Vous êtes sur la page 1sur 20

Présentation

PDMS – DRAW TOOL BOX


POUR LE PROJET INEO-HPC
Présentation des outils PDMS DRAW E3D
----LOGO ARPON-------- développés dans le cadre de l'élaboration
des plans de l'ESD-27

Société XXXXXX 1/20


Tableau des Révisions

Date Rev. Description Auteur Vérificateur


En cours de rédaction MTA

Société XXXXXX 2/20


Société XXXXXX 3/20
Préambule :

La boîte à outils « ESD-27 – Tool Box » est un ensemble d'outils de gestion et


d'automatisation de tout le processus de création de plans, de l'analyse du Model PDMS à
l'élaboration, sous E3D DRAW, des différentes vues, vues en plan, vues en élévation et
vues de détail, dans le cadre de l'ESD-27.

Les fonctionnalités de cette boîte à outils « ESD-27 – Tool Box » s'inspirent et s'appuient
largement sur les procédures mises en place par le groupe de l'équipe PDMS.

Il s'agit d'une synthèse, des procédures manuelles déjà existantes et utilisées par le
groupe de projeteurs de l'équipe PDMS, sous forme de boîtes de dialogue, de fonctions et
de macros qui automatisent les différentes tâches d'analyse, de calcul, de dessin et de
design.

Les outils sont développés en vue de leur utilisation par des dessinateurs n'ayant pas
forcément une grande maîtrise des outils de la suite AVEVA.

Société XXXXXX 4/20


Sommaire

1. Création Automatique de Vues (VIEW) dans DRAW


1.1 Création automatique d'un nouveau DRAWING à partir d'un TEMPLATE
1.2 Exemple 1 : Exemple de création d'un nouveau DRAWING
2. Génération du fichier pour la création automatique des vues (VIEW) à partir de PDMS
2.1 Génération du fichier des élévations des plans de coupe
2.2 Formulaire de personnalisation des vues (VIEW)
2.3 Détermination des limites de vue à l'aide d'une CLIPBOX
2.4 Fichier de génération automatique des vues
3. Annotation Automatique des fourreaux
3.1 Règle d'annotation des fourreaux
3.2 Exemple 2 : Exemple de création d'une Règle Locale et de sa Liste
4. Annotation Automatique des équipements
5. Outil Frame
6. Outils Divers
6.1 Tableau de Bord DRAWING
6.2 Outils de DRAWLIST
6.2.1 Comparaison de DRAWLIST
6.2.2 Peuplement automatique de DRAWLIST ou de LISTE
6.2.3.1 Peuplement à partir du WORLD PDMS
6.2.3.2 Peuplement à partir d'un fichier
6.3 Affichage Intelligent
6.3.1 Affichage des niveaux
6.3.2 Affichage d'éléments à partir d'un fichier
6.4 Export DIALUX
6.4.1 Création des dossiers
6.4.2 Outils divers

Société XXXXXX 5/20


1.Création Automatique de Vues (VIEW) dans DRAW
1.1 Création automatique d'un nouveau DRAWING à partir d'un TEMPLATE

L'Outil est un outil d'automatisation de la création des éléments de la


hiérarchie de DRAW, à savoir :
– DRWG
– SHEET
– LIBY
– DLLB
– IDLI
– VIEW
– VLYSET
– NOTE
– LAYER
– VLAYER
et de manière générale tous les éléments de hiérarchie présents dans le DRAWING
TEMPLATE créé au préalable par les administrateurs PDMS du projet.

Les éléments créés automatiquement étant des copies conformes des éléments du
DRAWING TEMPLATE ils héritent de tous les attributs de ces derniers et sont nommés en
respectant la règle de nommage du DRAWING TEMPLATE.

Ainsi le résultat finale est une base DRAW et donc une représentation des plans ESD-27
uniforme respectant le schéma du DRAWING TEMPLATE élaboré par les administrateurs
PDMS du projet, de plus toutes les éventuelles mises à jour du DRAWING TEMPLATE
sont automatiquement prises en compte lors de l'élaboration de nouveaux plans d'un
ESD-27.

Les caractéristiques et attributs propres au plan en cours d'élaboration sont


personnalisables à savoir :
– Le nom du DRAWING
– Le suffixe du nom de la SHEET
– Le suffixe du nom de la VIEW
– Le Titre de la vue
– La direction de la vue
– L'échelle de la vue
– Les limites spatiales de la vue
– La liste des éléments de design à représenter (DRAWLIST)
Ces personnalisations sont également faites de manière automatique à l'aide du même
outil , lors de la création des éléments de la hiérarchie du DRAW.

Dans l' « Exemple 1: Création d'un nouveau DRAWING à partir du DRAWING


TEMPLATE » ci-dessous on peut voir les structures identiques des deux hiérarchies, celle
du DRAWING TEMPLATE et celle du nouveau DRAWING créé ainsi que le respect des
règles de nommage.

De manière transparente, la « Commande Window » retrace l'ensemble des commandes


générées par l'outil en « Figure 1.3: Commande Window – Commandes
générées. »

Société XXXXXX 6/20


1.2 Exemple 1 : Exemple de création d'un nouveau DRAWING

Exemple 1 : Création d'un nouveau DRAWING à partir du DRAWING TEMPLATE

Figure 1.1: Outil génération automatique de vues

Société XXXXXX 7/20


Figure 1.2: Hiérarchie DRAW – TEMPLATE – NOUVEAU DRAWING

Société XXXXXX 8/20


Figure 1.3: Commande Window – Commandes générées

Société XXXXXX 9/20


Figure 1.4: Attributs hérités – Attributs personnalisés

Société XXXXXX 10/20


2. Génération du fichier pour la création automatique des vues (VIEW) à partir de PDMS
2.1Génération du fichier des élévations des plans de coupe

L'outil « Figure 2.1 Outils d'analyse des niveaux de Bâtiments » ci


dessous permet, à l'aide du choix d'un niveau déterminé, de générer un fichier de plans de
coupe de la forme ci-après :

Figure 2.1 Outils


d'analyse des niveaux
de Bâtiment

Figure 2.2 Inventaire des dalles d'un niveau


donné

Société XXXXXX 11/20


L'analyse du fichier généré par l'outil permet du premier coup d’œil de
déterminer les élévations des plans de coupe principaux, par exemple le plan de coupe à
+3.400m qui représente 30,54% de la surface total du niveau.

Une vérification des dalles représentant entre 0 et 10% de la surface totale du niveau
permet de conclure, par exemple, soit à des siphons béton, soit à des plénums, dans le
premier cas elles sont intégrées à des dalles plus grandes et appartiendront à la vue de la
dalle qui les englobe, dans le second cas une vue de détail devra être créée pour
représenter la vue sous le plénum.

Ainsi le fichier d'inventaire des dalles permet un découpage précis du niveau du batch en
élévation puis en plans de coupe.

2.2 Formulaire de personnalisation des vues (VIEW)

Le formulaire de personnalisation de la figure « 2.3 Formulaire de personnalisation des


vues » ci-dessous permet de collecter les informations nécessaires à la création de
chacune des vues, dans le DRAWING.
Notamment :
– Le Titre de la Vue – Le Type de Vue
– La Direction de la Vue – Le Nom de la SHEET de la Vue
– L’Échelle de la Vue – Le Nom du DRAWING de la Vue

Société XXXXXX 12/20


2.3 Détermination des limites de vue à l'aide d'une CLIPBOX

Un affichage des dalles dans la CLIP BOX++ « Figure 2.4 CLIP BOX++ » permet de
reconstituer en 3D dans le model PDMS les vues qui seront créées dans le DRAWING,
ainsi l'outil permet de visualiser dans PDMS « ce qui sera visible » dans DRAW et de
s'assurer du premier coup du résultat de la représentation attendue dans le cadre de
l'ESD-27.

Une nouvelle fonctionnalité est apportée par rapport à la CLIPBOX, la possibilité de


déterminer explicitement le Volume de la CLIPBOX.

Le Volume de la CLIPBOX est directement affecté à la vue par le biais du formulaire « 2.3
Formulaire de personnalisation des vues » à l'aide des outils et

2.3 Formulaire de personnalisation des vues

Société XXXXXX 13/20


Figure 2.4 CLIP BOX++

2.4 Fichier de génération automatique des vues

Un fichier .csv est généré, il est prêt à être utilisé dans DRAW pour la création
automatique des vues (VIEW), calques, SHEET, DRAWING et tous les éléments de
hiérarchie nécessaires à l'élaboration des plans ESD-27.

Figure 2.5 Fichier de génération automatique du DRAW

Société XXXXXX 14/20


3. Annotation Automatique des fourreaux
3.1 Règle d'annotation des fourreaux

L'outil natif de collection volumique d'E3D permet de rechercher les fourreaux en lien avec
le batch traité.

Comme on peut le voir sur la « Figure 2.1: Fourreaux dans le batch – Fourreaux en
dehors du batch » ci-dessous, un réglage est nécessaire, pour distinguer les fourreaux, en
lien avec notre batch, qui doivent être annotés sur le plan, des fourreaux qui ne doivent
pas être annotés sur le plan, car les fourreaux ont différents volumes ; leur « volume
apparent » et leur « volume physique ».

– Cas des fourreaux de type ''a'': Les fourreaux de type ''a'' ne sont pas listés parmi
les fourreaux en lien avec le batch, par l'outil de collection volumique d'E3D, il n'y a
donc pas d’ambiguïté et ne sont pas annotés sur le plan

– Cas des fourreaux de type ''b'': Les fourreaux de type ''b'' sont listés parmi les
fourreaux en lien avec le batch, par l'outil de collection volumique d'E3D, mais ne
doivent pas être annotés sur le plan du batch, car ils ne sont pas « physiquement »
dans le batch traité, des points de construction leur donnent un volume
« apparent » plus grand que leur volume « physique », mais l'intersection de leur
volume « physique » avec le volume du batch est nulle.

– Cas des fourreaux de type ''c'': Les fourreaux de type ''c'' ont un nombre, en
dessous d'un seuil, réglable, de points « physiques » inclus dans le volume du
batch, pour lequel nous considérons qu'ils ne font pas parti du batch traité et
peuvent, par le réglage du seuil, ne pas être annotés sur le plan.

– Cas des fourreaux de type ''d'': Les fourreaux de type ''d'' ont un nombre au dessus
du seuil de points « physiques » inclus dans le volume du batch, ils sont donc
considérés comme faisant parti du batch et sont donc annotés sur le plan.

– Cas des fourreaux de type ''e'': Les fourreaux de type ''e'' sont annotés sur le plan
car faisant parti du batch traité.

Figure 3.1: Fourreaux dans


le batch – Fourreaux en
dehors du batch

Société XXXXXX 15/20


On peut résumer simplement la règle d'annotation des fourreaux qui est intégrée à
l'algorithme d'annotation automatique des plans, ainsi:

Liste de tous les fourreaux du WORLD = {a, b, c, d, e}


Liste des fourreaux de l'outil collection volumique de DRAW = {b, c, d, e}
Liste des fourreaux filtrés par le 1er filtre spatiale = {b}
Liste des fourreaux filtrés par le 2ème filtre spatiale réglable = {c}
Liste des fourreaux dans le batch = {b, c, d, e} - {b} - {c} = {d, e}
Liste des fourreaux hors batch = {a, b, c, d, e} - {d, e} = {a, b, c}

Sur la même vue :


Tous les fourreaux du monde sont annotés avec le style de représentation existant défini
par les administrateurs PDMS.

La liste {a, b, c} est annotée avec le style de représentation « NON-OPENING » existant


défini par les administrateurs PDMS, grâce à une règle locale d'annotation RRUL.

Nota : Cette méthode permet d'utiliser les outils natifs de DRAW E3D, règle globale
d'annotation, avec autant de règles locales d'annotation que de styles de représentation
nécessaires et ainsi d'éviter la superposition de vues avec autant de vues superposées
que de styles de représentation nécessaires.

Des problèmes s’avèrent parfois fastidieux à résoudre voire impossible en présence de


vues superposées, notamment le déplacement des vues superposées au sein d'un folio,
des écarts relatifs entre les vues sont difficilement compensables voire parfois impossible.
Des outils tels que le « comparateur de révision » s’avèrent impossible à utiliser lorsque
des vues sont superposées ou lorsqu'elles se croisent au sein d'un même folio, il faut alors
utiliser d'autres outils externes à DRAW E3D, ou faire la comparaison visuellement.

3.2 Exemple 2 : Exemple de Règle Locale et de Liste

Ci-dessous « Figure 2.2: Règle Local dans la Hiérarchie – RRUL – Liste dans la hiérarchie
- IDLI » l'illustration de la mise en place d'une Règle Locale de représentation RRUL et de
la liste {a, b, c} :
RRUL /INT-HPC-HK5311-DRL-00109_A/CUT_PLANE_+3.199m/HQA-03-
PRINCIPALE/LOCAL_RULE/OPENING_NOT

IDLI /INT-HPC-HK5311-DRL-00109_A/DRAWLIST/OPENING_NOT/HQA-03-
PRINCIPALE

« Figure 2.3: Attributs de la Règle Local - RRUL » les attributs nécessaires à l'application
de la Règle Locale, la liste {a, b, c}:
IDLI /INT-HPC-HK5311-DRL-00109_A/DRAWLIST/OPENING_NOT/HQA-03-
PRINCIPALE
le style de représentation utilisé par la Règle Locale pour représenter les éléments de la
liste ci-dessus:
TT/DRA/PRJ/STYL/ELEC/NO-OPENING

Société XXXXXX 16/20


Figure 3.2: Règle Local dans la Hiérarchie – RRUL – Liste dans la hiérarchie - IDLI

Figure 3.3: Attributs de la Règle Local - RRUL

Les Règles Locales et Listes sont générées de manière automatique à l'aide de l'outil
en renseignant les champs de volume du
batch dans le formulaire.

Les Tags sont ensuite générés et rangés automatiquement dans le bon calque et pointent
sur les bons fourreaux à l'aide de l'outil

Société XXXXXX 17/20


Figure 3.4: Tag de Fourreau

Figure 3.5: Génération des Règles Locales – Des Listes – Tags de Fourreaux d'un batch

Société XXXXXX 18/20


4. Annotation Automatique des équipements

L'annotation automatique des équipements se fait avec l'outil dans le volume


renseigné à l'aide du formulaire comme ci-dessous.

Figure 4.1: Annotation des équipements

Société XXXXXX 19/20


5. Outil Frame

L'Outil Frame permet l'implantation de Frame dans le Model 3D PDMS de manière


intuitive et visuelle.

Le positionnement initial de la Frame se fait en cliquant avec la souris sur un point du


design du model 3D, un mur, une dalle, etc., le positionnement précis se fait ensuite à
l'aide de l'outil en sélectionnant une direction et une distance et les deux boutons « + » et
« - ».

Un choix de taille de Frame « standard » est disponible ; 500X500X300, 600X600X300,


700X700X300, 800X800X300 et 1000X1000X300 mais toute dimension « sur mesure »
est possible en changeant les attributs de longueurs de la BOX.

Un outil de renommage est également disponible.

La liste des fonctionnalités ci-dessus est non exhaustive.

L'utilisation de cet outil permet de se prémunir des différentes déviations possibles par
rapport à la procédure Frame mise en place par l'équipe PDMS notamment le
déplacement relatif, intempestif, de la BOX par rapport à l'équipement et des problèmes
en découlant lors de l'élaboration du plan, le mauvais positionnement des points d'attache
des annotations.

Figure 5.1: Outil Frame

Société XXXXXX 20/20

Vous aimerez peut-être aussi