Vous êtes sur la page 1sur 15

Université DJILALI LIABES SIDI BEL ABBES

Faculté des sciences de l’ingénieur


Module : MDC

Compte rendu du :Fabrication Université


du béton

Présenter par :
Introduction  :
Le béton est un mélange dont la composition a une profonde influence sur ses
caractéristique ; mais si les caractéristiques attendues sont la plupart du temps
bien définies, la mise au point d’un béton approprié peut s’avérer plus délicate
les paramètres sont en effet nombreux :

-les données du projet : caractéristiques mécaniques, dimensions de l’ouvrage,


ferraillage etc.

Les méthodes de formulation du béton les méthodes de formulation du béton


dimensions de l’ouvrage, ferraillage, etc

les données liées aux propriétés du béton maniabilité, compacité, durabilité,


aspect, etc.&n mesure donc l’importance de l’étude de la formulation du béton,
d’autant plus nécessaire que les caractéristiques requises sont élevées Les
formulations de bétons hydrauliques ne sont qu’approximatives  il est donc
nécessaire d’aouter les quantités théoriques par descente(les de maniabilité et de
masse volumique)compacité* du béton frais et de résistance du béton durci.+es
essais sont les essais d’études et ils sont faites laboratoire

But du TP  :
Le but de TP est de déterminer les quantités prises des composants du béton puis les
soumettre a des expériences ( cône d’abrams ,table de secousse ) afin de déterminer la classe
de notre béton ensuite et son domaine d’ouvrabilité préparer des échantillons dans des
éprouvettes .
Méthode de Dreux  :
Le béton résulte d'un mélange de ciment, d'eau, de granulats et d'éventuels
adjuvants.

La formulation des bétons doit répondre aux caractéristiques attendues.


 
On peut influer sur les propriétés des bétons courants en travaillant leur
formulation : le dosage en ciment et en eau, la taille des granulats, le type
d'adjuvant…
 
Une fois déterminées :
 la granulométrie du gravier (gravier 5/12,5)
les caractéristiques attendues (par exemple une résistance du béton de 25 Mpa et une
plasticité fluide),
 ainsi que la teneur en eau des granulats, 
la méthode des abaques de Dreux permettra de déterminer la composition du
béton en dosage en ciment, sable et gravier ainsi que la quantité d'eau de
gâchage.

Remarque
Selon le type du béton on doit faire un chois du dosage du
ciment des granulats selon leur dimension et le dosage de
l’eau.

Manipulation des abaques  :

Apre le chois de notre type de béton fin, normal ou gros, on choisie l’abaque.

On a choisie l’abaque du béton fi D=25 mm.

On a prit La plasticité de notre béton(D) selon notre domaine d’emploie puis on


Project d’une façon perpendiculaire sur l’axe de la résistance pour déterminer la
résistance (R) ensuite on Project depuis l’axe de la résistance sur le l’axe des
granulat (le sable(G1), gravier(G2)), les adjuvants .on trouve leur dosage en
litres et le ciment(C) en kg/m3 ,puis depuis laxe de la plasticité on fait une autre
projection sur l’axe des degrés d’humidité des granulats donc on trouve le
volume de l’eau de gâchage .
Résultats trouve  :

On prit la plasticité 9.5donc un béton mou on trouve âpres notre manipulation de


l’abaque ont trouve :

-la résistance : 300 bars.

-le ciment : 320 kg

-le volume du sable : 540 litres.

-Le volume du gravier : 750litres.

-le volume de l’eau de gâchage : 185litres.

Calculs des volumes des éprouvettes  :


Puis on converti les résultats qu’ont a trouve pour nos éprouvettes

V t=v1+v2+v3

Avec : V1= V2(les volumes des cylindres)

V t=2V1+V3

V1=v2=s*h=(pi*R2)*h

Pi (8*10-2)2*0.32=

V3= (a*a)*h=(0.1*0.1)*0.4=0.004m3

V t= (0.00643072*2)+0.004=0.0168m3

Ensuite on calcul les volumes des composants nécessaire pour confectionner le


béton pour nos éprouvette:

Pour le Ciment  :

1m3 → 300kg

0.1686144 → x= kg

X=0.01684*300/1 =5.746 kg

Pour le sable  :

1m3 → 320kg
16861.44*10-6 →x=0.23841kg
X=16861.44*10-6*320/1=14.14kg

Pour gravier :

1m3 → 750kg

16861.44*10-6 →x3 =0.36693 kg

X=168661.44*10-6*750/1 =21.762 kg

Pour l’eau  :

1m3 →185kg
168661.44*10-6 * 185 →x=3.10kg=3.10L
CALCUL DES POIDS  :

Déroulement de l’expérience  :

1-On fait les pèse de chaque composant a laide dune balance


2-mettre les composants dans les malaxeurs en commençant par le sable et le
gravier et le ciment et allumer le malaxeur puis on l’arrête et on ajoute l’eau.

Puis ont prend le béton résultants on commence le test du cône d’abrams

Evaluation de la plasticité a laide du cône


dabrams  :
Présentation de l’essai  :
L’essai d’affaissement au cône d’Abrams est un essai réalisé sur le béton de
ciment frais peu fluide pour déterminer sa consistance. L’affaissement est aussi
connu sous le nom de slump provenant de l’anglais.

Mode opératoire  :
on remplit le cône en 3 couches chacune piquée, dans son épaisseur,
de 25 coups de tige de piquage.
Le béton est arase en roulent la tige de piquage sur sommet du cône
(ne jamais tasser)
le moule est ensuite soulevé verticalement sans secousses et on mesure
l’affaissement

Ensuite on mesure la hauteur finale du cône pour trouver l’affaissement

Interpetation des Resultats  :


On trouver Δh = 95 mm on interprète grâce au tableau suivant :
Class Affaissement en
Propriété du béton frais Utilisations
e mm

Fabrication de routes,
Ferme, très secs et peu
S1 10 – 40 fondations à armature
maniable
légère

Plastique, à humidité
Béton armé normal placé
S2 50 – 90 moyenne et à maniabilité
avec vibration
moyenne

Très plastique, très humide et


S3 100 – 150
à maniabilité élevée

Fluide, très humide et à


S4 160 – 210
maniabilité élevée

Très fluide, très humide et à


S5 ≥ 220
maniabilité élevée

Alors d’après notre tableau on béton Plastique, à humidité moyenne et à


maniabilité moyenne a états frais et a utilisé comme Béton armé normal placé
avec vibration
l'étalement a table de secousse  :
table de secousse automatique  :

Table de secousse manuelle  :


Présentation de l’essai  :
L’essai d’étalement à la table à choc est un essai réalisé sur le béton de
ciment frais fluide mais ayant vocation d’être mis en œuvre par vibration1. Le
but de l’essai est de déterminer la consistance de ce béton frais. L’étalement est
aussi connu sous le nom de flow provenant de l’anglais. La table à choc est aussi
appelé table DIN provenant de l’allemand.

Mode opératoire  :
On remplit un troc de cône normalise en deux couche chacune piquee de 15
cous et l’on démoule sur la table a secousse

On soumet le béton démoule a une série de 60 coups puis on mesure le


diamètre âpres étalement du béton, la moyenne des mesures du diamètre de la
galette dans deux directions parallèles au côté du plateau définit la consistance
mesurée sur la table à secousse. Elle est arrondie au cm le plus proche

Resutats:
Apres l’étalement on a fait une série de trois mesure et on trouvé :

D1 = 46 cm , D2 = 44 cm ,D3= 43 cm.
DT=44+46+43/3 → DT = 44.3

Alors depuis la fiche tp on utilise le rapport suivant :

(Dt-D/D)*100

Dt : diamètres moyenne de la galette âpres étalement

D : diamètres inferieur du moule (donné 25 cm )

- calcul :
(44.33-25/25)*100 = 77.333 %

Interprétation des résultats  :

Alors d’après le tableau nous avons béton normal.

ouvrabilité Etlement a la table en


%
Très ferme 10-30%
Ferme 30-60%
Normal* 60-80%
Mou 80-100%
Très mou a liquide Plus de100%
Conclusion  :
Les calculs exactes des composant du béton et l’expérimentation de se dernier
permet de déterminer l’ouvrabilité du béton pour assure la mise en œuvre du
chantier avec ce qui le convient et les essais d’étalement et d’affaissement sont
des essais primordiale dans ce processus.

Vous aimerez peut-être aussi