Vous êtes sur la page 1sur 2

Module 

III: Lire un roman réaliste Le Père Goriot d’Honoré de Balzac


Fiche n0 : 1
Séquence : 2

Fiche pédagogique 
Activité : de lecture
Durée : 2h
Niveau : 2ème année du baccalauréat lettres
Compétence : Connaître le rôle de la description dans un roman réaliste.
Capacité : Dégager le portrait moral et physique de Vautrin
Démarche : lecture sélective

Support : Extrait N° 2, allant de : « « Entre ces deux personnages et les autres…….un


mystère soigneusement enfoui. » Balzac, Le Père Goriot, pp 37-39

Le déroulement du cours

I. Identification du texte :

1. Quel est le genre du texte ?


2. Qu’il en est son type ?
3. Que fait le narrateur dans ce passage ?
4. Quelles informations nous livre-t-il sur Vautrin ?
5. Comment le narrateur décrit le personnage principal ?
6. Comment elle est cette description ?
7. Qu’est ce qu’il cherche le narrateur à créer d’après cette description ? Le
narrateur veut créer un effet de réalité en imposant une physionomie.

II. Situation du passage :

Cet extrait est tiré la première partie du roman le Père Goriot d’Honoré de
Balzac. Après une première description minutieuse de la pension Vauquer et de ses
pensionnaires selon la hiérarchie sociale, le narrateur nous brosse le portrait physique et
moral de Vautrin.

III. Hypothèses de lecture :


 La caractérisation réaliste
 Vautrin un personnage mystérieux
 L’art du portrait

IV. Etude des axes de lecture :


Axe 1 : le Portrait physique et moral de Vautrin :
L’enjeu du texte :
Quand il présent un personnage, le narrateur veut créer un effet de réalité en
imposant une physionomie. Dans le cas de Vautrin, personnage déguisé sous une fausse
identité, l’entreprise est plus complexe : il faut décrire la seule apparence et en même

1
temps livrer des indices qui préparent le dévoilement à venir. On s’interrogera donc sur
le réalisme de ce portrait et sur sa dimension énigmatique
 Les apparences sont souvent trompeuses !

Portrait physique Portrait moral


 Il a quarante ans ;  Il est serviable ;
 des épaules larges ;  Il inspire la crainte ;
 un buste bien développé ;  Il était obligeant et rieur ;
 des muscles apparents ;  Il connaissait tout ;
 des mains épaisses ;  « Malgré son air bonhomme, il imprimait de
 Il a des rides ; crainte par un certain regard profond et
 une voix de basse-taille ; plein de résolution » ;
 des muscles apparents ;  « Comme un juge sévère » ;
 un regard sévère ;  Il cache ses secrets et ses occupations...
 Il est fort …  « Il était obligeant et rieur. »

Axe 2 : Vautrin : un homme mystérieux et énigmatique :

Vautrin, de son vrai nom Jacques Collin, est un forçat évadé surnommée Trompe la
mort.
Questions :
a- D’après ce tableau que pensez-vous de Vautrin ?
b- Qu’est-ce qui montre qu’il est fort ?
c- La description faite de Vautrin a-t-elle dévoilé sa personnalité?
d- Est-ce que le narrateur a tout dit à propos de ce personnage ?

La première impression qui se dégage du portrait de Vautrin est celle de la force


physique. Cette force se manifeste à la pension par une vitalité débordante, une « grosse
gaîté » et toujours prêt à participer aux plaisanteries des pensionnaires.
Pourtant son portrait, construit presque entièrement sur des oppositions, produit
une « impression douteuse » ; tant pour les pensionnaires que pour le lecteur. C’est qu’à
la force corporelle sont liées une inquiétante force de caractère et une énergie hors du
commun, que le regard trahit.

V. Synthèse :

Ce portrait laisse une impression douteuse : le narrateur ne dit pas tout. Le


jugement n’est pas complet, mais il est globalement négatif. La supériorité du caractère
du personnage est visible ; on sent qu’il est profond, et c’est un mystère que Balzac
n’élucide pas. Le narrateur parvient à conserver le mystère tout en donnant une réelle
présence au personnage de Vautrin. Il s’agit bel et bien d’un portrait qui met en attente
le lecteur.