Vous êtes sur la page 1sur 2

Département des sciences de gestion

Série d’exercices N° 3 pour les étudiants MI management.

Exercice 1

On vous communique les états financiers de l’entreprise ZL pour les années N-1 et N.

Depuis sa création à l’année N, l’entreprise n’a pas distribué de dividendes à ses actionnaires.
70 % des achats se fonds par crédit.
60% du chiffre d’affaire est à crédit
L’entreprise est assujettie à une TVA de 19%
L’impôt sur le bénéfice est de 19%.
Supposant que cette entreprise possède une seule machine lui procurant les flux énoncés ci haut.
Cette entreprise souhaite investir dans l’achat d’une autre machine qui coute 1200 et amortissable
sur 5 ans. Cette nouvelle machine est attendue à générer le même chiffre d’affaire de l’année N avec
un accroissement de 10% par an en même temps un accroissement de BFR de 5%.

TAF
Analyser l’équilibre financier de cette société ?
Renforcer votre analyse par l’analyse de la liquidité, de la solvabilité et de la rentabilité ?
Supposant que ces informations resteront celles de l’année N pour les 5 années à venir.
Mener une analyse financière pour dire si est judicieux de se lancer dans cet investissement ou pas ?

Exercice 2

(Les montants sont en milliers de DA)


Une entreprise désire accroitre son chiffre d’affaires par l’acquisition d’un nouveau matériel
dont le coût global est évalué à 2000 KDA, constitué par des immobilisations amortissables
selon le système linéaire sur une durée de 5 ans, correspondant à la durée de vie réelle du
projet.
Département des sciences de gestion
Série d’exercices N° 3 pour les étudiants MI management.

L’augmentation espérée au niveau du chiffre d’affaires est de 1400 KDA la première année,
1440 KDA la deuxième année, 1480 KDA la troisième année et 1560 KDA la quatrième et la
cinquième année.
La marge sur coûts variables est de 50 %. Le projet entrainerait des charges fixes
d’exploitation annuelles autres que l’amortissement de 600 KDA. A la fin des cinq années la
valeur résiduelle des immobilisations acquises serait de 300 KDA.
Le projet entraine un accroissement du besoin en fonds de roulement initial de 120 KDA la
première année, 130 KDA la deuxième année, 140 KDA la troisième année et 160 KDA la
quatrième et la cinquième année.
Sachant que les frais accessoire à l’achat du nouveau matériel ont coûté à l’entreprise 150
KDA et que le taux d’impôt est de 30 %.
TAF :
1- Déterminez les cash-flows nets du projet au taux d’actualisation de 10%?
2- Évaluer la rentabilité du projet d’investissement, et commenté les résultats obtenus ?

Vous aimerez peut-être aussi