Vous êtes sur la page 1sur 16

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique


Université M’hamed Bouguara- Boumerdes
Faculté de technologie
Département de Génie Civil

PROJET :
CONSTRUCTION EN R+1 A USAGE D’HABITATION

TYPE DE STRUCTURE :
PORTIQUES AUTOSTABLES EN BETON ARME

Présenté par :
1-…………………………………..
2-………………………………….
3-…………………………………..
Promotion LGC18 (3eme année)

Année universitaire 2020/2021

1
CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX
A- Le béton :

• Résistance caractéristique à la compression :


Un béton est définit par sa résistance à la compression à 28 jours d’âge dite : résistance
caractéristique à la compression, notée f c28.
Lorsque la sollicitation s’exerce sur un béton d’âge j < 28 jours, sa résistance à la
compression est calculée comme suit (Art 2-1-11 BAEL 91).

 j.fc28
fcj = 4.76 + 0.83j Pour fc28  40 MPa


fcj = j.fc28
Pour fc28  40 MPa

 1,40 + 0.95j

Pour le présent projet on adoptera : fc28 = 25 MPa

• Résistance caractéristique à la traction : (Art A-2 12 BAEL91)

Conventionnellement elle est définit de celle à la compression par la formule suivante :

ftj = 0,6 + 0,06.fcj MPa

Donc : ft28 = 2,1 MPa

• Contraintes limites :

a) Contrainte limite à la compression : (Art 4 –3 .41 BAEL91)

0.85  f c 28
f bc = MPa .
 b
Avec :
b : coefficient de sécurité.
b = 1,50 en situation courante.
b = 1,15 en situation accidentelle.
θ coefficient qui est en fonction de la durée d’application des actions
θ=1 si durée d’application est supérieur à 24 heures.
θ = 0.9 si la durée d’application est entre 1 heures et 24 heures.
θ = 0.85 si la durée d’application est inférieur à1 heures.

2
b) Contrainte limite de cisaillement : (Art A – 5.1.21 BAEL91)

u = min ( 0,20 fc28 / b; 5 MPa ) pour la fissuration peu nuisible.


u = min ( 0,15 fc28 / b ; 4 MPa ) pour la fissuration préjudiciable.

c) Contraintes de service à la compression : (Art A – 4 .5 .2 BAEL91)

bc = 0,60. fc28 MPa

Donc : bc = 15 MPa

• Module d’élasticité :

On définit le module d’élasticité comme étant le rapport de la contrainte normale et la


déformation engendrée. Selon la durée de l’application de la contrainte, on distingue deux types de
modules :

a) Module d’élasticité instantané : (Art A – 2 .1. 21 BAEL91)


Lorsque la contrainte appliquée est inférieure à 24 heures, il résulte un module égale à :
E ij =11000 3 f cj MPa Avec : fc28 = 25 MPa

 Eij = 32164 MPa


b) Module d’élasticité différée : (Art A – 2.1.22 BAEL91)
Lorsque la contrainte normale appliquée est de longue durée, et à fin de tenir en compte
l’effet de fluage du béton, on prend un module égal :
E vj = 3700 3 f cj

Avec : fc28 = 25 MPa


 Evj = 10818 MPa
c) Module d’élasticité transversale :
G = E / 2 (1+) MPa
 : Coefficient de poisson
d) Coefficient de poisson : (Art A.2 1 3 BAEL91)
C’est le rapport des déformations transversales et longitudinales, il sera pris égale à :
-  = 0,2 l’état limite de service
-=0 l’état limite ultime

3
B- Les aciers :

L’acier est un matériau caractérisé par sa bonne résistance à la traction qu’en compression.
Dans le présent projet, nous aurons à utiliser 02 types d’aciers dont les principales caractéristiques
sont regroupées dans le tableau suivant :

Type Nominatio Symbol Limite Résistanc Allongemen Cœfficient Coefficien


d’acie n e d’élasticit e à la t relatif à la de t de [ψ]
r é Rupture Rupture fissuratio scellement
Fe [MPa] [‰] n
Aciers Haute
en adhérence HA 400 480 14 ‰ 1,6 1,5
Barre FeE400

Aciers Treillis
en soudé (T S) TS 520 550 8‰ 1,3 1
treillis TL520
(<6)

• Module d’élasticité longitudinal :

Il est noté (Es), sa valeur est constante quelle que soit la nuance de l’acier.

Es = 200000 MPa
• Limite d’élasticité :

 fe
 ; pour : ε s  1,74‰.  es =  s /Es
σs =  γs s : Coefficient de sécurité ;
E x ε ; pour : ε  1,74‰.
 s s s

s =1,15 En situation durable


s =1,00 En situation accidentelle

• La contrainte maximale des armatures tendues à l’E L S :


Il est nécessaire de limiter l’ouverture des fissures (risque de corrosion des armatures), et
c’en limitant les contraintes dans les armatures tendus sous l’action des sollicitations de service
d’après les règles BAEL91, on distingue trois cas de fissuration :

a) Fissuration peu nuisible : (BAEL9 /Art 4-5-32)


fe
s =
s

4
b) Fissuration préjudiciable: (BAEL91/Art 4-5-33)

σs ≤  st = min (2/3 fe ; 110  . f c 28 ) MPa

c) Fissuration très préjudiciable : (BAEL91 / Art 4-5.34)

σs ≤  st = min (0,5 fe, , 90  . f t 28 ) en MPa

1.0 Pour fils HA Ф < 6mm.


η= 1.3 Pour fils HA Ф < 6mm.
1.6 Pour barres HA et fils HA Ф > 6mm.

Dans notre cas :


348 MPa en F.N.P
 st = 201.6 MPa en F.P
165 MPa en F.T.P

• Protection des armatures : (Art A.7-2 4 BAEL91)

Dans le but d’avoir un bétonnage correct et prémunir les armatures des effets intempéries
et des agents agressifs. On doit veiller à ce que l’enrobage (C) des armatures soit conforme aux
prescriptions suivantes :
➢ C  5 cm : Pour les éléments exposés à la mer, aux embruns ou aux brouillards salins
ainsi que pour les éléments exposés aux atmosphères très agressives.
➢ C  3 cm : Pour les éléments situés au contacte d’un liquide (réservoir, tuyaux,
canalisations)
➢ C  1 cm : Pour les parois situées dans des locaux non exposés aux condensations.
I.3. Hypothèses de calcul :
a) ELS :
➢ les sections droites restent planes après déformation.
➢ Il n’y a pas de glissement relatif entre les armatures et le béton.
➢ La résistance à la traction du béton est négligeable.
➢ Le retrait et le fluage ne sont pas pris en compte.
➢ Le comportement des matériaux est linéaire élastique.

5
➢ Dans le diagramme des contraintes l’un des matériaux doit travailler au maximum
autorisé.
b) ELU :

➢ Les sections droites restent planes après déformation.


➢ Il n’y a pas de glissement relatif entre les armatures et le béton.
➢ La résistance à la traction du béton est négligeable.
➢ Les déformations des sections sont limitées à :
ε bc = 3,5 ‰ en flexion simple et ε bc = 2 ‰ en compression simple.
➢ L’allongement maximal des aciers est conventionnellement limité à ε s = 10 ‰.
➢ On peu supposé concentrée en son centre de gravité la section d’un groupe de barres
tendues ou comprimées.
➢ Le diagramme contrainte – déformation du béton est « parabole – rectangle »

6
Descente de charges :
Le tableau ci-dessous présente les charges permanentes et les surcharges d’exploitation pour
les différents niveaux de la structure :

Poids volumique Epaisseur [m] Poids


[Kgf/m3]
Désignation [Kgf/m2]
Plancher terrasse inaccessible (corps creux)
Protection en gravier 1600 0,05 80
Etanchéité multicouche - - 12
Forme de pente 2200 0,12 264
Isolation en liège 40 0,04 1,6
Dalle en corps creux - 0,16+0,04 280
Enduit en plâtre 1000 0,02 20
Charge permanente G 657
Charge d’exploitation Q 100
Plancher terrasse inaccessible (dalle pleine)
Protection en gravier 1600 0,05 80
Etanchéité multicouche - - 12
Forme de pente 2200 0,12 264
Isolation en liège 40 0,04 1,6
Dalle en dalle pleine 2500 0,2 500
Enduit en plâtre 1000 0,02 20
Charge permanente G 877
Charge d’exploitation Q 100
Plancher terrasse accessible (corps creux)
Revêtement carrelage 2200 0,02 44
Mortier de pose 2000 0,02 40
Forme de pente 2200 0,12 132
Lit de sable 1800 0,02 36
Dalle en corps creux - 0,16+0,04 280
Enduit en plâtre 1000 0,02 20
Charge permanente G 552
Charge d’exploitation Q 150

7
Plancher terrasse accessible (dalle pleine)
Revêtement carrelage 2200 0,02 44
Mortier de pose 2000 0,02 40
Forme de pente 2200 0,12 132
Lit de sable 1800 0,02 36
Dalle en dalle pleine 2500 0,2 500
Enduit en plâtre 1000 0,02 20
Charge permanente G 772
Charge d’exploitation Q 150
Plancher étage courant (corps creux)
Revêtement carrelage 2200 0,02 44
Mortier de pose 2000 0,02 40
Lit de sable 1800 0,02 36
Dalle en corps creux - 0,16+0,04 280
Enduit en plâtre 1000 0,02 20
Cloison de répartition - - 100
Charge permanente G 520
Charge d’exploitation Q Logement 150
Plancher étage courant (dalle pleine)
Revêtement carrelage 2200 0,02 44
Mortier de pose 2000 0,02 40
Lit de sable 1800 0,02 36
Dalle en beton armé 2500 0,20 500
Enduit en plâtre 1000 0,02 20
Cloison de répartition - - 100
Charge permanente G 740
Charge d’exploitation Q Logement 150

Mur extérieur (10+15) cm


Enduit extérieur 1800 0,02 36
Brique creuse 900 0,1 + 0,1 180
Enduit intérieur 1000 0,02 20
Charge permanente G 236

8
Poids volumique Epaisseur [m] Poids
Désignation [Kgf/m3] [Kgf/m2]
Escalier
1. Volée
Revêtement carrelage 2200 0,02 44
Lit de sable 1800 0,02 36
Mortier de pose 2000 0,02 40
Marches 2500 0,17 212
Paillasse 2500 0,16/Cosα 470
Enduit en plâtre 1000 0,02 20
Garde corps 0,10 120 Kg/ ml
Charge permanente G 822
Charge d’exploitation Q 250
2. Palier
Revêtement carrelage 2200 0,02 44
Mortier de pose 2000 0,02 40
Lit de sable 1800 0,02 36
Dalle en béton armé 2500 0,16 400
Enduit en plâtre 1000 0,02 20
Charge permanente G 540
Charge d’exploitation Q 250

Balcon

Revêtement carrelage 2200 0,02 44


Mortier de pose 2000 0,02 40
Lit de sable 1800 0,02 36
Dalle en béton armé 2500 e = 0,15 375
e = 0,20 500
Enduit 1800 0,02 36
Gard corps / / 120 Kg/ ml
Charge permanente G (e = 15) 531
G (e = 20) 656
Charge d’exploitation Q 350
Acrotère
2500 Surface = 0,0587 147 Kgf/ml

9
I- Présentation de l’ouvrage.
Il s’agit d'un bâtiment en (R+1), implanté à la wilaya de Boumerdes, région classée selon le
Règlement Parasismique Algérien (RPA99 version 2003), zone de forte sismicité "zone III".

I-1- Caractéristiques géométriques.


 Longueur totale :13,10m
 Largeur totale : 8m
 Hauteur d'étage : 3,06m
 Hauteur du RDC : 3,06m

I-2- Caractéristiques mécaniques.


La résistance du béton est estimée à 25 Mpa.

I-3- Pré-dimensionnement des éléments principaux :


Le but du pré-dimensionnement est de déterminer les dimensions des différents
éléments de la structure. Ces dimensions doivent répondre aux exigences du RPA99/V2003 et du
CBA93. Les résultats obtenus ne sont pas définitifs, ils peuvent être augmentés après vérifications
dans la phase du dimensionnement.
• Pré-dimensionnement des planchers :
min ( lx max , l y max )
e = 3,60 / 22.5 = 0.16m
22,5
Avec : Ly max= 3,60m

On adopte ht = 20 cm donc plancher de type (16+ 4) cm

Avec : 16cm → corps creux et 4cm → la dalle de compression.


• Prédimensionnement des consoles en dalle pleine (balcon):
e ≥ L/10 ou L est la longueur de la console L= 1,20m
e ≥ 1,20/10 = 0,12m On opte pour e=13cm
• Prédimensionnement des poutres
a) Selon les Règles de BAEL :
La section de la poutre est déterminée par les formules (1) et (2).

10
L L
< ht < ………… (1)
15 10
0.3 h  b  0.7 h ………… (2)
Avec := L : portée de la poutre.
h : hauteur de la section.
b: largeur de la section.
b) Selon le RPA99/version 2003 :
Les dimensions des poutres doivent respecter l’article 7.5.1 de RPA99/version 2003
suivant : b≥20cm ; h≥30cm
h 4 ; h /l ≥ 1 /16
b
❖ Poutres principales: Sens porteur.
✓ La hauteur ht : La hauteur ht est donnée par :

Lmax = 415cm 415 /15 ≤ ht ≤ 415/10


27,67 ht  41,5cm Nous prenons : ht = 40 cm
✓ La largeur b :
0,3 ht  b  0,7 ht
12 b  28cm Nous prenons : b = 25 cm
✓ Vérification des exigences du RPA 99 Version 2003 (Art 7-4-1)
b = 25 cm > 20 cm
ht = 40 cm > 30 cm
ht 40
= =1.6  4  Conditions vérifiées
b 25
❖ Poutres secondaires: Sens non porteur.
✓ La hauteur ht :
L max L
Lmax = 360cm  h t  max
15 10
Avec : Lmax : longueur libre entre nus d’appuis ;
ht : hauteur totale de la poutre ;
360 /15 ≤ ht ≤ 360/10
24 ht  36cm Nous prenons : ht = 35cm
✓ La largeur b :
0,3 ht  b  0,7 ht

11
10,5 b  24,5cm Nous prenons : b = 24 cm.
✓ Vérification des exigences du RPA 99 Version 2003 (Art 7-4-1) :
b = 25 cm > 20 cm
ht = 35cm > 30 cm
ht 35
= =1.4 4  Conditions vérifiées
b 25

Conclusion : Nous adapterons des poutres de dimensions suivantes :


ht (cm) b (cm)

Poutres principales 40 25

Poutres secondaires 35 24

✓ Prédimensionnement des escaliers :

Dans une structure la circulation verticale se fait par l’intermédiaire des escaliers ou par
l’ascenseur .l’escalier se compose d’une ou de plusieurs volées, comportant des marches et des
paliers d’arrivée, de départ et éventuellement, des paliers intermédiaires.
Les escaliers sont caractérisés par les dimensions suivantes :

g :giron, g Palier
h : hauteur de la contre marche, Palliasse
ep : épaisseur de la paillasse, h H/2
H : hauteur de la volée ;
L: longueur de la paillasse ; L

12
La hauteur du niveau RDC H= 3.06 m

Giron : g = 30 cm

Hauteur de la marche à partir de la formule de BLONDEL

On a : 59<2h+g<66  14 < h <18

On prend h=17 cm
3.06
Nombre de contre marche : n = = 18 (9+9)
17

L’épaisseur de la paillasse : l’épaisseur de la paillasse est comprise entre :


L/30 < ep < L/20 Avec L=240cm
240/30 < ep <240/20
8 < ep <12
On prend ep=10cm

✓ Prédimensionnement des poteaux :


Les poteaux sont des éléments en béton armé dont la forme est généralement carrée,
rectangulaire ou circulaire.

le calcul de la section du béton se fera au flambement sous l’action de la compression centrée.


Les règles du CBA93 préconisent de prendre la section réduite (en enlevant une bande de largeur
de «1cm» sur toute la périphérie de la section droite) afin de tenir compte de la ségrégation du béton.

Principe : Le calcul de la section du béton sera fait en compression simple, uniquement basé
sur la descente des charges.
Les étapes de calcul :
✓ On considère le poteau le plus sollicité.
✓ On calcule la surface offerte au poteau.
✓ On détermine les charges et les surcharges qui reviennent au poteau.

On mènera le calcul à L’ELU (BAEL 91) et la vérification d’après (RPA99/V2003).

La formule générale :

13
k  Nu
Br 
fbu 0.85
 + 0,9  fed
0 .9 100
Tel que :
k = 1.10 si plus de la moitié des charges est appliquée avant 90 jours
k = 1.20 et si plus de la majeure partie des charges
fc28 est remplacer par ftj est appliquée avant 28 jours
k = 1 pour les autres cas

Br : section réduite du poteau (en cm²)


0.85 fc 28 fe
fbu = ; fed =
 b s
fc28 : résistance à la compression de béton fc28 = 25 MPa;
fe : limite d’élasticité de l’acier utilisé fe = 400 MPa ;
γb = 1,5 ;
γs = 1,15

 = est en fonction de la durée T d’application des combinaisons d’action :


=1 : T > 24h

 = 0.9 : 1h  T  24h
 = 0.85 : T< 1h

0.85 * 25 400
fbu = = 14.2 MPa ; fed = = 348MPa
1 * 1.5 1.15
 : Coefficient dépendant de l’élancement mécanique « λ » des poteaux qui est défini comme suit
:
- si λ  50 :  = 1 + 0,2 . (λ / 35)²;
- si 50 < λ < 70 :  = 0,60 (50 / λ)².

l f 12
= (a : la plus petite cote)
a
Comme le calcul se fait en compression centrée, on fixe l'élancement mécanique
forfaitairement à λ = 35, (pour que toutes les armatures participent à la résistance)
D’où :  = 1+ 0,2. 1 = 1.2

14
1 1.2  Nu 10−3
Br 
14.2 0.85 (
104 = 0.65 Nu cm 2 )
1 + 0.9  348
0.9 100

Descente de charge :
La descente de charge a pour but la détermination de charges et surcharges revenant à chaque
élément porteur au niveau de chaque plancher.

D’une façon générale, les charges se distribuent en fonction des surfaces attribuées à chaque
élément porteur (poutre, poteau, voile), appelée surface d’influence.

Calcul des surfaces d’influence pour chaque poteau :


Pour déterminer les dimensions, on présente la méthode de calcul suivante :

Poteau central E3 :
1.75 m

Le poteau central le plus sollicité est (E3) à une


025

surface offerte
S = (2,08+1,83)×(1,80+1,68)=13,61m²
2,05 m

1,85 m 0,25 1,55


er m
Niveau terrasse (1 étage) :
✓ Charges permanentes :
✓ Plancher :………….…………………………….6,5713,61 = 89,42kN.
✓ Poutre principale:……………………0,250,425(2,08+1,83) =9,775kN
✓ Poutre secondaire :…………………0,240,3525(1,80+1,68)=5,328kN
NG=104,52 kN.

✓ Surcharges:……….……………………………..113,61=13,61kN.
NQ = 13,61 kN.

15
Niveau RDC :
✓ Charges permanentes :
✓ Plancher :………….…………………………….5,2013,61=70,77kN
✓ Poutre principale:……………………0,250,425(2,08+1,83)) =9,775kN
✓ Poutre secondaire :…………………0,24×0,3525(1,80+1,68)=5,328kN
NG=85,87kN.

✓ Surcharges:……….……………………………..1,513,61=20.,415kN
NQ = 20,42KN.

Estimation des sections droites :

Pour le 1er étage NG cumulé = NG

NQ cumulé = NQ

Pour le RDC NG cumulé = NG + NG du 1er étage

NQ cumulé = NQ + NQ du 1er étage

Nu = 1,35NG cumulé + 1,5NQ cumulé

Br  0.65Nu (cm )
2

NG NG(kN) Nq Nq(kN) NU
Niveau Br(cm)² a(cm) B(aa)
(kN) cumulé (kN) cumulé (kN)

1er étage 104,52 104,52 13,61 13,61 161,52 104,99 10,10 30×30

RDC 85,87 190,37 20,42 34,03 308,07 200,25 14,55 30×30

16

Vous aimerez peut-être aussi