Vous êtes sur la page 1sur 28

Note de synthèse:

L’éducation
en temps de COVID-19
et après

AOÛT 2020
Résumé

La pandémie de COVID-19 a fait subir aux entravent la fourniture de services de base


systèmes éducatifs un choc sans précédent aux enfants et aux populations, notamment
dans l’histoire, bouleversant la vie de près de l’accès à des aliments nutritifs, empêchent
1,6 milliard d’élèves et d’étudiants dans plus de de nombreux parents de pouvoir travailler
190 pays sur tous les continents. Les ferme- normalement et exposent les femmes et les
tures d’écoles et d’autres lieux d’apprentissage filles à un plus grand risque de violence.
ont concerné 94 % de la population scolarisée
mondiale, et jusqu’à 99 % dans les pays à faible Alors que les contraintes budgétaires s’accen-
revenu et à revenu intermédiaire inférieur. tuent et que l’aide au développement est mena-
cée, l’éducation pourrait également faire face
La crise exacerbe les disparités éducatives à de graves problèmes de financement, ce qui
existantes, un grand nombre d’enfants, de viendrait exacerber les difficultés qui existaient
jeunes et d’adultes parmi les plus vulnérables déjà à cet égard avant l’épidémie. Ainsi, pour les
(les habitants des zones pauvres ou rurales, les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire
filles, les réfugiés, les personnes en situation inférieur, le déficit de financement a atteint le
de handicap et les personnes déplacées de chiffre vertigineux de 148 milliards de dollars par
force) risquant de ne pas reprendre leur scola- an et pourrait désormais augmenter d’un tiers.
rité. Le temps d’apprentissage perdu porte non
seulement préjudice à la génération actuelle Parallèlement, la crise a stimulé l’innovation
mais pourrait réduire à néant des décennies dans le secteur éducatif. Nous avons vu naître
de progrès, tout particulièrement pour ce qui des initiatives innovantes, qui ont permis la pour-
est de l’accès des filles et des jeunes femmes suite d’activités d’enseignement et de formation
à l’éducation et de leur persévérance scolaire. – à la radio, à la télévision ou sous la forme de
Quelque 23,8 millions d’enfants et de jeunes (du kits pédagogiques pour la maison. Des formules
préscolaire au tertiaire) pourraient par ailleurs d’enseignement à distance ont été élaborées
abandonner leur scolarité ou se voir priver d’un grâce à l’intervention rapide des États et des par-
accès à l’éducation l’année prochaine du seul tenaires du monde entier déterminés à assurer la
fait de l’impact économique de la pandémie.. continuité pédagogique, notamment la Coalition
mondiale pour l’éducation mise en place par
De même, le choc subi par les systèmes d’en- l’UNESCO. La crise nous a également rappelé le
seignement a eu, et continuera d’avoir, des rôle crucial des enseignants et qu’il incombait
effets importants au-delà de la sphère éduca- aux États et aux autres partenaires de veiller à
tive. Les fermetures d’établissements scolaires la santé et au bien-être du personnel éducatif.

2 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


Mais ces innovations ont également fait appa- Recommandations
raître que les perspectives prometteuses
ouvertes à la pédagogie et les changements Pour éviter que la crise éducative ne
rapides apportés aux modes d’enseignement dégénère en catastrophe pour toute une
ne pourront être pérennes qu’à condition de génération, tous les acteurs concernés
ne laisser personne de côté. Cela vaut pour les doivent agir ensemble au plus vite.
enfants et les jeunes qui ont peu de ressources
L’éducation n’est pas seulement un droit humain
ou dont l’environnement offre peu d’accès à
fondamental. C’est un droit dont la réalisa-
l’enseignement. Cela vaut pour les enseignants
tion influe directement sur l’exercice de tous
qui ont besoin d’être mieux formés aux nouveaux
les autres droits. Bien commun mondial, elle
modes d’enseignement et d’être aidés à cet
contribue à la bonne mise en œuvre des 17
égard. Cela vaut enfin pour le monde de l’édu-
objectifs de développement durable et est au
cation au sens large, y compris les communités
fondement de sociétés pacifiques, justes, égales
locales, dont dépend la poursuite des activités
et inclusives. Lorsque les systèmes éducatifs
d’enseignement pendant la crise et dont le rôle
s’effondrent, la paix, la prospérité et le bon fonc-
sera essentiel pour reconstruire en mieux.
tionnement des sociétés ne sont plus assurées.
La crise sanitaire et le bouleversement sans
Afin d’atténuer les conséquences potentielle-
précédent des systèmes éducatifs qu’elle a
ment dévastatrices de la pandémie de COVID-
provoqué sont loin d’être terminées. Dans pas
19, les États et les parties prenantes sont
moins de 100 pays, on ne sait pas encore quand
encouragés à prendre les mesures suivantes :
rouvriront les écoles et, aux quatre coins de la
planète, les États, les syndicats, les parents et
> ENRAYER LA TRANSMISSION DU VIRUS
les enfants se demandent quand et comment
ET PREPARER MINUTIEUSEMENT LA
aura lieu la rentrée. Certains pays ont commencé
REOUVERTURE DES ÉCOLES : Pour accélérer la
à préparer la réouverture des écoles sur leur ter-
réouverture des écoles et des établissements
ritoire, soit par niveaux de classe, en donnant la
d’enseignement, la première chose à faire
priorité aux classes préparant à un examen, soit
pour les pays est d’enrayer la transmission
uniquement dans les régions avec peu de cas
du virus et de contrôler l’épidémie au
de contamination. Cependant, compte tenu de
niveau national et local. Une fois qu’ils
la permanence et de la virulence de l’épidémie,
y sont parvenus, face aux problèmes
la plupart des pays n’avaient pas encore arrêté
complexes que pose la réouverture, ils
en mai et juin 2020 une date de réouverture.
doivent se fixer les objectifs suivants :
Leur décision emportera d’énormes consé-
assurer la sécurité de de tous ; préparer une
quences sociales et économiques et affectera
réouverture inclusive ; recueillir l’avis de
durablement les enseignants, les enfants et
toutes les personnes concernées ; assurer
les jeunes, leurs parents - en particulier les
la coordination des principaux acteurs,
femmes - et la société dans son ensemble.
dont les professionnels de la santé1.

1 Des documents d’orientation ont été établis par des organismes des Nations Unies et d’autres partenaires de l’éducation.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 3


> PROTÉGER LE FINANCEMENT DE assurer une direction et une coordination
L’ÉDUCATION ET SE COORDONNER A DES fortes ; améliorer les mécanismes de
FINS D’EFFICACITE : La pandémie a plongé consultation et de communication.
le monde dans l’une des pires récessions
de son histoire, dont les effets se feront > REINVENTER L’ÉDUCATION ET ACCÉLÈRER
sentir pendant longtemps sur l’économie LES CHANGEMENTS A L’OEUVRE DANS
et les finances publiques. Pour protéger le L’ENSEIGNEMENT ET L’APPRENTISSAGE :
financement de l’éducation, les autorités Les efforts considérables déployés en très
nationales et la communauté internationale peu de temps face au choc subi par les
doivent : améliorer la mobilisation des systèmes éducatifs nous montrent que
ressources nationales, préserver à titre des changements sont possibles. Nous
prioritaire la part des budgets allouée à devons saisir cette occasion pour trouver
l’éducation et remédier aux inefficacités de nouveaux moyens de remédier à la crise
dans l’allocation des ressources ; renforcer éducative et s’intéresser aux solutions
la coordination internationale face à la crise qui hier encore étaient jugées difficiles ou
de la dette ; protéger l’aide publique au impossibles à être en œuvre. Dans cette
développement (APD) destinée à l’éducation. perspective, il convient avant tout de se
fixer les objectifs suivants : remettre les
> CONSTRUIRE DES SYSTÈMES EDUCATIFS élèves à niveau et prévenir le décrochage
RÉSILIENTS AU SERVICE D’UN scolaire, en particulier au sein des groupes
DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE : marginalisés ; développer les compétences
En renforçant la résilience de leurs systèmes propices à l’insertion professionnelle ;
éducatifs, les pays peuvent résoudre les soutenir les enseignants et mieux les
difficultés que pose la réouverture en toute préparer à leur métier ; redéfinir le droit à
sécurité des écoles et seront mieux à même l’éducation pour y inclure la question de la
de faire face aux prochaines crises. Ils connectivité ; supprimer les obstacles à la
peuvent à cet égard envisager les mesures connectivité ; renforcer les données et le suivi
suivantes : favoriser l’équité et l’inclusion ; de l’apprentissage ; renforcer l’articulation
renforcer les capacités de gestion des et la fluidité entre les différents niveaux et
risques, à tous niveaux du système ; types d’enseignement et de formation.

4 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


I. Chocs et répliques
de la pandémie

les pays à faible revenu et à revenu intermé-


LA SITUATION DE diaire inférieur atteignaient la somme consi-
L’ÉDUCATION DANS LE MONDE dérable de 148 milliards de dollars par an 5 .
AVANT LA COVID-19 En raison de la crise causée par la COVID-19,
ce montant pourrait augmenter d’un tiers 6 .
Avant la pandémie, le monde rencontrait déjà
les plus grandes difficultés à faire de l’éduca-
tion, droit humain fondamental, une réalité pour
tous. Malgré une scolarisation quasi univer-
FERMETURES D’ÉCOLES
selle en primaire dans beaucoup de pays, un ET BOULEVERSEMENT
nombre considérable d’enfants - plus de 250 DE L’ENSEIGNEMENT
millions – ne fréquentaient pas l’école 2 et près
de 800 millions d’adultes étaient analphabètes 3 . La pandémie de COVID-19 a provoqué la plus
grande perturbation des systèmes éducatifs
En outre, pour les enfants scolarisés, l’ap- de l’histoire, dont ont pâti la quasi-totalité des
prentissage était loin d’être assuré. On élèves et des enseignants de la planète, dans
estime que quelque 387 millions d’enfants les écoles maternelles et primaires, les collèges
dans le monde en âge de fréquenter l’école et lycées, les établissements d’enseignement
primaire (56 %) ne maîtrisaient pas les et de formation techniques et professionnels,
compétences de base en lecture 4 . les universités, les centres d’apprentissage
pour adultes et les établissements de perfec-
Sur le plan financier, la situation était déjà très
tionnement professionnel. À la mi-avril 2020,
difficile avant l’épidémie. Selon les estimations
94 % des élèves et étudiants dans le monde
du début de 2020, les besoins de financement
subissaient l’impact de la pandémie, soit
pour mettre en œuvre l’objectif de développe-
1,58 milliard d’enfants et de jeunes scolarisés
ment durable n°4 (éducation de qualité) dans
du pré-primaire au tertiaire dans 200 pays.

2 258 millions en 2018, Institut de statistique de l’UNESCO (ISU), “Out-of-School Children and Youth”: http://uis.unesco.org/en/topic/
out-school-children-and-youth.
3 773 millions selon les données les plus récentes de l’ISU : http://uis.unesco.org/en/topic/literacy.
4 Fiche d’information de l’ISU, 2017 : http://uis.unesco.org/sites/default/files/documents/fs46-more-than-half-children-not-learn-
ing-en-2017.pdf.
5 UNESCO (à paraître) : “The impact of Covid-19 on the cost of achieving SDG 4”, Rapport mondial de suivi sur l’éducation, document
d’orientation 42.
6 Ibid.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 5


La capacité de faire face aux fermetures de l’éducation en Afrique subsaharienne qui,
d’écoles a été plus ou moins grande selon avant la pandémie, abritait 47 % des 258 millions
le niveau de développement, avec de très de d’enfants non scolarisés dans le monde (30 % en
fortes disparités : ainsi, au cours du deuxième raison de conflits et de situations d’urgence) 8 .
trimestre 2020, 86 % des élèves du primaire ont
cessé complètement d’être scolarisés dans Dans les systèmes éducatifs les plus fra-
les pays à faible indice de développement giles, l’interruption de l’année scolaire aura
humain, contre seulement 20 % dans les pays à des effets particulièrement préjudiciables sur
indice de développement humain très élevé . 7 les élèves les plus vulnérables, ceux dont la
maison n’offre pas un cadre propice à la pour-
En Afrique, en particulier dans la région du suite des apprentissages. Leur présence au
Sahel, les fermetures d’écoles décidées au domicile peut également créer des difficultés
niveau national en raison de la COVID-19 ont eu financières pour les parents, qui doivent trou-
lieu alors que beaucoup d’écoles étaient déjà ver des solutions pour leur garde et prendre
fermées depuis plusieurs mois en raison de en charge les repas qu’assurait l’école.
la forte insécurité, de grèves ou d’aléas clima-
tiques. La COVID-19 vient aggraver la situation

FIGURE 1 : BESOINS DE FINANCEMENT POUR METTRE EN ŒUVRE


L’OBJECTIF DE DEVELOPPEMENT DURABLE N°4 (AVANT LA COVID-19)
(en millions de dollars)

6000 +18%
5,039 3,559 • Progrès plus lents que prévu
5000 • Etudiants plus nombreux que prévu
• Dépenses d'éducation par élève
4000 plus élevées
3,400 3,010 • Plus grande disponibilité des données
• Moins de temps pour atteindre
3000
les objectifs

2000 29%
1,480

1000 11%
390

0
Montant total Ressources Déficit de Montant total Ressources Déficit de
des ressources allouées à financement des ressources allouées à financement
nécessaires l'éducation nécessaires l'éducation

Dépenses d'éducation : prévisions pour 2015 Dépenses d'éducation : prévisions pour 2020
(avant COVID-19)

Source: UNESCO, Rapport mondial de suivi sur l’éducation, 2020. New realities for education affected by COVID. Cost predictions.

7 Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). COVID-19 and Human Development: Assessing the Crisis, Envisioning the
Recovery. 2020 Human Development Perspectives, 2020, New York : http://hdr.undp.org/en/hdp-covid.
8 Institut de statistique de l’UNESCO, fiche d’information n°56, 2019 : http://uis.unesco.org/sites/default/files/documents/new-methodol-
ogy-shows-258-million-children-adolescents-and-youth-are-out-school.pdf.

6 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


FIGURE 2 : NOMBRE D’ENFANTS CONCERNES PAR LES
FERMETURES D’ÉCOLES DANS LE MONDE
Nombre d'élèves concernés (en millions)

1,750 100%
Ecoles réouvertes
1,575 90%

Pourcentage d'élèves concernés


1,400 80%
1,225 Ecoles fermées dans certaines régions 70%

1,050 60%
875 50%
700 40%
525 30%
350 Ecoles fermées sur tout le territoire national 20%
175 10%
0 0%

30-Jun
02-Mar

15-Jun
17-Mar
16-Feb

15-Jul
16-Apr

16-Mai

31-Mai
1er-Apr

1er-Mai

Date

Part totale d'élèves concernés Pays à faible revenu Pays à revenu intermédiaire supérieur
par les fermetures d'écoles et pays à revenu et pays à revenu élevé
au niveau national intermédiaire inférieur

Source : https://fr.unesco.org/covid19/educationresponse et calculs des auteurs.

On craint désormais que, si ces enfants ne


reçoivent pas l’aide dont ils ont besoin, ils ne UN IMPACT SUR TOUS LES
reprennent jamais le chemin de l’école . Cela ne 9
NIVEAUX D’ÉDUCATION
ferait qu’aggraver les disparités existantes et ET DE FORMATION
risquerait de réduire à néant les progrès enregis-
trés dans la mise en œuvre de l’objectif de déve- En raison de la pandémie de COVID-19, quelque
loppement durable n° 4 et d’autres objectifs10 . 40 millions d’enfants dans le monde n’ont
Cela viendrait en outre exacerber la crise édu- pas reçu un enseignement préscolaire com-
cative actuelle11 et affaiblir la résilience sociale plet dans l’année précédant leur entrée au
et économique des réfugiés et déplacés12 . primaire13 . Ils ont été de ce fait privés d’un

9 Dans un article récent de The Economist, on rapporte des cas où, après l’imposition de mesures de confinement et de quarantaine, des
jeunes filles ont été contraintes de se marier ou sont tombées enceintes, ce qui fait qu’elles ne reprendront peut-être jamais leur scola-
rité. Voir https://www.economist.com/international/2020/07/18/school-closures-in-poor-countries-could-be-devastating.
10 Les perturbations de service dues à l’épidémie risquent d’anéantir les progrès réalisés depuis dix ans dans la lutte contre le VIH
en ce qui concerne les enfants et les femmes enceintes. UNICEF, “Children, HIV and AIDS” : https://data.unicef.org/resources/
children-hiv-and-aids-how-will-progress-be-impacted-by-covid-19.
11 Avant la pandémie, 258 millions d’enfants et de jeunes en âge de fréquenter l’école primaire et secondaire n’étaient pas scolarisés et,
en raison de la faible qualité de l’enseignement, bon nombre de ceux qui étaient scolarisés n’apprenaient pas suffisamment. Banque
mondiale, “COVID-19 et l’éducation : les mesures à prendre pour faire face aux chocs” : https://www.banquemondiale.org/fr/topic/
education/publication/the-covid19-pandemic-shocks-to-education-and-policy-responses.
12 Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), “Redoubler d’efforts : l’éducation des réfugiés en crise”, 2019 : https://
www.unhcr.org/steppingup/fr/.
13 UNICEF, “Childcare in a global crisis: the impact of COVID-19 on work and family life”: https://www.unicef-irc.org/article/2027-40-mil-
lion-children-miss-out-on-early-education-in-critical-pre-school-year-due-to.html.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 7


environnement stimulant et enrichissant, de
possibilités d’apprentissage, d’interactions UNE AGGRAVATION DES
sociales et, parfois, d’une bonne alimentation. DISPARITÉS EN MATIERE
Leur sain développement pourrait en pâtir sur D’EDUCATION
le long terme, notamment celui des enfants
des familles pauvres et défavorisées14 . On estime que 40 % des pays les plus pauvres
n’ont pas été en mesure d’aider les élèves à
Dans l’enseignement et la formation tech-
risque pendant la crise saniaire15 et l’expérience
niques et professionnels, la crise a mis en
montre que les inégalités éducatives et les iné-
évidence un certain nombre de vulnérabilités,
galités de genre sont en général peu prises en
notamment une faible numérisation et des
compte dans les mesures de lutte contre les
faiblesses structurelles de longue date. La
épidémies16 . Les tâches domestiques, en par-
désorganisation de l’économie a rendu dif-
ticulier pour les filles, les travaux d’entretien du
ficile la poursuite des stages en entreprise
ménage ou les travaux de ferme peuvent ne pas
et des autres formules d’apprentissage en
laisser aux enfants le temps dont ils ont besoin
milieu professionnel - éléments essentiels
pour apprendre. Les enfants en situation de
d’un enseignement technique et professionnel
handicap, qui étaient déjà marginalisés avant
robuste et attentif aux besoins du marché.
l’épidémie, ne sont pas toujours pris en compte
dans les programmes de téléenseignement17.
Dans le supérieur, les cours préenregistrés et
les plateformes en ligne ont généralement pris
Les enfants réfugiés ou déplacés de force
le relais de l’enseignement traditionnel, mais
voient leur situation se dégrader encore et
certaines universités ont suspendu leurs cours
ne bénéficient plus de l’aide apportée par
jusqu’à nouvel ordre, faute d’équipements infor-
l’école, comme les repas scolaires et les ser-
matiques pour leurs étudiants et enseignants.
vices d’accompagnement psychosocial.
En outre, l’harmonisation des semestres et
du calendrier universitaire continue de poser Parmi les élèves les plus vulnérables, citons
problème, certains enseignements ayant également ceux qui ont de faibles compétences
pu se poursuivre en ligne et d’autres pas. numériques et qui, privé souvent d’ordinateur
et d’un accès à Internet, n’ont pas moyens de
suivre l’enseignement à distance mis en place
à la fermeture des écoles. Dans la moitié des
21 pays européens examinés, les élèves de
CM1 (quatrième année de scolarité) issus des
milieux socio-économiques défavorisés avaient
deux fois moins de chances d’avoir accès à

14 Nations Unies, « Note de synthèse : L’impact de la COVID-19 sur les enfants » : https://unsdg.un.org/sites/default/files/2020-
04/160420_Covid_Children_Policy_Brief.pdf.
15 UNESCO, Rapport mondial de suivi sur l’éducation, Inclusion and education: all means all, 2020 : https://unesdoc.unesco.org/
ark:/48223/pf0000373718.
16 Institut international de l’UNESCO pour la planification de l’éducation, « COVID-19 et fermeture des écoles : pourquoi les filles sont plus à
risque » : http://www.iiep.unesco.org/fr/covid-19-et-fermeture-des-ecoles-pourquoi-les-filles-sont-plus-risque-13407.
17 Nations Unies, « Note de synthèse : L’impact de la COVID-19 sur les enfants » : https://unsdg.un.org/sites/default/files/2020-
04/160420_Covid_Children_Policy_Brief.pdf.

8 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


Internet que leurs camarades plus favorisés18 . trois scénarios possibles s’agissant des pertes
Dans 7 pays à faible revenu, moins de 10 % d’acquis scolaires (figure 3) : une diminution du
des foyers les plus pauvres ont l’électricité . 19
niveau scolaire moyen pour tous les élèves ; une
augmentation des écarts de réussite scolaire
Dans les pays en développement, de nombreux en raison des effets très inégaux de la crise sur
élèves, en particulier les plus jeunes et ceux les diverses populations ; une forte augmenta-
issus de groupes minoritaires, ne parlent pas tion du nombre d’élèves en échec scolaire, en
couramment la langue d’enseignement 20 . Même raison en partie d’abandons massifs23 . Ainsi,
lorsqu’ils ont accès à des contenus qu’ils com- du seul fait des fermetures d’écoles, le nombre
prennent, les conditions de vie, le stress écono- d’élèves n’acquérant pas les compétences de
mique et le faible niveau d’éducation des parents, base requises pour contribuer de façon utile et
notamment leur faible maitrise des outils numé- productive à la société et poursuivre plus tard
riques, font que de nombreux enfants ne béné- leur instruction pourrait augmenter de 25 % 24 .
ficient pas du cadre stable et de l’appui péda-
gogique dont ils ont besoin pour s’adapter aux L’impact pourrait être le plus dommageable
nouveaux modes d’enseignement. Dans la plu- pour les élèves en début de scolarité. Il res-
part des pays européens, les enfants de milieux sort de simulations réalisées dans les pays
socio-économiques défavorisés ont moins en développement participant au Programme
d’occasions de lecture, n’ont pas de pièce calme international pour le suivi des acquis des élèves
où travailler et ne se font pas aidés par leurs (PISA) que, sans remise à niveau, une perte d’un
parents. Dans les pays à faible revenu comme tiers des apprentissages (soit une école fermée
dans les pays à revenu intermédiaire supérieur, pendant trois mois) en CE2 (troisième année
les enfants issus des foyers les plus pauvres se de scolarité) pourrait entraîner des difficultés
font beaucoup moins aidés pour leurs devoirs . 21
scolaires chez 72 % des élèves qui, dans l’année
de leur seconde (dixième année de scolarité),
La perte d’acquis scolaires, à court et à long soit auront abandonné l’école, soit seront en
terme, devrait être importante. Selon des cher- échec scolaire 25 . Sur un plan financier, la perte
cheurs canadiens, l’écart de compétences de revenus sur l’ensemble de la vie pourrait
entre élèves selon le milieu socio-économique atteindre 16 000 dollars par élève, ce qui pourrait
pourrait augmenter de plus de 30 % en raison se traduire au total par une perte de revenus de
de la pandémie 22 . La Banque mondiale a arrêté 10 000 milliards de dollars à l’échelle mondiale 26 .

18 Commission européenne, “Educational inequalities in Europe and physical school closures during Covid-19” : https://ec.europa.eu/jrc/
sites/jrcsh/files/fairness_pb2020_wave04_covid_education_jrc_i1_19jun2020.pdf.
19 A savoir la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Kiribati, le Lesotho, la Mauritanie et le Soudan.
20 UNESCO, Rapport mondial de suivi sur l’éducation, 2020.
21 UNICEF, “How involved are parents in their children’s learning? MICS6 data reveal critical insights” : https://blogs.unicef.org/
evidence-for-action/parental-involvement-childrens-learning.
22 Catherine Haeck et Pierre Lefebvre, Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), “Pandemic school closures may
increase inequality in test scores”, document de travail n° 20-03, juin 2020 : https://grch.esg.uqam.ca/wp-content/uploads/sites/82/
Haeck_Lefebvre_GRCH_WP20-03-5.pdf.
23 Banque mondiale, “We should avoid flattening the curve in education – Possible scenarios for lear-
ning loss during the school lockdowns”, 13 avril 2020 : https://blogs.worldbank.org/education/
we-should-avoid-flattening-curve-education-possible-scenarios-learning-loss-during-school.
24 Banque mondiale, “Simulating the Potential Impacts of the COVID-19 School Closures on Schooling and Learning
Outcomes : A set of Global Estimates”, 18 juin 2020 : https://www.worldbank.org/en/topic/education/publication/
simulating-potential-impacts-of-covid-19-school-closures-learning-outcomes-a-set-of-global-estimates.
25 Michelle Kaffenberger, “Modeling the long-run learning impact of the COVID-19 learning shock : Actions to (more than) mitigate loss”,
RISE Insight Series, 2020/017, 4 juin 2020 : https://doi.org/10.35489/BSG-RISE-RI_2020/017.
26 Banque mondiale, “COVID-19 Could Lead to Permanent Loss in Learning and Trillions of Dollars
in Lost Earnings”, 18 juin 2020 : https://www.worldbank.org/en/news/press-release/2020/06/18/
covid-19-could-lead-to-permanent-loss-in-learning-and-trillions-of-dollars-in-lost-earnings.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 9


Selon les estimations de l’UNESCO, 23,8 millions
UNE HAUSSE ANTICIPEE DES d’enfants et de jeunes (du pré-primaire au
ABANDONS SCOLAIRES tertiaire) pourraient l’année prochaine abandon-
ner l’école ou être privés d’un accès à l’éduca-
Parallèlement aux pertes d’apprentissages, l’im- tion du seul fait de l’impact économique de la
pact économique de l’épidémie sur les ménages pandémie 27. Le nombre total d’enfants qui ne
risque d’accroître les inégalités en matière de retourneront pas en classe à la réouverture des
réussite scolaire. Alors que des millions de écoles devrait être encore plus grand. En raison
personnes risquent de tomber dans la grande des fermetures d’écoles, les filles et les jeunes
pauvreté, les études montrent que les enfants femmes sont davantage exposées aux mariages
issus des foyers du quintile le plus pauvre ont d’enfants, aux grossesses précoces et aux vio-
beaucoup moins de chances de terminer l’en- lences fondées sur le genre - ce qui diminue
seignement primaire et le premier cycle du leurs chances de reprendre leur scolarité 28 .
secondaire que ceux des familles du quintile le
plus riche ; l’écart dépasse souvent 50 % dans Sous l’effet conjugué du choc économique
de nombreux pays subsahariens, ainsi qu’en mondial dû à la pandémie et des fermetures
Haïti, en Jordanie, au Népal et au Pakistan. d’écoles, la crise éducative pourrait dégénérer
en catastrophe pour toute une génération.

FIGURE 3. SCENARIOS POUR L’APRES-COVID-19 :


BAISSE DU NIVEAU MOYEN, AUGMENTATION DES
ECARTS TYPES OU FORTE HAUSSE DES ABANDONS SCOLAIRES

Diminution du niveau moyen Augmentation des écarts types Forte hausse des abandons scolaires
Compétence de base

Compétence de base

Compétence de base

Courbe A Courbe A Courbe A

Courbe B Courbe D
Courbe C

Niveau d'aptitude Niveau d'aptitude Niveau d'aptitude

Source: https://blogs.worldbank.org/education/we-should-avoid-flattening-curve-education-possible-scenarios-learn-
ing-loss-during-school.

27 UNESCO, “COVID-19 Éducation Response : How many students are at risk of not returning to school?”, note de sensibilisation, juin 2020.
28 Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), “Opinion: Don’t let girls’ education be another casualty of the coronavirus”, 1er mai 2020 :
https://www.globalpartnership.org/news/opinion-dont-let-girls-education-be-another-casualty-coronavirus.

10 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


les filles, celles-ci se trouvant davantage
DES REPERCUSSIONS AU-DELÀ exposées à de multiples atteintes (vio-
DE LA SPHERE ÉDUCATIVE lences domestiques, rapports sexuels mon-
nayés, mariages précoces et forcés) 32 .
La désorganisation de l’enseignement conti-
nuera de produire maints effets au-delà de la Les fermetures d’écoles ont également empêché
sphère éducative. Beaucoup d’entre eux ont de nombreux parents de travailler normalement.
déjà été énumérés dans des notes de synthèse Beaucoup de parents qui travaillent ont leurs
précédentes ; citons par exemple l’insécurité enfants à la crèche ou à l’école. Dans des pays
alimentaire , l’instabilité économique et la
29 comme l’Allemagne, les États-Unis, la France,
violence à l’égard des femmes et des filles. l’Italie et le Royaume-Uni, 60 % des parents
n’ont trouvé aucun moyen de faire garder leurs
Du fait des fermetures d’écoles et d’autres enfants. Selon une étude récente, les femmes
lieux d’enseignement, des services essen- assument la plus grande part du temps supplé-
tiels ne sont plus fournis aux enfants et aux mentaire qu’il faut consacrer aux enfants et aux
populations. L’arrêt de la distribution de repas tâches domestiques 33 – une situation qui, conju-
scolaires et des services de santé et de nutri- guée à la crise économique actuelle, contribuera
tion dans les premiers mois de la pandémie a probablement à accroître les écarts de rému-
touché 370 millions d’enfants dans 195 pays , 30
nération, ce qui aggravera encore les inégalités
aggravant la faim et les carences nutrition- de genre. Par ailleurs, des études prévoient que
nelles des plus défavorisés. Certains pays ont les heures de travail perdues représenteront
su toutefois adapter et poursuivre leurs pro- jusqu’à 400 millions d’emplois à temps plein 34 .
grammes d’alimentation scolaire . La crise a31

affecté également les services sanitaires et Les parents qui perdent leurs revenus devant
psychosociaux, les établissements scolaires faire des choix difficiles, le taux de scolarisa-
étant des lieux de prévention, de diagnostic tion des filles pourrait diminuer, tandis que
et de conseil. Les groupes vulnérables n’ont le travail, le recrutement et l’exploitation des
ainsi plus accès à certains services de base et enfants augmenteront. Comme 71 à 100 mil-
à certains dispositifs de protection sociale. lions de personnes devraient tomber dans
l’extrême pauvreté en raison de la pandémie,
Comme lors des pandémies précédentes, il faudra suivre les taux d’abandons scolaires
l’épidémie de COVID-19 montre que les fer- et s’intéresser aux coûts d’opportunité sus-
metures d’écoles ont pour effet de multi- ceptibles de guider le choix des parents de
plier les risques pesant sur les femmes et financer ou non l’éducation de leurs enfants 35 .

29 Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), d’ici la fin de 2020, le nombre de personnes souffrant de la faim passera à 270 millions.
Voir “Global Monitoring of School Meals During COVID-19 School Closures” : https://cdn.wfp.org/2020/school-feeding-map.
30 Ibid.
31 Economic Commission for Latin America (ECLAC), “The social challenge in times of COVID-19”, available at https://repositorio.cepal.
org/bitstream/handle/11362/45544/1/S2000324_en.pdf.
32 Nations Unies, « Note de synthèse : L’impact de la COVID-19 sur les femmes et les filles » : https://www.un.org/sites/un2.un.org/files/
note_de_synthese_-_limpact_de_la_covid-19_sur_les_femmes_et_les_filles.pdf. UNESCO, “Aborder les dimensions de genre des ferme-
tures d’écoles”, Réponse éducative face au Covid-19, note du secteur de l’éducation, note thématique nº 3.1 : https://unesdoc.unesco.org/
ark:/48223/pf0000373379_fre.
33 Matt Krents et al., “Easing the COVID-19 burden on working parents”, Boston Consulting Group, 21 mai 2020 : https://www.bcg.com/
publications/2020/helping-working-parents-ease-the-burden-of-covid-19.
34 Organisation internationale du Travail (OIT), “Observatoire de l’OIT: le COVID 19 et le monde du travail. Cinquième édition”, le 30 juin
2020 : https://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/@dgreports/@dcomm/documents/briefingnote/wcms_749442.pdf.
35 Banque mondiale, “Projected poverty impacts of COVID-19” : https://www.worldbank.org/en/topic/poverty/brief/
projected-poverty-impacts-of-COVID-19.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 11


Les fermetures d’écoles ont des conséquences création, l’indice de développement humain,
économiques immédiates, mais aussi des effets composé au tiers de données relatives à l’édu-
à long terme. Pour la première fois depuis sa cation, devrait fortement baisser (figure 4).

FIGURE 4 : L’INDICE DE DÉVELOPPEMENT HUMAIN SUR LE POINT DE


RECULER POUR LA PREMIERE FOIS DEPUIS SA CREATION EN 1990
(évolution annuelle)

0,010

0,005

0,000
1991

1995

2000

2005

Crise financière mondiale


(2008–2009)
2010

2015

2020
-0.005

-0.010

-0.015

-0.020

Source: Bureau du Rapport sur le développement humain et simulations (voir http://hdr.undp.org/sites/default/files/covid-19_


and_human_development_0.pdf)

12 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


II. Apprendre à apprendre
en temps de COVID-19

Face à une crise sanitaire causant de graves d’enseignement à distance, selon les niveaux
secousses socio-économiques, les systèmes de classes, avec des différences d’une région
éducatifs à travers le monde ont réagi rapide- à l’autre. Dans les zones où l’accès à Internet
ment pour s’adapter. Les États se sont mobili- est limité, les États ont fait davantage appel
sés en toute hâte pour assurer la continuité de aux moyens traditionnels d’enseignement à
l’enseignement et, afin de protéger la santé des distance, combinant souvent diffusion à la
élèves et des enseignants, ont fermé les écoles 36
télévision et à la radio de programmes édu-
et les autres lieux d’apprentissage. Toutefois, catifs et distribution de supports imprimés.
les disparités dans l’enseignement dispensé
pendant les fermetures d’écoles risquent d’en- Peu de pays s’emploient à mesurer le nombre
gendrer des inégalités à plus long terme. d’élèves recevant réellement un enseignement
à distance et l’usage qu’ils en font. Cependant,
les estimations font apparaître des différences :
dans les pays à haut revenu, environ 80 à
UNE GRANDE VARIETE D’OUTILS 85 % des élèves reçoivent un enseignement à
D’ENSEIGNEMENT À DISTANCE distance, alors que ce pourcentage tombe à
moins de 50 % dans les pays à faible revenu 37.
Assurer la continuité pédagogique pendant Cet écart est dû principalement à la fracture
la fermeture des écoles est devenu la priorité numérique, les ménages défavorisés ayant peu
des États partout sur la planète. Beaucoup se accès aux équipements collectifs comme l’élec-
sont tournés vers le numérique, ce qui a obligé tricité, les infrastructures informatiques faisant
les enseignants à dispenser leurs cours au défaut 38 et les élèves, parents et enseignants
moyen d’Internet. Comme le montre la figure 5, sachant peu manier les outils numériques.
les pays ont privilégié diverses méthodes

36 La présente note de synthèse porte sur l’ensemble du secteur de l’enseignement et de la formation, y compris l’enseignement et la for-
mation techniques et professionnelles et la formation pour adultes. Par commodité, on entendra par « éducation » dans la suite du texte
l’ensemble de ce secteur. De même, on entendra par « écoles » les centres de petite enfance, les écoles, les centres de formation, les
universités et tout établissement similaire.
37 Chiffres basés sur l’enquête conjointe UNESCO-UNICEF-Banque mondiale, mai-juin 2020. Sur les 116 pays ayant répondu au question-
naire, peu ont indiqué mesurer le nombre d’élèves profitant réellement d’un l’enseignement à distance. Voir http://tcg.uis.unesco.org/
survey-education-covid-school-closures.
38 Selon une étude récente de l’UNICEF portant sur 71 pays (choisis parmi les 183 pour lesquels on dispose de données), moins de la
moitié des habitants ont accès à l’Internet, avec de grandes disparités à l’intérieur des pays. Tous ne possèdent pas de téléviseur ou de
radio, un clivage existant entre urbains et ruraux. Dans 40 pays sur les 88 pour lesquels on dispose de données, le taux de possession
d’un téléviseur chez les ménages urbains était deux fois plus élevé que celui des ménages ruraux. L’Afrique subsaharienne affiche à cet
égard les plus grandes disparités. Voir https://www.unicef-irc.org/publications/pdf/IRB%202020-10%20CL.pdf.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 13


FIGURE 5 : TYPES D’ENSEIGNEMENT A DISTANCE MIS EN PLACE
PENDANT LES FERMETURES D’ECOLES, PAR NIVEAU D’ENSEIGNEMENT
ET PAR REGION (en pourcentage)

Radio Télévision
100 100

75 75

50 50

25 25

0 0
Afrique Asie Europe Amérique Océanie Afrique Asie Europe Amérique Océanie
latine latine
et Caraïbes et Caraïbes

Supports imprimés Internet


100 100

75 75

50 50

25 25

0 0
Afrique Asie Europe Amérique Océanie Afrique Asie Europe Amérique Océanie
latine latine
et Caraïbes et Caraïbes

Préprimaire Primaire Secondaire (1er cycle) Secondaire (2e cycle)

Source : base de données commune UNESCO-UNICEF-Banque mondiale, mai-juin 2020, http://tcg.uis.unesco.org/


survey-education-covid-school-closures.

Du fait des fermetures d’écoles, il a fallu modi- suivre les statistiques de connexion et de per-
fier les procédures d’évaluation des élèves, formance recueillies auprès des plateformes
qui parfois ont été grandement mises à mal . 39
et applications d’apprentissage ou procéder au
Dans la plupart des pays, les examens ont été contrôle rapide des acquis en vue de repérer
reportés, voire annulés ; dans d’autres, ils ont été les lacunes40 . Chaque méthode a ses incon-
remplacés par du contrôle continu ou d’autres vénients, notamment en termes d’équité.
procédés d’évaluation, comme les examens
en ligne. Les méthodes inédites de contrôle L’enseignement à distance pose des difficultés
continu ont fait l’objet d’une grande attention. différentes selon les secteurs. Dans le secteur
Pour mesurer les progrès des élèves, on peut de la petite enfance, certains pays ont pu offrir
ainsi organiser des tests sur téléphone portable, en ligne un enseignement de maternelle aux

39 UNESCO, « Un aperçu des stratégies nationales d’adaptation relatives aux examens et évaluations à enjeux élevés » : https://en.unesco.
org/sites/default/files/unesco-covid-19-ed-webinar-4-working-document-fr.pdf.
40 UNICEF, “Putting the ‘learning’ back in remote learning”, juin 2020 : https://www.unicef.org/globalinsight/sites/unicef.org.globalinsight/
files/2020-06/UNICEF-Global-Insight-remote-learning-issue-brief-2020.pdf.

14 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


enfants de 3 à 6 ans. Les structures d’apprentis- Jordanie, où sont scolarisés 700 enfants en
sage technique et professionnel et les centres situation de handicap, il a été décidé d’utiliser
de formation en milieu professionnel ont su des masques transparents, de façon que les
s’adapter dans certains pays41. Dans de nom- enfants sourds puissent lire sur les lèvres43 .
breux établissements d’enseignement supérieur,
le passage au téléenseignement a été l’occa- Les longues fermetures d’écoles sont particuliè-
sion de développer des modes d’enseignement rement préjudiciables aux enfants déplacés, tout
souples, ouvrant la voie à une expansion de l’ap- spécialement les filles, qui sont plus à même
prentissage en ligne dans les années à venir . 42 d’abandonner définitivement l’école. Face à cette
situation, le Haut-Commissariat des Nations
Basées sur l’expérience d’un recours mas- Unies pour les réfugiés a pris des initiatives pour
sif aux technologies, des solutions durables s’assurer que, dans le cadre des mesures adop-
pourraient permettre d’assurer la continuité tées au niveau national, les enfants et jeunes
de l’enseignement pendant la pandémie, y déplacés puissent recevoir un enseignement à
compris pour les plus marginalisés. Plusieurs distance, dispensé des formations sanitaires aux
exemples sont présentés ci-dessous. enseignants, organisé des activités de sensibili-
sation locale à la COVID-19 et procédé à l’amé-
lioration des installations d’eau et d’assainisse-
ment dans les lieux d’apprentissage et autour.
DES MESURES EN FAVEUR D’UN
APPRENTISSAGE INCLUSIF Plus de 70 pays ont aménagé leurs programmes
d’alimentation scolaire de façon à continuer d’ai-
Alors que les États se tournent vers l’enseigne- der les enfants pendant les fermetures d’écoles.
ment à distance, les élèves en situation de handi- Près de 50 pays fournissent aux enfants et à
cap n’y ont guère accès, faute du matériel néces- leurs familles des rations à emporter sous une
saire, d’un accès à Internet, de supports adaptés forme ou une autre (portage quotidien des repas
et du soutien qui leur permettrait de suivre des au domicile, rations mensuelles préemballées).
programmes en ligne. Certains pays élaborent Vingt-deux pays ont choisi de remplacer les
pour eux et leurs parents des outils et des repas par des bons ou des dons en espèces
ressources. Les fonctions d’accessibilité sont que les familles peuvent utiliser pour acheter
améliorées (narration audio, vidéo en langue de la nourriture ou d’autres articles essentiels.
des signes, texte simplifié), des équipements Depuis le début de la crise, quelque 6,9 millions
d’assistance sont fournis et on procède parfois d’élèves dans 45 pays à faible revenu ont reçu
à des aménagements raisonnables. Ainsi, dans des rations à emporter fournis par les autorités
les camps de réfugiés d’Azraq et de Zaatari en avec l’appui du système des Nations Unies44 .

41 Brésil, Costa Rica, Kenya, Philippines, Soudan du Sud. OIT, “TVET and skills development in the time of COVID-19”, 28 avril 2020 : https://
gemreportunesco.wordpress.com/2020/04/28/tvet-and-skills-development-in-the-time-of-covid-19.
42 Association internationale des universités, IAU Global Survey Report: The Impact of COVID-19 on higher education around the world, 2020 :
https://www.iau-aiu.net/IMG/pdf/iau_covid19_and_he_survey_report_final_may_2020.pdf.
43 UNESCO, Rapport mondial de suivi sur l’éducation, 2020 : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000373718.
Janet Lennox et Wongani Taulo, “Three innovative responses to COVID-19 that have-removed-barriers to lear-
ning for the most marginalized”, blog de World Éducation : https://gemreportunesco.wordpress.com/2020/07/13/
three-innovative-responses-to-covid-19-that-have-removed-barriers-to-learning-for-the-most-marginalised.
44 Programme alimentaire mondial, “Global monitoring of school meals during COVID-19 school closures” : https://cdn.wfp.org/2020/
school-feeding-map.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 15


indispensables et ont permis aux enseignants
SOUTIEN AUX ENSEIGNANTS de développer de nouvelles formes de commu-
SELON LEURS BESOINS nication avec leurs élèves et leurs collègues.

Dès le début de la pandémie, les enseignants La plupart des enseignants dans le monde
ont d’emblée eu pour tâche d’organiser les n’étaient pas préparés à assurer la continuité
activités d’enseignement à distance, souvent pédagogique et à s’adapter aux nouvelles formes
sans être guidés ni formés et sans disposer d’enseignement. En Afrique subsaharienne,
des ressources suffisantes. Comme le montre seuls 64 % des enseignants du primaire et 50 %
la figure 6, tous les niveaux de classe ont été des enseignants du secondaire ont reçu une
concernés. Dans bien des cas, la formation formation, même minimale, laquelle souvent
professionnelle des enseignants s’est faite ne comprend aucune instruction numérique45.
en ligne ou par le biais d’applications télé- Même dans les pays où la connexion à Internet
phoniques ou vidéo, mais les enseignants et les infrastructures sont adéquates, beaucoup
de zones marginalisées n’ont parfois reçu d’enseignants sont dépourvus de compétences
aucun soutien. Les réunions de classe sur de base en informatique, ce qui fait qu’ils auront
les plateformes en ligne et les applications probablement du mal à assurer leur propre
de messagerie sont devenues des outils développement professionnel et, plus encore,
à contribuer à un enseignement à distance
de qualité46 . La crise sanitaire a révélé que la

FIGURE 6 : PROPORTION D’ENSEIGNANTS AYANT CONTINUE


D’ENSEIGNER, PAR NIVEAU D’ENSEIGNEMENT ET PAR TYPE
D’ENSEIGNEMENT À DISTANCE (pourcentage par groupe)

100

75

50

25

0
Préprimaire Primaire Secondaire (1er cycle) Secondaire (2e cycle)

Devoirs à domicile/ Radio et télévision Téléphone Internet


supports imprimés portable

Source : base de données commune UNESCO-UNICEF-Banque mondiale, mai-juin 2020, http://tcg.uis.unesco.org/


survey-education-covid-school-closures.

45 Équipe spéciale internationale sur les enseignants pour Éducation 2030, “COVID-19: A global Crisis for Teaching and Learning” : https://
teachertaskforce.org/knowledge-hub/covid-19-global-crisis-teaching-and-learning.
46 UNESCO, “Note thématique du Secteur de l’éducation n°2.2” : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000373338_fre.

16 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


formation initiale et continue des enseignants ont été particulièrement touchés, leurs contrats
devait être repensée de façon à mieux les pré- n’ayant pas été renouvelés, et ceux rémuné-
parer aux nouvelles formes d’enseignement. rés à l’heure se sont retrouvés sans travail.

Les enseignants chargés de faire classe en face- Dans les pays à faible revenu, où les parents ont
à-face aux enfants des travailleurs essentiels cessé de payer les frais de scolarité et où il a
et aux enfants vulnérables ont vu leur santé été impossible d’enseigner en ligne, les ensei-
physique mise en péril. À la crainte d’être exposé gnants ont perdu leurs moyens de subsistance.
au virus s’ajoutait celle de perdre son salaire et Dans une enquête d’Éducation international51
d’autres prestations, alors même qu’ils faisaient réalisée auprès de 93 syndicats d’enseignants
face à une augmentation de leur charge de tra- dans 67 pays, près des deux tiers des répon-
vail et à des responsabilités familiales accrues. dants ont indiqué que le personnel éducatif des
C’est le cas notamment des enseignantes établissement privés avaient fortement pâti de
ayant continué d’enseigner tout en assurant la crise, le personnel temporaire et le personnel
la plus grande part du soin de la famille. d’appui ayant été les plus touchés (figure 7). Les
enseignants réfugiés, qui souvent ne relèvent
Certains pays ont intégré l’accompagnement
pas du système éducatif national, ont pu ne
psychologique dans leurs plans, manuels et
pas être payés ou perdre leur emploi quand les
guides établis à l’intention des enseignants et
écoles ont fermé. Si les écoles privées devaient
des associations locales pour faire face à la
fermer définitivement, aujourd’hui ou demain,
crise, et des ONG se sont mobilisées pour fournir
l’enseignement public serait contraint d’accueillir
un appui supplémentaire. Par ailleurs, beau-
un grand nombre d’élèves supplémentaires52 .
coup d’enseignants auront besoin d’être aidés
pour pourvoir aux besoins psychologiques de Le non-paiement des salaires affecte non seu-
leurs élèves47. Sans un tel soutien, la pression lement le bien-être des enseignants et celui de
peut conduire à l’épuisement professionnel, leurs familles et communautés, mais entrave
ce qui augmente l’absentéisme, et peut même également la bonne marche des écoles. À court
pousser certains à quitter leur emploi, ce qui terme, de nombreux enseignants pourraient avoir
peut venir compromettre les efforts déployés besoin d’autres sources de revenus et cesseront
pour renforcer la résilience des écoles48 . alors de fournir aux élèves un enseignement à
distance. À long terme, les écoles pourraient
L’effet de la pandémie sur l’emploi et les salaires
faire face à une pénurie d’enseignants du fait des
n’a pas été partout le même. Selon des données
départs. La crise nous rappelle la fonction cru-
récentes, seule une minorité de pays ont cessé
ciale remplie pas les enseignants et qu’il incombe
de payer les enseignants statutaires49. Toutefois,
aux États et aux principaux partenaires de veiller
les congés sans solde et les retards de paiement
à la santé et au bien-être du personnel éducatif.
se sont multipliés50. Dans le secteur public, les
enseignants titulaires d’un contrat temporaire

47 Réseau inter-agences pour l’éducation en situations d’urgence, “Supporting teachers in crisis contexts during COVID-19”, avril 2020 :
https://inee.org/system/files/resources/COVID-19%20Webinar%20Series%20-%20Webinar%205.pdf.
48 UNESCO, « Soutenir les enseignants et le personnel éducatif en temps de crise » : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/
pf0000373338_fre.
49 UNESCO/OIT, « Soutenir les enseignants dans les efforts de retour à l’école: orientations à l’intention des décideurs » : https://unesdoc.
unesco.org/ark:/48223/pf0000373479_fre.
50 Internationale de l’éducation, “COVID-19 and Éducation: How Éducation Unions are Responding, Survey Report” : https://issuu.com/
educationinternational/docs/2020_covid19_survey_report_eng_final.
51 Ibid.
52 UNESCO, Rapport mondial de suivi sur l’éducation, 2020 : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000373718. “Why non-state
education requires support in the current pandemic”, blog de World Éducation : https://gemreportunesco.wordpress.com/2020/05/13/
why-non-state-education-requires-support-in-the-current-pandemic.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 17


FIGURE 7 : LA FERMETURE DES ÉCOLES A EU UN IMPACT IMPORTANT
SUR LA RÉMUNÉRATION ET L’EMPLOI DU PERSONNEL EDUCATIF
(en pourcentage)

Enseignants à temps plein sous contrat


à durée indéterminée

Enseignants à temps partiel sous contrat


à durée indéterminée
Enseignants à temps plein sous contrat
temporaire

Personnel d’appui éducatif

Enseignants à temps partiel sous contrat


temporaire
Divers (enseignants du supérieur, enseignants de
la petite enfance, enseignants suppléants et autres)

0 20 40 60

Source : Internationale de l’éducation, “COVID-19 and Education: How Education Unions are Responding, Survey Report” (https://
issuu.com/educationinternational/docs/2020_covid19_survey_report_eng_final).

L’enseignement à distance lors des fermetures


PAS DE CALENDRIER UNIQUE d’écoles pose de grandes difficultés logistiques.
POUR LA RÉOUVERTURE Il est ainsi difficile d’appliquer le calendrier sco-
DES ECOLES laire et d’organiser des examens et quasiment
impossible de mettre en place des programmes
Alors que la courbe des contaminations de de remise à niveau. Comme évoqué plus haut,
COVID-19 a commencé à « s’aplatir » dans de il est également difficile d’évaluer les élèves à
nombreux pays, certains États ont commencé distance. Enfin, il faut continuer d’assurer le
à lever les restrictions afin de stabiliser leur bien-être et la protection des élèves (fourniture
économie et notamment à rouvrir leurs écoles, de repas scolaires, protection contre les mau-
d’autres se montrant plus prudents et prolon- vais traitements et la violence), répondre aux
geant les fermetures, dans la crainte d’une préoccupations des enseignants en matière
« deuxième vague ». À la mi-juillet 2020, plus de bien-être et de santé et leur fournir une
d’un milliard d’élèves, soit 61 % du nombre total aide à distance, y compris des formations
d’enfants et de jeunes scolarisés dans le monde, pédagogiques à l’apprentissage en ligne.
étaient encore concernés par les fermetures
Comme le montre la figure 8, certains pays
d’écoles 53 . Certains pays ont rouvert leurs
ont commencé à préparer la réouverture des
écoles et universités avant de devoir les fermer
écoles sur leur territoire, soit par niveaux de
à nouveau après un rebond de l’épidémie.
classes, en donnant la priorité aux classes pré-
parant à un examen, soit uniquement dans les
régions avec peu de cas de contaminations.

53 UNESCO, “Éducation : de la fermeture des établissements scolaires à la reprise” : https://fr.unesco.org/covid19/educationresponse.

18 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


Cependant, compte tenu de la permanence qu’élèves et enseignants portent des masques 54 .
et de la virulence de l’épidémie, beaucoup Les pays participant à l’enquête conjointe
de pays n’avaient pas encore décidé en mai UNESCO-UNICEF-Banque mondiale ont indiqué
et juin 2020 d’une date de réouverture. qu’ils entendaient prendre diverses mesures lors
de la réouverture des écoles : 23 % d’entre eux
On devrait continuer d’assister à une succession prévoient de recruter davantage d’enseignants ;
de fermetures et de réouvertures, le virus pour- 23 % prévoient d’augmenter le temps de classe ;
suivant sa progression sur la planète. Plusieurs 64 % prévoient de mettre en place des pro-
pays envisagent de mettre en place un modèle grammes de remise à niveau ; 32 % prévoient
« hybride » associant diverses formes d’ensei- de mettre en place des programmes d’appren-
gnement. D’autres pays réduisent fortement tissage accéléré ; 62 % prévoient de modifier le
la taille des classes ou organisent des cours contenu des programmes d’enseignement 55 .
en plein air et, très souvent, les écoles exigent

FIGURE 8: PLANS DE RÉOUVERTURE DES ÉCOLES, PAR NIVEAUX


D’ENSEIGNEMENT (en pourcentage)

100

75

50

25

0
Réouverture sur Réouverture Réouverture échelonnée, Ne sait pas Les écoles n'ont pas fermé
tout le territoire partielle ou graduelle par niveaux de classes
national ou catégories d'éléves

Préprimaire Primaire Secondaire (1er cycle) Secondaire (2e cycle)

Source: base de données commune UNESCO-UNICEF-Banque mondiale, mai-juin 2020, http://tcg.uis.unesco.org/


survey-education-covid-school-closures.

54 Science, “School openings across globe suggest ways to keep coronavirus at bay, despite outbreaks”: https://www.science mag.org/
news/2020/07/school-openings-across-globe-suggest-ways-keep-coronavirus-bay-despite-outbreaks.
55 Base de données commune UNESCO-UNICEF-Banque mondiale, mai-juin 2020 : http://tcg.uis.unesco.org/
survey-education-covid-school-closures.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 19


III. Recommandations générales

Empêcher la crise éducative de dégénérer en


catastrophe pour toute une génération doit être A. E
 NRAYER LA TRANSMISSION
la priorité absolue des dirigeants de la planète et DU VIRUS ET PREPARER
de tous les acteurs de l’enseignement. C’est le MINUTIEUSEMENT LA
meilleur moyen non seulement de protéger les
REOUVERTURE DES ECOLES
droits de millions d’élèves mais également de
favoriser le progrès économique et le développe-
Pour accélérer la réouverture des écoles et
ment durable et d’assurer la pérennité de la paix.
des établissements d’enseignement, la pre-
mière chose à faire pour les pays est d’enrayer
La Coalition mondiale pour l’éducation, créée
la transmission du virus et de contrôler l’épi-
à l’initiative de l’UNESCO et composée d’orga-
démie au niveau national et local. Une fois
nismes des Nations Unies, d’organisations inter-
qu’ils y sont parvenus, face aux problèmes
nationales, d’entités du secteur privé et de repré-
complexes que pose la réouverture, ils doivent
sentants de la société civile, s’emploie à aider les
se fixer les objectifs suivants et conduire
pays à assurer la continuité de l’enseignement en
de vastes consultations préparatoires.
temps de COVID-1956 . Une nouvelle campagne,
intitulée « Save our Future », contribuera à ren-
> ASSURER LA SÉCURITÉ ET DE TOUS : Les
forcer le soutien apporté au niveau international
organismes des Nations Unies et les
à l’action entreprise en faveur de l’éducation 57.
acteurs de l’enseignement ont élaboré des
documents d’orientation pour aider les pays
Dans ce contexte, les décideurs sont
à rouvrir leurs établissements scolaires
encouragés à appliquer les recommanda-
(calendrier, conditions à remplir, modalités
tions et mesures énumérées ci-après.
de réouverture) 58 . L’une des principales
conditions à remplir est de pouvoir assurer un
retour en toute sécurité dans les locaux, ainsi
que le respect des mesures de distanciation
physique et des règles sanitaires (port du

56 Pour plus d’informations, voir https://fr.unesco.org/covid19/educationresponse/globalcoalition.


57 Pour plus d’informations, voir https://saveourfuture.world/fr/.
58 UNESCO, UNICEF, PAM et Banque mondiale, “Cadre pour la réouverture des écoles”, 2020 (https://www.unicef.org/media/68866/
file/FRENCH-Framework-for-reopening-schools-2020.pdf) et “Réouverture des écoles : comment relancer l’éducation après la
COVID-19”, 2020 (http://www.iiep.unesco.org/fr/reouverture-des-ecoles-comment-relancer-leducation-apres-la-covid-19-13425).
Voir également Global Éducation Cluster, “Safe back to school: a practitioner’s guide”, 2020 : https://educationcluster.app.box.com/v/
Safeback2schoolGuide.

20 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


masque, lavage fréquent des mains), ce et en tirant les leçons d’expériences menées
qui peut s’avérer difficile dans certains dans d’autres pays. Il est recommandé de
cas, quand les classes sont nombreuses, préparer la réouverture en collaboration avec
que les infrastructures et services de base les professionnels de santé, d’autant que
font défaut et que des investissements les connaissances scientifiques continuent
supplémentaires seraient nécessaires pour d’évoluer. Il importe également que les
se conformer aux nouvelles exigences. plans de réouverture soient cohérents avec
les autres politiques sociales mises en
> PREPARER UNE RÉOUVERTURE INCLUSIVE : place pour protéger les familles touchées
Les plans de réouverture doivent prendre par la crise et favoriser leur inclusion.
en compte les besoins des enfants les
plus marginalisés, et des règles sanitaires
adaptées doivent être définies à l’intention
des élèves ayant des besoins particuliers. B. P
 ROTEGER LE FINANCEMENT
Au moment de la réouverture, il faudra DE L’ÉDUCATION ET SE
procéder à l’évaluation des lacunes scolaires COORDONNER A DES
mettre en place des programmes de remise
FINS D’EFFICACITE
à niveau ou d’apprentissage accéléré.

> RECEUILLIR L’AVIS DE TOUTES LES La pandémie a plongé l’humanité dans l’une
PERSONNES CONCERNÉES : Étant donné le des pires récessions de son histoire 59, dont les
rôle joué par les parents, les aidants et les effets se feront sentir pendant longtemps sur
enseignants depuis le début de la crise, une l’économie et les finances publiques. Les consé-
grande part des décisions concernant la quences sur les pays à faible revenu et à revenu
réouverture des écoles devront être prises intermédiaire inférieur ont été particulièrement
en consultation et en collaboration avec dévastatrices. En dépit des difficultés budgé-
le public et les acteurs de l’enseignement. taires, les autorités nationales doivent tout faire
Si les plans de réouverture sont mal pour atténuer les conséquences à long terme
expliqués et mal compris, des enseignants sur les enfants. Les mesures éducatives doivent
pourraient abandonner leur métier et faire partie intégrante des plans de relance
certains enfants pourraient rejoindre le adoptés par les États face à la COVID-19, au
marché du travail, ce qui réduirait leurs même titre que les mesures sanitaires, sociales
chances de reprendre un jour leur scolarité. et économiques. La communauté internationale
doit, quant à elle, se mobiliser pour protéger le
> ASSURER LA COORDINATION DES PRINCIPAUX financement de l’éducation. La question de l’aug-
ACTEURS, DONT LES PROFESSIONNELS DE LA mentation de la marge de manœuvre budgétaire
SANTÉ : A moyen terme, des mesures devront des États, une question déjà à l’ordre du jour de
probablement être prises pour réduire les la communauté internationale, en particulier
risques de transmission de la COVID-19, ce pour l’éducation, est plus que jamais d’actualité.
qui nous obligera à réfléchir à l’impact des Plusieurs actions se renforçant mutuellement
différentes stratégies de réouverture, en pourraient à cet égard être entreprises :
utilisant toutes les informations disponibles

59 L’économie mondiale devrait se contracter de 4,9 % en 2020. Fonds monétaire international (FMI), “Mise à jour des perspectives
de l’économie mondiale, juin 2020 : une crise sans précédent, une reprise incertaine” : https://www.imf.org/fr/Publications/WEO/
Issues/2020/06/24/WEOUpdateJune2020.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 21


> AMELIORER LA MOBILISATION DES Ils pourraient user de leur influence politique,
RESSOURCES NATIONALES, PRÉSERVER A non seulement pour plaider en faveur d’inves-
TITRE PRIORITAIRE LA PART DES BUDGETS tissements au niveau national et international,
ALLOUEE A L’ÉDUCATION ET REMEDIER mais également pour rappeler qu’il faut d’ur-
AUX INEFFICACITES : Elargir la couverture gence réformer le financement du dévelop-
fiscale dans les pays dotés d’un vaste pement et la gestion des finances publiques
secteur informel étant une entreprise de et obtenir de réelles avancées à cet égard.
longue haleine, d’autres mesures (lutte
contre l’évasion et la fraude fiscales, révision > RENFORCER LA COORDINATION
des mesures d’incitation fiscale et des INTERNATIONALE FACE A LA CRISE DE LA
conventions fiscales) doivent être examinées DETTE : Les pays du G20 ont déjà convenu de
sans délai . Par ailleurs, les systèmes
60 prolonger jusqu’à la fin 2020 la suspension
éducatifs eux-mêmes, en améliorant du service de la dette pour les pays les moins
le rapport coût-efficacité des services avancés 63 . Bien que cette décision desserre
qu’ils fournissent, peuvent contribuer à court terme la contrainte financière pesant
directement à l’accroissement de la marge sur les États, elle ne répond pas aux besoins
de manœuvre budgétaire des États. Les de tous les pays vulnérables et ne résout pas
réformes et les initiatives visant à remédier la question de la soutenabilité de la dette à
aux inefficacités 61 doivent être privilégiées. long terme. Pour les pays à faible revenu et
à revenu intermédiaire qui demandent des
Les ministères de l’éducation doivent se con- aménagements de dette, il faut prévoir des
certer davantage, systématiquement et dura- mécanismes d’allègement, de report et de
blement, avec les ministères des finances en restructuration de la dette, de façon qu’ils
vue de préserver et, si possible, d’augmenter puissent dégager des ressources budgétaires
la part des budgets nationaux allouée à à investir dans l’éducation. L’adoption de
l’éducation (en particulier, lorsque des réal- tels mécanismes nécessite la participation
locations de ressources sont possibles). de toutes les parties concernées.

Les acteurs des secteurs sociaux en général, > PRESERVER L’AIDE PUBLIQUE AU
et ceux du secteur éducatif en particulier, DÉVELOPPEMENT (APD) DESTINEE A
doivent faire entendre leur voix et souligner L’ÉDUCATION : Compte tenu de l’ampleur
combien il importe d’assurer le finance- de la crise éducative mondiale, les
ment à court et à long terme des services donateurs doivent veiller à ce que le
qu’ils procurent, ce qui pourrait contribuer à montant de l’aide destinée à l’éducation
accélérer la mise en œuvre de la cible 17.1 ne diminue pas, voire qu’il soit augmenté,
des Objectifs du développement durable . 62

60 Commission internationale pour le financement de possibilités d’éducation dans le monde, “Background Paper : The Learning
Generation : Domestic Tax and Éducation” : https://report.educationcommission.org/wp-content/uploads/2016/11/Domestic-Tax-and-
Eduction.pdf.
61 Il s’agit notamment de remédier aux taux de redoublement élevés, d’améliorer la gestion des marchés, d’assurer une meilleure répar-
tition et une meilleure affectation des enseignants et de veiller à ce que les enseignants soient payés en toute transparence et sans
retard. Il faut également améliorer le suivi et la planification financière de façon à mieux surveiller les dépenses d’éducation (grâce à des
données en temps réel et non sur la base d’informations financières fournies avec lenteur).
62 La cible 17.1 est ainsi libellée : « Améliorer, notamment grâce à l’aide internationale aux pays en développement, la mobilisation de res-
sources nationales en vue de renforcer les capacités nationales de collecte de l’impôt et d’autres recettes ».
63 Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), “A ‘debt stands-
till’ for the poorest countries: How much is at stake?”, 27 mai 2020 : http://www.oecd.org/coronavirus/
policy-responses/a-debt-standstill-for-the-poorest-countries-how-much-is-at-stake-462eabd8/#endnotea0z2.

22 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


et que l’aide profite avant tout aux plus Priorité doit être donnée aux élèves se
vulnérables, notamment aux enfants se trouvant dans des situations d’urgence
trouvant dans des situations d’urgence. ou de crise prolongée et dont l’éducation
ne doit pas être davantage mise en péril.
La crise sanitaire a exacerbé l’effet des Les programmes de santé et de nutrition
inégalités croisées en matière d’éduca- à l’école (y compris les repas scolaires,
tion ; les activités éducatives doivent être l’eau et l’hygiène) sont d’une grande impor-
un moyen de promouvoir les change- tance pour les enfants vulnérables, ainsi
ments voulus de comportement sani- qu’un puissant moyen de scolarisation,
taire. Les montants alloués à l’éducation car ils favorisent l’inscription à l’école et
ne doivent pas être revus à la baisse, l’assiduité (en particulier pour les filles et
comme ç’a été le cas de 2003 à 2013 . 64 les enfants vivant dans l’extrême pauvreté
ou en état d’insécurité alimentaire) 65 .

Les États et leurs partenaires de développe-


C. C
 ONSTRUIRE DES ment doivent veiller à ce que les systèmes
éducatifs tiennent compte des vulnérabil-
SYSTÈMES EDUCATIFS
ités et des besoins particuliers des garçons
RÉSILIENTS AU SERVICE et des filles, des femmes et des hommes,
D’UN DÉVELOPPEMENT ainsi que de la dynamique des genres
ÉQUITABLE ET DURABLE en temps de crise. Les normes de genre
préjudiciables, en venant se conjuguer
Droit humain inaliénable, l’éducation est non aux difficultés financières des ménages,
seulement le socle sur lequel se bâtissent ne doivent pas empêcher les filles et les
des sociétés justes, égalitaires et inclusives, élèves les moins favorisés de retourner
mais aussi l’un des principaux moteurs du à l’école et d’achever leur scolarité.
développement. En renforçant la résilience de
> RENFORCER LES CAPACITÉS DE GESTION
leurs systèmes éducatifs, les pays peuvent
DES RISQUES, À TOUS LES NIVEAUX DU
résoudre les difficultés que pose la réouverture
SYSTÈME : Pour faire face aux situations
en toute sécurité des écoles et seront mieux
d’urgence et en atténuer les effets, il faut se
à même de faire face aux prochaines crises.
doter de capacités aux niveaux individuel,
organisationnel et institutionnel, notamment
> FAVORISER L’ÉQUITÉ ET L’INCLUSION : Les
de la capacité d’élaborer et de mettre
mesures visant à construire des systèmes
en œuvre des plans d’urgence, comme
éducatifs plus résilients et qui accueillent
des plans d’enseignement alternatif.
tous les élèves doivent analyser et prendre
en compte les besoins des groupes Les capacités des acteurs de l’enseignement
marginalisés et garantir qu’ils reçoivent doivent notamment être renforcées pour
une éducation complète et de qualité. leur permettre de revoir et de modifier les

64 UNESCO, Rapport mondial de suivi sur l’éducation, document d’orientation 41 : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000373844/
PDF/373844eng.pdf.multi.
65 Karen Mundy et Kerrie Proulx, Making evaluation work for the achievement of SDG 4 Target 5: Equality and inclusion in education,
UNESCO, NORAD, Groupe de la Banque mondiale, UNICEF, 2019 : https://www.gcedclearinghouse.org/sites/default/files/
resources/190340eng_0.pdf.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 23


stratégies et politiques éducatives existantes de la complémentarité, y compris les
et d’y inclure des mesures adaptées face organisations locales de la société civ-
la crise de la COVID-19. En intégrant des ile, au service des plus marginalisés.
données sur les risques et leur impact dans
les systèmes d’information et de gestion de
> AMÉLIORER LES MECANISMES DE
CONSULTATION ET DE COMMUNICATION :
l’éducation, l’on facilite l’élaboration et la mise
Chefs d’établissement, enseignants, parents
en œuvre de politiques et de stratégies éduc-
et aidants - tous ont joué un rôle essentiel
atives modulables en cas de crise, y compris
dans la crise de la COVID-19 et ont été
de plans de préparation aux catastrophes.
amenés à assumer des responsabilités

Au niveau infranational, les acteurs de l’en- totalement nouvelles. Entretenir un

seignement doivent se doter des capacités dialogue avec ces parties prenantes

leur permettant d’analyser les risques sani- peut contribuer à renforcer la résilience

taires pesant sur les élèves, les enseignants du système éducatif. Pour assurer la

et le personnel scolaire et d’identifier les bonne mise en œuvre des plans d’action,
répondre aux besoins de tous les élèves et
élèves en risque de décrochage scolaire.
améliorer la résilience tant des élèves que
Ils doivent également être capables de
du système éducatif, il est indispensable
mesurer si tous les élèves ont accès aux
d’informer et de consulter tous les acteurs
plateformes alternatives visant à assurer la
de l’éducation, y compris les enseignants,
continuité pédagogique et s’ils les utilisent.
les élèves et les plus marginalisés.
> ASSSURER UNE DIRECTION ET UNE
COORDINATION FORTES : Le grand nombre
d’acteurs appelés à intervenir pour faire
D. R
 EINVENTER L’ÉDUCATION
face à la crise et en atténuer l’impact peut
ET ACCÉLÉRER LES
être source de doublons, d’inefficacité et
CHANGEMENTS POSITIFS
de confusion en l’absence d’une direction
et une coordination fortes. Pour assurer la A L’ŒUVRE DANS
résilience des systèmes éducatifs, chaque L’ENSEIGNEMENT ET
ministère de l’éducation doit diriger au L’APPRENTISSAGE
niveau national les activités de préparation
et de gestion des crises, de façon à garantir Face aux fermetures d’écoles et à l’arrêt des
que les initiatives humanitaires s’inscrivent formations extrascolaires, les mesures prises
dans la durée, sont conformes aux priorités pour soutenir l’apprentissage et l’enseigne-

nationales et à même d’atténuer l’impact de ment ont été remarquablement novatrices.

la crise sur les élèves et le monde enseignant. Elles ont révélé toutefois de grands clivages,
à commencer par la fracture numérique. Les
Il convient également de se doter de pertes d’apprentissage dues aux longues fer-
solides mécanismes de coordination afin metures d’écoles mettent en péril de nombreux
d’exploiter au mieux les contributions de acquis éducatifs. Nous ne pourrons pas revenir
toutes les parties prenantes, sur la base au monde d’avant, plusieurs raisons nous en

24 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


empêchent66 . Pour que les systèmes éducatifs et des services, et bien sûr des enseignants.
soient plus résilients, il faut qu’ils soient plus Pour s’assurer qu’ils reçoivent l’appui
souples, plus équitables et plus inclusifs. dont ils ont besoin, il faut donner la
priorité à l’éducation et à la formation et
Les efforts considérables déployés en très peu accélérer les changements en cours dans
de temps face au choc subi par les systèmes l’enseignement et de l’apprentissage.
éducatifs nous montrent que des changements
jugés hier difficiles ou impossibles à mettre > SOUTENIR LES ENSEIGNANTS ET MIEUX
en œuvre sont aujourd’hui possibles. Nous LES PREPARER A LEUR METIER : Pour
devons saisir cette occasion pour trouver de assurer un enseignement équitable
nouveaux moyens de remédier à la crise édu- et inclusif dans les salles de classe et
cative et élaborer des solutions durables. ailleurs, il faut que les enseignants et les
communautés soient mieux préparés et
> REMETTRE A NIVEAU ET PREVENIR LE davantage soutenus. La technologie ne
DECROCHAGE SCOLAIRE, EN PARTICULIER AU peut à elle seule garantir l’acquisition des
SEIN DES GROUPES MARGINALISES : Tirant savoirs. Il importe certes de former les
les leçons, aussi bien positives que négatives, enseignants aux outils numériques, mais
de la crise, les autorités éducatives doivent plus encore de veiller à ce qu’ils possèdent
se fixer trois grands objectifs :1) remettre à les compétences pédagogiques qui leur
niveau ; 2) ramener dans le giron de l’école les permettent de s’adapter aux niveaux
élèves en risque de décrochage ; 3) assurer des élèves et d’appliquer les stratégies
le bien-être social et psychologique des d’apprentissage accéléré et d’enseignement
élèves, des enseignants et du personnel. différencié qui seront probablement
mises en place à la rentrée scolaire.
> DEVELOPPER LES COMPÉTENCES PROPICES
A L’INSERTION PROFESSIONNELLE : Les Les solutions numériques nécessitent des
mesures prises en vue de ces objectifs contenus pertinents, des modèles péda-
doivent aussi prévoir de doter les jeunes et gogiques adaptés, de bonnes pratiques
les adultes de compétences recherchées sur d’enseignement et un cadre d’apprentissage
le marché du travail. Il pourra être nécessaire propice. La professionnalisation et le perfec-
de repenser la façon de recenser ces tionnement des enseignants sont indispen-
compétences, eu égard à la situation actuelle sables pour amener ces derniers à un niveau
et future de l’emploi. La crise a fait apparaître suffisant de qualification, de rémunération et
en particulier que les « travailleurs essentiels de préparation. Les États pourraient égale-
qui tiennent le système en place » 67, à savoir ment renforcer les dispositifs mis en place
ceux qui assurent les services de base dont pour aider les enseignants, animateurs,
la société a besoin, devaient être soutenus parents et aidants à maîtriser et à utiliser en
et qu’il fallait renforcer leurs compétences. toute sécurité les outils d’apprentissage.
Il s’agit notamment des professionnels
de santé, des professionnels de l’aide à la
personne, des salariés de l’agroalimentaires

66 UNESCO, Commission internationale sur Les futurs de l’éducation, « L’éducation dans un monde post-Covid : neuf idées pour l’action
publique », 2020 : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000373717_fre.
67 Nations Unies, «Note de synthèse : La COVID-19 et le monde du travail », juin 2020 : https://www.un.org/sites/un2.un.org/files/sg_
policy_brief_world_of_work_and_covid_19_french.pdf.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 25


> REDEFINIR LE DROIT À L’ÉDUCATION POUR Pour autant, un recours plus large à la
Y INCLURE UN DROIT A LA CONNECTIVITE : technologie ne permettra pas à lui seul
Pour assurer la continuité de l’enseignement, d’assurer la bonne instruction de tous les
une place considérable a été donnée à la enfants, en particulier des plus marginal-
technologie. Les solutions numériques isés. Pour que les enfants puissent tirer
en faveur de l’enseignement et de pleinement parti des solutions numériques,
l’apprentissage qui se sont généralisées à il faudra veiller à ce qu’ils aient un meilleur
l’occasion de la pandémie doivent privilégier accès à Internet, à ce que les parents les
désormais l’équité et l’inclusion, de façon aident davantage et à ce que les supports
que tous les enfants puissent en bénéficier. pédagogiques soient plus accessibles70 .

Enseignants et élèves ont besoin d’outils Les approches non technologiques ou faisant
d’enseignement et d’apprentissage gratuits peu appel à la technologie ne devront pas
et dont le code source est ouvert. Un ensei- être négligées pour les élèves ayant peu
gnement de qualité ne peut être dispensé accès aux outils numériques. En défini-
au moyen de contenus construits en dehors tive, il incombera à chaque pays d’élaborer
de l’espace pédagogique et abstraction des politiques pour faire en sorte que les
faite de la relation qui existe entre ensei- enfants issus des foyers les plus pauvres
gnants et élèves. L’éducation ne peut non ne soient pas laissés pour compte 71.
plus dépendre de plateformes numériques
contrôlées par des sociétés privées 68 . Les > RENFORCER LES DONNÉES ET LE SUIVI DE
États pourraient se mobiliser en faveur de L’APPRENTISSAGE : Pour bien gérer la crise
ressources pédagogiques en libre accès éducative, il faut procéder au suivi permanent
et d’un accès libre aux plateformes. des données concernant les élèves, les
enseignants et les établissements. Ce
> SUPPRIMER LES OBSTACLES À LA suivi doit se faire en utilisant les systèmes
CONNECTIVITÉ : La crise a permis de mieux de données et d’évaluation existants et, le
comprendre la fracture numérique et les cas échéant, en appliquant les nouvelles
inégalités y afférentes, auxquelles il faut approches adaptées à la présente situation.
d’urgence prêter attention . Les États et
69
Pour renforcer la résilience, les données
les partenaires de développement doivent doivent permettre de contrôler les conditions
œuvrer de concert à l’élimination des d’apprentissage et vérifier que les écoles
obstacles à la technologie en investissant remplissent les objectifs qui leur sont
dans les infrastructures numériques assignés. Elles doivent être de bonne qualité
et en faisant baisser les coûts d’accès et disponibles rapidement, ce qui suppose
aux réseaux. Pour combler la fracture qu’une stratégie complémentaire soit mise en
numérique, il faudra également investir œuvre pour réduire la fracture numérique et
davantage dans l’instruction numérique développer les compétences pédagogiques
des populations marginalisées. des enseignants en matière d’enseignement
à distance. Dans le domaine de l’éducation,

68 UNESCO, Commission internationale sur Les futurs de l’éducation, « L’éducation dans un monde post-Covid : neuf idées pour l’action
publique », 2020 : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000373717_fre.
69 Banque mondiale, The COVID-19 Pandemic : Shocks to Éducation and Policy responses, Washington, Banque mondiale, 2020.
70 Karen Mundy et Susannah Hares, “Equity-Focused Approaches to Learning Loss during COVID-19”, blog du Center for Global
Development, 16 avril 2020 : https://www.cgdev.org/blog/equity-focused-approaches-learning-loss-during-covid-19.
71 Ibid.

26 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES


le système de suivi ne fonctionne bien que pédagogiques et fait appel à des ressources
si les données sur lesquelles il s’appuie pédagogiques alternatives provenant de
sont solides. Aussi faudra-t-il aider les plateformes nationales et internationales.
écoles à produire des données de qualité
qu’elles puissent elles-mêmes utiliser, Le modèle hybride pose toutefois des dif-
en alimentant le système en amont de ficultés s’agissant de la reconnaissance
façon à assurer un suivi permanent. des acquis. En vue de préserver l’intégrité
des systèmes, il faut renforcer les liens
> RENFORCER L’ARTICULATION ET LA FLUIDITE entre structures formelles et non formelles,
ENTRE LES DIFFERENTS NIVEAUX ET TYPES notamment en ce qui concerne la recon-
D’ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION : naissance, la validation et l’accréditation
Les systèmes éducatifs résilients ont la des connaissances et des compétences
caractéristique d’être souples. Ils veillent acquises dans le cadre des différents types
à assurer une forte articulation entre les d’enseignement. Ces liens plus étroits per-
différents niveaux et types d’enseignement, mettront aux systèmes éducatifs d’être plus
mais ont aussi la capacité de mettre en équitables et plus inclusifs, plus efficaces
œuvre d’autres modèles d’apprentissage. dans l’accomplissement de leur mission, plus
L’apprentissage hybride, qui offre aux élèves efficients dans la conduite de leurs activités
des voies d’apprentissage souples et quasi- et l’utilisation de leurs ressources et mieux
individualisées, combine diverses approches équipés pour répondre aux besoins de leurs
publics et de la société dans son ensemble.

NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES 27


IV. Conclusion

Le choc causé à l’éducation par la crise de que nous voulons : une éducation inclusive,
la COVID-19 est sans précédent. Il retarde la qui libère le potentiel des individus et favo-
réalisation des objectifs que s’est fixés la com- rise l’épanouissement collectif dans tous les
munauté internationale dans ce domaine et domaines de la vie, grâce à des investisse-
touche de manière disproportionnée les plus ments dans les systèmes d’enseignement.
pauvres et les plus vulnérables. Pour autant,
les acteurs de l’éducation ont su faire preuve La détermination est là, et des ressources sont
de résilience et jeter les bases du relèvement. encore inexploitées : utilisons-les non seule-
ment pour relancer l’éducation mais également
Le risque subsiste que la situation se dégrade pour satisfaire les aspirations fondamentales
encore, dans une boucle de rétroaction néga- qui la sous-tendent. Il appartient aux États et à
tive où perte d’acquis scolaires et exclusion la communauté internationale de rester fidèles
viendraient s’alimenter. Pourtant, toute dyna- à leurs principes et d’engager des réformes, de
mique négative, comme celle à l’œuvre dans façon que les enfants et les jeunes renouent
la détérioration de la situation socio-écono- avec l’avenir qui leur était promis et que tous
mique, est l’image inversée d’une dynamique les acteurs de l’éducation trouvent la place
positive, celle qui pourrait mener à l’avenir qui leur convient dans cette entreprise.

28 NOTE DE SYNTHESE : L’EDUCATION EN TEMPS DE COVID-19 ET APRES

Vous aimerez peut-être aussi