Vous êtes sur la page 1sur 6

CENTRE AFRICAIN D’ETUDES SUPERIEURES

EN GESTION

GROUPE 5 :
MPACG1 A – Jour
Diagnostic Economique et Financier

Membres du groupe : Professeur: Dr. TANKPE A. Tanko


OUEDRAOGO Yann Clovis Maxime
SECK Mame Ndack
SEMBENE Adja Maty
SOUARE Kaba Cheick
SYLLA Aïssatou Sahra
TETEGAN-BENISSAN Rosella Ashley
VIHA-OSSOUNGA Mauricette-Anaïs
YELEMOU Sima Dô Herbert
Diagnostic Economique et Financier

NOMS PRENOMS CLASSE PRESENCE NOTE

OUEDRAOGO Yann Clovis M. MPACG1 Jour A 1/1

SECK Mame Ndack MPACG1 Jour A 1/1

SEMBENE Adja Maty MPACG1 Jour A 1/1

SOUARE Kaba Cheick MPACG1 Jour A 1/1

SYLLA Aïssatou Sahra MPACG1 Jour A 1/1

TETEGAN-
Rosella Ashley MPACG1 Jour A 1/1
BENISSAN
VIHA
Mauricette Anaïs MPACG1 Jour A 1/1
OSSOUNGA

YELEMOU Sima Dô Herbert MPACG1 Jour A 1/1

2
Diagnostic Economique et Financier

Cas I : Du bilan comptable au bilan financier


1- Tableau des plus ou moins-values :

ELEMENTS Valeurs de départ Valeurs réelles Plus-values Moins-values


Terrain 2 150 000 2 900 000 750 000
Bâtiment 3 780 000 4 600 000 820 000
Matériel 14 870 000 12 120 000 2 750 000
Marchandise 4 932 500 4 439 250 493 250
Totaux 1 570 000 3 243 250

2- Retraitements :

Actif :

• Les éléments de l’actif sont enregistrés à leurs valeurs réelles et par conséquent les
plus ou moins-values sont inscrire aux capitaux propres.
• La fraction des stocks de marchandises correspondant au stock outil sera soustraite de
l’actif circulant et inscrite dans l’actif immobilisé.
• La fraction des créances douteuses (50%) qui sera recouvrée dans 18 mois doit être
soustraite de l’actif circulant et inscrite à l’actif immobilisé.
• La partie négociable des effets (800000) doit être soustraire de l’actif circulant et
inscrite dans la trésorerie actif.
Passif :
• La provision pour perte et charges doit être soustraite des provisions pour risques et
charges et partagée à raison de 35% au passif circulant et 65% dans les capitaux
propres.
• La fraction des emprunts (1/3) devant être réglée le 31 mars 2005 doit être soustraite
des ressources stables (dettes à plus d’un an) et inscrite dans le passif circulant.
• La partie du résultat mise en distribution doit être soustraite des capitaux propres et
inscrite au passif circulant.

3
Diagnostic Economique et Financier

3- Bilan Financier

Actif Montant Passif Montant


Actifs immobilisés Capital réservé 12 500 000
Frais d'établissement 897 500 Charges immobilisés
TERRAIN 2 900 000
BATIMENT 4 600 000
MATERIEL 12 120 000 Résultats mis en réserve 7 497 000
Créances douteuses à + 1 173 750 Provision réglementée 1 170 000
an
Stock actif 887 850 Plus ou moins-value. -1 673 250

Capitaux propres et ressources 19 493 750


Assimilées
Emprunt à + 1 an 5 457 000
Provision financières à + 1 an 1 027 500
Total Actif Immobilisé 21 579 100 Dettes Financières et 6 484 500
ressources Assimilées
Stocks(m/se et emballage) 3 900 400 Dettes Fournisseurs 6 699 500
Effet à recevoir 282 500 Dettes fiscales sociales 1 843 500
Charges provisionnées
Clients 2 867 500 Dividende à payer 1 250 000
Clients douteux 173 750 Emprunt à - 1 an 2 728 500
Autres créances 4 850 000 Ecart de conversion Actif
Provision pour risque et charges 630 000
à - 1 an
Total Actif Circulant 12 074 150 Total Passif Circulant 13 151 500
Titres de placements 810 000
Banque 2 036 000 Crédit bancaire découvert
Caisse 1 830 500
Effet à recevoir 800 000
négociables

Trésorerie Actif 5 476 500 Trésorerie Passif 0


Total Général 39 129 750 Total Général 39 129 750

Cas II : Diagnostic Economique et Financier à partir des ratios


a. Jugement sur la situation financière et son évolution :
Sur les 3 ans, le fonds de roulement de l’entreprise GBOGBOYAGBO est positif. Cependant
l’on remarque des variations de 22.91% allant de N à N+1 et une diminution de 4.05% de N+1 à
N+2. Concernant le Besoin en Fonds de Roulement, il est en évolution constante car de N à N+1
il évolue de 34,34% et encore de 7.22% de N+1 à N+2. Par contre la Trésorerie nette décroit de
152% de N à N+1 et de N+1 à N+2 64.04%.

4
Diagnostic Economique et Financier

Au niveau de l’endettement, l’entreprise un ratio décroissant d’année en année traduisant son


effort de solvabilité. Elle se désendette car elle passe de 0.69 à 0.55, se rapprochant ainsi de ce
qui est recommandé. Au niveau du remboursement des dettes à partir de son autofinancement,
l’entreprise est là aussi beaucoup plus solvable car elle rembourse ses dettes structurelles de plus
en plus rapidement, en moins de 3 ans. L’entreprise perd sa capacité d’endettement au fil des
années.
Néanmoins, l’on remarque que le Fonds de Roulement est inférieur au besoin en fonds de
roulement créant ainsi des besoins de trésorerie. L’entreprise n’a pas de marge de sécurité et se
finance principalement par des emprunts bancaires.
Avec ces deux indicateurs, l’on peut déduire que bien que l’entreprise fasse des bons résultats,
elle met toute son énergie à se financer au travers des crédits bancaires, emprunts, mais ne fait
pas de réels investissements car les gains effectués servent à rembourser les prêts effectués.
b. La rentabilité :
Nous pouvons voir que l’activité de l’entreprise est de plus en plus rentable car les taux de
rentabilité financière et économique sont en pleine expansion. Cela peut se traduire par le fait
que l’entreprise fructifie bien les fonds investis par les actionnaires. Le taux d’intérêt moyen de
l’endettement augmente néanmoins d’année en année.
Le matériel utilisé n’est pas vétuste, l’entreprise dispose d’un équipement de qualité.
c. La gestion de l’entreprise :
Concernant la gestion de l’entité, au niveau premièrement de la gestion des stocks, on remarque
un rallongement de la durée moyenne du crédit fournisseur et un raccourcissement de la durée
du crédit clients. Le fait que les délais clients soient inférieurs à ceux des fournisseurs représente
une bonne chose car cela lui permet de disposer de suffisamment de liquidités pour honorer ses
dettes fournisseurs. Cependant, les délais accordés aux clients augmentent d’année en année.
Cela signifie que l’entreprise rencontre des difficultés à faire face à ses créances, même si elle
dispose d’un bon timing au niveau du remboursement auprès de ses fournisseurs.
Deuxièmement, l’on constate que les stocks de matières premières s’accroissent de plus en plus.
Cela pourrait s’expliquer par le fait que l’entreprise ne prenne pas le temps d’écouler ses stocks
de matières premières avant d’engager de nouvelles commandes. Aussi, le même constat est
fait pour les stocks de produits finis qui sont épuisés difficilement et qui ont peut-être du mal à
être vendus.
L’incident majeur produit est l’augmentation du besoin en fond de roulement afin d’entretenir
les matières premières et les marchandises, et la création d’une trésorerie nette négative.
Au niveau des produits et des charges, l’on remarque aussi que l’entreprise a plus de charges
que de produits financiers. Les charges sont quasi-inexistantes pour le résultat HAO.
Après énumération de tous ces constats, l’on remarque que l’entreprise rencontre des problèmes
de gestion.

5
Diagnostic Economique et Financier

d. Suggestions sur l’amélioration de la gestion et de la situation financière de


l’entreprise :
Afin de connaître une situation plus stable, l’entreprise GBOGBOYAGBO doit mettre en
place des stratégies comme :
- La réduction des délais clients : cette réduction influencerait positivement la trésorerie
en lui permettant de disposer d’un matelas de sécurité financière nécessaire à une
gestion quotidienne efficace de son activité.

- L’adoption de la méthode de gestion FIFO (Fist In First Out) : Concernant les stocks de
matières premières, l’entreprise devrait les écouler selon cette méthode et ne
commander uniquement lorsque nécessaire.

- L’adoption d’une meilleure politique commerciale : Adopter des stratégies de vente


(marketing, achalandage) afin d’écouler davantage de produits en stock et réduire les
besoins en fonds de roulement afin d’avoir une trésorerie positive.

- Pour pallier son besoin de trésorerie, l’entreprise peut, au lieu d’avoir recours aux
emprunts externes, emprunter de l’argent à ses actionnaires en interne. C’est la méthode
du recours aux comptes courant d’associés. Elle peut également chercher à augmenter
son capital et il se produira un coup d’accordéon (les nouveaux actionnaires apporteront
des capitaux nouveaux et verront leurs parts augmenter à défaut de la diminution des
parts des anciens actionnaires).

Vous aimerez peut-être aussi