Vous êtes sur la page 1sur 2

1

 
Procédé de fabrication des tourteaux - Technologie sommaire de la
trituration

Il existe deux grands procédés pour extraire l’huile

- par pression
- par extraction
Par pression :

- pression discontinue à froid


Une presse (ou un pressoir, procédé traditionnel)  extrait l'huile avec une
température qui reste < 80°C et par opérations (batch) successives (en discontinu).
Procédé utilisé par certaines huiles (une partie de l'huile d'olive, de l'huile de noix, ...)
et dans les pays non industrialisés. Ce procédé possède un faible rendement et
donne des tourteaux encore très gras dont le taux résiduel de matières grasses de
l'ordre de 6 à 12%.

- pression continue à chaud :


Un préchauffage des graines jusqu'à environ 90°C est réalisé. Les graines sont
ensuite introduites dans une vis sans fin (souvent appelé Ex peller). La température
va alors s'élever jusqu'à 120°C. Le rendement est meilleur, les tourteaux ex peller
ont un  taux résiduel de matières grasses de l'ordre de 4 à 6%.
 Remarque : en Agriculture Biologique, seul les tourteaux pression (ou tourteau ex
peller) sont autorisés.

Par extraction

Les lipides sont extraits par solubilisation dans des solvants organiques (hexane).
Les extracteurs, de type continu, sont constitués d'un long caisson dans lequel les
graines broyées avancent sur un tapis roulant. L'extraction se fait par lavage par
percolation à contre-courant du solvant chauffé à 50-60°C pendant 4 à 5 heures. De
nombreux solvants ont pu être utilisés : benzène, hexane, heptane, perchloréthylène,
trichloréthylène... En France, c'est principalement l'hexane qui est utilisé.
Le miscella (mélange d'huile et de solvant) est distillé pour séparer :
               - l'huile
               - l'hexane
Les tourteaux sont désolvantisées par chauffage à 115 - 120°C  sous aspiration puis
par injection de vapeur dans un toaster. Les vapeurs du toaster sont condensées
pour récupérer l'hexane entraîné dans ce procédé, il y a donc également élévation
de la température (cuisson) du tourteau.
C'est le procédé qui possède le meilleur rendement, les tourteaux ont un  taux
résiduel de matières grasses de l'ordre de 0,5% à 2,5%. On parle alors de tourteaux
déshuilés ou de tourteaux d'extraction.
 

Les deux techniques peuvent être utilisées successivement pour les graines riches
en matières grasses (tournesol, colza, lin). Les graines sont passées dans un ex
peller avec une pression inférieure au maximum, puis les tourteaux expellers alors
2

obtenus subissent une extraction à l'hexane. Pour le soja, à plus faible teneur en
huile, seule la technique d’extraction qui utilisée.

Les tourteaux expellers ou déshuilés peuvent se présenter sous la forme d'une farine
(colza, ...) ou de miettes (soja). Ces fines particules peuvent être réhumidifiées pour
être comprimées et commercialisées sous forme de granulés (soja, tournesol,
coton...).
 

Pré-traitement des graines avant extraction

Avant de subir les procédés d'extraction de l'huile, les graines sont nettoyées
(dépoussiérées). Ensuite, elles peuvent être utilisées telle quelle ou être soit :

- décortiquées (arachide, tournesol)


- dépelliculées (soja, arachide, colza).
L’industrie peut commercialiser les pellicules ou coques séparément ou les intégrer
totalement ou en partie aux tourteaux, ce qui va influencer sur l'aspect et la
composition chimique de ces derniers.
 

Vous aimerez peut-être aussi