Vous êtes sur la page 1sur 464

CRÉER DU CONTENU

POUR SÉDUIRE,
SURPRENDRE & BRILLER
L’ÉCRITURE EST PARTOUT
Pourquoi cette formation au juste ?
C’est quoi un contenu au juste ?

Un contenu c’est…

▪ Du texte et de l’oral,
▪ De l’image et de la vidéo,
▪ Des informations,
▪ Des émotions,
▪ Sur le web, tout ça à la fois.

Produire des contenus en quantité, c’est à la portée de tous… Créer des


contenus de qualité, ça l’est beaucoup moins.
L’écriture est partout
L’écriture est à l’origine de toute création de contenu… quel qu’il soit !

La situation : des personnes se posent des questions et les réponses se


trouvent sur votre site web.

Votre rôle : savoir se poser les bonnes questions et retranscrire les bonnes
réponses.

Et si vous n’avez pas les moyens de bien faire, préférez ne rien faire du tout !
Pourquoi se former à la creation de contenu ? 1/2

Écrire :
▪ Ce n’est ni facile, ni agréable,
▪ C’est une expérience solitaire,
▪ Ne rapporte pas d’argent,
▪ Suscite beaucoup de critiques,
▪ Ne se fait pas sur commande,
▪ Demande beaucoup d’efforts pour zéro réconfort.

Pourquoi s’embêter à créer ses propres contenus ?


Pourquoi se former à la creation de contenu ? 2/2

Écrire est l’une des compétences les plus utiles que vous pourrez jamais
apprendre. L’écriture :
▪ Développe nos idées en projets,
▪ Fédère des communautés et engage une audience,
▪ Nous rend légitime,
▪ Enrichit nos réflexions,
▪ Donne de la visibilité,
▪ Se retrouve absolument partout… et pas que dans les articles de blog ou
les tribunes de votre canard !
Même s’il n’y a pas de mots… Il y a une
écriture derrière tous vos contenus !
Ce dont vous n’avez pas besoin

▪ HTML, PHP, CSS, Javascript, JQuery, XML, XSLT, Ruby, Zend, Python,
Flash, MySQL, Nginx, Apache, ou tout autre langage de
programmation.
▪ D’une culture littéraire qui va d’Homère à Nothomb en passant par
Proust.
▪ Photoshop, Dreamweaver, InDesign ou tout autre programme – ces
outils puissants peuvent être très utiles pour customiser les choses plus
tard, mais pour vous lancer et courir vos premières compétitions, tout ce
dont vous avez besoin c’est d’un navigateur web.
▪ Le Kung-fu, des notions en mécanique des fluides, un costume hors de
prix.
Ce dont vous avez besoin

▪ Un ordinateur portable ou une tablette,


▪ Un navigateur web et une connexion internet,
▪ L’envie de développer une nouvelle compétence.
Pourquoi moi ? (Et pas Marc Levy ou Norman Fait des Vidéos.)
Mes références
Programme – Jour 1 : Préparation du terrain du jeu digital
CRÉER SON SITE SÉDUIRE LES MOTEURS DE RECHERCHE
WEB (SANS CODER) (SANS DÉBOURSER UN SOU)

Comment créer un site sans Le SEO, ou Search Engine


aucune notion de code ? Voici Optimization, n’est pas un art
toutes les étapes et la liste des occulte du numérique. Avec ce
outils pour avoir son adresse perso guide, dessinez une cible sur vos
sur le cyber-boulevard le plus contenus et faites-en sorte que
fréquenté du monde : le world wide votre audience les retrouve
web. facilement.
Programme – Jour 2 : Trouver sa voix et affronter la page blanche
TECHNIQUES D’UNE
TROUVEZ L’ÉCRIVAIN CONCEVOIR UNE LIGNE
QUI EST EN VOUS ÉDITORIALE BÉTON ÉCRITURE EFFICACE
ET STYLÉE

L’écriture, c’est 10 % d’inspiration Il s’agit de la colonne vertébrale de Comment avoir de l’impact avec de
et 90 % de préparation. Écrire ses tous vos contenus. Ce sont vos simples mots ? Dans cette partie
propres textes est rarement une références et vos codes. Ils nous découvrirons les trucs et
partie de plaisir pour les débutants. participeront à votre identité et à astuces pour que vos lecteurs
En général vous lire n’est pas non votre popularité. tombent amoureux de vous.
plus une sinécure…
Programme – Jour 3 : Régner sur le web avec des contenus de qualité

L’ART DE LA LE GUIDE COMPLET DES


VULGARISATION CONTENUS DE QUALITÉ

Maîtrisez-vous vraiment votre sujet ? Pour réussir sur le web, la qualité


Communiquez-vous efficacement est essentielle, autant dans la
auprès de vos cibles ? Comblez vos forme que dans le fond. Dans cette
lacunes et captez l’essence des partie, nous allons apprendre à
sujets les plus compliqués. produire des contenus qui sortent
du lot.
DEVENIR UN CRÉATEUR DU WEB
Pourquoi produire ses propres contenus ?
Petit recap des chiffres du web

▪ 3,81 milliards d’internautes dans le monde,


▪ 75 % des Français accèdent à internet tous les jours,
▪ 20 heures de surf quotidien,
▪ 4 milliards de pages web

Oubliez les autres chiffres ! Le web est un monde de contenu, pas une
plateforme marchande !
La qualité est votre porte-voix dans la
cacophonie du web.
Les vrais indicateurs de performance du contenu

Différence : se démarquer et sortir du lot commun,


Expertise : devenir le porte-parole de sa passion,
Communauté : engager son audience !

La viralité de vos contenus éditoriaux n’est pas un objectif en soi ! Un


phénomène alchimique qui ne se décrète et ne se maîtrise pas.
Alors, que faut-il viser si ce n’est pas le nombre de vues ?
Répondre à une attente de votre
audience.
Et la preuve par l’exemple…

Comment amener un site web


de 0 à 100 000 visiteurs ?

Affluence du site Major-Prépa.com depuis sa création


CRÉEZ VOTRE SITE WEB
(Sans coder !)
CMS ET HÉBERGEMENT SUR LE WEB
Quels sont les meilleurs plans du cyber-marché immobilier ?
C’est quoi un CMS ?
Content Management System / Système de Gestion de Contenu
The Great WordPress

Le plus populaire Facile à installer Simple à utiliser Personnalisable


Comprendre l’hébergement de site internet

Requête d’une page Recherche d’un contenu

Affichage de la page Envoi du contenu

Navigateur
 Serveur
 Base de données



(Vous !) (ordinateur relié à l’internet) (contenu de votre site)
Les solutions d’hébergement

Hébergement partagé Serveur Virtuel Privé Hébergement dédié


1 à 20 € par mois 10 à 60 € par mois 60 à 800 € par mois
Quels sont vos objectifs ? Et quels
besoins en découlent ?
INSTALLER WORDPRESS
Une configuration clé en main en 5 minutes chrono !
MySQL, PHP, ftp… Des insultes de geek ?

PHP = le langage dans lequel est écrit WordPress. <?php CODE ?>
MySQL = le langage pour administrer la base de données.

HTTP = un protocole de communication qui connecte votre ordinateur au web.


FTP = protocole de transfert de fichiers d’un réseau à un autre.

HTML = quels éléments voulez-vous afficher sur votre page web ? <b/> ou <i/>
CSS = comment ces éléments vont s’agencer pour que ce soit beau ? font-size
HTML + CSS = tout ce que vous voyez à l’écran !
o2Switch et son installation clé en main

L’offre unique o2Switch


Choisir le bon nom de domaine

Votre nom de domaine doit être :

▪ Lisible et prononçable = pas de tirets, de chiffres ou d’accents.


▪ Mémorable et court = 18 caractères max. Mieux vaut une formule catchy
qu’une longue description !
▪ Original = vous ne voulez pas vous rapprocher d’une marque existante, alors
n’hésitez pas à partir loin.

Le dilemme = un nom avec des mots-clés ou quelque chose de nouveau ?


Jouez avec les mots, amusez-vous et testez-le !
Mon nom n’est pas disponible…

Poursuivez vos recherches !

▪ INPI = la base de données des marques déposées.


▪ WHOis = le moteur pour vérifier le .fr.
▪ Verisign = le moteur pour le .com et les autres extensions.
▪ NameCheckr = votre nom est-il disponible sur les réseaux sociaux ?

Et n’oubliez pas…
Si votre site est voué à être connu, il le sera
quelque soit son nom ou son extension !
Une installation manuelle ? Préparer les fichiers

1. Téléchargez WordPress en .zip et décompressez les


fichiers sur votre ordinateur.
2. Créez une base de données grâce à votre hébergeur.
3. Ouvrez le mail avec vos codes d’accès : nom d’utilisateur et
mot de passe. Conservez-les bien !
Une installation manuelle ? Envoyer WordPress sur le serveur

4. Téléchargez FileZilla ou CyberDuck = des clients FTP pour faire le lien


entre le serveur et la base de données.

L’hôte/Le serveur = ftp.votrenomdedomaine.com



Le nom d’utilisateur et le mot de passe sont sur votre mail !
Une installation manuelle ? Finaliser l’opération

5. Une liste des fichiers de votre ordinateur apparaît !


6. Localisez le dossier dans lequel vous avez extrait les fichiers
WordPress.
7. Prenez les trois dossiers :
▪ Wp-admin
▪ Wp-content
▪ Wp-includes
▪ … et tous les autres fichiers !

8. Glissez-Déposez le tout dans le dossier public_html de votre serveur.


Et pour ajouter des fichiers…
Les infos à fournir à WordPress 1/2
Les infos à fournir à WordPress 2/2
Votre Sésame !

votresite.com/wp-admin
NAVIGUER SUR WORDPRESS
Comme Jack Sparrow sur les Sept Mers !
Pas de wizard ? Pas de problème !
PENSER LA STRUCTURE DE SON SITE
Comme l’Architecte dans Matrix !
Rubriquage : les bonne pratiques

▪ Placez-y un minimum d’éléments (pour rester simple),


▪ Le libellé de chaque élément doit être explicite (on sait à quoi s’attendre
en cliquant dessus),
▪ Dans la plupart des cas, évitez les sous-menus.

N’oubliez pas d’assigner un menu à un emplacement dans WordPress, !


Sinon il ne s’affichera pas sur le site…
Rubriquage : les essentiels

▪ À Propos : pour vous présenter,


▪ Contact : pour partager vos coordonnées,
▪ Portfolio : pour montrer ce que vous faites,
▪ Blog : pour attirer votre première audience.
METTRE VOTRE SITE SUR SON 31
Sans aucune compétence en graphisme
Destination A
Destination B
Thèmes : avant-propos

▪ Un nombre RIDICULE de thèmes disponibles !


▪ Tous les thèmes ne sont pas égaux… Tout dépend de votre
objectif !
▪ Chaque thème est un microcosme.
▪ Premium vs. Gratuit = vous n’avez pas besoin de sortir la carte !
Thèmes : les liens utiles

▪ WordPress.org : la plus riche en thèmes gratuits.


▪ ThemeForest : les meilleurs thèmes Premium du marché.
▪ Themify : parce qu’avoir du choix, c’est bien…
▪ Be Theme : le plus gros thème connu et la star incontestée du clé en
main.
▪ Code Anywhere : pour ceux qui veulent mettre les mains dans le
cambouis.
Thèmes : des recommandations ?

▪ SoSIMPLE = versatile et customisable (pour les bricoleurs),


▪ VERBOSA = pas très flexible mais stylé,
▪ LOVECRAFT = idéal pour bloguer #Cthulhu,
▪ LlLROXI ONE = pour tous les « one-man army »
Mais les goûts et les couleurs, ça ne se partage pas tout le
temps ! L’important c’est d’être fier de votre thème.
CONFIGUREZ LES PLUGINS
Qui changeront votre vieux coucou en vaisseau spatial
Dessine-moi un Plugin ! Les bases

▪ Un plugin, c’est comme un gadget de James Bond… Vous n’en


avez pas besoin pour vous débrouiller, mais ça vous rend bien
plus versatile et efficace !
▪ Un package de codes qui ajoute de nouvelles fonctionnalités à
votre site.
▪ Attention à ce que vous installez… Fiez-vous aux avis !
Dessine-moi un Plugin ! Les essentiels

Pour partir sur de bonnes bases…


▪ BackUpWordPress = votre bouclier pour sauvegarder votre site et la BDD.
▪ GADWP = suivez la fréquentation de votre site.
▪ Akismet = évitez le spam et les trolls (déjà installé) !
▪ Yoast = avec lui, les moteurs de recherche vont vous kiffer…
▪ BrokenLinkChecker = chassez les liens cassés et réparez-les !
▪ Contact Form 7 = intégrez des formulaires de contact à votre site.
Dessine-moi un Plugin ! Pour les oufs 1/2

▪ WP Rocket = pour les amoureux de vitesse… d’affichage.


▪ Page Builder = pour les fans du « drag’n’drop ».
▪ Cocorico Social = des boutons partout pour tous les réseaux sociaux.
▪ Smush It = pour rogner, optimiser et compresser vos images.
▪ NextGen Gallery = une galerie photo si vous avez beaucoup d’images.
▪ WooCommerce = intégrez une plateforme de vente à WordPress.
Dessine-moi un Plugin ! Pour les oufs 2/2

▪ Weglot = pour ouvrir son site à l’international.


▪ WP Optimize = nettoyez votre BDD.
▪ Login LockDown = seuls les paranos survivent.
▪ WordFence = « l’antivirus » de votre site web.
▪ Google XML Sitemap = boostez l’indexation de votre site par Google et
consorts.
▪ WP Maintenance Mode = informez vos visiteurs lors d’une maintenance
du site.
▪ 404 Page = « Shit Happens ».
« TROP DE PLUGS TUE LE PLUG »

Booba
D’autres questions sur WordPress ?

WordPress est un bac à sable !


Avec le CODEX dans une main et votre souris dans
l’autre, vous irez plus loin qu’avec seulement la souris.
SÉDUIRE LES MOTEURS DE
RECHERCHE
(Sans débourser un sou !)
COMPRENDRE LE SEO…
... pour entreprendre en solo !
“SEO is my religion”
Profession de foi – T’es un lion ou un mouton, frère ?

Ce qu’on va faire =
Comprendre pourquoi vous devez modifier ces 2-3 éléments
sur votre page.
Ce qu’on ne va PAS faire =
Vous donner la plus longue liste à puces du monde sur les
choses à faire.

… parce qu’on est pas des moutons !


RÉFÉRENCEMENT VS.
POSITIONNEMENT
Le défi : rester « frais » pour ne pas être
désindexé.
Petit glossaire des termes courants

SEO = Search Engine Optimization


SEA = Search Engine Advertizing
Référencement = votre visibilité vis-à-vis de Google.
Index = la base de données des moteurs de recherche.
Positionnement = la valeur de votre place parmi les autres.
SERP = Search Engine Result Page
Les étapes essentielles du processus de référencement

1. L’indexation = « Coucou, j’existe ! »


On y pense dès la conception de son site !
2. Le positionnement = « Coucou, je suis le meilleur ! »
On se positionne SUR une requête ou un mot-clé. Jamais en absolu.
3. L’optimisation = « Coucou, tu m’as vu ? »
La concurrence est féroce… Votre stratégie est-elle pertinente ?

→ Étapes 2 et 3 : Laver, rincer, répéter… jusqu’à atteindre la première


page de Google !
Voilà à quoi ressemble la 3ème page de Google…
Et voici la première page…
Comment faire pour se positionner aussi haut ?!

On a plus de chances de terminer premier…


… si le nombre de participants est faible dès
le départ !
La vraie question :
Jusqu’où voulez-vous aller dans votre stratégie
de référencement ?
Quelle que soit votre ambition… Visez la
première place !
COMMENT ÇA FONCTIONNE UN
MOTEUR DE RECHERCHE ?!
À la fin, vous allez tout comprendre du SEO, mais vous ne le saurez pas encore…
Dis-moi Jamie, comment ça marche Google ?
Qui est Google ?

est un révélateur de potentiel !

→ Il sélectionne les meilleurs liens pour l’internaute ou ceux qui ont


le plus grand potentiel… Comment détecte-t-il le potentiel ? Peut-on
le guider ?
Les voies de Google sont impénétrables…
1ère étape : Les petits robots mignons de Google

Si internet est une toile… En voici les tisseuses !

Les crawlers ou spiders sont les petits robots


mignons de Google. Elles parcourent le web et
indexent automatiquement les pages visitées.
Leur rôle ?
▪ Collecter des informations,
▪ Stocker les contenus,
▪ Lier les pages entre elles,
▪ Naviguer 24h/24 !
2ème étape : l’indexation

Google rassemble toutes les données


récoltées dans sa super mémoire.

On appelle ça l’indexation !
Cette base de données :
▪ Se met à jour régulièrement,
▪ Se débarrasse des liens morts…
▪ … et aussi des doublons et des copies.

Et Google n’a pas de limites de place…


Chaque jour, Google « crawle » 20 milliards de
sites. En tout, c’est 30 mille milliards de liens
uniques sur le web.
Chiffres Business Insider, 2013
3ème étape : le processus de ranking des pages

Google va interroger les pages de l’Index…


… et réaliser un classement !

Son objectif : mettre les pages les plus pertinentes devant toutes les autres.
Le moyen : les moteurs utilisent des algorithmes qu’ils améliorent en
permanence. Ce sont eux qui nous intéressent !

Ces « formules » sont rarement rendues publiques… Ce sont même


des « secrets défense » et beaucoup de mythes circulent !
Les méthodes de ranking

De nombreux critères et méthodes derrière le ranking des


résultats… On parle de tri par :

▪ Pertinence → La qualité des mots-clés !


▪ Popularité → La qualité des liens !
▪ Mesure d’audience → La qualité du trafic !
▪ Catégorie/Clustering → La qualité de votre thématique !
LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL
De l’art du SEO bio, man
Les liens organiques sont meilleurs pour la santé !
Les liens sponsorisés ne font que grossir…
Organique vs. Sponsorisé 1/2

Améliorer son référencement, ce n’est PAS :

▪ Devenir populaire du jour au lendemain…


▪ Copier-Coller un extrait du dictionnaire dans la catégorie « mot-
clé ».
▪ Accepter n’importe quel lien du moment qu’on vous paye. Et attirer
n’importe qui.
Organique vs. Sponsorisé 2/2

Améliorer son référencement, c’est :


▪ Un processus qui prend du temps et demande de la consistance.
▪ Se positionner sur des requêtes et des mots-clés pertinents.
▪ Acquérir un trafic ciblé et qualifié… et donc beaucoup plus simple à
convertir !

C’est tout le paradoxe du SEO : rechercher le naturel alors qu’on parle


à des robots…
Il est nécessaire de remettre l’internaute au
cœur de la stratégie de référencement ! Mais
autant vous le dire…
Black Hat : Le côté obscur du SEO 1/3

Optimisation loyale (white hat) Spamdexing (black hat)


▪ Optimiser ses pages de façon saine ▪ Manipuler et détourner les algorithmes
et réglo. sans rien faire.
▪ La voie éprouvante (mais stimulante!) ▪ La voie (séduisante) du félon : des
aux gains incroyables mais lointains. techniques interdites aux gains rapides…
▪ Les résultats sont riches et pérennes. ▪ Les résultats sont médiocres à bons et
▪ Vous maîtrisez tout ce qu’il se passe. ne durent jamais.
▪ Google vous aimera pour ce que ▪ Vous ne maîtrisez rien.
vous êtes.
▪ Google ruinera votre site et vos contenus
sans aucune hésitation.
Black Hat : Le côté obscur du SEO 2/3

Beaucoup de webmasters ont choisi de « grisonner leurs pratiques »… Mais en faisant


n’importe quoi.
Souvent, vous n’êtes même pas conscients de ce que vous faites !
Conséquence = les algorithmes se durcissent et paraissent dingues de complexité et de
sévérité. Aujourd’hui, la Google Police est partout.
Et la morale de l’histoire…
Black Hat : Le côté obscur du SEO 3/3

Tout créateur de contenu sur le web et propriétaire de site doit accepter


trois vérités :
1. Une bonne visibilité sur le long terme ne s’obtient que par des efforts
répétés. Et la production de contenu de qualité.
2. Dirigez-vous vers une optimisation honnête, loyale et sans rustine à durée
de vie limitée.
3. Si vous partez d’une base saine, votre site deviendra une pépite du web.

Vous pouvez prendre la voie grise… Mais si jouez au renard,


soyez sûrs de ce que vous faites.
MOT-CLÉ : LE SÉSAME DU SEO

Ou comment adresser aux vrais gens qui font de vraies requêtes ?


Ça ouvre quelle porte un mot-clé ?

Sur Google, impossible de trouver ce que l’on recherche en langage naturel !


Les mots-clés condensent les idées et reflètent l’essence du thème recherché.

Mots-clés de « Courte traîne » Mots-clés de « Longue traîne »

▪ Un seul terme, ▪ Expressions ou questions longues,


▪ Très populaire, ▪ Moins courantes,
▪ Très difficile à détrôner, ▪ Résultats plus précis,
▪ Une masse d’internautes. ▪ De nombreuses niches d’audience.
Priorité aux petites tailles et aux longues requêtes !

▪ « Kleenex » → 10 millions de résultats


Une requête très concurrentielle !

▪ « Kleenex de poche » → 150 000 résultats


C’est mieux… Mais toujours un peu gros.

▪ « Kleenex de poche odeur menthe » → 5000 résultats


Une niche ! Mais les liens renverront précisément aux demandes des utilisateurs…

20 % du trafic des moteurs de recherche → mots-clés courts et mainstream.


80 % du trafic des moteurs de recherche → mots-clés longs indémodables !
Les bonnes pratiques du mot-clé

▪ 4 répétitions max. du mot-clé par tranche de 200 mots,


▪ Construire un champ sémantique : synonymes, mots de la même
famille, termes voisins…
▪ Innovez dans les associations de mots. Le piège étant de rester « figé »
sur la courte traîne.
▪ Penser à l’envers : quelles questions se posent votre audience ?

Tout le défi en SEO : combiner mots-clés stricts et expressions ! Plus


vous trouverez de mots pertinents, plus vous élargirez votre influence.
Les outils pour vous aider

▪ Keyword Planner (par Google AdWords) = votre « bread & butter » !


▪ Google Trends : un outil de veille pour identifier les tendances du
moment.
▪ UbberSuggest : des propositions de termes associés… idéal pour la
longue traîne !
▪ Yoast SEO : un guide complet et clair pour optimiser chaque contenu.

… Cette formation !
Adressez-vous aux vrais gens qui font de vraies
requêtes.
ZONES CHAUDES ET BALISES
La température va grimper sur votre page…
C’est quoi une zone chaude ?

La zone d’une page web qui est statistiquement la plus regardée par les
internautes !

Ce sont les éléments prioritaires à optimiser dans une page…

… Car elles seront dix fois plus scrutées par les crawlers !
Le triangle d’or de Google
Si on résume… Nous avons 5 éléments à optimiser

1. L’URL = via le permalien… Séparez les mots par des tirets !


2. Les balises <Title> = le nom de votre page ! Pas plus de 90 caractères…
3. Les balises H1, H2, H3… = elles vont structurer votre contenu !
4. La méta-description = elle apparaît sous le titre dans les moteurs de recherche.
5. Les images = donnez leur un nom et une valeur « alt » avec vos mots-clés !

Mais aussi le gras (ou balises <Strong>), les listes à puces, les ancres de liens, la
grammaire et l’orthographe…
Vous avez peur de ne pas vous rappeler de tout ça ? Suivez le Yoast !
Les contenus longs sont les plus appréciés par
Google… Car les plus exhaustifs !
LINKBUILDING : LA GONFLETTE
VERSION WEB
Trouvez le chaînon manquant et faites-vous des cyber-copains !
Introduction aux liens

Les liens jouent un rôle fondamental dans le référencement


SEO. Ils :
▪ Génèrent du trafic,
▪ Donnent de la visibilité,
▪ Assurent votre crédibilité,
▪ Indiquent la qualité de votre offre.

On distingue deux types de liens : les entrants et les sortants.


Les Backlinks (ou liens entrants)

Des liens extérieurs à vous qui renvoient vers les pages de votre site.

Annuaire, sites amis, partenaires… Chaque lien est une sorte de « vote »
de la communauté internet !

Mais attention à ne pas faire n’importe quoi… Votre crédibilité est en jeu !

Votre popularité met vos partenaires en valeurs et vous profitez à votre


tour de leur trafic et leur e-réputation… C’est un cercle vertueux !
De l’art d’un bon backlink

Le poids d’un lien est évalué par trois critères majeurs :


▪ La qualité du site de départ (celui où est placé le lien),
▪ La qualité de la page d’arrivée (le vôtre),
▪ La cohérence entre votre page et le lien que vous
recommandez,
▪ Le nombre de liens qui pointent vers une page,
▪ Le texte d'ancre : re-coucou les mots-clés !
Les liens sortants (ou externes)

Tous les liens qui renvoient vers des sources externes…

Plus vous faites références à des « autorités » et multipliez les


sources mieux Google saura qui vous êtes… et vous
appréciera.

C’est un super moyen de donner des infos complémentaires à


vos lecteurs ou des recommandations !
Le maillage interne – Présentation 1/2

Tous les liens de votre site web


qui renvoient vers vos propres
contenus.
Rôle double :
▪ Rendre la navigation plus fluide,
▪ Optimiser le référencement.
Le maillage interne – Bonnes pratiques 2/2

▪ Toutes les pages du site doivent être accessibles en 3 clics.


▪ 5 connexions maximums par page !
▪ Visualisez un « arbre généalogique » de contenus.
▪ Pensez l’architecture de votre site en fonction des pages.
▪ Personnalisez le texte des ancres… sans sur-optimiser.
▪ Créez des cocons sémantiques.
Les outils payants pour aller plus loin…

SEMRush = mesurer les backlinks générés… i.e. : ceux qui parlent de


vous !
Ahrefs = surveillez vos backlinks, identifiez les pages les plus
populaires… En anglais !
Majestic SEO = une base de données de liens : analyse, répartition,
quels liens m’ont recommandé, etc.
SEObserver = pour faire de la veille et « piquer » les liens de la
concurrence.
SEO : LE RÈGNE DE LA QUALITÉ

La noblesse à portée de clic


Pour les fous qui veulent aller plus loin…
En fait le SEO, c’est de la cuisine… 1/2

Le SEO se base sur trois choses :


▪ Le code HTML = mots-clés, balises, zones chaudes…
▪ Le netlinking = la valeurs de vos liens et leur interconnexion.
▪ Le contenu éditorial = la qualité de ce que vous offrez à votre
audience.
En fait le SEO, c’est de la cuisine… 2/2

Code HTML Netlinking Contenu éditorial


Quoiqu’on fasse, le contenu reste ROI
TROUVEZ L’ÉCRIVAIN QUI EST EN
VOUS
Et affrontez la page blanche !
ABRACADABRA !
Pourquoi les mots sont importants et pourquoi vous ne devriez pas déléguer leur choix ?
Terrasser un dragon géant et sauver un pays…
Créer une religion et unir des millions de personnes…
Créer sa boîte et réaliser sa vision…
C’est la même chose !

1. On part d’un problème réel,


2. On trouve un moyen personnel de le résoudre,
3. On saupoudre le tout de valeurs.

Tous ces éléments constituent votre aventure


entrepreneuriale et racontent déjà une histoire !
On a une seule première impression !

Dans le monde digital, la première impression que


vous donnez de votre business… vient de l’écriture !

Vous pouvez avoir la meilleure entreprise et les


produits les plus dingues…

Si vous n’êtes pas capable de communiquer avec votre


audience, vous risquez de la perdre.
Maîtriser les mots, c’est maîtriser sa façon de se
présenter au monde.
ÉCRIRE : UN ACTE PAS NATUREL

DU TOUT
Ou comment dédramatiser la page blanche
“So, you wanna be a writer ?”
Écrire n’est pas un acte naturel 1/2

On se force,
on se contraint,
on écrit,
et on ne se reconnaît plus.
Écrire n’est pas un acte naturel 2/2

Écrire est une lutte de chaque mot.

Comment gérer cette tension… pour en faire un


puissant moteur de travail ?
Nous sommes tous porteurs d’une histoire, mais
une fois le stylo/clavier en main… Quelque
chose coince.
Si l’écriture venait aisément… Ça
se saurait.
Oubliez les images bohèmes…
Il est impossible d’obtenir une
version finale après le premier jet !
En fait, on n’écrit pas, on draft !
« Don’t aim for perfection, aim for
completion. »
Votre rôle : mettre les mots les
uns après les autres sans se
soucier de rien.
Parce qu’au fond…
Une page blanche c’est la meilleure
chose qui puisse vous arriver !
TROUVEZ VOTRE SIGNATURE
Et cultivez votre style comme un jardin merveilleux
Sans style identifiable…

Vous pouvez parler d’un sujet hyper passionnant…


Ça n’intéressera personne !
Vous passerez votre temps à réinventer l’eau chaude.
Vous allez faire perdre le temps de tout le monde.
Avec un style bien à vous…

Tout ce que vous racontez aura de l’impact,


Vous pourrez parler de n’importe quoi…
Et votre audience aura ce merveilleux sentiment de
découverte constante !
“La première règle d’un bon style, c’est d’avoir quelque chose à dire.”
Écrire pour soi, avant les autres

Stop à l’hypocrisie : quoiqu’on créé, on créé à partir de soi.


C’est une évidence.

DONC, en premier jet : écrivez pour vous-mêmes. Puis


souciez-vous de votre audience.

« Quiconque survit à l’enfance a assez de matière pour écrire


le reste de sa vie. »
Flannery O’Connor
L’unique élément du style : le Truth Telling

Tout contenu de qualité part d’une vérité.


Et « raconter » va de paire avec « sincérité » !

La méthode Hemingway pour se lancer

1. Écris la phrase la plus vraie que tu


connaisses.
2. Et continue à partir de là.
LA DISCIPLINE DES PLUS GRANDS
Et les efforts de l’artisan…
Tout est toujours plus intéressant dehors qu’à votre bureau…
Ne soyez pas un créateur du
dimanche ou un escroc.
Le manque d’inspiration n’est pas
une excuse !
Écrire est un art…
… mais aussi une habitude et un
craft !
Une phrase juste et belle n’est
jamais un accident.
La seule solution : établir un
programme et s’y coller.
« Nulla dies sine linea. »
La discipline créative repose sur deux choses :

1. La régularité de vos efforts,


2. Votre capacité à faire le vide et vous concentrer.
Votre checklist pour attraper l’écrit par un bout solide et rassurant :

❑ Restez à votre bureau,


❑ Débarrassez-vous de toute distraction,
❑ Trouvez vos rituels (et ne les sous-estimez pas),
❑ Fixez-vous un objectif (temps, nombre de mots),
❑ Si nécessaire : pointez un pistolet imaginaire à votre
tempe.
La bonne méthode c’est celle qui
vous aide à exprimer ce que vous
voulez raconter.
Dynamique de travail : accepter l’irrationel

Pour créer, écrire, dessiner, filmer, photographier… Vous devez :


▪ Être insensé et lucide,
▪ Alterner entre inspiration et transpiration,
▪ Accepter l’équilibre comme les déséquilibres.

La création de contenu est à la fois une plongée en soi-même et une


restitution du monde extérieur.

Le vrai métier consiste à dissocier les deux.


“Have mind like water, and a hand like steel.”
Des exercices pêle-mêle pour écrire tous les jours 1/2

Réglez votre timer sur 10, 20 ou 30 minutes… Et écrivez !

▪ Évoquer un mot aimé,


▪ Ouvrir un dictionnaire au hasard et définir le mot,
▪ Décrire une « Première fois »,
▪ Parler à son personnage préféré,
▪ Partir d’une photo (pas de légende!),
Des exercices pêle-mêle pour écrire tous les jours 2/2

Réglez votre timer sur 10, 20 ou 30 minutes… Et écrivez !

▪ S’adresser à l’entreprise de ses rêves,


▪ Changer de persona (sexe, nationalité, âge, intérêt…),
▪ La lettre à soi dans 5 ans,
▪ Se lancer dans du freewriting (sans stop!).

Trouvez des « writing prompts » qui vous inspirent !


Pour ne jamais être bloqué…

Il y a une différence entre un arrêt et un naufrage !


Avoir un objectif de mots c’est bien… mais ne tarissez pas la
source de vos connaissances ou votre imagination.

« Stop when you are going good and when


you know what will happen next. »
Ernest Hemingway
Au début de chaque session… Relisez ce que
vous avez écrit jusque-là !
C’est essentiel pour la cohérence de vos
contenus !
LES LOGICIELS D’ÉCRITURE
Une transition à la cool
Pas de bonnes réponses… À vous de trouver votre « cadre » !
CONCEVOIR UNE LIGNE
ÉDITORIALE BÉTON
C’EST KÉZAKO CETTE LIGNE ?
Le cœur d’un média et l’arme ultime du rédac’ chef
Définition de la ligne éditoriale

La colonne vertébrale de tous vos contenus ! La ligne édito :

▪ Détermine vos références et vos codes,


▪ Accompagne votre identité,
▪ Participe à votre popularité,
▪ Fait gagner beaucoup de temps.

C’est l’ensemble des règles qui assurent la cohérence de votre


production.
Quelques exemples…
Pas de recette-type ! Mais il
faut se poser les bonnes
questions…
DÉFINIR SA CIBLE ET SON TON
Ne pas parler de physique quantique à des artistes finlandais (et inversement)
On ne s’adressera
pas aux adhérents du
club Mickey…
… comme on le ferait
face à des patrons du
CAC 40.
Les questions à se poser avant tout le reste

▪ À quel(s) public(s) voulez-vous vous adresser ?


▪ Je, tu, nous, vous… Comment leur parler ?
▪ Quel registre employer ?
▪ Quel type de relations voulez-vous entretenir avec l’audience ?
▪ Quelles valeurs derrière vos contenus ?

→ Le but est de construire une audience loyale, puis changer cette


loyauté en avantage pour votre business.
Ne switchez pas d’un registre à
l’autre en cours de route !
À chaque sujet son ton et son esprit

Parler de science, des arts ou de la technologie.

Parler à des scientifiques, des artistes ou des geeks…


Test, test, test !
TROUVER SON TERRAIN DE JEU
La thématique de vos contenus en diront beaucoup sur vous !
Le monde s’offre à vous… Vous donnez quoi ?
Définissez un cadre et agissez
comme bon vous semble à
l’intérieur !
Quel(s) sujet(s) voulez-vous traiter ?

Un blog ou un journal d’entreprise peut :


▪ Couvrir la vie interne de votre société,
▪ Parler de questions techniques,
▪ Évoquer vos coups de cœur…

Vous pouvez traiter de TOUT. Soyez clair avec votre objectif et restez fidèle à votre ligne !
Choisissez une thématique qui
vous passionne. Un terrain où
vous êtes à l’aise.
TROUVER SES PREMIERS SUJETS !
Même quand on n’a pas d’idées…
« Start copying what you love.
Copy copy copy. At the end of
the copy, you will find
yourself. »
Yohji Yamamoto, styliste japonais
TROUVER DES ANGLES DE FOLIE !
Même quand le sujet est nul…
Ça sert vraiment à quelque chose un angle ?

On peut parler d’un même sujet de mille manières différentes…

L’angle se résume en une question simple. C’est la


problématique de votre sujet.

Qu’est-ce qui intéresse le lecteur ou le fait réagir dans ce que


vous allez écrire ?
La loi de proximité…
Yannick Noah (1960 – 2017)
Yumi Arai (1954 – 2017)
La loi de proximité

Quatre axes de proximité (et leur levier) :

1. Géographique → le territoire
2. Temporel → l’époque
3. Affectif → l’émotion
4. Socio-professionnel → le groupe
Vous êtes deux à écrire sur le
même sujet ? Pas de soucis !
De l’angle, du registre et du ton… L’art de la réécriture

Si Roméo & Juliette était slamée ?


Ou rédigée en phrases courtes, saccadées,
implacables…
L’émotion pourrait disparaître. Ce serait
l’histoire d’amour de deux robots !
Le lecteur pourrait adorer une version et
détester l’autre.
« Tout a été fait ! »
QUID DU NOMBRE DE MOTS ?*
*Sérieux, je m’arrête quand ? J’ai poney sur glace à 17h
"Fuck the word count."
Barack Obama
Du nombre de mots pour un article ou une page web 1/3

Faire court sur internet, c’est :


▪ Paresseux,
▪ Faire comme tout le monde,
▪ N’apporter aucune valeur,
▪ Accepter d’être en 10ème page de Google.
Du nombre de mots pour un article ou une page web 2/3

Surprise : votre page s’étend à l’infini !

300 ou 500 mots ne sont plus des objectifs justifiables… Vous


n’êtes pas des poissons rouges.

Difficile de faire un bon contenu, complet et précis en moins de


2000 mots…
« Si ça fait plus, ça fait
plus. »
Gérard Depardieu
Du nombre de mots pour un article ou une page web 3/3

La vraie question : votre sujet mérite-t-il d’y passer le temps ?

Certains contenus peuvent êtres traités en 200 mots… d’autres


en 2000.

Donnez-vous les moyens de votre succès !


L’inspiration est une maîtresse
inconstante…
… alors surfez sur la vague
créative quand elle est là !
QUEL RYTHME POUR VOS
PUBLICATIONS ?
Ou l’art de donner rendez-vous aux belettes et aux blaireaux d’internet
L’important n’est pas le nombre
de vos contenus…
… c’est leur régularité !
Pourquoi poster des contenus de façon régulière ?

▪ Votre visibilité augmente,


▪ Vous montrez votre sérieux et votre dynamisme,
▪ Vous restez présent dans les esprits,
▪ Google vous adorera pour ça,
▪ Vous tissez un pacte de confiance avec votre audience.
Quelle est la fréquence idéale pour un meilleur ROI ?

Pas de fréquence-type !
Le meilleur rythme est celui qui s’adapte à vous et votre activité. Pour
vous aider :

▪ Quelles sont vos ressources disponibles (temps, argent, RH…) ?


▪ Qu’attend votre audience ? À quel moment ?
▪ Quels sont les usages de votre secteur ?

Un contenu par semaine est un bon point de départ…


Tenez vos engagements !
Rien de plus triste qu’un site qui part à la derive…
Faites le plein de contenus
d’avance !
L’alternance, c’est la vie 1/2

Lundi = le chiffre de la semaine en une infographie.


Mercredi = un article de fond sur une problématique d’expert
ou un sujet technique.
Jeudi = l’interview de la semaine.
Vendredi = votre playlist pour bosser / shooter / dessiner /
danser / faire du biz…
L’alternance, c’est la vie 2/2

Un océan de contenus s’offrent à vous :


Tutoriels, fiches pratiques, testing, reportages, podcasts,
diaporamas, enquêtes, snacks content pour les réseaux
sociaux…
Toujours bloqué ?
Relancez la
machine avec le
repurposing ☺
Soyez consistant ! La cohérence de vos
contenus va générer beaucoup de valeur…
Et rendre possible la fidélité !
LES TECHNIQUES D’UNE
ÉCRITURE EFFICACE ET STYLÉE
“Tout le talent d’écrire ne consiste après tout, que dans le choix des mots.”
Comment avoir de l’impact avec de simples mots ?

Copywriting = utiliser les mots pour promouvoir une personne,


une marque, un produit, une idée…

Des trucs et astuces pour que vos lecteurs tombent amoureux


de vous.

« Convaincre », « séduire », « hypnotiser »… Progressez dans


le style avec ces outils universels !
L’objectif n’est pas de devenir
le nouveau Marcel Proust…
… mais de vous démarquer tout en
boostant l’engagement de votre
audience.
STRUCTURE ET LISIBILITÉ
#LeTitrePasSexy
Une phrase =
1 sujet + 1 verbe + 1 complément
Structurez vos textes !
Une idée = un paragraphe.
Les formes passives ne doivent
pas être utilisées.
Cassez vos relatives en deux.
Évitez les adverbes. Vraiment.
Les bullet points, c’est la vie

▪ Une énumération ?
▪ Un plan ?
▪ Beaucoup de choses à dire d’un seul coup ?

Les listes à puces permettent de :


▪ Clarifier le propos,
▪ Gagner en impact visuel,
▪ Gagner en place.

N’hésitez pas à abuser de ce format pour commencer !


Cherchez l’emphase : placez les
idées fortes au début et à la
fin des phrases !
EUPHONIE ET ÉROTISME
Le Bonheur est dans le Rythme
1. Cherchez le muscle
Cherchez le muscle 1/2

Le mal : les phrases trop prudentes, sans tonalité, timides…


Ne « pissez pas de la tisane ».

N’essayez pas d’être trop civilisé ou excessivement poli.


Réservez ça pour les lettres de motivation !
Cherchez le muscle 2/2

Le muscle vient de notre sens des représailles.

Soyez vindicatif face aux problèmes que rencontrent votre


audience.

Votre texte doit avoir une pulsation. Pas comme la lithographie


d’une pierre tombale !
2. Cherchez l’euphonie
Cherchez l’euphonie 1/3

L’euphonie = la beauté de l’arrangement des sons. Comme en


musique.

Symétrie, enchaînement… Des effets qui donnent de la valeur


aux idées et de l’énergie au discours.

Toute phrase écrite est destinée à être lue à haute voix.

C’est de la poésie !
Avec les mots le poète fait ce qu’il veut :
il les fait rimer entre eux. Il s’amuse avec
leur sonorité, il coupe les phrases en deux.
La “bop prose” de Jack Kerouac
Cherchez l’euphonie – Les figures du rythme 2/3

Allitérations
« Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ? » (Racine, Andromaque)
« Sans produit à présenter, l’entrepreneur prend la poudre d’escampette. »

Assonances
« Le pacha se pencha, attrapa le chat, l’emmena dans sa villa et le plaça près
du lilas. »
« Tout m’afflige et me nuit, et conspire à me nuire. » (Racine, Phèdre)
Cherchez l’euphonie – Les figures du rythme 3/3

Paronomase
Qui se ressemble s’assemble.
« Les conflits prolifèrent dans les zones pétrolifères » (Fonky Family, La Guerre)

Anaphore
« Paris ! Paris outragée ! Paris brisée ! Paris martyrisée ! Mais Paris,
libérée ! » (Charles de Gaulle)

Gradation
« C’est un roc ! C’est un pic ! C’est un cap ! » (Edmon Rostand, Cyrano de
Bergerac)
3. Cherchez le flow
Cherchez le flow 1/3

Si votre écriture est fluide, vos idées couleront de source.

Trois éléments constituent le flow :


1. Transition → montrer la progression et booster le SEO !
2. Connexion → travailler à la logique des idées et du sens.
3. Concision → créer des routes directes vers la compréhension.
Cherchez le flow – Le pacing 2/3

Démarrez avec une écriture très courte et rapide pour faire


exploser les idées…
→ Toutes vos intros.

Ralentissez le pas pour donner une chance au lecteur de


réfléchir.
→ Pour développer des notions techniques, entrer dans des détails ou
utiliser des exemples…

Le contraste des deux vitesses créera de l’impact !


Cherchez le flow – Petit exercice théâtral 3/3

« Extend & Advance »


À deux ou tout seul !

Des « fractionnées » mentales. Idéales pour s’entraîner au pacing.


Un petit
exemple…

Ben Mazué
25 ans
4. Cherchez l’érotisme
“L’imagination, c’est l’intelligence en érection.”
Cherchez l’érotisme 1/2

Pensez chaque mot comme un potentiel amant. Ou un date Tinder.

Cherchez le rythme et communiquez avec une « eerie immediacy ».

Évitez les platitudes : ne faites pas s’embrasser des mots mariés depuis
trop longtemps.

« Nous devons lutter contre tout équivalent verbal du missionnaire. »


Francine du Plessix-Gray
“Keep your sentences erotic.”
Cherchez l’érotisme – L’exercice un peu chaud 2/2

L’Elevator Pitch
30 secondes pour séduire
5. Cherchez le mouvement
Cherchez le mouvement 1/2

Tout contenu doit être un voyage.

Entre le début et la fin, vous devez chercher une évolution.

C’est le manque de 90 % des contenus sur le web ! Tout est là


dès le début et rien n’évolue.
Cherchez le mouvement 2/2

Vous êtes obligé de révéler des informations dès le début…

Mais gardez des surprises et du mystère. Ne vendez pas la


mèche comme un ravi de la crèche !

Si vous dévoilez tout dès la première ligne, pourquoi


l’internaute s’embêterait-il à lire la suite ?
Le « mouvement » va faire
réduire le taux de rebond !
NE PARLEZ PAS COMME UN
ROBOT
Ni comme un rapport de la Cour des Comptes…
Le contraire du style, c’est
l’inhumanité.
Une belle écriture est chaude,
vivante et humaine.
Comment parler comme un humain ?

▪ Les questions directes : interpellez votre audience !


▪ Les gimmicks : soyez reconnaissable !
▪ Écrivez comme on parle et virez le « bruit » !
▪ Donnez de l’attention à votre audience et écoutez-la !

→ Soyez court, simple et amical.


Innocent – La Success Story des contenus humains
Soyez spontanés ! Assumer vos
lubies vous rend plus humains et
moins « marketeux ».
N’essayez pas de crier plus fort
que le voisin… Parlez avec votre
propre voix !
SHOW. DON’T TELL*
*Une bonne communication consiste à montrer, pas à dire
« Les anecdotes puent la vie. »
Cherchez l’anecdote et l’exemple

Vos lecteurs sont malins !

Ne dites pas :
« Jack est un héros » ou « Mon produit est merveilleux »
Expliquez en quoi !

Vous n’avez pas le temps d’être flou ou imprécis : chiffres,


exemples… Donnez tout et inondez de détails.
Votre produit est merveilleux ? Prouvez-le.
Les analogies sont les meilleurs
raccourcis du monde.
Les Dents de la Mer dans
l’espace… ?
Sex, Pouvoirs & Dragons ?
Copains d’Avant rencontre
MSN Messenger ?
Internet Explorer, mais en
mieux ?
Le YouTube de vos series
préférées ?
“J’écris avec la lumière.”
JARGON ET MOTS PARESSEUX :
EXTERMINEZ-LES
Ne passez pas pour le relou qui utilise “nonobstant” en soirée…
Le jargon dilue le message et
envoie les mauvais signaux.
« When we speak without jargon, it
frees us from hiding behind
knowledge we don’t have. »
Richard Feynman
L’art de simplifier sans être simpliste

WTF ?
Ne faites pas de choix
paresseux !
Le respect du mot juste

Bannir les formules toutes faites :


▪ L’émotion est toujours « palpable »,
▪ Un artiste « enflamme » toujours la scène,
▪ Un échec est toujours « cuisant »,
▪ Les produits « s’arrachent » toujours « comme des petits pains »,
▪ Toute idée est « innovante »…

Alors aucune ne l’est vraiment ?


Activez vos verbes !

Sortez de votre vocabulaire tous les verbes faibles… Et créez de l’action.

On ne « fait » pas :
▪ On entreprend, on s’élance, on lutte, on conçoit, on sublime…
On ne « dit » pas :
▪ On s’exprime, on proteste, on clame, on revendique…

Rendez vos mots inoubliables ! Mieux vaut avoir de l’impact avec un


seul mot qu’en aligner dix au hasard.
Placez-vous au-delà des
éléments de langage de votre
milieu… Et innovez !
RÉÉCRITURE & EDITING
Comment ça “réécrire” ?!
Écrire et réécrire sont
indissociables…
Prenez au moins le temps de vous relire…

Rendre un texte qui n’est pas édité ou relu ?

Une aberration généralisée : le web en est rempli !

Ne diffusez pas votre premier jet… Votre audience ne mérite


pas un brouillon !
Diffuser un contenu sans
l’avoir relu ou retravaillé…
Vous pouvez avoir la
meilleure plume du monde…
… si vous fête des fautes,
personne ne voudra vous lire !
Vous iriez écouter un musicien aux notes approximatives ?
Des coquilles et des hommes

Nous sommes très rapides à les voir mais encore plus à les faire !

Le style et la qualité ne peut se dévoiler qu’avec les bonnes bases…

On doit passer par l’académique pour atteindre l’atypique !

« Oui, mais lui il est jamais allé à l’école et c’est un écrivain/musicien/


businessman de fou ! »
Bonnes pratiques de l’editing 1/2

Pour rendre vos écrits puissants… enlevez des mots !

On « surécrit » tous. Ciselez et taillez vos textes !

En enlevant de la masse, vous rendrez la prose punchy.

Ne gardez que la valeur pour votre lecteur.


“Leave out the boring parts and kill your darlings.”
Bonnes pratiques de l’editing 2/2

Enlevez tout ce qui ramollit l’argumentaire :


« Je crois », « d’après moi », « nécessairement », « je vais vous montrez
comment »…

Coupez des passages entiers s’ils ne vous excitent pas.

Au lieu de vous étendre : rajoutez un hyperlien !


Planning de réécriture

Le premier jour
Écrivez

Le deuxième jour
Raccourcissez de 10 %

Le troisième jour
Réécrivez, structurez, fignolez
Write drunk. Edit sober.
GRAMMAIRE ET ORTHOGRAPHE
“Oh non, pas les cours de Mme Scribouillarde !”
Il existe des outils pour
combler vos lacunes !
Les outils pour éviter de retourner à l’école
L’ART DE LA VULGARISATION
Comblez vos lacunes et captez l’essence des sujets les plus compliqués
Pourquoi continuer
d’apprendre alors qu’on est
expert sur son sujet ?
"In this new world, "[…] all that means is,
you’re just going to be no more sitting on
forced to do what is your fat butt watching
that you do as best as cartoons. It’s all going
you can… Or you to be about what you
ain’t going to make it." can do, that another
can’t."
Visez le top !
Vous avez atteint le sommet ?
Continuez de grimper !
FACT-CHECKING & BULLSHITING
Sherlock au pays de Google
Tout ce que
vous avancez
a besoin de
preuves.
Comment trouver ce qu’on veut sur Google ? 1/2
Comment trouver ce qu’on veut sur Google ? 2/2

▪ salsa -danse → pour exclure un terme,


▪ define:KPI → définir un terme,
▪ ~freelance → des pages qui contiennent des mots de la même famille,
▪ Do a Barrell Roll → si jamais vous avez besoin de vérifier si on vous
suit toujours.

Cached Google News


View Archive
Respectez la règle des 3
sources !
Vous pouvez tout trouver avec
un minimum d’astuces…
LA TECHNIQUE FEYNMAN
Le test pédagogique ultime
Une écriture claire vient
d’une pensée claire.
“If you can’t explain it
simply, you don’t
understand it well
enough.”
“He liked girls and math equally. And he REALLY liked math.”
Un scientifique. Un believer.
Et l’un des plus grands
pédagogues de notre temps.
Feynman, le pédagogue ultime 2/2

Ses techniques sont utilisées par :

▪ Les enseignants,
▪ Les chercheurs dans l’éducation,
▪ Les orateurs,
▪ Tous ceux qui trouvent qu’écrire et parler de ses idées est un
challenge…
Feynman, le pédagogue ultime 2/2

Les deux forces de Feynman :

1. Storytelling = Tout retranscrire directement de l’oral à l’écrit.


Tous ses best-sellers sont des transcriptions de ses cours. Et ce sont des
ouvrages destinés au grand public !
2. Shaping = Dessiner et créer des schémas simples et cartoons.
Feynman a représenté l’essentiel des interactions entre les particules
subatomiques grâce à quelques gribouillis sur un bout de tableau…
Ses graphiques illustraient des concepts que ses pairs ne
délivraient qu’avec des marathons de cours magistraux…
Si on ne devait retenir
qu’une phrase de Feynman…
Toute chose est constituée
d’atomes – de petites particules en
perpétuel mouvement, s’attirant les
unes les autres quand elles sont
proches, et se repoussant quand
elles entrent en contact.
Une question existentielle
transcrite en une seule phrase
compréhensible par un 6ème…
La méthode Feynman – Introduction 1/5

Crée un fichier ou prends un cahier vierge.


Nomme-le « Cahier des choses que je ne connais
pas » (NOTEBOOK OF THINGS I DON’T KNOW ABOUT)
→ Un palais où votre savoir peut grandir et évoluer.

Écrire sur un sujet = cataloguer de la connaissance…


De façon plus ou moins pédagogique, clair et captivante !
La méthode Feynman – Étape #1 2/5

▪ Choisis un sujet que tu souhaites mieux comprendre.


▪ Écris tout ce que tu sais à propos de ce sujet.
▪ Ajoute une page à chaque fois que tu apprends quelque chose de
nouveau.

L’Astuce Feynman
→ Feynman cherchait les connexions entre les choses qu’il
connaissait et celles qu’il ne connaissait pas. Constamment.
La méthode Feynman – Étape #2 3/5

▪ Écris comme tu parles !


▪ Fais comme si tu enseignais ton sujet à une salle de classe.
▪ Utilise des termes simples.

L’Astuce Feynman
→ Si tu peux expliquer ton concept à un enfant, t’as tout gagné.
La méthode Feynman – Étape #3 4/5

Si tu bloques :
▪ Ne fais pas de remplissages.
▪ Trouve ce qui te manque/ce que tu rates/ne comprends pas.
▪ Si tu es vraiment bon dans ce que tu fais, les trous dans ton savoir
devraient être évidents.
▪ Compile les infos dont tu as besoin pour colmater ces trous.

L’Astuce Feynman
→ Pense comme un enfant ! Ils ont l’habitude d’exprimer leur confusion et
de dire d’où elle vient. D’un simple « POURQUOI ? »
La méthode Feynman – Étape #4 5/5

▪ Simplifie,
▪ Use des images et des analogies,
▪ Répète ces étapes jusqu’à voir les faits se connecter de façon
naturelle.

L’Astuce Feynman
→ Évite le langage verbeux et poussif. Arrive à l’hypothèse/au cœur
du concept avec le moins de mots possibles.
Le but ultime de la méthode Feynman :
trouver, puis exprimer la
substantifique moelle de chaque sujet.
ÉTABLIR UNE VEILLE DIGNE DU
CHEVALIER NOIR
Google a besoin d’un sauveur
Les objectifs :
•Lutter contre le FOMO.
•Garder des choses à dire.
•Combler ses lacunes.
Les outils de veille cools 1/2
Les outils de veille cools 2/2
Cherchez les leaders d’opinion de votre
secteur !
Vous avez une boîte aimée ? Suivez ses
contenus…
PAS DE CONNEXION NI
D’ÉLECTRICITÉ ?
Comment on fait ? COMMENT ON FAIT ?!
Sors.
LE GUIDE DES

CONTENUS ÉPIQUES
Rajoutez des cordes à votre arc créatif
Pour réussir sur le web, la qualité est
essentielle. Dans la forme comme le fond.
Une envie ? Partagez-la sur le chat !

Créer sur le voyage, créer à partir d’une photo, créer pour la
musique…
TRAVAILLER À SON ACCROCHE
Si vous ne devez faire qu’une chose, c’est ça.
« Les familles heureuses se
ressemblent toutes ; les familles
malheureuses le sont chacune à
leur façon. »
Léon Tolstoï, Anna Karénine
« Aujourd’hui, Maman est morte. Ou
peut-être hier, je ne sais pas. »
Albert Camus, L’Étranger
« Dans la plaine rase, sous la nuit
sans étoiles, d’une obscurité et d’une
épaisseur d’encre, un homme suivait
seul la grande route de Marchiennes à
Montsou, dix kilomètres de pavé
coupant tout droit, à travers les
champs de betteraves. »
Émile Zola, Germinal
« Lolita, lumière de ma vie, feu
de mes reins. Mon péché, mon
âme. Lo-li-ta. »
Vladimir Nabokov, Lolita
« Nous étions dans le coin de
Barstow aux abords du desert
quand les drogues ont commence à
nous travailler. »
Hunter S. Thompson, Las Vegas Parano
« Je hais les voyages
et les explorateurs. »
Claude Levi-Strauss, Tristes
Tropiques
In media res plutôt qu’Il était une
fois !
Attrapez l’attention dès le départ !

Le début d’un contenu doit dire :


« Hey, viens-là. Écoute ça. Tu dois être au courant que… »

Un contenu créé de l’anticipation lorsqu’un style et une problématique


sont rapidement identifiés.

Le mimétisme affectif se met en place et votre lecteur s’échauffe…


« Qui parle ? Que va-t-il arriver ? Pourquoi il dit ça ? Tu as
vraiment une réponse à cette question ? »
La checklist de l’Accroche

▪ Attaquez dès le début. N’attendez pas pour en mettre plein


les yeux.
▪ Résolvez un problème de votre audience.
▪ Donnez un cap, une direction.
▪ Délivrez ce que vous avez promis dans le titre.
▪ Prenez l’audience en otage dès la première phrase.
▪ Réécrivez vos dix premières lignes jusqu’à les rendre
magnétiques.
Si vous devez passer une heure à
travailler sur quelque choses chose… Ce
sont vos dix premières lignes.
INITIATION AU STORYTELLING
Raconter l’histoire du monde dans un monologue intérieur
Le Storytelling =
Émotions + Message + Relief
On écrit toujours pour quelque chose de plus grand…

Vos contenus portent un message plus grand que vous le


vouliez ou non !

Un « pourquoi » se balade dans chaque texte, tweet, page…


que vous concevez.

Comprendre ça = votre garantie qualité !


L’audience rejoue l’histoire,
s’identifie à ses personnages et se
rappelle du message.
Le Monomythe de
Joseph Campbell
Ne retenons que quatre points…

▪ Donnez un ancrage humain et personnifiez ce que vous racontez.


→ vos personnages doivent avoir « une gueule », de la vulnérabilité, du relief.

▪ Ayez un motif/un objectif à atteindre et donnez une raison à la lecture.


→ Renversez la situation de départ (l’ignorance ou la frustration par ex.).

▪ Mettez en scène des obstacles extérieurs…


→ Chaque « adversaire » implique une épreuve, puis une résolution.

▪ Ne décevez pas votre audience et soignez la chute !


→ Jouez sur la tension et le doute installés.
Mieux vaut faire simple pour l’instant…
Archétypes, n.m. : des images
symboliques que nous comprenons
inconsciemment.
Challenge, comeback & redemption…
Amour, gloire & drama…
Créativité, intelligence & astuce…
Ne raffinez pas trop ! Dans le doute,
optez pour une histoire efficace cousue
de fils blancs.
Des archétypes résident dans
notre inconscient collectif. Ce
sont nos élans fondamentaux.
→ Ils colorent nos expériences
et convoquent des émotions
profondes !
Carl Gustav Jung
Introduction aux Persona de Jung

Des catégories qui n’ont rien à envier aux Personas des digital
marketeurs !

12 archétypes pour identifier vos cibles et leurs drives.

Jouez dessus et aidez-les à atteindre leurs objectifs !


Peut-être que vous allez même vous y retrouver…
Le Chef

L’Altruiste Le Créateur

L’Amoureux Le Sage

Le Gars/La Fille Le Rêveur

Le Bouffon L’Explorateur

Le Sorcier Le Rebel

Le Héros
ÉCRIRE SUR LES AUTRES
L’art de l’interview
L’art de l’interview – Les Bases 1/3

À quoi ça sert une interview ?


Obtenir une réponse simple et sincère à une question complexe.

La valeur pour votre audience = l’authenticité.


L’art de l’interview – Les Bases 2/3

Ce dont on ne veut PAS :


Des réponses convenues, une histoire répétée, des idées rabâchées.
→ ZÉRO valeur

Ce que l’on veut :


« Whoa, cette personne est comme moi ! », « Elle me paraît plus
humaine », « Sa vie est dingue », « Je la comprends mieux »…
→ FULL valeur
L’art de l’interview – Les Bases 3/3

Des questionnements, vous en êtes remplis. Votre audience en


est remplie.

Des réponses, on en trouve peu…

Être un donneur de réponses = la clé de l’engagement !


L’art de l’interview – Les Gains

L’interviewé se rapproche de son audience de façon puissante


et intime.

L’intervieweur gagne un contenu unique et de grande qualité.

→ Un échange vertueux de trafic !


Une vie formidable sera toujours
mieux racontée par un autre.
La clé d’une bonne interview, c’est
l’intimité.
Les leçons de…

Cal Fussman
Interviewer, Entrepreneur,
Speaker, Verbal Jedi
L’art de l’interview – « Mak’em feel at thome » 1/2

▪ Partez du principe où votre interlocuteur ne veut pas se faire


interviewer.

▪ Ne créez pas de situations trop « coincées ».

▪ Créez une ambiance intimiste, où l’interlocuteur se sent à


l’aise, relax et naturel.
L’art de l’interview – « Mak’em feel at thome » 2/2

▪ L’Autre doit être apprivoisé. Trouvez un moyen de gagner sa


confiance.

▪ Vous pouvez avoir la meilleure question du monde… Ça ne


sert à rien si on ne veut pas y répondre !

▪ Que se passe-t-il quand on se sent en sécurité ?


→ On baisse sa garde et on se désinhibe.
L’art de l’interview – « Aim for the heart, not the head »

▪ La première question est essentielle.

▪ Le temps de votre interlocuteur est précieux : pas le temps


pour des questions « bateau » !

▪ Rappelez-vous la dernière fois que vous avez rencontré l’une


de vos idoles et voulu dire quelque chose d’inspiré…
L’art de l’interview – « Win the heart before you begin »

Ne faites pas le tour du sujet


→ Foncez au cœur de votre message !
Mon truc : posez une question intime
en début d’ITW.
Et reposez-la à la fin !
L’art de l’interview – « Don’t stop the show »

▪ Vos interlocuteurs sont de vraies


divas !
→ Certaines situations sont mêmes
très cocasses…
▪ Si quelqu’un se donne en
spectacle… Laissez-le faire.
→ Écoutez et rentrez dans le jeu.
L’interview n’est pas
un combat.C’est un
slow collé/serré.
L’art de l’interview – Les Bonnes Pratiques 1/3

▪ Renseignez-vous !
→ Posez des questions auxquelles seules la personne et sa mère
peuvent répondre.

▪ Ne posez pas vos questions comme un robot.


→ Assumez votre style comme les journalistes gonzo. Be the best at it.
▪ Enregistrez plutôt deux fois qu’une !
→ Ne brisez pas le contact visuel et faites attention aux mouvements du
corps.
L’art de l’interview – Les Bonnes Pratiques 2/3

▪ Où ça ?
→ Le meilleur spot : celui que choisit votre interlocuteur !

▪ Créez une relation d’égal à égal.


→ Ne faites pas le parent ni la groupie.
▪ Déchirez vos notes.
→ Cela créé des situations artificielles. Ne donnez pas l’impression d’être
chez le psy.

▪ Jamais de « Oui / Non ».


L’art de l’interview – Les Bonnes Pratiques 3/3

▪ Pensez à ce que vous voulez VRAIMENT demander à cette


personne
→ Et si vous n’aviez que 5 minutes ?

▪ Posez une question simple qui attend une réponse


développée.
▪ Posez des questions qui humanisent l’interlocuteur.
▪ Soyez attentifs. Écoutez tout. Rebondissez.
→ Reformulez ce qu’on vous dit et relancez. Tout le temps.
Podcast, portrait, retranscriptions…
Vous avez l’embarras du choix !
Et les questionnaires de Proust ?
Un cas
pratique ?
“The best you can
be is the best of
who you are.”
Cal Fussman
Quelle est la page la plus importante
d’un site web ?
ÉCRIRE SUR SOI
Écrire un À Propos qui donne envie de vous engager
« À qui ai-je affaire ? »
« Cette personne peut-elle m’aider ? »
« Dois-je faire appel à elle ? »
Donnez-envie de vous engager !

Si elles dégagent tant de trafic…


→ Pourquoi les pages « À Propos » sont si ENNUYEUSES ?

La page À Propos fera la différence entre l’internaute qui reste


et celui qui repart.

Donnez-vous les moyens de séduire vos cibles chéries avec


un À propos qui déchire !
Avoir du talent et savoir en parler
sont deux compétences très différentes.
Votre concurrent est peut-être un gros nul… Mais son sourire est plus bright que le
vôtre !
Rassurez vos prospects sur vos compétences

Pourquoi déléguer cette tâche à un inconnu ?


→ N’êtes-vous pas la personne la mieux placée pour parler de vous ?

Arrêtez de parler de vos compétences à tout bout de champ.


→ Racontez une histoire, mais pas forcément la vôtre !

Chez le médecin vous voulez quoi ?


→ On se fiche de ses diplômes ou du fonctionnement de son scanner !
L’essence d’un À propos :
« Comment puis-je vous aider ? »
Remplissez les blancs

Je suis un ______.
J’aide ______ à {faire/construire} ______.
Quand je ne suis pas en train de ______, vous
pouvez me trouver ______.
En galère ? Positionnez-vous

Votre positionnement est le cœur et l’âme de votre projet d’entreprise.

N’utilisez pas les mêmes mots pour parler des mêmes produits…
→ Tout est « innovant », « facile à utiliser », « de qualité supérieure »,
avec une « vision unique »…

Plus on rabâche un mot, plus il perd son sens. Démarquez-vous !


→ Si vos compétiteurs vont à droite, partez à gauche. « Mais y a pas de
chemin à gauche, chef ! »
Un positionnement similaire à celui de
vos concurrents n’est pas un
positionnement pertinent.
En galère ? Inspirez-vous du Golden Circle (Simon Sinek)
Proposez de la valeur en faisant appel
à vos valeurs…
Derniers conseils pêle-mêle

▪ Ne dites pas 40 choses d’un coup.


→ Concentrez-vous sur un seul message, le plus important.

▪ Qu’est-ce que les gens pensent de vous ?


→ Soyez le dingue que les gens voient en vous.
▪ Ne faites pas de CV !
→ Racontez l’histoire de votre épopée professionnelle…
▪ Faites apparaître des arguments d’autorité.
→ Études de cas, recommandations, aperçu d’un projet en cours…
L’ART DE DÉRANGER
Écrire sur ce que l’on pense sans passer pour un gros râleur
Votre site, c’est chez vous.
Votre entreprise, c’est vous.
Vous pouvez prendre parti !
« Mais moi je ne
veux me fâcher
avec personne… »
Porcinet
Désolé Porcinet, mais la
littérature dérange.
Écrire, c’est déranger

Par la force des mots, exprimez des réalités difficiles ou inavouables.


→ Sortez votre audience hors de sa zone de confort.

Créez des mondes déconcertants.


→ Troublez ses certitudes et ses préjugés.

Pourquoi lit-on ce qui nous dérange ?


→ Nous ne recherchons pas toujours à être rassurés… Remuez votre secteur et
cassez les a prioris de votre audience.
“Things fall apart.
They break.
That’s life.”
Hank Moody, Californication
Pourquoi faire polémique ?

Les « centristes » n’enflamment jamais les foules.


→ Ne cherchez pas à rentrer dans la moyenne… Les démagos n’ont pas de fans.
Alors que les grandes idées divisent toujours leur audience.

Les grands contenus viennent des grandes passions.


→ Écris quand tu es en colère.

Un texte, une vidéo, un son… a un pouvoir performatif sur votre audience.


→ Les contenus peuvent faire rire, pleurer, remettre en question ou pousser à
l’action.
3 conseils pour polémiquer comme un Dieu grec

Ne passez pas pour un fanatique (sauf si votre audience l’est).


→ Tenez votre position, mais ne négligez pas l’envers de la médaille. Il y a
toujours deux faces à un problème.

Diffusez votre contenu à ceux qui vont détester ce que vous allez dire.
→ Et regardez le monde brûler.

Entrez avec un coup de poing. Sortez sur un K.O. technique.


→ Histoire qu’on ne vous oublie pas.
Partez d’une réalité difficile
ou inavouable. N’exagérez rien.
N’inventez rien.
Et comment faire dans le cas
inverse ? Quand on s’en fout
complètement ?
Jouez sur les angles des sujets qui ne vous intéressent pas !

Au lieu de faire un énième…


« Les 5 conseils à suivre pour avoir du succès dans vos affaires ! »
« Le guide complet pour faire des photos de ouf avec son réflexe »

On pourrait écrire :
« Les 5 étapes à suivre pour être un parfait loser ! »
« Comment prendre la photo la plus moche qui puisse jamais exister ? »

(Bien sûr ce sont des prétextes pour donner de vrais conseils…)


LES IMAGES FAÇON MACGYVER
Vous êtes nuls en design vous aussi ?
Ou comment avoir
l’air cool en utilisant
le strict minimum !
Vous ne savez pas comment illustrer ?
Votre contenu ou votre cible ne sont
pas encore bien clairs…
Les outils chouettes et gratuits !
Les banques de contenu
PENSEZ COMME UN ONE-MAN /
ONE-WOMAN MEDIA
Pourquoi je vous parle « d’audience »
depuis trois jours ?
“Writing isn’t about making money, getting famous,
getting dates, getting laid or making friends.
Writing is magic, as much as the water of life as
any other creative art. The water is free. So
drink.”
Stephen King

Vous aimerez peut-être aussi