Vous êtes sur la page 1sur 3

I.

Introduction :
Les vibrations moléculaires sont à l'origine de l'absorption du rayonnement
infrarouge (IR) par la matière, car les niveaux d'énergie moléculaires vibrationnels sont
séparés par des énergies qui tombent dans le domaine infrarouge du spectre
électromagnétique. La partie infrarouge du rayonnement électromagnétique est partagée en
trois domaines : le proche infrarouge (le plus énergétique); l'infrarouge moyen et enfin
l'infrarouge lointain. La mise en œuvre de l'interaction d’un rayonnement infrarouge avec un
échantillon, puis la détection et l'analyse spectrale (par transmission ou par réflexion) de ce
rayonnement après qu'il ait interagi avec la matière est l'objet de la spectroscopie
infrarouge. Cette spectroscopie, très sélective, est couramment utilisée pour l’identification
de composés mais elle permet également d’obtenir des informations très importantes sur
les interactions inter- et/ou intra-moléculaires, sur la conformation des molécules, sur
l’organisation de la matière.

1
II. Objectif du TP :
Le but de ce TP est d’exploiter un spectre IR pour déterminer des groupes
caractéristiques à l’aide de tableau des données, et Identifier un produit de nature inconnue.

III. Partie théorique :


1. La spectroscopie infrarouge :
La spectroscopie infrarouge est un moyen de diagnostic permettant de déterminer
la nature des liaisons chimiques présentes dans une molécule. En effet, l’expérience
montre que certaines fréquences de vibration, dites « fréquences de groupe », sont
caractéristiques de la présence d’un groupement chimique dans la molécule étudiée. La
théorie mécanique des vibrations permet de prévoir l’existence des fréquences de groupe à
partir des ordres de grandeur des différents types de constante de force. Ainsi, la
spectroscopie infrarouge est un très puissant moyen de caractérisation pour identifier des
groupements moléculaires et obtenir de nombreuses informations microscopiques sur leur
conformation et leurs éventuelles interactions.

2. Types de vibrations :
IL existe deux types de vibrations :
a. Longueurs des liaisons : vibration d’élongation
b. déformation angulaire : vibration de déformation

IV. Travails demandé :

1) Les formules dévelopée du :


 Polyéthylène : C2H4
 L’acétate de cellulose : C2H4O2

2) Les bandes d’absorption et les groupements caractéristiques :


a) Polyéthylène (PE) :
 Nombre d’ondes (1) = 2650 cm-1  (C-H) Aldéhyde ou bien (O-H) Acide
carboxylique
 Nombre d’ondes (2) = 2750 cm-1  (C-H) Aldéhyde ou bien (O-H) Acide
carboxylique
1
b) Acétate de cellulose (AC) :
 Nombre d’ondes (1) = 1050 cm-1  (C-O) Ester
 Nombre d’ondes (2) = 1200 cm-1  (C-O) Ester
 Nombre d’ondes (3) = 1365 cm-1  (N-H) Amine ou bien Amide
 Nombre d’ondes (4) = 2950 cm-1  (O-H) Acide carboxylique ou bien (C-H) Ctétraonal
 Nombre d’ondes (5) = 3500 cm-1  Amide
c) Film Alimentaire :
 Nombre d’ondes (1) = 1700 cm-1  (C=O) anhydride ou bien (C=O) Ester
 Nombre d’ondes (2) = 2800 cm-1  (O-H) Acide carboxylique ou bien (C-H)
Ctétraonal

V. Conclusion :

Dans ce tp on a pris comment déterminer la nature des liaisons chimiques


présentes dans une molécule a partir de la spectroscopie infrarouge.
La spectroscopie infrarouge est un très puissant moyen de caractérisation
pour identifier des groupements moléculaires et obtenir de nombreuses
informations microscopiques sur leur conformation et leurs éventuelles
interactions.

Vous aimerez peut-être aussi