Vous êtes sur la page 1sur 3

Niveau 

: 4ème AM
Projet I : Créer un blog touristique
Séquence 2 : Comprendre et produire un message argumentatif : Argumenter
Séance : Grammaire
Titre : La proposition subordonnée complétive conjonctive
Objectif d’apprentissage : L’apprenant doit être capable :
- d’identifier la proposition subordonnée complétive conjonctive et sa fonction
- Connaitre les verbes introducteurs exigeants l’emploi de l’indicatif ou du subjonctif dans la complétive.
Support : Manuel P36

Déroulement de l’activité du jour


Phases Activité de l’enseignant Activité de l’élève
Eveil d’intérêt Rappel de la PSR : Elle est introduite par un pronom relatif.
Elle est précédée par un antécédent
Présentation du Lecture et compréhension du texte :
support La Kahina
- De qui parle-t-on dans ce texte ?
- Relève dans le texte deux arguments qui
-Elle rétablissait l’équilibre …
montrent qu'El Kahina était une femme - c’était une guerrière …
exceptionnelle.

Elle pensait qu’il fallait être juste.


P.P P.S.C.C
Analyse

-Cette phrase est-elle simple ? Justifie ta


réponse.
(Elle est complexe car elle contient deux
- Par quelle conjonction sont-elles liées ? verbes, on a deux propositions P1 et P2)
- Le ‘’que’’ dans cette phrase est-il un pronom - (que)

relatif ? Evite-t-il une répétition ? Comment - Il complète le verbe


l’appelle-t-on ? - Conjonction de subordination (Il

-Quelle est la fonction de ce ‘’que’’ ? n’évite pas la répétition)

- Peut-on supprimer la P2 ? Que représente P1 - Un complément, elle répond à la

par rapport à la P2 ? question ‘’quoi ? --> Un COD

- Comment appelle-t-on la P2 et quelle sa


-La P2 complète la P1. La P1 est P. principale.
fonction ?
La P2 est P.S.C.Complétive

Réemploi : Souligne le COD dans la phrase


suivante et transforme-la en proposition
Les soldats français ont reconnu que Larbi Ben
subordonnée complétive conjonctive introduite
M’hidi était un combattant courageux
par ‘’que’’ :
Les soldats français ont reconnu le courage du
combattant Larbi Ben M’hidi

Synthétisation
- La subordonnée complétive est dite conjonctive
lorsqu’elle est introduite par la conjonction de
subordination « que », placé après un verbe. Elle répond à
la question Quoi ? Ou De quoi ?
-La conjonction de subordination « que » se place toujours
après un verbe.
- La complétive est à l’indicatif après un verbe d’opinion
(Croire, penser, trouver,…)
, de déclaration (déclarer, affirmer, dire, annoncer,…)
- La complétive est au subjonctif après un verbe exprimant
une volonté (vouloir, exiger, ordonner,…), un sentiment
(Aimer, souhaiter, regretter,…), un doute ou une phrase
négative.
Activité 1 :
Activité 1 : Compléter le tableau.
Application Verbes exprimant Verbes exprimant un Verbes exprimant Verbes exprimant un
une opinion sentiment, une volonté une opinion sentiment, une volonté
Estimer, croire, être S’étonner, détester,
sûr, déclarer, falloir, douter, exiger,
penser, être, craindre, vouloir,
persuader. ordonner

Activité 2 : Recopier les phrases en soulignant Activité 2 :


les propositions subordonnées complétives. a. Dans un débat concernant l’histoire, il faut que
a. Dans un débat concernant l’histoire, il faut tu sois précis dans tes interventions.
que tu sois précis dans tes interventions. b. Dans le Sud algérien, existaient des lieux que
b. Dans le Sud algérien, existaient des lieux que les colons ne connaissaient pas.
les colons ne connaissaient pas. c. Les livres que le professeur nous a donnés à lire
c. Les livres que le professeur nous a donnés à parlent de l’antiquité.
lire parlent de l’antiquité. d. Ils étaient sûrs que la violence faite à leur
d. Ils étaient sûrs que la violence faite à leur peuple cesserait un jour.
peuple cesserait un jour. e. Larbi Ben M’hidi avait déclaré que les Algériens
e. Larbi Ben M’hidi avait déclaré que les allaient tôt ou tard obtenir leur indépendance.
Algériens allaient tôt ou tard obtenir leur
indépendance.

Activité 3 : Transformer les groupes nominaux -À l’école, les professeurs nous apprennent que
compléments d’objet en propositions la nation est importante.
subordonnées.
a. A l’école, les professeurs nous apprennent -De nombreuses associations pensaient que la
l'importance de la nation. solution était encore possible.
b. De nombreuses associations pensaient la Les colons croyaient que les Algériens étaient
solution politique possible. incapables de se libérer.
c. Les colons croyaient à l'incapacité des
Algériens à se libérer.
Activité 4 : Compléter les phrases suivantes : Activité 4 : Compléter les phrases suivantes :
a. Les indépendantistes pensaient que a. Les indépendantistes pensaient que la lutte
armée était inévitable.
b. Les Algériens étaient convaincus que Les
b. Les Algériens étaient convaincus que la liberté
c. Le colonel de l’ALN nous a donné l’assurance de leurs pays était proche.
c. Le colonel de l’ALN nous a donné l’assurance
que
que les prisonniers seraient bien traités.
d. Les musulmans souhaitaient que d. Les musulmans souhaitaient que les combats
cessent.

Donne ton avis

Fatma N'soumeur a sacrifié sa vie en luttant


contre l'invasion des troupes françaises.
Construis un court paragraphe dans lequel tu
donneras ton avis sur le combat de cette
glorieuse femme.
Utilise une proposition subordonnée
complétive.

Vous aimerez peut-être aussi