Vous êtes sur la page 1sur 59

VIEILLISSEMENT DE LA MAIN

Christian Dumontier
Urgences Main Guadeloupe

Avec l’aide de M. Beustes


VIEILLISSEMENT(S) ?
• Altération physiologique des tissus
• Augmentation du volume des articulations digitales
• Diminution de l'épaisseur de la graisse

• Altération fonctionnelle de la main


• Perte de force, dextérité, agilité

• Altération pathologique de la main Corrections médico


• Arthrose, traumatismes,... -chirurgicales
• Altération esthétique Corrections esthétiques
• Rides, visibilité des veines,...
La dépression du sujet âgé touche 3-5% de la
• Altération psychologique population ambulatoire et >40% des patients
institutionalisés
• «je suis vieille et moche,...»
VIEILLISSEMENT DE LA
MAIN

• Les modi cations cutanées sont les plus visibles

• Mais la main est une expansion du cerveau, un


moyen de communication non-verbal, un organe
sensitif, un outil créatif...

• L’âge
est responsable d’une perte de dextérité et
de force

Ne pas oublier que le traitement cosmétique ne traite


qu’une partie d’un déclin plus général
fi
MODIFICATIONS
FONCTIONNELLES
ET
MORPHOLOGIQUES
DE LA MAIN LIÉES À
L’ÂGE EN DEHORS
DU VIEILLISSEMENT
CUTANÉ
FACTEURS DE VIEILLISSEMENT DE LA
MAIN
Intrinsèques: décroissance
Extrinsèque
cellulaire et altération trame
extra-cellulaire Environnemental (soleil, produits
Génétique
chimiques,...)

Endocrine Dénutrition

Métabolique Traumatismes et leurs séquelles

➘ activités physiques avec ⬈


Ostéo-articulaire (arthrose)
atrophie musculaire

Modi cations «pathologiques» des


➘ système nerveux et de la vision
parties molles / ostéo-articulaires
fi
• Rôledu soleil: Golfeur professionnel de 60 ans. A gauche vieillissement
physiologique (main gantée), à droite vieillissement physiologique + effets du soleil
QUELLES SONT LES STRUCTURES EN CAUSE DANS LE
VIEILLISSEMENT DE LA MAIN ET LA DIMINUTION DES
CAPACITÉS DE PRÉHENSION ?

• Muscles • Modi cations


unguéales
• Tendons
• ⬈ fréquence des
• Structures osseuses tumeurs
et articulaire
• Vieillissement
• Système nerveux cutané
• Système vasculaire
fi
VIEILLISSEMENT MUSCULAIRE

• Après 60 ans
• ➘ masse musculaire (25-45%)

• ➘ force de poigne (20-25%)

• Muscles thénariens: 40% des muscles de


la main ➠ pseudo signe de Froment +/-
rhizarthrose
VIEILLISSEMENT MUSCULAIRE

• Après 60 ans
• ➘ masse musculaire (25-45%)

• ➘ force de poigne (20-25%)

• Atrophiedes Interosseux ⬈ force relative de l’EDC ➠ MCP en


extension (pseudo-griffe cubitale)
VIEILLISSEMENT TENDINEUX
• ➘ vascularisation tendineuse ➠ ➘ force de la poigne, essum des
doigts, ➘ force de tension (30-50%)

• ⬈ fréquence des ruptures tendineuses (mallet nger)

• Vieillissement de la gaine (trigger nger,...)


fi
fi
fl
VIEILLISSEMENT DES STRUCTURES OSTEO-ARTICULAIRES

• ⬊ Densité osseuse de 0,72% par an après 50 ans qui explique la


fragilité osseuse (ostéoporose)

• La fréquence des fractures du radius distal a été multipliée par 100


en 40 ans !
VIEILLISSEMENT DES STRUCTURES OSTEO-ARTICULAIRES

• Fréquence des fractures comminutives de la main chez les


sujets âgés
VIEILLISSEMENT DES STRUCTURES OSTEO-ARTICULAIRES

• Vieillissement articulaire:

• 67% F, 55% H ont une arthrose


(KL> 2) après 50 ans s’aggravant
dans le temps

• 20% sont symptomatiques

• Atteinte IPD la + fréquente


van Saase Ann Rheum Dis 1989

• Gêne fonctionnelle proche de celle


d’une polyarthrite rhumatoïde
RAPPORT P1/IPP

Pearson: M:-0.22, F: 0.46

Jakubietz, JPRSA 2008


VIEILLISSEMENT DES STRUCTURES OSTEO-ARTICULAIRES

• Indications chirurgicales fréquentes pour la douleur

• Rhizarthrose,

• Arthrose IPD,

• Autres arthroses
VIEILLISSEMENT DES STRUCTURES OSTEO-ARTICULAIRES

• Indications chirurgicales esthétiques plus rares

• IPD : résection des nodosités d'Heberden

• IPD: Azavec émondage des ostéophytes +/- réalignement


+/- greffe osseuse

• TM: ostéotomie de réalignement


L’ARTHRODÈSE IPD

• Ostéophytectomie

• Amincissement osseux
Atteinte esthétique TM et MP
LA RHIZARTHROSE

• Meilleuresrésultats esthétiques
avec les prothèses

• Conservation de la longueur

• Correction de la déformation
MP
VIEILLISSEMENT DU SYSTÈME NERVEUX

• ⬊ motoneurones avec l'âge (environ 25%)

• > 60 ans: ⬊ des unités motrices dans les muscles


innerves par le nerf ulnaire (interosseux), plus
marqués pour le médian (atrophie thénarienne)

• ⬊ sensibilité avec l'âge qui aggrave les dif cultés


de préhension, avec ralentissement des
mouvements et perte du rétro-contrôle.
fi
VIEILLISSEMENT VASCULAIRE

• Levieillissement vasculaire
physiologique est augmenté par les
facteurs extrinsèques (diabète, tabac,
baisse des activités physiques, HTA)

• Dilatation veineuse, micro-thromboses,...

• Lesactivités physiques protègent mais


sont limitées par la diminution des
capacités cardio-vasculaires.
AUGMENTATION DE LA
FREQUENCE DES
TUMEURS

• Augmentation de fréquence
des lésions bénignes et
malignes
LA «VIEILLE» MAIN ?

• Coup de vent cubital

• Subluxation/luxation
des
extenseurs au dos des MP

• «spasticité»

• Arthrose
LE VIEILLISSEMENT CUTANÉ
PHYSIOLOGIQUE ET
ESTHETIQUE
LE VIEILLISSEMENT CUTANÉ

• Phanères (ongles)

• Peau (fragile, parcheminée, ridée)

• Derme : après 40 ans, l’épaisseur de la face dorsale de la


main diminue de 3% par an

• Annexes

• Vaisseaux cutanés (visibilité des veines)

• Vieillissement fonctionnel
(➘ sensibilité, ➘ dextérité, ➘ vascularisation cutanée
(sensibilité au froid), ➘
glandes sébacées et sudoripares (mauvaise
adaptation au chaud), ➘ capacité de cicatrisation).

PLI CUTANÉ
• Temps nécessaire au pli cutané
pour disparaître après pincement
entre pouce et index

• <5 secondes - 40 ans

• 10 - 15 s - 60 ans

• 35 - 60 s - 70 ans
TACHES ACTINIQUES
• Taches brunes à la face dorsale

• Surface lisse

• Accumulation de dépôts
localisés de mélanine dans la
couche basale + troubles de la
répartition du pigment +
absence de pigment (taches
achromiques)
VIEILLISSEMENT VASCULAIRE
• Atrophie blanche (histioangiopathie sénile -
troubles des capillaires)

• Purpura de Bateman (taches rouge/


violette)

• 12% des personnes > 60 ans

• Associées à des cicatrices étoilées dans


91% des cas
AUTRES TROUBLES
• Kératoseactinique, pre-
épithéliomas

• Carcinomes in situ

•➚ bande hypo-échogène infra-


dermique (absente chez l’enfant,
70% de la largeur chez le sujet
âgé)
AUTRES TROUBLES (2)

• Sécheresse (pas de sécrétions sébacées à la main)

• Variations saisonnières

• Séquellesde traumatismes: froid, vent, soleil, détergents,


lavage fréquent des mains

Rogers J et al « effects of ageing and the seasons » Arch Derm 1997,288:765-770


DERMATOPOROSE

• Atrophie cutanée extrême avec fragilité cutanée

• ➚ fréquence avec l'âge (debut precoce vers 60 ans chez les patients
sous corticoides - incidence de 32% dans les services de gériatrie )

• Perte d’acide hyaluronique ➠ déchirure cutanée, purpura


sénile, pseudo-cicatrices, voire hématome profond disséquant

Kaya G, Saurat JH : dermatoporosis: a chronic cutaneous insuf ciency/fragility syndrome. Clinicopathological features, mechanism, prevention
and potential treatments. Dermatology 2007;284-294
fi
PRINCIPAL MARQUEUR CLINIQUE

• Purpura sénile

Figure 3: Clinical and histological characteristics of senile purpura


Forearm skin of a patient with dermatoporosis shows multiple noninflammatory purpuric lesions of red-black color of different
size (A) which are histologically characterized by extravasation of erythrocytes forming large areas of hemorrhage in an
atrophic and elastotic dermis. Also note the presence of an epidermal atrophy (B) (Hematoxylin eosin; original magnification,
10X).

MARQUEURS CLINIQUES,
ÉCHOGRAPHIQUES ET Clinical, Forearm skin of a patient shows
important atrophy, senile purpura and
HISTOLOGIQUES DE LA numerous pseudoscars (A) when
DERMATOPOROSE compared with the skin of a younger
individual (B).
Echographic analysis of the skin using
a skin ultrasound system (Episcan, Longport
Inc) displays a signi cant skin atrophy
(average of three measures between the
top level of epidermis and dermal-
subcutaneous fat junction : 0.73 mm) (C)
compared to normal skin (average of
cutaneous thickness measures: 1.44 mm)
(D).
Histologically dermatoporotic skin is
characterized by an epidermal and dermal
atrophy : decrease of epidermal thickness
with loss of rete ridges, loosening of dermal
connective tissue with thinning of dermis,
important elastosis and high localization of
sweat glands and subcutaneous fat (E)
when compared to normal skin (F)
(Hematoxylin-Eosin; original magni cation,
10X).
fi
fi
LES STADES DE LA DERMATOPOROSE

Stage 1 Stage 2

Skin tears

Stage 3 Untreated DDH


HÉMATOME DISSÉQUANT PROFOND
• THE complication de la dermatoporose

• Entre la graisse sous-cutanée et le fascia musculaire

Dermatoporosis Deep dissecting hematoma


Principales localisations

MAINS SEULES
6.1%
MAINS ET AVANT-BRAS
13.8

Stage 1: 92%
Stage 2: 8%

VIEILLISSEMENT DE L’ONGLE
•➘ vitesse de croissance d’un tiers entre 30
et 90 ans

•➘ vitesse de croissance liée à

•➘ métabolisme

•➘ de l’apport vasculaire (fumeurs,


artériels +++)

•➘ activité physique
VIEILLISSEMENT DE L’ONGLE
• Après 60 ans: opacité, perte de transparence, couleur gris-
jaune, fragilité, disparition de la lunule

• Déformation «atrophique» en verre de montre et platonychie


ou pincer’s nail si arthrose

• Onychorrhexis sénile +/- craquelures du bord libre

• Aspect ondulé ou plissé de la face supérieure

• Susceptibilité aux infections mycotiques


VIEILLISSEMENT UNGUÉAL

Modi cations
(ongle en pince) lié
à de l’arthrose IPD
fi
VIEILLISSEMENT UNGUÉAL
♂ 63 ans

Stries, ♂ 63 ans

♂ 67 ans, fumeur
♀ 62 ans, avec onycholyse

♂ 62 ans, avec defects


LE VIEILLISSEMENT ESTHÉTIQUE

• Avec la face, la main est


toujours visible et
exposée au regard des
autres
LE VIEILLISSEMENT ESTHÉTIQUE

• Concerne la face dorsale (peau ne, fragile,


proche des structures nobles, extensible, mobile
sans adhérence aux plans profonds, pilosité -
structure proche de celle de la paupière
supérieure)

• Pas la peau palmaire (plus épaisse [x2], plus


résistante, moins mobile, moins extensible, sans
excès cutané, plus sensible et xée aux plans
profonds [plis et dermatoglyphes])
fi
fi
LE VIEILLISSEMENT «ESTHÉTIQUE»

➚ Troubles de la pigmentation (tâches - kératose actinique,


lentigos,...)

➚ Visibilité des veines sous-cutanées (atrophie musculaire, et


sous-cutanée - après 40 ans, l’épaisseur de la peau dorsale ➘ de 3%
par an)

➚ Des rides et de la perte de l’élasticité (favorisé par le soleil et


les radiations ultra-violettes)

Glanz S et al. Aesthetic surgery of the arm. Part I. Aest Plast Surg 1981;5:1-17.
TACHES CUTANÉES
Age Spots

Coef cient de corrélation de Pearson: M: 0.78, F: 0.85


Jakubietz, JPRSA 2008
fi
DISTANCE ENTRE LES RIDES

Pearson: M: -0.87, F: -0.77


Jakubietz, JPRSA 2008
ASPECT DES RIDES

5ème décennie 6 ème décennie

Jakubietz et al. Hautarzt, 2009


7ème décennie 9 ème décennie

Jakubietz et al. Hautarzt, 2009


70 ans
VISIBILITÉ DES VEINES

Pearson: M: 0.67, F: 0.79


Jakubietz, JPRSA 2008
• Le vieillissement de la main vu par le clinicien : l’échelle de Carruthers

• Stade 0 : absence de fonte adipeuse sous-cutanée

• Stade 1 : légère fonte graisseuse sous-cutanée et visibilité débutante des veines et tendons

• Stade 2 : fonte adipeuse modérée, visibilité modérée des veines et tendons

• Stade 3 : fonte sévère de la graisse sous-cutanée, visibilité modérée des veines et tendons

• Stade 4 : fonte adipeuse sévère, visibilité très importante des veines et tendons
• Le vieillissement de la main vu par l’entourage social : l’étude de R. Bains & col.

• MAINS JEUNES (45 ans) AGE MOYEN (54 ans) VEINES+++

VIEILLISSEMENT: VU PAR LES PATIENT(E)S


• Le vieillissement de la main vu par l’entourage social :

AGE MOYEN (50 ans) AGE ELEVE (90 ans)

VEINES +++ DEFORMATIONS OSTEO-ARTICULAIRES ++++


90 ans
CONSEQUENCES DU VIEILLISSEMENT DE LA MAIN

• Fonctionnelle: Perte globale de la préhension


• La fonction de la main reste stable jusqu’à 65
ans et la différence s’aggrave après 75 ans
• Stabilité de la force
• Vitesse des mouvements
• Sensibilité aux vibrations

• Raideurglobale: à 90 ans, On possède 60% de la mobilité


qu’on avait à 30 ans.

CONCLUSION

• Ces mains moins fonctionnelles, plus faibles et moins


sensibles, qui trahissent son âge, annonce au patient qu’il
décline et s’approche de sa n !

• Masquer les effets de l’âge est donc important


fi
Merci de votre attention

Matthieu Beustes, Christian Dumontier,