Vous êtes sur la page 1sur 145

Enseignement

scientifique
Livre du professeur
T le
Pour les chapitres 1 à 4 et 9 à 11 Pour les chapitres 5 à 8
Sous la direction de Sous la direction de
Véronique BIANCHI et Johanna MAIXANT Christophe DAUJEAN
Lycée Marie-Madeleine Fourcade, Gardanne (13) Collège Antoine Guichard, Veauche (42)

Nathalie BAQUET Fabien ALIBERT


Lycée Pissarro, Pontoise (95) Collège Honoré d'Urfé, Saint-Étienne (42)
Fanny BORDERIES Francis BEAUBOIS
Lycée Marie-Madeleine Fourcade, Gardanne (13) Lycée Paul Langevin, Beauvais (60)
Cathy CAPOGNA Sabine GENT
Lycée en Forêt, Montargis (45) Lycée La Martinière Diderot, Lyon (69)
Véronique CHARLES LE CERF Kader MÉDJAHDI
Lycée Externat Chavagnes, Nantes (44) Collège Honoré d'Urfé, Saint-Étienne (42)
Gilliane CREUSOT Julien NADEAU
Lycée en Forêt, Montargis (45) Lycée Antoine de Saint-Exupéry, Lyon (69)
Julien DELANDRE Béatrice SOUCILLE-DALLE
Lycée Eugène Delacroix, Drancy (93) Collège Gambetta, Saint-Étienne (42)
Anne FOURNIER
Lycée Externat Chavagnes, Nantes (44) Pour les chapitres 12 et 13
Aurélie GRESSET-HURPIN et les pages Focus Maths
Institution Jeanne d’Arc, Montrouge (92) Sous la direction de
Gildas HOARAU Christophe ROLAND
Lycée Évariste de Parny, Plateau Caillou (974) Lycée Paul Duez, Cambrai (59)
Meyssa KOCHT Armelle MORAND
Lycée international de l'Est parisien, Noisy-le-Grand (93) Lycée le Corbusier, Illkirch-Graffenstaden (67)
Christine LANZA Didier REGHEM
Lycée Pierre-Gilles de Gennes, Paris (75) Lycée Marguerite de Flandre, Gondecourt (59)
Thibault LORIN Yannig SALAUN
Lycée Eugène Delacroix, Drancy (93) Lycée de l'Elorn, Landerneau (29)
Christine PERES Thierry VIÉVILLE
Lycée Pissarro, Pontoise (95) INRIA, Sophia-Antipolis (06)
Gaëlle QUINQUET TOLÉDANO
IUT Ponsan, Toulouse (31)
Marie-Clanisse RAPHAËL
Lycée Louis Armand, Nogent-sur-Marne (94)

Pour les pages Penser la science


Denis CAROTI Annabelle KREMER-LECOINTRE Sophie MATUSINSKI-MOUGE
Lycée Marseilleveyre, Marseille (13) Maison pour la science en Alsace, Délégation Académique aux Arts
Le Cortecs Université de Strasbourg (67) et à la Culture (DAAC), Rectorat de
Collège les 7 Arpents, Souffelweyersheim Bordeaux (33)
(67)
Thème 1 ● Science, climat et société

Thème 1 - Science, climat et société


Introduction
Le changement climatique est aujourd’hui un Ainsi, il s’agit de montrer que :
fait avéré. Les activités humaines ont entraîné - Depuis plusieurs centaines de milliers
une augmentation de la température moyenne d’années, jamais la concentration du CO2
du globe de 1 °C au cours des 150 dernières atmosphérique n’a augmenté aussi rapidement
années et ce réchauffement atteindra qu’actuellement.
probablement 1,5 °C entre 2030 et 2050 s’il - Il y a une corrélation positive entre l’évolution
continue à la même vitesse. De ce fait, les de la concentration du CO2 atmosphérique et
enjeux sociétaux et environnementaux pour le l’évolution de la température globale que ce soit
siècle à venir sont importants et dépendent en actuellement ou dans le passé (on considère
grande partie des décisions politiques et différentes échelles de temps).
citoyennes qui seront prises. Ainsi, cette - Le système climatique réagit à une
première partie du programme d’Enseignement augmentation de la concentration du CO2
scientifique a été pensée pour permettre une atmosphérique par une augmentation de la
construction pédagogique des notions température globale car le bilan radiatif de la
scientifiques à acquérir afin de former des Terre est perturbé (forçage radiatif positif). Cette
citoyens éclairés sur ces questions du hausse de température entraîne des
changement climatique mais surtout de mettre rétroactions complexes au sein du système
en évidence la responsabilité humaine dans ces climatique.
phénomènes. Cette acquisition est faite sur la
base de la mise en œuvre d’une démarche Chapitre 3 - Le climat du futur
scientifique permettant d’appréhender les Le chapitre 3 permet de comprendre comment
objets d’étude qui serviront de prérequis mais les scientifiques peuvent modéliser le système
également de tremplin à l’enseignement de climatique dans toute sa complexité, grâce aux
spécialité en classe de terminale. La cohérence connaissances construites dans les chapitres 1
horizontale de ces deux programmes indique et 2, et que les élèves peuvent appréhender
d’utiliser les objets d’étude comme outils grâce à un simulateur simple, Simclimat. Grâce
d’analyse des climats de la Terre afin d’en aux modèles élaborés par les scientifiques, des
comprendre le passé pour agir aujourd’hui et simulations climatiques sont effectuées afin de
demain. remplir plusieurs objectifs :
- les confronter aux observations réelles afin
Chapitre 1 - L’atmosphère terrestre et la vie d’améliorer et de valider les modèles,
Le chapitre 1 permet de poser les jalons de la - mettre en évidence un lien de cause à effet
compréhension du système climatique entre les émissions de GES d’origine
terrestre : anthropique et le réchauffement climatique
- L’historique de la mise en place du système actuel (corrélation entre augmentation des
hydrosphère-atmosphère qui est un des acteurs émissions des GES d’origine anthropique et
principaux du fonctionnement climatique. augmentation de la température globale puis
- Depuis un siècle et demi, l’être humain confrontation avec les modèles),
perturbe le cycle du carbone et par là même le - faire des simulations projetant les possibles
système hydrosphère-atmosphère, en brûlant de climats futurs afin d’anticiper les éventuelles
façon rapide des ressources fossiles (stock de conséquences sur les écosystèmes et les
carbone) qui ont mis des centaines de millions sociétés humaines.
d’années à se mettre en place.
Chapitre 4 - Énergie, choix de dévelop-
Chapitre 2 - La complexité du système pement et futur climatique
climatique Une fois le lien établi entre activités humaines,
Le chapitre 2 a pour objectif principal de décrire libération de gaz à effet de serre (GES) et
le système climatique, sa complexité et ses changement climatique, le chapitre 4 vient
variations en se basant sur les observations conclure cette partie par une réflexion sociétale
actuelles in situ de différents paramètres sur notre production et notre consommation
physiques mais aussi sur l’étude de marqueurs énergétiques et leurs impacts sur
du climat passé ou actuel. l’environnement et la santé.
© Éditions Hatier, 2020. 2
Thème 1 ● Science, climat et société

Les projections climatiques montrent des impacts des êtres humains sur la biodiversité)
perspectives d’avenir qui doivent conduire à des sont possibles afin d’enrichir la réflexion.
choix politiques et individuels en matière de
transition énergétique, de prévention et
d’adaptation afin d’atténuer au maximum les
risques encourus par les écosystèmes et les
populations humaines. Dans ce cadre, des liens
avec le chapitre 8 (Choix énergétiques et impacts
sur les sociétés) et le chapitre 9, activité 4 (Les

Chapitre Activité Commentaires


Activité 1 Formation de l’atmosphère et de Prérequis :
Chapitre 1 l’hydrosphère terrestres (activité documentaire) - changements d’état (PC, cycle 4)
L’atmosphère Activité 2 L’oxygénation de l’atmosphère - équation de réaction chimique
terrestre (activité documentaire/travail en (PC, cycle 4 et 2de)
terrestre et la équipes) - énergie, puissance, formes
vie Activité 3 Le cycle du dioxygène (activité d’énergie, transfert d’énergie (PC,
documentaire) cycle 4 et 2de)
Activité 4 Le cycle du carbone (tâche complexe) - différence entre climat et météo
Chapitre 2 Activité 1 Les variations du climat (activité (SVT, cycle 4)
documentaire) - photosynthèse (SVT, cycle 4 et 2de
La complexité
Activité 2 Facteurs anthropiques et & ES, 1re)
du système perturbations du climat (classe inversée) - écosystème (SVT, cycle 4 et 2de)
climatique Activité 3 Effets des rétroactions sur le climat - risques naturels (SVT, cycle 4 et
global (activité documentaire et expérimentale) 2de)
Activité 1 Les modèles climatiques (activité - équilibre radiatif et effet de serre
Chapitre 3 expérimentale) atmosphérique (ES, 1re)
Le climat du Activité 2 Les modèles climatiques face aux
futur observations (activité documentaire/débat) Lien avec les programmes des
Activité 3 Évolutions plausibles du climat et spécialités de Terminale :
conséquences (tâche complexe) - acides et bases, pH, réactions
d’oxydoréduction (spécialité PC)
Activité 1 La consommation des sources - bilan thermique du système Terre-
Chapitre 4 d’énergie (activité documentaire) atmosphère, effet de serre
Énergie, choix Activité 2 Énergie issue des combustions et (spécialité PC)
de qualité de l’air atmosphérique (activité - les climats de la Terre :
documentaire) comprendre le passé pour agir
développement Activité 3 L’empreinte carbone des activités
et futur aujourd’hui et demain (spécialité
humaines (activité documentaire/travail en SVT) : variations climatiques
climatique équipes) passées, conséquences du
Activité 4 Scénarios de la transition écologique réchauffement climatique et
(tâche complexe) possibilités d’action

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr
Bibliographie générale sur le climat
François-Marie Bréon, Gilles Luneau, Atlas du https://www.ipcc.ch
climat, Face aux défis du réchauffement,
Autrement 2018. https://leclimatchange.fr
Alain Foucault, Climatologie et
paléoclimatologie, (2e édition), Dunod 2009. http://www.drias-climat.fr
Marie-Antoinette Mélières, Chloé Maréchal, et
al., CLIMAT : Passé, présent, futur, Belin 2020. https://www.oce.global/sites/default/files/20
Jean Poitou, Pascale Braconnot et Valérie 19-04/1.5degree_FR_final_LR_2.pdf
Masson-Delmotte, Le climat : la Terre et les
hommes, EDP Sciences 2014. https://www.noaa.gov/climate

http://www.geoclimat.org/p/bilans-normales-
Sitographie et-donnees.html
https://planet-terre.ens-lyon.fr
https://www.ipsl.fr
http://www.meteofrance.fr
https://www.climat-en-questions.fr
http://education.meteofrance.fr
https://www.observatoire-climat-energie.fr
© Éditions Hatier, 2020. 3
Thème 1 ● Science, climat et société

https://www.ademe.fr https://www.monde-
diplomatique.fr/cartes/vulnerabilite-climat
https://jancovici.com/
https://www.copernicus.eu/fr
https://www.statistiques.developpement-
durable.gouv.fr

© Éditions Hatier, 2020. 4


Thème 1 ● Science, climat et société

1. L’atmosphère terrestre et la vie


Introduction

Depuis l’époque de sa formation, la Terre a connu


une évolution spécifique de sa surface et de la Activités p. 30 à 37
composition de son atmosphère. Notamment, sa
température de surface permet l’existence d’eau Compétences Capacités Activités
liquide formant ainsi une hydrosphère. Aux facteurs Exploiter des
physiques et géologiques s’est ajoutée l’émergence informations à
Activités
partir de
des êtres vivants et de leur métabolisme modifiant 1, 2, 3 et
documents à des
profondément les conditions de la Terre. Un fragile 4
Utiliser fins de
équilibre est atteint permettant le maintien de la vie. des outils connaissances
et mobiliser des Collaborer dans
Ce chapitre permet de décrire la formation conjointe méthodes pour une démarche de Activité 2
apprendre travail en équipe
des deux enveloppes fluides de la planète et leur
Apprendre et
évolution commune. L’enjeu est de comprendre les organiser son
relations étroites entre l’histoire de la Terre et celle Activité 4
travail (tâche
de la vie en identifiant les interactions existantes complexe)
entre les différentes enveloppes de la planète ainsi Pratiquer
Questionner une
des démarches Activité 2
que les échelles de temps concernées. Aujourd’hui représentation
scientifiques
une espèce vivante, l’être humain, interagit Communiquer et Communiquer sur
fortement et de façon déséquilibrée avec utiliser ses démarches Activité 2
l’atmosphère, mettant en péril l’équilibre le numérique sous forme de frise
climatique. Adopter un Identifier Activité 4
comportement l’incidence des et Penser
éthique et activités humaines la science
responsable sur l’environnement (p.40-41)
Prérequis p. 28 (correction p. 294)
Il s’agit pour ce chapitre de faire émerger des acquis
et/ou représentations initiales des élèves
① Formation de l’atmosphère et de
concernant les notions suivantes : l’hydrosphère terrestres
Prérequis 1 : le métabolisme photosynthétique qui Les savoirs du BO
permet le stockage du carbone par les organismes Il y a environ 4,6 milliards d’années, l’atmosphère primitive
chlorophylliens, mais qui est aussi à l’origine de la était composée de N2, CO2 et H2O. Sa composition actuelle
production d’O2. Ce métabolisme a été décisif dans est d’environ 78 % de N2 et 21 % de O2, avec des traces
l’évolution de notre planète. (Cycle 4, Enseignement d’autres gaz (dont H2O, CO2, CH4, N2O). Le refroidissement
scientifique 1re) de la Terre primitive a conduit à la liquéfaction de la vapeur
Prérequis 2 : le rayonnement solaire qui arrive sur d’eau présente dans l’atmosphère initiale. L’hydrosphère
s’est formée dans laquelle s’est développée la vie.
Terre concerne un large spectre de longueurs
d’ondes qui ne se limite pas au spectre visible. Ce Les savoir-faire du BO
rayonnement est en interaction avec les différentes - Analyser des données, en lien avec l’évolution de la
enveloppes terrestres et atteint notamment la composition de l’atmosphère au cours des temps
biosphère. (Cycle 4, Enseignement scientifique 1re) géologiques.
- Déterminer l’état physique de l’eau pour une température
Prérequis 3 : la capacité à ajuster une équation de
et une pression données à partir de son diagramme d’état.
réaction avec l’exemple du bilan des réactions de la
photosynthèse, qui sera réinvestie dans l’équation
de réaction d’oxydation du fer. (Physique Chimie 2de)
Commentaires pédagogiques
L’enjeu de cette activité est de mettre en évidence
Prérequis 4 : les différentes enveloppes
les relations étroites entre les enveloppes fluides de
superficielles de la planète qui seront réinvesties
la planète au moment de leur formation :
dans ce chapitre mais aussi dans le chapitre 2, lors
l’atmosphère et l’hydrosphère. Le système
de l’évocation du système climatique dont ces
atmosphère-océan s’est formé pendant les 700
enveloppes font partie.
premiers millions d’années de la Terre, période
d’intense activité interne qui n’a laissé que très peu

© Éditions Hatier, 2020. 5


Thème 1 ● Science, climat et société

de preuves. L’objectif est de montrer comment


utiliser des indices géologiques et les principes Gaz Atmosphère Atmosphère Atmosphère
physiques pour reconstituer l’évolution de la primitive secondaire actuelle
composition des atmosphères successives en H2O 85 % 20 % 21 %
relation avec la formation de l’hydrosphère. CO2 10 %-15 % 20 % 0,036 %
N2 1 %-3 % 60 % 78 %
Durée estimée : 1 heure
3. On peut placer les données du doc. 4 sur le
graphique du doc. 3 pour déterminer l’état de l’eau
Différenciation/pistes d’exploitation à une époque donnée.
Cette activité peut être également traitée sous la Ainsi, il y a 4,45 Ga, l’eau est à l’état de fluide
forme d’une tâche complexe dans laquelle les supercritique : les états gazeux et liquides sont
élèves ont pour consigne de construire une frise confondus. L’eau est uniquement présente dans
chronologique qui rend compte de l’évolution l’atmosphère.
conjointe des enveloppes fluides de la planète. Pour Entre −4,4 Ga et −4,26 Ga, la température diminue
cela, on donne aux élèves les documents 1 à 4 ainsi drastiquement et l’eau passe à l’état liquide.
que le tableau de comparaison de la composition La diminution de la température est donc à l’origine
des différentes atmosphères terrestres (voir du changement d’état de l’eau et de la formation de
réponse question 2). Les précisions de la frise l’hydrosphère.
peuvent être ajoutées sous la forme de coups de
pouce. 4. L’atmosphère primitive est riche en H2O et en CO2
Remarques générales : et ne contient qu’une faible proportion de diazote
Il existe une atmosphère primaire transitoire juste N2. Le refroidissement de la Terre entraîne la
après la formation de la Terre. Cette atmosphère liquéfaction de la vapeur d’eau et la formation de
ressemble à la nébuleuse solaire, riche en He et H2. l’hydrosphère. En précipitant, la vapeur d’eau
La collision de la Terre avec un planétoïde, Théia, facilite la solubilisation du CO2 atmosphérique qui
apporte de nouveaux matériaux à l’origine de se retrouve alors piégé dans l’hydrosphère. La
l’atmosphère primitive. teneur en H2O et en CO2 dans l’atmosphère diminue
L’atmosphère primitive contenait d’autres gaz que donc au profit du N2. À partir de −2,5 Ga,
ceux étudiés dans l’activité, principalement des gaz l’hydrosphère libère de l’O2 qui s’accumule dans
d’origine volcanique, comme l’hydrogène sulfuré l’atmosphère au cours de la grande oxygénation,
(H2S) ou le dioxyde de soufre (SO2), et d’autres gaz laissant place à l’atmosphère actuelle, riche en N2
tels que le méthane (CH4), l’ammoniac (NH3), etc. et O2.

Réponses aux questions Penser la science


1. Les principaux événements survenus dans L’idée que l’eau provient du dégazage du manteau
l’évolution des enveloppes fluides de la Terre entre est abandonnée par la majorité de la communauté
−4,5 Ga et −2,5 Ga sont : scientifique car la Terre se serait formée à partir de
- La libération de gaz du manteau en fusion. Ces gaz chondrites anhydres. Par ailleurs, l’impact de la
proviennent de météorites à l’origine de la formation Terre et du planétoïde a provoqué la fusion de la
de la Terre. Terre et a libéré dans l’espace tous les éléments
- La formation de l’hydrosphère il y a 4,4 Ga par volatiles, dont la vapeur d’eau si elle avait été
condensation de la vapeur d’eau présente dans présente. En conséquence, la majorité de l’eau
l’atmosphère. Le zircon trouvé en Australie en 2001 arrive après la différenciation terrestre (noyau,
confirme la présence d’eau liquide sur Terre à cette manteau, croûte). L’origine extraterrestre de l’eau
époque (doc. 1). est donc « admise ». Le débat se recentre entre les
- Le changement du niveau d’oxygénation de comètes et un type d’astéroïde riche en glace, les
l’atmosphère. D’après le doc. 2, l’uraninite est un chondrites carbonées.
marqueur de l’état d’oxygénation de l’atmosphère : Pour déterminer l’origine de l’eau, les scientifiques
elle ne se cristallise que dans une atmosphère observent le rapport isotopique eau lourde sur eau
pauvre en O2. Ainsi, avant 2 Ga, l’atmosphère était légère dans les comètes, les astéroïdes et les
pauvre en O2. comparent au rapport isotopique de l’eau observé
dans les roches du manteau terrestre. L’eau légère
2. Comparaison des différentes atmosphères contient de l’hydrogène (un seul proton dans le
terrestres : noyau) tandis que l’eau lourde est formée à partir

© Éditions Hatier, 2020. 6


Thème 1 ● Science, climat et société

d’un isotope de l’hydrogène, le deutérium (un proton l’atmosphère, les ions fer II ne précipitent sous
et un neutron dans le noyau). forme d’hématite qu’en présence de dioxygène.
Cependant, il est important d’analyser des roches - Aide document 3 : il est nécessaire de bien
du manteau profond suffisamment « vieilles » pour comprendre le principe d’actualisme et ce qu’il
qu’elles rendent compte des conditions terrestres à implique en termes de reconstitution des
cette époque. En effet, le rapport D/H terrestre peut paléoenvironnements.
également avoir subi des modifications au cours du - Aide document 4 : ne pas hésiter à rappeler
temps. l’équation bilan de la photosynthèse aux élèves :
https://www.futura- voir prérequis en début de chapitre.
sciences.com/sciences/actualites/systeme-terre- - Différenciation conclusion : Une variante peut
lune-origine-eau-terre-moitie-pourrait-venir- consister à demander de faire la frise à l’échelle.
asteroides-63101/
Piste d’approfondissement/élèves en
②L’oxygénation de l’atmosphère spécialité physique-chimie
Il est possible de montrer en quoi la photosynthèse
terrestre facilite la précipitation du carbonate de calcium.
Savoirs du BO (https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/co2-et-
Les premières traces de vie sont datées d’il y a au moins carbonates.xml°) Pour cela, à partir de l’équation
3,5 milliards d’années. Par leur métabolisme de la photosynthèse, montrer que cela diminue la
photosynthétique, des cyanobactéries ont produit le quantité de CO2 présent dans l’environnement
dioxygène qui a oxydé, dans l’océan, des espèces
proche et décale l’équilibre des carbonates vers la
chimiques réduites. Le dioxygène s’est accumulé à partir
de 2,4 milliards d’années dans l’atmosphère. Sa droite ce qui favorise la précipitation :
concentration atmosphérique actuelle a été atteinte il y a
500 millions d’années environ. CO2 + H2O ⇌ H2CO3 ⇌ H+ + HCO3-
2HCO3 - + Ca2+ ⇌ CaCO3 + H2O + CO2
Savoir-faire du BO
- Mettre en relation l’apparition de O2 dans l’atmosphère
avec des indices géologiques (oxydes de fer rubanés, Réponses aux questions
stromatolites ...). 1. À partir de −2,5 Ga, la concentration
- Ajuster les équations des réactions chimiques d’oxydation atmosphérique en dioxygène commence à
du fer par le dioxygène. augmenter pour atteindre rapidement 2 %. Il
s’ensuit une phase d’environ 1,5 Ga pendant
Commentaires pédagogiques laquelle la concentration en O2 est restée stable à
On cherche à mettre en évidence l’origine biologique 1 %. Puis, à partir d’environ −800 Ma une nouvelle
du dioxygène présent dans l’atmosphère ainsi que augmentation a lieu amenant la concentration
les différents indices géologiques qui permettent de rapidement à un peu plus de 10 % pour atteindre la
dater son apparition dans l’hydrosphère puis son valeur actuelle il y a environ 500 Ma. On peut
transfert vers l’atmosphère. constater des fluctuations importantes entre
−500 Ma et l’actuel, avec, notamment, un pic il y a
Durée estimée : 1 h 30 à 2 h environ 300 Ma (Carbonifère).

Différenciation/pistes d’exploitation 2. À partir du constat d’une évolution importante de


- Aide document 1 : il faut bien faire attention au fait la quantité de dioxygène dans l’atmosphère au
que dans ce document, la concentration en cours du temps, on cherche à attirer l’attention sur
dioxygène atmosphérique est représentée sur un le fait que la reconstitution de cette évolution n’est
axe à échelle logarithmique (voir Focus maths p. 42) en fait basée que sur des données éparses et des
- Aide document 2 : il faut bien comprendre que les extrapolations faites par les scientifiques. Cela
fers rubanés sont des roches sédimentaires qui se donne lieu à de fortes incertitudes concernant cette
forment dans les océans au contact de l’eau. Leur phase d’oxygénation de l’atmosphère terrestre. Par
mise en place se fait donc directement en lien avec ailleurs, l’échelle logarithmique peut introduire un
la composition de l’hydrosphère et nous renseigne biais de lecture, en donnant l’impression qu’une
sur la composition de l’océan de l’époque où ils se grande partie de l’O2 atmosphérique était déjà
sont formés. De même, les sols rouges présente il y a 2,7 Ga alors que la plus grande
continentaux se forment au contact de l’atmosphère phase d’oxygénation a plutôt eu lieu à partir de -
passée. Qu’ils soient dans l’océan ou dans 800 Ma.

© Éditions Hatier, 2020. 7


Thème 1 ● Science, climat et société

Équipes A eu lieu à la fin du Crétacé avec l’extinction de masse


Les fers rubanés témoignent d’une oxygénation qui l’accompagne, n’est comparable à aucun
précoce des océans (à partir de −3,9 Ga) grâce à la événement connu par l’être humain. De même,
présence d’hématite issu de l’oxydation des ions certains écosystèmes passés sont parfois difficiles
Fer II dans l’océan. Ils témoignent également d’une à étudier car ils n’existent plus aujourd’hui (exemple
absence de dioxygène dans l’atmosphère car le Fer de l’écosystème du Continental intercalaire au
II, d’origine continentale, n’a pas été oxydé au Cénomanien).
contact de l’atmosphère. Les sols rouges https://www.futura-
continentaux montrent que le dioxygène est apparu sciences.com/planete/dossiers/paleontologie-
plus tard dans l’atmosphère (il y a 2,2 Ga) : les ions dinosaures-autres-geants-cretace-maroc-
Fer II sont alors oxydés sur les continents au contact 1148/page/12/
du dioxygène atmosphérique.
Remarque : La disparition des fers rubanés vers
1,9 Ga met en évidence l’absence d’arrivée des
③ Le cycle du dioxygène
ions fer II au niveau des océans à partir de cette Les savoirs du BO
date. Les sources et puits de dioxygène atmosphérique sont
aujourd’hui essentiellement liés aux êtres vivants
Équipes B (photosynthèse et respiration) et aux combustions. Sous
Le principe d’actualisme, appréhendé par les l’effet du rayonnement solaire, le dioxygène
élèves dès le collège et mentionné dans l’encart stratosphérique peut se dissocier, initiant une
Penser la science de l’activité, permet de transformation chimique qui aboutit à formation d’ozone.
reconstituer les conditions de formation des Celui-ci constitue une couche permanente de concentration
maximale située à une altitude d’environ 30 km. La couche
stromatolites fossiles par comparaison avec les
d’ozone absorbe une partie du rayonnement ultraviolet
stromatolites actuels. Il s’agit de bioconstructions solaire et protège les êtres vivants de ses effets mutagènes.
marines qui se mettent en place grâce à des
cyanobactéries photosynthétiques. Or, on sait que Les savoir-faire du BO
l’équation de la photosynthèse est la suivante : Interpréter des spectres d’absorption de l’ozone et de l’ADN
dans le domaine ultraviolet.
Lumière
6CO2 + 6H2O → C6H12O6 + 6O2
Ces bactéries libèrent donc du dioxygène qui va Commentaires pédagogiques
alors oxyder progressivement l’ensemble des On cherche à mettre en évidence le rôle central et
océans à partir de −3,6 Ga, âge des plus anciens crucial des composés oxygénés, le dioxygène et
stromatolites. l’ozone, dans le maintien de la vie sur Terre. Dans
un premier temps, on cherche à identifier les
Mutualisation/Conclusion sources et les puits de dioxygène sur Terre. Puis, on
Voir la proposition de frise en bas de page. cherche à relier les propriétés d’absorption de
l’ozone, molécule dérivée du dioxygène, et la
Penser la science fragilité de l’ADN, molécule fondamentale des êtres
Le principe d’actualisme est le principe de base vivants, vis-à-vis du rayonnement UV.
utilisé dans la reconstitution des
paléoenvironnements. Cependant, certains
Durée estimée : 2 fois 1 h
événements qui ont eu lieu au cours de l’histoire de
la Terre n’ont pas d’équivalent actuel. La crise qui a

Frise activité ②

Apparition des fers Plus vieux Apparition des sols Disparition des fers
rubanés océaniques stromatolites rouges continentaux rubanés océaniques
connus

Âge avant
3,8 Ga 3,6 Ga 2,2 Ga 1,9 Ga l’actuel

Les océans sont Les cyanobactéries Le dioxygène Début


oxydés (par des libèrent du atmosphérique est en d’oxygénation de
cyanobactéries plus dioxygène dans les quantité su˜san te l’atmosphère : le
anciennes ou par océans pour oxyder les ions dioxygène dissous
une autre source fer II au niveau des passe sous forme
inconnue ?) continents gazeuse

© Éditions Hatier, 2020. 8


Thème 1 ● Science, climat et société

Suite du corrigé de l’activité ③ Expliquer le devenir de la mutation selon l’origine


cellulaire (somatique ou germinale).
Différenciation/pistes d’exploitation
- Document 1 : déterminer, par le calcul, si le cycle Réponses aux questions
naturel du dioxygène est équilibré. Identifier une 1. Les sources actuelles de dioxygène
perturbation de ce cycle (se référer à À savoir et à atmosphérique sont la photosynthèse (marine et
Penser la science p. 40). Ce document peut être terrestre) et la fossilisation / sédimentation. Les
repris en parallèle de la page 40 pour répondre au puits actuels de dioxygène sont la respiration
débat proposé dans la page 35 (Exercer son esprit (marine et terrestre) et les différentes oxydations
critique). (liées à l’érosion et au volcanisme de surface ou
- Aides document 2 : rappeler que le spectre de la sous-marin) ainsi que les combustions d’origine
lumière se décompose en plusieurs parties (voir humaine.
Prérequis 2). Préciser la relation inverse entre la
hc 2. Les flux de dioxygène résultant de deux
longueur de l’onde et son énergie ( E = ) : une
λ métabolismes liés aux êtres vivants : la
onde de longueur d’onde courte a plus d’énergie photosynthèse et la respiration, ont les valeurs les
qu’une onde de grande longueur d’onde. Utiliser le plus grandes : photosynthèse/respiration totales
graphique pour identifier la localisation de la couche (biosphère marine et terrestre) = 281,6 Gt/an
d’ozone dans l’atmosphère. contre 0,56 +/- 22 Gt/an pour les autres puits et
- Aide document 3 : rappel sur l’ADN (on peut 0,58 +/- 22 Gt/an pour les autres sources.
utiliser le logiciel Libmol pour visualiser la molécule
d’ADN et retrouver les acquis de 2de) 3. Dans la stratosphère, la couche de l’atmosphère
- Aide document 4 : rappel du cycle cellulaire, qui se situe au-dessus de la 1re couche en contact
important dans l’évolution et le développement des avec la surface de la Terre, les UV dissocient le
organismes pluricellulaires : il faut qu’une cellule dioxygène et permettent la formation de l’ozone.
soit en capacité de se reproduire (rappel mitose vue
au cycle 4). 4. Le doc. 2 indique que l’ozone absorbe 100 % des
rayons UV-C, 95 à 98 % des rayons UV-B et 2 à 5 %
Prolongement/élèves en spécialité SVT des rayons UV-A. Le doc 3 indique que l’ADN a une
- Insister sur le fait que la mitose est toujours forte absorbance dans le domaine des UV-C et plus
précédée d’une réplication de l’ADN : les deux brins faible dans le domaine des UV-B. L’ADN ne présente
se séparent puis chaque brin est copié. On passe aucune absorbance dans les UV-A.
de chromosomes à une chromatide à des Le doc. 4 indique que les UV provoquent
chromosomes à deux chromatides. l’association de bases azotées adjacentes
- Lien santé : pourquoi les crèmes solaires (dimères), en particulier, les thymines. Ces dimères
contiennent-elles des protections UV-A/UV-B ? de thymine entraînent des erreurs de réplication de
l’ADN qui, parfois, se traduisent par l’apparition de
Pistes d’approfondissement/élèves en mutations. L’accumulation de ces mutations dans
spécialité physique chimie le temps peut se traduire par l’apparition de cellules
- Mettre en relation les doc. 1 et 2 pour identifier le cancéreuses et la formation d’un mélanome. Ainsi,
type d’ultraviolet responsable de la conversion la structure de la molécule d’ADN est sensible
dioxygène → ozone, puis ozone → dioxygène. principalement aux UV-C et dans une moindre
- Utiliser les connaissances sur la structure mesure aux UV-B. Si la structure de l’ADN est
moléculaire de l’ADN pour expliquer l’absorption modifiée, l’information qu’elle contient est
d’une partie du spectre UV par l’ADN. également modifiée. Une modification de
l’information génétique peut se traduire par
l’apparition de nouveaux caractères, parfois
Pistes d’approfondissement/élèves en
désavantageux pour l’individu qui les porte. L’ozone
spécialité SVT est présent de manière permanente dans la
- Retrouver des exemples précis de chaque type stratosphère. Il filtre les rayons les plus nocifs pour
d’oxydation présenté dans le doc. 1. l’ADN, les UV-C, et absorbe une large quantité des
- Identifier les types de mutation possible et leurs UV-B. Ainsi, l’ozone permet de maintenir l’intégrité
conséquences sur le phénotype de l’individu. structurale de l’ADN et des êtres vivants.
Retrouver le lien entre mutation et évolution.

© Éditions Hatier, 2020. 9


Thème 1 ● Science, climat et société

Penser la science 2. Localiser les flux de carbone d’origine


À partir du doc. 1 et des informations des pages anthropique au niveau du cycle biogéochimique.
Penser la science p. 40-41 (voir pages suivantes), 3. Expliquer en quoi l’hydrosphère et la biosphère
demander à un élève de préparer un exposé oral de terrestres permettent de limiter l’influence des
5 min pour expliquer au reste de la classe l’origine rejets anthropiques dans l’atmosphère.
de l’erreur présente dans l’utilisation de 4. Donner un indice qui montre l’origine biologique
l’expression « poumon vert » pour désigner du pétrole.
l’Amazonie. 5. Justifier l’affirmation : “les combustibles fossiles
sont une énergie non renouvelable”.

④ Le cycle du carbone Réponses aux questions


Les savoirs du BO Tâche complexe avec critères de réussite
Le carbone est stocké dans plusieurs réservoirs ► Montrer comment l’être humain modifie
superficiels : l’atmosphère, les sols, les océans, la l’équilibre du cycle du carbone depuis l’avènement
biosphère et les roches. Les échanges de carbone entre de l’ère industrielle.
ces réservoirs sont quantifiés par des flux (tonne/an). Les
Le cycle du carbone résulte de flux équilibrés entre
quantités de carbone dans les différents réservoirs sont
constantes lorsque les flux sont équilibrés. L’ensemble de
les réservoirs superficiels de la Terre :
ces échanges constitue le cycle du carbone sur Terre. Les l’atmosphère, l’hydrosphère, la lithosphère et la
combustibles fossiles se sont formés à partir du carbone biosphère. Par exemple, les flux dus à la respiration
des êtres vivants, il y a plusieurs dizaines à plusieurs sont compensés par ceux qui sont dus à la
centaines de millions d’années. Ils ne se renouvellent pas photosynthèse. Du fait de l’utilisation des
suffisamment vite pour que les stocks se reconstituent : ces combustibles fossiles tels que le pétrole, l’être
ressources en énergie sont dites non renouvelables. humain libère du carbone dans l’atmosphère.
Les savoir-faire du BO Malgré l’effet tampon de la biosphère et de
Analyser un schéma représentant le cycle biogéochimique l’hydrosphère, ce CO2, piégé depuis longtemps dans
du carbone pour comparer les stocks des différents la lithosphère, est transféré rapidement vers
réservoirs et identifier les flux principaux de carbone l’atmosphère. Or ce carbone a mis des dizaines de
d’origine anthropique ou non. millions d’années pour se former à partir de matière
organique non décomposée. Les stocks de
Commentaires pédagogiques combustibles fossiles ne sont donc pas
On cherche à montrer, par l’étude du cycle renouvelables à l’échelle humaine et leur
biogéochimique du carbone, que la répartition de cet déstockage rapide perturbe le cycle du carbone.
atome se fait de façon inégale au sein des grands
réservoirs du globe. Les flux équilibrés entre ces Penser la science
réservoirs peuvent être perturbés par les activités - En induisant la fonte de la banquise en Alaska, le
humaines. réchauffement climatique rend aujourd’hui possible
l’exploitation d’hydrocarbures jusqu’alors
Durée estimée : 1 h inaccessibles. Des forages offshore permettent
l’extraction de pétrole et de gaz situés sous les
Différenciation/pistes d’exploitation fonds marins.
Coup de pouce pour la tâche complexe - Ces forages sont soumis aux variations de
J’ai réussi si j’ai montré que : l’environnement marin et ne sont pas sans risque
- l’être humain interfère avec le cycle (par exemple, risque de fuite causant des marées).
biogéochimique du carbone notamment par - L’épuisement probable des réserves
l’utilisation des combustibles fossiles et par le conventionnelles actuelles d’ici quelques dizaines
changement d’usage des sols. d’années et la hausse du prix du pétrole rendent ce
- les combustibles fossiles se forment lentement à type de ressource rentable à long terme. Certains
partir d’une biomasse végétale. pays (tels les États-Unis) ont donc décidé d’investir
- l’être humain restitue rapidement à l’atmosphère dans ce type de ressources non conventionnelles.
du carbone piégé depuis longtemps. - L’accès à ces nouvelles ressources permet de
limiter la dépendance de pays importateurs.
Questionnaire détaillé pouvant remplacer la tâche https://www.franceculture.fr/geopolitique/le-
complexe rechauffement-climatique-aiguise-les-appetits-dans-
1. Montrer que les flux naturels de carbone entre larctique
réservoirs sont équilibrés.

© Éditions Hatier, 2020. 10


Thème 1 ● Science, climat et société

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations- Durée estimée : 45 min + 30 min


scientifiques/dossiers-regionaux/arctique/articles-
scientifiques/regions-arctiques-entre-etats-et- Commentaires scientifiques
societes
https://enseignants.lumni.fr/fiche- Interroger une idée reçue
media/00000001464/reserves-de-petrole-et-de- L’utilisation du terme « poumons » pourrait aussi
gaz-dans-l-arctique.html être discutée puisqu’une forêt en croissance
assimile globalement du CO2 et rejette du O2 alors
que le poumon présente les échanges inverses.
Mais dans les faits, les poumons rejettent aussi du
Penser la science p. 40 à 41 O2 (sinon comment expliquer que le bouche à
bouche puisse réanimer des êtres humains ?)
Cette double page a pour objectif de revenir sur deux
16 % 21 %
idées reçues majeures que l’on retrouve parfois 0,03 % 5%
dans les articles de presse et dans des discussions
sur les réseaux sociaux :
- les forêts (et surtout la forêt tropicale) seraient les
poumons de la Terre (page 40),
- le trou de la couche d’ozone se résorberait
assurément (page 41).
Préambule du BO
Contribuer au développement en chaque élève d’un esprit Pourcentage de CO2 ou
rationnel, autonome et éclairé, capable d’exercer une O2 dans l’air inspiré
analyse critique face aux fausses informations et aux Biologiquement, les poumons sont des organes par
rumeurs. lesquels transite le dioxygène qui est ensuite
distribué au corps par le sang. Mais une partie de
Dans les deux ensembles documentaires, il s’agit ce dioxygène est restitué à l’environnement.
de donner aux élèves des éléments concrets Admettons donc ici que l’image « arbre = poumon
d’analyse en s’appuyant sur des éléments qu’ils ont de la planète » sous-entend que les arbres
explorés dans le chapitre. fournissent du dioxygène à l’atmosphère de la
La page de gauche peut être reliée à l’activité 2 sur planète, comme les poumons au corps humain.
l’oxygénation de l’atmosphère et les zones C’est à partir de cette assertion que nous
d’incertitudes que la science possède encore sur proposons une réflexion aux élèves.
les causes de l’évolution de ce gaz atmosphérique. Le bilan de masse proposé de l’équation de la
La page de droite fait écho à l’activité 3 qui évoque photosynthèse s’inspire largement de l’article de
le rôle de la molécule d’ozone dans le maintien de Pierre Thomas sur le site de référence Planet Terre :
la vie sur Terre. La notion de « trou » est certes (https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/oxygene-
parlante mais non rigoureuse sur le plan scientifique Amazonie-poumon-Terre.xml). On y retrouvera tous
et l’assurance de sa résorption n’est pas encore les détails nécessaires pour approfondir certains
acquise, même si elle semble en bonne voie. des éléments abordés dans cette page.
L’intérêt est donc ici d’interpeller les élèves afin Rappel : la masse de l’atmosphère est estimée à
qu’ils aient conscience que cette problématique 5,15E18 kg. La masse de O2 représente donc :
reste d’actualité, contrairement à ce que suggèrent 0,21 × 5,15E18 = 1,08E18 kg soit 1,08E15 tonnes
parfois certains articles. ou 1,08 million de Gt.
En réfléchissant à un titre scientifique plus Le taux actuel de dioxygène est maintenu à peu près
rigoureux, on constate que le message d’accroche stable mais si on regarde dans le détail, les
devient sans doute moins clair. Cette page peut combustions de ressources fossiles seraient tout
donc être l’occasion d’aborder l’Éducation aux de même responsables d’une lente diminution de la
médias et à l’information puisqu’on invite l’élève à quantité d’O2 dans l’atmosphère. Si on se réfère à
se mettre à la place d’un journaliste qui aurait à l’état actuel des combustions des ressources
inventer un titre certes plus rigoureux mais sans fossiles sur la planète, le calcul suivant peut
doute moins accrocheur ! permettre de savoir à quelle échéance le niveau de
Tous les documents ne prétendent pas répondre à O2 deviendrait nul :
la question posée. De cette façon, l’enseignant peut 1 000 000
choisir d’en poser d’autres connexes. = 52 632 ans
19

© Éditions Hatier, 2020. 11


Thème 1 ● Science, climat et société

Ce chiffre est heureusement à relativiser du fait de est responsable de moins 1 % des 21 % du O2


l’épuisement des ressources fossiles et de la atmosphérique.
transition écologique que nos sociétés devront tôt Qui plus est, la proportion d’O2 fournie par les forêts
ou tard réaliser. seules est encore moindre que ce chiffre.
Source du graphique : Évolution de la concentration L’écosystème océanique est aussi responsable de
atmosphérique de O2 : http://scrippso2.ucsd.edu/ la production d’O2 sur Terre.
Mais à eux deux, ces écosystèmes ne suffisent pas
Interroger un titre de presse à expliquer le million de gigatonnes actuellement
L’ozone est un composant chimique, de formule présent dans notre atmosphère.
chimique O3. Il est constitué de trois atomes
d’oxygène. L’ozone est présent dans l’atmosphère,
Interroger un titre de presse
Exemple de titre possible : La couche d’ozone
dans des proportions de l’ordre de 0,000 005 %. On
stratosphérique peine à retrouver son épaisseur
distingue deux localisations pour l’ozone :
naturelle au-dessus de l’Antarctique.
- dans la troposphère (0 km - 15 km), couche Les molécules d’ozone qui nous protègent en
atmosphérique dans laquelle nous vivons, l’ozone absorbant les rayons UV sont positionnées en
se forme à partir de la photolyse du dioxyde d’azote hauteur dans la stratosphère, vers 20 km-30 km
(NO2). Cet ozone est considéré comme un polluant d’altitude (voir doc. 2 p. 35). Dans cette portion de
nocif pour l’homme ; l’atmosphère existe une zone au-dessus de
- dans la stratosphère, la couche d’ozone joue un l’Antarctique moins riche en molécules d’ozone. La
rôle protecteur. notion de « trou » est certes parlante mais ne reflète
L’infographie de la NASA permet de visualiser le fait pas rigoureusement la réalité puisque la couche
que la régénération de la couche d’ozone n’est pas d’ozone est en fait amincie sur une surface
acquise : https://earthobservatory.nasa.gov/world- équivalente en 2019 à celle de l’Europe.
of-change/Ozone Si on observe le graphique de l’évolution de la
surface moyenne d’amincissement de la couche
Il est possible de relier ces informations sur
d’ozone, on constate qu’elle fluctue, de 2003 à
l’amincissement de la couche d’ozone
stratosphérique avec le changement climatique, en 2018, entre des valeurs minimales de 19 millions
indiquant les conséquences qu’entraîne cet de km² (en 2004 et 2010) et maximale de
26,6 millions de km² (en 2006). Une tendance à la
amincissement : refroidissement de la stratosphère
antarctique, modification des vents et de la baisse peut être observée depuis 2003, notamment
pluviométrie affectant la circulation océanique dans les valeurs des superficies moyennes
maximales mesurées. Cette tendance se confirme
impactant les précipitations sous des latitudes plus
faibles. (Rapport complet : https://www.actu- en 2019, avec une valeur basse record de 9 millions
environnement.com/media/pdf/texte_protocole_de de km². Néanmoins, il convient de rester prudent et
de s’assurer que cette tendance à la baisse
_montreal.pdf)
s’accentuera bien dans les années à venir, ce qui
serait l’assurance que tous les pays respectent bien
Réponses aux questions
le Protocole de Montréal.
Interroger une idée reçue [Données chiffrées ayant permis de construire le
À l’échelle du cycle de vie d’une forêt, on remarque graphique de la surface d'amincissement de la
que cet écosystème présente un équilibre entre la couche d'ozone :
quantité de O2 produite et celle consommée. Cela https://ozonewatch.gsfc.nasa.gov/statistics/annu
s’explique d’une part par le fait que tous les al_data.html]
composants de ces écosystèmes ne sont pas
photosynthétiques (branches, troncs, racines, etc.)
et d’autre part, parce qu’à leur mort, ces végétaux Focus maths p. 42 à 43
sont décomposés par des organismes qui oxydent L’objectif est d’appréhender la lecture de
la matière organique en respirant et consommant graphiques incluant une échelle logarithmique.
donc du O2. Ainsi, à long terme, les forêts ne
1
peuvent pas être considérées comme des sources
C A B
de O2 pour l’atmosphère terrestre.
Notre biosphère actuelle contient 2 300 Gt de 0 1
carbone. Si on considère l’équation de la
1. L’abscisse du point A est : 2. Réponse a.
photosynthèse, ce carbone a été assimilé sous
forme organique en libérant environ 6 000 Gt de O2. 2. L’abscisse du point B est : 4. Réponse a.
Puisque notre atmosphère contient l’équivalent de 3. L’abscisse du point C est : -7. Réponse a.
1 000 000 Gt O2 (21 % de O2), la biosphère actuelle

© Éditions Hatier, 2020. 12


Thème 1 ● Science, climat et société

2 citron est d’environ 10-2 mol.L-1 et celle d’un jus de


C D A BF E tomate d’environ 10-4 mol.L-1. Le rapport de
concentration (citron/tomate) vaut ainsi environ
– 10 – 8 – 6 –4 –2 0 2 4 6 8 10
100 : la concentration des ions H3O+ dans un jus de
citron est par conséquent 100 fois plus importante
3 que celle dans un jus de tomate.
C A B
0,1 1 10
8 1. log(10-4) = −4 ; log(10-8) = −8 ; log(10) = 1 ;
log(107) = 7.
1. L’abscisse du point A est : 102 = 100. Réponse c. 2. On peut émettre la conjecture suivante :
2. L’abscisse du point B est : 104. Réponse c. log(10n) = n.
3. L’abscisse du point C est : 10--5. Réponse c. Spé Maths. Pour tout nombre réel x strictement
ln (x)
positif : log (x) = .
4 ln (10)
ln (10n ) n ln (10)
E C A B D Par suite, log(10n) = = = n La
ln (10) ln (10)
10–9 10–7 10–5 10–3 0,1 1 10 103 105 conjecture est validée.
3. Consulter le Hatier-clic Pour aller plus loin p. 42.
100 000 = 105 et 0,000 000 001 = 10--9 Audrey doit utiliser un outil numérique pour
déterminer une valeur approchée des nombres,
5 ensuite prendre connaissance de l’unité choisie
y sur l’axe muni de l’échelle logarithmique et
C
conclure. Étudions cela dans le détail.
À l’aide d’un outil numérique, log(5 × 104) ≈ 4,70.
A Si la distance entre 1 et 10 sur l’axe muni de
10 l’échelle logarithmique vaut 1 cm, la distance entre
104 et 105 vaut aussi 1 cm ce qui se justifie
1
0 1 2 x d’ailleurs par le fait que :
10–1 log(105) − log(104) = 5 – 4 = 1.
B
Comme log(5 × 104) ≈ 4,70 ce nombre est à placer
à environ 0,7 cm soit 7 mm du trait où est placé le
nombre 104. Ce qui n’est pas conforme à l’idée
1. Les coordonnées du point B sont (2 ; 10-2). intuitive de le placer au milieu du segment délimité
Son abscisse est 2. Réponse b. par les traits où sont placés 104 et 105 !
2. Les coordonnées du point A sont (0 ; 102). De même, log(3,1 × 10−2) ≈ −1,51. Le nombre
Son ordonnée est 102 = 100. Réponse c. 3,1 x 10−2 est ainsi à placer à environ 0,5 cm soit
3. Les coordonnées du point C sont (3 ; 103). 5 mm du trait où est placé le nombre 10−2, c’est-à-
10 3= 1 000. Réponse b. dire presqu’au centre du segment délimité par les
traits où sont placés les nombres 10−2 et 10−1.
6 Voici un exemple de présentation :
Calcul mental Puissances
1. a. 105 + 9 = 1014
10–2 b. 10−6 + 13 = 107
10–3 c. 107 −2 =105
10–4 d. 10−4 + 8 = 104
2. a. 2 × 107 − 5 = 2 × 102
10–5
b. 0,4 × 1012 − 8 = 0,4 × 104 = 4 × 103
10–6 c. 1,8 × 10−5 + 11 = 1,8 × 106
10–7 d. 0,625 × 10−6 + 9 = 0,625 × 103 = 6,25 × 102
10–8 3. Spé Maths a. 7ln(10)
10–9
b. −8ln(10)
Souche 1 Souche 2 9 ln (10)
c. =9
ln(10)
−4 ln (10)
7 Le pH d’un jus de citron est d’environ 2 alors que d. = −4
ln(10)
celui d’un jus de tomate est d’environ 4. Par lecture
graphique, la concentration en ions H3O+ d’un jus de

© Éditions Hatier, 2020. 13


Thème 1 ● Science, climat et société

9 1.
10 1. a. 149,6 × 106 km est égal à 1,496 × 1011 m
103
soit de l’ordre de 1011 m.
102 Danger irréversible b. 9,3 µm est égal à 9,3 × 10−6 m soit de l’ordre de
10 10−5 m.
1 c. 1,5 pm est égal à 1,5 × 10−12 m soit de l’ordre de
10–1
Danger : sons nocifs
10−12 m.
10–2 d. 1,7 m est égal à 1,7 × 100 soit de l’ordre de
10–3 100 m.
Limites de nocivité
10–4 2. Voir schéma en bas de page.
10–5
10–6
11 1. Par lecture graphique avec la précision
10–7
Pas de risque permise, le point triple a une abscisse proche de
10–8
zéro et une ordonnée comprise entre 102 et 103 Pa.
10–9 0,01 °C étant proche de zéro et 611 Pa étant
10–10 compris entre 100 Pa et 1 000 Pa, cela semble
10–11 cohérent avec le diagramme.
10–12 2. Pression et température étant liées, les
I valeurs demandées sont contenues dans la zone
2. Spé Maths 20 = 10log � � suivante :
10−12
I I Pression (en Pa)
⟺ 2 = log� � ⟺ 102 =
10−12 10−12
⟺ I = 102 – 12 = 10−10 108
(voir exercice 8). L’intensité sonore correspondant 107
à un vent léger est d’environ 10−10W.m−2. Liquide
106
Similairement, l’intensité sonore dans une classe 105
est d’environ 10−6W.m−2 et celle d’un avion au
104
décollage d’environ 101W.m−2. Solide
661 103
102 Point triple
103 10
102 Danger irréversible 1 Gaz
10 Avion
– 100 0 100 200 300
1 Température (en °C)
10–1
Danger : sons nocifs
10–2
3. Pression (en Pa)
10–3
Limite de nocivité 108
10–4 Liquide
107
10–5
106
10–6 Classe
105
10–7
Pas de risque 104
10–8 Solide
103
10–9 102 Point triple
10–10 Vent léger 10
10–11 1 Gaz
10–12
– 100 0 50 100 200 300
Schéma exercice 10 question 2 Température (en °C)

Atome de Diamètre d’un Taille moyenne Distance


carbone leucocyte d’un être humain Terre-Soleil
10–12 10–9 10–7 10–5 10–3 10–1 1 101 103 105 107 109 1011

Échelle : 1
2

© Éditions Hatier, 2020. 14


Thème 1 ● Science, climat et société

18 1. Compte tenu des conditions de pression et de


Exercices p. 44 à 47 température régnant à la surface des planètes
telluriques, on peut en déduire que :
12 1. Le dioxygène :
- à la surface de Mercure, l’eau n’est présente que
b. forme de l’ozone en présence d’UV.
sous forme gazeuse.
2. Les stromatolites :
- à la surface de la Terre, l’eau est présente sous
c. sont un indice de l’action des bactéries
forme liquide et solide*.
photosynthétiques.
- à la surface de Vénus, l’eau n’est présente que
3. L’ozone :
sous forme gazeuse.
a. est nécessaire au maintien de la vie sur Terre.
- à la surface de Mars, l’eau est présente sous
forme gazeuse et solide.
13 S’ils arrivent à la surface de la Terre sans être
2. Sur Mars, il faudrait que la pression
arrêtés par l’ozone, les rayons ultraviolets, et
atmosphérique soit plus élevée pour que de l’eau
notamment les UV de courtes longueurs d’ondes,
liquide existe à sa surface. En effet, dans les
sont absorbés par l’ADN. Cette absorption induit
conditions de températures et de pression qui
l’apparition de mutations c’est-à-dire des
règnent à la surface de Mars, l’eau ne peut exister
modifications dans la séquence en nucléotides de
qu’à l’état solide et gazeux. Une élévation de la
l’ADN. Or c’est l’enchaînement des nucléotides qui
pression atmosphérique permettrait la présence
porte l’information génétique des cellules. En
d’eau liquide aux températures considérées
modifiant cette séquence, cela modifie le
(−120 °C à 30 °C). En revanche, une élévation de la
fonctionnement de la cellule touchée. Dans le cas
température seule ne le permettrait pas.
des cellules de la peau, cela peut provoquer un
*Remarque : on trouve de l'eau stable sous les
cancer de la peau ou mélanome.
états liquide, solide et aussi gazeux à la surface de
la Terre. L'énergie solaire engendre, pour partie, une
14 a. L’ozone présent dans la stratosphère permet
évaporation (changement d’état différent de celui de
la protection des êtres vivants contre les rayons
l’ébullition) de l'eau liquide ce qui aboutit à la
ultraviolets (UV).
présence de vapeur d'eau dans l'atmosphère.
b. La biosphère peut être un puits de dioxygène (O2)
par le biais de la respiration (transfert de
19 D’après le doc. 2, on voit que la solubilité du
l’atmosphère vers la biosphère) ou une source de
dioxyde de carbone diminue lorsque la température
dioxygène, par l’intermédiaire de la photosynthèse
augmente. Ainsi, au niveau des pôles, le CO2 est
(transfert de la biosphère vers l’atmosphère).
très soluble et à tendance à se dissoudre dans
c. L’état physique de l’eau dépend de la pression et
l’eau. Cette eau polaire, qui est salée, va plonger en
de la température.
profondeur (doc. 1) ce qui permet le stockage du
CO2 dans les océans (pompe physique). Mais du fait
15 1. Le nom des quatre réservoirs de carbone est :
de la circulation thermohaline qui fait un tour
A = atmosphère ; B = hydrosphère ; C = lithosphère ;
complet en 1 000 ans, ces eaux profondes vont finir
D = biosphère.
par remonter à la surface au niveau de l’océan
2. le flux qui correspond à la formation des
Indien et du Pacifique nord, se réchauffer et libérer
combustibles fossiles est le 3 (qui part de la
le CO2 stocké au niveau des pôles ; le stockage
biosphère et va vers la lithosphère).
n’est donc que temporaire.
16 1. Les fers rubanés se sont formés en milieu
20 Une partie du CO2 atmosphérique d’origine
océanique à partir d’ions fer II en présence de
anthropique (22 %) est dissous dans les océans :
dioxygène. Ils ont disparu vers 2 Ga lorsque les ions
cela entraîne leur acidification. Or certains
fer II ont été piégés sur les continents. En effet,
organismes marins qui possèdent des structures en
l’oxygénation de l’atmosphère vers 2 Ga a permis
calcaire (coquilles, exosquelettes) vont avoir de plus
l’oxydation du fer en milieu continental : les
en plus de difficultés à les construire du fait de
paléosols rouges riches en hématite ont alors
l’acidification de leur milieu de vie. Ces organismes
commencé à se former.
sont donc menacés ainsi que tous les êtres vivants
2.
qui en dépendent par les chaînes alimentaires
4Fe2 + O2 + 4H2O → 2Fe2O3 + 8H+
marines. Cette menace met donc aussi en péril la
hématite
biodiversité marine.
17 Correction dans le manuel

© Éditions Hatier, 2020. 15


Thème 1 ● Science, climat et société

21 Lorsqu’un être vivant utilise le CO2 pour réaliser majoritairement des valeurs situées entre −5 et
la photosynthèse, il privilégie le 12C par rapport au −28 % (doc. 2) ce qui est semblable aux valeurs
13
C ce qui induit un δ13C de leur matière organique trouvées au sein les organismes photosynthétiques
inférieur à celui des roches qui n’ont pas une origine actuels (doc. 1). Ainsi, l’étude de la composition
biologique. Les sédiments d’Isua, âgés de –3,8 Ga, isotopique en carbone dans les sédiments anciens
mettent en évidence un δ13C présentant d’Isua est un indice fort en faveur de la présence de
traces de vie plus anciennes que les stromatolites.

© Éditions Hatier, 2020. 16


Thème 1 ● Science, climat et société

2. LA COMPLEXITÉ DU SYSTÈME CLIMATIQUE


Savoir distinguer,
Introduction dans la complexité
Dans ce chapitre, l’objectif est de montrer la apparente des
complexité et la fragilité de l’équilibre du phénomènes Activité
système climatique de la Terre. Il s’agit de observables, les 3
éléments et
décrire les interactions entre les différents principes
acteurs du climat que sont l’hydrosphère fondamentaux
(essentiellement les océans), l’atmosphère, la Utiliser des
Exploiter des
lithosphère, la biosphère et la cryosphère qui se outils et
informations Activités
présente ici comme un facteur à part entière du méthodes
Apprendre à 1, 2, 3
pour organiser son travail
système climatique. apprendre
Il convient de prendre en compte ces Identifier l’incidence
interactions à différentes échelles de temps et (bénéfices et
d’espace, afin de montrer que le système nuisances) des
Activité
climatique présente une variabilité naturelle à activités humaines
3
sur l’environnement
laquelle s’ajoute, depuis un siècle et demi, une Adopter un à différentes
variabilité en réponse aux perturbations comportement échelles
d’origine anthropique de son bilan radiatif. éthique et Comprendre les
responsable responsabilités
individuelle et
Activité
collective en matière
Prérequis p. 48 (correction p. 294) 2, 3
de préservation des
ressources de la
Il s’agit pour ce chapitre de faire émerger des planète
acquis et/ou représentations initiales des Communiquer dans
Communiquer
élèves concernant : et utiliser le
un langage Activité
Prérequis 1 : l’effet de serre, qui a été vu en scientifiquement 3
numérique approprié (schéma)
première et qui permet de rappeler que la Terre
Travailler en Activité
émet un rayonnement infrarouge en partie Classe inversée
autonomie 2
« piégé » par l’atmosphère. Ce rayonnement
intervient dans le bilan radiatif terrestre rappelé
dans le prérequis 3. ① L’évolution du climat actuel
Prérequis 2 : l’albédo qui un facteur important
Les savoirs du BO
intervenant également dans le bilan radiatif et Un climat est défini par un ensemble de moyennes de
qui est variable en fonction des surfaces grandeurs atmosphériques observées dans une région
considérées. donnée pendant une période donnée. Ces grandeurs
Prérequis 3 : le bilan radiatif qui est l’élément sont principalement la température, la pression, le
clé dans la compréhension des perturbations du degré d’hygrométrie, la pluviométrie, la nébulosité, la
système climatique. vitesse et la direction des vents.
La climatologie étudie les variations du climat local ou
Prérequis 4 : le spectre d’absorption de
global à moyen ou long terme (années, siècles,
l’atmosphère dans les infrarouges et en millénaires...). La météorologie étudie les phénomènes
particulier pour deux de ses gaz, CO2 et H2O, atmosphériques qu’elle prévoit à court terme (jours,
permettant de réinvestir l’importance des GES semaines).
dans le bilan radiatif terrestre. La température moyenne de la Terre, calculée à partir
de mesures in situ et depuis l’espace par des satellites,
est l’un des indicateurs du climat global. Il en existe
d’autres : volume des océans, étendue des glaces et
Activités p. 50 à 55 des glaciers...
Compétences Capacités Activités Le climat de la Terre présente une variabilité naturelle
Formuler une Activité sur différentes échelles de temps. Toutefois, depuis
hypothèse 1 plusieurs centaines de milliers d’années, jamais la
Interpréter des concentration du CO2 atmosphérique n’a augmenté
Pratiquer des
résultats pour aussi rapidement qu’actuellement.
démarches
conclure Activité
scientifiques Les savoir-faire du BO
Comprendre qu’un 2
effet peut avoir - Distinguer sur un document des données relevant du
plusieurs causes climat d’une part, de la météorologie d’autre part.

© Éditions Hatier, 2020. 17


Thème 1 ● Science, climat et société

- Identifier des tendances d’évolution de la Épaulement Rebord d’auge Trimline


température sur plusieurs échelles de temps à partir
de graphiques.
- Identifier des traces géologiques de variations
climatiques passées (pollens, glaciers). 100 ± 50 m

Commentaires pédagogiques Glacier


On cherche à mettre en évidence les variations
du climat, sous-tendues par les variations de Substratum
cristallin
différents paramètres physiques à différentes
échelles de temps. Il faut bien veiller à ce que
l’élève ne confonde pas la climatologie avec la
météorologie qui, elle, concerne les variations
L’observation d’un paysage de montagne
des mêmes paramètres certes, mais sur de
permet de repérer des traces géologiques
petites échelles de temps. Cette confusion
d’anciens glaciers. Lorsqu’une vallée fluviale
fréquente entre météorologie et climatologie est
en V est envahie par un glacier, celui-ci érode le
une des sources du climatoscepticisme que l’on
fond et les flancs de la vallée conduisant à la
cherche à contrer par une vraie approche
formation d’une vallée en U à fond plat et à
scientifique de l’étude du climat.
parois subverticales : c’est l’auge glaciaire. Ce
profil est typique d’une région dont la roche
Durée estimée : 1 h 30 située sous le glacier est constituée de roches
dures, telles que le granite.
Différenciation/pistes d’exploitation : Il existe d’autres marques de formes d’érosion
- Document 1 : une capture d’écran du site liées aux mouvements d’un ancien glacier : des
Infoclimat, dans la station météorologique de roches moutonnées, des stries marquant le
Lorient-Lann Bihoué (Morbihan), est disponible passage du glacier à la surface de ces roches,
par le lien hatier-clic/est050b pour travailler sur des moraines, etc. (https://www.glaciers-
des valeurs instantanées et locales des climat.com).
différents paramètres physiques mesurés. On
peut aussi consulter le site Infoclimat Réponses aux questions
(https://www.infoclimat.fr) ou Météo-France 1. (doc. 1 et 2) Les mêmes paramètres
(http://www.meteofrance.com/climat/france/cl physiques (température, précipitations,
imat/releves) pour comparer ces valeurs pression atmosphérique, nébulosité, etc.) sont
météorologiques en plusieurs lieux et sur utilisés en climatologie comme en météorologie.
plusieurs échelles de temps (jour, mois, Mais ces paramètres ne sont pas considérés
années, décennies). On peut envisager de faire sur les mêmes échelles de temps et d’espace :
construire aux élèves des diagrammes - En météorologie, les paramètres sont
ombrothermiques de différentes villes de France considérés localement et à court terme (c’est la
afin de montrer les différents types de climat science du « le temps qu’il fait »).
présents sur le territoire. - En climatologie, on considère des moyennes
- Document 3 : il est possible de faire calculer de ces paramètres, sur une durée d’au moins
une moyenne de l’évolution de la température 30 ans*, dans une région donnée (localement
en °C/an entre 1860 et 1980 et la comparer à ou à des échelles géographiques plus grandes).
la moyenne calculée entre 1980 et 2014. Ainsi, on peut suivre l’évolution de l’un de ces
- Document 5 : pour les pollens, possibilité paramètres physiques (température) en France
d’une observation microscopique de grains de métropolitaine entre 1900 et 2019 (doc. 2), par
pollen (avec capture d’image/utilisation de rapport à une référence qui est la moyenne de
caméras) et/ou exploitation d’un fichier de ce paramètre sur 30 ans (1961-1990).
données issues de carottages pour réaliser un * Remarque : les moyennes sont calculées sur
diagramme pollinique et dégager l’idée au moins 30 ans pour lisser les différences
d’indicateur de variations climatiques passées. interannuelles et ainsi mettre en évidence des
À noter : autre piste d’étude sur les indicateurs tendances à long terme. Cela a pour avantage
(traces géologiques) des climats passés : les d’effacer les variations brusques, considérées
glaciers, sculpteurs de paysages. comme aléatoires et non représentatives d’une
tendance générale (voir Penser la science p. 59).

© Éditions Hatier, 2020. 18


Thème 1 ● Science, climat et société

2. (doc. 3) : entre 1860 à 2017, l’écart de dernières années : on observe des fluctuations
température est de quasiment +1 °C par rapport cycliques (tous les 100 000 ans) de la
à la moyenne relevée entre 1961 et 1990 : la concentration atmosphérique de CO2 (allant de
tendance est donc à une élévation de la 180 ppm à 280-300 ppm) qui sont parfaitement
température globale depuis 1860. Depuis les corrélées* aux fluctuations de température
années 1980, cette tendance est plus marquée constatées sur cette même période (voir
(voir Différenciation page précédente). question 3). On peut alors émettre l’hypothèse
que l’élévation actuelle de la température
3. (doc. 4 et 5) : l’étude de carottes de glaces globale est la conséquence de l’augmentation
prélevées en Antarctique par exemple, ou de de la concentration atmosphérique de CO2.
carottes de sédiments issues de tourbières, *Remarque : une corrélation entre deux
permettent d’avoir localement des indices sur le variables n’est pas forcément le résultat d’un
climat passé. lien de cause à effet (voir définition p. 69 du
[ERRATUM : dans le doc. 5, le diagramme pollinique manuel). Cet aspect sera davantage explicité
comporte une erreur de graduation. Il faut lire dans le chapitre 3, avec l’introduction de la
15 000 ans et non 10 500 ans sur la plus basse notion de modèle et de simulations climatiques
graduation. (Malgré toute l’attention que nous
confrontées aux observations réelles (chapitre
apportons à l’édition du manuel, des coquilles peuvent
persister jusqu’aux derniers stades de sa réalisation. 3, activité 2).
Nous nous efforcerons de les corriger lors de la POUR INFO : Le système mondial d’observation
prochaine réimpression.)].
du climat
L’analyse isotopique de l’eau issue des carottes
de glace (doc. 4) permet d’avoir des
informations sur la température locale à
l’époque de la formation de la glace : depuis
400 000 ans, on constate des variations
cycliques de la température, en Antarctique
ainsi qu’en Arctique, avec des fluctuations de
l’ordre de 10 °C tous les 100 000 ans.
L’étude des carottes de sédiments issus de
tourbières et de leur contenu pollinique permet
d’avoir une idée du climat régnant dans la
période −15 000 à −10 000 ans : on observe la Extrait de : https://public.wmo.int/en/programmes/global-
observing-system
présence majoritaire de pollens de pin (de 30 %
Le SMOC, Système mondial d’observation du
à 50 %) caractéristiques d’un climat froid et
climat, créé en 1992, a pour objet la
relativement humide.
surveillance de variables physiques, chimiques
De −10 000 ans à la période actuelle : on
et biologiques qui définissent le climat
observe la quasi-disparition des pollens de pins
planétaire. Pour comprendre les mécanismes du
(environ 5 %) et une forte augmentation des
climat, différents paramètres sont mesurés sur
pollens de chênes (entre 50 % et 60 %)
terre, en mer et dans l’atmosphère.
caractéristiques d’un climat tempéré à chaud et
Des instruments de mesure, notamment ceux
sec. L’analyse de ce diagramme pollinique met
embarqués dans les satellites, permettent
en évidence un réchauffement climatique dans
d’obtenir des valeurs des grandeurs
la région de Rogers Lake depuis 10 000 ans.
atmosphériques telles que la température, la
pluviométrie, la pression, la vitesse et la
4. (doc. 3 et 4) : depuis 1860, la température
direction des vents, etc. définissant le climat
sur la planète a augmenté de +1 °C (doc. 3),
d’une région donnée.
augmentation pouvant être corrélée* à une
Le programme Argo créé en 2000 permet de
augmentation fulgurante du taux de CO2
mesurer en continu, grâce à des balises dérivant
atmosphérique depuis le début de l’ère
avec les courants, la température et la salinité
industrielle (voir activité 4 chapitre 1) et
des océans.
atteignant aujourd’hui 410 ppm (doc. 4).
https://public.wmo.int/fr/ressources/bulletin/
En effet, grâce à l’étude des bulles d’air
rapport-d’activité-sur-le-système-mondial-
contenues dans les carottes de glaces d’observation-du-climat
antarctiques (doc. 4 et Histoire des sciences ?),
les scientifiques ont pu reconstituer l’évolution
du taux de CO2 atmosphérique sur les 400 000

© Éditions Hatier, 2020. 19


Thème 1 ● Science, climat et société

Penser la science Commentaires pédagogiques


Le Groupe intergouvernemental d’experts sur À travers cette activité de classe inversée
l’évolution du climat (GIEC) est un organisme (préparation à la pédagogie la plus courante
intergouvernemental spécialisé́ sur l’étude des dans le supérieur), le but est d’identifier
sciences liées au changement climatique. Établi l’incidence des activités humaines sur le
en 1988 par les Nations-Unies, son objectif est réchauffement climatique. En particulier, il s’agit
de fournir aux décideurs politiques des de montrer comment les émissions de GES
évaluations régulières de l’état des d’origine anthropique sont à l’origine d’un
connaissances scientifiques sur le changement forçage radiatif, par le biais d’un effet de serre
climatique. Ces rapports incluent les impacts accru, à l’origine d’une augmentation de la
potentiels, les options d’adaptation et des température globale de la Terre. Le choix a été
solutions d’atténuation pour réduire les fait de traiter ce sujet sous forme de classe
émissions de gaz à effet de serre. Les inversée car l’effet de serre « naturel » et le rôle
évaluations du GIEC sont produites par des des GES « naturels » ont déjà été vus
centaines de scientifiques internationaux, (Enseignement scientifique 1re). La vidéo
reconnus pour leur expertise, avant d’être introductive est donnée à l’élève pour être
consultées par les gouvernements des traitée hors classe puis réinvestie en présentiel
195 pays membres. Le GIEC ne conduit pas ses lors d’un travail d’investigation. L’exercice Je
propres recherches scientifiques, il construit vérifie que j’ai compris peut également être
son travail sur des publications existantes. donné en amont, ou fait en classe. Je m’entraîne
à est à réaliser en classe, il s’agit de mettre en
avant les liens qui existent entre l’activité
② Facteurs anthropiques et économique mondiale et les émissions de GES
perturbations du climat mais aussi de montrer comment certaines
activités économiques peuvent être impactées
Les savoirs du BO
par le réchauffement climatique (économie du
Depuis un siècle et demi, on mesure un réchauffement
climatique global (environ +1°C). Celui-ci est la vin) et devenir des indicateurs climatiques.
réponse du système climatique à l’augmentation du
forçage radiatif (différence entre l'énergie radiative Durée estimée : 1 h 30
reçue et l'énergie radiative émise) due aux émissions
de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère : CO2,
CH4, N2O et vapeur d’eau principalement.
Différenciation/pistes d’exploitation
Lorsque la concentration des GES augmente, Les activités proposées s’apparentent à des
l’atmosphère absorbe davantage le rayonnement tâches complexes. Cela permettra de mesurer
thermique infrarouge émis par la surface de la Terre. l’autonomie de l’élève et de proposer des aides
En retour, il en résulte une augmentation de la individualisées en fonction des obstacles
puissance radiative reçue par le sol de la part de rencontrés par certains élèves. Ainsi on pourra,
l’atmosphère. par exemple pour Je vérifie que j’ai compris,
Cette puissance additionnelle entraîne une
laisser choisir l’élève entre une trace écrite
perturbation de l’équilibre radiatif qui existait à l’ère
préindustrielle. rédigée (en donnant des mots clés pour les
L’énergie supplémentaire associée est essentiellement élèves qui souhaitent une aide) ou bien une
stockée par les océans, mais également par l’air et les présentation orale.
sols, ce qui se traduit par une augmentation de la - Coup de pouce (Je découvre en autonomie –
température moyenne à la surface de la Terre et la lien hatier-clic (hatier-clic/est052a) : chaque
montée du niveau des océans. GES a son propre spectre d’absorption dans
Les savoir-faire du BO l’infrarouge. La vapeur d’eau présente des
- Déterminer la capacité d’un gaz à influencer l’effet de bandes d’absorption dans l’infrarouge situées
serre atmosphérique à partir de son spectre entre 0,5 µm et 9 µm. Les spectres
d’absorption des ondes électromagnétiques. d’absorption de l’atmosphère et de la vapeur
- Interpréter des documents donnant la variation d’un d’eau se superposent. La vapeur d’eau est une
indicateur climatique en fonction du temps (date de
molécule très absorbante dans l’infrarouge du
vendanges, niveau de la mer, extension d’un glacier,
…). fait de sa structure triatomique. Lorsque les
- Analyser la variation au cours du temps de certaines molécules de vapeur d’eau sont excitées par le
grandeurs telles que l’augmentation de la teneur rayonnement IR provenant de la surface
atmosphérique en CO2, la variation de température terrestre, elles absorbent de l’énergie, ce qui
moyenne, des indicateurs de l’activité économique augmente l’amplitude des vibrations atomiques
mondiale.

© Éditions Hatier, 2020. 20


Thème 1 ● Science, climat et société

et libère de l’énergie dans toutes les directions 100 ans, jusqu’à 23 000 fois plus important
sous forme d’énergie thermique (infrarouges). que celui du CO2. Ils n’existent pas à l’état
http://files.meteofrance.com/files/education/ naturel et sont entièrement synthétiques. Ils
animations/effet_serre/highres/popup.html sont utilisés dans les systèmes de réfrigération,
aérosols, industries électronique et
Réponses aux questions informatique ou fabrication de mousses
isolantes, plastiques, etc.
Je vérifie que j’ai compris *Remarque : Le ciment est fabriqué en
Les gaz à effet de serre CO2, CH4, N2O et vapeur chauffant à 1 450 °C un mélange constitué de
d’eau principalement, possèdent une structure calcaire, d’argile et de sable. Ce procédé émet
moléculaire permettant l’absorption du du CO2 : la fabrication d’une tonne de ciment
rayonnement thermique infrarouge émis par la émet 800 kg à 900 kg de CO2. La production de
surface terrestre. ciment est donc un secteur industriel très
Document 1 polluant par ses rejets de CO2.
L’augmentation de leur concentration Complément scientifique : le rôle de la vapeur
atmosphérique à cause des activités d’eau dans l’effet de serre.
anthropiques est à l’origine d’un forçage radiatif La vapeur d’eau est le principal GES dans la
positif. Ces GES réémettent dans toutes les nature. Elle est produite massivement par
directions de l’énergie sous forme de évaporation des surfaces océaniques (cycle de
rayonnement infrarouge qui s’additionne à l’eau). La quantité contenue dans l’atmosphère
l’effet de serre naturel. Les activités humaines est régie par les lois de la thermodynamique
sont responsables du rejet de GES qui (relation Clausius-Clapeyron). Il en résulte que la
s’additionnent aux GES naturels déséquilibrant vapeur d’eau ajoutée par les activités humaines
le bilan radiatif terrestre. dans l’atmosphère n’en modifie pas le contenu.
Document 2 De plus, la vapeur d’eau a une durée de vie très
Document en lien Hatier-clic (hatier- courte dans l’atmosphère, ne dépassant pas 2
clic/est052b) en complément du doc. 2 : semaines, avant qu’elle ne soit éliminée par les
Gaz fluorés 1 % précipitations. Il n’y a donc pas accroissement
N2O
direct de la teneur en vapeur d’eau
9% atmosphérique du fait de l’action humaine.
CH4
Cependant cela ne signifie pas que la vapeur
d’eau n’a pas d’effet sur le réchauffement : en
17 % effet, plus l’atmosphère est chaude, plus elle
59 % peut contenir de vapeur d’eau. Le
CO2 11 % réchauffement entraîne une plus forte
déforestation évaporation et une augmentation de la quantité
3% CO2
CO2 utilisation de de vapeur d’eau contenue dans l’atmosphère :
production combustibles cela augmente l’effet de serre et donc le
de ciment fossiles
réchauffement. Il s’agit d’une rétroaction
Pour l’année 2004, l’utilisation des positive (voir activité 3).
combustibles fossiles, la fabrication du ciment*
et la déforestation (changement d’usage des Je m’entraîne à …
sols) ont rejeté 73 % des GES anthropiques Document 3
sous forme de CO2. 17 % des GES rejetés sont Ce document montre l’évolution du PIB mondial,
du méthane (CH4) venant de l’élevage de qui est un indicateur fort de la croissance
ruminants, de la culture de riz, ainsi que du économique de nos sociétés, en parallèle de
transport et de l’exploitation des énergies l’évolution des émissions de GES (en GtCO2/an)
fossiles. Enfin, 9 % de ces GES sont du N2O entre 2004 et 2012. On constate une
(protoxyde d’azote), dont l’origine est corrélation positive étroite entre ces deux
essentiellement liée à l’utilisation des engrais paramètres, ce qui laisse supposer que les
dans l’agriculture intensive. émissions de GES sont directement liées à
Les halocarbures, même s’ils ne représentent l’activité économique humaine.
que 1 % des GES émis, entraînent 15 % environ
de l’effet de serre additionnel car ils ont une Document 4
durée de séjour très importante (jusqu’à Le rejet supplémentaire de GES a un impact sur
50 000 ans) et un pouvoir réchauffant à la température moyenne globale (activité 1

© Éditions Hatier, 2020. 21


Thème 1 ● Science, climat et société

doc.4). Ainsi, on peut observer que les dates composantes du système climatique en mettant
des vendanges en Champagne sont de plus en en avant le fait qu’une perturbation de l’une de
plus précoces sur les 30 dernières années. ces composantes entraînera une réaction de
Cette variation dans le temps est un indicateur l’ensemble du système. Cette réaction pourra
d’un réchauffement climatique. Mais cette soit accentuer la perturbation (rétroaction
précocité de maturation du raisin modifie positive) soit la modérer (rétroaction négative).
différentes caractéristiques du vin : Quoi qu’il en soit, les perturbations engagées
augmentation du taux de sucre qui définit le ont déjà des effets qui sont irréversibles à court
degré d’alcool (dans le Languedoc, les vins ont terme.
augmenté de 1,5 degré d’alcool en 30 ans),
diminution de l’acidité des vins (élément lié à la Durée estimée : 1 h 30
sensation de fraîcheur des vins blancs et rosés),
perturbation du développement des précurseurs Différenciation/pistes d’exploitation
d’arôme (le goût) ainsi que de la couleur du vin - Document 3 : activité expérimentale possible.
(robe plus claire). Par ailleurs, certains cépages Les simulations dont les résultats sont
vont devoir « migrer » vers d’autres régions pour représentés dans ce document peuvent être
pouvoir s’adapter au réchauffement climatique. réalisées en suivant le protocole disponible
Tous ces changements auront un impact sur dans le manuel numérique enseignant.
l’économie du vin. [Matériel
o Deux éprouvettes de 500 mL.
o Un échantillon de granite pouvant être placé dans
③ Effets des rétroactions sur le une des éprouvettes.
climat global o Deux glaçons de volume 40 mL : l’un d’eau douce,
l’autre d’eau salée à 10 g.L-1.
Les savoirs du BO o Eau de mer reconstituée (environ 800 mL).
L’évolution de la température terrestre moyenne Protocole expérimental
résulte de plusieurs effets amplificateurs (rétroaction - Placer l’échantillon de granite dans l’une des
positive), dont : éprouvettes graduées.
- l’augmentation de la concentration en vapeur d’eau - Ajouter de l’eau de mer reconstituée de telle façon
(gaz à effet de serre) dans l’atmosphère ; que l’échantillon de granite surplombe le volume d’eau
- la décroissance de la surface couverte par les glaces et noter le niveau.
- Déposer le glaçon d’eau douce sur le morceau de
et diminution de l’albédo terrestre ;
granite.
- le dégel partiel du permafrost provoquant une
- Observer la variation du volume d’eau après fonte du
libération de GES dans l’atmosphère. glaçon.
L’océan a un rôle amortisseur en absorbant à sa - Déposer un glaçon d’eau salée dans la deuxième
surface une fraction importante de l’apport additionnel éprouvette puis verser de l’eau de mer reconstituée
d’énergie. Cela conduit à une élévation du niveau de la jusqu’à une graduation qui sera notée.
mer causée par la dilatation thermique de l'eau. À - Observer la variation du volume d’eau après fonte du
celle-ci s’ajoute la fusion des glaces continentales. glaçon.]
Cette accumulation d’énergie dans les océans rend le On peut demander aux élèves de critiquer cette
changement climatique irréversible à des échelles de simulation par rapport aux conditions réelles :
temps de plusieurs siècles. composition de l’eau, sa salinité ainsi que celle
À court terme, un accroissement de la végétalisation
des glaçons, échelle et durée de l’expérience…
constitue un puits de CO2 et a donc un effet de
rétroaction négative (stabilisatrice). Pour compléter les notions consulter le site
suivant :
Les savoir-faire du BO https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/fonte-
- Identifier les relations de causalité (actions et banquise-2005-10-06.xml
rétroactions) qui sous-tendent la dynamique d’un
système. À savoir et documents 4 et 5
- Réaliser et interpréter une expérience simple mettant On peut aussi proposer aux élèves d’explorer les
en évidence la différence d’impact entre la fusion des conséquences de l’élévation du niveau des
glaces continentales et des glaces de mer.
océans (dilatation thermique + fusion des
- Estimer la variation du volume de l’océan associée à
une variation de température donnée, en supposant glaces continentales) pour les populations
cette variation limitée à une couche superficielle humaines qui vivent sur les côtes.
d’épaisseur donnée. https://acamedia.ac-
nice.fr/v2/video/DX4YU21633UN/simuler-
Commentaires pédagogiques l’elevation-du-niveau-de-la-mer-avec-google-earth
Dans cette activité, l’objectif est de montrer la
complexité des interactions entre les différentes

© Éditions Hatier, 2020. 22


Thème 1 ● Science, climat et société

https://www.futura- glaces conduit à une forte diminution de l’albédo


sciences.com/planete/actualites/oceanograph (doc. 2), ayant pour conséquence une élévation
ie-niveau-oceans-vers-hausse-6-metres-8566/ de température de l’océan. Cette accumulation
https://www.nationalgeographic.fr/environnem d’énergie accentue la dilatation thermique de
ent/voici-quoi-ressemblerait-le-monde-si-la- l’eau. C’est une rétroaction positive.
glace-continentale-venait-fondre 3. ΔV = 0,0007 × V
= 7·10−4 × 3,6·1014 × 103 = 2,52·1014
14
POUR INFO : on peut élargir la discussion en Δh =
ΔV
=
2,52·10
14 = 0,7 m
explorant les conséquences d’une diminution de S 3,6·10

la formation de la banquise arctique sur la Une résolution littérale peut aussi être
circulation thermohaline et l’effet modérateur de privilégiée (par exemple par les élèves de Spé
l’océan en l’associant au doc. 4. maths) :
∆V ∆V V2 – V1 Sh2 – Sh1
= = =
V S×h S × h1 S × h1
Réponses aux questions S(h2 – h1 ) h2 – h1 ∆h ∆V
1. Dans l’expérience de simulation de la fusion = = = d’où Δh = ×h
S × h1 h1 h1 V
de la banquise, après fonte du glaçon constitué Donc Δh = 0,0007 × h = 0,7 m
d’eau de mer, on n’observe aucune variation du Si la température globale augmente de 5,5 °C
niveau de l’eau dans l’éprouvette. Dans d’ici 2100 alors le niveau global des océans
l’expérience de simulation de la fusion de la pourrait subir une élévation de 70 cm.
calotte glaciaire, on observe au contraire, après
fonte du glaçon constitué d’eau douce, une 4. Un forçage radiatif se traduit par une
élévation du niveau de l’eau dans l’éprouvette. augmentation ou une diminution de la
On en conclut que tout apport d’eau issue de la température moyenne de la Terre selon qu’il est
fusion de glace continentale (inlandsis, glacier positif ou négatif. Cette variation de la
continental, iceberg) provoque une élévation du température entraîne une réponse du système
niveau des océans ce qui n’est pas le cas lors climatique qui peut en retour agir sur le forçage.
de la fusion de la banquise (glace d’eau de mer). Si la réponse renforce le forçage, on parle
rétroaction positive ou effet amplificateur, si elle
2. L’océan absorbe l’essentiel de l’énergie le réduit on parle de rétroaction négative ou effet
thermique liée aux activités anthropiques modérateur.
(doc. 4, 93,4 %). L’ensemble continents, - Ainsi, la réduction des surfaces couvertes de
atmosphère et fonte des glaces n’en absorbe glace ou de neige (cryosphère) entraînera une
que 6,6 %. Cette énergie thermique accumulée rétroaction positive à cause de la diminution de
dans les océans a donc un effet modérateur sur l’albédo (doc. 2).
la température atmosphérique globale à court - Au contraire, une végétalisation importante
terme, mais avec des conséquences non peut entrainer une rétroaction négative en ayant
négligeables à long terme : la dilatation un rôle de puits de carbone et en diminuant ainsi
thermique de l’eau amène à une élévation du l’effet de serre.
niveau global des océans (doc. 5) qui est Voir le schéma ci-dessous.
renforcée par la fonte de la calotte glaciaire
antarctique. En outre, la fonte accélérée des

+
Diminution Diminution
de la cryosphère de l’albédo
Forçage Augmentation
positif de la température
Augmentation de Diminution Diminution de
la végétalisation de GES l’effet de serre

© Éditions Hatier, 2020. 23


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Actualité sciences négationnistes qui se servent de données


La fonte du pergélisol dans les régions arctiques fait scientifiques volontairement biaisées afin d’illustrer
l’objet d’une attention toute particulière de la part leurs propos qui sont malhonnêtes
intellectuellement.
de la communauté scientifique car elle renferme
Dans les deux cas, il s’agit ici de donner aux élèves
1700 Gt de carbone sous forme de matière
des éléments concrets d’analyse en réactivant ce
organique non décomposée car gelée (voir cycle du
qu’ils ont appris dans le chapitre.
carbone chapitre 1, p. 36). Si le pergélisol venait à
être dégelé, cette matière organique serait alors
décomposée et pourrait libérer de grandes quantités Durée estimée : 1 h
de CO2 et de méthane qui sont de puissants GES
(voir activité 2 p.52). Cependant, rien de tel n’est Commentaires scientifiques
observé pour le moment lorsque l’on compare les Les deux exemples de fonte de glaciers de la page
émissions de GES en Arctique avec celles en de gauche n’ont pas la même visée.
Antarctique. Il s’agit donc de s’interroger sur les Dans les Alpes, le glacier de la mer de glace diminue
réels dangers de la fonte du pergélisol en termes de à cause de températures trop clémentes pour son
maintien.
rétroaction positive et sur la présence d’effets
(http://www.ecrins-
modérateurs qui pourraient expliquer cette inertie.
parcnational.fr/breve/indicateur-rechauffement-
(L’exercice 18 du chapitre 3, p. 81, porte sur ce alpes-francaises)
sujet.) À ce stade, il est bon de rappeler aux élèves que
https://www.futura- deux conditions sont nécessaires pour produire de
sciences.com/planete/actualites/rechauffement- la glace : des températures négatives (et qui le
climatique-arctique-permafrost-fond-70-ans-plus-tot- restent) et la présence de précipitations. Cela
prevu-43336/ semble trivial mais si on prend l’exemple du
https://www.futura- Kilimandjaro, c’est justement ce dernier paramètre
sciences.com/planete/actualites/climatologie- qui est le facteur limitant. En effet, les monts du
fonte-pergelisol-menace-liberer-massivement- Kilimandjaro sont situés dans la zone de
puissant-gaz-effet-serre-59701/ convergence intertropicale (ZCIT), génératrice de
précipitations. Les positions des limites Nord et Sud
de cette zone ont donc un impact sur les
Penser la science p .58 à 59 localisations des précipitations, produisant les
saisons sèches et les saisons humides
Commentaires pédagogiques (moussons). Le Kilimandjaro est actuellement dans
Cette double page a été pensée pour aiguiser une zone où les précipitations diminuent car la
l’esprit critique des élèves à partir de données limite méridionale de la ZCIT n’atteint pas toujours
météorologiques et climatiques réelles. cette région. Même si ces anomalies de ZCIT sont
souvent attribuées au changement climatique, il
Préambule du BO
convient de rester prudent en soulignant ici le fait
[…] Contribuer au développement en chaque élève d’un
esprit rationnel, autonome et éclairé, capable d’exercer une que les glaciers sommitaux des monts Kilimandjaro
analyse critique face aux fausses informations et aux diminuent du fait d’un manque d’apport d’eau plutôt
rumeurs. que d’une augmentation des températures locales.
Remarque : ce fut un des arguments utilisés par des
Cette activité repose sur des documents issus climatonégationnistes qui avaient repéré ces
d’Internet, qui visent tantôt à conforter l’idée d’un anomalies de précipitations et s’en étaient pris aux
RC tantôt à le fustiger (climato-négationnistes). Il climatologues car ces derniers attribuaient parfois
s’agit ici de reprendre chaque document pour ce un peu trop directement ces diminutions de volume
qu’il est et de donner aux élèves les moyens de de glace à un réchauffement climatique local. Un
comprendre ce que l’analyse de ses données
autre argument avance que cette baisse des
permet d’établir scientifiquement, sans aller trop
précipitations pourrait être liée à une évolution
loin et sans se tromper de registre.
- La page de gauche vise à montrer que des locale provoquée par la déforestation, qui se traduit
personnes animées de bonnes intentions peuvent par un resserrement de la couverture végétale
malgré tout se fourvoyer en utilisant des documents épaisse, et une diminution de l'humidité
scientifiques à mauvais escient, c’est-à-dire en leur atmosphérique. Il reste malgré tout correct
attribuant des visées qu’ils n’ont pas. d’attribuer la fonte des glaces au changement
- La page de droite met plutôt en exergue des climatique global (voir ci-après).
analyses peu rigoureuses de personnes climato-

© Éditions Hatier, 2020. 24


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Réponses aux questions ans, intervalle de temps nécessaire à une


estimation « climatique ». Des données sur une
Page de gauche année ne permettent pas de confirmer ou infirmer
Les glaciers de la mer de glace et des monts un changement d’ordre climatique à l’échelle du
Kilimandjaro enregistrent des reculs importants. pôle Nord et encore moins à l’échelle planétaire.
Cette diminution du volume de glace peut être Remarque : de la même façon, une image de
imputables à deux facteurs : une augmentation de surface de la glace de mer qui diminue d’une année
température ou une diminution de l’apport en eau. à la suivante ne prouve pas non plus un
- Dans les Alpes, les températures moyennes réchauffement climatique local. Elle dénote au
augmentent et expliquent que l’ablation estivale soit mieux d’un réchauffement de la zone sur une année.
plus importante que l’accumulation hivernale. Ainsi,
dans le cas des Alpes, le recul des glaciers peut être Une « pause climatique », vraiment ?
attribué à un réchauffement climatique local mais Le graphique a. montre une relative stagnation des
non global. anomalies de températures entre +0,2 °C et
- Au mont Kibo, la situation est différente car les +0,7 °C pendant 14 ans. Bien qu’il s’agisse d’une
précipitations sont dues à la présence des moyenne de températures à l’échelle de la planète,
moussons qui actuellement se décalent et la durée d’observation n’est pas suffisante pour
n’atteignent plus cette zone. Le recul du glacier du prouver qu’il existe bien un réchauffement d’ordre
mont Kibo n’est donc pas dû à un réchauffement climatique. Le graphique b. apporte la preuve que
local mais à un manque d’humidité atmosphérique. cette apparente stagnation durant 14 ans s’inscrit
(Les anomalies de position de moussons pourraient en fait dans une tendance générale et globale
être une conséquence du changement climatique d’augmentation de la température moyenne
global). planétaire depuis 1950.
À l’inverse, certains glaciers norvégiens bénéficient
de conditions propices à leur croissance : Ainsi, seules des données de températures prises
températures suffisamment froides et courants en de multiples endroits du globe et sur une durée
océaniques générateurs de précipitations. d’au moins 30 ans peuvent prouver
L’analyse de ces trois exemples montre bien que, à scientifiquement qu’il existe un réchauffement
elles seules, des images ne suffisent pas à prouver climatique planétaire.
qu’il existe un RC planétaire. Elles peuvent tout au
plus illustrer la conséquence d’un réchauffement
climatique localisé. Exercices p. 61 à 64
C’est donc l’accumulation de différentes
1 1. Le climat correspond aux conditions
manifestations identiques de ce réchauffement
météorologiques :
climatique, en différents endroits du globe, qui peut
c. moyennes (températures, pressions) régnant sur
devenir un faisceau d’indices suffisants et qui incite une région durant une période de 30 ans.
les scientifiques à s’interroger sur l’évolution des 2. Quels gaz sont impliqués dans l’effet de serre ?
températures, pour prouver qu’il y a bien un RC b. le dioxyde de carbone.
climatique global. c. la vapeur d’eau.
Le recul de certains glaciers peut donc être la 3. Depuis un siècle et demi, l’ordre de grandeur
manifestation d’un RC local mais en aucun cas la d’augmentation de la température moyenne de la
preuve d’un RC planétaire. Terre est :
Page de droite a. 1 °C
2012-2013 : vers un refroidissement climatique ? 4. Au cours de leur fusion, le(les) type(s) de glace
Les deux images satellitaires montrent qu’entre responsable(s) de l’élévation du niveau marin
2012 et 2013, la banquise arctique s’étend et est(sont) :
augmente de surface. Ceci semble indiquer qu’un b. les glaciers de montagne.
refroidissement aurait eu lieu entre août 2012 et c. les calottes polaires.
août 2013 au pôle Nord. Mais pour en être certain, d. les icebergs.
il faudrait s’assurer que le volume total de glace
augmente, et non seulement la superficie (données 2 Faux : L’effet de serre d’origine anthropique
dont nous ne disposons pas). renforce l’effet de serre naturel par l’augmentation
Quoi qu’il en soit, le graphique confirme des GES dans l’atmosphère.
l’augmentation de la surface de banquise entre
2012 et 2013 mais montre qu’elle s’inscrit dans
une évolution globale à la baisse depuis plus de 30

© Éditions Hatier, 2020. 25


Thème 3 ● Une histoire du vivant

3 1. Le rayonnement thermique infrarouge émis par transformer en zone boisée et donc de séquestrer
la surface terrestre est absorbé par les GES (CO2, le carbone. Cela explique que, pour le moment, on
CH4, N2O, H2O). ne constate aucun dégagement important de GES
2. Dans le système Terre-atmosphère, le forçage au niveau de ces zones.
radiatif est positif lorsque les radiations reçues sont
supérieures aux radiations renvoyées. Il en résulte
une élévation de la température globale. 8
AU PRINTEMPS : Fonte partielle
4 Boucle de rétroaction positive montrant augmentation de la neige
l’amplification du réchauffement climatique de la température entraînant le
développement
des algues
de couleur rouge
Réchauffement
climatique

Augmentation
de la température
en surface
des océans Absorption forte :
rétroaction positive
et renforcement Surface sombre
de l’augmentation = diminution de
de la température. l’albédo
Accélération de
la fonte de
la banquise

9 Le scolyte est un coléoptère xylophage broyeur : il


digère la cellulose du bois en creusant des galeries
Diminution sous l’écorce des épicéas (doc. 1 et 2) et cause des
de l’albédo dommages irréversibles aux massifs forestiers.
D’après le doc. 3, les régions françaises les plus
touchées par cet insecte ravageur sont le Jura, les
5 Vosges, la Lorraine, la région Rhône-Alpes.
Forêt Espace agricole D’après les doc. 4 et 5, à Bourg Saint Maurice entre
• Réflexion faible • Réflexion forte 1959 et 2016, on observe que la date de 1er envol
• Absorption forte • Absorption faible des scolytes adultes (essaimage) est avancée
d’environ 20 jours. On peut également constater
Albédo faible Albédo fort une augmentation de la température de +2,3 °C sur
Rétroaction positive Rétroaction négative cette même période dans cette zone. L’essaimage
précoce est donc probablement induit par un
6 Correction dans le manuel printemps précoce et constitue un indicateur d’une
augmentation globale de la température.
7 1. Un forçage radiatif positif entraîne une élévation Depuis 1960, on note un déficit hydrique récurrent
de la température qui fait fondre le pergélisol. Une au niveau du couvert végétal dans cette région (bilan
éventuelle libération des GES du pergélisol hydrique négatif) compris entre −50 mm et
renforcerait l’effet de serre, donc le forçage radiatif −200 mm par an. Ce déficit est à l’origine d’un
et conduirait donc à une augmentation de la stress hydrique pour les épicéas qui sont de ce fait
température. Cela constituerait une rétroaction affaiblis. Le stress hydrique associé à un essaimage
positive. précoce des scolytes induit une augmentation du
2. La toundra, par son activité photosynthétique, taux de parasitage des épicéas : actuellement, plus
constitue un puits de carbone qui utilise de 50 % du volume total des épicéas français sont
probablement le CO2 dégagé par la fonte du parasités par cet insecte alors que le taux habituel
pergélisol. Cela favorise le développement de la n’est que de 15 %. La filière économique du bois
végétation de la toundra qui est en train de se s’en trouve donc impactée.

© Éditions Hatier, 2020. 26


Thème 1 ● Science, climat et société

3. LE CLIMAT DU FUTUR
naturels et le langage
Introduction Pratiquer des mathématique
L’analyse du système climatique, réalisée à l’aide démarches Comprendre qu’un effet
de modèles numériques, repose sur des mesures et scientifiques peut avoir plusieurs
des calculs faisant appel à des lois physiques, causes
chimiques, biologiques connues. Assorties Utiliser des logiciels
d’hypothèses portant sur l’évolution de la d’acquisition, de
Communiquer stimulation et de Activités
production des gaz à effet de serre, les projections
et utiliser le traitement des données 1, 2
issues de ces modèles dessinent des fourchettes numérique (débat)
d’évolution du système climatique au XXIe siècle. Communiquer sur ses
L’objectif principal de ce chapitre est de montrer que choix en argumentant
les modèles climatiques élaborés sont fiables
(malgré certaines incertitudes) car la confrontation Identifier l’incidence
des activités humaines
aux observations réelles ont permis de les valider et
sur l’environnement
de les améliorer.
Adopter un Fonder ses choix de
comportement comportement Activité
éthique et 3
Prérequis p. 64
responsable
responsable vis-à-vis de
la santé et de
Il s’agit pour ce chapitre de faire émerger des acquis l’environnement en
et/ou représentations initiales des prenant en compte des
élèves concernant : arguments
Prérequis 1 : le bilan radiatif de la Terre afin de scientifiques.
mettre en avant le déséquilibre actuel résultant du
forçage radiatif lié aux GES vus dans le chapitre 2.
① Les modèles climatiques
Prérequis 2 : l’albédo et les facteurs qui peuvent
l’influencer. Il s’agit de rappeler l’impact d’une Les savoirs du BO
modification de l’albédo sur l’évolution du climat. Les modèles climatiques s’appuient sur :
Prérequis 3 : les interactions entre les différentes - la mise en équations des mécanismes essentiels qui
agissent sur le système Terre ;
composantes d’un écosystème afin de faire prendre
- des méthodes numériques de résolution.
conscience à l’élève qu’un changement de l’une de Les résultats des modèles sont évalués par comparaison
ces composantes (paramètres climatiques aux observations in situ et spatiales ainsi qu’à la
notamment) peut avoir des conséquences sur connaissance des paléoclimats.
d’autres composantes (êtres vivants). Limites : Les équations mathématiques utilisées dans les
Prérequis 4 : le système climatique et ses modèles climatiques ne sont pas évoquées.
interactions complexes afin d’introduire l’idée que Les savoir-faire du BO
pour prévoir le climat futur grâce à des modèles, il Mettre en évidence le rôle des différents paramètres de
faut tenir compte de tous les paramètres qui l’évolution climatique, en exploitant un logiciel de
interviennent dans l’évolution du climat. simulation de celle-ci, ou par la lecture de graphiques.

Commentaires pédagogiques
Activités p. 66 à 71 Cette activité a pour objectif de faire comprendre
aux élèves comment se construit un modèle
Compétences Capacités Activités
climatique et en appréhender toute la complexité.
Exploiter des
Utiliser des L’utilisation de SimClimat, permet de tester un
informations à partir de Activités
outils et
documents à des fins 1, 2 et 3
modèle climatique simplifié afin que l’élève puisse
mobiliser des comprendre les impacts de la modification d’un ou
de connaissances
méthodes plusieurs paramètres du système climatique, sur le
Apprendre et organiser
pour
son travail (tâche Activité 3 climat global.
apprendre
complexe)
Comprendre le lien Activités
entre les phénomènes 2 et 3

© Éditions Hatier, 2020. 27


Thème 1 ● Science, climat et société

Durée estimée : 55 min données satellitaires et paléoclimatiques et


vérification de l’aptitude à reproduire des
Différenciation phénomènes climatiques actuels.
- les modèles climatiques servent lors de simulations
Réaliser la question 1 comme un TP expert où chaque
binôme réalise 3 simulations en faisant varier un seul à produire des projections climatiques pour les
années à venir comme celle de la température.
paramètre à partir de l’état monde actuel
« Maintenant » (Température = 15,6 °C ;
Concentration en CO2 = 405 ppm ; Latitude des ② Les modèles climatiques face aux
calottes polaires = 60° ; Albédo planétaire = 0,33).
Le tableau des paramètres permet de donner à
observations
chaque élève les variations à faire dans leur Les savoirs du BO
simulation. D’autres valeurs comme des valeurs Ces modèles, nombreux et indépendants, réalisent des
intermédiaires peuvent être prises pour certains projections climatiques. Après avoir anticipé les évolutions
paramètres. Exemple : pour les émissions des dernières décennies, ils estiment les variations
climatiques globales et locales à venir sur des décennies
anthropiques de CO2, on peut choisir la valeur de 4
ou des siècles.
Gt/an qui est un intermédiaire entre 0 et 8 Gt/an L’analyse scientifique combinant observations, éléments
(valeur actuelle). L’ensemble des résultats de théoriques et modélisations numériques permet
simulations est analysé par la classe pour aujourd’hui de conclure que l’augmentation de
argumenter et répondre entièrement à la question 1. température moyenne depuis le début de l’ère industrielle
La question 2 est une étude du document 3 pouvant est liée à l’activité humaine : CO2 produit par la combustion
s’appuyer sur la réponse à la question 1. On peut d’hydrocarbures, la déforestation, la production de ciment ;
CH4 produit par les fuites de gaz naturel, la fermentation
compléter le doc. 3 avec le visionnage d’une vidéo sur
dans les décharges, certaines activités agricoles.
la modélisation du climat réalisée par le CEA et l’IPSL :
https://www.youtube.com/watch?v=S5f5dJyvezY Les savoir-faire du BO
Exploiter les résultats d’un modèle climatique pour
expliquer des corrélations par des liens de cause à effet.
Pour aller plus loin
Pour découvrir la modélisation et aller plus loin, il
existe le dossier thématique « Les travaux pour Commentaires pédagogiques
comprendre et anticiper les climats » sur le site Cette activité permet de faire réfléchir les élèves sur
éducation de Météo-France : la notion de fiabilité des modèles, lesquels
http://education.meteofrance.fr/dossiers- présentant un certain nombre d’incertitudes que ce
thematiques/l-evolution-du-climat/les-travaux-pour- soit dans leur conception, la compréhension des
comprendre-et-anticiper-le-changement-climatique. processus physiques qui interviennent dans le
système climatique ou encore la variabilité naturelle
Réponses aux questions du climat (caractère chaotique).
Ainsi, il est important de faire comprendre aux
1. Les élèves doivent présenter leurs captures d’écran
élèves que la validation des modèles, nécessite des
du logiciel SimClimat légendées et titrées. Ils doivent
confrontations permanentes entre les simulations
conclure que les émissions anthropiques de CO2, le
effectuées avec ces modèles et les observations
stockage biologique et l’altération continentale
réelles présentes ou passées. Cela permet de
régissent l’évolution de la température, du niveau
nourrir le modèle, de l’affiner, de le rendre de plus
moyen des océans, de la latitude des calottes polaires
en plus fiable et in fine de pouvoir l’utiliser pour des
et de l’albédo dans les 100 prochaines années donc
simulations du climat futur.
le climat du futur : réchauffement, maintien ou
refroidissement climatique.
Durée estimée : 55 min
2. Il suffit de retranscrire sous la forme d’un
paragraphe contenant les éléments suivants : Différenciation
- la construction des modèles climatiques est basée Pour découvrir et introduire le débat, des vidéos
sur l’observation et la mise en équations des peuvent être projetées dans la classe ou être à
phénomènes et paramètres climatiques grâce aux visualiser par les élèves à la maison. Ces vidéos
lois de la physique et qui sont ensuite résolues par peuvent être prises dans le dossier thématique « Le
des ordinateurs très puissants. changement climatique en questions » sur le site
- les modèles climatiques sont testés et validés par eudcation.meteofrance.fr :
confrontation aux observations in-situ liées aux http://education.meteofrance.fr/dossiers-

© Éditions Hatier, 2020. 28


Thème 1 ● Science, climat et société

thematiques/l-evolution-du-climat/le-changement- Réponses aux questions


climatique-est-il-une-realite- Les réponses sont propres et personnelles à
Les élèves peuvent découvrir à la maison les chaque élève lors du débat. Cependant, à minima,
documents du débat et préparer des arguments pour les éléments d’argumentation liée à l’étude des
débattre en classe durant 30 à 40 min en demi- documents de l’activité doivent être utilisés
groupe équilibré pour plus de temps de parole pour (guidage par les questions 1 à 3). L’argumentation
chacun. Penser à mettre un élève régulateur de débat peut être enrichie par des éléments de
et un élève secrétaire pour résumer les arguments connaissances personnelles et/ou issues de
évoqués durant le débat et réaliser le bilan à la fin. recherches effectuées sur internet par
Pour aider à l’argumentation, 3 questions sont l’intermédiaire des différents liens proposés.
proposées : Pour mettre en pratique le débat, les élèves peuvent
- la question 1 (doc. 1 et 3), conduit à confronter les se référer à la fiche outil « Débattre sans se battre,
résultats de simulations effectuées entre 1990 et mais en argumentant » p. 282, qui leur permettra de
2000, à partir de deux modèles* (forçage radiatif construire une argumentation pertinente et
naturel seul et forçage radiatif naturel + anthropique) réfléchie, sans tomber dans certains pièges comme
pour différents paramètres climatiques (températures l’utilisation d’arguments fallacieux (p. 283) qu’ils
continents et océans, CTO et surface de la banquise), peuvent ainsi apprendre à identifier.
aux mesures réelles de ces mêmes paramètres sur la
même période. L’élève doit déterminer quel est le Le débat est aussi l’occasion de prendre la parole
modèle qui semble le plus fidèle à la réalité (forçage en public et constitue ainsi un entrainement pour
radiatif naturel + anthropique). l’épreuve du Grand Oral. La prise de parole devant
*Remarque : les zones ombrées roses et bleues un public n’est pas une chose naturelle, cela se
correspondent à des intervalles de confiance travaille :
compris entre 5 et 95 %, pour un niveau de 1. L’élève qui s’exprime doit adopter une posture
confiance élevé. naturelle et sereine et avoir des gestes expressifs :
- la question 2 (doc. 2), permet à l’élève d’explorer - Ancrage dans le sol, les pieds bien droits, la tête
les sources d’incertitudes inhérentes aux haute tournée vers l’auditoire, éviter de trop bouger
simulations climatiques et ainsi de discuter de la ou de se balancer.
fiabilité des modèles en lien avec la question 1. - Rester naturel avec les mains, ne pas trop les
Document à compléter avec la vidéo en Hatier-clic bouger. Éviter de croiser les bras ou de garder les
(hatier-clic.fr/est068). mains jointes. Les mains doivent être utilisées pour
- la question 3 a pour but d’orienter l’élève dans une appuyer les dires.
comparaison entre l’évolution des paramètres - Être souriant est important lors d’une intervention
climatiques entre 1850 et 2010 (doc. 3) et orale.
l’évolution de la concentration des GES dans
l’atmosphère en lien avec les émissions 2. L’élève doit apprendre à bien poser sa voix qui
anthropiques sur la même période. Il se dégage une est l’instrument principal de sa prestation :
corrélation positive entre ces variables, mais dont - La voix doit être suffisamment audible, sans parler
on ne peut affirmer un lien de causalité (voir « À trop fort.
SAVOIR »). Un lien de causalité peut être évoqué si - Éviter de parler de façon monotone : le débit
l’on se réfère à nouveau à la modélisation (doc. 1). (rythme/vitesse) ainsi que l’intonation doivent varier
En effet, la question 1 a permis de valider le modèle et être adaptés au contenu afin de garder l’attention
« forçage radiatif naturel + anthropique » ce qui tend de l’auditoire.
à valider un lien de causalité entre émissions
anthropiques de GES et réchauffement climatique. 3. L’élève doit soigner son vocabulaire :
D’autant plus que ce lien de causalité est sous - Ne pas employer de termes relevant du langage
tendu par une théorie scientifique explicative familier, bannir les tics de langage (ben, euh, genre,
puissante (activité 2 du chapitre 2), qui montre ouais, etc.).
clairement le lien entre GES, effet de serre et - Employer un vocabulaire précis et maitrisé.
augmentation de la température globale. - Il est possible de nuancer le propos grâce à des
modalisateurs (il m’a semblé…/j’ai trouvé… /il
Pour aller plus loin apparaît que…). Selon son point de vue (positif ou
https://www.futura- négatif), le locuteur choisit un vocabulaire qui est
sciences.com/planete/dossiers/climatologie- soit mélioratif (ou valorisant), soit péjoratif (ou
rechauffement-problemes-climatiques-36/page/3/ dévalorisant).

© Éditions Hatier, 2020. 29


Thème 1 ● Science, climat et société

③ Évolutions plausibles du climat et ► À partir des différents scénarios proposés dans


l’activité, discuter du climat du futur et de ses
conséquences
conséquences sur la planète.
Les savoirs du BO
Les modèles s’accordent à prévoir, avec une forte Après s’être appuyé sur des valeurs, en comparant
probabilité d’occurrence, dans des fourchettes dépendant les documents 1 à 3, l’élève doit arriver à la
de la quantité émise de GES :
déduction suivante : « Plus la perturbation du bilan
- une augmentation de 1,5 à 5 °C de la température
moyenne entre 2017 et la fin du XXIe siècle ;
radiatif est élevée plus la température, la
- une élévation du niveau moyen des océans entre le début concentration en CO2 et le niveau moyen des océans
du XXIe siècle et 2100 pouvant atteindre le mètre ; auront augmenté en 2100 ». L’augmentation du
- des modifications des régimes de pluie et des événements niveau moyen des océans serait très importante
climatiques extrêmes ; dans les siècles à venir (horizon 2500) avec le
- une acidification des océans ; scénario le plus pessimiste de concentration en CO2
- un impact majeur sur les écosystèmes terrestres et dans l’atmosphère (RCP 8,5).
marins.
L’exploitation des données des documents 4 et 5
Les savoir-faire du BO complètent la réponse de l’élève qui doit arriver à la
Exploiter les résultats d’un modèle climatique pour déduction suivante : « Le réchauffement climatique
expliquer des corrélations par des liens de cause à effet. observé en 2100, augmente les risques
d’inondation des terres, d’érosion des côtes, de
Commentaires pédagogiques dégradation des écosystèmes terrestres par des
Cette activité a pour but d’explorer les futurs feux, de dégradation des écosystèmes marins par
climatiques possibles et leurs conséquences, à augmentation de la température et acidification des
travers des simulations qui prennent en compte océans, de destruction des systèmes aménagés par
différents scénarios d’émissions futures de GES. On l’être humain et de mortalités des êtres humains
introduit ainsi la notion de « risques » liés au (problèmes de santé et de subsistance
changements climatiques futurs et prépare ainsi à alimentaire) ».
une réflexion sur les choix qui vont s’imposer à
l’humanité en termes de transition écologique et qui Pour aller plus loin
seront évoqués dans les chapitres 4 et 8. « Le changement climatique et ses impacts » de
Serge Planton, Météo-France, Centre National de
Durée estimée : 55 min Recherches Météorologiques du 23 mai 2014 :
http://html5.ens-
Différenciation lyon.fr/climatetmeteo/20140523/serge_planton/r
Les élèves sont face à une étude de documents en echauffementclimatique_video.html#diapo01
tâche complexe. On peut différencier les élèves non
spécialistes et ceux spécialistes. Une aide peut être
donnée aux élèves non spécialistes qui auraient du
mal avec ce type d’exercice. Penser la science p. 74 à 75
Exemple d’aide :
- Aide 1 (doc. 1, 2 et 3) : mettre en évidence Commentaires pédagogiques
l’augmentation de température, de la concentration Cette double page présente quelques étapes-clés
en CO2 et du niveau marin de chaque simulation. dans la compréhension du changement climatique
- Aide 2 (doc. 4 et 5) : mettre en relation les valeurs au cours des deux siècles derniers.
des 3 paramètres pour chaque simulation avec les
conséquences de leur variation sur les différents Les savoirs du BO
« Il s’agit de ne pas donner à l’élève l’illusion qu’il trouve en
systèmes et les espèces marines.
quelques minutes ce qui a demandé le travail de
- Spécialité SVT : d’autres documents peuvent être nombreuses générations de chercheurs, mais plutôt, en se
donnés aux élèves spécialistes les plus rapides à focalisant sur un petit nombre d’étapes bien choisies de
prendre dans les nouveaux rapports du GIEC. l’histoire des sciences, de faire comprendre le rôle clé joué
par certaines découvertes.
Réponses aux questions Ce sera aussi l’occasion de montrer que l’histoire du savoir
scientifique est une aventure humaine. Cela permettra
Tâche complexe avec aide pour les documents 1 à d’interroger la dimension sociale et culturelle de la
5. construction du savoir scientifique […]. Des controverses,
parfois dramatiques, agitent la communauté scientifique.
Ainsi, peu à peu, le savoir progresse et se précise. »

© Éditions Hatier, 2020. 30


Thème 1 ● Science, climat et société

« Contribuer au développement en chaque élève d’un esprit Sources complémentaires


rationnel, autonome et éclairé, capable d’exercer une analyse
- Histoire de la découverte du changement
critique face aux fausses informations et aux rumeurs. »
climatique :
http://www.23dd.fr/climat/histoire-rechauffement-
Commentaire pédagogique climatique/99-histoire-de-la-decouverte-du-
Il s’agit de donner aux élèves des éléments concrets rechauffement-climatique-i
de compréhension sur l’évolution des mécanismes - Découverte de l’effet de serre :
scientifiques qui sous-tendent le changement https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/histoire-
climatique. effet-de-serre.xml
https://www.lmd.jussieu.fr/~jldufres/publi/2009/
HDR_JLD.pdf
Durée estimée : 1 h
- Compréhension de la « controverse » évoquée p.
74
Réponses aux questions http://www.23dd.fr/climat/histoire-rechauffement-
C’est au milieu du XIXe siècle que s’enracine l’idée climatique/100-histoire-de-la-decouverte-du-
que le climat terrestre ne serait pas immuable. rechauffement-climatique-ii
Plusieurs découvertes ont depuis jalonné l’histoire
de la compréhension des mécanismes physiques
qui expliquent le climat, à commencer par l’effet de Focus maths p.76 à 77
serre dû à certains gaz atmosphériques.
Ces différentes découvertes ne sont rendues Commentaires pédagogiques
possibles que grâce à l’apparition d’outils qui ont Les objectifs de ce focus mathématiques sont
nécessité certains développements technologiques multiples : traduire et quantifier une évolution
tributaires, eux aussi, de l’avancée des (variation absolue, variation relative, etc.),
connaissances scientifiques. sensibiliser à la modélisation des évolutions (dans
Fourrier avance par exemple l’hypothèse d’un effet ce cas, bien mettre en lumière que le conditionnel
de serre dû à des gaz atmosphériques que est à employer lors de toute interprétation),
Arrhenius confirme grâce à de savants calculs : ces anticiper les besoins d’autres chapitres comme le
intuitions ne pourront être finalement vérifiées que chapitre « Modèles démographiques » du thème 3
grâce à l’apparition de spectromètres qui (chapitre 12, p. 242-244).
montreront précisément le rôle du CO2 dans l’effet
de serre. Les mesures qu’on pouvait faire au début 1 1. Sa variation absolue vaut : 90 – 69 = 21 m3.
du XIXe siècle étaient trop grossières pour mettre en  Réponse b.
90 − 69 21
évidence les raies d’absorption du CO2 ou de H2O. 2. Sa variation relative vaut : = ≈ 0,30
69 69
Le contexte politique de la guerre froide explique
soit environ 30 %.
ensuite que d’importants budgets aient été alloués
 Réponse c.
afin de mieux comprendre les ondes infra-rouges, par
3. La consommation d’eau a ainsi été multipliée
ailleurs nécessaires au développement d’armes.
environ par 1 + 0,30 = 1,30.
Les mesures de la fluctuation des gaz
 Réponse c.
atmosphériques ont été rendues possibles grâce au
4. Sa variation absolue vaut :
développement de capteurs précis de la
concentration en CO2. 5 075 − 7 260 = −2 185 kWh.
De même, les mesures de concentrations en gaz  Réponse a.
5 075 − 7 260
emprisonnés dans les bulles d’air des carottes de 5. Sa variation relative vaut : ≈ −0,30
7 260
glace ne seront possibles qu’avec l’avènement des soit environ −30 %.
missions antarctiques sécurisées (p. 51) et  Réponse b.
capables de mesurer précisément des 6. La consommation d’électricité a ainsi été
concentrations gazeuses grâce aux spectromètres
multipliée environ par 1 − 0,30 = 0,70.
de masse dans les années 1970.
 Réponse b.
Enfin, à partir de la moitié du XIXe siècle,
l’avènement des ordinateurs et supercalculateurs 25
permet de réaliser des calculs de plus en plus 2 1. 1 + = 1,25. Augmenter une grandeur de
100
puissants qui intègrent de nombreux paramètres 25 % revient à multiplier sa valeur par 1,25.
sous forme d’équations modélisant l’évolution des 14
2. 1 − = 0,86. Diminuer une grandeur de 14 %
enveloppes fluides de la Terre, permettant ainsi de 100
faire des prédictions de plus en plus fiables… revient à multiplier sa valeur par 0,86.

© Éditions Hatier, 2020. 31


Thème 1 ● Science, climat et société

17 7 1. La concentration du dioxyde de carbone (en


3. 1,17 = 1 + . Augmenter une grandeur de 17
100 parties par millions) augmente au fur et à mesure
% revient à multiplier sa valeur par 1,17.
des relevés.
2
4. 1 − = 0,98. Diminuer une grandeur de 2 % 2. On peut calculer les taux de variation entre deux
100
revient à multiplier sa valeur par 0,98. relevés :
Entre les relevés 1 et 2:
610 − 600 10
3 1. Vrai. Sa variation absolue vaut : = ≈ 0,017 soit environ 1,7 %.
600 600
405,5 − 400,1 = 5,4 ppm. 622 − 610 12
2. Faux. Sa variation relative vaut : Entre les relevés 2 et 3 : = ≈ 0,020
610 610
405,5 − 400,1 5,4 soit environ 2,0 %.
= ≈ 0,0135 soit environ 1,35 639 − 622 17
400,1 400,1
%.
Entre les relevés 3 et 4 : = ≈ 0,027
622 622
3. Vrai. La concentration a ainsi été multipliée soit 2,7 %.
1,35 651 − 639 12
environ par 1 + = 1,0135. Entre les relevés 4 et 5 : = ≈ 0,019
100 639 639
soit environ 1,9 %.
36,8 − 36,4 665 − 651 14
4 1. ≈ 0,011 soit environ 1,1 %. Entre les relevés 5 et 6 : = ≈ 0,022
36,4 651 651
2. La variation relative annuelle est supposée soit environ 2,2 %.
constante. Les émissions mondiales de CO2 seraient Les propos de Marie ne sont pas corrects : certes,
selon ce modèle multipliées chaque année environ la concentration ne fait qu’augmenter, mais elle
par 1,011. Les émissions de CO2 seraient ainsi en augmente moins vite entre certains relevés comme
2030 égales à 36,8 × 1,01113 ≈ 42 gigatonnes. par exemple entre les relevés 4 et 5.
14
Le calcul : 36,4 × 1,011 (à partir de l’année
Calcul mental Variations absolue et relative
2016) est aussi envisageable.
1. a. 441
3. Les émissions de CO2 ont diminué en moyenne de
b. 765
2,8 % par an : chaque année, ces émissions ont ainsi
2,8
c. 401
été multipliées par 1 − = 0,972. En 2014, les d. 1 625
100
7
émissions de CO2 en France étaient donc égales à : 2. a.
3
6,12 × 0,97210 ≈ 4,61 tonnes par habitant. b.
3
= 1,5
2
19
5 1. Augmenter une grandeur de 15 % revient à c.
6
15 16
multiplier par 1 + = 1,15. Son nouvel apport d.
100 5
doit être désormais de 9 100 × 1,15 = 10 465 kJ.
2. Diminuer une grandeur de 25 % revient à multiplier 8 1.a.
25 Année Population Variation
par 1 − = 0,75. La valeur de l’apport énergétique 2007 1 318 absolue
100
préconisé est : 10 560 × 0,75 = 7 920 kJ. 2008 1 325 7
2009 1 331 6
2010 1 338 7
6 La grandeur étudiée est le niveau de la mer (relevé 2011 1 344 6
à Brest). Notons Vi la valeur initiale de cette 2012 1 351 7
grandeur en centimètres. En 2020, on a constaté 2013 1 357 6
une augmentation de 30 cm de cette grandeur 2014 1 364 7
depuis 1711. Et selon le modèle du GIEC, modèle 2015 1 371 7
optimiste, ce niveau augmenterait ensuite de 56 cm 2016 1 379 8
2017 1 386 7
d’ici à 2100. En 2020, sa valeur vaut ainsi Vi + 30 ;
2018 1 393 7
en 2100, selon le modèle du GIEC, sa valeur b. On constate que les variations absolues sont
vaudrait (Vi + 30) + 56 = Vi + 86. presque constantes, le modèle linéaire se justifie
Le taux de variation annuel moyen entre 1711 et 2020
1 1
donc.
V + 30 2020 − 1711 V + 30 309 c. u(2030) = 6,79 × 2 030 − 12 303,51 = 1 480,19
vaut ainsi : �i � −1 =� i � − 1.
Vi Vi millions d’habitants.
Le taux de variation annuel moyen entre 2020 et 2100
1 1
V + 86 2100 − 2020 V + 86 80
vaudrait : � i + 30� − 1= � i + 30� − 1.
Vi Vi

© Éditions Hatier, 2020. 32


Thème 1 ● Science, climat et société

Remarque : la relation donnée dans l’énoncé 2. Les points du nuage tracé à la question
découle d’un ajustement linéaire effectué à l’aide précédente sont presque alignés. La tendance
d’un tableur : s’avère être globalement linéaire. Modéliser cette
évolution de manière linéaire pourrait ainsi se
justifier.
3.
Année Niveau Variation
1996 −30 absolue
1998 −23 7
2000 −18 5
2002 −10 8
2004 −5 5
2006 0 5
2008 5 5
2. a. 2010 14 9
Année Population Variation 2012 23 9
2007 1 318 relative 2014 32 9
2008 1 325 0,005 2016 41 9
2009 1 331 0,005 2018 49 8
2010 1 338 0,005 La somme des variations absolues vaut 79. La
2011 1 344 0,004 79
période s’étend sur 22 années. Comme ≈ 3,59,
2012 1 351 0,005 22
2013 1 357 0,004 la variation absolue annuelle moyenne vaut ainsi
2014 1 364 0,005 3,59 mm justifiant le facteur 3,535 découlant d’un
2015 1 371 0,005 ajustement linéaire.
2016 1 379 0,006 4. En remplaçant n par 2 050 dans la relation
2017 1 386 0,005 donnée, on obtient : v(n ) ≈ 268 mm.
2018 1 393 0,005
Vers la spécialité. v(n) est une expression
Les variations relatives sont presque constantes,
polynomiale du second degré : le modèle choisi par
modéliser cette évolution de manière exponentielle
Adriana est un modèle parabolique.
se justifie donc.
La suite u est arithmétique de raison positive
b. v(n) = 0,057 × 1,002030 ≈ 1 422,26 millions
3,535 : la suite u est ainsi strictement croissante
d’habitants.
(voir chapitre 12 p. 238).
Remarque : la relation donnée dans l’énoncé
L’étude de la fonction
découle d’un ajustement exponentiel effectué à
l’aide d’un tableur.
f : x ↦ 0,0532x2 − 209,997x + 207 188,619
amène à la conclusion suivante (voir focus maths
chapitre 7 p. 156), f est :
b
- strictement décroissante sur �−∞ ; − �
2a
b
- strictement croissante sur �− ; +∞�
2a
avec a = 0,0532 ; b = − 209,997 et
b
c = 207 188,619 . Comme − ≈ 1 973,7 , la
2a
suite v est strictement croissante à partir de l’indice
1974.

9 1. À l’aide d’un tableur par exemple, on obtient :

© Éditions Hatier, 2020. 33


Thème 1 ● Science, climat et société

Exercices p.78 à 81 14 Les éléments de réponses se trouvent dans le


document. Il suffit de bien extraire les informations
10 1. Les nombreux calculs requis par les modèles et pourquoi pas en différenciant les impacts selon
du climat : les régions.
c. sont faits par résolution numérique d’équations
mathématiques grâce à des ordinateurs. 15 Correction dans le manuel
2. Lors de l’évaluation d’un modèle climatique :
b. on teste la capacité à tester la variabilité 16 1.
interannuelle observée dans l’océan et l’atmosphère. RCP 2,6 RCP 8,5
3. Les incertitudes sur la température moyenne Évolution de la
globale attendue à la fin du XXIe siècle : température Entre 0 °C Entre +2 °C
b. sont dues en partie aux paramètres d’entrée pris moyenne de et +3 °C et +10 °C
en compte dans les modélisations climatiques. surface
4. Les projections climatiques prévoient : Évolution des
Entre −10 % et Entre −30 % et
d. une hausse de la température moyenne globale et précipitations
+20 % +60 %
une hausse du niveau marin avec une acidification moyennes
de l’océan. Évolution du Entre −0,5 Entre −0,5
5. Les modifications du climat : niveau de la mer et +0,6 m et +0,9 m
d. auront un impact néfaste sur les écosystèmes. Ces valeurs peuvent être différenciées selon les
régions du monde ou entre continents et océans.
11 Les modèles climatiques sont construits à partir D’après le 5e rapport du GIEC :
de l’observation et de la mise en équations des - la région arctique continuera de se réchauffer plus
phénomènes et paramètres climatiques (sous- rapidement que la moyenne mondiale. Le
tendus par les lois de la physique), celles-ci sont réchauffement moyen sera plus important à la
ensuite résolues par des ordinateurs très puissants. surface des continents qu’à la surface des océans
Ces modèles servent, lors de simulations, à et plus élevé que la moyenne du réchauffement à
produire des projections climatiques pour le futur. l’échelle mondiale.
Cependant, ces projections comportent un certain - les variations des précipitations ne seront pas
nombre d’incertitudes qui sont liées : uniformes dans un monde qui se réchauffe. La
- au caractère chaotique du système climatique qui moyenne annuelle des précipitations augmentera
induit une variabilité naturelle impactant les probablement dans les hautes latitudes et l’océan
projections à court terme (10 ans). Pacifique équatorial d’ici la fin de ce siècle selon le
- aux incertitudes dans la conception des modèles scénario du RCP8,5. Dans de nombreuses régions
qui peuvent impacter les projections à moyen terme des moyennes latitudes et dans les régions
(20 à 50 ans). subtropicales arides, les précipitations moyennes
- aux incertitudes socio-économiques (gestion des diminueront probablement, tandis que dans de
émissions de GES dans le futur, croissance nombreuses régions humides des moyennes
économique et/ou démographique (voir chapitres 2 latitudes, les précipitations moyennes
et 12) qui impactent les projections à long terme. augmenteront probablement d’ici la fin de ce siècle
selon le scénario du RCP8,5.
12 Un modèle climatique est basé sur un ensemble - l’élévation du niveau de la mer ne sera pas
d’équations mathématiques décrivant le système uniforme d’une région à l’autre. À la fin du XXIe
climatique et subissant des tests pour sa validation. siècle, il est très probable que le niveau de la mer
En faisant varier certains paramètres climatiques, augmentera sur plus de 95 % environ de la surface
on peut prédire comment le système climatique des océans. L’élévation du niveau moyen de la mer
réagit à ces modifications et effectuer des dépend du profil d’évolution des émissions de CO2,
projections climatiques. et pas seulement de leur total cumulé. Pour un
même total cumulé, plus la réduction des émissions
13 Les progrès techniques et scientifiques ont aura lieu rapidement, plus l’atténuation de
permis au cours du temps, de mieux comprendre les l’élévation du niveau de la mer sera efficace. Environ
processus physiques qui interviennent dans le 70 % des littoraux du monde vont connaître un
système climatique. Ainsi, la prise en compte changement du niveau de la mer proche de
progressive de ces différents processus ont permis l’élévation moyenne, à plus ou moins 20 % près. Il
d’obtenir des projections climatiques plus est très probable qu’on observera une augmentation
complètes, donc plus fiables, et à plus long terme. significative de l’occurrence de niveaux extrêmes de
la mer dans certaines régions d’ici 2100.

© Éditions Hatier, 2020. 34


Thème 1 ● Science, climat et société

2. On sait que les modèles sont généralement des Document 2


simulations numériques de systèmes qui existent Les données apportées par les carottes de glaces
dans la réalité. Ils sont étalonnés et validés au forées au niveau de différentes stations de
regard d’observations issues de relevés in situ ou l’Antarctique montrent des variations cycliques
des changements qui sont intervenus par le passé d’environ 100 000 ans et synchrones de la
ou encore en comparaison à d’autres parties de la température et des deux gaz à effet de serre CO2 et
planète connaissant actuellement des conditions CH4.
semblables à celles qui devraient se produire dans L’interglaciaire actuel indique que la température de
l’avenir. Ensuite, on fait tourner ces modèles après 0 °C est la référence. La concentration en CO2 est
les avoir alimentés avec des données conditionnant de 280 ppmv et la concentration en CH4 de 650
le climat futur. Le fait d’employer une combinaison ppmv.
de modèles (ici 32 à 39) permet d’obtenir des L’augmentation de la température (passage de
résultats les plus fiables possibles, en minimisant −8 °C il y a −20 000 ans à 0 °C actuellement)
les incertitudes liées à la conceptions des modèles. semble liée à l’augmentation des deux gaz à effet
Ainsi, malgré les incertitudes liées au caractère de serre.
chaotique du climat et aux modèles eux-mêmes, on Document 3
peut considérer comme très probable les résultats L’état des clathrates de méthane dépend de la
obtenus par ces projections du climat futur selon les pression et de la température donc de la profondeur
scénarios de RCP envisagés. du gisement et de la température des océans.
Quand la pression est inférieure à 30 atmosphères,
17 1. D’après le 5e rapport du GIEC : pour le blé, le les clathrates de méthane ne sont pas stables
riz et le maïs des régions tropicales et tempérées, quelle que soit la température de l’eau. Dans ce
le changement climatique, à défaut d’une cas, ils peuvent libérer de l’eau et du méthane. Une
adaptation, devrait avoir une incidence négative sur pression de 30 atmosphères correspond à une
la production en cas de hausses locales de la profondeur de 300 m. Pour des profondeurs plus
température moyenne de 2 °C ou plus par rapport importantes, l’état des clathrates va dépendre de la
aux niveaux de la fin du xxe siècle, sauf dans température de l’océan.
certaines zones particulières qui pourraient être Dans l’introduction, il est indiqué que les gisements
favorisées (degré de confiance moyen). Les de clathrates de méthane sont stables à partir de
incidences prévues varient selon le type de culture, 600 m pour une température de l’eau de 7 °C. Or,
la région et le scénario d’adaptation ; environ 10 % si la température augmente de 1 °C, les clathrates
des projections correspondant à la période 2030– sont déstabilisés et libèrent du méthane.
2049 laissent conclure à des hausses de Quel que soit le scénario envisagé concernant
rendement supérieures à 10 %, tandis qu’environ l’évolution du climat, la température de
10 % des projections laissent conclure à des l’atmosphère va augmenter. Seule varie l’amplitude
baisses de rendement de plus de 25 % par rapport de ce changement. Or, les températures des océans
à ce que l’on observait à la fin du XXe siècle. sont étroitement liées à celles de l’atmosphère.
2. Un accroissement des températures à l’échelle Ainsi, les différents scénarios modélisant l’évolution
du globe d’environ 4 °C ou plus par rapport à la fin du climat dépendent du taux de gaz à effet de serre
du XXe siècle, combiné à une augmentation de la dans l’atmosphère et en particulier des gaz rejetés
demande alimentaire, présenterait un risque majeur par l’être humain en utilisant les énergies fossiles.
en termes de sécurité alimentaire, tant à l’échelle Cette utilisation peut avoir des effets amplificateurs.
mondiale que régionale. Les gisements de clathrates peu profonds sont
fortement dépendants d’une hausse de
18 température des océans. Cette déstabilisation des
Document 1 clathrates pourrait faire augmenter de façon
Les molécules d’eau entourent une molécule considérable le taux de méthane atmosphérique,
gazeuse de méthane. Si ce complexe de molécule beaucoup plus que les énergies fossiles, et donc
est déstabilisé, les molécules de méthane sont faire augmenter encore davantage la température
libérées et rejoignent l’atmosphère. Lors de la atmosphérique.
déstabilisation et du passage dans l’atmosphère, la On comprend ainsi pourquoi les chercheurs sont
quantité de méthane libérée est multipliée par 100. inquiets quant à ces gisements.

© Éditions Hatier, 2020. 35


Thème 1● Science, climat et société

4. ÉNERGIE, CHOIX DE DÉVELOPPEMENT ET


FUTUR CLIMATIQUE
en prenant en compte
Introduction des arguments
scientifiques
Les sociétés actuelles consomment de plus en plus Comprendre les
de ressources énergétiques, libérant de grandes responsabilités
quantités de CO2 responsables du réchauffement individuelle et
Activités
climatique et divers produits qui dégradent la qualité collective en matière
2, 3 et 4
de l’air respiré. de préservation des
ressources de la
La maîtrise de cette libération de dioxyde de planète et de santé.
carbone doit se faire à l’échelle collective mais Identifier l’incidence
également individuelle. (bénéfices et
Différents scénarios sont établis par les nuisances) des
Activité 4
scientifiques pour simuler l’évolution du climat et activités humaines sur
l’environnement à
ses conséquences. différentes échelles
Communiquer sur ses
Communiquer Activités
démarches, ses
et utiliser le 2 et 3
Prérequis p. 82 numérique
résultats et ses choix
(oral)
en argumentant
Il s’agit pour ce chapitre de faire émerger des acquis Formuler et résoudre
et/ou représentations initiales des élèves une question ou un Activité 2
concernant : Pratiquer des problème
démarches Comprendre le lien
Prérequis 1 : les GES évoqués dans les chapitres scientifiques entre les phénomènes
précédents et dont il s’agit ici d’en faire un Activité 4
naturels et le langage
récapitulatif. mathématique
Prérequis 2 : les différentes sources d’énergie dont
il s’agit de bien rappeler celles qui sont
renouvelables et celles qui ne le sont pas, ces
① La consommation des sources
dernières n’étant sont pas forcément fossiles d’énergie
(uranium).
Les savoirs du BO
Prérequis 3 : les notions de puissance et d’énergie, L’énergie utilisée dans le monde provient d’une diversité de
souvent utilisées au quotidien, mais qui peuvent ressources parmi lesquelles les combustibles fossiles
être confuses pour l’élève. dominent. La consommation en est très inégalement
Prérequis 4 : les notions de risques et aléas, qui répartie selon la richesse des pays et des individus. La
vont être réinvestis dans le cadre des scénarios de croissance de la consommation globale (doublement dans
transition écologique liés aux prévisions de les 40 dernières années) est directement liée au modèle
industriel de production et de consommation des sociétés.
changement climatique dans le futur.
En moyenne mondiale, cette énergie est utilisée à parts
comparables par le secteur industriel, les transports, le
secteur de l’habitat et dans une moindre mesure par le
Activités p. 85 à 92 secteur agricole. Les énergies primaires sont disponibles
sous forme de stocks (combustibles fossiles, uranium) et
Compétences Capacités Activités de flux (flux radiatif solaire, flux géothermique, puissance
Recenser, extraire et gravitationnelle à l’origine des marées).
Activités
exploiter des
Utiliser des 1, 2, 3 et
informations à partir
4
Les savoir-faire du BO
outils et
de documents à des - Utiliser les différentes unités d’énergie employées (Tonne
mobiliser des
fins de connaissances Équivalent Pétrole (TEP), kWh…) et les convertir en joules
méthodes pour
Coopérer et collaborer Activité 3 – les facteurs de conversion étant fournis.
apprendre
dans une démarche de (travail en - Exploiter des données de production et d’utilisation
projet équipe) d’énergie à différentes échelles (mondiale, nationale,
Fonder ses choix de individuelle…).
Adopter un Activités
comportement - Comparer quelques ordres de grandeur d’énergie et de
comportement 1, 2, 3 et
responsable vis-à-vis
éthique et 4 puissance : corps humain, objets du quotidien, centrale
de sa santé ou de
responsable électrique, flux radiatif solaire…
l’environnement

© Éditions Hatier, 2020. 36


Thème 1● Science, climat et société

Commentaires pédagogiques 3. La part d’énergie primaire consommée en 2012


Cette activité permet d’estimer la consommation issue des ressources fossiles (pétrole + charbon +
17 500
énergétique mondiale, son évolution au cours du gaz naturel) est de : × 100 = 78 %.
22 500
temps et de distinguer les principales sources
d’énergie utilisées. 4.
Énergie primaire Énergie primaire
Durée estimée : 1 h disponible sous forme de disponible sous forme de
stock flux
Différenciation Pétrole Biocarburants et déchets
- Aide 1 (doc. 3) : le lien hatier-clic (hatier- Charbon Hydrauliques
clic.fr/est085a) permet à l’élève d’obtenir des Gaz naturel On peut y rajouter :
l’éolien, le solaire, la
informations sur les différentes ressources Nucléaire
géothermie
énergétiques pour l’aider à les classer dans le
tableau demandé à la question 2. 5. La consommation énergétique liée au logement
- Aide 2 (doc. 4) question 5 : on peut enrichir la en France en 2012, représente environ 29 % de la
réflexion de l’élève sur les façons d’économiser de consommation énergétique.
l’énergie dans les logements en lui faisant comparer À partir du diagramme, on peut constater que les
la consommation énergétique de différents modes principaux postes de consommation énergétique
de chauffage, appareils électroménagers, dans les foyers français sont : le chauffage (32 %),
logements plus ou moins bien isolés, etc. la production d’eau chaude (24 %) et la cuisine
https://www.ademe.fr/particuliers-eco- (29 %). Pour diminuer cette consommation
citoyens/habitation/bien-gerer- énergétique, on peut proposer comme pistes
habitat/equipements-electriques-logements d’amélioration, les comportements suivants :
améliorer l’isolation thermique des logements (voir
Réponses aux questions « Science et société »), utilisation de chauffe-eau
1. La consommation énergétique mondiale a solaire dans les zones où l’ensoleillement le
considérablement augmenté entre 1973 et 2012 permet. Dans une moindre mesure, éteindre les
(cette consommation en 2012, soit 13 371 Mtep, appareils électroniques quand ils ne sont pas
représente un peu plus du double de celle de 1973, utilisés (plutôt que de les laisser en veille), éteindre
soit 6 106 Mtep). Cette augmentation est d’autant la lumière lorsque l’on sort d’une pièce, utiliser de
plus marquée dans les pays de l’hémisphère Nord. l’électroménager performant, permet également de
La moitié de la consommation mondiale est réalisée faire une économie d’énergie non négligeable.
par les pays de l’OCDE (5 250 Mtep). L’Afrique, à
titre d’exemple, a consommé en 2012 : 733 Mtep, Science et société
ce qui représente environ 5,5 % de la consommation Le problème de la précarité énergétique est une
énergétique mondiale. illustration des liens qui existent entre les progrès
de la science, leurs applications technologiques et
2. Jusqu’en 1900, le charbon était la principale leurs impacts sur la société. Il s’agit de faire prendre
ressource énergétique utilisée par les sociétés. conscience aux élèves que les futures technologies
Depuis l’ère industrielle jusqu’ à 2012 (et jusqu’à énergétiques (qui seront forcément orientées par le
aujourd’hui), on observe une augmentation changement climatique), ainsi que les progrès
considérable de la consommation énergétique effectués en termes d’isolation des logements
annuelle moyenne par personne (environ 4 000 kWh (autant pour le froid que pour la chaleur) ou de
par personne en 1900 contre 22 500 kWh/personne performance énergétique des équipements
en 2012). Cette consommation a augmenté et les électroménagers, devraient permettre d’améliorer le
ressources énergétiques se sont diversifiées : les confort énergétique pour le plus grand nombre de
principales sources d’énergies utilisées depuis l’ère foyers.
industrielle sont le pétrole et le gaz naturel.

© Éditions Hatier, 2020. 37


Thème 1● Science, climat et société

② Énergie issue de la combustion et Réponses aux questions


qualité de l’air atmosphérique 1. Pour produire de l’électricité, on brûle du
combustible fossile (pétrole, gaz, charbon) ou du bois
Les savoirs du BO (doc. 1). Cette combustion libère du CO2 (doc. 2 et
La combustion de carburants fossiles et de biomasse libère 3), gaz à effet de serre responsable du réchauffement
du dioxyde de carbone et également des aérosols et
climatique, et des substances polluantes nocives.
d’autres substances (N2O, O3, suies, produits soufrés), qui
affectent la qualité de l’air respiré et la santé.
Parmi celles-ci, on retrouve des suies, des particules
fines et des gaz NO, NO2, SO2 (doc. 3).
Les savoir-faire du BO
- Calculer la masse de dioxyde de carbone produite par 2. Pour obtenir la masse de CO2 produit par unité
unité d’énergie dégagée pour différents combustibles d’énergie (c’est-à-dire par kWh), on divise la masse
(l’équation de réaction et l’énergie massique dégagée étant de CO2 produit lors de la combustion de 1 kg de
fournies).
combustible par le pouvoir calorifique de ce
- À partir de documents épidémiologiques, identifier et
expliquer les conséquences sur la santé de certains
combustible. On obtient alors le tableau de résultats
polluants atmosphériques, telles les particules fines suivant :
résultant de combustions. Masse de CO2 émise par
Combustible
kWh produit (g / kWh)
3 600
Commentaires pédagogiques Fioul domestique
12
= 300,0
L’objectif général de cette activité est de faire Gaz propane ou butane
3 750
= 273,7
comprendre le lien entre la production d’énergie 13,7
3 400
électrique à partir de combustibles fossiles ou de Charbon = 382,0
8,9
biomasse et les effets négatifs sur la santé 1 950
Bois = 354,5
humaine. 5,5

Les documents de la page de gauche (1 à 3) Le charbon est le combustible qui émet le plus de
permettent de comprendre que la production CO2 par unité d’énergie produite. On en déduit que
d’énergie électrique, à partir de combustibles c’est la source d’énergie la plus polluante.
fossiles ou de biomasse, met en jeu une réaction
3. La combustion de carburants fossiles ou de
de combustion qui est à l’origine de l’émission de
biomasse produit des polluants atmosphériques tels
gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques.
que les microparticules, le dioxyde de soufre SO2, le
Les documents de la page de droite (4 et 5) mettent
dioxyde d’azote NO2, et l’ozone O3. Des études
en évidence les conséquences négatives sur la
épidémiologiques ont montré que ces composés
santé humaine, de la présence de ces polluants
chimiques ont des effets négatifs sur la santé
dans l’air.
humaine. Les particules fines, notamment issues du
trafic routier (combustion de gazole et d’essence
Durée estimée : 2 h dans les moteurs thermiques), ont des impacts sur
les appareils respiratoire et reproducteur et sur le
Différenciation système nerveux central. Plusieurs études ont
- Aide 1 (doc. 3) : le lien vers le site Atmofrance montré une association probable entre les PM2,5 et
(https://atmo-france.org) permet de de consulter en les atteintes cardiovasculaires et neurologiques. De
temps réel la qualité de l’air près de chez soi. On même pour le carbone suie, des études ont prouvé la
peut également avoir accès à des banques de causalité de ce composé dans des décès.
données atmosphériques (open data) par région et
par année, consultables en lignes et 4. La combustion des produits pétroliers dont
téléchargeables (format CSV). On peut envisager de l’essence et le gazole, utilisés dans les moteurs
suivre l’évolution de certains polluants sur plusieurs thermiques du trafic routier, ou encore l’utilisation du
années dans une station données ou de comparer charbon dans les centrales thermiques à flamme-
la pollution atmosphérique pour une station en zone combustion pour produire de l’énergie électrique,
urbaine et une station en zone rurale. émettent des particules fines, du NO, du NO2 et du
- Aide 2 question 4 : des liens et prolongements SO2 qui sont responsables de nombreux impacts
peuvent être envisagés avec le chapitre 8 négatifs sur la santé comme montré précédemment
concernant des exemples de choix énergétiques (doc. 4 et 5). On peut donc en déduire que la
effectués en France et en Grande-Bretagne, avec un production d’énergie par combustion a un fort impact
débat autour du choix du nucléaire en France. sur la santé humaine. Pour réduire cet impact, on
peut envisager différentes solutions : diminuer la
demande énergétique, réduire la production

© Éditions Hatier, 2020. 38


Thème 1● Science, climat et société

d’énergie par combustion (combustibles fossiles ou - Document 3 : l’agroforesterie constitue une


biomasse) et favoriser les sources d’énergies alternative aux pratiques culturales classiques :
renouvelables et non polluantes (hydraulique, solaire, quel est son impact sur l’empreinte carbone ? La
éolien, géothermie, etc.), utiliser des filtres pour vidéo en hatier-clic (hatier-clic.fr/est088b) permet
réduire la pollution aux particules fines, etc. d’apporter des éléments de réponse.
- Documents 1 à 3 : Quels choix alimentaires
Actualités sciences pouvons-nous faire pour limiter l’empreinte carbone ?
Il est abordé ici un exemple de l’impact de la
pollution atmosphérique sur la santé humaine avec Équipe B
notamment les impacts sur le fœtus. On peut - Documents 1 et 5 : Quel est l’impact sur la
proposer aux élèves d’effectuer une recherche plus libération de CO2 de chacune de ces étapes ?
approfondie sur le sujet ou sur l’un des effets sur la Quelles sont les conséquences des trajets entre les
santé, évoqué dans l’activité. différents sites impliqués dans la production sur
l’empreinte carbone ?
- Document 6 et 7 : Quels choix de mode de
③ L’empreinte carbone des activités transport pouvons-nous faire pour limiter
humaines l’empreinte carbone ?
- Document 7 : Pourquoi le véhicule électrique
Les savoirs du BO présente-t-il un intérêt indéniable mais qui est à
L’empreinte carbone d’une activité́ ou d’une personne est nuancer ? À comparer avec l’empreinte carbone
la masse de CO2 produite directement ou indirectement par
d’un véhicule électrique en France* hatier-clic
sa consommation d’énergie et/ou de matière première.
(hatier-clic.fr/est089a).
Les savoir-faire du BO
- Comparer sur l’ensemble de leur cycle de vie les impacts *Remarque : dans cette comparaison, il faut tenir
d’objets industriels (par exemple, voiture à moteur compte de l’origine de l’électricité utilisée dans les
électrique ou à essence).
véhicules électriques. En France, elle est
- À partir de documents, analyser l’empreinte carbone de
différentes activités humaines et proposer des
majoritairement d’origine nucléaire (71,7 % en 2018,
comportements pour la minimiser ou la compenser en métropole) ce qui diminue l’empreinte carbone
mais soulève d’autres problèmes (voir chapitre 8).
Commentaires pédagogiques https://www.connaissancedesenergies.org/bilan-
electrique-de-la-france-que-retenir-de-2018-190214
À l’échelle individuelle, nos choix alimentaires ou
encore nos modes de transport ont un impact sur la
libération de CO2. Cette activité permet de - Penser la science p. 94-95 : cette double page
déterminer l’origine de l’empreinte carbone permet d’amener une réflexion supplémentaire sur
individuelle et à des solutions alternatives. la question du reboisement comme solution afin de
diminuer notre empreinte carbone.
Durée estimée : 1 h
Réponses aux questions
Différenciation Équipe A
Le document 1 nous montre différentes étapes dans
Équipe A
la production d’un aliment : depuis la préparation du
- Documents 1 et 5 : Quel est l’impact sur la
terrain agricole jusqu’à l’emballage et la distribution
libération de CO2 de chacune de ces étapes ?
du produit transformé. Chacune de ces étapes
Quelles sont les conséquences des trajets entre les
s’accompagne de la libération de CO2 (combustion
différents sites impliqués dans la production sur
de ressources énergétiques des tracteurs dans les
l’empreinte carbone ?
champs, pour le transport des denrées alimentaires
- Document 1 : le schéma en hatier-clic (hatier-
par avion ou par bateau, production des emballages
clic.fr/est088a) associé à ce document est
plastiques, etc.).
imprimable et permet à l’élève d’élaborer son ou ses
propre(s) scénario(s) de diminution de l’empreinte
Le document 2 nous montre que de façon générale, la
carbone.
production de viande libère nettement plus de CO2 que
- Document 2 : comparer la quantité de CO2 libérée
celle d’aliments d’origine végétale. Selon les viandes,
par un produit d’origine végétale et pour un produit
cette libération est différente, ainsi la production d’un
d’origine animale ; mais également entre différents
kg de viande d’agneau libère près de 9 fois plus de
produits d’origine animale.
CO2 que la production d’un kg de poulet.

© Éditions Hatier, 2020. 39


Thème 1● Science, climat et société

Le document 3 présente une alternative aux La libération de CO2 est liée à la consommation
pratiques agricoles traditionnelles, à travers d’électricité lors des périodes de recharge.
l’agroforesterie qui consiste à associer différentes Cependant, cet avantage est à nuancer car :
cultures sur plusieurs niveaux afin d’optimiser les - la production des batteries nécessaires aux
productions. On remarque que la quantité de véhicules électriques est à l’origine d’une
ressources alimentaires produites est la même, en importante production de CO2
revanche, ce système permet de produire en - la moindre émission de CO2 par les véhicules
parallèle de la biomasse qui servira de ressource électriques devient vraiment intéressante par
énergétique. Cette pratique présente l’avantage de rapport aux véhicule thermiques pour une utilisation
stocker davantage de carbone dans le sol et dans sur de longs trajets (450 000 km).
la biomasse et diminue donc le taux de CO2 - la production d’électricité est plus ou moins
atmosphérique. émettrice de CO2 selon son origine (nucléaire,
Nos choix alimentaires ont ainsi des conséquences renouvelable ou thermique).
non négligeables sur la libération du CO2. La prise en
compte de l’ensemble des étapes qui ont conduit
Mutualisation
Dans les deux exemples, on voit que selon nos choix
un produit alimentaire dans nos assiettes,
alimentaires ou de nos modes de transport, on peut
renseigne sur les nombreux impacts en termes
avoir une empreinte carbone plus ou moins marquée.
d’empreinte carbone. Une diminution de la
Pour quantifier cette empreinte, il faut prendre en
consommation de viande, au profit d’une proportion
compte non seulement la libération de CO2 lors de
plus importante d’aliments d’origine végétale, le
l’exploitation ou la consommation directe d’un
recours à d’autres pratiques culturales pour stocker
produit, mais il faut également prendre en compte
davantage de carbone ou encore favoriser les
l’ensemble du cycle de production.
produits locaux, via les circuits
d’approvisionnements courts sont des solutions
Science et société
alternatives durables.
Pour enrichir cette activité, on peut diriger la
Équipe B réflexion vers une autre façon de diminuer notre
Le document 6 présente les émissions moyennes empreinte carbone tout en préservant
de CO2 par personne en fonction des moyens de l’environnement (en réduisant les déchets) et les
transports utilisés. La voiture est, de loin, le matières premières de notre planète qui ne sont pas
principal moyen de transport utilisé par les français inépuisables. Il s’agit de l’économie circulaire qui
et est le moyen de transport qui libère le plus de est basée sur la réutilisation et le recyclage des
CO2. On note une faible émission de CO2 par les produits de consommation.
transports en commun, en moyenne : 70 g de CO2 https://www.ademe.fr/expertises/economie-
par personne et par km, moins de 10g de CO2 par circulaire
personne et par km pour le TGV contre 260 g de CO2 https://institut-economie-circulaire.fr/economie-
par km par personne pour les déplacements eu circulaire/
automobile dans les heures de pointe.

La libération de CO2 liée à l’utilisation des véhicules


④ Scénarios de la transition
(voitures, motos, etc.) n’est pas la seule à prendre écologique
en compte. En effet, le document 5 montre
Les savoirs du BO
également les différentes étapes d’extraction Les scénarios de transition écologique font différentes
d’énergie, de matières premières pour construire hypothèses sur la quantité de GES émise dans le futur. Ils
les véhicules mais également les routes et les évaluent les changements prévisibles, affectant les
entretenir. Chaque déplacement entre les sites écosystèmes et les conditions de vie des êtres humains,
d’extraction de matières premières, d’énergie, les principalement les plus fragiles.
sites de transformation, les sites d’assemblages, Les projections fournies par les modèles permettent de
définir les aléas et peuvent orienter les prises de décision.
les sites de distribution est à l’origine de libération
Les mesures d’adaptation découlent d’une analyse des
de dioxyde de carbone. risques et des options pour y faire face.
Cette empreinte carbone réalisée conduit à chercher
des solutions alternatives. L’utilisation de la voiture Les savoir-faire du BO
électrique présente un réel intérêt (doc. 7). Les - Analyser l’impact de l’augmentation du CO2 sur le
développement de la végétation.
moteurs électriques ne réalisent pas de combustion
- Analyser des extraits de documents du GIEC ou d’accords
de ressources énergétiques fossiles et libèrent internationaux proposant différents scénarios.
moins de CO2 que les voitures à moteur thermique.

© Éditions Hatier, 2020. 40


Thème 1● Science, climat et société

Commentaires pédagogiques Un aléa est un événement plus ou moins prévisible.


L’activité est organisée en 2 parties : Le réchauffement climatique induit des aléas déjà
- La page de gauche contient des documents identifiés aujourd’hui et d’autres probables à venir.
traitant des scénarios établis par le GIEC, de Ils sont envisagés et évalués en fonction de
l’Accord de Paris et de la difficile transition l’évolution des émissions anthropiques des gaz à
écologique à l’échelle des pays. Le document 6 de effet de serre. Le GIEC, Groupe d’Experts
la page de droite peut y être ajouté pour faire le lien Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat, a
entre l’évaluation scientifique des conséquences du proposé 4 scénarios d’augmentation de
réchauffement climatique (aléas) et les prises de température moyenne du Globe en fonction de
décisions des États pour en limiter les risques l’évolution des émissions de GES.
(transition écologique). Le document 1 définit ces scénarios allant de
- La page de droite contient des documents qui +0,3 °C pour le plus optimiste (globalement
permettent d’aborder quelques conséquences du irréalisable au regard des informations actuellement
réchauffement climatique affectant les connues) à +4,8 °C pour le plus pessimiste, c’est-
écosystèmes et les conditions de vie des êtres à-dire si les émissions de GES se prolongent au
humains dans le futur, selon les scénarios rythme actuel. De nouveaux modèles publiés plus
envisagés. récemment par des scientifiques français prévoient
une augmentation jusqu’à +7 °C. Le document 6
Durée estimée : 2 h explique que c’est grâce à une vaste gamme d’outils
d’analyse pour l’évaluation des risques et des
Peut-être prévoir une lecture des documents à la
conséquences du réchauffement climatique qu’il est
maison avant la séance pour gagner du temps.
possible de prendre des décisions adéquates pour
limiter les changements climatiques et leurs effets.
Différenciation Ceci est illustré dans le document 2 qui résume
- Documents 1 et 3 : d’après les documents et vos l’Accord de Paris lors de la COP21 en 2015, premier
connaissances, vers quel(s) scénario(s) a-t-on le accord mondial sur le climat ratifié par 195 pays.
plus de probabilités de se diriger à l’horizon 2050 ? Les résolutions de cet accord ont été prises en
2100 ? (utiliser également les informations du regard des rapports du GIEC, des évaluations
document hatier-clic : hatier-clic.fr/est090b). économiques de chaque pays et des efforts
- Documents 1, 2 et 6 : expliquer comment les consentis par les États. Dans le document 3, on
scénarios décrits par le GIEC peuvent orienter les constate que 5 ans plus tard, les efforts de bon
prises de décisions des États. nombre de pays signataires ne sont pas à la hauteur
- Document 4 : expliquer la notion de réfugié des ambitions affichées en 2015. Les efforts de
climatique. Décrire en quoi il s’agit d’une réduction des émissions de GES sont insuffisants
conséquence des aléas liés au réchauffement vis-à-vis de l’enjeu et de l’objectif de +2 °C.
climatique. À partir des scénarios du GIEC, des études ont été
- Document 5 : identifier quelques impacts de menées pour prévoir les conséquences du
l’augmentation de la concentration en CO2 dans réchauffement climatique sur les écosystèmes et
l’atmosphère sur la sécurité alimentaire mondiale les populations humaines (https://www.monde-
(voir aussi exercice 17 p. 80). diplomatique.fr/cartes/vulnerabilite-climat).
- Document 7 : prévoir un impact majeur du Dans le document 4, il est question de réfugiés
réchauffement climatique sur les écosystèmes climatiques. L’augmentation de la température
méditerranéens. Peut-on en faire une projection sur moyenne de la planète a de nombreuses
l’ensemble de la biodiversité mondiale ? (voir aussi conséquences sur les habitats terrestres. En effet,
activité 3 chapitre 3, activité 4 chapitre 9 et hatier- elle se traduit par une augmentation du dégel de la
clic : hatier-clic.fr/est091). calotte glaciaire et du pergélisol, ceci implique une
augmentation du niveau des mers. Cette élévation
Réponses aux questions submerge de plus en plus de terres, à commencer
Tâche complexe avec aide pour les documents 1 à 7. par des îles très vulnérables, entraînant la disparition
► À partir de l’ensemble des documents, relever les d’habitats humains et d’écosystèmes entiers. Autre
aléas induits par le réchauffement climatique en conséquence grave, l’augmentation des évènements
fonction des différents scénarios envisagés. Quels climatiques extrêmes tels que les cyclones et les
sont les risques encourus par les écosystèmes et inondations, dévastant des territoires habités. Enfin,
les populations humaines ? la chaleur se traduit par une augmentation des zones
de désertification, privant les populations

© Éditions Hatier, 2020. 41


Thème 1● Science, climat et société

d’agriculture et les obligeant à se déplacer. Toutes https://www.futura-


ces conséquences directes du dérèglement sciences.com/planete/actualites/rechauffement-
climatique sur de nombreuses régions du globe climatique-hausse-co2-atmospherique-reduira-
poussent les populations à fuir, devenant ainsi des qualite-aliments-base-68160/
réfugiés climatiques. On estime à 150 millions le https://ehp.niehs.nih.gov/doi/10.1289/ehp41
nombre de réfugiés climatiques autour de 2050. Et à (site en anglais)
terme, on peut facilement imaginer les conflits armés
qui pourraient en découler.
Qui dit perte d’habitats dit perte de biodiversité. Le
document 7 issu d’un rapport de l’ONG WWF Penser la science p. 94 à 95
présente le pourcentage d’espèces pour lesquelles
Les savoirs du BO
est projeté un risque d’extinction dans l’écorégion
« Contribuer au développement en chaque élève d’un esprit
Méditerranée, selon trois scénarios d’augmentation
rationnel, autonome et éclairé, capable d’exercer une analyse
de température (+2 °C + 3,2 °C et +4,5 °C). Si critique face aux fausses informations et aux rumeurs. »
l’humanité réussit à maintenir une augmentation de
2 °C, on estime une perte de biodiversité de cette
Commentaires pédagogiques
région entre 21 et 36 % en fonction des taxons.
Cette double page interroge la pertinence de planter
Dans le scénario le pire, ici de +4,5 °C, la perte
des arbres pour limiter les effets du dérèglement
serait comprise entre 49 et 69 %.
climatique. Il s’agit de donner aux élèves des éléments
Le nombre d’espèces en risque d’extinction
concrets d’analyse en s’appuyant sur des éléments
augmente avec la température. Il est pertinent de
qu’ils ont explorés dans les chapitres précédents,
penser que ceci est extrapolable à l’ensemble des
notamment le cycle du carbone du chapitre 1.
écosystèmes de la planète, y compris les
Tous les documents ne prétendent pas répondre à
écosystèmes marins (activité 3, chapitre 3).
la question posée. De cette façon, l’enseignant peut
Enfin, le document 5 aborde la question de
choisir d’en poser d’autres connexes.
l’insécurité alimentaire. À partir d’une étude, on
comprend que l’augmentation du CO2 atmosphérique
induit une baisse significative des rendements sur
Scénario pédagogique possible
les végétaux testés (blé, soja, riz et maïs), que ce soit Partir de l’image proposée ou d’un fictif projet de
en région tempérée ou tropicale. Une autre étude a club nature dans votre lycée qui inciterait les élèves
mis en évidence que les teneurs en fer et en zinc du à planter les arbres pour limiter le changement
blé, du riz, des pois et du soja évalués sont climatique. Possibilité de scinder la classe en deux
significativement plus faibles dans un milieu à en leur proposant de réfléchir aux impacts d’une
concentration élevée de C02 (550 ppm). De plus, une telle initiative à court (échelle d’une vie humaine) ou
teneur plus basse en protéines est mentionnée pour à long terme (200 ans au moins).
le blé et le riz. Ainsi, ces études montrent que les
émissions de CO2 ont un effet négatif sur les Durée estimée : 90 min
rendements agricoles et la valeur nutritionnelle des
végétaux cultivés. Ceci menace sérieusement la Réponses aux questions
sécurité alimentaire mondiale (exercice 17 p. 80). Pour limiter notre empreinte carbone globale, il
faudrait être capable de réabsorber les 11 Gt de
En conclusion, il paraît évident que le réchauffement carbone que les humains émettent dans
climatique a et aura dans les années à venir un l’atmosphère chaque année.
impact fort et négatif sur les écosystèmes mondiaux Les arbres absorbent le CO2 et l’assimilent sous
et les populations humaines. forme de carbone organique qu’on retrouve dans la
biosphère terrestre. Donc en phase de croissance,
Penser la science les arbres constituent un puits de carbone. À court
Des études tendent à montrer que l’augmentation du terme (considérons les 100 premières années de
taux de CO2 atmosphérique diminuerait la valeur leur cycle de vie), les forêts sont capables
nutritive de certaines espèces cultivées. Il est possible d’absorber une partie de nos émissions de CO2.
de faire réfléchir les élèves sur ce paradoxe, en faisant Mais il ne faut pas perdre de vue que l’écosystème
réémerger le lien entre CO2 atmosphérique, forestier est globalement à l’équilibre entre sa
photosynthèse et croissance des végétaux. production et sa consommation de CO2 et d’O2 (voir
Des prolongements peuvent être envisagés avec les Penser la science p. 40).
élèves de spécialité SVT.

© Éditions Hatier, 2020. 42


Thème 1● Science, climat et société

L’article de Science de juillet 2019 indique qu’il Pour aller plus loin
existerait sur Terre une capacité de reboisement sur https://science.sciencemag.org/content/365/644
0,9.109 ha, soit l’équivalent environ de la surface 8/76
des USA. https://www6.inrae.fr/ciag/content/download/63
On estime à 11 Gt la quantité de carbone émise 05/46333/file/Vol62-4-Ceschia.pdf
chaque année dans l’atmosphère par les activités https://www.slf.ch/fr/projets/foret-et-climat.html
anthropiques. Comme la moitié est réabsorbée par https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-
les océans, les sols et la végétation, il reste 5,5 Gt 02056315/document
de carbone dans l’atmosphère. https://www.pseudo-sciences.org/Foret-tropicale-
foret-boreale-un-impact-oppose-sur-le-climat
Calcul de la superficie de forêts qu’il faudrait planter
pour absorber 5,5 Gt de CO2 dans l’atmosphère Quoiqu’il en soit, ces différents documents ont été
On sait que 1 ha de forêt en croissance séquestre choisis pour amener les élèves à s’interroger sur les
2 t/an de carbone, donc 5,5.109 tonnes de CO2 nombreuses interactions qui contrôlent
peuvent être absorbées chaque année par actuellement le climat de notre planète. Pour toutes
5,5 × 109 ces raisons, on perçoit donc que la plantation
= 2,75.109 ha ce qui représente environ
2 d’arbres ne pourra pas être une solution à long
9
2,75 × 10 terme au problème du changement climatique. Sans
≈ 3 fois la superficie des États-Unis. Il
0,9 × 109 compter que le réchauffement provoque des
faudrait donc planter l’équivalent de 3 fois la surface
épisodes de stress hydrique qui inhibent la
des États-Unis pour compenser nos émissions de
croissance des végétaux voire les tuent.
CO2 non recyclées naturellement. Et il faudrait donc
Il faut donc agir en amont et limiter drastiquement
planter 6 fois la surface des États-Unis si on voulait
et rapidement nos émissions de GES.
réabsorber la totalité des émissions de CO2
anthropiques soit 11 Gt/an (et en considérant que ce
chiffre n’augmente pas au cours des années à venir).
Par ailleurs, les conifères sont les espèces les plus
Exercices p. 96 à 99
adaptées pour assimiler rapidement le CO2 1 a. Faux. La principale source d’énergie mondiale
atmosphérique mais ils ne poussent pas sous toutes est une énergie sous forme de stock (pétrole,
les latitudes ni sous tous les climats du monde. charbon, gaz naturel).
Parallèlement à des études scientifiques qui b. Faux. L’électricité n’est pas une énergie primaire.
s’interrogent sur la capacité mondiale de c. Vrai.
reboisement, il est à noter que les humains d. Vrai.
continuent globalement chaque année de déforester e. Faux. La combustion de carburants fossiles émet
la planète pour leurs besoins économiques, à raison des particules fines, du monoxyde d’azote, du
de 5,3∙106 ha / an. dioxyde d’azote, du dioxyde de carbone et des
suies.
Rétroactions négatives dues à la reforestation
On considère dans le précédent calcul que les 2 La combustion des ressources fossiles permet de
arbres seraient plantés sur des surfaces nues, ce produire 85 % de l’énergie mondiale. Cette
qui est bien sûr un raccourci erroné : il faut tenir production génère des gaz à effet de serre dont le
compte du différentiel entre le CO2 absorbé sur le CO2 et d’autres substances toxiques pour
sol précédent et le CO2 absorbé ensuite par de l’environnement et la santé humaine.
nouvelles essences forestières. Ainsi, une forêt - À l’échelle planétaire, l’émission importante de
tempérée plantée sur un sol de prairies tempérées GES dans l’atmosphère est à l’origine de
absorbera moins de CO2 que l’écosystème de l’accentuation de l’effet de serre et ainsi du
prairie qui accumule beaucoup de carbone dans ses réchauffement climatique.
sols sous forme de matière organique morte. - À l’échelle des populations, le réchauffement
Par ailleurs, le couvert végétal vert foncé peut climatique a un impact négatif sur la perte
modifier l’albédo de la surface qu’il occupe en le d’habitats. En effet, l’augmentation des
diminuant. Mais cet effet « réchauffant » peut aussi, catastrophes climatiques, la montée des eaux et
par exemple, être contrebalancé par l’accroissement des zones de désertification sont à
l’évapotranspiration des végétaux (plus ou moins l’origine de milliers de réfugiés climatiques. De plus,
importante selon le type de forêts) qui génère une l’insécurité alimentaire s’accroît à cause des
humidité locale, source de fraîcheur. sécheresses qui mettent en péril les cultures.

© Éditions Hatier, 2020. 43


Thème 1● Science, climat et société

- À l’échelle de la biodiversité, de nombreuses 8 1.


espèces disparaissent du fait de l’augmentation de - Part de l’énergie provenant de la combustion de la
la température et de la perte d’habitats. bagasse par rapport aux sources d’énergie locales :
- Enfin à l’échelle de l’individu, la combustion génère 80,6
× 100
des polluants atmosphériques qui ont un impact (80,6 + 4,3 + 0,6 + 23,7 + 21,8 + 51,7 + 1,1)
négatif sur la qualité de l’air et la santé humaine. = 43,85 %.
Des maladies respiratoires, cardiovasculaires et - Part de l’énergie provenant de la combustion de la
neurologiques sont liées à cette pollution. bagasse par rapport à l’ensemble des sources
d’énergie utilisées à la Réunion :
80,6
3 1. Parmi les énergies disponibles sous forme de × 100 = 5,59 %.
1 441
stock, on trouve : 2. La bagasse constitue une valorisation
a. les courants marins. énergétique originale car elle n’est pas produite
2. L’affirmation correcte à propos de l’empreinte dans le but de produire de l’électricité. Il s’agit d’un
carbone est : résidu agricole obtenu après extraction du jus, qui
b. l’empreinte carbone d’un objet est la masse de CO2
au lieu d’être « jeté », est exploité pour la production
produite lors de sa fabrication et de son utilisation.
d’énergie électrique. On peut ainsi exploiter à 100 %
la biomasse produite.
4 La consommation énergétique est très
3. Bien que la combustion de la bagasse émette des
inégalement répartie à l’échelle de la planète car en
gaz à effet de serre, son utilisation présente deux
effet, les pays riches, principalement dans
avantages :
l’hémisphère Nord sont les principaux
- la canne à sucre est produite en grandes quantités
consommateurs à l’échelle mondiale.
et rapidement : il s’agit donc d’une ressource
énergétique renouvelable.
5 1. Cette pollution a pour origine principale la
- la production est locale et donc permet d’importer
combustion des ressources fossiles par les moteurs
moins de ressources énergétiques fossiles dont le
thermiques des voitures.
transport libère des quantités importantes de gaz à
2. Cette dégradation de la qualité de l’air (due aux
effet de serre.
aérosols, suies, etc.) peut être à l’origine de
problèmes respiratoires, particulièrement chez les
9 1. Ces biocarburants peuvent être produits en
individus à risques (asthmatiques, personnes
grandes quantités et rapidement : ce sont des
âgées, etc.).
énergies renouvelables à l’échelle de vie humaine
3. Un ralentissement induit une consommation
et ne sont donc pas épuisables.
moindre du carburant et donc une libération moins
2. L’utilisation de l’huile de palme comme
importante de polluants.
biocarburant fait polémique car :
- son utilisation par libère trois fois plus de gaz à
6 1.
effet de serre que celle des ressources
- Consommation électrique annuelle estimée liée à
énergétiques fossile.
l’utilisation du radio réveil :
- sa production nécessite l’exploitation de trop
24 × 365 × 10 = 87 600 Wh, soit en divisant par
grandes surfaces agricoles, permises par une
1 000 : 87,6 kWh.
déforestation massive entraînant la destruction de
- Consommation électrique annuelle estimée liée à
ces écosystèmes forestiers, abritant une grande
l’utilisation de l’aspirateur :
diversité d’espèces. Ce changement à grande
2 × 52 × 2 000 = 208 000 Wh, soit en divisant par
ampleur de l’usage des sols, contribue fortement au
1 000 : 208 kWh.
mauvais bilan des émissions de GES liés à
- Consommation électrique annuelle estimée liée à
l’utilisation de l’huile de palme comme
l’utilisation d’une console de jeu vidéo :
biocarburant.
1 × 365 × 165 = 60 225 Wh, soit en divisant par
1 000 : 60,225 kWh.
10 1. Le 06/03/20 à 12 h 22, l’intensité carbone
2. Consommation électrique annulée estimée liée à
de la production d’électricité en France était de 50 g
une utilisation quotidienne d’1 h 15 d’une console
d’équivalent CO2 par kWh produit alors qu’elle était
de jeu vidéo, d’une puissance de 165 W (15
de 227 g en Allemagne.
minutes représentent 0,25 h) :
2. Du côté français, 93 % de la production est bas
1,25 × 365 × 165 = 75 281,25 Wh soit 75,28 KWh.
carbone (dont 29 % renouvelable) contre 72 % en
Allemagne (dont 59 % renouvelable). En détaillant
7 Correction dans le manuel

© Éditions Hatier, 2020. 44


Thème 1● Science, climat et société

les sources de production électrique, on peut


expliquer cet écart important :
- En France, le mix énergétique est principalement
composé de nucléaire (45 gW), d’éolien (15 gW) et
d’hydraulique (10 gW), faibles émetteurs de CO2 et
seulement 5 gW de gaz.
- En Allemagne, l’électricité provient principalement
de l’éolien (28 gW) complété de charbon (10 gW),
de biomasse (7,5 gW) et de gaz (6 gW) très
émetteurs de GES et très peu du nucléaire (9 gW).
3. Voir les informations en temps réel sur
ElectricityMap.

11 1. Depuis la fin des années 90 (1997), l’indice


de printemps correspondant à l’apparition des fleurs
et des feuilles de certains végétaux printaniers, est
qualifié de précoce. En effet, sa date est avancée
de 3 jours en moyenne entre 1997 et 2004. Entre
2004 et 2006, on constate un retour à la normal
puis de nouveau une précocité marquée.
2. Avant les années 1990, on constate que le
maximum d’abondance des oisillons se situe autour
du 10 juin et que le maximum d’abondance des
chenilles se situe à la même date. Or, on sait que
les oisillons se nourrissent principalement de
chenilles. La synchronisation de leur abondance
s’explique donc par une relation trophique.
3. Le printemps est de plus en plus précoce depuis
les années 1990, ceci signifie que les fleurs et les
feuilles apparaissent plus tôt. Les chenilles se
nourrissant de feuilles apparaissent plus tôt, se
synchronisant sur les végétaux. De plus, on
constate que la ponte est avancée elle aussi et donc
l’arrivée des oisillons. Cette dernière n’est pas
suffisamment décalée pour être toujours
synchronisée avec les chenilles.

Pour aller plus loin, on peut demander aux élèves


quelle est la conséquence directe de cette
désynchronisation : une moindre abondance de
nourriture pour les oisillons et donc probablement
une diminution de leur population. Ceci se vérifie
avec la baisse importante du nombre d’oiseaux sur
le territoire français ces dernières années.

© Éditions Hatier, 2020. 45


Thème 2 ● Le futur des énergies

Thème 2 – Le futur des énergies


Introduction
Chapitre Activité Commentaires
Prérequis :
Activité 1 Les premiers pas de l’énergie électrique - conducteurs et isolants (PC, cycle 4)
(activité expérimentale) - alternateur, centrales électriques, sources
Chapitre 5 Activité 2 De l’éclairage public à l’atome quantique d’énergie (PC, cycle 4)
Deux siècles (activité documentaire) - pile électrochimique (PC, cycle 4)
Activité 3 De l’atome au matériau semi-conducteur - caractéristique d’un dipôle (PC, cycle 4 et
d’énergie
(tâche complexe) 2de), point de fonctionnement (PC, 2de)
électrique - grandeurs électriques : I, U, R, P, E (PC, cycle
Activité 4 Fonctionnement optimal d’un capteur
photovoltaïque (activité expérimentale/travail en équipe) 4 et 2de)
- lois de l’électricité (PC, cycle 4 et 2de)
- effet Joule (PC, cycle 4)
- énergies cinétique, potentielle (PC, cycle 4 et
Activité 1 De l’énergie électrique sans combustion 2de)
Chapitre 6 (activité documentaire/classe inversée) - spectres de raies d’émission (PC, 2de)
Obtenir de Activité 2 Accumulateurs et piles (activité documentaire) - diagramme énergétique, conversion d’énergie
Activité 3 Le rendement d’une centrale électrique (PC, cycle 4)
l’énergie - graphe orienté (SNT, 2de)
(tâche complexe)
électrique Activité 4 Risques et impacts sur l’environnement - risques naturels (SVT, cycle 4 et 2de)
sans (activité documentaire/travail en équipe)
combustion Activité 5 Différents dispositifs de stockage de Limites :
l’énergie (activité documentaire) - la loi de Faraday est hors-programme
- aucune expression d’énergie stockée par un
système donné n’est exigible
- la notion de facteur de puissance est hors-
Activité 1 Analyse du réseau électrique français (activité programme
Chapitre 7 documentaire)
Optimisation Activité 2 Modélisation expérimentale (activité Outils mathématiques utilisés :
de transport expérimentale) - calculs : puissances de 10, conversions
de l’électricité Activité 3 Modélisation graphique pour optimiser un - fonctions
réseau (activité documentaire) - fonction polynôme de second degré
- lecture graphique
- calcul littéral
- modélisation à l’aide d’un graphe orienté
Chapitre 8 Activité 1 Vers une étude systémique de la Terre
(activité documentaire) Lien avec les programmes des spécialités de
Choix
Activité 2 L’exemple du nucléaire français (activité Terminale :
énergétiques documentaire/débat) - interaction photon-matière, rendement d’une
et impacts sur Activité 3 Deux exemples de choix énergétiques cellule photovoltaïque (spécialité PC)
les sociétés (activité documentaire/travail en équipe) - comprendre les conséquences du
réchauffement climatique et les possibilités
d’action (spécialité SVT)

© Éditions Hatier, 2020. 46


Thème 2 ● Le futur des énergies

5. DEUX SIÈCLES D’ÉNERGIE ÉLECTRIQUE


à l’autre. Pour minimiser ces variations
Introduction
d’amplitude, il est nécessaire d’abord de tourner la
Ce chapitre est le premier chapitre du thème 2, Le
roue d’entrainement (élève 1) pour atteindre une
futur des énergies. Il retrace de manière succincte
vitesse de rotation quasi constante puis de lancer
l’historique de l’alternateur et des capteurs
l’acquisition (élève 2) sur une centaine de
photovoltaïques, en passant par la naissance de la
millisecondes.
mécanique quantique nécessaire pour interpréter
Les questions 1 à 3 permettent aux élèves
les spectres de raies d’émission des atomes.
d’extraire les informations à partir des quatre
Cette interprétation a ensuite mené à l’émergence
premiers documents. Néanmoins, lors de la
de nouveaux matériaux que sont les semi-
rédaction, ils doivent reformuler leurs réponses.
conducteurs.
La question 4 exploite le résultat de l’expérience :
L’activité 1, activité documentaire et expérimentale
d’abord qualitativement puis quantitativement par
guidée, s’intéresse à l’aspect historique de
la détermination graphique de la période et le
l’alternateur, sa constitution, son fonctionnement
calcul de la fréquence. La fréquence peut dépendre
et quelques-unes de ses propriétés électriques au
de la vitesse de rotation de la roue d’entraînement.
travers d’une activité expérimentale.
Le professeur pourra compléter cette étude en
L’activité 2, activité documentaire, introduit la
faisant fonctionner l’alternateur lorsqu’il est
physique quantique via le début de l’éclairage
connecté à une lampe (3,5 V ; 200 mA, par
public initié par le développement d’alternateurs
exemple). Le clignotement rapide de la lampe est
industriels au XIXe siècle. La vision quantique
dû à la quasi-planéité de la courbe représentant la
permet d’interpréter les spectres de raies des
tension au voisinage de 0 V.
atomes en introduisant la notion de quantification
des états d’énergie d’un atome.
L’activité 3, tâche complexe, montre comment la
Durée estimée : 1 h à 1 h30 suivant le
quantification des états d’énergie des atomes a niveau de la classe
permis le développement des matériaux semi-
conducteurs à base de silicium pour la mise au Différenciation
point de capteurs photovoltaïques. Les étapes de la numérisation étudiées dans le
L’activité 4, activité expérimentale en équipes, programme d’enseignement scientifique de
s’intéresse au fonctionnement optimal d’un première peuvent être réinvesties. Le professeur
capteur photovoltaïque à l’aide de sa pourra au préalable faire travailler les élèves en
caractéristique courant-tension et de son difficulté sur le prérequis 4 du chapitre en insistant
exploitation. notamment sur le motif élémentaire et les unités à
utiliser.
Selon le niveau de la classe, le professeur peut
Activités p. 110 à 117 discuter avec les élèves le choix des paramètres
d’acquisition.

① Les premiers pas de l’énergie Réponses aux questions


électrique 1. L’induction électromagnétique correspond à
l’apparition d’un courant électrique dans un fil
Commentaires pédagogiques conducteur fermé sur lui-même lorsque qu’un
Il serait intéressant de préciser aux élèves que aimant se déplace à proximité. Si le circuit est
d’autres scientifiques (Ampère, Œrsted, Tesla, ouvert, il apparaît une tension électrique entre les
etc.) ont contribué, par l’apport de leurs deux extrémités du fil.
découvertes, au développement de l’alternateur. 2. Les deux éléments principaux d’un alternateur
Le professeur indiquera aux élèves l’existence sont un aimant et une bobine de fil conducteur.
d’autres dispositifs fournissant de l’énergie 3. Le rendement d’un alternateur peut être
électrique. Une partie de ces générateurs sera influencé par les frottements ou les pertes par
étudiée dans le chapitre suivant. effet Joule.
Des données d’acquisition de la tension électrique 4. La tension prend des valeurs alternativement
aux bornes de l’alternateur sur deux ou trois positives et négatives : elle est alternative.
périodes sont suffisantes pour son exploitation. En La variation de cette tension est constituée d’un
effet, un nombre de période plus grand pourrait motif élémentaire qui se reproduit identique à lui-
présenter des variations d’amplitude d’une période
© Éditions Hatier, 2020. 47
Thème 2 ● Le futur des énergies

même au cours du temps : la tension est l’intensité lumineuse de chaque raie d’émission, il
périodique. est nécessaire d’utiliser un spectrophotomètre.
La durée du motif élémentaire est d’environ : Le spectre d’émission de raies permet de mettre
𝑇𝑇 = 30 ms = 3 × 10−2 s or la fréquence est égale à en évidence un aspect de la physique quantique :
1 1 la nature discrète des états d’énergie possibles
𝑓𝑓 = d’où 𝑓𝑓 = ≈ 33 Hz.
𝑇𝑇 3×10−2
d’un atome. La courbe représentant l’intensité des
Tension (en V)
raies en fonction de la longueur d’onde met en
10
évidence un autre aspect de la physique quantique
7,5 : la nature probabiliste des transitions d’un état à
T
5 un état d’énergie plus faible.
2,5 Suivant les interactions des atomes de mercure
0
–2,5
avec leur environnement (présence d’autres types
–5 d’atomes, pression du gaz, etc.), certaines raies
Un motif élémentaire
–7,5
10 ms d’émission peuvent être plus moins intenses.
–10
0 25 50 75 100
Temps (en ms) Réponses aux questions
Remarque : il existe une infinité de motifs 1. L’éclairage public a nécessité l’utilisation de
élémentaires. lampes à filament durable. Pour cela, les
5. Un alternateur est constitué d’un aimant et scientifiques ont étudié les corps chauffés afin de
d’une bobine en mouvement relatif. développer des filaments de plus en plus
performants.
Penser la science 2. D’après la physique quantique, un atome ne
Les travaux de Michael Faraday s’appuient peut exister que dans certains états d’énergie. Le
directement sur ceux de Hans Christian Œrsted passage d’un atome d’un état d’énergie vers un
(1777-1851), physicien et chimiste danois, et ceux état d’énergie inférieure s’accompagne de
d’autres scientifiques. Sans ces prédécesseurs, l’émission d’une radiation lumineuse représentée
Faraday n’aurait pas pu découvrir l’induction par une raie colorée dans son spectre d’émission.
électromagnétique à cette époque. 3. Parmi toutes les transitions, les plus probables
donnent lieu à des raies colorées de forte intensité
lumineuse contrairement à celles qui sont moins
② De l’éclairage public à l’atome
probables.
quantique 4.
Transition E7→E4 E7→E5 E6→E2 E6→E4 E6→E3
Commentaires pédagogiques impliquée
Longueur 365 579 405 546 436
Les élèves doivent s’appuyer sur les documents de d’onde
l’activité et les citer en référence lors de la (en nm)
rédaction de leurs réponses. Pour certaines
questions, il est nécessaire de mettre en relation 5. En comparant le spectre de la lampe
les documents. fluocompacte avec le spectre du mercure, on
Le professeur peut insister sur le fait que le remarque la présence des raies du mercure à
développement des lampes à incandescence pour 365 nm, 405 nm et 436 nm. La lampe
l’éclairage public (innovation technologique pour fluocompacte contient donc du mercure.
l’époque) a finalement abouti à la naissance de
concepts nouveaux non anticipés comme ceux de Penser la science
la physique quantique. Le modèle atomique de Rutherford n’explique pas
Pour éviter d’introduire l’électron et la notion de la présence de raies dans le spectre d’émission de
transition électronique, l’atome est décrit comme l’atome. Après avoir reconnu les insuffisances de
une particule dont l’énergie totale peut varier de la physique classique, les scientifiques ont
manière discrète. proposé une nouvelle théorie qui prend en compte
Il serait intéressant de préciser aux élèves que les connaissances précédentes tout en
chaque raie du spectre d’émission, caractérisée interprétant les nouvelles découvertes telles que
par une longueur d’onde précise, correspond à une les raies d’émission.
image de la fente rectangulaire du spectroscope
d’où la forme géométrique des raies. Plus la fente
est étroite, plus la raie est fine. Pour mesurer

© Éditions Hatier, 2020. 48


Thème 2 ● Le futur des énergies

③ De l’atome au matériau semi-


Le fonctionnement des capteurs photo-voltaïques
conducteur exploite les propriétés optiques et électriques des
semi-conducteurs (doc. 1). Les semi-conducteurs
Commentaires pédagogiques absorbent (doc. 3) l’énergie radiative du Soleil
Le lien entre le développement des matériaux (doc. 2) et la convertissent en partie en énergie
semi-conducteurs et l’interprétation des spectres électrique (doc. 1).
d’émission via la physique quantique doit être Le germanium est celui qui absorbe la plus grande
précisé. Par exemple, c’est à partir des états partie de l’énergie radiative du Soleil (doc. 2 et 3)
d’énergie discrets de l’atome de silicium que sont mais son rendement est le plus faible (doc. 5).
déterminées les bandes d’énergie d’un semi- L’arséniure de gallium et le silicium ont des
conducteur au silicium. spectres d’absorption (doc. 3) et des rendements
Comme pour l’atome, les propriétés optiques des (doc. 5) comparables mais le silicium est
semi-conducteurs s’expliquent grâce aux lois de la largement plus abondant dans la croûte terrestre
physique quantique. Lorsque l’électron passe de la (doc. 4).
bande de valence à la bande de conduction, il ne Son abondance sur Terre et son rendement
« traverse » pas la bande interdite. Il passe d’une important font que le silicium est le semi-
bande à l’autre par saut quantique : il disparaît de conducteur le plus utilisé pour la fabrication de
la bande de valence pour apparaître capteurs photovoltaïques.
instantanément dans la bande de conduction.
Le spectre d’émission du Soleil présente des
« creux » ou pics d’absorption pour certaines ④ Fonctionnement d’un capteur
longueurs d’onde. Ces « creux » sont dus à photovoltaïque
l’absorption du rayonnement par l’atmosphère.
À noter : l’axe des ordonnées des spectres Commentaires pédagogiques
d’absorption des semi-conducteurs étudiés est
Dans le document 1, la surface active du capteur
représenté à l’aide d’une échelle logarithmique
photovoltaïque n’est pas en face de la source de
décimale pour mieux observer les différences et
lumière, pour les raisons pratiques de la prise de
les seuils au-delà desquels les semi-conducteurs
vue. Cependant, pour réaliser les mesures
n’absorbent plus le rayonnement (largeur du gap).
expérimentales et obtenir les résultats du
Les rendements indiqués dans le document 5 sont
document 3, il est nécessaire qu’ils soient en vis-
des rendements obtenus en laboratoire. Les
à-vis.
capteurs solaires commercialisés ont des
Il peut être nécessaire de préciser aux élèves que
rendements plus faibles.
le voltmètre et l’ampèremètre utilisés pour
l’expérience ne modifient (pratiquement) pas le
Différenciation fonctionnement du circuit.
- Aide 1 (doc. 3) : plus le spectre d’absorption Le cas échéant, le choix des calibres de mesure à
d’un semi-conducteur recouvre une grande partie sélectionner pour le voltmètre et l’ampèremètre
du spectre solaire, plus il est adapté à la peut être discuté oralement avec les élèves. Pour
fabrication d’un capteur photovoltaïque. une meilleure précision, la valeur du calibre choisie
- Aide 2 (doc. 4) : plus un élément chimique est doit être juste au-dessus de la valeur à mesurer.
abondant sur Terre moins son coût d’exploitation Le montage électrique et l’utilisation d’un tableur-
est important. grapheur ne doivent pas être un obstacle pour les
- Aide 3 (doc. 5) : les considérations économiques élèves.
l’emportent le plus souvent.
Différenciation
Réponses aux questions - Aide 1 : une fiche méthode sur l’utilisation du
Tâche complexe avec aides pour les documents 3 voltmètre et de l’ampèremètre peut être distribuée
à5 aux élèves.
► À partir des documents proposés et en utilisant - Aide 2 : fiche méthode sur l’utilisation du tableur-
vos connaissances, rédiger un compte rendu grapheur (voir page 288 du manuel).
structuré et argumenté pour expliquer pourquoi le - Aide 3 : Il peut être nécessaire de rappeler à
silicium est le semi-conducteur préférentiellement certains élèves le tableau de conversion d’unités.
utilisé pour la fabrication de capteurs
photovoltaïques.

© Éditions Hatier, 2020. 49


Thème 2 ● Le futur des énergies

Réponses aux questions Durée estimée : 40 min par page


Équipes A
1. La caractéristique courant-tension du capteur
Réponses aux questions
photovoltaïque ne passe pas par l’origine, il se Page de gauche
comporte comme un générateur. L’évaluation du travail scientifique a gagné en
2. Plus l’éclairement sur le capteur est important, efficacité à partir du moment où l’on a commencé
plus l’intensité du courant qu’il délivre est grande, à échanger de manière collective et entre experts :
contrairement à la tension qui varie peu. les résultats ne sont pas seulement partagés, ils
Mutualisation : Présentation de l’influence de sont aussi évalués : c’est le peer review (revue par
l’éclairement. les pairs). Celui-ci garantit d’avoir des
connaissances non seulement partagées mais
Équipes B
également plus fiables puisqu’elles passent entre
[ERRATUM : dans le document qui présente la
les mains de relecteurs très attentifs aux erreurs.
courbe P = f(R), la graduation de l’axe des
Mais le peer review, s’il est garant d’une fiabilité
ordonnées est erronée. Il faut en effet doubler
accrue des résultats scientifiques, n’est pas
toutes les valeurs portées sur la graduation. (Malgré
toute l’attention que nous apportons à l’édition du exempt de faiblesses : l’obligation pour les
manuel, des coquilles peuvent persister jusqu’aux chercheurs de devoir publier de plus en plus
derniers stades de sa réalisation. Nous nous contraint ceux-ci à parfois à découper leurs travaux
efforcerons de les corriger lors de la prochaine en plusieurs parties, et pousse parfois même à la
réimpression.)]. fraude. Les revues « prédatrices » sont également
1. D’après le graphique, 𝑃𝑃max = 25 mW (point de la apparues, revues qui ne souscrivent pas à la
courbe le plus haut). [50 mW] même rigueur que des revues classiques, publiant
2. D’après le graphique, la puissance maximale sans relecture et vérification. Le financement privé
Pmax est atteinte pour R ≈ 80 Ω. se substituant progressivement au public, les
chercheurs peuvent être également tentés de
Mutualisation : Présentation de l’influence de la
diriger leurs travaux vers des thématiques dont les
valeur de la résistance du récepteur connecté au
répercussions sont plus rentables et donc à court
capteur photovoltaïque.
terme. La recherche fondamentale peut alors être
Bilan délaissée.
Un capteur photovoltaïque fonctionne de manière
Page de droite
optimale lorsque l’éclairement au niveau de sa
Les principaux critères permettant de repérer les
surface est important et que la valeur de la
discours pseudoscientifiques sont, dans le cadre
résistance du récepteur auquel il est connecté
de ces textes, essentiellement d’ordre textuel : on
correspond à la puissance maximale qu’il peut
fera attention aux discours qui veulent vendre un
délivrer.
produit ou toute autre pratique à visée
thérapeutique « révolutionnaire » et s’appuyant sur
un vocabulaire soi-disant scientifique. Certains
Penser la science p. 120 à 121 termes sont à repérer, et doivent nous inciter à
chercher avant de payer quoi que ce soit :
Commentaires pédagogiques quantique, énergétique, vibration, équilibre,
Les textes de la page 120 ont pour objectifs biorésonnance, neurotraining, onde, hologramme
d’aider à comprendre comment la science se programmé, etc.
construit par l’intermédiaire de la revue par les Et si l’on n’a pas le temps de chercher, mieux vaut
pairs. suspendre son jugement.
Les textes de la page 121 permettent de travailler
la notion d’imposture intellectuelle, notamment
dans certaines dérives thérapeutiques qui utilisent Pour aller plus loin
et abusent d’un vocabulaire scientifique sorti de Vidéos sur les publications scientifiques :
son contexte, ici la physique quantique. https://www.youtube.com/watch?v=tBfxnYtV4sc
https://www.youtube.com/watch?v=WnxqoP-c0ZE

Vidéo et article sur l’imposture intellectuelle :


https://www.youtube.com/watch?v=ZSI5IK8Lu8s
https://cortecs.org/la-zetetique/effetpaillasson/

© Éditions Hatier, 2020. 50


Thème 2 ● Le futur des énergies

Exercices p. 122 à 125 2. Il existe une partie de la courbe qui se reproduit


identique à elle-même au cours du temps, cette
1 1. Un alternateur est constitué essentiellement : tension est donc périodique.
a. d’un fil de cuivre et d’un aimant. 3. La période du signal est T ≈0,03 s . La
2. Un alternateur convertit principalement : 1 1
c. l’énergie mécanique en énergie électrique. fréquence est égale à 𝑓𝑓 = ≈ ≈ 33 Hz.
T 0,03

2 1. L’élément qui produit le champ magnétique 10 1. En 1911, la physique quantique ne fait pas
est l’aimant. l’unanimité chez les scientifiques.
2. L’élément constitué d’un fil conducteur est la 2. C’est Ernest Solvay qui a organisé les congrès
bobine. et invité les chercheurs à exposer leurs travaux. Il
a donc contribué à l’avancement de la recherche.
3 1. 3. Niels Bohr défend la physique quantique et sa
Énergie Énergie nature probabiliste alors que Albert Einstein ne
mécanique (Em) électrique (Ee)
Alternateur croit pas que les lois de la nature soient
gouvernées par les probabilités.

Énergie thermique (Et) 11 La représentation (a) correspond à une


description classique de l’atome car la position de
2. Le rendement r d’un alternateur est : l’électron est parfaitement connue. La
E
r = E e ≈ 1. représentation (b) correspond à une description
m
Les frottements ou les pertes par effet Joule quantique de l’atome car la position de l’électron
peuvent modifier le rendement. est décrite par une probabilité de présence dans
un certain volume.
4 a. Faux. L’émission de lumière par un gaz
constitué d’atomes est caractérisée par un spectre 12 Le spectre du néon (doc. 2) est composé de
de raies. nombreuses raies d’émission absentes dans le
b. Vrai. spectre en intensité de la lampe (doc. 1). Il n’y a
c. Faux. La physique classique ne permet pas donc pas d’atomes de néon dans la lampe. Le
d’expliquer les spectres de raies. spectre en intensité (doc. 1) montre la présence de
certaines raies d’émission du mercure (doc. 3). La
lampe contient donc du mercure. L’appellation «
5 1. Les états d’énergie de l’atome sont
tube au néon » est trompeuse et non adaptée pour
quantifiés.
2. La raie à 656 nm est la plus intense alors que ce type de lampe.
la raie à 410 nm est la moins intense.
3. La raie la plus intense correspond à la transition 13 1. L’ensoleillement en Allemagne est faible
la plus probable. comparé au sud de la France (doc. 1), par
exemple. Ce manque d’ensoleillement en
Allemagne peut laisser à penser que l’installation
6 1. Les semi-conducteurs sont utilisés pour la
de panneaux photovoltaïques n’y est pas propice.
fabrication des capteurs photovoltaïques.
2. L’intensité du courant électrique fourni par un
2. Un capteur photovoltaïque absorbe l’énergie
panneau photovoltaïque diminue avec le manque
radiative du Soleil pour la convertir en partie en
d’ensoleillement (doc. 2) mais la puissance
énergie électrique.
délivrée par le capteur augmente lorsque la
3. Une caractéristique courant-tension représente
température diminue (doc. 3). L’exploitation des
l’évolution de l’intensité du courant électrique en
panneaux photovoltaïques est donc possible en
fonction de la tension électrique.
Allemagne.
3. Un panneau photovoltaïque ne fonctionne pas
7 1. Germanium, arséniure de gallium et silicium.
avec l’énergie thermique du Soleil (chaleur) mais
2. Le silicium est plus largement utilisé car il est
avec l’énergie radiative du Soleil (lumière).
beaucoup plus abondant dans la croûte terrestre.

8 Correction dans le manuel


14 1. D’après la loi des tensions, la tension aux
bornes d’un ensemble de cinq générateurs
9 1. La tension prend des valeurs alternativement
identiques et connectés en série est cinq fois plus
positives et négatives, elle est donc alternative.

© Éditions Hatier, 2020. 51


Thème 2 ● Le futur des énergies

grande que celle d’un générateur seul. La 16 1. La différence d’énergie associée à la


caractéristique B correspond donc à cette transition de longueur d’onde 𝜆𝜆2 est égale à :
association en série. ℎ.𝑐𝑐 6,63×10−34 ×3,00×108
Δ𝐸𝐸2 = = ≈ 3,38 × 10−19 J
2. D’après la loi des nœuds, la somme des 𝜆𝜆2 589,0×10−9
3,38×10−19
intensités des courants qui arrivent dans un nœud soit Δ𝐸𝐸2 = ≈ 2,111 eV.
1,6×10−19
est égale à la somme des intensités des courants Le même calcul pour ΔE1 donne :
qui en repartent. L’association en dérivation de ΔE1 ≈ 2,108 eV.
cinq générateurs identiques fournira une intensité
2. ΔE2 = E2 – E0 donc E2 = E0 + ΔE2
plus grande. La caractéristique A correspond donc
E2 = 2,111 – 5,14 = −3,029 eV.
à cette association en dérivation.
Le même calcul pour E1 donne :
3. L’avantage principal de ce type d’association
E1 = −3,032 eV.
est de pouvoir ajuster les caractéristiques d’un
3. Diagramme d’état d’énergie simplifié.
panneau photovoltaïque selon les besoins.
E2
E1
15 La puissance maximale 𝑃𝑃𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚 ≈ 51 mW délivrée
par ce capteur photovoltaïque est atteinte pour une
tension égale à 𝑈𝑈0 ≈ 2,1 V.
L’intensité du courant correspondante est égale à
𝑃𝑃𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚 51×10−3
𝐼𝐼0 = = = 0,025 A.
𝑈𝑈0 2,1 E0
En utilisant la loi d’Ohm, la résistance à utiliser
𝑈𝑈0 2,1
doit être égale à 𝑅𝑅 = = = 84 Ω.
𝐼𝐼0 0.025
𝑈𝑈02
Remarque : la relation : 𝑃𝑃𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚𝑚 = peut aussi être
𝑅𝑅
utilisée.

© Éditions Hatier, 2020. 52


Thème 2 ● Le futur des énergies

6. OBTENIR DE L’ÉNERGIE ÉLECTRIQUE SANS


COMBUSTION
compléter leurs connaissances sur les conversions
Introduction d’énergie réalisées.
Ce chapitre traite de l’accessibilité de l’énergie Un point d’information concret intitulé « Le saviez-
électrique, de par un réseau de distribution étendu vous ? » vient illustrer une utilisation de chaque type
et de faible impact écologique, mais surtout grâce à de centrale par un pays, selon une approche
la disponibilité de convertisseurs de bon rendement. journalistique.
Les procédés d’obtention d’énergie électrique À noter : d’autres exemples de conversions
étudiés sont sans combustion, ce que cible le d’énergie mécanique en énergie électrique
programme et ce qui permet une mise en (dynamos, hydroliennes, géothermie) seront
perspective à partir du chapitre 4. D’autres travaillés dans les exercices (n° 5 p. 140, 11 et 12
convertisseurs permettent également de p. 142).
transformer l’énergie électrique en d’autres formes
d’énergie stockables.
Durée estimée : 45 min – 1 h
L’énergie électrique est ainsi amenée à jouer un rôle
central à l’avenir.
Néanmoins, il ne faut pas négliger l’impact sur Différenciation
l’environnement et la biodiversité et les risques Cette activité peut être effectuée en classe. À la
spécifiques que présentent ces modes d’obtention suite d’une recherche individuelle, les élèves
d’énergie électrique sans combustion. pourront confronter leurs réponses au cours d’un
échange en binômes.
Cette activité peut également être proposée à la
maison. Le retour en classe sera l’occasion d’une
Activités p. 128 à 135
présentation par des élèves, pouvant donner ainsi
sujet à discussion, afin de valider ou d’infirmer les
① De l’énergie électrique sans représentations des élèves concernant les chaînes
de conversions énergétiques.
combustion

Commentaires pédagogiques Réponses aux questions


Dans cette première activité, présentée sous la Je vérifie que j’ai compris
forme d’une classe inversée, les élèves doivent
découvrir deux méthodes permettant d’obtenir de Document 1
l’énergie électrique qui ne nécessitent pas de - Centrale éolienne : la forme d’énergie reçue est
combustion : l’énergie mécanique provenant du vent. Les formes
- la conversion d’énergie mécanique, soit directe d’énergie obtenues sont l’énergie électrique utile et
(éoliennes, barrages hydroélectriques), soit l’énergie thermique inutile.
indirecte à partir d’énergie thermique (centrales Énergie Énergie
nucléaires, centrales solaires thermiques) ; mécanique électrique
Vent Alternateur
- la conversion de l’énergie radiative reçue du Soleil
(panneaux photovoltaïques).
À partir d’un modèle initial, les élèves doivent Énergie
thermique
identifier les sources et les formes d’énergie afin de
représenter les chaînes énergétiques - Centrale hydroélectrique : la forme d’énergie reçue
correspondant à chaque type de centrale présenté. est l’énergie mécanique provenant de l’eau. Les
Dans un premier temps, les élèves appréhendent formes d’énergie obtenues sont l’énergie électrique
deux types de centrales réalisant une conversion utile et l’énergie thermique inutile.
directe d’énergie mécanique. Puis dans un
Énergie Énergie
deuxième temps, ils approfondissent leur réflexion mécanique électrique
sur des chaînes comportant plusieurs Eau Alternateur
transformations d’énergie successives.
Pour chaque type de centrale électrique, un lien Énergie
Hatier -clic vers une vidéo permet aux élèves de thermique

© Éditions Hatier, 2020. 53


Thème 2 ● Le futur des énergies

Je m’entraîne à … de représenter ces conversions au moyen de


diagrammes de conversions énergétiques.
Document 2
Le document 1 permet de comprendre les deux
- Centrale thermique nucléaire : les différents
types de conversions qui sont réalisées dans un
convertisseurs d’énergie présents dans une
accumulateur lors de la phase de décharge et lors
centrale thermique nucléaire sont le réacteur, le
de la phase de charge. L’élève peut comprendre que
générateur de vapeur, l’alternateur. (Diagramme de
si les réactifs présents dans une batterie sont
conversion en bas de page)
consommés lors de la décharge, ils peuvent être
- Centrale solaire thermique : les différents
reformés lors de la charge.
convertisseurs d’énergie présents dans une
Le document 2 présente le fonctionnement de la
centrale solaire thermique sont le fluide caloporteur,
pile à hydrogène. L’élève découvre que la pile à
le générateur de vapeur, l’alternateur. (Diagramme
hydrogène est une pile dont le combustible est le
de conversion en bas de page)
dihydrogène d’où son autre appellation « pile à
- Centrale photovoltaïque : une centrale
combustible ».
photovoltaïque ne comporte qu’un seul type de
convertisseur, le panneau photovoltaïque.
Durée estimée : 30 min
Énergie Énergie
radiative Panneau électrique
Soleil Différenciation
photovoltaïque
Les élèves peuvent travailler de manière
Énergie
individuelle, mais il est tout à fait possible
thermique d’envisager de les faire travailler par groupes de
deux ou trois afin de mutualiser les compétences de
Penser la science
chacun et de proposer une confrontation des
En utilisant la double page Développer son esprit
réponses.
critique page 24, les élèves doivent faire un état des
Une évaluation croisée peut aussi être mise en
lieux des avantages et des inconvénients des choix
place dans chaque groupe.
énergétiques de l’Allemagne afin de prononcer sur
Dans le cas d’une recherche individuelle, ce travail
la polémique concernant l’abandon du nucléaire
peut être l’occasion de mettre en place une auto-
allemand.
évaluation, lors de la correction, des compétences
travaillées.
② Accumulateurs et Piles
Réponses aux questions
Commentaires pédagogiques 1. Dans un accumulateur, l’énergie est stockée
Cette activité a pour objectif d’introduire les sous la forme d’énergie chimique : les réactifs
conversions électrochimiques qui ont lieu dans les consommés lors de la décharge sont reformés lors
accumulateurs conventionnels ou dans les piles à de la charge.
hydrogène au travers de deux documents. L’élève
devra être capable d’extraire les informations utiles 2. Lors de la décharge d’un accumulateur, les
de ces documents. Il devra également être capable réactifs sont consommés. Les transformations
chimiques qui ont lieu aux électrodes permettent la

Diagramme de conversion d’une centrale thermique nucléaire


Énergie Énergie Énergie Énergie
nucléaire thermique mécanique électrique
Uranium Réacteur Générateur Alternateur
de vapeur

Énergie Énergie Énergie


thermique thermique thermique
Diagramme de conversion d’une centrale solaire thermique
Énergie Énergie Énergie Énergie
radiative thermique mécanique électrique
Soleil
Fluide Générateur
caloporteur de vapeur Alternateur

Énergie Énergie Énergie


thermique thermique thermique

© Éditions Hatier, 2020. 54


Thème 2 ● Le futur des énergies

mise en circulation d’un courant électrique. Ces Durée estimée : 30 min - 45 min
transformations chimiques s’accompagnent d’une
élévation de la température (ce sont des Différenciation
transformations chimiques exothermiques). Par
Afin de guider les élèves dans leur réflexion, les
conséquent, l’énergie chimique est convertie en quatre indices suivants peuvent être donnés aux
énergie électrique utile et en énergie thermique
élèves de manière individuelle au moment opportun.
inutile.
- Indice 1 : quel est le volume d’eau maximal
utilisable par la centrale hydroélectrique en 1
3. Pendant la charge, un accumulateur reçoit de
seconde ? Déduire la masse correspondante.
l’énergie électrique.
(doc.1 et données).
- Indice 2 : quelle est l’énergie potentielle de
4. La pile à hydrogène est qualifiée de pile à
position correspondant à cette masse ? (doc. 1 et
combustible car son fonctionnement repose sur la
formules).
combustion du dihydrogène. La combustion du
- Indice 3 : calculer l’énergie électrique maximale
dihydrogène au contact du dioxygène permet la mise
obtenue par la centrale en 1 s. (doc. 1 et formules).
en circulation· du courant électrique.
- Indice 4 : après avoir identifié l’énergie initiale
utilisable en 1 s, calculer le rendement de la
5. Diagrammes énergétiques d’un accumulateur.
centrale (doc. 2) et comparer le résultat au
Lors de sa charge
rendement des autres centrales électriques.
Énergie Énergie
électrique chimique
Accumulateur Réactifs
Réponses aux questions
Tâche complexe avec indices
Énergie ► À l’aide des documents fournis et de vos
thermique
connaissances, calculer le rendement de la centrale
Lors de sa décharge électrique de Grand Maison et comparer son
Énergie Énergie efficacité avec celles d’autres types de centrales.
chimique électrique D’après le document 1, l’élève peut déterminer
Réactifs Accumulateur
l’énergie potentielle initiale de l’eau.
Les informations utiles qu’il faut extraire de ce
Énergie document pour calculer l’énergie potentielle de
thermique
position sont :
- l’altitude initiale du réservoir d’eau : 900 m.
Penser la science
- le débit maximal qui peut traverser la centrale :
Les élèves doivent développer un argumentaire afin
215 m3·s–1, soit un débit 215 000 L·s–1.
de faire preuve d’esprit critique sur les avantages
1 m3 = 1000 L
des voitures à hydrogène.
215 m3 = 215 000 L
La double page Développer son esprit critique
En 1 seconde, la centrale hydroélectrique peut
page 24 peut aider les élèves à organiser leur
utiliser 215 000 L d’eau ce qui représente une
réflexion afin dépasser les idées reçues concernant
masse 215 000 kg d’eau. Il est rappelé dans « les
la pile à hydrogène.
données » qu’un litre d’eau a pour masse 1 kg.
À l’aide des formules, il est possible de calculer
③ Le rendement d’une centrale l’énergie potentielle de pesanteur correspondant à
cette quantité d’eau :
électrique
EP = m × g × h = 215 000 × 9,81 × 900
= 1 898 235 000 J = 1 898,235 MJ
Commentaires pédagogiques Toujours d’après le document 1 et les formules,
Dans cette tâche complexe, les élèves doivent l’élève peut calculer l’énergie électrique obtenue
calculer le rendement global d’un système de pendant 1 seconde :
conversion d’énergie.
Eélectrique = P × Δt = 1 800 MW × 1 s
Après avoir analysé les documents, ils doivent
= 1 800 MWs
extraire les informations utiles afin de répondre à la
Or 1 Ws = 1 J
question. Les formules nécessaires à la résolution
Eélectrique = 1 800 MWs = 1 800 MJ
de l’activité sont rappelées.
= 1 800 000 000 J

© Éditions Hatier, 2020. 55


Thème 2 ● Le futur des énergies

D’après le document 2, le rendement r d’une - Document 3 : il met en évidence les déchets


centrale électrique se calcule en utilisant la hautement radioactifs issus des centrales
Eélectrique nucléaires et leur stockage. Les vidéos accessibles
relation : r = , avec Ereçue et Eélectrique
Ereçue par lien Hatier-clic exposent les idées reçues sur
exprimées dans la même unité. les déchets radioactifs et les solutions de stockage.
L’énergie électrique reçue est l’énergie potentielle - Document 4 : ce document évoque des accidents
de position : industriels récents (rupture de barrage
Ereçue = 1 898,235 MJ hydroélectrique et accident nucléaire), chacun étant
Et l’énergie électrique obtenue est : illustré par une vidéo accessible par lien Hatier-clic.
Eélectrique = 1 800 MJ - Document 5 : l’impact des barrages
1 800 hydroélectriques, des éoliennes et des hydroliennes
r= = 0,948
1 898,235 sur les écosystèmes y est détaillé.
soit environ 95 %.
À noter : le fonctionnement d’une hydrolienne est
présenté dans la vidéo associée à l’exercice n°5
Le rendement de la centrale de Grand Maison est
p. 140.
supérieur au rendement annoncé des centrales
hydroélectriques. Ce type de centrale possède un
rendement bien plus élevé que tous les autres types
Durée estimée : 45 min
de centrales électriques.
Différenciation
Cette activité est présentée au travers d’un travail
④ Risques et impacts sur en équipes.
l’environnement - Chaque équipe (4 ou 5 élèves) choisit un dispositif
d’obtention de l’énergie électrique sans combustion
Commentaires pédagogiques (centrales hydroélectrique, nucléaire,
photovoltaïque, éolienne ou batterie), ou bien elle
Cette activité a pour objectif de mettre en lumière
est désignée par l’enseignant·e.
l’impact sur l’environnement et sur la biodiversité
- L’analyse des documents et la recherche des
ainsi que les risques spécifiques des modes de
informations utiles permettent aux élèves
production d’énergie électrique sans combustion
d’identifier les impacts environnementaux et les
(pollution chimique, déchets radioactifs, accidents
risques encourus, qui devront être communiqués
industriels, etc.).
oralement à la classe. Une prise de note au cours
L’élève devra être capable d’analyser des
de chaque exposé par les autres équipes semble
documents, notamment ceux présentant les
adéquate pour une mutualisation efficace.
conséquences de l’utilisation de ressources
- La mutualisation des réponses pour chaque
géologiques (métaux rares, etc.). Plusieurs
dispositif permet au groupe classe, sous la direction
documents complémentaires, notamment des
de l’enseignant, de construire la carte mentale
vidéos, sont accessibles par des liens Hatier-clic.
demandée en conclusion.
- Document 1 : il permet de comprendre que les
technologies liées à la transition énergétique
(éolienne, panneau photovoltaïque, batterie et pile Réponses aux questions
à hydrogène) participent à l’épuisement des Le tableau présenté en point 2 p. 136 et la carte
ressources. Il explique l’origine du qualificatif mentale p. 137 présentent les impacts
« critique » ou « rare » employé pour ces matières environnementaux et les risques encourus pour
utilisées et présente la famille des terres rares. chacun des dispositifs d’obtention de l’énergie
L’infographie répertorie le principal pays de électrique sans combustion.
provenance de quelques matières premières
critiques présentes dans ces technologies. Les Penser la science
documents disponibles par lien Hatier-clic Grâce aux fiches méthode Développer son esprit
permettent de se rendre compte plus en détail de la critique, p. 24 et Trier l’information, p. 280, l’élève
provenance mondiale de nombre de minerais rares, pourra retrouver, grâce à une recherche numérique,
ainsi que leur durée de vie au rythme actuel de l’auteur et la date de publication du photomontage
production et en cas de demande accrue. b. du doc. 4.
- Document 2 : il présente l’impact de l’industrie
minière sur l’environnement (pollutions chimiques
et radioactives, émission de gaz à effet de serre).

© Éditions Hatier, 2020. 56


Thème 2 ● Le futur des énergies

⑤ Différents dispositifs de stockage Durée estimée : 45 min


de l’énergie
Différenciation
Commentaires pédagogiques Les questions peuvent être traitées en recherche
L’activité présente trois dispositifs de stockage de individuelle (en classe ou à la maison) ou bien en
l’énergie et permet d’expliquer pourquoi l’énergie groupe de deux ou trois élèves, afin de mutualiser
électrique doit être convertie sous une forme les compétences de chacun et de confronter les
stockable. L’élève devra être capable de comparer réponses.
ces trois dispositifs de stockage d’énergie selon Dans ce dernier cas, comme les questions de cette
différents critères : masses mises en jeu, capacité activité sont indépendantes, l’enseignant peut les
et durée de stockage, rendement. répartir entre les groupes, puis diriger une mise en
- Document 1 et vidéo accessible par lien Hatier- commun des réponses, ceci afin de gagner du
clic : ils présentent les STEP, comme des temps en classe. Une évaluation croisée peut aussi
dispositifs permettant de stocker l’énergie sous la être mise en place dans chaque groupe.
forme d’énergie potentielle de position. Une recherche individuelle peut être l’occasion de
- Document 2 : il présente les batteries, comme des mettre en place une auto-évaluation, lors de la
dispositifs permettant de stocker l’énergie sous la correction, des compétences travaillées.
forme d’énergie chimique. La vidéo accessible par
lien Hatier-clic présente la centrale photovoltaïque Réponses aux questions
de l’île de Kauai. 1. Diagramme énergétique d’une STEP en phase de
- Document 3 et vidéos accessibles par lien Hatier- turbinage
clic : ils présentent les supercondensateurs comme Énergie Énergie
mécanique électrique
des dispositifs permettant de stocker l’énergie sous Eau Alternateur
la forme d’énergie potentielle électrostatique. Les
vidéos associées exposent plusieurs dispositifs de Énergie
stockage de l’énergie, expliquent le fonctionnement thermique
d’une batterie et d’un supercondensateur, et Diagramme énergétique d’une STEP en phase de
présentent un comparatif entre les batteries et les pompage
supercondensateurs selon différents critères.
Énergie
- Document 4 : il explique l’utilité des systèmes de Énergie potentielle
stockage d’énergie présentés dans les doc. 1 à 3, électrique de position
Pompe Eau
comme une réponse aux problèmes de
l’intermittence de certaines sources d’énergie et de
la fluctuation de la demande. Il introduit le rôle des Énergie
thermique
réseaux intelligents (traduction de smartgrids), à
savoir celui d’ajuster instantanément la production,
la distribution et la demande en électricité. Il évoque 2. Le rendement r d’une centrale électrique se
aussi le revers de la médaille, leur dépendance aux Eélectrique
calcule en utilisant la relation : r = , avec
métaux rares. La vidéo associée accessible par lien Ereçue
Hatier-clic montre les travaux de l'Institut national Ereçue et Eélectrique exprimées dans la même unité.
de l'énergie solaire (Ines) sur les smartgrids. Elle Dans le cas de la STEP :
permet de comprendre la notion de "réseaux Ereçue = 1,25 Wh
intelligents" et de découvrir certaines des Eélectrique = 1 Wh
technologies développées dans ce domaine au CEA. Le rendement de la STEP est égal à :
Eélectrique 1 Wh
r= = = 0,8 soit 80%.
Vidéo supplémentaire : Ereçue 1,25 Wh
Energies renouvelables, le défi du stockage :
https://videotheque.cnrs.fr/visio=4154 3. Lors de la phase de pompage,
Les scientifiques du CNRS sont au cœur de la mise Eélectrique = 1,25 MWh. C’est également l’énergie
au point de systèmes de stockage d’énergie, reçue lors de la phase de turbinage :
véritable gageure technologique. Ils nous Ereçue = 1,25 MWh.
présentent leurs recherches, leurs potentiels et Lors de la phase de turbinage, le rendement r est
leurs limites. Eélectrique
défini par : r =
Ereçue

© Éditions Hatier, 2020. 57


Thème 2 ● Le futur des énergies

Eélectrique = r × Ereçue = 0,8 × 1,25 MWh Durée de


= 1,2 MWh stockage
moyenne
Supercon- Bon rendement Durée de
4. Puisque l’énergie E est définie par la formule : densateur stockage faible
E = P × ∆t, la durée obtenue est égale à : Densité
E énergétique
∆t =
P moyenne
La ferme de batteries est capable de stocker une Durée de vie
énergie de E = 52 MWh, pour une puissance moyenne
moyenne P = 5MW.
La durée maximale d’utilisation de la ferme de Penser la science
batteries est égale à : Jeremy Rifkin imagine une nouvelle ère économique
52 créée par la fusion des technologies numériques et
∆t = = 10,4 h.
5 des énergies renouvelables et dans laquelle tout un
chacun produit sa propre énergie électrique à partir
5. La densité énergétique d’une batterie est de sources renouvelables et la partage sur un
comprise entre 90 et 180 Wh·kg-1 et celle d’un « internet de l’énergie ». Il explique comment des
supercondensateur entre 0,5 et 10 Wh·kg-1. millions d’emplois peuvent être créés et comment
Calcul de la densité énergétique d’une STEP : l’économie mondiale et les relations humaines vont
D’après le document 1, l’énergie potentielle de être réorganisées par cette décentralisation.
position Ep de 1000 kg d’eau à une altitude h = 100 Seulement, sa vision pose question car il occulte
m est Ep = 272 Wh. tout un pan des conséquences induites. Cette
D’après la formule donnée dans le doc. 1, on peut nouvelle ère impliquerait un développement
écrire que la densité énergétique d’un système de important des dispositifs d’obtention d’énergie
stockage est égale au rapport : électrique utilisant des ressources renouvelables
Quantité d' énergie (Wh) (éoliennes, panneaux photovoltaïques) d’une part,
, donc dans ce cas :
Masse de matière (kg) et des technologies numériques, d’autre part. Tous
272
Wh·kg-1 = 0,272 Wh·kg-1. ces procédés sont consommateurs de métaux
1000
rares, donc cela aurait pour conséquence leur
En comparant les densités énergétiques en Wh·kg-1 utilisation massive, avec les problèmes
des trois dispositifs de stockage, on peut conclure d’épuisement des ressources et de pollutions
que, à masse égale, le dispositif permettant de diverses que cela implique.
stocker le maximum d’énergie est la batterie. On est ainsi influencé par une personne qui a besoin
d’infléchir notre jugement en développant un
6. Les smartgrids permettent d’intégrer aux réseaux argumentaire partiel pour nous faire adhérer à une
de distribution des systèmes d’obtention de hypothèse alternative.
l’énergie électrique utilisant des sources d’énergie
renouvelables, souvent intermittentes, au moment Trois émissions pour illustrer la question posée et
où elles sont disponibles. élargir le débat :
https://www.franceinter.fr/emissions/la-terre-au-
7. Le tableau du point 3 p. 136 permet la carre/la-terre-au-carre-17-octobre-2019
comparaison, et : La fin de la civilisation fossile avec Jeremy Rifkin

Avantages Inconvénients https://www.franceinter.fr/emissions/la-terre-au-


carre/la-terre-au-carre-23-octobre-2019
STEP Durée de Densité
L'écologie numérique avec Eric Vidalenc
stockage longue énergétique
Durée de vie faible
longue Rendement https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-
Quantité moyen sonne/le-telephone-sonne-23-octobre-2019
importante Et si l'écolo connecté était le plus grand des
d’énergie pollueurs ?
stockable
Batterie Bonne densité Rendement
énergétique faible
Durée de vie
faible

© Éditions Hatier, 2020. 58


Thème 2 ● Le futur des énergies

Penser la science p. 138 à 139 De même, on pourra travailler avec les élèves sur
les idées reçues liées à la radioactivité qui n’est pas
Commentaires pédagogiques toujours (voire peu souvent) d’origine humaine.
Les textes de la page 138 permettent de travailler Attention donc, aussi, quand on qualifie une
la notion de risque et danger à travers l’exemple de substance de « naturelle » en chimie : il faut le faire
la radioactivité. Les textes de la page 139 avec recul car cela sort de fait l’être humain de la
permettent d’interroger la notion de « naturel » et nature, ce qui est largement discutable…
d’éventuellement travailler avec un collègue de Une dernière remarque sur les notions « artificiel »
philosophie la question de la « Nature ». L’exemple et « synthétique » : une molécule artificielle est
pris sur la radioactivité permettant de faire le lien forcément synthétique, pas l’inverse (puisque l’on
avec la page précédente. peut synthétiser des molécules naturelles).

Durée estimée : 45 min


Exercices p. 140 à 143
Réponses aux questions 1 1. a. Éolienne.
b. Centrale thermique nucléaire.
Page de gauche c. Centrale photovoltaïque.
La notion de risque est bien plus pertinente que d. Centrale hydroélectrique.
celle de danger. En effet, toute substance ou 2. Une éolienne utilise le vent qui est intermittent.
pratique peut être dangereuse. Et nous avons bien Une centrale thermique nucléaire utilise l’uranium.
conscience que ce qui compte c’est davantage Une centrale photovoltaïque utilise le Soleil qui est
l’exposition à ces dangers, puisque nous prenons la intermittent.
voiture tous les jours, manipulons l’électricité ou Remarque : en cas de sécheresse, une centrale
buvons des substances dangereuses en hydroélectrique peut être arrêtée car elle utilise
permanence (alcool pour ne pas le citer). Le risque l’eau des fleuves, des rivières qui devient alors une
considère le danger mais également sa probabilité source d’énergie intermittente.
d’apparition ainsi que les dommages qu’il peut
occasionner. 2 1. Dans un diagramme de conversion énergétique,
Pour aller plus loin : on représente les sources d’énergie par des
http://www.inrs.fr/demarche/risques- rectangles, les convertisseurs par des ovales et les
industriels/definition-risque-industriel.html formes d’énergie par des flèches.
Page de droite 2. Le diagramme de conversion énergétique
Utiliser le terme « naturel » pour désigner une chose représenté correspond à celui d’une centrale
ou une pratique est, au mieux inutile, au pire erroné. éolienne.
En effet, on peut conduire un débat intéressant avec 3. La chaîne de conversion énergétique associée à
les élèves (texte n°1) pour leur faire comprendre que une centrale solaire thermique est représentée en
la notion même de « nature » est tout sauf évidente bas de page.
(voir la séquence pédagogique :
http://www.pedagogie.ac-aix- 3 1. Dans une pile ou dans un accumulateur,
marseille.fr/jcms/c_10741197/fr/vous-avez-dit- l’énergie est stockée sous forme chimique.
naturel ) Une pile ou un accumulateur stocke de l’énergie
Ensuite, il faut faire remarquer que qualifier un chimique.
yaourt de naturel ne nous dit rien sur sa qualité et 2. Une pile cesse de fonctionner au bout d’un
ses vertus nutritives : il pourrait être avarié, sans certain temps lorsque la réserve d’énergie chimique
vitamines, etc., et tout à fait naturel ! est épuisée, autrement dit, lorsque les réactifs
À l’inverse, un yaourt rempli de substance présents sont consommés.
synthétique (voire artificielle) peut s’avérer être très
bon pour la santé.
Chaîne de conversion énergétique associée à une centrale solaire thermique
Énergie Énergie Énergie Énergie
radiative thermique mécanique électrique
Fluide Générateur
Soleil Alternateur
caloporteur de vapeur

Énergie Énergie Énergie


thermique thermique thermique

© Éditions Hatier, 2020. 59


Thème 2 ● Le futur des énergies

4 1. L’élément commun aux centrales renouvelables est l’intermittence de ces


hydroélectriques, nucléaires, thermiques sources.
solaires et éoliennes est : 3. Trois dispositifs de stockage de l’énergie :
a. l’alternateur. - Une STEP, qui permet de stocker l’énergie sous
2. Une centrale photovoltaïque convertit la forme d’énergie potentielle de position.
l’énergie : - Une batterie, qui permet de stocker l’énergie
c. radiative. sous la forme d’énergie chimique.
3. Le rendement r est défini par : - Un supercondensateur, qui permet de stocker
Eélectrique l’énergie sous la forme d’énergie potentielle
b. r =
Ereçue électrostatique.
4. Comme l’énergie électrique n’est pas
5 La source d’énergie est l’eau des mers, des stockable et que son obtention grâce aux
océans qui fournissent de l’énergie mécanique, centrales électriques utilisant des sources
convertie par un alternateur en énergie renouvelables n’est pas contrôlable, il est
électrique utile et en énergie thermique inutile. nécessaire de la convertir sous des formes
Le diagramme de conversion énergétique est le stockables afin d’en disposer au moment choisi
suivant : et ainsi d’ajuster la production à la demande.
Énergie Énergie
mécanique électrique 9 Correction dans le manuel
Eau Alternateur
10 1. The different sources of energy used in the
Énergie project are : sun and water.
thermique 2. The different energy converters are :
- Photovoltaic panels : convert radiative energy
into electrical energy.
6 Le rendement r d’une centrale électrique se
- Alternators : convert mechanical energy into
Eélectrique
calcule en utilisant la relation : r = , avec electrical energy.
Ereçue
- Batteries : convert electrical energy into
Ereçue et Eélectrique exprimées dans la même unité.
chemical energy during charge and convert
chemical energy into electrical energy during
Dans le cas de l’éolienne :
discharge.
Ereçue = 1,2 MWh = 1200 kWh.
Eélectrique = 360 kWh.
11 1. Les deux principaux éléments composant
Le rendement de l’éolienne est égal à :
Eélectrique 360 kWh
une dynamo sont une bobine de fil de cuivre et
r= = = 0,3 soit 30 % un aimant.
Ereçue 1200 kWh
2. Le diagramme énergétique de la dynamo est
7 1. c. b. le suivant :
Énergie Énergie
2. b. mécanique électrique
3. a. b. Dynamo
4. a.
Remarque : La pollution due à l’extraction des Énergie
matières premières concerne également thermique
l’uranium utilisé dans les centrales nucléaires
(réponse 1. b), ceci est sous-entendu dans le
3. Un alternateur permet d’obtenir un courant
titre du doc. 2, Des pollutions dans l’industrie
alternatif à la différence d’une dynamo qui
minière. En effet, outre la quantité considérable
permet d’obtenir un courant continu.
de gaz à effet de serre qu’elle génère pour isoler
4. Le terme dynamo désigne fréquemment
les métaux rares ou l’uranium et les acheminer
aujourd’hui un alternateur, une génératrice de
vers les pays importateurs, l’industrie minière
bicyclette. C’est un abus de langage car le
est l’une des plus polluantes au monde.
courant obtenu n’est pas un courant continu.

8 1. Non, on ne peut pas stocker l’énergie


12 1. La source d’énergie utilisée par/dans une
électrique.
centrale géothermique est l’eau.
2. Le principal inconvénient de ces centrales
Son diagramme énergétique peut être
électriques utilisant des sources d’énergie
représenté comme ci-après.

© Éditions Hatier, 2020. 60


Thème 2 ● Le futur des énergies

Énergie Énergie Énergie Eélectrique 90 MWh


thermique mécanique électrique
r= .= = 0,18 soit 18 %.
Ereçue 500 MWh
Eau Puits Puits
Alternateur 4. On remarque que le rendement du système
panneau photovoltaïque est relativement faible,
Énergie Énergie très inférieur à celui d’un alternateur (proche de
thermique thermique
1 soit 100 %).

2. Le rendement d’une centrale géothermique 15 1. c. potentielle de position.


est 33 %. Or, le rendement r d’une centrale 2. a. constante.
électrique est définie par la relation : 3. a. pompage.
Eélectrique
r= . 4. b. la nuit.
Ereçue
5. b. 9 h
Eélectrique 1 MWh
Ereçue = = = 3,03 MWh. 6. b. inférieure à la demande.
r 0,33
Ainsi, 3,03 MWh d’énergie sont nécessaires à 7. a. d’ajuster la production à la demande en
énergie
une centrale géothermique afin d’obtenir 1 MWh
d’énergie électrique.
16 1. L’énergie nécessaire au trajet du véhicule
13 L’énergie électrique issue des éoliennes et est E = 20 kWh = 20 000 Wh
panneaux photovoltaïques est qualifiée de La densité énergétique d’un système de
« verte » car son obtention ne produit pas stockage (en Wh·kg-1) est égale au rapport :
directement de polluants, ni de gaz à effet de Quantité d' énergie (Wh)
, donc la masse m est égale
Masse de matière (kg)
serre.
Cependant, la chaîne de production au rapport :
Quantité d'énergie (Wh)
(construction, transport) de ces dispositifs ainsi m (kg) =
densité énergétique (Wh∙kg−1 )
que leur traitement de fin de vie occasionne Masse d’un pack de supercondensateurs :
émissions de CO2 et pollutions et contribue à 20 000
m= = 2857 kg
l’épuisement des ressources. Par conséquent, 7
si on procède à l’analyse complète du cycle de Masse des batteries :
20 000
vie d’une éolienne ou d’un panneau m= = 125 kg
160
photovoltaïque, on ne peut plus qualifier de 2. Le dispositif le plus approprié dans ce cas est
« verte » l’électricité issue de ces types de la batterie au lithium car sa masse est adaptée
centrales. au véhicule, la masse du pack de
supercondensateurs est beaucoup trop
14 1. Le rendement du panneau photovoltaïque importante.
est : 3. On peut trouver trois arguments en faveur du
Eélectrique 100 MWh
r= .= = 0,2 soit 20 % supercondensateur :
Ereçue 500 MWh
- Le supercondensateur dispose d’une plus
2. La quantité d’énergie électrique finalement
grande puissance massique, ce qui est plus
utilisable correspond à la quantité d’énergie
adapté à une demande élevée en puissance
électrique obtenue lors de la décharge de la
pour le moteur.
batterie.
Eélectrique - Le supercondensateur dispose d’une durée de
Le rendement r = avec : charge ou de décharge inférieure à celle d’une
Ereçue
Eélectrique finale : l’énergie électrique obtenue batterie, donc il est plus adapté pour des
finalement par la batterie après stockage. redémarrages fréquents.
Ereçue : l’énergie électrique obtenue par les - Le supercondensateur dispose d’un nombre de
panneaux solaires et fournie à la batterie pour cycles charge/décharge plus élevé que celui
être stockée. d’une batterie, donc il permet un nombre plus
Puisque le rendement de la batterie est : important de redémarrages.
Eélectrique finale
r= = 90 % = 0,9, l’énergie 17 1. L’énergie électrique obtenue pendant une
Ereçue
électrique finalement obtenue après stockage année par un réacteur de la centrale de Cruas
est égale à : est égale à :
Eélectrique = Ereçue × r = 100 × 0,9 = 90 MWh. Eélec Nucl = P × Δt
3. Le rendement global du système panneau- = 900 MW × 7 500 h = 6 750 000 MWh
batterie est égal à : = 6 750 GWh.

© Éditions Hatier, 2020. 61


Thème 2 ● Le futur des énergies

2. L’énergie libérée par la fission de 1 g de 235


U Eélectrique obtenue
r= avec :
7,3 × 10 10 Ereçue
est égale à : 7,3 × 1010 J = Eélectrique obtenue : énergie électrique obtenue par la
3600
≈ 2,03 × 107 Wh = 20,3 MWh. pile à hydrogène.
Le rendement d’une centrale nucléaire étant de Ereçue : énergie électrique obtenue par la centrale
33 %, l’énergie libérée par la fission de1 g de photovoltaïque fournie à l’électrolyseur.
235
U permet d’obtenir une quantité d’énergie Eélec Pile 44 MWh
r= = = 0,4 soit 40 %
électrique égale à : 0,33 × 20,3 ≈ 6,69 MWh. Eélec Photo 110 MWh

Énergie électrique Masse d’uranium 19 La masse molaire du dihydrogène est


(MWh) (g) 2 g·mol–1 :
6,69 1 M(H2) = 2 × M(H) = 2 × 1 = 2 g·mol–1.
6 750 000 ? La combustion d’une mole (soit 2 g) de
6 750 000 dihydrogène libère 241 KJ d’énergie.
m(235U) = ≈ 1 008 717 g ≈ 1009 kg 50 % de cette énergie est convertie en énergie
6,69
soit environ 1 tonne d’uranium 235 est électrique soit : 0,5 × 241 = 120,5 kJ.
nécessaire. Il est nécessaire de convertir ce résultat en kWh.
3. L’énergie électrique obtenue pendant une Or 1 Wh = 3600 J
année par une éolienne est égale à :
Eélec Éolien = P × Δt = 3 MW × 2000 h kWh kJ
= 6 000 MWh = 6 GWh. 1 3 600
Le nombre d’éoliennes pour obtenir la même ? 120,5
quantité d’énergie électrique que celle obtenue
par un réacteur de la centrale de Cruas est : 120,5
6 750 GWh 120 kJ = = 0,0335 kWh
≈ 1 125. 3 600
6 GWh Ainsi, la combustion de 2 g de dihydrogène
4. 1125 éoliennes représentent un nombre très
permet d’obtenir 0,0335 kWh d’énergie
important et nécessiteraient une surface au sol
électrique.
très importante pour les implanter.
La masse de dihydrogène nécessaire pour
obtenir 1 kWh d’énergie électrique est égale à
18 1. L’énergie électrique obtenue pendant
59,75 g.
deux heures par la centrale photovoltaïque est
égale à :
Énergie électrique Masse de dihydrogène
Eélec Photo = P × Δt = 55 MW × 2 h = 110 MWh. (kWh) (g)
2. 80 % de cette énergie électrique est convertie 0,033 5 2
par l’électrolyseur en énergie chimique pour être 1 ?
stockée, soit :
Echimique = Eélec Photo × 0,8 = 110 × 0,8 = 88 MWh. 2
3. L’énergie électrique obtenue par la pile tient m(H2) = = 59,75 g.
0,033 5
compte du rendement de 50 % de cette
dernière :
Eélec Pile = Echimique × 0,5 = 88 × 0,5 = 44 MWh.
4. La chaîne énergétique associée à la centrale
et au dispositif de stockage d’énergie peut être
représentée comme ci-dessous en bas de page.
5. Le rendement global du dispositif de
stockage est égal à :

Chaîne énergétique associée à la centrale photovoltaïque de Guyane et son dispositif de stockage d’énergie
Énergie Énergie Énergie Énergie
radiative électrique chimique électrique
Panneau Pile à
Soleil Électrolyseur
photovoltaïque hydrogène

Énergie Énergie Énergie


thermique thermique thermique

© Éditions Hatier, 2020. 62


Thème 2 ● Le futur des énergies

7. OPTIMISATION DU TRANSPORT
DE L’ÉLECTRICITÉ
Introduction
Ce chapitre vise à présenter les pertes par effet
Durée estimée : 55 min
Joule et leur minimisation dans la distribution
d’électricité le long d’un réseau. Une approche Différenciation
d’abord descriptive du réseau et de l’effet Joule est L’activité documentaire peut être partiellement
nécessaire pour poser le problème (activité 1). donnée à faire à la maison (p. 146) pour être sûr de
Ensuite, l’effet Joule est mis en évidence la finaliser dans la séance de 55 minutes et de la
expérimentalement avec un circuit électrique corriger en classe avant de passer à la page 147.
modélisant une ligne à haute tension (activité 2). Avec une classe autonome et d’un assez bon
Enfin, la modélisation mathématique par un graphe niveau, c’est une activité suffisamment guidée pour
orienté d’un réseau de distribution électrique simple être totalement faite à la maison (p. 146-147), puis
permet de traiter la résolution du problème de corrigée en classe.
minimisation des pertes par effet Joule sous
contraintes (activité 3). Réponses aux questions
1. Les quatre parties du réseau électrique sont : la
production / le transport (avec répartition) / la
Activités p. 146 à 151 distribution / la fourniture.

2. Le dispositif qui permet de modifier la valeur de


① Analyse du réseau électrique la tension est le transformateur (voir Penser la
français science p. 154). D’après la courbe du doc. 1
tension en fonction des distances, on constate que,
Savoirs du BO au niveau de chaque transformateur, la valeur est
Au cours du transport, une partie de l’énergie électrique,
d’abord élevée après la production, puis abaissée
dissipée dans l’environnement par effet Joule, ne parvient
pas à l’utilisateur. petit à petit pendant la distribution selon les
L’utilisation de la haute tension dans les lignes électriques besoins d’alimentation de l’usager.
limite les pertes par effet Joule, à puissance transportée
fixée. 3. Sur de grandes distances (centaines de km), la
valeur de la tension doit être élevée alors que sur
Savoir-faire du BO
- Utiliser les formules littérales reliant la puissance à la de faibles distances (quelques km), elle peut être
résistance, l’intensité et la tension pour identifier abaissée.
l’influence de ces grandeurs sur l’effet Joule.
4. L’effet Joule est un inconvénient lors du transport
Commentaires pédagogiques de l’énergie électrique car il entraîne des pertes
Cette activité documentaire vise à présenter le d’énergie dans les câbles à cause de leur
réseau électrique français au niveau de la stratégie résistance.
du transport de l’énergie électrique en insistant sur
le lien entre la valeur de la tension et la distance à 5. À partir du diagramme du bilan de puissance d’un
parcourir. Une fois ce lien établi, l’effet Joule et son câble électrique, on établit la relation :
inconvénient dans le transport sont présentés. Les Ptransportée = PJ + Putile
formules littérales et leur représentation graphique (conservation de l’énergie, donc de la puissance
reliant la puissance à la résistance, l’intensité et la pour une même durée car E = P × Δt)
tension sont exploitées pour étudier l’influence de
ces grandeurs sur l’effet Joule. 6. À partir des deux formules fournies, la puissance
Il est nécessaire de bien définir les grandeurs dissipée par effet Joule dans un conducteur
utilisées et de les affecter correctement. Le choix a ohmique s’écrit : PJ = UR × I.
été fait d’utiliser des dénominations parlantes pour En remplaçant UR par son expression avec la loi
les élèves mais aussi utilisées dans le domaine d’Ohm, UR = R × I, on obtient :
électrique telles que : Ptransportée, PJ, Putile et Ualimentation. PJ = UR × I = (R × I) × I = R × I2
D’après cette formule, si I diminue alors PJ diminue
aussi. L’allure du graphe du doc. 3 est en accord

© Éditions Hatier, 2020. 63


Thème 2 ● Le futur des énergies

avec cette formule et rappelle l’allure d’une fonction Durée estimée : 55 min
carré pour PJ = f(I) en accord avec la formule
démontrée.
Différenciation
7. D’après la formule Ptransportée = Ualimentation × I, on Selon le matériel disponible, il est possible
Ptransportée
obtient : I = . Par conséquent, pour d’envisager différents aménagements pour mener
Ualimentation
cette activité expérimentale :
Ptransportée constante, si Ualimentation est augmentée
- le poste expérimental élève est équipé pour
(avec un transformateur élévateur) alors I est
réaliser les montages A, B et C car le nombre de
diminuée.
transformateurs est suffisant ;
D’après la formule PJ = R × I2, si I est diminuée alors
- le poste expérimental élève est équipé pour
PJ est diminuée aussi.
réaliser les montages A et B. Le montage C est
Ce raisonnement à partir de deux formules permet
réalisé à la paillasse du professeur car le nombre
de justifier l’intérêt de transporter l’énergie
de transformateurs est insuffisant. Prévoir un
électrique à haute tension pour diminuer l’intensité
moyen de projeter les résultats expérimentaux
du courant parcourant le câble, ce qui provoque une
(caméra reliée au vidéoprojecteur ou webcam reliée
minimisation des pertes par effet Joule.
à l’ordinateur, lui-même relié au vidéoprojecteur) ;
- selon le matériel disponible, on peut prévoir
② Modélisation expérimentale d’équiper un poste élève sur deux seulement, ou
faire des groupes d’élèves par 3 ou 4 ;
Savoirs du BO - les montages A, B et C sont réalisés à la paillasse
Au cours du transport, une partie de l’énergie électrique,
du professeur faute de matériel suffisant ou par
dissipée dans l’environnement par effet Joule, ne parvient
pas à l’utilisateur.
absence de groupe de TP. Prévoir un moyen de
L’utilisation de la haute tension dans les lignes électriques projeter les résultats expérimentaux.
limite les pertes par effet Joule, à puissance transportée
fixée. Remarque : l’utilisation des multimètres pourrait
être chronophage et constituer une difficulté
Savoir-faire du BO
supplémentaire s’il faut choisir les calibres. On peut
- Faire un schéma d’un circuit électrique modélisant une
ligne à haute tension. donc prévoir de donner ces calibres ou d’utiliser des
- Utiliser les formules littérales reliant la puissance à la multimètres sans choix de calibre pour éviter toute
résistance, l’intensité et la tension pour identifier perte de temps.
l’influence de ces grandeurs sur l’effet Joule.
Réponses aux questions
Commentaires pédagogiques 1. Voir tableau en bas de page.
Cette activité expérimentale vise à mettre en Montage A :
évidence l’effet Joule par la modélisation d’une ligne PG = UG × I = 6,60 × 0,059 ≈ 0,39 W
haute tension avec un circuit électrique. Le matériel PL = UL × I = 6,59 × 0,059 ≈ 0,39 W
de laboratoire est le suivant : générateur alternatif, Montage B :
lampe, deux résistances, fils de connexion, quatre PG = UG × I = 6,60 × 0,059 ≈ 0,28 W
multimètres et deux transformateurs par poste. PL = UL × I = 3,753 × 0,059 ≈ 0,16 W
À partir des résultats expérimentaux mesurés avec PJ totale = 2 × UR × I = 2 × 1,447 × 0,059 ≈ 0,12 W
des multimètres sur trois montages différents, Remarque : PJ totale correspond à la puissance
l’observation expérimentale et les calculs de dissipée par effet Joule par les deux résistances (de
puissance vont permettre de montrer, par valeurs identiques), d’où le coefficient × 2 devant
comparaison, l’intérêt de transporter l’énergie UR × I.
électrique à haute tension pour minimiser les pertes
par effet Joule.

UG UL UR I PG PL PJtotale
(en V) (en A) (en W)
Montage A 6,60 6,59 0,059 0,39 0,39

Montage B 6,60 3,753 1,447 0,059 0,28 0,16 0,12

© Éditions Hatier, 2020. 64


Thème 2 ● Le futur des énergies

2. Dans le montage A, la puissance reçue par la 3 Modélisation graphique pour


lampe est égale à la puissance fournie par le
générateur : PG = PL. Alors que dans le montage B,
optimiser un réseau
elle est y est inférieure : il y des pertes (de Savoirs du BO
puissance, donc d’énergie électrique) : PG > PL. Un réseau de transport électrique peut être modélisé
Remarque : une autre façon de le justifier est de mathématiquement par un graphe orienté dont les arcs
comparer les valeurs de tension et de constater qu’il représentent les lignes électriques et dont les sommets
représentent les sources distributrices, les nœuds
y a, aux bornes de la lampe dans le montage B, une
intermédiaires et les cibles destinatrices.
chute de tension que l’on peut expliquer avec la loi Dans ce modèle, l’objectif est de minimiser les pertes par
des mailles UL = UG – 2 × UR. effet Joule sur l’ensemble du réseau sous les contraintes
suivantes :
3. À partir des valeurs du tableau de mesures - l’intensité totale sortant d’une source est limitée par la
réalisées pour le montage B, on peut remarquer que puissance maximale distribuée ;
PG = PJ totale + PL. - l’intensité totale entrant dans chaque nœud intermédiaire
est égale à l’intensité totale qui en sort ;
Donc PJ totale = PG - PL = 0,28 - 0,16 = 0,12 W.
- l’intensité totale arrivant à chaque cible est imposée par
Remarque : c’est en accord avec la loi des mailles : la puissance qui y est utilisée.
UG = 2 × UR + UL. Comme l’intensité est la même en
tout point d’un circuit en série, si on multiplie la loi Savoir-faire du BO
des mailles par I, on retrouve bien la relation - Modéliser un réseau de distribution électrique simple par
un graphe orienté. Exprimer mathématiquement les
précédente entre les puissances.
contraintes et la fonction à minimiser.
- Sur l’exemple d’un réseau comprenant uniquement deux
4. Le transformateur relié au générateur est sources, un nœud intermédiaire et deux cibles, formuler le
élévateur de tension tandis que celui relié à la problème de minimisation des pertes par effet Joule et le
lampe est abaisseur de tension. De plus les deux résoudre pour différentes valeurs numériques
résistances entre ces deux transformateurs correspondant aux productions des sources et aux besoins
modélisent la résistance des câbles aller-retour des cibles.
pour le transport de l’énergie électrique sur de
grandes distances. Commentaires pédagogiques
Cette activité documentaire vise à résoudre
5. PJ totale = 2 × UR × I = 2 × 0,72 × 0,021 ≈ 0,03 W mathématiquement un problème d’optimisation
Par rapport au montage B, on constate que la d’un réseau sous trois contraintes. Pour cela il sera
puissance totale dissipée par effet Joule est d’abord nécessaire de modéliser un réseau de
nettement inférieure. distribution simple par un graphe orienté. Puis, il
Comme la perte par effet Joule est moindre lors du faudra formuler et résoudre ce problème de
transport de l’énergie électrique à haute tension, on minimisation à partir d’une fonction objectif
constate que l’éclat de la lampe est supérieur dans (puissance totale dissipée par effet Joule).
le montage C à celui du montage B. Cependant, Le choix a été fait de résoudre ce problème par
comme il y a encore des pertes par effet Joule, lecture graphique et d’expliquer la démarche en
l’éclat reste inférieur à celui du montage A. amont pour aboutir à la fonction objectif en utilisant
les formules travaillées dans les deux activités de
6. Les montages A, B et C représentent trois ce chapitre.
modèles différents : Dans le BO, le modèle du graphe orienté proposé
- le montage A modélise un câble idéal sans avec la contrainte sur le nœud intermédiaire (loi des
résistance où les pertes par effet Joule sont nœuds) contredit certains principes de la physique.
négligeables. Le choix a été fait de considérer que le nœud
- le montage B modélise un câble réel avec intermédiaire était un répartiteur sans
résistance où il y a des pertes par effet Joule. transformateur, donc un simple « carrefour de
- le montage C modélise le transport à haute tension câbles ». À ce moment-là, c’est bien la loi des
de l’énergie électrique dans un câble réel, avec nœuds qui impose une contrainte, mais la tension
diminution des pertes par effet Joule. est la même sur tout le graphe orienté, donc sur tout
Le montage C montre que les pertes par effet Joule le réseau. Si on considère qu’il y a un
diminuent en élevant la tension d’alimentation des transformateur au nœud intermédiaire, la loi des
câbles grâce à un transformateur. Avant d’alimenter nœuds ne s’applique plus et il faudrait appliquer le
les utilisateurs (lampe), la tension est abaissée principe de conservation de l’énergie, mais ce n’est
avec un transformateur pour l’adapter. pas ce que stipule le BO.

© Éditions Hatier, 2020. 65


Thème 2 ● Le futur des énergies

Durée estimée : 55 min Ou, en isolant I1, on a I1 = I3 + I4 - I2 = 174 – I2. Et on


remplace I1 par l’expression précédente dans PJ totale,
Différenciation ainsi qu’avec les valeurs disponibles :
PJ totale = 14 × (174 − I2)2 + 5 × I22 + 2520
En fonction du nombre d’élèves dans la classe ayant
suivi la Spé Maths en 1re et poursuivi cette
5. Par lecture graphique du doc. 4, il faut repérer le
spécialité ou Maths complémentaires en Tle, cette
minimum de la fonction objectif PJ totale qui
activité soulèvera des problèmes différents.
correspond à une ordonnée de 115 000 J environ et
- Pour faciliter le travail, il est possible de constituer
lire les abscisses correspondantes pour I1 (en
des groupes de travail en affectant un ou plusieurs
rouge) et I2 (en bleu) : I1 ≈ 45 A et I2 ≈ 130 A.
élèves suivant la Spé Maths ou Maths
Les deux contraintes des doc.3 b et doc. 3 c sur les
complémentaires par groupe (s’ils ne sont pas
intensités I1 et I2 sont bien respectées car elles
assez nombreux, des élèves suivant des spécialités
imposent que :
scientifiques).
- I1 ≤ 80 A et I2 ≤ 310 A.
- Pour faciliter l’activité documentaire, pour chaque
- I1 + I2 = 45 + 130 = 175 A
question, les documents à utiliser ont été cités.
En reprenant la question 1 concernant I4 et le
- En début de séance, il peut être opportun de
doc. 3 a pour I3, la troisième contrainte est bien
rappeler les formules nécessaires vues auparavant.
respectée aussi.
- Si le niveau de la classe est vraiment faible en
sciences, on peut projeter des calculs à compléter
ou un exemple de calculs et le suivant est à
reproduire. Penser la science p. 154 à 155

Réponses aux questions Commentaires pédagogiques


1. À partir du document 3 c, on calcule la puissance Les textes de la page 154 permettent de discuter le
dissipée par effet Joule dans l’arc 4, soit environ rôle de Tesla dans la production et le transport de
6 % de la puissance utile 4 : l’électricité. Les textes de la page 155 ont pour
6 6 objectif d’interroger le rôle des réseaux
PJ 4 = × Putile 4 = × 36 000 = 2 160 W « intelligents » dans la gestion des énergies
100 100
Comme PJ 4 = R4 × I4 , on a : 2
renouvelables.
PJ 4 2 160
I4 = � =� ≈ 147 A
R4 0,1 Durée estimée : 45 min

2. D’après la loi des nœuds, on a : Réponses aux questions


I1 + I2 = I3 + I4 = 27 + 147 = 174 A
Comme I1 a une valeur en ampère comprise dans Interroger l’histoire
l’intervalle [0 ; 80] (doc. 3 a) et que I1 et I2 sont liées Le travail de Tesla a été décisif à plus d’un titre.
par relation I2 = 174 – I1, I2 a une valeur en ampère Mais on insistera surtout sur son rôle dans la guerre
comprise dans l’intervalle [94 ; 174]. des courants : ses inventions, dont la machine
synchrone, ont été décisives car fournissant des
3. Par définition (doc 4), la puissance totale solutions pratiques et peu onéreuses pour produire,
dissipée par effet Joule dans le réseau est la transformer et utiliser le courant alternatif. On
somme des puissances dissipées par effet Joule de pourra insister aussi sur les interactions entre
chaque arc : science et société : la guerre des courants fut une
PJ totale = PJ 1 + PJ 2 + PJ 3 + PJ 4 controverse technique, politique et scientifique,
Avec pour chaque arc, PJ k = Rk × Ik2, on obtient : dont l’issue fut tranchée à la fois pour des raisons
PJ totale = R1 × I12 + R2 × I22 + R3 × I32 + R4 × I42 scientifiques mais également financières et
= 14× I12 + 5 × I22 + 0,5 × I32 + 0,1 × I42 pratiques, les avantages et inconvénients de
4. Avec la loi des nœuds (contrainte du doc. 3 b chaque solution (alternatif et continu) pouvant être
appliquée au nœud intermédiaire) : encore discutées.
I1 + I2 = I3 + I4 = 174 A. Les problèmes rencontrés par le courant continu ont
En isolant I2, on a I2 = I3 + I4 - I1 = 174 – I1. Et on été depuis en partie résolus, mais le réseau
remplace I2 par l’expression précédente dans PJ totale, actuellement construit pour le transport du courant
ainsi qu’avec les valeurs disponibles : alternatif est un frein important à son utilisation.
PJ totale = 14 × I12 + 5 × (174 − I1)2 + 2520

© Éditions Hatier, 2020. 66


Thème 2 ● Le futur des énergies

y
Pour aller plus loin 30
https://www.lesechos.fr/2014/07/nikola-tesla-
25
contre-thomas-edison-la-guerre-des-courants-
1103109 20

Interroger les mots 15


Les énergies intermittentes posent souci car leur g
10
production est variable. Pour palier cela, plusieurs
solutions existent et celle des réseaux électriques 5
intelligents en est une. En effet, être capable
0
d’adapter la production à la consommation est 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 x
indispensable si l’on souhaite éviter tout risque de À l’aide éventuellement des fonctions « zoom », on
black-out. En permettant de connaître plus finement observe que la fonction g atteint son maximum sur
la consommation, on peut alors adapter la l’intervalle [2 ; 10] en x = 10 et ce maximum vaut
production des énergies intermittentes, mais 25,75. En revanche, cette fonction atteint son
également informer les consommateurs des aléas minimum en x = 3 sur cet intervalle et ce minimum
de celles-ci. Bien entendu, les smart grids posent la vaut 1,25. Cela conduit ainsi aux réponses
question de l’accès aux données des utilisateurs. suivantes :
On pourra aussi faire remarquer que l’intermittence 1. Vraie.
est différente selon le type d’énergie (quotidienne, 2. Fausse.
mensuelle, hebdomadaire). 3. Spé Maths (Réinvestissement du programme de 1re)
On reconnaît l’expression d’une fonction polynôme
Pour aller plus loin du second degré en la variable x. En effet, g(x) s’écrit
https://www.enedis.fr/smart-grids-reseaux- ax2 + bx + c avec a = 0,5 ; b = −3 et c = 5,75.
intelligents b
Comme a = 0,5 > 0 et que - 2a = 3, la fonction g est
strictement décroissante sur [2 ; 3] et strictement
Focus maths p. 156 à 157 croissante sur [3 ; 10]. Son minimum est alors
1 atteint en x = 3 : l’affirmation 2 est ainsi fausse.
y Ensuite, de ces variations, on déduit que le
maximum sur [2 ; 10] est atteint soit en x = 2 soit
5
en x = 10, toute autre valeur étant exclue. Or, en
4 remplaçant x par 2 puis par 10 dans l’expression de
g, on a : g(2) = 1,75 et g(10) = 25,75. L’affirmation
3 1 est ainsi vraie.

2
3 1. Yoan souhaite construire un enclos
1 rectangulaire de dimensions L et l avec 25 mètres
de grillage. Cela conduit à la relation 2 (L + ℓ) = 25
0 (périmètre du rectangle) et par suite, à la contrainte
0 1 2 3 4 5 x
d’égalité : L + ℓ = 12,5.
La fonction f dont la courbe représentative est
2. L’expression de L en fonction de ℓ est :
tracée est définie sur l’intervalle [0 ; 5]. Elle y admet
L = 12,5 – ℓ.
un maximum qui vaut 4,5 (lecture sur l’axe des
3. La plus petite valeur que peut prendre la largeur
ordonnées) et qui est atteint en x = 2 (axe des
est théoriquement 0 : 0 ≤ ℓ. Cela signifierait de
abscisses). Cela amène ainsi aux réponses
construire un enclos rectangulaire d’aire nulle ! Pour
suivantes :
déterminer la plus grande valeur que peut prendre
1. Réponse a. 0 ≤ x ≤ 5
la largeur, il faut prendre en compte deux conditions.
2. Réponse b. 4,5
La première condition découle de la contrainte
3. Réponse b. 2
d’égalité L + ℓ = 12,5 établie à la première
question : par suite, la largeur ne peut pas excéder
2 À l’aide d’un outil numérique, on peut obtenir la 12,5. La deuxième condition « implicite » est que la
représentation suivante :
largeur doit être inférieure ou égale à la longueur L,
ce qui amène à la conclusion suivante : ℓ ≤ 6,25.

© Éditions Hatier, 2020. 67


Thème 2 ● Le futur des énergies

4. Par définition, l’aire de cet enclos est L × ℓ. En Surface totale (en cm2)

utilisant la question 2, on a : L × ℓ = (12,5 −ℓ) × ℓ. 3 500


5. À l’aide d’un outil numérique, on peut obtenir la 3 000
représentation graphique suivante : 2 500
Aire de l’enclos (en m2)
2 000
40
1 500
1 000
30
500

20 0
0 5 10 15 20 25
Rayon r (en cm)
10 Il semblerait que la surface soit minimale pour un
rayon proche de 5 cm. La précision demandée étant
0 le millimètre, on peut utiliser la table obtenue avec
0 1 2 3 4 5 6 7
Largeur (en m) une calculatrice ou un tableur.
L’aire de l’enclos est maximale pour ℓ = 6,25 m.

Spé Maths (Réinvestissement du programme de 1re)


On reconnaît l’expression d’une fonction polynôme
du second degré en la variable ℓ. En effet,
(12,5 − ℓ) × ℓ s’écrit a ℓ2 + b ℓ + c avec a = −1 ;
b = 12,5 et c = 0. Comme a = −1 < 0 et
b
que − = 6,25, la fonction étudiée est
2a
strictement croissante sur [0 ; 6,25]. Son maximum
est alors atteint en ℓ = 6,25 m.
6. Comme la largeur ℓ vaut 6,25 m, alors par la
contrainte d’égalité, la longueur L vaut également
6,25 m. Cet enclos est donc de forme carrée.
Le rayon r serait proche de 5,1 cm et par suite,
4 1. Le volume en cm3 d’une boîte en fonction de h 850
h= ≈ 10,4 cm.
et de r est : πr2h. π r2
6. Spé Maths. Réinvestissement du programme de 1re
2. D’après l’énoncé, la boîte a une contenance de
La fonction définie à la question 4 est définie et
850 cm3. On a alors la contrainte d’égalité
850
dérivable sur l’intervalle ]0 ; +∞[ et sa dérivée est
suivante : πr2h = 850 ce qui implique que h = 1700 4πr3 - 1700
π r2 donnée par : − + 4πr = . Le
(expression de h en fonction de r). r2 r2
3. Une expression littérale de la surface latérale de dénominateur étant strictement positif, le signe de
la boîte de conserve en fonction de r et de h est : la dérivée est le signe de son numérateur :
2πrh. 3 1700
4πr3 - 1700. Ce numérateur s’annule en � , il
4. La surface totale du métal utilisé pour une telle 4π
boîte de conserve est : (surface du couvercle et du 3 1700
fond de la boîte) + (surface latérale, question 3), est strictement négatif sur ]0 ; � [ et il est

c’est-à-dire 2 × (πr2) + 2πrh. En utilisant la 3 1700
question 2, on en déduit une expression de cette strictement positif sur ] � ; +∞[. La fonction

surface en fonction uniquement de r : étudiée est ainsi strictement décroissante sur
850 1700
2πr2 + 2πr × = +2πr2. 3 1700
π r2 r ]0 ; � [ et strictement croissante sur
5. À l’aide d’un outil numérique, on peut obtenir la 4π
représentation graphique suivante (surface totale du 3 1700
métal utilisé en fonction du rayon r) : ]� ; +∞[. Elle atteint ainsi son minimum en

3 1700
� ≈ 5,1.

© Éditions Hatier, 2020. 68


Thème 2 ● Le futur des énergies

5 La rigidité de la poutre est proportionnelle au I1 + I2 = I3 + I4 = 26 + 100 =126 A. En isolant I2, on


produit de sa largeur ℓ et du cube de sa hauteur h a I2 = 126 − I1. En remplaçant I2 par l’expression
donc à ℓ × h3. La problématique est alors de précédente dans PJ totale, on obtient :
déterminer pour quelles dimensions ℓ et h, ℓ × h3 PJ totale = = 70·I12 + 30·(126 − I1)2 + 17 028.
est maximale. Le tronc de l’arbre étant de 40 cm 3. À l’aide d’un outil numérique, on peut obtenir la
d’après l’énoncé, il s’ensuit la contrainte d’égalité représentation graphique suivante :
suivante : ℓ2 + h2 = 402 = 1600 (application du Puissance (en W)
théorème de Pythagore). On peut exprimer la largeur 600 000

ℓ en fonction de la hauteur h : ℓ = �1600 − h . 2

L’expression ℓ × h3 s’écrit par suite uniquement en


400 000
fonction de h de la manière suivante :
�1600 − h2 × h3. À noter que la dimension h ne
peut prendre que des valeurs dans l’intervalle 200 000
[0 ; 40].
À l’aide d’un outil numérique, on peut obtenir la
0
représentation graphique suivante : 0 10 20 30 40 50
1 000 000 Intensité I1 (en A)
Par lecture graphique, la valeur de l’intensité I1 pour
800 000 laquelle les pertes par effet Joule sont minimales
600 000 est d’environ 40 A. Par la contrainte appliquée au
nœud intermédiaire, la valeur de l’intensité I2 serait
400 000
d’environ 126 − I1 = 86 A.
200 000 4. Spé Maths Réinvestissement du programme de 1re
En développant l’expression de PJ totale en fonction de
0
0 5 10 15 20 25 30 35 40 l’intensité I1 (utilisation d’une identité remarquable),
Dimension h (en cm) on obtient : PJ totale = 100·I12 – 7 560·I1 + 493 308.
Par lecture graphique, la hauteur h devrait être On reconnaît l’expression d’une fonction polynôme
proche de 35 cm et par conséquent, comme du second degré en la variable I1. En effet, PJ totale
�1600 − 352 ≈ 19, la largeur ℓ proche de 19 cm. s’écrit aI12 + bI1 + c avec a = 100 ; b = −7560 et
c = 493 308. Comme a = 100 > 0 et que -
Calcul mental b
= 37,8, PJ totale est strictement décroissante sur
1. Produit et carré 2a
[0 ; 37,8] et strictement croissante sur [37,8 ; 50].
a. R × I2 = 0,5 × 122 = 0,5 × 144 = 72.
PJ totale (exprimée en fonction de l’intensité I1) atteint
b. R × I2 = 0,25 × 102 = 0,25 × 100 = 25.
alors son minimum en I1 = 37,8 A et par suite, I2
c. R × I2 = 1 × 252 = 625.
vaut 126 − 37,8 = 88,2 A.
2. Pourcentages
6 9 7 1. Source distributrice Cible destinatrice
a. × 1,5 × 106 = × 106 = 9 × 104 = 90 000. S1 C1
100 100
6 96 I1 I3
b. × 16 × 106 = × 106 = 96 × 104
100 100
= 960 000.
6 216 Nœud intermédiaire
c. × 36 × 10 = 3
× 10 = 216 × 10 = 2 160.
3
100 100

6 1. Par définition, la puissance totale dissipée par I2 I4


effet Joule dans le réseau est la somme des
S2 C2
puissances dissipées par effet Joule de chaque Cible destinatrice
Source distributrice
arc : PJ totale = PJ 1 + PJ 2 + PJ 3 + PJ 4 avec pour chaque 2. On consultera le document 3 c de l’activité 3 pour
arc PJ k = Rk × Ik2. On obtient : le rappel de la contrainte sur les intensités arrivant
PJ totale = R1 × I12 + R2 × I22 + R3 × I32 + R4 × I42. En aux cibles. On calcule la puissance dissipée par
remplaçant par les valeurs, on obtient : effet Joule dans l’arc 3, soit environ 6 % de la
PJ totale = 70 × I12 + 30 × I22 + 3 × 262 + 1,5 × 1002 puissance utile 3 :
= 70·I12 + 30·I22 + 17 028. 6 6
PJ 3 = × Putile 3 = = × 12 000 = 720 W
2. Avec la loi des nœuds (contrainte appliquée au 100 100
nœud intermédiaire) : Comme PJ 3 = R3 × I3 , on a : 2

© Éditions Hatier, 2020. 69


Thème 2 ● Le futur des énergies

b 1168
PJ 720 = ≈ 51, PJ totale est strictement décroissante
I3 = � R 3 = � 0,4 ≈ 42 A. 2a 23
3 1168
On calcule la puissance dissipée par effet Joule sur [0 ; ] et strictement croissante sur
23
dans l’arc 4, soit environ 6 % de la puissance utile 1168
[ ; 65]. PJ totale (exprimée en fonction de
4: 23
6 6 l’intensité I1) atteint alors son minimum en
PJ 4 = × Putile 4 = = × 36 000 = 2 160 W 1168
100 100 I1 = ≈ 51 A et par suite, I2 vaut
Comme PJ 4 = R4 × I4 , on a : 2 23
146 − 51 ≈ 95 A.
PJ 4 2160
I4 = �R = � 0,2 ≈ 104 A
4
3. Avec la loi des nœuds (contrainte appliquée au Exercices p. 158 à 161
nœud intermédiaire) :
I1 + I2 = I3 + I4 = 42 + 104 =146 A. 8 a = usagers de l’énergie électrique.
4. Par définition, la puissance totale dissipée par b = câbles (ou lignes) de transport de l’énergie
effet Joule dans le réseau est la somme des électrique.
puissances dissipées par effet Joule de chaque c = centrale de production de l’énergie électrique.
arc : PJ totale = PJ 1 + PJ 2 + PJ 3 + PJ 4 avec pour chaque d = transformateur élévateur ou abaisseur de la
arc PJ k = Rk × Ik2. On obtient : tension d’alimentation des câbles.
PJ totale = R1 × I12 + R2 × I22 + R3 × I32 + R4 × I42. En Ordre : c-d-b-d-b-d-b-a pour respecter le doc. 1 de
remplaçant par les valeurs, on obtient : l’activité 1 p. 146.
PJ totale = 15 × I12 + 8 × I22 + 0,4 × 422 + 0,2 × 1042 Remarque : il faut au moins un transformateur
= 15·I12 + 8·I22 + 2868,8. élévateur et un transformateur abaisseur, ce qui
En isolant I2 dans la relation établie à la question 3, équivaut à : c-d-b-d-a.
on a I2 = 146 – I1. En remplaçant I2 par cette
expression dans PJ totale, on obtient : 9 1.
PJ totale = 15·I12 + 8·(146 – I1)2 + 2868,8. Puissance dissipée
5. À l’aide d’un outil numérique, on peut obtenir la Puissance
par effet Joule
représentation graphique suivante : transportée Puissance utile
PJ totale(en W)
200 000

150 000
2. Ptransportée = PJ + Putile.

100 000
10 1. Une partie de l’énergie électrique transportée
dans un câble est convertie en énergie :
50 000 a. thermique.
2. Transporter l’énergie électrique à haute tension
0 permet de diminuer :
0 10 20 30 40 50 60 70
Intensité I1(en A) a. diminuer l’intensité du courant.
Par lecture graphique, la valeur de l’intensité I1 pour 3. Connaissant la résistance R du câble et l’intensité
laquelle les pertes par effet Joule sont minimales I qui le parcourt, la puissance dissipée par effet Joule
est d’environ 50 A. Par la contrainte appliquée au est définie par :
nœud intermédiaire, la valeur de l’intensité I2 serait b. PJ = R × I2.
d’environ 146 − I1=96 A. La valeur minimale de
PJ totale est comprise entre 110 000 W et 11 1. I
120 000 W. A
6. Spé Maths Réinvestissement du programme de 1re
En développant l’expression de PJ totale en fonction de +
l’intensité I1 (utilisation d’une identité remarquable), G UR
V

on obtient : PJ totale = 23·I12 – 2 336·I1 + 173 396,8.
On reconnaît l’expression d’une fonction polynôme
du second degré en la variable I1. En effet, PJ totale
s’écrit a aI12 + bI1 + c avec a = 23 ; b = −2 336 et
c = 173 396,8. Comme a = 23 > 0 et que - 2. PJ = UR × I = 3,451 × 0,073 = 0,25 W.

© Éditions Hatier, 2020. 70


Thème 2 ● Le futur des énergies

PJ 0,25 est grand, plus sa masse augmente et rend son


3. PJ = R × I2 donc R = = = 47 Ω
I2 0,0732 utilisation difficile.
12 1. A et D = sources distributrices. Remarque : le diamètre d’un câble a une influence
C = nœud intermédiaire. sur la résistance du câble que l’on peut expliquer
B et E : cibles utilisatrices (destinatrices). avec la formule de la résistance d’un conducteur
2. D’après la loi des nœuds : I1 + I2 = I3 + I4 = 40 A. ρ×L
cylindrique R = où ρ est la résistivité du métal
Donc I1 = I3 + I4 – I2 = 25 + 15 – 12 = 40 – 12. S
I1 = 28 A. en Ω·m, L la longueur totale du câble en m et S la
d 2
section du fil en m2 avec S = π × � � où d est le
13 1. I1 prend ses valeurs en ampère dans 2
l’intervalle [0 ; 100]. diamètre du câble en m. En faisant apparaître S
2. La fonction objectif PJ totale est minimale pour dans la formule de R, puis en isolant d, on aboutit
l’ordonnée (environ) 180 000 J et l’abscisse à:d= �
4×ρ×L
.
correspondant à : I1 = 40 A. π×R
Les calculs ont été effectués avec
14 Correction dans le manuel ρ(cuivre) = 1,7 × 10−8 Ω·m.
3. En augmentant la tension d’alimentation, cela
15 1. D’après le graphique I en fonction de diminue l’intensité du courant et permet d’avoir un
Ualimentation, I diminue quand Ualimentation augmente pour câble de résistance plus élevée donc d’un diamètre
une puissance transportée fixée (c’est une fonction plus petit. Le câble est alors moins lourd. Le
inverse). transformateur est un élément indispensable car il
D’après le graphique PJ en fonction de I, PJ diminue permet d’augmenter la tension d’alimentation des
quand I diminue pour une puissance transportée câbles, puis de l’abaisser pour l’adapter à l’usager.
fixée (c’est une fonction carré). C’est donc bien en
Ptransportée
accord avec la phrase du site EDF. 17 1. Ptransportée = Ualimentation × I donc I = .
Ualimentation
2. P est la puissance transportée Ptransportée en W ; U
104 × 106
est la tension d’alimentation du câble Ualimentation en I= = 462 A.
225 000
V ; I est l’intensité du courant circulant dans le câble 2. R = 2 × 120 × 0,06 = 14,4 Ω
en A ; R est la résistance du câble de transport ; PJ 3. PJ = R × I2 = 14,4 × 4622 = 3,07 × 106 W
est la puissance dissipée par effet Joule en W. = 3,07 MW
Avec la formule P = U × I, si on isole I on obtient : Pj
4. 3,07
Ptransportée 100 = 104 × 100 = 3,0 %.
×
I= et on retrouve que I diminue si on Ptransportée
Ualimentation
La condition n’est donc pas vérifiée car le
augmente Ualimentation.
pourcentage calculé est supérieur à 2 %.
Avec la formule PJ = R × I2, on constate qu’en
5. En doublant le nombre de câbles, on divise par 2
diminuant I, PJ diminue aussi (avec R constant qui
les pertes par effet Joule dans un seul câble tout en
ne dépend que du câble). C’est donc bien en accord
transportant la même puissance répartie sur deux
avec la phrase du site EDF.
câbles.
6
16 1. PJ max = × Ptransportée 18 1. V
100
6 I
PJ max = × 500 = 30 kW. R A
100
2. a. Avec les formules suivantes : UR
Ptransportée G
Ptransportée = Ualimentation × I donc I= et
Ualimentation
PJ R
PJ = R × I donc R =
2
I2
Cas A :
500 000 30 000 V
I= = 2 174 A et R = 2 = 6,3 × 10−3 Ω
230 2 174 I
Cas B : R A
500 000 30 000 UR
I= = 25 A et R = = 48 Ω
20 000 252 G
b. En comparant le diamètre des câbles
correspondant aux cas A et B, un seul est R 1
m>1 m’ = —
envisageable : le cas B. Plus le diamètre d’un câble m <1

© Éditions Hatier, 2020. 71


Thème 2 ● Le futur des énergies

2. Les deux résistances modélisent la résistance 20 1. Par définition, la puissance totale dissipée
totale des câbles réels pour transporter l’énergie par effet Joule dans le réseau est la somme des
électrique. puissances dissipées par effet Joule de chaque
3. Montage A: arc :
PJ A = 2 × UR × I = 2 × 1,431 × 0,043 PJ totale = PJ 1 + PJ 2 + PJ 3 + PJ 4, avec pour chaque arc
PJ A = 1,2 × 10-1 W PJ k = Rk × Ik2. On obtient donc :
Montage B : PJ totale = R1 × I12 + R2 × I22 + R3 × I32 + R4 × I42 , ce
PJ B = 2 × UR × I = 2 × 0,910 × 0,023 qui donne, en remplaçant par les valeurs :
PJ B = 4,2 × 10-2 W PJ totale = 50 × I12 + 15 × I22 + 6 × 302 + 4 × 602
4. L’éclat de la lampe est supérieur avec le montage = 50 × I12 + 15 × I22 + 19 800.
B car les pertes par effet Joule sont diminuées : PJ B 2. Avec la loi des nœuds (contrainte appliquée au
est inférieure à PJ A. nœud intermédiaire) :
5. Le transformateur relié au générateur est un I1 + I2 = I3 + I4 = 30 + 60 = 90 A
transformateur élévateur de tension pour alimenter En isolant I2, on a I2 = 90 − I1 et on remplace I2 par
les câbles. Le transformateur relié à la lampe est un l’expression précédente dans PJ totale :
transformateur abaisseur de tension afin de PJ totale = 50 × I12 + 15 × (90 – I1)2 + 5 400 + 14 400
l’adapter à la lampe. PJ totale = 50 × I12 + 15 × (90 – I1)2 + 19 800
6. Le montage A montre les pertes par effet Joule 3. Par lecture graphique, on obtient I1 = 21 A et
dues à la résistance totale des câbles à basse 270
tension (celle du générateur). Le montage B montre I2 = 69 A. Algébriquement, on obtient : I1 = et
13
qu’en augmentant la tension d’alimentation avec un 900
I2 =
transformateur élévateur, les pertes par effet Joule 13
diminuent dans les câbles. Cela permet aussi
21 Exemples de sites internet à consulter.
d’adapter la tension aux bornes du récepteur
Pour les informations de RTE (réseau de transport
(lampe) avec un transformateur abaisseur, d’où
de l’électricité) :
l’intérêt du transport de l’énergie électrique à haute
https://www.rte-
tension.
france.com/sites/default/files/mesure_cem_ht-
tht.pdf
19 1. a. Ptransportée = Ualimentation × I
Ptransportée Pour les informations indépendantes :
donc Imax = . https://www.criirem.org/
Ualimentation
6,0 × 103 https://www.criirem.org/lignes-ht-transformateurs
Imax = = 26 A. Pour les informations de Greenpeace :
230
b. R = 2 × 8,0 × 103 × 1,5 × 10-4 = 2,4 Ω https://www.greenpeace.fr/vivre-a-proximite-dune-
PJ max = R × Imax2 = 2,4 × 262 = 1 622 W ligne-tht-a-des-effets-sur-la-sante/
P J max 1 622
c. PJ max = UR × Imax donc UR = = = 62 V.
Imax 26
22 Partie A. Étude théorique
d. D’après la loi des mailles :
1. Par définition, la puissance totale dissipée par
Ualimentation = UR + Uutile
effet Joule dans le réseau est la somme des
Donc Uutile = Ualimentation − UR = 230 – 62 = 168 V.
puissances dissipées par effet Joule de chaque
6,0 × 103
2. a. Imax =
20 000
= 0,30 A. arc : PJ totale = PJ 1 + PJ 2 + PJ 3 + PJ 4, avec pour chaque
R = 2 × 8,0 × 10 × 1,5 × 10−4 = 2,4 Ω
3 arc PJ k = Rk·Ik2. On obtient donc :
PJ max = R × Imax2 = 2,4 × 0,30 = 0,216 W PJ totale = R1·I12 + R2·I22 + R3·I32 + R4·I42
P J max 0,216 Avec la loi des nœuds (contrainte appliquée au
UR = = = 0,72 V. nœud intermédiaire) : I1 + I2 = I3 + I4.
Imax 0,30
Uutile = Ualimentation − UR = 20 000 – 0,72 = 19 999 V En isolant I1, on a I1 = I3 + I4 − I2 et on remplace I1
≈ 20 000 V par l’expression précédente dans PJ totale, on obtient :
b. Augmenter la tension d’alimentation d’un câble PJ totale = R1·(I3 + I4 − I2)2 + R2·I22 + R3·I32 + R4·I42.
pour transporter l’énergie électrique sur de grandes 2. On développe les carrés dans l’expression
distance permet de : précédente avec la formule d’une identité
- diminuer l’intensité du courant électrique le remarquable :
parcourant, PJ totale = R1·(I3 + I4)2 – 2R1·(I3 + I4)·I2 + R1·I22 + R2·I22
- diminuer la puissance dissipée par effet Joule, + R3·I32 + R4·I42
donc les pertes par effet Joule, PJ totale = (R1 + R2)·I2 – 2R1·(I3 + I4)·I2 + R1·(I3 + I4)2
2

- diminuer la chute de tension aux bornes du câble. + R3·I32 + R4·I42

© Éditions Hatier, 2020. 72


Thème 2 ● Le futur des énergies

Par identification, on obtient : Partie B


a = R1 + R2 ; b = −2R1·(I3 + I4) ; En appliquant les deux formules, on obtient :
c = R1·(I3 + I4)2 + R3·I32 + R4·I42 5
I1 = × (27 + 147) ≈ 46 A
3. On reconnaît l’expression d’une fonction 14 + 5
14
polynôme du second degré en la variable I2. Comme I2 = × (27 + 147) ≈ 128 A.
14 + 5
a est strictement positif, la parabole représentant
PJ totale est orientée vers le haut ; PJ totale admet un
b
minimum atteint en - 2a qui est égal à :
−R1 ·(I3 + I4 ) R
− = 1 (I3 + I4 ) > 0.
R1 + R2 R1 + R2

© Éditions Hatier, 2020. 73


Thème 2 ● Le futur des énergies

8. CHOIX ÉNERGÉTIQUES ET IMPACTS SUR LES


SOCIÉTÉS
- Concernant l’hydrosphère, les impacts les plus
Introduction importants sont l’augmentation globale du niveau
Ce chapitre est ancré dans l’actualité puisqu’il des océans, la diminution des calottes glaciaires,
traite de la transition écologique amorcée à l’augmentation de la température de surface des
l’échelle mondiale. L’important est d’arriver à faire océans et la diminution du pH de l’eau.
ressentir aux élèves l’intérêt de bien comprendre - Concernant l’atmosphère, on peut citer
les arguments scientifiques qui permettent des l’augmentation globale de la température et
choix éclairés. Un choix n’est ni bon ni mauvais, il l’augmentation de la concentration en GES,
est un consensus entre les retombées positives et notamment en dioxyde de carbone.
négatives. Il a forcément un caractère arbitraire. - Concernant la biosphère, on peut citer la
désertification de certaines régions et un
appauvrissement de la diversité biologique.
Activités p. 164 à 169
2. La SST constitue une avancée dans l’étude du
changement climatique car elle étudie la Terre
① Vers une étude systémique de la dans sa globalité. Les constituants du système
Terre Terre sont non seulement analysés
individuellement mais aussi dans leurs interactions
Les savoirs du BO les uns avec les autres.
Pour que soit mise en œuvre une adaptation efficace aux
changements inéluctables et qu’en soit atténué l’impact
3. Le remplacement du bois par le charbon,
négatif, les choix énergétiques supposent une
compréhension globale du système Terre. pendant la révolution industrielle (XVIIIe) ou le
recours massif à l’énergie électrique ont été des
transitions énergétiques rapides. À l’inverse, le
Commentaire pédagogique
remplacement du charbon par le pétrole au XXe
Le but de cette activité est de s’approprier les
siècle s’est fait de façon plus progressive.
informations présentes dans les documents afin
d’en tirer une analyse des impacts des choix
4. La transition énergétique amorcée dans les
énergétiques sur le système Terre.
années 1990 est une transition écologique. Elle
vise à continuer de répondre aux besoins en
Durée estimée : environ 1 h énergie de l’humanité, besoins toujours croissants,
Cette activité peut être préparée à la maison (environ tout en minimisant les effets néfastes sur le
30 min), puis corrigée en classe (15 min). Cela laisse système Terre.
15 min environ pour une synthèse de cours sur le
système Terre et les transitions énergétiques. Penser la science
Il peut paraître difficile d’être à la fois expert et
Pour aller plus loin force de proposition. C’est pourtant le rôle difficile
Lien vers une conférence sur l'état actuel des qui est confié au GIEC : à la fois, réaliser un état
connaissances sur le changement climatique paru des lieux de l’état de la planète et de l’impact de
sur planet-terre.ens-lyon : l’activité humaine et, d’autre part, proposer des
https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/GIEC- préconisations pour améliorer la situation. Il peut
Seferian-2019.xml sembler difficile de rendre compte avec le plus
d’objectivité possible du résultat de son analyse
Réponses aux questions tout en étant convaincant sur les mesures à
1. Les constituants du système Terre sont la terre adopter.
profonde, la lithosphère, l’hydrosphère, la
biosphère et l’atmosphère. Parmi ces constituants,
les plus impactés par les choix énergétiques des
sociétés sont l’hydrosphère, l’atmosphère et la
biosphère.

© Éditions Hatier, 2020. 74


Thème 2 ● Le futur des énergies

② L’exemple du nucléaire français ③ Deux exemples de choix


Les savoir-faire du BO énergétiques
Analyser d’un point de vue global les impacts de choix Les savoirs du BO
énergétiques majeurs : exemple du nucléaire.
- Ces choix doivent tenir compte de nombreux critères et
paramètres : disponibilité des ressources et adéquation
aux besoins, impacts (climatique, écologique, sanitaire,
Commentaire pédagogique agricole), vulnérabilités et gestion des risques, faisabilité,
Le débat permet de travailler la communication conséquences économiques et sociales. L’analyse de ces
éléments de décision conduit le plus souvent à une
orale. La préparation du débat peut se faire à la
recherche de diversification ou d’évolution des ressources
maison. Les principaux arguments sont donnés (mix énergétique).
dans les documents proposés. - Les durées longues, liées l’inertie de certains systèmes
(infrastructures énergétiques, transports, production
industrielle), sont confrontées l’urgence de l’action.
Durée estimée : 1 h en classe - La transition écologique des sociétés repose sur la créativité
scientifique et technologique, comme sur l’invention de
nouveaux comportements individuels et collectifs
Différenciation (consommations, déplacements, relations Nord-Sud).
Quelques-uns des arguments et contre-arguments
ci-dessous peuvent être donnés comme coups de Les savoir-faire du BO
Dans une étude de cas, analyser des choix énergétiques
pouce pour les groupes qui seraient en difficulté.
locaux selon les critères et les paramètres mentionnés.

Réponses aux questions Pour aller plus loin


Quelques arguments et contre-arguments à ne pas Le magazine « Pour la science » n° 510 d’avril 2020
manquer ! consacre trente pages en partenariat avec ENGIE sur
- Écologiquement, c’est une énergie décarbonée, la diversité des solutions qui pourront nous permettre
mais la sécurité et la sûreté sont problématiques d’atteindre la neutralité énergétique d’ici 2020. Ce
et les déchets encombrants. dossier comporte 14 articles qui peuvent être utilisés
- Économiquement, le parc nucléaire est en place comme support d’analyse documentaire.
et satisfait aux besoin d’une grande partie de
l’électricité française, mais le vieillissement du
parc augure de frais importants.
Durée estimée : 1 h en classe
- Historiquement, la France a beaucoup investi
dans la recherche pour le nucléaire, elle dispose
pourtant d’un potentiel intéressant pour se tourner Différenciation
vers les énergies renouvelables. Aurait-elle pris du L’utilisation du hatier-clic (hatier-clic.fr/est169)
retard dans ce domaine ? peut permettre de rendre les documents plus
- Sociologiquement, certains territoires français simples à exploiter.
trouvent leur dynamisme grâce à la présence d’une
centrale qui est un bassin d’emploi important, mais
la promotion des énergies renouvelables ne pourrait- Réponses aux questions
elle pas être un facteur d’essor important ? Géographique
- Scientifiquement, les progrès de la recherche vont Royaume-Uni France
probablement permettre à terme de résoudre le Éolien en offshore et Éolien en offshore et
problème des déchets et de maîtriser la fusion, onshore. onshore.
Dynamisation de certaines
mais cela va-t-il permettre de respecter les
zones rurales en installant
échéances des accords de Paris ? des centrales nucléaires.
Politique et géopolitique
Royaume-Uni France
Penser la science Présence de pétrole en Le XXe siècle a été marqué
Les échelles de temps politiques et écologiques sont mer du Nord et grand par une volonté
souvent mal synchronisées. Les choix politiques empire colonial : peu de d’indépendance énergétique,
doivent souvent être opérés sur des temps courts problèmes d’indépendance notamment pendant les deux
alors que la préservation de la planète nécessite une énergétique jusqu’en guerres mondiales et lors
modification des pratiques sur des temps longs. 2005. des chocs pétroliers.

© Éditions Hatier, 2020. 75


Thème 2 ● Le futur des énergies

Sociologique Partant de ce constat et en prenant pour objectif


Royaume-Uni France de réduire les émissions de CO2 à l’échelle
Importance des Redynamisation des zones nationale, on peut donner les arguments suivant :
mouvements ouvriers rurales par l’installation de - le nucléaire fait partie des sources d’énergie les
(passage du charbon au centrales nucléaires. moins polluante (en termes d’émission de gaz à
pétrole lors des luttes
effet de serre) ;
sociales dans les mines.
- le nucléaire induit des déchets radioactifs dont le
Économique
Royaume-Uni France
traitement et la conservation pendant des milliers
Utilisation tardive du Quelques réticences à d’années pose problème ;
pétrole produit à un coût renoncer au nucléaire à - l’éolien et le photovoltaïque sont des énergies
moindre. cause du coût des intermittentes et en faire une source d’énergie
mutations technologiques. électrique majoritaire ne pourrait se faire qu’en
Scientifique ou technologique augmentant la part de centrales thermiques (voir
Royaume-Uni France https://jancovici.com/transition-
Procédé de fabrication du Forte implication dans la energetique/renouvelables/pourrait-on-alimenter-la-
coke par Darby et de la recherche nucléaire. france-en-electricite-uniquement-avec-de-leolien/);
machine à vapeur par - les énergies fossiles émettent beaucoup de gaz à
Watt.
effet de serre, mais permettent d’adapter
Historique
facilement la production à la consommation ;
Royaume-Uni France
- le parc hydraulique français a presque atteint sa
Maîtrise du procédé de Plusieurs prix Nobels
fabrication du coke français dans le domaine capacité maximale ;
(DARBY) et invention de du nucléaire : - les énergies chimiques de stockage permettant
la machine à vapeur - Physique 1903 : Henri de réguler l’intermittence de certaines énergies
(WATT). Becquerel avec Pierre et renouvelables posent la question de la pollution
Marie Curie. liée à l’extraction de terres rares ;
- Chimie 1911 : Marie Curie - produire de l’énergie électrique avec des éoliennes
- Chimie 1935 : Frédéric et et des panneaux photovoltaïques entraîne l’émission
Irène Joliot-Curie
de CO2 mais en quantité assez faible en comparaison
Écologique
des centrales thermiques à charbon ou gaz.
Royaume-Uni France
Volonté plus ou moins grande de répondre à l’urgence Page de droite
climatique. Communiquer des informations au public dans des
situations de catastrophe industrielle est complexe :
il faut informer, sans créer de panique, alerter et
Penser la science p. 172 à 173 fournir des connaissances en temps réel alors que
celles-ci sont parfois partielles ou manquantes,
Commentaires pédagogiques considérer si les effets d’une absence d’informations
Les textes de la page 172 permettent de présenter seront plus néfastes que leur divulgation, etc.
différents chiffres en lien avec la production et la Dans l’exemple de Tchernobyl, la défaillance
consommation d’énergie électrique liée au nucléaire, constatée des autorités à communiquer s’est
puis d’interroger ceux-ci afin de questionner les choix appuyée sur l’idée que les doses reçues sur le
politiques en matière énergétique. territoire français n’étaient pas problématiques et
Les textes de la page 173 concernent l’accident de la qu’en conséquence il ne fallait pas « trop
centrale de Tchernobyl et son traitement médiatique. informer ». Cependant ce choix n’implique pas que
les informations ont été fausses ou mensongères.
C’est ce que révèlent plusieurs enquêtes menées
Durée estimée : 1 h 30
ces dernières années, à partir des sources
(journaux TV et papiers) de l’époque.
Réponses aux questions
Page gauche
Chaque choix en matière d’énergie doit d’appuyer Pour aller plus loin
en premier lieu sur des données objectives et https://www.afis.org/La-legende-urbaine-
fiables. Celles qui sont présentées ici peuvent être confrontee-a-la-realite
bien entendu discutées voire remises en cause, https://www.lepoint.fr/societe/l-increvable-mythe-du-
mais leur source est fournie et la méthode nuage-de-tchernobyl-03-10-2019-2339144_23.php
permettant de les obtenir est largement acceptée. https://www.youtube.com/watch?v=HxPcKayB07w

© Éditions Hatier, 2020. 76


Thème 2 ● Le futur des énergies

Exercices p. 174 à 177 d. Les choix énergétiques opérés par les états
modifient le mix énergétique, c’est à dire la
1 a. Vrai. répartition des ressources énergétiques en
b. Faux. Au paléolithique, la Terre était dans une pourcentage utilisées pour répondre à la demande
période glaciaire. Elle s’est brusquement en énergie. Différents critères vont influer dans
réchauffée au néolithique pour atteindre la l’orientation du mix énergétique. Les critères
température moyenne de 15 °C. Depuis la économiques par exemple, conduisent à se tourner
révolution industrielle, on assiste à un nouveau vers la ressource qui est la moins chère.
réchauffement très rapide.
c. Vrai. 31. La réaction de fission de l’uranium 235 utilisé
d. Faux. Le GIEC est un groupe d’expert mandaté dans les centrales nucléaires libère :
pour évaluer les impacts sur le système Terre de a. des isotopes radioactifs.
l’activité humaine et proposer des préconisations 2. La ressource nucléaire constitue 75 % du mix
pour en limiter les impacts négatifs. électrique français car :
e. Vrai. b. elle a permis de réduire la consommation en
f. Vrai. pétrole.
d. historiquement, la France a joué un rôle capital
2 a. La biodiversité, une température modérée dans la recherche sur le nucléaire.
(15 °C en moyenne sur l’année et sur l’ensemble de 3. La transition énergétique actuelle sera réussie
la planète), la présence d’océans pour réguler la si elle parvient à :
température et l’atmosphère pour filtrer une partie b. minimiser l’émission de gaz à effet de serre.
du rayonnement solaire sont des caractéristiques de d. optimiser la consommation de l’énergie.
la Terre qui ont permis à la vie telle que nous la 4. La plupart des pays font peu à peu décroître la
connaissons de s’y maintenir. L’activité humaine de part du nucléaire dans leur mix énergétique car :
ces deux derniers siècles a créé une modification b. ces pays évoquent des risques technologiques
significative de ces entités, modifications trop importants.
entremêlées les unes avec les autres impactant de
façon globale le « système Terre ». L’analyse 4 1. Le principal intérêt écologique de l’utilisation
systémique de la Terre permet une meilleure de l’énergie nucléaire est la quasi-absence
compréhension des modifications subies par la d’émission de gaz à effet de serre, notamment de
planète afin d’en limiter les effets négatifs. dioxyde de carbone : c’est une énergie
b. L’histoire des ressources énergétiques a été décarbonée.
marquée par des ruptures. C’est le cas, par 2. Les limites résident dans des risques
exemple, du passage de la biomasse au charbon technologiques importants et dans l’émission de
lors de l’invention de la machine à vapeur. Mais elle déchets radioactifs que nous ne savons pas
s’est faite aussi par de lentes substitutions d’une encore traiter.
ressource par une autre. C’est le cas lorsque le
pétrole a peu à peu remplacé le charbon. Ces 5 Le ...a... d’un pays est un reflet de ses choix en
transitions énergétiques ont été dictées matière d’énergie. Ces choix peuvent être guidés
essentiellement par des besoins de croissance. La par de nombreux critères.
transition énergétique amorcée depuis les années a = mix
1990 a pour but d’endiguer le réchauffement • Critère ...b... : un pays exposé à des vents
climatique. C’est donc un enjeu environnemental qui réguliers et importants fera croître l’éolien.
a poussé l’humanité à réduire l’utilisation de b = géographique
ressources carbonées pour se tourner peu à peu • Critère ...c... : de nombreux pays essaient de
vers des ressources renouvelables. choisir des ressources non carbonées.
c. La ressource nucléaire est une ressource c = écologique
énergétique non carbonée. À ce titre, elle est un • Critère ...d... : les progrès impulsés par de
bon candidat pour lutter contre le réchauffement nouvelles inventions orientent les choix vers
climatique. Cependant, elle présente un risque certaines techniques.
technologique : destruction possible à cause de d = technologique
catastrophes naturelles ou provoquées
susceptibles de libérer de la radioactivité. Elle 6 Correction dans le manuel
libère, d’autre part, des déchets toxiques que l’on
peut difficilement supprimer.

© Éditions Hatier, 2020. 77


Thème 2 ● Le futur des énergies

7 1. Sur la figure 1, on lit une augmentation de 3. Deux autres intérêts du scénario « négaWatt » :
0,6 °C environ. - Disparition des ressources fossiles dans le mix
2. Sur la figure 2, on peut voir que lorsque la énergétique : diminution des GES.
température augmente la solubilité du dioxyde de - Disparition des ressources nucléaires dans le mix
carbone dans l’eau diminue. On peut légitimement énergétique : plus de problèmes de déchets et de
en déduire que sa concentration dans risque nucléaire.
l’atmosphère augmente puisque le dioxyde de
carbone désolubilisé est relâché dans 9 a. Il est vrai que l’océan est un régulateur de
l’atmosphère. température. Cependant, lorsqu’il se réchauffe, il
3. Le dioxyde de carbone étant un gaz à effet de rejette du dioxyde de carbone (GES) qui contribue
serre, l’augmentation de sa concentration dans au réchauffement climatique (voir exercice 7).
l’atmosphère contribue à faire augmenter la L’effet de l’océan a donc des limites.
température de l’atmosphère. C’est l’effet de b. Le réchauffement de l’atmosphère accroît
serre. l’évaporation de l’eau de l’hydrosphère. Or, l’eau
4. Schéma obtenu : est un gaz à effet de serre. L’augmentation de sa
concentration dans l’atmosphère renforce l’effet de
serre et par conséquent le réchauffement
climatique. On a donc une réaction positive entre
l’hydrosphère et l’atmosphère via l’eau.
c. Ici, les deux arguments n’ont rien à voir l’un
avec l’autre. C’est donc la conjonction « puisque »
qui n’est pas correcte. L’eau est bien un gaz à
effet de serre puisque l’augmentation de sa
concentration dans l’atmosphère contribue à
renforcer la faculté qu’a l’atmosphère de renvoyer
vers la Terre les rayons infrarouges. Cet effet de
serre a favorisé le développement de la vie sur
Terre telle que nous la connaissons puisqu’il a
contribué à stabiliser une température moyenne de
15 °C sur Terre. Mais ce n’est pas tout. L’eau est
le milieu sans lequel la vie ne peut naître : elle est
consubstantielle à toute existence, depuis la
naissance de tous les organismes, jusqu'à leur
mort.

d. La disparition des ours polaires est un


phénomène très médiatique qui est souvent cité
5. C’est une rétroaction positive car elle amplifie le
lorsque l’on évoque la menace de la biodiversité.
phénomène de réchauffement de la Terre.
En effet, la fonte des calottes glaciaires qui
accompagne le réchauffement climatique prive ces
8 1. En 2050, le scénario « négaWatt » prévoit de
mammifères de leur habitat naturel : la banquise.
consommer 1 000 TWh au lieu de 2 400 TWh avec
S’il est vrai que l'ours polaire est une espèce
un scénario tendanciel. Aujourd’hui la
vulnérable dont la population devrait décliner de 30
consommation totale en France est de 2 800 TWh.
% dans les prochaines décennies, elle est loin
2. Éteindre les bureaux inoccupés et les usines la
d’être la seule. En effet, une liste rouge des
nuit, réduire l’étalement urbain, réduire les
espèces vivantes menacées d’extinction recense
emballages sont des exemples d’usages
environ 31 000 espèces. Ces espèces sont
contribuant à la sobriété.
classées de « least concerned : peu concerné » à
L’efficacité dans la consommation consiste à
« extinct : éteint » suivant 7 catégories.
mieux isoler les bâtiments et à concevoir des
« Vulnérable » est dans le milieu de l’échelle.
appareils qui ont un meilleur rendement.
L’ours polaire est donc un cas emblématique mais
L’efficacité dans la production consiste à améliorer
pas forcément le plus menacé.
le rendement des centrales électriques
(cogénération par exemple).

© Éditions Hatier, 2020. 78


Thème 2 ● Le futur des énergies

e. Il n’y a rien de positif dans l’augmentation du


niveau des océans contrairement à ce que l’on
pourrait imaginer. Si l’eau est le berceau de la vie,
l’augmentation du niveau des océans est très
négative pour la plupart des populations. En effet,
60 % de la population mondiale vit dans des zones
côtières. Celles-ci risquent d’être ensevelies à
terme ou de subir de plus en plus fréquemment
des inondations.

10 1. IPCC signifie Intergovernmental Panel on


Climate Change. L’acronyme français est GIEC :
Groupe d'experts intergouvernemental sur
l'évolution du climat.
2. L’IPCC a été créé en 1988.
3. L’objectif de ce rapport est de proposer des
pistes pour atteindre l’objectif de + 1,5 °C au
maximum d’ici 2100 tout en maintenant un
développement soutenable et en apportant un
soutien aux plus pauvres.

11 a. Jugement
b. Fait scientifique
c. Fait scientifique
d. Jugement
e. Jugement

241
12 1. Un noyau 95 Am contient 95 protons et 146
neutrons soit 241 nucléons.
2. 241 1 242
95𝐴𝐴𝐴𝐴 + 0𝑛𝑛 → 95𝐴𝐴𝐴𝐴
X1 est donc de l’américium 242.
Le noyau X1 est radioactif, émetteur β-. Il apparaît
un noyau X2 et une particule.
3. 242 242 0
95𝐴𝐴𝐴𝐴 → 96𝐶𝐶𝐶𝐶 + −1𝑒𝑒
X2 est donc du curium.
La quasi-totalité des noyaux X2 obtenus subit une
désintégration α. Un noyau X3 est produit ainsi
qu'une particule.
238
4. 242 4
96𝐶𝐶𝐶𝐶 → 94𝑃𝑃𝑃𝑃 + 2𝐻𝐻𝐻𝐻
La demi-vie radioactive (t1/2) de l'américium 241
vaut 432 ans ; celle du noyau X1 vaut 16 heures et
celle du noyau X2 vaut 163 jours.
5. La demi-vie d’un noyau radioactif est la durée
notée t1/2 nécessaire pour que la moitié des
noyaux présents dans un échantillon se soit
désintégrée.
6. Cette méthode permet de remplacer des noyaux
radioactifs à temps de demi-vie long par des
noyaux radioactifs à temps de demi-vie plus court.
Ainsi, la décroissance radioactive est plus rapide
et les déchets seront nuisibles moins longtemps.

© Éditions Hatier, 2020. 79


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Thème 3 – Une histoire du vivant


Introduction
La biodiversité qui peuple notre planète a évolué pratiques humaines qu’elles soient médicales ou
dans le temps et dans l’espace mettant en avant sa agricoles.
réelle dynamique. Cette grande diversité d’êtres Plus généralement ce chapitre invite à une lecture
vivants (dont l’espèce humaine) s’inscrit dans une de l’évolution, basée sur les concepts de la biologie
longue histoire évolutive, outil précieux, offrant une évolutive.
grille de lecture du monde vivant. La dynamique de
cette biodiversité est modélisée par les Chapitre 11 - L’évolution humaine
mathématiques de façon à décrire son évolution. Ce chapitre propose de construire une histoire
Les modèles sont construits et souvent adaptés de raisonnée de l’évolution humaine en remobilisant
façon à traduire au mieux la réalité du terrain. Un les prérequis des classes antérieures (cycle 4),
écart trop grand au modèle peut conduire à une notamment sur la lecture d’un arbre phylogénétique
invalidation de ce dernier. Par la création d’un et la notion de liens de parenté, tout en mettant
langage destiné à commander des machines, l’accent sur la démarche scientifique permettant
l’humain poursuit son pouvoir d’action. l’élaboration d’une histoire évolutive buissonnante
de la lignée humaine.
Chapitre 9 - La biodiversité et son évolution Les archives fossiles permettent d’étudier les
Ce premier chapitre, qui ouvre le thème 3, à savoir relations de parenté entre les espèces actuelles et
« Une histoire du vivant », met en exergue le lien les fossiles d’hominidés car elles aident à
entre les phénomènes naturels et le langage l’identification des innovations évolutives
mathématique (lien qui va par ailleurs traverser le communes donc transmises.
thème), à partir de l’étude de la biodiversité (dont Certains caractères transmis de façon » non
l’humain fait partie). génétique » (par exemple, le microbiote) font
La biodiversité a fait, et fait toujours, l’objet de également partie de l’histoire de la lignée humaine.
nombreuses études afin d’en connaître à la fois la Ce chapitre permettra également de lutter contre
diversité des espèces, leurs effectifs ainsi que les les clichés et les préjugés en replaçant l’humain
variations individuelles au sein des populations. dans la biodiversité au même titre que toutes les
La comparaison entre les modèles mathématiques autres espèces.
probabilistes (Hardy-Weinberg) et les fréquences
alléliques montrent des écarts au modèle, indiquant Chapitre 12 - Les modèles démographiques
que la biodiversité est en perpétuelle évolution, Ce chapitre permet de modéliser l’évolution des
sous l’action de forces évolutives mais, peut-être populations mais aussi celles des ressources qui
aussi, menacée par certaines actions de l’espèce leur sont indispensables. On s’interrogera sur
humaine. l’adéquation entre ressources et population
Un des enjeux est donc de pouvoir sauvegarder grandissante (exemple de la population humaine).
cette biodiversité, les sciences participatives Une étude statistique permet de construire une
peuvent permettre à l’échelle des élèves de représentation graphique de l’évolution d’une
construire une posture de citoyen éclairé. population de façon à dégager des tendances
générales mais aussi de constater des différences.
Chapitre 10 - L’évolution comme grille de lecture Ces données statistiques vont permettre des
du monde modélisations de façon à proposer des prévisions
Ce chapitre, s’appuyant sur la construction verticale démographiques : le modèle linéaire et le modèle
des concepts liés à l’évolution (mutations, forces exponentiel qui seront interrogés sur leur
évolutives), repris dans le chapitre 9, ainsi que celle pertinence.
du citoyen sur les grands enjeux liés à la santé et à Un débat pourra être engagé sur la controverse
l’environnement (chapitre 9), offre de nouvelles autour du malthusianisme.
explications à la compréhension de l’anatomie de
certains organes en convoquant des notions de
contrainte, de compromis et de contingence mais
aussi en proposant un éclairage nouveau sur les

© Éditions Hatier, 2020. 80


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Chapitre 13 - L’intelligence artificielle


Ce chapitre, en évoquant le pouvoir d’action des
humains qui n’a cessé de croître sur le monde,
interroge sur le transfert de « l’intelligence
humaine » vers une « intelligence artificielle »
capable de réaliser des tâches jusqu’alors
effectuées par les humains.
L’élaboration d’un mode de pensée algorithmique
permet de faire fonctionner des machines. Mais il
ne faut pas oublier qu’il est toujours nécessaire
d’utiliser de façon intelligente des machines qui ne
le sont pas !

Chapitre Activité Commentaires


Activité 1 La mesure de la biodiversité (activité
Prérequis :
documentaire)
- biodiversité (SVT, cycle 4 et 2de)
Chapitre 9 Activité 2 Échantillonner des populations (tâche
- microbiote (SVT, cycle 4 et 2de)
complexe)
La biodiversité - gènes et allèles, diversité génétique (SVT,
Activité 3 L’évolution génétique des populations
et son évolution cycle 4 et 2de)
(activité documentaire)
- notion d’espèces et arbre phylogénétique
Activité 4 Les impacts des êtres humains sur la
(SVT, cycle 4 et 2de)
biodiversité (activité documentaire/classe inversée) - liens de parenté (SVT, cycle 4)
- calcul de probabilités (Maths, cycle 4 et 2de)
Chapitre 10 Activité 1 Structures anatomiques, témoins de et fluctuation d’échantillonnage (Maths, 2de)
l’évolution des espèces (activité documentaire) - fonctions affines et représentation graphique
L’évolution
Activité 2 Résistance aux antibiotiques et de droite (Maths, cycle 4 et 2de)
comme grille de mécanismes évolutifs (activité documentaire)
lecture du - fonction, variable et notation f(x) (Maths,
Activité 3 Pratiques agricoles et impacts sur cycle 4 et 2de)
monde l’évolution de la biodiversité (tâche complexe) - programmation en Scratch (Maths et Techno,
cycle 4) et en Python (Maths, SNT, PC et SVT,
Activité 1 Les relations de parenté entre l’espèce 2de)
humaine et les autres primates (activité documentaire)
Chapitre 11 Activité 2 Une histoire évolutive possible de la lignée Outils mathématiques utilisés :
L’évolution humaine (activité documentaire) - échantillonnage et fluctuation
humaine Activité 3 La transmission de caractères non - estimation et intervalle de confiance
génétiques dans la lignée humaine (travail en - ajustement d’un nuage de points par une
équipe/activité documentaire) droite
- taux de variation, variation absolue, variation
Activité 1 Étude statistique des populations (activité relative
documentaire) - utilisation de la calculatrice
Chapitre 12 Activité 2 Modélisation à l’aide de suites (activité
Les modèles documentaire) Lien avec les programmes des spécialités de
Activité 3 Le modèle linéaire (activité documentaire) Terminale :
démographiques
Activité 4 Le modèle exponentiel et les suites - génétique et évolution : inéluctable évolution
géométriques (activité documentaire) des génomes au sein des populations
(spécialité SVT) s’appuyant sur l’équilibre
théorique du modèle de Hardy-Weinberg
Activité 1 Le traitement automatique de l’information - la notion de suite et la fonction exponentielle
(activité documentaire)
sont étudiées en spécialités maths en 1re / les
Activité 2 Numérisation des données (activité limites de suites sont étudiées en spécialité
documentaire) maths en Terminale
Activité 3 Correction d’un programme (activité
Chapitre 13 expérimentale)
L’intelligence Activité 4 L’intelligence artificielle (tâche complexe)
artificielle Activité 5 Inférence bayésienne et régression (activité
documentaire)
Activité 6 L’apprentissage automatique (activité
expérimentale)
Activité 7 Les limites de l’intelligence artificielle (tâche
complexe)

© Éditions Hatier, 2020. 81


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Bibliographie
[1] Guillaume Lecointre, Guide critique de
l’évolution, Belin, 2009 Dossiers Pour la science :
[2] Mark Ridley, Évolution biologique, De Boeck La conquête des espèces, no 65
Université, 1997 L’Évolution : rien ne l’arrête, no 63
[3] Thierry Lefèvre, Michel Raymond, Frédéric Évolution, la saga de l’humanité, no 94
Thomas, Biologie évolutive, De Boeck Université,
2016 Ressources EDUSCOL sur les notions
[4] Hervé Le Guyader, L’évolution, Belin-Pour la
mathématiques du programme
Science, 1998
[5] Jean-Pierre Henry, Pierre-Henri Gouyon, Précis https://cache.media.eduscol.education.fr/file/les_
de génétique des populations, Dunod, 2008 mathematiques_de_l_ES/22/4/RA20_Lycee_G_T_
ES_Sous-theme_3-5_inference-
[6] Robert Barbault, Écologie générale, structure et
bayesienne_1238224.pdf
fonctionnement de la biosphère, Dunod, 2008
[7] Claude Faurie, Christiane Ferra, Paul Médori,
https://cache.media.eduscol.education.fr/file/les_
Jean Dévaux, Jean-Louis Hemptinne, Écologie,
mathematiques_de_l_ES/22/2/RA20_Lycee_G_T_
approche pratique et scientifique, Lavoisier, 2011
ES_Sous-theme_3-
[8] Roger Dajoz, Précis d’écologie, Dunod, 2019
4_modeles_demographiques_1238222.pdf
[9] Collectif, Le feu dans la nature, mythes et
réalité
https://cache.media.eduscol.education.fr/file/les_
[10] Christian Lévêque, Jean-Claude Mounolou,
mathematiques_de_l_ES/54/4/RA20_Lycee_G_T_
Biodiversité, dynamique biologique et conservation,
ES_sous-theme_3-5_Ordinateurs_1247544.pdf
Dunod, 2008
[11] Richard B. Primack, François Sarrazin, Jane
https://cache.media.eduscol.education.fr/file/les_
Lecomte, Biologie de la conservation, Dunod, 2012
mathematiques_de_l_ES/22/3/RA20_Lycee_G_T_
[12] Michel Gauthier-Clerc, Sciences de la
ES_Sous-theme_3-5_IA_1238223.pdf
conservation, De Boeck, 2014

© Éditions Hatier, 2020. 82


Thème 3● Une histoire du vivant

9. La biodiversité et son évolution


Introduction Prérequis 4 : la représentation initiale des élèves au
La biodiversité et son évolution sont au cœur de ce sujet de la sélection naturelle doit-être clairement
chapitre. Il s’agit d’en comprendre la dynamique vérifiée car cette force évolutive va traverser le
ainsi que les impacts des activités humaines à thème 3.
travers l’étude de sa mesure à différentes échelles
spatiales et temporelles. Plusieurs principes
d’étude de la biodiversité sont utilisés afin de Activités p. 188 à 195
mesurer et d’estimer la taille d’une population ou Compétences Capacités Activités
bien la proportion d’individus possédant un Comprendre le lien entre
Activités
caractère donné. phénomènes naturels et
Pratiquer des 2 et 3
Les humains ne cessent d’exploiter les ressources langage mathématique
démarches
de la planète avec des conséquences de plus en Formuler une hypothèse,
scientifiques Activités
raisonner avec rigueur
plus alarmantes. Comprendre un modèle
2 et 3
Protéger cette biodiversité nécessite d’en suivre Communiquer Utiliser des logiciels
Activités
l’évolution. Ainsi les modèles mathématiques et utiliser d’acquisition et de
2 et 3
probabilistes sont présentés afin d’en comprendre le numérique traitement des données
les écarts au modèle et identifier les forces Recenser, extraire,
Utiliser des
organiser et exploiter des
évolutives à l’œuvre à l’échelle de quelques outils et
documents pour
Activités
générations. Cette partie, fortement redondante des méthodes apprendre. 1, 2, 3
avec le programme de terminale spécialité, servira pour et 4
Apprendre à organiser
apprendre son travail
de prérequis horizontal à l’enseignement de ce
dernier au cours duquel il faudra comprendre la Adopter un Identifier l’incidence
modification d’un modèle pour valider une comportement (bénéfices et nuisances)
Activité
éthique des activités humaines
hypothèse de sélection et produire ainsi, une courbe 4
et sur l’environnement à
prédictive de l’allèle récessif (exemple : différence responsable différentes échelles
de fréquence de l’allèle drépanocytaire dans la Être
Activité
population mondiale). autonome et
4
Sauvegarder cette biodiversité consiste à convoquer acteur de la
(classe
une posture de citoyen avec une proposition de construction
inversée)
de son savoir
classe inversée, afin que l’élève puisse construire,
dans le temps hors scolaire également, une position
par rapport aux perturbations des écosystèmes ① La mesure de la biodiversité
liées aux activités humaines et comprendre que des
solutions pour y remédier sont envisageables. Les savoirs du BO
Il existe sur Terre un grand nombre d’espèces dont seule
une faible proportion est effectivement connue. La
biodiversité se mesure par des techniques
Prérequis p. 186 (correction p. 294) d’échantillonnage (spécimens ou ADN) qui permettent
d’estimer le nombre d’espèces (richesse spécifique) dans
Il s’agit pour ce chapitre de faire émerger des acquis
différents milieux. Les composantes de la biodiversité
et/ou représentations initiales des peuvent aussi être décrites par l’abondance (nombre
élèves concernant les notions suivantes. d’individus) d’une population, d’une espèce ou d’un plus
Prérequis 1 : la notion d’allèle qui a été vue en grand taxon.
classe de troisième puis de seconde, est réinvestie
Les savoir-faire du BO
(sous forme de schéma ici pour bien fixer cette
- Exploiter des données obtenues au cours d’une sortie de
connaissance) afin d’appréhender l’idée de terrain ou d’explorations scientifiques (historiques et/ou
fréquence allélique. actuelles) pour estimer la biodiversité (richesse spécifique
Prérequis 2 : base nécessaire à la compréhension et/ou abondance relative de chaque taxon).
des modèles mathématiques probabilistes traités - Quantifier l’effectif d’une population ou d’un taxon plus
dans ce chapitre. vaste à partir de résultats d’échantillonnage.
Prérequis 3 : la dérive génétique, étudiée en classe
de seconde, est réinvestie afin de comprendre au
cours du chapitre que cette force évolutive peut
expliquer des écarts au modèle de Hardy-Weinberg.

© Éditions Hatier, 2020. 83


Thème 3● Une histoire du vivant

Commentaires pédagogiques directement sur ces derniers, soit en le prélevant


À travers cette activité, les élèves découvriront dans le milieu (métagénomique).
d’une part les aspects historiques de l’étude de la Partie métagénomique avec BLAST :
biodiversité et d’autre part des aspects plus récents Nombre de
Lien
Sé- séquences
aujourd’hui utilisés par les chercheurs. Ils seront Espèce vers la
quence dans
amenés à utiliser des bases de données publiques, séquence
l’échantillon
internationales, en ligne, pour étudier un cas Emiliana
A 102 1
concret. BLAST (Basic Local Alignment Search Tool) huxleyi
est un algorithme qui permet de : Autolykivirida
B 107 2
e
- comparer une séquence d’intérêt à une banque de
Synechococc
données constituée de milliards de séquences ; C 104 3
us
- déterminer l’identité de cette séquence (« de D 10 Ulva ulva 4
quelle séquence ma séquence est la plus Sardina
E 1 5
proche ») : à quelle espèce elle appartient, et quelle pilchardus
est la fonction de cette séquence.
Lien vers la séquence
Voir le protocole : hatier-clic/est189 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/nuccore/NC_007288.1?rep
1 ort=fasta&from=4936&to=5583
Durée estimée : 1 h 30 2 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/nuccore/MG592663.1
3 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/nuccore/S39338.1

Différenciation 4 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/nuccore/DQ286543.1
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/nuccore/NC_009592.1?rep
- On peut simplifier la recherche sur la base de 5 ort=fasta&from=14645&to=15785
données BLAST en modifiant le fichier initial. Ainsi,
au lieu d’avoir 5 séquences, on pourra n’en donner Calcul de l’abondance relative des bactéries :
que 2 aux élèves (par exemple, les séquences B Ici, Synechococcus sont les seules bactéries.
Abondance relative des bactéries
et C).
nombre de séquences de bactéries
- On pourra également demander aux élèves (les =
plus rapides) d’effectuer des recherches nombre total de séquences
complémentaires sur les espèces identifiées par 104 10 000
BLAST et de les présenter aux autres binômes. = 4 7 2 =
1+10+10 +10 +10 10 010 111
= 9,98 × 10–4
Réponses aux questions
1. Au sein des bactéries, seulement 0,01 % des Penser la science
espèces ont été découvertes. Il faudrait donc Autres pistes pour s’engager dans les sciences
rechercher dans ce groupe en particulier (faire participatives :
réfléchir les élèves sur le pourcentage très faible - SPIPOLL pour entrer dans le chapitre :
des espèces de mammifères à découvrir). https://www.spipoll.org
2. Avant l’avènement de la métagénomique, l’étude - Pour réaliser des sorties biodiversité, dans une
de la biodiversité reposait sur des méthodes ville par exemple : www.vigienature.fr ;
naturalistes et sur l’observation directe des www.sauvagepaca.fr
spécimens ou des ossements. Les naturalistes ont - Pour approfondir le travail sur le projet TARA :
ainsi décrit de nombreuses espèces. Aujourd’hui, la https://oceans.taraexpeditions.org/
métagénomique permet d’étudier la biodiversité
d’un écosystème à partir, non pas d’échantillons
Pour aller plus loin
macroscopiques, mais de molécules d’ADN. Ces
Article Pour La Science portant sur la
molécules, une fois extraites, sont séquencées et
métagénomique :
comparées à des banques de données existantes,
https://www.pourlascience.fr/sd/genetique/laven
ce qui permet d’identifier les séquences (et donc les
ement-de-la-metagenomique-7575.php
espèces) retrouvées. Cette méthode permet
également d’obtenir une quantification relative
immédiate.
3. La biodiversité a pu et peut être inventoriée par
l’étude de spécimens (vivants ou morts) et/ou par
l’étude de l’ADN des individus, soit en le prélevant

© Éditions Hatier, 2020. 84


Thème 3● Une histoire du vivant

② Échantillonner des populations - Parcours intermédiaire : les élèves estiment un


effectif en utilisant la méthode de CMR, et le
Les savoirs du BO graphique de l’évolution de la population en fonction
Il existe plusieurs méthodes permettant d’estimer un du temps se trace automatiquement. L’élève est
effectif à partir d’échantillons. La méthode de « capture-
ensuite amené à calculer une moyenne de 2004 à
marquage-recapture » repose sur des calculs effectués sur
un échantillon. Si on suppose que la proportion d’individus 2008 et à comparer cette valeur à celle de 2019.
marqués est identique dans l’échantillon de recapture et - Parcours confirmé : les élèves estiment l’effectif
dans la population totale, l’effectif de celle-ci s’obtient par mais doivent faire le lien avec le calcul de la
le calcul d’une quatrième proportionnelle. moyenne « avant les feux ». Ils tracent le graphique
À partir d’un seul échantillon, l’effectif d’une population par eux-mêmes.
peut également être estimé à l’aide d’un intervalle de - Parcours expert : en plus de la version
confiance. Une telle estimation est toujours assortie d’un
« confirmé », les élèves doivent supposer que la
niveau de confiance strictement inférieur à 100 % en
raison de la fluctuation des échantillons. Pour un niveau de population est croissante linéairement entre 2009
confiance donné, l’estimation est d’autant plus précise que et 2019. Le taux de croissance annuel est
la taille de l’échantillon est grande. 154 opossums par an. La valeur moyenne avant les
incendies était de 3193 opossums, et la valeur
Les savoir-faire du BO
juste après est 1209. Les élèves doivent trouver
- Estimer une abondance par la méthode de capture,
marquage, recapture, fondée sur le calcul d’une quatrième que les 3192 opossums seront atteints entre 2021
proportionnelle. et 2022.
- À l’aide d’un tableur, simuler des échantillons de même Les captures d’écran utiles du tableur figurent en
effectif pour visualiser la fluctuation d’échantillonnage. pages 7-8.
- En utilisant une formule donnée pour un intervalle de Attention : les populations naturelles ne suivent pas
confiance au niveau de confiance de 95 %, estimer un des croissances linéaires, mais plutôt exponentielles
paramètre inconnu dans une population de grande taille à ou logistiques ; ce modèle est ici utilisé pour une
partir des résultats observés sur un échantillon.
simplification des calculs (début de réflexion sur la
Complément d’information au BO construction d’un modèle).
https://cache.media.eduscol.education.fr/file/les_
mathematiques_de_l_ES/22/1/RA20_Lycee_G_T_ Deux parcours sont également proposés pour le
ES_Sous-theme_3-1_CMR_1238221.pdf calcul de l’intervalle de confiance : dans le tableur
Excel, des feuilles correspondant à chaque parcours
Commentaires pédagogiques sont proposées. Les captures d’écran utiles figurent
Cette activité va permettre aux élèves de découvrir en pages 9-10.
deux principes d’estimation à partir d’un même
échantillon :
- le principe de la méthode de capture-marquage- Réponses aux questions
recapture qui permet d’estimer la taille d’une Tâche complexe avec aide à la résolution dans le
population ; tableur.
- l’estimation d’une proportion d’individus ► Le gouvernement australien vous demande
présentant un caractère donné en utilisant les d’estimer la taille de la population d’opossums dans
notions d’intervalle de confiance associé à un la forêt en 2019.
niveau de confiance.
Elle met en application ces outils sur un exemple Première session : n1 = 82 individus capturés
concret en écologie. Seconde session : n2 = 67 individus capturés,
Toute l’activité 2 est enrichie par l’utilisation du p = 2 individus recapturés
tableur disponible en Hatier-clic (hatier- Taille estimée de la population :
clic.fr/est191) n1 × n2 ÷ p = 82 × 67 ÷ 2 = 2 747

Durée estimée : 1 h 30 ► Pour savoir si la population contient assez de


femelles pour continuer à croître, le gouvernement
veut connaître leur proportion le plus précisément
Différenciation
possible. Discuter si la valeur de 49 % observée est
Différents niveaux de complexité sont proposés
précise à ±10 %, en détaillant la méthodologie
pour cette tâche complexe qui mobilise à la fois le
utilisée.
traitement des données informatiques et la maitrise
d’un outil mathématique pour la compréhension des
phénomènes naturels :

© Éditions Hatier, 2020. 85


Thème 3● Une histoire du vivant

Les calculs (voir captures tableurs ci-après)


permettent bien de conclure que la fréquence • Avec un échantillon de 96 individus dont 22 sont
observée est précise à ±10 %. Il faudrait cependant malades
un échantillon de taille plus grande pour une - La fréquence observée est 22 ÷ 96 = 0,23.
estimation plus précise. - On détermine l’intervalle de confiance pour un
niveau de confiance de 95 % :
Complément sur l’influence de la taille de
l’échantillon sur la précision de l’estimation 0,23 × 0,77
Considérons une population d’opossums de taille ε = 1,96� = 0,08.
96
connue (par exemple, à la suite d’une estimation - L’intervalle de confiance est :
par CMR) de 1 076 individus. Certains individus [0,23 – 0,08 ; 0,23 + 0,08] = [0,15 ; 0,31].
sont malades mais on ne peut pas compter Selon cet échantillon, la proportion d’opossums
directement, dans toute la population, le nombre malades se situerait entre 15 % et 31 %.
réel d’individus malades. On estime la proportion L’estimation obtenue avec ce second intervalle est
d’individus malades dans la population totale à plus précise (amplitude de l’intervalle = 16 %).
l’aide d’un échantillon.
• Avec un échantillon de 30 individus dont 7 sont En conclusion, plus la taille de l’échantillon est
malades petite, plus l’amplitude de l’intervalle de confiance
- La fréquence observée est 7 ÷ 30 = 0,23. est grande et moins l’estimation est précise.
- On détermine l’intervalle de confiance pour un Inversement, plus la taille de l’échantillon est
niveau de confiance de 95 % grâce à la formule du grande, plus l’amplitude de l’intervalle de confiance
Focus maths p. 200, en commençant par calculer la associé est petite et plus l’estimation est précise
marge d’erreur : (voir l’exercice 6 du Focus maths p. 201).
0,23 × 0,77
ε = 1,96� = 0,15. Pour aller plus loin
30
- L’intervalle de confiance est : Publication portant sur la dynamique des effectifs
[0,23 – 0,15 ; 0,23 + 0,15] = [0,08 ; 0,38]. d’opossums en lien avec les incendies en Australie.
Selon cet échantillon, la proportion d’opossums https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/
malades se situerait entre 8 % et 38 %. mec.13279

Estimation de l’effectif de la population – 3 niveaux de différenciation


- Intermédiaire (corrigé)

© Éditions Hatier, 2020. 86


Thème 3● Une histoire du vivant

- Confirmé (corrigé)

- Expert (corrigé)

© Éditions Hatier, 2020. 87


Thème 3● Une histoire du vivant

Estimation de la proportion de femelles dans l’échantillon


- Niveau intermédiaire

© Éditions Hatier, 2020. 88


Thème 3● Une histoire du vivant

- Niveau expert

③ L’évolution génétique des - Produire une démonstration mathématique ou un calcul


sur tableur ou un programme en Python pour prouver ou
populations constater que les probabilités des génotypes sont
constantes à partir de la seconde génération (modèle de
Les savoirs du BO Hardy-Weinberg).
Au cours de l’évolution biologique, la composition - Utiliser des logiciels de simulation basés sur ce modèle
génétique des populations d’une espèce change de mathématique.
génération en génération. Le modèle mathématique de - Analyser une situation d’évolution biologique expliquant
Hardy-Weinberg utilise la théorie des probabilités pour un écart par rapport au modèle de Hardy-Weinberg.
décrire le phénomène aléatoire de transmission des allèles
dans une population. En assimilant les probabilités à des Complément d’information au BO
fréquences pour des effectifs de grande taille (loi des https://cache.media.eduscol.education.fr/file/les_
grands nombres), le modèle prédit que la structure mathematiques_de_l_ES/82/3/RA20_Lycee_G_T_
génétique d’une population de grand effectif est stable
ES_sous-theme-3-1-Hardy-Weinberg_1241823.pdf
d’une génération à l’autre sous certaines conditions
(absence de migration, de mutation et de sélection). Cette
stabilité théorique est connue sous le nom d’équilibre de Commentaires pédagogiques
Hardy-Weinberg. Cette activité permet à l’élève d’appréhender le
Les écarts entre les fréquences observées sur une concept d’évolution sur un laps de temps plus
population naturelle et les résultats du modèle s’expliquent réduit, en comprenant le lien entre le modèle
notamment par les effets de forces évolutives (mutation,
mathématique, celui de Hardy-Weinberg, et les
sélection, dérive, etc.).
phénomènes naturels en présence, de façon à
Les savoir-faire du BO discuter de l’impact des forces évolutives dans les
- Pour la transmission de deux allèles dans le cadre du populations naturelles. Cette étude sera basée sur
modèle de Hardy-Weinberg, établir les relations entre les un exemple concret, les populations d’araignées
probabilités des génotypes d’une génération et celles de la
paon, dans lesquelles plusieurs forces évolutives
génération précédente.

© Éditions Hatier, 2020. 89


Thème 3● Une histoire du vivant

sont à l’œuvre : sélections naturelle et sexuelle, Dans la population naturelle, on observe également
dérive génétique. que l’allèle A augmente en fréquence au cours du
Toute l’activité 3 est basée sur le tableur Excel temps.
disponible en Hatier-clic (hatier-clic.fr/est193b). Cela signifie donc que les individus homozygotes
portant l’allèle A (les individus AA) ont plus de
Durée estimée : 1 h 15 chances de se reproduire que les autres. Ils ont
donc un avantage à la reproduction, procuré par cet
Différenciation allèle, qui leur permet d’avoir des motifs plus
On peut ici proposer différents parcours : contrastés. On dit qu’ils sont sélectionnés
sexuellement.
- Parcours intermédiaire : donner le tableur aux
La population est donc soumise à l’effet de la
élèves avec tous les coefficients déjà remplis, et
sélection sexuelle.
discuter de l’allure des courbes
- Parcours confirmé : donner le tableur en les
3. Toutefois, les valeurs exactes de la population
laissant moduler les valeurs des coefficients
naturelle (doc. 3) et celles simulées en tenant
- Parcours expert : ne pas leur donner le tableur et
uniquement compte de la sélection sexuelle (onglet
les faire réfléchir sur la façon dont on peut obtenir
Question 3 du tableur) ne sont pas identiques. La
une valeur de fréquence allélique à la génération
population doit donc être soumise à une autre force
n + 1 à partir de la valeur à la génération n et d’un
évolutive. La sélection naturelle pourrait donc
coefficient de sélection (valeur en
également être à l’œuvre, puisqu’on nous indique
n + 1 = coefficient × valeur en n)
dans le doc. 4 que les individus richement colorés
- Prolongement possible : discuter de l’impact
sont également plus vulnérables à la prédation.
éventuel de la dérive génétique
En choisissant les paramètres suivants dans le
tableur :
Réponses aux questions
1. D’après le doc. 2, une population est à l’équilibre
Valeur sélective des homozygotes AA = 1,6
de HW si, à chaque nouvelle génération, les
Valeur sélective des hétérozygotes Aa = 1
fréquences alléliques sont égales à celles de la
Valeur sélective des homozygotes aa = 0,4
génération précédente.
On voit dans le doc. 3 que la fréquence de l’allèle A
n’est pas constante. Mortalité supplémentaire des
Cela signifie donc que la population n’est pas à homozygotes AA due à la prédation
l’équilibre de HW. (entre 0 = très faible et 1 = très élevée) 0,1
D’après le doc. 1, cela signifie donc qu’une des
hypothèses portant sur la population de départ, à On constate que les valeurs obtenues pour la
savoir « Population de taille infinie, pangamie et fréquence de l’allèle A sont exactement identiques
panmixie / Espèce considérée diploïde et à à celles du document 2 (celles réellement
reproduction sexuée / Générations non observées).
chevauchantes », ou sur les mécanismes évolutifs Cela signifie donc que la population d’araignées
(absence de mutation / migration /sélection) est paon est soumise à la fois à la sélection naturelle
fausse. et à la sélection sexuelle.

2. Dans l’onglet Question 2 du tableur fourni, on 4. Une population naturelle peut donc être soumise
peut faire varier le coefficient de sélection sexuelle à diverses forces évolutives : la sélection naturelle
pour chaque génotype : AA, Aa et aa. Ce nombre et la sélection sexuelle.
correspond à l’avantage (s’il est positif) de l’allèle, En utilisant l’onglet Question 4 du tableur, on peut
ou à son coût pour l’individu (s’il est négatif). Si le également faire varier un dernier paramètre, à savoir
coefficient est de 1,1, cela signifie que les individus l’intensité de la dérive génétique. On constate que
ont 10 % de chances de plus de se reproduire à la modulation de ce paramètre a des conséquences
chaque génération. sur l’évolution des fréquences alléliques.
On observe que lorsque le coefficient de sélection La dérive génétique est donc, en sus des deux
sexuelle des individus AA est réglé à 1,1 (signifiant modes de sélection, une force évolutive à l’œuvre
que ces individus sont positivement sélectionnés), dans les populations naturelles.
la fréquence de l’allèle A augmente au cours du
temps.

© Éditions Hatier, 2020. 90


Thème 3● Une histoire du vivant

Pour aller plus loin Pour aller plus loin : Introduction à l’écologie de la
Publication portant sur les bumps des araignées conservation, François Ramade (Professeur émérite
paons et leurs contributions à la sélection sexuelle d’écologie Paris-Sud 11), TEC & DOC (Éditions),
https://royalsocietypublishing.org/doi/10.1098/rs 2020
pb.2019.0589
Durée estimée : 1 h en amont de la
classe et 45 min en classe
④ Les impacts des êtres humains sur
la biodiversité Différenciation
Les savoirs du BO Les activités proposées s’apparentent à des tâches
Les activités humaines (pollution, destruction des complexes. Cela permettra de mesurer l’autonomie
écosystèmes, combustions et leurs impacts climatiques, de l’élève et de proposer des aides individualisées
surexploitation d’espèces...) ont des conséquences sur la en fonction des obstacles rencontrés par certains
biodiversité et ses composantes (dont la variation élèves. Ainsi on pourra, par exemple, pour Je vérifie
d’abondance) et conduisent à l’extinction d’espèces.
que j’ai compris, laisser choisir l’élève entre une
La fragmentation d’une population en plusieurs
échantillons de plus faibles effectifs entraîne par dérive trace écrite rédigée (en donnant des mots clés pour
génétique un appauvrissement de la diversité génétique les élèves qui souhaitent une aide) ou bien une
d’une population. trace écrite sous forme de schéma (en proposant
La connaissance et la gestion d’un écosystème permettent une base comme document d’aide)
d’y préserver la biodiversité.

Les savoir-faire du BO Pour le document 2 (Je m’entraîne à), on peut


- Utiliser un modèle géométrique simple (quadrillage) pour demander à l’élève :
calculer l’impact d’une fragmentation sur la surface - soit uniquement une réponse qualitative ;
disponible pour une espèce. - soit une réponse quantitative, en utilisant l’échelle
- À partir d’un logiciel de simulation, montrer l’impact d’un fournie.
faible effectif de population sur la dérive génétique et
l’évolution rapide des fréquences alléliques.
On peut également travailler sur la mise en relation
- Analyser des documents pour comprendre les mesures de
protection de populations à faibles effectifs.
des documents (2, 3 et 4). On demande une base
- Identifier des critères de gestion durable d’un écosystème. sous forme de tableau au brouillon, pour ensuite
Envisager des solutions pour un environnement proche. proposer de rédiger la trace écrite, qui sera la
réponse à l’effet de la fragmentation.
Commentaires pédagogiques
À travers cette activité de classe inversée Réponses aux questions
(préparation à la pédagogie la plus courante dans le
Je vérifie que j’ai compris
supérieur), les élèves découvrent la biologie de la
conservation (avec un temps d’exposition à un Document 1
savoir augmenté) à travers sa transversalité Il est nécessaire de bien vérifier les acquis sur les
(discipline à l’interface science/société), son trois échelles de la biodiversité afin de permettre
ancrage historique et ses différents leviers d’action une organisation de la réponse. (Voir la vidéo
afin de maintenir voire de restaurer la biodiversité. (hatier-clic.fr/est194). Les activités humaines ont
Une première vidéo introductive est donnée à l’élève des conséquences diverses sur la biodiversité, à
pour être traitée hors classe puis réinvestie en différentes échelles : écosystèmes, populations,
présentiel lors d’un travail d’investigation. individus.
L’exercice Je vérifie que j’ai compris peut également - À l’échelle des écosystèmes, ces activités
être donné en amont, ou fait en classe. Je provoquent une destruction des habitats (exemple
m’entraîne à est à réaliser en classe. L’exemple des forêts en Indonésie), ainsi qu’une fragmentation
choisi ici est la conséquence de la construction de ces derniers. Non seulement les surfaces
d’une nationale sur une population de chauves- disponibles au vivant se réduisent, mais celles-ci
souris. sont de moins en moins connectées.  Limiter la
Exemple construit à partir des travaux de thèse de destruction des habitats en créant des réserves
Fabien Claireau, écologue (thèse disponible ici : naturelles + maintenir des corridors écologiques.
http://www.theses.fr/2018MNHN0018). - À l’échelle des populations, ceci se traduit par des
flux génétiques amoindris, pouvant diminuer la
diversité génétique au sein d’une population en

© Éditions Hatier, 2020. 91


Thème 3● Une histoire du vivant

augmentant la consanguinité. Les populations être anticipée en étudiant en amont le


génétiquement homogènes se retrouvent fragilisées comportement des populations lors du
en cas, par exemple, d’infection par un parasite.  franchissement de la route.
Maintenir des corridors écologiques et introduire de
nouveaux individus génétiquement différents.
Mise en relation des documents et trace écrite
- À l’échelle des individus, on peut également
attendue
mentionner la surpêche ou la pollution qui diminuent
Dans cet exemple, on voit qu’une population existait
l’espérance de vie, et donc la probabilité de se
avant la construction de la nationale. Au sein de
reproduire et de pérenniser l’espèce.
celle-ci, les migrations étaient possibles et les flux
 Prendre des mesures pour limiter l’exploitation des
génétiques étaient donc réalisables d’un « bout » de
espèces et contrôler le rejet des déchets (physiques
et chimiques) dans l’environnement. la population à l’autre bout, de proche en proche.
La construction de la nationale a coupé le lien
Je m’entraîne à … génétique entre les deux sous-populations. Ces
deux populations sont aujourd’hui :
Document 2
- plus petites, prises indépendamment ;
- Sans nationale, la population est continue. Les
- moins connectées.
individus se déplacent librement et les échanges
Les deux populations sont donc plus susceptibles
génétiques sont donc possibles. Pour aller plus loin :
de voir leur diversité génétique s’appauvrir, d’être
on peut même calculer la surface disponible pour la
vulnérable à un parasite… À long terme, on peut
population : 42 carrés de 2 km × 2 km = 4 km2
même imaginer que les deux sous-populations
chacun, soit 168 km2.
finissent par être trop différentes pour se reproduire
- Avec nationale, la population est divisée en deux
de nouveau.
sous-populations isolées. Chacune des deux a une
Une solution pour résoudre ce problème serait la
surface disponible moindre, et le flux génétique
construction d’un chiroptéroduc, qui rétablirait le
entre les deux populations est donc interrompu.
flux génétique entre les 2 sous-populations. Même
• Surface disponible pour la population « violette » :
si cela n’est pas précisé dans les documents, on
20 carrés de 2 km × 2 km = 4 km2 chacun + un
pourrait également envisager de réintroduire des
triangle de surface ½ carré, soit 82 km2.
individus de la population « violette » dans la
• Surface disponible pour la population « jaune » :
population « jaune », et vice-versa.
21 carrés + un triangle soit 86 km2 (on suppose
dans tout cela que la surface de la nationale est
Prolongement possible : travail à l’oral
négligeable).

Pour aller plus loin


Document 3 Publication du chercheur interviewé Fabien Clairaut,
- Pour la colonie sans séparation par une 2 × 2 sur les chiroptéroducs et leurs effets sur la
voies, on observe que la distance génétique génétique des populations :
augmente de manière quasi linéaire en fonction de https://www.sciencedirect.com/science/article/ab
la distance géographique. Des individus plus loin s/pii/S0006320718315702
géographiquement sont donc plus éloignés
génétiquement.
- Pour la colonie séparée, on observe que pour une Penser la science p.198 à 199
même distance géographique, la distance génétique
est plus importante. Au sein de la sous-population Commentaires pédagogiques
« jaune » (du côté du point B), la distance génétique
Préserver la biodiversité est un enjeu majeur au
évolue également de manière linéaire en fonction de
même titre que la lutte contre le changement
la distance géographique.
climatique. Une journée internationale de la
biodiversité a été créée par l’ONU depuis 1993 et
Document 4 est effective tous les 22 mai depuis l’année 2000.
A la lecture de l’interview de Fabien Claireau, on Si les images et les annonces médiatiques sur la
note que les chiroptéroducs (photo du manuel : disparition alarmante de la biodiversité se
visible sur l’A89 entre Clermont-Ferrand et Lyon) multiplient et sensibilisent de plus en plus le grand
permettent de rétablir en partie la connexion entre public à cette question, elles se focalisent trop
les sous-populations qui avaient été isolées par une souvent sur des lieux communs sans examiner la
route. La localisation exacte de ces passages doit complexité du phénomène.

© Éditions Hatier, 2020. 92


Thème 3● Une histoire du vivant

Durée estimée : 1 heure (page gauche et Commentaires scientifiques et


droite) ressources
Diversité fonctionnelle et diversité
Réponses aux questions
phylogénétique
Interroger les images Les critères utilisés par les décideurs politiques
Les images médiatiques renvoient souvent à la pour créer de nouvelles aires protégées
diversité spécifique : quelles espèces sauver ? (actuellement 14,8 % des terres et 5,1 % des
Question à laquelle il est bien difficile de répondre océans) sont souvent la vulnérabilité des espèces
(les espèces rares ? les espèces emblématiques ? et la diversité spécifique. Les travaux d’une équipe
les espèces bio-indicatrices ? les espèces utiles ? du laboratoire d’écologie alpine de Grenoble
etc.). Laura J. Pollock, Wilfried Thuiller et Walter Jetz
Le premier exemple illustre l’importance de montrent que la prise en compte de deux autres
préserver une diversité fonctionnelle (ou indicateurs - la diversité fonctionnelle et la diversité
écologique). La biodiversité est avant tout un réseau phylogénétique - permettrait de mener une politique
d’interactions et d’interdépendances. Ainsi, pour de conservation plus efficace. Ainsi, en tenant
reconstituer la forêt atlantique, il faut favoriser les compte de ces deux indicateurs, une augmentation
animaux et les végétaux qui interagissent dans le de 5 % des aires protégées suffirait pour tripler la
fonctionnement de cet écosystème. Un second variété d’espèces d’oiseaux et de mammifères
document aborde un indicateur récent, la diversité sauvegardées.
phylogénétique qui fait référence à la richesse de Voir ici l’article (Nature, mai 2017) : Pollock, L. J.,
l’histoire évolutive des espèces. Celle-ci améliore la Thuiller, W., & Jetz, W. Large conservation gains
productivité des écosystèmes. Enfin, un troisième possible for global biodiversity facets
document plaide en faveur d’une conservation évo-
centrée, sur le long terme. Les activités humaines La diversité fonctionnelle prend en compte les
impactent fortement les écosystèmes et les choix réseaux trophiques et le rôle écologique des
que font les humains restreignent le potentiel espèces au sein d’un écosystème. Un écosystème
évolutif global de la biodiversité et donc ses riche en diversité fonctionnelle se compose donc
capacités futures d’adaptation. Or ces choix, d’herbivores, de carnivores, d’insectivores,
anthropo-centrés, sont souvent guidés par les d’animaux nocturnes et diurnes, de pollinisateurs.
services que nous rendent les écosystèmes et non La mesure de la diversité phylogénétique d’un
par des considérations plus éthiques qui écosystème se base sur les relations de parenté
assureraient non seulement le bien-être des entre les espèces. Cet indicateur privilégie la
humains mais aussi celui des non-humains. conservation d’espèces ayant une longue histoire
évolutive (qui ont divergé des autres il y a longtemps),
ou les assemblages d’espèces qui contiennent des
Interroger les mots
espèces éloignées les unes des autres et qui sont de
Les documents présentés nuancent la notion de
ce fait ‘‘complémentaires’’.
crise d’extinction massive souvent utilisée par les
La diversité fonctionnelle comme la diversité
médias pour qualifier l’érosion dramatique – et bien phylogénétique sont associées à la stabilité et à la
réelle – de la biodiversité. Les chiffres actuels de la productivité d’un écosystème.
biodiversité sont comparés à un registre disponible Voir à ce sujet un article récent (Science, jan. 2019)
de 500 ans (l’érosion de la biodiversité actuelle est qui montre que c’est la diversité phylogénétique
ensuite estimée sur la base de modélisations). Par des abeilles, et non leur diversité spécifique, ni
ailleurs, l’interprétation hâtive de certains chiffres même leur abondance, qui rend les meilleurs
peut laisser croire à une extinction massive de services de pollinisation : Grab, H., Branstetter, M.
certaines espèces là où ils évoquent en réalité une G., Amon, N., Urban-Mead, K. R., Park, M. G., Gibbs,
perte du nombre d’individus au sein de ces J., ... & Danforth, B. N. Agriculturally dominated
espèces. Enfin, s’il ne fait aucun doute qu’il existe landscapes reduce bee phylogenetic diversity and
actuellement une crise, il faut se demander quelles pollination services.
en sont les victimes, sur le court terme et sur le long
terme. Changer notre regard sur la biodiversité
Voir l’article complet sur une politique de
conservation évo-centrée (Science, fev 2016) :
Sarrazin, F., & Lecomte, J. Evolution in the
Anthropocene.

© Éditions Hatier, 2020. 93


Thème 3● Une histoire du vivant

Le GIEC de la biodiversité Focus maths p. 200 à 201


L’IPBES - plateforme intergouvernementale
scientifique et politique sur la biodiversité et les Commentaires pédagogiques
services écosystémiques - est un groupe Cette double page a pour objectif de se focaliser sur
pluridisciplinaire et international d’experts sur la l’estimation d’une proportion d’un caractère présent
biodiversité qui a été créé en 2012. dans une population. La taille de la population
En avril 2019, il a produit un rapport exhaustif de étudiée étant connue, cela est naturellement
l’évaluation de la biodiversité, fruit de 3 ans de équivalent à estimer l’effectif des individus
travail. Ce dernier se penche sur la situation possédant le caractère dans cette population.
mondiale de la biodiversité, les services que celle-ci Cela est relatif aux extraits suivants du programme :
rend dans le monde, et les principaux facteurs de - À partir d’un seul échantillon, l’effectif d’une population
son érosion. À ce titre, le rapport propose, de peut également être estimé à l’aide d’un intervalle de
manière inédite, une hiérarchie des principales confiance. Une telle estimation est toujours assortie d’un
causes dont la plupart sont, sans surprise, d’origine niveau de confiance strictement inférieur à 100 % en
humaine : raison de la fluctuation des échantillons. Pour un niveau de
confiance donné, l’estimation est d’autant plus précise que
1. les changements d’usage des terres et des sols ;
la taille de l’échantillon est grande.
2. l’exploitation directe de certains organismes ; - En utilisant une formule donnée pour un intervalle de
3. le changement climatique ; confiance au niveau de confiance de 95 %, estimer un
4. la pollution ; paramètre inconnu dans une population de grande taille à
5. les espèces exotiques envahissantes. partir des résultats observés sur un échantillon.
Il met aussi en lumière les savoirs locaux et
autochtones importants pour sa conservation et Quelques remarques sur la rubrique Cours.
propose plus globalement de solutions pour agir.
« Échantillon »
Pour en savoir plus : un communiqué de presse
Outre le fait que l’échantillon doit être représentatif
synthétique ; le rapport complet.
de la population étudiée, sa taille n ne peut pas
excéder 10 % de celle de la population.
Ressources bibliographiques
« Intervalle de confiance »
complémentaires
Il existe une multitude d’intervalles de confiance.
Ouvrage grand public : Collectif Scientifique du
L’intervalle de confiance donné ici est défini si les
Patrimoine Naturel de la Biodiversité (2007, 2008,
trois conditions suivantes sont satisfaites :
2012), La Biodiversité à travers des exemples. Volets
1, 2 et 3. Ministère de l’Ecologie, du Développement n ≥ 30 ; n × fobs ≥ 5 et n × (1 – fobs) ≥ 5
durable, des Transports et du logement. « Niveau de confiance »
Mise à disposition gratuite : ici. Pour un niveau de confiance de 95 %, k est égal à
Ces ouvrages fournissent de nombreux exemples 1,96. Pour un niveau de confiance de 99 %, k est
très accessibles pour les élèves. égal à 2,58. D’une manière générale, lorsque ce
niveau augmente (en restant naturellement inférieur
Ouvrages de vulgarisation : à 100 %), l’amplitude de l’intervalle de confiance
- Lise Barnéoud (2013), La biodiversité ? augmente : donc la précision sur la proportion
Comprendre vite et mieux. Infographie. Belin. inconnue (la précision de l’estimation) diminue.
- Collectif de chercheurs du CNRS et de l’INEE
(2010), BiodiversitéS. CNRS Le cherche midi.
- Patrick De Wever et Bruno David (2015), La 1 Dans ce QCM sans contexte, on se familiarise
biodiversité de crise en crise. Albin Michel. avec l’expression de l’intervalle de confiance au
- Robert Barbault (2006), Un éléphant dans un jeu niveau de confiance de 95 % donnée.
de quilles. Seuil. 1. La fréquence observée est le centre de l’intervalle
de confiance :
Beau-Livre : Histoire des sciences : Hervé Le 0,07+0,29 0,36
= = 0,18 soit 18 %.
Guyader, Julien Norwood (ill.) (2019), L’aventure de 2 2
la biodiversité, de Ulysse à Darwin, 3000 ans  Réponse b.
d’expéditions naturalistes. Belin.
2. L’amplitude est la différence entre la borne
supérieure et la borne inférieure de l’intervalle :
0,29 – 0,07 = 0,22 soit 22 %.
 Réponse b.

© Éditions Hatier, 2020. 94


Thème 3● Une histoire du vivant

3. L’amplitude est le double de la marge d’erreur. 3. Similairement, on a : n = 100 ; nE = 40 ;


Ainsi, la marge d’erreur est la moitié de l’amplitude : fobs = 0,40 ;
0,22
= 0,11 soit 11 %. 0,40(1 – 0,40)
2
ϵ = 1,96� ≈ 0,10
 Réponse a. 100
On pourrait poser ici la question supplémentaire et
suivante : « Quel est le nombre d’individus IC ≈ [0,30 ; 0,50].
possédant le caractère dans cet échantillon ? » 4. Pour le premier échantillon, l’amplitude est
La réponse est : 18 % de 50, c’est-à-dire d’environ 32 % (56 % − 24 %) ; pour le deuxième
9 individus. échantillon, l’amplitude est d’environ 20 %
(50 % − 30 %). Seule la taille de l’échantillon
2 Dans ce QCM contextualisé, on se familiarise avec diffère ; ainsi il semblerait que plus la taille
les notions présentées dans le cours mais cette augmente plus l’amplitude diminue et donc la
fois-ci dans un contexte. précision sur la proportion inconnue (précision de
1. 150 lapins sont prélevés dans la population. l’estimation) augmente.
 Réponse c.
2. 12 lapins s’avèrent infectés sur 150. La 4 1. D’après l’énoncé, la fréquence observée sur
fréquence observée de lapins infectés dans cet l’échantillon vaut 10 % et la marge d’erreur 2,94 %.
12 2 Les bornes de l’intervalle de confiance sont ainsi :
échantillon vaut alors : = = 0,08 soit 8 % de
150 25 10 % − 2,94 % = 7,06 % soit 0,0706
l’échantillon. et 10 % + 2,94 % = 12,94 % soit 0,1294.
 Réponse a. 2. Cette deuxième question est un réel
3. La marge d’erreur vaut ici : 4,3 %. Les bornes de réinvestissement des connaissances de Seconde
l’intervalle de confiance sont ainsi : sur les fonctions de référence. Néanmoins, on peut
8 % – 4,3 % = 3,7 %, soit 0,037 et proposer aux élèves, dans le cadre d’une
8 % + 4,3% = 12,3 % soit 0,123. différenciation, une résolution à l’aide d’un tableur
 Réponse a. par exemple en précisant que l’inconnue est à
On interprète cela de la manière suivante : « La valeurs dans ℕ.
proportion de lapins touchés par la myxomatose
dans ce département se situerait, selon cet 0,1 × (1 – 0,1)
1,96� = 0,0294
échantillon, entre 3,7 % et 12,3 %. » n
2
3 L’objectif est, sans le justifier, de sensibiliser les 20,1 × 0,9
⇔1,96 �� � =0,02942
élèves à l’impact de la taille de l’échantillon sur n
l’estimation.
0,1 × 0,9
1. On compte 35 chiffres (« 0 » et « 1 ») dont 14 fois ⇔1,962 × = 0,02942
le chiffre « 1 ». En utilisant les notations du cours, n
on a : n = 35 (taille de l’échantillon) et nE = 14 1 0,02942
⇔ =
(individus possédant le caractère dans n 1,962 × 0,1 × 0,9
l’échantillon). On en déduit la fréquence observée 1
⇔ = 0,0025
du caractère dans l’échantillon : n
14 1
fobs = = 0,40 soit 40 %. ⇔n = = 400
35 0,0025
2. On remplace dans les formules données n par
35 ; nE par 14 et fobs par 0,40. On a alors : L’échantillon était constitué de 400 individus.

0,40(1 – 0,40)
ϵ = 1,96� ≈ 0,16 5 Cet exercice est similaire à l’exercice précédent.
35 En revanche, les données sont ici les bornes de
et l’intervalle de confiance. On en déduit la fréquence
IC ≈ [0,24 ; 0,56]. observée qui est le centre de cet intervalle et la
marge d’erreur qui est la moitié de son amplitude :
8 + 15 15 – 8
= 11,5 (%) et = 3,5 (%).
2 2
La fréquence observée vaut ainsi 11,5 % soit
0,115 et la marge d’erreur 3,5 % soit 0,035.

© Éditions Hatier, 2020. 95


Thème 3● Une histoire du vivant

Similairement à l’exercice 4, on en déduit la taille « Plus la taille de l’échantillon augmente, plus la


de l’échantillon : marge d’erreur diminue » et « Pour diviser la marge
0,115 × (1 – 0,115) d’erreur par deux, il faut multiplier la taille de
1,96� = 0,035 ⇔ n ≈ 319 l’échantillon par quatre ».
n
Vers la spécialité. Il convient d’étudier les variations
L’échantillon était composé d’environ 1,96
319 individus. de la fonction t ⟼ pour justifier le « diminuer ».
√t
Pour la deuxième phrase, il suffit de constater que :
6 1. L’amplitude de l’intervalle de confiance IC au 1,96 1 1,96
niveau de confiance de 95 % est le double de la × = .
√n 2 √4n
marge d’erreur comme défini dans le cours, ce qui
amène à : Calcul mental Proportion et effectif
f (1 – fobs ) 17,5 ; 55,5 ; 62,5
2 × 1,96 � obs 30 ; 9 ; 24
n
50 ; 1500 ; 2 800
�fobs (1 – fobs )
= 3,92
√n 7 1. L’axe des abscisses indique le numéro de
(Propriété des racines carrées étudiées en seconde).
1 1 l’échantillon ; l’axe des ordonnées les fréquences
2. Le maximum est atteint en t = . (non exprimées en %) ; les points de couleur rose
2 2
les fréquences observées sur les échantillons.
2. Les fréquences observées fluctuent selon les
échantillons et donc les bornes des intervalles de
confiance. Cela est relatif à la fluctuation
d’échantillonnage.
3. Un seul échantillon, l’échantillon 9, ne contient
pas la proportion p qui vaut 30 %. Le pourcentage
d’intervalles de confiance ne contenant pas la
proportion p est alors de 1 sur 20 ce qui est
équivalent à 5 %. Oui, cela était prévisible car relatif
1 – 2t
Vers la spécialité. La dérivée est : t ⟼ au niveau de confiance de 95 % qui peut être
2�t(1 – t)
interprété comme suit : « sur un très grand nombre
(t ∈ ]0;1[). Son signe dépend du signe de 1 – 2t. d’échantillons, environ 95 sur 100 d’entre eux
La fonction étudiée est ainsi strictement croissante
1 1
contiendraient la proportion p ».
sur �0 ; � et strictement décroissante sur � ; 1�. 4. La proportion p n’est pas au centre de chaque
2 2
1 1 intervalle et elle n’est pas proche de ses extrémités.
Elle atteint ainsi son maximum en t = qui vaut .
2 2 On en déduit que : « si la proportion appartient à
3. Cela résulte directement des deux questions
l’intervalle, il n’y a pas plus de raison qu’elle soit
précédentes :
près du centre que de ses extrémités ».
1
�f (1 – fobs ) 1,96 Attention aux mauvaises interprétations. Une fois
3,92 obs ≤ 3,92 × 2 = l’échantillon prélevé, on ne peut plus parler de
√n √n √n
4. probabilités. Soit la proportion appartient à
l’intervalle soit elle n’y appartient pas.
5. Voir fichier numérique.

25
8 1. n = 145 ; nE = 25 ; fobs = ≈ 0,17
145

© Éditions Hatier, 2020. 96


Thème 3● Une histoire du vivant

25 25 sous l’effet du hasard : c’est la dérive génétique.


(1 – )
2. ϵ = 1,96 �
145 145 Son effet est d’autant plus fort que l’effectif de la
≈ 0,06
145 population est faible. En effet, il est nettement plus
et probable qu’un allèle disparaisse ou qu’un autre se
IC ≈ [0,11 ; 0,23] fixe quand le nombre de possibilités au moment de
désigner un reproducteur est faible. Un
Cela peut s’interpréter de la manière suivante : « la appauvrissement génétique découle donc d’une
proportion de chatons touchés par le coryza dans ce dérive génétique s’exerçant d’autant plus fortement
département se situerait, selon cet échantillon, que l’effectif du groupe considéré est réduit.
entre 11 % et 23 % ». b. Vrai.
c. Faux. Au contraire, les hypothèses du modèle de
3. L’amplitude de l’intervalle précédent est Hardy-Weinberg excluent formellement les forces
d’environ 12 % (0,23 – 0,11 = 0,12 soit 12 %). évolutives : absence de mutations, absence de
Si on suppose que la fréquence observée du migrations, aucun caractère avantageux ou
caractère étudié reste identique, alors la taille 𝑛𝑛 de désavantageux (pas de sélection naturelle),
l’échantillon recherchée doit vérifier l’égalité population de taille infinie, pangamie et panmixie
suivante (voir exercices 4, 5 et 14) : qui excluent la dérive génétique.
25 25 d. Faux. La majeure partie des espèces n’a pas
× (1 – )
1,96� encore été découverte notamment chez les
145 145
= 0,04 ⇔ n ≈ 343.
n insectes, les nématodes et encore plus les
Sous cette condition, l’échantillon devrait bactéries.
être constitué de 343 individus.
11 a. La fragmentation d’une grande population en
Sinon, on peut utiliser le raisonnement de l’exercice plusieurs sous-groupes entraîne, par dérive
6. La marge d’erreur est définie par : génétique, un appauvrissement de la diversité
f
1,96 � obs
(1 – fobs )
. La fréquence observée n’étant génétique.
n b. La technique de capture/marquage/recapture est
pas connue à l’avance, on utilise le fait que une méthode d’échantillonnage permettant
�fobs (1 – fobs ) est majorée par 0,5. d’estimer l’effectif d’une population sans avoir
Cela amène donc à s’intéresser à : accès à l’ensemble des individus la composant.
0,5 0,98
1,96 × = .
√n √n 12 Collecte des données dans l’exercice :
0,98 2 n1 = nombre d’individus capturés et marqués lors
0,98
Or, = 0,04 ⇔ n = = 600,25. de la première session = 57
√n 0,042
Par conséquent, si l’échantillon est constitué d’au n2 = nombre d’individus capturés lors de la
minimum 601 personnes, la marge d’erreur est d’au deuxième session = 48
plus 4 %. p = nombre d’individus marqués parmi ceux
capturés lors de la deuxième session = nombre
d’individus recapturés = 19
Exercices p. 202 à 205
Application de la formule de l’indice de Lincoln
9 1. Certaines actions ont comme conséquence sur Petersen :
la biodiversité : 57 × 48
n1 p
b. une diminution de l’abondance de certaines = donc N = n1 ×p n2 = = 144
espèces à la suite d’une surexploitation des N n2 19
écosystèmes. On peut donc estimer la taille de la population totale
2. Le modèle de Hardy-Weinberg : à 144 lions de mer de Steller.
d. découle d’une démonstration mathématique
montrant que dans certaines conditions, la fréquence 13 L’histogramme fourni nous présente les
des allèles dans une population reste inchangée au résultats obtenus pour deux parcelles étudiées :
cours des générations. l’une où l’on a enlevé les joncs de Gérard et l’autre
où on les a laissés (parcelle témoin). Le paramètre
10 a. Faux. La fragmentation a pour effet de réduire mesuré est le nombre d’espèces de plantes par
une grande population en plusieurs petites unité de surface, soit la richesse spécifique du
populations à effectifs réduits. La fréquence des milieu.
allèles transmis lors de la reproduction sexuée varie

© Éditions Hatier, 2020. 97


Thème 3● Une histoire du vivant

Dans le cas d’un milieu sans Juncus gerardi, le consommée donc survit plus longtemps et sa
milieu présente 4 espèces différentes par unité de fréquence augmente. Elle se reproduit donc
surface. Dans le cas d’un milieu avec Juncus davantage et transmet l’allèle responsable de ce
gerardi, le milieu présente 8 espèces différentes par caractère. L’allèle carbonaria se propage donc dans
unité de surface. La présence de Juncus gerardi la population, expliquant le passage de 1 % à 94 %
(paramètre que l’expérimentateur fait varier) permet en un siècle.
donc de doubler le nombre d’espèces végétales 3. Les travaux de Majerus (document 3) semblent
installées sur une même surface. indiquer le contraire. Les expériences de Majerus
On peut donc interpréter que la présence du jonc de montrent en effet qu’une proportion plus importante
Gérard favorise l’implantation d’autres espèces à de papillons sombres meurt, tués par les
travers ses caractéristiques facilitatrices : ombre prédateurs, comparativement aux papillons clairs.
fournie aux autres plantes, limitation de Ces expériences menées entre 2001 et 2007
l’accumulation de sel, transport de dioxygène dans permettent d’avancer l’hypothèse d’une pollution en
le sol amélioré. régression ce qui expliquerait que les carbonaria
L’hypothèse des scientifiques est donc vérifiée : soient plus visibles et plus fortement consommés
cette plante favorise l’installation d’autres espèces au cours de cette période. Face à ces résultats, il
végétales dans les marais salants. semble donc peu probable que la fréquence de
l’allèle carbonaria continue d’augmenter, la
14 Correction dans le manuel tendance qui se dégage serait plutôt celle d’une
diminution.
15 1. Dans le cadre de l’équilibre de Hardy-
Weinberg, les fréquences alléliques et génotypiques 16 Voir tableau en bas de page.
restent constantes au cours des générations. Dans
les régions industrielles, la fréquence de la forme 17 1. Le constat de changement de proies par les
typica passe de 99 % à 6 % entre 1848 et 1950 orques a été fait au début des années 1970. Si
quand la fréquence de la forme carbonaria passe de l’orque s’attaque à une nouvelle proie, on doit donc
1 % à 94 %. Les deux formes sont dues à deux s’attendre à ce que l’effectif de l’espèce considérée
allèles du gène cortex. Si les pourcentages des deux diminue au cours du temps. Quand on analyse le
formes varient, c’est que les fréquences respectives document 2, on constate que la population relative
des deux allèles responsables varient en de loutres de mer diminue au cours du temps. Elle
conséquence. Les fréquences alléliques varient passe en effet de 100 % de la population initiale à
donc au cours du temps et on ne peut donc pas environ 20 %, entre 1972 et 1997. Le déclin de
parler d’équilibre de Hardy-Weinberg. cette population s’est donc amorcé au début des
2. En considérant un milieu pollué où les troncs sont années 1970 et on peut donc relier cela au constat
noircis, la forme la plus avantagée est la forme du changement alimentaire des orques, qui est
carbonaria moins visible des prédateurs. Au contemporain. La nouvelle proie des orques serait
contraire, la forme typica est beaucoup plus donc la loutre de mer.
repérable. De ce fait, la forme carbonaria est moins

Tableau de l’exercice 16
Facteurs directs Facteurs indirects Solutions
- Outre le fait que l’espèce - Limiter le nombre de prédateurs du cerf-cochon, notamment
Détruire l’habitat a une
est endémique de l’île, la les chiens sauvages dont la présence découle de celle de
autre conséquence : la
présence de deux de ses l’humain et de sa mauvaise gestion. Contrôler l’abandon des
zone de répartition est
prédateurs en grand chiens et le développement des pythons
détruite mais aussi
nombre est à l’origine de - Limiter la destruction des milieux naturels, zone d’habitation
fragmentée. La population
son déclin. du cerf-cochon en créant des réserves naturelles.
originelle a donc été
Python - Maintenir des corridors écologiques entre les différentes
divisée en plusieurs sous-
Chien sous-populations de cerfs-cochons séparées par la
groupes, à l’origine d’un
- Destruction de l’habitat fragmentation de l’habitat originel.
appauvrissement
du cerf-cochon. La surface - Introduire de nouveaux individus génétiquement différents
génétique par dérive
totale de son habitat est (compliqué car l’espèce est endémique, se tourner
génétique.
donc fortement diminuée. éventuellement vers des parcs)

© Éditions Hatier, 2020. 98


Thème 3● Une histoire du vivant

Suite du corrigé de l’exercice 17 propage alors dans la population. Mais dans


2. Le document 1 nous présente une chaîne certaines populations, on peut observer que deux
alimentaire typique de l’écosystème marin proche allèles permettant l’expression de deux formes
des îles Aléoutiennes. Les algues (faisant partie du différentes se côtoient et se maintiennent sans pour
varech) sont mangées par les oursins, eux-mêmes autant qu’un des allèles ne se propage plus que
chassés par les loutres de mer. l’autre.
Au-delà de la disparition progressive des loutres Cette sélection est alors qualifiée de divergente. En
entre 1972 et 1997 dégagée dans la question 1, on quoi le cas fourni des vipères péliades y fait-il écho ?
constate que la biomasse d’oursins augmente En regardant le document 1, on constate qu’il existe
considérablement durant cette période passant de deux morphes de Vipera berus :
20 g/m2 à plus de 300 g/m2. La population - un morphe qualifié de « en zigzag » largement
d’oursins a donc été multipliée par 10 durant cette répandu dans les zones tempérées et possédant
période. des écailles claires et des écailles sombres en
Parallèlement à cela, la densité d’algues est passée zigzag ;
de 10 individus par m2 à 4 individus par m2. Les - un morphe qualifié de mélanique plus répandu
algues ont donc connu un déclin de leur effectif sur dans les régions les plus nordiques et donc les plus
la période étudiée. froides et entièrement noir.
En ajoutant les orques au sein de la chaîne
alimentaire, ces dernières se nourrissant de loutres, Comment expliquer cette répartition ?
l’équilibre de l’écosystème est modifié. En effet, les Si on regarde le document 2 présentant l’évolution
orques étant de féroces prédateurs des loutres, de la température interne des deux morphes au
l’effectif de ces dernières a fortement chuté en cours d’une journée, on note que le morphe
25 ans. Les loutres sont elles-mêmes des mélanique conserve une température plus élevée
prédateurs des oursins. Comme nous l’avons vu, la tout au long de la journée que le morphe en zigzag.
biomasse d’oursins s’est considérablement accrue Ainsi, le morphe mélanique présente une
au cours de la même période. On peut expliquer cela température interne qui passe de 25 °C à 8 h à
par la disparition progressive des loutres qui ne pratiquement 35 °C à 12 h. Sa température se
régulent plus la population d’oursins, en s’en maintient aux alentours de 33 °C jusqu’à 18 h puis
nourrissant. De la même façon, le déséquilibre se diminue pour atteindre 25 °C à 20 h. Dans le cas du
répercute à l’étage précédent. Les oursins se morphe en zigzag, la température interne est de
reproduisant plus et survivant plus longtemps, leur 17 °C à 8 h. Elle suit les mêmes variations en
nombre toujours plus important est défavorable au augmentant jusqu’à midi pour atteindre 30 °C puis
bon développement du varech. Plus il y a d’oursins, diminue plus tôt dans la journée, dès midi passé,
plus une grande quantité de varech est broutée et pour revenir à 15 °C à 20 h. À l’aide de ces
sa densité ne cesse de diminuer. observations, on peut faire deux interprétations :
L’introduction d’une espèce (ici l’orque) dans un - La température des serpents semble dépendre de
écosystème peut donc déséquilibrer l’ensemble à celle du milieu et de l’exposition au soleil. Quand le
travers les variations d’abondance qui en découlent. soleil est à son zénith à midi, c’est le moment chez
Ici, le plus inquiétant reste la disparition progressive les deux morphes où la température interne est la
du varech. Les végétaux constituent la base d’une plus élevée.
chaîne alimentaire et la porte d’entrée de l’énergie - Le morphe noir absorbe mieux les radiations
et de la matière dans le système (énergie lumineuse lumineuses et se réchauffe donc plus que le morphe
et matière minérale transformées en énergie en zigzag.
chimique et matière organique par photosynthèse).
La disparition complète du varech impacterait à Quelle est la conséquence d’une telle différence de
terme tous les maillons de la chaîne en cascade. température ?
Le document 3 nous présente le succès
18 De nombreux exemples de sélection dans la reproducteur d’un individu en fonction de sa masse.
nature permettraient de la qualifier de Plus la masse d’un mâle est importante, plus il aura
directionnelle. En effet, un caractère avantageux un succès important auprès des femelles. Un mâle
dans un environnement donné confère aux individus ayant une masse de 2 UA aura un succès
le possédant une meilleure aptitude à la survie et reproducteur d’environ 2 UA quand un mâle ayant
donc une plus grande probabilité de reproduction et une masse de 6 UA un succès reproducteur 5 fois
de transmission de ce caractère. Ce caractère se plus important.

© Éditions Hatier, 2020. 99


Thème 3● Une histoire du vivant

En effet, on peut imaginer qu’une plus grande Analysons le document 4. A travers des expériences
masse est un critère de sélection par les femelles de capture, on cherche à déterminer quel est le
et un avantage en cas de combat avec un autre mâle morphe le plus visible des prédateurs. Sur les
en compétition. Or on sait que la masse d’un mâle cinq sites étudiés, on constate que c’est
dépend de son métabolisme et de sa température systématiquement le morphe mélanique qui est le
interne. Plus la température interne sera élevée, plus repéré (en moyenne un taux de prédation de
plus le métabolisme sera intense et donc plus 10 % plus élevé). Ce morphe est donc plus
l’individu présentera une masse élevée et plaira aux repérable par les prédateurs au contraire du morphe
femelles. en zigzag plus discret dans le milieu. Dans un milieu
Or nous avons vu que les individus présentant une tempéré, où la température n’est pas un facteur
température interne élevée sont les individus limitant, le morphe en zigzag est plus avantagé car
mélaniques. il échappe davantage aux prédateurs sans pour
On peut donc expliquer la prépondérance de cette autant subir un déséquilibre de température aussi
forme dans les régions les plus nordiques. Ces important qu’en milieu froid. Il peut donc survivre
régions étant les plus froides, ce sont des régions plus aisément, se reproduire plus fréquemment et
où conserver sa température interne élevée est plus c’est donc l’allèle responsable de la forme zigzag
difficile qu’ailleurs. Les morphes mélaniques y sont qui est transmis préférentiellement dans ce type
donc considérablement avantagés. Cela leur d’environnement.
confère un avantage métabolique à l’origine d’une
masse plus importante et donc d’un succès On peut donc conclure que cet exemple illustre bien
reproducteur plus élevé. Ce morphe est donc un cas de sélection divergente. Les deux morphes
avantagé et devient majoritaire dans ces contrées. présentent des avantages et des inconvénients en
termes de survie expliquant à la fois leur maintien
Mais comment expliquer que le morphe en zigzag mais aussi leur répartition. La forme mélanique est
se maintienne à travers une sélection divergente ? plus repérable mais plaît davantage aux femelles du
Pourquoi est-il majoritaire dans des régions plus fait d’une meilleure régulation thermique interne en
tempérées ? milieu froid et donc une meilleure prise de masse,
Si la couleur noire fournit un avantage très net en critère recherché par la femelle. La forme en zigzag
milieu froid, cet avantage est moins important dans est moins avantagée du point de vue métabolique
des contrées tempérées. Cependant, on note une mais est moins repérable dans le milieu par les
nette domination du morphe en zigzag dans les prédateurs. L’une est donc avantagée dans les
régions tempérées indiquant un clair avantage milieux froids et l’autre dans les milieux où le froid
possédé par ces derniers. n’est pas un facteur limitant au détriment de la
prédation.

© Éditions Hatier, 2020. 100


Thème 3 ● Une histoire du vivant

10. L’ÉVOLUTION COMME GRILLE DE LECTURE


DU MONDE
Introduction
Les élèves arrivant en classe de Terminale ont été Activités p. 208 à 213
formés, au cours du secondaire, aux concepts liés
à l’évolution (phylogénies, mutations génétiques, Compétences Capacités Activités
sélection naturelle, dérive génétique). En parallèle, Utiliser des
ils ont été amenés à s’interroger sur divers aspects outils et Recenser, extraire,
Activités
sociétaux et environnementaux des grands enjeux mobiliser des organiser et exploiter
1, 2 et 3
actuels liés à la santé (micro-organismes, utilisation méthodes pour des informations
apprendre
des antibiotiques, des vaccins, prévention des
Pratiquer des Interpréter des
cancers, maladies, etc.), à l’environnement (gestion
démarches résultats et en tirer Activité 3
des agrosystèmes, gestion des énergies fossiles, scientifiques des conséquences
etc.). Comprendre les
L’objectif de ce chapitre est d’offrir une nouvelle Adopter un responsabilités
piste d’explication sur l’origine de certaines comportement individuelle et Activités
structures et caractéristiques anatomiques, mais éthique et collective en matière 2 et 3
également sur les conséquences de certaines responsable de préservation de la
pratiques humaines (médicales et agricoles) en santé
convoquant la biologie évolutive. Communiquer dans
Communiquer et
un langage
utiliser le Activité 3
scientifiquement
numérique
approprié : le schéma

Prérequis p. 206
① Structures anatomiques, témoins
Il s’agit pour ce chapitre de faire émerger les acquis
et/ou représentations initiales concernant les de l’évolution des espèces
notions suivantes (correction page 295). Les savoirs du BO
Prérequis 1 : la lecture d’un arbre phylogénétique Les structures anatomiques présentent des particularités
mais aussi sa construction (vues en classe de 3e) surprenantes d’un point de vue fonctionnel, pouvant
est un acquis fondamental à la compréhension de paraître sans fonction avérée ou bien d’une étonnante
la mise en perspective des liens de parenté. La complexité. Elles témoignent de l’évolution des espèces,
dont la nôtre. Les caractères anatomiques peuvent être le
définition d’ancêtre commun et d’innovations
résultat de la sélection naturelle mais certains sont mieux
génétiques est renforcée. expliqués par l’héritage de l’histoire évolutive que par leur
Prérequis 2 : prérequis vertical (classe de 3e, de 2nde fonction.
et de 1re spécialité) et horizontal (chap. 9) qui Les savoir-faire du BO
convoque de nouveau la sélection naturelle (force - Expliquer l’origine d’une structure anatomique en
évolutive à l’action) à partir de l’exemple de la mobilisant les concepts de hasard, de variation, de
phalène du bouleau (traité dans l’exercice 15 page sélection naturelle et d’adaptation (exemple de l’œil).
204). - Interpréter des caractéristiques anatomiques humaines
en relation avec des contraintes historiques (comme le
Prérequis 3 : le rôle bénéfique de certains micro-
trajet de la crosse aortique), des contraintes de
organismes, notamment celui des bactéries construction (comme le téton masculin), des compromis
symbiotes (microbiotes) est réaffirmé. sélectifs (comme les difficultés obstétriques) ou des
Prérequis 4 : la notion d’agrosystème et la régressions en cours (comme les dents de sagesse).
nécessité d’apporter des intrants afin de
rééquilibrer de façon dynamique la perte de
l’écosystème (évoqué en classe de 2nde), de façon à
comprendre l’impact des pratiques humaines sur la
biodiversité.

© Éditions Hatier, 2020. 101


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Commentaires pédagogiques Pour aller plus loin


Les trois exemples choisis doivent permettre aux Bien que le champ de vision de l’œil humain soit
élèves de s’interroger sur des structures ou des d’environ 180°, le cerveau ne peut analyser qu’une
fonctions connues. Ainsi : partie des informations à un instant donné en raison
- L’étude de l’œil tend à leur faire rechercher et du nombre limité de fibres nerveuses reliant l’œil au
comprendre les limites de cet organe chez les cerveau. Une pression sélective a probablement
vertébrés. favorisé l’apparition de muscles permettant aux
- La mise en évidence de certaines voies, rallongées yeux de bouger.
par les contraintes anatomiques permet de leur faire Ainsi, en considérant l’œil des vertébrés dans le
constater des limites dans l’organisation. contexte de l’évolution, les défauts apparaissent
- Les caractéristiques de l’accouchement dans comme un héritage de son histoire évolutive.
l’espèce humaine permettent également de leur
faire comprendre certaines difficultés obstétriques. 2. Schéma plus complet sur l’évolution (Pour la
L’existence même de ces trois particularités doit Science n° 408, L’évolution de l’œil, octobre 2011).
amener les élèves à les expliquer par d’autres biais La structure de l’œil et le développement
que la sélection naturelle et le hasard, en embryonnaire chez la myxine et la lamproie révèlent
convoquant des mécanismes évolutifs mais aussi comment l’œil humain de type caméra a évolué et
l’héritage d’une histoire évolutive. comment il fonctionnait à ses premiers stades.
- L’œil de myxine possède une rétine avec deux
Bibliographie couches de cellules au lieu de trois (cellules
[1] Pour la Science n° 408, L’évolution de l’œil, ganglionnaires et photorécepteurs). Il est protégé
octobre 2011 par une peau translucide mais il est dépourvu de
[2] Pour la Science n° 293, L’évolution de cornée, d’iris, de cristallin et de muscles de soutien.
l’enfantement, mars 2002 Cet œil ne participe pas à la vision mais renseigne
[3] Thomas De Boeck, Biologie évolutive sur la luminosité.
[4] Denis Poinsot, Maxime Hervé, Diversité - L’œil de la lamproie possède une rétine à trois
animale : Histoire, évolution et biologie des feuillets : la couche de cellules bipolaires s’est
Métazoaires, De Boeck développée à partir de photorécepteurs ciliés (par
ressemblance avec eux) et est insérée entre celle
Durée estimée : 1 h des photorécepteurs et celle des neurones de
sortie. Cet œil est doté d’un cristallin, d’une cornée
et de muscles de soutien (non légendés sur le
Différenciation schéma simplifié).
Une séance d’une heure peut-être dédiée à l’étude
Contrairement à l’œil de myxine qui permet de
de l’œil souvent qualifié de « cauchemar de Darwin »
percevoir uniquement la luminosité, celui de la
à partir l’étude d’une lame de rétine, mais également
lamproie, plus complexe, participe à la vision
en travaillant à la réalisation d’une phylogénie plus
(traitement des signaux lumineux par des neurones).
aboutie prenant en compte le hatier-clic (hatier-
clic.fr/est208) sur l’œil simple et l’œil composé.
3. L’œil est un organe complexe, c’est une
succession de milieux transparents qui laissent
Réponses aux questions passer la lumière :
1. Les défauts dans l’organisation de l’œil humain : - le cristallin (= lentille convergente) qui concentre
- rétine inverse : les rayons lumineux sont obligés de les rayons lumineux sur la rétine,
traverser deux couches de neurones (ganglionnaires - l’iris (= diaphragme) qui régule la quantité de
et bipolaires) avant d’atteindre les photorécepteurs lumière entrant dans l’œil,
situés sur la face arrière (les prolongements et les - la rétine avec des cônes (vision des couleurs en
corps cellulaires des neurones dispersent la lumière fort éclairement) et des bâtonnets (vision en noir et
et dégradent la qualité de l’image). blanc à faible éclairement), organisation variable
- les fibres nerveuses issues de la rétine se des réseaux de neurones le long de la rétine (faible
rassemblent pour former le nerf optique au niveau du ou forte acuité visuelle), fovéa (zone de forte acuité
point aveugle, zone dépourvue de photorécepteurs visuelle) placée au centre de la rétine (maximum de
(donc pas vision possible à cet endroit). rayons lumineux reçus), muscles de soutien
- les vaisseaux sanguins qui parcourent la surface permettant le mouvement des yeux (augmentation
interne de la rétine projettent des ombres parasites du champ de vision).
sur la couche des photorécepteurs.

© Éditions Hatier, 2020. 102


Thème 3 ● Une histoire du vivant

L’œil possède des limites fonctionnelles : rétine est le plus important (1 500 femmes par jour qui en
inverse, point aveugle et vaisseaux sanguins meurent dans le monde, en Afrique surtout). Le
parasites. compromis s’établit en relation avec les états
dérivés de la lignée humaine, notamment la forme
4. Un exemple de contrainte historique, le nerf du bassin (liée à la bipédie) et l’augmentation du
laryngé. Ce nerf existe chez tous les vertébrés, avec volume crânien. Comme le montrent les schémas ci-
un parcours similaire, caractérisé par le dessous et la vidéo du hatier-clic (hatier-
contournement de la crosse aortique. L’apparition clic.fr/est209), le passage de la tête du fœtus
du cou chez les tétrapodes ayant considérablement nécessite différents retournements qui aboutissent
allongé la distance entre la crosse aortique et le à une direction de tête vers le bas. Si la mère veut
larynx, le trajet du nerf laryngé se trouve également saisir seule son enfant, elle risque de lui affliger de
allongé. Il s’agit ici d’un héritage de l’histoire graves lésions nerveuses. L’accouchement humain
évolutive. nécessite une assistance afin d’éviter tout
Un exemple de compromis sélectif, l’accouchement problème chez l’enfant et la mère. L’évolution de
chez les humains : il convient de faire prendre l’accouchement illustre ainsi un compromis entre
conscience aux élèves que l’espèce humaine est deux contraintes : forme du bassin et augmentation
celle où le taux de mortalité lié à l’accouchement du volume crânien.

Comparaison des modalités d’accouchement chez les chimpanzés (à gauche) et l’être humain (à droite),
bassins vus de dessus.

Commentaires pédagogiques
② Résistance aux antibiotiques et
Cette activité a pour première intention de donner
mécanismes évolutifs les ressources nécessaires aux élèves n’ayant pas
Les savoirs du BO suivi l’enseignement de spécialité SVT afin de
L’évolution permet de comprendre des phénomènes comprendre :
biologiques ayant une importance médicale. L’évolution - La mise en place de campagnes d’informations sur
rapide des organismes microbiens nécessite d’adapter les l’utilisation raisonnée des antibiotiques « Les
stratégies prophylactiques, les vaccins et les antibiotiques. antibiotiques, ce n’est pas automatique ».
Les savoir-faire du BO - L’origine génétique et évolutive de la résistance
Mobiliser des concepts évolutionnistes pour expliquer
des populations bactériennes aux antibiotiques.
comment des populations microbiennes pourront à longue
échéance ne plus être sensibles à un vaccin (ou un - Les étapes de mise en place de mesures
antibiotique). prophylactiques.

© Éditions Hatier, 2020. 103


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Bibliographie - Faire la même chose pour les 4 autres tubes en


[1] Pour la Science n° 331, Consommation prenant une nouvelle pastille de papier et des
d’antibiotiques et résistance des bactéries, mars pinces fines propres pour chaque tube.
2005 - Fermer la boîte de Pétri avec le couvercle à la fin.
[2] Pour la Science - n° 469, Résistance aux - Observer les résultats au bout de quelques
antibiotiques, une menace grandissante, novembre minutes.
2016
- Site INSERM : Sécurité et précautions de la manipulation :
https://www.inserm.fr/information-en-
sante/dossiers-information/resistance-
antibiotiques
- Lien OMS :
http://www.euro.who.int/fr/health-topics/disease-
Résultats obtenus
prevention/pages/news/news/2012/11/antibiotic
Boîte de Pétri avec Agar + 20 gouttes de BBT (30
-resistance-a-growing-threat
gouttes, bleu plus foncé).
- Résistance aux vaccins :
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/s
emaine-de-la-vaccination-comment-les-bacteries-
deviennent-resistantes_1509892.html

Durée estimée : 40 min

Différenciation
► Une séance de TP si dédoublement
Le mécanisme de résistance bactérienne peut-être
mis en évidence en utilisant un protocole de ► Proposition de différenciation pour les élèves
simulation d’un antibiogramme à l’aide de produits suivant la spécialité SVT à partir du doc. 2 page 210.
de substitution. Une remobilisation des notions vues en classe de
première sur la relation génotypes et différents
Matériel niveaux de phénotypes en utilisant le logiciel
- 1 boîte de Pétri avec un gel d’agar coloré au BBT RASTOP. Un exposé peut-être proposé au reste de
(Bleu de Bromothymol) = indicateur coloré qui la classe afin d’expliquer la réalité physique de la
change de couleur (jaune) en présence d’acide résistance bactérienne.
chlorhydrique. Préparer le gel d’agar selon le Capture écran de la liaison de l’enzyme β-lactamase
protocole classique en y ajoutant 20 à 30 gouttes à l’antibiotique céfotaxime - Logiciel RASTOP (fichier
de BBT au moment du chauffage et en remuant pour « betalactamasecefotaxime.pdb ») :
homogénéiser la couleur. Verser l’agar coloré dans
une boîte de pétri et laisser refroidir sans couvercle.
Le BBT représente la culture bactérienne.
- 5 petits tubes contenant de l’eau distillée (tubes
n° 2-3-5) ou du HCl (tube n° 1 à 1 mol/L ; tube 4 à
0,25 mol/L) sur 1 portoir. Le produit de chaque tube
correspond à un type d’antibiotique (types au choix
de l’enseignant : céfotaxime, pénicilline).
- 5 pinces fines ► Proposition de travail sur la communication et plus
- 5 pastilles de papiers filtre faites à la perforeuse précisément sur la pertinence des représentations
- 1 feutre indélébile graphiques à partir d’un tableau brut des résultats :
- Gants et lunettes de protection ici l’utilisation d’une courbe est non pertinente car le
phénomène étudié n’est pas continu. En revanche, il
Protocole expérimental
convient de privilégier des représentations en
- À l’aide du feutre indélébile, noter les
histogramme ou secteur (production 2).
emplacements des 5 futures pastilles (1 à 5) sous
La consommation quotidienne d’antibiotiques est
la boîte.
mesurée dans différents pays (chiffres pour 1 000
- À l’aide d’une pince fine, tremper une pastille de
habitants), en parallèle avec le pourcentage de
papier dans le tube 1 et la déposer sur la gélose au-
bactéries résistantes.
dessus du repère 1. Refermer soigneusement le tube.

© Éditions Hatier, 2020. 104


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Dose d'antibiotiques Réponses aux questions


Catégories consommés pour 1 000 1. Un antibiogramme est une technique de
d'antibiotiques habitants
laboratoire visant à tester la sensibilité d'une
France Italie Suède souche bactérienne vis-à-vis d'un ou de plusieurs
Pénicillines à antibiotiques. On étale la culture bactérienne sur un
17 12 3
large spectre gel d’agar dans une boîte de Pétri que l’on met en
Pénicillines à
1 0 2 présence d’un ou de plusieurs antibiotiques
spectre étroit
(pastilles). On observe ensuite les conséquences
Céphalosporines 4 5 1
sur le développement ou la survie des bactéries : si
Tétracyclines 4 0 6 on observe la présence d’un halo autour de la
Quinolones 2 2 2 pastille, les bactéries sont détruites, elles sont donc
Macrolides 10 7 2 sensibles à l’antibiotique. Si en revanche on
remarque l’absence de halo autour de la pastille,
les bactéries survivent donc elles sont résistantes à
Pourcentage de multirésistances de bactéries
l’antibiotique. Plus le diamètre du halo est grand,
pneumocoques.
plus l’antibiotique est efficace.
France Italie Suède On observe un halo autour des pastilles AMC
Plus de 50 % 10 à 25 % 1à5% (amoxicilline), IMP (imipénème), FEP (céfoxitine) et
C (chloramphénicol), mais pas autour des autres
Exemples de productions pastilles (CTX = céfotaxime, FT = furanes). Le
18 diamètre des halos est de plus en plus petit : FEP >
16 IMP > AMC > C. On en déduit que certaines
14
12 bactéries ont été détruites et qu’elles sont
10 sensibles aux antibiotiques AMP, IMP, FEP et C
8
6 (limite vu la taille du halo). Celles qui ne sont pas
4 détruites sont donc résistantes aux antibiotiques
2
0 CTX et TF. Les bactéries étudiées sont plus
sensibles à FEP et IMP qu’à AMP et C.

2. Doc. 2 : pour expliquer la résistance à


l’antibiotique céfotaxime, on compare le gène
codant l’enzyme β-lactamase chez une bactérie
sensible SHV1 (enzyme non fonctionnelle) et chez
une bactérie résistante SHV2 (enzyme fonctionnelle
France Italie suède qui détruit l’antibiotique). On observe une mutation
par substitution (G devient A au 700e nucléotide) : il
y a eu création d’un nouvel allèle codant la β-
18
16 lactamase chez la bactérie SHV2 qui explique sa
14 résistance.
12 Il existe donc un lien possible entre la séquence
10
8 d’ADN et la séquence d’acide aminés et donc sur la
6 configuration spatiale de la β-lactamase (synthèse
4
2 des protéines-1re spécialité).
0 Doc. 3 : soumises à l’antibiotique z, les bactéries
résistantes, possédant l’allèle muté, survivent et se
multiplient alors que les bactéries sensibles
meurent. Les bactéries résistantes transmettent
ainsi l’allèle muté : c’est la sélection naturelle.
Remarque : Le phénomène de transfert horizontal
de gènes entre bactéries accentue l’augmentation
des populations résistantes.
France Italie suède La résistance bactérienne s’explique donc par les
mutations (hasard) et la sélection naturelle.

© Éditions Hatier, 2020. 105


Thème 3 ● Une histoire du vivant

3. On observe que plus la consommation Durée estimée : 2 h


d’antibiotiques est importante dans un pays, plus
les bactéries sont résistantes à ces antibiotiques. Différenciation
Exemple : en France la consommation est plus forte
Des activités plus naturalistes sont possibles :
qu’en Suède (120 doses /habitants contre 40) et la - Sensibilisation à la biodiversité de leur
résistance du pneumocoque y est plus importante
environnement : http://www.vigienature.fr/
(supérieure à 50 % contre 1 à 5 %).
- Visite dans des exploitations agricoles pour
appréhender la gestion des produits
4. Il convient d’évaluer, en France, les antibiotiques
phytosanitaires, des commandes de semences, etc.
pour lesquels on observe une grande résistance (par
Un travail interdisciplinaire avec les SES et l’Histoire
exemple la pénicilline) et d’éviter leur utilisation en cas peut être envisagé pour évaluer l’impact de
d’épidémie. Cette étude est spécifique de chaque
l’évolution agricole sur la biodiversité (utilisation des
pays (par exemple en Italie, pénicilline et quinolones).
pesticides, élimination des bocages, etc.).
Il est nécessaire également d’accentuer les
campagnes d’informations relatives :
- aux gestes de santé individuelle et en milieu
Réponses aux questions
Tâche complexe avec aide pour les documents 1 à 5.
hospitalier,
► Montrer l’impact des pratiques agricoles
- à l’utilisation raisonnée des antibiotiques en milieu
illustrées sur la biodiversité. Présenter le bilan sous
agronomique et vétérinaire,
la forme d’un schéma.
- aux recherches sur la mise en place de nouveaux
antibiotiques.
1re heure : les élèves travaillent par îlots sur des
thèmes différents (les insecticides, la biodiversité,
③ Pratiques agricoles et impacts sur la pollution et la domestication). Ils peuvent
l’évolution de la biodiversité également compléter les informations des
documents par des recherches supplémentaires
Les savoirs du BO (travail sur la recherche documentaire ainsi que la
Depuis la révolution agricole, la pratique intensive de la légitimité des articles relevés). Ils produisent
monoculture, la domestication et l’utilisation de produits
ensuite par groupe, un tableau récapitulant les
phytosanitaires ont un impact sur la biodiversité et son
évolution.
données essentielles ainsi que le ou les
Les savoir-faire du BO mécanismes à l’œuvre.
Mobiliser des concepts évolutionnistes pour expliquer 2e heure : mise en commun, avec des représentants
comment l’utilisation de produits phytosanitaires favorise le de chaque groupe initial. Confrontation des idées,
développement de ravageurs des cultures qui y sont débat éventuel (fiche méthode à la fin de manuel) et
résistants. production d’un schéma bilan par îlot.
Saisie des informations
Commentaires pédagogiques
Lien avec les
L’intention de cette activité est de faire comprendre,
Documents Informations mécanismes
par le biais des mécanismes évolutifs, qu’une
évolutifs
évolution de la biodiversité est observée depuis le
Présentation de
développement de l’agriculture intensive, à savoir :
l’insecte ravageur.
- augmentation du nombre de populations Mise en place des
d’insectes résistant aux insecticides, tactiques
- diminution de la biodiversité naturelle, soit par la d’élimination par
pollution, soir par la domestication. pyréthrinoïdes.
1
Expansion très
Bibliographie rapide de Mécanisme de
populations sélection
[1] Campbell, Biologie, De Boeck
résistantes à cette naturelle.
[2] Rapport CNEV (Centre National d’Expertise sur
famille
les Vecteurs), Utilisation des insecticides et gestion d’insecticides.
de la résistance, février 2014 Mode d’action des
[3] INRA, Agriculture et biodiversité pyréthrinoïdes sur
- Site nature France : http://indicateurs- 2 la commande
biodiversite.naturefrance.fr/fr nerveuse de
[4] Pour la Science - n° 439, Les pérégrinations du l’insecte.
pommier domestiqué, mai 2014

© Éditions Hatier, 2020. 106


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Causes Proposition de Schéma


physiologiques de
résistance :
physique (cuticule
plus résistante)
chimique (protéine
bloquant l’action).
Le déterminisme
est génétique.
Les insectes
résistants survivent
aux épandages, se
reproduisent
3
davantage et
transmettent
davantage leurs
allèles.
Action sur la
biodiversité =
changement des
espèces
Présentation des
présentes dans
types d’oiseaux
une région.
(généralistes ou
spécialistes).
Les oiseaux Penser la science p. 216 à 217
spécialistes ont
Baisse continue du
plus de
4
nombre d’oiseaux
contraintes vis-à- Commentaires pédagogiques
spécialistes en Le PLS du chapitre 10 met en lumière le temps long
vis de leur
faveur des de la science. Il revient sur les fondements
environnement
généralistes.
et sont plus historiques de la théorie de l’évolution qui s’est
Baisse plus
sensibles que consolidée et affinée après Darwin. Une évolution
importante dans
les généralistes de la théorie de l’évolution qui se poursuit encore
les zones agricoles.
aux aujourd’hui et qui montre la fécondité de la pensée
changements
du naturaliste anglais.
(sélection
naturelle).
Principe de Durée estimée : 1 h
domestication =
hybridation entre Réponses aux questions
plusieurs variétés
et sélection Page de gauche
humaine de L’élève doit ici repérer un changement de paradigme
caractères Baisse de majeur : le passage des fixismes des XVIIIe et XIXe
intéressants biodiversité chez siècles au transformisme du XIXe siècle.
(résistance aux les pommiers - Le fixisme est lié au créationnisme et soutient que
5 maladies). sauvages et
les espèces vivantes sont immuables dans leurs
Constats de domestiqués.
formes et leurs caractères. Linné et Cuvier sont par
présence de gènes Sélection
de pommiers artificielle. exemple deux scientifiques fixistes (mais le fixisme
domestiqués chez auquel ils adhèrent n’est pas de même nature).
les pommiers - Le transformisme, à l’inverse, postule le
sauvages = changement des organismes. Lamarck est reconnu
hybridation entre comme le fondateur de cette doctrine. Il s’intéresse
les domestiqués et à l’origine de la variation à l’échelle de l’individu.
les sauvages. Pour lui, elle résulte de l’usage ou du non-usage de
ses organes en fonction des contraintes imposées
par le milieu. C’est en quelque sorte le milieu qui
« instruit » la variation à l’échelle de l’individu. Pour
Darwin, et ce sont là des différences importantes
avec Lamarck, les variations sont indépendantes du

© Éditions Hatier, 2020. 107


Thème 3 ● Une histoire du vivant

milieu. Le milieu filtre/sélectionne les variations Voir l’entrée « Fixisme » du Dictionnaire du


naturellement présentes au sein d’une population Darwinisme et de l’évolution de P. Tort.
d’individus. À l’échelle des populations, cette S’agissant du transformisme, on peut penser à
sélection par le milieu est à l’origine d’une d’autres scientifiques ou penseurs qui, avant
transformation de l’espèce. Lamarck, avaient l’intuition que les espèces
Remarque : Lamarck comme Darwin admettaient changeaient. C’est le cas notamment de Maupertuis
tous deux l’hérédité des caractères acquis (sans (1698-1759), de Diderot (1713-1784), de Buffon
toutefois en connaître le support à leur époque). (1707-1788) ou encore du grand père de Darwin,
Erasme Darwin (1731-1802).
Page de droite
Voir à ce sujet les pages 34 à 36 du Guide critique
Le développement de la génétique (et en particulier
de l’évolution. Pour des compléments sur le
de la génétique des populations) dans la première
transformisme de Lamarck, on pourra se référer à
moitié du XXe siècle a permis de comprendre que les
l’entrée « transformisme » du Dictionnaire du
mutations génétiques peuvent expliquer certaines
Darwinisme et de l’évolution.
variations (mêmes si les gènes n’expliquent pas
L’hypothèse de la sélection naturelle comme
tout, voir commentaires scientifiques et
explication au changement des espèces a été
ressources).
formulée par Darwin, mais on peut également citer
En 1979, Stephen Jay Gould et Richard Lewontin
le naturaliste Alfred Russel Wallace (1823-1913)
formulent une critique de l’adaptationisme : les
qui est arrivé à la même hypothèse au même
entités biologiques ne résultent pas uniquement de
moment et de manière indépendante. Les preuves
contraintes sélectives (adaptation), mais aussi de
expérimentales de la sélection naturelle viendront
contraintes de construction (développement) et
en 1898 avec les travaux quantitatifs de W. F.
historiques (phylogénie).
Weldon et K. Pearson qui mesurent statistiquement
Aujourd’hui, le principe de la sélection naturelle est
les effets de la sélection naturelle sur des
étendu à toutes les échelles, depuis les cellules (et
populations de crustacés, puis avec J. B. S. Haldane
même les protéines) jusqu’aux cultures et ouvre de
et R. Fischer dans les années 1930 qui démontrent
nouvelles perspectives (application dans le domaine
mathématiquement que des gènes conférant de
médical notamment, voir commentaires
petits avantages sélectifs peuvent se fixer
scientifiques).
rapidement dans les populations.
Remarque : la sélection naturelle se manifeste
lorsqu’il y a variation, transmission et contraintes du Critique de l’adaptationisme
milieu. Lorsqu’il n’y a pas de contraintes du milieu, Stephen Jay Gould et Richard Lewontin ont repris les
rappelons que c’est la dérive génétique qui se travaux du paléontologue allemand Adolph Seilacher
manifeste. et notamment son triangle « Construction-
Morphologie » publié en 1970.
Commentaires scientifiques et Chaque organe est le résultat de plusieurs types de
ressources contraintes dans différentes proportions.

Fixismes, transformisme et sélection naturelle


Il existe trois sortes de fixismes (et donc trois sortes
de créationnismes).
- celui de Linné (1707-1778), de facture
traditionnelle, se réfère directement à la Bible : il
n’existe qu’une seule création, celle qui est
rapportée dans la genèse.
- celui de Cuvier (1769-1832), qui est un fixisme « à
répétition » : du fait de catastrophes universelles
qui entraînent des destructions générales, il faut
bien qu’il y ait de nouvelles créations. Diagramme adapté à partir de celui d’Adolf
- celui du naturaliste français André de Férussac Seilacher.
(1786-1836) qui est créationnisme « continu » : les Source : Published in Journal of experimental zoology.
espèces sont fixes, elles meurent plutôt que de se Part B, Molecular and developmental evolution 2017
transformer, mais elles ne le font pas toutes Seilacher, Konstruktions-Morphologie,
ensemble sous le coup d’un catastrophe. Comme Morphodynamics, and the Evolution of form. Derek E.
elles meurent chacune à leur tour, elles G. Briggs
disparaissent et sont remplacées « discrètement ».

© Éditions Hatier, 2020. 108


Thème 3 ● Une histoire du vivant

La place et l’expression des gènes cancéreuses sont un effet collatéral) qui induit un
Dans l’encadré en haut à gauche de la page 217, la cancer. De nouveaux traitements s’appuient
dernière phrase « En plus des gènes, on a découvert désormais sur un rétablissement de la sélection
au XXIe siècle d’autres facteurs qui sont naturelle à l’échelle de la cellule (en particulier un
responsables des variations. » mérite d’être rétablissement de la signalisation cellulaire). Voir
expliquée aux élèves. Depuis la fin du XXe siècle, on l’article de J-P Capp, Cancer, ces cellules qui perdent
sait en effet que les gènes n’expliquent pas à eux le contact, dans le n° 450 Pour la science Avril
seuls les variations individuelles. En particulier, les 2015, ainsi que le n° 505 Pour La Science, Théorie
conditions du milieu peuvent influencer les de l’évolution contre cancer, des thérapies
modalités d’expression des gènes (voir les marques adaptatives à l’essai.
épigénétiques et la plasticité phénotypique des
organismes). Par ailleurs, l’expression des gènes Bibliographie
dans une cellule est aléatoire : on parle
d’expression stochastique des gènes. Elle dépend Ouvrages de vulgarisation
par exemple de la quantité d’activateurs [1] Collectif, sous la direction de Guillaume
transcriptionnels, variable dans le temps au sein Lecointre, Guide critique de l’évolution, Belin, 2011
d’une cellule, mais aussi de l’encombrement [2] Andràs Pàldi, L’hérédité sans gènes, Le
moléculaire et des différences d’accessibilité à Pommier, 2009
l’ADN. En conséquence, le concept de programme [3] Collectif, sous la direction de J-J Kupiec, La Vie,
génétique est définitivement abandonné (mettant et Alors ?, Belin, Pour la science, 2013
un coup de canif au dogme central de la biologie [4] Guillaume Lecointre, Descendons-nous de
moléculaire énoncé par Watson et Crick en 1958). Darwin ?, Le Pommier, 2015
Pour illustrer la part des gènes, de l’environnement Ouvrage spécialisé
et du hasard dans la transmission des caractères, [5] Thomas, Lefèvre et Raymond, Biologie évolutive,
on pourra s’appuyer utilement sur le Hors-série De Boeck, 2010
n° 21 La Recherche, L’hérédité, ce que nous [6] Collectif, sous la direction de Kupiec, Gandrillon,
transmettons vraiment, ainsi que sur l’ouvrage Morange et Silberstein, Le hasard au cœur de la
L’hérédité sans gènes. cellule, Matériologiques, 2013
Pour le concept de plasticité phénotypique, on [7] Collectif, sous la direction de Heams, Huneman,
pourra s’appuyer sur le chapitre 13 de Biologie Lecointre et Silberstein, Les mondes Darwiniens,
évolutive. l’évolution de l’évolution Vol 1 et 2, Matériologiques,
Pour le concept d’expression stochastique des 2011
gènes, qui a ouvert la voie à une biologie [8] Pour La Science n° 385, Hasard et incertitudes,
probabiliste, on pourra s’appuyer sur les articles de novembre 2009
T. Heam, Le hasard dans l’expression des gènes et [9] Pour La Science n° 450, Les routes de la 5e
de J. J Kupiec, L’ADN entre contraintes et hasard génération, avril 2015
dans le n° 385 Pour La Science, Hasard et [10] Pour La Science n° 505, Théorie de l’évolution
incertitude. contre le cancer, novembre 2019
Pour l’abandon de la notion de programme [11] La Recherche Hors-série n° 21, Hérédité, ce
génétique, on pourra s’appuyer sur le chapitre 6 de que nous transmettons vraiment, avril 2017
La Vie et Alors ?
Dictionnaire scientifique érudit
La variation, transmission et sélection à [12] Patrick Tort, Dictionnaire du darwinisme et de
différentes échelles. Applications médicales. l’évolution, Paris, Presses Universitaires de France,
On pourra donner des exemples de transmission à 1996
l’échelle des comportements et des cultures en
s’appuyant sur les pages 679-680 du chapitre 4 de Ouvrage jeunesse
Biologie évolutive. [13] J-B de Panafieu, La grande aventure de
L’extension de la sélection darwinienne à toutes les l’évolution, Milan, 2014
échelles du vivant ouvre des perspectives dans le Applications interactives pour les élèves
domaine médical. À ce titre, on peut proposer Samba Soussoko, Modules La variation et ses
l’exemple du traitement du cancer. En effet, les conséquences, La sélection sexuelle, La sélection
cellules souches tumorales sont très variables et par prédation. Laetoli Production, Innervision,
prolifératives par défaut. C’est la perte de contact soutien Ministère de l’éducation nationale, de
des cellules avec leur environnement et non pas une l’enseignement supérieur et de la recherche.
origine génétique (les mutations des cellules

© Éditions Hatier, 2020. 109


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Exercices p. 218 à 221 rapidement que les premières classes


d’antibiotiques utilisées.
1 1. L’œil humain : b. Hypothèse : la période de transition entre
d. est un organe hérité d’une longue histoire évolutive l’introduction de l’antibiotique et l’apparition de
depuis les premiers vertébrés aquatiques. bactéries résistantes peut s’expliquer par les
2. Les caractères anatomiques humains : mécanismes évolutifs de mutation et sélection
b. sont le résultat de compromis évolutifs. naturelle qui ont lieu chez les bactéries au cours des
3. L’utilisation des antibiotiques : générations.
b. favorise la survie des bactéries résistantes par c. Le problème de santé publique soulevé par cette
sélection naturelle lorsque cette utilisation est abusive. étude est d’utiliser les antibiotiques de façon
4. Les pratiques agricoles intensives : raisonnée pour limiter le développement de
a. favorisent des espèces résistantes par sélection bactéries résistantes car à long terme, aucun
naturelle.
antibiotique ne sera efficace contre celles-ci et il
faudra mettre au point de nouveaux traitements.
2 a. L’utilisation massive de produits phytosanitaires
a un impact sur l’évolution de la biodiversité en
5 Correction dans le manuel
modifiant les populations.
b. Les caractères anatomiques peuvent être le
6 1. On observe que le trajet des canaux déférents
résultat de la sélection naturelle et d’un héritage de
est plus long chez les mammifères (animaux à sang
leur histoire évolutive.
chaud) que chez les amphibiens (animaux à sang
c. Les stratégies prophylactiques visent à utiliser
froid)
des antibiotiques qui limitent l’évolution rapide des
2. On observe ainsi un compromis entre deux
bactéries résistantes.
contraintes :
- La relation des testicules avec les canaux
3 L’appendice humain serait un vestige hérité de
déférents, héritées du développement de l’appareil
vertébrés herbivores qui possédaient un appendice
génital des vertébrés (contrainte historique).
iléo-caecal plus développé. Il semble être un organe
- La migration des testicules dans le scrotum,
inutile puisque son ablation en cas d’infection
assurant ainsi une spermatogénèse optimale
(appendicite) n’empêche pas le bon fonctionnement
(contrainte sélective).
de l’appareil digestif. Pourtant, il abrite une flore
bactérienne de réserve en cas d’infection dans
7 1. Une théorie scientifique est une explication à
l’intestin (les bactéries de l’appendice se rendent
un phénomène naturel. Elle est basée sur des faits,
sur le lieu de l’infection et favorise son élimination).
prouvés et reconnus par la communauté
L’homme pourrait donc être plus sensible aux
scientifique.
infections intestinales.
2. Il est important de faire réfléchir les élèves sur le
mode de représentation de construction d’une
4 a. Le temps qui s’écoule entre l’introduction d’un
théorie scientifique. La représentation linéaire,
antibiotique et l’émergence d’une bactérie
chronologique ne sert que de repères temporels, et
résistante est variable selon la classe d’antibiotique
ne montre en rien les périodes de stases
utilisée : 15 ans pour les pénicillines, 15 ans
scientifiques, les convergences d’idées, de travaux
(introduction 1945, émergence en 1960), 1 à 2 ans
et l’impact des avancées technologiques. Il
pour les glycopeptides (1978-1980). Les
conviendrait de privilégier une schématisation plus
antibiotiques introduits plus récemment depuis les
buissonnante (représentation reprise dans le
années 1980 (fluoroquinolones, glycopeptides),
chapitre 11 afin d’évoquer l’histoire évolutive de la
font émerger des bactéries résistantes plus
lignée humaine).

© Éditions Hatier, 2020. 110


Thème 3 ● Une histoire du vivant

8 1. On observe qu’à partir de l’application de 9 1. Hypothèse de départ : les chevaux botaïs


l’insecticide DDT, la fréquence des allèles Esters 1 domestiques sont à l’origine de nos chevaux
et 2 diminue (chiffrage attendu) et celle de l’ester 3 domestiqués, car les plus anciens retrouvés.
augmente. On en déduit que l’allèle Ester 3, Test de l’hypothèse par des études génétiques
responsable de la résistance au DDT, a été entre les chevaux considérés comme sauvages
sélectionné au cours des générations. L’origine de (Przewalski) et les domestiqués (botaïs et chevaux
cette résistance au DDT est donc la sélection actuels).
naturelle (définition attendue). Résultats du test : l’hypothèse n’est pas validée,
2. On observe qu’après l’arrêt des traitements au les botaïs sont les ancêtres des Przewalski. Ceux-ci
DDT, la fréquence de l’allèle Ester 3 diminue sont d’anciens chevaux domestiqués retournés à
(chiffrage). En effet, il est responsable de caractères l’état sauvage.
peu avantageux hors traitement et par sélection 2. Certains caractères confèrent un désavantage
naturelle sera moins transmis dans la population. sélectif dans des conditions sauvages, ainsi le
caractère robe tachetée lié à une mauvaise vision
nocturne par sélection naturelle, ces caractères
sont moins transmis. Les Przewalski actuels n’ont
pas de robe tachetée.

© Éditions Hatier, 2020. 111


Thème 3 ● Une histoire du vivant

11. L’ÉVOLUTION HUMAINE


Utiliser des
Introduction logiciels
d’acquisition,
L’objectif de ce chapitre est de permettre à l’élève
de simulation et
de comprendre la démarche scientifique qui a de traitement
permis de construire une histoire raisonnée de de données
l’évolution humaine. Cette dernière fait toujours
l’objet de détracteurs, il est donc important de
montrer que le caractère buissonnant de cette Communiquer à
évolution, rencontrant aujourd’hui un consensus, l’oral
est basé sur un système formé d’hypothèses et de Identifier et
règles logiques. choisir des
notions, des
outils, des
Concevoir,
techniques pour Activité 2
Prérequis p. 222 créer, réaliser
mettre en
œuvre une
Il s’agit pour ce chapitre de faire émerger les acquis
démarche
et/ou représentations initiales concernant les scientifique
notions suivantes (correction page 296). Recenser,
Prérequis 1 : prérequis vertical (classe de 3e) et extraire,
horizontal (chapitre 10) qui permet de consolider la organiser et Activités 1, 2 et
notion « d’ancêtre commun » et d’innovations Utiliser des exploiter des 3
génétiques. outils et informations à
Prérequis 2 : permet de convoquer à nouveau la méthodes partir de
définition d’espèce, fondamentale pour la pour documents
apprendre
compréhension du chapitre mais également pour la
Coopérer et Activité 3
construction du citoyen. collaborer dans (travail en
Prérequis 3 : basé sur la lecture d’un arbre afin d’en une démarche équipe)
comprendre les relations de parenté. Ce prérequis
permettra de faire émerger les représentations des
Bibliographie
élèves, souvent fausses lorsqu’il s’agit de lien de
https://www.pourlascience.fr/sd/paleontologie/un
parenté.
e-evolution-buissonnante-4871.php
Prérequis 4 : également vertical (classes de 3e et
[1] Le monde, Un phénomène d’évolution en
2nde) et transversal (chapitre 10).
mosaïque, 10 octobre 2002
[2] Pour la science, Évolution en mosaïque, 7 juin
2017
Activités p. 224 à 229 https://planet-vie.ens.fr (hominini)
Compétences Capacités Activités
Justifier et
expliquer une ① Les relations de parenté entre
théorie, un l’espèce humaine et les autres
Pratiquer des raisonnement
primates
démarches Activités 1 et 2
scientifiques Interpréter des Les savoirs du BO
résultats et en L’espèce humaine actuelle (Homo sapiens) fait partie du
tirer des groupe des primates et est plus particulièrement
conclusions apparentée aux grands singes avec lesquels elle partage
Communiquer des caractères morpho-anatomiques et des similitudes
sur ses génétiques. C’est avec le chimpanzé́ qu’elle partage le plus
Communiquer
démarches, ses récent ancêtre commun.
et utiliser le Activités 1 et 3
résultats en
numérique
argumentant

© Éditions Hatier, 2020. 112


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Commentaires pédagogiques Réponses aux questions


Doc. 1 et 2 : il s’agit ici d’expliquer aux élèves 1. Arbre phylogénétique correspondant à la première
comment construire un arbre phylogénétique et de matrice :
constater qu’une seule étude anatomique ne suffit
pas à mettre en perspective les liens de parenté :
celle-ci doit se poursuivre, par exemple, par une
étude moléculaire. Il est alors possible de trouver
des arbres « contradictoires », permettant ainsi
d’ouvrir un débat sur le statut d’un arbre qui propose
un ensemble d’hypothèses.
Doc. 3 à 5 : il s’agit de faire comprendre aux élèves
que l’étude seule d’un gène (comme on peut le faire
en classe) ne permet pas aux scientifiques d’établir
des relations de parenté précises. Il faut pour cela
étudier les génomes entiers, ce qui est long et
fastidieux. Il est important d’évoquer le travail sur Arbre phylogénétique correspondant à la seconde
des molécules homologues. matrice :
Les fossiles que l’on peut retrouver ne sont en
aucun cas des ancêtres, obstacle lexical ici, le plus
souvent. Le fait qu’un ancêtre commun, n’ait pas
d’existence propre, constitue souvent un obstacle
majeur à la compréhension du chapitre.

Durée estimée : 1 h 45 min

Les deux arbres ne sont pas identiques : en fonction


des innovations choisies, on obtient une phylogénie
Différenciation différente avec le positionnement du gibbon.
Doc. 1 et 2 : pour construire un arbre
phylogénétique, la lecture de la matrice de 2. Une tendance se dégage tout de même :
caractères est un point de départ important. Il est l’Homme est plus apparenté au chimpanzé, au
nécessaire de repérer le caractère à l’état ancestral gorille et à l’orang-outan.
et celui à l’état dérivé. En effet, les arbres ne se
construisent que sur le partage de caractères à 3. À partir de l’étude comparative de la séquence
l’état dérivé. d’un gène NAD chez les grands singes, l’Homme
Plusieurs matrices peuvent être proposées afin de partage avec le chimpanzé le plus fort pourcentage
promouvoir le travail en équipe et procéder par la d’identité ( 89,03 %).
suite à une mise en commun avec possibilité de
débat. 4. Il est important d’utiliser différentes méthodes
Doc. 3 à 5 : à partir du hatier-clic (hatier- d’analyses de façon à proposer un arbre
clic.fr/est225) qui propose des séquences de phylogénétique qui met en perspective un ensemble
différents gènes, il est possible de travailler en îlots d’hypothèses les plus cohérentes.
et lors d’une mise en commun, de montrer que les
arbres peuvent être contradictoires. 5. Un ancêtre commun n’a pas de réalité, il s’agit
juste d’un « portrait-robot », d’une construction
théorique et en aucun cas d’un fossile.

© Éditions Hatier, 2020. 113


Thème 3 ● Une histoire du vivant

② L’étude des caractères, un Réponses aux questions


incontournable 1. A : Australopithecus afarensis
B : Homo neanderthalensis
Les savoirs du BO C : Homo erectus
Des arguments scientifiques issus de l’analyse comparée
de fossiles permettent de reconstituer l’histoire de nos
2. Découvertes de restes fossiles d’un singe aux
origines. L’étude de fossiles datés de 3 à 7 millions
d’années montre des innovations caractéristiques de la caractéristiques peu communes chez les
lignée humaine (bipédie prolongée, forme de la mandibule). chimpanzés actuels. Il pourrait être le plus ancien
Le genre Homo regroupe l’espèce humaine actuelle et des fossile des homininés et remettrait en cause celui
espèces fossiles qui se caractérisent notamment par le actuellement proposé.
développement de la capacité crânienne. Plusieurs
espèces humaines ont cohabité sur Terre. 3. Coexistence de ces deux espèces durant environ
10 000 ans et ayant en commun 4 % de leur
Commentaires pédagogiques génome. Il y aurait donc eu la possibilité de
Il s’agit ici de montrer que l’étude de caractères croisement entre 2 espèces a priori différentes. La
dérivés est incontournable pour proposer une discussion reste donc ouverte et met de nouveau en
histoire évolutive de la lignée humaine, cette perspective la définition d’espèce comme étant un
dernière étant toujours source de discussions. concept inventé afin d’inventorier la biodiversité.
Bien penser au côté « buissonnant » et non linéaire
des différentes espèces de la lignée humaine. 4. Histoire buissonnante car plusieurs espèces ont
Points de vigilance coexisté dans le temps et dans l’espace et pas les
- Il faut bien distinguer homininés et lignée humaine unes après les autres. Arbre phylogénétique
(l’ensemble constituant les Hominini), afin de choisir proposé à partir de ce que l’on sait et beaucoup de
dans notre arbre le chimpanzé comme groupe frère. choses restent à découvrir, ne font pas l’unanimité
Le groupe frère permet soit « d’enraciner » l’arbre, d’où histoire complexe et mal connue.
soit lui donner un point de départ.
- La bipédie en tant que telle n’est pas un caractère ③ La transmission de caractères non
dérivé (car le caractère n’est pas propre à la lignée
humaine) contrairement aux caractères « fémurs génétiques dans la lignée humaine
obliques et bassin court ». Les savoirs du BO
Certains caractères sont transmis de manière non
Proposition de débat génétique : microbiote, comportements appris dont la
Exploiter la coexistence d’Homo sapiens et H. langue, les habitudes alimentaires, l’utilisation d’outils…
neanderthalensis afin de reconvoquer la notion
d’espèce et les éventuels brassages. Commentaires pédagogiques
L’un des objectifs de cette activité est de préparer
Durée estimée : 1 h au grand oral en utilisant les outils de la prise de
parole en public car les notions présentées dans
Différenciation cette activité ne présentent aucune difficulté
Adopter un code couleur pour identifier dans le (prérequis majeurs).
document 1 les caractères dérivés. Versions L’autre objectif est le travail en équipe avec
différentes du doc. 2, avec plus ou moins de concertation et régulation. Travail par équipes avec
caractères dérivés placés dessus. Parcours présentation orale de 10 minutes, puis phase de
initiation ou expert. mutualisation afin de réaliser un bilan sous forme
de schéma.
Proposition de TP puis mise en commun
Manipulation possible pour évaluer et comparer la
capacité crânienne de la lignée humaine : Durée estimée : 1 h, voire plus si le
- Choisir une série de crânes (ex : Pan, travail est préparatoire au grand oral
Australopithecus afarensis, Homo habilis, Homo
erectus, Homo sapiens, Homo neanderthalensis, etc.).
- Remplir chacun d’eux avec du sable (ou de la
semoule).
- Mesurer (éprouvette graduée) et comparer ensuite
le volume contenu pour chacun d’eux.

© Éditions Hatier, 2020. 114


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Différenciation Durée estimée : 1 h (lecture et rédaction)


Laisser les orateurs en herbe s’exprimer et
construire une grille de réussite avec les autres Réponses aux questions
élèves observateurs (la voix, la posture, les gestes
et tics de langage, etc.). Construire un canevas pour Idée reçue n° 1 : l’humain descend du singe
l’oral. Elle relève d’une part d’une incompréhension de la
distinction entre phylogénie et généalogie et d’autre
Travail sur la trace écrite par équipe ou individuel part d’une vision erronée de l’évolution qui n’est pas
Construire une carte mentale, facile dans ce cas, linéaire mais buissonnante (elle empreinte
car le thème est simple. Cela peut constituer soit la plusieurs directions distinctes). Cette idée reçue
préparation à la prise de parole, soit une préparation véhicule une conséquence philosophique,
de discussion avec le jury. l’anthropocentrisme, puisque l’humain est ici
1. Utiliser une feuille A3 en « mode paysage » ou un montré comme un aboutissement - et unique
logiciel adapté (Frindmap, etc.). aboutissement – de l’évolution.
2. Créer le cœur du sujet à savoir le thème traité
que l’on place au centre dans une forme Idée reçue n° 2 : il existe différentes races
géométrique colorée ou non. d’humain
3. Construire des branches qui partent de ce centre Le racisme consiste à utiliser à mauvais escient une
pour tous les sous thèmes liés. Cela permet de catégorisation scientifique pour aboutir à une
hiérarchiser les idées du plus important vers les différenciation des droits (aspect juridique) selon
points de détails. des catégories d’humain.
4. Identifier une idée par branche sous forme de Remarque : quand bien même cette catégorisation
mots clés. se justifierait-elle sur le plan scientifique, elle ne
5. Rassembler si nécessaire les mêmes idées avec justifierait rien en droit. Elle devrait rester découplée
une même couleur. des applications pernicieuses que certains
voudraient en faire.
Le racisme est avant tout un problème
Réponses aux questions
philosophique (l’essentialisme), moral et social
Exemple de schéma bilan
(quelle société voulons-nous ?).
Idée reçue n° 3 : l’humain contrôle son
environnement et n’est pas soumis à la sélection
naturelle
L’espèce humaine, malgré sa volonté de tout
contrôler, n’échappe pas à la sélection naturelle.
Deux exemples sont donnés : la lutte contre des
parasites hautement pathogènes présents
naturellement dans l’environnement et la lutte
contre les pollutions de son environnement qu’il a
lui-même produites (l’humain modifie
Penser la science p. 232 à 233 l’environnement pour créer des conditions de vie
plus favorables, mais ces transformations créent de
Commentaires pédagogiques nouveaux problèmes).
Le PLS du chapitre 12 montre comment la théorie Idée reçue n° 4 : l’humain du futur, maigre, grand
de l’évolution a pu être récupérée et dévoyée (voir et sans poils
les commentaires scientifiques pour aller plus loin). L’évolution étant par définition contingente, on ne
Le PLS du chapitre 11, illustre quant à lui, quelques peut pas prédire précisément les caractéristiques
idées fausses à son sujet qui continuent d’être qui vont être sélectionnées ou non dans le futur.
diffusées par les médias et entravent toujours la L’humain du futur est souvent imaginé à travers une
bonne compréhension de cette théorie. conception lamarckienne, et non darwinienne, de
l’évolution et s’appuie sur la vision que s’en fait le
monde occidental.

© Éditions Hatier, 2020. 115


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Commentaires scientifiques et et suréquipé en gènes « économes », et un


environnement récent caractérisé par une
ressources
surabondance alimentaire », extrait de l’ouvrage de
Idée reçue n° 1 Bernard Swynghedauw, « Quand le gène est en
On se référera utilement aux pages 92 à 94 et 120 conflit avec son environnement ». L’exemple de
du Guide critique de l’évolution pour expliquer la l’obésité est traité p. 175 à 186 est précédé par
distinction entre phylogénie et généalogie et pour une comparaison des habitudes alimentaires et du
déconstruire l’idée d’une évolution linéaire. mode de vie au paléolithique et au XXIe siècle.
Ce même ouvrage fournit en outre toute une L’ouvrage aborde de nombreux autres exemples
panoplie d’autres idées fausses et de métaphores d’interactions entre les gènes et l’environnement :
malencontreuses sur l’évolution : le « chaînon les conséquences biologiques du réchauffement
manquant », les « fossiles vivants », les « espèces climatique et des pollutions, l’origine de
primitives », la notion de « plan d’organisation ». Il l’accroissement des maladies auto-immunes et des
explique aussi comment des doctrines allergies ou encore des cancers etc.
philosophiques telles que le finalisme et
l’anthropocentrisme se nichent au cœur de ces Bibliographie
concepts à la fois flous et erronés. Voir en particulier
le chapitre 5, pages 98 à 129. Ouvrage de vulgarisation
[1] Collectif, sous la direction de Guillaume
Idée reçue n° 2 Lecointre, Guide critique de l’évolution, Belin, 2011
On pourra nourrir la discussion avec les élèves en [2] Collectif, sous la direction d’Evelyne Heyer, Nous
s’appuyant sur l’excellent ouvrage : « Nous et les et les autres, des préjugés au racisme, La
autres, des préjugés au racisme », qui compile à la Découverte, 2017
fois des contributions scientifiques mais aussi des [3] Kevin N. Laland et Isabelle Coolen, L’homme
faits d’actualité et des témoignages de citoyens. acteur de sa propre évolution, Hors-série n° 21 La
Idée reçue n° 3 recherche, avril 2017
On pourra proposer à l’élève d’autres exemples et [4] Bernard Swynghedauw, Quand le gène est en
aborder plus précisément la notion d’évolution bio- conflit avec son environnement, une introduction à la
culturelle : les humains sont sélectionnés à la fois médecine darwinienne, De Boeck, 2009
par des « pressions » de l’environnement (évolution [5] Guillaume Lecointre, L’évolution, question
biologique), mais aussi par des pressions liées à d’actualité ?, Quae, 2014
des processus culturels qui changent la façon dont [6] Claude Lafon, Idées reçues en biologie, Ellipses,
les gènes se répandent dans les populations. 2004
Exemples de la tolérance au lactose, des mariages, Ouvrage scientifique plus spécialisé
des langues : [7] Thomas, Lefèvre et Raymond, Biologie évolutive,
- voir l’article d’Evelyne Heyer « Comment la culture pages 679-680, De Boeck, 2010
agit sur notre évolution », sur le site de la Société
Française d’écologie et d’évolution (2017) ou
encore son exposé lors de la 8e édition de l’Agora
Exercices p. 234 à 237
des savoirs (2017) « Évolution et diversité génétique
de notre espèce : rôle de l’interaction entre culture et 1 a. Faux. L’être humain est un singe.
génétique ». b. Vrai.
- « L’homme, acteur de sa propre évolution » : voir c. Faux. Ils ont coexisté et pourraient être des
l’article de Laland et Coolen dans le Hors-Série espèces différentes.
n° 21 de la Recherche. d. Vrai.
Exemples de la langue, de la religion, des pratiques e. Faux. Plus les espèces partagent de caractères à
matrimoniales, des comportements et des modes l’état dérivé plus elles sont apparentées.
de vie :
- « Comment la culture influence la diversité génétique 2 1. Humain, gorille, chimpanzé.
de l’homme » p. 679-680 dans Biologie évolutive. 2. Grands singes : humain, gorille, chimpanzé.
Exemple de l’obésité comme conséquence de la 3. Gorille et chimpanzé car ils partagent l’innovation
surnutrition : « queue réduite ».
- « Les racines de l’épidémie d’obésité actuelle sont
le résultat d’un conflit entre un patrimoine génétique
façonné par des millénaires de restriction alimentaire

© Éditions Hatier, 2020. 116


Thème 3 ● Une histoire du vivant

3 Certains primates autres que l’humain 4 Arbre corrigé.


(chimpanzé, etc.) sont capables de se déplacer sur
leurs membres postérieurs. Ils pratiquent donc
transitoirement la bipédie dite « non exclusive ». On
ne peut donc, pas affirmer, que cette caractéristique
soit spécifique de la lignée humaine.

5 On compare ici le pourcentage d’identité de deux gènes, celui du NAD et de la cytoxydase entre l’espèce
humaine et les autres grands singes. Le bonobo et le chimpanzé possèdent un pourcentage d’identité de gène
de la cytoxydase à hauteur de 97,4 % avec l’espèce humaine et de 89 % d’identité pour le NAD. Ces
pourcentages d’identité sont supérieurs à ceux relevés chez les autres grands singes. Chimpanzé et bonobo
sont donc plus proches.

6 Correction dans le manuel 8 1. Abel et Toumaï sont deux fossiles identifiés


comme bipèdes (doc. 2). Or, ces deux crânes
7 1. Le document présenté représente un schéma fossiles ont été retrouvés à l’ouest du rift, là où la
proposant une mise en parallèle à la fois de végétation était luxuriante (doc. 1) et donc où la
quelques innovations mais également bipédie n’était pas indispensable (doc. 1). Cela
d’événements « non génétiques » (vie sociale, etc.). remet donc en cause la théorie émise par Coppens
2. Il s’agit d’un arbre le plus probable mais qui proposait que tous les singes de l’ouest du rift
hypothétique en partie car de nombreuses étaient restés quadripèdes.
questions subsistent encore aujourd’hui. La 2. La théorie a été émise avant la découverte de ces
position de l’homme de Florès n’est donc qu’une deux fossiles, afin d’expliquer la séparation entre la
proposition construite en synthétisant les lignée humaine et les grands singes. Elle était basée
connaissances acquises, mais qui peut être modifié sur des faits : on avait trouvé des individus bipèdes
au gré des découvertes à venir. qu’à l’est du rift. Cette théorie (proposition réfutable)
est ensuite soumise à discussion avec les avancées
scientifiques : quand les fossiles d’Abel et de Toumaï

© Éditions Hatier, 2020. 117


Thème 3 ● Une histoire du vivant

ont été découverts, Yves Coppens lui-même s’est


rendu compte que son hypothèse était erronée. C’est
le principe d’une théorie scientifique : elle cherche à
expliquer des faits de la manière la plus rationnelle
possible, mais elle est réfutable, modifiable avec le
temps.
Piste : c’est un exercice qui permet de travailler
l’esprit critique.

9 1.
Caractères ancestraux Caractères dérivés
Faible capacité Pelvis avancé
crânienne (bipédie affirmée)

Grandes jambes et Prognathisme très


longs bras (vie réduit
arboricole)
Pascal Picq considère que le changement évolutif
survient dans quelques parties ou systèmes du
corps sans que celui-ci soit simultané dans tout le
corps (cf. tableau).
2. La découverte d’une nouvelle espèce dotée de
traits « archaïques » et de caractères dérivés
implique une redéfinition du genre Homo. En effet,
durant la même période, plusieurs représentants du
genre humain cohabitaient : Homo habilis, H.
rudolfensis, H. ergaster, etc. Et Pascal Picq disait :
« Nous sommes très éloignés de la définition de
l’Homme avec un cerveau développé et des
mâchoires assez réduites ». L’évolution de la lignée
humaine serait donc « un phénomène d’évolution en
mosaïque ».

10 Afin d’identifier la phalange trouvée, les


chercheurs ont utilisé de l’ADN mitochondrial. En
effet, en comparant les ADN mitochondriaux de
plusieurs espèces, ils peuvent dater le moment où
les espèces ont divergé.
Ici, on remarque les phalanges de Denisova
possèdent plus de différences qu’avec Homo
sapiens ou Homo neandertalensis : cela signifie qu’il
s’agit d’une lignée qui a divergé il y a très
longtemps, et qui est donc moins proche d’Homo
sapiens que ne l’est Homo neandertalensis, par
exemple. Cela a conduit les chercheurs à émettre
l’hypothèse selon laquelle l’homme de Dénisova
serait une nouvelle espèce.
Pour les spécialité SVT : possibilité de travailler
avec la totalité du document (Pan) afin d’affiner la
relation de la taille des branches avec le degré de
parenté.

© Éditions Hatier, 2020. 118


Thème 3 ● Une histoire du vivant

12. LES MODÈLES DÉMOGRAPHIQUES


Utiliser une formule analogue à celle employée
Introduction pour l’Amérique du nord.
Ce chapitre est consacré à l’étude de l’évolution - Aide 2 (question 5) : à l’aide du doc. 2,
de populations en s’appuyant sur l’exemple calculer le nombre de millions de naissances en
historique de Thomas Robert Malthus (1766- Afrique.
1834).
Après une réactivation des connaissances en
Réponses aux questions
statistiques, on introduit la notion de suite
1. La hausse de 1911 s’explique par la
arithmétique et du modèle linéaire. Puis, on
canicule ; les hausses de 1918 et 1944
caractérise les suites géométriques et le
s’expliquent par les 1re et 2e guerres
modèle exponentiel. Ces deux modèles sont
mondiales.
utilisés pour faire des projections avec un regard
critique sur leur réalisme.
2.

Activités p. 240 à 245

① Étude statistique des


populations
Les savoir-faire du BO
- Produire et interpréter des graphiques statistiques
traduisant l’évolution d’effectif d’une population ou de
ressources.
3. La durée de vie moyenne en 2015 d’un être
Compétences mathématiques travaillées humain dans le monde est égale à la moyenne
Chercher, représenter, calculer.
des durées de vie par continent pondérées par
la taille de la population de chaque continent.
Commentaires pédagogiques 80×0,36+78×0,04+77×0,74+75×0,63+72×4,42+59×1,19
L’étude des populations se fait à partir de 0,36+0,04+0,74+0,63+4,42+1,19
données statistiques qui sont généralement 524,6
= ≈71,084 ≈ 71 ans
résumées dans un tableau et/ou représentées 7,38
par un graphique. Il est donc essentiel de
comprendre un graphique : comment le 4. Le diagramme circulaire représenté page
construire et comment le lire et l’interpréter. Les suivante peut être obtenu par un logiciel tableur
données sont résumées par des ou par un algorithme (voir fichiers Prof dans le
caractéristiques comme la moyenne. manuel numérique).
Pour une représentation manuelle, il faut
Durée estimée : environ 45 min calculer l’angle de chaque secteur.

Population Angle
Différenciation Continent
(en milliards) (en degrés)
- Aide 1 (question 4) : pour calculer l’angle de Amérique du nord 0,36 18
chaque secteur : Océanie 0,04 2
Population Angle Europe 0,74 36
Continent
(en milliards) (en degrés) (Russie incluse)
Amérique du nord 0,36 0,36
× 360 ≈ 18 Amérique latine 0,63 31
7,38 Asie 4,42 215
Océanie 0,04 Afrique 1,19 58
Europe (Russie 0,74 Total 7,38 360
incluse)
Amérique latine 0,63 Prof
Asie 4,42
Afrique 1,19 Fichiers logiciel
Total 7,38 360

© Éditions Hatier, 2020. 119


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Déterminer le nombre N de périodes de 25 ans


dans trois siècles et en déduire p(N) et r(N), puis
le rapport de ces deux valeurs.

Réponses aux questions


1. a.
- Liste 1 : 1 ; 2 ; 4 ; 8 ; 16 ; 32 ; 64 ; 128 ;
256 ; …
Suite u définie par u(0) = 1 et pour tout n ∈ ℕ,
u(n + 1) = 2 × u(n) ; donc si u(8) = 256 alors
5. Pour retrouver les 29 % de naissances en u(9) = 2 × 256 = 512 .
Afrique du doc. 3, on utilise les données du - Liste 2 : 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 8 ; 9 ; …
doc. 2 en déterminant le nombre de naissances Suite u définie par u(0) = 1 et pour tout n ∈ ℕ,
en Afrique : u(n + 1) = u(n) + 1 ; donc si u(8) = 9 alors
1,19 × 34,8 ‰ = 0,041 412 milliards u(9) = 9 + 1 = 10.
1 1 1
= 41,412 millions. - Liste 3 : 1 ; ; ; ;…
2 3 4
Le pourcentage de naissances en Afrique est Suite u définie, pour tout n ∈ ℕ, par :
41,412
égal à ≈ 0,29 soit 29 %. 1 1 1
140 u(n) =
n+1
; donc u(0) = 1 et u(4) =
4+1
=5.
- Liste 4 : 4 ; 9 ; 16 ; 25 ; …
② Modélisation à l’aide de suites Suite u définie, pour tout n ∈ ℕ, par :
u(n) = (n + 2)2; donc u(0) = 4 et u(4) = (4 + 2)2
Les savoir-faire du BO = 36.
Une grandeur discrète u varie de manière linéaire en - Liste 5 : 3,5 ; 2 ; 0,5 ; −1 ; …
fonction d’un palier entier n si sa variation absolue
Suite u définie par u(0) = 3,5 et pour tout n ∈ ℕ,
u(n+1) – u(n) est constante. Dans ce cas, les points
(n ; u(n)) sont situés sur une droite. La suite de terme
u(n + 1) = u(n) −1,5 ; donc si u(3) = −1 alors
général u(n) est arithmétique. u(4) = −1−1,5 = −2,5 .
Une représentation graphique d’une suite est le nuage b. Les listes pouvant être associées aux
des points (n ; u(n)). premiers termes d’une suite arithmétique sont
les listes n°2 et n°5, car on ajoute ou soustrait
Compétences mathématiques travaillées
toujours le même nombre pour passer au terme
Modéliser, chercher.
suivant.
- Liste 2 : pour tout n ∈ ℕ, u(n + 1) − u(n) = 1 ;
Commentaires pédagogiques
la raison est 1.
Les suites sont connues des élèves ayant suivi
- Liste 5 : pour tout n ∈ ℕ,
la spécialité Mathématiques en 1re : ces élèves
u(n + 1) − u(n) = −1,5 ; la raison est −1,5.
auront plus l’habitude de travailler avec la
notation un que u(n) ; les formules des termes
2. Dans le doc. 3, on observe que les points du
généraux des suites arithmétiques et
nuage sont alignés et appartiennent à la droite
géométriques sont connues. Il est donc
d’équation y = 2x – 1 (coefficient directeur : 2 ;
nécessaire de les introduire pour les autres
ordonnée à l’origine : −1). Les points du nuage
élèves. Le cas particulier des suites
ont pour coordonnées (n ; u(n)) donc, pour tout
arithmétiques est traité dans cette activité.
n ∈ ℕ, u(n) = 2n – 1.

Durée estimée : environ 30 min 3. On appelle p la suite associée à la croissance


de la population (il s’agit de la liste 1). On
Différenciation appelle r la suite associée à la croissance des
- Aide 1 (question 2) : déterminer une équation ressources (il s’agit de la liste 2).
de la droite passant par le nuage de points. Deux siècles comportent 8 périodes de 25 ans.
- Aide 2 (question 3) : la liste associée à la p(8) 256
p(8) = 256 et r(8) = 9 ; = .
population est p(0) = 1 = 20, p(1) = 2 = 21, r(8) 9
p(2) = 4= 22, …, p(8) = 256 = 28. De même, trois siècles comportent 12 périodes
La liste associée aux ressources est de 25 ans. p(12) = 24 × p(8) = 16 × 256
r(0) = 1 = 0 + 1, r(1) = 2 = 1 + 1, = 4096
p(12) 4096
r(2) = 3 = 2 + 1, …, r(8) = 9 = 8 + 1. et r(12) = r(8) + 4 × 1 = 9 + 4 = 13 ; =
r(12) 13

© Éditions Hatier, 2020. 120


Thème 3 ● Une histoire du vivant

③ Le modèle linéaire c. Les valeurs de la colonne C sont négatives ;


en effet, plus la population est nombreuse, plus
Les savoir-faire du BO la masse des jeunes chevreuils baisse, car à
Dans la réalité, pour une population dont la variation quantité constante de ressources à partager, il
absolue est presque constante d’un palier à l’autre, on
y a moins de nourriture pour chaque animal.
peut ajuster le nuage de points qui la représente par
une droite (modèle linéaire).
4. Chaque terme de la suite m vaut en moyenne
Compétences mathématiques travaillées 0,46 de moins que le terme précédent, donc il
Chercher, modéliser. semble adéquat de modéliser la situation par
une suite arithmétique de raison −0,46.
Commentaires pédagogiques
On modélise des données réelles à l’aide de Régression linéaire
suites arithmétiques (déjà connues par les
élèves ayant suivi la spécialité Mathématiques Différenciation
en 1re). Dans le cas d’un nuage de points - Aide 1 (question 3) : dans l’équation de droite
presque alignés, on introduit le modèle linéaire de régression, x représente le rang (nombre
puis on réalise des prédictions. d’années écoulées depuis 1793) et y le nombre
d’habitants correspondant à l’année 1793 + x.
Les calculatrices ou les tableurs permettent
d’obtenir un modèle linéaire (voir Fiche Maths Réponses aux questions
p. 292). 1. L’absence de données avant 1793 peut
s’expliquer par l’absence de recensement (et
Durée estimée : environ 50 min d’autres mises en place scientifiques de
mesures) avant la Révolution française de 1789
Exploitation d’une suite arithmétique et l’instauration de la République. L’absence de
données entre 1911 et 1921 peut s’expliquer
Différenciation par la Première Guerre mondiale et la baisse
- Aide 1 (question 2) : le chevreuil n’est pas un entre 1936 et 1946 par la Deuxième Guerre
cerf. mondiale.
- Aide 2 (question 3) : qu’est ce qui fait qu’un
chevreuil va grossir ? 2. Les points du nuage obtenu sont presque
- Aide 3 (question 4) : observer la diminution alignés, donc on choisit un modèle linéaire.
des termes de la suite m.

Réponses aux questions


1. Dans la colonne C, on calcule la différence
entre deux termes consécutifs (la variation
absolue) de la suite m.

2. L’ONCFS impose une précision de 200 g au


minimum pour les autres espèces que les cerfs,
autres espèces dont font partie les chevreuils.
Or les valeurs données dans le doc. 2 sont 3. Le rang de l’année 2030 est :
données à 0,05 kg = 50 g près, donc la 2030 – 1793 = 237.
précision est bien respectée. 1 206,56 × 237 + 13 991,46 = 299 946,18
On peut donc estimer la population de
3. a. Formule tableur à saisir en C3 : = B3 – B2. Strasbourg en 2030 à 300 000 habitants.
b.
4. On saisit les données dans la calculatrice
puis on renseigne les paramètres du mode
« RégLin(ax + b) ».

© Éditions Hatier, 2020. 121


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Réponses aux questions


1 012 000 1 024 144
1. a. = 1,012 ; = 1,012 ;
1 000 000 1 012 000
1 036 434 1 048 871
≃ 1,012 ; ≃ 1,012 ;
1 024 144 1 036 434
1 061 457 1 074 195
≃ 1,012 ; ≃ 1,012.
1 048 871 1 061 457
La taille de la population croît donc de 12 ‰
chaque année. (+20 ‰ – 8 ‰ = +12 ‰).
b. On a pour tout nombre entier naturel n,
u(n+1) = u(n) + 12 ‰ × u(n)
On entre dans le choix «Calculs » et on obtient : = (1 + 12 ‰) × u(n)
= (1 + 0,012) × u(n) = 1,012 × u(n)
u(n + 1) - u(n) 1,012 × u(n) - u(n)
c. =
u(n) u(n)
0,012 × u(n)
= = 0,012.
u(n)
Penser la science Le taux de variation de la suite u est constant à
Il y a corrélation entre deux séries de valeurs si 0,012 donc la suite u est géométrique de
on peut trouver une fonction mathématique qui raison 1,012.
les relie, alors qu’il y a causalité s’il y a une
influence réelle d’une série sur l’autre. 2. a. Le rang de l’année 1997 est :
(voir Chapitre 3 Le climat du futur, p. 69.) 1997 - 1960
x= = 3,7.
10
0,216 × 3,7
450,5 × e ≃ 1001,8 et
④ Le modèle exponentiel et les 450,5 × 1,241 ≃ 1001,5. Les deux résultats
3,7

suites géométriques sont presque égaux.


Les savoir-faire du BO b. e0,216 ≃ 1,241 donc 450,5 × e0,216x
- Une grandeur discrète u varie de manière = 450,5 × (e0,216)x ≃ 450,5 × 1,241x. Les deux
exponentielle en fonction d’un palier entier n si sa expressions sont équivalentes (aux erreurs
variation absolue u(n + 1) – u(n) est proportionnelle à d’arrondis près).
sa valeur courante u(n). Dans ce cas, sa variation c. Une période de 32 ans correspond à
relative (ou taux de variation) est constante et la suite 3,2 rangs.
de terme général u(n) est géométrique.
e0,216 × 3,2 ≃ 2 ou 1,2413,2 ≃ 2 ; la population est
Compétences mathématiques travaillées donc multipliée par deux : elle double.
Calculer, modéliser.
Les limites du modèle exponentiel
Commentaires pédagogiques
À l’aide du doc. 1, on introduit les suites Différenciation
géométriques (déjà connues par les élèves - Aide 1 (question 1.a.) : écrire e0,010 687 514 36
ayant suivi la spécialité Mathématiques en 1re). t
sous la forme 1 + pour en déduire le taux t
100
Le modèle exponentiel (la fonction exponentielle
d’augmentation.
est traitée en Spécialité Mathématiques dès la
- Aide 1 (question 3) : la production de blé d’une
1re) est introduit pour modéliser les données du
année A peut être calculée à partir de celle de
doc. 2.
l’année 1961 à l’aide de la formule :
Les calculatrices ou les tableurs permettent
222 357 232 × 1,0358A - 1961.
d’obtenir un modèle exponentiel (voir Fiche
(ou formule analogue à partir de l’année 1981).
Maths p. 292).

Durée estimée : environ 50 min Réponses aux questions


1. a. e0,010 687 514 36 ≃ 1,010745 ≃ 1,011 soit
Suite géométrique et modèle exponentiel un taux de variation annuel moyen de +1,1 %.
b. En 1901 :
Différenciation y = 0,000 000 054 657 × e0,010 687 514 36 × 1901
- Aide 1 (question 2c) : commencer par ≃ 36,4 et en réalité 41,5.
déterminer le rang (pas forcément un nombre En 1951 :
entier) correspondant à 32 années écoulées. y = 0,000 000 054 657 × e0,010 687 514 36 × 1951
≃ 62,1 et en réalité 50,3.
© Éditions Hatier, 2020. 122
Thème 3 ● Une histoire du vivant

- La première prévision de Verhulst d’une


En 2015 : stabilisation de la population française à
y = 0,000 000 054 657 × e 0,01068751436 × 2015 40 millions était erronée puisque la population
≃ 123,1 et en réalité 64,875. française en 2019 est estimée à 67 millions.
Le modèle utilisé est assez pertinent à court Interroger l’histoire
terme mais ne l’est pas à long terme.
Commentaires pédagogiques
2. Les points du nuage représentant la
Cette page revient sur l’accusation de
production mondiale de blé sont presque
malthusianisme faite à l’encontre de la pensée
alignés donc un modèle linéaire peut être
darwinienne. Cette accusation traduit une
appliqué.
incompréhension de la théorie de la sélection
naturelle présentée par Darwin dans L’Origine
3. a. En utilisant la production de l’an 1961, on
des espèces (1859) qui ne concerne pas les
obtient :
sociétés humaines. Il est nécessaire
222 357 232 × 1,03581990 – 1961
d’envisager la lecture de la page 248 avant celle
≃ 616 669 618.
de la page 249 afin que l’élève puisse cerner le
En utilisant la production de l’an 1981, on
modèle mathématique de Malthus.
obtient :449 633 987 × 1,03581990 – 1981
≃ 617 081 166.
Durée estimée : 50 min (lecture la
Ces deux estimations sont très peu différentes
entre elles, et légèrement supérieures à la page précédente incluse)
réalité.
b. En utilisant la production de l’an 1981, on Réponses aux questions
obtient, pour l’an 2017 : C’est en lisant, en 1838, l’Essai sur le principe
449 633 987 × 1,03582017 – 1981 de population (1798) de l’économiste et
≃ 1 595 114 166 révérend Thomas Robert Malthus que Darwin y
(ou, à partir de 1961 : trouve l’élément de modélisation mathématique
222 357 232 × 1,03582017 - 1961 qui va précipiter chez lui la formulation de la loi
sélective. Mais pour autant, Darwin n’a jamais
≃ 1 594 050 344).
été « malthusien ».
Cette estimation est environ deux fois plus
Pour Malthus, la population humaine s’accroît
grande que la production réelle
selon une progression géométrique (2, 4, 8, 16,
(2 × 771 718 580 = 1 543 437 160).
etc.) tandis que les ressources alimentaires
Le modèle utilisé n’est pas pertinent. Le modèle
dont elle dispose ne s’accroissent que de façon
ne convient que sur un temps court.
arithmétique (1, 2, 3, 4 etc.) (voir p. 248). Il en
résulte une surpopulation qui conduit à une lutte
entre les individus sur des territoires limités par
Penser la science p.248 à 249 leur superficie. Malthus recommande alors
Interroger un modèle plusieurs mesures de limitations à l’encontre
des classes pauvres (paragraphe du haut
Commentaires pédagogiques p. 249).
Pour contourner le problème de temps de Darwin saisit ce modèle - que Malthus appliquait
lecture qui pourra être très variable d’un élève à aux populations humaines – uniquement pour
l’autre, on peut demander de faire cette activité l’appliquer et le délocaliser aux populations
à la maison, réfléchir aux questions posées, animales (humain non compris) et végétales : la
mais surtout déjà lire les textes et regarder la sélection naturelle naît de cette lutte pour
vidéo. l’existence et entraîne la survie des organismes
les mieux adaptés au milieu. Rappelons ici que
pour Darwin, cette lutte n’entraîne pas
Durée estimée : 10 min (hors temps
automatiquement la survie du plus fort
de lecture des documents) (paragraphe de gauche p. 249).
En 1871, dans La Filiation de l’Homme, Darwin
Réponses aux questions aborde la question du devenir de la sélection
- Liste des mots relatifs aux suites ou modèles dans le cadre de la civilisation c’est-à-dire dans
étudiés : le cadre des sociétés humaines. Il rejette alors
accroissement, progression géométrique, explicitement les recommandations
progression arithmétique malthusiennes au nom de la morale,
© Éditions Hatier, 2020. 123
Thème 3 ● Une histoire du vivant

l’éducation, la socialisation et l’empathie qui lui à une dégénérescence de celle-ci. Il fonde


sont à l’œuvre dans les sociétés humaines. alors sa doctrine eugéniste sur l’application
Selon Darwin, elles contrebalancent de d’une sélection artificielle au sein des sociétés
beaucoup une lutte pour l’existence qui serait humaines, en se basant sur le modèle de
néfaste aux plus démunis (paragraphe de droite l’amélioration des animaux d’élevage.
p. 249).
Ressources bibliographiques utiles
Commentaires scientifiques et Ouvrages de vulgarisation
ressources - Patrick Tort (2000), Darwin et la science de
Finalement, la seule « erreur » de Darwin aura l'évolution (Vol. 397). Gallimard. En particulier
été d’attendre 11 ans entre la publication de pages 130 à 140.
L’Origine des espèces et La Filiation de l’Homme. - Sous la direction de Guillaume Lecointre et
Un silence « anthropologique » qui a permis à Patrick Tort (2015), Le monde de Darwin. La
certains de pratiquer une extension de sa Martinière. En particulier les chapitres « Lieux
théorie aux sociétés humaines… communs et idées fausses » et « Un homme
Ce malentendu qui persiste à l’égard du renversant. Réflexion sur l’escamotage de
darwinisme n’est qu’un exemple parmi d’autres. l’anthropologie de Darwin ».
En complément, il peut être intéressant de - Collectif, sous la direction de Guillaume
s’appuyer sur d’autres exemples qui illustrent le Lecointre (2011), Le guide critique de l’évolution.
dévoiement de la pensée du naturaliste anglais. Belin. En particulier le chapitre 6, pages 130 à
Dévoiements à replacer dans le contexte d’une 161, « La théorie de l’évolution récupérée ou
Angleterre victorienne contrastée où se combattue ».
côtoyaient croissance économique d’un côté,
misère des classes populaires, travail des Dictionnaire scientifique érudit : Patrick Tort
enfants et soutien à l’esclavagisme de l’autre. (1996), Dictionnaire du darwinisme et de
- En 1862, l’ingénieur et philosophe anglais l’évolution. Paris, Presses Universitaires de
Herbert Spencer (1820-1903), farouche France. Voir les définitions : Darwinisme social,
défenseur du libéralisme économique, va se Malthus, Galton et Spencer.
servir de la sélection naturelle pour justifier une
compétition entre les humains aboutissant à
une disparition des « moins aptes » ou des S’exercer p. 250 à 253
« moins méritants ». Ainsi, pour Spencer, il ne 1 1. et 2. Le solde naturel est la différence entre
faut prendre aucune mesure de protection, de le nombre de naissances et le nombre de décès.
sauvegarde ou de secours à l’égard de ces Voir tableau en bas de page.
derniers au nom d’une « nature » qui effectue
automatiquement un tri des meilleurs. Cela 2 1. La croissance de la population a :
conduira selon lui à une amélioration de la
a. une variation absolue presque constante.
société. Spencer est ainsi le père de ce que l’on 2. Le modèle utilisé pour ajuster le nuage est :
appelle encore le « darwinisme social », une a. le modèle linéaire.
malheureuse expression formulée par le
3. Une estimation de la population en Italie en
journaliste français Emile Gautier en 1880. 2021 est :
- Vers le milieu des années 1860, b. 60 158 milliers, car on observe une perte
l’anthropologiste et statisticien Francis Galton
d’environ 105 milliers d’habitants par an. La
(1822-1911) − cousin de Charles Darwin – est réponse a. correspondrait plutôt à la réponse
à l’origine de l’eugénisme. Il prône une 2022 et la réponse c. à 2020.
intervention de l’état pour garantir une société
optimale sur les plans biologique et intellectuel,
les existences « médiocres » conduisant selon

Tableau de l’exercice 1
Année Population au 1er Nombre de naissances Nombre de Solde Solde migratoire
janvier vivantes décès naturel évalué
2010 64613 832,8 551,2 +281,6 +39
2011 64934 823,4 545,1 +278,3 +30
2012 65242 821,0 569,9 +251,1 +72
2013 65565 811,5 569,2 +242,3 +100
2014 65907 811,4 558,7 +252,7 +30
© Éditions Hatier, 2020. 124
Thème 3 ● Une histoire du vivant

5. L’an 2025 a pour rang 25.


3 1. Augmenter de 60 % revient à multiplier par y = –4 706,5 × 25 + 293 131 = 175 468,5
1,60 : ≃ 175 469.
0,1 × 1,60 = 0,16.
Sa taille est de 0,16 mm. 9 1. On note R(n), la quantité restante
d’antibiotique au bout de n heures ; on a :
2. Une semaine compte 7 jours : R(n) = 500 × 0,6n.
0,1 × 1,607 ≃ 2,68. La suite R est géométrique de raison 0,6 et de
Sa taille après une semaine est d’environ premier terme R(0) = 500.
2,68 mm. 2. Si on élimine 450 mg d’amoxicilline, la
quantité restante est de 50 mg. La suite R est
4 1. Augmenter de 6 % revient à multiplier par strictement décroissante. Il faut déterminer à
1,06 donc on passe d’un terme au suivant en partir de quel entier n, R(n) < 50.
multipliant par 1,06 : U(n + 1) = 1,06 × U(n) ; la On trouve R(4) ≃ 64,8 et R(5) ≃ 38,9. Donc
suite est bien géométrique de raison 1,06. 5 heures sont nécessaires.
2. On a, pour tout nombre entier naturel n,
U(n) = U(0) × 1,06n donc U(5) = U(0) × 1,065 ; 10 1. La suite U est arithmétique de raison –1,2
5 33,8 d’après la ligne 4. Le premier terme est U(0) =
1,06 ≃ 1,338 = 1 + ; donc cela
100 2,1 car SuiteU(0) renvoie 2,1.
correspond à une augmentation est de 33,8 % La suite V est géométrique de raison 0,8
environ. Le journaliste se trompe. d’après la ligne 4. Le premier terme est V(0) =
2,1 car SuiteV(0) renvoie 2,1.
5 1. Faux. Le rang 0 correspond à l’année 1951 2. Pour tout nombre entier naturel n,
et le rang 6 à 2011 donc entre deux rangs il U(n) = 2,1 – 1,2n ; V(n) = 2,1 × 0,8n.
s’écoule 10 ans ; le rang 1 correspond à l’année 3.
1961.
2. Faux car la courbe verte n’est pas une droite.
3. Vrai.
4. Vrai car pour x = 0, on obtient y = 373 et pour
x = 6, on obtient y ≃ 1323 ; ces deux résultats 11 1. Nuage des points (xi ; yi).
sont cohérents avec la courbe tracée.

6 Correction dans le manuel

7 1. u(1) – u(0) = u(2) – u(1) = u(3) – u(2) = –76


donc on reconnaît les premiers termes d’une
suite arithmétique de raison –76.
2. Le signe $ fixe le nombre ou la lettre qui le
suit. Les formules b. et c. conviennent.
3. u(7) = u(0) + 7 × (–76) = 511 – 532 = –21. 2. À l’aide d’un logiciel ou d’une calculatrice, on
obtient :
8 1. et 4.

L’équation du modèle est : y = 8,2943 × e 1,1239x


ou y = 8,2943 × 3,0768x.
2. Les points du nuage sont presque alignés 3. 2021 = 2015 + 6, donc à l’année 2021
donc le modèle linéaire est adéquat. correspond le rang 6 ;
3. Le logiciel donne : y = –4706,5x + 293131. y = 8,2943 × e 1,1239 × 6 ≃ 7 037.
4. Cette droite passe par exemple par les points En 2021 la population de volailles est estimée
(6 ; 264892) et (16 ; 217827). à 7 037.

© Éditions Hatier, 2020. 125


Thème 3 ● Une histoire du vivant

12 1. Nuage des points (ai ; bi). est donnée par : ∑ u (k ) =


k =0
u(0) + … + u(n)

1 - qn+1
Hommes élus au Parlement européen (en %) = u(0) × .
1-q
80 On a : 2000 = 1000 + 40 × 25, donc on calcule
40
1 - 241
75 1994 ∑2
k =0
k
= 1 ×
1-2
= 241 – 1 ≈ 2,2 × 1012 soit
70
1999 2004 plus de 2 000 milliards de membres de la
65 famille dans l’arbre généalogique entre 1000 et
2009 2014
2000.
60
25 30 35 40 45 50 55 60 65 70
55
14 1. On n’utilise que les données à partir de
Naissances hors mariage en Europe (en %) l’année 2007 où la tendance décroissante est
régulière.
2. Les points étant presque alignés, on peut 2. À partir de l’année 2007, les points sont
utiliser le modèle linéaire. presque alignés donc on peut utiliser un modèle
3. L’utilisation d’un modèle ne permet pas d’en linéaire.
déduire un lien de cause à effet. Dans le cas 3.
présent, rien ne justifie de rechercher un lien de Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012
causalité (voir p. 69). Indice 125 110 104 97 86 85
Année 2013 2014 2015 2016 2017 2018
13 1. Si n est le nombre de générations (de Indice 76 66 60 53 42 41
25 ans) remontées depuis l’an 2000, on note
A(n) le nombre d’aïeuls à cette n-ième 4. À l’aide d’un logiciel ou d’une calculatrice, on
génération. obtient l’équation : y = –7,507x + 15 186,573.
- En 2000 soit 2000 – 25 × 0, le lecteur est y = –7,507 × 2020 + 15 186,573 ≈ 22,4.
seul : A(0) = 1 = 20. L’indice de l’année 2020 est égal à environ
- Une génération avant, en 1975 soit 22,4.
2000 – 25 × 1, il a deux parents : A(1) = 2 = 21. 5. y = –7,507 × 2030 + 15 186,573 ≈ –52,6.
- Deux générations avant, en 1950 soit Avec ce modèle, l’indice de l’année 2020
2000 – 25 × 2, il a quatre grands-parents : serait égal à environ –52,6, ce qui est
A(2) = 4 = 22. impossible. Le modèle utilisé n’est pas
À chaque génération précédente, il y a deux fois pertinent à long terme.
plus d’aïeuls, car chacun a deux parents :
A(n + 1) = 2×A(n). Alors, la suite A est la suite 15 1. a. p(0) ≃ 3,627199.
géométrique de raison q = 2 et de premier p(1,5) ≃ 4,247101.
terme A(0) = 1 p(3) ≃ 4,800882.
On en déduit que, pour tout nombre entier b. Les résultats obtenus sont très proches des
naturel n, le nombre d’aïeuls en (2000 – 25 × n) tailles des populations observées.
2. a. À l’an 1890 correspond le rang t = 7,5 (car
est : A(n) = A(0) × qn = 2n
t est égal au dixième du nombre d’années
On vérifie :
écoulées depuis 1815) ; p(7,5) ≃ 6,132348,
1900 = 2000 – 25 × n ⇔ n = 4.
soit environ 6 132 348 habitants.
A(4) = 24 = 16 ;
b. 6 132 348 – 6 069 321 = 63 027.
1800 = 2000 – 25 × n ⇔ n = 8.
On constate une erreur de 63 027 personnes,
A(8) = 28 = 256 ;
soit une erreur d’environ 1 %. Sur un temps pas
1700 = 2000 – 25 × n ⇔ n = 12. trop long, le modèle de Verhulst est performant.
A(12) = 212 = 4 096 ; 3. a. Quand le nombre t est grand, le nombre
1000 = 2000 – 25 × n ⇔ n = 40. 100,7643107 – 0,0326563t est presque nul (en Spé
A(40) = 240≈ 1,0995 ×1012 ≈ 1 010 × 109. Maths, on dirait que la limite est 0 quand t tend
vers +∞) et alors p(t) ≃ 9,439 soit une taille
2. Spé Maths (programme de 1re) maximale d’environ 9 400 000 âmes.
La formule générale de la somme des termes b. La population d’environ 11 millions
consécutifs d’une suite u géométrique de raison d’habitants en 2011 dépasse largement le
q entre son premier terme u(0) et le terme u(n) maximum prévu par le modèle de Verhulst. On

© Éditions Hatier, 2020. 126


Thème 3 ● Une histoire du vivant

en déduit que le modèle proposé ne doit être


utilisé qu’à court terme. b. La courbe représentative de la fonction f
passe très près des points du nuage donc cette
16 1. a. Voir 2.a. : nuage de points rouges. courbe réalise un bon ajustement.
c. Spé Maths (programme de Terminale, mais
b. Le modèle linéaire et le modèle exponentiel approche déjà faite en 1re)
ne sont pas adaptés à la forme du nuage de lim −0,093x= −∞ , d’où lim e--0,093x = 0, puis
x→+∞ x→+∞
points.
lim 1 + 172 × e--0,093x = 1. La limite de la
2. a. x→+∞
Nombre de ténébrions fonction f en l’infini est donc égale à 1730. Le
1750 modèle proposé indique une stabilisation du
1500 nombre de ténébrions vers 1730 individus.
1250
1000 1730
y=
750 1 + 172e--0,093x
500
250

0 20 40 60 80 100 120 140 160


Nombre de jours écoulés

© Éditions Hatier, 2020. 127


Thème 3 ● Une histoire du vivant

13. L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE


146 73
Introduction c. = (146 = 85 + 61) soit 73 % des
200 100
Les activités 1 et 2 se focalisent sur le traitement personnes.
automatique de l’information, jusqu’à la
numérisation des données, l’activité 1 ayant un
caractère historique. L’activité 3 est une proposition Activités p. 256 à 263
d’activité expérimentale avec Python (prérequis de
mathématiques 2de) afin de traiter la question des
bogues et de leurs conséquences. Les activités 4 à ① Le traitement automatique de
7, en se focalisant sur la partie du programme l’information
concernant précisément l’intelligence artificielle
Les savoirs du BO
(IA), proposent des documents pour appréhender
Jusqu’au début du XXe siècle, les machines traitant
théories et techniques qui recouvrent ce sujet aux l’information sont limitées à une ou quelques tâches
nombreuses branches, ainsi que l’importance de la prédéterminées (tisser grâce à un ruban ou des cartes
qualité des données. Le Focus Maths permet perforées, trier un jeu de carte perforées, séparer des
d’approfondir l’inférence bayésienne présentée en cartes selon un critère, sommer des valeurs indiquées sur
activité 5. ces cartes, …)
Turing a été le premier à proposer le concept de machine
universelle qui a été matérialisé dix ans plus tard avec les
premiers ordinateurs. Ceux-ci sont constitués a minima
Prérequis p. 254 (correction p. 294) d’un processeur et d’une mémoire vive.
Pour les Mathématiques, il s’agit d’un
réinvestissement de la partie « Information Commentaires pédagogiques
chiffrée » (statistiques et probabilités) autour de la Les documents 1 et 2 répondent au 1er savoir du BO
notion de proportion et de la partie « Algorithmique cité ci-dessus, les documents 3 et 4 au second.
et programmation » autour de la notion de fonction. Le document 5 de l’activité 1, comme son titre
Pour la partie SNT, il s’agit de réinvestir quelques l’indique, illustre l’évolution des différents supports
notions étudiées dans le thème 4 intitulé : numériques. Enfin, Turing est présenté dans la
« données structurées et leur traitement ». rubrique Homme de Science.
Pré-requis 1 : faux. 1 To = 8 × 1012bits. Remarque : on peut recommander aux élèves le film
Imitation game qui concerne ce scientifique, ses
Pré-requis 2 : 1. travaux et le contexte historique (https://www.ac-
- Nom du fichier : img001.jpg paris.fr/portail/jcms/p2_1057890/imitation-game-
- Format du fichier : jpg film)
- Taille en octets dans la mémoire : 2 215 936
2. Autres formats d’images numériques : png, bmp, Réponses aux questions
gif, tiff, etc. 1. (doc. 1) Le métier à tisser de 1725 stocke
l’information sur un ruban perforé.
Pré-requis 3
- Nom de la fonction : comparer 2. (doc. 2) En 1949 la machine peut trier
- Paramètres : a et b 1 000 cartes par minutes. Si la carte cherchée est
- Affichage après exécution : 2*10**3 en dernière position, il faudra 15 minutes et
30 secondes (environ) à la machine pour la
Pré-requis 4 retrouver.

TOTAL 3. La table d’action indique à la machine l’action à


≤30 42 12 61 115 réaliser. Cette action dépend de deux paramètres :
>30 18 18 49 85
l’état dans lequel se trouve la machine et le symbole
TOTAL 60 30 110 200
que la tête de lecture voit sur le ruban.
110 11
2. a. = soit 55 % des personnes. 4. Un processeur et une mémoire.
200 20
12 3
b. = soit 6 % des personnes.
200 50

© Éditions Hatier, 2020. 128


Thème 3 ● Une histoire du vivant

5. a. Si la joggeuse se contente de lancer une (instruction conditionnelle) » et « notion de


application qui va automatiquement enregistrer son fonction ».
parcours et différents paramètres tels que sa
vitesse, son rythme cardiaque, etc., alors elle ne Réponses aux questions
programme pas la machine, elle exécute un 1. L’exécution renvoie False.
programme qui effectue des tâches automatiques.
b. La joggeuse produit effectivement des données 2. Pour le couple (h,v), on peut tester toutes les
numériques (géolocalisation au minimum) qui combinaisons suivantes : (1.8,80) ; (1.8,100) ;
peuvent alimenter le Big Data. (1.8,140) ; (2.1,80) ; (2.1,100) ; (2.1,140)

3. enInfraction(2.1,100) ainsi que


② Numérisation des données
enInfraction(2.1,140) renvoient False et
Les savoirs du BO pourtant, le véhicule est en infraction.
Un ordinateur peut manipuler des données de natures Fonction corrigée :
diverses une fois qu’elles ont été numérisées : textes,
images, sons. Les programmes sont également des def enInfraction(h,v):
données : ils peuvent être stockés, transportés, et traités if h>2 and v>90:
par des ordinateurs En particulier, un programme écrit enFaute = True
dans un langage de programmation de haut niveau elif h<=2 and v>130 :
(Python, Scratch…) peut être traduit en instructions enFaute = True
spécifiques à chaque type de processeur. else :
enFaute = False
Réponses aux questions return enFaute
1. Extensions possibles :
- pour un fichier son : mp3, wav, ogg, etc. ;
4. L’amélioration du programme pour qu’il
- pour un fichier image : jpg, png, bmp, etc. ;
détermine automatiquement le nombre de points
- pour un fichier vidéo : mp4, avi, mov, .etc. ;
perdus et le montant de l’amende encourue figure
- pour un fichier texte : txt, odt, etc. ;
en haut de la page suivante. (Selon le site
- pour un fichier exécutable : exe.
legipermis.com, à la date d’impression.)
2. (doc. 2) : En ASCII, chaque caractère est codé sur
un octet, il faudra donc 1 447 octets. ④ L’intelligence artificielle
3.
- Une photographie numérique occupe quelques Les savoirs du BO
Le terme « intelligence artificielle » (IA) recouvre un
Mo ;
ensemble de théories et de techniques qui traite de
- une chanson de 3 mn occupe également quelques problèmes dont la résolution fait appel à l’intelligence
Mo ; humaine.
- une vidéo de 2 h occupe quelques centaines de
Mo. Différenciation/pistes d’exploitation
- Doc. 1. L’apprentissage automatique
③Correction d’un programme Lire le document 1 ainsi que le vocabulaire associé.
Se concentrer sur les deux exemples présentés.
Les savoirs du BO Pour chaque exemple, on pourrait se poser les
Un programme peut comporter jusqu’à plusieurs centaines questions suivantes :
de millions de lignes de code, ce qui rend très probable la
► Quel est l’objectif / le résultat souhaité ?
présence d’erreurs appelées bogues (ou bugs). Ces erreurs
► Comment devrait-on procéder sans utiliser
peuvent conduire un programme à avoir un comportement
inattendu et entraîner des conséquences graves. « l’apprentissage automatique » ?
► Que permet « la machine » ?

Commentaires pédagogiques / - Doc. 2. Le fonctionnement de l’apprentissage


automatique
différenciation Après l’étude du document 1, lire le document 2 et
Cette activité requiert uniquement des se focaliser sur le schéma ainsi que sur le dernier
connaissances de seconde : partie « Algorithmique paragraphe. Pour chaque exemple présenté dans le
et programmation », en particulier « Savoir utiliser document 1 et étudié précédemment, on pourrait
les variables et les instructions élémentaires

© Éditions Hatier, 2020. 129


Thème 3 ● Une histoire du vivant

identifier ce que l’on appelle « sortie » et « entrées def enInfraction(h,v):


fournies ». #On calcule le dépassement de
Après avoir lu la définition de l’intelligence artificielle vitesse
dans le bloc vocabulaire mais aussi la rubrique if h>2:
Femme de Science, on pourrait revenir sur le terme depassementVitesse=v-90
« combinaison » employé dans ce document 2 : else:
qu’est-ce qui est implémenté/programmé dans la depassementVitesse=v-130
#Si le résultat est négatif,
machine qui, à partir des entrées fournies, propose
on n'est pas en infraction
une sortie qui devrait être proche du résultat if depassementVitesse<=0:
souhaité ? reponse="Vous ne risquez
On peut évoquer ici l’activité 5, Pour info. rien."
- Doc. 3. Ajuster les paramètres par apprentissage return reponse
machine #Sinon la sanction dépend de
Après la lecture du document 3 et du bloc Actualité ce dépassement
science, on peut se poser les questions suivantes elif depassementVitesse < 20 :
en s’appuyant éventuellement encore une fois sur nbPoints = 1
amende = 68
les exemples du document 1 :
elif depassementVitesse < 30:
► Le résultat obtenu est-il toujours le résultat
nbPoints = 2
escompté ? amende = 135
► Quelle en serait la cause ? elif depassementVitesse < 40:
► Comment procède-t-on pour améliorer les nbPoints = 3
résultats ? amende = 135
On peut évoquer ici l’activité 6 : Quelles données elif depassementVitesse < 50:
fournir au réseau de neurones d’une machine ? nbPoints = 4
amende = 135
else :
Réponses aux questions nbPoints = 6
En bref on peut dire que l'intelligence artificielle est amende = 1500
de faire faire par une machine quelque chose qui reponse="Vous risquez de
aurait été considéré comme intelligent si ça avait perdre "+str(nbPoints)+"points,
été fait par un humain, mais il y a bien entendu ainsi qu'une amende de
plusieurs variantes à cette formulation. "+str(amende)+" euros."
On peut décrire le processus par lequel une machine return reponse
apprend en parlant d'ajustement de paramètres
d'un calcul à partir de données.
⑤ Inférence bayésienne et
Amélioration du programme du radar pour qu’il régression
détermine automatiquement le nombre de points perdus
et le montant de l’amende encourue (activité 3) Les savoirs du BO
L’apprentissage machine (ou « apprentissage
automatique ») […] exploite des méthodes mathématiques
qui, à partir du repérage de tendances (corrélations,
similarités) sur de très grandes quantités de données (big
data), permettent de faire des prédictions ou de prendre
des décisions sur d’autres données.

Réponses aux questions


1. p(« A est un lièvre » | « A a la queue blanche ») est
égale à 0,1 puisque c'est le complémentaire de
p(« A est un lapin » | « A a la queue blanche ») .

2. p(« A a la queue blanche » | « A est un lapin »)


p(« A a la queue blanche » ET « A est un lapin »)
=
p(« A est un lapin »)
= p(« A est un lapin » | « A a la queue blanche ») ×
p(« A a la queue blanche »)
p(« A est un lapin »)

© Éditions Hatier, 2020. 130


Thème 3 ● Une histoire du vivant

0,45 2a.b. Voici un réseau simple :


= 0,9 × = 0,81.
0,5

3. Dans ce nouveau cas :


7
p(« A est un lapin ») = = 0,7 donc
7+3
p(« A a la queue blanche » | « A est un lapin »)
0,45
= 0,9 × ≈ 0,58.
0,7

4. Prix = 1 114,07 × Surface + 264,7

5. Prix de vente de sa maison de 90 m2 = 100 531 ⑦ Les limites de l’intelligence


et achat d’une maison de 200 m2 = 223 079. artificielle
Les savoirs du BO
⑥ L’apprentissage automatique Les biais dans les données peuvent se retrouver amplifiés
dans les résultats.
Les savoirs du BO
L’apprentissage machine (ou « apprentissage Différenciation/pistes d’exploitation
automatique ») utilise des programmes capables de
- Doc. 1. Le mythe d’une intelligence artificielle
s’entraîner à partir de données.
La qualité et la représentativité des données On peut également lire Femme de science. Il faut
d’entraînement sont essentielles pour la qualité des attirer ici l’attention de l’élève sur les biais et leurs
résultats. reproductions. On pourrait poser les questions
suivantes :
Réponses aux questions ► Pourquoi peut-on dire que le résultat obtenu n’est

a. Non car avec seulement un neurone on ne peut pas la faute de la machine ?


► Quelle en est la cause ?
que séparer les points par une droite.
► Que signifie reproduction des biais ?
Exemple.
On peut revenir ici sur l’activité 4, en particulier sur
les algorithmes de calcul.
- Doc. 3. Exemple d’application à des données
réelles
Il est nécessaire de s’attarder sur ce document pour
illustrer les propos du document 1. Les questions
b. suivantes peuvent être posées :
► Quelle tâche relève de l’apprentissage
automatique ?
► Quelles sont les données d’entrées ici ?

► Quelle devrait être la sortie ?

► Quelle est réellement la sortie ? Pourquoi ?

- Doc. 2. L’importance des données d’entraînement


Ce document peut être exploité dans le cadre de la
correction des biais. On peut par exemple revenir
sur l’exemple du document 3 et poser la question
suivante : comment corriger les biais dans ce cas ?
On peut évoquer l’activité 6, en particulier
l’importance des données.

Réponses aux questions


On peut demander que l'élève sache expliquer que
le biais est dans les données qui ont été fournies
par les humains.

© Éditions Hatier, 2020. 131


Thème 3 ● Une histoire du vivant

Penser la science p. 266 à 267 Les premiers robots succèdent aux automates
notamment grâce au développement de la
Interroger l’actualité cybernétique qui s’inspire des processus de
Pour aider à ce discernement en tant que citoyen régulation chez les animaux. Un robot est un
éclairé, il est important d’apprendre à distinguer : mécanisme programmable mais qui, contrairement
- les réflexions sur les technologies existantes ou à un automate, effectue une diversité de tâches et
plausibles (par exemple l'automatisation de la peut interagir avec l’environnement et ainsi adapter
conduite des trains) des technologies qui ne sont ses comportements en conséquence. La « recette
pour l'instant que des effets d'annonce (par pour construire un robot » met en évidence une
exemple les voitures particulières autonomes) ; boucle de régulation :
- les raisonnements qui partent de prémices qui ne
font que l'objet de croyances (par exemple, si les
robots deviennent intelligents, devra-t-on faire alors Perception Décision
des lois pour des robots ?) de ceux qui sont basés (capteurs) (ordinateur)
sur des faits réels (par exemple l'impact écologique
du numérique, majoritairement la fabrication des
appareils en l'occurrence) ;
- plus généralement ce qui part d'une idée reçue ou
Action
d’une information qui circule sur les médias, d'une (actionneurs)
problématique qui est liée à des éléments factuels L’histoire de l’intelligence artificielle est
ou dont on connait les sources. contemporaine de celle des ordinateurs, vers 1950,
Interroger les disciplines grâce aux recherches du logicien Alan Turing.
Remarque : c’est en 1956 qu’un champ de
recherche dédié est officiellement créé sous l’égide
Commentaires pédagogiques
notamment de John Mac Carthy (mathématicien et
Cette page illustre les liens étroits entre biologie,
informaticien américain, 1927-2011), Claude
technologie, informatique et mathématiques qui ont
Shannon (ingénieur et mathématicien américain,
permis l’émergence des robots et de l’intelligence
1916-2001) et Marvin Minsky (scientifique
artificielle.
américain, 1927-2016).
Pour les questions d’ordre éthique ou déontologique
Le développement de l’IA vise à produire des robots
que peut poser l’IA en particulier, l’élève pourra se
qui seront capables dans le futur d’adapter leur
référer à la page de gauche Interroger l’actualité.
comportement en contexte incertain. Mais pour
Pour l’enseignant : voir les suggestions de
l’instant, aucun robot n’est doué d’un sens de
ressources bibliographiques.
l’improvisation en raison notamment de difficultés à
appréhender ce qui relève du sens commun
Durée estimée : 45 min (comportements implicites chez l’humain).

Réponses aux questions Commentaires scientifiques et


Les trois documents montrent quelques-unes des
ressources
étapes historiques ainsi que certaines interactions
entre disciplines qui ont guidé le développement de Précisions sémantiques
la robotique et de l’IA. Le terme « robot » est apparu en 1920, dans une
À l’époque des Lumières, siècle dominé par l’esprit pièce de théâtre du dramaturge tchèque Karel
scientifique, de nombreuses créatures artificielles Čapek. « Robota » en tchèque signifie « travail forcé,
sont produites : elles ont pour but d’imiter le vivant. corvée ». Les robots ont été introduits dans les
Des horlogers mécaniciens célèbres comme années 1970 pour remplacer l’homme sur le travail
Jacques Vaucanson, attirés par la médecine et les à la chaîne.
sciences naturelles, produisent ainsi de nombreux Le terme « robotique » est apparu pour la première
automates. Puis viennent les automates fois, en 1942, dans l’ouvrage Runaround d’Isaac
programmables (cartes perforées des métiers à Asimov. La robotique rassemble des compétences
tisser par exemple). Un automate produit toujours en mécanique, en électronique et en informatique
le même type de comportement. (compétences regroupées aussi sous le terme
Remarque : le but de ces automates au siècle des mécatronique).
Lumières n’est pas de divertir mais de faire L'intelligence artificielle est l'ensemble des théories
progresser la science. et des techniques de programmation utilisées en

© Éditions Hatier, 2020. 132


Thème 3 ● Une histoire du vivant

vue d’obtenir des résultats complexes. Rendre un film Blade Runner et qui sortira ensuite sous ce
robot intelligent c’est lui permettre de pouvoir nom).
reproduire des tâches dans un environnement - dans la bande dessinée :
différent. ► Romain Baudy : Souterrains, 2017. Le personnage

Cela implique notamment : du robot est utilisé pour explorer les rapports de
- la reconnaissance et la localisation d’objets pour domination qui façonnent nos sociétés.
adapter la prise d’une pièce, ► Motorô Mase : Demokratia, 2013. Une B.D qui

- la détection et la reconnaissance d’obstacles pour invite à faire des choix éclairés en matière d’IA pour
éviter les collisions, que nos sociétés restent soudées, justes et
- la reconstruction 3D de l’environnement pour démocratiques.
planifier un déplacement. ► Enki Bilal : Bug Tomes 1, 2017 et 2, 2019. Un

Aujourd’hui cela ne fonctionne qu’en monde où le numérique a disparu en une fraction de


environnements contrôlés (scénario bien établi). seconde.
Exemples d’automates et de robots pour Le croisement des disciplines
enrichir la discussion avec les élèves Outre le développement des mécanismes
miniaturisés (mécanique horlogère), l’apparition de
Des automates
la cybernétique et de l’informatique, on peut citer
• Les horlogers Pierre Jaquet-Droz et son fils Henri- d’autres champs disciplinaires qui ont contribué à
Louis : le dessinateur, la musicienne et l’écrivain, faire apparaître ou à enrichir les domaines de la
trois automates fonctionnels réalisés entre 1767 et robotique et de l’IA.
1772. Il en va ainsi de la bionique, un terme créé en 1958
• En plus des métiers à tisser, on peut penser à par Jack E. Steele, un médecin de l’armée de l’air
d’autres automates programmables comme les américain (lien entre la biologie et l’électronique) et
orgues mécaniques ou la machine à laver (qui n’est qui a par la suite été très employé pour tout
pas un robot car elle n’effectue pas une diversité dispositif qui supplée à des fonctions du vivant (par
d’actions). exemple la main artificielle). Voir l’excellent ouvrage
d’Agnès Guillot et Jean-Arcady Meyer (2008), La
Des robots
bionique. Quand la science imite la nature.
• Robots mobiles (sol, air, eau) comme les drones La théorie générale des systèmes développée en
ou les robots sous-marins. 1968 par le biologiste d’origine autrichienne Ludwig
• Humanoïdes (bipède, deux bras, une tête) comme von Bertalanffy généralise les approches de la
Nao (photographie du document du manuel). cybernétique tout en faisant le pont avec l’écologie.
• Robots collaboratifs Cobot (tâches industrielles Elle apporte une véritable méthodologie qui intègre
simples). la modélisation mathématique. Voir à ce sujet (page
• Robots domestiques (tâches ménagères) comme suivante) l’ouvrage de Bertalanffy (1968) traduit en
l’aspirateur autonome. français, Théorie générale de systèmes.
• Robots industriels (manipulateurs, bras articulé).
La bio-inspiration marche sur les traces de la
• Les robots dans la science-fiction : les androïdes, bionique et a eu tendance à remplacer ce terme
robots construits à l’image d’un être humain. dans les années 2000. Elle désigne le
Quelques exemples : développement de nouveaux systèmes en
- dans les films : Woody et les Robots (Sleeper), s’inspirant de la nature. Elle contribue à enrichir les
1973 ; Ex Machina, 2014 ; Her, 2013 ; Blade domaines de la robotique et de l’IA. Ainsi, elle peut
runner, 1982 ; Terminator, 1984 ; RoboCop, 1987 ; porter sur la mécanique, les comportements et la
I, Robot (inspiré des 3 lois de la robotique d’Asimov), perception.
2004 ; Ghost in the Shell, 2017 ; Alien, 1979 ; • Mécanique bio-inspirée : en fonction du
D.A.R.Y.L, 1985 etc.
comportement que l’on veut obtenir, on peut
s’inspirer de la morphologie des animaux. Par
- dans la littérature :
exemple, le nombre de pattes pour le déplacement
► Isaac Asimov (voir ses trois lois de la robotique) :
des robots terrestres (exemple : learning locomotion
en particulier romans et recueils de nouvelles du
with Little Dog*) ou le mode de propulsion pour la
Cycle des robots et du Cycle de Fondation ;
robotique aérienne ou sous-marine.
Runaround. [*vidéos : http://robots.ihmc.us/learninglocomotion et
► Philip K. Dick : en particulier Les androïdes rêvent-
https://cs.stanford.edu/groups/littledog]
ils de moutons électriques ? (Livre ayant inspiré le

© Éditions Hatier, 2020. 133


Thème 3 ● Une histoire du vivant

• Comportements bio-inspirés : inspiration du Site : Canopé, La robotique aux cycles 3 et 4, un


déplacement des colonies de fourmis et leurs module qui fournit beaucoup d’exemples sur les
phéromones, des oiseaux et des poissons qui se robots et les automates et surtout des liens avec
déplacent en banc… les arts, la technologie, l’histoire et les langues
• Perception bio-inspirée : inspiration du sens anciennes.
électrique du poisson Gnathonemus petersii qui
perçoit son environnement en générant un faible Focus maths p. 268 à 269
champ électrique autour de lui et en mesurant sa
déformation par les objets alentours (exemple du Commentaires pédagogiques
projet Subcultron qui a permis de développer des Ce focus Mathématiques traite la partie suivante
robots bio-inspirés capables de se déplacer et extraite du programme :
prendre des mesures physico-chimiques dans L’inférence bayésienne est une méthode de calcul de
l’environnement complexe que représente la lagune probabilités de causes à partir des probabilités de leurs
vénitienne effets. Elle est utilisée en apprentissage automatique pour
[https://www.imt-atlantique.fr/fr/l- modéliser des relations au sein de systèmes complexes,
ecole/actualites/projet-subcultron-mise-leau-des-robots- notamment en vue de prononcer un diagnostic (médical,
venise]. industriel, détection de spam…) Cela permet de détecter
Voir également l’approche « animat » (animal une anomalie à partir d’un test imparfait.
artificiel) qui est complémentaire de l’intelligence Son objectif est, par le biais d’exercices, d’acquérir
artificielle. Les animats sont des robots qui imitent les savoir-faire suivants extraits du BO :
dans une certaine mesure le comportement d’un À partir de données, par exemple issues d’un diagnostic
médical fondé sur un test, produire un tableau de
animal et sont autonomes.
contingence afin de calculer des fréquences de faux
« Le but de cette approche n'est plus de concevoir positifs, faux négatifs, vrais positifs, vrais négatifs En
des systèmes aussi « intelligents » qu'un humain déduire le nombre de personnes malades suivant leur
mais de leur apporter une capacité d'apprentissage résultat au test.
pour qu'ils s'adaptent eux-mêmes au travail
demandé », Agnès Guillot (2018) s’exprimant dans 1 1. La proportion de femmes est :
le dossier de vulgarisation Futura Tech* consacré à b. 50 % des personnes (125 sur 250).
la robotique. Cette approche, qui a des applications 2. La proportion de malades est :
dans le domaine de la robotique, permet aussi a. 10 % des personnes (25 sur 250).
d’améliorer les connaissances sur l’autonomie du 3. Parmi les malades, la proportion de femmes est :
vivant et la cognition humaine. c. 60 % des personnes malades (15 sur 25).
[* article en ligne : https://www.futura- 4. Parmi les hommes, la proportion de non malades
sciences.com/tech/dossiers/robotique-robotique-a-z- est :
178/] c. 92 % des hommes (115 sur 125)

Ressources bibliographiques utiles 2 1.


Ouvrages de vulgarisation : Conforme Non conforme Total
- Rodolphe Gelin (2015), Le robot, meilleur ami de Pièce de type A 441 9 450
l’homme ? Editions Le Pommier. Pièce de type B 1029 21 1050
Total 1470 30 1500
- Agnès Guillot et Jean-Arcady Meyer (2008), La
bionique. Quand la science imite la nature. Dunod.
2. a. Pièces de type A parmi les pièces conformes
441 sur 1470 soit 30 % des pièces conformes.
Ouvrage spécialisé : Ludwig von Bertalanffy
b. Pièces de type B parmi les pièces non conformes
(rééditions 2002 puis 2012), Théorie générale des
21 sur 30 soit 70 % des pièces non conformes.
systèmes. Dunod.

3 1.
Articles :
O A B AB Total
- Agnès Guillot et Jean-Arcady Meyer (2003). La Rhésus + 36 38 8 3 85
contribution de l'approche animat aux sciences Rhésus − 6 7 1 1 15
cognitives. Cognito, 1(1), 1-26. Total 42 45 9 4 100
- Académie des technologies (2013), Vers une
technologie de la conscience ? 2. 85 % des personnes sont porteuses du rhésus
positif et 45 % des personnes sont du groupe A.

© Éditions Hatier, 2020. 134


Thème 3 ● Une histoire du vivant

3. Proportion de personnes porteuses du rhésus La V.P.P. se note PP(M) ou encore P(M|P).


positif parmi les personnes de groupe O : 36 sur 42 P(M ∩P) P(M ∩P)
Cette probabilité vaut
P(P)
= P(M ∩P)+P(M
� ∩P)
soit environ 86 % des personnes de groupe O.
p × Se
Proportion de personnes porteuses du rhésus = .
p × Se + (1 − p) × (1 - Sp )
positif parmi les personnes de groupe B : 8 sur 9
soit environ 89 % des personnes de groupe B.
6 Voici le tableau représentant la situation décrite
4. 0,25 : un sur 4 soit 25 % des personnes de
dans l’énoncé :
groupe AB ont un rhésus négatif.
Machine A Machine B Total
Un défaut 1 % de 0,5 % de
4 1. 15 % des 1 000 fichiers donc 150 fichiers 14 000 : 20 000 : 240
infectés. 140 100
2. 98 % des 150 fichiers infectés donc 147 fichiers Aucun défaut 13 860 19 900 33 760
infectés mis en quarantaine. Total 14 000 20 000 34 000
3. 4 % des 850 fichiers non infectés donc 34 140 sur 240 soit environ 58 % des pièces
fichiers non infectés mis en quarantaine. présentant un défaut sont issues de la machine A.
Infecté Non infecté Total 100 sur 240 soit environ 42 % des pièces
Quarantaine 147 34 181 présentant un défaut sont issues de la machine B.
Non quarantaine 3 816 819 En associant les fréquences aux probabilités, les
Total 150 850 1 000
réponses en découlent.

5 1. Tableau complété en bas de page. Calcul mental Pourcentages, proportions


Il faut penser aux « proportion de proportion ». La
1. a. 1 425 b. 78 c. 165 d. 9 540
proportion de personnes malades est p ; la
2. a. 1 404 b. 2 250 c. 8 460 d. 9 801
proportion de personnes dont le test est positif
3. a. 30 b. 25 c. 80 d. 15
parmi les malades est Se ; ainsi la proportion de
personnes malades et dont le test est positif est :
7 1. La prévalence du virus est 8 sur 300 soit
pSe. Similairement, la proportion de personnes non environ 2,7 %.
malades est 1 – p ; la proportion de personnes dont 2. Les « faux positifs » : personnes qui ne sont pas
le test est négatif parmi les non malades est Sp ; infectées et leur test est positif ;
ainsi la proportion de personnes non malades et Les « faux négatifs » : personnes qui sont infectées
dont le test est négatif est : (1 – p)Sp. et leur test est négatif.
p × Se
2. La V.P.P. est : . On peut représenter la situation à l’aide d’un
p × Se + (1 − p) × (1 - Sp )
tableau :
Spé Maths
Non
Voici l’arbre pondéré représentant la situation Infectée Total
infectée
décrite dans l’énoncé : Positif 7 3 10
Se P M P Négatif 1 289 290
pSe Total 8 292 300
M
1–Se N M N Le nombre de « faux positifs » vaut : 3. Le nombre
p p(1–Se)
de « faux négatifs » vaut : 1.
3. 7 sur 8 soit 87,5 % des personnes infectées. La
sensibilité vaut ainsi environ 0,875.
1–p
1–Sp P M P 289 sur 292 soit environ 98,97 % des personnes
(1–p)(1–Sp ) non infectées. La spécificité vaut ainsi environ
M
0,9897.
Sp N M N
(1–p)Sp

Test positif Test négatif Total

Malade p × Se p × (1 − Se ) p

Non malade (1 − p) × (1 − Sp ) (1 − p) × Sp 1−p

Total p × Se + (1 − p) × (1 − Sp ) p × (1 −Se ) + (1 − p) × Sp 1

© Éditions Hatier, 2020. 135


Thème 3 ● Une histoire du vivant

8 1. h.file08.png → Image
- 12 % de 10 000 : 1 200 courriels indésirables ; i. file09.csv → Texte
- 95 % de 1 200 : 1 140 courriels indésirables et
contenant l’expression E ; j. file10.bmp → Image
- 99 % de 8 800 : 8 712 courriels légitimes ne k. file11.mp4 → Vidéo
contenant pas l’expression E.
2. 13 a. Photographie de définition 640 × 480 pixels
Contient
Ne contient au format JPEG → 105 ko
l’expression
pas
Total b. Vidéo de 1 h 45 au format AVI → 678 Mo
l’expression
E
E c. Chanson de 4 min au format MP3 → 4,01 Mo.
Indésirable 1 140 60 1 200
Légitime 88 8 712 8 800 14 1. 2657 octets
Total 1 228 8 772 10 000 2. 2857 octets, soit 2,857 ko.
3.
- 1 140 sur 1 228 soit environ 92,8 % des courriels 15
contenant l’expression E ; a. Reconnaître une empreinte digitale à partir
- 60 sur 8 772 soit environ 0,7 % des courriels ne d’images → (2) mécanisme d’apprentissage
contenant pas l’expression E ; automatique.
92,8 0,7
4. × 81 + × 459 soit environ 78 courriels. b. Calculer les mensualités d’un prêt sur 10 ans à
100 100
1 % d’intérêt → (1) algorithme explicite
c. Générer une musique dans le style de celles des
Exercices p. 270 à 273 années 1980 → (2) mécanisme d’apprentissage
automatique.
9 a. Vrai.
b. Faux. Ils étaient en papier dans le secteur du 16 Correction dans le manuel
textile, des métiers à tisser.
c. Vrai. 17 1. État B
d. Faux. C’est l’inverse : 1 octet correspond à 8 bits. 2. 00000001
e. Vrai. 3. Il doit se terminer par un 0.

10 18 1. Les situations a., b., d., e., f., h., j., l. utilisent
1. Les constituants de base d’un ordinateur sont : un ordinateur. Éventuellement k., mais on peut
b. un processeur et d. une mémoire. aussi utiliser un téléphone pour passer la
2. a. Retirer de l’argent à un distributeur de billets et commande.
d. ouvrir un volet électrique nécessitent un 2. Il existe plusieurs niveaux de programmation d'un
ordinateur au sens de Turing. ordinateur (voir doc 4 p 257). Dans chacune des
3. Pour : a. la console de chauffage d’un logement, situations suivantes : a, b, d, e, f, h, j et l,
b. l’ordinateur de bord d’une voiture et c. le lave- l'utilisateur choisit des paramètres qui vont
linge, l’utilisateur a accès à la programmation. déclencher l'exécution d'instructions par
l'ordinateur. Selon les paramètres saisis les
11 Les activités produisant des données instructions peuvent être différentes, on peut donc
numériques sont : considérer qu'il programme l'ordinateur.
a. Envoyer un mail. Par exemple lors de l'utilisation d'un lave-linge, on
c. Téléphoner avec un smartphone. ne peut pas modifier les programmes pré-
e. Faire une recherche sur Internet. enregistrés dans la machine mais on peut choisir le
f. Prendre une photographie avec son smartphone. programme à lancer et éventuellement l'heure de
départ donc on programme la machine.
12 a. file01.jpg → Image 3. Quelques actions qui nécessitent l'emploi d'un
b. file02.exe → Exécutable ordinateur : poster une photo sur un réseau social ;
c. file03.py → Programme Python envoyer un courriel ; faire une recherche internet ;
d. file04.mp3 → Son regarder une vidéo en ligne ; jouer à un jeu vidéo ;
utiliser une montre connectée.
e. file05.txt → Texte
f. file06.wav → Son
19 En ASCII, un caractère est codé sur un octet,
g. file07.avi → Vidéo donc le fichier peut contenir 506 000 caractères.

© Éditions Hatier, 2020. 136


Thème 3 ● Une histoire du vivant

b.
20 1. Carré rouge >>> print(distance(donnees[51],
2. Triangle bleu donnees[117]))
4. et 5.
21 1. #question 4.a
a été n’a pas été def listeDistance(A):
Le courriel TOTAL
rejeté rejeté listeD=[]
est un spam 6 201 543 6 744 for i in range(150):
n’est pas un
325 2 931 3 256
spam listeD+=[distance(A,donnees[i])]
TOTAL 6 526 3 474 10000 return listeD
6201
2. a. ≈ 0,95.
6526 #question 4.b
543
b. ≈ 0,16. def espece(A):
3474
m= min(listeDistance(A))
c. 751 × 0,95 + 324 × 0,16 ≈ 765. i=listeDistance(A).index(m)
On peut estimer qu’il a reçu environ 765 spams. return especes[i]

22 1. Expérimentation en classe. #question 4.c


2. a. Oui, que la machine retire 1 ou 2 bâtonnets, il print(espece([5.1,3.3,3.2,1.4]))
restera 2 ou 1 bâtonnets à retirer dont le dernier.
b. Oui également. La machine retirera 1 ou #question 5
2 bâtonnets : il restera 2 ou 1 bâtonnets à retirer def listeDesCinqMin(A):
pour qu'il n'en reste que 3 devant la machine, """renvoie les index des 5 plus
proches voisins"""
assurant de gagner au tour suivant comme vu en 2a.
listeD=listeDistance(A)
c. Une stratégie est de toujours retirer 1 ou 2 liste2=[]
bâtonnets pour qu'il reste un multiple de 3. for i in range(5):
d. C'est le cas. m=min(listeD)
3. a. Oui car en cas de défaite elle cherche
justement d'autres solutions. liste2.append(listeD.index(m))
b. Non, car dans ce cas elle n'aurait pas appris de del listeD[listeD.index(m)]
ses erreurs. return liste2

def especesDesCinq(A):
23 1. Chargement des données à partir de la base
""" renvoie les especes des 5
de données de scikit-learn : https://scikit-
plus proches voisins"""
learn.org/stable/install.html l=[]
2 a. for i in listeDesCinqMin(A):
>>> print(len(especes)) l.append(especes[i])
150 return l
>>> print(len(donnees))
150 def especes2(A):
b. """On crée une liste où on
>>> print(donnees[7]) insère le nombre d'occurence de
[5.0,3.4,1.5,0.2] chaque valeur de
c. la liste des especes des 5 plus
>>> print(especes[7]) proches voisins"""
0 l1=especesDesCinq(A)
3. a. l=[]
def distance(A,B): for i in range(5):
d=0 l.append(l1.count(l1[i]))
for i in range(4): m=max(l)
d+=abs(A[i]-B[i]) return l1[l.index(m)]
return d
print(especes2([5.1,3.3,3.2,1.4]))

© Éditions Hatier, 2020. 137


Préparer l’épreuve

Préparer l’épreuve

THÈME 1
Sujet 1 p. 102 à 103
QCM p. 101 UN MOIS DE MAI TRÈS FROID
1 La formation des océans sur Terre : 1. L’évolution de l’indice de rigueur climatique en
a. provient de la liquéfaction de la vapeur d’eau France métropolitaine est représentée par rapport à
atmosphérique il y a environ 4,4 Ga. un indice moyen qui vaut 1 et qui correspond à la
moyenne de la période 1986-2015. Ainsi, si l’on se
2 L’atmosphère terrestre : concentre sur l’évolution de la moyenne décennale
b. a connu une grande phase d’oxygénation il y a depuis 1970, on constate que l’indice de rigueur
environ 2,5 Ga. climatique ne cesse de diminuer :
- Entre 1970 et 1995, il passe d’environ 1,1 à 1, ce
3 Le cycle du carbone sur Terre : qui signifie que sur cette période les hivers sont
b. fait intervenir différents réservoirs entre lesquels globalement plus froids que la période de référence.
s’effectuent les flux de carbone. - Entre 1995 et 2019, l’indice moyen se situe en
dessous de 1, ce qui signifie que les hivers sont
4 Le climat de la Terre : globalement plus chauds que la période de
b. est actuellement perturbé à cause des émissions référence.
anthropiques de GES.
2. Le document 1 nous signifie que le mois de mai
5 Les gaz à effet de serre d’origine anthropique : 2019 a été anormalement froid en France, des
c. provoquent un forçage radiatif positif qui records de froid ont même été battus au début du
augmente la température de la planète. mois. Pour autant, on ne peut pas en conclure que
cette vague de froid soit représentative d’une
6 La température globale de la planète : tendance climatique en France ni même à l’échelle
b. a augmenté de 1 °C en un siècle et demi ; mondiale.
c. est en relation avec la teneur en CO2 de - En effet, la description précédente de l’évolution
l’atmosphère. de l’indice de rigueur climatique qui prend en
compte le mois de mai (période hivernale de janvier
7 La modélisation numérique du climat : à mai et d’octobre à décembre) montre au contraire
b. fait intervenir de nombreux paramètres à l’origine qu’en France métropolitaine les hivers sont de plus
d’incertitudes lors des simulations climatiques ; en plus doux depuis 1970, c’est-à-dire sur une
c. permet d’envisager différents scénarios de période de près de 50 ans. Cette évolution relève
réchauffement climatique dans le futur. davantage de la tendance climatique (moyenne d’un
paramètre climatique sur plus de 30 ans) qu’un
8 L’utilisation des combustibles fossiles : événement ponctuel et localisé qui relève plutôt de
c. est à l’origine d’une grande partie des émissions la météorologie. De plus, l’hiver 2019, avec un
de CO2. indice de 0,92, figure parmi les dix hivers les plus
doux depuis le début du XXe siècle en France, avec
9 L’empreinte carbone d’un individu : une température moyenne supérieure de 1,3 °C par
a. peut être limitée par ses choix de consommation rapport à la normale (doc. 2).
alimentaire ; - À l’échelle mondiale (doc.3), il s’avère que le mois
b. dépend des moyens de transport utilisés. de mai 2019 a été plus chaud de 0,85 °C par
rapport à la moyenne du XXe siècle et qu’il fut le 4e
10 Le réchauffement climatique futur : mois de mai le plus chaud par rapport à la moyenne
b. doit être anticipé afin de réduire les risques sur les 1981-2010, avec les mois de mai 2015, 2016 et
populations humaines et sur la biodiversité. 2017. Enfin, la répartition des anomalies de
températures enregistrées au-dessus des océans et
11 La transition énergétique : des continents durant ce mois de mai montre
a. est nécessaire pour limiter le réchauffement majoritairement des zones avec des anomalies
climatique. positives (entre + 0,5 °C et + 5°C), les zones

© Éditions Hatier, 2020. 138


Préparer l’épreuve

d’anomalies négatives les plus marquées (jusqu’à - conchifer et Cyttopsis roseus) pendant 35 ans dans
3°C) se situant seulement au centre du continent l’océan Atlantique (doc. 4b). En 1960, ces deux
nord-américain, en Europe de l’Ouest et en Asie espèces sont présentes au large du Portugal entre
centrale. 35°N et 40°N de latitude. Au fil des décennies, elles
Finalement, cet épisode de froid durant le mois de sont remontées vers le nord pour se retrouver en
mai 2019, ne fut qu’un événement ponctuel dans 1995 au large de l’Irlande entre 50°N et 55°N. Cette
le temps et localisé dans l’espace ne reflétant pas étude précoce débutée en 1960 et de longue durée
une tendance climatique de refroidissement que ce (35 ans) apporte un crédit particulier au phénomène
soit en France ou à l’échelle mondiale. observé, montrant que ces poissons tropicaux
trouvent des conditions de températures qui leur
3. Le document 6, qui est un rapport de l’ADEME, conviennent dans des zones de plus en plus
fait un « état des lieux » des représentations des nordiques. Depuis, d’autres études ont montré que
français en 2019 sur la problématique du de nombreuses autres espèces de poissons ont
réchauffement climatique et en particulier sur son modifié leurs aires de répartition géographique
origine et ses conséquences. Il apparaît que confirmant la tendance déjà observée.
beaucoup de citoyens ne sont pas convaincus de la Le réchauffement climatique actuel est bien la
responsabilité humaine du réchauffement (25 % conséquence des activités humaines.
pensent que c’est un phénomène naturel qui a Le document 5a montre l’évolution de la
toujours existé et 38% ne sont pas convaincus d’un concentration atmosphérique de trois gaz à effet de
lien entre augmentation de l’effet de serre et serre (GES) naturellement présents dans
réchauffement) et en minimisent les conséquences l’atmosphère, CO2, CH4 et N2O, entre 1850 et 2014.
pour le futur (32 % estiment que l’on s’y adaptera - On peut constater que depuis le début de l’ère
sans trop de mal). industrielle, la concentration atmosphérique de ces
Comment montrer à ces citoyens que le gaz ne cesse d’augmenter.
réchauffement climatique actuel est bien une réalité - Sur la même période, la combinaison de
et qu’il est la conséquence des activités différentes mesures et de simulations issues de
humaines ? modèles (effectuées par différents groupes de
Le réchauffement climatique actuel est bien une recherche) intégrant les forçages radiatifs naturels
réalité. et anthropiques, montre que la température
On peut observer un certain nombre d’indicateurs moyenne à la surface du globe a augmenté
directs ou indirects qui attestent de ce d’environ 1 °C, par rapport à la moyenne 1850-1900
réchauffement, que ce soit localement ou plus (doc. 5b).
globalement : Il existe une corrélation positive entre l’évolution de
- Des hivers de plus en plus doux (doc. 1 à 3) malgré ces deux paramètres, qui laisse supposer un lien de
des épisodes de froid qui restent des événements causalité. Ce lien de causalité peut être étayé par
ponctuels dans l’espace et dans le temps (voir une théorie scientifique explicative : on sait que par
questions 1 et 2). des mécanismes physiques (absorption des
- Ces hivers de plus en plus doux ont des infrarouges [IR] émis par la surface de la Terre)
conséquences observables sur les êtres vivants. Le certains gaz atmosphériques sont capables de
doc. 4a permet de constater que l’éclosion des réémettre des IR vers le sol, augmentant alors la
bourgeons de marronnier à Genève (Suisse) est de température terrestre. C’est l’effet de serre. Les gaz
plus en plus précoce depuis un peu plus d’un émis par les activités humaines depuis le début de
siècle : cet événement se produisait fin mars-début l’ère industrielle (combustion des ressources
avril entre 1800 et 1900. A partir du début du fossiles, changement d’usage des sols…) sont bien
XXe siècle, cet événement est survenu de plus en des GES (CO2, CH4, N2O), ils provoquent donc un
plus tôt dans la saison pour se produire aujourd’hui effet de serre additionnel (forçage radiatif
entre mi-février et début mars. L’éclosion du premier anthropique positif) qui entraîne un réchauffement
bourgeon de marronnier à Genève survient donc de la surface terrestre.
près d’un mois et demi plus tôt qu’au début du
siècle dernier ! Les différents arguments évoqués permettent de
- Par ailleurs, à une échelle plus vaste, d’autres conclure, que le réchauffement climatique est bien
indices vont dans le sens d’un réchauffement plus une réalité et qu’il est en grande partie la
global, notamment au niveau des océans. On a pu conséquence des activités humaines.
suivre l’évolution de l’aire de répartition de deux
espèces de poissons à affinités tropicales (Zenopsis

© Éditions Hatier, 2020. 139


Préparer l’épreuve

Sujet 2 p. 104 à 105 pendant la saison hivernale (entre 1 600 et 1 800


décès) à celui de la saison estivale (entre 1 300 et
VAGUES DE CHALEUR ET SANTÉ HUMAINE 1 400). Cependant, en 2003, c’est l’inverse qui
1. Le document 1 présente des projections de s’est produit : nombre de décès supérieur pendant
l’évolution des températures en France la saison estivale. Cela s’explique par la survenue
métropolitaine par rapport à la période de référence d’une vague de chaleur d’intensité exceptionnelle
1976-2005, pour deux scénarios d’évolution (températures supérieures à 35 °C pendant
d’émission de CO2 : RCP4,5 (stabilisation des 15 jours) en août de cette même année. Or, le
émissions) et RCP8,5 (poursuite des émissions à document 4 montre qu’à partir de telles
leur rythme actuel). températures avec une humidité relative d’environ
Les résultats mettent en évidence, pour les deux 10 %, ces conditions deviennent mortelles pour les
scénarios RCP, une augmentation de la température êtres humains. En effet, l’organisme ne peut plus
moyenne annuelle au cours des prochaines alors réguler efficacement sa température interne,
décennies sur le territoire métropolitain, et ce pour provoquant un stress thermique pouvant conduire à
les trois horizons considérés (proche, moyen et la mort. La vague de chaleur d’août 2003 a causé
lointain). Cependant, cette augmentation est plus le décès de 15 000 personnes en France.
marquée pour le scénario RCP8,5 que pour le
scénario RCP4,5, surtout pour l’horizon lointain. 5. Les activités humaines émettent des gaz à effet
L’augmentation moyenne prévue pour le milieu du de serre à l’origine du réchauffement climatique
XXIe siècle est comprise entre 1 °C et 2 °C pour les actuel. Les projections issues des modèles prenant
régions d’influence atlantique et méditerranéenne, en compte différents scénarios d’émissions de GES
et entre 2 °C et 3 °C pour les territoires plus permettent d’évaluer les conséquences du
continentaux. En ce qui concerne la fin du réchauffement climatique dans le futur, et d’en
XXIe siècle, les résultats présentent, pour le anticiper les risques. Les documents présentés
scénario le plus pessimiste (RCP8,5), une indiquent que la température annuelle en France
augmentation moyenne annuelle comprise entre 3 augmentera de façon plus ou moins importante en
et 4°C pour la façade nord-ouest, et entre 4 °C et fonction du scénario d’émission de GES (RCP4,5 ou
5 °C pour le reste du territoire. On constate ainsi 8,5) (doc. 1 et 2), provoquant très probablement
des résultats cohérents entre les différentes des vagues de chaleur estivales de plus en plus
simulations, avec des intensités de réchauffement intenses et mortelles (doc. 3 et 4).
qui varient en fonction du scénario choisi. Cependant, il n’y a pas qu’en France ou en Europe
Par ailleurs, cette augmentation des moyennes que le risque va s’intensifier. En réalité, à l’échelle
annuelles aura un impact sur les moyennes mondiale, ce sont les pays intertropicaux qui
saisonnières, notamment les moyennes estivales encourent le plus de risques. Dans beaucoup de ces
qui pourraient augmenter jusqu’à 3 °C selon le pays, pour le scénario le plus pessimiste (RCP8,5
scénario RCP4,5 et pourraient aller jusqu’à 6 °C avec augmentation de 4 °C de la température
selon le scénario RCP8,5 (doc.2). globale), les conditions de températures et

2. L’augmentation des températures moyennes Rôle du CO2 d’origine anthropique dans le réchauffement
annuelles et estivales (question 1) auront un impact climatique.
sur la survenue de vagues de chaleur en France. Augmentation
Une vague de chaleur est définie comme au moins de l’absorption
des rayons IR émis
cinq jours consécutifs avec une température par la Terre
maximale supérieure de 5 °C à la normale (moyenne CO2
1976-2005). Ainsi, pour le scénario le plus
pessimiste (RCP8,5), à l’horizon 2100, les Augmentation
projections prévoient des vagues de chaleur de plus de l’effet de serre
en plus intense en température (jusqu’à 35 °C) sur =
forçage radiatif
des durées de plus en plus longues (jusqu’à
100 jours).
Augmentation
3. Voir schéma ci-après. de la température
Activités de surface de la Terre
4. Le document 3 montre que le nombre de décès anthropiques
par jour, chaque année, en France est supérieur

© Éditions Hatier, 2020. 140


Préparer l’épreuve

d’humidité relative pourront dépasser le seuil de


mortalité (doc. 4) pendant plus de 300 jours par an
à l’horizon 2100 et toucher de larges zones non
impactées actuellement (doc. 5). Cela pourrait
provoquer des millions de morts et des migrations
climatiques importantes difficiles à gérer.
Ainsi, les décisions politiques en termes de
transition écologique, tout comme nos choix
individuels en termes de consommation (empreinte
carbone), doivent s’orienter vers une réduction
drastique des émissions de GES afin de limiter au
maximum le réchauffement climatique futur et
diminuer les risques encourus par les populations
humaines ainsi que les écosystèmes dont elles font
partie.

© Éditions Hatier, 2020. 141


Préparer l’épreuve

THÈME 2
QCM p. 179 15 Les choix énergétiques :
b. sont différents selon les pays.
1 Un alternateur est constitué :
a. d’un aimant et d’une bobine de fil cuivre.
Sujet 1 p 180 à 181
2 Le rendement d’un alternateur est : L’EXPLORATION DE LA PLANÈTE MARS
Eélectrique
c. ≈ 1. 1. Les matériaux semi-conducteurs sont utilisés
Emécanique
pour la fabrication des panneaux photovoltaïques.
3 Un spectre atomique est caractérisé par :
2. 1 kWh × 30 % = 0,30 kWh = 300 Wh.
a. des raies d’émission.
3. Les tempêtes de sable endommagent la surface
4 Les capteurs photovoltaïques sont constitués de
des panneaux photovoltaïques, diminuant ainsi la
matériaux :
puissance disponible. Pour un fonctionnement
b. semi-conducteurs.
optimal, il faut choisir un angle d’inclinaison de 45°.
5 Pour obtenir de l’énergie électrique, une éolienne
4. La batterie la plus appropriée est la batterie
utilise :
lithium-ion car ses caractéristiques (légère, faible
a. de l’énergie mécanique.
encombrement, etc.) répondent au cahier des
charges des scientifiques.
6 Un barrage hydroélectrique peut être associé à :
c. un impact sur l’environnement.
5. Avantages du générateur thermoélectrique à
radioisotope (GTR) :
7 Un accumulateur permet de convertir :
- longue durée d’utilisation,
c. l’énergie chimique en énergie électrique.
- fonctionnement indépendant des conditions
extérieures,
8 Le dispositif de stockage d’énergie ayant le meilleur - fonctionnement diurne.
rendement est : Inconvénients :
c. le supercondensateur. - dangerosité du combustible nucléaire utilisé
(radioactivité),
9 Le transport de l’énergie électrique à haute - masse importante,
tension : - encombrement, faible rendement.
b. minimise les pertes par effet Joule.
6. Diagramme énergétique du GTR et calcul de son
10 Les pertes par effet Joule sont d’autant plus rendement r :
faibles que :
c. la tension d’alimentation du câble est élevée.
Énergie Énergie
11 Les arcs d’un graphe orienté représentent : thermique reçue électrique
GTR
c. les lignes électriques.
Énergie
12 L’intensité entrant dans chaque nœud thermique
intermédiaire est :
b. égale à celle qui en sort.
Energie électrique
r=
13 En France, renoncer à exploiter l’énergie nucléaire Energie thermique reçue
Puissance électrique 110
civile demanderait : = = = 0,055 = 5,5 %
Puissance thermique reçue 2 000
c. plus de dix années.
Le GTR est équipé d’ailettes qui permettent de
14 Un mix énergétique correspond à :
transférer l’excédent d’énergie thermique, qui n’est
c. une combinaison de sources d’énergie.
pas converti en énergie électrique, vers l’extérieur.

© Éditions Hatier, 2020. 142


Préparer l’épreuve

7. Les potentiels risques et dangers liés à la 9. Calcul de la puissance PJ dissipée dans la


radioactivité du combustible nucléaire (plutonium) résistance de la ligne modélisée :
entravent toute utilisation du GTR dans le domaine - Aux bornes de la résistance PJ = R × I²
civil. = 12,5 × 0,20² = 0,5 W (loi d’Ohm).
- PJ = PG – PL = 1,2 – 0,7 = 0,5 W (conservation de
Sujet 2 p 182 à 183 l’énergie et donc de la puissance).

L’ÉNERGIE ÉLECTRIQUE :
DE LA CENTRALE AU PARTICULIER
1. Sources d’énergie utilisées en Allemagne et en
France :
Sources d’énergie Éolien, solaire,
renouvelables biomasse, hydraulique
Sources d’énergie non Combustible fossile,
renouvelables nucléaire

2. Les différentes sources d’énergie ne sont pas


utilisées dans les mêmes proportions dans les deux
pays, ce qui différencie par définition les mix
énergétiques allemand et français

3. E = P × t = 100 × 106 × 365 × 24 × 3 600


= 8,76 × 1011 Wh ≈ 3,2 × 1015 J

4. La proportion de l’énergie solaire dans le mix


énergétique français est d’environ 2 % (lecture
graphique approximative).
Esolaire = 550 × 2 % = 11 TWh
Edata center = 0,876 TWh
0,876
≈ 0,08
11
Le fonctionnement du data center de Facebook
représenterait environ 8 % de l’énergie obtenue
grâce à la ressource solaire en France.

5. Le mix électrique allemand est souvent cité en


exemple pour sa faible utilisation de la ressource
nucléaire. Cependant, l’Allemagne utilise bien
davantage que la France les ressources fossiles,
dont la combustion occasionne d’importants rejets
de gaz à effet de serre, contrairement à l’utilisation
du nucléaire. Le mix allemand ne s’inscrit pas dans
une logique de limitation des rejets des gaz à effet
de serre.

6. Les transformateurs permettent d’élever et


d’abaisser la tension électrique.

7. Les pertes énergétiques lors de l’acheminement


de l’énergie électrique sont minimisées par le
transport à haute tension.

8. PG = UG × I = 6 × 0,2 = 1,2 W
PL = UL × I = 3,5 × 0,20 = 0,7 W.

© Éditions Hatier, 2020. 143


Préparer l’épreuve

THÈME 3 12 Un fichier contient 10 pages de texte de 2 500


caractères et une image de 100 ko. Le poids de ce
fichier est environ :
QCM p. 275 b. 102,5 ko
1 Sauvegarder la biodiversité consiste notamment à :
13 Dans un test de dépistage, un « faux négatif »
b. limiter l’appauvrissement génétique.
correspond à :
a. un individu malade et testé négatif.
2 Suivre l’évolution de la biodiversité consiste
notamment à :
b. observer l’évolution des fréquences des allèles. Sujet 1 p 276 à 277
SI LES HOMMES ONT DES TÉTONS,
3 L’intervalle de confiance à un niveau de confiance
C’EST À CAUSE DU CHROMOSOME Y !
donné est l’intervalle défini par :
1. Le sexe gonadique est différencié :
IC = [fobs – ε ; fobs + ε]. c. entre la 7e et la 9e semaine du développement.
ε est la marge d’erreur qui dépend de :
a. la taille de l’échantillon. 2. Le gène SRY est responsable de la spécialisation
b. la fréquence observée du caractère dans de la gonade indifférenciée. Celle-ci se transforme
l’échantillon. en testicule.
c. le niveau de confiance donné.
3. En absence de l’intervention du gène SRY porté
4 Les structures anatomiques humaines : par le chromosome Y, le développement initié
c. sont le résultat de divers compromis évolutifs. jusqu’à la 7e semaine se poursuit, entraînant la
transformation de la gonade indifférenciée en ovaire
5 La résistance bactérienne aux antibiotiques est liée ainsi que la construction du futur sein au-delà du
à: stade téton.
a. la sélection naturelle.
4. L’action du gène SRY (porté par le chromosome
6 Les pratiques agricoles intensives : Y) vient interrompre le développement initié par le
c. favorisent les espèces résistantes par sélection chromosome X dès la conception. Mais cette
naturelle. interruption est « tardive » et les tétons des
hommes témoignent de ces contraintes de
7 Le genre Homo est caractérisé par : constructions embryologiques.
b. un trou occipital orienté vers l’arrière du crâne.
5. A : côte B : muscle grand pectoral
8 Le dernier ancêtre commun de l’espèce humaine C : lobules (acini mammaires) D : mamelon
et du chimpanzé : E : canaux galactophores
c. devait posséder des caractères communs au
chimpanzé et à l’humain. 6. Repérer dans le tableau les structures présentes
chez l’homme pouvant permettre l’allaitement et les
9 Les crânes des représentants du genre Homo organiser les comme ci-après en haut de page.
présentent :
a. un prognathisme réduit. 7. Le sein de l’homme réduit à un téton possède
b. une face plate. néanmoins toutes les structures pour allaiter. Il
n’est donc pas « aberrant » que celui-ci puisse
10 Une suite u est arithmétique. Son premier terme produire du lait. On peut imaginer que la quantité
est 45 et sa raison est 3. Pour tout nombre entier sera moindre. Ouverture sociologique avec le rôle
naturel n, on a : des hommes et des femmes auprès des nouveau-
c. u(n) = 45 + 3n nés.

11 Pour calculer l’effectif final d’une population :


a. on ajoute le solde naturel à l’effectif de la
population initiale.

© Éditions Hatier, 2020. 144


Préparer l’épreuve

Structures du sein chez l'homme et allaitement 3. La phase d’atténuation de l’épidémie est


associée à un modèle linéaire.
Lobules Y(40) = −2,6 × 40 + 76 = −28
On remarque que le nombre de malades est négatif.
Canaux Le modèle linéaire n’est donc plus valable pour un
galactophores nombre de jours égal à 40. En fait, le modèle
linéaire n’est valable qu’entre 15 jours et 30 jours.
4. Les termes de u peuvent être déterminés par le
programme Python 1.
Mamelons Corrections à apporter :
- deuxième ligne : remplacer 35 par 2,5.
- dernière ligne, remplacer v par w.

5. Apprentissage automatique : ajustement des


paramètres d’un algorithme en fonction de données
pour prédire le résultat souhaité.
Transmission du lait Intelligence artificielle : système ou machine
lors de la tétée
comportant des algorithmes de calcul qui
permettent de réaliser certaines tâches confiées
auparavant à des humains.
Sujet 2 p 278 à 279
6. Les chercheurs du MIT recensent et traitent des
L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE quantités de données extrêmement importantes, le
AU SERVICE DE LA SANTÉ génome humain est constitué de plusieurs milliers
1. Le pourcentage de malades lors de la phase de de gènes et le microscope Titan Krios génère une
développement de l’épidémie est ajusté par un très grande quantité d’images d’où le fait qu’elles
modèle exponentiel. Le meilleur ajustement est le soient qualifiés de Big Data (grand nombre de
modèle 1 (courbe verte), qui passe au plus près de données).
données réelles. 7. 3 milliards d’octets.

u(10) - u(9) 15 - 12,5 8. 500 films vidéo × 6 Go = 3 000 Go


2. = = 0,2
u(9) 12,5 3 000
u(15) - u(14) 37 - 31 = 187,5
= ≈ 0,2 arrondi au dixième. 16
u(14) 31 En 1 h, 188 clés USB de 16 Go seraient
La suite u est géométrique et sa raison est nécessaires pour stocker les images fournies par le
q = 1 + t = 1,2 environ. microscope Titan Krios.

ÉDITION : Pascale Jacquet et Marie Pruszek


avec la collaboration de Anne-Laure Culière
SCHÉMAS : COREDOC

© Éditions Hatier, 2020. 145