Vous êtes sur la page 1sur 6

REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR,

DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE

UNIVERSITE DE MONASTIR

Ecole Nationale d’Ingénieur de Monastir

Département Génie Energétique

Rapport de stage

Du 05 juillet 2021 au 05 Aout 2021

Chauffage solaire
Présenté en vue de valider un stage d’initiation

Par

Abdourhamane TOURE

Professeur : Hmila
Dans cette application nous allons simuler le principe de fonctionnement d’un capteur solaire
thermique pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Ainsi à cause de
l’intermittence de l’énergie solaire (alternance du jour et de la nuit) nous aurons besoin d’un
appoint.
Réponse aux questions
1- Modélisation du système sur YRNSYS
Pour pouvoir simuler correctement nous utiliserons :
➢ Un capteur solaire thermique : nous utiliserons un collecteur en fonction d’éfficacité
testées, pour cela nous choisirons un capteur « type1b »
➢ Un online ploter pour le traçage des courbes « Type65d »
➢ Un lecteur de fichier météo « Type109-TMY2 »
➢ Une pompe pour la circulation de l’eau « Type3b »
➢ Une fonction de forçage « type14h »
➢ Un système d’appoint « TYPE6 »
2- Tracer des courbes de température du capteur, de l’auxiliaire, et du rayonnement incident
pendant le mois de janvier
Pour une durée d’un mois la simulation commencera à 0h et durera jusqu’à 744h.
On remarque que plus le rayonnement incident est grand plus la température du collecteur est
élevée puisque c’est le rayonnement incident qui sert à chauffer le capteur et l’eau qu’il contient.
3- Fonction de forçage

La fonction de forçage est la fonction permettant de mettre en marche la pompe pour la


circulation de l’eau.
4- Le profil de température pour un capteur de 6 m^2
On peut voir que la chute de température pour un capteur de 6 m^2 lorsque le soleil est couché
reste inférieure à 10°C contrairement au capteur de 3m^2 pour lequel la chute de température
peut atteindre les -20°C vers la fin du mois de janvier.
Dans les deux cas (capteur de 3m^2 et de 6m^2), on peut voir que durant certain moment du
mois de janvier, on n’arrive pas à atteindre la température de consigne de 50°C. ceci est dû au
fait qu’on ai fixer une puissance limite pour l’auxiliaire. Pour une température du collecteur tres
bas l’auxiliaire n’a pas assez de puissance pour élever sa température à 50°C.

5- Changement du profil de forçage


La température du collecteur devient plus faible pendant les périodes non ensoleillées puisque la
pompe continue de faire circuler de l’eau. Ceci fait jouer le rôle inverse du collecteur puisque au
lieu de chauffer il le refroidira.

Vous aimerez peut-être aussi