Vous êtes sur la page 1sur 23

LES PROCEDURES DE DEDOUANMENT

DES PRODUITS PETROLIERS


MOUSSA NDIAYE

TECHNICIEN SUPÉRIEUR

FORMATEUR
SOMMAIRE

INTRODUCTION................................................................................................................................1
I- LA CHAINE LOGISTIQUE DU PETROLE................................................................................2
I-1 EXPLOITATION DU PETROLE.............................................................................................2
I-2 RAFFINAGE DU PETROLE....................................................................................................4
I-3 LE STOCKAGE.........................................................................................................................6
I-4 LE TRANSPORT.......................................................................................................................6
I-5 LA DISTRIBUTION..................................................................................................................7
II- LES REGIMES DOUANIERS UTILISES..................................................................................7
III- LES PROCEDURES DE DEDOUANEMENT DU PETROLE................................................8
III-1 Les Formalités Préalables au Dédouanement........................................................................8
III-2 Le Dédouanement Proprement dit des Produits Pétroliers..................................................9
IV- TABLEAU RECAPITULATIF.................................................................................................16
CONCLUSION...................................................................................................................................19
INTRODUCTION

Vu la complexité du Pétrole, de son envergure dans l’économie et le développement d’un


pays, il est devenu une perle rare voir précieuse qui englobe de nombreux intérêts.

En effet le dédouanement des produits pétroliers est un sujet large et spécifique aussi bien
dans les éléments de la taxation que dans la valeur de douane, l’espèce et l’origine des
produits pétroliers qui obéissent à des règles qui dérogent à celles du droit commun.

Cependant de nombreuses mutations ont été faites dans le système régularisation en vue de
faciliter les procédures de dédouanement du pétrole et diligenter les opérations.

Enfin nous allons aborder notre sujet sous quatre angles à savoir:

· La Chaine logistique du pétrole,


· Les Régimes douaniers,
· Les procédures de dédouanement du pétrole
· et Le récapitulatif

20
I- LA CHAINE LOGISTIQUE DU PETROLE

I-1 EXPLOITATION DU PETROLE


Le pétrole est généré à partir d’une roche mère, matière organique enfouie dans les
profondeurs de la terre. Dès sa formation, il remonte vers la surface. Sur sa route, des roches
couvertures peuvent le bloquer dans des roches réservoirs.

Ainsi se forme un gisement de pétrole qui peut être récupéré grâce à l’interprétation des
données sismiques (sorte d’échographie). Celles-ci sont obtenues à l’aide d’un navire
sismique.

Pour confirmer les informations sismiques, il existe différents type de forage. Ils sont adaptés
chacun à une tranche de profondeur d’eau (jusqu’à plus de 2500m).
20
La plateforme visible est une semi-submersible qui flotte tout en gardant sa position
stabilisée par des ancres fixées au fond de la mer.

Les plateformes en mer sont utilisées aussi bien pour le forage en mer que pour la
production des hydrocarbures. Cette production consiste en la séparation du pétrole et de l’eau
avant l’acheminement du pétrole par pipeline vers un terminal terrestre.
Dans le cas où il est impossible ou trop couteux de relier le gisement par un pipeline, on
utilise un navire FPSO (Floating Production Storage and Offloading = Barge flottante de
production, de stockage et de déchargement)

A son bord, le pétrole et l’eau sont séparés. Le pétrole est stocké avant son chargement sur des
navires de transports.
Les navires utilisés pour transporter le pétrole brut produit sur un navire FPSO ont une
moindre capacité. Le pétrole brut avant d’être raffiné, est stocké au port dans des réservoirs de
20

grandes capacités.
I-2 RAFFINAGE DU PETROLE
Le raffinage du pétrole désigne l'ensemble des traitements et transformations visant à tirer
du pétrole le maximum de produits à haute valeur commerciale.
Selon l'objectif visé, en général, ces procédés sont réunis dans une raffinerie. La raffinerie est
l'endroit où l'on traite le pétrole pour extraire les fractions commercialisables.
Le pétrole brut est le terme utilisé pour décrire un pétrole non traité. Il s’agit du pétrole extrait
directement du sol, que ce soit sur terre (onshore) ou dans la mer (offshore).
C’est une ressource très précieuse, elle nous fournit de nombreux hydrocarbures dont certains
servent de combustibles et d’autres sont utilisés pour la fabrication de produits chimiques et
même de plastiques.

Cependant, sous sa forme brute, le pétrole est une substance visqueuse de couleur noire
semblable à du goudron.
20
Pour raffiner le pétrole brut, la SAR (Société Africaine de Raffinage) combine des moyens
logistiques sophistiqués et des procédés physico chimiques comme :
· Les unités de distillations (atmosphériques et sous vide),
· L’unité de Reformeur catalytique
· et du Mérox (adoucisseur de kérosène).

Ainsi le procédé est le suivant :


ü le pétrole brut arrive par des tankers de 100 000 tonnes de capacité ;
ü il est ensuite déchargé dans la baie de Mbao à travers une conduite sous-marine
(sea-line) de 5,6 km de long ;
ü il est stocké dans un parc de 225 000 m3 de capacité ;
ü après toutes ces étapes, il subit dans les unités de fabrication plusieurs opérations
qui permettront d’obtenir différents produits.

I-3 LE STOCKAGE

Le stockage des produits pétroliers est assuré essentiellement par les concessionnaires
disposant de licence de stockage : SENSTOCK, DOT (une joint-venture entre LIBYA Oil et
VIVO), ORYX et VIVO (pour ce qui est du dépôt portuaire JETEE NORD).
Toutes ces entités gèrent différemment les stocks de produits pétroliers :
· Stocks de sécurité et Stock-outils (opérationnels) ;
· Mise à disposition des produits pétroliers aux distributeurs agréés.

Dans le maillon du stockage de produits pétroliers, il existe aussi la SMCADY. Cette société
qui est un pool formé par les trois sociétés TOTAL, VIVO et LIBYA Oil, est un dépôt
aéroportuaire, essentiellement dédié au stockage du Jet A1 (kérosène).
Ces sociétés de droits sénégalais et filiales des multinationales, assurent l’avitaillement des
aéronefs/navires au départ du Sénégal ou y faisant escale. Les marchés desservis par ces
dépôts sont le marché national et le marché de l’hinterland (Mali, Guinée Bissau et Gambie).
20
I-4 LE TRANSPORT

Les moyens de transport utilisés pour le transfert de produits pétroliers sont les camions
citernes, les wagons-citernes et le pipeline (transport souterrain).
Ø Les Camions Citernes
Ils assurent le transport des produits pétroliers entre les dépôts terrestres et stations-service
d’une part ou entres les dépôts terrestres.
Ø Les Wagons-Citernes
L’exploitation du réseau ferroviaire pour l’acheminement des produits pétroliers uniquement
vers le Mali, est assurée par la société anonyme TRANSRAIL S.A dont le siège social se
trouve à Bamako. Il est le fruit de la collaboration entre les gouvernements du Sénégal et
du Mali d’une part et du groupement Canac-Getma d’autre part, qui en détient les 51 %.
Elle utilise un parc estimé à une vingtaine de wagons pour réaliser le transfert des produits
pétroliers entre les dépôts SENSTOCK Produits Blancs et le Mali en cas de réexportation.

Ø Le Pipeline
Il sert essentiellement au transport des produits pétroliers entre le Port Autonome (Quai de
réception des produits pétroliers) ou la raffinerie et les dépôts portuaires (JETEE NORD,
DOT, SENSTOCK Produits Blancs, SENSTOCK Produits Noirs ou ORYX) d’une part et
d’autre part entre la raffinerie et les dépôts terrestres (SENSTOCK Produits Blancs,
SENSTOCK Mbao ou DOT) ou entre les dépôts (transferts inter dépôts).

I-5 LA DISTRIBUTION
Le maillon de la distribution est concentré à Dakar avec près de 60% des stations-service que
compte le réseau de distribution. Il est essentiellement dominé par les trois majors TOTAL,
VIVO ENERGY (ex SHELL), LIBYA OIL avec près de 75% des stations-services.

II- LES REGIMES DOUANIERS UTILISES


20
Les produits pétroliers commercialisés sur le marché intérieur ou réexportés sont soit importés
(activité commerciale), soit fabriqués par la S.A.R. (activité industrielle).
C’est ainsi qu’on distingue essentiellement trois types de régimes.
v Les régimes de fabrication ;
v Les régimes d’entreposage ;
v Les régimes de distribution.

II-1 Les Régimes de Fabrication

Les Régimes de Fabrication sont : l’USINE EXCERCEE et L’ADMITION TEMPORAIRE


POUR PERFECTIONNEMENT ACTIF. Ils sont respectivement utilisés pour le raffinage du
pétrole brut et la fabrication d’huiles lubrifiants.

Ø L’Usine Exercée
Ce régime concerne exclusivement les établissements ou usines placés sous le contrôle de
l’Administration des Douanes et qui ont pour vocation la fabrication de produits en
suspension des droits et taxes. En effet, la suspension des droits et taxes est destinée dans ces
entités (établissements ou usines) aux huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux
importés (pétrole brut). Les articles 228 à 232 de la loi 2014/10 du 28 février 2014 instituant
le Code des douanes sont consacrés à l’Usine Exercée de Raffinage.

La durée de séjour des P.P. en Usine exercée est de 01 an. Pour bénéficier d’une prorogation
les soumissionnaires doivent déposer une demande dûment motivée au plus tard une
semaine avant la fin des délais impartis.

Ø L’Admission Temporaire pour Perfectionnement Actif

L’admission temporaire pour perfectionnement actif est régit par les articles 228 à 232 de la
loi 2014/10 du 28 février 2014 instituant le Code des douanes. C’est le régime douanier qui
permet de recevoir dans le territoire douanier, en suspension des droits et taxes à
l’importation, certaines marchandises destinées à subir une transformation, une ouvraison ou
une réparation et à être ultérieurement réexportées.

Ce régime est utilisé par la Compagnie Sénégalaise des Lubrifiants (C.S.L.) qui fabrique des
lubrifiantes à partir des huiles de bases et des additifs qu’elle importe.
20
Conformément aux dispositions des articles précités, les P.P. destinés à l’admission pour
perfectionnement actif bénéficient de la suspension totale des droits et taxes à l’importation
sous la garantie d’une caution dans laquelle l’importateur s’engage à réexporter ou à mettre au
moins en entrepôt en vue de la réexportation au moins de 90% en quantité de leur
production.
Les délais de séjours des marchandises en A.T.P.A. est le même que celui de l’usine exercée.

II-2 Les Régimes d’Entreposage

Il s’agit essentiellement de l’Entrepôt Spécial de Stockage et des Soutes Internationales.


Ø Entrepôt Spécial de Stockage
Le régime de l’entrepôt de stockage est régi par les articles 189 à 191 de la loi 2014/10 du 28
février 2014 instituant le Code des douanes et par les arrêtés 7728/F du 16 septembre 1958,
12001 du 30 septembre 1989 et 3731/MEF/DGD/DEL du 23 avril 2008.
Les produits pétroliers issus de l’usine exercée de raffinage (activité industrielle) comme ceux
importés (issus de l’activité commercial) sont placés sous le régime de l’entrepôt spécial.
L’entrée en entrepôt spécial des produits pétroliers, suspend de facto les droits et taxes de
même que les mesures de prohibition dont ils sont passibles moyennant un engagement
cautionné.
Le délai de séjour en entrepôt spécial est de douze (12) mois et il peut être prorogé mais la
prorogation accordée ne peut dépasser six (6) mois. En plus de cela la demande de
prorogation n’est recevable que si elle intervient au plus tard un mois avant la date
d’expiration du délai imparti.
Ø Les Soutes Internationales
Les soutes internationales désignent les hydrocarbures, les lubrifiants, les houilles etc.
destinées à l’avitaillement des navires.
Les conditions d’application des soutes internationales sont fixés par arrêté n° 4429 du 05 mai
1975 et des articles 262 à 268 de la loi 2014/10 du 28 février 2014 instituant le Code des
douanes
Les soutes internationales sont importées par des sociétés sénégalaises pour le compte de
firmes étrangères en suspension des droits et taxes et sous la garantie d’une caution.
Sont admissible en soutes internationales, toutes les huiles minérales lourdes notamment le
gas-oil, le fuel-oil léger, fuel-lourd et les huiles lubrifiantes.
Les conditions d’application du régime de consignation sont les suivantes :
v Bénéficier de l’agrément au régime de l’entrepôt spécial
v Disposer d’un contrat de stockage avec une firme étrangère
v Disposer d’une licence de stockage de produits pétroliers
20
Le régime douanier de consignation de produits pétroliers est venu se greffer aux régimes
douaniers économiques ou suspensifs existants. Il remplace l’ancien régime des soutes
internationales avec comme code régime S404.

II-1 Les Régimes de distribution


Ils concernent essentiellement les mises en consommations et les réexportations.

Ø La mise à la consommation
C’est le régime douanier qui permet de mettre à la portée des consommateurs les produits
pétroliers finis suite importation directe ou raffinage (C210, C401, C404, C424, C480…)
Ø La Réexportation
A leur sortie d’entrepôt, les produits pétroliers issus des activités commerciale ou industrielle
peuvent être réexportés vers les pays limitrophes.
Ils peuvent également servir à avitailler des navires ou des aéronefs étrangers. Ces opérations
sont assimilées à des réexportations. (R210, R401, R404, R424, R480…)

20
III- LES PROCEDURES DE DEDOUANEMENT DU PETROLE

III-1 Les Formalités Préalables au Dédouanement


Ø La Conduite en Douane : consiste à la présentation de la marchandise au bureau de
douane le plus près après importation ou exportation. Elle a pour objectif de s’assurer
que toutes les marchandises qui entrent ou qui sortent du territoire douanier sont
présentées en douane. Elle obéit à des règles particulières selon que le transport des
marchandises a lieu par voie maritime, aérienne ou terrestre.
En effet, L’importation des produits pétroliers sont exclusivement autorisées par voie
maritime (Art 5 loi 98-31 du 14/02/1998).

Ø La mise en douane  : consiste au depôt du manifeste dans les 24h suivant l’arrivée du
navire/Tanker par le capitaine du navire au bureau de douane le plus près. Elle permet
la prise en charge, l’identification et la garde des marchandises par le service des
douanes. Elle n’est effective qu’après l’enregistrement du manifeste

III-2 Le Dédouanement Proprement dit des Produits Pétroliers


Nous allons étudier le dédouanement des produits pétroliers sous deux axes :
Ø Pour une Activité Industrielle
Ø Pour une Activité Commerciale

POUR UNE ACTIVITE INDUSTRIELLE 


L’activité industrielle consiste au raffinage du pétrole brut et la fabrication d’huile lubrifiant.

20
v CAS DE LA SOCIETE AFRICAINE DE RAFFINAGE (SAR)
Les importations de Pétrole brut et d’huiles brutes par la Société Africaine de Raffinage sont
effectuées de la manière suivante :

S450  S402  S403 


La SAR lève une déclaration Est levée ensuite de la Peut être levée
en Usine Exercée S450 pour S450 pour : ensuite de la
l’importation des Produits *Entrer les produits S450 pour entrer
Pétroliers bruts. A ce régime, raffinés en entrepôt les produits
Régime de une déclaration de Mutation privé de stockage ; pétroliers en
Fabrication pour perfectionnement Actif * une Mutation entrepôt privé
est aussi levée. d’entrepôt ; suite ATPA ou
Ou une Cession de ouvraison 
produits pétroliers

*Facture Commerciale *Bordereau de *Certificat de


*Bill of Lading Livraison Fabrication
*Certificat d’Origine *Note de Détail *Note de Détail
*Certificat de qualité
*Note de Détail
*Attestation d’Assurance
*Etat de chargement ou
Rapport d’expertise
*DPI (Déclaration Préalable
d’Importation),
Documents à
*Attestation d’Importation
Joindre
*Autorisation de Change
*un Bon à Enlever
provisoire est délivré pour
permettre l’apurement de la
S450.
*Ensuite suivra le Bon à
Enlever définitif après la
rectification des quantités et
valeurs de la déclaration.

Droits et COSEC Néant Néant


Taxes à
Liquider
20
v CAS DE LA COMPAGNIE SENEGALAISE DE LUBRIFIANT (CSL)
La CSL peut importer des matières premières (huiles de base, additifs, …) pour une ouvraison
voir transformation en vue d’être réexportés ou mise à la consommation.
S530 (ATPA) S531(ATPA) S403 
La CSL lève une lorsque les matières Entrée en ATPA suite
déclaration en Admission premières à traiter entrepôt d’huiles
Temporaire pour proviennent de lubrifiantes fabriquées
Perfectionnement Actif l’entrepôt la CSL par la CSL
Régime de S530 suite Importation lève une déclaration
Fabrication directe. S531

*Note de Détail *Bordereau de *Certificat de


*Facture Commerciale Livraison Fabrication
*Attestation d’Assurance *Note de Détail *Note de Détail
*Certificat d’Origine
*DPI (Déclaration
Préalable d’Importation),
*Attestation d’Importation
Documents à Joindre *Autorisation de Change

Droits et Taxes à
COSEC Néant Néant
Liquider
20
POUR UNE ACTIVITE COMMERCIALE :
v CAS DE LA SENSTOCK
La procédure à suivre pour l’importation de produits finis aussi bien par la SAR que par les
distributeurs est la suivante :
Régime d’Entreposage S400 ou S300 (Entrepôt Privé) S401 ou S301
La SAR ou la CSL lève une déclaration Est levée suite déclaration S400
en entrepôt privé suite transbordement, ou S300 pour transférer les
dépôt, transit. produits pétroliers d’un dépôt
vers un autre (mutation ou
cession)

Documents à Joindre *Note de Détail *Bordereau de Livraison


*Facture Commerciale *Note de Détail
*Bill of Lading
*Etat de chargement / Rapport
d’Expertise
*Attestation d’Assurance
*Certificat d’Origine
*DPI (Déclaration Préalable
d’Importation),
*Attestation d’Importation
*Autorisation de Change

Droits et Taxes à COSEC Néant


Liquider
20
POUR LA MISE EN CONSOMMATION DES PRODUITS PETROLIERS FINIS :
C201 C401 (suite C402 (suite C403
Elle est utilisée pour la entrepôt) mutation) Elle apure le
MAC suite Importation La déclaration C401 Elle apure le Sommier S402 ou
directe consiste à la mise en Sommier S402 S403
Régime de
consommation en
Distributio
suite d’entrepôt de
n
produits pétroliers.
La C401 apure les
Sommiers S400 ou
S401
*Note de Détail *Titre précédent * Titre * Titre précédent
*Facture commerciale précédent
*Bill of Lading
*Attestation d’Importation
Documents *Certificat d’Origine
à Joindre *Attestation d’Assurance
*Déclaration des Eléments
de Valeur (DEV)

· DD · DD · TVA · DD
Droits et · TVA · TVA · RS · TVA
Taxes à · RS · RS · RS
Liquider · COSEC · Interêt de
Retard

POUR LA REEXPORTATION DES PRODUITS PETROLIERS FINIS :


R400 (suite entrepôt) R480 R530
Ce Régime est utilisé pour les Elle est utilisée pour les Ce régime est
réexportations vers les pays avitaillements des navires principalement utilisé pour
Régime de limitrophes. Elle peut apurer et aéronefs étrangers à réexportations d’huiles
Distribution S400 ou S401 partir de sommiers S400, lubrifiantes suite ATPA
S401 ou S402 vers les pays limitrophes.
La R530 peut apurer un
sommier S530 ou S531
*Facture commerciale * Facture ou Bordereau de * Facture
*Note de Détail Livraison *Certificat de Fabrication
Documents à
*Attestation d’Exportation *Note de Détail *Certificat d’Origine
Joindre
*Attestation d’Exportation
*Note de Détail
Droits et Taxes Néant Néant Néant
à Liquider
20
v CAS DES SOUTES INTERNATIONALES
Les Soutes Internationales destinées à l’avitaillement des navires sont importées par des
sociétés sénégalaises pour le compte de firmes étrangères en suspension des droits et taxes et
sous la garantie d’une caution.
Régime d’Entreposage S404 (Soutes Internationales) S414 (Mutation Soutes)
Entrée en soutes Internationales de Ce régime est utilisé pour les
produits pétroliers. Il est utilisé par les mutations ou Cession de soutes
sociétés pétrolières consignataires pour internationales
leurs importations de soutes
internationales effectuées pour le
compte des sociétés étrangères.
Documents à Joindre *Note de Détail *Bordereau de Livraison
*Facture Commerciale *Note de Détail
*Bill of Lading
*Etat de chargement / Rapport
d’Expertise
Droits et Taxes à Néant Néant
Liquider

POUR LA MISE EN CONSOMMATION DES PRODUITS PETROLIERS ISSUS DES


SOUTES INTERNATIONALES :

C424 C440 C480 C953


Elle est levée pour en Elle est levée pour déclarer Ce régime est Ce régime est
cas d’avitaillement les MAC de produits utilisé pour les utilisé
d’un bateau de pêche pétroliers par les avitaillements des exclusivement pour
sénégalais à partir représentants navires battant les MAC de
des soutes diplomatiques. Elle apure pavillon carburant par les
Régime de internationales les sommiers S400, Sénégalais. Il entreprises
Distribution Elle apure les S401 ou S402 apure les sommiers franches
sommiers S404 ou S400, S401 ou d’exportation. Il
S414 S402 apure les sommiers
S952 (achats
locaux) ou S951
(importation
directe)
* Facture ou * Titre d’Exonération *Bordereau de * Facture
Bordereau de (Original) Livraison visé par *Bordereau de
Documents à Livraison *Bordereau de Livraison le service des Livraison
Joindre *Note de Détail *Note de Détail douanes et le *Note de Détail
Capitaine du navire
*Note de Détail
Droits et Taxes · RS Néant · RS Néant
à Liquider · COSEC
20
POUR LA REEXPORTATION DES PRODUITS PETROLIERS ISSUS DES SOUTES
INTERNATIONALES :
R404 (Soutes Internationales) R484
Pour les réexportations de produits Elle est également utilisée pour
Régime de pétroliers importés sous le régime des l’avitaillement des navires
Distribution soutes internationales, Une R404 est levée. étrangers. Mais à la différence
(exclusivement par voie maritime) de la R480, elle impute des
sommiers S404 ou S414.
* Bordereau de Livraison * Facture ou Bordereau de
Documents à
* Note de Détail Livraison
Joindre
*Note de Détail
Droits et Taxes à Néant Néant
Liquider

20
IV- TABLEAU RECAPITULATIF

Circuit et procédure de dédouanement des Produits Pétroliers objet de transformation


(Activité Industrielle) SOCIETE AFRICAINE DE RAFFINAGE (S.A.R.)

20
Circuit et Procédure de dédouanement des Produits Pétroliers. Importations des huiles de
base : Compagnie Sénégalaise de Lubrifiant (C.S.L.)

20
Circuit et Procédure de dédouanement des Produits Pétroliers.
Activité Commerciale (Produits Finis) 

20
CONCLUSION

En définitive, de nombreux enseignements peuvent être tirés de l’étude des procédures de


dédouanement des produits pétroliers.
D’abord ce sont des produits qui font l’objet d’un traitement particulier du fait de la place
stratégique qu’ils occupent dans l’économie nationale.
Ensuite, on constate que le temps est un facteur essentiel dans leur dédouanement. En effet
pour ne pas retarder les opérations de réceptions et de livraisons, le système de la
régularisation est appliqué à la place du dédouanement en temps réel en cours dans les autres
bureaux de douanes.
Ces raisons justifient largement la création d’un bureau spécialisé et la mise en place des
procédures de dédouanements appropriées.
Cependant, les efforts entrepris en vue de la réforme des procédures de dédouanement doivent
être poursuivis afin de réduire davantage les retards dans les opérations de régularisation et de
mieux sécuriser les intérêts du Trésor.
Enfin, le système de déclaration basé sur les sommiers et sur une taxation ad valorem peut
parfois être un facteur bloquant. D’où la nécessité de s’orienter vers un système de gestion
automatisée des stocks et de taxation spécifique basée sur des valeurs forfaitaires
périodiquement révisées.

20

Vous aimerez peut-être aussi