Vous êtes sur la page 1sur 67

MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE

RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

DEDICACE

A
DAOUDOU YELEM ALEXANDRE

I
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

REMERCIEMENTS

 Je remercie le Seigneur pour la santé ainsi que le courage qu’il m’a accordé tout au long
de ces deux années de formation ;
 Bien que cette mémoire porte mon nom, elle est véritablement le fruit de la coopération
de plusieurs personnes, qui m’ont encadré, supporté, guidé tout au long de ces années. Ce
sont ces personnes que je tiens ici à remercier ;
 Je souhaite remercier mon directeur de mémoire, le Professeur NNEME NNEME
Léandre, Directeur de l’Ecole Normale Supérieur d’Enseignement Technique de Douala
(ENSET) ;
 Je remercie particulièrement mon encadreur M ASSIENE MOUODO LUC Vivien,
Enseignant à l’ENSET de Douala, pour sa disponibilité sa rigueur, la finesse dans
l’encadrement et m’a permis accès à la documentation et aux matérielles logiciels ;
 Je remercie l’ensemble des enseignants du Département Génie Electrique et son Chef Dr
SOSSO MAYI OLIVIER THIERRY, pour les cours et les connaissances transmises ;
 Je remercie ici toute l’administration de l’ENSET de Douala, Pour tous les services
rendus ;
 Je remercie tous mes camarades pour leur collaboration et en particulier KUM JUSTUS
CHU ;
 Je remercie la famille NDISSARA avec l’expression de ma reconnaissance sur le plan
scolaire, universitaire et même professionnel on fait de moi ce que je suis aujourd’hui ;
 Je remercie particulièrement MAPA CELESTINE pour son soutien inconditionnel ;
 Je remercie toute ma famille et mes amis pour leur soutient morale.

II
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

RÉSUMÉ

Ce travail présente un nouveau schéma de réglage d’un onduleur à commande rapprochée


par la Modulation à Rapport Cyclique. Le problème ici est de trouver une technique qui pourra
commander efficacement un onduleur grâce à l’outil Matlab. Cependant, notre travail a été centré
sur trois axes majeurs : le premier, ressortir quelques stratégies de commandes des onduleurs déjà
implémenter. Le second axe porte sur la modélisation d’un onduleur, qui sera commandé par un
système ; ce système est un modulateur MRC qui constitue le circuit de base de notre commande,
il sera associé à d’autres modules tels que : le module d’aide à la commande, afin assurer la
commutation des interrupteurs de l’onduleur. Et enfin le troisième axe sera centralisé sur la
comparaison à base des résultats obtenus de notre nouvelle technique de commande à l’une des
techniques déjà élaborer à savoir la MLI. Les résultats de ce travail nous démontrent que la
Modulation à Rapport Cyclique (MRC) présente des avantages aussi meilleurs en termes de
rendement, de simplicité d’implémentation et surtout d’une faible pollution comparer au modèle
déjà implémenté (MLI) Modulation à Largeur d’Impulsion classique.

Mots clés : Onduleur, modélisation, Modulation à Rapport Cyclique.

III
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

ABSTRACT

This work presents a new adjustment diagram for an inverter with close control by duty
cycle modulation. The problem here is to find a technic that can efficiently control an inverter
using the Matlab tool. However, our work is focused on three major areas: the first, highlighting
some control strategies of the inverters already implemented. The second aspect relates the
modeling of an inverter, which constitutes the basic circuit of our control; it will be associated
with other modules such as: the command assistance module in order to ensure efficient
switching of the inverter switches. Finally the third aspect will be centralized on the comparison
based on the results obtained from our new control technique to one of the techniques already
developed namely PWM. The results of this work show us that the cyclic ratio modulation
presents advantages in terms of efficiency, simplicity of implementation and above all low
pollution compared to the model already implemented the pulse width modulation (PWM).

Keywords: Inverter modeling, Duty Cycle Modulation.

IV
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

TABLE DES MATIERES


DEDICACE .................................................................................................................................................... I
REMERCIEMENTS ..................................................................................................................................... II
RÉSUMÉ ...................................................................................................................................................... III
ABSTRACT ................................................................................................................................................. IV
TABLE DES MATIERES............................................................................................................................. V
LISTE DES FIGURES ................................................................................................................................ VII
ABREVIATIONS ......................................................................................................................................... X
LISTE DES TABLEAUX ............................................................................................................................ XI
INTRODUCTION GENERALE ................................................................................................................... 1
CHAPITRE I : GENERALITES SUR LES TYPES DE COMMANDES APPLIQUEES SUR LES
ONDULEURS. .............................................................................................................................................. 1
I.1 LES TYPES D’ONDULEURS ............................................................................................................... 1
I.1.1 Les Onduleurs Autonomes .................................................................................................................... 2
I.1.2 Les onduleurs Assistés ou Non Autonomes .......................................................................................... 3
I.1.3 Onduleur de Tension ............................................................................................................................. 3
I.1.4 Onduleur de Courant ............................................................................................................................. 5
I.2 COMMANDE DES ONDULEURS ........................................................................................................ 6
I.2.1 Commande Par Signaux Carrés .......................................................................................................... 6
A) Commande Adjacente ............................................................................................................................. 6
B) Commande Décalée .................................................................................................................................. 7
I.2.2 COMMANDE EN ONDE EN MARGE D'ESCALIER ....................................................................... 7
I.2.3 COMMANDE PAR DECOUPAGE ..................................................................................................... 8
I.3.1 Principe de la MLI ................................................................................................................................ 9
I.3.2 Caractéristiques de la modulation ......................................................................................................... 9
I.4 Les Stratégies de Commande de la MLI ................................................................................................ 10
I.4.1 Commande Sinus- Triangle ................................................................................................................ 10
I.4.1.2 Paramètres de la MLI sinus triangle, ............................................................................................... 11
I.4.1.4 Schéma bloc de la commande sinus-triangle (MLI_ST) ................................................................. 12
I.4.1.5 Tension de phase, courant de ligne les tensions fondamentales d’un onduleur ............................. 12
I.4.2 COMMANDE SINUS-DENT DE SCIE ............................................................................................ 13
1.4.2.1 SCHEMA de la commande sinus-dent de scie (MLI_SD) .............................................................. 13
I.4.2.2 Récapitulatif Tension de phase, courant de ligne Et les tensions fondamentales d’un onduleur. .... 14
I.5 LA TECHNIQUE DE MODULATION VECTORIELLE .................................................................... 14
1.5.1 calcule des largeurs d’impulsion ........................................................................................................ 17
I.5.2 MLI Vectorielle sous Simulink ........................................................................................................... 18
I.5.2.1 Schéma bloc ..................................................................................................................................... 18
I.5.2.2 TENSIONS DE REFERENCES ...................................................................................................... 18
I.5.2.3 LES DUREES DE TEMPS ...................................................................................... 19
I.5.2.3 RESULTATS ................................................................................................................................... 21
I.5.2.4 RECAPITULATIF DE QUELQUES TECHNIQUES DE COMMANDE ..................................... 22

V
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA MRC ET MODELISATION D’UN ONDULEUR IGBT


DIODE ........................................................................................................................................................ 23
II.1 REVUE DE LA LITTÉRATURE SUR LES CONVERTISSEURS A MRC ...................................... 23
II-2 Présentation de la Modulation à Rapport Cyclique .............................................................................. 25
II.2.1 Définition du Rapport Cyclique ......................................................................................................... 25
II.2.2 Principe de la Modulation à Rapport Cyclique ................................................................................. 25
II.3 Les Avantages de la Modulation à Rapport Cyclique .......................................................................... 27
II.4 Modélisation du Fonctionnement de l’Onduleur Triphasé ................................................................... 33
II.4.1 Structure de l’onduleur de tension triphasé ....................................................................................... 33
1.3.2 Modèle de commande de l’onduleur de tension triphasé ................................................................... 35
II.5 Présentation du Logiciel de Simulation ................................................................................................ 36
CHAPITRE III : APPLICATION DE LA MRC ET MLI A LA COMMANDE D’UN ONDULEUR TYPE
IGBT/DIODE .............................................................................................................................................. 40
II.1 Commande par Modulation à Rapport Cyclique .................................................................................. 40
3.1.1 Modélisation du bloc MRC dans l’environnement Simulink ............................................................. 40
III.1.2 Modélisation du module d’aide à la commande ............................................................................... 41
III.2 Modélisation globale de la technostructure de commande : onduleur et MRC ................................... 41
III.3 Résultats de la commande de l’onduleur IGBT /DIODE par MRC .................................................... 42
III.4 Résultats comparés entre la sortie et l’entrée pour le cas de la MRC : ............................................... 44
III.4.1 THD de la MRC ............................................................................................................................... 45
III.5 Commande par MLI de l’onduleur IGBT/DIODE .............................................................................. 46
III.5.1 Modélisation du bloc MLI dans l’environnement Simulink............................................................. 46
III.5.2 Résulta ts de la commande MLI de l’onduleur IGBT/DIODE ......................................................... 46
III.5.3 Résultats comparés entre la sortie et l’entrée pour le cas de la MLI ................................................ 48
III.5.4 THD pour la MLI ............................................................................................................................. 49
CONCLUSION GENERALE ..................................................................................................................... 51
RÉFÉRENCES ............................................................................................................................................ 52

VI
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

LISTE DES FIGURES

Figure I.1: schéma de principe d’un onduleur…………………………………………… 2


Figure I.2: schéma de principe alimentation sans coupure………………………… 2
Figure I.3: schéma de principe convertisseur de fréquence……………………………. 3
Figure I.4 : représentation schématique d’un onduleur de tension………………….. 4
Figure I.5: onduleur de tension en pont triphasé à thyristor ……………………… 4
Figure I.6: représentation schématique d’un onduleur de courant………………….. 5
Figure I.7: Onduleur de courant en pont triphasé à thyristor. ……………………. 5
Figure I.1: onduleur monophasé ….. 6
Figure I.2 : Signaux de commande de tension de sortie pour une commande adjacente
7
[5]………… …………………………………………………………………………..
Figure I.3: Commande en onde en marge d’escalier ………………………………. 7
Figure I.4: signal de la commande par découpage ………………………………… 8
Figure I.5: Schéma synoptique de la M.L.I………………………………………….. 9
Figure I.6: technique d’échantillonnage d’un signal MLI ……………………… 9
Figure I.7: Principe de la commande sinusoïdale……………………… 10
Figure I.14: Illustration de la MLI Sinus triangle ……………………………………. 11
Figure I.85: Schéma fonctionnel de la commande sinus-triangle……………………… 12
Figure I.16 : Formes d'onde de simulation. Tension de phase, courant de ligne et les
12
tensions fondamentales d’un onduleur …………………………………………
Figure I.9: Illustration de MLI Dents de Scie. ………………………………………… 13
Figure I.10: Schéma fonctionnel de la commande sinus-Dent de scie ……………….. 13
Figure I.11: Formes d'onde de Tension de phase, courant de ligne et les tensions
14
fondamentales d’un onduleur …………………… ………………………………….
Figure I.20: Schéma équivalent de l'onduleur de tension …………………………… 14
Figure I.21: ⃗ ……………………. 15

Figure I.12: Principe de construction du vecteur de tension ⃗ …………………….. 15


Figure I.13: Séquence des vecteurs ( ̅ ̅  et ̅ ̅ . ………………………….. 17
Figure I.14: schéma bloc illustrant la MLI vectorielle …………………………… 18

VII
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure I.25: Vecteur de l'espace de tension et ses composants dans (d, q) ………. 18
Figure I.26: forme de tension ………………………………………………….. 19
Figure I.27 : Vecteur de référence comme combinaison des vecteurs adjacents secteur
20
……………………………………………………………………………………….
Figure I.28: modèles de commutation du vecteur PWM de l'espace à chaque secteur
21
………….. …………………………………………………………………………..
Figure I.29: Formes d'onde de simulation. Tension de phase, courant de ligne Et les
21
tensions fondamentales d’un onduleur. …………………………………………..
Figure II.30: signal définissant le rapport cyclique………………. 25
Figure II.31: Principe de la modulation à rapport cycle ………………………… 26
Figure II.32: simulation ( ) ̃ ( ) ………… 27
Figure II.34: évolution du rapport cyclique ( ) et la fréquence ( ) du
28
modulateur ……. …………………………………………………………………...
Figure II.35: Spectre normalisé d’amplitude d'un signal MRC pour u(t) donné
30
………….. ………………………………………………………………………….
Figure II.36: Forme d'onde du modulateur pour un modulant constant ……. 32
Figure II.37: variation de en fonction de u ……………………………………. 33
Figure II.38: variation de la fréquence du modulateur MRC ……………………. 33
Figure II.39: Onduleur de tension triphasé à un créneau par alternance
34
(déséquilibré……………………… ………………………………………………….
Figure II.40: Onduleur de tension triphasé à un créneau par alternance
34
(équilibré)……….. ………………………………………………………………….
Figure II.41: capture d’écran de l’espace principale MATLAB……………………… 37
Figure II.42: capture d’écran de l’espace simulink……………. 38
Figure II.43: capture d’écran de la librairie simscape de simulink………………….. 38
Figure II.44 : capture d’écran de l’espace de travail Simulink………………………. 39
Figure III.45: schéma synoptique de la technostructure de la commande MRC
40
appliquée à l’onduleur…………………..
Figure III.46 : schéma du bloc MRC sur MATLAB…………………………………. 40
Figure III.47: signal de l’impulsion MRC…………………………………………….. 41

VIII
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure III.48: modulation du signal de la commande………………………………… 41


Figure III.49 : modèle de commande de l’onduleur IGBT/DIODE par MRC…………. 42
Figure III.50: tensions issues à la sortie de l’onduleur pour la commande MRC (copie
43
Ecran)…………………… …………………………………………………………….
Figure III.51: tensions issues a la sortie de l’onduleur pour la commande
43
MRC…………………………………………………………………………………….
Figure III.52: ZOOM des tensions issues a la sortie de l’onduleur pour la commande
44
MRC (capture écran)…………………. ………………………………………………
Figure III.53 : comparaison entre les signaux d’entrées et de sorties pour le cas MRC
44
(capture écran)……………………. …………………………………………………
Figure III.54: comparaison entre les signaux d’entrées et de sorties pour le cas
45
MRC……….…………………………………………………………………………..
Figure III.55: courbes et graphe des THD de la MRC……………………………….. 46
Figure III.56: modélisation et commande MLI de l’onduleur IGBT/DIODE………… 46
Figure III.57: tensions issues de la sortie de l’onduleur pour la commande MLI
47
(capture d’écran)…………… …………………………………………………………
Figure III.58: tensions issues de la sortie de l’onduleur pour la commande MLI…… 47
Figure III.59: Comparaison entre les signaux d’entrées et de sorties pour le cas MLI
48
(capture d’écran)………………… ……………………………………………………
Figure III.60: Comparaison entre les signaux d’entrées et de sorties pour le cas
58
MLI……………………………………………………………………………………..
Figure III.61 : courbes des THD pour la MLI……………………………………………… 49

IX
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

ABREVIATIONS

MRC : Modulation à Rapport Cyclique


MLI : Modulation à Largeur d’Impulsion
MLI-ST : Modulation à Largeur d’Impulsion Sinus- Triangle
MLI- SD: Modulation à Largeur d’Impulsion Sinus- Dents de scie
A/N : Analogique/ Numérique
PWM : Pulse Width Modulation
CAN : Convertisseur Analogique Numérique.
IGBT : Insulated Gate Bipolar Transistor.

X
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

LISTE DES TABLEAUX

Tableau I.1 : Durée des états des commutateurs dans chaque secteur
17
[5]………………………………………………………………………………………
Tableau I.2 : récapitulatif des avantages et inconvénients de quelques techniques de
22
commande………………………………………………………………………………………..

XI
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

INTRODUCTION GENERALE

Généralement, l’énergie électrique est délivrée sous forme de trois tensions constituant un
système sinusoïdal triphasé. Les paramètres caractéristiques de ce système sont : la fréquence,
l’amplitude, la forme d’onde, qui doit être sinusoïdale. Mais depuis quelques années, avec
l’évolution technologique des composants d’électronique de puissance les distributeurs d’énergie
rencontrent plusieurs problèmes liés à l’accroissement du nombre de convertisseurs statiques
raccordés aux réseaux de distribution d’énergie. En effet, ces convertisseurs sont des sources
polluantes qui absorbent des courants non sinusoïdaux et consomment pour la plupart de la
puissance réactive. Ces perturbations permanentes affectant la forme d’onde de la tension du
réseau et se superposent à l’onde fondamentale. Elles ont donc pour conséquence de modifier
l’onde de tension ou du courant, ce qui se traduit par une dégradation du facteur de puissance par
la génération de courants et de tensions alternatives de fréquence différente de celle du
fondamental. Après avoir parcourir quelques articles, thèses et mémoires donc nous avons cité
quelques-uns plus bas, nous remarquons que : la commande des convertisseurs de l’électronique
de puissance qui peut : un hacheur, un onduleur… donc la commande fait souvent l’objet d’une
étude très importante afin d’améliorer le rendement des systèmes, l’étude sur la commande des
convertisseurs pourra contribuer à la diminution des perturbations et améliorer la commande des
autres systèmes tels que les moteurs à courant continu; c’est dans cette optique que nous allons
focaliser notre étude sur « la commande d’un onduleur ».
La commande des convertisseurs statique est une solution efficace à leur fonctionnement,
exemples de quelques commandes (commande d’un hacheur par MLI, commande d’un onduleur
par MLI). Pour notre travail, nous allons nous concentrer sur : la « Modélisation et simulation
virtuelle d’un nouveau schéma de réglage d’un onduleur à commande rapprochée par la
modulation à rapport cyclique » : cet onduleur possédant des interrupteurs qui nécessitent une
technique de commande savamment élaborée et s’illustre également part toute une
technostructure de commande. L’enjeu de ce projet sera donc, d’apporter une contribution
significative dans la dynamique de modernisation de la qualité de la commande des systèmes.
Le but pour nous ici est de Modéliser et faire une Commande à Modulation à Rapport
Cyclique d’un onduleur, qui nous permettra d’avoir un rendement meilleur.

1
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

- Améliorer le rendement du convertisseur statique de notre technostructure grâce à la


MRC tout en facilitant l’implémentation industriel de notre model. Qui pourra ainsi
considérablement rendre efficace notre système.
Dès lors il devient impératif de détailler les objectifs spécifiques qui nous serviront à
réaliser ce projet :
- Modéliser et dimensionner un onduleur.
- Présenter en détaillée et utiliser le module MRC pour le contrôle de l’onduleur.
- Implémenter la technostructure pour validation des résultats de simulations du
model proposé.
Pour notre travail nous allons utiliser les méthodes analytiques et numériques donc
l’utilisation du logiciel MATLAB Simulink qui nous permettrons de faire les schémas et simuler
la Commande par modulation à rapport cyclique de l’onduleur, cette modulation sera comparé
avec d’autres commandes tel que la commande par la MLI … et les normes en vigueur.
Cette étude, comportera trois chapitres, est organisée comme suit :
 Le premier chapitre : présenter les différents types d’onduleurs avec leur
modélisation de fonctionnement et les différentes commandes.
 Le deuxième chapitre : matériel, outil et méthode de commandes de la MRC, cette
stratégie sera appliquée à un onduleur.
 Le dernier chapitre : sera consacré à la simulation de notre stratégie par des
schémas, réalisés sous Simulink de l’environnement Matlab, interpréter ensuite on fera une
comparaison des différents résultats de cette commande par rapport à la MLI classique.

2
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LES TYPES DE COMMANDES


APPLIQUEES SUR LES ONDULEURS.
Objectifs :
- Présenter les types d’onduleurs
- Présenter les différentes commandes appliquées aux onduleurs
- Présenter la MLI et ses différentes stratégies de commande
- Présenter quelques avantages et inconvénients des différentes commandes

Introduction
L’énergie électrique est souvent distribuée sous forme de tensions alternatives
sinusoïdales. La modification de la forme énergétique pour l’adapter à différente usage, d’où la
nécessité de l’électronique de puissance. Les techniques nouvelles réalisées ces dernières années
dans le domaine de l’électronique de puissance, les convertisseurs statiques comme par exemple :
les onduleurs nous donnent de plus en plus un champ application assez étendue, on peut citer : la
commande des moteurs, filtrage actif pour dépollution du réseau électrique…
Dans ce chapitre nous allons vous présentez les onduleurs et leurs différentes commandes.

I.1 LES TYPES D’ONDULEURS

Un onduleur est un convertisseur statique assurant la conversion continue – alternative ;


alimenté en continu, il modifie de façon périodique les connexions entre l’entrée et la sortie et
permet d’obtenir l’alternatif à la sortie. L'onduleur est essentiellement utilisé pour fournir une
tension ou un courant alternatif afin d’assurer l’alimentation en énergie des charges critiques
(micro-ordinateur, station de télécommunication.) pendant la coupure du réseau électrique ou une
alimentation permanente pour les systèmes autonomes (centrales photovoltaïques, engins
aérospatiaux,), [1].

1
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

La représentation symbolique d’un onduleur est donnée par la figure (1.1) :

Figure I.1: schéma de principe d’un onduleur


Les onduleurs sont classés en deux catégories selon le type d’application et les
performances désirées, on peut citer : les onduleurs autonomes et les onduleurs non autonomes
(ou assistés) [1].

I.1.1 Les Onduleurs Autonomes


Un onduleur autonome est un système de commutation à transistors ou à thyristors, les instants
de commutation sont imposés par des circuits externes, [1]. La fréquence et la forme d’onde de la
tension de sortie sont imposées à la charge, c’est-à-dire elles sont propres à l’onduleur.
L’onduleur autonome peut être :
 A fréquence fixe : utilisé comme source de secours ou alimentation sans coupure, Il est
alimenté le plus souvent à partir d’une batterie d’accumulateurs (cas de PC, salles
d’informatique,) comme il est montré sur la figure (1.2), [1] :

Figure I.2: schéma de principe alimentation sans coupure


 A fréquence variable : dans ce cas il est utilisé pour la variation de vitesse des moteurs
asynchrones triphasés, figure (1.3) :

2
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure I.3: schéma de principe convertisseur de fréquence

I.1.2 Les onduleurs Assistés ou Non Autonomes


Un onduleur assisté est un système de commutation à thyristors, dont les instants de
commutation sont imposés par la charge, [1]. Dans ce cas, la fréquence et la forme d’onde de la
tension de sortie sont imposées par le réseau alternatif sur lequel débite l’onduleur. Ce type
d’onduleur est utilisé pour :
- Le transport d’énergie en courant continu, on peut transporter de grandes puissances à
très haute tension (de l’ordre du million de volts) par lignes aériennes sur des distances élevées
(500-1000 Km) pour lesquelles, les lignes à courant alternatif posent des problèmes délicats
(stabilité, pertes…). De plus, le transport sur des plus faibles distances par câbles souterrains dont
la capacité très élevée, limite leur emploi en courant alternatif, [2]
- Le freinage par récupération : pendant le freinage de la machine à courant continu qui
peut fonctionner en génératrice, l’énergie fournie dans ce cas peut être récupérée et transférée au
réseau alternatif par un onduleur assisté (domaine de la traction électrique), [3].
Selon la nature de la source continue alimentant l’onduleur, on distingue les onduleurs de tension
et les onduleurs de courant :

I.1.3 Onduleur de Tension


C’est un onduleur qui est alimenté par une source de tension continue, d’impédance
interne négligeable. Sa tension n’est pas affectée par la variation du courant qui la traverse, la
source continue impose la tension à l’entrée de l’onduleur et donc à sa sortie.

3
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

E
C AC

Figure I.4 : représentation schématique d’un onduleur de tension


L’onduleur de tension est autonome si la fréquence de la tension de sortie est indépendante
du réseau alternatif, il est non autonome (assisté) si la fréquence est imposée par le réseau
alternatif. Selon le choix des interrupteurs commandés, les onduleurs présentent des avantages les
uns par rapport aux autres. C’est pourquoi un onduleur de tension à transistors présente des
avantages par rapport à celui à thyristors :
 Facilité de commande (le transistor est commandé à l’ouverture et à la fermeture),
 Elimination du circuit de commutation forcée,
 Faibles pertes de commutation,
 Possibilité de fonctionnement à des fréquences plus élevées.
Exemple d’un onduleur de tension : montage triphasé à pont thyristor.

Figure I.5: onduleur de tension en pont triphasé à thyristor [5]


Les diodes en tête-bêche sur les interrupteurs commandés du circuit de puissance jouent
un rôle fondamental dans le fonctionnement de l’onduleur en assurant essentiellement trois
fonctions :

4
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

- Faciliter l’extinction des interrupteurs commandés en les polarisant en inverse lorsqu’il


s’agit de thyristors,
- Autoriser la démagnétisation de la self de la charge inductive au moment de
l’ouverture des interrupteurs,
- Assurer le redressement des courants débits par la charge (cas de la machine
asynchrone) lorsqu’elle fonctionne en génératrice.
I.1.4 Onduleur de Courant
Un onduleur de courant (souvent appelé commutateur de courant) est alimenté par une
source de courant continu, d’impédance interne si grande pour que le courant qui la traverse ne
peut être affecté par les variations de la tension à ses bornes. La source continue impose courant
à l’entrée de l’onduleur et donc à sa sortie.

AC

Figure I.6: représentation schématique d’un onduleur de courant

Figure I.7: Onduleur de courant en pont triphasé à thyristor. [5]


Les diodes en série servent à isoler les condensateurs de la tension de la charge.
L’inductance « L » empêche les brusques variations du courant (mise en court-circuit de la sortie

5
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

n’est pas destructive). Si est amorcé, le condensateur = C bloque T1, de même si est
amorcé, le condensateur = C bloque et ainsi de suite.

I.2 COMMANDE DES ONDULEURS


I.2.1 Commande Par Signaux Carrés
A) Commande Adjacente
Cette commande génère deux signaux carrés de rapport cyclique égal (0.5) pour la
commande alternée des deux interrupteurs simultanément k1. K4 et k2. K3

Figure I.8: onduleur monophasé [5]


La forme de la tension de sortie de cette technique pour les deux types de charge est
donnée par la figure (1.11). Pour une charge résistive, la tension de sortie est donnée par le
système suivant :

( ) , (1.1)

Puisque la tension de sortie et antisymétrique, donc on peut les décomposé en série de


Fourier en terme de ( )
( ) [ ( ) ( )] (1.2)

Cette technique ne permet pas d’agir sur la valeur efficace et l’amplitude de terme
fondamental de la tension de sortie. La présence des harmoniques d’ordre inférieur influent sur la
tension de sortie, ce qui nécessite un filtrage de ces harmoniques (inconvénient majeur)

6
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure I.9 : Signaux de commande de tension de sortie pour une commande


adjacente[5]

B) Commande Décalée
Le but de cette commande est de fermer ou d’ouvrir les interrupteurs (k1, k4) et (k2, k3),
simultanément mais avec un certain temps de décalage . Donc elle permet d’agir sur la valeur
efficace et sur l’amplitude fondamentale de la tension de sortie. Cette technique présente des
pertes importantes à cause de l’existence de circuit de filtrage.

I.2.2 COMMANDE EN ONDE EN MARGE D'ESCALIER


L’idée de base est de synthétiser une onde sinusoïdale à l’aide un ’échelon en effectuant
des combinaisons séries des sources continues identiques. On obtient donc une onde synthétise
analogue à celle de la figure ci-dessous pour obtenir la courbe présentée plus bas, il nécessite
d’utiliser quatre commutateurs montés en pont.

Figure I.10: Commande en onde en marge d’escalier [5]

7
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

I.2.3 COMMANDE PAR DECOUPAGE


Le problème du filtrage des harmoniques est crucial, surtout pour ceux de faibles
fréquences, ce sont donc ces derniers qu’il faut éliminer et ceci au niveau de la génération de
signal, ce problème est résolu en découpant le signal carré convenablement par une
décomposition en série de Fourier. La tension de sortie pour (n) impaire est donnée par :
( )⁄
( ) ∑ ( ) √ ( ) (1.3)

Avec √ * ( ) ( )+ (1.4)

Ce type de découpage ne permet pas de supprimer simultanément les composantes de


fréquence . Le résidu d’harmonique est donné par :
̅
*( ̅ ( ( ) ( )) ( + (1.5)
̅)

Cette technique apporte une amélioration à la qualité de l’énergie produite par l’onduleur
par une diminution du taux d’harmonique de l’onde de sortie, la tension de sortie peut être
contrôlée en jouant sur le rapport cyclique des impulsions de commande. L’inconvénient de cette
technique réside dans l’augmentation de la fréquence de commutation qui conduire à des pertes
de commutation importantes si les composants ne sont pas choisi en conséquence.

Figure I.11: signal de la commande par découpage [5]


I.3 COMMANDE PAR MODULATION DE LARGEUR D’IMPULSION
La modulation de largeur d’impulsion (en anglo-saxon pulse width modulation) consiste à
adapter une fréquence de commutation supérieure à la fréquence des grandeurs de sortie et à
former chaque alternance d’une tension de sortie d’une succession de créneaux de largeurs
convenables. Cette technique peut être considérée comme une extension du principe de la
commande par découpage ou la durée des impulsions n’est plus régulière.

8
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

I.3.1 Principe de la MLI


Le principe de base de la modulation de largeur d’impulsion est sur le découpage d’une
pleine onde rectangulaire. Ainsi la tension de sortie de l’onduleur est formée par une succession
de créneaux d’amplitude égale à la tension d’alimentation (continue) et de largeur variable. La
technique la plus répandue pour la reproduction d’un signal MLI est de comparer un signal
triangulaire appelé porteuse de haute fréquence à un signal de référence appelé modulatrice et qui
constitue l’énergie du signal recueillit à la sortie de l’onduleur.

Figure I.12: Schéma synoptique de la M.L.I

La comparaison des deux ondes est un amplificateur fonctionnant en comparateur, le


chargement d’état du comparateur est obtenu après chaque intersection des deux ondes, d’où à la
sortie on obtient un créneau d’impulsion de largeur variables pour cela on distingue deux
procédés pour l’obtention des ondes modulés.

Figure I.13: technique d’échantillonnage d’un signal MLI [5]

I.3.2 Caractéristiques de la modulation


La technique de la MLI se caractérise par deux grandeurs :

9
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

 Le coefficient de réglage : qui est défini comme étant le rapport de l’amplitude de l’onde
modulante à celle de l’onde porteuse. Il permet de déterminer l'amplitude du fondamental
de l'onde de modulation de largeur d'impulsion :

(1.6)

 L’indice de modulation : Il est défini comme étant le rapport de la fréquence de l'onde


porteuse à celle de l'onde modulante :

(1.7)

I.4 Les Stratégies de Commande de la MLI


I.4.1 Commande Sinus- Triangle
La modulation de largeur d’impulsion sinus triangle est réalisée par comparaison d’une
bande modulante basse fréquence (tension de référence) à une onde porteuse haute fréquence de
forme triangulaire. Les instants de commutation sont déterminés par les points d’intersection
entre la porteuse et la modulante, la fréquence de commutation des interrupteurs est fixée par la
porteuse. En triphasé, trois références sinusoïdale déphasées de 2π/3 à la même fréquence .
Comme la sortie de l’onduleur de tension n’est pas purement sinusoïdale, l’intensité de courant
ne l’est pas aussi, donc elle comporte des harmoniques, seuls responsables des parasites
(pulsation de couple électromagnétique) ce qui engendre des pertes supplémentaires. Cette MLI
sert à remédier ces problèmes et elle a comme avantages, [4] :
 Variation de la fréquence de la tension de sortie
 Elle repousse les harmoniques vers des fréquences plus élevées.
Ces avantages ont par contre certaines conséquences, à savoir :
 Minimisation de la distorsion du courant
 Faible coût du filtre de sortie.

Figure I.14: Principe de la commande sinusoïdale

10
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Nous pouvons aussi résumer ce principe par l’algorithme suivant :


( )
{ (1.8)
( )
Avec ( )

Figure I.15: Illustration de la MLI Sinus triangle [4]

I.4.1.2 Paramètres de la MLI sinus triangle, [4]


 L’indice de modulation ’m’ qui est l’image du rapport de fréquences de la porteuse sur
la référence

(1.9)

 Le taux de la modulation (le coefficient de réglage en tension) « r » qui est l’image du


rapport des amplitudes de tension de la référence sur la porteuse

(1.10)

I.4.1.3 Tensions de référence


Les tensions de référence de l’onduleur triphasé permettent de générer un système de
tension triphasé équilibré directe sont, [4] :

( )
( ) (1.11)

{ ( )

11
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Récapitulatif La forme de tension et de courant de sortie de l’onduleur de tension triphasée pour


une charge RLC est représentée par les figures suivantes :

I.4.1.4 Schéma bloc de la commande sinus-triangle (MLI_ST) [5]

Figure I.16: Schéma fonctionnel de la commande sinus-triangle

I.4.1.5 Tension de phase, courant de ligne les tensions fondamentales d’un


onduleur

Figure I.15: Formes d'onde de simulation. Tension de phase, courant de ligne et les tensions
fondamentales d’un onduleur [5].

- Inconvénients de la technique MLI sinus triangle :


La technique à MLI sinus-triangle produit un déchet de tension. Ce déchet devient plus
important, si on retarde les signaux de commande durant l’ouverture et la fermeture des
interrupteurs pour éviter les courts -circuits de l’onduleur.
12
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

I.4.2 COMMANDE SINUS-DENT DE SCIE


La MLI sinus dents de scie est facilement réalisable par rapport aux autres types de MLI.
Cependant, elle présente quelques défauts, notamment, chaque bras d’onduleur commute en
même temps sur les trois phases (deux fois par période de découpage) et génère ainsi des
ondulations de couple plus importantes que l’autre modulation de largeur d’impulsion. D’autre
type de MLI, plus complexe, peuvent intégrer une composante homopolaire (harmonique de rang
trois) pour améliorer le rendement de l’onduleur.

Figure I.17: Illustration de MLI Dents de Scie. [5]

1.4.2.1 SCHEMA de la commande sinus-dent de scie (MLI_SD)

Figure I.18: Schéma fonctionnel de la commande sinus-Dent de scie [5]

13
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

I.4.2.2 Récapitulatif Tension de phase, courant de ligne Et les tensions


fondamentales d’un onduleur.

Figure I.19: Formes d'onde de Tension de phase, courant de ligne et les tensions fondamentales
d’un onduleur [5].

I.5 LA TECHNIQUE DE MODULATION VECTORIELLE


La technique de modulation vectorielle consiste à reconstituer le vecteur tension de
référence pendant une période d’échantillonnage par les vecteurs tensions adjacentes
⃗ ⃗ ⃗ ⃗ ⃗ ( ) correspondant aux huit états possibles de l’onduleur.

Figure I.20: Schéma équivalent de l'onduleur de tension [5]

14
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure I.21: ⃗ [5]


La symétrie du système triphasé, nous permet de réduire l'étude au cas général d'un secteur
de 60 degrés. On se place alors dans le cas où le vecteur de référence ⃗ est situé dans le secteur
1. Dans ce cas, la tension de référence ⃗ dans le repère est reconstituée en faisant une moyenne
temporelle des tensions ⃗ ⃗ ⃗ ⃗ . Après, il suffit de déterminer la position du vecteur de

référence ⃗ dans le repère et le secteur i dans lequel il se trouve. Pour une fréquence de
commutation suffisamment élevée le vecteur d'espace de référence ⃗ est considéré constant
pendant un cycle de commutation .Tenant compte que ⃗ ⃗ sont constants et ⃗ ⃗ , il
s'en suit pour un cycle de commutation :
⃗⃗ ⃗ ⃗ ⃗ ⃗ (1.12)
Avec ; : Temps alloué au vecteur ⃗ , : Temps alloué au vecteur ⃗ , : Temps
partagé entre les 2 vecteurs nuls ⃗ ⃗

Figure I.22: Principe de construction du vecteur de tension ⃗ [5]


La résolution de cette équation, après décomposition sur les deux axes du plan complexe ( )
donne :

15
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE


( )

( ) (1.13)

( ) Avec

La valeur efficace maximale correspond au cas où ‖⃗⃗⃗ ‖ atteint le cercle inscrit à l’hexagone


(tracé en rouge) et de rayon √ .si on compare à la MLI à intersection, la tension


phase neutre maximale possible est : et la tension entre phase sera : . Le
√ √

rapport entre les deux types de MLI sera donc :

Pour équilibrer les commandes. Ainsi on réduit au minimum le nombre de


commutations réalisées pour chaque composant, ce qui encore un autre avantage de la MLI
vectorielle. Chaque zone (1 à 6) impose un ordre précis de conduction des interrupteurs de
l’onduleur. On doit avoir une impulsion unique et centrée sur l'intervalle permet un écart
minimum par rapport au cercle de référence déterminé par la succession des Vecteurs ̅ ,une
diminution de la non linéarité due à la forme de l’impulsion et une diminution du taux
d’harmonique. Sur la figure (3.4), on observe deux combinaisons possibles pour le centrage de
l’impulsion lorsque le vecteur de commande est placé dans la zone 1 et 3 limitée respectivement
par l’ensemble des vecteurs de tension ( ̅ ̅  et  ̅ ̅ .

16
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure I.23: Séquence des vecteurs ( ̅ ̅  et ̅ ̅ . [5]

1.5.1 calcule des largeurs d’impulsion



[ ] ⁄ [ ] (1.14)
[ ⁄ ]

Tableau I.1 : Durée des états des commutateurs dans chaque secteur [5]

17
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

I.5.2 MLI Vectorielle sous Simulink

I.5.2.1 Schéma bloc

Figure I.24: schéma bloc illustrant la MLI vectorielle [5]

I.5.2.2 TENSIONS DE REFERENCES


, et l'angle peuvent être déterminés comme suite à partir de la figure ci-

dessous. { √ √

[ ] [ √ √
][ ] |⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ | √ (1.15)

( )

Figure I.25: Vecteur de l'espace de tension et ses composants dans (d, q) [5]

18
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure I.26: forme de tension [5]

I.5.2.3 LES DUREES DE TEMPS


Durée de temps de commutation secteur 1

∫ ̅̅̅̅̅̅ ∫ ̅̅̅̅ ∫ ̅̅̅̅ ∫ ̅̅̅̅ ̅̅̅̅̅̅ ( ⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗ )

( ) ( )
|̅̅̅̅̅̅| [ ] * + [ ]
( ) ( )

( )
( )
( )

( )
(1.16)
( )

|̅̅̅̅̅̅|
( ) ( )

o Durée de temps de commutation à tout secteur :


√ |̅̅̅̅̅̅| √ |̅̅̅̅̅̅|
( ( )) ( )

√ |̅̅̅̅̅̅|
( )

19
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

√ |̅̅̅̅̅̅|
( ( ))

|̅̅̅̅̅̅|
√ ( )

( ) (1.17)

Figure I.28 : Vecteur de référence comme combinaison des vecteurs adjacents secteur 1[5]
o La période de commutation de chaque transistor (S1 à S6)
La Figure ci-dessous montre des modèles de commutation du vecteur PWM de l'espace à chaque
secteur. (a) Secteur 1. (b) Secteur 2

20
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure I.27: modèles de commutation du vecteur PWM de l'espace à chaque secteur [5]

I.5.2.3 RESULTATS
Les graphes ci-dessous sont les résultats de simulation du modèle de l’onduleur triphasé
commandé par MLI vectorielle.

Figure I.28: Formes d'onde de simulation. Tension de phase, courant de ligne Et les
tensions fondamentales d’un onduleur. [5]

21
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

I.5.2.4 RECAPITULATIF DE QUELQUES TECHNIQUES DE COMMANDE


Tableau I.2 : récapitulatif des avantages et inconvénients de quelques techniques de
commande

TYPES DE
AVANTAGES INCONVENIENTS
COMMANDE
- elle permet d’agir sur la valeur efficace et - présence des
sur l’amplitude fondamentale de la tension harmoniques d’ordre
COMMANDE de sortie inférieur influent sur la
PAR SIGNAUX tension de sortie.
CARRES - pertes importantes à
cause de l’existence de
circuit de filtrage.
- amélioration à la qualité de l’énergie - augmentation de la
produite par l’onduleur par une diminution fréquence de commutation
COMMANDE
du taux d’harmonique de l’onde de sortie, la qui conduire à des pertes
PAR
tension de sortie peut être contrôlée en de commutation.
DECOUPAGE
jouant sur le rapport cyclique des impulsions importantes.
de commande
- Rapport cyclique variable. - Génère des parasites
- Fréquence libre, hautes fréquences :
jusqu’à souci en CEM
- Complexe à maintenir :
COMMANDE - Très précis : 10.0 du temps de dépanner
PAR MLI conduction - Encore coûteux pour
- Absolument linéaire : on part d’un des applications
courant lisse domestiques
- Très rapide de par la fréquence de
découpage de réglage

Conclusion
Ce chapitre, nous a permis de faire une étude des différents types des onduleurs et leur
modélisation de fonctionnement; nous avons aussi eux à présenter trois grandes techniques avec
leurs stratégies de commandes à savoir : la commande par signaux carrés, la commande par
découpage et la commande par MLI (Modulation de Largeur d’Impulsion) puis de faire un
récapitulatif des avantages et inconvénients. Le chapitre suivant est réservé à la présentation de
notre stratégie de commande sur la MRC qui sera appliqué à un onduleur qui sera précédé par
une revue de littérature sur la MRC.

22
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA MRC ET MODELISATION D’UN


ONDULEUR IGBT DIODE
Objectifs :
- Faire une revue de littérature
- Présenter la MRC
- Ressortir les avantages de la MRC.
- Modéliser l’onduleur qui sera appliqué à la MRC
- Présenter le logiciel de travail (Matlab 2018b)

Introduction :
Les onduleurs de tension peuvent être pilotés suivant plusieurs stratégies. A fréquence
élevée, ils sont pilotés en modulation de largeur d’impulsion. Cette stratégie permet de régler à la
fois l’amplitude et la fréquence en gardant la source continue constante, afin de produire une
tension de sortie proche de la sinusoïde, différentes stratégies de commande ont été proposées par
différents auteurs. Pour ce chapitre nous étudierons une stratégie de commandes : la Modulation à
Rapport Cyclique appliqué à l’onduleur, Cependant, depuis la publication de la technique de
modulation en rapport cyclique (MRC), de nombreux travaux ont montré qu’elle offre plus
d’avantages que la stratégie classique MLI dans plusieurs domaines d’application tels que : la
transmission des signaux analogiques, la conversion A/N (analogique / numérique), la conversion
N/A (numérique / analogique), et la commande des hacheurs Buck [6].

II.1 REVUE DE LA LITTÉRATURE SUR LES CONVERTISSEURS A MRC


Depuis 2005, la technique de modulation en rapport cyclique a été utilisée dans plusieurs
domaines d’application. De l’instrumentation à la commande de processus en passant par le
traitement du signal. Ainsi, un article scientifique sur l’application du principe de la modulation
de rapport cyclique en instrumentation été publié [10]. Dans cet article, une classe de nouveaux
modulateurs de rapport cyclique (MRC) est étudiée. Elle combine des techniques de modulation
en rapport cyclique et de traitement de signal analogique dans un simple circuit amplificateur
opérationnel. Les simulations sont effectuées pour des commandes constantes et variables en
utilisant un banc d’essais électronique afin de tester et de valider la classe de circuits de
modulation proposée pour des systèmes de conditionnement de signaux.

23
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

En 2012, ce principe fut introduit pour la première dans le domaine de la conversion analogique-
numérique à travers deux articles scientifiques [14], [15]. Ces deux articles ont présenté
respectivement la faisabilité de la conversion analogique-numérique par MRC à travers les
simulations virtuelles et la version multicanal de conversion A/N fondée sur l’utilisation des
cellules de modulateurs en rapport cyclique parallèles, chacune étant utilisée comme circuit
d’interface 1bit indépendant.
En 2013, ce même principe a été utilisé dans la commande des convertisseurs buck dans
un article publié [12]. Dans cet article, les développements analytiques, l'analyse numérique,
simulations virtuelles et l'expérimentation, ont démontré que le système de commande MRC à
faible coût étudié pour les convertisseurs de puissance Buck fournit de meilleures caractéristiques
par rapport aux techniques PWM standard. Ainsi, elle est être considérée comme une nouvelle
perspective de contrôle dans l'électronique de puissance et l'ingénierie de commande, avec une
extension possible à d'autres types de convertisseurs CC-CC voire à la classe importante
d'onduleurs DC-AC [13]. La faisabilité de l’utilisation de la MRC dans les systèmes de
transmission des signaux a été publiée dans un article paru en 2014 [17], puis la même année, un
article portant sur le faible coût, les hautes performances de la MRC et ses nombreuses
applications [17] a été publié.
Les premiers travaux de prototypage du convertisseur analogique-numérique à
modulation en rapport cyclique ont été publié en 2012 [9] et depuis lors aucun travail de
recherche n’a plus été mené dans ce sens.
Le cadre de recherche de ces travaux pionniers était composé d'un générateur de signal
intégré (ICL8038) utilisé comme source d'onde triangulaire, d’une génératrice basse fréquence
(Philips PM5107) utilisé comme source de signal sinusoïdal et d'un analyseur Hewlett Packard
HP1631 comme instrument de supervision de référence. L'interface de modulation de rapport
cyclique était la même que celle utilisée dans ce mémoire. En outre, un ordinateur NEC Power
Mate (un seul cœur, 2 MHz) avec un port LPT intégré était utilisé comme unité de traitement
numérique. Ensuite, le registre d'état d'entrée associé à partir duquel le signal modulé TTL x(t)
est échantillonné était disponible à l'adresse 379 hexadécimale.
Il est important de noter que, l’utilisation d’un port LPT limite considérablement le champ
d’implémentation de ce prototype au vu de l’évolution technologique actuelle. De plus, le logiciel

24
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

d'acquisition et de surveillance des tests est développé à l'aide de Visual Basic ce qui implique
d’autres contraintes dans la gestion du temps réel. Par ailleurs la cible matérielle de traitement
numérique utilisée ne permet pas d’atteindre une fréquence d’échantillonnage assez importante et
donc limite le convertisseur au traitement de signaux basses fréquences et pour des applications
pas exigeantes en termes de résolution.
Une autre limite de CAN à MRC classique est l’absence d’un schéma d’optimisation
globale du convertisseur. En effet, même si le modulateur de rapport cyclique a été optimisé dans
certains travaux présents dans la littérature [18], l’optimisation du convertisseur analogique-
numérique.
Il ressort de la revue de la littérature que, bien que la technique MRC soit un espoir dans
la révolution de l’électronique industrielle et l’ingénierie d’instrumentation, beaucoup d’études
restent à faire pour la positionner comme une solution aux problèmes industrielles actuelles
notamment en ce qui concerne son application dans le domaine de la commande des
convertisseur de l’électronique de puissance. Notre travail vise donc à apporter des solutions
efficace à la commande des onduleurs par la MRC qui jusqu’ici n’est pas encore élucidé.

II-2 Présentation de la Modulation à Rapport Cyclique


II.2.1 Définition du Rapport Cyclique
Le rapport cyclique pour un signal rectangulaire, noté α, est défini comme étant le rapport
existant entre la durée du temps haut ( ) du signal et sa période (T).

Avec (2.1)

Figure II.30: signal définissant le rapport cyclique

II.2.2 Principe de la Modulation à Rapport Cyclique


La modulation en rapport cyclique est un processus électronique qui consiste à
transformer un signal d’entrée analogique ( ( )) en une onde rectangulaire (Um) périodique dont
le rapport cyclique encapsule le signal d’entrée (Mbihi, 2005). Une implication directe de ce

25
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

principe est matérialisée par l’évolution du rapport cyclique en fonction du signal modulant
d’entrée.
On rencontre dans la littérature une variété d’architecture de modulateurs de rapport cyclique,
chacune caractérisée par une expression spécifique du rapport cyclique qui introduit un
déphasage sur le modulant. Il a été démontré (Roza, [26] , [10] que la modulation MLI, technique
de modulation déjà éprouvée en électronique de puissance n’est qu’une sous-classe de la MRC et
dont la fréquence de modulation est une constante, indépendamment des variations du signal
modulant. Le principe de modulation par MRC peut être illustré par le schéma de la figure 22. La
figure 22 présente le modulateur MRC et son principe de fonctionnement avec à l’entrée un
signal modulant analogique.

( ( )) ( ( )) ( ( )) (2.2)
Figure II.31: Principe de la modulation à rapport cycle [13]
Le circuit MRC de base [13] représenté à la figure ci-dessous, est constitué des
résistances , du condensateur et d’un amplificateur opérationnel U1, alimenté par une
tension symétrique ± E. Une analyse de ce circuit MRC [13], montre que le rapport
cyclique ( ) du signal modulé ( ) est donné par la relation :
( )
( ) ( )
( ) (2.2)
( ) ( ) (( ) )

( ) (( ) )

26
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

II.3 Les Avantages de la Modulation à Rapport Cyclique


 L’Équation ci-dessus paraissant fortement non linéaire, de nombreux travaux, ont montré
qu’une linéarisation de ( ), autour du point de fonctionnement compris entre 0 et 1 /
2, permet d’obtenir une approximation linéaire assez précise de la forme :
( )
( )
̃( ) (2.3)

La Figure ci-dessous présente les résultats de comparaison de (1) et (2) pour différentes valeurs
de α1. Nous constatons dans chaque cas qu’il existe une zone de linéarité du rapport cyclique
suffisamment large, avec une erreur ( ) | ( ) ̃ ( )| quasi nulle dans la plage

|X(t)| ≤ 4 volts.

Figure II.32: simulation ( ) ̃ ( ) [13]

 Pour la définition de ( ( ) ( ( )) puis ( ) ( ) désignent


respectivement la période et le rapport cyclique (observé par cycle) du signal modulé. Il
est à noter que contrairement à la modulation de largeur d’impulsion MLI où la période
du signal modulé est fixée et ( est variable), un signal modulé en rapport cyclique
possède une période qui est fonction du signal modulant (Roza, 1997).
 Sont les paramètres de modulation caractéristique du modulateur en rapport
cyclique et la constante de temps permettant d’ajuster à la phase de conception, la
fréquence maximale du modulateur car comme il a été énoncé dans le principe, la
fréquence de sortie du modulateur est appelée à varier avec le signal modulant. Il admet

27
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

dont une fréquence maximale et une fréquence minimale généralement fixées par les
contraintes de conception. Le caractère non linéaire de la fonction rapport cyclique est
clairement établi par l’expression analytique de celle-ci formulée par l’équation. La figure
présente l’allure de la variation du rapport cyclique et la fréquence du modulateur. On
peut voir aisément sur cette figure la particularité du modulateur qui, bien que fortement
non linéaire, présente une zone de linéarité exploitable de part et d’autre du point du
fonctionnement. Dans cette zone une approximation linéaire du rapport cyclique est
possible d’où l’équation ci-dessous.

Figure II.33: évolution du rapport cyclique ( ) et la fréquence ( ) du


modulateur [32]
Compte tenu du fait que le rapport cyclique du signal modulé est compris dans l’intervalle
, un modulateur de rapport cyclique (idéal) est régit par les relations suivantes
(Moffo, 2014) :
( ) ( )
̃ ( )
( ) ( ) ( ) (2.4)
( ) ( ) ( ( ) )
{ ( )
( ) Est appelé fréquence centrale du modulateur de rapport cyclique. La figure
2.4 donne les courbes d’évolution du rapport cyclique ( ) et de la fréquence ( ) d’un
modulateur de rapport cyclique pour lequel E=5V et

28
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

La fréquence du signal modulé ( ) est une parabole dont le sommet est la fréquence
centrale du modulateur ( ). On observe également que plus l’excursion du signal modulant
devient grande plus petite est la fréquence du signal MRC.

 Propriétés spectrales du signal modulé en rapport cyclique


Les propriétés spectrales d’un signal modulé en rapport cyclique. Cette étude a été rendu
possible en émettant l’hypothèse que le signal modulant ( ) est constant pendant au moins un
période du signal modulé ( ), Puisque ( ) est constant (pendant un temps fini) le signal
modulé possède donc les propriétés suivantes :
- Il est périodique et de période ( ( )) ;
- Il possède une parité paire ;
- Il est donc décomposable en série de Fourrier et peut s’écrire :

( )= ∑ ( ) ∑ ( ) (2.5)
( ( )) ( ( )

Avec :
( ( ))
∫ ( ( ))
( ( ))
( ( ))
∫ ( ( )) ( ) (2.6)
( ( )) ( ( ))
( ( ))
∫ ( ( )) ( )
{ ( ( )) ( ( ))

Et puisque le signal ( ) possède une parité paire les termes = 0 ∀ n.


Par soucis de simplification de notation et d’écriture nous remplacerons dans la suite
( ) Par et ( ( )) par . Le signal modulé en rapport cyclique s’écrit donc :
( )
( ) ∫ ( ) (2.7)
( )

Puisque nous avons supposé constant pendant la durée de notre analyse nous pouvons donc
déterminer et . On obtient alors :

( )= * ( ) ] ∑ ( ( ( )) ( ) (2.8)
( )

En considérant les équations régissant le modulateur de rapport cyclique idéal décrites par
l’équation ci-dessus, la série de Fourier de ( ) est exprimée par :

29
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

( ) ∑ ( * ( ) ( ) ( ) ( )+ ( (

( ) ) ) (2.9)

Le spectre du signal modulé en rapport cyclique est donc constitué du spectre du signal modulant
auquel s’ajoutent des termes hautes fréquences d’amplitudes :

( ) * ( ) ( ) ( ) ( )+ (2.10)
( )
La figure ci-dessous présente le spectre normalisé | | des harmoniques du signal modulé en

rapport cyclique ( )

Figure II.34: Spectre normalisé d’amplitude d'un signal MRC pour u(t) donné [32]
On constate à la lumière de ce spectre que l’amplitude des harmoniques tant à disparaître à partir
d’un rang relativement petit. Cette étroitesse de son spectre d’amplitude est l’une des propriétés
intéressantes du modulateur MRC.
Par ailleurs, pour une harmonique de rang n sa fréquence vaut :
( ( ) ) (2.11)

Les fréquences des harmoniques dépendent donc de la tension modulante ce qui peut dans
certaines conditions, liées principalement au rapport de la fréquence centrale du modulateur et
la largeur de bande [ ] du signal modulant entrainer une distorsion due à l’aliasing
des harmoniques de hautes fréquences dans le spectre du signal modulant. Ceci a pour
conséquence de rendre la reconstitution (démodulation) du signal original impossible.
Il est important de noter que la fréquence du premier du premier harmonique vaut :

30
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

( ( ) ) (2.12)

La fréquence est minimale lorsque la valeur absolue du signal modulant est maximale :

( ( ) ) (2.13)

Pour que la modulation soit possible la condition suivante doit être respectée :

( ) ( )
̃ ( ) (2.14)

( ) ( )
( ) ( )
( ) (2.15)

En posant :

On a :
(t)= ( ) ( ) (2.16)

(t)= ( ) ( ) ( ( ) ) (2.17)
L’amplificateur fonctionne en mode commutation donc :
( ) ( ) ( )
{
( ) ( ) ( )
Pour faciliter l’analyse du modulateur, nous émettons les hypothèses suivantes :
- L’amplificateur opérationnel est parfait,
- ( ) varie très lentement par rapport à ( ) et est supposé constant pendant au
moins une période de ( ),
- ( ) ,
- Le condensateur est initialement chargé et ( ) ( ) .
Puisque initialement ( )=0, ( ) ( ) ( ) l’amplificateur
opérationnel Bascule : ( ) ( ) ( ) le condensateur de charge
avec comme équation de charge :

( ) [ ( ) ( )] (2.18)
Lorsque ( ) atteint ( ) ( ) l’amplificateur opérationnel bascule :
( )= et ( ) ( ), le condensateur se charge avec comme équation :

31
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

( ) [ ( ) ( )] (2.19)
Lorsque ( ) atteint ( ) ( ) l’amplificateur opérationnel bascule :
( ) Et ( ) ( ) le condensateur se décharge et le cycle
recommence.
La figure ci-dessous présente les différentes courbes de tension du modulateur pour un modulant
constant :

Figure II.35: Forme d'onde du modulateur pour un modulant constant [32]

( ) ( ) (( ) )
(2.20)
( ) ( )
(( ) )

Durée du niveau haut


( )
( ) ( ) (2.21)
( )

Durée niveau bas (Mbihi 2005)


( )
( ) ( ) (2.22)
( )

Période du signale MRC (Mbihi 2005)


( ) (( ) )
( ) ( ) (2.23)
( )

sont les paramètres caractéristiques du modulateur et la constante de temps permettant


de modifier la fréquence maximale du modulateur étant donné que ( ) est variable avec le
signal modulant. Tout comme le signal modulant ( ), ( ) admet un minimum et un
maximum qui sont fixés par les contraintes de conception.
Une représentation de la variation des fonctions ( ) et ( ) pour différentes valeur de et
est donné par les figures ci-dessous respectivement.

32
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure II.36: variation de en fonction de u [32]

Figure II.37: variation de la fréquence du modulateur MRC [32]


Ces courbes mettent en évidence une particularité du modulateur qui présente une zone de
linéarité exploitable autour du point de fonctionnement et dépendante de et du paramètre .
On peut donc linéariser la fonction rapport cyclique autour de ce point de fonctionnement et
obtenir ainsi une expression sous la forme :
. Le terme bas fréquence de l’équation 2.8 devient donc proportionnel au
signal modulant .

II.4 Modélisation du Fonctionnement de l’Onduleur Triphasé


II.4.1 Structure de l’onduleur de tension triphasé
On peut réaliser un onduleur triphasé en groupant trois onduleurs monophasés de l’un ou de
l’autre, il suffit de décaler d’un tiers de période les commandes des trois phases. La figure (1.8)
représente un onduleur de tension triphasé à deux niveaux formés de trois demi ponts
monophasés et utilisant un diviseur capacitif commun.

33
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure II.38: Onduleur de tension triphasé à un créneau par alternance (déséquilibré)[5]

Chacune des tensions de sortie est égale tantôt à (+V/2), tantôt à (-V/2). Les interrupteurs
fonctionnent comme en monophasé la seule différence est que le courant arrivant au point milieu
du diviseur est telle que .
La présence de neutre relié à la source est indispensable si le récepteur est déséquilibré tout
particulièrement s’il comporte des charges monophasées montées entre phase et neutre. Si le
récepteur triphasé est équilibré (moteur triphasé par exemple), on peut supprimer la liaison entre
le point neutre ’N’de la charge et le point milieu ‘O‘ du diviseur capacitif, en supprimant celle-ci
on obtient alors l’onduleur de tension en pont triphasé proprement dit représenté sur la figure ci-
dessous.

Figure II.39: Onduleur de tension triphasé à un créneau par alternance (équilibré)[5]

34
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

1.3.2 Modèle de commande de l’onduleur de tension triphasé


Les interrupteurs , , , doivent être complémentaires deux à deux,
quel que soit la loi de commande à adopter, il est possible d’établir des relations générales que
nous utiliserons pour la commande MLI ; quels que soient les courants, les interrupteurs imposent
les tensions entre les bornes de sortie A, B, C et le point milieu (fictif) ‘O’ de la source de
tension.

(2.24)

Les interrupteurs imposent donc les tensions composées à la sortie de l’onduleur ainsi pour la
première de ces tensions.
( ) ( )
( ) ( )
( ) ( ) (2.25)
( ) ( )
Son point neutre étant isolé, si le récepteur est équilibré on peut passer des tensions composées
aux tensions simples à la sortie de l’onduleur. Pour que, quelle que soit leurs formes
d’ondes, les trois courants aient une somme nulle, il faut que leurs trois fondamentaux
aient une somme nulle et qu’il en soit de même pour les divers harmoniques.
Si le récepteur est équilibré, si trois phases présentent la même impédance pour le Fondamental
ainsi que pour les divers harmoniques, les produits impédances ‘Z’- courants, c’est- dire les
tensions ont une somme nulle pour les fondamentaux ainsi que les systèmes harmoniques
successifs, en ajoutant toutes ces sommes on obtient la somme nulle des trois tensions. A cause
de l’équilibre du récepteur : , entraîne
Donc on peut écrire :
( ) ( )

( )

Et

35
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

( ) ( )

( ) ( )
De même :|
( ) ( )

On obtient finalement :
[ ( ) ( ) ( )]
[ ( ) ( ) ( )] (2.26)
[ ( ) ( ) ( )]
{
Si et sont les tensions d’entrée de l’onduleur (valeur continues), alors
sont les tensions de sorties de cet onduleur (valeurs alternatives), par conséquent
l’onduleur de tension peut être modélisé par une matrice [T] assurant le passage continu -
alternatif (DC-AC). On aura alors ;
[ ] [ ][ ] Avec :
[ ] [ ]
[ ] [ ]

{ ( ) ( )

[ ] [ ] (2.28)

Ainsi l’onduleur est modélisé par la matrice de transfert [ ] ci-dessus

II.5 Présentation du Logiciel de Simulation


L’environnement logiciel principal que nous utiliserons afin d’effectués nos simulations
est MATLAB R2018b.
Matlab est un logiciel interactif qui permet de réaliser de nombreux calculs et simulations
numériques avancés, en particulier ceux reliés à la théorie et à l’analyse des systèmes continus,
discrets, linéaires ou non linéaires. Ses possibilités sont illimitées. Elles regroupent entre autres
Les calculs matriciels (opérations arithmétiques, inversion, calcul du déterminant, valeurs
propres, vecteurs propres, diagonalisation, calcul de la transposée, etc…), de grandes capacités
graphiques (Graphes de type normal, semi-log, log-log, en trois dimensions, courbes superposées,

36
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

graphes polaires,etc…), l’analyse des réponses indicielles, impulsionnelles, et en fréquence avec


diagrammes de Bode, Nyquist, l’abaque des BlackNichols, le lieu des racines, le passage de la
fonction de transfert au modèle d’état et vice-versa des systèmes dynamiques linéaires, la
discrétisation d’un système continu, la simulation d’un système discret, l’étude et l’analyse
conceptuelle des asservissements, le traitement numérique des signaux, l’identification des
systèmes, etc. Pour répondre à ces nombreux besoins des différentes options du génie couvertes
par Matlab, plusieurs librairies appropriées appelées en anglo-saxon ‘toolboxes’ sont fournies;
entre autres nous pouvons citer : toolbox\crontrol (commande des systèmes), toolbox\signal
(traitement numérique des signaux), toolbox\identification (identification des systèmes),
toolbox\optimization (optimisation des processus) etc…
L’environnement MATLAB se présente de la façon suivante :
- L’interface principale : permet de saisir les équations et programmes mathématiques.
On peut voir :
-Current folder, Editor-untitled, Command window, Workspace

Figure II.401: capture d’écran de l’espace principale MATLAB


- L’INTERFACE SIMULINK : cette fenêtre ou encore cette espace permet de réaliser
les schémas des systèmes et faire des simulations

37
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure II.41: capture d’écran de l’espace simulink

Figure II.42: capture d’écran de la librairie simscape de simulink

38
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure II.43 : capture d’écran de l’espace de travail Simulink


Conclusion
Ce chapitre dans sa globalité nous a permis de faire : une revue de littérature sur la Modulation à
Rapport Cyclique, tout en citant les personnes qui ont travaillés dessus, ensuite nous avons
présenté la MRC en ressortant son principe puis ses avantages. En troisième partie toujours dans
ce chapitre nous avons modélisés notre onduleur en ressortant ses équations puis sa matrice
transfert. La dernière partie de notre chapitre a été consacré à la présentation du logiciel
(MATLAB 2018b) qui nous permettra de réaliser toutes notre technostructure.

39
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

CHAPITRE III : APPLICATION DE LA MRC ET MLI A LA COMMANDE D’UN


ONDULEUR TYPE IGBT/DIODE
Objectifs :
- Modéliser le bloc MRC
- Modéliser la structure globale (commande plus onduleur)
- Présenter les résultats
- Discuter les résultats
Introduction :
Cette partie est destinée à mettre en évidence notre commande MRC appliquée à un
onduleur et simuler. Les résultats obtenus seront présentés et comparer avec la commande MLI
toujours appliquée au même onduleur.

II.1 Commande par Modulation à Rapport Cyclique

Figure III.44: schéma synoptique de la technostructure de la commande MRC appliquée à


l’onduleur

3.1.1 Modélisation du bloc MRC dans l’environnement Simulink


Paramètre des composants : R1 =10k ohms. R2=20k ohms. R3= 1, 8 K ohms. C=10nF

Figure III.45: schéma du bloc MRC sur MATLAB

40
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure III.46: signal de l’impulsion MRC

III.1.2 Modélisation du module d’aide à la commande

Figure III.47: modulation du signal de la commande

III.2 Modélisation globale de la technostructure de commande : onduleur et MRC


Dans cette illustration à partir du modèle Simulink onduleur et module commande MRC ,
il est question de concevoir une architecture dans laquelle des signaux d’entrées transitent par une
fonction d’aide à la commande, un module de saturation de l’impulsion d’entrée, un module
d’optimisation et enfin un module MRC ayant pour destination finale les interrupteurs de notre
onduleur .cette architecture est donc mise en place dans l’environnement Matlab Simulink dans
les figures 3.4.

41
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Cette architecture peut également se présenter de la manière suivante :

Figure III.48 : modèle de commande de l’onduleur IGBT/DIODE par MRC

III.3 Résultats de la commande de l’onduleur IGBT /DIODE par MRC


La simulation de tout le système est effectuée avec une tension en entrée qui a pour
amplitude maximale E= 5 volts. D’autre part les paramètres du point m. matlab de la fonction
d’aide sont définis de la manière suivante :
clc
R1 = 10e3;
R2 = 20e3;
alpha1 = R1/(R1+R2);
alpha2 = 1-alpha1;
Pm = ((alpha1*alpha2)/(15*(1-(alpha1*alpha1))))/(log((1+alpha1)/(1-alpha1)));
Rs = 0.4;
Ls = 23e-3;

42
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure III.49: tensions issues à la sortie de l’onduleur pour la commande MRC (copie
Ecran)
La tension est à 0,9 volt dans l’’intervalle [0-0,25] puis elle se stabilise a 0,6 volt pratiquement
après 0,1seconde. Le même constat est effectué pour les tensions et .
Ce résultat peut encore se présenter sous la forme suivante :

Figure III.50: tensions issues a la sortie de l’onduleur pour la commande MRC

43
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Ce modèle nous permet également d’observer la qualité des courants en sortie et en entrée de
l’onduleur.

Figure III.51: ZOOM des tensions issues a la sortie de l’onduleur pour la commande MRC
(capture écran)

III.4 Résultats comparés entre la sortie et l’entrée pour le cas de la MRC :

Figure III.52 : comparaison entre les signaux d’entrées et de sorties pour le cas MRC (capture
écran)

44
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Ce résultat montre que la tension en sortie est à 0,6volt en courbe jaune alors qu’en
couleur bleue nous avons la tension d’entrée qui est à 5volts .d’autre part nous avons le spectre
jaune qui représente le signal conditionné issu du module MRC qui agit directement sur les
interrupteurs. Ce résultat se présente encore :

Figure III.53: comparaison entre les signaux d’entrées et de sorties pour le cas MRC

III.4.1 THD de la MRC


La figure 3.11 nous montre la courbe et le graphe du taux de distorsion d’harmonique
pour la MRC. Nous pouvons observés sur la courbe dans l’intervalle [0 ; 05], nous avons un pic
de 0.16 correspondant16% puis une stabilité dans l’intervalle [0.1 ; 1] sur une amplitude de 07.
Sur le graphe nous avons une affiche directe de la THD= 13% pour l’une des phases.

45
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure III.54: courbes et graphe des THD de la MRC

III.5 Commande par MLI de l’onduleur IGBT/DIODE


III.5.1 Modélisation du bloc MLI dans l’environnement Simulink
Ici la commande MLI a porteuse triangulaire est directement injectée dans les
interrupteurs de l’onduleur cette représentation est présentée sur les figures 3.11.

Figure III.55: modélisation et commande MLI de l’onduleur IGBT/DIODE

III.5.2 Résulta ts de la commande MLI de l’onduleur IGBT/DIODE


Les résultats de la commande MLI se présentent de la forme suivante :

46
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Figure III.56: tensions issues de la sortie de l’onduleur pour la commande MLI (capture
d’écran)
Les tensions de sorties : , et sont toutes à 10 volts à la sortie de l’onduleur. Pour
les mêmes conditions de fonctionnement que le cas avec la MRC.

Figure III.57: tensions issues de la sortie de l’onduleur pour la commande MLI

47
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

III.5.3 Résultats comparés entre la sortie et l’entrée pour le cas de la MLI


Pour ce cas particulier, la tension de sortie en couleur jaune a une amplitude de10 volts
alors que celle de l’entrée en couleur bleue a une amplitude de 5volts comme dans le cas la MRC.

Figure III.58: Comparaison entre les signaux d’entrées et de sorties pour le cas MLI (capture
d’écran).

Ces résultats peuvent également se présentés sous la forme sous la forme suivante :

Figure III.59: Comparaison entre les signaux d’entrées et de sorties pour le cas MLI

48
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

III.5.4 THD pour la MLI


La figure 3.17 nous montre la courbe le taux de distorsion d’harmonique pour la MLI.
Nous pouvons observés sur courbes : dans les l’intervalle [0 ; 0.01] les THD sont à zéro, puis de
[0.01 ; 1] les THD atteignent un pic de 0.34 environ (34%) et restent constant.

Figure III.60 : courbes des THD pour la MLI


III.5.5 Discussions des résultats (comparaison des méthodes)
Les figures 2.7 et 2.13 présentent respectivement les résultats comparés entre les signaux
de sorties et entrées des techniques de commande MRC et MLI.
Ainsi pour une entrée commune ayant 5volts la MRC offre 0,6 volt en sortie
contrairement à la MLI qui offre 10 volts en sortie. D’autre part le rendement doit
obligatoirement être entre [0-1] après commande .seule la MRC pour les mêmes paramètres de
simulation que la MLI offre un rendement ( 0,6/5) qui appartient à l’intervalle [0-1] enfin la MLI
doit impérativement vérifiée la condition = . Ce qui n’est pas le cas ici.

Car Efficace = 5/√ volts et USortie = 10 volts .conclusion la MRC nous offre une meilleur
modulation pour la commande des interrupteurs pour ce cas particuliers. En plus des résultats
obtenus ci-dessus : nous pouvons aussi remarqués que les THD de la MRC est l’ordre de 16%
contrairement aux THD de la MLI qui est de l’ordre de 34% ainsi nous pouvons dire ici que la
MRC est moins polluante que la MLI en terme d’harmonique dans notre technostructure.

49
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

Conclusion
Dans ce dernier chapitre, nous avons pu modélisés notre technostructure globale du
modulateur MRC à l’onduleur, les résultats de simulation nous ont permis d’avoir les courbes de
tensions à la sortie de l’onduleur puis les courbes d’entrées et de sorties de toute la structure, le
même exercice a été fait pour le cas de la MLI avec les mêmes paramètres de simulation, ainsi
une comparaison a été faite par les deux commandes et il en ressort que la MRC est aussi
meilleur que la MLI.

50
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

CONCLUSION GENERALE

Dans le contexte de la commande des convertisseurs de l’électronique de puissance, notre


travail de mémoire c’est focalisé sur la Modélisation et simulation virtuelle d’un nouveau schéma
de réglage d’un onduleur à commande rapprochée par la modulation à rapport cyclique. Ce
travail a apporté une contribution à la commande des onduleurs notamment par la MRC. Le
premier chapitre de ce mémoire nous a permis, dans un premier temps : de définir les onduleurs,
d’étudier leur principe puis d’identifier les différents types (onduleur assisté et non assisté) et
donner leur champ d’application (commande des moteurs cc). Dans second temps nous avons
ressortis les commandes (commande par signaux carrés, commande en onde en marge d’escalier,
commande par découpage puis la commande MLI) appliquées à ces onduleurs, tout en ressortant
les équations de fonctionnement. Dans la commande MLI, nous avons donné le principe puis
étudier les différentes stratégies de la commande MLI (commande sinus-triangle, commande
sinus-dent de scie et la commande par modulation vectorielle). Pour clôturer notre chapitre nous
avons faits un récapitulatif des avantages et des inconvénients que nous avons inscrit dans un
tableau. Le deuxième chapitre a permis de faire dans un premier temps une revue de littérature
sur la MRC tout en citant l’un des pionniers de cette technique de commande et tous ceux qui ont
eu à travailler avec la MRC. Puis après nous avons fait une présentation de la MRC tout en
faisant une définition de son principe et ressortant ses avantages. Une autre partie de ce chapitre a
été consacré à la modélisation du fonctionnement de l’onduleur ce qui nous a permis de ressortir
les équations et de tirer sa matrice de transfert. La dernier partie de notre chapitre a été consacré
pour la présentation de notre outil de simulation savoir MATLAB 2018b.
Le dernier chapitre a été réservé à l’application de la MRC et de la MLI à la commande
de l’onduleur tout en simulant dans premier temps puis nous avons ressortis les différentes
courbes, après interprétations, nous avons présenté nos résultats, ses résultats ont été discuté par
comparaison à la commande MLI. Au vue de ces résultats obtenus en exploitant les vertus du
modulateur MRC, nous pouvons dire que les objectifs définis pour ce mémoire ont été
entièrement couverts. La mise en œuvre sur autres logiciels étant effective, il serait intéressant
pour les futurs travaux de d’implémenter un prototype réel de notre technostructure afin
d’amélioré la commande des convertisseurs de l’électronique de puissance.

51
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

RÉFÉRENCES

[1] G. Pinson, Physique appliquée : Onduleurs


[2] Francis MILSANT, Electrotechnique, Electronique de puissance : Cours et problèmes.
Ellipses
[3] S. Bendaikha & A. Djermane, Etude sur la commande des onduleurs en pont triphasés,
Mémoire d’ingénieur, Centre Universitaire d’’Oum El-Bouaghi, 2005
[4] Mr C.Said, «Etude des stratégies de commande de l'onduleur», mémoire d’ingénieur ;
université de Beskra ; 2008
[5] Mlle A Nadia et Mlle B Wahiba « Modélisation et commande d’un onduleur MLI
[6] Faghani, M. et al. (2015). Integration of Sigma-delta ADC with sinc filter on FPGA. Journal
of engineering and applied science, 10(2), pp. 16-21.
[7] Marktani, M. A. (2016) Les convertisseurs analogique/numérique dans les capteurs d'image
CMOS: Proposition d'une nouvelle architecture. s.l.:Broché.
[8] Martin, D. A. J. (1996), Analog Integrated Circuit Design. John Wiley & Sons, Inc: s.n.
Matworks, 2008. http://www.mathworks.com.. [En ligne] [Accès le 25 juin 2017].
[9] Mbihi, J. and Motto, A. (2012), Instrumentation Virtuelle assistée par ordinateur. Paris:
Ellipse.
[10] Mbihi, J. ,. Ndjali, B. and Mbouenda, M. (2005), Modelling and Simulation of a Class of
Duty-Cycle Modulators. IRANIAN JOURNAL OF ELECTRICAL AND COMPUTER
ENGINEERING, 4(2).
[11] Mbihi, J., (2006), Informatique et automation: Automatismes programmables contrôlés par
ordinateur. France: 358 p., Publibook.
[12] Mbihi, J. (2013), A novel control scheme for buck power converters using duty-cycle
modulation. International Journal of Power Electronics, 5(Nos), pp. 3-4.
[13] Mbihi, J. (2017), Dynamic modelling and virtual simulation of digital duty-cycle modulation
control drives. International Journal of Electrical, computer, energetic, electronics and
communication engineering, © WASET (World Academic of Science, Engineering and
Technology), 11(4), pp. 472-477.

52
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

[14] Mbihi, J. and Nneme Nneme, L. (2012b). A Multi-Channel Analog-To-Digital Conversion


Technique Using Parallel Duty-Cycle Modulation. International Journal of Electronics and
Computer Science Engineering, 1(3), p. 826–833.
[15] Mbihi, J. , Ndjali, B. F., Kom, M. and Nneme Nneme, L. (2012a), A novel analog-todigital
conversion technique using nonlinear duty-cycle modulation. International Journal of electronics
and computer science engineering, 1(3), pp. 818-825..
[16] Mitra, S. K. (2006), Digital signal processing: a computer based approach. s.l.:McGraw Hill.
[17] Moffo, L. B. , Mbihi, J. and. Nneme Nneme, L. (2014), Low Cost and High Quality Duty–
Cycle Modulation Scheme and Applications. International Journal of Electrical, Computer,
Energetic, Electronic and communication Engineering, 8(3), p. 82–88p..
[18] Moffo, L. B. (Thèse 2016), Nouvelle Technique de Conversion A/N des Signaux par
Modulation Numérique en Rapport Cyclique et Applications en Instrumentation Virtuelle. s.l.:s.n.
[19] Moreo, A. T. et al. (2005), Experiences on developing computer vision hardware algorithms
using Xilinx system generator. Microprocessors and Microsystems,, Volume XX, pp. 1-9.
[20] Newby, P. (1994), Electronic Signal Conditioning. s.l.:Butterworth-Einemann.
Bibliographie145
[21]Nneme Nneme, L. , Mbihi, J. (2014), Modeling and Simulation of a New Duty-Cycle
Modulation Scheme for Signal Transmission Systems. American Journal of Electrical and
Electronic Engineering, 2(3), pp. 82-87.
[22] Nneme Nneme, L. , Moffo, L. B. , Sonfack, G. B. and. Mbihi, J. (2018), Review of
Multipurpose Duty-Cycle Modulation Technology in Electrical and Electronics Engineering.
Journal of ElectricalEngineering, Electronics, Contrlo and Computer Science-JEECCS, 4(12), pp.
9-18.
[23] Bello, O., Mbihi, J. and Nneme Nneme, L. (2018), Novel Chaotic Strange Phenomena in
Pieewise Linear Negative Resistance/Conductance L-C Oscillator: Feasibility Study and Virtual.
WSEAS TRANSACTIONS ON CIRCUITS AND SYSTEMS, Volume 17.
[24] Ranjit, S. et al. (2012), Genetic Algorithm for the Design of Optimal IIR Digital Filters.
Journal of Signal and Information Processing,, Volume 3, pp. 286-292.
[25] Rarbi, F. E. (2010), Conception d’un convertisseur analogique numérique pipeline de grande
dynamique et de faible consommation pour le codage des signaux de détecteurs à forte
granularité, Grenoble: Université de Grenoble, France.

53
MODELISATION ET SIMULATION VIRTUELLE D’UN NOUVEAU SCHEMA DE REGLAGE D’UN ONDULEUR A COMMANDE
RAPPROCHEE PAR LA MODULATION A RAPPORT CYCLIQUE

[26] Roza, E. (1997), Analog-to-Digital Conversion via Duty-Cycle Modulation. IEEE


TRANSACTIONS ON CIRCUITS AND SYSTEMS, Volume 44.
[27] Ruiz, J. A. et al. (2012), Behavioral modeling of pipeline ADC building blocks. International
Journal of Circuit Theory and Applications, Volume 40, pp. 571-594,.
[28] Rabiul, I. S. M. and Nokib, A. F. M. (2011), FPGA based sigma-delta modulator design for
biomedical application using Verilog HDL. Global Journal of researches in engineering -
Electrical and electronic engineering, 11(7), pp. 01-06.
[29] Sakhare, P. R. et al. (2014), FPGA Implementation of QPSK modulator by using Hardware
Co-simulation. International Journal of Engineering Research and Development, Volume 10, pp.
86-93.
[30] Sakhare, P. R. et al. (2014), FPGA Implementation of QPSK modulator by using Hardware
Co-simulation. International Journal of Engineering Research and Development, Volume 10, pp.
86-93.
[31] Schweitzer, E. et al. (2008), AnAlyse et trAitement des signAux méthodes et applications au
son et à l’image. Paris: Dunod.
[32] Sonfack, G. , Mbihi, J. and Moffo, L. B. (2017), Optimal Duty-Cycle Modulation Scheme
for Analog-To-Digital Conversion Systems. World Academy of Science, Engineering and
Technology, 11(3).
[33] Sonfack, G. B. and. Mbihi, J. (2018), FPGA-Based Analog-to-Digital Conversion via
Optimal Duty-Cycle Modulation. Journal of Electrical and Electronic Engineering, JEEE, 8(2),
pp. 29-36.
[34] Steven, R. N. et al. (1997), Delta-Sigma Converters Theory, Design and simulation. IEEE
PRESS, Volume 3, pp. 42-63.

54

Vous aimerez peut-être aussi