Vous êtes sur la page 1sur 3

ROYAUME DU MAROC

Ministère de l’Aménagement du Territoire,


de l’Eau et de l’Environnement
*******
Secrétariat Général
Direction de la Surveillance et de la
Prévention des Risques
7330

Centre National d’Elimination des Déchets Spéciaux


(CNEDS)

Contexte :

Le développement socio-économique et l'accroissement démographique que


connaît le Maroc pendant ces dernières décennies ont engendré une
augmentation de la quantité et une complexité de la qualité essentiellement des
déchets produits par les industries et les établissements de soin. Toutefois,
cette évolution n'a pas été accompagnée de mesures adéquates pour
l'amélioration de la gestion de ces déchets entraînant ainsi une multiplicité et
une intensité des effets négatifs sur la santé de l'homme et sur l'environnement
en général.

Conscient de cette situation, deux convention ont été signées avec le Land
de la Rhénanie du Nord Westphalie d’Allemagne pour assister le Maroc à
résoudre cette problématique :
? La convention du 8 mars 1999 relative à la réalisation d’une étude sur le
concept de management des déchets industriels et hospitaliers.
? La convention du 9 octobre 2001 relative à l’appui du Maroc pour la
mise en place d’un Centre National d’Elimination des Déchets Spéciaux
(CNEDS).

Objectifs du CNEDS :

? Promouvoir une gestion écologique des déchets spéciaux et collecter des


informations détaillées complémentaires sur leurs quantités et leurs
natures.
? Respecter les engagements de notre pays vis à vis des conventions
internationales ratifiées par le Maroc, notamment les conventions de Bâle,
Stockholm et Rotterdam.
? Associer au maximum le secteur privé dans la gestion environnementale.

1
? Améliorer la valeur ajoutée et le nombre d'emplois générés par le secteur
industriel et hospitalier.
? Atténuer l'impact environnemental et sanitaire occasionné par le secteur
industriel et hospitalier.

Composantes du CNEDS :

? Une décharge contrôlée, surveillée et sécurisée pour les déchets


spéciaux ;
? Une installation pour la production de combustible à base de déchets
industriels (Ce combustible pourrait être utilisé dans les cimenteries en
tant que combustible alternatif).
? Une installation de traitement physico-chimique pour les déchets
contenant de l'huile, les déchets acides ou basiques, etc.; et
? Une installation de traitement thermique ou une hygiénisation (Autoclaves)
pour les déchets dangereux hospitaliers.

Chronologie et état d’avancement :

? Mai 2000 : Réalisation de l’étude sur le concept de management des déchets


industriels et hospitaliers. Cette étude a montré que le CNEDS permettra de traiter
80 à 90 % des déchets industriels dangereux et 50 à 75 % des déchets hospitaliers
dangereux. Aussi, et afin d’atteindre ces objectifs, il a été recommandé d’installer le
CNEDS aux alentours de la région du Grand Casablanca qui produit 44 % des déchets
industriels dangereux.

? Mai 2002 : Etablissement des critères de sélection du site qui recevra le CNEDS.
En absence d’une législation nationale en la matière, la législation européenne a été
retenue comme référentiel réglementaire.

? Janvier 2003 : Proposition et description des sites potentiels. Sur les 33


sites présélectionnés initialement (18 dans le secteur Sud de Mohammédia et
15 dans le secteur Ouest de Berrchid), 7 ont été retenus après le classement
final. Ces sites sont situés au niveau des Provinces de Settat (4 sites) et de
Ben Slimane (3 sites) qui relèvent de la Région Chaouia Ouardigha. Le site de
la carrière Lafarge de Bouskoura a été classé premier de ces sites.

? Juin 2003 : Réalisation de l’étude de faisabilité pour la mise en place du


CNEDS. Cette étude de conception technique a permis de décrire les
différentes composantes du CNEDS, la logistique et les frais préliminaires
d’investissement et d’exploitation.

2
? Novembre 2004 : Réalisation de l’étude d’impact sur l’environnement.
Cette étude qui a décrit tous les impacts potentiels que pourrait avoir le
CNEDS lors de la construction ou l’exploitation ainsi que les mesures de leur
atténuation, était également une occasion pour établir un cahier de charges
des investigations complémentaires qui doivent être réalisées en phases
d’études de conception approfondie, de travaux et d’exploitation du CNEDS,
afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour une gestion écologique
de ce Centre.
? juin 2005 : Elaboration des termes de référence d’une étude de faisabilité
approfondie, qui sera financée par la partie allemande (KFW), afin d’étudier
toutes les mesures d’atténuation et de compensation proposées dans le cahier
de charges de l’étude d’impact sur l’environnement, et donc de faire aboutir
ce projet dans les meilleurs délais.

Vous aimerez peut-être aussi