Vous êtes sur la page 1sur 50

Teneur de coupure optimale :

théorie de Taylor et Lane

Septembre 2008

1
Plan
 Définitions

 Facteurs influençant la teneur de coupure

 Théorie de Taylor et Lane


 Définition des variables
 Teneur de coupure limite
 Teneur de coupure d’équilibre
 Teneur de coupure optimale

 Coût d’opportunité

 Influence des différents paramètres

 Biais conditionnel

2
Plan (suite)

 Résumé

 Compléments d’information
 Coût d’opportunité
 Taxation
 Fonctions de récupération
 « Loi » de Lasky
 Durée de vie d’une mine
 Mine à ciel ouvert
 Programmes pour le TP

3
Définitions

 Teneur de coupure optimale :


Teneur de coupure permettant de maximiser le profit net par
tonne de matériau minéralisé

 Matériau minéralisé :
Volume de roche susceptible de contenir du minerai

 Minerai :
Portion économiquement rentable du matériau minéralisé

4
Facteurs influençant la t.c.
 Coûts fixes et variables; si coûts ↑ t.c. ↑
 Prix du métal: si ↑ t.c. ↓ (normalement)
 Type d’opération
 + ou – sélective
 Dimensions des installations
 Besoins du concentrateur
 Doit fonctionner normalement à pleine capacité
 Teneurs les + homogènes possibles pour maximiser la
récupération du métal
 Facteur temps
 Valeur des $ dans le temps: exploiter zones riches en premier
 Fournir le concentrateur

5
Facteur temps

« Breakeven »

6
Théorie de Taylor et Lane
 Définition des variables

c: teneur de coupure

xc: proportion du matériau minéralisé sélectionné (minerai) (fct de « c »)

gc: teneur moyenne du minerai (fonction de « c »)

y: taux de récupération du concentrateur

=> Note: xc gc y représente la quantité de métal récupéré par tonne


minéralisée

7
1 tonne matériau minéralisé
xc tonne minerai
qc=xc gc tonne de métal

gc= teneur du minerai

8
p: prix d’une tonne de métal
k: coût de mise en marché d’une tonne de métal

=>Note: xc gc y (p-k) représente le revenu brut obtenu de la vente du


métal

m: frais variables de minage d’une tonne de matériau


minéralisé (développement)

h: frais variables de traitement d’une tonne de minerai


(forage, sautage, concassage, remontée, concentration)

=> Note: xc h + m représente le total des coûts variables

9
f: frais fixes (administration, ingénierie, frais de capital)
F: coûts d’opportunité: valeur actualisée du gisement x taux d’intérêt spécifié.
M: capacité de minage (matériau minéralisé)
H: capacité de traitement (minerai sélectionné)
K: capacité du marché (métal)

Notes:
- H tonnes de minerai extraites => H/xc t. matériau minéralisé développées
- K tonnes de métal => K/(xcgcy) t. matériau minéralisé développées
- (f+F)/M frais fixes par t. matériau minéralisé, production limitée par la mine
- (f+F)/(H/xc) frais fixes par t. minéralisée, production limitée par le traitement
- (f+F)/ {K/(xcgcy)} frais fixes par t. minéralisée, production limitée par le marché

10
Si la mine est le facteur limitatif

v= (p-k)xcgcy – xch - m - (f+F)/M v: profit net généré par t.


de matériau minéralisé
Si le traitement est le facteur limitatif

v= (p-k)xcgcy – xch - m - (f+F)xc/H

Si le marché est le facteur limitatif

v= (p-k)xcgcy – xch – m - (f+F)xcgc y/K

Note : - seul le terme lié aux frais fixes change


- v est fonction de « c » (ou de xc) et maximum unique.
- on trouve ce maximum unique en dérivant par rapport à xc
en utilisant le résultat :
d(xcgc)/dxc= c
(en abaissant « c » de dc => dxc minerai supplémentaire; d(xcgc) métal supplémentaire. La
teneur du matériau supplémentaire est égale à « c » par construction).

- F dans Taylor vaut 0. C’est le seul élément distinguant les 2 théories.


11
Les teneurs où sont atteints les maximums de « v » sont appelées
teneurs de coupure limites:

h t.c.« breakeven »
Mine : c1 =
y( p − k ) Les frais fixes
n’interviennent pas

h + ( f + F) / H
Concentrateur : c2 =
y( p − k )

h
Marché : c3 =
[( p − k) − ( f + F) / K]y
Note : ces teneurs de coupure sont indépendantes de la distribution des teneurs !

12
Exemple (gisement d’uranium, p. 7 des notes de cours)
y=0.87 h 3.41$ / t
c1 = = = .065kg / t
p-k=60$/kg y(p − k ) 0.87 * 60$ / kg

h=3.41$/t
h + (f + F) / H 3.41$ / t + (11.9M$ + 15.2M$) / 3.9Mt
c2 = = = 0.198kg / t
m=1.32$/t y( p − k ) 0.87 * 60$ / kg

f=11.9M$ c3 =
h
=
3.41$ / t
= 0.131kg / t
[(p − k ) − (f + F) / K ]y [60$ / kg − (11.9M$ + 15.2M$) / 0.9Kt ]* 0.87
F=15.2M$
M=12Mt (matériau minéralisé)
H=3.9Mt (minerai)
K=0.9Kt (métal)

13
4
c Si l’on opère à c=0.005,
1
3.5
quel profit par tonne minéralisée
Mine pourra-t-on obtenir?
3

2.5
c
R. La valeur minimale des
Profit/t minéralisé ($)

Solutions 2
3 courbes, soit environ –0.35$/t
2 impossibles Concentrateur
1.5
c
=> Les courbes sont obtenues en
3
Marché supposant la capacité atteinte.
1
On ne peut donc se situer
0.5
au-dessus d’aucune
de ces courbes
0

-0.5

-1
Que représente une
0 0.005 0.01 0.015 0.02
intersection de 2 courbes?
Teneur de coupure %

Note: on a toujours c1<(c2,c3). Une mine rentable montre c3<c2


14
Teneurs de coupure d’équilibre
 Si H = M xc
la mine et le concentrateur sont à pleine capacité (équilibre).
Les frais fixes par tonne minéralisée sont égaux pour les 2 courbes.
⇒ intersection (mine-concentrateur) sur le graphe précédent.

 Si K = M xc gc y
la mine et le marché sont à pleine capacité (équilibre).
⇒ intersection sur le graphe précédent.

 Si K = H gc y
le concentrateur et le marché sont à pleine capacité (équilibre).
=> intersection sur le graphe précédent.

Note : i. elles dépendent uniquement de la distribution des teneurs !


ii. Pour M,H et K donnés, il se peut que les teneurs d’équilibre n’existent pas

15
Teneur optimale 4
c1
Mine
3.5 Conc.
Marché
3

2.5
c2 c

2 situations possibles

Profit/t minéralisé ($)


12
2

1.5
c 23 c3
1

0.5

 Le maximum est atteint à 0

une coupure limite


-0.5

-1

0 0.005 0.01 0.015 0.02


Teneur de coupure

c3 Mine
5.5 Conc.
Marché
5

4.5

Le maximum est atteint à


Profit/t minéralisé ($)
 4

une teneur d’équilibre


3.5
c2
c1
3 c 12

2.5

Cette situation est celle recherchée! 1.5

1
0 0.005 0.01 0.015 0.02
Teneur de coupure

16
Influence des différents paramètres
 Diminuer « m »
- Les 3 courbes sont translatées vers le haut.
- Le profit $/t augmente.

- Les teneurs de coupure demeurent les mêmes.


=> La t.c. optimale est indépendante des coûts de développement !

 Diminuer « h », ou « k » ou augmenter « p »
- 3 courbes translatées vers le haut d’une quantité diminuant selon « c ».
- Le profit $/t augmente.
- La t.c. optimale diminue ou demeure inchangée

 Diminuer « f » ou « F »
- translation vers le haut d’une quantité différente pour chaque courbe et
diminuant selon « c » (sauf la courbe mine).
- Le profit $/t augmente.
- La t.c. optimale diminue ou demeure inchangée

17
Influence des différents paramètres (suite)
 Augmenter la capacité de minage « M »
- la courbe « mine » translatée vers le haut
- profit $/t peut augmenter
- les teneurs d’équilibre « mine-traitement » et « mine-marché » augmentent
- La t.c. optimale reste inchangée ou augmente

c3 Mine Mine
5.5 c3
Conc. 5.5 Conc.
Marché Marché
5 5

4.5 c1
4.5
Profit/t minéralisé ($)

Profit/t minéralisé ($)


4
4
3.5
3.5
c2
c1 c2
3 c 12
3 c 12
2.5
2.5
2
2
1.5
1.5
1
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0 0.005 0.01 0.015 0.02
Teneur de coupure Teneur de coupure

M 2M
Augmenter M a augmenté la t.c. optimale

18
 Augmenter la capacité de traitement « H »
- la courbe « traitement » est translatée vers le haut
- profit $/t peut augmenter
- les teneurs d’équilibre « mine-traitement » et « mine-marché » diminuent
- la teneur limite « traitement » diminue

- La t.c. optimale reste inchangée ou diminue

c3 Mine
5.5 Conc. c3 Mine
Marché 5.5 Conc.
5 Marché
5
4.5
4.5
Profit/t minéralisé ($)

Profit/t minéralisé ($)


4
3.5
3.5 c2
c2
c1
3 c 12 c1 c 12
3
2.5
2.5

2 2

1.5 1.5

1 1
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0 0.005 0.01 0.015 0.02
Teneur de coupure Teneur de coupure

H 1.2 H
Augmenter H a diminué la t.c. optimale

19
Effet de la distribution des teneurs
 Moyenne
Si la moyenne diminue, pour fournir la même quantité de minerai au
concentrateur, on devra diminuer la t.c.
1 c 1
2

0.9 Mine 0.9


Conc. c
1 c
13 c
cc
233
Marché 12
0.8
0.8
c
2

0.7 0.7 Mine

Profit/t minéralisé ($)


Profit/t minéralisé ($)

Conc. c c3
23

0.6 0.6 Marché


cc
1 12
0.5 0.5

0.4 c
0.4 13

0.3 0.3

0.2 0.2

0.1 0.1

0 0
0 0.5 1 1.5 0 0.5 1 1.5
Teneur de coupure Teneur de coupure

Moy=1% Moy =0.9%

La t.c. optimale diminue => teneur « breakeven »

20
 Variance
P (c ) lognorm ale m = 1% , σ 2 = 4% 2 P (c ) lognorm ale m = 1% , σ 2 = 2% 2
1.5 1.5
M ine M ine
Conc . Conc .
M arc hé M arc hé

1 1
Profit/t minéralisé ($)

Profit/t minéralisé ($)


0.5 0.5

0 0
0 0.5 1 1.5 2 0 0.5 1 1.5 2
Le minerai se T eneur de c oupure (% ) T eneur de c oupure (% )

retrouve concentré

σ 2
dans un nombre
moindre de blocs +
riches
=4 σ 2
=2

Plus la variance plus le profit

21
Remarques importantes
 Coût d’opportunité « F » est difficile à déterminer. Il dépend du type de
gisement, du mode d’opération, de la t.c. utilisée. Taylor implicitement
pose F=0. C’est probablement la pratique la plus courante

 Au fur et à mesure que l’on exploite le gisement, la distribution des


teneurs du matériau restant à être exploité change=> facteur temps

 Connaît pas la distribution des teneurs dans le gisement => teneurs


d’équilibre mal définies

 Dans la pratique on opère sur des estimations


⇒ Utiliser la distribution des teneurs estimées pour déterminer les
teneurs d’équilibre
⇒ Utiliser un estimateur sans biais conditionnel

22
Biais conditionnel (p. 12 des notes)
Sans biais
conditionnel

R
é
e
l

Estimation

Avec biais
conditionnel

23
Absence de biais conditionnel

On récupère la teneur prévue


On réalise les profits prévus

=> Dans Lane, on peut utiliser la distribution des valeurs


estimées comme si c’était celle des vraies teneurs !

24
Pour un estimateur sans biais conditionnel

Variance (estimateur) < Variance ( teneur réelles)


=> Profit moindre (effet information)

Plus un estimateur sans biais conditionnel est précis,


+ grande est la variance des valeurs estimées
+ grand est le profit réalisé

Pour un estimateur avec biais conditionnel, généralement


Profit réalisé < profit prévu
Profit réalisé < profit réalisé avec un estimateur sans biais

25
Exemple
 Deux estimateurs ont une corrélation de 0.9 avec les vraies
valeurs (inconnues). Distribution lognormale

vraies valeurs (Z) => moy=1.5, var=2

 Estimateur 1 est sans biais conditionel:


Z1* => moy=1.5, var=1.6, E[Z|Z1*] = Z1*

 Estimateur 2 a un biais conditionnel


Z2* => moy=1.5, var=4, E[Z|Z2*] = 0.54+0.64Z2*

26
t.c. V optim.

Réel 0.89 5.7 L’effet information

Estimateur 1 sans 0.95 5.4 On prévoit plus que


biais cond. ce qu’il est possible
d’obtenir
Estimateur 2 avec 0.69 6.8
biais prévu
On n’obtient pas
Estimateur 2 avec 0.69 4.2 ce qui est prévu !
biais réalisé

27
À basse teneur de coupure
Estimation sans biais conditionnel Estimation avec biais conditionnel
12 12

10 10
Valeurs vraies

Valeurs vraies
8 8

6 6

4 4

2 2

0 0
0 2 4 6 8 10 12 0 2 4 6 8 10 12
Valeurs estimées Valeurs estimées

Prévu 8870 Prévu 9769


0% 9.6%
Réalisé 8863 Réalisé 8910

28
À haute teneur de coupure
Estimation sans biais conditionnel Estimation avec biais conditionnel
12 12

10 10
Valeurs vraies

Valeurs vraies
8 8

6 6

4 4

2 2

0 0
0 2 4 6 8 10 12 0 2 4 6 8 10 12
Valeurs estimées Valeurs estimées

Prévu 6680 Prévu 7954


0% 25%
Réalisé 6679 Réalisé 6379

29
Le biais systématique a aussi des effets
Sous-estimation de 10% Estimation sans biais conditionnel Surestimation de 10 %
12 12 12

10 10 10

Valeurs vraies

Valeurs vraies
Valeurs vraies

8 8 8

6 6 6

4 4 4

2 2 2

0 0 0
0 2 4 6 8 10 12 0 2 4 6 8 10 12 0 2 4 6 8 10 12

Valeurs estimées Valeurs estimées Valeurs estimées

Prévu 6059 Prévu 6680 Prévu 7304


Réalisé 6559 Réalisé 6679 Réalisé 6802

-On ne réalise pas ce qui était prévu;


-Ici, la surestimation a été payante; pas une règle générale
Effet d’une augmentation du prix du métal sur la t.c. optimale

T.c. optimale Prix=6000


Prix=2000
Prix=2500
Prix=3000
Prix=3500
Prix=4000
Prix=4500
Prix=5000
Prix=5500
en fonction $/t
du prix du métal
14 c3
28
9
18 c Mine
32
22 c c c 3 c3 3
4
40 cc c 3 Conc.
0.8
26
35 333 3
8
30 Marché
12 Lim. mine Équilibre Limite concentrateur
16
3
20
24
28
7
0.7
35 c 1c
optimale

2
minéralisé ($)
($)
Profit/t minéralisé ($)

14
18
10
22
26
30
6 c 1 c 2c c
1
c1 2c cc 12 c2
Profit/t minéralisé

0.6 c1 2cc12
12
c 2 c
12
1
24 c 1 c 12 2 c 2 c
20
5
16 12 2 c2
12 c 1c
30
8 12
0.5
22
0
18 c1
Profit/t

25
4
T.c.

14 c c
12 1
10
20
-1
16
0.4
3
6
25
12
18
-2
8
14
20
2
0.3
16
10
4
-3
12
1
20
14
6
0.2
1000
0 2000
0.2 30000.4 4000 0.6 5000 0.86000 7000
1 8000
1.2
Prix du métal
Teneur de coupure

Paramètres utilisés: Distribution lognormale avec: m=5;y=0.9;k=0;h=10;f=20;F=0;M=4;H=3;K=9999;moy=1;s2=1;

31
Effet d’une augmentation de la moyenne sur la t.c. optimale

T.c. optimale en fonction de la teneur moyenne


0.8

0.7

0.6 Lim. mine Équilibre Lim. concent.


T.c. optimale

0.5

0.4

0.3

0.2
0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1 1.1 1.2 1.3
Teneur moyenne

temps

Paramètres utilisés: Distribution lognormale avec: m=5;y=0.9;p=4000;k=0;h=10;f=20;F=0;M=4;H=3;K=9999;s2=1;

32
Effet du coût d’opportunité (frais fixe) sur la t.c. optimale

T.c. optim. vs coût d'opportunité


1.3

1.25

1.2 Limite concentrateur Équilibre

1.15
T.c. optimale

1.1

1.05

0.95

0.9

0.85

0.8
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20
Coût opportunité

temps

Paramètres utilisés: Distribution lognormale avec: m=5;y=0.9;p=3000;k=0;h=10;f=50;M=10;H=3;K=9999;moy=1;s2=1

33
En résumé
 T. coupure limites: indépendantes des distributions
 T. coupures d’équilibre: indépendantes des prix et des coûts
 T. coupure optimale: une des t.c. limites ou d’équilibre (celle ayant « v »
max et réalisable
=> t.c. optimale varie de façon discrète-continue en fonction de
paramètres qui eux varient de façon continue
 Taylor : coût d’opportunité F=0
 Le coût d’opportunité (F>0) permet
 Décroissance graduelle dans le temps de la t.c. optimale
 Stratégie d’exploiter zones riches en premier
 Stratégie + agressive si l’on peut récupérer le minerai délaissé
 Stratégies temporaires (e.g. hausser t.c. quand prix augmentent)
 Estimateur sans biais conditionnel requis
 Tenir compte des changements dans le temps de la distribution

34
Compléments d’information

35
Coût d’opportunité

 On peut voir F comme la pénalité encourue de ne pas toucher tout de suite


toute la valeur du gisement => Le gisement est comme une obligation
négociable.
 F comprend 2 parties:
 Intérêt non-gagné sur la valeur du gisement

 Fluctuation de la valeur du gisement

 Exemple
Un gisement de Zn vaut 150M$ avec un scénario du prix du zinc de 750$/t Zn. Le
taux d’intérêt est de 15%
Le coût d’opportunité est : F=150M$*0.15=22.5M$
 Le prix du Zn tombe à 650$. Cette baisse est anticipée temporaire (1 an) après quoi
le prix revient à 750$. Le manque à gagner pour la prochaine année dû à la baisse
du prix du Zn est de 14.7M$

36
Coût d’opportunité (suite)

 La valeur présente du gisement est donc 150M$-14.7M$/1.15=137.2M$


L’intérêt sur cette « obligation » rapporterait 137.2M$*0.15=20.8M$
La variation de la valeur de l’obligation durant l’année est
137.2-150= -12.8M$
Le coût d’opportunité est donc:
F=20.8 + (-12.8) = 7.8M$
Comme F est beaucoup moindre que dans le cas précédent (7.8 vs 22.5), la
t.c. peut diminuer
Si la baisse des prix est considérée permanente, alors F=20.8M$, la
diminution de F sera plus que compensée par la baisse du prix et la t.c.
optimale va augmenter
Seul le terme F permet d’incorporer ces stratégies dans la détermination de
la t.c. optimale

37
Coût d’opportunité (suite)
Exemple: le concentrateur est limitatif
h=6.5$/t; f=15M$; H=1.3Mt/an; y=0.81;k=0;

Cas 0: le prix du Zn reste stable à 750$; F=22.5M$


c2=(6.5+(15+22.5)/1.3)/(0.81*750)=5.82% Zn

Diminution de
Cas 1: le prix du Zn revient à 750$ après un an : F=7.8M$ la t.c. suite à
c2=(6.5+(15+7.8)/1.3)/(0.81*650)=4.57% Zn une diminution
de prix!

Cas 2: le prix du Zn reste stable à 650$ : F=20.8M$


c2=(6.5+(15+20.8)/1.3)/(0.81*650)=6.46% Zn

38
Taxation (p. 13)
 3 types principaux
a) Taxe foncière : frais fixe, augmente la t.c. optimale1

b) Royauté : $/tonne minerai; frais variable, augmente la t.c.1


(très peu utilisé au Canada)

c) Impôt sur les profits et droits miniers : aucun impact sur la t.c.

- 1(sauf si t.c. optimale = t.c. d’équilibre (indépendante des coûts))

39
Fonctions de récupération (p.18)
Courbes tonnage-teneur
Loi lognormale, m=1, σ 2=4
1 10

0.8 8
Q(c)
7

0.6 6
T(c)
Tonnage

Teneur
5

0.4 m(c) 4

0.2 2

0
0 0.5 1 1.5 2 2.5 3
Teneur de coupure

40
« Loi » de Lasky (p. 15)

 La teneur du gisement varie linéairement avec la t.c.

m(c) = a - b ln T(c) (T(c) : proportion)


=> m(c) = b + c

 Vrai pour la loi exponentielle (alors a=b=m(0))


 Approximativement vrai pour la loi lognormale; dans ce cas une
meilleure approximation est :

m(c) = e + f c

(e et f des constantes spécifiques au gisement)

41
Exemple
Loi lognormales
3.5 Relations de Lasky; loi lognormale (m=1)
2 4
σ =0.5
σ 2=1 σ2=4
3
σ 2=2 3.5
σ 2=4

3 σ2=2

2.5

σ 2=4
m(c)

σ2=1

m(c)
2.5

2
2

1.5 σ 2=0.5
1.5

1
1 0 0.5 1 1.5
-0.8 -0.6 -0.4 -0.2 0 Coupure
Log 10(T(c))

42
Durée de vie d’une mine

 Approximation rapide (Taylor)


Durée de vie
25

Nombre d' années ≈ 6.5 T 0.25 20

Années
15

10

5
0 50 100 150 200
Tonnage (Mt)
Ici, T: tonnage de matériau minéralisé

43
Loi lognormale

Fonctions de 1 m β
T(c) = To F  ln   - 
β  c  2
récupération
lognormale 1 m β
Q(c) = m To F  ln   + 
β  c  2
où :
1 2
f(y) = e − y /2
f : fonction de densité d’une loi N(0,1) => 2π
F : fonction de répartition (cumulative) d’une loi N(0,1)
c : teneur de coupure
m : moyenne de la population
β : écart-type du logarithme des teneurs (population)
 σ2 
β = ln  2 + 1
2

m 
44
Exemple: Gisement de cuivre, distribution lognormale de moyenne
0.9% et de variance 3%2

Si c=0.8%, Quelle tonnage est disponible et à quelle teneur moyenne?

 3 
On calcule: β = ln 2
+ 1 = 1.244
 0.9 

T(0.8)=T0 F(1/1.244 ln(0.9/0.8)-1.244/2) = T0 F(-0.527) = 0.3 T0


Q(0.8)= 0.9%T0 F(1/1.244 ln(0.9/0.8)+1.244/2) = 0.9%T0 F(0.717)
= 0.9% 0.763 T0
Teneur= Q/T= 0.9% (0.763/0.3) = 2.29%

45
Cas d’une mine à ciel ouvert
2 problèmes: a) Quels blocs doit-on remonter? => optimisation
b) Le bloc remonté doit-il être traité ou jeté? => t.c.

Pour a) on doit fournir la valeur « nette » de chaque bloc.


valeur du bloc : v = max [ v1,v2],
v1= valeur du métal récupérable – coûts traitement –
coûts de minage et remontée
v2= - coûts minage et remontée
Pour b), on traite le bloc si:
valeur de métal récupérable > coût de traitement  v = v1

46
mine à ciel ouvert (suite)

v. métal Coût de Coût de


récupérable traitement minage+remontée

1.1 2 0.4 1 1 1 0.5 0.5 0.5

X 3 X X 1 X X 0.7 X

Valeur nette Fosse optimale

-0.4 0.5 -0.5 -0.4 0.5 -0.5 jeté

traité
X 1.3 X X 1.3 X

Notel l’optimisation se fait par l’algorithme de Lerch-Grossman ou, mieux, par maximisation du flux

47
Programme « lane »
>>help lane
syntaxe: [clim,ceq,coptim,voptim]=lane(m,y,p,k,h,f,F,M,H,K,moy,s2)
fonction pour tracer les courbes de profit et déterminer
les teneurs de coupure limites d'équilibre et optimales sous hypothèse lognormale
Description des paramètres
Entrées:
m: coûts de minage exprimés en $/t
y: taux de récupération en fraction
p: prix payé pour le métal en $/t de métal
k: coût pour la fonderie, mise en marché, transport etc. $/t de métal
h: coût de traitement (sautage, remontée, concentration) $/t de minerai
f: frais fixes annuels M$
F: coût d'opportunité (intérêt sur valeur résiduelle) M$
M: capacité de minage (développement des accès aux sites minéralisés) Mt (de roche minéralisée)
H: capacité de traitement du minerai Mt (de minerai)
K: capacité du marché Mt (de métal produit)
moy: moyenne de la distribution lognormale
s2: variance de la distribution lognormale

48
Programme « lane » (suite)

moy: moyenne de la distribution lognormale (%)
s2: variance de la distribution lognormale (%^2)

Sorties:
clim: vecteur 1x3 des t.c. limites [mine, concentrateur, marché]
ceq: vecteur 1x3 des t.c. d'équilibre [mine-traitement, mine-marché, traitement-marché]
coptim: coupure optimale
voptim: profit/t. minéralisée à la t.c. optimale

49
Programme « reserve »
>> help reserve
Syntaxe: [xc,qc,gc]=reserve(moy,s2,c,itype)
fonction qui calcule les reserves pour une loi normale ou lognormale
Description des paramètres
Entrée:
moy et s2: moyenne et variance de la distribution (s2 a les unités de moy au carré)
c: coupure (peut être un vecteur)
itype: 0: loi normale; 1 loi lognormale
Sortie:
xc: proportion du tonnage au-dessus de la t.c. (fraction)
qc: xc x gc (quantité de métal au dessus de c) ()
gc: teneur du minerai pour la teneur de coupure considérée (mêmes unités que moy)

50

Vous aimerez peut-être aussi