Vous êtes sur la page 1sur 2

L1S1 BCST Orsay 2020-2021

Maths MA101B

Corrigé du partiel du 10 novembre 2020

Exercice 1 - Fathia, Grégoire et Henriette se partagent les 1000e gagnés au loto. Fathia aura 2
fois plus que Grégoire, et Henriette 200e de moins que Grégoire.
Déterminer la part de chacun(e).
Réponse. [2 pts]

On a F = 2G et H = G − 200 avec F + G + H = 1000. D'où 4G − 200 = 1000 et G = 300,


F = 600 et H = 100.

Exercice 2 - Déterminer les domaines de dénition et les dérivées des fonctions suivantes :
ex p
a) f (x) = b) g(x) = ln(x2 + 1) c) h(x) = 1 − x2 .
x2

Réponses.

(x − 2)ex
a) [1 pt] Dom(f ) = R∗ et f 0 (x) = .
x3
2x
b) [1,5 pt] On a x2 + 1 > 0 d'où Dom(g) = R et g 0 (x) = .
x2 + 1
−x
c) [1,5 pt] On a 1 − x2 ≥ 0 ⇔ |x| ≤ 1. D'où Dom(h) = [−1, 1] et h0 (x) = √ pour |x| < 1.
1 − x2

Exercice 3 - Soient a et b deux paramètres réels donnés. On considère la fonction f dénie sur R
par (
ex si x < 0
f (x) =
ax + b si x ≥ 0 .

1. Calculer les limites à gauche et à droite de f en x = 0.


2. Pour quelles valeurs de a et b, f est-elle continue et dérivable ?
3. Donner dans ce cas l'équation de la tangente à la courbe de f en x = 0.
Réponses.

1. [1 pt] On a f (0− ) = e0 = 1 et f (0+ ) = a × 0 + b = b.


2. [2 pts] f est dérivable (et donc continue) sur R∗ (fonctions usuelles sur ] − ∞, 0[ et ]0, ∞[).
De plus f continue en 0 ssi f (0− ) = 1 = f (0+ ) = f (0) = b, et a quelconque. Lorsque b = 1,
f est dérivable en 0 ssi f 0 (0− ) = e0 = 1 est égal à f 0 (0+ ) = a. On a donc f dérivable partout ssi
a = b = 1.
3. [1 pt] Lorsque a = b = 1, la tangente à la courbe de f en x = 0 est la droite d'équation
y = f (0) + f 0 (0)x = x + 1.

Exercice 4 - On étudie la fonction f dénie sur R par f (x) = x e−x .


1. Calculer la dérivée de f et établir un tableau de variation.
2. Montrer que f dénit une application bijective de I =] − ∞, 1] sur un intervalle J que l'on
précisera. On note g : J → I la fonction réciproque ainsi obtenue.
3. Montrer que g(−e) = −1 et calculer g 0 (−e).

Réponses.

1. [0,5 pt]On a f 0 (x) = e−x − xe−x = (1 − x)e−x .


[1 pt] Par croissance comparée, on a f (x) = x → 0 pour x → +∞, et directement f (x) → −∞
x
e
pour x → −∞.
[1 pt] Le tableau de variation est donc

x −∞ 1 +∞
f0 + 0 −
f −∞ % f (1) = e−1 & 0

2. [1,5 pt] f est continue strictement croissante sur I =] − ∞, 1]. D'après le cours f est donc une
bijection de I sur J = f (I) =] − ∞, f (1) = e−1 ].
3. [1,5 pt] On a −1 ∈ I et −e ∈ J d'où f (−1) = −e ⇔ −1 = g(−e). D'après le cours, on a alors
1 1 1
g 0 (−e) = = = .
f 0 (g(−e)) f 0 (−1) 2e

Exercice 5 - Calculer les intégrales suivantes :


Z 2 Z π Z e2
1 dx
a) I = (x + 1 + ) dx b) J = x sin x dx c) K = .
1 x 0 e x ln x

Indication. On pourra eectuer une intégration par parties pour b) et le changement de variables
t = ln x pour c).

Réponses.
h x2 i2 5
a) [1,5 pt] On a I = + x + ln x = 2 + 2 + ln 2 − 1/2 − 1 − ln 1 = + ln 2.
2 1 2
h iπ Z π
b) [1,5 On a J = −x cos x cos xdx = −π cos π + sin x 0 = π .
 π
pt] +
0 0
dt 1 dx
c) [1,5 pt] Lorsque t = ln x on a = ln0 x = , d'où dt = . On a alors
dx x x
Z ln(e2 )
dt  2
K= = ln t 1 = ln 2.
ln e t