Vous êtes sur la page 1sur 10

République Tunisienne

Université de Carthage
***
***
Ministère de l’Enseignement Supérieur et Ecole Nationale d’Ingénieurs de Bizerte
de la Recherche Scientifique

ST_I21

RAPPORT DE STAGE
TECHNICIEN
Présenté à
L’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Bizerte

Suivi et Amélioration du fonctionnement d'une


unité de cogénération industrielle

Entreprise d’accueil : SLAMA frères

. . . .
Période : 12 07 2021 au 21 08 2021

Réalisé par : Encadrant de l’Entreprise :


Imen BEN SAMIR Mr. Zied ABDALLAH

Année Universitaire : 2020_2021


Figure II. 15.. La première unité de cogénération en Afrique.
Afrique [13]

En 2001, Poulina Group Holding a mis en place un système de cogénérationsur le site de


CarthagoCeramic à Agareb SFAX (Sud de la Tunisie), cette installation est à ce jour en
exploitation. Elle permet d'éviter la production de 7000 tonnes de CO2 par an. Cette
cogénération
ration est équipée d'une turbine industrielle permettant de produire 5 MW d'électricité,
la récupération thermique des gaz chauds de la turbine à une température de 550°c et à une
puissance de 10 MW est destinée à sécher la poudre d’argile atomisée en subs
substitution des
brûleurs consommant initialement du gaz naturel. Le rendement de la cogénération est
d’environ 80%. Moyennant de cette technologie Poulina a contribué à la réduction de la
consommation dee l'énergie primaire du pays. [1
[13]

II.5.3. Le cas de l’entreprise SLAMA frères


En Mars 2012, la société Slama Frères, entreprise mère du groupe Slama, a mis en service la
première unité de cogénération par moteur à gaz raccordée au réseau nationale Moyenne
Tension afin d’optimiser son profil énergétique et rréduire
éduire les coûts de production.

Conclusion
Le deuxième chapitre, a été consacré pour décrire l’état
état de l’art de la cogénération les
différentes technologies utilisées ainsi que le principe de base du processus de cogénération
cogénération.

Par
ar la suite, on étudiera l’unité de cogénération de l’entreprise en se basant sur les données
techniques du moteur à gaz et les relèves des indexes et des bilans journaliers, afin d’élaborer
et interpréter les courbes monotones et étudier une telle solution proposée.

26
Chapitre III. Etude de l’existence :
Etude expérimentale de l’unité de
cogénération
Introduction
Dans ce chapitre, on présente les enregistrements des données de 10 jours dans l’entreprise et
les interprétations de différentes courbes des puissances obtenues, tout en mettant l’accent sur
des recommandations utiles pour améliorer l’efficacité de l’unité de cogénération.

III.1. Etude théorique : Moteur à gaz à cogénération


Formule théorique de calcul et données du problème

 Pression du canal du gaz alimentant le moteur: 300 mbar [1].

La température et la pression au moment de la mesure du volume sont à des conditions dites


normales. On peut utiliser alors la loi des gaz parfaits pour faire la conversion.
. .
= (Eq III.1) avec:

P1=1bar et T1=0°C, étant les températures et pressions normales V1 est le volume normal.

P2=Pabs et T2=T1 étant les températures et pression du gaz V2 est le volume du gaz comprimé
.
D’où V1 = . Finalement on obtient :

 Du Nm3 vers m3 : Volume en Normo m3 = Volume en m3 * (Prelative + 1 bar) (EqIII.2)

 Énergie fournie par le gaz naturel = Consommation en Nm3 * PCI (Eq III.3) [14]

 PCI (Pouvoir calorifique inférieur) du gaz algérien en Th /Nm3= 9

 PCI (Pouvoir calorifique inférieur) du gaz algérien en kWh/Nm3 = 10,45 [15].

 PCS (Pouvoir calorifique supérieur) du gaz algérien en kWh/Nm3 = 11.68 [15]

 PCI => C’est l’énergie obtenu de la combustion d’un combustible par unité de
volume ou de masse sans tenir compte de la chaleur latente de la vapeur d’eau

 PCS => C’est l’énergie obtenue de la combustion d’un combustible par unité de
volume ou de masse en récupérant la chaleur latente de la vapeur d’eau [14]

Formule pour le calcul des rendements journaliers en pratique :


( )
 Rendement du jour j = ( )
(Eq III.4)

28
 Calcul des rendements théoriques

Pour une entrée de gaz Ventrée=211 m3 et d’après Eq III.2, on a : Ventrée =274.3Nm3par heure

D’après l’Eq III.3, l’énergie fournie par le gaz naturel : P gaz = 274.3 x 10.45= 2866 .5 KWh

é ,
𝜼électrique, théorique = = .
= 41,93%

,
𝜼eau chaude, théorique = = .
= 25.74%

é ,
𝜼vapeur,théorique= = .
=16.32%

𝜼théorique, global= ηthermique + ηélectrique = ∑ η 𝑖 = 84 %

Les rendements sont présentés dans la figure III.1.

42% Electricité (1200 KWélectriques)

Moteur à 25.5%
100% gaz naturel
combustible 738 +468 KW th
1200KW 16.5%Vapeur
électriques

16%Pertes

Figure III. 1. Le rendement théorique d’une cogénération par moteur à gaz

III.2. Etude expérimentale de l’unité de cogénération


Durant 10 jours, nous avons suivi le rendement énergétique journalier de l’unité de
cogénération à Slama Frères à travers la prise des indexes par les compteurs disponibles ainsi
que l’utilisation de la supervision de l’unité (à10h du matin de chaque journée en général).

Mon travail consiste à utiliser ces enregistrements pour constituer un ensemble des courbes
indicatrices qui aident par la suite à interpréter les performances énergétiques de l’unité, et
donner des recommandations utiles pour l’entreprise. J’ai traité les différentes données avec le
logiciel Excel et l’Eq III.4, d’où on a obtenu les tableaux et les courbes dans ce qui suit.

29
Le tableau
ableau III.1, présente les index de la consommation journalière du gaz naturel et le
rendement global de l’unité de cogénération.

Tableau III. 11. La consommation journalière en gaz naturel


Date Durée (h) consommation consommation Pgazj-Pgaz(j-1)
(j 𝜼journalier,
gaz [m3] gaz [KWh] global

03/08/2021 130554200 1773578807

04/08/2021 12 130556732 1773613204 34397,22 74,20%

05/08/2021 23 130561585 1773679132 65928,005 69,77%

06/08/2021 45 130566438 1773745060 65928,005 70,09%

09/08/2021 23 130575930 1773874009 128948,82 70,49%

10/08/2021 45 130580786 1773939978 65968,76 73,05%

11/08/2021 23 130585640 1774005919 65941,59 73,07%

13/08/2021 44 130594923 1774132029 126109,555 75,52%

La figure III.2, donne les courbes représentatives du rendement global journalier en


comparaison avec celle du rendement théorique qui nous aide en suite à mieux interpréter les
résultats obtenues.

Le rendement global de l’unité de cogénération


0,9
0,8
Le rendement global

0,7
0,6
0,5 𝜼 global
0,4
𝜼 théorique, global
0,3
0,2
0,1
0 La date
03/08, 04/08, 05/08, 06/08, 09/08, 10/08, 11/08, 13/08,

Figure III. 2.. Le rendement global de l’unité de cogénération

30
Le tableau III.2, présente les index de la production journalière de l’électricité et le rendement
électrique journalier de l’unité de cogénération.

Tableau III. 2. La production journalière


urnalière en électricité

Production de 𝜼électrique,journalier
électrique,jou
Date Durée (h) l’électricité [KWh] Pélej - Péle(j-1) en%

03/08/2021 69501000

04/08/2021 12 69515500 14500 42,2%

05/08/2021 23 69543100 27600 41,9%

06/08/2021 45 69570700 27600 41,9%

09/08/2021 23 69625000 54300 42,1%

10/08/2021 45 69652800 27800 42,1%

11/08/2021 23 69680300 27500 41,7%

13/08/2021 44 69733500 53200 42,2%

La figure III.3,, donne les courbes représentatives du rendement électrique journalier en


comparaison avec celle du rendement électrique théorique.

Le rendement électrique de l’unité de cogénération

0,423
0,422
Le rendement électrique

0,421
0,42
0,419
0,418 électrique
𝜼électrique
0,417
0,416 théorique, électrique
𝜼théorique,
0,415
0,414 La date
03/08, 04/08, 05/08, 06/08, 09/08, 10/08, 11/08, 13/08,

Figure III. 3. Le rendement électrique de l’unité de cogénération

31
Le tableau III.3, présente les index de la production journalière de l’eau chaude alors le
rendement journalier de l’unité de cogénération existante dans la production de l’eau chaude.

Tableau III. 3. La production journalière en eau chaude

Index eau 𝜼eau chaude,journalier


chaude,jou
Date Durée (h) chaude [KWh] PECj – PEC(j-1) en%

03/08/2021 8810798

04/08/2021 12 8816284 5 486 15,95%

05/08/2021 23 8824100 7 816 11,86%

06/08/2021 45 8831800 7 700 11,68%

09/08/2021 23 8847075 15 275 11,85%

10/08/2021 45 8856705 9 630 14,60%

11/08/2021 23 8866697 9 992 15,15%

13/08/2021 44 8888200 21 503 17,05%

La figure III.4,, donne les courbes représentatives du rendement de l’eau chaude journalier en
comparaison avec celle du rendement en eau chaude théorique.

Le rendement en eau chaude de l’unité de cogénération


0,3

0,25
Le rendement en eau chaude

0,2

0,15 eau chaude


𝜼eau
théorique, eauchaude
𝜼théorique,
0,1

0,05

0 La date
03/08, 04/08, 05/08, 06/08, 09/08, 10/08, 11/08, 13/08,

Figure III. 4. Le rendement en eau chaude de l’unité de cogénération

32
Le tableau III.4,, présente les index de la production journalière de la vapeur alors le
rendement journalier de l’unité de cogénération existante dans la production de la vapeur.

Tableau III. 4. La production journalière de la vapeur

Index vapeur 𝜼vapeur,journalier


vapeur,jou
Date Durée (h) [KWh] Pvapj – Pvap(j-1) en%
03/08/2021 5282673
04/08/2021 12 5288209 5536 16,09%
05/08/2021 23 5298790 10581 16,05%
06/08/2021 45 5309700 10910 16,55%
09/08/2021 23 5331019 21319 16,53%
10/08/2021 45 5341778 10759 16,31%
11/08/2021 23 5352468 10690 16,21%
13/08/2021 44 5373007 20539 16,29%

La figure III.5,, donne les courbes représentatives du rendement de la vapeur journalier en


comparaison avec celle du rendement en vapeur théorique.

Le rendement en vapeur de l’unité de cogénération


0,167

0,166

0,165
Le rendement en vapeur

0,164

0,163

0,162
vapeur
𝜼vapeur
0,161
théorique, vapeur
𝜼théorique,
0,16

0,159

0,158

0,157 La date
03/08, 04/08, 05/08, 06/08, 09/08, 10/08, 11/08, 13/08,

Figure III. 5. Le rendement en vapeur de l’unité de cogénération

33
Interprétations

 Le rendement électrique est dans les normes (il est toujours inférieur légèrement au
rendement théorique)
 Le rendement de la vapeur varie légèrement par rapport au rendement théorique.
 Le rendement de l’eau chaude présente une grande différence par rapport au
rendement théorique

En plus, la courbe représentative du rendement de l’eau chaude présente des points très
éloignés de la droite du rendement théorique qui affirme l’hypothèse de la mauvaise
exploitation de puissance d’eau chaude (Disponibilité d’un excèdent d’eau chaude)

On constate donc que la puissance thermique est dans un état de mauvaise exploitation.

Remarque : Les points éloignés des droites de régression sont dus aux différentes causes
défavorables telles que :

 Le fonctionnement à charge partielle.


 Arrêts fréquents

A partir des différentes constatations, on voit que l’eau chaude et la vapeur présentent un
potentiel non exploité à 100%.on peut penser donc à une utilisation plus performante en
passant par exemple de la cogénération à la tri-génération. En fait, une installation d’une
machine de production de froid par absorption (exp : Le frigorifique par absorption).

Conclusion
L’unité de cogénération a assuré une autonomie au niveau de l’électricité pour l’entreprise.
Toutefois, on a pu conclure qu'il ya une mauvaise gestion de la puissance thermique (vapeur
et eau chaude). En addition, la grande nécessité du froid dans le raffinage nous a guidé à
penser au système de trigénération.

34

Vous aimerez peut-être aussi