Vous êtes sur la page 1sur 47

[Type here] [Type here] [Type here]

Département : Sciences et Techniques de Gestion (STG)

Filière : Gestion Logistique et Transport

Rapport de stage technique

Gestion des stocks et des approvisionnements

Réalisé par : Encadré par :


Rajiz Othmane Pr : Mr. Mourad REHIOUI

Année universitaire : 2019/2020

0
Remerciement

Nous tenons d’abord à remercier Dieu le


tout puissant et miséricordieux, qui nous a
donné la force et la patience d'accomplir ce
modeste travail.
Nos remerciements s'adressent à
Monsieur A. BENBASSOU, le directeur
de l’Eco Supérieure de Technologie de
FES, et à nos professeurs pour l’intérêt
qu'ils ont accordé à la qualité de
l’enseignement dans cet établissement  ;
qu'ils trouvent ici pour cette occasion
notre profonde reconnaissance.
Je tiens aussi à remercier Mr. Mourad
REHIOUI pour avoir accepté d'encadrer
ce travail, et pour qualité de l’encadrement
qu'il m’a offert et, pour sa coopération

1
Dédicaces

A mes très chers parents,

Qu’ils ont tout donnés sans rien en retour, en


connaissance des sacrifices consentis pour mon
éducation, aucune dédicace ne saurait cependant,
exprimer mon gratitude, mon amour et mon profond
respect. Puisse Dieu vous donner santé, bonheur et
longue vie.

A mes chers professeurs

A mes amis,

Un grand merci pour tous qui était là pour nous offrir


de l’aide et du soutien
Que ce travail qui vous est dédié aujourd’hui, soit le
gage de mon amour et de ma profonde gratitude.

2
SOMMAIRE
Remerciements .................................................................................................
.................................................................................................................. 1
Dédicaces .........................................................................................................
.................................................................................................................. 2
Introduction ......................................................................................................
.................................................................................................................. 3

Chapitre 1 : Présentation de la Société Industrielle d’Oléicole de Fès ...............


.................................................................................................................. 5

1/ Présentation de la SIOF .......................................................


.................................................................................................................. 6
2/ L’historique de la SIOF...........................................................
.................................................................................................................. 7
3/ Fiche signalétique et technique de la société SIOF................
.................................................................................................................11
4/ Organigramme de la société SIOF.........................................
.................................................................................................................12
5/ Huiles fabriquées par SIOF....................................................
.................................................................................................................13

Chapitre 2 : Gestion des stocks des approvisionnements...................................


.................................................................................................................18

1/ Les stocks..............................................................................
.................................................................................................................19
2/ Les magasins........................................................................
.................................................................................................................20
3/les inventaires.......................................................................
.................................................................................................................21
4/ La gestion des réapprovisionnements..................................
..............................................................................................22
3
5/ Les enjeux de la gestion des stocks ......................................
...................................................................................................23

Chapitre 3 : Les méthodes de gestion des stocks et les approvisionnements....


..................................................................................................................... 24
1-Méthode de WILSON...........................................................
................................................................................................................. 25
2- Méthode ABC.....................................................................
................................................................................................................. 27
3-Le cas pratique de la méthode WILSON..............................
................................................................................................................. 30
4- Le cas pratique de la méthode ABC...................................
................................................................................................................. 35

Conclusion ................................................................................................... 38
Webographie................................................................................................ 40
Liste des tableaux ........................................................................................ 41
Liste de figures ............................................................................................. 42
Table de matière........................................................................................... 43

4
INTRODUCTION

A l’école supérieure de technologie de Fès (EST) les élèves en 1ér


année sont amenés à effectuer un stage d’un mois de durée au sein
des entreprises actives appartenant à différents secteurs.

Un stage d’initiation constitue une opportunité bénéfique à l’étudiant


en lui attribuant la faculté de découvrir un établissement industriel
dans lequel il peut exploiter ses propres compétences afin d’assurer
la continuité de cet établissement dans un environnement
compétitif.

Dans cette optique, j’ai choisi d’effectuer mon stage d’initiation à la


Société Industrielle Oléicole de Fès (SIOF) qui représente un pilier de
l’économie Marocaine.

Ce rapport présente un bilan sur les compétences et les


connaissances que j’ai acquises tout au long du stage et s’articule
autour de trois parties :

Dans un 1er lieu, je présenterai la Société Industrielle Oléicole de Fès


et ses activités, ensuite je me concentrerai sur deux processus
fondamentaux : Service achats et logistiques qui joue un rôle
primordial au sein de l’entreprise puis je citerais les apports de ce
stage qui ont développé mes compétences

5
Chapitre 1 :
Présentation de la Société
Industrielle d’Oléicole de Fès

6
1-Presentation de la SIOF

La SIOF « Société industrielle oléicole de Fès » est une société


anonyme à vocation agro-alimentaire plus précisément dans
le domaine de l’extraction, raffinage, et le conditionnement
des huiles alimentaires et conserve des olives. Elee est parmi
les sociétés les plus performantes à l’échelle nationale
La SIOF dispose de quatre sites industriels

 Le 1ér site est situé à la zone industrielle SIDI Brahim une


superficie de 20000 m2, assurant la trituration des
olives, la production des conserves d’olives et
l’extraction d’huile de grignons
 Le 2ème site est situé à la zone industrielle DOKKARAT, il
occupe une superficie de 12000 m2 assurant le raffinage
et le conditionnement des huiles alimentaires
 Le 3ème site est une ferme de 220 hectares situé dans la
région d’Ain Taoujtate assurant l’extraction de l’huile de
grignon
 Le 4éme site situé à la zone industrielle Sidi Brahim
assurant la production de la céréale et ses dérivés

La SIOF compte un effectif de 320 personnes. La production


se fait 24h/24h afin d’atteindre une production maximale par
jour pour la distribution et la commercialisation de ses
produits, la SIOF commercialise ses produits au Maroc à
travers un grand réseau de distribution ainsi qu’a l’étranger
avec des partenaires de grande envergure

7
Le groupement SIOF possède un complexe qui comprend :

 Un matériel d’extraction
 Un matériel de raffinage des huiles alimentaires
 Une unité de fabrication d’emballage et conditionnement de produits
 Un réseau de distribution

2-L’Historique de la SIOF

La SIOF a été créé en 1961 sous forme d’une société à responsabilités limitée
(S.A.R.L)
La SIOF est une réalisation qui n’a pas cessé de développer ses moyens, de
diversifier et d’améliorer la qualité de ses produits. Au départ l’activité initiale
de la société était simplement la pression d’olives, l’extraction de l’huile de
grignon et la conserve d’olives.

1966, La SIOF a pu installer une raffinerie d’huile de table avec une capacité de
12000 tonnes/an.

8
1972 la société SIOF a intégré dans ses activités une usine de fabrication des
emballages en plastique et un nouvel atelier pour le remplissage, capsulage et
étiquetage des bouteilles (1/2L, 1L,5L)

1977, Cette nouvelle installation a permis à la société de devenir un complexe


important pour le capsulage des produits

1978 le produit de la SIOF s’est étendu dans tout le royaume grâce au premier
lancement de la compagne publicitaire, l’ouverture des dépôts à différentes
régions du royaume.
Tout cela a permis à la société de devenir plus proche au consommateur
surtout avec ses différents produits de qualité

Les cinq dépôts de la SIOF sont implantés aux points du royaume suivant :

 Dépôt Casablanca
 Dépôt Oujda
 Dépôt Marrakech
 Dépôt Fès
 Dépôt Tanger

1980, afin d’augmenter sa production l’entreprise a mis en place une


installation raffinage d’une capacité de 30 000 tonnes/an

9
A partir de 1980, elle s’est transformée en une Société Anonyme (S.A) avec un
capital de 51 millions de dirhams dont les actions sont reparties entre la famille
LAHBABI

1993, la mise en place d’une raffinerie de l’huile brute à base de soja

1944, recrutement des cadres pour améliorer la gestion de l’entreprise et


élargir sa part de marché

1995, La construction de la première usine d’extraction d’huile de grignon

10
1996. Apres la libéralisation au Maroc, la SIOF a modernisé l’unité de conserve
d’olive et augmenté la capacité d’extraction d’huile de grignon

2003-2004, la société a installé deux chaines de production pour la fabrication


des bouteilles de PET (Type de plastique). Pour le conditionnement des huiles
en format 0.5L,1L,2L,5l.

2007. Création de la filiale Domaine El Hamd : une plantation de 220 hectares


d’olivier et une unité d’extraction d’huile
2016.Redémarrage et modernisation du moulin Houcine Lahbabi

11
3- Fiche signalétique et technique de la société SIOF
Le tableau présente la fiche signalétique globale de l’entreprise :

Raison social SIOF : société industrielle oléicole de Fès

Siège social 29, rue Pictet, zone industrielle DOKKARAT,


Fès
Activités *Raffinage des huiles alimentaires
*Fabrication des emballages
*Conditionnement des huiles alimentaires

CNSS 1700518
Forme juridique Société anonyme

TEL 0535625952

FAX 0535628551

Viabilisation Réseaux d’eau potable, d’électricité et de


téléphone

Superficie totale 8298 m²


Superficie couverte du locale 6041 m²

Horaire  :
*Administration 8h à 12h / 14h30 à 18h30
06h à 14h / 14h à 19h / 19h à 06h
*Raffinerie
06h à 14h / 14h à 22h
*Conditionnement
Effectif 109 personnes :
-Usine : 79 personnes
-Administration : 30 personnes

12
4-Organigramme

L’aspect organisationnel de la société ne diffère pas entièrement des types


d’organisation disponible au sein d’autres établissements.

La société SIOF est organisée autour de 5 directions principales. Il se présente


de la manière suivante :

13
5-Huiles fabriquées par la SIOF
La production

La SIOF produit une large gamme de produit qui lui permet de


toucher une grande partie de consommateurs.
La chaine de production veille à la production continue jour et nuit,
elle emploie des équipes de remplacement pour assurer la relève, si
les commandes sont inhabituellement supérieures l’anormale

A-Site Dokkarat : les quatre huiles produites par la SIOF sont :

 SIOF : huile de table raffinée à base de soja

Figure1 : Huile de soja


Le soja est l’un des aliments naturels les plus riches, il renferme une grande
quantité de protéines, de glucides, de lipides, de vitamines A et B de
phosphore, de potassium, de calcium, de magnésium, de Zinc et de fer

14
L’huile de soja est une huile végétale extraite du soja et riche en acide gras,
Utilisée dans l’alimentation. Elle est surtout recommandée aux gens souffrant
de diabète et de cholestérol.
Depuis quelques années, elle aussi utilisée dans la production de biodiesel.
 FRIOR : huile de tournesol raffinée

Figure 2 : Huile de Tournesol

Le tournesol est une plante très cultivée pour ses graines riches en huile
alimentaire et de bonne qualité. Le tournesol est avec le colza et l’olivier,
l’une des trois sources principales d’huile alimentaire.

L’huile de tournesol est une huile végétale obtenue à partir des graines de
tournesol. Elle est composée à 98% de triesters d’acides gras. Le reste
contenant entre autres des stérols et du tocophérol.

Elle est classée parmi les huiles insaturées qui sont souvent partiellement
hydrogénés, ce qui augmente leur point d’ébullition, et les rend les mieux
utilisés pour la cuisine.

15
 Moulay IDRISS : huile d’olive vierge courante :

Figure 3 : Huile d’olives

L’utilisation principale de l’olive consiste en l’extraction de l’huile d’olive,


considérée par beaucoup de gens comme la meilleure huile alimentaire
connue.

L’obtention d’un titre d’huile nécessite 4 à 10 kilos d’olives suivant la variété


d’olive utilisée et son niveau de maturité.

L’huile d’olive, considérée comme un produit de luxe, et de meilleure qualité à


cause de sa faible teneur en acides saturés. Elle est conseillée à la place du
beurre et elle est aussi recommandée à tous les âges.
 ANDALOUSSIA : Huile de grignon et d’olive raffiné

Figure 4 : Huile de Grignon

16
Les grignons d’olive sont un sous-produit du processus d’extraction
d’huile d’olive.
Ils sont composés des peaux, des résidus de la pulpe et des fragments
des noyaux. Parmi les utilisations principales des grignons, leur
livraison aux raffineries pour l’extraction de l’huile de grignons.

Trois types d’huile de grignons d’olives sont mis sur le marché :

 L’huile de grignons d’olive brute : obtenue par traitement au


solvant des grignons d’olive à l’exclusion des huiles obtenus par
tout mélange avec des huiles d’autre nature

 L’huile de grignons d’olive raffiné : obtenue par le raffinage


d’huile de grignons d’olive brute dont l’acidité libre ne peut être
supérieur à 0.5% pour 100g

 L’huile de grignons d’olive : obtenue par un mélange des huiles


brutes et raffinés. Dont l’acidité libre, exprimée en acide
oléique. Ne peux être supérieure à 1,5% pour 100g

Site Sidi Brahim : Les types d’olives de table produites par la SIOF
sont :

o Olives vertes entières, dénoyautées ou en rondelles


conditionnées en boites de ½,1,3 et 5Kg

o Olives noirs façon grèce conditionnée sous vide en sac de 5kg


ou 2 kg (Selon la demande du client)

o Olives noires confites entières, dénoyautées ou en rondelles


conditionnées en boites de ½,3,5,6 et 10Kg

17
o Olives taillées ou cassées conditionnées en boites ou en seaux
de ½,1,3,5,6 et 10kg

o Olives tournantes taillées ou cassées conditionnées en boites


ou en seaux de ½,1,3,5,6 et 10kg

o Olives vertes déboyautées ou en rondelles Piquantes, citronnés,


à l’aile, confites tournantes

18
Chapitre 2 : Gestion
des stocks et des
approvisionnements

19
Chapitre 2 : Gestion des stocks et des
approvisionnements

En ce qui concerne la gestion des stocks, il s'agit vraiment de


stocker et de suivre la quantité de marchandises dans le
magasin.

Il s'agit d'une activité qui se divise en :

la gestion de l'entrée et de la sortie des marchandises;


gestion de la reconstitution; et enfin la tâche connexe de
gestion des fichiers d'articles.

Selon l'organisation de l'entreprise, ces tâches peuvent être


confiées à une personne ou à deux profils d'employés
différents au commerçant pour effectuer des mouvements
physiques d'entrée et de sortie ;

1. Les stocks
Les stocks peuvent comprendre des matières premières, des
matières consommables, des composants achetés ou
fabriqués, des sous-ensembles achetés ou fabriqués, des
articles sous-traités, des produits finis, des articles de
remplacement, des articles défectueux à retoucher, des
articles obsolètes, des emballages, etc. l'utilisation de
certains critères permet de distinguer plusieurs catégories et
fonctions de stocks

Nous vous invitons également à consulter l'article sur les


caractéristiques des fiches article pour plus d'informations.
Les stocks sont conservés dans des locaux appelés
«magasin».
20
2. Le magasin

Le concept d'un magasin dans la pratique s'étend à tout lieu sous


contrôle où un stock peut être stocké et géré. Il peut donc s'agir
également d'un espace clos ou d'une pièce fermée, d'une zone de
stockage en plein air (mieux connue sous le nom de cour). Selon nos
observations, le concept d'entrepôt est le plus utilisé pour les pièces
qui reçoivent exclusivement des marchandises en transit .
 
 Fonctions du magasin

 Le magasin est avant tout un espace de stockage où les


marchandises sont disposées dans un ordre très précis. Il tient un
inventaire équitable;

il prévoit pour chaque article un point de gestion entre l'offre et la


consommation; c'est l'endroit où nous pointons les entrées et les
sorties; le magasin offre des emplacements de stockage bien
matérialisés; ce qui permet de réaliser des inventaires afin de
garantir l'exactitude permanente des quantités de marchandises
disponibles.
 
 Principe de fonctionnement du magasin : les mouvements
des marchandises.

A l’entrée : contrôle quantitatif et qualitatif, allotissement,


pointage et mise à jour des quantités en stock

A l’intérieur : stockage dans les zones et emplacements


appropriés ;

A la sortie : prélèvement, préparation des commandes,


pointage et mise à jour des quantités en stock.

21
3. Les inventaires

 L'inventaire est un inventaire régulier de la quantité de


marchandises stockées. Il garantit l'exactitude des chiffres sur
différents stocks. Contrairement aux rapports de quantité annuels,
l'inventaire peut être permanent ou tournant

 Inventaires permanent et tournant

 Dans le cas d'un stock constant, les quantités disponibles dans


l'entrepôt sont comptées à chaque entrée et sortie de l'article. Cela
vous permet de toujours faire les entrées correctes, car les écarts
sont immédiatement corrigés.

Avec l'inventaire tournant, les listes de divers articles sont livrées


dans des délais strictement définis. Le décompte des stocks
disponibles est ensuite effectué plusieurs fois par an. Cela garantit
que l'inventaire est correct, évite les erreurs de frappe trop longues
et commence à corriger les anomalies. La périodicité de la rotation
des stocks peut être déterminée pour certains articles en fonction de
leur famille ou de leur classification. Pour mieux comprendre ces
concepts, nous vous encourageons à lire la fiche de travail sur le
stock et les techniques de suivi

 Principe de l’inventaire 
 o Déclencheur: l'inventaire peut être déclenché en demandant
formellement un inventaire à effectuer conformément à la liste
fournie pendant la période définie, ou il ne peut être déclenché que
lorsqu'une anomalie d'inventaire est détectée.

22
o Procédure: calculer la quantité exacte disponible; analyse de l'écart
(écart de quantité de référence et écart de quantité); vérifier et
confirmer la nouvelle valeur;

o Fin: mettre à jour la quantité dans le logiciel de gestion des stocks.


Selon la nature de la différence, ces mises à jour peuvent changer à
mesure que les marchandises entrent et sortent. La normalisation de
ces éléments est effectuée par le service financier et comptable après
la valorisation du stock.

4. La gestion des réapprovisionnements

 L'approvisionnement consiste à approvisionner les


magasins et les stocks. En d'autres termes, l'activité de
fourniture de stocks génère des immobilisations financières.
Afin d'éviter tout risque de charge cumulée, une méthode
d'optimisation adaptée à chaque catégorie de stock a été
adoptée dans le processus d'approvisionnement

Il existe deux méthodes principales de planification de la


reconstitution :

o Méthodes empiriques. Ils calculent la demande future en


fonction de l'historique de la consommation ;

o Méthodes de prévision. Bien que l'empirique soit


considérée, celles-ci sont essentiellement basées sur
l'utilisation de variables environnementales sur le marché de
consommation.

23
La planification de la demande dans l'industrie utilise des
méthodes d'approvisionnement basées sur des techniques
tels que le juste à temps, Kanban, MRP et autres, qui sont
présentées dans la section dédiée au site la gestion de la
production.
 
   
5. Les enjeux de la gestion des stocks

Les gestionnaires des stocks doivent constamment s'efforcer


de trouver un juste équilibre entre la satisfaction des
consommateurs et les coûts des stocks.

Une quantité élevée de stocks (surstockage) peut provoquer :

• Frais financiers élevés. Coûts fixes (bâtiments, étagères,


équipements de manutention lourds, etc.) et coûts variables (salaires
du personnel, coûts de maintenance, coûts d'électricité, pertes dues
à la détérioration ou à l'obsolescence des produits de stockage, etc.);

• Immobilisations. Chaque matériau qui entre dans l'inventaire est


évalué, de sorte que le flux de trésorerie est réduit;
 
Une quantité trop faible de stocks peut provoquer :

• Risque accru de rupture de stock, avec parfois de graves


conséquences financières;

• Chaos de l'ensemble du système de production (goulots


d'étranglement, augmentation du stockage intermédiaire);

• Déception due à une mauvaise qualité de service (livraison tardive,


disponibilité insuffisante, pénurie, etc.), ce qui a entraîné une baisse

24
des bénéfices commerciaux et une perte de clients. 

25
Chapitre 3 :
Les méthodes de gestion des
stocks et les
approvisionnements

26
Chapitre 3 : Les méthodes de gestion des stocks et
les approvisionnements

1-Méthode de WILSON

Pour optimiser ses coûts, le logisticien doit trouver un


équilibre entre le nombre de commandes
d'approvisionnement et la quantité stockée:

• Le réapprovisionnement lui permet fréquemment de


réduire le niveau des stocks, mais augmente le coût des
commandes

• La réduction du nombre de fournitures réduit le coût


des commandes mais augmente le coût de possession
des stocks. En effet, pour faire face aux sorties, il est
obligé d'augmenter les quantités stockées compte tenu de
l'espacement entre chaque reconstitution.

Dans le cas de commandes à fréquence fixe et quantité


identique, la formule de Wilson permet de calculer le lot
économique (quantité par commande) et le nombre
optimal de commandes d'approvisionnement pour
minimiser le coût global des stocks..

 Calcul de la quantité économique

 La quantité optimale Q à commander est égale à :

27
Figure 5 : Formule de la quantité économique

28
 Les paramètres de la formule :

  D - La Demande (ou consommation) en quantité sur la période


considérée
  CC - Le Coût d'une Commande (ou coût de lancement intégrant :
coût de passation de commande + coût de transport + coût de
réception) 
  CS - Le Coût unitaire de possession de Stock

 Calcul du nombre optimal de commandes

Pour connaître le nombre de commandes, il suffit de diviser la demande D


par  la quantité économique Q 

Il est également possible de l'obtenir directement à l'aide de la formule


suivante :

Avec :

  N : Le Nombre optimal de commandes


  Dv : La Demande en valeur sur la période considérée
  i  : le taux de possession 

 Calcul du taux de possession


i =  Coût de possession / Valeur du stock

29
 Les limites du modèle de Wilson

La limite de cette méthode est de considérer que les différents


paramètres composant la formule sont stables ou linéaires
dans le temps et que les délais d'approvisionnement sont
inexistants. Cependant, avec l'accélération des besoins des
clients et la pression de la concurrence, il est de plus en plus
difficile de maintenir ces variables constantes. De même,
considérer zéro délai de livraison signifie se fier à la
performance logistique de ses fournisseurs. Attention à
maîtriser ce risque, en jouant sur le stock de sécurité par
exemple. Un levier non pris en compte par Wilson.

2- Méthode ABC
Il s'agit d'une méthode anglo-saxonne dont les coûts sont basés
sur les affaires. Son objectif est d'examiner de plus près les coûts
indirects pour déterminer les causes des coûts internes et
externes. Toutes les activités de l'entreprise existent uniquement
pour soutenir la production, la vente et / ou la fourniture de
services ou de biens.

>> L'objectif est de lier le coût de TOUT son cycle de vie au produit
: de la conception à la distribution.

Cette méthode introduit une étape supplémentaire dans le calcul


des coûts

• Les produits consomment des activités

• Les activités consomment des ressources

• Ressources => Activités => Produits

La méthode ABC est basée sur

• Division des centres d'analyse en activités homogènes en termes


de coûts

• Mesurer ces activités par un facteur de coût approprié

30
• • Regroupement des activités avec le même contrôleur

Exemple :

Tableau 2 : Utilisation de L’ABC

Méthode ABC

• Permet des calculs de coûts plus fiables

• Facilite l'analyse de la valeur

Coût d'induction (comme pour l'OU) = montant des charges pour


l'activité / le volume d'induction

 Niveaux d'analyse

• Processus = Un ensemble d'actions coordonnées pour atteindre le


même objectif.

• Activité = Un ensemble de tâches organisées dans un but spécifique


=> C'est la base pour le calcul des coûts.

• Tâche = opération de base dans la description de la tâche

31
Processus Activités Tâches

Programmer la production

Produire la commande Fabriquer les articles

Contrôle de la qualité

Traitement d’une commande Conditionnement

Effectuer la livraison
Livrer la commande
Facturation

Intérêts de la méthode

• La répartition en activités permet une meilleure répartition des


coûts indirects. Il existe plusieurs clés de répartition par centre et
donc une meilleure allocation des ressources aux activités et des
activités aux produits.

• Nous avons une approche de la performance de chaque activité


• Les ressources réellement consommées sont imputées aux coûts
des produits

32
3. Le cas pratique de la méthode de WILSON

Stock de la matière première

Ensemble des salaires du service achat 12.000 DHS/Mois


(responsable, secrétaire, cariste ,
contrôleur des réceptions )
Les frais divers (Téléphone, Internet) 150 DHS/Mois

Magasinier et cariste 8000 DHS/Mois

Valeur du terrain de stock 4000 DHS/M²

Assurance des stocks 69.000 DHS/Ans

Nombre de commande 96 Cmd/3Mois

Volume des stocks 400 Tonnes

Valeur des stocks 11 DHS/Kg

Tableau 3 : Information

On calcule le cout de lancement d’une commande pendant les trois


premiers mois de l’année :

CC = C’est l’ensemble des couts supporté par une entreprise lorsque celle-
ci passe une commande

33
C’est-à-dire CCU =(Ensemble des salaires du services achat + frais
divers) / Nombre des commandes

(150+12000) *3

CCU=

96

CCU=379.68 DHS

Le cout de possession : il est constitué de l’ensemble des frais se


rapportant à la détention des stocks

On calcule le cout de possession

CS= Salaires du magasinier et du cariste + Valeur du local + Assurance

CS=8000*3+4000*200+69000/12*3

CS=24000+800000+17250

CS=841250

On calcule le taux de possession

T= Cout de possession / Valeurs des stocks

T= 841250 / (400000*11)

T= 0.19

Donc le taux de possession est de 19%

La quantité économique du carton 1L, huile de table :

D=135992

CC=379.68

CS = Prix unitaire *T = 3.71 * 19%


34
Q=
Q=12104
Donc la quantité économique est 12104

Le nombre optimal des commandes du carton 1L, huile de table :

Dv :135992*3.71

CC :379.68

T=19%

N=
N= 11.23
Donc le nombre optimal des commandes est de 11

La quantité économique du carton 2L, huile de table :

D :26320

CC :379.68

Cs :Prix unitaire*T =6.86*19%

35
Q=

Q=3916

Donc la quantité économique est 3916

Le nombre optimal des commandes du carton 2L, huile de table :

Dv :26320*6.86

CC :379.68

T=19%

N=
N=6.72

Donc le nombre optimal des commandes est de 7

36
La quantité économique du carton 5L, huile de table :

D :97742

CC :379.68

Cs :Prix unitaire*T =6.65*19%

Q=
Q=7664

Donc la quantité économique est 7664

Le nombre optimal des commandes du carton 5L, huile de table :

Dv :97742*6.65

CC :379.68

T=19%

N=
N= 11

Donc le nombre optimal des commandes est de 11

37
4. Le cas pratique de la méthode d’ABC

Article stocké Fréquence


Siof1/2L HT 24000
Siof 1L HT 55609
Siof 2L HT 6986
Siof 5L HT 17701
Siof Tournesol 1L 1470
Siof Tournesol 2L 1318
Siof Tournesol 5L 1727
Moulay Idriss 1/2L 584
Moulay Idriss 1L 4641
Moulay Idriss 2L 75
Moulay Idriss 5L 0
Andaloussia 1/2L 17
Andaloussia 1L 6025
Andaloussia 2L 698
Andaloussia 5L 602
Olive 1/2 OVD 2059
Olive 4/4 OVD 4161
Olive 5/1 OVD 6221

Tableau 4 : Les articles et leur volume en stock

38
Article stocké Fréquence Fréquence % Fréquence cumulée %
Siof 1L HT 55609 41,53% 41,53%
Siof1/2L HT 24000 17,92% 59,46%
Siof 5L HT 17701 13,22% 72,68%
Siof 2L HT 6986 5,22% 77,89%
Olive 5/1 OVD 6221 4,65% 82,54%
Andaloussia 1L 6025 4,50% 87,04%
Moulay Idriss 1L 4641 3,47% 90,51%
Olive 4/4 OVD 4161 3,11% 93,61%
Olive 1/2 OVD 2059 1,54% 95,15%
Siof Tournesol 5L 1727 1,29% 96,44%
Siof Tournesol 1L 1470 1,10% 97,54%
Siof Tournesol 2L 1318 0,98% 98,52%
Andaloussia 2L 698 0,52% 99,05%
Andaloussia 5L 602 0,45% 99,50%
Moulay Idriss 1/2L 584 0,44% 99,93%
Moulay Idriss 2L 75 0,06% 99,99%
Andaloussia 1/2L 17 0,01% 100,00%
Moulay Idriss 5L 0 0,00% 100,00%
Total 133894 100%  

Tableau 5 : Les articles classés selon leur importance

39
Selon le tableau 5 et le graphique précédent on peut distinguer que les 5
premiers produits sont (Siof 1L HT, Siof 5L HT, Siof 2L HT, et Olives 5/1
OVD) sont dans la classe A la plus importante et ils constituent 80% Alors
que les autres produits constituent 20% du volume stockés

40
Conclusion
Ce modeste travail réalisé au sein de la SIOF site
DOUKARRAT, s’inscrit dans le cadre de ma formation en DUT
Gestion Logistique et Transport à l’Ecole Supérieur de
Technologie. Il a pour objectif d’appliquer les connaissances
théoriques acquises lors de ma formation

Le but de toute entreprise est la recherche efficiente de son


profit pour se hisser à un niveau optimal de la compétitivité.
La rude concurrence qui caractérise l’environnement
économique marocain impose à la SIOF la dynamisation de
ses services pour une bonne rentabilité de ses activités.
Pour se faire, elle doit avoir une vision prospective de sa
politique d’approvisionnement et de gestion de ses stocks
pour une satisfaction des besoins de sa clientèle, gage de
son essor. La méthode de gestion des stocks pratiquée par
la société n’est pas des moindres ; cependant notre étude a
permis de mettre en évidence certaines faiblesses
auxquelles nous avons suggérées des solutions. Ces
dernières ne sont pas les meilleures mais nous espérons
que leur application pourra contribuer à l’amélioration de la
gestion des stocks et par conséquent à la rentabilité et à la
compétitivité de la société. Notons enfin qu’outre les
difficultés qui sont inhérentes à toute entreprise, ce stage
m’a été bénéfique et très instructif dans la mesure où il m’a
permis de confronter mes connaissances théoriques à la
réalité

41
Webographie

https://www.managergo.com/logistique/formule-de-
wilson.htm

http://www.logistiqueconseil.org/Articles/Entrepot-
magasin/Gestion-des-stocks.htm

http://aidedcg.fr/methode-abc/

https://blog.raja.fr/regles-stockage-gestion-entrepot

https://fr.scribd.com/document/17695790/groupe-n-
02-la-gestion-de-stocks

42
Liste des tableaux

Tableau1 : Fiche présentant le SIOF..........................................................11


Tableau 2 : Utilisation de l’ABC.................................................................28
Tableau 3 : Information.............................................................................30
Tableau 4 : Les articles et leur volume en stock ......................................36
Tableau 5 : Les articles classés selon leur importance..............................37

43
Liste des figures

Figure 1 : Huile de Soja..............................................................................13


Figure 2 : Huile de Tournesol....................................................................14
Figure 3 : Huilde d’Olives..........................................................................15
Figure 4 : Huile de Grignon.......................................................................15
Figure 5 : Formule de la quantité économique.........................................29
Figure 6 : Formule du nombre optimal de commande.............................25

44
Table de matière

Remerciement.......................................................................................1
Dedicaces...............................................................................................2
Sommaire..............................................................................................3
Introduction...........................................................................................4
................................................................................................................
Chapitre 1 : Présentation de la Société Industrielle d’Oléicole de Fès ...5
1. Présentation de la SIOF :.....................................................................6
2. L’historique de la SIOF :.......................................................................7
3. Fiche signalétique et technique de la société (SIOF).........................11
4. Organigramme de la société SIOF.....................................................12
5. Huiles fabriquées par la SIOF.............................................................13
 Siof : huile de table raffinée à base de soja :.................................13
 FRIOR : huile de tournesol raffinée.............................................. 14
 Moulay IDRISS : huile d’olive vierge courante :............................15
 ANDALOUSSIA : huile de grignon et d’olive raffiné.......................15
Chapitre 2 : Gestion des stocks des approvisionnement....................18
1. Les stocks ..........................................................................................19
2. Le magasin.........................................................................................20
 Fonctions du magasin...................................................................20
 Principe de fonctionnement du magasin : Les mouvement des
marchandises.......................................................................................20
3. Les inventaires...................................................................................21
 Inventaires permanent et tournant..............................................21
 Principe de l’inventaire ...............................................................21
4. La gestion des réapprovisionnements...............................................22
45
5. Les enjeux de la gestion des stocks ..................................................23
Chapitre 3 : Les méthodes de gestion des stocks et des
approvisionnements............................................................................24
1. Méthode de WILSON.........................................................................25
 Calcul de la quantité économique ...............................................25
 Calcul du nombre optimal de commandes ...................................26
 Clacul du taux de possession........................................................26
 Les limites du modèle Wilson.......................................................27
2. Méthode ABC.....................................................................................27
 Les niveaux d’analyse ..................................................................28
 Intérets de la méthode ................................................................29
3. Le cas pratique de la méthode WILSON............................................30
4. Le cas pratique de la méthode ABC...................................................35
Conclusion.....................................................................................................38
Webographie.................................................................................................39
Liste des tableaux..........................................................................................40
Liste de figures...............................................................................................41

46

Vous aimerez peut-être aussi