Vous êtes sur la page 1sur 2

‫الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية‬

People’s Democratic Republic of Algeria


‫وزارة التعليم العالي و البحث العلمي‬
Ministry of Higher Education and Scientific Research
‫المدرسة العليا لالقتصاد وهـــــران‬
Oran Higher School of Economics

Rappel pour la fiche TD 02

I- PIB
Le PIB est une mesure des richesses créées dans un pays donné et pour une période
donnée souvent une année par l’ensemble des unités résidentes. Schématiquement, on le
calcule selon les trois optiques suivantes :

Optique production : c’est-à-dire par la production des secteurs institutionnels (SI) résidents.

PIB aux prix du marché = ƩVAB + Impôts sur les produits + droits de douanes (DD)- Les
subventions sur les produits.

La VAB est évaluée aux prix de base, c'est-à -dire sans les impôts sur les produits dont,
notamment, la TVA. La VAB étant calculée hors taxes, il faut ajouter les impôts sur les
produits pour avoir le PIB « aux prix du marché ». On soustrait le montant des subventions
car ces subventions permettent aux entreprises de diminuer leurs prix.

Optique de la demande : c’est-à-dire par la demande adressée aux SI résidents

PIB aux prix du marché = (Dépenses de consommation finale, CF) + (FBCF+VS) +


(exportations, X – importations, M)

Cette optique doit son appellation à la demande qui provient soit des SI résidents pour la
consommation ou pour l'investissement (CF+I), soit des SI non-résidents (X-M) (cette
demande correspond à l’(X) qu’il faut ajouter à la demande intérieure. Une partie de la
demande intérieure peut être satisfaite par des SI non-résidents (M)).

Optique de revenus : c’est-à-dire par les revenus distribués par les SI résidents

PIB aux prix du marché = Ʃ La rémunération des salariés (RS) + EBE et revenu mixte brut
+ Impôts liés à la production (ILP) - les subventions d’exploitation (SE)

1
‫الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية‬
People’s Democratic Republic of Algeria
‫وزارة التعليم العالي و البحث العلمي‬
Ministry of Higher Education and Scientific Research
‫المدرسة العليا لالقتصاد وهـــــران‬
Oran Higher School of Economics

En effet, toute la richesse créée est redistribuée sous forme de revenus primaires
(salaires pour les salariés, EBE pour les sociétés, revenus mixtes pour les indépendants (ex:
artisans))

II- VAB :

La VA n’est pas le bénéfice (EBE et revenus mixtes).

La VA mesure la richesse "réellement" créée par un secteur institutionnel (entreprise,


administration, etc.)

Mesurer la valeur ajoutée de tous les SI sur le territoire national depuis un an permet, de
connaître la valeur du produit intérieur brut de l’Algérie (PIB) (brut car on fait la somme des
VA Brutes ou bien, car on n'a pas enlevé du chiffre d'affaires le montant correspondant à
l'amortissement.

VAB= P – CI

CI : comme matière première, énergie, la publicité, etc.

VAB –RS – ILP + SE = EBE (bénéfice)

Pour l’exercice 02, nous constatons que cette entreprise a réalisé une recette finale égale
à 650 um, mais elle n'a pas créé elle-même la totalité de cette production car elle a acheté des
produits auparavant (biens et services, par exemple les matières premières, l'électricité, etc...)
à d'autres unités de production (agriculture, filature, tissage) de la même entreprise. Il est
intéressant de savoir ce qu'elle a effectivement produit, c'est-à -dire la valeur qu'elle a ajoutée
à la valeur des biens qu'elle a achetés à l'extérieur. C'est ce que mesure la valeur ajoutée.

Bonne chance à vous tous.

M.RENNANE Rabeh

Vous aimerez peut-être aussi