Vous êtes sur la page 1sur 8

Communication – Théories et modèles de la communication

Les modèles de la communication verbale.


1) Le modèle émetteur –récepteur.

Médium (pluriel
de médias)

Émetteur Récepteur Compréhension

2) Le modèle de Shannon et Weaver (ou modèle linéaire simple).

Source d’infos Émetteur Canal

Bruit, Récepteur
parasitage du
message Message
Signal Émis
transformé

3) Le modèle de Lasswell (ou modèle de communication de masse).


Qui ? Dis quoi ? Par quel canal ? A qui ? AVEC QUELS EFFETS ?

4) Le modèle de Wiener (ou feed-back).


Dans ce modèle, le message perçu par les récepteurs retourne à l’émetteur pour
vérifier de la bonne compréhension du signal par les consommateurs.

Les modèles de communication non verbale.


1) Le mime (gestuel)
Capacité à se faire comprendre d’autrui par des gestes codés + ou –
compréhensible selon le code culturel.

2) La Kinésique
Selon Palo Alto, les « codes gestuels sont naturels et culturels ».
Cela signifie que le récepteur peut alors devenir spectateur et acteur du message
qui lui ai destiné, il s’implique donc plus dans la compréhension du message.
Ex : salutation.
L’inventeur de cette théorie est Bird Whistell. Selon lui, la kinésique est tout ce
qui met en image l’espace ou le temps.

1
Communication – Théories et modèles de la communication

3) La proxénie (que)
Selon E.T. Hall, la distance physique entre deux acteurs va induire une
compréhension différente du message :
Éloignement = colère.
Proximité = discutions pacifique.
Proximité maxi = amour.

[Voir le polycop – 4 types de distance]

 Vocabulaire d’analyse d’image :


 La position de l’acteur sur l’image :
Personnage de face = implication de la cible (Scrabble)
Personnage de dos = possibilités multiples d’identification à l’acteur par la cible (Diesel)
Personnage de profil = appel de l’acteur à la cible, complicité (Ange – Diesel)

 Le format choisi : italienne = paysage ; française = portrait. Cela amorce un balayage


des yeux différents suivant le cadrage.
 L’accroche : phrase courte qui sert la lecture du message publicitaire « Head Line ».
 Le logo : logotype, ensemble d’une forme graphique qui va réunir le nom de la
marque sous une forme visuelle servant son identification.
 La base line : Fermeture de l’annonce publicitaire à l’aide d’une courte phrase.
 L’affiche : médium uniquement visible en extérieur (rue, métro etc.)
 L’annonce presse : annonce uniquement visible dans les supports de type presse.
 Le pavé rédactionnel : ou body copy est le texte principal d’une annonce, elle
apporte toutes les informations nécessaires au produit etc.
 Le publicommuniqué : information publicitaire qui prend l’apparence d’un article de
presse
 La signature : Slogan de la marque
 Le slogan : Phrase courte et facilement mémorisable et qui permet l’adhésion de la
cible au produit afin de contracter un achat ultérieur ou instantané.
Il ne faut pas confondre un slogan (produit et évolution en fonction du thème de la
campagne) et une signature (marque et évolution avec le logo). Par ailleurs, une
marque n’a pas forcément de signature.

Éléments de composition visuelle


Format : Cadre
Prise de vue : plan en plongée, contre-plongée, gros plan… offrent une signification
particulière à la scène.

2
Communication – Théories et modèles de la communication

La composition :
 Axiale : exclusivement mise en valeur pour le produit, au centre.
 En profondeur : centre homothétique mis en valeur par la profondeur. La
cible fournit un effort pour la compréhension du message
 Séquentielle : balayage visuel fait en « Z » ou « N » ou « O » etc.
 Focalisée : concept de Gelstat : lecture et mise en situation par rapport au
centre homothétique.

Possibilité de balayages visuels mis en scène par la


composition

Miroir (Avant-Après) Quadrillé Circulaire (Club Med)

La typographie :
 Corps : taille de la police en hauteur
 Inter lettrage : distance entre les caractères
 Interligne
 Empattement : épaisseur de la base du caractère

La perception :
 Le balayage se fait en fonction du centre homothétique et des lignes de
forces. Cependant, le centre homothétique n’est pas tout le temps mis en
valeur.
Ex : publicité Ile Maurice

Les 4 points forts

3
Communication – Théories et modèles de la communication

La théorie de Gelstat prouve qu’il existe une hiérarchie visuelle :


1- Formes (figure)
2- Reste (fonds)
3- Clôture

La théorie Gelstat :

La théorie Gelstat répond


à 5 principes

Clôture et complétion
Figure et fonds Continuité
(faculté de terminer une
(hiérarchie visuelle) (terminaison d’un
image non finie)
mouvement non fini)

Proximité (ou régularité) Similarité


(faculté d’assembler (association de formes visuelles
visuellement plusieurs petites similaires malgré d’autres formes
unités en groupes créant le contraire

Comment la couleur capte-t-elle l’attention ?


La couleur est un phénomène lumineux révélé par la lumière.

Hiérarchie visuelle des formes :


1) Humains (visageyeuxbouchenezoreilles)
2) Animaux
3) Éléments mobiles
4) Éléments statiques

4
Communication – Théories et modèles de la communication

Vocabulaire coloriel
Cf. Cours A&T Notions
Couleurs complémentaires : effet chromatique vibrant, mouvement
Couleurs chaudes : JauneRouge, Violet = Sécurité, réconfort et frappant
Couleurs froides : BleuJaune, Vert = peu engageant
Couleurs pâles, claires : réconfortant
Couleurs sombres, foncées : angoisse, hostilité

Harmonie : mise en évidence d’une combinaison agréable de couleurs.


Contraste simultané : couleurs complémentaires, nuances en dégradé = plus doux
Contraste dégradé : passage d’une couleur à une autre
Contraste camaïeux : couleurs utilisées sur des tons différents plus ou moins foncées.

Paix, évasion, voyage, rêve, hygiène.

Joie, lumière, richesse, avertissement, tromperie

Puissance, terre, feu, sauvage, joie, chaleur

Amour, joie, danger, fête, colère, vitesse, puissance

Nature, superstition, malheur, fantastique, espoir, chance, vie,


rassurant, autorisation, santé

Extravagance, provocation, malaise, religion, richesse, pouvoir

Mode, mort, chic, sobriété, pouvoir, menace, illégalité, simplicité

Pureté, naïveté, virginité, paix, égalité, innocence, paradis, religion,


maternité, vieillesse, sagesse, fraîcheur, douceur, soucis

Toutes ces couleurs répondent à des codes culturels précis plus ou moins conscients.

5
Communication – Théories et modèles de la communication

Symbolique des formes

Force, dignité, vérité, vie, croissance, rigidité, immobilisme.

Calme, repos, mort, ennui, sérénité, infini.

Mouvement, dynamisme, ascension, descente, instabilité, déviance.

Féminité, variation, mollesse.

Dureté, instabilité

Accord, harmonie, diversification, choc, confrontation, séparation

Perfection, infinité, fécondité, vie, répétition

Harmonie parfaite, omniscience, divinité, avertissement

Solidité, stabilité, force, sécurité, manque d’objectivité

Horizontal = panoramique Vertical = dynamisme

6
Communication – Théories et modèles de la communication

Symbolique des chiffres

1 Féminité, départ, leader, unique, élu, individualisme

2 (Pro)création, couple, échange, interaction, amour, binarité

3 Famille, somme de 1+2, accomplissement parfait,


passé+présent+futur, chance ou malchance suivant la culture.

4 Points cardinaux, le tout, les 4 éléments

5 Volonté, 5 sens, dynamisme

6 Maléfisme, binarité de 3 donc perfection

7 Totalité, chance, méditation, création

8 Action, binarité de 2 carrés, féminité, connaissance théorique

9 Sacre, inverse de 6, vie, aboutissement

10 Action de l’homme meneur, 10 commandements

7
Communication – Théories et modèles de la communication

Les fonctions du langage selon R. Jackobson

(cf. Essai de linguistique générale)


Fonction
référentielle
Fonction poétique - adverbes
- stylistique Contexte - pronoms
- forme - adj démonstratifs
- structure

Destinateur Message Destinataire


Fonction expressive
- pronoms personnels Fonction conative
- pronoms possessifs - comment est il
- gestuelle interpellé ?
- tu, vous, toi
Contact - interjections
Fonction phatique
- volonté de créer le contact
- volonté de garder contact

Code Fonction
métalinguistique
-vérification de la
compréhension des
codes.
-feed-back

Vous aimerez peut-être aussi