corps mental ne sera pas difficile. Par conséquent, le
chemin du dévot est plus facile à certains égards que celui de
l'intellectuel, car il a appris à mesurer le désir purifié et à progresser
par les étapes requises.

La personnalité atteint ainsi un stade où ses vibrations sont d'un


ordre très élevé et la matière de ses trois corps relativement pure; où
il saisit le travail qu'il doit faire dans le microcosme et le rôle qu'il doit
jouer dans le macrocosme est très avancé. Par conséquent, il est
évident pourquoi le Haut Hiérophante, le Seigneur du Monde, n'est
l'officiant qu'à partir de la troisième initiation. Il entre en contact avec
l'initié pour la première fois. Ce n'était pas possible avant. Dans les
deux premières initiations, le Hiérophante est le Christ, l'Instructeur
du Monde, le Premier-né parmi de nombreux frères, le premier de
notre humanité qui a reçu l'initiation. Browning exprime
magnifiquement cette pensée dans les mots de son poème "Saúl"

Être
Un visage comme mon visage qui vous accueille; un homme
comme moi.
Vous aimerez et vous serez aimé pour toujours;
Une main comme ça
Cela vous ouvrira les portes d'une nouvelle vie.
Voici le Christ!
Mais lorsque l'initié fait plus de progrès et a passé deux
initiations, un changement se produit. Le Seigneur du Monde,
l'Ancien des Jours, l'ineffable Régent Lui-même, confère la troisième
initiation. Parce que? Parce que le corps physique pleinement
consacré peut résister en toute sécurité aux vibrations des deux
autres corps lorsqu'ils retournent à leur refuge, au retour de la
Présence du ROI; car maintenant le corps astral purifié et le corps
mental contrôlé peuvent se tenir en toute sécurité devant ce ROI.
Ayant atteint une telle purification et un tel contrôle, ils y restent, et
pour la première fois vibrent consciemment selon le rayon de la
monade; Ensuite, avec les corps préparés, la capacité de voir et
d'entendre sur tous les plans peut être atteinte et conférée, et la
capacité de lire et de comprendre les archives peut être utilisée en
toute sécurité, car plus la connaissance est grande, plus le pouvoir
est grand.

Avant de recevoir la quatrième initiation, le travail de formation


est intensifié et l'accélération et l'accumulation des connaissances
doivent être incroyablement rapides. Souvent, l'initié a accès à la
bibliothèque de livres ésotériques, et après cette initiation, il peut
non seulement entrer en contact avec le Maître, auquel il est lié et
avec qui il a consciemment travaillé pendant longtemps, mais aussi
avec les Chohan, le Bodhisattva et les Manu, les aidant dans une
certaine mesure.

De plus, il doit comprendre intellectuellement les lois des trois


plans inférieurs et les appliquer pour aider le plan d'évolution; étudier
les plans cosmiques et maîtriser leurs graphismes; devenez un
connaisseur des techniques ésotériques et développez une vision de
quatrième dimension, si vous ne l'avez pas déjà fait. Il doit
apprendre à diriger les activités des dévas constructeurs, et en
même temps travailler continuellement au développement de sa
nature spirituelle; commencez à coordonner rapidement le véhicule
bouddhique et, en le coordonnant, développez le pouvoir de
synthèse, d'abord dans une petite mesure et progressivement plus
en détail.

Lors de la réception de la quatrième initiation, l'initié maîtrise


parfaitement le cinquième sous-plan, donc il est un adepte (pour
utiliser le terme technique) dans les cinq sous-plans inférieurs des
plans physique, astral et mental, et est en passe de maîtriser le
sixième. Votre véhicule bouddhique peut agir sur les deux sous-
plans inférieurs de ce plan.

L'homme qui reçoit la quatrième initiation, la Crucifixion, mène


généralement une vie de grands sacrifices et de souffrances. C'est
la vie de l'homme qui fait le Grand Renoncement, et qui est même
exotériquement considérée comme difficile, intense et douloureuse.
Il abandonne tout, même sa personnalité très parfaite, sur l'autel du
sacrifice, et il est dépouillé de tout. Abandonnez vos amis, votre
argent, votre réputation, votre caractère, votre position, votre famille
et même la vie elle-même.

Les dernières initiations.

Après la quatrième initiation, il ne reste plus grand-chose à faire:


le domaine du sixième sous-plan avance rapidement, et la matière
des sous-plans supérieurs au bouddhique est coordonnée. L'initié a
le droit d'avoir une fraternité plus intime dans la Loge, et son contact
avec les dévas est plus complet. Il épuise rapidement les ressources
de la salle de la sagesse, maîtrisant les plans et les graphiques les
plus complexes. Il se familiarise avec la signification de la couleur et
du son; il peut gérer la loi dans les trois mondes et entrer en contact
avec sa monade, avec plus de liberté que la plupart des humains
avec leur ego. Il est également en charge d'un grand travail;
enseigne de nombreux disciples; il aide dans de nombreux projets et
rassemble sous sa direction ceux qui devraient l'aider à l'avenir. Cela
ne concerne que ceux qui restent pour aider l'humanité sur ce globe.
Après la cinquième initiation, l'homme s'est perfectionné en ce
qui concerne ce schéma, bien qu'il puisse, s'il le souhaite, recevoir
deux autres initiations. Pour recevoir la sixième initiation, l'adepte
doit suivre un cours très intense d'occultisme planétaire. Un Maître
applique la loi dans les trois mondes, tandis qu'un Chohan de la
sixième initiation le fait dans la chaîne à tous les niveaux. Un
Chohan de la septième initiation applique la loi dans le système
solaire.

Il est évident que l'étudiant qui enquête sur ces questions


trouvera beaucoup de choses qui le concernent personnellement,
bien que le ceremonia elle-même est peut-être encore loin. En
étudiant le processus et le but, vous pouvez réaliser le grand fait
fondamental, que la méthode d'initiation est:

Compréhension de la force.
Application de la force.
Usage dela force.

Les initiés, du plus humble degré, qui pour la première fois


entrent en contact avec un certain type de force spécialisée,
jusqu'au Bouddha émancipé du septième degré, manient une
énergie quelconque. Les étapes de développement que le candidat
doit franchir pourraient être celles dans lesquelles:

Il prend conscience, par discernement, de l'énergie ou de la


force de son propre moi inférieur.

Il impose à ce rythme énergétique un rythme supérieur, jusqu'à


ce que ce rythme inférieur soit supplanté par le rythme
supérieur, et l'ancienne méthode d'expression énergétique
disparaît complètement.

Il est permis, par l'expansion progressive des connaissances,


de prendre contact et d'appliquer certaines formes d'énergie
de groupe, jusqu'à ce qu'il soit scientifiquement qualifié pour
gérer la force planétaire. La durée de cette étape finale dépend
entièrement des progrès accomplis au service de votre race et
du développement des pouvoirs de l'âme, la séquence
naturelle du développement spirituel.

L'application du Sceptre d'Initiation par le Bodhisattva, dans les


deux premières initiations, permet à l'initié d'atteindre le contrôle et
l'utilisation de la force du soi inférieur, la véritable énergie sanctifiée
de la personnalité dédiée au service; À la troisième initiation,
l'application du Sceptre par l'unique Initiateur rend la force du moi
supérieur ou de l'ego plus largement disponible et active sur le plan
physique toute l'énergie accumulée dans le véhicule causal au cours
de nombreuses incarnations. Dans la quatrième initiation, il peut
utiliser l'énergie de son groupe du moi pour le bien de l'évolution
planétaire, et dans la cinquième, il a la force ou l'énergie de la
planète (comprise de manière ésotérique et pas simplement comme
force ou énergie du monde matériel). Au cours des cinq initiations,
ces deux grands Êtres, le Bodhisattva d'abord et ensuite l'Unique
Initiateur, le Seigneur du Monde et Sanat Kumara, sont
successivement les administrateurs ou hiérophantes. Après ces
cérémonies, si l'initié décide de recevoir les deux initiations finales
qu'il peut recevoir dans notre système solaire, un type d'énergie
supérieur entre en activité, une expression du Soi Unique, à laquelle
nous ne pouvons qu'indiquer. A la septième initiation, cet Être, dont
Sanat Kumara est la manifestation, le Logos de notre projet sur Son
propre plan, devient le Hiérophante. Dans la sixième initiation,
l'expression de cette Existence sur un plan intermédiaire, un Être qui
doit rester sans nom, manie le Sceptre et administre le serment et le
secret. Dans ces trois manifestations de gouvernement hiérarchique
Après ces cérémonies, si l'initié décide de recevoir les deux
initiations finales qu'il peut recevoir dans notre système solaire, un
type d'énergie supérieur entre en activité, une expression du Soi
Unique, à laquelle nous ne pouvons qu'indiquer. A la septième
initiation, cet Être, dont Sanat Kumara est la manifestation, le Logos
de notre projet sur Son propre plan, devient le Hiérophante. Dans la
sixième initiation, l'expression de cette Existence sur un plan
intermédiaire, un Être qui doit rester sans nom, manie le Sceptre et
administre le serment et le secret. Dans ces trois manifestations de
gouvernement hiérarchique Après ces cérémonies, si l'initié décide
de recevoir les deux initiations finales qu'il peut recevoir dans notre
système solaire, un type d'énergie supérieur entre en activité, une
expression du Soi Unique, à laquelle nous ne pouvons qu'indiquer. A
la septième initiation, cet Être, dont Sanat Kumara est la
manifestation, le Logos de notre projet sur Son propre plan, devient
le Hiérophante. Dans la sixième initiation, l'expression de cette
Existence sur un plan intermédiaire, un Être qui doit rester sans
nom, manie le Sceptre et administre le serment et le secret. Dans
ces trois manifestations de gouvernement hiérarchique A la
septième initiation, cet Être, dont Sanat Kumara est la manifestation,
le Logos de notre projet sur Son propre plan, devient le Hiérophante.
Dans la sixième initiation, l'expression de cette Existence sur un plan
intermédiaire, un Être qui doit rester sans nom, manie le Sceptre et
administre le serment et le secret. Dans ces trois manifestations de
gouvernement hiérarchique A la septième initiation, cet Être, dont
Sanat Kumara est la manifestation, le Logos de notre projet sur Son
propre plan, devient le Hiérophante. Dans la sixième initiation,
l'expression de cette Existence sur un plan intermédiaire, un Être qui
doit rester sans nom, manie le Sceptre et administre le serment et le
secret. Dans ces trois manifestations de gouvernement
hiérarchique‑Sanat Kurnara à la périphérie des trois mondes, l'Être
sans nom aux confins des plans supérieurs de l'évolution humaine,
et le même Esprit planétaire au stade final ont les trois grandes
manifestations du Logos planétaire. Dans la grande et dernière
initiation coule, à travers le Logos planétaire, la puissance du Logos
solaire, qui révèle à l'initié que l'Absolu est la conscience dans son
expression maximale, bien qu'au stade de l'existence humaine,
l'Absolu doit être considéré comme une inconscience. .

Chacune des initiations majeures n'est que la synthèse des


initiales mineures, et ce n'est que lorsque l'homme essaie d'élargir
sa conscience dans les affaires de la vie quotidienne qu'il peut
espérer atteindre ces étapes ultérieures qui ne sont que
l'aboutissement de nombreuses étapes antérieures. Les étudiants
doivent rejeter l'idée que, étant «très bons et altruistes», ils se
retrouveront un jour soudainement devant le Grand Seigneur. Ils
placent l'effet avant la cause. La bonté et l'altruisme naissent de la
compréhension et du service, et la sainteté du caractère est la
manifestation des expansions de conscience que l'homme réalise en
lui-même, grâce à des efforts intenses. Ainsi, ici et maintenant,
l'homme peut se préparer à l'initiation, mais pas en accentuant
l'aspect cérémonial, comme beaucoup le font avec l'excitation
anticipée, mais travaillant systématiquement et durablement dans le
développement constant du corps mental, à travers un processus
ardu et intense afin de contrôler le corps astral, afin qu'il réponde
aux trois vibrations qui viennent, de l'Ego, du Maître, des vibrations
des frères qui l'entourent. Il devient sensible à la voix de son moi
supérieur, épuisant ainsi le karma sous la direction intelligente de
son propre ego. À travers elle, il prend conscience de la vibration
émanant de son Maître; apprenez à le ressentir de plus en plus et à
y répondre plus pleinement; enfin il devient de plus en plus sensible
aux joies, aux peines et aux douleurs de ceux avec qui il est
quotidiennement en contact; il sent qu'elles sont ses joies, ses
peines et ses douleurs, mais elles ne le neutralisent pas. par un
processus ardu et intense afin de contrôler le corps astral, afin qu'il
réponde aux trois vibrations qui viennent, de l'Ego, du Maître, des
vibrations des frères qui l'entourent. Il devient sensible à la voix de
son moi supérieur, épuisant ainsi le karma sous la direction
intelligente de son propre ego. À travers elle, il prend conscience de
la vibration émanant de son Maître; apprenez à le ressentir de plus
en plus et à y répondre plus pleinement; enfin il devient de plus en
plus sensible aux joies, aux peines et aux douleurs de ceux avec qui
il est quotidiennement en contact; il sent qu'elles sont ses joies, ses
peines et ses douleurs, mais elles ne le neutralisent pas. par un
processus ardu et intense afin de contrôler le corps astral, afin qu'il
réponde aux trois vibrations qui viennent, de l'Ego, du Maître, des
vibrations des frères qui l'entourent. Il devient sensible à la voix de
son moi supérieur, épuisant ainsi le karma sous la direction
intelligente de son propre ego. À travers elle, il prend conscience de
la vibration émanant de son Maître; apprenez à le ressentir de plus
en plus et à y répondre plus pleinement; enfin il devient de plus en
plus sensible aux joies, aux peines et aux douleurs de ceux avec qui
il est quotidiennement en contact; il sent qu'elles sont ses joies, ses
peines et ses douleurs, mais elles ne le neutralisent pas. Il devient
sensible à la voix de son moi supérieur, épuisant ainsi le karma sous
la direction intelligente de son propre ego. À travers elle, il prend
conscience de la vibration émanant de son Maître; apprenez à le
ressentir de plus en plus et à y répondre plus pleinement; enfin il
devient de plus en plus sensible aux joies, aux peines et aux
douleurs de ceux avec qui il est quotidiennement en contact; il sent
qu'elles sont ses joies, ses peines et ses douleurs, mais elles ne le
neutralisent pas. Il devient sensible à la voix de son moi supérieur,
épuisant ainsi le karma sous la direction intelligente de son propre
ego. À travers elle, il prend conscience de la vibration émanant de
son Maître; apprenez à le ressentir de plus en plus et à y répondre
plus pleinement; enfin il devient de plus en plus sensible aux joies,
aux peines et aux douleurs de ceux avec qui il est quotidiennement
en contact; il sent qu'elles sont ses joies, ses peines et ses douleurs,
mais elles ne le neutralisent pas.
CHAPITRE X

UNIVERSALITÉ D'INITIATION

Dans les enseignements ésotériques, il est souvent souligné que


l'initiation, telle qu'elle est généralement comprise, n'est pas un
processus normal. Tout progrès dans le domaine de la conscience
se fait logiquement par une série d'éveils, qui devraient avoir lieu
beaucoup plus graduellement et s'étendre sur une période plus
longue, comme c'est le cas dans les conditions planétaires actuelles.
Cette manière particulière de développer la conscience dans la
famille humaine a été initiée par la Hiérarchie à la fin de la quatrième
sous-race de la race racine Atlante, et se poursuivra jusqu'au milieu
du prochain round. Ensuite, le stimulus nécessaire aura été fourni;
les trois cinquièmes de l'humanité "auront mis le pied
ésotériquement sur le chemin", et un grand pourcentage d'entre eux
sera en voie de devenir le chemin lui-même, retournant à la routine
normale.

L'initiation dans les différentes planètes.

La procédure pour stimuler l'ego humain au moyen d'instructions


graduées, et l'application de la force électrique dynamique du
Sceptre, sont actuellement utilisées sur trois des planètes de notre
système. Elle est instituée à chaque quatrième tour, et son intérêt
principal est que pour la quatrième Hiérarchie créatrice, dans
chaque quatrième chaîne et quatrième globe, lors du quatrième tour,
l'initiation la plus importante est la quatrième, la Crucifixion. La
quatrième Hiérarchie créatrice est la plus haute expression de la
volonté consciente et du sacrifice du Logos solaire, et le grand
symbole de l'union intelligente de l'esprit et de la matière. D'où le site
prééminent de la quatrième initiation, avec sa présentation des
vérités cosmiques, et sa synthèse du but de ce sacrifice
fondamental.
L'étudiant doit se rappeler que les autres systèmes planétaires,
bien que fondamentalement similaires à notre schéma, diffèrent
profondément dans leur manifestation, en raison de leurs
caractéristiques différentes et du karma individuel du Logos
planétaire ou rayon incarné. Ces différences affectent

Le processus initiatique, à la fois dans ses aspects


altruistes et cérémoniels.

L'application du Sceptre, puisque le type de force qu'il


personnifie, lorsqu'il entre en conjonction avec la force
différenciée du type planétaire, produit des résultats de
nature et de degré différents.

Les périodes d'initiation. L'ego incarné de n'importe quelle


planète sera ou ne sera pas facilement stimulé, selon le
type de rayon et les conditions astrologiques. Cela amènera
des périodes de développement plus ou moins prolongées,
avant chaque initiation ou entre elles.

Les phénomènes électriques produits dans les plans


supérieurs, comme un plus grand nombre d'unités
humaines "clignotent" ésotériquement. Il faut garder à
l'esprit que le système solaire, avec tout ce qu'il comprend,
s'exprime en termes de lumière, et que le processus
d'initiation peut donc être considéré comme celui dans
lequel les différents points de lumière (ou étincelles) sont
stimulés. humains), son rayonnement et sa température
sont augmentés et le rayon de la sphère d'influence de
chaque lumière est élargi.

Les trois schémas planétaires où la grande expérience d'initiation


est testée sont: la Terre, Vénus et une autre planète. Vénus a été la
première sphère de l'expérience, et le succès de l'effort et la force
générée ont été à l'origine d'une tentative similaire sur notre planète.
Aucune planète n'augmente son accumulation de force et par
conséquent sa sphère d'influence, sans encourir d'obligations et
affecter d'autres schémas; l'échange de force et d'énergie entre
Vénus et la Terre est continu. Un processus similaire a eu lieu
récemment dans un autre schéma planétaire, et lorsque dans le
prochain tour notre Terre atteint un stade d'évolution, analogue à
celui du schéma vénusien au moment où son influence a été
ressentie par nous,

Dans les trois grands schémas planétaires, Neptune, Uranus et


Saturne, la méthode d'initiation ne sera pas utilisée. Ils seront les
destinataires de ceux qui sont ésotériquement «sauvés» des autres
schémas, c'est-à-dire que tous ceux qui, dans n'importe quel
schéma, réalisent les expansions de conscience nécessaires (telles
que celles que la majorité de la famille humaine réalisera avant le
milieu du cycle ou cycle suivant), ils seront considérés comme
«sauvés», tandis que le reste sera considéré comme des échecs et
sera conservé pour un développement ultérieur dans des périodes
ultérieures, ou transféré à ces schémas planétaires qui, du point de
vue du temps, ne sont pas aussi avancé que notre schéma terrestre.
Ces trois grands schémas sont ceux qui absorbent et synthétisent
l'énergie des autres.

L'Initiation et les Devas.

Vous pouvez vous demander si les dévas reçoivent des


initiations; ce point que nous pourrions traiter brièvement.

L'initiation concerne le développement conscient du soi et


concerne l'aspect sagesse du Soi Un. Elle implique le
développement du principe d'intelligence et implique que l'être
humain saisit le but et la volonté et participe aussi intelligemment par
l'amour et le service. Les dévas, à l'exception des plus grands dévas
qui, dans les cycles précédents, ont traversé le règne humain et
collaborent maintenant à l'évolution de l'homme, ne sont pas encore
conscients d'eux-mêmes. Ils progressent et évoluent à travers
l'expansion de réalisations conscientes, auto-initiées et auto-
imposées. L'aspiration et l'effort conscient sont les choses les plus
difficiles à développer dans le système solaire, car ils ne suivent pas
la ligne de moindre résistance, mais essaient d'initier et d'imposer un
rythme plus élevé. Les dévas suivent la ligne de moindre résistance
et essaient de s'approprier et d'expérimenter la vibration des choses
telles qu'elles sont, dans la plénitude de leurs sentiments et
sensations. Par conséquent, la méthode pour eux est l'intensité
progressive dans l'appréciation du sentiment présent, et non,
comme cela se produit chez l'homme, une dépréciation progressive
des choses telles qu'elles sont, ou de l'aspect matériel, qui conduit à
l'effort pour atteindre et englober dans sa conscience la réalité
subjective ou les choses de l'esprit par opposition à l'irréalité
objective ou aux choses de la matière. Les dévas essaient de
ressentir, tandis que les hommes veulent savoir. Par conséquent, les
dévas ne subissent pas ces expansions de conscience que nous
appelons initiations, sauf dans le cas des êtres avancés, qui ont
transcendé le stade humain,

Influences cosmiques et initiations solaires.

Tout ce qui peut être fait ici pour traiter ce sujet profond est
d'énumérer brièvement quelques-unes des influences cosmiques qui
affectent définitivement notre Terre, et produisent partout des
résultats dans la conscience des hommes et, pendant le processus
de création. initiation, certains phénomènes spécifiques en
conséquence.

La première et principale énergie ou force est celle qui émane du


soleil Sirius. Si elle peut être exprimée de cette manière, toute
l'énergie de la pensée ou de la force mentale, atteint le système
solaire depuis un centre cosmique éloigné, à travers Sirius, qui agit
comme un émetteur ou un centre focal, d'où émanent les influences
qui produisent la conscience de soi chez l'homme. . Pendant
l'initiation, à travers le Sceptre d'Initiation (qui agit comme un
émetteur subsidiaire et comme un puissant aimant), cette énergie
est momentanément intensifiée, et est appliquée avec une force
énorme aux centres de l'initié. Si ce n'était du fait que le Hiérophante
et les deux parrains et marraines de l'initié le font d'abord passer par
leur propre corps, l'initié ne pourrait pas y résister. Cette
augmentation d'énergie mentale produit l'élargissement et la
connaissance de la vérité telle qu'elle est, étant ses effets durables.
Premièrement, il se fait sentir au centre de la gorge, le grand organe
de la création par le son.

Un autre type d'énergie vient à l'homme des Pléiades, en


passant par le schéma Vénusien, tout comme l'énergie du schéma
Sirien passe par le schéma Saturnin. Il a un effet certain sur le corps
causal et stimule le centre cardiaque.

Un troisième type d'énergie est appliqué à l'initié, qui affecte le


centre de sa tête et émane de l'une des sept étoiles de la Grande
Ourse, dont la vie animante entretient la même relation avec notre
Logos planétaire, que celle de l'ego avec l'être humain. Cette
énergie est donc septuple et diffère selon le type d'homme et le
rayon auquel il appartient.

Il n'est pas possible ici de révéler l'ordre d'application des


différents types d'énergie, ni de dire à quelle initiation l'homme entre
en contact avec elles. Ces faits impliquent les secrets des mystères
et il n'est pas commode de les révéler. D'autres types de force
provenant de certains schémas planétaires, ainsi que des centres
cosmiques, sont mis en action par l'initiateur et transmis par le
Sceptre aux différents centres, à partir des trois véhicules de l'initié:
mental, astral et éthérique. Dans la quatrième initiation, un type
spécialisé de force, provenant d'un centre dont le nom doit rester
sans nom, est appliqué au corps causal de l'homme, étant l'une des
causes de sa desinintégration finale.

En réfléchissant à la question de la réalisation des fils des


hommes, il faut reconnaître que l'humanité achève une unification
après l'autre; les «Hommes Célestes» sont intégrés dans les
niveaux intuitif et spirituel et constituent à leur tour les centres des
grands «Hommes Célestes» du système solaire. Ces sept Hommes
célestes dans le corps desquels chaque monade humaine et chaque
déva trouvent leur place, forment les sept centres du corps du
Logos, qui à leur tour constitue le centre du cœur (parce que Dieu
est amour) d'une entité encore plus élevée. La consommation pour
ceux qui appartiennent à ce système solaire se produira lorsque le
Logos recevra sa cinquième initiation. Lorsque les fils des hommes
atteindront la cinquième initiation, il atteindra son but. C'est pour
nous un mystère incompréhensible et grand.
CHAPITRE XI

LES PARTICIPANTS AUX MYSTÈRES

Ceux qui participent aux mystères sont généralement connus, et


la manière de procéder des participants n'est pas un secret. Ici, la
seule tentative est faite pour donner un plus grand sens de la réalité
à ce qui a déjà été rapporté, à travers une exposition détaillée et une
référence plus concise au rôle qu'ils jouent pendant la cérémonie. À
ce stade, l'étudiant doit garder certaines choses à l'esprit pendant
qu'il réfléchit aux mystères:

Vous devez essayer d'interpréter ce qui précède en termes


d'esprit et non de matière ou de forme, car vous avez affaire à
l'aspect subjectif ou à la conscience de la manifestation, et à ce qui
sous-tend la forme objective. Une telle compréhension évite à
l'étudiant beaucoup de confusion.

Nous considérons les événements substantiels et réels sur le


plan mental comme le plan où se déroulent les initiations majeures
mais qui ne se matérialisent pas ou ne constituent pas des
phénomènes sur le plan physique. Le lien entre les deux plans
réside dans la continuité de conscience que l'initié a développée, qui
lui permet de transférer des événements et des circonstances des
plans subjectifs de la vie au cerveau physique.

La corroboration de ceci et la preuve de l'exactitude des


connaissances transmises peuvent être démontrées comme suit:

Dans et à travers les centres éthériques. Ces centres recevront


une puissante stimulation et, grâce à leur énergie inhérente accrue,
permettront à l'initié d'accomplir, sur le chemin du service, ce qui n'a
jamais été imaginé. Vos rêves et vos idéaux ne deviennent pas des
possibilités, mais des faits démontrés dans la manifestation.
Les centres physiquesTels que la glande pinéale et le corps
pituitaire commenceront à se développer rapidement, et l'initié sera
conscient de l'éveil des «siddhis» ou pouvoirs de l'âme, au sens le
plus élevé du terme. Vous serez conscient du processus de contrôle
conscient et de manipulation auto-initiée des pouvoirs mentionnés.
Vous comprendrez les méthodes de contact égoïque et la direction
correcte de la force.

Le système nerveuxÀ travers lequel agit le corps émotionnel ou


astral, il deviendra aussi bien sensible que très fort. Le cerveau
deviendra rapidement un puissant émetteur d'impulsions internes.
Ce fait est d'une importance réelle et, à mesure que sa signification
deviendra plus évidente, il entraînera une révolution dans l'attitude
des éducateurs, des médecins et autres envers le développement
du système nerveux et la guérison des troubles nerveux.

Mémoire cachée. Enfin, l'initié prend progressivement


conscience du développement de cette mémoire interne ou
«mémoire cachée», qui concerne le travail de la Hiérarchie et,
principalement, sa part dans le plan général. Lorsque l'initié qui se
souvient ésotériquement dans sa conscience de veille un fait
cérémoniel, il découvre ces manifestations de progrès croissant et
de réalisation consciente en lui-même, puis il vérifie et vérifie la
vérité de sa sécurité intérieure.

Il faut se rappeler que cette vérification interne n'a de valeur que


pour l'initié, qui doit se mettre à l'épreuve devant le monde de sa vie
à travers le service et le travail effectué, qui suscite, chez son
entourage, une reconnaissance qui se manifeste comme une
émulation sanctifiée. et un effort intense pour suivre le même
chemin, toujours motivé par le même motif de service et de
fraternité, et non par l'auto-agrandissement et l'acquisition égoïste. Il
faut aussi se souvenir que si ce qui a été dit est vrai en ce qui
concerne le travail, il l'est davantage en ce qui concerne l'initié.
L'initiation est strictement personnelle, mais universellement
applicable. Cela dépend de votre réalisation interne. L'initié saura
par lui-même, sans que personne ne le lui dise, quand l'événement
aura lieu. L'expansion de la conscience, appelée initiation, comprend
le cerveau physique, sinon, ce serait sans valeur. Ces petites
expansions de conscience que nous expérimentons normalement et
quotidiennement et dont nous disons que nous «apprenons» ceci ou
cela, ont à voir avec la perception, par le cerveau physique, d'un fait
communiqué ou d'une circonstance capturée. Il en va de même pour
les extensions plus importantes, qui sont le résultat de nombreuses
extensions plus petites.

Il est tout à fait possible que l'homme agisse aussi sur le plan
physique, et se consacre activement au service du monde sans
garder aucun souvenir d'avoir traversé le processus initiatique;
cependant, il peut avoir reçu la première ou la deuxième initiation
dans une vie antérieure. Ce résultat est simplement dû au fait qu'il
n'y a pas de lien entre une vie et une autre, ou peut-être est-ce le
résultat d'une décision définitive de l'ego. Un homme peut épuiser un
peu de karma et effectuer un travail pour la Loge s'il est libre de
préoccupations ésotériques et de perspicacité mystique pendant une
vie terrestre. Beaucoup de fils d'hommes ont déjà reçu la première
initiation et peu la seconde, cependant ils l'ignorent; mais ceux qui
ont une vision interne peuvent la vérifier par leur centre et leur
système nerveux. Lorsque l'initiation est reçue pour la première fois,

Ni curiosité ni bien vivre n'ont jamais conduit l'homme au Portail


de l'Initiation. La curiosité qui éveille de fortes vibrations dans la
nature inférieure de l'homme ne sert qu'à le séparer, au lieu de le
conduire au but qui l'intéresse, tout en vivant bien, sans le
complément d'un sacrifice total pour les autres, sans parcimonie Peu
commun, l'humilité et l'altruisme, peuvent servir à construire de bons
véhicules, utiles pour une autre incarnation, mais pas pour briser les
barrières externes et internes ou pour dominer les forces et énergies
opposées qui surgissent entre un «bon» homme et la cérémonie
d'initiation.
Le chemin du discipulat est difficile à parcourir, et plus encore le
chemin de l'initiation. L'initié est un guerrier couvert de cicatrices,
vainqueur de nombreuses luttes. Il ne parle pas de ses réalisations,
car il est très occupé par l'excellent travail à accomplir. Il ne se réfère
pas à des choses personnelles ou à ce qui a été fait, sauf à regretter
le peu qui a été fait. Cependant, pour le monde, il est considéré
comme un homme d'une grande influence, qui exerce un pouvoir
spirituel, incarne des idéaux et travaille pour l'humanité, et apportera
inévitablement des résultats que les générations futures
reconnaîtront. Initié est celui qui, malgré toutes ses grandes
réalisations, est rarement compris par sa propre génération. Il est
souvent la cible de blasphèmes masculins et est souvent mal
compris; Offrez tout ce que vous avez du temps, de l'argent, de
l'influence, la réputation et tout ce que le monde a de la valeur sur
l'autel du service altruiste et il offre fréquemment sa vie comme
cadeau final, seulement pour constater que ceux qu'il a servis
rejettent son offrande, méprisent son renoncement et le vilipendent.
Mais l'initié s'en moque, puisqu'il a le privilège de voir l'avenir et de
reconnaître que la force générée par lui accomplira le plan en temps
voulu; il sait aussi que son nom et ses efforts sont enregistrés dans
les archives de la Loge et sont connus du Silent Watcher qui veille
aux affaires des hommes. Mais l'initié s'en moque, puisqu'il a le
privilège de voir l'avenir et de reconnaître que la force générée par
lui accomplira le plan en temps voulu; il sait aussi que son nom et
ses efforts sont enregistrés dans les archives de la Loge et sont
connus du Silent Watcher qui veille aux affaires des hommes. Mais
l'initié s'en moque, puisqu'il a le privilège de voir l'avenir et de
reconnaître que la force générée par lui accomplira le plan en temps
voulu; il sait aussi que son nom et ses efforts sont enregistrés dans
les archives de la Loge et sont connus du Silent Watcher qui veille
aux affaires des hommes.

Existence planétaire.

Nous traiterons ici les personnages qui participent aux


cérémonies d'initiation, et nous considérerons d'abord ceux que l'on
appelle les Existences Planétaires. Cela fait référence à ces Grands
Êtres qui, pendant une période de manifestation planétaire,
influencent ou restent avec l'humanité. Ils ne sont pas nombreux,
puisque la plupart d'entre eux passent constamment et
progressivement à des emplois supérieurs, car leurs places peuvent
être occupées et leurs fonctions exercées par des membres de notre
évolution terrestre, à la fois déviques et humains.

Parmi ceux qui sont directement liés aux différentes divisions de


notre Loge des Maîtres sur la planète, on pourrait désigner:
L'Observateur Silencieux, la Grande Entité, la vie animante de la
planète, qui est pour le Seigneur du Monde, Sanat Kumara, quoi
l'ego pour le moi inférieur de l'homme. Une idée du stade élevé
d'évolution de ce Grand Être peut être obtenue en comparant le
degré de différence évolutive entre un être humain ordinaire et un
adepte parfait. Du point de vue de notre schéma planétaire, il n'y a
pas d'être plus élevé que cette grande Vie, et en ce qui nous
concerne, c'est l'analogie du Dieu personnel des chrétiens. Il
travaille à travers son représentant sur le plan physique, Sanat
Kumara, le point focal de sa vie et de son énergie. Il contient le
monde dans son aura. L'adepte qui a reçu la cinquième initiation, et
est sur le point de recevoir la sixième et la septième, est le seul à
pouvoir entrer en contact direct avec cette grande existence. Une
fois par an, lors du Festival Wesak, le Seigneur Bouddha autorisé
par le Seigneur du Monde, déverse sur la foule un double flux de
force, émanant du Silent Watcher, complété par l'énergie plus
concentrée du Seigneur du Monde. Cette double énergie est
transmise comme une bénédiction à la foule rassemblée lors de la
cérémonie himalayenne, d'où elle se propage à tous les peuples,
races et nations. Peut-être que tout le monde ne sait pas que dans
une certaine crise, pendant la Grande Guerre, La Hiérarchie de
notre planète a jugé nécessaire d'invoquer l'aide de l'Observateur
Silencieux et en chantant le grand mantram par lequel le Bouddha
peut être atteint, il a attiré Son attention et lui a demandé
d'intercéder auprès du Logos planétaire. Parmi les Logos
planétaires, le Seigneur du Monde, l'un des Bouddhas d'Activité, le
Bouddha, le Mahachohan et le Manu répertoriés selon leur stade
d'évolution, il a été décidé d'observer le cours des événements plus
longtemps avant d'interférer en eux. car le karma de la planète aurait
été retardé si le combat se terminait trop vite. Sa confiance dans la
capacité des hommes à s'adapter correctement aux conditions était
justifiée et son intervention n'était pas nécessaire. Ce conseil s'est
tenu à Shamballa. Ceci a été mentionné pour démontrer
l'observance attentive des Entités planétaires dans toutes les
questions concernant les affaires des hommes. Il est littéralement
vrai, dans un sens ésotérique, que "pas une seule feuille ne tombe"
sans que sa chute ne soit enregistrée.

Vous vous demandez peut-être pourquoi le Bodhisattva n'a pas


participé au conseil. La raison en est que la guerre appartenait au
département de Manu et que les membres de la Hiérarchie ne
s'occupent que de ce qui est strictement leur préoccupation; puisque
le Mahachohan personnifie le principe manasique ou intelligence, il
participe à tous les conseils. Dans le prochain grand combat, le
secteur religieux interviendra et le Bodhisattva sera intimement
impliqué. Son frère, le Manu, sera dispensé d'intervenir et
s'occupera de ses propres affaires. En revanche, il existe une
collaboration étroite dans tous les départements, sans perte
d'énergie. En raison de l'unité de conscience de ceux qui se sont
libérés des trois plans inférieurs, ce qui se passe dans un
département est connu dans les autres.

Puisque le Logos planétaire n'intervient que dans les deux


dernières initiations, qui ne sont pas obligatoires comme les cinq
préliminaires, il ne sert à rien de développer son œuvre. Ces
initiations sont reçues sur les plans bouddhique et atmique, tandis
que les cinq premières sur le plan mental.

Le Seigneur du monde, l'initiateur unique, celui que la Bible


appelle "l'Ancien des jours" et les écritures hindoues le premier
Kumara, de son trône Shamballa dans le désert de Gobi, Lui, Sanat
Kurnara, est celui qui préside la loge des maîtres et a entre Ses
mains les rênes du gouvernement des trois départements. Certaines
Écritures l'appellent «le Grand Sacrifice», et Il a décidé de veiller sur
l'évolution des hommes et des dévas, jusqu'à ce que tous soient
ésotériquement «sauvés». Il détermine également les «promotions»
dans les différents départements et qui doit pourvoir les postes
vacants. Quatre fois par an, il se réunit en conseil avec les Chohans
et les Maîtres et autorise ce qui doit être fait pour faire avancer les
objectifs de l'évolution.

Parfois, il rencontre également des initiés de niveau inférieur,


mais seulement dans les moments de grande crise, lorsqu'un
individu se voit offrir la possibilité de parvenir à la paix et d'attiser la
flamme qui détruit rapidement les formes qui se cristallisent et se
libèrent en conséquence. , la vie emprisonnée.

À certains moments de l'année, la Loge se réunit et au Festival


Wesak, elle se rassemble sous sa juridiction pour trois buts:

1. Entrez en contact avec la force planétaire par la médiation de


Bouddha.

2. Tenez la conférence principale tous les trimestres.

3. Admettez aux cérémonies d'initiation ceux qui sont préparés et


qui ont terminé toutes les classes.

Au cours de l'année, trois autres cérémonies d'initiation sont


organisées:

1. Les petites initiations administrées par le Bodhisattva, qui ont


lieu dans le département du Mahachohan et dans l'un des
quatre rayons d'attribut inférieurs.

2. Les initiations majeures dans l'un des trois rayons majeurs, les
rayons d'aspect, administrés par le Bodhisattva, constituent
donc les deux premières initiations.
3. Les trois initiations supérieures, où Sanat Kumara brandit le
sceptre.

Le Seigneur du Monde est présent dans toutes les initiations,


mais dans les deux premières, il occupe une position analogue à
celle occupée par l'Observateur Silencieux, lorsque Sanat Kumara
prête le serment des troisième, quatrième et cinquième initiations.
Alors sa puissance coule devant l'initié et l'éclat de l'étoile est le
signe de son approbation, mais l'initié ne le voit pas devant lui,
jusqu'à la troisième initiation.

Intéressant est le rôle que jouent les trois Kumaras ou Bouddhas


d'Activité dans l'initiation. Ce sont trois aspects de l'aspect Un et des
disciples de Sanat Kumara. Bien que leurs fonctions soient
nombreuses et diverses et concernent principalement les forces et
énergies de la nature et la direction des agents constructifs, elles ont
une connexion vitale avec l'aspirant à l'initiation, puisqu'elles
incarnent la force ou l'énergie de l'un des trois sous-plans.
supérieurs du plan mental. Par conséquent, dans la troisième
initiation, l'un de ces Kumaras transmet au corps causal de l'initié
l'énergie qui détruit la matière du troisième sous-plan, produisant
une partie de la destruction du véhicule. À la quatrième initiation, un
autre Bouddha transmet la force du deuxième plan et, au cinquième,
la force du premier sous-plan passe de manière similaire aux
atomes restants du véhicule causal, déterminant la libération finale.
Le travail du deuxième Kumara avec la force du deuxième sous-
plan, est le plus important de notre système solaire, par rapport au
corps égoïque, et produit sa désintégration complète, tandis que
l'application finale fait que les atomes, qui constituent ce corps, sont
disperser.

Lors de la cérémonie d'initiation, lorsque l'initié se tient devant le


Seigneur du Monde, ces trois Grands Êtres forment un triangle, à
l'intérieur des lignes de force duquel se trouve l'initié. Dans les deux
premières initiations, où le Bodhisattva agit comme le Hiérophante,
le Mahachohan, le Manu et un Chohan, qui représente
temporairement le deuxième département, occupent une position
similaire. Dans les deux initiations supérieures, les trois Kumaras,
appelés «Kumaras ésotériques», forment un triangle, dans lequel
l'initié reste face au Logos planétaire.

Ces faits ont été relatés afin d'enseigner, premièrement, l'unité


de la méthode et, deuxièmement, que la vérité de l'aphorisme
"comme ci-dessus est ci-dessous", est un fait caché dans la nature.

Dans les deux dernières initiations participent de nombreux


membres de la Hiérarchie qui sont extraplanétaires, si cela peut être
exprimé ainsi, et agissent en dehors du globe physique et éthérique
dense de notre planète; il n'est donc pas nécessaire de les
énumérer en détail. Sanat Kumara est toujours le Hiérophante, mais,
dans un sens très ésotérique, celui qui officie est le Logos planétaire
lui-même. À ce moment-là, ils sont fusionnés en une seule entité,
manifestant différents aspects.

Pour terminer cette brève revue, il suffit de dire que la formation


d'un initié a un double effet, puisqu'elle implique toujours le passage
de quelque adepte ou initié, à un degré supérieur ou vers un autre
métier, et l'arrivée, selon la Loi, d'un être. humain qui est en cours de
réalisation. Elle est donc d'une grande importance car elle implique
une activité de groupe, une loyauté et un effort uni, et dépend peut-
être beaucoup de la sagesse d'accepter un homme pour une haute
fonction et une place dans les chambres du Conseil de la Hiérarchie.

Les guides départementaux.

Le Manu
Il Bodhisattva
Il Mahachohan

Comme on l'a dit, ces trois Grands Êtres représentent la triplicité


de toutes les manifestations et peuvent être exprimés en gardant à
l'esprit que tout se réfère à la subjectivité et donc à l'évolution de la
conscience et, principalement, à la conscience de soi de l'homme.
Conscience

Le Manu Il Bodhisattva Il Mahachohan

Aspect matière Aspect spirituel Aspect intelligence


Forme Durée de vie Esprit
Lui non‑Je Le je ........ La relation
entre les deux
Corps Esprit ............. Âme

Ou, dans des termes qui se réfèrent strictement à la connaissance


de soi,

Politique Religion Science


gouvernement Croyance Civilisation
Course Crédo Éducation

Chaque être humain appartient à l'un de ces trois départements,


tous d'égale importance, puisque l'esprit et la matière ne font qu'un.
Ils sont si interdépendants, parce qu'ils sont des expressions de la
vie unique, que l'effort pour exprimer la performance des trois
départements sous forme graphique est sujet à l'erreur.

Ces trois Grands Seigneurs collaborent étroitement, car le travail


est un, tout comme l'homme est une triplicité et aussi une unité
individuelle. L'être humain est une forme à travers laquelle une vie
ou une entité spirituelle se manifeste et utilise l'intelligence selon la
loi de l'évolution.

Par conséquent, ces Grands Seigneurs sont intimement liés aux


initiations d'un être humain et trop occupés par des sujets de plus
grande importance et dans des activités de groupe, pour entrer en
relation avec un homme jusqu'à ce qu'ils soient sur le chemin de la
probation. Lorsqu'il a atteint le chemin du discipulat par ses propres
efforts, le Maître superviseur informe le guide de l'un des trois
départements (cela dépend du rayon de l'individu) qu'il s'approche
du Portail de l'Initiation et doit se préparer au grand pas. dans une
certaine vie. Chaque vie, et plus tard chaque année, un rapport est
fait, jusqu'à ce que dans la dernière année du parcours probatoire,
les rapports soient donnés plus fréquemment, faisant également
référence à la Loge le nom de l'aspirant. Après que son propre
Maître lui ait fait rapport et résumé brièvement son histoire,

Lors de la cérémonie d'initiation, les facteurs importants sont:

L'initiateur.

Le triangle de force, formé par trois adeptes ou trois Kumaras.

Les parrains.

Dans les deux premières initiations, deux Maîtres, un de chaque


côté de l'aspirant, assistent dans le triangle. Dans les troisième,
quatrième et cinquième initiations, le Mahachohan et le Bodhisattva
agissent en tant que parrains et marraines. Dans les sixième et
septième initiations, deux Grands Êtres, qui doivent rester incognito,
restent dans le triangle ésotérique. L'action des parrains et
marraines consiste à faire passer, à travers leur corps, la force ou
l'énergie électrique émanant du Sceptre de l'Initiation. Cette force
circule par rayonnement autour du triangle et est complétée par la
force des trois gardiens; puis il passe par les centres des parrains et
marraines et, par un acte de volonté, est transmis à l'initié.

Déjà On a beaucoup parlé dans ce livre de la Loge des


Maîtres et de sa relation avec l'aspirant à l'initiation, ainsi que le
travail de l'Initié. Ce travail est connu des fils des hommes, bien qu'il
soit un idéal et une possibilité lointaine. Cependant, lorsqu'un
homme essaie d'atteindre cet idéal et le transforme en un fait
manifesté en lui-même, il découvrira que ce n'est pas seulement une
possibilité, mais quelque chose qui peut être réalisé tant qu'il essaie
suffisamment. La première initiation est accessible à beaucoup; Mais
la centralisation nécessaire et la ferme croyance en la réalité future,
ainsi que la volonté de tout sacrifier plutôt que d'abandonner, sont
des obstacles pour la majorité. Ce livre n'aurait pas été écrit en vain
s'il avait seulement servi à quelqu'un de stimulant pour une foi
renouvelée.
CHAPITRE XII

LES DEUX RÉVÉLATIONS

Nous allons maintenant considérer les cinq étapes de la


cérémonie d'initiation, et elles sont:

1. La "Présence" révélée.

2. La «vision» perçue.

3. L'application du Sceptre, qui affecte


à. aux corps,
b. aux centres,
et. au véhicule causal.

4. Le serment.

5. La révélation du "Secret" et de la Parole.

Ces points sont énumérés dans leur ordre approprié et il faut se


rappeler qu'un tel ordre n'est pas arbitraire et conduit l'initié d'une
révélation à une autre, jusqu'à l'étape culminante où l'un des secrets
et l'une des cinq paroles de pouvoir qui s'ouvrent à lui lui sont
communiquées. les différents plans, avec toutes leurs évolutions.
Tout ce qui est tenté ici est d'indiquer les cinq étapes principales qui
composent logiquement la cérémonie d'initiation: l'étudiant doit
garder à l'esprit que chacune est en soi une cérémonie complète,
susceptible d'être classée en détail.

Nous couvrirons les différents points, en nous arrêtant


brièvement sur chacun d'eux, mais en nous rappelant que les mots
limitent et restreignent le vrai sens.
La révélation de la "Présence".

Pendant les périodes finales du paradis d'incarnation, où


l'homme jongle avec les paires d'opposés et qui, par discrimination,
est conscient de la réalité et de l'irréalité, il comprend qu'il est lui-
même un Existence immortelle, un Dieu impérissable et une partie
de l'Infini. Le lien entre l'homme sur le plan physique et ce souverain
intérieur devient de plus en plus évident, jusqu'à ce que la grande
révélation se produise. Il arrive un moment dans l'existence de
l'homme où il fait face consciemment à son moi réel, et il sait qu'il est
ce moi en réalité et non en théorie. Il prend conscience du Dieu
intérieur, non pas par l'ouïe ou par son attention à la voix intérieure
dirigeante et contrôlant, appelée la «voix de la conscience», mais
par la perception et la vision directe.

Nous savons que les premiers sens que l'enfant développe sont:
l'ouïe, le toucher et la vue. L'enfant perçoit le son et tourne la tête;
sentir et toucher; voit enfin consciemment et ces trois sens
coordonnent la personnalité. Ce sont les trois sens vitaux. Le goût et
l'odeur suivent, mais ne sont pasindispensable, dans la vie et bien
qu'il en manque, l'homme n'a aucun obstacle pour établir des
contacts sur le plan physique. Sur le chemin du développement
interne ou subjectif, la même séquence régit.

L'ouïe -Il répond à la voix de la conscience alors qu'il guide,


dirige et contrôle. Cela couvre la période d'évolution strictement
normale.

Le tacte -il répond au contrôle ou aux vibrations et reconnaît ce


qui se trouve à l'extérieur d'une unité humaine distincte sur le plan
physique. Il englobe la période de développement spirituel
progressif, les chemins de la probation et du discipulat, jusqu'au
portail de l'initiation. L'homme entre périodiquement en contact avec
ce qui lui est supérieur, il prend conscience du "toucher" du Maître,
des vibrations égoïques et de groupe, et par le sens caché du
toucher, il se familiarise avec l'intérieur et le subtil. Il essaie
d'atteindre ce qui concerne le moi supérieur et en touchant des
choses invisibles, il s'y habitue.

La vue -cette vision intérieure qui s'acquiert par le processus


d'initiation et qui après tout n'est que la reconnaissance des facultés
toujours présentes mais inconnues. Tout comme l'enfant naît avec
des yeux parfaitement sains et qu'un jour vient où la première chose
qui est observée est sa reconnaissance consciente de ce qu'il voit, il
en est de même avec l'individu qui se développe spirituellement. Le
médium de la vision intérieure a toujours existé et ce qui peut être vu
est toujours présent, mais la plupart des gens ne le reconnaissent
pas.

Cette «reconnaissance» par l'initié est la première grande étape


de la cérémonie d'initiation et jusqu'à ce qu'elle soit transcendée, les
autres étapes sont reportées. A chaque initiation, la reconnaissance
est différente et peut être synthétisée comme suit:

L'ego, reflet de la monade, est lui-même une triplicité, comme tout


dans la nature. Il reflète les trois aspects de la divinité, tout comme
la monade reflète, sur un plan supérieur, les trois - volonté, amour-
sagesse et intelligence active de la divinité. Donc:

Lors de la première initiation, l'initié prend conscience du


troisième aspect ou aspect inférieur de l'ego, celui de l'intelligence
active. Il fait face à la manifestation du grand ange solaire (pitri) qui
est lui-même, le moi authentique. Alors il sait, sans aucun doute, que
cette manifestation de l'intelligence est cette Entité éternelle qui, à
travers les âges, a démontré ses pouvoirs sur le plan physique à
travers des incarnations successives.

A la seconde initiation, cette grande Présence est vue comme


une dualité, et un autre aspect brille devant elle. Il se rend compte
que cette vie rayonnante identifiée à lui-même, non seulement agit
avec intelligence, mais que son origine est l'amour-sagesse. Il
fusionne sa conscience avec cette Vie et devient un avec elle, de
sorte que sur le plan physique, à travers le moi personnel, cette Vie
soit vue comme un amour intelligent, s'exprimant.

A la troisième initiation, l'ego se présente à l'initié comme triplicité


perfectionné. Non seulement il connaît le moi comme amour
intelligent actif, mais il se révèle également comme volonté ou
but fondamental, avec lequel l'homme s'identifie immédiatement et
sait que les trois mondes ne contiennent rien pour lui dans le futur,
ne servent que de sphère de service actif, se manifestant comme
l'amour pour atteindre un but, caché pendant des siècles au cœur du
je. Cet objectif ayant été révélé, vous pouvez alors collaborer
intelligemment avec lui et ainsi
le mûrir.

Ces révélations profondes brillent devant l'initié de trois


manières:

Comme une existence angélique rayonnante, vu de l'intérieur,


avec la même précision et les mêmes critères, de manière analogue
à la façon dont un homme se confronte à un autre. Le grand ange
solaire, qui constitue l'homme réel et son expression sur le plan du
mental supérieur, est littéralement son ancêtre divin, «l'Observateur»
qui, au cours de longs cycles d'incarnations, s'est sacrifié pour que
l'homme puisse ÊTRE.

Comme une sphère de feu rayonnant,lié à l'initié qui est devant


elle, par le fil de feu magnétique qui traverse tous leurs corps et se
termine au centre du cerveau physique. Ce «fil d'argent» (comme on
l'appelle inexactement dans la Bible, lorsqu'il décrit sa libération du
corps physique et l'abstraction subséquente) émane du centre du
cœur de l'Ange solaire, reliant ainsi le cœur et le cerveau à cette
grande dualité qui manifeste l'amour et l'intelligence en ce système
solaire. La sphère ignée est liée de la même manière avec.
beaucoup d'autres qui appartiennent au même groupe et rayon. Ce
fait concret montre que nous sommes tous un sur les plans
supérieurs. Une seule vie bat et circule à travers tout, à travers des
fils ardents et fait partie de la révélation que l'homme reçoit, devant
la «Présence», les yeux cachés ouvertement.

Comme un lotus à neuf pétales, qui sont disposés en trois


cercles autour d'un ensemble central de trois pétales
hermétiquement fermés, qui protègent ce qui dans les livres
orientaux est appelé "le joyau dans le lotus". Ce Lotus est d'une rare
beauté, palpitant de vie et rayonnant, dans toutes les couleurs de
l'arc-en-ciel; Dans les trois premières initiations, les trois cercles sont
révélés dans un ordre corrélatif jusqu'à ce que dans la quatrième
initiation, l'initié se trouve devant une plus grande révélation et
connaisse le secret de ce que contient le cocon central. A cet égard,
la troisième initiation diffère quelque peu des autres, car par la
puissance d'un Hiérophante encore plus élevé que le Bodhisattva, le
feu électrique de l'esprit pur, latent au cœur du Lotus, est connu pour
la première fois.

Les mots «ange solaire», «sphère de feu» et «lotus» cachent un


aspect du mystère central de la vie humaine, mais il ne sera
apparent que pour ceux qui ont des yeux pour voir. La signification
mystique de ces phrases graphiques constituera un piège ou une
cause d'incrédulité pour l'homme qui essaie de les matérialiser de
manière incorrecte. En ces termes, l'idée d'une existence immortelle,
d'une Entité divine, d'un grand centre d'énergie ardente et de la
pleine floraison de l'évolution est cachée, et il faut donc les
considérer.

A la quatrième initiation, l'initié apparaît devant la Présence de


cet aspect de Lui-même appelé «Son Père céleste». Il est confronté
à sa propre monade, cette pure essence spirituelle, existant sur le
plan le plus élevé, sauf un, qui c'est à votre ego ou à votre moi
supérieur, ce que cet ego est à la personnalité ou au moi inférieur.

La monade se manifeste sur le plan mental sous une triple


forme, à travers l'ego; mais tous les aspects de l'esprit manquent
encore, tel que nous le comprenons. L'ange solaire avec lequel il
était en contact se retira; la forme par laquelle il agissait (le corps
égoïque ou causal) disparaît et il ne restera que l'amour-sagesse et
cette dynamique, ce qui est la caractéristique principale de l'esprit.
Le moi inférieur a servi les buts de l'ego et a été rejeté; de la même
manière, l'ego a servi les desseins de la monade et il n'est plus
nécessaire; l'initié est libre des deux, pleinement libéré et capable
d'entrer en contact avec la monade, tout comme il a appris
auparavant à entrer en contact avec l'ego. Pour les manifestations
restantes dans les trois mondes, il n'est gouverné que par la volonté
et le but auto-initiés et crée son corps de manifestation, contrôler
(dans les limites karmiques) vos propres périodes et cycles. Le
karma mentionné ici est planétaire et non personnel. A la quatrième
initiation, il entre en contact avec l'aspect amour de la monade et, à
la cinquième, avec l'aspect volonté, complétant ainsi ses contacts,
répondant à toutes les vibrations nécessaires et étant le maître des
cinq plans de l'évolution humaine.

De plus, aux troisième, quatrième et cinquième initiations, il


prend conscience de cette «Présence» qui renferme en lui cette
entité spirituelle, sa propre monade, et la voit comme une avec le
Logos planétaire. Par le canal de sa propre monade, il voit les
mêmes aspects (que cette monade personnifie) à plus grande
échelle, les révélant ainsi au Logos planétaire, qui anime toutes les
monades de son rayon. Cette vérité est presque impossible à
exprimer par des mots et concerne la relation que le point de feu
électrique, la monade, entretient avec l'étoile à cinq branches, qui
révèle à l'initié la Présence du Logos planétaire. C'est pratiquement
incompréhensible pour l'homme ordinaire, bien que ce livre ait été
écrit pour lui.

A la sixième initiation, l'initié agit consciemment comme l'aspect


d'amour de la monade, et est amené (par son «Père») à une
reconnaissance plus vaste; il prend conscience de cette étoile qui
renferme son étoile planétaire, ainsi que il comprenait autrefois sa
propre minuscule «étincelle». De cette manière, il établit un contact
conscient avec le Logos solaire et en vient à connaître en lui-même
l'Unicité de toute vie et manifestation.

Cette reconnaissance est élargie à la septième initiation, de sorte


que deux aspects de la Vie un deviennent des réalités pour le
Bouddha émancipé.

Peu à peu, l'initié arrive devant la vérité et l'existence. Il sera


évident pour les étudiants réfléchis que la révélation de la Présence
doit précéder toutes les autres révélations. Ceci introduit les aperçus
fondamentaux suivants dans l'esprit de l'initié:

La foi que vous avez soutenue pendant des siècles est justifiée
et l'espoir et la croyance se fondent dans un fait auto-vérifié. La foi
est perdue de vue et les choses invisibles sont vues et connues.Il ne
doute plus, et par ses propres efforts, l'initié devient un connaisseur.

L'unicité avec ses frères est prouvée et il reconnaît le lien


indissoluble qui le lie partout à ses semblables. La fraternité n'est
plus une théorie, mais un fait scientifiquement prouvé, dont on ne
peut douter, pas plus que la séparation des hommes sur le plan
physique.
L'immortalité de l'âme et la réalité des mondes invisibles sont
vérifiées et établies pour lui; Avant l'initiation cette croyance était
basée sur une vision brève et fugitive et des convictions internes
fermes (le résultat d'un raisonnement logique et d'une intuition, se
développant progressivement), maintenant elle est basée sur la
perception et la reconnaissance de sa propre nature immortelle, hors
de toute controverse.

Vous comprenez la signification et la source d'énergie et pouvez


commencer à exercer votre pouvoir avec une précision et une
direction scientifiques. Vous savez d'où vous tirez l'énergie, car vous
avez eu un aperçu des ressources énergétiques disponibles. Avant
qu'il ne sache qu'elle existait et qu'il l'utilisait aveuglément et parfois
imprudemment, maintenant, dirigé par «l'esprit ouvert», il le perçoit
et peut collaborer intelligemment avec les forces de la nature.

La révélation de la Présence produit à bien des égards des


résultats précis chez l'initié, et la Hiérarchie considère que c'est un
préambule nécessaire à d'autres révélations.

La révélation de la vision.

La prochaine révélation importante est celle de Vision, car elle


a conduit l'individu à faire face à Celui avec lequel il a dû faire
pendant d'innombrables siècles, éveillant en lui la compréhension
inébranlable de l'unicité de la vie fondamentale, à la manifestoyer à
travers les vies mineures. La première révélation concerne
l'indéfinissable et l'inimitable et est (pour l'esprit fini) infinie dans son
abstraction et son absolutisme. La seconde révélation concerne le
temps et l'espace, et implique la reconnaissance par l'initié - à
travers le sens récemment éveillé de la vision occulte - du rôle qu'il
a joué et doit jouer dans le plan et par la suite le rôle du plan lui-
même, en quoi qui concerne

à. son Ego,
b. son groupe égoïque,
c. votre groupe ray,
ré. votre Logos planétaire.

Dans cette quadruple absorption est décrite la connaissance


graduelle qui correspond au processus des quatre initiations qui
précèdent la libération finale.

A la première initiation, il est bien conscient de la petite partie


évidente de sa vie personnelle pendant l'intervalle de la révélation à
la seconde initiation. Cela peut nécessiter une ou plusieurs vies.
Vous connaissez la direction à prendre; sait quelque chose de leur
participation au service de la race; il voit le plan dans son ensemble,
en ce qui le concerne, comme une petite mosaïque dans la
conception d'ensemble; Vous devenez conscient de la façon dont
vous pouvez servir avec votre type d'esprit particulier, votre
ensemble de facultés mentales ou autres, et vos diverses capacités,
et ce que vous devez faire avant de pouvoir vous retrouver à
nouveau dans la Présence et recevoir une large révélation.

Dans la seconde initiation, il voit le rôle que joue son groupe du


moi dans le schéma général. Il devient plus conscient des différentes
unités de groupe auxquelles il est intrinsèquement associé; il les
reconnaît à leurs personnalités, s'ils sont incarnés, et en quelque
sorte il voit quelles sont les relations karmiques entre lui, les groupes
et les individus; obtient un aperçu de l'objectif spécifique du groupe
et de sa relation avec d'autres groupes. Vous pourrez alors agir avec
plus de sécurité et votre échange avec d’autres individus, sur le plan
physique, sera plus ferme; Vous pouvez les aider et vous aider à
ajuster le karma et ainsi approcher plus rapidement la libération
finale. Les relations de groupe sont consolidées et les plans et
objectifs peuvent être poussés plus intelligemment. Alors que cette
consolidation des relations de groupe se poursuit, il produit sur le
plan physique cette action concertée et cette unité intelligente de
but, qui aboutissent à la matérialisation d'idéaux supérieurs et à
l'adaptation de la force pour le développement sage des fins de
l'évolution. Lorsque cela atteint un certain stade, les unités qui
forment les groupes ont appris à travailler ensemble et à se stimuler
mutuellement, afin d'acquérir une plus grande connaissance, qui se
traduira par une plus grande capacité d'aide.

À la troisième initiation, le but du trait de soulignement du rayon


auquel appartient son ego est révélé à l'initié. Toutes les unités
égoïques appartiennent à un sous-rayon du rayon monadique. Cette
reconnaissance est accordée à l'initié, afin de lui permettre de
trouver opportunément par lui-même (en suivant la ligne de moindre
résistance) le rayon de sa monade. Le rayon inférieur porte de
nombreux groupes d'ego dans son flux d'énergie et est conscient
non seulement de son groupe égoïque et de son but intelligent, mais
de nombreux autres groupes similaires. Leur énergie est
conjointement dirigée vers un objectif clairement défini.

Ayant appris quelque chose sur les relations de groupe et


développé la capacité de travailler avec des unités en formation de
groupe, l'initié apprend le secret de la subordination du groupe au
bien du groupe dans son ensemble. Cela se manifeste sur le plan
physique par la capacité de travailler avec sagesse, intelligence et
harmonie avec différents individus, collaborer sur de grands projets
et exercer une large influence.

Une partie des plans du Logos planétaire lui est révélée et cette
vision inclut la révélation du plan et du but en ce qui concerne la
planète, bien que la vision soit encore confuse concernant ces plans,
dans leur relation planétaire. Cela conduit l'initié, au moyen d'une
série de connaissances graduées, aux portails de la quatrième
initiation. Avec la libération complète de l'initié des liens dans les
trois mondes et la rupture de tous les liens des limitations
karmiques, il élargit considérablement la vision et on peut dire que
pour la première fois il réalise l'ampleur du but planétaire et du
karma dans le schème. Ayant déjà ajusté votre karma personnel
relativement mineur, vous pouvez vous consacrer à l'épuisement du
karma planétaire et aussi travailler à développer les plans à long
terme de cette grande Vie qui inclut toutes les vies inférieures. Non
seulement il parvient à la pleine reconnaissance du but et des plans
de toute évolution dans son propre schéma planétaire, la Terre, mais
il inclut également dans son rayon de connaissance, ce schéma
planétaire qui est le complément ou le pôle opposé de notre Terre. Il
comprend l'interrelation entre les deux schémas et le vaste double
objectif lui est révélé. On lui montre que ce plan doit devenir un seul
plan uni et par la suite il consacre toutes ses énergies à collaborer
sur une base planétaire, au fur et à mesure que le plan se déroule,
tout en travaillant avec les deux grandes évolutions de notre planète,
humaine et le devic, et à travers eux. Cela concerne la mise en
place de réajustements et l'application graduelle d'énergie pour
stimuler les différents règnes de la nature et, par la fusion de toutes
les forces de la nature, accélérer l'interaction d'énergie entre les
deux schémas. De cette manière, les plans du Logos solaire
peuvent être accomplis au fur et à mesure qu'ils se déploient à
travers les deux Logos planétaires. La gestion de l'énergie solaire, à
petite échelle, est maintenant le privilège de l'initié, car non
seulement il est admis dans la salle du conseil de sa propre
Hiérarchie, mais il est autorisé à y assister lorsque d'autres agents
planétaires sont rassemblés avec le Seigneur du Monde. et les deux
grands chefs de département. En fusionnant toutes les forces de la
nature, accélérez l'interaction énergétique entre les deux schémas.
De cette manière, les plans du Logos solaire peuvent être accomplis
au fur et à mesure qu'ils se déploient à travers les deux Logos
planétaires. La gestion de l'énergie solaire, à petite échelle, est
maintenant le privilège de l'initié, car non seulement il est admis
dans la salle du conseil de sa propre Hiérarchie, mais il est autorisé
à y assister lorsque d'autres agents planétaires sont rassemblés
avec le Seigneur du Monde. et les deux grands chefs de
département. En fusionnant toutes les forces de la nature, accélérez
l'interaction énergétique entre les deux schémas. De cette manière,
les plans du Logos solaire peuvent être accomplis au fur et à mesure
qu'ils se déploient à travers les deux Logos planétaires. La gestion
de l'énergie solaire, à petite échelle, est maintenant le privilège de
l'initié, car non seulement il est admis dans la salle du conseil de sa
propre Hiérarchie, mais il est autorisé à y assister lorsque d'autres
agents planétaires sont rassemblés avec le Seigneur du Monde. et
les deux grands chefs de département.

Dans la cinquième initiation, la vision donne à l'initié une


perspective plus large et voit un troisième schéma planétaire qui,
avec les deux autres, forme l'un des triangles de force, nécessaire
au développement de l'évolution solaire. De même que toute
manifestation procède par dualité et triplicité, pour revenir à une
synthèse éventuelle, de même ces schémas, qui ne sont que des
centres de force dans le corps d'un Logos solaire, agissent d'abord
comme des unités séparées vivant leur propre vie intégrale. , puis
comme dualités, par l'échange de force à travers deux schémas,
puisqu'elles s'aident, se complètent et se stimulent ainsi et, enfin,
comme un triangle solaire, qui fait circuler la force d'un point à un
autre, d'un centre à un autre, jusqu'à ce que l'énergie soit fusionnée
et synthétisée et que les trois agissent ensemble.

Lorsque l'adepte de la cinquième initiation peut agir selon les


plans des trois logos impliqués, en collaborant avec eux avec une
capacité croissante au fil du temps, il est prêt pour la sixième
initiation, qui l'admettra à des conclaves supérieurs. Ainsi, il peut
participer non seulement à des objectifs planétaires, mais aussi à
des objectifs solaires.

Dans la sixième initiation, il a la vision la plus merveilleuse de


toute la série. Il voit le système solaire comme une unité et reçoit
une brève révélation qui s'ouvre à sa compréhension étonnée des
buts fondamentaux du Logos solaire, voyant pour la première fois
l'ensemble des plans avec toutes leurs ramifications.

Dans la septième initiation, sa vision pénètre au-delà du "cercle


ne passe pas" solaire et peut voir ce qu'il a connu comme un fait
théorique fondamental, que notre Logos solaire est impliqué dans
les plans et les buts d'une Existence supérieure et que le système
solaire est un seul des nombreux centres de force et à travers lui
s'exprime une Entité cosmique beaucoup plus grande que notre
Logos solaire. Derrière toutes ces visions se cache un grand objectif:
la révélation de l'unité essentielle et la découverte de ces relations
internes qui, une fois connues, tendront, de plus en plus pleinement,
à pousser l'initié au service désintéressé et à en faire un travailleur.
de synthèse, d'harmonie et d'unité fondamentale.

La cérémonie d'initiation, où les yeux de l'initié sont ouverts pour


voir et comprendre, est divisée en trois parties, qui n'en sont pas
moins un processus unique:
1. Le passé se déroule devant lui; il se voit jouer de nombreux
rôles, se rendant compte qu'ils ne constituent que la conduction
progressive de ses forces et facultés au point où il peut servir son
groupe et avec le groupe. Il est vu et identifié selon l'initiation‑

a. avec lui-même, dans de nombreuses vies antérieures,


b. avec son groupe, dans les groupes de vie précédents,
c. Avec son rayon de l'ego, alors qu'il traverse de nombreux
cieux,
d. avec son Logos planétaire, quand il a agi dans le passé, à
travers de nombreuses évolutions et royaumes tout au long du
schéma,

et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il s'identifie au passé de l'unique


Vie, qui traverse tous les modèles planétaires et évolutions du
système solaire, qui éveille en lui la résolution d'épuiser le karma et
de savoir (voir les causes du passé) comment vous devez le faire.

2. Actuellement, le travail spécifique qu'il doit accomplir dans le


petit ciel immédiatement impliqué lui est révélé. Cela signifie qu'il ne
voit pas seulement ce qui le concerne, dans une certaine vie, mais
reconnaît la partie immédiate du plan impliquant peut-être plusieurs
de ses petits cieux appelés vies que le Logos planétaire essaie de
voir accomplir. On peut alors dire sans conteste que vous
connaissez votre travail et que vous pouvez vous occuper de votre
entreprise en comprenant clairement pourquoi, comment et quand.

3. À l'avenir, Il reçoit, afin de stimuler l'initié, une vision de la


consommation finale, d'une splendeur au-delà de la description,
avec des points saillants indiquant les principales étapes pour
atteindre cette consommation. Pour un bref instant, voyez à quoi
ressemblera la splendeur et ce chemin de beauté rayonnante qui
brille de plus en plus jusqu'au jour parfait. Dans les premiers stades,
il voit la gloire de son groupe d'ego perfectionné et, plus tard, le
rayonnement d'un certain type et d'une certaine couleur, qui s'écoule
du rayon qui porte les fils parfaits des hommes dans son sein, et
encore plus tard, il a un aperçu de la perfection de ce grand Etre, qui
est son propre Logos planétaire, jusqu'à ce que finalement la
perfection de toute beauté et rayonnement qui inclut tous les autres
rayons de lumière lui soit révélée, le soleil brillant de toute sa force,
CHAPITRE XIII

LES SCEPTRES D'INITIATION

Les Sceptres d'Initiation sont de quatre types:

1. Cosmique, utilisé par un Logos cosmique dans les initiations


d'un Logos solaire et dans celle des trois Logos planétaires
principaux.

2. Depuis le système, utilisé par un Logos solaire dans les


initiations d'un Logos planétaire. Nous n'avons rien à voir avec
l'initiation cosmique; il concerne l'élargissement de la connaissance
qui dépasse la compréhension du plus haut initié de notre système
solaire. Les initiations du système ne nous concernent que dans la
moindre mesure parce qu'elles sont si vastes que l'esprit humain
ordinaire ne peut les concevoir. L'homme valorise ces initiations
uniquement pour les effets qu'elles produisent sur le schéma
planétaire qui peuvent le concerner. Cela se produit particulièrement
si le schéma dans lequel il joue son rôle microscopique constitue le
centre du corps logoïque qui reçoit le stimulus. Lorsque cela se
produit, l'initiation de son propre Logos planétaire a lieu, par
conséquent, il (en tant que corps cellulaire) reçoit un stimulus
supplémentaire,

3. Planétarium,utilisé par un Logos planétaire à des fins


initiatiques et pour les troisième, quatrième et cinquième initiations
majeures et les deux autres supérieures. Dans l'initiation planétaire,
le Sceptre de Pouvoir, manié par le Logos solaire, est chargé d'une
pure force électrique, venant de Sirius, reçue par notre Logos
pendant la période secondaire de la création, des mains de cette
grande Entité qui est le Seigneur de les Seigneurs du Karma. Il est
le dépositaire de la Loi lors de la manifestation et le représentant
dans le système solaire de la Confrérie de Sirius, dont les Loges
agissent comme des Hiérarchies ésotériques sur les différentes
planètes. De plus, aidé par le Logos solaire, il confère des pouvoirs
aux différents initiateurs; vous communique secrètement le mot qui
vous permet d'abattre la force électrique pure pour charger les
sceptres sous sa charge,

4. Hiérarchique, utilisé par une Hiérarchie ésotérique pour les


initiations mineures, et par le Bodhisattva dans les deux premières
initiations manasiques.

Quand l'homme s'est individualisé au temps de la Lémurie, c'est


en appliquant le Sceptre de l'Initiation au Logos de notre chaîne
terrestre, et il a mis en activité certains centres de Son corps, avec
leurs groupes correspondants. Cette application a littéralement
produit l'éveil de la vie au travail intelligent sur le plan mental.
L'homme animal était conscient sur les plans physique et astral; par
la stimulation du sceptre électrique, il acquiert une conscience dans
le mental. Ainsi les trois corps ont été coordonnés et le Penseur a pu
fonctionner en eux. Tous les Sceptres des Initiations produisent
certains effets:

Stimulation des feux couvants jusqu'à ce qu'ils brûlent.

Synthétiser les feux à travers une activité cachée, qui les met à
portée mutuelle.

Intensification de l'activité vibratoire d'un centre, que ce soit


chez l'homme, chez un homme céleste ou dans un Logos
solaire.
Expansion de tous les corps, mais principalement celui causal.

Éveil du feu de la kundalini (ou feu latent à la base de la colonne


vertébrale) et sa canalisation en progression ascendante. Ce feu et
celui du manas sont dirigés dans certaines directions ou triangles
suivant le Sceptre alors qu'il se déplace d'une manière spécifique. Il
y a une raison ésotérique bien définie, selon les lois de l'électricité,
derrière le fait connu que chaque initié présenté à l'Initiateur est
accompagné de deux Maîtres, qui restent de chaque côté de l'initié,
les trois constituant un triangle qui rend le travail possible.

La force du Sceptre est double et sa puissance est énorme. Si


l'initié était seul, il ne pourrait pas recevoir la tension du Sceptre
sans être sérieusement endommagé, mais dans la transmission
triangulaire il n'y a aucun risque. Il faut se rappeler que deux maîtres
parrainent chaque aspirant à l'initiation et représentent les deux
pôles du Tout électrique. Une partie de sa fonction est de se tenir
aux côtés des aspirants lorsqu'ils se présentent devant le Grand
Seigneur.

Lorsque l'Initiateur saisit les sceptres à partir de sa position de


pouvoir, dans des périodes prédéterminées, ils agissent comme des
émetteurs de la force électrique à partir de niveaux très élevés, si
élevés, que dans les sixième et septième initiations, le "Diamant
Flamboyant" transmet, à travers le Logos , force totalement
indépendante du système. Ce plus grand Sceptre est celui utilisé
sur cette planète, mais il y a dans le système solaire plusieurs
Sceptres de Pouvoir, de trois degrés, si on peut l'exprimer ainsi.

Dans les deux premières initiations, un Sceptre d'initiation brandi


par le Grand Seigneur est utilisé, magnétisé par l'application du
"Diamant Flamboyant", aimantation qui est répétée pour chaque
nouvel Enseignant du Monde. Puis une merveilleuse cérémonie a
lieu au moment où le nouvel Instructeur prend ses fonctions, où il
reçoit son Sceptre de Pouvoir, le même Sceptre qui a été utilisé
depuis la fondation de notre Hiérarchie planétaire, et l'étend au
Seigneur du Monde, qui Il touche son propre sceptre puissant, le
rechargeant avec une capacité électrique. Cette cérémonie a lieu à
Shamballa.

Le Sceptre d'Initiation appelé "Diamant Flamboyant" est utilisé


par Sanat Kumara, l'Initiateur Unique, qui est caché à "l'Est", voilant
le feu qui irradie la Religion de la Sagesse; il a été apporté de Vénus
par le Seigneur du Monde et une fois dans chaque période du
monde, il est soumis à un processus similaire à celui du Petit
Sceptre; puis il se recharge par l'action directe du Logos lui-même
du système solaire. Seuls le Seigneur du Monde et les Chohans des
Rayons connaissent l'emplacement exact de ce Sceptre et parce
qu'il est le talisman de notre évolution, son principal gardien est le
Chohan du deuxième rayon sous l'autorité du Seigneur du Monde -
aidé par le Seigneur. Deva de l'arrière-plan. Les Bouddhas d'Activité
sont responsables de leur garde et leur subordonné est le Chohan
de la foudre. Il est utilisé à certains moments où un travail spécifique
doit être fait, non seulement dans les initiations des êtres humains,
mais dans certaines fonctions planétaires dont nous ne savons
actuellement rien. Il a sa place et sa fonction dans certaines
cérémonies liées à la ronde intérieure et au triangle formé par la
Terre, Mars et Mercure.

Le but des Scepters of Power.

Dans le sceptre d'un monarque se cache, à ce moment, le


symbolisme de ces Sceptres. Ils sont reconnus comme des
symboles de fonction et de pouvoir et bien que cela ne soit pas
généralement reconnu, ils sont d'origine électrique et leur véritable
signification se réfère à la stimulation dynamique de ceux qui ont des
positions subordonnées, qui sont sous leur contact, les inspirant
ainsi à une activité accrue et service pour le bien de la race.

Le grand sceptre de puissance du Logos lui-même est caché


dans le soleil. En récapitulant, la localisation ésotérique des
différents sceptres est la suivante:

1. Le Sceptre du Bodhisattva est caché dans «le cœur de la


sagesse», c'est-à-dire dans Shamballa.

2. Le Sceptre de l'Initiateur Un est caché dans «l'Est», un endroit


définitivement planétaire.
3. Le Sceptre du Logos solaire est caché dans «le cœur du
soleil», cette mystérieuse sphère subjective qui se trouve
derrière notre soleil physique, qui n'est que le revêtement
protecteur.

4. Le Sceptre du Logos cosmique, associé à notre Logos solaire,


se trouve caché dans ce point central des cieux autour duquel
tourne notre système solaire, appelé «soleil central spirituel».

Dans Shamballa, un sceptre est rechargé pour chaque nouvel


enseignant du monde. Le Sceptre de Sanat Kumara se recharge à
chaque nouvelle période du monde, donc sept fois dans l'histoire
d'un schéma planétaire. Le Sceptre logoïque du Pouvoir est
électrifié à chaque nouvelle période de création ou pour chaque
système solaire, à travers lequel le Logos se manifeste, tout
comme l'homme se manifeste à travers la vie de son corps
physique. Les deux premières cérémonies ont lieu à Shamballa, le
lieu sacré de la manifestation planétaire, un lieu central sur notre
planète physique qui correspond au cœur d'un être humain. De
nombreux endroits à la surface de la terre sont, par exemple,
réputés pour leurs propriétés curatives, et ils se distinguent parce
qu'ils constituent des points magnétisés et que leurs propriétés
magnétiques se manifestent par des influences curatives.

Ces lieux sont magnétisés de trois manières:

1. Par Sanat Kumara, agissant à travers le Manu. Cela se produit


lorsqu'il est souhaitable de former un point central magnétique
qui, en raison de son pouvoir attractif, rassemble, dans un tout
cohérent, une race, une nation ou une grande organisation.
Chaque nation a son "point magnétique" formé de matière
éthérique, par l'application du "Diamant Flamboyant" aux
éthers; il constitue le cœur national et la base du caractère
national. Habituellement, mais pas toujours, la ville principale
d'un pays est construite autour de ce point.
2. Par Sanat Kumara, agissant à travers le Bodhisattva. Dans ce
cas, la force électrique du Sceptre est utilisée pour attirer plus
étroitement les influences qui se manifestent dans les grandes
religions du monde. Le moindre sceptre de puissance est
utilisé ici en conjonction avec le plus grand. À travers les deux,
la qualité attrayante, ou keynote, de toute religion ou
organisation religieuse est émise.

3. Par Sanat Kumara, agissant à travers le Mahachohan. En


manipulant le Sceptre du Pouvoir, les points magnétiques
focaux des grandes organisations qui affectent la civilisation et
la culture d'un peuple sont mis en activité cohérente.

Toutes les organisations gouvernementales, religieuses,


culturelles du plan physique sont la performance de causes et de
forces internes et avant qu'elles n'apparaissent finalement dans la
manifestation physique, une centralisation a lieu aux niveaux
éthériques si l'on peut dire de ces influences et énergies. La franc-
maçonnerie en est un exemple, car elle possède deux centres
magnétiques, l'un d'eux en Europe centrale. Dans tous les cas
mentionnés, le Seigneur du Monde était l'officiant, comme il est
toujours à la base de tous les grands et importants mouvements.
Dans tous les mouvements mineurs pour aider la race, initiés par les
Maîtres agissant à travers leurs disciples, l'aide du Bodhisattva est
invoquée et le moindre Sceptre de Pouvoir est utilisé.

Lorsque les disciples initient un mouvement, à une échelle


relativement petite, le Maître avec lequel ils travaillent peut aussi les
aider et, bien qu'Il n'utilise pas le Sceptre du Pouvoir, Il a des
méthodes appropriées pour stimuler et atteindre la cohérence dans
l'effort limité de Ses fidèles disciples. Ainsi les Sceptres d'Initiation et
les Paroles de Puissance sont utilisés dans tous les secteurs de la
vie humaine. Le gouvernement du monde fonctionne dans le respect
de la loi et de l'ordre et l'ensemble du système est interdépendant.
Revenons au sujet de l'initiation humaine et des sceptres du
pouvoir. Au moment de la cérémonie d'initiation, après les deux
grandes révélations, vient un moment de silence complet, et dans
l'intervalle, l'initié comprend en lui-même le sens de la Paix. Il se
retrouve comme s'il était dans un vide, où apparemment rien ne peut
l'atteindre; est pour de brefs moments entre la terre et le ciel,
inconscient de tout, mais conscient du sens des choses telles
qu'elles sont, reconnaissant sa propre divinité essentielle et le rôle
qu'il doit jouer quand, de la chambre du Conseil du Ciel, il revient à
nouveau servir sur Terre. Il ne ressent pas d'anxiété, de peur ou de
doute. Il est entré en contact avec la «Présence» divine et a perçu la
vision. Il sait quoi faire et comment le faire, et une paix et une joie
indescriptibles remplissent son cœur. C'est un bref intervalle de
calme avant une période d'activité renouvelée, commençant au
moment où le Sceptre est appliqué. Tandis que l'initié était absorbé
en lui-même avec toutes ses forces concentrées dans le cœur, la
Loge des Maîtres officiants célébrait diverses cérémonies et
scandait certaines paroles préparatoires au maniement du Sceptre
et à l'apparition de l'Initiateur sur le trône. Le Hiérophante a été
présent jusqu'à présent, bien que le travail ait été effectué par la
Loge et les Parrains. Puis il monte à la place du pouvoir et les
gardiens légitimes du Sceptre le lui livrent. la Loge des Maîtres
officiants a tenu diverses cérémonies et a chanté certains mots
préparatoires pour la manipulation du Sceptre et l'apparition de
l'Initiateur sur le trône. Le Hiérophante a été présent jusqu'à présent,
bien que le travail ait été effectué par la Loge et les Parrains. Puis il
monte à la place du pouvoir et les gardiens légitimes du Sceptre le
lui livrent. la Loge des Maîtres officiants a tenu diverses cérémonies
et a chanté certains mots préparatoires pour la manipulation du
Sceptre et l'apparition de l'Initiateur sur le trône. Le Hiérophante a
été présent jusqu'à présent, bien que le travail ait été effectué par la
Loge et les Parrains. Puis il monte à la place du pouvoir et les
gardiens légitimes du Sceptre le lui livrent.
Il n'est pas possible de publier les détails de l'étape suivante,
sauf de la décrire avec les mots «le feu descend du ciel». Par la
prononciation de certains mots et phrases, l'un des secrets
initiatiques et différents de chaque initiation, la force électrique qui
doit être utilisée, descend sur le Sceptre, passant par le cœur et la
main de l'Initiateur, aux Trois qui sous forme triangulaire ils se
rapportent au trône. Ils reçoivent à leur tour cette force, la faisant
circuler par un acte de volonté dans leur cœur, la transférant aux
parrains, qui aussi, par un acte de volonté, se préparent à la
transmettre à ce centre du corps de l'initié qui doit être stimulé (
selon initiation). Un intervalle intéressant se produit alors où les
volontés unies de la Hiérarchie se mélangent pour transmettre la
force mise en circulation par le sceptre. Le Hiérophante prononce le
mot et la force se précipite dans les corps et les centres de l'initié,
descendant à travers les centres jusqu'au plan mental, et à travers
les centres astraux, jusqu'aux centres des niveaux éthériques, qui
l'absorbent finalement. C'est un grand moment pour l'Initié, et cela lui
fait prendre conscience de la vérité absolue contenue dans la phrase
«Dieu est un feu dévorant». Sans aucun doute, il sait que l'énergie
ignée et la force électrique constituent la somme totale de ce qui
existe. Il baigne littéralement dans les feux de la purification; voir
partout le feu qui jaillit du Sceptre, circulant autour du Triangle, et
croisant les corps des deux adeptes qui le parrainent. Pendant un
bref instant, la Loge des Maîtres et Initiés, qui reste dans son
emplacement cérémoniel à l'extérieur du Triangle, est cachée par un
mur de feu pur; L'initié ne voit personne, sauf le Hiérophante, et n'a
conscience que d'une flamme ardente blanc bleuâtre qui brûle mais
ne détruit pas, intensifie l'activité de chaque atome de son corps
sans le désintégrer, en purifiant sa nature. Le feu teste leur travail et
leur qualité et l'initié traverse la Flamme. et il n'est conscient que
d'une flamme de feu blanc bleuâtre qui brûle mais ne détruit pas,
intensifie l'activité de chaque atome de son corps sans le
désintégrer, en purifiant sa nature. Le feu teste leur travail et leur
qualité et l'initié traverse la Flamme. et il n'est conscient que d'une
flamme de feu blanc bleuâtre qui brûle mais ne détruit pas, intensifie
l'activité de chaque atome de son corps sans le désintégrer, en
purifiant sa nature. Le feu teste leur travail et leur qualité et l'initié
traverse la Flamme.

L'effet de l'application Sceptre.

A. Dans le corps de l'initié:

L'effet est quadruple et durable, bien qu'il varie selon l'initiation


reçue. L'action du Sceptre est soigneusement et scientifiquement
régulée, car à chaque initiation successive la tension augmente et
l'activité du feu résultant et sa chaleur s'intensifient. En appliquant le
Sceptre, l'initié découvre que:

1. L'activité de chaque atome individuel est augmentée dans les


divers groupes ou corps, ce qui produit un plus grand degré
d'énergie nerveuse et une élasticité et une résistance qui
serviront d'aide efficace dans la future vie de service ardue.

2. La matière indésirable dans leur corps est secouée et la paroi


atomique est partiellement détruite, rendant les atomes
radioactifs si elle peut être exprimée et donc plus facile à
éliminer.

3. Les feux du corps sont stimulés et l'énergie totale du triple


homme inférieur est coordonnée, de sorte qu'il y a moins de
consommation d'énergie et une plus grande cohérence et
uniformité dans l'action.

4. L'alignement des différents corps en relation avec le corps


causal ou égoïque est facilité et la continuité de la conscience et
la réception des commandes de l'ego deviennent possibles.

Au retour de la cérémonie et en reprenant son travail dans le


monde, l'initié découvre que le stimulus reçu provoquera dans son
corps une période de grande activité et aussi de lutte; si vous
persistez dans ce combat jusqu'à la victoire, le résultat sera
l'élimination de la matière indésirable de votre corps et sa
reconstruction avec un matériau nouveau et meilleur. Vous
constaterez que votre pouvoir de service est considérablement accru
et votre énergie nerveuse intensifiée, de sorte que, ce faisant, vous
pouvez puiser dans des réserves de force jusqu'ici insoupçonnées.
Vous constaterez également que la réponse du cerveau physique à
la voix du soi supérieur et sa réceptivité aux impressions supérieures
et subtiles sont améliorées.

Le moment venu, grâce aux travaux effectués, il pourra éliminer


la matière de nature subatomique et construira des corps de
substance dans le sous-plan supérieur de chaque plan; Vous vous
rendrez compte que toutes vos énergies peuvent être contrôlées
consciemment et constructivement; qu'il connaît le vrai sens de la
continuité de la conscience et peut agir simultanément sur les trois
plans avec une compréhension intérieure complète.

B. Dans le corps causal ou égoïque.

Il est seulement possible de traiter très brièvement l'effet de


l'application du Sceptre sur le corps causal de l'initié. Le sujet est
immense et largement élucidé dans A Treatise on Cosmic Fire. Il n'y
a que deux façons de donner à l'esprit de l'étudiant une idée de cette
vérité fondamentale, et elles seront considérées ici.

Premièrement, l'étudiant doit prendre en compte la signification


intéressante du fait qu'il est, sur le plan physique, une personnalité
active, avec des caractéristiques connues et reconnues, et pourtant
une vie subjective qui utilise cette personnalité comme moyen
d'expression et qu'à travers les corps physique, émotionnel et
mental, qui constituent le triple homme inférieur, fait ses contacts sur
le plan physique et évolue ainsi. La même idée générale du
développement s'applique au moi supérieur, ou ego, sur son propre
plan. Cet ego est le grand ange solaire, moyen d'expression de la
monade ou pur esprit, tout comme la personnalité de l'ego au niveau
inférieur. Du point de vue de l'homme dans les trois mondes, cet ego
ou Seigneur solaire est éternel, car il subsiste pendant tout le cycle
des incarnations; de la même manière la personnalité subsiste
pendant le petit paradis de la vie physique. Cependant, sa période
d'existence n'est que relativement permanente, et le jour vient où la
vie manifestée à travers l'ego, le penseur, ange solaire ou
manasadeva, essaie de se libérer, même de cette limitation, et de
retourner à la source d'où émanait à l'origine.

Puis la vie qui s'est manifestée comme un ange solaire, et qui,


au moyen de l'énergie inhérente, a gardé la forme égoïque
cohérente pendant de longs âges, se retire progressivement, et la
forme se dissipe lentement; les vies mineures qui la constituaient
retournent à la source générale de substance dévique, malgré une
conscience et une activité accrues, acquises par l'expérience d'avoir
fait partie d'une forme, et utilisées par un aspect supérieur de
l'existence. De même dans le cas de la personnalité, lorsque la vie
égoïque est abstraite, le triple soi inférieur se désintègre, et les vies
mineures qui forment le corps appelé soi lunaire (différent du soi
solaire, dont il n'est que le reflet) sont absorbées par le réserve
générale de substance dévique, de vibration inférieure à celle qui
constitue le corps égoïque. De même,

Grâce à l'application du Sceptre de l'Initiation, le travail de


séparation du moi spirituel du moi supérieur est effectué et la vie
emprisonnée est progressivement libérée, tandis que le corps causal
est lentement absorbé ou désintégré.

Cela a conduit, comme il est dit dans les livres ésotériques, à la


"rupture du corps causal" à chaque initiation, et à l'idée que le feu
central interne éclate progressivement et détruit les murs de
confinement, entraînant la destruction du Temple de Salomon par le
abstraction de la Shekinah Toutes ces phrases sont symboliques et
tentent de communiquer la vérité fondamentale à l'esprit de l'homme
sous différents angles.
Lorsque le moment est venu de recevoir la quatrième initiation,
l'œuvre de destruction a été accomplie; ayant rempli sa fonction,
l'ange solaire retourne à sa place et les vies solaires cherchent leur
point d'émanation. La vie dans la forme monte triomphalement au
sein de son «Père céleste», tout comme la vie dans le corps
physique, au moment de la mort, cherche sa source, l'ego. Cela se
fait en quatre étapes:

1. L'abstraction du corps physique dense.


2. L'abstraction du corps éthérique.
3. L'abandon ultérieur du corps astral.
4. L'abandon final du corps mental.

Une autre façon de souligner la même vérité est de considérer le


corps égoïque comme un centre de force, une roue d'énergie ou un
lotus, en l'imaginant comme un lotus à neuf pétales, qui cache en
eux une unité centrale de trois pétales, qui à leur tour, ils cachent la
vie ou «joyau dans le lotus». Au fur et à mesure de l'évolution, ces
trois cercles de trois pétales se déplient progressivement, produisant
un effet simultané sur l'un des trois centraux. Ces trois cercles sont
appelés respectivement Pétales de Sacrifice, d'Amour et de
Connaissance A l'initiation, le Sceptre est appliqué sur les pétales de
manière scientifique et régulée, selon le rayon et la tendance, qui
détermine l'éclosion du cocon central, la révélation du
bijou,l'extraction de ce bijou de la boîte dans laquelle il a été
conservé si longtemps et son transfert à «la couronne», comme on
dit secrètement, ce qui signifie son retour dans la monade dont il est
issu.

Il faut noter qu'en raison de l'insuffisance du langage humain,


tout ce qui précède n'est qu'une tentative de décrire la méthode ET
les rites par lesquels la libération spirituelle sera finalement réalisée
dans ce ciel; d'abord, par la méthode du déploiement évolutif ou du
développement graduel, puis, dans les étapes finales, par le sceptre
de l'initiation.
C. Dans les centres.

Au moment de recevoir l'initiation, tous les centres sont actifs et


les quatre inférieurs - correspondant à la personnalité - commencent
le processus de transfert du feu vers les trois supérieurs. La double
révolution est clairement visible dans les centres inférieurs, et les
trois supérieurs commencent également à s'activer. L'application du
Sceptre d'Initiation, au moment de la cérémonie d'initiation, produit
des résultats précis en relation avec les centres, qui peuvent être
énumérés comme suit:

Le feu à la base de la colonne vertébrale est définitivement dirigé


vers le centre qui fait l'objet d'une attention particulière. Cela varie
selon le rayon ou le travail spécialisé de l'initié.

Le centre intensifie son activité, augmente son degré de


révolution et certains des rayons centraux de la roue activent son
rayonnement. Ces rayons de la roue ou des pétales du lotus sont
étroitement liés, par exemple, avec les spirilles correspondantes des
atomes permanents et, lorsqu'ils sont stimulés, une ou plusieurs des
spirilles correspondant aux atomes permanents des trois plans
deviennent actifs. inférieur. Après la troisième initiation, un stimulus
analogue se produit dans les atomes permanents de la Triade, ce
qui conduit à la coordination du véhicule bouddhique et au transfert
de la polarisation inférieure vers la polarisation supérieure.

Par l'application du Sceptre d'Initiation, la descente de la force de


l'ego vers la personnalité est triplée; la direction de cette force
dépend des centres qui reçoivent l'attention, que ce soit l'éthérique
ou l'astral, dans les première et seconde initiations, ou si l'initié reste
devant le Seigneur du Monde. Dans ce dernier cas, vos centres
mentaux ou les vortex de force correspondants aux niveaux
supérieurs seront stimulés. Lorsque l'Instructeur du Monde officie
dans les première et deuxième initiations, la direction de la force
triadique est dirigée vers la vivification des centres cardiaque et
laryngé, dans leur fonction de synthèse de l'inférieur. Lorsque
l'Initiateur Un applique le Sceptre de Sa Puissance, la descente vient
de la Monade, et bien que les centres du larynx et du cœur
intensifient leur vibration en réponse,

Les centres reçoivent à l'initiation un nouvel afflux de capacité et


de puissance vibratoires, qui dans la vie exotérique se traduit par:

1. Le raffinement et la sensibilité des véhicules, qui dans un


premier temps peuvent causer beaucoup de souffrance à
l'initié, mais qui produisent la capacité de réagir, qui compense
largement la douleur incidente.

2. Le développement de la faculté psychique, qui peut aussi


provoquer une angoisse momentanée, mais qui conduit à
terme à la reconnaissance de soi en tout, objectif de l'effort.

3. La consommation du tissu éthérique, par l'éveil progressif de la


kundalini et sa progression géométrique exacte, avec la
continuité conséquente de conscience qui permet à l'initié
d'utiliser consciemment le facteur temps sur les plans de
l'évolution.

4. La compréhension progressive de la loi de vibration comme un


aspect de la loi fondamentale de la construction, la loi de
l'attraction, où l'initié apprend consciemment à construire, à
manipuler la matière mentale pour perfectionner les plans du
logos, à travailler avec l'essence mentale et à appliquer la loi
sur le plan mental, affectant ainsi le plan physique. Le
mouvement prend naissance cosmiquement aux niveaux
cosmiques, le même se produisant dans le microcosme. Nous
avons ici un indice caché qui en révélera beaucoup si nous y
réfléchissons. Lors de l'initiation, au moment de l'application du
Sceptre, l'initié connaît consciemment la signification de la Loi
de l'Attraction dans la construction des formes et dans la
synthèse des trois feux. Vos progrès dépendront de votre
capacité à conserver ces connaissances et à appliquer la loi.
5. Le Hiérophante transmet l'énergie manasique supérieure à
l'initié, et lui permet ainsi de connaître et de reconnaître
consciemment le plan destiné à son centre de groupe, grâce à
un stimulus considérablement accru. Cette force descend de
l'atome manasique permanent à travers l'antahkarana et se
dirige vers le centre que le Hiérophante, selon la loi, considère
devoir être stimulé.

6. L'Initiateur stabilise la force et régule son influx, circulant à


travers le corps égoïque. Ainsi, lorsque le travail de
déploiement est terminé, le septième principe peut être révélé
dans le Cœur du Lotus. Le lotus s'ouvre davantage après
chaque initiation et la lumière commence à briller en son
centre - lumière ou feu qui fait finalement son chemin vers les
trois lotus du sanctuaire, permettant de voir toute la gloire
intérieure et de manifester le feu électrique de l'esprit. Parce
que cela a lieu sur le deuxième sous-plan du plan mental (où
se trouve maintenant le lotus égoïque), la stimulation
correspondante a lieu dans la substance dense qui forme les
pétales ou les roues des centres, aux niveaux astral et
éthérique. .
CHAPITRE XIV

LE SERMENT

Le travail de la loge pendant l'initiation.

Nous arrivons à la partie la plus solennelle de la cérémonie


d'initiation. Cette cérémonie, d'un certain point de vue, est classée
en trois parties.

Dans le premier, l'initié s'engage et connaît son propre Soi


authentique, la Présence, et perçoit la vision et le plan.

Dans le second, l'initiateur impliqué manie le sceptre de feu et atteint


un certain résultat spécifique dans le corps de l'aspirant.

Dans la troisième, le Hiérophante lui révèle certains mots et formules


que l'initié porte dans sa conscience, pour mieux remplir la partie du
plan qui lui correspond.

Au cours du processus, la Loge des Maîtres, réunis à l'extérieur


du Triangle de Force, entreprend cette triple tâche, afin d'obavoir
certains résultats dans la conscience de l'initié et aider le
Hiérophante dans sa difficile entreprise. Il ne faut pas oublier que,
selon la loi économique, lorsqu'une application ou une transmission
de force est faite d'un centre de force à un autre, nous avons la
diminution conséquente du centre d'abstraction. C'est la base de
l'établissement des saisons et des saisons, en lien avec la
cérémonie d'initiation. Le Soleil est la source de toute énergie et
puissance, et la tâche de l'initiateur est plus facile lorsque des
conditions solaires favorables sont mises à profit. Les saisons et les
saisons sont établies au moyen de l'astrologie ésotérique, solaire et
cosmique, basée logiquement sur des chiffres exacts, sur le vrai
concept mathématique et sur la connaissance réelle des faits
fondamentaux, concernant les planètes et le système solaire.
Invariablement, l'horoscope de l'initié est établi pour fixer le moment
d'une initiation individuelle, et ce n'est que lorsque les signes
individuels fusionnent et coïncident avec l'horoscope cérémoniel, par
lequel l'initiateur est guidé, qu'il est possible d'effectuer la cérémonie.
Pour cette raison, l'initiation est parfois remise à une vie ultérieure,
même si l'initié a fait le travail nécessaire.

La triple tâche de la Loge pendant la cérémonie peut être décrite


comme suit:

Premièrement: l'intonation de certains mantra libère de l'énergie


d'un certain centre planétaire. Il faut se souvenir que chaque
schéma planétaire est un centre dans le corps d'un Logos solaire et
incorpore un type spécial d'énergie ou de force. Selon l'énergie
désirée dans une certaine initiation, elle est transférée à l'initiateur
par le Soleil, et du centre planétaire, à l'initié. La procédure est la
suivante:

a. L'énergie est mobilisée à partir du centre planétaire par la


puissance du Logos planétaire, aidée par la connaissance
scientifique de la Loge et l'utilisation de certains mots de pouvoir.

b. De là, il va au Soleil, où il se mélange à l'énergie solaire pure.

c. Depuis le Soleil, l'énergie est transmise à une certaine chaîne


dans le schéma de notre Terre, qui correspond numériquement à
un certain schéma planétaire d'origine.

d. De là, il est transféré au globe correspondant et de là à la


planète physique dense. En utilisant un mantram spécial,
l'initiateur concentre l'énergie sur son propre corps, l'utilisant
comme récepteur et émetteur, et atteint finalement l'initié via le
triangle et les parrains. Par conséquent, il sera évident pour
l'étudiant que lorsque l'initiateur est le Seigneur du Monde, reflet
physique du Logos planétaire de notre plan, la force atteint l'initié
plus directement que dans les deux premières initiations, où le
Bodhisattva est le Hiérophante. Jusqu'à la troisième initiation,
l'initié ne sera pas en mesure de recevoir directement la force
planétaire.

Deuxièmement: la concentration effectuée par la Loge aide l'initié


à reconnaître en lui-même les différents processus passés. Ceci est
réalisé en agissant définitivement sur votre corps mental, stimulant
ainsi tous les atomes par le pouvoir mental uni des Maîtres. Cela
aide directement à comprendre. Une telle concentration ne
ressemble en rien à la suggestion hypnotique ou à la puissante
impression d'esprits forts sur les faibles. Lorsque les Maîtres et les
Initiés se rencontrent, cela a le caractère d'une méditation
énergétique sur le moi et les réalités impliquées. Au moyen de la
force ainsi libérée, l'initié peut plus facilement transférer sa
conscience, hors du noyau, vers les essentialités divines qui le
concernent immédiatement.

Troisièmement, au moyen de certaines activités rythmiques


cérémonielles, la Loge assiste grandement dans la tâche d'initiation.
Tout comme le festival Wesak entraîne une démonstration de force
en raison de l'utilisation du mantra entonné, des étapes sacrées du
cérémonial et du tissage de la foule assemblée en figures
géométriques, une procédure analogue est employée dans la
cérémonie d'initiation. Les figures géométriques propres aux
différentes initiations diffèrent, et cela sous-tend l'une des
protections de la cérémonie. L'initié ne connaît que le chiffre préfixé
pour sa propre initiation.

Les Maîtres et Initiés réunis dans la Loge s'occupent des trois


aspects du travail, jusqu'au moment où le Sceptre est appliqué. Puis
l'initié devient membre de la Loge, puis change tout le cérémonial
avant le serment et avant la révélation de la Parole et du Secret.
Les parrains et marraines quittent l'initié et prennent sa place
dans les rangs, tandis que les trois Bouddhas d'Activité (ou leurs
représentants dans les deux premières initiations) prennent leur
place derrière le trône du Hiérophante. Les membres de la Loge
sont regroupés différemment et les initiés du même grade que
l'aspirant récemment admis l'entourent et assistent à la dernière
partie de la cérémonie. Les autres initiés et adeptes sont présents,
chacun dans leurs différents rangs.

Les trois premières étapes de la cérémonie d'initiation sont les


mêmes dans toutes les initiations. Dans les deux dernières étapes,
ceux qui ne possèdent pas le même degré que les nouveaux initiés
(comme les initiés du premier degré dans l'initiation d'un membre du
troisième degré) se retirent au fond de la salle d'initiation, à
Shamballa, et par l'énergie mantrique des deux groupes, un "mur du
silence" est érigé; on peut dire qu'un vide se forme, et rien ne peut
être transmis entre le groupe intérieur et le groupe extérieur. Le
groupe externe se livre à une méditation profonde et entonne
certaines formules; le groupe intérieur, qui entoure le Hiérophante,
effectue une double cérémonie:

Le nouvellement initié prête serment.


Certains mots et secrets lui sont communiqués.

Deux types de serment.

Les serments liés à la hiérarchie cachée peuvent être classés en


deux groupes:

Le serment d'initiation, par lequel l'initié s'engage, dans le serment le


plus solennel, à ne jamais révéler, sous peine de punition rapide,
aucun secret caché ou à exprimer par des mots, en dehors de la
salle d'initiation, ce qui a été confié à sa garde .

Le serment d'office. Il est fourni lorsqu'un membre de la Loge prend


possession d'une position spécifique dans le travail hiérarchique. Ce
serment fait référence à vos fonctions et relations avec:

le Seigneur du monde,
Votre supérieur immédiat,
ses associés dans la Loge,
le monde des hommes qu'il doit servir.

Il n'est pas nécessaire d'en rajouter sur ce dernier serment,


puisqu'il ne concerne que ceux qui occupent des postes officiels
dans la Hiérarchie.

Le serment d'initiation.

Le serment d'initiation auquel nous nous référons est divisé en


trois sections, et le Hiérophante le reçoit de l'initié, et il le répète
phrase par phrase après l'initiateur; ils accentuent différents points
par l'intonation des initiés du même grade, avec des mots en senzar,
équivalents à «qu'il en soit ainsi».

Les trois divisions du serment peuvent être décrites, en termes


généraux, comme suit:

1. Une phrase solennelle qui personnifie le but qui anime l'initié; une
affirmation de son attitude volontaire invariable; la déclaration
solennelle de sa compréhension, ainsi que la promesse de ne
révéler aucune partie du dessein connu, sauf tel que révélé par
sa vie quotidienne dans le monde des hommes et son service.
Cela implique le serment de secret concernant la partie révélée
du plan logoïque, vu dans «la révélation de la vision».

2. L'engagement d'un caractère profondément solennel, qui


concerne sa relation avec les autres moi, avec la Loge dont il est
membre, et avec les moi des hommes partout. Cela implique une
certaine attitude envers vos frères de tous degrés, et inclut
également un engagement sérieux à ne jamais révéler la vraie
nature de l'aspect de soi, comme on vous l'a montré à l'initiation.
Cela inclut le serment de secret concernant la relation établie
entre le Logos solaire et le Logos planétaire, et le Logos
planétaire de notre schéma et le schéma lui-même.

3. L'énonciation de la promesse solennelle de ne jamais révéler à


personne les connaissances reçues sur les sources de force et
d'énergie avec lesquelles il est entré en contact. Ce triple
serment consiste à garder un silence absolu sur la vraie nature
de l'énergie, ses lois de manipulation et la promesse de n'utiliser
que la force mise à sa disposition, à travers l'initiation, pour servir
la race, et ainsi valoriser les plans du Logos planétaire. .

Ce grand serment reste voilé sous des termes différents, selon


l'initiation reçue, et, comme on l'a déjà dit, il est reçu en trois parties,
avec un intervalle entre chacune d'elles, destinées à certaines
cérémonies accomplies par le groupe d'initiés qui entourent le frère
récemment admis.

Il faut noter que chaque partie du serment concerne chacun des


trois aspects de la manifestation divine; Lorsque l'initié prête
serment, l'un des trois guides départementaux collabore avec
l'initiateur aux travaux d'accueil. C'est ainsi que vous obtenez cette
triple énergie naturelle, selon les différentes parties du serment
prêté. Cette énergie descend à l'initié des trois rayons majeurs, à
travers le Hiérophante et les guides départementaux
correspondants, dans les deux premières initiations, à travers le
groupe d'initiés de même degré, de sorte que chaque initiation est
un stimulus et une expansion pour tous. . Dans les cinq dernières
initiations, la force circule à travers les trois Bouddhas d'Activité,
plutôt que par les Guides départementaux.

Il serait utile de souligner que pendant cette partie de la


cérémonie, le groupe baigne dans la couleur qui correspond au type
d'énergie et au schéma planétaire dont il est issu, et le travail de
l'Initiateur est de mettre l'initié en contact avec cette énergie, qui il
descend sur le groupe, à partir du moment où la ségrégation a été
effectuée; ceci est fait par l'initiateur en utilisant certains mots et en
élevant son sceptre de puissance. Les trois Bouddhas d'Activité, qui
dans les grands centres énergétiques de notre planète touchent la
fin du Sceptre avec leurs bâtons officiels, prononcent un certain mot
mystique à l'unisson, puis entament la descente qui se poursuit
jusqu'à la fin de la cérémonie.

Vous vous demandez peut-être si certains initiés ne respectent


pas leur serment. Cela se produit très rarement, car il faut se
rappeler qu'aucune initiation n'est reçue tant qu'un certain stade
n'est pas atteint. Peu de cas se sont produits, mais comme le
Seigneur du Monde sait tout ce qui se passe dans le futur, dans le
présent et dans le passé, l'initié n'a pas la possibilité de révéler le
caché. Il y a peut-être l'intention, mais vous n'en aurez pas
l'occasion. L'initié qui pèche ainsi en essayant sera privé de l'usage
de la parole et même de la vie, avant d'échouer.
CHAPITRE XV

RÉVÉLATION DU MOT

Mots solaires.

La base de tous les phénomènes manifestés est le son énoncé,


ou parole prononcée avec puissance, c'est-à-dire avec le plein but
de la volonté derrière elle. C'est là, comme on le sait, la valeur de la
méditation, qui produit finalement ce but interne et ce souvenir
dynamique, ou cette idéation interne, qui doit infailliblement précéder
la prononciation de tout son créatif. Quand il est dit que le Logos a
produit les mondes par la méditation, cela signifie qu'au sein de son
propre centre de conscience, il y a eu une période au cours de
laquelle il a médité et médité sur les buts et les plans qu'il avait en
vue, visualisé pour lui-même tout le processus. du monde, comme
un tout parfait, en voyant la fin depuis le début et en étant conscient
des détails de la sphère consommée. Alors, quand Sa méditation
s'est terminée, tout était achevé comme dans un tableau avant sa
vision intérieure et il a utilisé une certaine Parole de Pouvoir qui lui a
été communiquée par celui de qui rien ne peut être dit, le Logos du
schéma cosmique, dont notre système n'est qu'une partie. Nous ne
sommes pas concernés par les initiations cosmiques et logoïques,
sauf dans la mesure où les initiations humaines reflètent leurs
étonnants prototypes, mais l'étudiant est intéressé à savoir que, tout
comme dans chaque initiation l'initié se voit confier une Parole de
Pouvoir, l'initié lui est confié. Logos la grande Parole de Pouvoir, qui
a produit notre système solaire, appelé "Mot Sacré" ou AUM. Il faut
se rappeler que le son Aum est l'effort de l'homme pour reproduire, à
une échelle infiniment petite, le triple son cosmique qui a rendu la
création possible.

Premier. Ils sont prononcés par une entité totalement


consciente de soi, cela se produit invariablement après une
période de délibération ou de méditation, où le but est
pleinement visualisé.

Deuxième. Ils affectent le royaume des dévas et produisent la


création de formes. Cet effet a un double caractère:

a. Les dévas du chemin évolutif, les grands constructeurs


du système solaire et ceux qui leur sont subordonnés,
qui ont dépassé le stade humain, répondent au son de la
Parole et, avec compréhension, collaborent
consciemment avec celui qui l'a expiré, et ainsi il est
réalisé. le travail.
b. Les dévas de l'arc involutif, les petits constructeurs, qui
n'ont pas traversé le stade humain, répondent aussi au
son, mais inconsciemment ou par la force; par la
puissance des vibrations initiées, ils construisent les
formes requises avec leur propre substance.

Troisième. Ils agissent comme un facteur de stabilisation, et


tant que la force du son persiste, les formes restent
cohérentes. Par exemple, lorsque le Logos termine
l'énonciation de l'AUM sacré et que la vibration cesse, les
formes se désintègrent. Il en est de même avec le Logos
planétaire, et ainsi de suite sur une échelle décroissante.

Les Paroles de Pouvoir ou variations de l'Aum, existent dans


tous les tons, demi-tons et quarts de tons possibles, et sur ces
nuances de son se construit l'œuvre de création et son support.
Dans chaque son majeur, il existe une multiplicité de sons qui
affectent différents groupes. D'une manière générale et générale, les
sons du système solaire se répartissent en deux groupes:

a. Sons initiatiques, ou que sur tous les plans produisent des


manifestations ou des phénomènes de quelque sorte.
b. Les sons résultants, ou produit de l'intérieur des formes au
cours du processus évolutif, constituant le conglomérat des
tons de chaque forme, dans n'importe quel règne de la nature.
Chaque forme a également un ton qui est le résultat des
minuscules sons produits par les atomes qui composent cette
forme. Ces sons émanent du groupe précédent, et affectent
les groupes ou royaumes inférieurs, si le mot «inférieur» peut
être utilisé en relation avec un secteur de la manifestation
divine. Par exemple, le royaume humain, la quatrième
Hiérarchie créatrice, a été produit par un triple Aum, prononcé
à l'unisson dans une certaine clé, par les trois personnes de la
Trinité Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit, ou
Shiva, Vishnu et Brahma . Ce son persiste encore; l'interaction
et le mélange des nombreuses petites notes de chaque être
humain, Ensemble, ils produisent un grand son, qui peut être
entendu dans les hauts lieux, ayant à son tour un effet certain
sur le règne animal. C'est l'un des facteurs qui produisent les
formes animales, que ce soit pour les êtres humains ou pour
les animaux, car il faut se rappeler que l'homme est le lien
entre l'animal et le divin.

Il n'est ni possible ni souhaitable d'énumérer les Paroles de


Pouvoir, mais certaines indications générales peuvent être données
qui aideront l'étudiant à se rendre compte de l'ampleur du sujet et de
sa complexité:

1. La Grande Parole, telle que prononcée par le Logos du système


solaire et telle qu'elle lui est communiquée par son supérieur

2. Trois Mots que le Logos solaire a confiés à chacun des trois


Logos, et ils sont:

a. Le son sacré A, communiqué à Shiva, Celui qui incorpore


l'aspect esprit ou volonté. C'est la parole par laquelle Dieu le
Père agit.
b. Le son U, communiqué à Vishnu, Dieu, le Fils. Il est le
constructeur de la forme et fournit le corps que l'esprit doit
occuper, rendant possible l'incarnation divine. A, est le son
de la vie; U, est le son de la forme.

c. Le son M, communiqué à Brahma, qui, dans sa fonction de


fournisseur d'énergie, relie à l'intelligence active l'esprit et la
forme, ou le soi et le noyo.

Il faut signaler à l'étudiant que s'il réfléchit intelligemment, il recevra


beaucoup d'informations sur les fonctions des trois départements de
la Hiérarchie de notre planète.

3. Sept Grands Mots, basés sur les trois sons sacrés d'Aum, ont
produit la création ou la manifestation des sept plans de notre
système solaire. Ces paroles ne sont pas confiées à des entités
humaines, mais à sept grands Devas ou Seigneurs Rajas,
animant la vie d'un avion; donc, dans les différentes initiations,
votre collaboration est nécessaire, avant de confier ces mots-clés
à l'initié.

4. Quarante-neuf mots liés aux quarante-neuf sous-plans ou


incendies. Ils sont confiés aux quarante-neuf constructeurs des
Feux Sacrés. Les deux groupes de mots précédents sont sous la
juridiction du troisième aspect et sont donnés par Brahma.

5. Il y a aussi cinq grandes paroles dont les signes sont sous la


juridiction de Vishnu, ou Dieu le Fils, et Il les expire. Par lui sont
venus les cinq règnes de la nature dans l'arc évolutionnaire:

Le règne minéral.
Le règne végétal.
Le règne animal.
Le règne humain.
Le royaume spirituel.
Ces cinq royaumes constituent des changements ou sont
construits sur le son U, tout comme les mots énumérés ci-dessus le
sont sur le son M.

Il est intéressant de noter que les trois premiers royaumes sont


basés sur deux sons; le U émis sur le ton de base du M. Dans le
quatrième royaume, le ton M s'estompe, et les deux notes émises
sont U et A. Dans le cinquième royaume, le M est réduit à un sous-
ton inaudible; le U fusionne avec lui et ne peut être distingué, et le A,
ou la note de Shiva, résonne puissamment et est la seule note qui
est pratiquement entendue. En émettant cette note, celle de Shiva,
le Destructeur, nie le noyau et dissout tout ce qui n'est pas de
l'esprit. Le son du A affecte le détachement, ou la libération de
l'initié, des trois mondes.

6. Il y a aussi certains mots confiés à chacun des Logos planétaires,


base de la manifestation planétaire. Comme on le sait, le son de
l'aspect Brahma, ou troisième aspect de notre Logos planétaire,
est la note FA; c'est là que réside une grande partie de
l'illumination concernant son stade d'évolution, puisqu'il est
immédiatement évident que le son A atteint le physique dense.

7. Dans notre propre Hiérarchie, il y a beaucoup de mots dérivés de


la Grande Parole de notre Logos planétaire, confiés aux Guides
départementaux, qui à leur tour les transmettent dans un ordre
interchangeable aux initiés diplômés. Il est nécessaire que
l'étudiant sache faire la différence entre les concepts, mot et son,
car le mot voile la pensée, l'idée ou le but, et le son permet de
manifester, dans tout type de matière, l'un des sept plans.

On ne peut expliquer l'expansion des mots fondamentaux,


depuis leur énonciation, par des entités cosmiques, descendant aux
différenciations infinitésimales produites par le langage de l'homme,
les expressions vocales des animaux et le chant des oiseaux.
Chacun est une manifestation de la conscience dans une certaine
mesure et produit son effet. L'initié apprend à émettre consciemment
des sons; il atteint les résultats souhaités et prémédités, dit des
mots, est pleinement conscient des conséquences sur tous les
plans, crée des formes et dirige l'énergie à travers les sons sacrés,
poursuivant ainsi les fins de l'évolution.

Cette digression était nécessaire avant de se référer aux paroles


confiées à l'initié, afin de souligner l'importance radicale de la
matière et ainsi justifier la protection zélée de cet aspect de
l'œuvre divine.

L'utilisation des mots.

Nous avons brièvement traité de la signification des Paroles de


Pouvoir. Maintenant, nous allons résumer quelques-uns des
postulats déduits, puis nous traiterons partiellement de la cérémonie
d'initiation et des Paroles confiées à l'initié. Les postulats qui sont
énoncés ici sont neuf, et si l'aspirant y réfléchit attentivement, il
obtiendra une grande révélation sur le processus créateur et la
puissance de la parole:

1. Toutes les Paroles de Puissance ont leurs racines dans la


grande Parole confiée au Logos solaire à l'aube de la
manifestation.

2. Tous les Mots de Pouvoir sont des échanges ou des


expansions des trois sons fondamentaux, dont la longueur
augmente au fur et à mesure que les plans s'impliquent,
jusqu'à atteindre les phrases et le langage de l'unité finie,
l'homme, avec ses myriades de différenciations.

3. Par conséquent, sur le chemin de retour, la langue est plus


courte; Les mots sont utilisés avec parcimonie et, enfin, le
moment vient où l'adepte utilise des formules Word,
uniquement quand elles sont nécessaires pour réaliser des
objectifs spécifiques, dans deux sens:

Processus de création définis.


b. Direction spécifique de l'énergie.

Ceci se fait logiquement sur les plans des trois mondes.

4. Par conséquent, lorsque l'aspirant se prépare à l'initiation, il


doit faire trois choses principales:

a. Contrôlez toutes les activités de votre triple nature inférieure.


Cela implique d'appliquer une énergie intelligente à chaque
atome de ses trois enveloppes physiques, astrales et mentales
qui constituent littéralement le rayonnement de Brahma ou
troisième aspect du Dieu à l'intérieur.

b. Contrôlez le mot à tout moment de la journée. Quelque chose


de facile à dire, mais très difficile à pratiquer, et celui qui
réussit se rapproche rapidement de l'émancipation. Il ne s'agit
pas de la réticence, de la mélancolie, du silence ou du
mutisme, qui caractérisent les natures peu évoluées et qui sont
en fait dans un état d'inarticulation. Il fait référence à
l'utilisation contrôlée des mots pour obtenir certaines fins et à
la rétention de l'énergie vocale quand ce n'est pas nécessaire,
quelque chose de tout à fait différent. Cela implique la
reconnaissance des cycles, des saisons et des saisons; il
suppose la connaissance de la puissance du son et des effets
produits par la parole; il implique la compréhension des forces
constructives de la nature et leur manipulation appropriée et
est basé sur la capacité de manipuler la substance mentale et
de la mettre en mouvement pour obtenir des résultats dans la
matière physique, conformément au but clairement défini du
Dieu intérieur. Le rayonnement du deuxième aspect de soi,
Vishnu, ou aspect de construction de forme, est la principale
caractéristique de l'ego sur son propre plan. Cela devrait être
pensé.

c. Méditez et apprenez à connaître le but de l'ego. Cette


méditation fait constamment ressortir le premier aspect, et la
volonté consciente du Dieu intérieur peut être ressentie sur le
plan physique.

Les trois activités de l'aspirant doivent aller de pair, et on verra


que la seconde est le résultat de la première, se manifestant sous
forme d'énergie sur le plan physique. Ce n'est que lorsque l'aspirant
aura réellement fait de réels progrès dans ces trois directions d'effort
que la première des grandes Paroles lui sera confiée.

5. Chaque grand mot comprend en lui-même ses propres


différenciations, expansions et échanges, et l'initié, en le
prononçant, met en mouvement le moindre en faisant vibrer le
plus grand. D'où l'énorme responsabilité et l'ampleur des
résultats obtenus. Chaque mot est confié à l'initié, oralement
et visuellement. Il est communiqué, d'abord verbalement, sous
la forme de sept syllabes, dont chacune doit être mémorisée
comme un mot séparé; puis on lui apprend à combiner les
sept syllabes, à former un triple son et à produire ainsi des
résultats plus harmonieux et transcendantaux. Enfin, les trois
sons se confondent en un seul Mot, qui lui est confié. Les sept
mots qui composent la grande Parole sont communiqués à
l'initié à chaque initiation par des initiés du même degré. Ce
groupe est divisé en sept autres, selon le sous-rayon ou la
formation du rayon, et chaque groupe chante alors un Mot en
rotation rapide. Simultanément, les couleurs et les symboles
des différents sons passent devant l'initié, de sorte qu'il entend
et voit ce qui lui est confié. Le groupe le plus avancé qui
entoure le trône (les trois guides départementaux dans les
deux premières initiations et les bouddhas Pratyeka dans les
dernières) chantent pour l'initié la triple Parole qui fusionne les
sept, et à nouveau il la voit devant son œil intérieur.
Finalement, l'Initiateur le prononce et l'initié est conscient
intérieurement d'avoir pratiquement expérimenté le grand son
et sait ce qu'est la vibration d'un certain centre. Il est bien
connu que chaque centre est lié à un plan, un schéma, un
rayon ou d'autres divisions septénaires, rendant ainsi évidente
la signification de sa réaction interne.

6. Les Maîtres et les Initiés, dans leur tâche de contribuer à


l'évolution des trois mondes, sont principalement concernés
par les sept syllabes de la Parole de leur degré. Les trois mots
qui joignent les sept sont rarement utilisés, sauf sous la
sanction directe d'un des Guides Départementaux. (Selon la
syllabe impliquée, chaque mot est directement lié au triple
Aum et donc aux aspects Brahma, Vishnu et Shiva, dont les
trois Guides sont les représentants planétaires).

Lorsqu'un initié souhaite utiliser la Parole comme une unité, à


des fins évolutives, il doit obtenir la sanction de la Loge rassemblée,
puisque ladite Parole affecte la matière d'un plan entier dans un
schéma planétaire et, par conséquent, la matière de ceux-ci. avions
subsidiaires de l'avion concerné. Par exemple, un initié du troisième
degré, en prononçant la Parole de son degré, influence la matière
des sous-plans mentaux inférieurs et, par conséquent, des plans
astral et physique. Un initié du second degré, influence de la même
façon sur le plan astral et, par conséquent, sur le physique. Il en
résulte des résultats puissants qui influencent le travail de
nombreuses personnes.

7. Chaque Mot différencié ou synthétisé affecte les royaumes


déviques et à partir de là l'aspect de construction de la forme
de manifestation. Chaque son produit sa réponse
correspondante dans la substance dévique et conduit des
multitudes de vies minuscules dans des formes spécifiques.
Ces formes persistent et remplissent leurs fonctions tandis
que le son qui les a produites se prolonge, et l'énergie volitive
spécifique de celui qui a initié le son est dirigée vers la forme
vivante. Ceci est également vrai d'un Logos solaire prononçant
le Aum, créant ainsi le système solaire; lorsqu'un Logos
planétaire prononce sa Parole planétaire, il crée un schéma
planétaire; un adepte en produisant des résultats, en aidant
l'humanité sur le plan physique et un être humain commun
dans un langage différencié et diversifié, exprime un but
intérieur ou un état d'esprit et construit une forme ou un
véhicule avec une substance dévique. La plupart des êtres
humains construisent encore inconsciemment, et la forme
construite est un agent bénéfique ou maléfique, selon le motif
ou le but de l'homme et accomplira sa volonté pendant la
durée de la période stipulée de son existence.

8. Chaque mot entonné est caractérisé par:

a. Une couleur spécifique.


b. Un certain ton.
c. Une forme spéciale.
d. Un certain degré d'énergie ou d'activité.
e. La nature animante, consciente de soi, consciente ou
inconsciente de la vie, Dieu, homme ou deva.

L'étudiant trouvera que cela est vrai pour un système solaire, un


schéma planétaire, un être humain, une forme-pensée animée par
une vie élémentaire, et l'atome du physique ou du chimique. Par la
connaissance de ces faits et par votre compréhension consciente,
le véritable occultiste sera connu. Le Logos solaire a prononcé un
mot, la forme de notre système solaire est apparue, sa couleur est
bleue et sa note un certain ton musical cosmique. Son degré
d'activité est d'une nature spécifique et mathématique, inaccessible
à l'esprit humain au stade actuel d'évolution, et la nature de sa
grande Vie animatrice, le triple Logos, est l'Amour intelligent actif.

9. La grande Parole de notre système solaire peut être raffinée,


s'il est possible de l'exprimer ainsi, avec d'autres Mots,
puisque ce n'est qu'un seul mot du mot septuple, connu par
cette grande Existence qui est en relation identique avec le
Logos solaire, comme celui-ci est avec le Logos planétaire.
Les Paroles sacrées de sept systèmes solaires, dont le nôtre,
forment le son septénaire qui vibre actuellement dans les
sphères cosmiques.

Ces neuf postulats résument brièvement les grandes vérités sur


les processus de création du système solaire; Ils cachent le secret
de la vraie magie, et leur compréhension donnera à l'homme
spirituellement intuitif, la pureté de la vie et des motifs, une intention
altruiste, une maîtrise de soi sévère, du courage et le pouvoir de
réaliser les buts de l'ego, collaborateur conscient dans le travail du
évolution, participant, en partie, aux plans du Logos planétaire de
notre schéma. Ceci est brièvement présenté pour protéger les
vérités cachées et les révéler à leur tour à ceux qui sont préparés.

Dans les sept initiations, les sept Mots du système solaire sont
révélés et forment le Verbe logoïque que nous ne connaissons, sous
sa triple forme, que comme Aum.

Lors de la première initiation, la Parole est donnée pour le plan


physique.

Dans la seconde initiation, la Parole est donnée pour le plan astral.

À la troisième initiation, la Parole est donnée au plan mental


inférieur.

Dans cette initiation, comme cela a déjà été dit, le Hiérophante est le
Seigneur du Monde, non seulement il reçoit la Parole pour le plan
mental inférieur, mais il se voit également confier une Parole qui
synthétise les trois Mots pour les trois mondes. Ceci est donné à
l'initié comme sujet de méditation, jusqu'à ce qu'il reçoive la
quatrième initiation, mais il lui est interdit de l'utiliser jusqu'à la
libération finale, car il fournit un contrôle complet sur les trois plans
inférieurs.

À la quatrième initiation, la Parole est donnée au plan mental


supérieur.

À la cinquième initiation, la Parole est donnée au plan bouddhique.

À la sixième initiation, la Parole est donnée pour le plan atmique.

À la septième initiation, la Parole pour le plan est donnée


monadique.

Dans la sixième initiation, le Hiérophante accorde la Parole qui


synthétise les quatrième, cinquième et sixième mots, et l'initié peut
ainsi exercer un contrôle complet, par le pouvoir du son, sur la
substance des cinq plans de l'évolution humaine. A la septième
initiation, le triple AUM, dans son vrai caractère, est révélé au
Bouddha éclairé, alors il peut manipuler l'énergie
dans les six mondes ou plans.

Deux autres initiations peuvent être reçues, mais peu est dit à
leur sujet dans notre schéma terrestre car ce n'est pas un schéma
«sacré», et très peu d'êtres humains atteignent jamais les huitième
et neuvième initiations. Pour ce faire, ils doivent d'abord passer à un
autre système pendant une longue période de service et
d'instruction. Tout ce qui peut être laissé entendre, c'est que dans la
huitième initiation, la dualité du triple Aum se manifeste, et dans la
neuvième, l'unique son de l'Absolu est révélé et sa signification est
vue et entendue. Ceci amène dans la conscience de l'initié une
partie de l'énergie et de la puissance de "Celui de qui rien ne peut
être dit", ou le Logos de notre Logos solaire. L'unité de conscience
est alors parfaite, comme le Logos est parfait, poursuivant un travail
parallèle à celui du Logos solaire.
CHAPITRE XVI

COMMUNICATION DE SECRETS

Nous allons maintenant examiner les secrets confiés à l'initié


lors de la cérémonie d'initiation. Bien entendu, logiquement, seul
le fait du secret peut être évoqué et des indications données sur le
sujet en question, même si ce n'est même pas à mentionner, si ce
n'était qu'une connaissance des grandes lignes du sujet puisse
inspirer l'aspirant à l'initiation à étudier attentivement le sujet.
vous-même et accumulez soigneusement des informations dans
votre corps mental. Ainsi (lorsqu'il affrontera l'Initiateur en temps
voulu) il utilisera le secret acquis sans perte de temps.
Le septuple secret

Après avoir prêté le serment qui engage l'initié à garder un


silence inviolable, le nouvel initié s'avance, s'approchant du
Hiérophante; puis il place sa main sur l'extrémité inférieure du
Sceptre d'Initiation, que le Hiérophante brandit dans sa partie
médiane. Les Trois qui sont autour du trône de l'officiant posent
Leurs mains sur le diamant brillant qui couronne le Sceptre et,
lorsque ces cinq personnalités sont liées à l'énergie circulante qui
émane du Sceptre, l'Initiateur communique le secret à l'initié. La
raison en est que chacune des cinq initiations qui nous concernent
immédiatement (puisque les deux supérieures ne sont pas
obligatoires et sont en dehors de notre considération actuelle),
affectent l'un des cinq centres de l'homme,

1. le coronaire,
2. le cardiaque,
3. le larynx,
4. le plexus solaire,
5. la base de la colonne vertébrale,

et ils lui révèlent la connaissance concernant les divers types de


force ou d'énergie, qui animent le système solaire et atteignent
l'initié par un centre éthérique déterminé. Lors de l'application du
Sceptre, leurs centres ont été affectés d'une manière spéciale par la
communication du Secret, la raison en est donnée, il est montré
que cette raison est identique à celle qui produit nécessairement
une certaine manifestation planétaire, cause d'un certain grand
cycle spécifique.

On pourrait souligner que:

1. Chaque secret concerne l'un des sept grands plans du


système solaire.
2. Chaque secret adresse et énonce l'une des sept lois de la
nature. Par conséquent, cela concerne certaines des
évolutions de base de chaque schéma planétaire. Chaque
schéma incarne l'une des lois comme sa loi primaire, et toutes
ses évolutions tendent à démontrer la perfection de cette loi
avec ses six mutations subsidiaires, qui en un certain sens
diffèrent dans chaque cas selon la loi primaire manifestée.

3. Chaque secret donne la clé concernant la nature d'un Logos


planétaire particulier et, par conséquent, également la clé de la
caractéristique des monades qui appartiennent à ce rayon
planétaire particulier. Le besoin de cette connaissance est
évident pour l'adepte qui cherche à travailler avec les fils des
hommes et à gérer les courants de force qui les affectent et
qu'ils émanent.

4. Tout secret concerne un rayon ou une couleur et fournit le


numéro, note et vibration correspondants.

Ces sept secrets sont simplement des formules courtes et sans


valeur mantrique comme le Saint Mot, mais de nature
mathématique, articulées avec précision pour communiquer
l'intention exacte de l'orateur. Pour les non-initiés, elles
ressembleront et sonneront comme des formules algébriques, sauf
que chacune est composée (vue clairvoyamment) par un ovale
d'une teinte spécifique, selon le secret de confiance, et contient cinq
hiéroglyphes ou symboles particuliers; un symbole contient la
formule de la loi respective, un autre donne la tonalité clé et
planétaire, un troisième a à voir avec la vibration, et le quatrième
révèle le nombre et le secteur auxquels appartient le rayon impliqué.
Le dernier hiéroglyphe fournit l'une des sept clés hiérarchiques à
travers lesquelles les membres de notre hiérarchie planétaire
peuvent être liés à la hiérarchie solaire. Cette information,

Il est clairement évident pourquoi l'étude des symboles est si


importante et les étudiants sont encouragés à réfléchir et à méditer
sur les symboles cosmiques et systémiques. Cela les prépare à la
compréhension et à la rétention interne des symboles et des
formules qui véhiculent les connaissances qui leur permettront d'agir
en temps opportun. Ces formules sont basées sur les neuf symboles
déjà reconnus:

1. La croix et ses différentes formes.


2. Le lotus.
3. Le triangle.
4. Le cube.
5. La sphère et le point.
6. Huit formes animales: la chèvre, le taureau, l'éléphant, l'homme,
le dragon, l'ours, le lion et le chien.
7. La ligne.
8. Certains signes du zodiaque, d'où la nécessité d'étudier
l'astrologie.
9. Le calice ou le Saint Graal.

Tous ces symboles liés, entrelacés ou partiels, se combinent


pour exprimer certains des sept Secrets. L'initié doit les reconnaître
en les voyant et en les entendant, les fixant de manière indélébile
dans sa mémoire par un effort de la volonté. Pour l'obtenir, il peut
être aidé de trois manières: Premièrement, par une longue et
précédente formation d'observation, que tous les aspirants peuvent
commencer ici et maintenant, et lorsqu'ils apprennent à capturer
avec précision les détails dans leur mémoire, ils cimentent la base
de cette et la saisie instantanée de ce que le Hiérophante leur
montre; deuxièmement, cultiver en lui-même le pouvoir de visualiser
ce qui a été revu auparavant. Il sera évident pourquoi tous les
instructeurs de méditation intelligents ont mis l'accent sur la capacité
de construire soigneusement des images mentales. Le but était
double:

Apprenez à l'étudiant à visualiser avec précision ses formes-


pensées, afin de ne pas perdre de temps sur des
transformations inexactes lorsqu'il commence à créer
consciemment.

Entraînez-le à imaginer, également avec précision, le secret de


confiance, afin qu'il puisse l'utiliser instantanément quand il en
a besoin.

Troisième, grâce à la forte application de la volonté des quatre


autres personnalités qui tiennent le sceptre avec l'initié. Sa
concentration mentale intense et entraînée facilite grandement son
assimilation.

Dans le cas de l'évolution humaine, certains types de force sont


générés, qui sont gérés, assimilés et utilisés, d'abord
inconsciemment et à la fin avec une pleine intelligence:

1. Dans la salle de classe de l'ignorance, la force ou l'énergie de


Brahma (l'activité et l'intelligence de la substance) est
principalement utilisée et l'homme doit apprendre le sens de
l'activité en se basant sur:

Énergie inhérente.
L'énergie absorbée.
Énergie de groupe.
L'énergie matérielle, ou ce qui est caché dans la matière
du plan physique.

2. Dans la classe d'apprentissage, ils prennent conscience de


l'énergie du second aspect, en l'utilisant dans la construction
des formes, dans les relations sociales et dans les liens
familiaux. Il s'agit de la reconnaissance du sexe et de ses
relations, mais considère toujours cette force comme quelque
chose qui doit être contrôlé, mais pas utilisé consciemment ou
de manière constructive.
3. Dans la salle de la sagesse, il atteint la connaissance du
premier aspect de l'énergie, l'utilisation dynamique de la
volonté en sacrifice, et se voit alors confier la clé du triple
mystère de l'énergie, en apprenant à le connaître dans son
triple aspect dans les autres. deux salles de classe. Dans les
troisième, quatrième et cinquième initiations, les trois clés des
trois mystères sont données.

On lui donne la clé du mystère ressenti dans la première classe,


le mystère de Brahma, puis il peut libérer les énergies cachées de la
substance atomique. La clé du mystère du sexe ou des paires
d'opposés lui est remise, et alors il peut libérer les forces cachées de
l'aspect volonté. On lui montre la dynamo du système solaire s'il est
possible de l'exprimer ainsi, et son mécanisme compliqué lui est
révélé.

Les trois mystères solaires.

Les trois mystères du système solaire sont:

1. Le mystère de l'électricité. Le mystère de Brahma. Le secret


du troisième aspect. Il est latent au soleil physique.

2. Le mystère de la polarité, ou la pulsion universelle pour le


sexe. Le secret du deuxième aspect. Il est latent dans le Cœur
du Soleil, ou le Soleil subjectif.

3. Le mystère du feu lui-même, ou la force dynamique centrale


du système. Le secret du premier aspect. Il est latent dans le
Soleil Spirituel Central.

Sa révélation corrélative.

Les secrets, tels qu'ils sont communiqués corrélativement à


l'initié, sont plus ou moins trois, bien que l'on puisse trouver en eux
des mystères mineurs précédemment révélés. À la troisième
initiation, le premier des trois secrets fondamentaux du système
solaire est révélé à l'initié, immédiatement après avoir prêté serment.
Ce secret pourrait être appelé, faute de meilleur terme, «le secret de
l'électricité». Il concerne les phénomènes de la manifestation
objective grossière du Logos. Il serait commode pour l'étudiant de se
rappeler que les trois plans des trois mondes, physique, astral et
mental, forment le corps physique dense du Logos solaire, tandis
que les quatre plans supérieurs forment son corps éthérique. Les
étudiants ont tendance à oublier que nos sept plans sont les sept
sous-plans du physique cosmique. Cela affecte définitivement le
secret de l'électricité. C'est pourquoi ce secret n'est révélé qu'à la
troisième initiation et il est prêt à le recevoir, communiquant deux
petits secrets qui concernent les plans physique et astral,
communiqués par le Bodhisattva dans les deux premières initiations.

Il est scientifiquement reconnu que les phénomènes électriques


sont de nature double, mais la triplicité inhérente à l'électricité est
une question de spéculation pour la science moderne. Sa triplicité
est démontrée à l'initié lors de la première initiation, et le secret de
l'équilibre des forces sur le plan physique lui est également révélé et
ainsi atteint l'équilibre. Ce secret le met en contact avec certains
Constructeurs du plan physique sur les niveaux éthériques et alors il
peut produire des phénomènes sur le plan physique, s'il le juge
opportun. Il le fait très rarement, car les résultats obtenus ne sont
pas importants et donc il ne gaspille pas d'énergie. Ceux qui
travaillent avec les forces d'involution, les frères des ténèbres,
utilisent cette méthode pour étonner et maîtriser les imprudents,
mais les frères de l'humanité ne le font pas.

L'initié se révèle le secret de la cohérence de l'atome, puis il peut


étudier le microcosme sous la loi de la correspondance, d'une
manière nouvelle et claire. De même, à travers cette révélation,
concernant la partie la plus dense du corps logoïque, vous pouvez
en apprendre beaucoup sur le système solaire précédent et les faits
sur le premier cycle de notre schéma. Ce secret est également
appelé "le mystère de la matière".

Dans la seconde initiation, le "secret de la mer" est affiché


devant l'initié et à travers cette révélation deux thèmes d'un profond
intérêt sont clarifiés avant sa vision intérieure:

à. Le mystère de la lumière astrale.

b. La loi du karma.

Après cela, l'initié est en mesure de faire deux choses, sans


lesquelles il ne peut pas surmonter les obstacles ou atteindre la
libération; pourra lire les logsAkashique et vérifier le passé, vous
permettant ainsi d'agir intelligemment dans le présent, de
commencer à équilibrer votre karma, de remplir vos obligations et de
comprendre comment contrer le karma dans les trois mondes. On lui
montre la relation de cette Hiérarchie des êtres spirituels, liée à la loi
du karma, car elle affecte l'homme, et il sait directement que les
seigneurs du karma ne sont pas un mythe ou des unités
symboliques, mais des entités de haute intelligence qui appliquent le
loi au profit de l'humanité, permettant aux hommes d'être pleinement
conscients d'eux-mêmes et d'avoir confiance en eux-mêmes, dans
un sens caché, de devenir des créateurs grâce à la connaissance
parfaite.

Dans la troisième initiation, l'initié se voit confier «le secret du


fohat» et le mystère de la triplicité du corps et du triple Logos lui est
révélé; Avant que sa vision étonnée ne se dévoile le pourquoi des
phénomènes des corps denses, liquides et gazeux de l'Être
suprême. En utilisant les deux aspects précédemment communiqués
et les connaissances fournies, l'initié est maintenant en mesure de
bénéficier de cette grande révélation majeure et de comprendre
certains des faits suivants:
1. Le processus créatif de la construction des formes mentales.

2. La transmission de l'énergie, de l'ego au corps physique, à


travers les centres de force sur les différents plans.

3. L'ascension de la kundalini, sa progression géométrique


vivifiant tous les centres.

Par la connaissance ainsi transmise et les progrès accomplis par


l'initié, en étudiant la loi d'analogie, le maniement des mêmes forces
dans le schéma planétaire et le système solaire peut être compris à
grande échelle. La méthode de développement vous est révélée
dans les trois premiers tours et vous comprenez théoriquement et
pratiquement le processus évolutif à ses débuts. Il possède la clé
des trois règnes inférieurs de la nature et certaines idées sur le sujet
de la polarité essentielle, de l'unification et de l'union, qui
commencent à être dans la portée de sa conscience, et il espère
seulement qu'à la quatrième initiation la révélation est complète.

Ce secret de l'électricité, qui est essentiellement triple par nature,


fait référence à Brahma ou au troisième aspect, auquel on donne
généralement les noms suivants:

une. Le secret de Brahma.


deux. La révélation de la mère.
3. Le secret de la force Fohatic.
Quatre. Le mystère du créateur.
5. Le secret des trois qui émanait du premier (sisthème solaire).
Il est également désigné par quatre phrases mystiques qui éclairent
beaucoup l'intuition:

6. Le navire du mystère qui sillonne l'océan.


7. La clé du dépôt divin.
8. La lumière qui guide à travers les triple cavernes des
ténèbres.
9. La clé de l'énergie qui unit le feu et l'eau.
Dans tous ces noms, l'étudiant trouvera beaucoup d'informations s'il
réfléchit soigneusement et se souvient qu'il traite de l'aspect Brahma
dans sa manifestation inférieure et des trois mondes de l'effort
humain; En méditant de cette manière, l'étudiant doit relier le
système solaire actuel, où le Vishnu ou l'aspect conscience domine,
avec le précédent, où l'aspect Brahma dominait.

L'initié, à travers les connaissances acquises, est capable de


comprendre sa propre triple nature inférieure et de l'équilibre par
rapport à la plus haute, de lire les annales et de reconnaître sa place
dans le groupe, de manipuler les forces dans les trois mondes, de se
libérer de lui-même. et d'aider les fins de l'évolution, en coopérant
intelligemment avec les plans du Logos planétaire, selon la manière
dont ils lui seront révélés étape après étape. Ensuite, il peut gérer la
puissance et devenir un centre d'énergie, dans une mesure accrue,
pouvant distribuer ou retenir des courants de force. Dès que
l'homme est puissamment conscient sur le plan mental, il est au
centuple pour de bon.

Dans la quatrième initiation, un autre des grands secrets appelé


"le mystère de la polarité" et la clé de la signification du sexe dans
tous les secteurs de la nature, sur tous les plans, lui est révélé. On
ne peut pas en dire grand-chose. Tout ce qui peut être fait est
d'énumérer certains des sujets sur lesquels il fournit la clé, ajoutant
que ce secret est d'une importance vitale dans notre schéma
planétaire en raison du point d'évolution de notre propre Logos
planétaire, qui en est au stade où il cherche consciemment
l'unification avec son pôle opposé, un autre Logos planétaire. Les
sujets sur lesquels ce secret éclaire sont:

1. Sexe sur le plan physique. Il fournit la clé du mystère de la


séparation des sexes au temps de la Lémurie.

2. L'équilibre des forces dans tous les secteurs de la nature.


3. La clé du schéma qui forme une dualité avec la nôtre.

4. Le vrai nom de notre Logos planétaire et sa relation avec le


Logos solaire.

5. Le "Mariage de l'Agneau" et le problème de l'épouse céleste.


Une indication de cela se trouve dans le système solaire de S
... qui doit être lu astrologiquement.

6. Le mystère des Gémeaux et la relation de notre Logos


planétaire avec ladite constellation.

À plus petite échelle et en relation. Avec le microcosme, lorsque


l'initié reçoit le deuxième grand secret ou le quatrième, qui comprend
les deux premiers petits secrets, les questions suivantes sont
clarifiées:

1. Les processus d'unification dans les différents règnes de la


nature. L'union entre les royaumes est indiquée et l'unité du
schéma est vue

2. La méthode de l'unification égoïque est clairement révélée et


la vraie nature d'antakarama est démontrée et, une fois
révélée, elle n'est plus nécessaire.

3. L'unité essentielle qui existe entre le soi et la personnalité est


perçue.

4. La relation entre les évolutions humaines et déviques n'est


plus un mystère, puisque leur emplacement dans le corps de
l'homme céleste est considéré comme une réalité.

Nous pourrions continuer à souligner la multiplicité des questions


qui seront clarifiées à l'initié lorsque le mystère de la polarité sera
révélé, mais ce qui précède est suffisant. Ce secret concerne tout
d'abord Vishnu, le deuxième aspect. Résumez brièvement la totalité
des connaissances obtenues dans la salle de la sagesse, ainsi que
les secrets primitifs synthétisés la totalité de ce qui a été réalisé
dans la salle de classe d'apprentissage. Il fait référence à la
conscience et à son développement à travers et à travers l'aspect
matière. Cela concerne l'unification de moi et non de moi, jusqu'à ce
qu'ils ne fassent qu'un, vraiment et vraiment.

Dans la cinquième initiation, le grand secret concernant l'aspect


feu ou esprit est révélé au Maître admiré et surpris, qui se rend
compte, en un sens incompréhensible pour l'homme, que tout est
feu et que le feu est tout. On peut dire que ce secret révèle à l'initié
ce qu'il clarifie:

1. Le nom secret du Logos planétaire, révélant ainsi une syllabe


du nom du Logos solaire.
2. Le travail et la méthode de l'aspect destructeur de la divinité.

3. Les processus par lesquels l'obscurcissement et le pralaya


sont induits.

4. La formule mathématique qui résume les cieux de la


manifestation.

5. La triple nature du feu et l'effet du plus grand feu sur le


moindre.

Il n'est pas commode de continuer à considérer ce secret, car le


premier aspect, Shiva, atteindra la perfection ou, plutôt, ne sera
compris qu'au prochain système solaire. La classification suivante
pourrait clarifier le problème dans l'esprit de l'élève:

Logos d'initiation secrète Plans de source d'énergie impliqués


Fohat Third Brahma Creator Soleil physique Sept, six, cinq
Polarité Trimestre Vishnu Conservateur subjectif Sun Four, Three

Feu Cinquième Shiva Destroyer Central Sun Spiritual


Two

Comme l'étudiant l'observera, la source de l'énergie particulière


impliquée est un aspect du Soleil.

Dans les sixième et septième initiations, deux autres secrets sont


révélés; l'un est un petit secret qui prépare la voie à la révélation de
la pièce. Seuls quatre secrets de la plus haute importance sont
révélés aux initiés sur notre planète; cela donne le modèle de notre
emplacement dans le schéma de l'évolution solaire. Il n'y a que cinq
secrets majeurs, qui sont révélés dans ce système solaire, parce
que c'est un système où le cinquième principe de l'esprit est par
excellence la base du développement. La cinquième révélation n'est
conférée qu'à ceux qui passent aux schémas de synthèse.
CHAPITRE XVII

LES DIFFÉRENTES INITIATIONS

Initiations majeures et mineures.

En traitant les diverses initiations, il sera utile pour l'étudiant de


se rappeler que le grand moment, où l'homme a quitté le règne
animal et est passé à l'humain, appelé dans de nombreux livres
ésotériques le "moment de l'individualisation", était lui-même l'un des
les plus grandes initiations. L'individualisation est la prise consciente
par le moi de la relation qu'il entretient avec tout ce qui constitue le
noyau et dans ce grand processus initiatique, comme dans tous les
suivants, l'éveil de la conscience est précédé d'une période de
développement graduel; l'éveil est instantané au moment de la
première réalisation de soi et est toujours suivi d'une autre période
d'évolution graduelle, une période qui, à son tour, conduit à une
autre crise appelée initiation. Dans un cas, nous avons l'initiation à
l'existence consciente de soi;

Ces connaissances ou ces expansions de conscience sont


régies par la loi naturelle, et chaque âme, sans exception, en fait
l'expérience en temps voulu. Chaque être les obtient
quotidiennement à un moindre degré, au fur et à mesure que sa
compréhension et son expérience de la vie augmentent, mais elles
ne deviennent des initiations à la sagesse (différentes des
expansions de connaissances) que lorsque les connaissances
acquises ont été:

à. Fouillé consciemment.
b. Appliqué à la vie d'une manière qui se sacrifie.
c. Employé au service des autres, volontairement.
ré. Intelligemment utilisé pour le bien de l'évolution.
Seules les âmes d'une certaine expérience et d'un certain
développement font ces quatre choses d'une manière consciente
et persévérante, transformant la connaissance en sagesse et
l'expérience en qualité. L'homme ordinaire transforme l'ignorance
en connaissance et l'expérience en faculté. Il serait utile que
chacun réfléchisse à la différence entre la qualité inhérente et la
faculté innée; l'un est la propre nature du buddhi ou de la sagesse,
l'autre du manas ou de l'esprit. L'union des deux, par l'effort
conscient de l'homme, aboutit à une plus grande initiation.

Ces résultats sont obtenus de deux manières: Premièrement, par


l'effort propre de l'homme, qui en temps voulu l'amène à découvrir
son propre centre de conscience, à être entièrement guidé et dirigé
par le souverain intérieur ou l'ego et à révéler, après un effort
intense. et des tentatives douloureuses, le mystère de l'univers,
caché dans la substance matérielle, dynamisé par Fohat.
Deuxièmement, par l'effort de l'homme, complété par la collaboration
intelligente et aimante du Connaisseur de la race, les Maîtres de la
Sagesse. Dans ce cas, le processus est plus rapide, puisque
l'homme reçoit l'instruction s'il le souhaite et, par conséquent,
lorsqu'il a fourni les conditions correctes de sa part, les
connaissances et l'aide de ceux qui ont atteint le but lui sont mises à
disposition. Pour bénéficier de cette aide, vous devez travailler avec
la matière de votre propre corps, y introduire un matériau approprié
de manière ordonnée et doit donc apprendre à discerner lors de la
sélection de la matière et à comprendre également les lois de la
vibration et de la construction. Cela implique, en quelque sorte, la
maîtrise des lois qui régissent les aspects Brahma et Vishnu; cela
signifie posséder la faculté. vibrer avec une précision atomique et
développer la qualité d'attraction, base de l'aspect constructif ou
Vishnu.

De plus, il doit équiper son corps mental, être un exposant et un


émetteur et non un facteur gênant comme auparavant. De même, ils
doivent développer une activité de groupe et apprendre à travailler
en coordination avec d'autres unités. C'est la principale chose que
l'homme doit accomplir sur le chemin de l'initiation, et quand il y aura
travaillé, il trouvera le chemin, le verra clairement, puis entrera dans
les rangs du connaissant.

Un autre point à retenir est que l'effort pour amener les gens à
collaborer intelligemment avec la Hiérarchie et à s'entraîner à entrer
dans les rangs de la Loge est, comme déjà indiqué, un effort
particulier (commencé à l'époque atlante et s'est poursuivi jusqu'à ce
jour. ) fait par la Hiérarchie de la planète et, dans une large mesure,
de nature expérimentale. La méthode par laquelle un homme
assume sa place consciente dans le corps d'un homme céleste
diffère dans les différents schémas planétaires; L'Homme céleste qui
utilise notre schéma planétaire, comme Son corps de manifestation,
choisit de travailler d'une manière particulière, pendant cette période
spéciale, pour atteindre Ses propres buts spécifiques. Cela fait partie
du processus de vitalisation de l'un de vos centres et de liaison de
votre centre cardiaque avec sa connexion correspondante dans la
tête.

L'homme doit reconnaître la nature cyclique de l'initiation et la


place du processus dans le temps et l'espace. C'est une période
spéciale d'activité dans le cycle d'un homme céleste, et elle se
déroule sur notre planète comme une vaste période d'épreuve ou de
confrontation initiatique, étant aussi une période de vitalisation et
d'opportunité.

Maintenant, nous devons essayer de comprendre que l'initiation


peut être considérée comme ayant lieu sur les trois plans des trois
mondes, et l'idée de la valeur relative de l'unité ou de la cellule et de
son emplacement dans le corps d'un homme céleste doit être
gardée à l'esprit. Il faut souligner que les initiations majeures ou
manas sont reçues sur le plan mental et dans le corps causal. Ils
indiquent son point d'évolution, où l'unité reconnaît pratiquement et
pas seulement en théorie, qu'elle est identique au Manasaputra
divin, dans le corps duquel elle occupe sa place. Les initiations
peuvent être reçues sur les plans physique, astral et mental inférieur,
mais elles ne sont pas considérées comme majeures, ni ne sont des
stimuli conscients, coordonnés et unifiés qui englobent l'homme tout
entier.

Un homme peut donc recevoir l'initiation sur chaque plan, mais


seules les initiations sont considérées, au vrai sens du mot, celles
qui marquent son transfert du quaternaire inférieur à la Triade, et
seulement celles dans lesquelles l'homme transférez votre
conscience du quaternaire inférieur à la Triade. Nous avons donc
trois degrés d'initiations:

Premièrement, les initiations dans lesquelles l'homme transfère sa


conscience des quatre sous-plans inférieurs des plans physique,
astral et mental respectivement, vers les trois sous-plans supérieurs.
Lorsque cela est fait sur le plan mental, l'homme est techniquement
connu comme un disciple, un initié et un adepte. Ensuite, utilisez
chacun des trois sous-plans supérieurs du plan mental comme point
de départ, pour sortir totalement des trois mondes de la
manifestation humaine et passer à la Triade. Par conséquent, il est
évident que ce que nous pourrions considérer comme des initiations
mineures peut être reçu sur les plans physique et astral, sous le
contrôle conscient de vos trois sous-plans supérieurs. Ce sont de
véritables initiations, mais elles ne font pas de l'homme ce que nous
appelons techniquement un Maître de la Sagesse, mais simplement
un adepte d'un degré inférieur.

Deuxièmement, les initiations dans lesquelles l'homme transfère


sa conscience d'un plan à un autre, plutôt que d'un sous-plan à un
autre. C'est un point qui doit être soigneusement reconnu. Un vrai
Maître de la Sagesse a non seulement reçu les initiations mineures
mentionnées, mais a pris les cinq étapes qui impliquent le contrôle
conscient des cinq plans de l'évolution humaine. Il n'a pas encore
reçu les deux dernières initiations qui feront de lui un Choan au
sixième degré et un Bouddha, avant que ce contrôle ne s'étende aux
deux plans restants du système solaire. Par conséquent, il est
correct de parler de sept initiations. Cependant, il serait tout aussi
correct de mentionner cinq, dix ou douze initiations. Le sujet est un
peu compliqué pour les étudiants ésotériques à cause de certains
facteurs mystérieux, dont ils ne savent rien, et cela pour l'instant
sont incompréhensibles. Ces facteurs sont basés sur l'individualité
de l'homme céleste lui-même et impliquent des mystères tels que
son karma particulier, le but qu'il peut avoir en vue dans un cycle
particulier, et le transfert de l'attention portée à l'ego cosmique d'un
homme céleste vers sa réflexion, l'homme céleste évolutif d'un
système solaire.

Un autre facteur peut également être découvert dans certaines


périodes de stimulation et de vitalisation accrue, comme celle qui
produit une initiation cosmique. Ces effets externes apportent
logiquement certains résultats dans les unités ou cellules du corps
de l'Homme Céleste et provoquent souvent des événements
imprévus et apparemment inexplicables.

Troisièmement, les initiations dans lesquelles un homme céleste


peut recevoir une initiation plus ou moins grande, impliquant ainsi
toute sa nature. Par exemple, lorsque l'individualisation a eu lieu
pendant l'époque lémurienne ou la troisième race racine, et dans ce
cycle la famille humaine est définitivement entrée en manifestation,
cela a signifié une initiation majeure pour notre homme céleste. Le
stimulus actuel de l'effort hiérarchique conduit à moins d'initiation.
Chaque ciel voit la plus grande initiation d'un homme céleste, reçu
dans l'un des globes, et de là viennent les complications et les
nombreux sujets à réfléchir.

Aux trois points mentionnés, on peut ajouter brièvement l'entrée


et la sortie d'un rayon particulier. Le peu que l'on puisse dire sur ce
point le plus difficile pourrait se résumer dans les trois affirmations
suivantes: Premièrement, les initiations reçues dans les quatre
rayons mineurs ne possèdent pas la même qualité que les initiations
reçues dans les trois rayons majeurs. Ceci est partiellement
compliqué par le fait que dans le schéma planétaire, au cours de
l'évolution cyclique, un rayon mineur peut être temporairement
considéré comme un rayon majeur. Par exemple, au moment
présent de notre schéma planétaire, le septième Rayon de la Loi ou
de l'Ordre Cérémonial est considéré comme plus grand, car c'est un
rayon de synthèse, dans lequel le Mahachoan fusionne Son travail.
Deuxième, les trois premières initiations sont reçues dans le rayon
de l'ego et relient l'homme à la Grande Loge Blanche; les deux
derniers sont reçus sur le rayon de la monade et produisent un effet
certain sur le chemin du service que l'adepte choisira plus tard.
Cette déclaration doit être liée à celle précédemment énoncée, où il
est dit que la cinquième initiation a fait de l'homme un membre de la
Grande Loge ou de la Fraternité de Sirius, étant littéralement la
première des initiations siriennes. La quatrième initiation est la
synthèse des initiations, au Seuil de la Loge Sirius. Enfin, selon le
rayon dans lequel l'initiation est reçue, le prochain chemin de service
dépend grandement. Cette déclaration doit être liée à celle
précédemment énoncée, où il est dit que la cinquième initiation a fait
de l'homme un membre de la Grande Loge ou de la Fraternité de
Sirius, étant littéralement la première des initiations siriennes. La
quatrième initiation est la synthèse des initiations, au Seuil de la
Loge Sirius. Enfin, selon le rayon dans lequel l'initiation est reçue, le
prochain chemin de service dépend grandement. Cette déclaration
doit être liée à celle précédemment énoncée, où il est dit que la
cinquième initiation a fait de l'homme un membre de la Grande Loge
ou de la Fraternité de Sirius, étant littéralement la première des
initiations siriennes. La quatrième initiation est la synthèse des
initiations, au Seuil de la Loge Sirius. Enfin, selon le rayon dans
lequel l'initiation est reçue, le prochain chemin de service dépend
grandement.

Le jour de l'opportunité.

On pourrait se demander ici quelle valeur cette information a


pour l'étudiant. A titre d'illustration, il convient de réfléchir à la
signification de l'entrée du Rayon de Loi Cérémoniale ou Magie
actuel, qui est lié aux forces constructives de la nature et se réfère à
l'utilisation intelligente de la forme par l'aspect vie. C'est en grande
partie le rayon du travail exécutif et est destiné à construire,
coordonner et produire la cohésion dans les quatre règnes inférieurs
de la nature. Il se caractérise principalement par l'énergie
manifestée dans le rituel, mais ce mot ne doit pas être restreint à
son utilisation actuelle dans les rituels maçonniques ou religieux.
Son application est beaucoup plus large et comprend les modes
d'organisation qui se manifestent dans toutes les communautés
civilisées, comme dans le monde du commerce et de la finance et
des grandes entreprises, observé partout. Surtout, le souci est que
le coup de foudre offre une opportunité aux races occidentales, et à
travers cette force vitale d'organisation exécutive, de gouvernement
par règle et ordre, rythme et rituel, viendra un temps où les races
occidentales (avec leur esprit concret actif et leur large capacité
d'affaires) pourront recevoir une initiation‑l'initiation qui, comme il
faut s'en souvenir, sera reçue sur un rayon temporairement reconnu
comme un rayon majeur. Un grand nombre d'initiés qui ont obtenu le
degré d'adepte dans le dernier cycle, étaient orientaux et ceux qui
avaient un corps hindou. Ce cycle était régi par le sixième rayon, qui
est en train de disparaître, et les deux précédents. En gardant
l'équilibre, viendra le temps où une période de réalisation de la part
des Occidentaux sera observée, sur un rayon approprié à leur type
mental. Il est intéressant de noter que le type oriental atteint son but
par la méditation avec un minimum d'organisation rituelle et
exécutive, et que le type occidental y parviendra, en partie, grâce à
l'organisation que le mental inférieur produit et par un type de
méditation où le Une concentration commerciale intense pourrait
être considérée comme un exemple. L'application unilatérale de
l'esprit d'un homme d'affaires européen ou américain peut être
considérée comme un type de méditation. Lorsque le motif de cette
concentration sera purifié, le jour de l'opportunité pour les
Occidentaux viendra.

Profitant de l'opportunité actuelle et suivant les règles pour tracer


le chemin, l'occasion pour de nombreux Occidentaux viendra de
franchir ces étapes. L'homme préparé le trouvera, là où il se trouve
et dans les circonstances familières de sa vie quotidienne. Vous le
découvrirez dans l'accomplissement du devoir, en sachant
surmonter les épreuves et les expériences et dans cette adhésion
intime à la voix du Dieu intérieur, qui distingue tout aspirant à
l'initiation. L'initiation implique les choses effectuées
quotidiennement par celui qui s'efforce consciemment de se former:
le Maître (soit le Dieu intérieur, soit le Maître de l'homme, s'il est
conscient de Lui) indique le prochain point à atteindre et le travail
faire et explique pourquoi. Ensuite, l'instructeur s'éloigne et observe
la réalisation de l'aspirant. En observant, il reconnaît les points de
crise où l'application d'un test permettra d'accomplir une ou deux
choses, de concentrer et de disperser les maux non encore vaincus
si ce terme peut être utilisé, et de démontrer au disciple ses
faiblesses et ses forces. Dans les grandes initiations, la même
procédure est utilisée, et la capacité du disciple à surmonter ces
épreuves et ces étapes majeures dépend de sa capacité à affronter
et à surmonter les épreuves quotidiennes mineures. "Celui qui est
loyal en ce qui est peu est aussi fidèle à ce qui est beaucoup". Cette
déclaration ésotérique doit en fait caractériser l'activité quotidienne
du véritable aspirant; le "beaucoup" est transcendé et laissé pour
compte, car il est considéré simplement comme une intensification
du normal, et aucun initié n'a passé le grand test de l'initiation s'il ne
s'est pas habitué à passer les tests les plus modestes chaque jour
de sa vie. Puis il les considère comme normaux et comme l'intrigue
habituelle de sa vie quand il tombe sur eux. Lorsque cette attitude
mentale est atteinte et maintenue, il n'y aura ni surprise ni échec
possible.
CHAPITRE XVIII

LES SEPT CHEMINS

Comme vous pouvez le voir, très peu de choses ont été


publiées concernant les sept chemins qui se trouvent devant
l'homme qui a atteint la cinquième initiation. C'est évidemment
impossible et aussi dansIl est nécessaire de donner à notre esprit
toute impression de la signification de ces chemins ou des attributs
nécessaires pour les parcourir. Au fil du temps et lorsque la race
atteindra un stade de développement plus élevé, nous pourrons
mieux comprendre, mais selon la loi de l'économie, ce serait un
effort stérile pour les maîtres de la race, de nous instruire sur les
caractéristiques nécessaires pour parcourir les sept chemins. ,
avant d'avoir compris ou développé ceux qui sont nécessaires pour
parcourir le chemin de la probation, sans parler du chemin de
l'initiation.

Nous savons, de manière générale, qu'avant de fouler les sept


chemins, l'homme doit devenir un Maître de la Sagesse, un Frère de
la Compassion, capable d'appliquer la Loi avec intelligence et
amour. Notre tâche est maintenant de nous adapter, afin de suivre le
chemin de l'initiation, à travers la discipline du chemin de la
probation, l'orientation prudente de la vie, l'obéissance à la loi telle
qu'elle est comprise et le service à la race. Lorsque nous atteindrons
la libération, alors ces chemins se répandront devant nous et nous
verrons clairement lequel nous devons suivre. Tout dans ce système
fonctionne sous la grande loi de l'attraction, et notre vibration,
couleur et ton dépendront très probablement du choix. Le libre
arbitre le plus grand du système cosmique est limité, tout comme le
libre arbitre du système dont nous faisons partie et le libre arbitre de
l'homme lui-même. La direction de nos progrès futurs dépendra de
la qualité innée.
Certaines déductions pourraient être faites sur la base de la loi
de l'analogie, tant que l'on se souvient que les mots sont plutôt
obscurs que clarifiés, et il n'est possible que de donner de brefs
détails et d'énumérer les sept chemins comme suit:

1. La voie du service sur Terre.

Ce chemin garde lié à la Hiérarchie l'homme qui s'est consacré


pour servir notre planète et aider ses évolutions. Cela inclut ceux qui
agissent sous le Seigneur du Monde, dans les sept groupes dans
lesquels les Maîtres de la Sagesse sont divisés. Peu de Maîtres
suivent cette voie et seul un certain nombre sont autorisés à le faire
afin de mener à bien l'évolution planétaire. Cette piste est la plus
connue et les informations à son sujet augmenteront au fur et à
mesure que les hommes seront formés pour entrer en contact avec
la Fraternité. Leur champ d'action et leurs méthodes de travail
finiront par être connus de manière ésotérique, et comme les sept
groupes seront reconnus et connus, la conséquence logique sera la
création d'écoles pour le développement de ceux qui occuperont les
postes.

2. La voie du travail magnétique.

Ceux qui manipulent les forces ou le magnétisme électrique


appartiennent à ce Chemin, à l'usage des Grands Êtres de tous les
plans. Ils manipulent l'énergie élémentaire formatrice, manipulant la
matière de n'importe quelle densité et vibration. Ils manipulent de
grandes vagues d'idées et de courants d'opinion publique au niveau
astral et aussi à des niveaux supérieurs où agissent les Grands
Êtres. De nombreux individus du cinquième rayon passent cette
ligne d'activité qui ont le Rayon de la Connaissance Concrète
comme un rayon monadique. La qualité inhérente au type de
monade est celle qui établit généralement la ligne d'activité. Le
karma du cinquième rayon est l'un des facteurs qui produit cela. Ces
monades travaillent avec Fohat et doivent le faire jusqu'à la fin du
grand manvantara. Ils ont leur position finale sur le plan mental
cosmique;

3. Le chemin de formation pour les logos planétaires.

Suivez ce chemin qui entreprendra l'œuvre des sept Logos


planétaires dans le système suivant et celle des quarante-neuf
Logos sous-planétaires. Ses assistants et autres entités qui agissent
dans ce département particulier. Il y aura sept systèmes, bien que
seuls les trois plus grands soient intéressants, dont notre système
actuel est le deuxième principal. Chaque Ray Chohan prend un
certain nombre d'initiés dès la sixième initiation et les forme
spécialement à ce travail; l'aptitude particulière pour le son et la
couleur prédispose au choix, et la capacité de travailler avec la
«psyché» ou avec des esprits en évolution, indique la bonne
personne pour cette haute fonction. On peut dire que les Logos
planétaires sont les psychologues divins; par conséquent, dans la
formation pour ce poste, la psychologie est une matière
fondamentale, bien que ce soit une psychologie inconcevable même
pour nous. Chaque Logos planétaire a, sur sa propre planète
spéciale, des écoles pour développer le Logos subalterne et en elles
les prépare à cette haute fonction, leur donnant des opportunités
d'acquérir une vaste expérience. Aussi le Logos progresse et évolue
et Leurs places doivent être occupées.

4. Le chemin vers Sirius.

On ne peut pas dire grand-chose de ce chemin et seule la


relation curieuse et étroite entre elle et les Pléiades peut être
mentionnée, toute autre conjecture étant impossible. La masse
humaine qui a été libérée suit cette voie et la perspective offre de
glorieuses possibilités. Les sept étoiles des Pléiades sont le but des
sept types, comme le livre de Job l'insinue dans les mots: "Ne
pouvez-vous pas vous soumettre à la douce influence des
Pléiades?" Le mystère de cette influence et le secret du soleil Sirius
cachent les faits de notre évolution cosmique et donc,
accessoirement, de notre système solaire.

5. Le chemin des rayons.

Il est difficile de savoir sous quel autre nom ce chemin peut être
désigné, car on en sait très peu. En le piétinant, l'homme continue
sur son propre rayon et là, il agit dans les différents royaumes de
tous les plans, accomplissant les mandats du Seigneur du Monde,
sous la direction duquel il travaille. Il emmène l'homme à travers
toutes les zones du système solaire, bien qu'il le relie définitivement
au rayon synthétique. C'est un chemin très complexe, car il
nécessite la maîtrise des mathématiques les plus complexes et une
certaine capacité à géométriser, d'une manière incompréhensible
pour nos cerveaux tridimensionnels. Celui qui considère la loi des
vibrations d'une importance profonde suit cette voie. Il se produira
d'abord dans la salle du Conseil du Seigneur du Monde à
Shamballa, appliquant la loi de la vibration sur son propre rayon.
Plus tard, il habitera la planète correspondant à son rayon et non sur
Terre, à moins qu'il n'appartienne au rayon du Logos planétaire qui
le gouverne. Plus tard, au fur et à mesure de son évolution, il
passera au soleil, et une fois qu'il aura maîtrisé tout ce qui touche
aux vibrations dans ce système, il passera au système cosmique,
émergeant de son propre rayon (qui n'est qu'un rayon subsidiaire
d'un rayon cosmique), puis passez au rayon cosmique
correspondant.

Comme l'évolution de l'homme dans ce système est quintuple,


nous avons donc répertorié les cinq voies principales qu'un Maître
doit choisir. Des deux autres, on peut encore en dire beaucoup
moins, car en eux il y a très peu de fils d'hommes qui évoluent, en
raison du degré élevé d'accomplissement requis pour entrer, et ceux
qui le font abandonnent complètement notre système. Ils ne mènent
pas à Sirius, comme le font d'autres sentiers. On observera que
quatre groupes restent dans le système et finalement, après des
éons inconcevables et lointains, passeront aux plans cosmiques. Un
groupe passe directement à Sirius et aux deux groupes restants,
directement aux plans cosmiques après l'initiation, sans aucune
période intermédiaire de travail sur Terre, dans le système ou sur
Sirius. Ces deux sentiers sont:

6. Le chemin du Logos lui-même.

Il sera évident pour tous les étudiants en ésotérisme, qui ont


soigneusement étudié les processus du monde à la lumière de la
loi de l'analogie, que le Logos sur les plans cosmiques développe
la vision cosmique intérieure, de la même manière que l'homme, à
un moindre degré. , essayez de réaliser cette même vision dans le
système. Cela peut être appelé le développement du troisième œil
cosmique. Dans la structure de l'œil du plan physique, le secret
est caché et par son étude une certaine révélation du mystère
peut être obtenue.

Une certaine partie de l'œil constitue le noyau de la vue et le


mécanisme de la vision elle-même; le reste de l'œil agit comme une
coque protectrice et les deux parties sont nécessaires, car l'une ne
peut exister sans l'autre. C'est donc dans le Logos, bien que
l'analogie existe à un niveau si élevé que les mots ne font que
confondre et voiler la vérité. Quelques fils d'hommes, un noyau qui a
atteint une très haute initiation dans le système solaire précédent,
ont formé un groupe ésotérique autour du Logos, quand il a décidé
d'obtenir de nouveaux progrès. Par conséquent, il a formé le
système actuel, poussé par le désir cosmique de s'incarner. Ce
groupe ésotérique reste avec le Logos sur le plan atomique, ou
premier plan du système, dans l'aspect interne subjectif, qui dans un
sens caché correspond à la pupille de l'œil.

Peu à peu et après des efforts minutieux, certains Maîtres ont


été ou sont en train d'être formés, pour remplacer les membres
originaux du groupe, afin qu'ils puissent retourner dans un centre
cosmique autour duquel tournent notre système solaire et le plus
grand système Sirius. L'un ou l'autre adepte remplit les conditions
nécessaires, car il implique le développement d'un certain type de
réponse à la vibration cosmique, ce qui implique la spécialisation de
la vision intérieure et aussi le développement d'une certaine mesure
de la vision cosmique. Un plus grand nombre d'entités d'évolution
dévique passent sur ce Chemin que d'humain. Les êtres humains
passent par une évolution dévique, dans laquelle ils peuvent entrer,
en transférant vers le cinquième Chemin, le Chemin des Rayons.
Dans ce Chemin, les deux évolutions peuvent être fusionnées, et à
partir de la cinquième, on peut entrer dans la sixième.

7. Le chemin de la filiation absolue.

Cette Filiation est une analogie, sur le plan supérieur, de ce degré


de discipulat que nous appelons «Fils du Maître». C'est la Filiation
avec un Être supérieur à notre Logos, dont on ne peut rien dire.
C'est le grand chemin karmique de contrôle. Les Seigneurs
Lipikas sont sur ce Chemin et tous ceux qui sont qualifiés pour ce
travail et qui sont proches du Logos, dans un sens intime et
personnel, passent sur le Chemin de la Filiation Absolue. C'est le
Chemin de ceux qui sont particulièrement intimes avec le Logos et
entre Ses mains, Il a placé l'épuisement du karma dans le
système solaire. Ils connaissent ses désirs, sa volonté et ses fins,
et il leur confie l'accomplissement de ses commandements. Ce
groupe, associé au Logos, forme un groupe spécial lié à un Logos
encore plus élevé.
CHAPITRE XIX

RÈGLES POUR LES CANDIDATS

Il y a certains aphorismes et commandes que le candidat à


l'initiation doit étudier et obéir. Il y a une grande différence entre les
termes «aspirant au chemin» et «chercheur d'initiation». Celui qui
aspire au discipulat et y aspire n'est en aucun cas engagé à adopter
la même attitude et la même discipline spécifiques que le chercheur
d'initiation, et peut passer autant de temps qu'il le souhaite sur le
chemin de la probation. Quiconque cherche l'initiation est dans une
position différente et, ayant soumis la demande, doit discipliner sa
vie selon des normes définies et suivre un régime strict, facultatif
pour le disciple.

Voici quatorze règles tirées d'une série d'instructions compilées


pour ceux qui aspirent à recevoir la première initiation.

Règle un

Laissez le disciple enquêter dans la caverne profonde du cœur. Si


le feu y brûle intensément, réchauffant son frère, mais pas lui-
même, le moment est venu de demander l'autorisation de se
présenter devant le portail.

Lorsque l'amour pour tous les êtres, quels qu'ils soient,


commence à être une réalité dans le cœur du disciple et, en même
temps, que l'amour pour lui-même n'existe pas, cela indique qu'il
s'approche du Portail de l'Initiation et il peut prêter les serments
préliminaires nécessaires, avant que son maître ne donne son nom
de demandeur d'initiation. S'il ne se soucie pas de la souffrance et
de la douleur du moi inférieur, s'il est indifférent à être heureux ou
non, si le seul but de sa vie est de servir et de sauver le monde et si
les besoins des autres sont plus importants pour lui que les siens Ce
n'est qu'alors que le feu de l'amour rayonne de votre être et que le
monde peut se sentir réconforté à vos pieds. Cet amour doit être une
manifestation prouvée et pratique et pas seulement une théorie ou
simplement un idéal peu pratique et un sentiment agréable,

Règle deux.

Lorsque la demande a été présentée sous une forme triple, que le


disciple la retire et oublie qu'il l'a présentée.

C'est là que réside l'un des premiers tests. Le disciple doit


adopter l'attitude mentale de ne pas se soucier de savoir s'il reçoit
ou non l'initiation, il ne doit avoir aucun motif égoïste. Seules les
demandes qui parviennent au Maître à travers l'énergie générée par
des motifs purs et altruistes sont transmises par Lui à l'ange qui tient
les annales de la Hiérarchie; Seuls les disciples qui aspirent à
l'initiation recevront une réponse à leurs demandes car cela leur
confère un plus grand pouvoir d'aider et de bénir. Ceux qui ne
s'intéressent pas à l'initiation ne recevront pas de soutien ésotérique,
et ceux qui, par égoïsme ou curiosité, aspirent à participer aux
mystères ne passeront pas par le portail et resteront en dehors de
l'appel. Ceux qui sont prêts à servir et sont submergés par les
besoins du monde et ont été éveillés au sens de la responsabilité
personnelle, Ils se sont conformés à la loi, appellent et reçoivent une
réponse, demandent et sont reconnus; ils demandent plus de
pouvoir pour aider, et cette demande est entendue par ceux qui
attendent en silence.

Règle trois.

Triple doit être l'appel, qui prend beaucoup de temps à énoncer.


Puisse le disciple lancer son appel à travers le désert, sur les mers
et à travers les feux qui le séparent du portail caché et voilé.
Sous ce symbolisme, le disciple reçoit le mandat suivant: que le
désert de vie du plan physique s'épanouisse comme la rose, afin
que des sons et des parfums puissent surgir du jardin de la vie
inférieure et qu'une vibration très intense traverse l'espace
intermédiaire entre le jardin et le portail; puisse-t-elle encore les
eaux turbulentes de la vie émotionnelle, de sorte que sa surface
limpide et calme reflète ce portail et la vie inférieure reflète la vie
spirituelle de la divinité intérieure; que par le feu de joie ardent
purifier les motifs, les mots et les pensées, les principaux ressorts de
l'activité ont pris naissance dans le plan mental. Lorsque ces trois
aspects de l'ego en manifestation, le Dieu intérieur, sont contrôlés,
coordonnés et utilisés, bien que parfois inconsciemment, alors la
voix du disciple sera entendue exigeant l'ouverture du portail.
Lorsque la vie inférieure du plan physique a été fécondée,
l'émotionnel stabilisé et le mental transmuté, rien n'empêchera le
portail de s'ouvrir pour que le disciple puisse entrer. Seule la
vibration synchronisée avec ce qui est de l'autre côté de la porte,
détermine son ouverture, et lorsque la clé de la vie du disciple est en
phase avec celle de la Hiérarchie, les portes s'ouvriront les unes
après les autres et rien ne pourra l'empêcher.

Règle quatre.

Laissez le disciple prendre soin du feu, nourrir les vies mineures et


ainsi faire tourner la roue.

Ceci est un ordre pour rappeler au disciple sa responsabilité


envers ses nombreuses vies inférieures, qui dans son ensemble
constituent son triple corps de manifestation. Ainsi l'évolution est
possible, et chaque vie dans les différents règnes de la nature
remplira consciemment ou inconsciemment sa fonction de
dynamiser correctement ce qui est pour elle ce que le Soleil est pour
la planète. Ainsi, l'élaboration du plan logoïque se poursuivra avec
plus de précision. Le royaume de Dieu est interne et le devoir de ce
souverain interne caché est double; d'abord vers ces vies qui
forment les corps physique, astral et mental et, deuxièmement, vers
le macrocosme dont le microcosme n'est qu'une partie infinitésimale.

Règle cinq.

Laisser l'aspirant essayer de faire baisser la lumière des anges


lunaires par l'ange solaire, en restant comme seul luminaire dans le
ciel microcosmique.

Pour remplir ce mandat, chaque aspirant doit faire deux choses:


d'abord, étudier son origine, comprendre sa propre psychologie,
comprise ésotériquement, et devenir scientifiquement conscient de
la nature réelle de l'ego ou du moi supérieur, agissant dans le corps
causal. Ensuite, sur le plan physique, il doit constater sa divinité
innée à travers les trois corps inférieurs, en démontrant
progressivement sa valeur essentielle. Deuxièmement, pour étudier
la constitution de l'homme, comprendre la méthode de
fonctionnement de la nature inférieure, réaliser l'interdépendance et
l'interrelation de tous les êtres vivants et mettre sous contrôle les
vies inférieures qui composent les trois corps de manifestation. Ainsi
le Seigneur solaire, Réalité intérieure, Fils du Père et Penseur sur
son propre plan, il devient un intermédiaire de ce qui est terrestre et
de ce qui a sa maison dans le Soleil. Deux versets de la Bible
chrétienne cachent quelque chose de cette idée au fond, et il sera
utile aux étudiants occidentaux de méditer sur eux: "Les royaumes
de ceci le monde est devenu le royaume de notre Seigneur et de
son Christ "," O Seigneur, notre Dieu, d'autres seigneurs en dehors
de toi ont dominé sur nous; mais c'est seulement par toi que nous
mentionnerons ton nom! ". Le dernier couplet est particulièrement
intéressant, car il montre l'omission du son inférieur et la force
créatrice de ce qui est d'origine supérieure. Les royaumes de ce
monde sont devenus le royaume de notre Seigneur et de son Christ
»,« O Seigneur, notre Dieu, d’autres seigneurs que vous ont dominé
sur nous; mais c'est seulement pour toi que nous mentionnerons ton
nom! »Le dernier couplet est particulièrement intéressant, car il
montre l'omission du son inférieur et la force créatrice de ce qui est
d'origine supérieure. Les royaumes de ce monde sont devenus le
royaume de notre Seigneur et de son Christ »,« O Seigneur, notre
Dieu, d’autres seigneurs que vous ont dominé sur nous; mais c'est
seulement pour toi que nous mentionnerons ton nom! »Le dernier
couplet est particulièrement intéressant, car il montre l'omission du
son inférieur et la force créatrice de ce qui est d'origine supérieure.

Règle six.

Les feux purificateurs couvent lorsque le troisième est sacrifié au


quatrième. Par conséquent, que le disciple s'abstienne de prendre la
vie et nourrit le plus bas avec le produit de la seconde.

Cette règle peut être appliquée à la règle bien connue selon


laquelle le disciple doit être strictement végétarien. La nature
inférieure devient terne et densifiée, et la flamme intérieure ne peut
briller lorsque la viande est incluse dans le régime. Cette règle est
rigide et inviolable pour les déposants. Les aspirants peuvent ou non
consommer de la viande comme ils le souhaitent, mais à un certain
stade du chemin, s'abstenir de tout type de viande est essentiel et le
régime doit être étroitement surveillé. Le disciple doit se limiter aux
légumes, céréales, fruits et légumineuses, car ce n'est qu'alors qu'il
pourra construire le type de corps physique qui peut résister à
l'entrée de l'homme réel qui s'est tenu devant l'Initiateur dans ses
véhicules subtils. Si je n'ai pas fait cela et que je pouvais recevoir
l'Initiation sans m'être préparé de cette manière,

Des règles rigides ou ascétiques ne peuvent être dictées, sauf la


règle initiale d'interdiction absolue pour tous ceux qui demandent
l'initiation à la viande, au poisson, à l'alcool et à l'usage du tabac.
Pour ceux qui peuvent le gérer, il est préférable d'éliminer les œufs
et le fromage de l'alimentation, bien que cela ne soit en aucun cas
obligatoire; mais pour ceux qui développent des facultés psychiques
de toute nature, il est conseillé de s'abstenir de consommer des
œufs et de modérer sur le fromage. Le lait et le beurre entrent dans
une catégorie différente et la plupart des initiés et des candidats
considèrent qu'il est nécessaire de les inclure dans l'alimentation.
Rares sont ceux qui peuvent subsister et conserver toute leur
énergie physique avec le régime végétarien, mais l'idéal y est
contenu et, comme on le sait, il est rarement atteint dans la période
de transition actuelle.

Deux choses doivent être soulignées à cet égard: premièrement,


le besoin de bon sens du candidat, un facteur qui fait souvent défaut,
et les étudiants doivent se rappeler que les fanatiques déséquilibrés
ne sont pas des membres souhaitables de la Hiérarchie. L'équilibre,
le juste sens des proportions, la juste considération des conditions
environnementales et un bon sens sensible, c'est ce qui caractérise
le véritable ésotériste. Lorsqu'il y a un vrai sens de la bonne humeur,
de nombreux dangers peuvent être évités. Deuxièmement, la
reconnaissance du facteur temps et la capacité à modifier lentement
l'alimentation et les habitudes de vie.

Dans la nature, tout progresse lentement et les candidats doivent


apprendre la vérité cachée de la phrase: «Dépêchez-vous
lentement». Le processus d'élimination graduelle est généralement
le chemin de la sagesse, et cette période éliminatoire dans des
conditions idéales, qui existent rarement, doit englober l'étape que
nous appelons l'aspirant, de sorte que lorsque l'homme devient
chercheur d'initiation, il a réalisé la purification préparatoire
nécessaire du régime.

Règle sept.

Laissez le disciple diriger son attention sur l'énonciation de ces


sons qui résonnent dans la salle de classe où le Maître erre.
Qu'il n'émette pas les notes mineures qui déclenchent la
vibration dans les classes de maya.

Le disciple qui souhaite passer les Portails d'Initiation ne réussira


pas tant qu'il ne connaîtra pas le pouvoir du langage et du silence.
Cela a une signification plus large et plus profonde qu'il n'y paraît,
car correctement interprété, il détient la clé de la manifestation, le
soupçon du plus grand ciel et la révélation du but derrière le pralaya.
Lorsque l'homme comprend la signification du mot parlé et utilise le
silence des hauts lieux, pour produire certains effets sur un plan, il
peut être admis dans les royaumes où chaque son et chaque mot
prononcé génèrent des résultats puissants dans un certain type de
matière, étant dynamisé par deux facteurs prédominants: a) une
volonté puissante, scientifiquement appliquée, b) un motif correct,
purifié dans les feux.

L'adepte est un créateur de matière mentale, un promoteur


d'impulsions sur le plan mental, produisant des résultats en
manifestation astrale ou physique. Ces résultats sont puissants et
efficaces, d'où la nécessité pour leur créateur d'avoir un état d'esprit
pur, une précision dans la parole et une compétence dans l'action.
Lorsque le candidat comprend cela, des changements importants
auront lieu immédiatement dans sa vie quotidienne, qui pourraient
être énumérés en fonction de leur utilité pratique:

1. Il enquêtera attentivement sur les motifs et surveillera


strictement les impulsions d'origine. Ainsi, au cours de la
première année, où l'aspirant se consacre à la préparation de
l'initiation, il doit noter, trois fois par jour, les investigations qu'il
mène, concernant ses motivations et le ressort principal de son
action.

2. Il surveillera ce qu'il dit et s'efforcera d'éliminer tous les mots


blessants, inutiles et inutiles. Il étudiera les effets de la parole
et enquêtera sur l'impulsion qui en est à l'origine, qui dans tous
les cas initie l'action sur le plan physique.

3. Il cultivera le silence et le gardera strictement en ce qui le


concerne, sa tâche et sa connaissance occulte, les matières
auxquelles il est associé, et le travail ésotérique dans son
groupe. Ce n'est que dans les cercles de groupe ou en relation
avec les supérieurs qu'une plus grande liberté de langage sera
autorisée. Il y a un temps pour parler et ce moment vient où le
groupe peut être servi avec des mots intelligents et un
avertissement prudent des bonnes ou mauvaises conditions;
lorsqu'il est nécessaire de dire quelque chose à un frère
concernant la vie intérieure, ou au chef d'un groupe; lorsqu'un
membre par erreur entrave le groupe; lorsque ce membre peut
aider le groupe s'il se voit attribuer un autre travail.

4. Il étudiera l'effet de la Parole Sacrée et arrangera


soigneusement les conditions de son utilisation. Il émettra la
Parole et ses effets tourneront sur un certain centre ésotérique
(en aucun cas un centre physique) et, par conséquent, il
influencera et régulera la vie.

Le candidat à l'initiation doit se consacrer à l'étude des sons et


des mots, sacrés ou non, et surtout les groupes ésotériques à former
doivent le faire intensément.

Règle huit.

Lorsque le disciple s'approche du Portail, les sept anciens doivent se


réveiller et évoquer, sur le double cercle, la réponse des sept
mineurs.

Cette règle est très difficile et présente un danger pour l'homme


qui tente de suivre prématurément le chemin final. Textuellement, on
peut l'interpréter comme suit: que l'initié en herbe doit d'une certaine
manière développer la vibration des sept centres de la tête, et ainsi
mettre en activité vibratoire accrue les sept centres du corps sur le
plan éthérique, affectant, au moyen du réciproque vibration, les sept
centres physiques, qui seront inévitablement stimulés lorsque les
centres éthériques atteindront leur vibration maximale. Il n'est pas
nécessaire de s'étendre sur ce point, car il suffit de souligner que
comme les sept centres de la tête répondent à l'ego, les sept centres
suivants,
1. la tête, considérée comme une unité,
2. le coeur,
3. gorge,
4. le plexus solaire,
5. la base de la colonne vertébrale,
6. la rate,
7. les organes génitaux,

ils sont également concernés, au sein des lignes d'épuration et de


contrôle. Cela produira des résultats dans les organes strictement
physiques, à travers lesquels l'homme fonctionne sur le plan
physique. Par exemple, l'homme peut transférer consciemment le
feu et l'énergie créatifs des organes génitaux à la gorge, ou par le
contrôle conscient du cœur, ce qui entraîne la suspension de l'action
du corps physique. Ceci n'est pas réalisé par les pratiques du Hatha
Yoga ou la concentration de l'attention sur les organes physiques,
mais lorsque le contrôle a été développé, par le Dieu interne, qui agit
à travers le centre de la tête, dominant ainsi tout ce qui doit être
connu concernant à l'énergie et à ses points.

Par conséquent, le candidat appliquera toutes ses énergies au


développement de la vie spirituelle, et ce sera le résultat d'une
réflexion, d'une méditation et d'un service corrects. Par une étude
approfondie de tout ce qu'il faut savoir sur l'énergie et ses points
focaux, vous coordonnerez votre vie pour que la vie de l'esprit
puisse la traverser. Cette étude ne peut actuellement être entreprise
en toute sécurité qu'en groupe et sous la direction d'un instructeur.
Les élèves accepteront de ne pas se permettre d'expérimenter leur
vie ou de jouer avec les feux du corps. Ils ne se consacreront qu'à
une compréhension théorique et à une vie de service.

Les centres se développeront alors normalement, car le candidat


cherche à aimer ses semblables en vérité et en fait, à servir de tout
son cœur, à penser intelligemment et à se surveiller. Il observera et
enregistrera également tout dans sa vie intérieure qui semble être lié
à l'évolution des centres. L'instructeur passera en revue ces notes,
fera le commentaire, recherchera les déductions, et les rapports
ainsi obtenus seront déposés pour référence au groupe. De cette
manière, beaucoup de connaissances utiles peuvent être
accumulées.

Le candidat qui abuse des connaissances, qui s'engage dans


des «pratiques respiratoires pour un développement médiumnique»
ou se concentrant sur les centres, échouera inévitablement dans
ses efforts pour atteindre le portail, et en paiera le prix avec son
corps, avec des troubles mentaux, des conditions maladies
neurasthéniques et physiques diverses.

Règle neuf.

Que le disciple fusionne dans le cercle des autres moi. Laissez-le


fusionner en une seule couleur et son unité apparaît. Ce n'est que
lorsque le groupe est ressenti et connu que l'énergie peut sagement
émaner.

Tous les disciples et aspirants à l'initiation doivent trouver ce


groupe particulier de serveurs auquel ils appartiennent sur le plan
intérieur, les reconnaître sur le plan physique et les rejoindre pour le
bien de l'humanité. Cette reconnaissance sera basée sur:

à. Unité cible.
b. Unicité de vibration.
c. Similitude dans l'affiliation à un groupe.
ré. De très vieux liens karmiques.
et. Capacité à travailler harmonieusement.

À première vue, cette règle semble être l'une des plus simples,
même si ce n'est pas dans la pratique. Les erreurs sont faciles à
commettre, et travailler harmonieusement sur l'alignement d'un
groupe n'est pas aussi simple qu'il y paraît. Bien qu'il y ait une
vibration et une relation égoïques, néanmoins, les personnalités
peuvent ne pas s'harmoniser. Par conséquent, le travail du candidat
est de faire un effort pour saisir son ego à sa personnalité, pour
permettre la relation ésotérique du groupe sur le plan physique, qui
se fera en disciplinant sa propre personnalité, et non en corrigeant
ses frères. .

Règle dix.

L'hôte de la voix, les dévas, dans leurs rangs diplômés, travaillent


sans relâche. Que le disciple se consacre à la réflexion sur ses
méthodes; puisse-t-il apprendre les règles par lesquelles l'hôte
travaille dans les voiles de maya.

Cette règle se réfère à un travail de recherche ésotérique, qui


doit être effectué à un moment ou à un autre par ceux qui
recherchent l'initiation. Bien qu'il ne soit pas sage pour les non-initiés
d'interférer dans l'évolution parallèle des dévas, il est néanmoins
nécessaire et sûr d'étudier la procédure suivie par les constructeurs
et les méthodes qu'ils emploient pour reproduire, à travers le corps
éthérique, le archétype de ce que nous appelons manifestation
physique; leurs groupes doivent être connus théoriquement et les
sons qui les rendent actifs doivent également être considérés. Par
conséquent, tous les candidats sont tenus de faire une étude
organisée de:

1. Le but du son.

2. Le sens ésotérique des mots, de la grammaire et de la


syntaxe.

3. Les lois de la vibration et de l'électricité et de nombreuses


autres études subsidiaires concernant la manifestation de la
divinité et de la conscience, à travers la substance dévique et
l'activité des dévas supérieurs. Les lois du macrocosme seront
également étudiées et l'analogie entre les activités du microcosme
et la manifestation active du macrocosme sera reconnue.
Règle onze.

Laissez le disciple transférer le feu du triangle inférieur au triangle


supérieur et conserver ce qui est créé par le feu au point médian.

Cela signifie littéralement que l'initié contrôle ce qui est


généralement compris par l'impulsion sexuelle et le transfert du feu
qui vitalise maintenant normalement les organes génitaux, vers le
centre de la gorge, atteignant la création sur le plan mental, à travers
l'esprit. Ce qui doit être créé doit être nourri et maintenu par l'énergie
d'amour de la nature, émanant du centre du cœur.

Le triangle inférieur mentionné est:

une. Le plexus solaire.


deux. La base de la colonne vertébrale.
3. Les organes génitaux.

Alors que le supérieur, comme indiqué, est:

une. La tête.
deux. Gorge.
3. Le coeur.

Ceci peut être interprété par le lecteur superficiel comme l'ordre


d'être célibataire, et la promesse, par le demandeur, qu'il
s'abstiendra de toute manifestation physique de l'envie sexuelle.
Mais ce n'est pas comme ça. De nombreux initiés ont atteint leur
objectif lorsqu'ils ont participé correctement et intelligemment à la
relation conjugale. L'initié cultive une attitude mentale particulière,
dans laquelle il reconnaît que toutes les formes de manifestation
sont divines et que le plan physique est une forme d'expression
divine comme n'importe lequel des plans supérieurs. Il se rend
compte que la manifestation la plus intime de la divinité doit être
sous le contrôle conscient de la divinité interne, et que chaque acte
doit être régi par l'effort de remplir tous les devoirs et obligations,
superviser toutes les actions et actions et utiliser le véhicule
physique. ,

On ne peut nier qu'à certaines étapes, il est souhaitable que


l'homme parvienne à un contrôle parfait, dans un certain sens, au
moyen d'une abstention temporaire, mais c'est un moyen pour
atteindre une fin, qui sera suivie d'étapes, lorsque le contrôle est
obtenu, l'homme démontre les attributs de la divinité à travers le
corps physique, et chaque centre est utilisé normalement et
intelligemment pour développer les buts de la race.

Les initiés et les maîtres se marient dans de nombreux cas, et ils


remplissent normalement leurs devoirs conjugales et domestiques
en tant que maris et femmes, mais ils sont contrôlés et régis par le
but et l'intention, et aucun n'est emporté par la passion ou le désir.
Chez l'homme parfait, sur le plan physique, tous les centres sont
complètement contrôlés, leur énergie étant utilisée légitimement. La
volonté spirituelle du Dieu divin intérieur est le facteur principal; ainsi
il y aura unité manifeste d'effort sur chaque plan, à travers tous les
centres, pour le plus grand bien d'un plus grand nombre.

J'ai traité de ces sujets parce que beaucoup d'étudiants


deviennent confus et adoptent une attitude mentale qui atrophie
complètement la nature physique normale, ou se livrent à la
débauche sous prétexte de "stimuler les centres" et d'augmenter le
développement astral. Le véritable initié doit être connu pour sa
normalité prudente et sanctifiée, pour sa constante conformité à ce
qui est pour le bien du groupe, selon les lois du pays respectif, pour
le contrôle et l'abstention de toutes sortes d'excès et pour l'exemple
de la vie spirituelle. et la rectitude morale qu'il donne à ses associés,
ainsi que la discipline de sa vie.

Règle douze.
Que le disciple apprenne à utiliser sa main pour servir; qu'il regarde
ses pieds pour la marque du messager; qu'il apprenne à voir avec
l'œil observateur, situé entre les deux yeux.

Cette règle semble facile à interpréter à l'œil nu, comme s'il était
ordonné à l'aspirant d'utiliser ses mains pour servir, ses pieds dans
les courses hiérarchiques et de développer la clairvoyance. Mais le
vrai sens est beaucoup plus ésotérique. Cachement compris,
«l'utilisation des mains» est l'utilisation des chakras ou centres de la
paume des mains pour:

1. Guérissez les maux corporels.


2. Bénissez et guérissez les maux émotionnels.
3. Levez vos mains dans la prière ou utilisez vos centres pendant
la méditation, lorsque vous manipulez la matière et les
courants.

Ces trois points nécessitent un examen attentif, et les étudiants


occidentaux peuvent apprendre beaucoup en étudiant la vie de
Christ et en considérant ses méthodes en utilisant ses mains. Rien
de plus ne peut être ajouté, car le sujet est trop vaste pour que nous
puissions le développer dans ce bref commentaire.

Le «signe du messager» sur les pieds fait référence à ce


symbole bien connu des ailes aux pieds de Mercure. Beaucoup de
choses seront révélées à l'étudiant à ce sujet dans les écoles
ésotériques, qui synthétisent tout ce qui est connu sur le Messager
des Dieux, et les informations que les étudiants en astrologie ont
acquises sur la planète Mercure et ce que les étudiants seront
également soigneusement étudiés. d'ésotérisme se sont rassemblés
autour de la ronde interne.

Superficiellement, l'expression «l'œil qui observe, situé entre les


deux, semble désigner le troisième œil que les voyants utilisent,
mais sa signification est beaucoup plus profonde et se cache dans
les faits suivants:
1. Cette vision intérieure est celle que tous les êtres conscients
de soi, d'un Logos à un homme, sont en train de se
développer.

2. Que l'ego ou le moi supérieur est, par rapport à la monade, ce


que le troisième œil est par rapport à l'homme, par
conséquent, il est décrit comme regardant entre la monade ou
le moi spirituel d'une part, et le moi personnel de l'autre.

Par conséquent, dans son sens le plus large, cette règle


encourage l'aspirant à développer sa conscience de soi et à
apprendre à agir, dans le corps causal, sur les niveaux supérieurs du
plan mental, en contrôlant les véhicules inférieurs à partir de là et en
voyant clairement tout ce qui peut être vu dans l'esprit. passé et futur
dans les trois mondes.

Règle treize.

Le disciple doit apprendre et comprendre quatre choses avant que le


mystère le plus profond ne lui soit révélé: premièrement, les lois qui
régissent ce qui rayonne; deuxièmement, les cinq significations de la
magnétisation; troisièmement, la transmutation ou le secret perdu de
l'alchimie et, enfin, la première lettre de la Parole communiquée ou
du nom égoïque caché.

Nous ne pouvons pas développer cette règle. Il renvoie à des


mystères et à des thèmes trop grands pour être traités ici. Nous
l'incluons dans ces règles pour servir de sujet pour la méditation,
l'étude et la réflexion de groupe.

La règle finale est très courte et se compose de cinq mots.

Règle quatorze.
Écoutez, touchez, voyez, appliquez, sachez.

Ces paroles concernent ce que les chrétiens appelleraient la


consécration des trois sens principaux et leur utilisation dans
l'évolution de la vie spirituelle intérieure. Ensuite, ce qui est appris et
prouvé est appliqué, suivi de la réalisation des connaissances
acquises.
CATÉCHISME ESOTÉRIQUE

Les mots suivants correspondent au Dossier XIII des Annales des


Maîtres et contiennent en eux-mêmes un message pour le
combattant sur la route. Ils ont les caractéristiques de certains
catéchismes anciens et ont été récités par ceux qui ont participé
aux petits mystères avant de passer aux plus grands.

Que voyez-vous, oh pèlerin? Levez les yeux et dites ce que vous


voyez.

Je vois une échelle qui monte vers la voûte céleste, sa base


disparaissant dans les brumes et les brumes qui circulent autour de
notre planète.

Où es-tu, oh pèlerin? Sur quoi reposent vos pieds?

Je suis dans une partie de l'échelle, j'ai presque gravi la quatrième


division; ce qui reste se trouve devant moi dans l'obscurité d'une nuit
orageuse. Au-delà de cette sphère d'obscurité totale, je vois l'échelle
s'élever à nouveau, radieuse et lumineuse dans sa cinquième
division.

Qu'est-ce qui caractérise ces divisions que vous décrivez comme


distinctes des autres? Ne forment-ils pas tous une seule échelle

de proportions clairement définie?

Un vide apparaît toujours devant moi, qui à mesure que je


m'approche, il devient une croix, à travers laquelle on monte à la
division suivante.
Qu'est-ce que la croix? Comment cela vous élève-t-il?

La Croix est constituée d'aspirations inspirées du désir déiforme qui


freine les désirs du monde inférieur, implantés par la vie développée
d'en bas.

Expliquez plus clairement ce que vous voulez dire et comment


cette croix devient le chemin.

Les bras qui composent la Croix deviennent cette grande ligne de


démarcation située entre l'inférieur et le supérieur. Sur ces bras se
trouvent des mains clouées, des mains avides, des possesseurs, qui
accomplissent de faibles tâches, en raison de la formation acquise
au cours de nombreuses époques. Et voici, quand les mains sont
tenues et incapables, elles ne peuvent plus saisir et tenir, la vie
intérieure s'échappe de son enveloppe et remonte le bras vertical. Il
passe le quaternaire inférieur et la croix comble le vide.

Ceux qui montent ce bras passent-ils facilement et abandonnent-ils


le quaternaire?

Ils traversent les larmes, les nuages et les brumes; souffrir et périr.
Ils disent au revoir à tous leurs amis sur terre, ils montent seuls le
Chemin; ils traversent le vide par des actions d'amour, pratiquées
dans la douleur de vivre; Ils tendent la main à celui qui est le plus
élevé, et ils se penchent, étendant l'autre vers le frère qui est
inférieur. Les mains dégagées des bras transversaux sont laissées
libres, mais à offrir. Seules des mains vides, blessées par des clous,
peuvent garder la chaîne intacte.

Où finit l'échelle? Par quel point d'obscurité passe-t-il et où


projette-t-il sa fin?
Il coupe la sphère cristallisante avec toutes ses myriades de formes,
pénètre dans le plan aquatique baigné par les marées, traverse
l'enfer, descend dans l'illusion la plus dense et se termine dans le
feu latent, le lac ardent de feu, frôlant les habitants. de feu, les
Agnichaitanas de chaleur écarlate.

Quelle est la hauteur de l'échelle? Où finit-il?

Montez à travers les sphères rayonnantes et à travers leurs six


divisions. Il monte au siège puissant dans le quintuple final et de là, il
passe à un autre supérieur.

Qui est assis sur le puissant Sitial, dans la cinquième fin?

Celui dont le nom n'est pas mentionné, mais en pleine adoration; le


jeune des étés éternels, la lumière de la vie elle-même, le
merveilleux, l'ancien des jours, le seigneur de l'amour vénusien, le
grand Kumara de l'épée flamboyante, la paix de toute la terre.

Cet Etre merveilleux est-il seul sur son trône de saphirs?

Il est seul, cependant près des marches de l'arc-en-ciel se trouvent


trois autres Seigneurs, récoltant le produit de Son œuvre et sacrifiant
tout ce qu'ils ont acquis pour aider le Seigneur de l'Amour.

Cela les aide-t-il dans leur travail? Y a-t-il d'autres êtres plus
puissants que le nôtre sur l'échelle?

Ces quatre puissants, Action et Amour, travaillent en collaboration


intelligente avec Leurs frères de grade inférieur, les trois Grands
Seigneurs connus.
Qui aide ces puissants seigneurs? Qui accomplit son œuvre,
unissant l'inférieur avec le supérieur?

Les Frères de l'Amour logoïque à tous leurs degrés. Ils restent dans
la cinquième fin, jusqu'à ce qu'elle absorbe totalement la quatrième.

Alors, où l'échelle monte-t-elle?

Vers le plus grand Seigneur de tous, devant qui, même l'Ancien des
jours s'incline en obéissance; Devant Dont le trône de lumière
éclatante, les anges de haut rang, les maîtres et les seigneurs de la
plus haute compassion, s'inclinent et s'inclinent, attendant que la
Parole se lève.

Quand cette Parole est-elle prononcée et que se passe-t-il


quanddes sons à travers les sphères?

Cette Parole n'est pas prononcée tant que tout n'est pas terminé,
tant que le Seigneur de l'Amour infini ne considère pas le travail
comme correct. Puis Il prononce un mot mineur qui vibre à travers le
schéma. Le Seigneur de l'Amour Cosmique, entendant le son qui
circule, complète l'accord et exhale le tout.

Que verra-t-on, ô pèlerin sur le chemin, quand cet accord final


retentira?

La musique des sphères infinies; l'union des sept; la fin des larmes,
du péché, de la lutte et de la désintégration des formes; la fin de
l'échelle, la fusion avec le Tout, l'achèvement des sphères
circulantes et leur entrée en paix.
Quel rôle, oh Pilgrim on the Camino, jouez-vous dans ce
schéma? Comment allez-vous entrer en paix? Comment vous
retrouverez-vous devant votre Seigneur?

Je joue mon rôle avec une ferme détermination et aspiration; Je


regarde; J'aide vers le bas; Je ne dors ni ne me repose; emploi; Je
sers, je sème; Je prie; Je suis la croix; Je suis le chemin; J'oublie
mon travail accompli; Je m'élève au-dessus de mon moi vaincu; Je
tue le désir; Je m'efforce, oubliant toutes les récompenses; Je
renonce à la paix; Je rejette le repos, et dans la tension de la
douleur je me perds, pour me retrouver et ainsi pénétrer dans la
paix.
GLOSSAIRE

Expert. Un Maître ou un être humain qui, ayant suivi le chemin de


l'évolution et entré dans la dernière étape du Chemin de l'Initiation, a
reçu cinq initiations et, par conséquent, est passé au cinquième
royaume ou royaume spirituel, et ne devrait recevoir que deux
initiations plus.

Adi.Le premier, le plan primitif, le plan atomique du système solaire,


le plus élevé des sept plans.

Agni.Le Seigneur du Feu dans les Vedas. Le plus ancien et le plus


vénéré des dieux de l'Inde. L'une des trois grandes divinités: Agni,
Vayu et Surya, et aussi les trois, car c'est le triple aspect du feu et le
feu est l'essence du système solaire. La Bible dit: "Notre Dieu est un
feu dévorant". C'est aussi le symbole du plan mental, dont Agni est
le Seigneur prééminent.

Agnichaitanas.Groupe de dévas de feu.

Antakarana ouAntaskarana. Le chemin ou pont entre le mental


supérieur et inférieur, qui sert de moyen de communication entre les
deux. Il est construit par l'aspirant lui-même avec de la matière
mentale.

Ashram.Le centre où le Maître rassemble les disciples et les


aspirants pour l'instruction personnelle.

Atlantis Continent submergé dans l'océan Atlantique, selon Platon et


l'enseignement ésotérique. C'était le siège de la quatrième race
racine, que nous appelons la race atlante.

Atma.C'est l'Esprit universel, la Monade divine; le septième principe


ainsi nommé dans la constitution septénaire de l'homme. (Voir le
diagramme dans l'introduction)

Atomique (sous-plan). Les occultistes divisent la matière du système


solaire en sept plans ou états, dont l'atome est le plus élevé. De
même, chaque plan est divisé en sept sous-plans, dont le plus élevé
est le sous-plan atomique. Il y a donc quarante-neuf sous-plans,
sept d'entre eux subatomiques.

Atome permanent.Les cinq atomes plus l'unité mentale, un atome


dans chacun des cinq plans d'évolution humaine (l'unité mentale est
aussi dans le plan mental), dont la monade s'approprie pour se
manifester. Ils forment un centre stable et sont relativement
permanents. Les corps ou enveloppes sont construits autour d'eux.
Ce sont littéralement de petits centres de force.

Aura. Essence ou effluvium subtile et invisible qui émane des corps


humains et animaux et même des objets inanimés. C'est un
effluvium psychique qui participe à la fois à l'esprit et au corps. C'est
électro vital et aussi électro mental.

BodhisattvaL'homme dont la conscience est devenue intelligence ou


buddhi, et qui n'a besoin que de passer une autre incarnation pour
devenir un Bouddha parfait. Le Bodhisattva, tel qu'utilisé ici, est le
nom du poste actuellement occupé par le Seigneur Maitreya, appelé
Christ en Occident. Ce poste est équivalent à World Instructor. Le
Bodhisattva est le guide de toutes les religions du monde, et le
maître des maîtres et des anges.

Bouddha. Nom donné à Gautama. Né en Inde vers 621 avant JC; Il


a atteint l'état de Bouddha en 592 av.J.-C. Bouddha signifie
«l'illuminé» et il a atteint le plus haut degré de connaissance
possible pour l'homme dans notre système solaire.

Budi.L'âme ou l'esprit universel. Dans l'homme, c'est l'âme spirituelle


ou sixième principe, par conséquent, le véhicule de l'Atma, l'Esprit,
qui est le septième principe.
"Cercle insurmontable". La circonférence du système solaire
manifesté, étant la périphérie de l'influence du Soleil, comprise
ésotériquement et exotériquement. La limite du champ d'activité de
la force centrale de la vie.

Quaternaire. Le quadruple soi inférieur ou l'homme dans les trois


mondes. Il existe plusieurs divisions du quaternaire, mais pour nos
besoins, il est préférable de les énumérer comme suit:

une. Esprit inférieur.


deux. Corps émotionnel ou karmique.
3. Prana ou principe de vie.
Quatre. Corps division éthérique ou
supérieure du double corps physique.

Corps causal. Du point de vue du plan physique, ce n'est ni un corps


subjectif ni objectif. C'est le centre de la conscience égoïque, et il est
formé par la conjonction de buddhi et de manas. Elle est
relativement permanente, car elle subsiste pendant le ciel des
incarnations et disparaît après la quatrième initiation, lorsque
l'homme ne doit plus se réincarner.

Corps éthérique ou double éthérique. Selon l'enseignement


ésotérique, le corps physique est constitué d'une partie dense ou
corps physique proprement dit et d'un corps éthérique. Le corps
physique dense est composé de matière provenant des trois sous-
plans inférieurs du plan physique, et du corps éthérique, par les
quatre sous-plans supérieurs du plan physique.

Chohan.Seigneur, maître, guide. Dans ce livre, il est utilisé pour


désigner les adeptes qui ont reçu et réussi la sixième initiation.

Deva ou Ange. Un dieu. En sanskrit, c'est une divinité


resplendissante. Un être céleste, bon, mauvais ou indifférent. Les
dévas sont divisés en plusieurs groupes et sont appelés non
seulement des anges et des archanges, mais aussi des
constructeurs mineurs et majeurs.

Élémentaires. Les esprits des éléments, les créatures comprises


dans les quatre royaumes ou éléments: Terre, Air, Feu et Eau. À
l'exception de quelques classes supérieures et de leurs dirigeants,
ce sont des forces de la nature plutôt que des hommes.esprits
éthérés.

Fohat.Électricité cosmique, la lumière primordiale; l'énergie


électrique toujours présente, la force de vie propulsive universelle; le
pouvoir sans cesse destructeur et constructif, la synthèse des
multiples modalités des phénomènes électriques.

Groupes égoïques. Sur le troisième sous-plan du cinquième plan, le


mental, se trouvent les corps causaux des individus. Ces corps sont
l'expression de l'ego ou de la conscience de soi individualisée, et ils
sont assemblés en groupes selon le rayon ou la qualité de l'ego.

Gourou.Instructeur spirituel. Master en doctrines de métaphysique et


d'éthique.

Œuf aurique. Nom donné au corps causal en raison de sa forme


ovoïde.

Initiation. Racine latine, qui signifie le début d'une science. Il se


réfère à celui qui pénètre les mystères de la science du soi et du
noyau, en tout soi. Le chemin de l'initiation est la dernière étape du
chemin de l'évolution humaine, foulé par l'homme, et est divisé en
cinq étapes, appelées les cinq initiations.

Hiérarchie. Le groupe d'êtres spirituels sur les plans intérieurs du


système solaire, qui constituent les forces intelligentes de la nature
et dirigent les processus évolutionnaires. Il est divisé en douze
Hiérarchies. Dans notre schéma planétaire, celui de la Terre, il y a
un reflet de cette Hiérarchie, appelée par les ésotéristes Hiérarchie
Cachée, composée de Chohans, adeptes et initiés, qui agissent
dans le monde à travers leurs disciples. (Voir schéma à la page 5l.)

Kali Yuga."Yuga" est un âge ou un paradis. Selon la philosophie


hindoue, notre évolution est divisée en quatre yugas ou cycles. Le
Kali Yuga est l'âge actuel. Cela signifie «l'ère noire», une période de
432 000 ans.

Karma. Action physique. Métaphysiquement, c'est la loi du


châtiment, de la cause et de l'effet ou de la causalité éthique. Il y a
un karma de mérite et un karma de démérite. C'est le pouvoir qui
domine toutes choses, le résultat d'une action morale et l'effet moral
d'un acte commis pour réaliser quelque chose qui satisfait un désir
personnel.

Kumaras.Les sept êtres les plus conscients de soi les plus élevés du
système solaire. Ils se manifestent à travers un schéma planétaire,
tout comme l'homme le fait à travers le corps physique. Les hindous
les appellent, entre autres, les «fils de Brahma nés de l'esprit». Ils
sont la somme totale de l'intelligence et de la sagesse. Le schéma
planétaire reflète l'ordre du système. A la tête de notre évolution
mondiale se trouve le premier Kumara, aidé par six autres, trois
points focaux ésotériques et trois exotériques, pour la distribution de
la force des Kumaras du système.

Kundalini.Le pouvoir de la vie: une des forces de la nature connue


uniquement de ceux qui se concentrent sur le yoga. Il est latent à la
base de la colonne vertébrale.

Lémurie.Un terme moderne utilisé d'abord par certains naturistes et


maintenant adopté par les théosophes pour désigner le continent
qui, selon La Doctrine Secrète de l'Orient, a précédé l'Atlantide.
C'était la maison de la troisième race racine.

Logos. La divinité s'est manifestée dans chaque peuple et nation.


L'expression externe ou l'effet de la cause éternellement cachée. Le
langage est la pensée du Logos, car Logos équivaut à "Verbum" et
"Word", dans un sens métaphysique. (Voir Saint Jean 1. 13)

Logos planétaires. Ce terme est généralement appliqué aux sept


esprits supérieurs, correspondant aux sept archanges des chrétiens.
Ils sont tous passés par l'étape humaine, et maintenant ils se
manifestent à travers une planète et ses évolutions, tout comme
l'homme le fera à travers son corps physique. Un esprit supérieur
planétaire opérant sur n'importe quel globe est en fait un Dieu
personnel de la planète.

Macrocosme. Le grand univers ou Dieu s'est manifesté à travers


Son corps, le système solaire.

Mahachohan. IlGuide du troisième grand département de la


Hiérarchie. Il est le Seigneur de la civilisation; l'épanouissement du
principe d'intelligence; la personnification sur la planète, du troisième
aspect, ou aspect intellectuel de la Déité, dans ses cinq activités.

Mahamanvantara.Le grand intervalle entre deux systèmes solaires.


Elle était fréquemment appliquée aux grands cycles solaires. C'est
une période d'activité universelle.

Manas ou principe manasique. L'esprit, la faculté mentale, qui


distingue l'homme des animaux. C'est le principe d'individualisation
qui permet à l'homme de se rendre compte qu'il existe, ressent et
sait. Certaines écoles le divisent en deux parties: l'esprit supérieur
ou abstrait et l'esprit inférieur ou concret.

Mántram.Versets des Vedas. Dans un sens exotérique, mántram


(cette faculté ou pouvoir psychique qui transmet la perception et les
idées) est la partie la plus ancienne des Vedas, dont la seconde
partie constitue les Brahmanas. Dans la phraséologie ésotérique, le
mantram est le verbe fait chair ou objectivé par la magie divine.
C'est un ensemble de mots ou de syllabes ordonnés rythmiquement,
de sorte que lors de leur prononciation, certaines vibrations sont
générées.

Manu. C'est le nom représentatif du grand Etre, le Régent, le


Progéniteur primordial et le guide de la race humaine. Le mot manu
dérive de la racine sanskrite «homme» qui signifie penser.

Manvantara.C'est la période d'activité par opposition au repos, sans


référence à la durée spécifique du cycle. Il est souvent utilisé pour
exprimer une période d'activité planétaire avec ses sept races.

Maya. En sanskrit, c'est «illusion». Nom du principe de forme ou de


limitation. C'est le résultat de la manifestation. Il est généralement
appliqué dans un sens relatif aux phénomènes ou aux apparences
objectives créés par l'esprit.

Mayavi Rupa.En sanskrit "forme illusoire". C'est le corps de


manifestation créé par l'adepte, par un acte de volonté, pour une
utilisation dans les trois mondes. Il n'a aucune relation matérielle
avec le corps physique. Il est spirituel et éthérique et traverse tout,
sans aucune entrave. Il est construit par le pouvoir du mental
inférieur, avec le type le plus élevé de matière astrale.

Microcosme. Le petit univers, l'homme qui se manifeste à travers


son corps physique.

Monade. Le Un, le triple esprit sur son propre plan. Dans


l'ésotérisme, cela signifie souvent la triade unifiée‑Atma, Budi et
Manas; la volonté spirituelle, l'intuition et l'esprit supérieur ou la
partie immortelle de l'homme qui se réincarne dans les royaumes
inférieurs, progressant progressivement à travers eux jusqu'à
atteindre l'homme, de là au but final.

Nirmanakayas.Ces êtres parfaits qui renoncent au Nirvana (état


exalté de félicité spirituelle) et choisissent une vie de sacrifice
désintéressé, devenant membres de l'hôte invisible qui protège
l'humanité dans les limites karmiques.

Prakriti.Son nom dérive de sa fonction de cause matérielle de la


première évolution de l'univers. Il est composé de deux racines
sanskrites: "Pra", manifeste et "krita" do, cela signifie la cause par
laquelle l'univers se manifestera.

Prana.Le principe de la vie, le souffle de la vie. L'ésotériste dit:


«Nous considérons la vie comme une forme d'existence, manifestée
dans ce que nous appelons matière ou, en la séparant
incorrectement, nous appelons esprit, âme et matière chez l'homme.
La matière est le véhicule de la manifestation de l'âme dans ce plan
physique de l'existence, l'âme est le véhicule de la manifestation de
l'esprit, et les trois sont comme une trinité, synthétisée par la Vie qui
les imprègne tous ».

Purusha.C'est le moi spirituel. Le moi incarné. Le mot signifie


littéralement: "Celui qui habite dans la ville", c'est-à-dire dans le
corps. Il dérive du sanscrit «pura», qui signifie ville ou corps, et
«usha», dérivé du verbe «vas», résider.

Raja, monsieur. Le mot "Raja" signifie Roi ou Prince et est appliqué


aux anges ou entités qui animent les sept plans. Ce sont de grands
dévas et le summum de l'intelligence dominante d'un avion.

Raja Yoga. C'est le vrai système de développement des pouvoirs


psychiques et spirituels, et l'union avec notre moi supérieur ou ego.
Cela nécessite de l'exercice, de la régulation et une concentration
mentale.

Foudre. C'estl'un des sept courants de force du Logos: les sept


grandes lumières. Chacun d'eux est la personnification d'une grande
Entité cosmique. Les sept rayons sont classés en trois rayons
d'aspect et quatre rayons d'attribut:
Rayons d'aspect

1. Rayon de volonté ou de puissance.


2. Rayon de sagesse d'amour.
3. Rayon d'activité ou adaptabilité.

Rayons d'attribut

4. Rayon d'harmonie, de beauté, d'art et d'unité.


5. Rayon de la connaissance concrète ou de la science.
6. Rayon d'idéalisme abstrait ou de dévotion.
7. Rayon de magie ou de loi cérémonielle.

Ces noms sont choisis parmi beaucoup d'autres et personnifient les


différents aspects de la force, à travers lesquels le Logos se
manifeste.

Race Racine. L'une des sept races humaines qui évoluent sur une
planète au cours du grand cycle de l'existence planétaire, qui
s'appelle la période mondiale. La race racine aryenne, à laquelle
appartiennent les Hindous modernes, les Européens et les
Américains, est la cinquième; les Chinois et les Japonais
appartiennent à la quatrième race.

Senza ou Senzar.Langage sacerdotal secret ou «langage


mystérieux», des adeptes initiés du monde entier, c'est un langage
universel, et en grande partie hiéroglyphique.

Seigneur de la civilisation. (Voir Mahachohan)

Seigneurs de la flamme. Une des grandes Hiérarchies des Êtres


spirituels qui guident le système solaire. Ils ont pris en charge
l'évolution de l'humanité sur cette planète, il y a environ 18 millions
d'années, au milieu de la race lémurienne ou troisième race racine.
Shamballa.La cité des dieux, située pour certaines nations à l'ouest,
pour d'autres à l'est, et encore pour d'autres au nord ou au sud.
C'est l'île sacrée dans le désert de Gobi. C'est le foyer du
mysticisme et de la doctrine secrète.

Triade. Il est l'homme spirituel; l'expression de la monade; l'esprit


germinal, contenant les potentialités de la divinité, qui se
développera au cours de l'évolution. Cette Triade constitue le moi
individualisé ou séparé, l'ego.

Viveka.Cela signifie «discrimination» en sanskrit. Le premier pas sur


la voie de l'ésotérisme ...; c'est la discrimination entre le réel et
l'irréel, la substance et le phénomène, le soi et le non-soi, l'esprit et
la matière.

Wesak.Festival célébré dans l'Himalaya, à la pleine lune du Taureau.


On dit que tous les membres de la Hiérarchie sont présents à ce
festival, et que Bouddha renouvelle brièvement son contact et sa
connexion pour travailler sur notre planète.

Yoga. une)L'une des six écoles en Inde; on dit qu'elle a été fondée
par Patanjali, mais qu'elle est vraiment d'origine beaucoup plus
ancienne. 2) Cela signifie également la pratique de la méditation
comme moyen d'atteindre la libération spirituelle.

REMARQUE. Ce glossaire n'explique pas complètement les termes


mentionnés. Il s'agit simplement de tenter de traduire certains mots
utilisés dans ce livre, afin que le lecteur en comprenne la
signification. La plupart des définitions sont tirées du Glossaire
Théosophique, La Doctrine Secrète et La Voix du Silence.