Vous êtes sur la page 1sur 4

Suite du cours Classification périodique des éléments chapitre III

Rappel / ENERGIE AU NIVEAU : n


Valeurs des énergies En pour les atomes (Tableau ci-dessous), en utilisant Z* (Z
effectif) , on tient compte de l’effet d’écran.

III.2 : PERIODICITE DES PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES DES


ELEMENTS

Les propriétés physiques ou chimiques des atomes, sont en relation plus ou moins
directe avec leur configuration électronique, elles ont la même périodicité selon le
numéro atomique « Z ».

a) Le rayon atomique rA :


La grosseur des atomes est définie par la valence de leur rayon (les atomes sont de
forme sphérique par hypothèse). La variation des rayons atomiques avec la charge Z
des noyaux atomiques présente un caractère périodique.

Période : Sur une période, lorsque Z augmente, le rayon atomique diminue. La


force d’attraction (Coulombienne) est d’autant plus grande que le nombre d’électrons
(pour un nombre de couches égales) augmente.

Groupe : Pour un groupe, lorsque Z augmente, le rayon atomique augmente, car le


nombre de couches augmente, donc l’électron s’éloigne du noyau. Le rayon diminue
du groupe IA vers le groupe VIIIA, et il diminue de la période 7 à la période 1
(Schéma ci-dessous).

r
1
Sur le tableau ci-dessous le rayon (ρ ou r) selon la direction des
vecteurs en bleu.

Exemples :

PERIODE : rH> rHe ; r Li >rNe ; rNa> rAr

GROUPE : rLi >rH , rNa> r Li ; rK> rNa, rMg> rBe

Un atome qui a perdu ou gagné un ou plusieurs électrons est appelé ION,


c’est une particule chargée positivement (cation : A+) ou négativement
(anion : A-).

Le rayon du cation A+est inférieur au rayon de l’atome. Le nombre


d’électrons diminue (perte d’électrons) donc la force d’attraction
augmente entre le noyau et les électrons, donc le rayon diminue.

Lorsqu’un atome (anion : A-) gagne des électrons, son rayon augmente.
Les électrons sont moins retenus par le noyau donc le rayon est plus
grand.

rA+< rA et rA-> rA

b) L’énergie d’ionisation (Ei ou IA) :


L’énergie d’ionisation ou le potentiel d’ionisation, est l’énergie nécessaire ( qu’il faut
fournir à l’atome) pour arracher un électron à un atome.

L’énergie d’ioniasation « Ei » est positive.

2
A + Ei A+ + e-
L’énergie d’ionisation est exprimée généralement en eV.

PERIODE : L’énergie d’ionisation augmente du groupe IA vers le groupe VIIIA (Z


augmente). Les électrons sont fortement retenus par le noyau, il faut plus
d’énergie pour les arracher.

GROUPE : L’énergie d’ionisation iminue de la période 1 à la période 7. Le rayon


augmente, les électrons sont moins retenus par le noyau, ils sont donc arrachés
facilement. il faut donc moins d’énergie pour les arracher (Tableau ci-dessous) .

c) L’affinité électronique AE:

L’affinité électronique  AE est l’énergie libérée par un atome neutre lorsqu’il


capte un électron.

A+e- A- + AE

Elle varie dans le même sens que l’énergie d’ionisation (Ei ou IA).
Les atomes qui retiennent fortement leurs électrons (Ei ou IA élevée)

3
sont ceux qui captent facilement des électrons (AE élevée), et
inversement.

d) L’électronégativité χ ou EA:

L’électronégativité (χ ou EA) est l’aptitude (capacité) d’un atome à


attirer des électrons. L’électronégativité, selon l’échelle de Mullikan,
est donnée par la relation suivante :

Elle varie dans le même sens que l’énergie d’ionisation


IA, sauf pour les gaz rare (gaz nobles VIIIA) qui sont très difficiles à ioniser.
TOUTES CES ENERGIES S’EXPRIMENT GENERALEMENT EN eV.
** L’électropositivité est l’aptitude (capacité) d’un atome à libérer des
électrons. Elle varie en sens inverse par rapport à l’électronégativité.
Le tableau suivant récapitule le sens de variation de ces différentes énergies.

Vous aimerez peut-être aussi