Vous êtes sur la page 1sur 61

1|Page

SOMMAIRE
LEÇON THEORIQUE…………………………………….

FICHES DE DEROULEMENT DE LA LEÇON........................................................................................

FICHES PEDAGOGIQUES ...........................................................................................................................

DOCUMENTS PROFESSEURS ................................................................................................................ 4

DOCUMENTS ELEVES ............................................................................................................................. 33

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


2|Page

Chapitre :

LES MACHINES TOURNANTES A


COURANTS ALTERNATIFS
Leçon :
LES MOTEURS ASYNCHRONES
TRIPHASES

Objectifs spécifiques

A la fin de cette séance l’élève doit être apte à :

 Identifier les parties d’un moteur asynchrone et les fonctions que ceux-ci remplissent,
 Enumérer et différencier les types de moteurs asynchrones,
 Maitriser le principe de fonctionnement du moteur asynchrone,
 Citer et représenter les différents couplages d’un moteur asynchrone triphasé,
 Savoir lire une plaque signalétique du moteur asynchrone triphasé,
 Faire le bilan énergétique du moteur asynchrone triphasé

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


3|Page

PREMIERE PARTIE
LEÇON THEORIQUE

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


4|Page

DOCUMENTS
PROFESSEURS

PLAN DE LA SALLE
Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022
5|Page

LEGENDE

Bureau de l’enseignant

Tableau noir

Tables bancs des apprenants

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


6|Page

INTRODUCTION

Les moteurs asynchrones triphasés sont des machines électriques tournantes à courant
alternatif qui transforment l’énergie électrique en énergie mécanique sous l’action du champ
magnétique tournant. Ils sont encore appelés moteur à induction car on alimente le stator qui, est à
l’origine de la création de ce champ tournant. Cette machine a vu le jour vers les années 1800 aux
ETATS-UNIS par NIKOLAS TESLA. Le moteur asynchrone triphasé en abrégé (MAS - 3~) est
considéré comme le moteur le plus utilisé dans l’ensemble des applications industrielles (on estime
que 80% des moteurs de la planète sont des moteurs asynchrones), ceci étant dû à son faible coût, à
son faible encombrement, à son bon rendement, à sa simplicité de construction, à sa facilité de
démarrage et de sa bonne fiabilité.

I- PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

I.1. NOTION DE CHAMP MAGNETIQUE TOURNANT

Un champ tournant est un champ magnétique dont l’orientation pivote au cours du temps. La
production d’un champ magnétique tournant peut se faire mécaniquement mettant en rotation un
aimant ou un électro aimant et ou avec des bobines disposées géométriquement à 120° l’une de l’autre
et alimentées par un système de tension monophasé ou triphasé.

I.2. FONCTIONNEMENT
Lorsqu’on alimente le bobinage fixé sur le stator par trois tensions triphasées équilibrées
comme l’indique la figure ci-dessous, il se crée un champ magnétique tournant variable d’après le
théorème de Ferrari. Ce champ balayant donc le rotor, va créer des forces électromotrices induites
dans les conducteurs rotoriques, et ceux-ci du fait qu’ils soient court-circuités il va se créer des
courants induits. Ainsi le rotor parcouru par des courants et situé dans un champ magnétique sera
soumis à des forces électromagnétiques (force de Laplace), qui vont entrainer le rotor dans le même
sens que le champ tournant. D’après la loi de Lenz, les courants rotoriques vont crées un champ qui
va chercher à s’opposer au champ tournant et le rotor sera alors entrainé à une vitesse Ω légèrement
inférieure à la vitesse de synchronisme ΩS : d’où le terme asynchrone.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


7|Page

Figure 1: Production d'un champ magnétique à partir de trois bobines

I.3. SYMBOLISATION

Figure 2 : Moteur à cage d'écureuil

Figure 3 : Moteur à rotor bobiné ou à bague

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


8|Page

II- DEFINITION ET CONSTITUTION

II.1. Définition

Le moteur asynchrone triphasé est un convertisseur d’énergie qui, alimenté par un système de
tension produit sur son arbre une énergie mécanique et dont la partie tournante tourne à une vitesse
inférieure à celle du champ tournant.

II.2. Constitution (voir annexe pour modèle éclaté)

Comme pour toute les machines tournantes, le moteur asynchrone triphasé est constitué de
deux grandes parties qui sont : le stator et le rotor.

Un moteur asynchrone triphasé est constitué de trois (03) organes qui sont :

- Organes magnétiques : Ce sont des organes responsables de la production et de la


canalisation du flux, il s’agit des culasses, pôles, encoches, entrefers et des dents.
- Organes électriques : Ce sont des organes comportant un bobinage triphasé parcouru
par des courants alternatifs, il s’agit des bagues, balais, enroulements et de la plaque à
bornes.
- Organes mécaniques : Ces organes servent de support aux circuits magnétiques et de
protection mécanique au moteur, il s’agit des paliers, flasques, carcasses, rotor et du
stator.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


9|Page

Figure 4 : Eclaté d'un moteur Asynchrone à rotor à cage

1/ Flasques palier côté bout d’arbre 6/ Boîte de raccordement

2/ Roulement 7/ Flasque palier côté ventilateur

3/ Rotor à cage 8/ Ventilateur

4/ Enroulement statorique 9/ Capot de ventilation

5/ Stator

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


10 | P a g e

Figure 5 : Eclaté d'un Moteur Asynchrone à rotor à bagues

1/ Flasque palier côté bout d’arbre 2/ Roulement 3/ Rotor bobiné à encoches

4/ Balais 5/ Bagues 6/ Stator

7/ Boîte de raccordement 8/ Flasques palier côté bagues 9/ Ventilateur

10/ Couvercle d’accès aux balais 11/ Capot de ventilation

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


11 | P a g e

Figure 6 : Plaque signalétique

1/ Type ou référence 2/ Puissance 3/ Vitesse

4/ Fréquence 5/ Nombre de phases 6/ Facteur de puissance

7/ Service 8/ Rendement 9/ Intensités

10/ Tensions

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


12 | P a g e

II.2.1. Le stator

C’est la partie fixe de la machine. Sur le plan magnétique, il est constitué par un empilage de
tôle d’acier doux au silicium formant une couronne. Ces feuilles sont feuilletées et isolées entrent-
elles par oxydation ou par vernis. Ce qui permet de réduire les pertes par Hystérésis et par courant de
Foucault et dont le rôle de son circuit magnétique est de produire le flux et de le canaliser.

Figure 7 : Le stator

II.2.2. Le rotor

C’est la partie tournante de la machine. Il est constitué d’un enroulement fermé sur lui-même
(rotor à cage) ou d’un enroulement bobiné ou à bague et est séparé du stator par un entrefer très court
de l'ordre de 0,4 à 2 mm. On distingue deux types :

II.2.2.1. Le rotor bobiné

Il comprend un bobinage triphasé, semblable à celui du stator, placé dans les encoches.

Figure 8 : Rotor bobiné

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


13 | P a g e

II.2.2.2. Le rotor à cage d’écureuil

Il est constitué de barres d'aluminium noyées dans un circuit magnétique. Ces barres sont
reliées à leur extrémité par deux anneaux conducteurs et constituent une "cage d'écureuil". Cette cage
est en fait un bobinage à grosse section et de très faible résistance.

Figure 9 : Rotor à cage d'écureuil

II.2.3. QUELQUES ROLES DES PARTIES D’UN MOTEUR ASYNCHRONE


 La carcasse : elle sert de support à l’ensemble des pièces du moteur, en particulier elle
renferme le stator.
 Les paliers : ils assurent le guidage en rotation et limitent le déplacement axial.
 Les flasques : elles servent à positionner les paliers par rapport à la carcasse et protègent les
organes internes du moteur.
 Le ventilateur il permet le refroidissement du moteur.
 Les roulements : ils sont montés dans les flasques et permettent le guidage en rotation de
l’arbre.
 L’arbre du rotor il sert à transmettre le couple moteur.
 La plaque à bornes (boite de raccordement): elle contient les extrémités des enroulements
statoriques et permet le couplage de ceux-ci.

Le couplage de ces enroulements peut se faire en étoile ou en triangle. Le choix se fait en fonction
des caractéristiques du moteur et du réseau d’alimentation.

 Couplage Etoile : Un moteur sera couplé en étoile si la tension composée du réseau est
égale à la tension que peut supporter deux (02) enroulements du moteur.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


14 | P a g e

Figure 10 : Couplage étoile sur la plaque à bornes d'un Moteur asynchrone

Exemple : - Moteur 230V/400V, Réseau : 230V/ 400V =► (couplage étoile)

 Couplage Triangle : Un moteur sera couplé en triangle si la tension composée du réseau


est égale à la tension que peut supporter un (01) enroulement du moteur.

Figure 11 : Couplage triangle sur la plaque à bornes d'un Moteur asynchrone

Exemple : - Moteur 380V/660V, Réseau : 220V / 380V =► (couplage triangle)

Exemple d’application

Les tensions indiquées sur la plaque signalétique d'un moteur triphasé sont : 400V/ 690V-50 Hz (Cela
signifie que la tension nominale aux bornes d’un enroulement est de 400 V).

1) Quel doit être le couplage du moteur sur un réseau triphasé 230 V / 400 V ?
2) Et sur un réseau triphasé 400 V / 690 V ?

Correction

1) Couplage impossible.
2) Couplage étoile, car la tension composée du réseau est égale à celle que peux supporter deux
enroulements du moteur.

II.3. Plaque signalétique

Toute machine électrique est munie d’une plaque signalétique qui indique les caractéristiques
nominales électriques de la machine, Celle-ci porte généralement les indications suivantes :

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


15 | P a g e

 La puissance (W ou en CV) : c’est celle délivrée sur l’arbre du moteur ou puissance utile,
[un Cheval Vapeur (1CV) = 736W],
 La vitesse (Tr /min) : c’est la vitesse nominale du rotor,
 La fréquence (Hz) : celle du réseau d’alimentation,
 Le nombre de phase : Trois (03) pour un moteur triphasé,
 Le rendement (en %) ; rapport de la puissance utile sur la puissance absorbée,
 Les intensités du courant (en A) : ce sont les intensités absorbées par le moteur pour chacun
des couplages,
 Tensions (en V) : elle justifie le couplage à effectuer en fonction du réseau d’alimentation,
 Facteur de puissance ou cosφ

III- DIFFERENTS TYPES DE MOTEURS ASYNCHRONES

On distingue quatre types de Moteur asynchrone qui présente chacun des traits et caractéristiques
distinctes ; il s’agit de :

III.1. Moteur a rotor bobiné ou a bague

III.1.1. Avantages

- Courant de démarrage moins élevé,


- Couple de démarrage très important,
- Possibilité de réglage de la vitesse.

III.1.2. Limites

- Elle est plus couteuse qu’un moteur a cage,


- Nécessite l’entretien et la surveillance des ballais et des bagues.

III.2. Moteur asynchrone a rotor a cage ou a court-circuit

III.2.1. Avantages

- Robustesse,
- Simplicité et coût moins élève,
- Peu de maintenance et de surveillance,
- Moins encombrant.

III.2.2. Limites

- Pointe de courant élevé au démarrage,

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


16 | P a g e

- Ne supporte pas les démarrages de longue durée,


- Pas de possibilité de réglage de la vitesse.

III.3. Moteur asynchrone triphasé mixte ou à double cage

III.3.1. Avantages

- Peu d’entretien,
- Courant de démarrage réduit et couple de démarrage élevée.

III.3.2. Limite

Il ne présente qu’une seule limite car : à chaque démarrage de la machine, il y a nécessité d’atteindre
l’arrêt complet du rotor.

III.4. Moteur asynchrone triphasé a cage profonde

IV- PARAMETRE D’INTERET DU MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

IV.1. Vitesse de synchronisme ou du champ tournant (ns)

Elle est définie par :

- ns en tr/s.
𝒇
- f : fréquence du réseau en Hz, 𝒏𝒔 =
𝑷
- P : nombre de paires de pôles.

Exemples d’applications

I- Quelle est la vitesse de synchronisme d'un moteur asynchrone triphasé à 12 pôles


alimentés par une source de tension à 60 Hz ?
II- Quelle sera le nombre de pôles d’un moteur asynchrone triphasé tournant à 1000 tr/s et
alimenté a une source de 50 Hz ?

Corrections

I- ns = f/p = 60/6 = 10, d’où ns = 10tr/s = 600tr/min.


II- P = (60*f) / n = 50*60/1000 = 3, d’où P = 3 paires de pôles = 6 pôles.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


17 | P a g e

IV.2. Vitesse de glissement (ng)

On appelle vitesse de glissement la différence de vitesse entre la vitesse de synchronisme (ns)


et la vitesse de rotation du rotor (n). Elle est notée ng, et est définit :
𝒏𝒈 = 𝒏𝒔 − 𝒏

IV.3. Glissement

On appelle glissement d’un moteur asynchrone le rapport de la vitesse de glissement par la vitesse de
synchronisme. Il se note g, et peut s’exprimer comme suit :

Ω𝒈 𝒏 𝒈 𝒏 𝒔 − 𝒏
𝒈= = =
Ω𝒔 𝒏 𝒔 𝒏𝒔

- Le glissement s’exprime généralement en pourcentage (%).


- ng : vitesse de glissement en tr/min,
- n : vitesse de rotation de l’arbre du moteur en tr/min.

Remarques : - Lorsque le moteur fonctionne à vide (pas de charge couplée au moteur), sa vitesse de
rotation n est proche de la vitesse de synchronisme ns. On considère que : « g = 0 » et « n = ns »

Exemple d’application

Calculer la vitesse de glissement et le glissement d’un moteur tétra polaire qui alimenté sous une
tension de fréquence 50Hz tourne à 1440tr/min. la fréquence de synchronisme étant celle de la
tension.

Correction

ng = ns - n = [(60f / p) - n] = [(50*60/2) – 1440] = 60, d’où ng = 60 tr/min avec ns = 1500tr/min.

g = [(ns-n) / ns] = (60 / 1500) = 0,04, d’où g = 4%.

IV.1.4. Vitesse angulaire de rotation Ω et vitesse angulaire de synchronisme Ωs

Elles sont définies comme suit :

Ω𝒔 = 𝟐𝝅𝒏𝒔 𝑒𝑡 Ω = 𝟐𝝅𝒏

Ω𝒔 − Ω
Ce qui nous permet d’exprimer le glissement de la manière suivante : 𝒈=
Ω𝒔

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


18 | P a g e

NB : on appelle fréquence des courants rotoriques, la valeur noté fr et définie comme étant le produit
entre le glissement g et la fréquence du réseau f (ou des courants statoriques fs).

𝒏𝒈 𝒘𝒈
Preuve : on sait que, 𝒈 = = =► 𝑤𝑔 = g. 𝑤𝑠 .
𝒏𝒔 𝒘𝒔
𝒇𝒓 = 𝒈. 𝒇𝒔 = 𝒈. 𝒇
𝑤𝑔 = 2𝜋𝑓𝑟 et 𝑤𝑠 = 2π𝑓𝑠 . 𝑤𝑔 = 2π𝑓𝑟 = 2𝜋𝑓𝑠. 𝑔 = 𝒇𝒓 = 𝒈𝒇𝒔

Avec :

- fs : Fréquence du réseau ou des courants statoriques,


- fr : Fréquence des courants rotoriques,
- g : Pulsation des courants rotoriques,
- s : Pulsation du réseau ou des courants statoriques.

Exemple d’application

Calculer la fréquence des courants rotoriques pour un moteur alimenté sous 50Hz et tournant à une
vitesse de 1200tr/min lorsque la vitesse de synchronisme du moteur s’évalue à 1500tr/min.

Correction

fr = g*fs = [(ns-n) / ns]*fs = [(1500-1200) / 1500] *50 = 10, d’où fr = 10 Hz.

V- ETUDE QUANTITATIVE ou BILAN ENERGETIQUE

Comme pour toutes les machines électriques, qui ont déjà été étudier, il nous convient
d’étudier de nombreux paramètres liés à cette machine. Notamment la notion de puissances et pertes,
d’où cette étude quantitative sur les Moteurs Asynchrones triphasés.

V.1. Arbre des puissances

C’est une structure graphique regroupant de manière chronologique et générales les différentes
puissances d’une part et de pertes d’autres part. il s’agit de :

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


19 | P a g e

Pu
PM
Ptr
Pa

Pm = Pfr
Pjr
Pfs Pjs

Stator Rotor

Figure 12 : Arbre de puissance

V.1.1. Les puissances

V.1.1.1. Puissance absorbée (Pa)

Le moteur absorbe (reçoit) une puissance électrique d’expression : 𝑃𝑎 = 𝑈. 𝐼. 𝑐𝑜𝑠𝜑. √3

- U : tension entre deux bornes du moteur,


- I : courant de ligne,
- cos : le facteur de puissance,
- Pa : Puissance absorbée et s’exprime en (Watt).

Exemple d’application

Sur la plaque signalétique du moteur asynchrone triphasé d’une machine, on a relevé les indications
suivantes : 7,5 kW ; cos φ = 0,91 ; 2 910 tr/min ; 220/380 V ; 26/15 A ; 50 Hz.

1) Ce moteur est alimenté par un réseau dont la tension entre phases est de 380 V.

a) Quel est son mode de couplage ?

b) Représenter le schéma du couplage.

2) Ce moteur possède deux pôles.

a) Quelle est sa vitesse de synchronisme ns en tr/min ?

b) Calculer le glissement.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


20 | P a g e

3) Calculer : la puissance absorbée Pa (en watt).

Correction

1) a - Couplage étoile.
b - voir cours
2) a- ns = f/p = (50/1) = 50, d’où ns = 50tr/s = 3000tr/min.
b- g = [(ns - n) / ns] = [(3000-2910) / 3000] = 0,03, d’où g = 3%.
3) Pa = U*I cos φ*√3 = 380*15*0,91*√3 = 8984,147, d’où Pa = 8984,147 W.

V.1.1.2. Puissance transmisse au rotor (Ptr)

C’est la puissance que reçoit le rotor par le stator. Elle est égale à la différence entre la puissance
absorbée et de l’ensemble des pertes statoriques.

Elle s’exprime en Watt et a pour expression : 𝑃𝑡𝑟 = 𝑃𝑎 − (𝑃𝑗𝑠 + 𝑃𝑓𝑠) = 𝑃𝑀 + 𝑃𝑚 + 𝑃𝑗𝑟

- Pfs et Pjs les pertes joules et pertes fer statoriques,


- Pfr et Pjr les pertes joules et pertes fer rotoriques.

V.1.1.3. Puissance mécanique (PM)

C’est le produit entre le couple Electromagnétique (Tem) et la vitesse angulaire du rotor (Ω).
𝑃𝑀 = 𝑃𝑡𝑟 − 𝑃𝑗𝑟 = 𝑃𝑈 + 𝑝𝑚 = 𝑇𝑒𝑚 . Ω
Elle s’exprime en Watt et a pour expression :

Pm : pertes mécaniques. 𝑃𝑡𝑟 ′ 𝑃𝑡𝑟 . Ω


𝑇𝑒𝑚 = , 𝑑 𝑜ù 𝑃𝑀 = = (1 − 𝑔). 𝑃𝑡𝑟
Ω𝑠 Ω𝑠
On montre aussi que,

V.1.1.4. Puissance utile (Pu)

C’est la différence qui existe entre la puissance absorbée et l’ensemble des pertes.

Elle s’exprime en Watt et a pour expression :

𝑃𝑈 = 𝑃𝑎 − ∑𝑝𝑒𝑟𝑡𝑒𝑠 = 𝑃𝑎 − (𝑃𝑗𝑠 + 𝑃𝑓𝑠 + 𝑃𝑗𝑟 + 𝑝𝑚 ) = 𝑃𝑀 − 𝑝𝑚

V.1.2. Les pertes

V.1.2.1. Pertes par effet joules au stator (Pjs)

a) Au stator

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


21 | P a g e

Si on définit par « r » la résistance mesurée entre une borne du stator ; alors on obtient :

- En étoile, 𝑰 = 𝑱 et on écrit : 𝑃𝑗𝑠𝑦 = 3. 𝑟. 𝐽2 = 3. 𝑟. 𝐼²

2
2
𝐼
- En triangle, 𝑰 = 𝑱√𝟑 et on écrit : 𝑃𝑗𝑠∆ = 3. 𝑟. 𝐽 = 3. 𝑟. ( ) = 𝑟. 𝐼²
√3

On montre que quel qu’en soit le couplage, avec « R » la résistance mesurée entre deux borne du
stator, on obtient :
3
𝑃𝑗𝑠 = 𝑅. 𝐼²
2

Preuves

 Couplage étoile :

Entre deux bornes, on a: = R

On a R = 2r, d’où 𝑅 3
𝑃𝑗𝑠𝑦 = 3. 𝑟. 𝐼 2 = 3 ( ) 𝐼 2 = 𝑅. 𝐼²
2 2

 Couplage triangle :

Entre deux bornes, on a: = R

3
On a R = 2r//r = (2r/3), d’où 𝑃𝑗𝑠∆ = 𝑟. 𝐼 2 = 𝑅. 𝐼²
2

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


22 | P a g e

Exemples d’application

I- Les enroulements d'un moteur asynchrone triphasé sont couplés en triangle. La résistance
entre un enroulement (borne) du stator est r = 0,5 Ω, le courant de ligne est I = 10 A.
Calculer les pertes Joules dans le stator.
II- Un moteur asynchrone est parcouru par un courant de ligne égale à 15 A, lorsqu’on mesure
la valeur de la résistance entre deux enroulements (bornes) du stator, on obtient R = 2Ω,
calculer donc pour cette valeur les pertes joules dans le stator.

Corrections

I- Pjs = r*I² = (0,5*10²) = 50 W


II- Pjs = (3/2)*R*I² = (1,5*2*15²) = 675W

V.1.2.2. Pertes par effet joules au rotor (Pjr)

Elle est donnée par la relation :


𝑃𝑗𝑟 = 𝑔. 𝑃𝑡𝑟

V.1.2.3. Pertes constantes ou pertes collectives (Pc)

Ce sont des pertes considérées comme constantes. Elle se trouve à vide, car à vide ; aucune charge
n’est connectée d’où Pu = 0, on en déduit alors la relation : Pao = Pjso + Pfs + pm

Posons : Pc = Pfs + pm =► Pao = Pjso + Pc =► 𝑃𝑐 = 𝑃𝑓𝑠 + 𝑝𝑚 = 𝑃𝑎𝑜 − 𝑃𝑗𝑠𝑜

𝑃𝑎𝑜 = 𝑈𝑜 . 𝐼𝑜 . 𝑐𝑜𝑠𝜑𝑜 . √3
Avec : { 3 et si on admet que, pm = Pfs .
𝑃𝑗𝑠𝑜 = 2 𝑅. 𝐼²𝑜

Alors on peut écrire : pm est appelé pertes mécaniques. 𝑃𝑐 = 2𝑃𝑓𝑠 = 2𝑝𝑚.

V.2. Couples

V.2.1. Couple utile (Cu)

Elle s’exprime en N.m et est donnée par : 𝑃𝑈


𝐶𝑢 =

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


23 | P a g e

V.2.2. Couples électromagnétique (Cem)

Elle s’exprime en N.m et est donnée par : 𝑃𝑡𝑟


𝐶𝑒𝑚 =
Ω𝑠

V.2.3. Couples des pertes constantes (CPc)

Elle s’exprime en N.m et est donnée par : 𝑃𝑐


𝐶𝑃𝑐 =

V.3. Rendements

V.3.1. Au stator (ƞs)

Elle est définie par : 𝑃𝑡𝑟


ƞ𝑠 =
𝑃𝑎

V.3.2. Au rotor (ƞr) 𝑃𝑈


ƞ𝑟 =
𝑃𝑡𝑟
Elle est définie par :

V.3.3. Industriel ou global (ƞi) 𝑃𝑡𝑟 𝑃𝑈 𝑃𝑈


ƞ𝑖 = ƞ𝑠 × ƞ𝑟 = × =
𝑃𝑎 𝑃𝑡𝑟 𝑃𝑎
Elle est définie par :

VI- CALCULS DES PUISSANCES (METHODE DE DEUX WATTMETRES)

a) Schéma de montage :

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


24 | P a g e

b) Relation essentielles :

- Puissance absorbée Pa : 𝑃𝑎 = 𝑃1 + 𝑃2

- Puissance réactive Qa : 𝑄𝑎 = (𝑃1 − 𝑃2 )√3

- Puissance active S : 𝑆 = √𝑃𝑎2 + 𝑄𝑎²

𝑃1 − 𝑃2 𝑄𝑎
- Facteur de puissance 𝑡𝑎𝑛𝜑 ∶ 𝑡𝑎𝑛𝜑 = √3 ( )=
𝑃1 + 𝑃2 𝑃𝑎

Exemple d’application

Lors d’un essai en charge par la méthode de deux wattmètres, on obtient les puissances suivantes :
𝑷𝟏 = 𝟏𝟒𝟎𝟎𝑾 et 𝐏𝟐 = 𝟔𝟎𝟎𝐖. Calculer les différentes puissances actives, réactives et apparentes
sur ce moteur lors de l’essai en charge.

Correction

- Pa = P1 + P2 = (1400 + 600) = 2000W,


- Qa = (P1 - P2) √3 = (1400 - 600)√3 = 1385,64 VAR,

- S = √𝐏𝐚² + 𝐐𝐚² = √𝟐𝟎𝟎𝟎𝟐 + 𝟏𝟑𝟖𝟓, 𝟔𝟒𝟐 = 2433,105 VA.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


25 | P a g e

VII- FONCTIONNEMENT D’UN MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

VII.1. Fonctionnement en charge

Au voisinage du point de fonctionnement,


on assimile la caractéristique Tu(n) à une
droite telle que : Tu = a.n + b. Les
coefficients a et b se trouvent en utilisant
deux points de la caractéristique.

Figure 13 : Fonctionnement en charge du Moteur Asynchrone

- Le premier est le fonctionnement à vide : (Tu = 0 ; n = ns),


- Le deuxième est le fonctionnement nominal : (Tu = TN ; n = nN).

VII.2. Point de fonctionnement

Les coordonnées du point de fonctionnement se détermine soir par une méthode graphique ou une
méthode analytique.

- Pour la méthode analytique : La charge à pour couple résistant TR = k.n. Le moteur à


pour couple utile : TU = a.n + b. Les coordonnées du point de fonctionnement sont
trouvées en résolvant TU = TR.

Les caractéristiques des quelques charges :

- Machine à couple constant (levage, pompe) : TR = k


- Machine à couple proportionnel à la vitesse (pompe) : TR = k.n.
- Machine à couple proportionnel au carré de la vitesse (ventilateur) TR = k⋅n².

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


26 | P a g e

Figure 14 : caractéristique du point de fonctionnement d'un MAS

VIII- DOMAINES D’APPLICATIONS


Les moteurs asynchrones sont utilisés dans de nombreux domaines telle que :

 Le transport : pour les métros, les trains, les propulsions des navires et l’automobiles
électriques,
 L’industrie : pour les machines à outils
 L’électroménager.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


27 | P a g e

CONCLUSION
Parvenu au terme de cette leçon où il était question d’effectuer une étude sur le Moteur
Asynchrone Triphasé en illustrant son principe de fonctionnement et ses différents éléments
caractéristiques. L’étude quantitative nous a permis de montrer que le moteur asynchrone triphasé
subit de diverses pertes lors de la transformation de l’énergie électrique en énergie mécanique, malgré
ces pertes, cela fait de lui le moteur électrique le plus utilisé en industries grâce à ses nombreux
avantages notamment sa robustesse.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


28 | P a g e

EXERCICES DE CONSOLIDATION

Exercice 1 :

1) En vous référant sur la vue éclatée du moteur asynchrone : - Citez les deux grandes parties qui
constituent le moteur asynchrone.

- Donnez le rôle des éléments suivants :

A- Le ventilateur,

B- Le carter

2) Un élève de la première du LTND a acheté un moteur asynchrone dans un supermarché ayant les
indications suivantes : il veut alimenter celui-ci sur un réseau 127V/ 220V:

Pu = 4KW ; 220/380V ; n = 1440trs/min ; f= 50Hz ; cosφ= 0,85 ; I = 6A ; η = 0,9. Que représente


chacune de ces indications ? Donnez le mode de couplage de ce moteur.

Exercice 2 :

Un moteur triphasé tétra polaire à cage d’écureuil possède les caractéristiques suivantes :
230 V / 400 V 50 Hz. La résistance d'un enroulement statorique, mesurée à chaud, est R = 0,70 Ω.
Ce moteur est alimenté par un réseau 400 V entre phases.

1. Déterminer :

- le couplage du moteur et la vitesse de synchronisme

2. En fonctionnement nominal, le courant statorique est de 16,5 A, le facteur de puissance de 0,83 et


la vitesse de rotation de 1400 tr/min. les pertes mécaniques sont évaluées a 500W
Calculer :

- les pertes Joule statoriques

- la puissance absorbée

- la puissance transmise au rotor, sachant que les pertes fers statorique sont de 285 W

- Le glissement

- les pertes Joule rotoriques

- la puissance utile en bout d'arbre

- le moment du couple utile et le rendement.


Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022
29 | P a g e

Exercice 3 :

Un réseau 220V / 50hz alimente un moteur asynchrone triphasé, tétra polaire, à rotor bobiné,
220V/380V. La puissance absorbée, à une vitesse proche du synchronisme, mesurée par la méthode
des deux wattmètres donne à vide : 𝐏𝟏𝟎 = 𝟏𝟐𝟎𝟎𝐖 et 𝐏𝟐𝟎 = −𝟕𝟎𝟎𝐖.

En charge, la mesure de puissance donne : 𝑷𝟏 = 𝟐𝟕𝟎𝟎𝑾 et 𝐏𝟐 = 𝟕𝟎𝟎𝐖, le courant absorbé est


12A. Le glissement est de 4% et la résistance d’un enroulement du stator est de 1Ω.

3.1. Quelle est la tension supportable par un enroulement du stator en déduire le couplage choisi sur
le réseau de 220V ?

3.2. Fonctionnement à vide :

3.2.1. Calculer la fréquence de rotation.

3.2.2. Calculer la puissance réactive absorbée et l’intensité du courant en ligne. Ces grandeurs
seront notées 𝑄0 et 𝐼0

3.2.3. Calculer le facteur de puissance à vide 𝑐𝑜𝑠𝜑0

3.2.4. Calculer les pertes collectives. En supposant que les pertes fer sont égales aux pertes
mécaniques, donner leurs valeurs.

3.3. Fonctionnement en charge :

3.3.1. Calculer la fréquence de rotation.

3.3.2. Calculer la puissance utile et le rendement.

3.3.3. Calculer le moment du couple utile et le facteur de puissance.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


30 | P a g e

CORRECTIONS DES EXERCICES

Exercice 1 :

1) - Le stator et le rotor - Le ventilateur permet le refroidissement du moteur - Le carter il porte les


enroulements qui sont loges dans les encoches

2) - Pu : puissance utile

- 220/380V tension que peuvent supporter les enroulements en fonction du couplage


- n =1440trs/min vitesse de rotation du rotor

- f = 50Hz fréquence du réseau d’alimentation

- cosφ= 0,85 facteur de puissance

- η = 0,9 rendement du moteur

Le couplage est triangle car Uréseau ≡ Umas 3Ø

Exercice 2 :

1. Déterminer

- Couplage étoile,

- ns = f/p = 50/2 = 25 tr/s = 1500 tr/min

3. Déterminer

- Pjs = 3*R*I² = 3 × 0 ,70 × 16,5² = 572 W

- Pa = √ 3 × U × I × cos ϕ = √ 3 × 400 × 16,5 × 0,83 = 9,488 kW

- Ptr = Pa – (Pjs + Pfs) = 9488 – 285 – 572 = 8,631 kW

- g = [(ns - n) / ns] = (1500 – 1400) / 1500 = 6,67 %

- Pjr = g*Ptr = 0,0667 × 8631 = 575 W

- Pu = Ptr – (Pjr + pm) = 8631 – 575 – 500 = 7,556 kW

- Tu = 7556 / (1400 × 2 π /60) = 51,5 Nm

- η = (Pu/Pa) = 7556 / 9488 = 79,6 %.

Exercice 3 :

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


31 | P a g e

3.1. Ures = 220V, couplage triangle des enroulements du moteur.


3.2.1. n0 = ns = f/p = 50/2 = 25 tr/s = 1500 tr/min, d’où ns = n0 = 25 tr/s = 1500 tr/min
3.2.2. 𝑄0 = √3(1200 + 700) = 3290,896 𝑉𝐴𝑅 , d’où 𝑸𝟎 = 𝟑𝟐𝟗𝟎, 𝟖𝟗𝟔 𝑽𝑨𝑹

𝑆0 = √𝑃02 + 𝑄0 ² = √(1200 − 700)2 + 3290,896² = 3328,662 𝑉𝐴 , d’où 𝑺𝟎 = 𝟑𝟑𝟐𝟖, 𝟔𝟔𝟐 𝑽𝑨


0 𝑆 3328,662
𝐼0 = 𝑈√3 = = 8,735 𝐴 , d’où 𝑰𝟎 = 𝟖, 𝟕𝟑𝟓 𝑨
220√3
𝑃 500
3.2.3. 𝑐𝑜𝑠𝜑0 = 𝑆0 = = 0,15 , d’où 𝒄𝒐𝒔𝝋𝟎 = 𝟎, 𝟏𝟓
0 3328,662

3.2.4. Pc = 423,699 W et avec Pfer = Pméc = Pc/2 = 211,849 W, d’où Pfer = Pméc = 211,849 W
3.3. Fonctionnement en charge :
3.3.1. n = ns*(1-g) = 1440tr/min , d’où n = 1440 tr/min
3.3.2. Pu = Pa - ∑Pertes = (P1+P2) – (Pjr + Pjs + Pc),
Avec Pjs = 1*12² = 144 W d’où Pjs = 144 W
Pjr = g*Ptr = g*[(P1 + P2) – (Pfs + Pjs) = 0,04*[3400 - (144 + 211,849)] = 121,766 W, d’où
Pjr = 121,766 W
AN : Pu = 3400 - (144 + 423,699 + 121,766) = 2710,535 W, d’où Pu = 2710,535 W
𝑃 2710,535
ƞ = 𝑃𝑢 = = 0,7972 d’où ƞ = 𝟎, 𝟕𝟗𝟕𝟐
𝑎 3400

3.3.3. Calculer le moment du couple utile et le facteur de puissance.


𝑢 𝑃 2710,535
𝐶𝑢 = 2𝜋𝑛 = = 17,974 𝑁. 𝑚 , d’où 𝑪𝒖 = 𝟏𝟕, 𝟗𝟕𝟒 𝑵. 𝒎
2𝜋∗1440
𝑎 𝑃 3400
𝑐𝑜𝑠𝜑0 = 𝑈𝐼√3 = 220∗12∗√3 = 0,74 , d’où 𝒄𝒐𝒔𝝋𝟎 = 𝟎, 𝟕𝟒

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


32 | P a g e

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


33 | P a g e

DOCUMENTS
ELEVES

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


34 | P a g e

Objectifs spécifiques

A la fin de cette séance l’élève doit être apte à :

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………
……………..…………………………………………………………………………………………
…………………..……………………………………………………………………………………
………………………..………………………………………………………………………………

INTRODUCTION

Les moteurs asynchrones triphasés sont des machines électriques tournantes à courant alternatif qui
transforment l’énergie électrique en énergie mécanique sous l’action du champ magnétique tournant.
Elles sont encore appelé moteur à induction car on alimente le stator qui, est à l’origine de la création
de ce champ tournant. Cette machine a vu le jour vers les
années……………………………………………Le moteur asynchrone triphasé en abrégé
(………………) est considéré comme le moteur le plus utilisé dans l’ensemble des applications
industrielles (…………………………………………), ceci étant dû à …………………………….

………….……………………………………….……………………..………………………………

I- PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE


I.1. NOTION DE CHAMP MAGNETIQUE TOURNANT
Un champ tournant …………………………………………………………………………….
La production d’un champ magnétique tournant peut se faire………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


35 | P a g e

I.2. FONCTIONNEMENT

Lorsqu’on alimente le bobinage fixé sur le stator par


………………………………………………………. comme l’indique la figure ci-dessous, il se crée
…………………………………………………………. d’après le Théorème de Ferrari. Ce champ
balayant donc le rotor, va créer ………………………………………… dans les conducteurs
rotoriques, et ceux-ci du fait qu’ils soient court-circuités il va se créer …………………………. Ainsi
le rotor parcouru par des courants et situé dans un champ magnétique sera soumis
…………………………………………………… (Force de Laplace), qui vont entrainer le rotor
dans le même sens que le champ tournant. D’après la loi de Lenz, les courants rotoriques vont crées
un champ qui va chercher……………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………………………….………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
: d’où le terme asynchrone.

Figure : ……………………………………….

I.3. SYMBOLISATION

Figure : …………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


36 | P a g e

Figure : ……………………………………

II- DEFINITION ET CONSTITUTION

II.1. Définition

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………
……………..…………………………………………………………………………………………

II.2. Constitution (voir annexe pour modèle éclaté)

Comme pour toute les machines tournantes, le moteur asynchrone triphasé est constitué de deux
grandes parties qui sont : ………………………………………… et ……………………..…………..
…………………………..……………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………

- Organes magnétiques :

…………………………………………………………………………………………………………

Exemples : ……………………………………………………………………

- Organes électriques :

…………………………………………………………………………………………………

Exemples : ………………………………………………………………………….

- Organes mécaniques :

…………………………………………………………………………………………………

Exemples : ………………………………………………………….

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


37 | P a g e

II.2.1. ………………..……………..

C’est la partie fixe de la machine. Sur le plan magnétique, il est constitué par
……………………………………………. formant une couronne. Ces feuilles sont ……………….
et isolées entrent-elles par oxydation ou par vernis. Ce qui permet de réduire
…………………………………………………… et dont le rôle de son circuit magnétique est de
……………………………. et de le …………………...

Figure : ………………

II.2.2. ……………………………..

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………
……………..

II.2.2.1. ………………………………….

…………………………………………………………………………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


38 | P a g e

Figure : ……………………….

II.2.2.2. ………………………………

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………

Figure : ………………………………

II.2.3. QUELQUES ROLES DE PARTIES D’UN MOTEUR ASYNCHRONES


 La carcasse : ………………………………………………………………………………....
…………………………
 Les paliers : ………………………………………………………………………………….
 Les flasques : ………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………….
 Le ventilateur : …………………………………………………………………………….
 Les roulements : ……………………………………………………………………………....

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


39 | P a g e

……………………………….
 L’arbre du rotor : ………………………………………………………………………..
 La plaque à bornes (boite de raccordement): elle contient les extrémités des enroulements
statoriques et permet le couplage de ceux-ci.

Le couplage de ces enroulements peut se faire …………….. ou ……………….. Le choix se fait en


fonction …………………………………….… et ………………………………….

 Couplage ………………….. :

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Figure : ………………………………………………

Exemple : - Moteur 230V/400V, Réseau : 230V/ 400V =► (couplage……………..)

 Couplage………………….... :

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Figure : ………………………………………

Exemple : - Moteur 380V/660V, Réseau : 220V / 380V =► (couplage………….)

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


40 | P a g e

Exemple d’application

Les tensions indiquées sur la plaque signalétique d'un moteur triphasé sont : 400V/ 690V-50 Hz (Cela
signifie que la tension nominale aux bornes d’un enroulement est de 400 V).

 Quel doit être le couplage du moteur sur un réseau triphasé 230 V / 400 V ?
 Et sur un réseau triphasé 400 V / 690 V ?

Correction
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………

II.3. Plaque signalétique (voir annexe)

Toute machine électrique est munie d’une …………………………… qui indique


………………………………………………, Celle-ci porte généralement les indications suivantes :

 La puissance (W ou en CV) : …………………………………………………………………


....................................................................................................................................................
 La vitesse (Tr /min) : ………………………………..,
 La fréquence (Hz) : ………………………………..,
 Le nombre de phase : ……………………………..,
 Le rendement (en %) ; ………………………………..,
 Les intensités du courant (en A) : ……………………………………………………………
……………………
 Tensions (en V) : ………………………………………………………………………….,
 Facteur de puissance ou cosφ

III- DIFFERENTS TYPES DE MOTEURS ASYNCHRONES

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


41 | P a g e

III.1. Moteur asynchrone triphasé a rotor bobiné au a bague

III.1.1. Avantages

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………

III.1.2. Limites

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………

III.2. Moteur asynchrone triphasé a rotor a cage ou a court-circuit

III.2.1. Avantages

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………
……………..…………………………………………………………………………………………

III.2.2. Limites

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………

III.3. Moteur asynchrone triphasé mixte ou à double cage

III.3.1. Avantages

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………

III.3.2. Limite

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………

III.4. Moteur asynchrone triphasé a cage profonde

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


42 | P a g e

IV- PARAMETRE D’INTERET DU MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

IV.1. Vitesse de synchronisme ou du champ tournant (ns)

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………

………
𝒏𝒔 =
………

Exemples d’applications
I- Quelle est la vitesse de synchronisme d'un moteur asynchrone triphasé à 12 pôles
alimentés par une source de tension à 60 Hz ?
II- Quelle sera le nombre de pôles d’un moteur asynchrone triphasé tournant a 1000 tr/s et
alimenté a une source de 50 Hz ?

Correction
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….

IV.2. Vitesse de glissement (ng)

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………

𝒏𝒈 =

IV.3. Glissement

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………

𝒈=

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


43 | P a g e

………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Exemples d’applications

I- Calculer la vitesse de glissement et le glissement d’un moteur tétra polaire qui alimenté
sous une tension de fréquence 50Hz tourne à 1440tr/min. la fréquence de synchronisme
étant celle de la tension.
II- Calculer la vitesse de glissement et le nombre de pôles qui, alimentée sous une fréquence
de 60 Hz tourne à 1000 tr/min et fournit un glissement de 6%.

Corrections
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………….………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………….

IV.1.4. Vitesse angulaire de rotation Ω et vitesse angulaire de synchronisme Ωs

Elles sont définies comme suit :

Ω𝒔 = 𝑒𝑡 Ω =

…………….
𝒈=
Ce qui nous permet d’exprimer le glissement de la manière suivante : ……………..

NB : on appelle fréquence des courants rotoriques, la valeur noté fr


…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….
𝒇𝒓 = … … ….

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


44 | P a g e

Preuve :
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Exemple d’application

Calculer la fréquence des courants rotoriques pour un moteur alimenté sous 50Hz et tournant à une
vitesse de 1200tr/min lorsque la vitesse de synchronisme du moteur s’évalue à 1500tr/min.

Correction
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………

V- ETUDE QUANTITATIVE ou BILAN ENERGETIQUE

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………….…………
…………………………………………………………………………………………………………

V.1. Arbre des puissances

…………………………………………………………………………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


45 | P a g e

P…...
P……
P….
P…
….

P….= P….
P….
P…. P…

Stator Rotor

V.1.1. Les puissances Figure : Arbre de puissance

V.1.1.1. ………………………………………….. (Pa)

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………

𝑃𝑎 =

Exemple d’application

Sur la plaque signalétique du moteur asynchrone triphasé d’une machine, on a relevé les indications
suivantes : 7,5 kW ; cos φ = 0,91 ; 2 910 tr/min ; 220/380 V ; 26/15 A ; 50 Hz.

1) Ce moteur est alimenté par un réseau dont la tension entre phases est de 380 V.

a) Quel est son mode de couplage ?

b) Représenter le schéma du couplage.

2) Ce moteur possède deux pôles.

a) Quelle est sa vitesse de synchronisme ns en tr/min ?

b) Calculer le glissement.

3) Calculer : la puissance absorbée Pa (en watt).

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


46 | P a g e

Correction
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………….………………………………………………………………………………………

V.1.1.2. …………………………………………………….. (Ptr)

…………………………………………………………………………………………………………
…...……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………
𝑃𝑡𝑟 =
………………………………………

V.1.1.3. …………………………………………………….. (PM)

…………………………………………………………………………………………………………
…... 𝑃𝑀 =

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….

On montre aussi que, ….. …………..


𝑇𝑒𝑚 = , 𝑑 ′ 𝑜ù 𝑃𝑀 = = ⋯……………
……… …………

V.1.1.4. ………………………………. (Pu)

…………………………………………………………………………………………………………
Elle s’exprime en Watt et a pour expression :

𝑃𝑈 =

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


47 | P a g e

V.1.2. Les pertes

V.1.2.1. ……………………………………… (Pjs)

a) Au stator

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….

- En étoile, 𝑰 = 𝑱 et on écrit : 𝑃𝑗𝑠𝑦 =

- En triangle, 𝑰 = 𝑱√𝟑 et on écrit : 𝑃𝑗𝑠∆ =

…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

𝑃𝑗𝑠 =

Preuves

 Couplage étoile :

Entre deux bornes, on a : = R

On a R = ………. , d’où 𝑃𝑗𝑠𝑦 =

 Couplage triangle :

Entre deux bornes, on a : = R

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


48 | P a g e

On a R =………………………… , d’où
𝑃𝑗𝑠∆ =

Exemples d’application

I- Les enroulements d'un moteur asynchrone triphasé sont couplés en triangle. La résistance
entre un enroulement (borne) du stator est r = 0,5 Ω, le courant de ligne est I = 10 A.
Calculer les pertes Joules dans le stator.
II- Un moteur asynchrone est parcouru par un courant de ligne égale à 15 A, lorsqu’on mesure
la valeur de la résistance entre deux enroulements (bornes) du stator, on obtient R = 2Ω,
calculer donc pour cette valeur les pertes joules dans le stator.

Corrections
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

V.1.2.2. ………………………………….. (Pjr)

…………………………………………………………………………. 𝑃𝑗𝑟 =

V.1.2.3. …………………………………………….. (Pc)

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………

Posons : ………………………………………… 𝑃𝑐 =

………………………
Avec : {… … … … … … … … … et si on admet que, ……….. = …………

𝑃𝑐 =
Alors on peut écrire : ……… est appelé pertes mécaniques.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


49 | P a g e

V.2. Couples

V.2.1. ……………………………... (Cu)

…………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………
…………
𝐶𝑢 =
…………

V.2.2. …………………………….. (Cem)

…………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………
……..
𝐶𝑒𝑚 =
………….

V.2.3. …………………………………………………. (CPc)

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………… ………..
𝐶𝑃𝑐 =
………….

V.3. Rendements

V.3.1. Au stator (ƞs)

Elle est définie par : ………..


ƞ𝑠 =
………..

V.3.2. Au rotor (ƞr) ………..


ƞ𝑟 =
………..
Elle est définie par :

V.3.3. Industriel ou global (ƞi) …….. ……. …….


ƞ𝑖 = ⋯ … … … . . … = × =
………. ….. …….
Elle est définie par :

VI- Calculs des puissances par la méthode de deux wattmètres

Schéma de montage
Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022
50 | P a g e

Relation essentielles :

- Puissance absorbée Pa :
𝑃𝑎 = … … … … … ….

- Puissance réactive Qa :
𝑄𝑎 = ………………

- Puissance active S : 𝑆 = …………………

- Facteur de puissance 𝑡𝑎𝑛𝜑 : 𝑡𝑎𝑛𝜑 = … … … … … … …

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


51 | P a g e

VII- Fonctionnement d’un moteur asynchrone triphasé

VII.1. Fonctionnement en charge

Figure : ……………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………

VII.2. Point de fonctionnement

Les coordonnées du point de fonctionnement se détermine soir par …………………………… ou


…………………………………..

- Pour la méthode analytique : La charge à pour couple résistant ………………….. Le


moteur à pour couple utile : ……………………... Les coordonnées du point de
fonctionnement sont trouvées en résolvant …………………………………..

Les caractéristiques des quelques charges :

- Machine à couple constant (levage, pompe) : ………………..


- Machine à couple proportionnel à la vitesse (pompe) : …………………….
- Machine à couple proportionnel au carré de la vitesse (ventilateur) : ……………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


52 | P a g e

Figure : …………………………………………..

VIII- DOMAINES D’APPLICATIONS


Les moteurs asynchrones sont utilisés dans de nombreux domaines telle que :

…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


53 | P a g e

CONCLUSION

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………….………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………….…………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………….………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………….…………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


54 | P a g e

EXERCICES DE CONSOLIDATION

Exercice 1 :

1) En vous référant sur la vue éclatée du moteur asynchrone :

- Citez les deux grandes parties qui constituent le moteur asynchrone.

- Donnez le rôle des éléments suivants :

A- Le ventilateur,

B- Le carter

2) Un élève de la première du LTND a acheté un moteur asynchrone dans un supermarché ayant les
indications suivantes : il veut alimenter celui-ci sur un réseau 127V/ 220V: Pu = 4Kw ; 220/380V ;
n = 1440trs/min ; f= 50Hz ; cosφ= 0,85 ; I = 6A ; η = 0,9.

3) Que représente chacune de ces indications ? Donnez le mode de couplage de ce moteur.

Exercice 2 :

Un moteur triphasé tétra polaire à cage d’écureuil possède les caractéristiques suivantes :
230 V / 400 V 50 Hz. La résistance d'un enroulement statorique, mesurée à chaud, est R = 0,70 Ω.
Ce moteur est alimenté par un réseau 400 V entre phases.

1. Déterminer :

- le couplage du moteur et la vitesse de synchronisme

2. En fonctionnement nominal, le courant statorique est de 16,5 A, le facteur de puissance de 0,83 et


la vitesse de rotation de 1400 tr/min. les pertes mécaniques sont évaluées a 500W
Calculer :

- les pertes Joule statoriques

- la puissance absorbée

- la puissance transmise au rotor, sachant que les pertes fers statorique sont de 285 W

- Le glissement

- les pertes Joule rotoriques

- la puissance utile en bout d'arbre

- le moment du couple utile et le rendement.


Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022
55 | P a g e

Exercice 3 :

Un réseau 220V / 50hz alimente un moteur asynchrone triphasé, tétra polaire, à rotor bobiné,
220V/380V. La puissance absorbée, à une vitesse proche du synchronisme, mesurée par la méthode
des deux wattmètres donne à vide : 𝐏𝟏𝟎 = 𝟏𝟐𝟎𝟎𝐖 et 𝐏𝟐𝟎 = −𝟕𝟎𝟎𝐖.

En charge, la mesure de puissance donne : 𝑷𝟏 = 𝟐𝟕𝟎𝟎𝑾 et 𝐏𝟐 = 𝟕𝟎𝟎𝐖, le courant absorbé est


12A. Le glissement est de 4% et la résistance d’un enroulement du stator est de 1Ω.

3.1. Quelle est la tension supportable par un enroulement du stator en déduire le couplage choisi sur
le réseau de 220V ?

3.2. Fonctionnement à vide :

3.2.1. Calculer la fréquence de rotation.

3.2.2. Calculer la puissance réactive absorbée et l’intensité du courant en ligne. Ces grandeurs
seront notées 𝑄0 et 𝐼0

3.2.3. Calculer le facteur de puissance à vide 𝑐𝑜𝑠𝜑0

3.2.4. Calculer les pertes collectives. En supposant que les pertes fer sont égales aux pertes
mécaniques, donner leurs valeurs.

3.3. Fonctionnement en charge :

3.3.1. Calculer la fréquence de rotation.

3.3.2. Calculer la puissance utile et le rendement.

3.3.3. Calculer le moment du couple utile et le facteur de puissance.

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


56 | P a g e

CORRECTIONS DES EXERCICES

Exercice 1 :

…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………
……………..…………………………………………………………………………………………
………………..………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…..……………………………………………………………………………………………………
………..………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………….………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………...……………………………………………
Exercice 2 :

……………………………………………………………………..…………………………………
…………………………………………………………………………..……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………..……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


57 | P a g e

…………………………………………………………………………..……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………..……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………

Exercice 3 :

…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………….………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………….………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………….…………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………….…………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………
……………….………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………….…………
………………………………………………………………………….……………………………
…………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………..

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


58 | P a g e

Figure : …………………………………………………

1 ……………………………………… 6 ………………………………………………..

2 ………………………………………. 7 ………………………………………………..

3 ………………………………………. 8 ……………………………………………….

4 ………………………………………… 9 ………………………………………………….

5…………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


59 | P a g e

Figure : …………………………………………………….

1 ……………………………………. 2……………………………………. 3……………………………………………

4 ……………………………………. 5…………………………………….. 6…………………………………………….

7………………………………………. 8……………………………………. 9……………………………………………

10 …………………………………… 11……………………………………………

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


60 | P a g e

Figure : ………………………………….

1 ……………………………………. 2……………………………………. 3……………………………………………

4 ……………………………………. 5…………………………………….. 6…………………………………………….

7………………………………………. 8……………………………………. 9……………………………………………

10 ………………………….

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022


61 | P a g e

Leçon de TCHAPTCHET SUNTCHOU Jules Christian / ET5 / 2021-2022

Vous aimerez peut-être aussi