Vous êtes sur la page 1sur 5

Mme BOUZID RAHMA

Intitulé de la licence : licence professionnalisante Infermier de santé


public

Intitulé de la matière : Explorations Radiologiques

La radiologie médicale désigne l’ensemble des techniques diagnostiques et thérapeutiques,


par rayons X et autres rayonnements. Elle couvre la radiologie conventionnelle – ou
radiographie standard –, par rayons X traversant le corps pour imprimer un film
photosensible, ou, sinon, sont visible sur un écran d'ordinateurplus ou moins noirci en
fonction de l'organe traversé. La radio ressemble ainsi à une ombre chinoise, où les os
apparaissent en blanc et les structures moins denses (comme les poumons) en noir.

Les techniques de radiologie se pratiquent pour détecter, préciser et parfois soigner une
affection (fracture, malformation, corps étranger, tumeur etc.).

• . Production de Rayons X

• Le tube à rayons X fonctionne de la façon suivante. Un champ électrique est créé par
une différence de potentiel élevée (généralement de 10 à 150 kV) entre le filament qui
sert de cathode et l’anode. Des électrons sont émis par le filament. Ils sont accélérés et
dirigées vers l’anode par le champ électrique. Ces électrons entrent en collision avec la
cible constituée par le métal de l’anode. Les impacts produisent les rayons X.
Toute cette opération s'effectue dans un tube où une petite zone de la paroi n'est pas
recouverte par du plomb. C'est par cette ouverture que sort le faisceau de rayons X
utile à la formation de l'image.

1
Mme BOUZID RAHMA

tube a rayons x

Radiologie analogique

La radiologique analogique utilise une source à rayons X pour former l’image, des cassettes
contenant un écran renforçateur et un film argentique pour enregistrer l’image latente
produite, ainsi que des produits chimiques et une chambre noire pour le développement des
films. Des négatoscopes sont nécessaires pour pouvoir lire les radiographies.

Radiologie numérique

L’équipement en radiologie numérique se compose toujours d’une source à rayons X associé


à un détecteur ou un système de cassette avec un lecteur dédié. Un logiciel de traitement de
l’image est disponible et la lecture se fait sur écran.

En radiologie numérique, l'image radiologique est véhiculée sous forme de chiffres. La


manipulation de ces chiffres permet d'observer la région étudiée sous des aspects différents
(visualisation uniquement des tissus médiastinaux, de l'os, du parenchyme pulmonaire, etc.).
Ces images numériques peuvent être archivées sur des disques durs, des clés USB, des CD,
DVD, etc. Elles peuvent être transmises à d'autres centres aux moyens de lignes

2
Mme BOUZID RAHMA

informatiques, ou téléphoniques via un modem. La radiologie numérique est à la base


d'applications comme le PACS (archivage d'images) ou la téléradiologie.

Les principaux examens radiologiques sont :

A. La radiographie standard pour le squelette, les articulations et certains organes


(poumons, abdomen, seins…)
La radiographie est un examen d'imagerie médicale qui utilise les rayons x pour visualiser des
parties du corps humain (os et certains organes). Sur une radiographie, les os apparaissent
blancs et les tissus mous dans des tons gris.
A.1. Radiographie osseuse
La radiographie est un examen d'imagerie médicale qui utilise les rayons x pour visualiser des
parties du corps humain (os et certains organes). Sur une radiographie, les os apparaissent
blancs et les tissus mous dans des tons gris.
A.2. Radiographie pulmonaire
La radiographie pulmonaire est un examen qui permet de visualiser les poumons, la trachée,
les bronches et la plèvre (feuillet qui entoure le poumon). Elle a pour but de détecter une
infection, une inflammation, un cancer, une pleurésie ou encore un pneumothorax.
B.Scanner
Le scanner, aussi appelé tomodensitométrie, est un examen qui donne des images en coupe
d'un organe. Il a pour objectif de donner plus de précisions sur les résultats d'une radiographie
ou d'une échographie, comme la localisation et l'étendue d'une lésion sur un organe ou un
tissu.
Le scanner étudie le cerveau, la cage thoracique, l'abdomen ou encore les os.
Il recherche des anomalies qui ne sont pas visibles sur des radiographies standard ou à
l'échographie.
Il permet de :
• Mettre en évidence des infections, une hémorragie, des kystes, des tumeurs, des
ganglions,
• Localiser avec précision un organe par rapport à un autre, de définir le trajet d'un
vaisseau.
• Guider des ponctions d'organes profonds évitant une intervention chirurgicale.
C. Echographie
L'échographie est une technique d'exploration de l'intérieur du corps basée sur les ultra-sons.
Une sonde envoie un faisceau d'ultrasons dans la zone du corps à explorer. Selon la nature des
tissus, ces ondes sonores sont réfléchies avec plus ou moins de puissance. Le traitement de ces
échos permet une visualisation des organes observés.

3
Mme BOUZID RAHMA

• Echographie cardiaque ou échocardiographie


• Echographie mammaire
• Echographie obstétricale
• Echographie pelvienne

D. Doppler
le doppler utilise les ultrasons. il fonctionne sur les mêmes bases que l'échographie, à laquelle
il est très souvent associé.
Son principe consiste à étudié l'écoulement du sang dans un vaisseau. Donnons ainsi des
renseignements sur ses conditions d'écoulement et la bonne irrigation des organes. Cet
examen peut être utilisé sur les vaisseaux des membres, du cou, de l'abdomen…
il recherche des perturbations du flux sanguin pouvant être en rapport avec un obstacle ou un
rétrécissement du vaisseau. Il peut s'agir d’un caillot bloqué dans une veine (phlébite) d’un
rétrécissement d’un calibre d’une artère (ce sont les plaques d’athérome) …
E. Imagerie par Résonance Magnétique (IRM)
L'imagerie par résonance magnétique permet de visualiser des détails invisibles sur les
radiographies standards, l'échographie ou le scanner. Schématiquement, cette technique utilise
un gros aimant et analyse la réaction des différents tissus du corps à ces champs magnétiques.
Les données recueillies sont ensuite traitées informatiquement et la zone étudiée peut être
restituée en deux ou trois dimensions.
F. L'endoscopie consiste à introduire une caméra (ou "endoscope") dans un conduit ou une
cavité de l'organisme. Cette technique est le plus souvent utilisée pour rechercher
visuellement la cause d'un trouble.
• Arthroscopie
• Cystoscopie
• Coloscopie
• Fibroscopie bronchique
• Endoscopie ou fibroscopie
• Fibroscopie oeso-gastro-duodénale ou fibroscopie digestive haute
• Hystéroscopie
G. Scintigraphie
La scintigraphie ou tomographie est une technique d'imagerie qui fait intervenir la médecine
nucléaire. Un médicament radiopharmaceutique (isotopes radioactifs d'une molécule) est
administré et les rayonnements sont analysés, une fois que le produit a été capté dans l'organe
cible. Cette technique permet d’obtenir une image fonctionnelle des organes ainsi que la
présence d'éléments anormaux.

4
Mme BOUZID RAHMA

• Scintigraphie cérébrale
• Scintigraphie osseuse
• Scintigraphie cardiaque
• Scintigraphie pulmonaire
• Scintigraphie thyroïdienne
Isotopes
Les isotopes sont des atomes qui possèdent le même nombre d'électrons – et donc de protons,
pour rester neutre -, mais un nombre différent de neutrons. On connaît actuellement environ
325 isotopes naturels et 1200 isotopes créés artificiellement.
Les isotopes d’un même élément ont des propriétés chimiques identiques mais des propriétés
physiques différentes (stables ou radioactifs notamment).

Vous aimerez peut-être aussi