Vous êtes sur la page 1sur 10

Types des

contrats de
travail
REALISE PAR: CHAYMAE AMRI ET LAILA ZEROUAL
ENCADRE PAR: MR LHAYANI
PLAN:
-DEFINITION D'UN CONTRAT DE TRAVAIL
-LE CONTRAT À DURÉE INDÉTERMINÉE (CDI)
-LE CONTRAT À DURÉE DÉTERMINÉE (CDD) ;
-LE CONTRAT POUR ACCOMPLIR UN TRAVAIL
DÉTERMINÉ.
Il semble important de
savoir avant tout que
l’écrit n’est pas obligatoire
pour un contrat de travail
au Maroc. Il constitue un
moyen de preuve parmi
d’autres comme le
témoignage de collègues.
Pour être valide, le contrat de travail doit
présenter les trois critères suivants :
la rémunération ;
la prestation de travail ;

QUE le lien de subordination juridique.

CONTIENT LE
CONTRAT DE Le contrat de travail doit également contenir les

TRAVAIL ? éléments constitutifs suivants :


la qualification professionnelle de l'employé ;
le poste occupé ;
la convention collective ;
la nature du contrat.
CONTRAT DE TRAVAIL : LES
OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR ET DU
SALARIÉ
En signant un contrat de travail, l'employeur comme le salarié se doivent de
respecter certaines obligations.
L'employeur doit :

verser le salaire correspondant au travail effectué ;


fournir un travail dans le cadre de l'horaire établi ;
respecter le Code du travail et la convention collective applicable à
l'entreprise.
Le salarié doit :
respecter les horaires de travail fixés ;
honorer les engagements mentionnés dans le contrat de travail et dans
les clauses du règlement intérieur ;
accomplir le travail selon les instructions édictées ;
ne pas concurrencer l'employeur.
CONTRAT DE
TRAVAIL

Si la modification du contrat de travail ne peut être effectuée qu'avec l'accord de l'employé, la rupture du
contrat de travail est effective dans les cas suivants :
démission ;
licenciement ;
rupture conventionnelle ;
décès de l'employé ;
départ à la retraire ;
résiliation judiciaire prononcée aux torts de l'employeur

CDI – CONTRAT À DURÉE INDÉTERMINÉE


LE CONTRAT À DURÉE INDÉTERMINÉE EST « LA FORME NORMALE DU CONTRAT DE
TRAVAIL ». C’EST DONC LA NORME, LES AUTRES SOLUTIONS QUI S’OFFRENT AUX
SALARIÉS ET AUX RECRUTEURS SE DOIVENT D’ÊTRE TEMPORAIRE OU CORRESPONDRE À
UNE SITUATION PARTICULIÈRE PRÉVUE PAR LA LOI. LA PRINCIPALE PROPRIÉTÉ DU CDI
EST DE NE PAS AVOIR DE TERME. LES CONTRACTANTS S’ENGAGENT À RESPECTER LES
CLAUSES DU CONTRAT MAIS PEUVENT Y METTRE UN TERME SOUS CONDITION (PRÉAVIS,
FAUTE LOURDE OU FAUTE GRAVE…). LE CDI INTERMITTENT PERMET À CERTAINS
SALARIÉS D’ALTERNER LES PÉRIODES TRAVAILLÉES ET NON-TRAVAILLÉES DANS
CERTAINS SECTEURS.

CDD – CONTRAT À DURÉE DÉTERMINÉE

Contrairement au CDI, le CDD intègre une date de fin, ou tout du moins un terme. Celui-ci peut être
conclu « sans terme précis », il prendra alors fin lorsque le salarié aura accompli la tâche pour laquelle
il a été embauché (fin de saison, retour d’un salarié malade ou en congé maternité…). Quoi qu’il en soit,
le CDD est temporaire et doit être conclu pour une raison qui doit être précisé dans le contrat :
remplacement, attende de prise de fonction, accroissement temporaire de l’activité (renfort), travaux
saisonniers, CDD d’usage, contrat vendange... Il ne doit pas remplacer un CDI et peut être converti en
CDI si le cadre légal n’est pas respecté.
La durée d‘un CDD ne peut être supérieure à 12 mois.
De plus, l’article 17 précise : « lors de l’ouverture d’une entreprise pour la première fois ou d’un
nouvel établissement au sein de l’entreprise ou lors du lancement d’un nouveau produit pour la
première fois, dans les secteurs autres que le secteur agricole, il peut être conclu un contrat de travail
à durée déterminée pour une période maximum d’une année, renouvelable une seule fois. Passée
cette période, le contrat devient dans tous les cas à durée déterminée ».
Le recours au CDD est autorisé dans un certain nombre de cas
limités, prévus à l’article 16 du dahir n°1-03-194 du 11 septembre
2003 et en vigueur depuis 2004, précité :
« Le contrat de travail à durée déterminée ne peut être conclu
que dans les cas suivants :
– le remplacement d’un salarié par un autre en cas de
suspension du contrat de travail de ce dernier (congé,
maladie), sauf si la suspension résulte d’un état de grève ;
– l’accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise ;
– si le travail a un caractère saisonnier »
Le contrat pour accomplir un travail
déterminé
Il s'agit d'un contrat qui dure le temps d'un
projet, la construction d'un barrage par
exemple. Il prend fin avec la fin du projet.

Vous aimerez peut-être aussi