Vous êtes sur la page 1sur 85

AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Écran générique à tous les diaporamas de formation. Il est destiné à tourner en boucle pendant
l’accueil et l’installation des stagiaires.

3
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Le formateur insiste sur le respect des règles attendues au sein de l’établissement, principalement
sur le respect des consignes données par le formateur et sur les règles d’hygiène applicables au
cours du stage.

Rappel : Notes pour le formateur figurant sur diadème

Note carnet entretien :


http://diademe.apave.grp/alfresco/service/api/node/content/workspace/SpacesStore/10b86882-
a0d4-4307-aebc-ae53e039670c/Note%20sur%20des%20carnets%20d'entretien%20SST.docx

Registre entretien :
http://diademe.apave.grp/alfresco/service/api/node/content/workspace/SpacesStore/2dc5d9d4-f96f-
45e6-9cd2-7b2806f3a22c/Registre%20d'entretien.docx

4
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

Écran de lancement de la formation : Rappel du titre de la formation ainsi que sa durée (conforme à
la fiche programme)

5
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Rappel des objectifs de la formation (conformes à la fiche programme)

6
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Rappel du public concerné (conforme à la fiche programme) – Moyen de s’assurer que l’ensemble
des stagiaires a bien les prérequis attendus.

7
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

Méthodes alternatives d’animation

THÉORIE PRATIQUE ÉVALUATION


Exposé Quiz /
Atelier Évaluation pratique
Participation active Questionnaire
Vidéo Mise en situation
… Contrôle des Attestation de formation /

connaissances Avis formateur

Commentaire sur les modalités de déroulement du stage :

Formation essentiellement pratique avec des mises en situations à réaliser par tous les participants.

Une évaluation formative est réalisée tout au long du stage. L’évaluation certificative se fait sur la
base d’une grille certificative. Cette grille est présentée aux stagiaires.

Distribuer « l’aide mémoire » de l’ INRS et le « guide du SST » de l’Apave.

8
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Le formateur demande aux stagiaires les horaires souhaités ; il a la possibilité de renseigner le
fichier en direct

Il énonce les règles de vie, d’échanges. Si la formation ne nécessite pas l’usage d’un portable ou
d’un Smartphone, il rappelle aux stagiaires d’éteindre leurs appareils ou de les mettre sur silence.

9
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Le formateur se présente en premier ; légitimer son rôle en décrivant ses compétences et son
expérience

Il fait le tour de table et demande à chaque stagiaire de se présenter à ses collègues.

10
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

11
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Dans cette séquence nous allons aborder 4 thèmes concernant le rôle et les missions de prévention
du SST.
Ces 4 thèmes correspondent aux compétences du SST inscrites dans le
référentiel de l’INRS :

1. Situer son rôle de SST dans l’organisation des secours dans l’entreprise
(compétence 1 du référentiel de l’INRS)
- Identifier le cadre juridique du rôle du SST
- Délimiter son champ d’intervention en matière de secours

2. Situer son rôle de SST dans l’organisation de la prévention de l’entreprise


(compétence 6 du référentiel de l’INRS)
- S’approprier les enjeux de la prévention pour en situer l’importance dans
son entreprise
- Se positionner comme un des acteurs de la prévention dans son
entreprise

3. Caractériser des risques professionnels dans une situation de travail


(compétence 7 du référentiel de l’INRS)
- Repérer des dangers et informer les personnes qui pourraient y être
exposées
- Déterminer des risques et leurs dommages potentiels

4. Participer à la maîtrise des risques professionnels par des actions de


prévention (compétence 8 du référentiel de l’INRS)
- Supprimer ou à défaut réduire les risques sur lesquels il est possible d’agir
directement
- Transmettre aux personnes en charge de la prévention les éléments liés à
toute situation dangereuse repérée
- Proposer, si possible, des pistes 12d’amélioration
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
La partie prévention va être traitée sous forme de questions / réponses à travers le jeu « Qui veut
gagner … »

13
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 14

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 15

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 16

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 17

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 18

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

19
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Cliquer sur l’écran pour lancer la vidéo et demander aux stagiaires d’identifier les éléments
inscrits sur la diapo

Exercice : après avoir visionné le film, les stagiaires doivent réaliser le schéma du mécanisme
de cet accident, puis trouver les actions à mener pour qu’un tel accident ne se produise pas.

Solution :
 Danger : L’électricité
 Personne Exposée : La personne qui intervient sur la prise électrique
 Situation Dangereuse : La personne touche les câbles électriques dénudés
 Évènement Déclenchant : La secrétaire remet le courant pour alimenter son poste de travail
 Évènement Dangereux : L’électricité traverse la victime suite à la mise sous tension des
câbles
 Atteinte à la Santé probable : électrisation, électrocution, Brûlures

20
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
1. Voir Tuto PAP SST APAVE : proposition d’animation du PAP par Ludovic FERRIEUX

2. Voir fiche outil-prévention-n°3-PAP dans boîte à outils


Pour illustrer le propos, choisir une situation de travail dangereuse contextualisée et faire
participer au maximum les stagiaires dans l’ordre suivant :

1) prévention des risques


2) observation et analyse
3) identification du danger
4) repérage de la personne exposée
5) remontée d’informations
6) évènement déclencheur éventuel
7) dommage potentiel

Insister sur la nécessité pour le SST d’avoir un regard critique constructif et sur l’importance de la
remontée d’informations à tout moment.

21
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS002_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 22

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Cliquer sur « Statistiques INRS » si vous désirez projeter les tableaux mis à jour.

Est considéré comme accident du travail, quelle qu’en soit la cause, l’accident survenu, par le fait
ou à l’occasion du travail, à toute personne salariée ou travaillant, à quelque titre que ce soit, pour
un ou plusieurs employeurs ou chefs d’entreprises
(art. L.411-1 du Code de la Sécurité Sociale)

23
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
(art. L.411-2 du Code de la Sécurité Sociale)

24
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Il n’existe pas de définition générale de la maladie professionnelle.

La reconnaissance est liée :


● à l’existence de plus de 100 tableaux, en 2019,
● à la relation avec certains travaux relatifs à chaque maladie (liste limitative ou indicative),
● à l’apparition dans un délai défini (délai de prise en charge après la cessation d’exposition).

Voir site « AMELIE » :


- Si maladie indiquée dans un des tableau
- Si non indiquée dans un des tableaux mais causée par un travail habituel : incapacité > ou égale à
25 %

25
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 26

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
L’augmentation des accidents de manutention manuelle est en grande partie due à l’augmentation
des personnes travaillant dans les domaines Sanitaire et Social (aide à domicile) et de l’intérim.

Concernant les chutes de hauteur : 12% des accidents mais 1/3 sont mortels.

27
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS002_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 28

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

29
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 30

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Principes généraux de prévention- Art. L.4121-2 du Code du travail

Donner des exemples pour illustrer ces principes.

ADAPTER le travail à l’homme


- conception des postes
- choix des équipements
- choix des méthodes de travail /production

PLANIFIER la prévention en intégrant : -


- la technique
- l’organisation du travail
- les conditions de travail
- les relations sociales
- l’influence des facteurs ambiants

31
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 32

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
dans le temps : son délai d'intervention se limite aux quelques minutes qui suivent l'accident
jusqu'à l'arrivée des secours spécialisés auprès de la victime ;

dans l’espace : son domaine d'intervention est principalement l'entreprise. Mais comme tout
autre citoyen, le Code pénal l'invite à porter secours à toute personne en danger, sans mettre sa
propre vie en danger (article 223-6) ;

dans les moyens : le délai d'intervention très court compense le peu de moyens dont il
dispose. Il ne doit en aucun cas perdre un temps précieux à aller chercher du matériel pour secourir
la victime car les trois premières minutes sont cruciales.

33
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Consignes :
Demander de retrouver les Dangers, les personnes exposées, puis de déterminer comment le
dommage peut apparaître.

Dans un deuxième temps déterminer les mesures de prévention ou de protection possibles pour
chacun des cas.

34
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Après accident : Selon le rôle donné par l’employeur, participation à l’enquête et à la recherche des
mesures de prévention.

35
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Après accident : Selon le rôle donné par l’employeur, participation à l’enquête et à la recherche des
mesures de prévention.

36
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Se référer au GUIDE DES DONNÉES TECHNIQUES

37
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Des événements graves peuvent mettre en péril des personnes et nécessitent leur mise à l'abri :
1)tempêtes
2) incendies
3) accidents de transport de matières dangereuses
4) accidents industriels majeurs

Site internet : http://www.lesbonsreflexes.com ou tel : 04 78 77 36 00

38
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
L’alerte est diffusée par le SAIP (Système d’Alerte et d’Information des Populations) qui est un
ensemble d’outils permettant d’alerter la population de la survenance d’une crise grâce aux
sirènes, aux médias tels que Radio France et France Télévisions.

39
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS002_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Nota : en entreprise, respecter les consignes internes.
L’alerte est diffusée par le SAIP (Système d’Alerte et d’Information des Populations) qui est un
ensemble d’outils permettant d’alerter la population de la survenance d’une crise grâce aux
sirènes, aux médias tels que Radio France et France Télévisions

40
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

41
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

42
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

APAVE – Reproduction interdite 43

DF_PRS002_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Présenter le plan d’intervention SST dans son ensemble selon la logique du PREFAS.

Important d’évoquer la notion des 3 minutes pour les urgences vitales et donc
l’importance du rôle du SST, car les secours externes arriveront au-delà de ces 3 minutes.
À noter que les gestes de secours à réaliser sont classés (de la gauche vers la droite) du plus
urgent au moins urgent.
Ce classement permet d’identifier l’ordre des gestes à mettre en œuvre dans le cas d’une situation
avec plusieurs victimes ou une victime présentant plusieurs détresses.

44
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Donner des exemples concrets pour illustrer.

45
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Si on ne peut ni supprimer le danger, ni l’isoler il faudra en soustraite la victime… c’est le
dégagement d’urgence.

Le dégagement d’urgence est une manœuvre exceptionnelle, qui doit être utilisée
exclusivement pour soustraire une victime à un danger réel, immédiat et non contrôlable,
menaçant sa vie.

46
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Exercice en collectif : faire refaire le schéma du mécanisme de cet accident, puis trouver les
actions à mener pour qu’un tel accident ne se produise pas.

47
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Se référer au GUIDE DES DONNÉES TECHNIQUES

48
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
L’examen de la victime va permettre de collecter des informations sur son état afin :

• De déterminer le résultat à atteindre et les actions à mettre en œuvre pour maintenir la


victime en vie ou éviter une aggravation.
L’ordre dans lequel le SST recherche les signes de détresse est déterminé par le niveau
d’urgence vitale.

• De faire transmettre ou transmettre ces informations aux secours, pour qu’ils puissent
organiser leur intervention.

49
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

50
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS002_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

51
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Ce contrôle de la respiration doit être maintenu pendant une durée suffisante (10 secondes) pour
permettre de déceler des signes éventuels de respiration.

Dans les premières minutes qui suivent un arrêt cardiaque, la victime peut présenter des
mouvements pouvant être confondus avec des mouvements respiratoires, lents, bruyants et
anarchiques, appelés "gasps".

Ils ne doivent pas retarder la mise en œuvre de la réanimation cardio-pulmonaire (RCP).


Si le SST a le moindre doute sur la présence, pour la victime, d'une respiration ou de gasps, il
considère la victime en arrêt cardiaque.

52
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Faire une démonstration commentée justifiée, puis chaque stagiaire réalise l’exercice.

53
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Se référer au GUIDE DES DONNÉES TECHNIQUES

54
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Questions aux stagiaires :
• Quels sont les numéros d’alerte ?
• Quels points composent le message d’alerte ? (à lister sur le paper board)

Consignes complémentaires suite au message d’alerte :


• Demander à la personne qui va alerter les secours, de revenir rendre compte au SST.
• Envoyer une personne pour accueillir les secours et organiser leur accès sur le lieu de
l’accident, au plus près de la victime.
• Dans tous les cas, suivre les consignes données par les secours

Autre message d’alerte : le 114 pour alerte en cas d’attentat ou situation de violence (voir
guide du SST Apave page 15). Le 114 est un numéro d’appel d’urgence gratuit pour les sourds et
malentendants qui permet de communiquer par visio ou SMS. L’information est renvoyer vers le
service d’urgence le plus proche.

55
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Questions aux stagiaires :
• Quels sont les numéros d’alerte ?
• Quels points composent le message d’alerte ? (à lister sur le paper board)

Consignes complémentaires suite au message d’alerte :


• Demander à la personne qui va alerter les secours, de revenir rendre compte au SST.
• Envoyer une personne pour accueillir les secours et organiser leur accès sur le lieu de
l’accident, au plus près de la victime.
• Dans tous les cas, suivre les consignes données par les secours

Autre message d’alerte : le 114 pour alerte en cas d’attentat ou situation de violence (voir
guide du SST Apave page 15). Le 114 est un numéro d’appel d’urgence gratuit pour les sourds et
malentendants qui permet de communiquer par visio ou SMS. L’information est renvoyer vers le
service d’urgence le plus proche.

56
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

57
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Se référer au GUIDE DES DONNÉES TECHNIQUES INRS

58
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Question aux stagiaires :
• Quels sont les signes et la localisation d’un saignement abondant ?

59
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

Après les phases de


Protection et d’Examen
LA COMPRESSION
MANUELLE
1. Repérer l’origine du saignement.

2. Demander à la victime de comprimer immédiatement l’endroit qui saigne ou, à défaut, le faire à
sa place jusqu’à l’arrivée des secours.

3. Allonger la victime dès la compression effectuée.


Cette position retarde ou empêche l'apparition d'une détresse circulatoire.

4. Faire alerter ou à défaut alerter.


• Par un témoin s’il est présent
• Le SST si la victime comprime elle même
• (Le SST, après avoir relayé la compression manuelle par un pansement compressif)

En cas de contact avec le sang d’une victime (plaie même minime ayant été souillée ou
projection de sang sur le visage), le SST doit se conformer au protocole établi par le médecin
du travail ; à défaut, il doit consulter immédiatement un service d’urgence

60
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Dans le cas ou le SST doit se libérer pour réaliser une autre action (autre urgence vitale sur la
victime, plusieurs victimes ou alerter les secours s’il est seul). Il peut poser un pansement
compressif

Si la compression directe d’un membre est inefficace (le saignement persiste malgré tout) ou est
impossible (nombreuses victimes, catastrophes, nombreuses lésions, plaie inaccessible, corps
étranger), mettre en place un garrot au dessus de la plaie pour arrêter le saignement.

61
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Les cas d’aggravation :
- Sueurs abondantes
- Sensation de froid
- Pâleur intense
- Victime ne répond pas

Voir page 21 du guide de données techniques : conduite à tenir en cas de contact avec le sang
d’une victime

62
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Le saignement est spontané ou provoqué par un choc sur le nez :
• asseoir la victime, tête penchée en avant ;
• lui demander de se moucher vigoureusement ;
• lui demander de comprimer ses narines avec deux doigts, pendant dix minutes, sans relâcher ;
• demander un avis médical :
- si le saignement de nez ne s’arrête pas,
- ou se reproduit,
- ou a pour origine une chute ou un coup,

La victime vomit ou crache du sang


• alerter immédiatement les secours médicalisés (un saignement de ce type est toujours un
symptôme grave, nécessitant un traitement d’urgence) ;
• installer la victime dans la position où elle se sent le mieux ;
• surveiller la victime.

Autres saignements (orifices naturels autres que le nez et la bouche)


• allonger la victime ;
• demander un avis médical et appliquer les consignes

63
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Faire une démonstration en temps réel, suivie d’une démonstration commentée justifiée, puis
chaque stagiaire réalise l’exercice.

64
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Question aux stagiaires :
Quels sont les signes et la localisation d’un saignement abondant ?

65
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Après les phases Protéger, Examiner… donner 1 à 5 tapes dans le dos
Si inefficace, effectuer de 1 à 5 compressions abdominales

A noter : après désobstruction, mettre au repos, demander un avis médical et suivre les
consignes

Cas particuliers : chez la victime consciente et alitée qui présente une obstruction totale des voies
aériennes, le SST peut réaliser des compressions thoraciques comme pour le massage cardiaque.

Obstruction totale des voies aériennes chez une femme enceinte ou une personne obèse
Devant l'impossibilité d'encercler l'abdomen d'une victime avec les bras (femme enceinte et
personne obèse), les compressions abdominales sont remplacées par des compressions
thoraciques.

66
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Obstruction partielle des voies aériennes
Si l’obstruction des voies aériennes n’est pas totale, la victime a du mal à respirer, elle fait des
efforts de toux et parfois présente un sifflement respiratoire.
Bien souvent elle est capable d’expulser elle-même le corps étranger.

En aucun cas, le SST ne doit pratiquer les techniques de désobstruction décrites précédemment,
car elles risqueraient de mobiliser le corps étranger et de provoquer une obstruction totale des voies
aériennes et un arrêt de la respiration.

Cas du nourrisson: comment prévenir l’étouffement total chez le nourrisson ?

67
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

68
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Faire une démonstration en temps réel, suivie d’une démonstration commentée justifiée, puis
chaque stagiaire réalise l’exercice.

69
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

70
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Après les phases Protéger, Examiner…

1. Mettre la victime au repos.


Il faut mettre la victime au repos immédiatement en l’allongeant.
En cas de gêne respiratoire, l’installer en position demi-assise. Si la victime adopte spontanément
une autre position, la laisser dans cette position.
Il faut la rassurer en lui parlant. Si la victime est agitée, la calmer, l’isoler si besoin.

2. Rechercher les signes présentés par la victime.


Observer des signes d’apparition soudaine, isolés ou associés, même de très courte durée,
qui peuvent orienter le médecin vers :

A. Pour un Accident Vasculaire Cérébral (AVC)


• la faiblesse ou la paralysie d’un bras
• une déformation de la face
• la perte de la vision d’un œil ou des deux
• une difficulté de langage (incohérence de la parole) ou de compréhension
• un mal de tête sévère et inhabituel
• une perte de l’équilibre, une instabilité de la marche ou des chutes inexpliquées

B. Un accident cardiaque : douleur dans la poitrine


Ces deux pathologies imposent une prise en charge urgente

La victime peut aussi se plaindre :


• d’une douleur abdominale intense ;
• d’une difficulté à respirer ou à parler ;
• des sueurs abondantes, sans avoir fourni d’effort ou sans que la chaleur environnante
soit importante ;
• une sensation de froid ou une pâleur intense (chez la victime à peau halée ou colorée, la
pâleur peut être appréciée à la face interne des lèvres) ;

Nota bene : grâce à la généralisation des téléphones portables, le médecin peut parler directement
à la victime, sans la faire déplacer.

71
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Brûlure thermique :
Refroidir immédiatement par ruissèlement à l’eau courante tempérée, alerter, surveiller et suivre les
consignes des secours.

Brûlure chimique :
Rincer immédiatement en arrosant, déshabiller prudemment la victime, alerter, surveiller et suivre
les consignes des secours.

Nota bene :
Compte-tenu de la toxicité potentielle des produits chimiques, de manière générale, toute personne
ayant reçu un produit chimique sur ses vêtements de travail, même en l’absence de brûlures, doit
se changer rapidement afin de réduire le temps de contact avec la peau.

Cas particuliers :
- Brûlure électrique
- Brûlure interne par ingestion ou inhalation.

72
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Attention : si la victime présente une fracture de membre déplacée, ne pas tenter de la
réaligner

Douleur au cou suite à un traumatisme :


• Stabiliser si possible le rachis cervical dans la position où il se trouve, en maintenant la tête à
deux mains

73
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Critères de gravité : Mécanisme d’apparition de la plaie, Aspect, Localisation, Conséquences,
Antécédents médicaux

Pour diminuer la fatigue, il est possible de prendre appui avec les coudes sur le sol ou sur les
genoux.

Ne pas oublier de traiter la récupération d’un membre sectionné

74
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Après les phases Protéger, Examiner…

75
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Question aux stagiaires :
Quels sont les signes et la localisation d’un saignement abondant ?

76
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
CAS PARTICULIERS

• Le nourrisson : placer le nourrisson qui ne répond pas et qui respire sur le côté dans les bras
du SST, le dos du nourrisson contre le SST.

• L’enfant : la conduite à tenir pour le SST devant un enfant qui ne réagit pas aux stimulations et
qui respire est identique à celle qui concerne l’adulte.

• La victime présente des convulsions : pendant la durée des convulsions, ne pas toucher la
victime et écarter tout objet dangereux ; à la fin des convulsions, procéder à l’examen de la
victime, si nécessaire mettre en PLS.

77
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Faire une démonstration en temps réel, suivie d’une démonstration commentée justifiée, puis
chaque stagiaire réalise l’exercice.

78
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Question aux stagiaires :
Quels sont les signes et la localisation d’un saignement abondant ?

79
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
REMARQUE
Dans les premières minutes qui suivent un arrêt cardiaque, la victime peut présenter des
mouvements respiratoires inefficaces, lents, bruyants et anarchiques, appelés "gasps".
Ils ne doivent pas retarder la mise en œuvre de la réanimation cardio-pulmonaire (RCP).
Si le SST a le moindre doute sur la présence pour la victime, d'une respiration ou de gasps, il
considère la victime en arrêt cardiaque.

80
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Mettre en œuvre le plus tôt possible le DAE.
Dès l’arrivée du DAE, le mettre en marche, et suivre impérativement les indications données par
l’appareil.
L’intervention d’une personne pratiquant la Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP) et la
défibrillation peuvent augmenter les chances de survie de 5% à plus de 50%.
– Lorsqu’un choc est administré par un DAE dans les 3 premières minutes suivant l’accident
cardiaque, les chances de survie peuvent atteindre 75%.

Poursuivre la réanimation jusqu’à l’arrivée des secours : La probabilité de récupération d’une


activité cardiaque et du retour à la conscience d’une victime avant l’arrivée des secours est faible.
De plus, après défibrillation, la récidive de l’arrêt cardiaque n’est pas négligeable. Il est donc
proposé, vu les faibles effets secondaires du massage cardiaque externe réalisé sur une victime qui
n’est plus en arrêt cardiaque, de poursuivre la RCP plutôt que de mettre la victime en PLS. En effet,
une fois la victime en PLS, en cas de survenue d’un nouvel arrêt, il faudrait la remettre sur le dos
afin de reprendre la RCP ou lancer une défibrillation (perte de temps et d’efficacité).

Staying alive : Application sur smartphone pour géo localiser les DAE disponibles

Le DAE doit rester allumé et en place.


En aucun cas, le SST ne doit retirer les électrodes de la poitrine de la victime et/ou éteindre le DAE.

81
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
La défibrillation doit être réalisée avec des appareils adaptés (électrodes pédiatriques, réducteur
d’énergie). La position des électrodes collées sur la poitrine de la victime doit être conforme aux
schémas du fabricant.
Cependant, si le SST n'a en sa possession qu’un DAE « adulte », il peut être utilisé. Les électrodes
« adulte » sont alors positionnées en avant, au milieu du thorax pour l’une, au milieu du dos pour
l’autre

82
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
Faire une démonstration en temps réel, suivie d’une démonstration commentée justifiée, puis
chaque stagiaire réalise l’exercice.

Ne pas oublier les règles d’hygiène (peau de visage sur le mannequin, masques jetables, lingettes
désinfectantes).

83
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

84
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

85
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires

86
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02
AIDE À L’ANIMATION

Messages clefs
à communiquer aux stagiaires
En collectif, faire reprendre le plan d’intervention point par point

87
APAVE – Reproduction interdite

DF_PRS001_IE02