Vous êtes sur la page 1sur 23

Chapitre I

Mécanisme de transport de la matière

Enseignante : Dr. RAHAL.H


2
I.1. Introduction

Différents phénomènes sont responsables et agissent sur


le transport de la matière. La matière peut être
notamment transportée par convection (transport dû au
mouvement du fluide), par diffusion (transport de la
matière de zone concentrée vers des zones de
concentration plus faible) et par rayonnement.

3
I.2. Transport diffusif
 Le transport diffusif est un phénomène de transport de
particules sans mouvement macroscopique. Ce transport se
produit dans un système initialement hors d’équilibre, des
régions riches en particules vers les régions pauvres en
particules: la diffusion tend à rendre homogène les
concentrations des particules. L’agitation thermique est le
moteur des phénomènes de diffusion.

 S’il existe une différence de concentration dans l’espace,


par exemple entre deux compartiments séparés par une
membrane perméable (laissant passer le solvant comme le
soluté) :
4
 Au cours du temps, il y a un déplacement de la matière
du compartiment concentré vers le moins concentré.
Ce transfert s’effectue, jusqu'à ce que l'équilibre en
concentration soit atteint. Ce phénomène spontané est
appelé diffusion.

5
I.2.1. Loi de Fick
 La loi de Fick est dite phénoménologique car elle ne fait que
décrire un phénomène, sans chercher à l’expliquer. Elle n’a pas de
signification plus profonde que cela.

 La diffusion est le mécanisme de transport des zones


concentrées en matière vers les zones moins concentrées. Il y a
donc diffusion dès qu'il y a différence de concentration. C'est un
phénomène spontané et inévitable (phénomène dispersif)
conduisant à un équilibre. La cinétique du phénomène est
quantifiée par la diffusivité ou coefficient de diffusion. Le flux
de matière engendré par ce phénomène de transport est d'après
la loi de Fick proportionnel au gradient de concentration par
l'intermédiaire du coefficient de diffusiON :

6
7
I.2.2. Diffusion moléculaire
 La diffusion moléculaire est un phénomène de
transport irréversible qui se traduit par la migration
des molécules dans un milieu. Sous l'effet de l'agitation
thermique on observe un déplacement des molécules
des zones de forte concentration vers celles de faible
concentration. On rencontre ce phénomène dans de
nombreuses situations comme, par exemple:
 la diffusion d’un colorant dans un liquide;
 la diffusion d’impuretés dans un solide semi-conducteur
pour modifier les propriétés électriques;
 la diffusion des ions dans une pile chimique.
8
I.2.3. Densité de flux
Le transport de matière est quantifié par une densité de flux de matière j, qui
représente la masse (ou le nombre de moles) qui traverse la surface par unité de
temps et de surface (kg.m-2.s-1 ou mol.m-2.s-1). Pour un mélange binaire, on définit
les densités de flux molaire et massique par les relations suivantes:

9
10
I.2.4. Fractions massiques et molaires
 On appelle fraction molaire d’un constituant i, le nombre de
moles de ce constituant contenu dans un mélange de nombre de
moles totale. Donc, la fraction molaire d’un constituant A est:

 Les fractions molaires vérifient la relation suivante:

11
 On appelle fraction massique d’un constituant A, la masse de
ce constituant contenu dans un mélange de masse totale. Donc,
la fraction massique d’un constituant A est:

 Les fractions massiques vérifient la relation suivante:

12
I.2.5. Vitesses moyennes massiques et molaires
 Dans un mélange en diffusion les éléments sont en
mouvement à des vitesses différentes. En supposant que
vi est la vitesse de l’élément i par rapport à un repère
fixe. On définit la vitesse moyenne massique v pour un
mélange de n constituants comme suit :

Avec:
vi : Vitesse moyenne massique de composant (i).
ρi : Masse volumique de composant (i).
ρ v : Débit de masse qui passe à travers d’une unité de surface placée
perpendiculaire à la vitesse v.

13
 Similairement on pourrait définir la vitesse moyenne molaire
comme suit:

14
 Pour un système multicomposant, les relations du tableau ci-dessous sont
valables

15
 Le flux massique (molaire) de l’élément i représente la masse (nombre de moles)
de l’élément i qui passe pendant une unité de temps à travers une surface
perpendiculaire à la direction de diffusion).

 Le mouvement peut être représenté par rapport à un repère fixe ou à la vitesse


massique moyenne v ou bien à la vitesse molaire moyenne v*. Le tableau 1.2
regroupe les différentes expressions des flux.

16
Remarque

Lorsqu'il s'agit de transport de matière, on définit trois types de débits :

 Le débit volumétrique est le volume par unité de temps; [L s-1]

 Le débit molaire est le nombre de moles par unité de temps; [mol s-1]

 Le débit massique est le nombre de grammes par unité de temps; [Kg s-1]

17
I.3. Transport convectif
Le transport convectif lié directement au mouvement
macroscopique et global du fluide. La convection est plus efficace
(rapide) que diffusion et implique des déplacements à grande
échelle (par comparaison à la diffusion).

I.4. Transport combiné: Diffusion + convection

Transport combiné (diffusion + convection) est un transfert


mixte c'est à dire à la fois diffusif (déplacement des particules
des zones concentrées vers les zones à concentration faible) et
convectif (mouvement totale du fluide).

18
 On sait que si une solution dont la concentration de ses constituant
est partout uniforme, aucun changement ne prend place, mais tant
qu’il n’y pas d’uniformité, la solution est spontanément ramenée à
l’uniformité par la diffusion, (les substances se déplacent d’une
région à haute concentration vers une autre à faible concentration).

 Ainsi le débit de déplacement du soluté d’un point à un autre doit


dépendre du gradient de concentration sur cette distance.

Puisque:

19
 Soit un mélange binaire où les molécules se déplace par diffusion
moléculaire : il en résulte, pour chaque constituant, un flux de masse,
soit NA et NB (mole/cm²s). Si cA et cB sont les concentrations
molaires (mole/cm3) de A et B, on peut définir le flux molaire pour
chaque constituant par :

 La diffusion s’accompagne d’un mouvement du fluide même en


l’absence de tout gradient de pression/concentration. La vitesse
molaire moyenne peut être écrite pour un système binaire:

xA et xB étant les fractions molaires de A et B et C la concentration


molaire totale
20
20
21
Fin du chapitre I

Vous aimerez peut-être aussi