Vous êtes sur la page 1sur 9

1 Introduction

La polarimétrie est une technique sensible et non destructive permettant de


mesurer expérimentalement l'activité optique basée sur la mesure de la
déviation du plan de polarisation d'une lumière polarisée traversant les
composés inorganiques et organiques solides ou liquides qu’ont la propriété
de faire tourner le plan de polarisation de la lumière polarisée : ces substances
sont dites actives ou doués de pouvoir rotatoire.

Cette méthode n'est applicable qu'aux molécules optiquement actives


(chirales). Elle a été découverte par Biot en 1812 sur des cristaux puis en 1815
sur des molécules organiques.

L’activité optique d’une solution peut nous permettre de déterminer certaines


de ces caractéristiques. En effet, la façon dont une substance agit sur la
polarisation de la lumière peut nous donner des informations sur sa nature, sa
concentration,...

Un composé est considéré comme optiquement en activité si la lumière


polarisée linéairement subie une rotation en passant au travers de celui-ci.
Chaque substance optiquement active a sa propre rotation spécifique
2 Généralités

-Polarimétrie : La polarimétrie est une technique sensible et non destructive permettant


de mesurer l'activité optique montrée par les composés inorganiques et organiques. Un
composé est considéré comme optiquement en activité si la lumière polarisée linéairement
subie une rotation en passant au travers de celui-ci. Chaque substance optiquement active a
sa propre rotation spécifique.

-Polarimètre : Un polarimètre est un instrument de


laboratoire utilisé pour déterminer l'angle d'activité optique
d'une lumière polarisée passant à travers un échantillon de
liquide ou solide

L'utilisation d'un polarimètre, permet de déterminer grâce à


la loi de Biot la concentration d'un énantiomère en solution,
on utilise alors la rotation spécifique. L'utilisation de la loi de
Biot induisant de connaitre le trajet optique dans la cellule
de mesure.

-Chiralité : Un objet ou un système est appelé chiral s’il constitue


l’image miroir d’un autre objet ou système avec lequel il ne se confond
pas. De tels objets se présentent alors sous deux formes, qui sont
l’image miroir l’une de l'autre, et ces paires d’images miroirs sont
appelées énantiomorphes (du grec formes opposées) ou, en se
référant à des molécules, des énantiomères. Chaque carbone
asymétrique est un centre de chiralité.

Propriété physique associée à la chiralité : une substance chirale est douée d'activité optique
et fait tourner le plan de polarisation d'une lumière polarisée plane qui la traverse.

-Pouvoir rotatoire : Un composé est


optiquement actif lorsqu'il provoque une
rotation angulaire, appelée pouvoir rotatoire, du
plan de polarisation d'une lumière
monochromatique préalablement polarisée par
un cristal biréfringent appelé polariseur.
3 But

 Déterminer la constante de vitesse de la réaction d’hydrolyse (inversion) du


saccharose par polarimétrie.
 Mesurer le pouvoir rotatoire spécifique du saccharose.

4 Méthode

Le saccharose (sucre de betterave) est hydrolysé en présence d’un catalyseur acide selon la
réaction suivante :

C12H22O12 (saccharose) + H2O -------> C6H12O6 (glucose) + C6H12O6 (fructose)

Cette réaction d’hydrolyse est une réaction du 1° ordre (pseudo 1° ordre)

Le saccharose et les produits de la réaction, comme beaucoup de substances organiques,


sont actifs à la lumière polarisée et possèdent des pouvoirs rotatoires spécifiques différents ;
ce qui permettre de suivre le déroulement de la réaction en fonction du temps à l’aide d’un
polarimètre.

5 Principe

Lorsqu’une solution contient une molécule chirale c'est-à-dire présentant d’une isomérie optique, est
traversée par un faisceau de lumière polarisée,

Le plan de polarisation de celle-ci est dérivé vers la gauche (molécule lévogyre (-) ou vers droite
(molécule dextrogyre (+). elle est donc doutée de pouvoir rotatoire.

Le pouvoir rotatoire est mesuré à l’aide d’un polarimètre et a pour relation selon la loi de Biot :

α = [ α ]D x l x C
 ( α ): Angle mesuré expérimentalement (pouvoir rotatoire)
 l : Longueur du tube Planimétrique en dm
 C : concentration de la substance en g / cm3
 [ α ]D : pouvoir rotatoire spécifique à une température t °C et pour la longueur d’onde D du
sodium (589,3 nm). Il est défini comme étant l’angle de rotation produit par une solution
convenant 1g de composé

Comme étant l’angle de rotation produit par une solution d’un g de composé chirale par cm3 Lorsque
la Longueur du tube Polarimètrique traversé par la lumière est de 1 dm.

-Schéma d’une polarimétrie :

Le polariseur et l’analyseur représente la partie essentielle du polarimètre, ce sont deux


prismes de Nicol. Le polariseur a pour fonction d’obtenir une lumière polarisée à partir d’une
source de lumière monochromatique.

L’analyseur qui tombe autour de l’axe du polarimètre permet de mesurer l’angle de


déviation du plan de la lumière polarisée.

Lorsque l’analyseur et le polariseur sont dans le même axe l’intensité de la lumière observée
est maximale et le champ de vision est uniforme.

-Position 1 : vision du champ, avec échelle au zéro et sans échantillon

A partir de cette position, si l’on introduit une substance optiquement


active, le champ de vision n’est plus uniforme (position 2).

-Position 2 : vision du champ, avec échelle au zéro et après introduction


de l’échantillon.

Ou
Pour rétablir la position initiale, on doit tourner l’analyse d’un angle  α soit à droite soit à
gauche.

Pour la molécule de saccharose qui est dextrogyre on doit tourner l’analyse à droite. Au
cours de la réaction d’hydrolyse, l’angle de rotation mesuré sera :

  α0 a t=0  αt a t=t   αα a t=  α

6 Mode opératoire

1) Préparation des solutions :


-Peser 10 g de sucre et faire dissoudre dans environ 80 ml d’eau

Distillée .Filtrer la solution. La traverser dans une fiole de 100 ml et compléter le niveau avec
de l’eau distillée.

-Prélever 25 ml de cette solution dans un bécher à l’aide d’une pipette et ajouter 25 ml


d’Acide HCL 6N (cette solution servira à mesurer αα à la fin de l’expérience).

-Prélever 25 ml de la solution de sucre dans un bécher et ajouter 25 ml d’eau distillée


(solution n°2).

2) utilisation du polarimètre et vérification du zéro :


- Dévisser Le bouchon d’une des extrémités du tube polarimétrique, en faisant très
attention à ne pas laisser tomber la lentille en verre du tube sur la paillasse.

- Rincer le tube avec de l’eau distillée, le remplir avec cette eau jusqu’à débordement, poser
la lentille en évitant la formation de bulle d’aire,

Visser le bouchon sans trop forcer et placer le tube dans le polarimètre après l’avoir essuyé
avec du papier filtre.

-Allumer la lampe et régler le zéro sur l’échelle. Le champ observé doit être uniforme sinon
mesurer l’angle de rotation et en tenir copte dans le relevé des valeurs de α .

3) Mesure de α0 :
- De la même manière que précédemment, remplir le tube polarimétrique avec la solution
n°2, après l’avoir rincer au préalable avec cette solution.
Effectuer la mesure de l’angle α Noter au préalable la température de la solution.

4) Mesure de αt :
-Prélever dans un bécher 25ml de la solution initiale de sucre et ajouter 25 ml de HCL 4N,
Après avoir déclenché le chronomètre (t=0).

En procédant de la même manière, mesurer αt toutes les 5 min pour les premières valeurs
ensuite toutes les 10 mn durant 60mn.

5) Mesure de αα :
- Verser la solution n°1 dans un flacon et le boucher. Placer le flacon dans un bain marie à 50
°C durant 15 mn.

-Après avoir refroidir la solution, remplir le tube polarimétrique et mesurer αα en tournant


l’analyseur vers la gauche. Noter la valeur si elle reste stable durant 2 à 3 mn.

- La manipulation termine, étendre la lampe, retirer le tube et le rincer en faisant attention à


la lentille sécher à l’aide de papier filtre l’emplacement du tube.

7 Matériels et produits

Matériels Produits
Becher Eau distillée
Fiole HCL 6N
Pipette Sucre
Polarimètre
Bain marie
8 Réponses

-Résultats :

t (Min) α0 5 10 15 20 25 30 αα

αt 5.4 4.65 2.4 1.1 - 0.2 - 0.85 - 1.25 - 1.9

αt- αα 6.55 4.3 3 1.7 1.05 0.65

LN (αt- αα) 1.88 1.46 1.1 0.53 0.05 -0.43


[Saccharose]
0.03 0.02 0.013 0.008 0.005 0.003
t

−d [ C 12 H 22 O 12 ] 1
v= =k [ C 12 H 22O 12 ]
dt

−d [ C 12 H 22O 12 ]
1
=k∗dt
[ C 12 H 22O 12 ]
[ C 12 H 22O 12 ] 0
kt=ln ( )
[ C 12 H 22 O12 ] t

[C12H22O12]0 = a et [C12H22O12] t= a – x

Saccharos Glucos Fructose Pouvoir rotatoire


e e

t0 a 0 0 α0 = αs a l
t a-x x x αt = αs (a – x ) l + αg X l + αf X l
tα 0 a a αα = αg X l + αf X l
 αt - αα = (a-x) l [αs-αg-αf] ...............1
 α0 - αα = a l [αs-αg-αf] ...................2
α 0−α α a
=
α t−α α a−x

1 α 0−α α
k = ln [ ]
t α t−α α

Graphe : LN (αt- αα ) = LN (α0- αα ) – kt

Pente = -k ====> k = 0.09 min-1

la dissociation a1=10g/80ml = 0.125g/ml


après la 1ere dilution a2 = a1*v1/v2 = 0.125*80/100=0.1g/ml
âpres la 2eme dilution a = a2*v2’/v = 0.1*25/50=0.05g/ml

 [Saccharose]0=a = 0.05g/cm3
 [Saccharose]t =[Saccharose]t*e-kt

On : α = [α] D20 * L * C …. Si on trace le graphe α=f(c) on obtient


une relation linéaire y=ax avec : pente = L* [α] D20 = 0.002 
[α] D20 = pente/L = 0.002/1
[α] D20 =0.002
[ 0.002 ] 22
[ α ] D 20= [ −4 ( 22 — 20 ) ]
=4.9∗10−60
1−3.7∗10

9 Conclusion
la polarimétrie manuel peut décret la cinétique d’une réaction d’hydrolyse du
saccharose peut être suivie au cours du temps par un polarimètre qu’est un
instrument de laboratoire utilisé pour déterminer l'angle d'activité optique
d'une lumière polarisée passant à travers un échantillon de liquide ou solide si
on mesure l’évolution du pouvoir rotatoire du milieu réactionnel .

L'utilisation d'un polarimètre, permet de déterminer grâce à la loi de Biot la


concentration d'un énantiomère en solution, on utilise alors la rotation
spécifique

Pour une solution, son activité optique permet de mesurer sa concentration


grâce à la loi de Biot : α=[α].l.c. Où α est le pouvoir rotatoire de la solution en
degré, [α] le pouvoir rotatoire spécifique qui dépend lui-même de la
température, de la longueur d'onde utilisée, et du solvant notamment

En présence d'un champ magnétique, toutes les molécules ont une activité
optique. Ainsi on observe une rotation de la polarisation d'une lumière
traversant un milieu soumis à un champ magnétique. Cet effet Faraday est
l'une des premières découvertes de lien entre la lumière et
l'électromagnétisme.

Vous aimerez peut-être aussi