Vous êtes sur la page 1sur 4

INTRODUCTION 

A) La fondation du principat par Auguste

Rome est une cité-état qui au fil des siècles va être amené à dominer l’ensemble du bassin
méditerranéen. Après la conquête de la gaulle par César (58-51 avant J.C.) Rome contrôle un
immense territoire. Par la suite, Rome est déchirée par une guerre civile entre les partisans
du général Octave, le fils adoptif de César, et ceux de Marc-Antoine (militaire proche de
Jules César). Octave sort victorieux de cette guerre après la bataille d’Actium en 31 avant
J.C. En 27 avant J.C., le Sénat (constitué des grandes familles romaines) accorde le titre
d’Auguste (titre réservé à des divinités). Ce dernier installe un nouveau régime, le Principat
qu’on appelle Empire.

DEFINITION :
Cité :
Dans le monde antique, une cité est un petit Etat indépendant composé d’une ville et de la
compagne qui l’entoure et dont le sort dépend des citoyens qui la dirigent et la défendent.

Principat :
Nom donné par les historiens au régime politique fondé par Auguste, « premier »(princeps)
des citoyens, en 27 av. J.C. On emploie aussi le mot « empire » dans un sens comparable.

Question :

Quelle est l’étendue de l’Empire à la mort d’Auguste, puis sous le règne Constantin ?

Sous Auguste l’empire s’étant de l’Europe à l’Asie mineure en passant par l’Afrique du Nord.
Constantin étant l’Empire en Asie, en Afrique du Nord et aussi en Europe du Nord avec la
Bretagne (Angleterre actuelle).

La capitale Les provinces Les cités


Embellissement de Administration Certaines d’entre elles
la ville, politique de des provinces les sont privées de leur
grands travaux. plus puissantes liberté, ce sont les cités
directement par dites « stipendiaires »
August, car il se c’est-à-dire qui payent
méfiait des les impôts. D’autres
magistrats. endettés sont aidés par
Système de l’empereur. Enfin,
surveillance des certaines cités pour
provinces en service rendu à Rome
générale. reçoivent pour leurs
habitants la citoyenneté,
qui pouvait aussi n’être
accordée qu’aux seuls
magistrats(droit latin)

Auguste est le premier empereur romain. Il amplifie les conquêtes territoriales de la République
romaine. L’empire romain réunit les populations diverses au tour de la méditerranée, venant
d’Europe, d’Asie Mineure et d’Afrique. Auguste réorganise l’administration des provinces et accorde
la citoyenneté romaine à des population nouvellement intégrées à l’Empire. Il fait également
construire des routes pour faciliter la communication dans cet espaces géographique immense. Bien
qu’il conserve les institutions républicaines, Auguste parvient peu à peu à s’attribuer les principaux
pouvoirs à Rome : militaire, politique, religieux. Il impose également la divinisation de sa personne
avec le culte impérial (définition p.36)

B) La christianisation de l’Empire Romain

Point de passage : Constantin Empereur d’un Empire qui se christianise et se réorganise


territorialement

Comment Constantin réorganise-t-il l’Empire et permet-il la diffusion du christianisme ?

Question 2,3 et 4 (p.51) :

2) Constantin et Licinius accorde aux chrétiens la liberté de pratiquer leur religion. De plus, les locaux
où il se réunissaient pour prier leurs sont rendus.

3) Constantin fonde Constantinople car il cherchait une autre capitale pouvant concurrencer Rome.
En effet, sa politique d’ouverture en faveur des chrétiens est très contestée à Romeo où il subit de
très fortes critiques.

4) Des éléments montrent une conversion de Constantin au christianisme par exemple sur les pièces
de monnaie à son effigie il y a un symbole chrétien. Par contre il garde aussi dans le même temps
des éléments du polythéisme romain que l’on voit à Constantinople qu’on peut prendre pour
exemple dans l’hippodrome le trépied de l’Apollon de Delphes. Constantin ne veut pas montrer qu’il
est complètement converti au christianisme, c’est pour ça qu’il continue de mettre en avant des
éléments du polythéisme romain, car il sait que le christianisme n’est pas encore complètement
accepté dans l’empire et particulièrement à Rome.

Après une période de trouble et de division à Rome, Constantin s’impose comme le seul et unique
empereur. Il réorganise complètement l’empire (armée, administration, monnaie). En 312,
Constantin par conviction mais aussi par intérêt se converti à une nouvelle religion qui est en
expansion : du christianisme.
Les premières communautés chrétiennes apparaissent dès 30, 40. Refusant le culte impérial les
chrétiens ont été très souvent persécuté. Par l’édit de Milan en 313 Constantin autorise le
christianisme, et fait de Constantinople en 330 une nouvelle Rome en Orient.
En 380, par l’édit de Thessalonique, l’Empereur Théodose fait du christianisme la religion officielle de
l’Empire. En 395, il partage l’empire romain en deux parties :
L’empire romain d’Orient avec pour capitale Constantinople et l’Empire romain d’Occident avec pour
capitale Rome.
Chapitre 2 :

I Un espace partagé par trois civilisations

Q1 et 2 doc.1 p.62 :

1) Il y a l’Occident Chrétien latin, l’Empire byzantin grecque, et le Monde musulman.


L’Occident chrétien latin et l’empire byzantin grecque sont nés de la division de l’Empire
romain par l’empereur Théodose en 395.

2) Au Proche Orient, dans les états conquis par les chrétiens d’Occident (Etat latin d’Orient)
notamment autour de Jérusalem, la ville sainte pour les trois religions monothéistes, le
christianisme, le judaïsme et l’Islam, on trouve des communautés juives. On trouve des
minorités juives en Europe (Italie, Espagne) il y a donc une présence juive dans le monde
chrétien mais aussi musulman.

Il existe don trois civilisations autour de la méditerranée :


-L’Occident chrétien qui couvre l’essentiel de l’Europe ainsi que les Etats latins d’Orient. A
partir de 1054, un schisme au sein de Eglise va donner naissance à l’Eglise orthodoxe avec
pour capitale Constantinople et à l’Eglise catholique et latine dont la capitale est Rome.
-L’Empire byzantin est sud-est de l’Europe et dans l’ouest de l’Asie Mineure. Il est l’héritier
de l’Empire romain d’Orient.
-Le monde musulman couvre le reste de l’Asie Mineure, le proche Orient et la péninsule
arabique, ainsi que l’Afrique du Nord et l’Espagne.

Définition :

Civilisation : Ensemble des caractères communs à une société (religion, valeurs, système
politique, culture, arts et techniques).

Monothéisme : Religion qui repose sur un Dieu unique créateur du monde.


A ) L’empire byzantin : une civilisation

Vous aimerez peut-être aussi