Vous êtes sur la page 1sur 38

MERCREDI 24 NOVEMBRE 2021

Immobilier Les ventes repartent à Paris, Brexit Ces trois embûches britanniques
les prix flambent toujours en Ile-de-France // P. 18 qui paralysent la pêche française // P. 25

Etats-Unis-Chine :
Covid : les entreprises une alliance inédite
pour contrer l’Opep
de nouveau ÉNERGIE Joe Biden passe à l’attaque
dans l’espoir de faire baisser les cours
du pétrole. Le président américain a

en première ligne annoncé mardi la mise en vente d’une


partie des réserves stratégiques de
pétrole des Etats-Unis. Une mesure
d’autant plus exceptionnelle qu’elle
est coordonnée avec plusieurs grands
pays consommateurs, dont la Chine et
l’Inde, qui vont eux aussi puiser dans
leurs stocks. Face à l’envolée des prix
de l’essence, Joe Biden a appelé l’Opep
et la Russie à augmenter leur produc-
tion le mois dernier, mais il n’a pas été
entendu. Cette nouvelle stratégie sera-
t-elle efficace ? L’annonce ayant été
anticipée par les marchés, les cours
du brent étaient en hausse mardi. Les

Shutterstock
volumes mis en vente sont en outre
faibles au regard de la consommation
mondiale de pétrole. // PAGE 15

Une PAC plus verte


et décentralisée
EUROPE Nouveau budget septen-
nal et nouveau virage de la Politique
agricole commune vers des prati-
ques et des techniques plus vertes.
Les députés européens ont adopté
mardi une réforme de la PAC qui
allie durcissement de la condition-
nalité des aides et décentralisation
de leur gestion, puisque ce sont
désormais les Etats membres qui
en seront responsables. Le nouveau
système est jugé insuffisamment
Getty Images

ambitieux par les écologistes et les


ONG. // PAGE 6 ET L’ÉDITORIAL
Getty Images et iStock

DE JULIE CHAUVEAU PAGE 13

l Le Medef appelle les employeurs à se « remobiliser » sur les gestes


barrières et le télétravail. l Le patronat veut éviter de nouvelles
restrictions, sur le commerce notamment. l 6.000 classes sont
désormais fermées. l Vers une accélération du rappel vaccinal. // PAGE 2

INTRODUCTION EN BOURSE EURONEXT GROWTH PARIS Bruxelles veut A nouveau Apprentissage :


sévir contre fragilisé par pourquoi
les ravages de le Covid, l’euro les entreprises
Communication à caractère promotionnel la contrefaçon se rapproche s’y mettent
Groupe Berkem
en ligne de 1,10 dollar lentement
biosource la Bourse !
E-COMMERCE Vingt ans après, les CHANGES La monnaie euro- EMPLOI Le boom de l’apprentis-
27 Etats membres et le Parlement péenne connaît une correction sage en France est d’abord le fait des
73
européen entrent dans la phase généralisée. Depuis le début de organismes de formation continue
PAGE 19 active de la révision de la directive l’année, elle a perdu 8 % contre le et des écoles de l’enseignement
commerce électronique de 2000. dollar à 1,1250, à comparer au supérieur. Seule une soixantaine
Le temps a passé et le commerce 1,23 dollar de janvier. La politique d’entreprises ont créé leur CFA,
sur Internet a explosé, les réseaux monétaire accommodante de la comme le prévoit la loi depuis 2018.
sociaux sont apparus ainsi que les BCE devrait se prolonger si la nou- Même les annonces très médiati-
places de marché. Dans cet écosys- velle vague de Covid continue de sées des grands groupes tels
tème mondial, la contrefaçon prendre de l’ampleur en Europe. Orange, L’Oréal, Saint-Gobain ou
s’épanouit à l’abri d’une réglemen- Dans le même temps, la Réserve Engie portent sur des effectifs res-
tation à grosses mailles. Bruxelles fédérale, confrontée à une inflation treints à quelques dizaines ou cen- Hydrosphe re
veut changer la donne et permettre élevée, pourrait relever ses taux taines d’apprentis pour les premiè- Minute rétrograde | Heure sautante | Réserve de marche
ISSN0153.4831 114 ANNÉEe

NUMÉRO 23586 38 PAGES aux marques lésées de mieux se d’intérêt et faire ainsi progresser le res promotions. Dans les métiers en
Antilles Réunion 4,10 €. Belgique 3,60 €. protéger en obligeant, par exem- dollar par rapport à l’euro. Les tension, ces CFA constituent pour-
Espagne 4,40 €. Grande-Bretagne 3£80. ple, les sites à supprimer de façon sociétés européennes exportatri- tant un puissant instrument pour R ES E R VO I R - WATC H. CO M
Grèce 4,20 €. Italie 4,40 €. Luxembourg durable les annonces illicites qui se ces profitent de la baisse de leur attirer de nouveaux salariés.
3,80 €. Maroc 35 DH. Suisse 5,90 FS. Tunisie contact@reservoir-watch.com | +33 (0)1 42 89 11 79
5,50 TND. Zone CFA 3100 CFA. comptent en millions. Un combat monnaie qui les aide en termes de Enquête parmi les entreprises pion-
de longue haleine. // PAGE 16 compétitivité. // PAGES 30-31 nières. // L’ENQUÊTE PAGE 12
Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

FRANCE

Télétravail, gestes barrières : le Medef


appelle les entreprises à se « remobiliser »
l Le président de l’organisation patronale demande aux employeurs de renforcer la prévention contre le Covid-19.
l Il veut éviter un nouveau durcissement du protocole sanitaire en entreprise et des mesures de restriction de l’activité.

ÉPIDÉMIE

Leïla de Comarmond
@leiladeco

Alors que la cinquième vague épi-


démiologique « démarre de façon
fulgurante », comme l’a indiqué le
porte-parole du gouvernement
Gabriel Attal, le Medef appelle les
patrons à se « remobiliser » sur le
sujet. Une « info flash » est partie
mardi matin à destination des fédé-
rations professionnelles et des
Medef territoriaux et régionaux
pour inciter les entreprises à
« montr[er] l’exemple et pren[dre] les
devants » en renforçant les mesures
de lutte contre l’épidémie.

Pour l’heure, la
ministre du Travail,
Elisabeth Borne, ne
souhaite pas toucher
au protocole sanitaire
et entend laisser la
main aux entreprises
sur le télétravail.

« Les entreprises comme elles l’ont


fait depuis le début de la crise doivent
être responsables et faire d’ores et
déjà tout ce qui est possible pour con-
tribuer à limiter la propagation du
virus », y est-il écrit. « Par exemple
en renforçant l’usage des gestes bar-
rières dans les locaux de travail, en
incitant au télétravail les activités qui
Pour l’éviter, pas question cepen-
dant pour lui de suivre l’exemple de
la Belgique, qui vient de rendre obli-
vois beaucoup d’entreprises indus-
trielles qui demandent à leurs cadres
administratifs de ne pas télétra-
Borne, ne souhaite pas toucher au
protocole sanitaire et entend laisser
la main aux entreprises sur le télé-
Le gouvernement sous
le peuvent, et en limitant les jauges de
réunions ou de rassemblement de
gatoire le travail à distance quatre
jours sur cinq. « Il faut laisser le dia-
vailler pour créer un sentiment
d’égalité entre ceux qui sont postés à
travail. Et lors de la réunion de pré-
paration du Conseil de défense
pression pour accélérer
salariés. » L’enjeu est double : éviter
que le gouvernement reprenne la
main sur le télétravail et « éviter de
logue social de proximité se faire », a
affirmé le leader du Medef, rappe-
lant que le patronat a signé il y a un
la chaîne ou ailleurs et ceux qui peu-
vent télétravailler », a-t-il expliqué.
sanitaire qui se tiendra ce mercredi,
Alexis Kohler, le secrétaire général
de l’Elysée, n’a pas poussé pour inci-
le rappel vaccinal
nouvelles mesures obligatoires de an un accord sur le télétravail avec Contrôles renforcés ter à davantage de télétravail.
restriction de l’activité ». tous les syndicats sauf la CGT, qui L’objectif est néanmoins de réen- Mais la semaine dernière, le pré- Un nouveau Conseil 40 ans, six mois après leur der-
La menace économique est clai- prévoit notamment le cas des cir- clencher une dynamique afin sident du Conseil scientifique, Jean- de défense sanitaire a lieu nière dose. Le Conseil scientifique
rement identifiée : interviewé sur constances exceptionnelles. « Il y a d’« éviter plus de mesures contrai- François Delfraissy, avait estimé ce mercredi matin. a invité à « envisager un rappel vac-
BFMTV/RMC mardi matin, le prési- beaucoup d’entreprises qui ont gnantes dans quelques semaines », a qu’il serait souhaitable d’accroître Il pourrait donner le feu cinal pour l’ensemble de la popula-
dent du Medef, Geoffroy Roux de signé des accords », a-t-il insisté. insisté Geoffroy Roux de Bézieux. le travail à distance pour faire face à vert au rappel vaccinal tion adulte ». Mardi, le ministre de
Bézieux, a expliqué craindre une Pour expliquer sa prudence sur Pas sûr cependant qu’il y arrive la cinquième vague. Par ailleurs, les dès 40 ans. la Santé, Olivier Véran, a jugé
réduction de la jauge dans les cen- le télétravail, Geoffroy Roux de au vu de l’accélération de l’épidémie contrôles de l’inspection du travail qu’un élargissement du rappel
tres commerciaux ou le rétablisse- Bézieux a souligné qu’il « crée par- qui pourrait imposer des mesures sur le respect du protocole sanitaire Isabelle Ficek aux quadragénaires ne poserait
ment de l’exigence de passe sani- fois un sentiment d’incompréhen- plus strictes rapidement pour stop- dans les entreprises vont être ren- @IsabelleFicek pas de problèmes logistiques. Il y
taire. « En pleine période des courses sion et de frustration pour ceux qui per l’escalade. Pour l’heure, la forcés, a déjà prévenu le ministère a peu de doute que l’exécutif
de Noël, ce serait une catastrophe. » ne peuvent pas télétravailler ». « Je ministre du Travail, Elisabeth du Travail. Le rappel vaccinal, quand et pour donne son feu vert.
qui ? C’est la question majeure qui
sera examinée ce mercredi lors « Aller plus loin »

Plus d’états dépressifs chez les actifs confinés d’un Conseil de défense sanitaire
présidé par Emmanuel Macron
pour lutter contre la cinquième
Remplaçant le Premier ministre à
l’Assemblée, Jean-Michel Blan-
quer a affirmé sur la vaccination
vague de l’épidémie de Covid. Avec qu’il « faut aller plus loin. Désor-
Selon Santé publique vailleurs (30,5 %) présentaient des combinaison de ces facteurs a res. Il est moindre pour les secteurs d’ailleurs, un Premier ministre, mais les plus de 40 ans ont vocation
France, quasiment un tiers symptômes d’anxiété. Ce niveau est accru le risque de pathologie de la santé, du social, de l’administra- Jean Castex, qui a été testé positif à faire un rappel vaccinal. Ceci doit
des actifs occupés ont rapidement descendu aux alen- anxieuse, mais uniquement chez tion, de la science et de la technique. au Covid, comme 30.000 person- être fait». « Je ne serais pas étonné
exprimé des symptômes tours de 20 % et s’y est maintenu à la les femmes. « Cela pourrait s’expli- Comment expliquer ce hiatus nes en France ces dernières qu’on aille progressivement vers
d’anxiété pendant le fin de l’année, marquée par un quer par les inégalités hommes/fem- entre la perception d’un hôpital et 24 heures. Une très forte hausse des rappels vaccinaux pour tous les
premier confinement. deuxième confinement. Quant à la mes en matière de répartition du tra- de soignants épuisés, confrontés à e n u n e s e m a i n e. D e m ê me , adultes », avait avancé Emmanuel
dépression, elle a touché environ vail domestique et des soins, sans la maladie et à la mort à grande 6.000 classes sont fermées, a Macron vendredi.
Solveig Godeluck un actif sur cinq durant chaque doute davantage exacerbées en situa- échelle, et cette plus grande résis- annoncé mardi le ministre de Pour le reste, « il y a un grand
@Solwii confinement. En 2017, l’anxiété tion de confinement », avance Santé tance ? Santé publique France évo- l’Education Jean-Michel Blan- besoin de rappel des règles et de
avait été mesurée à près de 12 % publique France. que la stabilité de l’emploi et le quer. Un vrai rebond. message fort sur les gestes barriè-
Santé publique France a apporté, parmi les actifs occupés et l’épisode A l’inverse, le risque d’être maintien du salaire dans le secteur res », assure une source gouver-
mardi, un nouvel éclairage sur dépressif caractérisé, à 8 %. dépressif a été moins faible tout au public, mais aussi « la reconnais- Intégration dans le passe nementale. Et peut-être des déci-
l’augmentation des troubles psychi- long de l’année pour les personnes sance exprimée par l’ensemble de la « La question qui va se poser, c’est sions sur le port du masque. Il
ques en France durant la première Inégalités hommes/femmes ayant travaillé à l’extérieur de leur population », « un sentiment d’uti- quel calendrier pour la campagne n’est pas prévu à ce stade d’agir
année du Covid. L’agence a publié exacerbées domicile, par rapport aux autres lité personnelle ». « Devant souvent de rappel vaccinal et jusqu’à quel sur le télétravail ou des restric-
une étude consacrée aux symptô- Deuxième constat : alors qu’on pou- actifs occupés, en particulier en faire face à des situations de travail âge », indique un conseiller de tions plus fortes. « L’objectif,
mes anxieux et dépressifs chez les vait s’attendre à une anxiété accrue arrêt de travail ou en chômage par- stressantes et sous tension, il est pos- l’exécutif. La question, délicate, poursuit le même, c’est de rester
adultes actifs occupés – en activité, des travailleurs ayant dû se rendre tiel. Sans doute parce que cela « per- sible que les soignants disposent sera aussi de voir quand intégrer sur les deux outils qui nous ont per-
au chômage partiel ou en arrêt de sur site au risque de contracter le mettait de rompre un certain isole- davantage de ressources pour s’adap- ce rappel au passe sanitaire (c’est mis de traverser la quatrième
travail. Elle se fonde sur plusieurs virus, cela n’a pas été le cas. Bien au ment et d’avoir davantage d’échanges ter », écrit l’agence, en appelant tout déjà le cas pour les plus de 65 ans). vague et qui doivent nous permet-
vagues de sondages Coviprev tout contraire, puisque les personnes en avec autrui », selon l’agence. de même à la « vigilance » pour les « L’idée est de donner de la visibi- tre de traverser la cinquième : la
au long de l’année 2020 et sur un arrêt de travail ont plus souffert années à venir. lité, d’organiser les choses », pour- vaccination et donc le rappel ainsi
test médical de référence. Elle met d’états anxieux lors du premier con- Soignants plus résistants De même, la dépression a moins suit-il. L’exécutif préparait en tout que le passe sanitaire. »
en évidence un risque plus élevé finement. Cela semble lié à l’exis- Enfin, troisième enseignement : les touché les soignants… et plus les cas les esprits. Et un futur confinement ?
chez les professionnels qui n’ont tence d’antécédents de suivi pour professionnels de santé ont plutôt enseignants. Même si leur emploi Lancée en septembre pour les « Remettre les Français en confine-
pas pu se rendre physiquement au des problèmes psychologiques moins souffert que les autres. est protégé, ces derniers ont dû se 65 ans et plus, les personnes à ris- ment, ce serait comme essayer de
travail. chez une partie de cette population. L’étude met en évidence un risque débrouiller pour mettre en place ques et les soignants, la campa- reboucher une bouteille de cham-
Premier constat : les troubles L’étude fait également un lien entre d’anxiété plus important pour les des protocoles sanitaires comple- gne de rappel doit déjà être élargie pagne, cela ne marche pas, avance
psychiques liés à l’épidémie ont été l’anxiété des personnes en télétra- secteurs à l’arrêt ou bien économi- xes et ont dû « faire face à une inten- début décembre aux 50 ans et un marcheur de la première
massifs. Au début du premier confi- vail et le fait qu’elles vivent avec un quement menacés, tels les arts et sification de leurs conditions de tra- plus. La HAS a recommandé ven- heure. Tout le monde en est cons-
nement, près d’un tiers des tra- enfant âgé de 16 ans ou moins. La spectacles ou les activités financiè- vail durant cette crise ». n dredi un rappel pour les plus de cient. » n
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 FRANCE // 03

Présidentielle : à Edouard Philippe : un pied dedans, un pied dehors


LR, un sprint final L’ancien Premier ministre rejoint la « maison commune » de la majorité, en ayant obtenu que les investitures
aux législatives soient délivrées par les partis qui la composent.

dans le brouillard e « en même temps » le consulter, tombant, manque Et à éviter, même si ce n’est pas

POLITIQUE
tentent de profiter. « Il fait très
fatigué », glisse, perfide, un
L n’existerait pas qu’il
pourrait l’inventer.
Edouard Philippe appelle avec
des maires à la candidature
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
de chance, le jour de son
anniversaire. Le négligé s’est
retrouvé en position de force et a
obtenu que la « maison
dit, qu’Edouard Philippe ne
prenne trop le large, avec un
groupe parlementaire trop
conséquent. Les partis de la
de Cécile
membre de la direction du d’Emmanuel Macron dimanche Cornudet commune » soit une simple majorité proposeront leurs
Les candidats parti, selon lequel « chaque jour et à adhérer à son propre parti bannière électorale, pour candidats pour les législatives et
à la présidentielle qui passe peut lui coûter cher ». Horizons le lendemain. Il dit oui soutenir le président sortant, et s’entendront ensuite sur un seul
à droite jettent leurs Des propos que l’entourage de à la « maison commune » fixer le principe d’un candidat
dernières forces Michel Barnier met sur le présidentielle et foulera l’estrade commun aux élections
dans la bataille compte de tentatives de désta- de la Mutualité le 29 novembre Il soutiendra sans réserve législatives qui suivront. Il a obtenu que la
avant le vote des bilisation en fin de campagne. avec les autres dirigeants le président pour sa réélection, Un principe, mais pas plus. « maison commune »
adhérents LR, dans Tous admettent en revanche Jean Castex, Richard Ferrand affirme-t-il. Ce qui ne l’empêche La bannière aura un nom soit une simple
sept jours. une poussée en faveur d’Eric et François Bayrou. Mais deux pas de donner à son parti une « Ensemble citoyens ! » mais ni
Ciotti, dont la ligne très à droite jours plus tard, le 1er décembre, mission supérieure. siège, ni caisse, ni statut de parti,
bannière électorale,
séduit. « Ce que j’entends, sur le il sera à Nice aux côtés « Il a d’abord pour ambition de ni surtout commission pour soutenir
Pierre-Alain Furbury terrain, c’est qu’il n’y en a que de Christian Estrosi. L’objectif construire une stratégie pour la d’investitures décidant pour le président sortant.
@paFurbury deux qui sont sincères : Ciotti et est double là encore. « Faire France à l’horizon 2030, voire l’ensemble de la majorité.
Juvin », rapporte une élue du parasitisme avant le 2050 », fixe-t-il dans une François Bayrou voudrait au
C’est un marathon qui s’achève locale, restée neutre dans la congrès LR », dit un soutien – ce interview au « Figaro ». La mise moins qu’elle ait des adhérents nom avant le premier tour,

Dessins Kim Roselier pour « Les Echos »


par un sprint. Il ne reste plus compétition. « Il faut choisir celui qui servira in fine Emmanuel sur orbite d’Horizons semble directs, mais ce n’est pas encore banalise Richard Ferrand.
que sept jours et un débat télé- qui est le plus en rupture avec Macron –, et montrer qu’il ne se plus compliquée que prévu tranché. Il y aura soit un candidat de
visé (mardi prochain) avant le Emmanuel Macron et le mieux réduit pas à la « maison (le congrès fondateur est reporté A quoi servira-t-elle donc ? la majorité soit un accord de
vote des adhérents des Républi- placé pour affaiblir l’extrême commune ». Autonome. Un pied au début 2022), mais Edouard A donner un signal de désistement, voit au contraire
cains , appelés à choisir du 1er au droite. Eric Ciotti n’a pas eu à dur- dedans, un pied dehors. Philippe a des ailes. rassemblement derrière l’ancien Premier ministre,
4 décembre, sur deux tours, cir ses propositions ; il a toujours Edouard Philippe n’est pas S’il n’agresse pas, il sait retourner Emmanuel Macron. comme s’il se préparait à un
leur porte-drapeau à la prési- été dans la clarté », fait valoir sa seulement l’ex-Premier ministre l’arme contre ceux qui en usent, A permettre d’aboutir peut-être rapport de force. Loyal, a-t-il
dentielle. Le pied au plancher, directrice de campagne, la séna- « loyal » d’Emmanuel Macron, en l’occurrence contre ceux un jour à des « coopérations toujours dit, mais pas encore
les cinq candidats en lice jettent trice des Alpes-Maritimes il est aussi l’homme politique qui avaient fixé la date de renforcées » entre LREM et le confiant.
leurs dernières forces dans la Alexandra Borchio Fontimp. préféré des Français, « libre ». la « maison commune » sans Modem, entre Horizons et Agir. ccornudet@lesechos.fr
bataille après deux mois d’une
campagne déjà éreintante.
« On est à fond et on accélère », Aucun candidat
lâche-t-on dans une équipe de n’est assuré de
campagne, en reprenant une figurer au second
formule de Nicolas Sarkozy. « Il
est temps que ça s’arrête… », sou-
tour. Michel
pire un baron local de la droite, Barnier pas plus
taclant un « concours Lépine » que les autres.
sur l’immigration et la sécurité
qui « nous enferme et nous
rabougrit » : « Les candidats par-
lent aux militants. Le problème,
Dans le sprint décisif, chaque
écurie pousse ses arguments.
« Il faut que les militants se pro-
Upgreat.*
c’est qu’ils le font à la télévision, jettent et regardent celui qui a les Le nouvel Actros L. Détente au volant, efficacité professionnelle, confort de vie :
devant les Français. Pour espérer épaules pour porter le pays, qui avec le nouvel Actros L, Mercedes-Benz Trucks redéfinit sa classe premium.
gagner la présidentielle, il va fal- est le plus en capacité de tenir ses
loir proposer autre chose, proje- engagements et de constituer
Pour plus d’informations, consultez le site www.mercedes-benz-trucks.com
ter une image plus positive. » autour de lui une équipe solide, * Pour le meilleur.
équilibrée, en évitant les guerres
Volatilité des électeurs d’ego », plaide Emilie Bonni-
Cette dernière ligne droite vard, députée pro-Barnier de
s’ouvre dans un brouillard total. Savoie. « Ce qui fait la différence,
« Les capteurs donnent des mou- c’est l’énergie. Et la capacité à
vements ou des rapports de force gagner l’élection présidentielle »,
différents selon les territoires », corrige le député du Pas-de-Ca-
observe un fin connaisseur des lais Pierre-Henri Dumont, qui,
arcanes du parti. « Des adhérents lui, soutient Xavier Bertrand.
* Des camions sur lesquels vous pouvez compter.
qui étaient sûrs de leur vote et qui Une référence aux sondages,
avaient même parfois parrainé qui donnent le patron des Mercedes-Benz Trucks France, SAS au capital de 20 000 000 € –
un candidat me disent être Hauts-de-France mieux placé 7, Avenue Niepce, 78180 Montigny-Le-Bretonneux – RCS Versailles 841 619 307.
aujourd’hui dans une totale indé- pour espérer s’immiscer au
cision », raconte le député Thi- second tour en avril 2022.
bault Bazin (Meurthe-et-Mo- « Cette primaire reste un
selle), qui n’a pas pris position. match amical. Mais la présiden-
Un poids lourd de LR sourit : tielle sera un dur combat », pré-
« J’attends ces derniers jours vient pour sa part l’eurodéputé
pour faire le point dans le tribunal Geoffroy Didier, vice-président
intérieur qu’est ma conscience ». de la région Ile-de-France : « Il
Non seulement la volatilité faut quelqu’un qui sache fer-
des électeurs est traditionnelle- railler et Valérie Pécresse est une
ment forte dans ce type de scru- guerrière. Elle l’a démontré
tin, plus encore lorsque les dif- comme ministre des Universités
férences de fond sont ténues puis en faisant basculer la pre-
(contrairement à la primaire mière région de France de gauche
de 2016), mais le corps électoral à droite». « Elle sait offrir des vic-
a changé. LR compte quelque toires à son camp », insiste-t-il.
70.000 militants de plus qu’en En raison de son déficit de
septembre dernier (sur un total notoriété, Philippe Juvin ne
de presque 150.000 adhérents) semble pas pouvoir l’emporter.
et personne n’est en mesure de Mais le maire de La Garenne-
savoir à qui cela bénéficie. Colombes et chef des urgences
Aucun candidat n’est assuré de à l’hôpital Georges-Pompidou à
figurer au second tour. Michel Paris, aura quoi qu’il advienne
Barnier pas plus que les autres. marqué des points. « Les adhé-
Au départ favori de la compé- rents l’ont découvert », insiste
tition, l’ancien commissaire l’ancien sénateur Philippe Dal-
européen pâtit, selon de nom- lier, qui tient les rênes de la fédé-
breux élus, de prestations télé- ration LR de Seine-Saint-De-
visées en demi-teinte (surtout nis : « Alors que beaucoup ne
les deux premiers débats) et croient plus les promesses miro-
d’un « manque de punch », dont bolantes, son pragmatisme et
Valérie Pécresse et Xavier Ber- son réalisme sont des atouts. Lui
trand, plutôt en dynamique, a les pieds sur terre ». n

Bertrand refuse « les termes »


du soutien de Muselier
Le président LR de la région Paca, Renaud Muselier,
a apporté mardi son soutien à Xavier Bertrand dans
la course à LR. Il « a l’expérience nécessaire » et « est un
bon président de région », a-t-il confié au « Parisien »,
réglant surtout ses comptes avec Eric Ciotti, « faux-
nez » de l’extrême droite. Interpellé par le député des
Alpes-Maritimes, Xavier Bertrand a refusé « les ter-
mes » de ce soutien : « Dès le 4 décembre, j’entends faire
campagne avec tous les candidats, dont mon ami Eric
Ciotti ». Michel Barnier et Valérie Pécresse ont égale-
ment pris soin d’exprimer leur soutien à Eric Ciotti.
04 // FRANCE Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

Des sous-déclarations massives chez La Cour des comptes


table sur une
les employés des plateformes Internet amélioration des
finances locales en 2021
publiques (DGFiP) citées dans le
COLLECTIVITÉS rapport, « 85 % des communes
LOCALES ont maintenu leur taux, certaines
l’ont même diminué ». Il n’en
Les perspectives reste pas moins qu’« un nombre
financières sont non négligeable de communes
jugées « favorables » (14 %) » ont procédé à une aug-
cette année pour mentation de leur taux en 2021.
les collectivités, en « Si elle reste limitée à moins de
raison notamment 5 points pour les trois quarts
de meilleures d’entre elles, elle peut être subs-
recettes fiscales. tantielle (de plus de 10 points pour
20 communes, de plus de 30
points pour l’une d’entre elles) »,
Laurent Thévenin est-il souligné.
@laurentthevenin
Hausse des dépenses
Après une première année de d’investissement
crise sanitaire qui avait laissé « En l’état actuel des informa-
des traces dans les comptes des tions dont nous disposons, cet
collectivités locales, le tableau optimisme (sur les perspectives
d’ensemble s’annonce meilleur globales, NDLR) est loin d’être
en 2021. Pour la Cour des comp- avéré en ce qui concerne les gran-
tes, leurs perspectives financiè- des communautés et métropo-
res peuvent être qualifiées de les », nuance France Urbaine
« favorables » cette année. « En dans sa réponse à la Cour des
dépit de la poursuite de la crise comptes annexée au rapport.
sanitaire, la situation financière L’association représentant les
des collectivités locales devrait grandes villes fait valoir que
s’améliorer en 2021 », estiment « 60 % » des intercommunalités
les magistrats financiers dans le membres de France urbaine
second volet de leur rapport sur connaissent une évolution néga-
les finances publiques locales tive de la cotisation sur la valeur
publié mardi. ajoutée des entreprises (CVAE),
Le tout « grâce à des recettes avec un recul « de plus de 5 %
moins affectées qu’en 2020 et pour 20 % d’entre elles ».
aux mesures exceptionnelles de
soutien de l’Etat à destination
des collectivités les plus fragili- En berne en 2020,
sées ou en faveur de l’investisse- la commande
ment local ». La tendance est publique est
également soutenue, selon la
(HCFIPS), dans le cadre de son donne une idée de l’ampleur de la d’améliorer la fiabilité de leurs Cour, par la « stabilité des trans-
repartie de plus
FRAUDE FISCALE « observatoire du travail dissimulé ». fraude. déclarations, en les contraignant à ferts financiers de l’Etat à péri- belle cette année.
En 2020, sur 125.800 microentrepre- Vu l’essor du travail collaboratif, tenir un livre de comptes. mètre constant » – comme
En 2020, les plate- neurs affiliés à au moins une plate- le directeur adjoint de l’Urssaf, l’enveloppe de la dotation géné- « L’analyse des comptes provi-
formes Internet ont forme, 64 % n’ont pas déclaré à Emmanuel Dellacherie, reconnaît Autour de 6 milliards rale de fonctionnement. soires des collectivités tend à con-
dû pour la première l’Urssaf tous les revenus signalés par qu’il va falloir « un très gros travail de de manque à gagner firmer cette tendance [favorable,
fois communiquer leur fournisseur de services (28 % de sensibilisation et de simplification Au-delà du cas particulier des tra- Pas de hausse générale NDLR] et suggère un rebond de
à l’administration non-déclaration, 35 % de déclara- des démarches ». L’organisme en vailleurs collaboratifs, le HCFIPS a de la taxe foncière l’investissement local en 2021 »,
les revenus de leurs tion partielle). Ces travailleurs ont charge de la régularisation privilé- révisé son estimation du manque à S’y ajoutent des « perspectives souligne, de son côté, la Cour des
collaborateurs. donc passé sous silence 523 millions gie « une stratégie diversifiée par rap- gagner lié au travail dissimulé de favorables en matière de fiscalité comptes. Les régions « devraient
d’euros de chiffre d’affaires et ainsi port aux enjeux financiers », avec l’ensemble des microentrepre- locale et économique ». Le minis- (...) enregistrer une nouvelle
évité de verser 82 millions d’euros de « une posture d’accompagnement », neurs. Il s’élèverait à moins d’un tre délégué aux Comptes hausse sensible de leurs dépenses
Solveig Godeluck cotisations – soit 42 % des cotisations si une partie seulement des som- quart des cotisations dues, soit 600 publics, Olivier Dussopt, avait d’investissement en 2021 (prévi-
@Solwii dues. Les abus sont particulière- mes n’a pas été déclarée, « parfois à 900 millions d’euros par an. En déjà fait état la semaine dernière sion à ce stade de + 10,8 %) en lien
ment importants chez les chauf- par manque de compréhension de la 2018-2019, une campagne de con- lors du Congrès des maires avec leurs interventions dans le
Les employés des plateformes Inter- feurs de VTC : 90 % d’entre eux ont microentreprise », explique Emma- trôles aléatoires avait conduit à esti- d’une « reprise des recettes fisca- cadre de la relance », indique leur
net travaillent massivement au noir. sous-déclaré leur chiffre d’affaires nuel Dellacherie. mer la perte à un tiers des cotisa- les importante ». A fin septem- association Régions de France
L’administration le pressentait et auprès de l’Urssaf et 66 % des cotisa- tions, soit 1 milliard d’euros. bre, les droits de mutation à titre dans sa réponse.
l’avait extrapolé statistiquement. tions dues ont été éludées, soit Pour les travailleurs indépen- onéreux (DMTO), les fameux En berne en 2020, la com-
Maintenant, elle dispose de nou- 49 millions d’euros perdus pour le L’écart avec les dants classiques, le montant de « frais de notaires » acquittés par mande publique, est par ailleurs
veaux outils pour mesurer le phéno- système social. Pour les livreurs, ces montants déclarés cotisations éludées a également été les acquéreurs d’un bien immo- repartie de plus belle cette
mène, qui vont lui permettre de pourcentages sont respectivement aux Urssaf par ces revu à la baisse, entre 0,7 % et 1,3 % bilier, étaient ainsi en hausse de année, comme l’avait souligné le
sévir. de 73 % et 51 %. Dans le commerce, du total dû, soit 75 à 105 millions 30 % au niveau national pour les baromètre publié en septembre
Depuis 2020, les plateformes c’est 51 % et 35 %.
microentrepreneurs d’euros. départements. par Intercommunalités de
Internet ont obligation de commu- est considérable. Au total, l’évaluation globale du La réforme de la taxe d’habi- France (ex-AdCF) et la Banque
niquer à l’administration fiscale les Faire « de la pédagogie manque à gagner lié au travail dissi- tation sur les résidences princi- des territoires. Pour l’Associa-
données sur les revenus engrangés sur les droits » mulé dans le secteur privé non agri- pales – en voie de suppression tion des maires de France
par leurs collaborateurs. Le fisc Comme les données communi- Le président du HCFIPS Domini- cole a un peu fléchi en 2020, et fluc- pour 100 % des foyers – n’a, en (AMF), « l’évolution de l’investis-
transfère ces informations aux quées par les plateformes ne sont que Libault plaide également pour tue entre 5,2 et 6,6 milliards d’euros, revanche, pas entraîné de sement en 2021 devra toutefois
Urssaf, qui peuvent ainsi les compa- pas encore totalement fiables, le « accompagner les microentrepre- contre 5,7 à 7,1 milliards en 2019. S’y « hausse générale » de la taxe fon- être analysée avec prudence avant
rer aux déclarations de ces microen- HCFIPS appelle à ne pas surinter- neurs », qui ne sont pas toujours au ajoutent environ 500 millions de cière sur les propriétés bâties, de conclure à une reprise : cette
trepreneurs. préter ces résultats, par ailleurs en fait des subtilités administratives. cotisations éludées dans le secteur « souvent observée en année post- augmentation est en effet princi-
Un premier bilan est publié baisse par rapport à l’estimation Cela implique de faire « de la pédago- agricole, si l'on se fie aux chiffres électorale », relève la Cour. Selon palement due au report des inves-
mardi par le Haut Conseil pour le réalisée en 2019 (près de 75 % de gie sur leurs droits », notamment en 2019, qui n’ont pas encore été actua- des données partielles de la tissements non réalisés en 2020
financement de la protection sociale sous-déclarants). Néanmoins, cela vue de la retraite. Il propose aussi lisés pour 2020. n Direction générale des finances sur 2021 ». n

Santé : 100 millions d’euros de revalorisation pour les sages-femmes


financé par le gouvernement va per- (essentiellement dans les PMI). d’une instruction aux établisse- que. Le cursus était jugé trop court femmes du privé ne sont pas abordés.
SANTÉ mettre « une revalorisation salariale Après concertation, il doit être ments de santé visant à reconnaître pour absorber l’ensemble des com- Leur retard salarial ne sera pas com-
sans précédent pour les sages-femmes étendu au privé commercial et non l’existence d’une « filière médicale » pétences requises, avec un risque de blé par les augmentations (inférieu-
L’exécutif et les de la fonction publique », et plus éle- lucratif (3.000 temps plein). Enfin, des sages-femmes. burn-out. res à la fonction publique hospita-
partenaires sociaux vée que ce qui était envisagé en sep- pour les sages-femmes libérales, la D’où la « prime d’exercice médi- lière) annoncées. »
ont signé lundi soir tembre, a déclaré le ministre de la mise en place d’un examen post-na- cal », un nouveau rôle dans la gou- Une profession en colère — S. G.
un protocole d’accord Santé, Olivier Véran. tal précoce doit être négociée avec vernance des établissements de Ce protocole n’a cependant pas suffi
pour revaloriser de Une partie de ces 500 euros ont l’assurance-maladie. Les mesures santé, l’amélioration de l’accès à la à apaiser la colère d’une partie de la
500 euros nets par déjà été versés. Il s’agit du complé- conventionnelles pèseront 40 mil- formation continue, et comme l’a profession. Ainsi, le syndicat
mois les sages-femmes ment de traitement indiciaire de lions sur une enveloppe totale de promis le ministre, « la gestion par ONSSF, qui représente la profession
dans la fonction 183 euros débloqué à partir de 100 millions d’euros pour 2022. les directions des affaires médicales dans son ensemble mais qui n’est
publique hospitalière. décembre 2020 pour toute la fonc- des établissements comme tout per- pas représentatif au niveau de la
tion publique hospitalière. S’y ajou- Reconnaissance sonnel médical ». Ces derniers mois, seule fonction publique hospita- SUR
teront en février 78 euros de revalo- d’une filière médicale les sages-femmes, qui réalisent 90 % lière, a appelé lundi à « un week-
En mars, les sages-femmes exerçant risation de grille, une autre mesure Mais cet accord ne se limite pas à des accouchements physiologiques, end noir » de protestation du 26 au
à l’hôpital ou dans un centre de pro- décidée dans le cadre du « Ségur de des mesures financières. Il contient s’étaient offusquées d’une vision 29 novembre.
tection maternelle infantile (PMI) la santé », puis en mars 240 euros de également « un engagement pour administrative où elles étaient pla- « Ces propositions restent bien en
toucheront en moyenne 500 euros prime d’exercice médical. Le proto- améliorer le fonctionnement interne cées sous la tutelle des gynécolo- deçà de ce qui est indispensable pour
nets de plus par mois par rapport à cole concerne 10.000 équivalents et les organisations de travail autour gues-obstétriciens. Par ailleurs, le provoquer un choc d’attractivité DOMINIQUE SEUX
novembre 2020. Le protocole temps plein titularisés dans la fonc- des sages-femmes dans les établisse- gouvernement accède à une reven- pour notre profession », explique-t-il DANS « L’ÉDITO ÉCO »
d’accord signé ce lundi par trois syn- tion publique hospitalière, plus ments de santé », selon Olivier dication ancienne de la profession d a n s u n c o m m u n i q u é . Po u r À 7H45
dicats (CFDT, FO, Unsa), la Fédéra- 2.500 contractuels, 1.000 agents de Véran. Il se matérialisera via la en annonçant la création d’une l’ONSSF, « les conditions d’exercice et DU LUNDI AU VENDREDI
tion hospitalière de France et la fonction publique territoriale publication avant la fin de l’année sixième année d’études de maïeuti- le respect des compétences des sages-
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 FRANCE // 05

Universités : le taux de réussite


en licence a fait un bond en avant
inscrits en deuxième année à la ren- augmentation depuis 2016 – ils étudiants entrés à l’université en
ENSEIGNEMENT trée 2020, soit 8 points de plus que étaient alors de 41 %. Guillaume septembre 2017, qui ont bénéficié
SUPÉRIEUR pour les bacheliers 2018 », souligne le Gellé, numéro deux de la Confé- des nouveaux dispositifs d’accom-
ministère. rence des présidents d’université, y pagnement.
En 2020, le taux de Comment interpréter ce résul- voit l’effet du « suivi des étudiants, Les résultats diffèrent toutefois
passage des étudiants tat ? Est-ce la mansuétude des jurys amplifié avec la crise sanitaire », sans selon le bac, selon l’origine sociale, et
de première en qui a joué ? La note du ministère ne pour autant nier le rôle des jurys. selon les disciplines. « Les étudiants
deuxième année de donne qu’un chiffre global de 53,5 %. qui ont besoin d’allonger leur durée
licence a « fortement » Elle ne dit rien non plus des taux de « La licence n’est plus d’études parce qu’ils travaillent ou
augmenté. réussite par discipline. Or, l’ensei- une voie d’échec » ceux qui ont besoin de reprendre des
gnement à distance n’a pas eu le Mais pour les observateurs du fondamentaux ne sont plus mis en
même effet sur les étudiants en monde universitaire, l’essentiel est situation d’échec avec l’obligation de
Marie-Christine Corbier sciences et sur ceux de sciences ailleurs : la note évoque une hausse refaire une année, ils sont inscrits
@mccorbier humaines et sociales. de la réussite à la session 2020 pour dans un parcours de réussite avec une
Un bon connaisseur du monde les étudiants inscrits en licence en durée d’études qui correspond à leur
Ils ont pris de plein fouet la crise universitaire explique ce bon résul- 2016. La progression tient aux résul- rythme, se félicite Guillaume Gellé.
sanitaire alors qu’ils étaient en pre- tat par « la combinaison de plusieurs tats des taux de réussite en quatre La licence n’est plus une voie d’échec
mière année de licence. Et pourtant, facteurs ». Il y voit, certes, « un effet de ans : 44 % des bacheliers de 2016 ins- comme on l’a souvent entendu. »
leurs résultats sont meilleurs que bienveillance qui a été valable par- crits en première année de licence à « Les étudiants ne sont plus largués
ceux des générations antérieures. tout ». « On aurait peut-être eu une la rentrée suivante ont obtenu leur comme il y a quelques années,
C’est l’un des enseignements hausse de 3 points et non de 8, sans la diplôme de licence générale ou pro- confirme l’expert précité, mais la loi
d’une note du ministère de l’Ensei- crise sanitaire », admet-il. Les années fessionnelle en trois ou quatre ans a permis de sélectionner et d’orienter,
gnement supérieur sur la réussite en à venir diront si le résultat corres- (29,6 % en trois ans). Soit 1,4 point de et on a aussi divisé par deux le nombre
licence qui vient d’être publiée. pond à un pic ou à une accélération plus par rapport à la session 2019, et de bacheliers professionnels en L1
« Dans le contexte de crise sanitaire, la de la tendance. Car, d’année en 1,7 point par rapport à la session et diminué le nombre de bacheliers
réussite en première année de licence année, la tendance est à la hausse, 2018. Guillaume Gellé, comme technologiques, deux catégories 44 % des bacheliers de 2016 inscrits en première année de licence
a fortement augmenté à la session souligne-t-il en rappelant que les d’autres, s’attend à des effets « plus qui tiraient les résultats de licence vers à la rentrée suivante ont obtenu leur diplôme de licence générale
2020 : 53,5 % des bacheliers 2019 sont taux de passage entre L1 et L2 sont en significatif s » encore sur les le bas. » n ou professionnelle en trois ou quatre ans. Photo David Cesbron/RÉA

Economie sociale
et solidaire : soixante
propositions pour peser
sur la présidentielle
défendu notamment par la
SOCIAL CFDT et la fondation Abbé
Pierre : il s’affiche non pas
L’Union des

B L AC K
comme un projet pour un can-
employeurs de didat, mais un projet candidat
l’économie sociale en tant que tel. Revendiquant
et solidaire donne 10 % du PIB réalisés par 200.000
rendez-vous employeurs et 2,4 millions de

F R I DAY
le 10 mars aux salariés, soit 14 % du secteur
candidats à l’élec- privé, l’économie sociale et soli-
tion présidentielle. daire (ESS) est un « levier incon-
tournable de la relance », a
insisté Hugues Vidor autant
Alain Ruello qu’un rôle « essentiel » pour Du 24 au 28
@AlainRuello l’éducation, l’emploi, les soins
ou encore la protection sociale novembre 2021 inclus
Compte tenu des aspirations des des plus fragiles.
Français à une société plus juste Pour faire valoir sa cause,
et responsable, surtout depuis la l’Udes met sur la table soixante
crise du Covid, les candidats à propositions réunies en sept
l’élection présidentielle ne priorités. Comme souvent avec
devraient pas manquer de réser- pareil exercice, certaines restent
ver la date du 10 mars 2022 dans très générales quand il s’agit par
leurs agendas. L’Union des exemple de « lutter contre l’isole-
employeurs de l’économie ment des salariés en facilitant le
sociale et solidaire (Udes), pre- lien avec la communauté de tra-
mière organisation patronale vail ». D’autres dépassent le
du secteur, leur donne rendez- champ de l’ESS (« associer les
vous ce jour-là, un mois tout salariés à la gouvernance de tou-
juste avant le premier tour, pour tes les entreprises »), assument
qu’ils se positionnent sur son un parti pris clivant (« mettre en
manifeste en faveur d’un nou- place un système de retraites
veau pacte social dévoilé mardi. universel par répartition ») ou
Tous seront invités, à l’excep- tiennent du vœu pieux (« créer
tion de Marine Le Pen et, s’il se un droit universel à la transi-
lance, d’Eric Zemmour, les tion » en Europe).
valeurs du Rassemblement
national étant jugées incompati- L’égale du Medef, JUSQU’À

-20%
bles avec celles défendues par de la CPME ou de l’U2P
les entreprises à but non lucratif. C’est au nom des deux premiè-
« Nous le vivons au quotidien. res priorités – Faire de l’ESS un
Dans un certain nombre levier incontournable et Favori-
d’endroits, quand une mairie est ser l’emploi des jeunes – qu’on
dirigée par ce parti par exemple, trouve sans doute les proposi-
les employeurs du secteur ren-
contrent de grandes difficultés à
déployer leurs actions », s’est jus-
tions les plus précises. Le mani-
feste appelle ainsi à ouvrir le
crédit impôt recherche à l’inno-
SUR TOUS
NOS CAFÉS*
tifié le président de l’Udes, vation sociale, à réserver 15 %
Hugues Vidor. des marchés publics à l’ESS,
à pérenniser le Contrat engage-
ment jeune (il n’est financé à ce
L’Udes milite stade que pour 2022, NDLR) ou
pour une baisse encore à financer 50.000 volon-
de la TVA tariats territoriaux en entre-
prise (VTE).
sur les produits De manière originale, l’Udes
fabriqués milite aussi pour une baisse de la
en France TVA sur les produits fabriqués
en France respectant un label
respectant un label durable strict. L’organisation
durable strict. défend aussi sa chapelle en
revendiquant un siège dans tou-
Porté par un engagement des tes les instances tripartites et de
membres de l’Udes en matière protection sociale, et dans tou- BLACK FRIDAY = VENDREDI FOU
de responsabilité sociétale, le tes les négociations sociales
NESPRESSO France SAS - SIREN 382 597 821 - RCS Paris 27 rue du Colonel Pierre Avia, 75015 Paris.*Ofre valable
manifeste fait un peu le pendant nationales, aux côtés du Medef,
en France métropolitaine du 24 au 28 novembre 2021 inclus, voir modalités complètes sur Nespresso.com
au Pacte du pouvoir de vivre de la CPME et de l’U2P. n
Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

MONDE

Europe : de nouvelles règles


pour une PAC plus verte
l Les eurodéputés ont adopté mardi les nouvelles orientations de la Politique agricole commune.
l Outre une décentralisation de la gestion des aides, la réforme prévoit un système de conditionnalité des aides
à la mise en œuvre de pratiques plus écologiques.

concédé mardi Anne Sander, du


EUROPE groupe conservateur, « mais nous
avons largement réévalué son ambi-
Catherine Chatignoux tion écologique ». Selon elle, 90 % des
@chatignoux crédits alloués aux agriculteurs à
l’avenir en France seront liés à des
Le Parlement européen a voté pratiques agro-environnementa-
mardi à une assez confortable les, contre 30 % actuellement.
majorité la nouvelle Politique agri-
cole commune (PAC) qui va accom- « Greenwashing »
pagner les agriculteurs européens Chaque Etat doit préparer d’ici à la
au cours des sept prochaines fin de l’année un « plan stratégique
années. Bien qu’en léger recul par national » détaillant l’usage qu’il
rapport à la période 2014-2020, elle compte faire des fonds européens. Il
reste – avec 387 milliards d’euros de reviendra à la Commission euro-
crédits – le plus gros poste de dépen- péenne de vérifier la conformité de
ses de l’Union, et la France sa princi- ces décisions aux objectifs affichés
pal bénéficiaire. et à leur cohérence avec les ambi-
Comme à chaque nouvel exercice tions du Pacte vert.
budgétaire, le but est de favoriser le Si le texte a été largement sou-
« verdissement » de la PAC sans tenu dans les rangs de la droite, du
contraindre trop lourdement des centre et au sein du groupe socia-
agriculteurs déjà soumis à de très liste, les élus verts et ceux issus de la
nombreuses réglementations et gauche européenne ont dénoncé
conditionnalités. un manque d’ambition écologique
et du « greenwashing ». Selon
l’eurodéputé écologiste lituanien
Les Etats-membres Bronis Rope, cette « nouvelle PAC ne
auront une grande permet pas de résoudre les inégalités
latitude pour mettre sociales, ni d’atteindre les objectifs de
protection de l’environnement ». Les agriculteurs européens vont devoir adapter leurs pratiques s’ils veulent bénéficier des aides. Photo iStock
en place les nouvelles L’élu Manuel Bompard (GUE/
mesures. NGL, gauche radicale), juge cette

Deux nouveautés sont supposées


faciliter l’accélération de la muta-
PAC « en contradiction avec tous (les)
discours sur le Pacte vert », tandis
que la militante pour le climat Greta
La difficile transition de l’agriculture française
tion de l’agriculture européenne. La Thunberg a qualifié vendredi sur
réforme met en place un nouveau Twitter, la réforme de « désastreuse La déclinaison française tion d’un plan stratégique national Le texte, patiemment négocié cap qui se dessine dans la première
dispositif de soutien, baptisé « éco- pour le climat et l’environnement ». de la nouvelle Politique (PSN). Ce document fait actuelle- depuis janvier, prévoit de faire mouture du PSN.
régimes » qui lie le versement Pour ses opposants, la plus grande agricole commune se veut ment l’objet d’une consultation varier l’aide au revenu perçue par « Pour nous, ce PSN c’est plutôt le
d’aides à l’accomplissement supplé- autonomie accordée aux Etats- en ligne avec le Pacte vert publique et sa première version les exploitants bénéficiant de statut quo. La primauté des aides
mentaire de bonnes pratiques. Les membres « empêchera une bonne mais se voit reprocher doit être transmise fin décembre à la certification verte CE2 +. Son versées à l’hectare perdure », pointe-
Etats devront consacrer 25 % des mise en œuvre de la PAC » et pour- son manque d’ambition. la Commission européenne. montant passerait à 82 euros par t-il en regrettant notamment la
aides directes du premier pilier à rait donner une liberté accrue à des Un pavé de plus de 600 pages qui an et par hectare pour les paysans non-prise en considération des
ces nouvelles techniques, qu’il pouvoirs corrompus de détourner Joël Cossardeaux fixe les nouvelles ambitions agri- estampillés HVE (Haute valeur petites exploitations, mieux pla-
s’agisse de diversification des cultu- les fonds européens sans contrôle. @JolCossardeaux coles de la France, tenues d’être au environnementale) ou AB (Agri- cées, selon lui, pour préserver la
res, de l’installation de haies ou de Cette « renationalisation de fait est diapason avec les objectifs de l’UE, c u l t u r e b i o l o g i q u e) c o n t r e biodiversité et soutenir l’emploi
jachères, d’agriculture biologique u n c o n t re s e n s h i s t o r i q u e » a La disposition européenne, qui ceux liés à son Pacte vert et à 60 euros pour les moins-disants agricole en milieu rural. Pour en
ou de réduction de l’usage des anti- dénoncé le socialiste français Eric permet désormais aux Etats l’atteinte de la neutralité carbone d’entre eux. tenir compte, « le choix a été fait de
biotiques. Andrieu, « qui va mettre les normes d’orienter les dépenses agricoles, en 2050. Une nouvelle donne sur Cette disposition attire les criti- maintenir le paiement redistributif
« C’est une première », a souligné et les agricultures européennes en compte parmi les plus novatrices laquelle le gouvernement estime ques d’une partie du monde agri- à hauteur de 10 % de l’enveloppe des
dans l’hémicycle de Strasbourg concurrence entre elles ». La réparti- de la nouvelle Politique agricole pouvoir s’aligner d’ici à 2027, via cole. « Le bio va bénéficier du même paiements directs sur les 52 pre-
l’eurodéputé allemand Peter Jahr tion toujours très inégale des fonds commune (PAC). Ce n’est pas la toute une série de mesures renfor- niveau de paiement que le HVE, miers hectares de l’exploitation »,
(PPE), qui s’est félicité d’une « PAC européens, basée sur la taille des moins débattue s’agissant de sa cées ou nouvelles. alors que le cahier des charges est indique le PSN. Mais ce n’est pas
plus durable, plus transparente et exploitations, est aussi mal reçue mise en œuvre en France. En effet, beaucoup plus contraignant », plus qu’avant. L’enveloppe totale
plus prévisible ». L’autre nouveauté par la gauche du Parlement euro- la distribution des fonds agricoles Le cadre des éco-régimes s’insurge Mathieu Courgeau, pay- prévue pour le surpaiement de
qui tranche avec le fort centralisme péen, même si les Etats ont la possi- est bien plus l’affaire, désormais, Ces initiatives entrent dans le san vendéen et porte-parole de 10 % s’élève à 674 millions d’euros
des pratiques antérieures consiste à bilité de plafonner les aides distri- de Paris, Rome ou Madrid que de cadre de l’éco-régime. La Commis- « Pour une autre PAC ». Ce mouve- sur les 3,2 milliards d’euros qui
laisser aux Etats-membres, qui ont buées et les redistribuer dans une Bruxelles. sion exige qu’il couvre 25 % des ment, qui réunit 45 organisations – devraient être versés à plus de
chacun leur propres particularités certaine mesure. L’enjeu est considérable. Il cou- fonds du premier pilier de la PAC, ONG, associations de consomma- 310.000 agriculteurs dans le cadre
agricoles, une grande latitude pour vre plus de 9 milliards d’euros que celui consacré aux revenus agrico- teurs, syndicats professionnels – de ce PSN. La Cour des comptes
mettre en place ces nouvelles mesu- Lire l’éditorial la France va toucher au titre de la les, soit encore la bagatelle de vient de demander dans une lettre comme l’Autorité environnemen-
res incitatives. Cette nouvelle ver-
sion de la PAC « n’est pas parfaite » a
( de Julie Chauveau
Page 13
PAC. Il passe, comme pour chaque
Etat-membre, par l’élabora-
1,7 milliard d’euros à distribuer dès
2023.
ouverte adressée lundi au Premier
ministre Jean Castex, de réviser le
tale se sont montrées des plus
réservées sur ce document. n

Les économistes anticipent un coup de frein dans la zone euro


dra de la dureté des confinements, Slovaquie et Slovénie – devaient estime que « nous allons assister à de répondre à l’accroissement de la réduits en novembre pour les
CONJONCTURE de leur durée, et des pays qui recon- introduire un confinement strict, une certaine décélération de la crois- demande », explique Markit. industriels allemands. Consé-
fineront. Il n’empêche que « les pers- alors la croissance du PIB de la zone sance à court terme, mais ensuite à Avec un bémol, les difficultés res- quence, l’augmentation des coûts
L’économie de la zone pectives à court terme deviennent vite euro serait réduite de 0,7 à 0,8 point. une reprise solide et continue à tent importantes dans l’industrie, des industriels n’a jamais été aussi
euro pourrait faire du plus pessimistes à mesure que les ris- « Le PIB de la zone euro pourrait faire moyen terme ». surtout de l’autre côté du Rhin. Les importante. Ce qui pourrait, à
surplace au quatrième ques d’une autre vague de Covid aug- du surplace au quatrième trimes- D’ailleurs, les chefs d’entreprises délais de livraison des fournisseurs terme, renforcer l’inflation dans
trimestre si les mesu- mentent », explique Rory Fennessy, tre », estiment-ils. Si les pays du Sud européens gardent le moral. ne se sont que très légèrement le pays. n
res de confinement économiste chez Oxford Econo- de l’Europe mettent aussi en place L’indice PMI publié mardi pour la
prises dans plusieurs mics. Ainsi, les économistes du des mesures strictes à la mobilité de zone euro par Markit, qui reflète la
pays duraient. cabinet ont calculé que « des restric- la population, alors le PIB de la zone confiance des patrons, a grimpé à
tions nationales en Allemagne d’une euro pourrait baisser sur les trois 55,8 points en novembre, contre
durée d’un mois amputeraient de derniers mois de l’année. 54,2 points le mois précédent. La
Guillaume de Calignon 0,8 point le PIB allemand du qua- limite de ces chiffres, c’est que
@gcalignon trième trimestre, principalement via La BCE rassurante l’enquête de l’institut a été réalisée
la baisse de la consommation, soit un Ce n’est pas le scénario privilégié avant l’accélération fulgurante de la
Et c’est reparti comme il y a un an ou impact négatif sur le PIB de la zone par la Banque centrale européenne pandémie ces derniers jours. Il est
presque. Les économistes ont res- euro de 0,25 % ». (BCE). Interrogée par Bloomberg probable qu’en décembre, la con-
sorti leurs calculatrices pour esti- Ceux d’UBS sont plus pessimis- mardi, Isabel Schnabel, membre fiance flanche un peu. Mais, tant en
mer l’impact des nouvelles mesures tes. Ils jugent que si les neuf pays du directoire de la BCE, s’est voulue France qu’en Allemagne, dans
de restrictions sanitaires en Europe européens qui connaissent actuel- rassurante, en jugeant que cette l’industrie et les services, la situa-
pour faire face à la cinquième vague lement un pic d’infection – Autri- hausse des infections quotidiennes tion s’améliore, notamment celle
de Covid. C’est évidemment un peu che, Allemagne, Belgique, Fin- « ne fera pas dérailler la reprise glo- du marché du travail, « les entrepri-
le brouillard, puisque tout dépen- lande, Irlande, Grèce, Pays-Bas, bale ». L’économiste allemande ses ayant renforcé leurs effectifs afin
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 MONDE // 07

En Inde, les réformes phares L’ONG Memorial,


nouvelle cible de la
de Modi prennent du retard répression en Russie
Alexeï Navalny après l’arresta-
RUSSIE tion du leader de l’opposition
INDE anti-Kremlin et la dissolution
La Cour suprême a de son mouvement.
Sous la pression commencé à étudier
de la rue, le Premier la demande du Une action politique
ministre indien a fini parquet de procéder « La démarche du parquet est
par abroger les très à la dissolution de l’une des nombreuses actions des
contestées lois de l’organisation des autorités pour systématique-
libéralisation agricole. droits de l’Homme ment étrangler les institutions de
russe la plus réputée. la société civile », a dénoncé le
centre Sakharov. « La demande
A l’approche d’élections
de dissolution est une action poli-
clés en Uttar Pradesh, Benjamin Quénelle tique marquante. Il est impor-
la mise en application — Correspondant à Moscou tant de ne pas laisser se dérouler
des réformes du droit à nouveau la roue, cette même
du travail pourrait Après les opposants et les jour- “roue rouge” qui a balayé notre
prendre du retard. nalistes, c’est au tour de Memo- pays comme un rouleau au siècle
rial. La célèbre organisation dernier », a rappelé Natalia
russe des droits de l’Homme est Soljenitsyne, la veuve de l’écri-
Carole Dieterich menacée de fermeture, nou- vain dissident.
— Correspondante à New Dehli velle étape dans la vague de Le bureau du procureur
répression en Russie contre les estime que l’ONG « viole la
Après l’abrogation des lois agrico- voix indépendantes. La Cour constitution ». La prochaine
les par le Premier ministre indien suprême a commencé, mardi, à audience a été fixée au
Narendra Modi la semaine der- étudier la demande du parquet 29 novembre. Au Kremlin, le
nière, l’autre réforme majeure du de dissoudre Memorial. porte-parole de Vladimir Pou-
gouvernement est elle aussi mena- Spécialisée dans la docu- tine a déclaré que « l’organisa-
cée par les contestations. Les syndi- mentation des crimes stali- tion a depuis longtemps des pro-
cats de travailleurs s’opposent de niens et la protection des droits blèmes avec la loi russe ». Le
longue date à la refonte des lois qui humains, l’ONG créée en 1989 président ne s’est pas exprimé.
régissent le droit du travail en qua- par le prix Nobel de la Paix « Mais le message est clair : le
tre grands codes. Son objectif est de Andreï Sakharov et d’autres dis- championnat dans le radica-
faciliter l’embauche et le licencie- Seuls dix Etats sur 28 ont adopté la réforme du droit du travail voulue par le Premier ministre sidents, est un symbole de la lisme s’intensifie. Une sorte de
ment des salariés avec l’objectif Narendra Modi. Photo PIB / AFP Perestroïka. Elle est très active compétition de l’absurde où les
d’attirer davantage d’investisse- aujourd’hui dans la défense des faucons autour de Poutine sem-
ments étrangers. Adoptée par le droit du travail, selon Bloomberg. l’année prochaine. Le BJP, au pou- Commerce et de l’industrie Piyush prisonniers politiques et est blent vouloir montrer au chef
Parlement depuis plusieurs mois, « Ce processus est lent car les Etats voir dans cet Etat, veut éviter un Goyal. Au cours de leur réunion, ils accusée par le parquet d’avoir qu’ils combattent les ennemis
elle n’est appliquée que dans une qui ne sont pas contrôlés par le Bha- revers électoral avant les élections ont « poussé à travailler à un avenir violé une loi controversée sur présumés », s’inquiète le polito-
partie des Etats du pays. ratiya Janata Party (BJP) de Naren- générales de 2024. plus ambitieux pour les relations les « agents de l’étranger ». Il lui logue Mikhail Vinogradov.
Dix syndicats de travailleurs dra Modi sont réticents. Mais à commerciales et économiques bila- est également reproché d’avoir Ces poursuites judiciaires
demandent toujours l’abrogation terme, ces réformes finiront par être Intérêt américain térales et à les faire passer au niveau justifié les activités d’organisa- créent également de nouvelles
de cette réforme. Ils participeront appliquées car les travailleurs n’ont « Au cours des six prochains mois, supérieur », selon le communiqué tions « terroristes et extrémis- tensions entre le Kremlin et les
vendredi à une manifestation aux pas la même capacité de mobilisation l’ensemble du processus de réformes indien. n tes », allusion à son soutien à capitales européennes. n
côtés des agriculteurs qui ont que les agriculteurs », estime Rahul sera au ralenti en raison des élec-
décidé de poursuivre leur contes- Sapkal, professeur à l’Indian Insti- tions, mais cela ne sera que passager
tation jusqu’à l’abrogation for- tute of Technology de Bombay. car l’Inde n’a pas d’autres choix que
melle des réformes agraires par le Après plus d’un an de contesta- de poursuivre ces réformes si elle veut
Parlement. « Nous demandons tou-
jours l’abrogation de la réforme du
tion paysanne, le Premier ministre
Narendra Modi a annoncé la
attirer des investissements étrangers
et créer des opportunités pour ses
Vendredi 26 avec Les Echos
droit du travail et le retrait formel semaine dernière l’abrogation des 1,3 milliard d’habitants », présage
des lois agricoles », confirme réformes agricoles. Une surpre- Amit Kapoor, de l’institut indien
K. Hemalatha, présidente du Cen- nante volte-face, en partie motivée pour la compétitivité.
tre of Indian Trade Unions, un syn- par des considérations électorales. La représentante américaine au
dicat de gauche.
Pour le moment, seuls dix Etats
sur 28 ont adopté la réforme du
L’Uttar Pradesh, Etat le plus peu-
plé et baromètre politique du pays,
se rendra aux urnes au début de
Commerce, Katherine Tai, se trou-
vait d’ailleurs à New Delhi mardi,
où elle a rencontré le ministre du
8 pages
Spécial retraite
Covid : Israël commence
Ce que vous devez savoir
à vacciner les enfants et ce qui pourrait changer
net restreint dédié au nouveau virus éviterait aux enfants d’être mis en
PROCHE-ORIENT devait par ailleurs se réunir mardi quarantaine si l’un de leurs camara-
pour faire le point sur le renforce- des de classe contractait la maladie. En partenariat avec :
La campagne de ment des gestes barrières et des Le gouvernement envisage de
vaccination des 5-11 ans contrôles du passe sanitaire pour profiter des prochaines vacances
a commencé lundi, accéder à des lieux publics clos. scolaires, du 30 novembre au
alors que la pandémie 6 décembre, pour mettre en place
donne des signes « La vague des enfants » des unités de vaccination à proxi-
de reprise dans le pays. Le Premier ministre Naftali Ben- mité des lieux de loisirs fréquentés
nett a enjoint les parents à faire vac- par les enfants.
ciner leurs jeunes enfants car le
Les enfants
pays est confronté à ce qu’il appelle Usine nationale de vaccins
représentent « la vague des enfants ». En effet, la Cependant, jusqu’à présent, les
la moitié des nouveaux pandémie qui était contenue parents étaient plus réticents à
cas d’infection. depuis deux mois à un faible faire vacciner leurs enfants qu’ils
niveau, donne de sérieux signes de ne l’étaient pour eux-mêmes.
reprise. Le taux de reproduction du D’après un sondage effectué par la
Catherine Dupeyron virus vient tout juste de repasser au- Maccabi, l’une des quatre caisses
— Correspondante à Jérusalem dessus de 1. Le nombre de cas graves d’assurance-maladie, 41 % des
est également reparti à la hausse. parents d’enfants âgés de 5 à 11 ans
Une fois de plus, Israël ne perd pas Sur l’ensemble des personnes sont favorables à leur vaccination,
de temps face au Covid-19. Le testées positives au Covid-19, la moi- 38 % s’y opposent et 21 % sont
10 novembre, un panel d’experts tié sont des enfants. Une situation encore indécis.
validait à la quasi-unanimité la vac- qui, si elle perdure, va rapidement Par ailleurs, pour anticiper les
cination des enfants de 5 à 11 ans altérer la routine scolaire. A cet risques sanitaires, un document
avec le vaccin Pfizer. Les doses ont égard, le professeur Salman Zarka, publié par le ministère israélien des
été livrées dimanche et lundi. Aus- commissaire national du coronavi- Finances envisage la création d’une
sitôt, les caisses d’assurance mala- rus, a indiqué que la vaccination usine nationale de vaccins (contre le
die ont envoyé des SMS aux parents Covid-19 et d’autres maladies) afin
pour leur recommander de pren- de garantir son approvisionnement
dre rendez-vous pour la première et d’éviter de payer des sommes
injection. Lundi, 10.000 familles
avaient déjà obtempéré et le soir
même, les premières injections
commençaient, avec 24 heures
1,2
MILLION
astronomiques pour la livraison de
vaccins, comme cela semble avoir
été le cas pour le vaccin Pfizer,
même si aucun chiffre précis n’a
d’avance sur le planning annoncé. Le nombre d’enfants jamais été divulgué. Le gouverne-
Les 5-11 ans représentent 1,2 mil- de 5 à 11 ans en Israël. Parmi ment se donne jusqu’au 17 février
lion d’âmes sur les 9,3 millions que eux, 200.000 ont déjà contracté pour étudier la faisabilité et les
compte le pays. Quelque 200.000 le Covid. Le pays compte conditions d’un tel projet et pourrait
ont déjà contracté le Covid. Le cabi- 9,3 millions d’habitants. ensuite lancer un appel d’offres. n
08 // Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

idées&débats

Pascal Garnier pour « Les Echos »


L’Amérique latine, toujours convalescente
Thierry Ogier et ne devrait refaire surface qu’au (BID). Mais ses experts, tout comme tion, ce qui va ralentir l’activité éco-
— Correspondant à São Paulo début de l’année prochaine, estime ceux de la Commission économique nomique. En d’autres termes, « Les gens veulent
l’agence de notation, soit une reprise pour l’Amérique latine et les Caraï- l’Amérique latine n’est pas encore que ça change.
L’Amérique latine a du mal à se plus lente que dans la plupart des bes (Cepal), relèvent que c’est sur- sortie de la crise, mais il faut déjà
remettre du choc du Covid. Elle a été grandes économies mondiales. tout la hausse des prix (des matières qu’elle se serre la ceinture… Le défi pour
l’une des régions les plus meurtries premières, en grande partie) qui en Tout cela est bien sûr une recette la région est de
au monde. Les images du chaos Récupération « anémique » est la principale responsable plutôt indigeste pour une population qui parvenir à établir
L’ANALYSE funéraire à Guayaquil, en Equateur, La Banque mondiale n’hésite pas que l’augmentation des volumes voit croître les indices de pauvreté
ou de la p énurie d’oxygène à quant à elle à qualifier cette phase exportés. Ce rebond serait plus pro- et d’inégalités sociales. « L’Améri- un minimum
DE LA RÉDACTION Manaus, en Amazonie, ont fait le de récupération d’« anémique ». noncé cette année que dans d’autres que latine était déjà la région où les de consensus. »
La région se remet tour du monde. La courbe du nom- Après une chute du PIB régional de régions du monde en développe- inégalités étaient les plus prononcées JOYDEEP MUKHERJI
bre des victimes (1,5 million de 6,7 % l’an dernier et un rebond ment, mais il ne s’agirait pas d’un au monde avant la pandémie, et la Directeur de Standard & Poor’s
péniblement de morts) est désormais inclinée vers estimé à 6,3 % cette année, « la phénomène durable car il serait pauvreté et les inégalités semblent
l’impact de la crise le bas grâce aux progrès de la vacci- reprise est plus faible que prévu, et les trop dépendant des termes de s’être accrues sensiblement depuis,
du Covid-19. Les nation. Mais les séquelles demeu- prévisions pour 2022 et 2023 retom- l’échange, selon Keiji Inoue, respon- en effaçant les gains enregistrés pré-
rent, surtout sur le plan social, et la bent à leurs niveaux pré-Covid, à sable du commerce international de cédemment », souligne le Fonds
séquelles sont reprise paraît fragile, tant sur le moins de 3 %. Les blessures infligées la Cepal. L’Amérique latine souffre monétaire international (FMI)
visibles, et le rebond plan de la croissance que sur celui à l’économie et à la société vont se de surcroît du manque d’intégration dans son récent rapport régional. tion), en Colombie et au Brésil, en
du commerce extérieur. faire sentir pendant plusieurs de ses économies et de la relative fai- Selon diverses estimations, 9 % octobre prochain, dans un climat à
actuel pourrait n’être Les progrès de la vaccination ont années », note la banque. L’écono- blesse du commerce régional. des habitants de la région ont perdu tirer au couteau. « Les gens veulent
qu’éphémère. été tardifs, surtout au Brésil où le mie régionale tourne déjà au L’embellie aura donc été éphé- leur emploi durant la crise (surtout que ça change, assure Joydeep
La croissance écono- gouvernement a longtemps traîné ralenti, selon le cabinet de consul- mère dans plusieurs pays. Une par- dans le secteur informel), et « la Mukherji, directeur de Standard &
les pieds, et demeurent parfois tants Capital Economics, qui prédit tie de la région flirte déjà avec la sta- reprise attendue ne sera pas suffi- Poor’s. Le défi pour la région est de
mique et celle des insuffisants en Amérique centrale que la reprise en 2022 sera plus fai- gflation. Si l’Argentine et (surtout) le sante pour atteindre les niveaux pré- parvenir à établir un minimum de
échanges commer- et dans les Caraïbes (notamment à ble en Amérique latine (2,4 %) que Venezuela connaissent déjà l’hype- crise », souligne la Cepal. consensus. »
Haïti et au Nicaragua). dans les autres marchés émergents. rinflation depuis plusieurs années, Quoi qu’il en soit, l’Amérique
ciaux devraient à Ses performances économiques Même le rebond du commerce le Brésil a récemment renoué avec Climat à tirer au couteau latine a davantage souffert de cette
nouveau s’essouffler s’en ressentent. L’Amérique latine a extérieur, mis en évidence par les l’ère de l’inflation à deux chiffres. La Les tensions sociales ont déjà pro- période de crise que la plupart des
l’an prochain. été l’une des régions les plus sévère- organismes internationaux, pour- situation se dégrade un peu partout voqué une série de manifestations, autres régions du monde. Et même
ment touchées parmi les marchés rait n’être que de courte durée. Au en raison de la flambée des prix de plus ou moins violentes, au Chili, en si les effets de la pandémie tendent à
émergents, et malgré ses progrès premier semestre de l’année, les la nourriture et des carburants. Et Equateur et en Colombie avant la se dissiper, les perspectives de
récents, sa production demeure à la exportations des pays de la région dans la plupart des pays de la zone, pandémie et pourraient s’intensi- reprise sont plus faibles que dans la
traîne, estime Standard & Poor’s. Mi- ont ainsi effectué un bond remar- les banques centrales vont devoir fier à l’aube d’une série d’élections plupart de ses concurrents dans les
juin, sa production restait inférieure quable de 31 %, selon la Banque inte- resserrer leurs politiques monétai- au Chili (où le président Sebastián marchés émergents. Ses gouver-
à son niveau pré-pandémie de 3,8 % raméricaine de développement res pour tenter de maîtriser l’infla- Piñera vient d’échapper à la destitu- nants ont du pain sur la planche… n

LA CHRONIQUE
DU CERCLE DES
ÉCONOMISTES
Les (encore) douces guerres des changes
de Jean-Paul Betbeze 0,88 dollar pour un euro ceci n’empêche pas de regarder les tion de la montée du dollar par rap- il sera « crucial […] de ne pas considé- grande, avec 260 milliards de dol-

A (1,13 euro pour un dollar),


le dollar est au plus haut
depuis juillet 2020. Côté américain,
la réaction est donc de freiner ce
autres, ni de les écouter.
A la Banque centrale américaine,
l’atmosphère restera tendue entre
Jay Powell, son président – un répu-
port à l’euro.
A la Banque centrale euro-
péenne, l’atmosphère est tendue.
L’inflation atteint 4,1 % : transitoire
rer seulement les risques de défla-
tion, mais aussi de ne pas perdre de
vue les risques d’inflation poten-
tiels ». Ces risques appelleraient
lars de dettes problématiques, est
soutenue à bout de bras par la ban-
que centrale pour éviter un effet
domino, mais ni Fantasia ni Sinic
mouvement, qui handicape les blicain modéré qui vient d’être pour Christine Lagarde, pas pour sans doute à une politique moné- Holdings n’ont bénéficié de cette
exportations. Côté chinois, à 6,39 reconduit par Joe Biden – et Lael Jess Weidmann, le patron de la taire plus restrictive. C’est aussi le sollicitude. Too big to fail bien sûr…
yuans pour un dollar, il faut au Brainard, aussi colombe que démo- sentiment de la Cour suprême alle- ce qui empêche le yuan de baisser,
contraire stabiliser ce taux pour crate, qui souhaitait le poste. Elle mande, qui juge la politique de taux ce qui serait politiquement compli-
qu’il ne baisse pas, ce qui provoque- sera vice-présidente. Le sujet : mon- Partout, des bas de la BCE excessive aux dépens qué par rapport au dollar.
rait de vives réactions américaines. ter plus ou moins vite les taux, pour normalisations de l’Allemagne et de ses épargnants. Partout, des normalisations gra-
Le Trésor américain traque en effet lutter contre une inflation qui graduelles des Christine Lagarde ne peut alors que duelles des politiques monétaires
ce qu’il nomme « les manipula- devrait être à 2 %, pas à 6,2 %. Les rendre sa politique moins accom- sont à l’œuvre. Les Bourses l’ont
tions » de change par rapport au faucons veulent augmenter les taux
politiques monétaires modante, mais plus lentement que compris, passant de « l’exubérance
dollar, des sous-évaluations selon plus vite. Lael Brainard juge sont à l’œuvre. Les la Fed, ce qui soutient indirecte- irrationnelle » d’Alan Greenspan à
lui : euro, yuan, franc suisse, dong la poussée transitoire, donc vou- Bourses l’ont compris. ment le dollar. une « exubérance rationnelle » qui
vietnamien… Les Etats-Unis sont au drait monter les taux lentement. A la Banque centrale chinoise, ne tient qu’autant que les changes
centre du jeu. Jay Powell veut aller un peu plus l’atmosphère doit être tendue aussi. tiennent.
On dira que ceci est excessif, qu’il vite. Pour eux deux néanmoins, le Buba. « Pour des raisons personnel- La croissance passe de 7 % en juin
n’y a aucune guerre entre les gran- taux de chômage actuel à 4,6 % n’est les », il démissionne ce 31 décembre, sur un an à 4 ou 5 % actuellement. Le
des monnaies : chaque banque cen- pas un plein-emploi : il passe à côté donc bien avant la fin de son second Covid pèse et inquiète les consom- Jean-Paul Betbeze est
trale dit ne regarder que ce qui se de ceux qui ne sont pas, encore, mandat, en 2027. « Pour des raisons mateurs, mais aussi les informa- professeur émérite à l’université
passe chez elle, en fonction de son revenus au travail. Derrière ces personnelles » certes, ce qui ne tions sur l’éclatement de la bulle Paris-II et membre du Cercle
mandat anti-inflationniste. Mais débats, il y a, sans trop le dire, la ges- l’empêche pas d’écrire qu’à l’avenir, immobilière. La société Ever- des économistes.
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 IDEES & DEBATS // 09

L’indispensable réforme de l’Etat opinions


Dans l’Education nationale, la police mais aussi les hôpitaux, les signes
d’un dysfonctionnement de la fonction publique se multiplient, et ce,
malgré les rallonges budgétaires qui lui sont consacrées.

bureaucrates à la Gaston Lagaffe, qui doute les salariés du secteur privé vont- Découvrez
voudra faire ce métier demain ? L’hôpi- ils soigner leur vague à l’âme post-Covid
LA tal public, quant à lui, subit d’un côté avec l’inflation salariale qui vient. Tant
notre magazine digital
CHRONIQUE une avalanche de moyens supplémen- mieux pour eux. Mais ce qui se passe « Les Echos Planète »
d’Edouard taires – +10 milliards d’euros pour actuellement dans les services essentiels
Tétreau sur planete.lesechos.fr
l’Assurance-maladie, plus une rallonge de l’Etat est bien plus grave et ne se
de 2,4 milliards, et quelque 400 millions réglera pas à coups de milliards. La
de primes. Et de l’autre, 20 % des lits ritournelle des Ségur, Beauvau, Grenelle
vont fermer. Oui, fermer, malgré le des différents ministères, se répartissant
Covid, et dans un hôpital public affi- « ad nauseam » l’argent des Français, a
utre-Atlantique, on appelle ce chant un absentéisme record (10 %) et 2 quelque chose d’indécent, de puéril, et de

O phénomène « The Great Resi-


gnation ». Ce grand renonce-
ment désigne le phénomène post-Covid
suivant lequel les salariés de métier
à 5 % de postes vacants chez les soi-
gnants, tandis qu’en trois ans, 1.000 étu-
diants infirmiers en formation démis-
sionnaient de leur poste.
singulièrement inefficace.
Pour sortir ces services essentiels de
la déchéance dans laquelle ils tombent,
deux voies sont possibles : la voie dan-
LE LIVRE
DU JOUR
ayant une certaine pénibilité ou récur- C’est moins que les 1.648 démissions gereuse des privatisations – la vitesse à
rence, préfèrent tout arrêter, vivre de d’enseignants en 2020-2021, (multiplié laquelle l’argent public est aujourd’hui
Une biographie fouillée
leurs économies, et s’inventer plus tard par 5 en douze ans), alors que l’Educa- dilapidé donne corps à cette hypothèse, d’Edouard Philippe
un avenir professionnel différent, plu- tion nationale, elle aussi, ploie sous à terme. Ou bien la sortie par le haut, en
tôt que de reprendre leurs précédentes l’abondance nouvelle d’argent public imitant celle des institutions de la Répu- LE PROPOS Edouard Philippe,
fonctions. (+1,9 milliard après le Grenelle de l’édu- blique qui tiennent debout, remplissent écrit la journaliste Bérengère
Aujourd’hui, ce phénomène ali- cation, hausse des salaires pour 58 % des spectaculairement toutes leurs mis- Bonte, dans cette biographie très
mente de nombreuses pénuries de sions, et continuent d’attirer et recruter fouillée de l’ex-Premier ministre,
mains-d’œuvre, particulièrement pro- en masse, malgré des rémunérations n’a « pas particulièrement envie
noncées dans l’hôtellerie-restauration, Sans doute les salariés mesurées et une saignée de leurs qu’on le comprenne », de l’aveu
le bâtiment, la logistique, le trans- moyens et effectifs depuis Jacques Chi- même du maire du Havre. Mais
port, etc. : plus d’un million d’emplois du privé vont-ils soigner rac (-25 %) : les armées. l’auteure, au terme d’une enquête
sont à pourvoir en France selon Pôle leur vague à l’âme post- Dans l’hypothèse de plus en plus pro- riche d’une centaine d’entretiens, a
emploi. Cette pénurie de main-d’œuvre Covid avec l’inflation bable d’un second quinquennat voulu cerner celui qu’elle aborde
devrait se corriger rapidement grâce au Macron, visant à accomplir ce qui a été d’abord comme un « Doudou un Le Sioux, Biographie
mécanisme d’ajustement le plus effi-
salariale qui vient. initié dans le premier, on espère ici que la peu lisse et ultrapopulaire » avant par Bérengère Bonte, l’Archipel,
cace d’une économie de marché : le réforme de l’Etat, condition sine qua non d’entrevoir « un juriste ultraprudent 349 pages, 20 euros.
prix. En l’occurrence le prix du travail. Mais ce qui se passe de la réussite du pays, deviendra enfin la et générateur de rancœurs », tantôt
Si l’inflation salariale va corriger à actuellement dans les priorité de l’action gouvernementale. décrit comme un « opportuniste »,
terme les déséquilibres temporaires Après avoir été initiée avec talent par « caméléon », « cassant », tantôt découvre, amer, que « les gens des
dans le secteur privé, un autre « grand
services essentiels de Amélie de Montchalin, elle pourrait l’objet d’un « panégyrique [qui] ambassades ne parlaient pas à [ses]
renoncement », bien plus inquiétant, l’Etat est bien plus grave être confiée à un militaire d’active, et tournait autour de son intelligence, parents ». Un moteur ensuite pour
vient saper les piliers qui font tenir et ne se réglera pas à s’appuyer sur les quelques éléments qui de son grand sens de l’Etat, de sa celui qui, parfois vu comme un
debout le pays. A savoir l’Education coups de milliards. fondent les succès de nos armées : loyauté, de son humour ». Bref, un dilettante, met tout en œuvre pour
nationale, la police, la justice et l’hôpital l’absence totale de syndicats – ces der- personnage complexe et intégrer l’ENA et sort dans la botte
public. A des degrés divers, tous ces niers ayant un véritable examen de paradoxal. Elle s’est retrouvée sur à la surprise de ses condisciples,
domaines ont récemment bénéficié d’un enseignants…) et d’attention prioritaire. conscience à faire dans l’effondrement « la piste d’un Sioux qui, en puis s’épanouit dans le privé et
surcroît de moyens et d’argent public… Comme si l’argent, au fond, n’était plus en cours de l’Education nationale, de la cinquante ans, a souvent avancé, attend avec méthode, patience et
pour des résultats dégradés et une le sujet. La bureaucratie, les procédures, police et de l’hôpital public ; la pleine et l’air de rien, vers des succès qu’on ne détermination, de succéder,
démotivation dramatique des agents. un excès de syndicalisme si peu repré- entière subsidiarité, sans laquelle toute lui prédisait pas ». au Havre, à Antoine Rufenacht
La Cour des comptes nous apprend sentatif mais si bloquant, semblent avoir action substantielle est vouée à l’échec – avant de rebondir, après la défaite
ainsi qu’en dix ans, malgré 8.000 poli- raison de la force de ces quatre piliers, et ou reste à l’état de joli discours d’état- L’INTÉRÊT Outre la période d’Alain Juppé, à la primaire de la
ciers supplémentaires et une masse de l’attractivité de ces métiers essentiels, major ; enfin et peut-être surtout, pour Matignon, ce livre décortique tout droite, Premier ministre
salariale en hausse de 21 %, les taux où les agents sont bien seuls face à leurs reprendre l’adieu aux armes récent le parcours d’Edouard Philippe, d’Emmanuel Macron. Un poste où
d’élucidation des crimes chutent (de responsabilités parfois écrasantes. Dans d’un général d’armée, « connaître et depuis l’enfance à Rouen mais là encore, nombreux sont ceux qui
70 % à 62,6 % entre 2016 et 2020), et les la magistrature, l’émotion s’installe et la aimer ses hommes sans quoi on ne peut aussi ses années décisives à Berlin, ne l’avaient pas vu venir.
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

policiers sont moins nombreux sur le colère gronde après le suicide de pas leur demander le meilleur d’eux-mê- où le lycéen, fils de proviseur, —Isabelle Ficek
terrain. Charlotte G., jeune magistrate de 29 ans, mes […] Commander devant, au contact.
La raison principale ? Une paperasse « placée de tribunaux en tribunaux pour En toutes circonstances, privilégier l’ini-
digne de l’URSS des derniers jours : compléter les effectifs en souffrance du tiative et savoir déléguer. » L’aggiorna-
3,9 millions de procédures annuelles ! Nord et du Pas-de-Calais […] dont l’éthique mento de l’Etat, aujourd’hui en situa-
Perte de temps ; perte de sens de la mis- professionnelle s’est heurtée à la violence tion d’échec dans ses domaines
sion : à quoi bon élucider un crime s’il du fonctionnement de notre institution », essentiels, passe par là.
faut 14 exemplaires B12 et relâcher le accuse une pétition signée par un tiers de DANS LA PRESSE
criminel sur une erreur de procédure la magistrature française en 24 heures Edouard Tétreau est essayiste et ÉTRANGÈRE
tatillonne ? A part des héros et des (curieusement fermée depuis). Sans conseiller de dirigeants d’entreprises.

Une « crise de la maternité » au Royaume-Uni

•quiEnseFrance, on se désole des démissions


multiplient dans l’Education natio-
nale. Au Royaume-Uni, ce sont les sages-
femmes qui désertent leur métier, explique
le quotidien britannique « The Guardian ». implique des roulements de plus en plus
« Sur 30 sages-femmes nouvellement for- fréquents où les temps de repos ne sont pas
mées, 29 abandonnent », pouvait-on lire sur toujours respectés, regrettent les repré-
les pancartes portées lors des manifesta- sentants de la profession. La prise en
tions qui ont eu lieu dimanche dernier dans charge des patientes est aussi de plus en
plusieurs villes du pays. plus compliquée, expliquent les manifes-
Une étude récente du Royal College of tantes au « Guardian », avec des mères
Midwives (RCM) révèle que 57 % des sages- dont les troubles de santé, y compris les
femmes du National Health Service (NHS) troubles mentaux, sont plus fréquents. De
envisagent de quitter la profession dans les plus en plus de patientes n’ont pas l’anglais
Anthony Micallef/Haytham-Réa

douze prochains mois. « Je suis sage-femme comme langue maternelle, ce qui peut
depuis vingt-cinq ans, confiait l’une des aussi rendre plus délicate la prise en
manifestantes de Nottingham, dans les charge. Une des porte-parole du ministère
Midlands, et je n’avais encore jamais ressenti de la Santé a répondu qu’ « il n’y avait
la nécessité de devoir protester ainsi ». jamais eu autant de sages-femmes tra-
Parmi les sujets qui préoccupent la pro- vaillant pour le NHS qu’aujourd’hui » et que
fession, la dégradation des conditions de le recrutement de 1.200 personnes était
travail est prégnante. Le manque d’effectif prévu. — M. B.

Les Echos est une publication du DIRECTEUR DES RÉDACTIONS Alexandre Counis (Finance et Marchés) DIRECTEUR DE CRÉATION LES ECHOS WEEK-END ÉDITRICE PUBLICITÉ
PRINCIPAL ASSOCIÉ UFIPAR (LVMH) Nicolas Barré Daniel Fortin (Magazine, Opinions Fabien Laborde DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Marie Van de Voorde-Leclerq Les Echos Le Parisien Médias
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Pierre Louette DIRECTEUR DES DÉVELOPPEMENTS et Innovation) DIRECTRICE ARTISTIQUE Marion Moulin Henri Gibier ÉDITRICE ADJOINTE Tél. : 01 87 39 78 00.
ÉDITORIAUX DU PÔLE LES ECHOS Muriel Jasor (Leadership et Management) EDITORIALISTES RÉDACTEURS EN CHEF Laura Berny, Clémence Callies PRÉSIDENTE Corinne Mrejen
DIRECTRICE GÉNÉRALE PÔLE LES ECHOS Bérénice Lajouanie Arnaud Le Gal (Les Echos Entrepreneurs
Henri Gibier Cécile Cornudet Karl De Meyer et Mariana Reali DIRECTEUR DE LA DIFFUSION DIRECTEUR GÉNÉRAL
DIRECTEUR DÉLÉGUÉ Bernard Villeneuve et opérations spéciales) Jacques Hubert-Rodier
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION DIRECTEURS DÉLÉGUÉS DIRECTRICE ARTISTIQUE Cécile Texeraud ET DU MARKETING CLIENTS Philippe Pignol
DE LA RÉDACTION Etienne Lefebvre (France et international) Eric Le Boucher Etienne Porteaux DIRECTRICE PUBLICITÉ FINANCIÈRE
& PRÉSIDENT DE LA SAS LES ECHOS Pierre Louette Dominique Seux et François Vidal Clémence Lemaistre (Information digitale) Jean-Francis Pécresse SÉRIE LIMITÉE
Edité par Les Echos, SAS au capital de 794.240 euros RCS 582 071 437 DIRECTEUR STRATÉGIE Céline Vandromme
RÉDACTEURS EN CHEF Lucie Robequain (France, International Jean-Marc Vittori RÉDACTRICE EN CHEF Frédérique Dedet ET COMMUNICATION DIRECTRICE PUBLICITÉ COMMERCIALE
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 David Barroux (Entreprises) et Enquête) Sabine Delanglade DIRECTRICE ARTISTIQUE
Tél. : 01 87 39 70 00. www.lesechos.fr Fabrice Février Emmanuelle Denis
Julie Chauveau (Entreprises) Marie-Christine Sonkin (Patrimoine) Laurent Flallo, Sylvie Ramadier (Le Crible) Clarice Fensterseifer
SERVICE ABONNEMENTS LES ECHOS 45, av. du Général Leclerc, 60643 Chantilly Cedex. Tél. : 01 70 37 61 36 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h. Abonnement France métropolitaine: 696 € TTC. IMPRESSION L’Imprimerie (Tremblay-en-France), Midi-Libre (Montpellier). Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 56%.
Ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro FI/37/002. Eutrophisation : Ptot 0.01kg/tonne de papier Membre de membre ACPM OJD CPPAP : 0426 C 83015. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)

Ce numéro comporte un 3e cahier de 12 pages « Les Echos Entreprises & Collectivités »


10 // IDEES & DEBATS Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

opinions Publiez vos contributions


sur le Cercle des Echos :
lesechos.fr/idees-debats/cercle

LE POINT
DE VUE Le projet Jusqu’où ira la course
de Claude Tendil
de « grande Sécu » à l’optimisation ?
est une aberration à la responsabilité individuelle, concerne
autant la sphère administrative que le sec-
LIBRE teur marchand. Le pire de la machine, ce
e Haut Conseil pour l’avenir de Quelle illusion, quelle trahison ! Le comparables, permet de les garantir PROPOS n’est pas de remplacer le travail humain,

L l’assurance maladie (HCAAM)


planche sur des scénarios d’évo-
lution de la Sécurité sociale. Le ministre
de la santé privilégie le scénario jus-
problème ne vient pas de la coexistence
de la Sécurité sociale et des organismes
complémentaires, mais de la confusion
de leurs missions. Au fil des réformes,
effectivement.
A rebours du projet évoqué, c’est cette
distinction qu’il convient de réaffirmer,
invitant l’Etat à se concentrer pleine-
par Gaspard Koenig mais de le transformer en travail de
machine. Qui veut devenir contrôleur pour
sanctionner sans discuter, pour sermonner
sans interpréter ? La bonne marche de
qu’au-boutiste de « grande Sécu ». on a perdu de vue les principes dégagés ment sur le cœur de sa mission : la pro- l’entreprise justifie-t-elle d’abolir toute initia-
Concrètement, les complémentaires par le Conseil national de la résistance tection contre les risques universels que tive personnelle sous l’éteignoir d’une règle
seraient absorbées par l’Assurance-ma- qui commandaient l’action de l’une sont la pauvreté (via une ressource per- a très aimable contrôleuse du TER rigide ?
ladie qui gérerait l’ensemble des rem-
boursements des soins de santé. Cette
évolution est parfois présentée comme
l’aboutissement du projet de 1945. C’est
et des autres. Ces axes sont pourtant
toujours pertinents pour refonder le
système.
mettant de vive décemment sans
renoncer à travailler) et la maladie (via
la prise en charge des frais d’hospitalisa-
tion ou, pour ceux dont la santé est alté-
L avait beau s’acharner sur mon titre de
transport, son appareil refusait de le
valider. Au bout de longues minutes de bips
et de pouffements, nous exonérâmes la tech-
Or, cette déshumanisation n’est pas une
fatalité technologique. L’investisseur Peter
Thiel, figure libertarienne de la Silicon Val-
ley, explique depuis plusieurs années que le
inexact. rée ou qui sont particulièrement dému- nologie : j’avais pris mon billet pour le mois progrès informatique peut être aussi bien
La Sécurité sociale avait pour voca- L’enjeu est aujourd’hui nis, l’ensemble de leurs frais de santé). Il suivant. Mon air penaud était suffisamment mis au service de la manipulation (via un
tion, à terme, d’offrir à l’ensemble des de définir les contours s’agit là d’un droit fondamental. crédible pour que la contrôleuse me fasse usage intrusif de l’intelligence artificielle)
travailleurs un socle universel de pro- d’un modèle Les organismes complémentaires grâce d’une amende et se contente de me que de l’émancipation individuelle (via la
tection. S’agissant de garanties minima- interviennent, pour le reste, par des faire payer le prix ordinaire. Nous engageâ- blockchain). La SNCF pourrait ainsi utiliser
les, le maintien ou la création de garan-
économique de garanties adaptées à la situation de cha- mes la discussion. la blockchain pour anonymiser les titres de
ties complémentaires mutualisées ont, protection sociale cun, même si le législateur doit décider – Mais je vous préviens, conclut-elle à regret, transport électroniques, ou les algorithmes
dès 1945, fait partie du dispositif global soutenable et en phase d’une obligation d’affiliation et d’une à partir du mois de décembre, c’est terminé. de pricing pour redonner une marge de
de protection sociale. Notre système couverture minimale pour certains ris- Plus de gentils contrôles comme celui-ci. manœuvre au contrôleur.
hybride est né, permettant à chacun
avec les enjeux ques, notamment la santé. Nous fonctionnerons en escouade et serons
d’adopter le niveau de couverture contemporains. Renouons avec l’intuition des fonda- tenus d’appliquer le règlement à la lettre.
conforme à sa situation. teurs de la Sécurité sociale. C’est en – C’est la mort des distraits. Dans les gares,
La généralisation de la Sécurité Au cœur de ces principes, figure conjuguant les forces des secteurs – C’est surtout la mort du métier. Moi, j’aime l’hypercommercialisation
sociale n’a jamais été réalisée : la solida- notamment l’identification des risques public et privé, chacun responsabilisé bien le contact avec les voyageurs. Ce ne sera de l’espace ressemble
rité est aujourd’hui fractionnée. Depuis qui, parce qu’ils sont universels, relè- dans son domaine légitime d’interven- plus possible. Donc j’ai demandé un trans-
le milieu des années 1970, la Sécurité vent de la solidarité nationale – donc de tion, que l’on pourra protéger efficace- fert interne vers un autre type de poste.
désormais à un duty free
sociale réduit le montant des presta- l’Etat. Ces aléas sont ceux auxquels ment la population face à des risques Vérification faite, la réorganisation des d’aéroport.
tions et transfère une partie d’entre toute personne peut être confrontée, croissants. L’enjeu est aujourd’hui de contrôles provoque en effet l’ire des syndi-
elles, ainsi que la régulation associée, indépendamment de sa situation per- définir les contours d’un modèle écono- cats. La CGT et SUD-Rail appellent à une Les salles des pas perdus
vers les « complémentaires ». sonnelle ou professionnelle, et aux mique de protection sociale soutenable grève nationale des contrôles entre le 4 et le
Plus récemment, la Sécurité sociale a conséquences financières desquels elle et en phase avec les enjeux contempo- 7 décembre. Au-delà de revendications syn-
se sont transformées
cherché à reprendre du terrain aux frais ne peut, seule, faire face. rains. C’est le sens d’une proposition dicales plus classiques, ils dénoncent une en labyrinthes de pas
de ces dernières. La réforme dite « 100 % Les autres, qui sont particuliers au récente de refondation du système de politique d’entreprise conduisant à la « dés- comptés.
santé » permet à l’Assurance-maladie sens où ils dépendent de situations et de protection sociale qui mérite d’être ver- humanisation des gares ».
de prendre en charge des frais d’optique choix de vie propres à chacun, n’ont pas sée au débat. Il est difficile de leur donner tort sur ce Ce n’est pas non plus une fatalité économi-
et dentaires qui sont financés par la à être couverts par la collectivité natio- point. Les gares ont subi ces dernières que. Les syndicats attribuent cette recherche
taxation des complémentaires… nale. La mutualisation est la technique Claude Tendil est président années une mutation profonde. Historique- effrénée d’efficacité à une logique de réduc-
L’enchevêtrement est total, et étatiser, le qui, partageant le risque entre des per- de l’Institut pour l’innovation ment lieux de passage et de brassage, « dou- tion des coûts, dans la perspective de l’ouver-
système simplifierait bien des choses. sonnes placées dans des situations économique et sociale (2IES). ble porte ouverte sur l’immensité charmante ture à la concurrence du rail. Mais la diver-
de la terre » sous la plume de Valéry Larbaud, sité des acteurs devrait précisément
elles sont devenues la parabole de nos pires permettre de concevoir des modèles alterna-
travers. Hypercommercialisation de tifs. La SNCF, qui dispose parmi la popula-
l’espace qui ressemble désormais à un duty tion d’un fort capital symbolique, aurait tout
LE POINT
DE VUE Métavers : free d’aéroport : les salles des pas perdus se
sont transformées en labyrinthes de pas
comptés. Hypercontrôle avec la fermeture
à gagner à se refaire un visage humain pour
fidéliser sa clientèle. J’ai par exemple été
enchanté par l’annonce récente d’un
d’Ismaël Ould
prenons exemple de l’accès au quai et la multiplication des vigi-
les en tout genre. Hypersurveillance achevée
par la généralisation récente du billet nomi-
conducteur sur les mesures sanitaires :
« même si vous avez le nez de Cyrano de Ber-
gerac et des lunettes de taupe, veuillez porter

sur la Corée du Sud natif. Hyperinfantilisation du voyageur gavé


d’instructions et de nudges. Le tout hypocri-
tement accompagné de smileys bien-
un masque ». Dit comme ça, j’obéis avec plai-
sir. Encore faut-il que le conducteur se sente
libre de tels écarts.
veillants. Prendre le train, ce n’est plus pous- La SNCF n’est que le symptôme d’une
ser une double porte ouverte, mais faire la vaste question de société. Voulons-nous
e changement de nom du groupe France des risques, les Coréens, eux, Troisièmement, parce que malgré la queue devant un double portillon à code QR. adapter les hommes aux systèmes, dans une

L Facebook en « Meta », pour sym-


boliser l’ambition de Mark Zuc-
kerberg de lancer son empire à l’assaut
du métavers, a jeté un coup de projec-
agissent pour créer un métavers capable
de concurrencer celui de Facebook !
Aux débats, le gouvernement coréen
privilégie l’action. Il vient d’annoncer la
puissance des Gafam, nous avons su
résister et nous proposons des alternati-
ves. A titre d’exemple, dans le secteur de
la distribution – dans lequel opère Wynd
Dans un tel univers, le travail perd natu-
rellement son sens. Inutile de faire de gran-
des déclarations RSE si l’on prive l’agent de
terrain de l’exercice de son jugement, de cet
course éperdue à l’optimisation, ou les systè-
mes aux hommes, en respectant leur diver-
sité et leur spontanéité ? Tel est le choix qui
incombe aujourd’hui à chaque administra-
teur sur cet internet du futur, mêlant création d’une alliance des géants de – Carrefour vient d’annoncer son plan espace d’échange et de décision sans lequel teur, chaque manager, chaque citoyen.
réalité virtuelle et augmentée. Il est évi- l’industrie pour concevoir un métavers stratégique pour devenir « une digital toute activité devient d’un implacable ennui.
dent que le métavers est une révolution national. Ainsi, le ministre sud-coréen retail company ». Le phénomène de bureaucratisation, ce Gaspard Koenig est philosophe et
dont on peut attendre le meilleur des technologies de l’information Être armés pour ne pas rater cette désir fou de substituer un processus abstrait président du think tank GenerationLibre.
comme le pire. raconte en coulisse avoir rallié 17 entre- révolution ne suffit pas. Il faut nous met-
Le meilleur, c’est d’offrir à tous des prises de pointe pour collaborer. A l’ins- tre en formation de combat. Nous
expériences de divertissement et de tar de la Corée du Sud, la France doit son- devons savoir mobiliser fonds, capital-
shopping, c’est de révolutionner des sec- ner la mobilisation générale, car plus risque, véhicules de financement public
teurs non-marchands comme celui des que jamais nous sommes armés pour ne – comme bpifrance. Le métavers est un
services à la personne. En mêlant virtua- pas rater cette révolution. combat qui nécessite des ressources très
lité et présence, le métavers permettra, importantes. Nous ne pouvons nous
par exemple, de lutter contre l’isolement résoudre à être les créatifs du monde de
et le sentiment de solitude. Il est évident que la tech, à faire des pilotes, pendant que
Le pire, c’est à la manière de scénarios le métavers est une les entreprises de la tech américaine
des films de science-fiction, un monde révolution en approche, s’inspireront de nos innovations et
partagé entre ceux qui ont les moyens de rachèteront nos start-up innovantes.
vivre une vraie vie, de se baigner, de
dont on peut attendre le Ensuite, nous devons faire que les entre-
s’embrasser, de sortir et ceux qui doivent meilleur comme le pire. prises de la French Tech du Next 40
se contenter de vivre ces expériences mènent le combat en symbiose avec les
dans un monde virtuel. Premièrement, nous sommes nom- acteurs du CAC 40. Sans une mobilisa-
Il y a donc urgence qu’à l’échelle euro- breux au sein de la French Tech à avoir tion du CAC 40 pour embrasser cette
péenne un cadre légal soit vite proposé investi temps et argent, depuis quelques révolution, la French Tech sera le réser-
pour que nous ne subissions pas le méta- années, pour être au rendez-vous. Notre voir d’ingénieurs pour les entreprises
vers comme nous subissons la supréma- présence en Corée en est aujourd’hui la américaines et, in fine, le métavers sera
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

tie des Gafam, ces géants du numérique meilleure preuve. américain ou chinois comme Internet
dont Facebook fait partie. Pour autant, Deuxièmement, en Europe et en l’est aujourd’hui.
croire qu’un simple cadre réglementaire France, nous sommes riches d’un éco- Ce combat, les acteurs de la French
et législatif suffira à encadrer les dangers système ancien et récent. Ancien, car Tech sont prêts à le mener. La Corée du
potentiels de cette révolution, c’est être nous restons un des pays où la forma- Sud nous montre que ce combat, mieux
Teresa Suarez/RÉA

les Maginot du XXIe siècle. tion des scientifiques reste la meilleure que personne, la France peut le mener et
Pour ne pas rater le train du métavers, au monde. Récent, car depuis cinq ans la le gagner.
comme nous avons raté celui d’Internet, France a su créer un environnement
regarder ce qui se passe en Corée est plus favorable qui se concrétise dans la Ismaël Ould est le cofondateur
que jamais nécessaire. Pendant qu’en French Tech. de Wynd.
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 IDEES & DEBATS // 11

Suivez toute l’actualité photo


cinéma
sur notre compte Instagram
@lesechosphotos

BIOPIC // Le Britannique Ridley Scott porte à l’écran l’agonie des Gucci autour d’un casting magis-
tral. Tragédie familiale et industrielle, « House of Gucci » séduit surtout par ses aspects comiques.
Annie Ernaux,
en écran large
Affreux, riches et méchants LA
CHRONIQUE
d’ Olivier de Bruyn

lle a connu la consécration en septembre

E dernier au Festival de Venise en remportant


le Lion d’or et ce n’est que justice. Dans
« L’Evénement », la réalisatrice française Audrey
Diwan, déjà remarquée avec son beau premier film
en 2019 – « Mais vous êtes fous » –, adapte le livre
autobiographique éponyme d’Annie Ernaux
(Editions Gallimard). La romancière y évoquait sa
jeunesse estudiantine dans les années 1960 et
l’avortement clandestin qu’elle dut subir à l’époque.
Fidèle à l’esprit et aux combats d’Annie Ernaux dans
cette transposition pour le grand écran, Audrey
Diwan met en scène Anne, une jeune fille issue d’un
milieu modeste et qui se passionne pour ses études
universitaires en littérature. Un cursus qui, espère-t-
elle, lui permettra d’échapper à la fatalité du
déterminisme social pour mener sa future existence
personnelle et professionnelle en toute autonomie.
Mais un « événement » contrecarre
douloureusement ses rêves. Anne, qui ne jure que
par la liberté, est tombée accidentellement enceinte
de son petit ami, un jeune bourgeois qui ne tarde pas
à l’abandonner à son triste sort. Anne décide de ne
pas garder cet enfant non désiré. Dans une France
corsetée où l’avortement est interdit, elle entame un
parcours de combattante. Un parcours
potentiellement mortel…
Lâchée par la plupart de ses amis qui redoutent
d’être considérés comme des complices s’ils
l’accompagnent dans ses démarches hors la loi,
confrontée à un ordre social qui condamne les
femmes procédant illégalement à une IVG, Anne,
seule au monde ou presque, découvre l’univers
clandestin des « faiseuses d’ange » et leurs
appartements inquiétants où elles « opèrent » dans
des conditions d’hygiène déplorables. Ennemie
jurée de la complaisance et des surenchères, Audrey
Diwan met en scène au plus près et au plus juste les
épreuves de son héroïne. Et dans quelques
La diva Lady Gaga s’impose définitivement comme une actrice de premier plan. Photo Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. séquences éprouvantes, mais filmées avec une
pudeur exemplaire, la cinéaste donne à voir ce que
Adrien Gombeaud affaires qui ont baigné FILM AMÉRICAIN au ciel de Pacino qui Scott observe cette décadence avec la devaient subir les femmes qui, il y a seulement
@AdrienGombeaud son enfance, sa jeune House of Gucci singe son propre « Par- distance ironique d’un lord au-dessus quelques décennies, entendaient disposer de leurs
épouse entend vite s’en de Ridley Scott rain » ; déguster la d’une basse-cour de parvenus. Cette corps comme elles le souhaitaient.
e 27 mars 1995, un vélo traverse m ê l er d e t r è s p r è s . Avec Lady Gaga, façon précieuse dont richissime Italie nous est montrée En parallèle, Audrey Diwan dresse le portrait tout en

L Milan. Plein d’insouciance, allégé


d’un poids qui lui pesait depuis de
longues années, le cycliste lâche son gui-
don et se laisse porter. On le sait, on le
Patrizia se rapproche
donc d’Aldo (Al Pacino),
l’oncle qui pilote le
Adam Driver, Al Pacino,
Jeremy Irons… 2 h 37.

paquebot Gucci depuis Manhattan.


Jeremy Irons lisse sa
moustache en se
croyant dans un simili-
Visconti. Plus nuancée, Lady Gaga va se
comme un gigantesque étalage de frime
et de vulgarité, et l’on sent jusqu’à travers
l’écran des stars aspergées de parfums
aussi ruineux que capiteux.
délicatesse de cette jeune fille qui, envers et contre
tout, ne renonce à aucun de ses désirs. Soucieuse de
mener sa vie comme elle l’entend, Anne aime
étudier, aime s’étourdir dans des fêtes, aime séduire
sent, trois balles l’attendent au bout de la Du polar à la saga, plusieurs chemins montrer séduisante et matrone, cares- Jeu de massacre mouliné avec savoir- les garçons qui lui plaisent… La cinéaste met en
rue. Le nouveau Ridley Scott relate la s’offraient à l’adaptation de la tragédie sante et griffue, émouvante et horripi- faire, « House of Gucci » s’élève-t-il à scène avec ferveur cette héroïne bouleversante
chute de Maurizio Gucci et de l’une des des Gucci. Ridley Scott emprunte le plus lante. Trois ans après « A Star Is Born », hauteur de son sujet ? En guise d’épilo- (remarquablement incarnée par Anamaria
plus prestigieuses firmes du luxe italien. inattendu : celui de la comédie de la diva s’impose définitivement en gue, un carton résume le sort d’une mai- Vartolomei) et signe avec « L’Evénement » un éloge
Flash-back. Dans les années 1970, mœurs, voire de la farce. Après tout, comédienne de premier plan. son qui de Gucci ne possède plus que le de l’émancipation qui ne s’oubliera pas de sitôt.
Patrizia Reggiani (Lady Gaga) rencon- nous sommes au pays de la commedia nom. Victime de ses frasques, de la pré-
tre Maurizio Gucci (Adam Driver), étu- dell’arte et c’est au bal masqué que Patri- Basse-cour de parvenus tention et de l’avidité de ses membres, la L’Evénement d’Audrey Diwan. Avec Anamaria
diant en droit. Ils décident de se marier zia séduira Maurizio. Ce ton bouffon est Dans cette drôle de distribution, l’idée la famille fondatrice s’est diluée dans sa Vartolomei, Kacey Mottet Klein… 1 h 40.
au grand dam du père de Maurizio. à vrai dire induit par le casting anglo- plus insolente se niche parmi les propre entreprise. A travers ce récit, on
Rodolfo Gucci (Jeremy Irons), héritier saxon. A l’écran, tous ces « Italiens » vont seconds rôles. On le sait depuis un pro- pouvait rêver d’une fresque shakespea-
d’une richissime lignée, n’imaginait pas s’exprimer en bon anglais, roulant cès très médiatisé, l’assassinat de Mauri- rienne sur la déchéance d’une époque,
pour son fils une roturière issue d’une comme il se doit les « r » et les globes zio Gucci fut organisé par une extrava- l’agonie d’une vieille Europe et le coup En bref
modeste famille de transporteurs rou- oculaires. Une situation si artificielle que gante voyante milanaise. Or celle-ci est d’Etat des multinationales sur les
tiers. En ce temps-là, la maison Gucci « House of Gucci » ne peut que s’assu- interprétée par Salma Hayek, épouse à empires familiaux. « House of Gucci »
ressemble à un vieux dragon somnolant mer en course de cabots. Pour aimer ce la ville de François-Henri Pinault… dont ne sera pas tout à fait ce film-là, juste
qui ne demande qu’à être réveillé. Si film, il faut adorer les acteurs débridés le groupe Kering finira par avaler une réjouissante partie de bowling
Maurizio n’a aucune appétence pour les lancés au grand galop : savourer les bras Gucci ! Cinéaste britannique, Ridley dans un monde de luxe et de quilles. n
FILM FRANÇAIS
Suprêmes
d’Audrey Estrougo

L’art du mélo d’Emmanuelle Bercot Avec Théo Christine, Sandor


Funtek, Félix Lefebvre…
1 h 52.

A travers le récit d’une fin


de vie, la réalisatrice assume
Cr ystal, acceptera
l’inacceptable : laisser
FILM FRANÇAIS
De son vivant
s’égare sans le vouloir
dans la compassion.
la mort, comme un metteur en scène
dirige un comédien dans le rôle de sa vie.
•enOn pouvait redouter une certaine complaisance
abordant un biopic du groupe NTM, écrit en col-
le genre mélodramatique. Un son enfant partir. d’Emmanuelle Bercot Entre-temps, le scénario effectue plu- laboration avec ses deux membres, Joey Starr et
film pour faire pleurer, parfois Emmanuelle Bercot Avec Benoît Magimel, Fluidité gracieuse sieurs détours inutiles, dont une escale Kool Shen. Bonne surprise : « Suprêmes » évite les
surchargé, mais lumineux. organise « De son Catherine Deneuve, On peut surtout voir en Australie. La mise en scène s’autorise figures imposées du genre et se distingue par sa
vivant » comme un bal- Cécile de France… 1 h 32. « De son vivant » aussi quelques coquetteries superflues. sobriété. Audrey Estrougo (« La Taularde ») accom-
« De son vivant » est un film sur la mort. let, la dernière ronde comme une fiction sur Né a n m oi n s , d a n s d e t r è s b e a u x plit un vrai choix et ne met en scène que les débuts
Si l’on se sait condamné, que faire des autour du condamné. Fragile, sédui- Gabriel Sara, cancérologue, dans un rôle moments, Emmanuelle Bercot sait du groupe. Ou comment, à la fin des années 1980,
semaines qui nous restent ? Y a-t-il un sant, Benoît Magimel a toujours cette que l’on devine inspiré de sa personne. imposer, sur un sujet si sombre, un ton deux garçons vivant dans la précarité en Seine-
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

moment parfait pour s’en aller ? Peut-on douceur obstinée de flamme vacillante. Curieux médecin qui paraît moins inté- chaleureux, une fluidité gracieuse. Saint-Denis écrivent leurs premiers textes. Entou-
faire de son point final des points de sus- Quant à Catherine Deneuve, depuis le ressé par la guérison que par la mort et L’auteure de « La Tête haute » tourne des rés par une bande de fans irréductibles, ils vont
pension ? On risque de beaucoup pleu- quai de gare des « Parapluies de Cher- cultive avec elle un rapport d’attirance et films depuis la fin des années 1990. A ses imposer NTM dans le paysage de la banlieue, puis
rer au nouveau long-métrage d’Emma- bourg », on sait qu’elle n’est jamais de distance fascinant. Le docteur lit dans débuts, dans le moyen-métrage « La devenir des icônes sulfureuses partout en France.
nuelle Bercot. meilleure que dans ces rôles qui la bri- la fin de vie un instant de vérité. Or Benja- Puce » et le long-métrage « Clément », Aussi inspirée dans les scènes de concerts que dans
Benjamin, la quarantaine, est atteint sent de l’intérieur, et que le miroir de son min, professeur de théâtre, cherche lui elle a filmé les premières étreintes ado- les séquences plus intimistes, Audrey Estrougo
d’un cancer du pancréas. Au stade 4, la visage se fendille en silence. Pourtant, le aussi la vérité, en poussant ses élèves lescentes. « De son vivant » nous raconte retrace l’ascension chaotique du groupe. Il restitue
maladie ne sera plus vaincue. Benjamin film trouve ailleurs d’étonnants person- vers des émotions toujours plus authen- l’autre extrémité de l’existence ; mais avec intensité le contexte d’une époque, et signe un
doit faire son bilan et, tant bien que mal, nages, notamment avec Cécile de tiques. Les deux hommes vont s’enten- aussi, puisqu’on ne meurt qu’une fois, biopic convaincant avec deux excellents interprè-
accueillir sa fin. A ses côtés sa mère, France en infirmière réservée, qui dre et le médecin diriger son patient vers l’ultime initiation. — A. G. tes, Théo Christine et Sandor Funtek. — O. D. B.
12 // Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

enquête

Confrontée à des difficultés de recrutement, l’entreprise de travaux publics NGE multiplie les formations maison pour les apprentis. NGE

Apprentissage :
Elsa Freyssenet « Mauffrey Academy », qui sera non seule-
@ElsaFreyssenet ment doté de sept pistes de conduites poids
et Marion Kindermans lourd, seize salles de cours et un amphithéâ-
@MaKindermans tre, mais aussi d’un restaurant, d’héberge-
ments, d’une salle de sport et même d’une

pourquoi les entreprises


our Fouad, tout a commencé par une crèche. Comme le groupe a fait le choix de

P réunion d’information tenue en


début d’année dans son quartier de
Tarascon par l’entreprise de travaux publics
NGE. « Celui qui a foiré ses études mais a les
former ses futurs salariés à Eloyes dans les
Vosges tout en recrutant partout en France,
il veut avoir des arguments pour décider ses
futures recrues à faire le voyage. « On offre
neurones bien connectés peut devenir maçon
VRD chez nous. Et si cela se passe bien, vous
pourrez être chef d’équipe puis chef de chan-
tier dans dix ans », a alors expliqué Bruno
Pavie, directeur des ressources humaines du
s’y mettent lentement un campus complet », souligne fièrement
Pierre Vibrac, le chef du projet.
Le groupe Intermarché a lui opté pour la
décentralisation afin de former au plus près
de ses magasins. Son CFA est dit « hors les
groupe. Maçon VRD pour « voirie et réseaux murs » : concrètement, l’enseigne introduit
divers »… A 22 ans Fouad ne connaissait rien des cours maison dans des cursus déjà dis-
à ce métier, mais il a sauté sur l’occasion. FORMATION // Le boom de l’apprentissage est d’abord le fait des organismes de pensés par des CFA « historiques ». Il a
Sorti de l’école en seconde sans diplôme, il se formation et des écoles de l’enseignement supérieur. Seule une soixantaine besoin de bouchers, charcutiers, poisson-
heurtait depuis quatre ans à des portes clo- niers, boulangers et vendeurs de primeur. Il
ses. « Au début, j’ai accepté pour gagner de d’entreprises ont créé leur CFA. Une arme dans la bataille du recrutement. doit non seulement attirer les jeunes vers la
l’argent et sortir de mon quartier. Puis j’ai grande distribution (qui n’a pas toujours
découvert ce travail, on ne s’ennuie jamais », bonne presse) mais aussi se différencier
dit-il plein d’entrain. volonté », insiste Bruno Pavie, qui voit tout de de mastodontes de l’industrie et des servi- compléter les formations existantes, pour d’autres enseignes, tel Super U qui a aussi
Jordan, 21 ans, souligne le contraste avec même une soixantaine de jeunes pour en ces, c’est qu’un CFA nécessite un investisse- les adapter à leurs besoins ou revaloriser son CFA. Alors il met en avant son statut de
son ancien emploi de manutentionnaire : garder 12. Une belle histoire comme en ment de départ (en personnel et/ou en bâti- l’image de métiers réputés pénibles. C’est « producteur et commerçant », gage de la
« On voit concrètement le résultat de ce qu’on rêvait Muriel Pénicaud lorsqu’elle a fait voter ment) et suffisamment d’apprentis pour sans doute vrai, mais tous l’admettent aussi : traçabilité de ses produits.
fait donc on sait qu’on sert à quelque chose. » en 2018 la loi avenir professionnel. rentabiliser la structure (grâce au finance- même en fonctionnant à plein régime, les
Tous deux sont désormais apprentis : ils ment versé par France compétences sur formations maison ne comblent pas à elles L’enjeu de la fidélisation
posent du bitume, creusent des tranchées et Effet inattendu chaque contrat d’apprentissage signé). « En seules leurs besoins de recrutement. Pour- Qu’ils soient centralisés ou « hors les murs »,
montent des murs qui accueilleront des L’ex-ministre du Travail voulait « lever tous dessous de 60 à 70 apprentis, cela ne vaut pas quoi alors y consacrer tant d’énergie ? A y les CFA couvrent rarement les besoins des
canalisations, alternant les stages sur les les freins » au développement de l’apprentis- le coup d’ouvrir son CFA car les coûts fixes regarder de plus près, les CFA d’entreprise grandes entreprises. Clara Jakubik, la direc-
chantiers du groupe et les sessions au centre sage et transférer les clés du système, initia- sont lourds », explique Hélène Fourrier, remplissent bien d’autres offices. L’exemple trice de la formation de Keolis le résume très
de formation de NGE, un grand bâtiment et lement piloté par les régions, aux entrepri- directrice du CFA d’Adecco. Les entreprises le plus surprenant est celui de L'Oréal qui bien : « C’est un levier additionnel de recrute-
un atelier à ciel ouvert de 35.000 m2, situé à ses et aux branches professionnelles. Si l’on de taille plus modeste, tels NGE ou le groupe forme des apprentis coiffeurs, non pas pour ment », un parmi d’autres. Le transporteur
Saint-Etienne-du-Grès dans les Bouches- se fie à l’explosion du nombre de nouveaux de transport Mauffrey (4.000 salariés), tirent ses besoins internes mais pour ses clients de voyageurs, qui compte 37.000 salariés
du-Rhône. apprentis, passés de 321.000 en 2018 à davantage de ressources financières de la (les salons de coiffure). dont 26.000 conducteurs, n’en forme lui-
Créé il y a vingt ans, ce centre de formation 521.000 en 2020, la réforme est un succès. formation continue de leurs salariés. C’est le cas aussi du leader de l’intérim même que 100 cette année. Mais il y trouve
interne accueille des apprentis depuis la loi L’Association des régions de France, qui Adecco qui, après avoir créé son CFA de quand même un intérêt certain : chaque
de 2018 sur la liberté de choisir son avenir craignait la fermeture de centaines de CFA Apprentissage au château « recruteurs sans CV », va développer des apprenti a été sélectionné par ses services
professionnel. Les entreprises peuvent pour cause de mise en concurrence, cons- Rares sont les PME à se lancer dans l’aven- formations très éloignées de son cœur de (« on voit quatre candidats pour un poste ») et
désormais concevoir les formations en fonc- tate aujourd’hui : « A priori, l’augmentation ture. Ou alors, elles se mettent à plusieurs. métier (monteur de grue, spécialiste de l’intégration à l’entreprise est meilleure.
tion de leurs besoins de court terme et les du nombre d’apprentis bénéficie aux CFA “his- C’est le cas du CFA de la gastronomie, né de la l’hydrogène…) mais demandées par ses « Cela valorise les conducteurs expérimentés
faire dispenser par leurs salariés expérimen- toriques” comme aux nouveaux. » Le nom- mobilisation des chefs étoilés lyonnais clients. Toutes deux alimentent ainsi leur qui deviennent tuteurs et chez les apprentis, le
tés sur le matériel maison à tout moment de bre de centres est en effet passé « de 900 à Christian Têtedoie, Jérémy Galvan et Guy marché. Chez Engie, le CFA se veut une sentiment d’appartenance se fait plus tôt donc
l’année (les CFA classiques suivaient le environ 2.500 », selon le ministère du Tra- Lassausaie. Vingt-cinq apprentis ont fait leur preuve de l’engagement en faveur de l’alter- on espère conserver nos conducteurs plus
calendrier scolaire). Elles peuvent aussi vail. Voilà pour les bonnes nouvelles. rentrée en septembre dans des locaux provi- nance, une vitrine qui forme une centaine longtemps », explique Clara Jakubizik.
concevoir des formations dispensées « hors Car il y a eu aussi un effet inattendu : les soires. A terme, ils seront installés dans le d’alternants (l’objectif est de 400 en 2024) Outre les tuteurs qui font le lien entre les
les murs », c’est-à-dire, hébergées par des plus gros créateurs de CFA n’ont pas été les cadre prestigieux du château de Lacroix-La- sur les milliers accueillis par le groupe. générations, chaque créateur de CFA déve-
CFA historiques. entreprises mais les organismes de forma- val rénové pour 10 millions d’euros, près de Dans les métiers en tension, les CFA sont loppe sa stratégie d’intégration : Keolis
NGE (11.000 salariés en France) utilise les tion professionnelle et les écoles de l’ensei- Lyon. Cuisiniers, serveurs, commis, chefs de un instrument de la concurrence entre donne des tablettes et des habits siglés, NGE
deux possibilités car elle a de gros besoins en gnement supérieur. « C’est lucratif pour eux, rang… Pour couvrir ses frais, le CFA devra entreprises. « Il manque plus de 40.000 offre dès le premier jour un équipement de
recrutement. Pour accompagner sa crois- l’apprentissage est une nouvelle ressource accueillir, d’ici trois ans, 400 apprentis qui conducteurs en France, il faut pouvoir faire la protection complet, Engie organise des jour-
sance et remplacer les départs en retraite, financière », souligne Bertrand Martinot, feront fonctionner deux restaurants, un différence », explique-t-on chez Mauffrey. Ce nées de rencontres et de visite du siège social
mais aussi faire face à un important « turn- conseiller emploi et formation à l’Institut salon de thé et un espace banquet sur le site groupe de transport de marchandises et du centre de recherche. La fidélisation est
over » dans des métiers difficiles où les sala- Montaigne. Et d’ajouter : « La loi de 2018 a (un million de chiffre d’affaires attendu). entend passer d’une soixantaine de conduc- un véritable enjeu dans des métiers aux
riés sont censés changer de région en fonc- créé un enthousiasme débordant, toutes les A la base de ce projet, il y a une insatisfac- teurs formés par an aujourd’hui à deux horaires décalés, avec travail le week-end.
tion des chantiers. Maçon VRD est ce qu’on entreprises voulaient créer leur CFA, mais en tion : « Les formations actuelles sont soit dis- cents. Il bâtit un tout nouveau CFA, baptisé la « On ne vend pas une formation, on propose
appelle un métier en tension. Tout comme pratique, peu l’ont fait. » Seuls 58 CFA d’entre- pensées par des écoles privées hors de prix qui un plan de carrière », dit-on chez Mauffrey,
conducteur d’engins, poseur de caténaire ou prises ont été créés, selon la Fipa (Fondation forment surtout des managers, soit pas adap- où le salaire d’embauche est de 2.000 euros
de fibre optique. Alors le DRH fait feu de tout innovations pour l’apprentissage), très tées à la gastronomie. On veut que nos élèves
« Il y a vingt ans, brut, « plus les primes ». Au cours de cette
bois : le nombre de jeunes en contrat d’alter- allante sur le sujet. Pourquoi si peu ? Au apprennent davantage qu’ouvrir des sachets j’exigeais un CAP enquête, on a beaucoup entendu parler de
nance est passé de 350 en 2019 à 800 Medef, on invoque « la crise sanitaire et éco- tout prêts à réchauffer pour Sodexo ou et une première « métiers qui se modernisent, loin des cli-
aujourd’hui. nomique ». A la Fipa, on y ajoute « le temps de Flunch ! » assène Corentin Rémond, le direc- chés anciens », de « promotion rapide » et
Si tout se passe bien, Fouad et Jordan la montée en charge » : « il faut asseoir le teur du CFA. La formation se veut « haut de
expérience pour d’« accompagnement » des salariés par
obtiendront leur titre professionnel en modèle pour lui donner des perspectives ». gamme » et intègre des modules sur les cir- recruter ; aujourd’hui, l’entreprise. Mais aucun dirigeant n’a envi-
mai 2022. Ensuite, NGE leur a promis un Même les annonces très médiatisées des cuits courts, le recyclage ou les allergènes. je ne demande plus sagé d’augmenter les salaires pour renfor-
CDI, le SMIC et une indemnité de déplace- grands groupes tels Orange, L'Oréal, Saint- Elle répond aussi à une urgence : « On a déjà de diplôme, cer l’attractivité. Un seul a reconnu de
ment, comme aux douze autres apprentis Gobain ou Engie portent sur des effectifs res- 80 entreprises prêtes à recruter, notre crainte manière anonyme : « Certains secteurs ont
recrutés en même temps qu’eux dans des treints à quelques dizaines ou centaines est surtout de ne pas trouver d’élèves », expli- je regarde la volonté. » beaucoup de mal à évoluer. Dans la restaura-
quartiers dits prioritaires ou parmi les enga- d’apprentis pour les premières promotions. que Christian Têtedoie. Lui-même cherche BRUNO PAVIE tion, il faudrait augmenter les salaires, mettre
gés du service militaire volontaire. « Il y a Ou alors elles s’appuient sur une expérience désespérément à remplacer ses 36 salariés Directeur des ressources humaines en place des week-ends tournants, des jour-
vingt ans, j’exigeais un CAP et une première déjà longue de la formation interne, comme (sur 186 dans ses onze restaurants) partis du groupe NGE nées continues et adopter le 13e mois, mais ça
expérience pour recruter ; aujourd’hui, je ne à la SNCF, à La Poste, chez Bouygues ou depuis les confinements. Tous les créateurs va être très difficile. » Des négociations ten-
demande plus de diplôme, je regarde la Veolia. Si la plupart des créations sont le fait de CFA parlent de la nécessité de changer ou dues sont en cours dans cette branche. n
« Retour en piste » de Pascal Garnier pour « Les Echos »

DERNIÈRE HEURE

Regard en demi- Incidents OL-OM : Les Français appelés L’OMS craint


teinte des Français l’auteur du jet de à quitter l’Ethiopie 700.000 nouveaux
L’ÉDITORIAL sur les députés bouteille condamné décès en Europe
ÉTHIOPIE – La France a
DES « ÉCHOS »
' SONDAGE – Quatre Français
sur dix estiment que ' FOOTBALL – L’auteur du jet
de bouteille en plastique sur
' appelé mardi l’ensemble de
ses ressortissants présents ' COVID – L’Organisation
mondiale de la santé (OMS)
Les nouvelles exigences l’Assemblée n’est pas ou peu
« utile », mais la moitié de la popu-
le joueur de Marseille Dimi-
tri Payet, dimanche soir lors du
en Ethiopie à quitter le pays sans
délai, dans une note publiée sur
s’est alarmée de l’« emprise »
du Covid-19 en Europe qui pourrait
agricoles lation se déclare satisfaite du travail
des députés, selon un sondage CSA
match de Ligue 1 OL-OM à Lyon,
a été condamné mardi par le
le site du ministère des Affaires
étrangères. Alors que les combats
faire 700.000 morts supplémentai-
res sur le continent. Si les prédic-
commandé par le Palais-Bourbon tribunal correctionnel à six mois font rage en Ethiopie entre l’armée tions de l’OMS se réalisaient, cela
Le Parlement européen a donné aujourd’hui son feu rendu public mardi. En 1985, année de prison avec sursis. Sa peine est gouvernementale et les rebelles porterait à 2,2 millions le nombre
vert définitif à la nouvelle politique agricole commune de la dernière étude d’ampleur assortie d’une mise à l’épreuve et du Tigré et leurs alliés, le Quai total de décès en Europe dus à la
après des mois de difficiles négociations. Premier demandée par l’institution, seuls d’une interdiction d’accès au stade d’Orsay déconseille également pandémie d’ici au printemps.
producteur agricole européen devant l’Allemagne et 13 % des sondés jugeaient qu’elle de l’Olympique lyonnais pendant « formellement » tous les voyages L’OMS s’attend à ce que les lits
l’Italie, comptant encore environ 400.000 exploitants, était peu ou pas utile. Les Français cinq ans. La procureure avait vers l’Ethiopie ainsi que les d’hôpitaux soient soumis à « une
la France ne peut se permettre de rater cette étape. s’en remettent davantage aux insti- requis six mois de prison ferme transits par l’aéroport de la capi- pression élevée ou extrême dans
Principal pays bénéficiaire des fonds européens en tutions incarnant l’ordre : 83 % pour sanctionner l’acte du pré- tale éthiopienne Addis-Abeba, 25 pays et [...] dans les unités de
faveur de l’agriculture, elle doit profiter de ce moment font confiance à la gendarmerie, venu, qui a provoqué l’interrup- l’un des plus grands centres aéro- soins intensifs de 49 des 53 pays
pour ressouder les liens avec des agriculteurs 82 % à l’armée et 77 % à la police. tion définitive du match. portuaires d’Afrique. d’ici au 1er mars 2022 ».
en grande difficulté. Quatre fois moins nombreux
qu’il y a quarante ans, ils voient les surfaces agricoles
exploitées et le cheptel se réduire. Dans le même LA PHOTO DU JOUR
temps, les céréales, la viande, le lait qu’ils produisent
sont vitaux pour l’industrie agroalimentaire et le
commerce. Une bonne partie d’entre eux ne gagne pas
suffisamment d’argent pour vivre. C’est cette équation,
compliquée par la nécessité impérieuse de réduire
les impacts environnementaux, qu’il faut résoudre.
La politique agricole pèse
lourd, 270 milliards pour la
période 2023-2027 dont 43,7
pour la France. Mais pour la
première fois, les politiques ne
pourront plus rétorquer aux
agriculteurs : « C’est la faute de
Bruxelles ». La nouvelle PAC
Par Julie leur donne en effet la possibilité
Chauveau d’orienter la distribution des
aides. Paris doit finaliser d’ici
La France à la fin de l’année la rédaction
doit profiter de son plan stratégique, sachant
que 25 % des aides devront être
de ce vertes. La FNSEA a déjà
moment prévenu, cette nouvelle PAC,
pour désormais « verdie », est jugée
très exigeante. Ses modalités
ressouder sont complexes et demanderont
les liens des efforts importants
avec des aux agriculteurs alors que
agriculteurs la concurrence internationale
est de plus en plus forte. Et que
en grande beaucoup de nos agriculteurs,
difficulté. comme l’ont montré les débats
qui ont précédé la rédaction
du plan français, éprouvent de grandes difficultés
pour vivre. A l’inverse, les associations de défense de
l’environnement estiment que les critères choisis pour
attribuer la partie verte des aides sont encore trop
timides. Et que la référence à la certification « haute
valeur environnementale » est peu pertinente...
Il est temps de réconcilier ces deux mondes. A force
de ne pas écouter sérieusement les signaux d’alerte
sur les conditions d’élevage, la nécessité de réduire les
quantités de pesticide, la protection de la biodiversité,
les liens du monde agricole avec la société se sont LE PREMIER DES ULTIMES Franck Cammas et Charles Caudrelier ont remporté mardi la Transat Jacques-Vabre dans la catégorie des maxi-catamarans Ultim, les
distendus. Cette nouvelle PAC doit être l’occasion de bateaux les plus rapides mais au parcours plus long. Le duo, annoncé comme favori avec son « Maxi Edmond-de-Rothschild », a franchi la ligne d’arrivée dans la baie
renouer un dialogue fructueux entre agriculteurs, de Fort-de-France, à la Martinique, après 16 jours de mer. Les deux hommes ont été précédés par un autre duo victorieux de la course à la voile en double. Sébastien
pouvoirs publics et société civile. De concilier compé- Rogues et Matthieu Souben, arrivés les premiers en Martinique dans la nuit, se sont imposés dans la catégorie des Ocean Fifty (multicoques de 15 m. de long) avec
titivité agricole et exigence environnementale forte. leur bateau « Primonial ». Photo Thomas Brégardis/Photo PQR « Ouest France »/MaxPPP

Lire nos informations


( Page 6
5 JEUDI VENDREDI SAMEDI DIMANCHE
3/7 4/9 3/6 2/4 2/6
5 13/15 9/15 9/15 12/18 15/18
7
8 6 1/7 5/8 0/2 1/4 2/4 2/4
6
3/5 1/7 2/5 1/3 3/5
10 6 5/9 0/5
5 JEUDI 24/31 22/29 20/31 22/30 22/29
9 5 1/6
5 1/4 0/5 3/5 1/3 1/2
5 15/22 18/25 19/26 19/24 18/25
6 4 11/12 10/13 7/15 14/18 15/18
8 5 7/8 10/12
7 4/8 3/8 2/8 1/4 1/4
7 1/8 3/10 5/10 4/9 5/8
2/6 5/11 6/7 7/8 7/8 5/9
11 7
-7/-3 1/1 -1/1 0/1 2/3

« Start-up »
9 3/8 0/4
1/8 5/12 5/8 1/5 0/5
13 11 VENDREDI
11 1/6 19/30 20/31 21/34 22/30 21/29
12/15 12/16 12/15 13/17 13/17
Le point quotidien dédié à l’économie 12
5/7
7/15 10/17 11/17 12/16 14/19
7/9
des start-up : levée de fonds
nds, 11 10 11
16 25/31
17/23
24/31
19/26
23/29
17/21
23/31
17/19
25/31
16/19
dirigeants, tendances... 2/4 11/16 11/16 11/16 9/14 8/13
16 14 0/7 6/7 -2/0 -3/0 -3/1
13 5/8 1/3
SAMEDI 0/5 0/5 -1/3 0/4 -3/2
17 3/5
lesechos.fr/newsletters
7/8 4/9
CAC 40 DOW JONES EURO/DOLLAR ONCE D’OR PÉTROLE (BRENT)

n 7.044,62 points
-0,8498 % J 35.681,04 points
0,1735 % J 1,1266 $
0,2402 % n 1.789,15 $
-1,4812 % J 82,02 $
3,1698 %

DEVISES EUR/GBP 0,8415 EUR/JPY 129,53 EUR/CHF 1,0509 GBP/USD 1,3385 USD/JPY 115,001 USD/CHF 0,9328 TAUX EONIA -0,488 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,564 OAT 10 ANS 0,0541 T-BONDS 10 ANS 1,5669
Mercredi 24 novembre 2021
www.lesechos.fr

Pétrole : le président américain Joe Biden


sonne la charge contre l’Opep
stratégiques avait déjà fait reculer les prix ces
MATIÈRES PREMIÈRES dernières semaines », rappelle ainsi Francis
Perrin, directeur de recherche à l’Institut de
Vincent Collen relations internationales et stratégiques
@VincentCollen (Iris).

Joe Biden passe à l’attaque pour tenter de Sommet Biden-Xi


faire baisser les cours du pétrole. Le prési- Les volumes en question restent faibles au
dent américain a annoncé mardi la mise sur regard de la consommation mondiale, qui
le marché de 50 millions de barils de brut frôle les 100 millions de barils par jour. Les
issus des réserves stratégiques des Etats- 50 millions de barils mis en vente par les
Unis. Etats-Unis ne représentent que trois jours de
Une mesure exceptionnelle, d’autant consommation du pays. La Chine ne cédera
plus qu’elle est coordonnée avec d’autres que 7 millions de barils, l’Inde 5 millions, le
grands pays consommateurs de pétrole. La Royaume-Uni 1,5 million. La mise en vente
Chine, l’Inde, le Japon, la Corée et le Royau- effective des volumes concernés prendra du
me-Uni vont eux aussi puiser dans leurs temps et pourrait s’étaler jusqu’en avril. Il
réserves pour augmenter l’offre disponible s’agit de toute façon d’une mesure de court
et détendre les marchés à court terme, a terme, car les réserves stratégiques devront
annoncé la Maison-Blanche. ensuite être reconstituées.
Les grands pays importateurs ont eu
recours à de telles mesures trois fois seule-
ment depuis que les réserves stratégiques L’action coordonnée
ont été constituées, au lendemain du choc des Etats-Unis
pétrolier de 1973. La dernière fois, c’était en et d’autres grands pays
2011, lorsque la guerre civile en Libye faisait
flamber les cours, mais c’était alors sans la
consommateurs « marque
Chine. L’offensive annoncée mardi est donc la naissance officielle
historique. d’une “anti-Opep” ».
Forte remontée des prix
« Les consommateurs américains ressentent Cela n’empêche pas tous les regards de se
l’impact du prix élevé de l’essence à la pompe tourner maintenant vers Riyad et Moscou.
et dans leur facture de chauffage, de même Comment l’Opep et ses alliés, qui se réunis-
que les entreprises, parce que l’offre de pétrole sent le 2 décembre, réagiront-ils ? Des sour-
n’a pas suivi la demande alors que l’économie ces citées par l’agence Bloomberg laissent
mondiale se relève de la pandémie », explique entendre qu’ils pourraient revoir leur déci-
le communiqué de Washington. Le retour mois dernier, pour la première fois depuis sonnellement appelés à desserrer plus large- pétrole, Joe Biden ayant échoué à influen- sion d’augmenter leur offre dans les propor-
de l’inflation outre-Atlantique, en particu- 2018. Il s’échangeait à plus de 81 dollars ment les robinets le mois dernier, sans être cer l’Opep et la Russie depuis l’été dernier. tions prévues, en rétorsion après l’offensive
lier dans le secteur de l’énergie, met le prési- mardi après-midi, en hausse de 55 % depuis entendu. L’annonce de la Maison-Blanche n’a pas de la Maison-Blanche. « Rien n’indique qu’ils
dent américain en difficulté. le début de l’année. L’action coordonnée des Etats-Unis et eu d’impact sur les cours dans l’immédiat – le suivront cette voie à ce stade, estime Francis
Joe Biden vise, sans la nommer, l’Opep. A ce stade, les pays du cartel et leurs alliés, d’autres grands pays consommateurs Brent était au contraire en hausse de plus de Perrin. L’Opep a encore quelques jours pour
Le cartel de pays exportateurs et ses alliés qui représentent ensemble la moitié de « marque la naissance officielle d’une “anti- 2 % mardi en fin d’après-midi. Le recours aux évaluer la mesure annoncée par Washington
menés par la Russie ont refusé, pour l’ins- l’offre mondiale, ont décidé en juillet d’aug- Opep” », estime Louise Dickson, analyste du réserves stratégiques était en effet attendu et se décider. »
tant, de modifier une nouvelle fois leur pro- menter leur production, mais très progressi- cabinet Rystad Energy, dans une action par les marchés et Pékin avait déclaré être Le cartel argumente que la crise sanitaire
gramme de production en dépit de la forte vement. La feuille de route actuelle prévoit « non conventionnelle et sans précédent ». Il prêt à agir de même à l’issue du sommet vir- risque encore de peser sur la demande mon-
remontée des prix du pétrole. Le baril de une augmentation limitée à 400.000 barils s’agit selon elle d’une « tentative de dernier tuel Joe Biden-Xi Jinping la semaine der- diale de pétrole, ce qui, selon lui, justifie tou-
Brent est passé au-dessus de 85 dollars le quotidiens tous les mois. Joe Biden les a per- recours » pour faire baisser les prix du nière. « La perspective du recours aux réserves jours de brider la production. n

l’essentiel Le gouvernement sous pression


Voiture autonome : Valeo veut
vendre ses Lidar tous azimuts
BNP Paribas devient une banque
plus « systémique »
pour remonter le taux du Livret A
L’équipementier automobile tricolore La banque française est située en qua- avait promis de faire le point « en novem- ne peut pas baisser. Sans celui-ci, il aurait
vient de présenter la troisième généra- trième position du classement mondial ÉPARGNE bre » sur le niveau d’inflation. Contacté, dû tomber à 0,375 %. L’inflation était alors
tion de son Lidar (radar laser). des établissements dont la faillite Bercy rappelle aujourd’hui que la loi sti- à peine au-dessus de 1 % et le taux inter-
// P. 19 hypothétique aurait le plus de Gabriel Nedelec pule qu’une modification du taux ne peut bancaire à – 0,35 %.
conséquences négatives sur le @GabrielNedelec pas intervenir avant février prochain, La question va d’autant plus s’imposer
Facebook et YouTube système financier. // P. 27 après le calcul réalisé par la Banque de que l’encours du Livret A et du LDDS
peinent à lutter contre Sans crier gare, l’inflation s’est invitée France le 15 janvier. Quoi qu’il en soit, un atteint des sommets, gonflé par l’épargne
la désinformation Les fermetures dans le débat politique. Et elle aura sans porte-parole du ministre confirme aux forcée liée aux confinements. Malgré la
climatique d’agences bancaires doute un effet sur le taux du Livret A. « Echos » la volonté de Bercy de « respecter décollecte d’octobre, les Français ont placé
Les Gafa veulent se poser en s’accélèrent en Europe Selon les chiffres de la Caisse des dépôts la formule ». 20,64 milliards sur leurs livrets garantis
précurseurs dans la lutte contre Alors que la banque ING vient publiés mardi, les Français ont retiré
le changement climatique. Goo- d’annoncer la fermeture d’une 3,4 milliards d’euros de leurs Livret A et Vers une rémunération
gle a annoncé que les créateurs de cinquantaine d’agences en Belgi- livrets de développement durable et soli- de 0,8 % ? La question va d’autant
vidéos climatosceptiques ne pourraient que, le phénomène n’épargne pas l’Hexa- daire (LDDS) en octobre. Si octobre est Réformée en 2018, la formule de calcul de plus s’imposer que
plus récolter d’argent via la publicité. Mais gone. Selon une étude, 15 % des agences traditionnellement un mois de décollecte, taux du Livret A résulte de la moyenne l’encours du Livret A
Reuters

la désinformation foisonne encore sur devraient fermer d’ici à 2024 en France. impossible de dire s’il s’agit déjà d’une entre le niveau moyen de l’inflation (sur les
YouTube et sur Facebook. // P. 22 // P. 30 réponse à la hausse des prix, qui mine le six derniers mois) et celui du taux inter-
et du LDDS atteint
rendement de 0,5 % de ces produits bancaire à court terme. Depuis juillet, des sommets, gonflé
d’épargne très prisés des Français. Avec l’inflation est progressivement passée de par l’épargne forcée
= LES ENTREPRISES CITÉES une inflation à 2,6 % en octobre, leur ren-
dement réel est de –2,1 %…
Face à une situation partie pour durer,
1,1 % à 2,6 %. Si cette dynamique se main-
tient, son niveau moyen sur six mois
dépassera donc 2 % en janvier. Si le taux
liée aux confinements.
Airbus 38 E-Totem 26 Plug In Digital 23 Unibail-Rodamco-
Alstom 17, 38 Facebook 22 Renault 20 Westfield 38 les épargnants risquent de réclamer une interbancaire se stabilise à 0,57 %, le taux depuis le début de l’année. Soit d’ores et
Ardian 30 Generali 30 Samsung 23 Valeo 19 revalorisation du taux de rémunération. de rémunération du Livret A devrait donc déjà la quatrième meilleure année depuis
Baidu 19 Google 22 Sanofi 19 Vlad 26 « Je ne vois pas comment le gouvernement être revalorisé aux environs de 0,8 %. 2009. Face aux incertitudes qui persistent,
BNP Paribas 27 GreenTropism 26 Skoda 17 Voo 23 pourrait faire autrement en période électo- Le sujet est particulièrement sensible notamment avec l’arrivée d’une cin-
Capgemini 38 ING 30 SpaceX 21 YouTube 22 rale », estime Gilles Carrez, le député Les politiquement. Pour protéger les rende- quième vague de Covid-19, cette situation
Conquest 26 Jinjiang SAM 20 STMicroelectronics 38
Républicains, membre de la commission ments des épargnants, le gouvernement pourrait perdurer. « Le rendement préoc-
Crédit Agricole 30 Maki 24 Teleperformance 38
Dassault Systèmes 38 Narative 24 Theranos 24 AVIS FINANCIERS des finances. Fin septembre, le minsitre de avait d’ailleurs fixé, au moment de définir cupe moins les Français que le caractère sûr
Digitoffset 26 Nethys 23 Trigano 38 Frey 17 l’Economie, Bruno Le Maire, avait écarté la nouvelle formule, un taux plancher à de ce placement garanti », estime Gilles
E.ON 19 Orange Belgium 23, 38 Twitter 22 Groupe Berkem 1, 19 toute hausse du taux à court terme, mais 0,5 % en dessous duquel le taux du livret A Carrez. n
Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

ENTREPRISES

La contrefaçon vendue sur Internet


au cœur d’un débat explosif à Bruxelles
l Le « Digital Services Act », en cours d’examen par les Etats membres et les eurodéputés, oblige les places de marché
comme Amazon à tracer les vendeurs utilisant leurs services et à s’assurer que les offres illicites ne réapparaissent pas.
l Les marques veulent muscler ces garde-fous et demandent leur extension aux réseaux sociaux.
en cas de délits commis via leurs
E-COMMERCE tuyaux. Les marques pressent
Bruxelles de soumettre les géants du
Derek Perrotte numérique à des obligations plus
@DerekPerrotte proactives de surveillance des pro-
— Bureau de Bruxelles duits vendus en ligne. Elles veulent
se voir octroyer le statut de signa-
Il s’agit d’une « occasion qui ne se leurs de confiance, une possibilité
représentera pas de sitôt », a déclaré que ne prévoyait pas le projet de la
au site « Contexte » Delphine Sarfati, Commission mais à laquelle les
la présidente de l’Unifab, le lobby Etats ouvrent la porte dans les orien-
français anti-contrefaçon. Toute tations générales sur le texte qui
l’industrie manufacturière euro- seront adoptées mercredi au Con-
péenne est sur la même longueur seil. « Les marques sont les mieux pla-
d’onde sur le dossier du « Digital Ser- cées pour distinguer les vrais des
vices Act » (DSA) pour faire passer faux », insiste Lars Vogt, pour Toy
un cap à la lutte contre la vente de Industries of Europe (TIE).
faux produits en ligne, un fléau qui Le débat est tendu au Parlement
va croissant depuis vingt ans. comme au Conseil. Pour certains,
A Bruxelles, les lobbys des nom- une surveillance automatisée des
breux secteurs concernés, luxe en p r o d u i t s ve n d u s e n g a g e r a i t
tête, sont sur le pied de guerre. Le l’Europe sur la pente glissante du fil-
Parlement et le Conseil européens trage en amont des publications,
sont en train d’affiner leurs arbitra- l’épouvantail des défenseurs de la
ges sur ce projet de régulation des liberté d’expression.
contenus numériques, présenté en
mars par la Commission euro-
péenne. Les attentes sont à la hau-
« Les canaux
teur des promesses. Exit les simples sont multiples et
appels à la responsabilité des évoluent vite. Si on
acteurs du Net et les codes de bonnes
pratiques qui, en dépit de progrès
s’en tient aux places
non négligeables, n’ont pas suffi à de marché sans
faire cesser les délits. Place à l’exi- couvrir les réseaux
gence et aux obligations de dili- sociaux, on
gence, promet Bruxelles, pour enfin
« rendre illégal en ligne ce qui l’est hors manquera une
ligne », selon l’expression du com- partie de la cible... »
missaire Thierry Breton, architecte AMAURY LIBBRECHT
du projet. Association internationale
des marques
Mécanisme de signalement
Le texte sur la table impose aux
« places de marché », comme Ama-
zon ou Alibaba, de se doter d’un Quant à l’idée d’élargir le champ
mécanisme de signalement des con- de l’identification des vendeurs à
tenus illicites par des « signaleurs de tous les intermédiaires, elle gagne
confiance » (type associations de des partisans, dont la rapporteure
consommateurs ou pouvoirs du texte au Parlement, la danoise Les entreprises espèrent pouvoir plus facilement identifier à l’avenir les vendeurs en ligne de contrefaçons. Photo Syspeo / Sipa
publics). Elles devraient ensuite reti- Christel Schaldemose. Mais des
rer rapidement les contenus incri- Etats et des eurodéputés craignent
minés et veiller à ce qu’ils ne réappa-
raissent pas. Des obligations de
traçabilités des entreprises clientes
d’entrouvrir ainsi la porte à l’identifi-
cation des utilisateurs des réseaux
sociaux, autre sujet explosif. « Il faut
La France en première ligne
seraient aussi imposées – pour faire attention. L’identification des
aider à retrouver et poursuivre les vendeurs constitue une lourde charge priété intellectuelle. La Cour des tion d’un statut de « signaleurs de

10
Fort d’une puissante
vendeurs de biens illicites, que les administrative qu’on ne peut pas non industrie du luxe et de la comptes évoque un manque à confiance » aux entreprises fabri-
marques peinent aujourd’hui à plus imposer aux petites platefor- mode, l’Hexagone suit de gagner de 10 milliards pour le fisc. cantes.
identifier. mes », ajoute un haut fonctionnaire près la réglementation qui Aujourd’hui, seules les institu-
L’Alliance « Together against européen. cherche à endiguer le fléau Un consommateur tions qui se prévalent de la défense MILLIARDS D’EUROS
C o u n t e r f e i t i n g » ( TAC ) , q u i mondial de la vente sur trois doute de l’intérêt général peuvent deman- Le manque à gagner pour
regroupe une centaine de marques Filtrage automatique de produits contrefaits. A l’échelle de la planète, les profes- der ce statut. Au Comité Colbert, le fisc français dû à la vente
(Canon, Nike, Dyson, Stabilo…), Les marques craignent que l’appro- sionnels chiffrent le fléau, tous sec- qui rassemble 90 maisons de pres- de produits contrefaits.
salue la direction globale mais juge che très horizontale dans le texte de Philippe Bertrand teurs confondus, du luxe aux médi- tige, l’accent est mis sur deux
l’effort encore insuffisant. Elle la notion de contenu illicite (pédo- @Bertra1Philippe caments en passant par les pneus points. « Il est important d’étendre le questions. Alibaba indique avoir
demande en premier lieu que la tra- pornographie, appels à la haine, vio- ou les jouets, à 600 milliards de périmètre du “Digital Services Act” à « développé des outils de pointe et mis
çabilité des entreprises utilisatrices lation du droit d’auteur…) n’amène La France campe plus que jamais chiffre d’affaires, soit 3,3 % du com- l’ensemble du champ numérique, en place des programmes dédiés à la
soit élargie à tous les services en l’Europe à se priver d’outils adaptés à en première ligne du combat con- merce mondial. L’Unifab cite le c’est-à-dire au-delà des plateformes protection de la propriété intellec-
ligne. « Les canaux sont multiples et la problématique spécifique de la tre la contrefaçon. La puissance de chiffre de 33 % des consommateurs aux réseaux sociaux, entre autres », tuelle et à la lutte contre la contrefa-
évoluent vite. Si on s’en tient aux pla- lutte contre la contrefaçon. « On son industrie du luxe l’y pousse, européens qui ont au cours des explique Laurent Dhennequin, çon ». « Nous saluons l’approche
ces de marché sans couvrir les nous parle liberté de parole et respect avec le leader LVMH (également douze derniers mois eu un doute directeur de cabinet. L’autre sou- adoptée par le DSA, en particulier le
réseaux sociaux, on manquera une de la vie privée, mais cela n’a rien à propriétaire des « Echos »), Kering, sur l’authenticité d’un produit hait porte sur le « stay-down », la fait que le DSA actualise non seule-
partie de la cible et le problème ne sera voir dans notre cas », s’agace un de Chanel, Hermès, Cartier, etc. Prési- acheté en ligne. nécessité de faire en sorte qu’une ment le régime général et horizontal
que transféré », insiste Amaury Lib- leurs représentants. « Les produits dente de l’Union européenne à par- La proposition de loi française annonce illégale retirée suite à la pour les places de marchés, mais
brecht, de l’Association internatio- contrefaits sont bien plus simples à tir du 1er janvier 2022, la France conseille, entre autres, la création notification d’un ayant droit aussi introduise également un
nale des marques (AIM), membre repérer et à qualifier d’illégaux que veillera avec attention aux débats d’une amende civile, l’expérimenta- ne réapparaisse pas instantané- ensemble de règles qui ne s’appli-
de la TAC. des appels à la haine ou des fake news. sur le « Digital Services Act » en tion d’une chambre juridiction- ment par la grâce d’un algorithme quent qu’à certains types de platefor-
Personne ne demande de surveillance cours de discussion à Bruxelles. La nelle dédiée aux litiges relatifs au qui la republiera en changeant mes », indique les responsables
Retrait définitif généralisée des contenus, juste la représentation nationale fait cho- commerce en ligne ainsi que « la juste un mot. français du géant chinois.
L’Alliance veut aussi des garanties garantie que ceux impliquant de la rus avec le débat sur la proposition suspension groupée de nombreux Les marques préfèrent un bon
sur le retrait définitif des contenus contrefaçon restent bien bloqués une de loi « visant à moderniser la lutte noms de domaine et de comptes de 27 millions d’annonces texte à un accord précipité entre les
signalés et juge les mesures prévues fois signalés », insiste Amaury Lib- contre la contrefaçon », autrement réseaux sociaux ». « C’est une prati- retirées 27 qui se baserait sur un plus petit
en ce sens encore trop floues et con- brecht (AIM). dit à lutter contre la contrefaçon que en usage aux Etats-Unis assez L’Unifab a annoncé il y a quelques dénominateur commun. Toutes se
tournables. « La réapparition des Le Conseil puis le Parlement vendue en ligne. efficace », souligne le représentant jours que depuis le début de l’année félicitent déjà, en revanche, de la
offres illégales, avec une autre image devraient avoir arrêté leurs posi- Les chiffres donnent l’ampleur d’un groupe de luxe. en France, plus de 27 millions remise en cause de la directive com-
ou un nom de vendeur à peine modi- tions d’ici à la fin de l’année mais le du phénomène. La douane a saisi Les 200 entreprises membres de d’annonces illicites avaient été reti- merce électronique de 2000 qui
fié, est un problème constant et débat sera loin d’être clos. Les l’an passé aux frontières 5,65 mil- l’Unifab demandent que le « Digital rées des sites. Le chiffre souligne offre une grande liberté aux acteurs
majeur. Il faut un mécanisme efficace acteurs du dossier pressentent que lions de produits contrefaits. L’Uni- Services Act » européen institue l’ampleur de la tâche. C’est la puni- du Net. « En 2000, les places de mar-
pour arrêter de tourner en rond », les choses se joueront durant fab (Union des fabricants) estime l’obligation de suspendre les pro- tion de Sisyphe. Sur des sites ché et les réseaux sociaux n’exis-
explique Lars Vogt, de Toy Indus- les « trilogues » entre institutions que la contrefaçon fait rater fils, identifiés comme vendeurs de comme le chinois Alibaba et l’amé- taient pas », rappelle Marc Lolivier,
tries of Europe (TIE, aussi membre européennes pour arrêter un 6,7 milliards d’actes de vente dans produits illicites (afin d’éviter la ricain Wish sont visibles des imita- délégué général de la Fédération de
de la TAC).Les entreprises déplorent texte final, au premier semestre l’Hexagone et fait perdre réapparition quasi instantanée des tions sans la marque ou des copies l’e-commerce (Fevad), qui soutient
que le DSA ne revienne pas sur le sta- 2022. La France, qui occupera alors 38.000 emplois chaque année en contenus signalés), la connaissance (sur Wish, par exemple, une mon- le DSA « dans la mesure où l’on
tut d’hébergeur passif octroyé la présidence tournante du Conseil raison des fonds que les entreprises obligatoire, pour les plateformes, tre Tank Cartier à 28 euros). La jus- n’assimile pas les plateformes à des
depuis 2000 aux plateformes, qui les de l’UE, disposera d’un rôle central (jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires) de leurs fournisseurs (« Know Your tice française poursuit Wish. Con- vendeurs alors qu’elles ne sont que
exonère de responsabilités directes pour peser. n consacrent à la protection de la pro- Business Consumer » ) et l’attribu- tacté, le site n’a pas répondu à nos des intermédiaires »… n
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 ENTREPRISES // 17

Alstom : l’espagnol CAF


seul en piste pour l’usine
de Reichshoffen
lice ne souhaitait compacter l’usine gnait récemment l’intersyndicale
TRANSPORT et ses effectifs de 780 salariés, vou- CFE-CGC, CGT et FO de l’ancien site
lant au contraire y développer son De Dietrich Ferroviaire, plutôt
Au bout de longues activité de montage et d’ingénierie. favorable à l’espagnol, comme des
négociations, Skoda Skoda, qui avait été en négociations élus locaux.
qui était un temps exclusives avec Alstom avant une
entré en pourparlers rupture temporaire des discus- La SNCF consultée
exclusifs avec Alstom, sions en juillet dernier, s’engageait Mais dans ce dossier tortueux, plu-
a finalement jeté à investir 120 millions d’euros sur sieurs sujets ont constitué des chi-
l’éponge à la dernière dix ans sur le site, dont il voulait canes dans les négociations avec le
seconde. faire sa nouvelle base industrielle cédant. A commencer par la
pour toute l’Europe de l’Ouest, dont charge de travail laissée par Als-
la France. Et y ajouter une plate- tom pour la période transitoire,
A moins d’un nouveau forme de tramway, en plus des jusqu’en mars 2026, pour amorcer
rebondissement, trains régionaux actuels Regiolis. la pompe et garder les compéten-
le site ferroviaire ces du site. Ensuite, la SNCF, en tant
alsacien devrait Très implanté qu’exploitant des trains Régiolis
donc échoir à CAF. à l’international d’Alstom produits par l’usine, a été
Le groupe CAF, basé à Beasain au amplement consultée sur le choix
Pays-Basque espagnol, est de du successeur.
Denis Fainsilber moins en moins dépendant du Enfin, il a fallu traiter des sujets
dfainsilber@lesechos.fr marché ibérique (10 % de son car- matériels comme la reprise des
n e t d e c o m m a n d e s) , s’é t a n t garanties fournisseurs, au titre du L’espagnol CAF, qui devrait logiquement reprendre l’usine alsacienne, a pour projet de développer
Au bout d’un an et demi de négocia- implanté industriellement dans passé, puis après la cession. n son activité de montage et d’ingénierie. Photo Gilles Rolle / RÉA
tions et beaucoup de péripéties, la d’autres pays comme le Royaume-
cession de l’usine Alstom de Uni, le Mexique, la Pologne ou les
Reichshoffen (Bas-Rhin) touche à Etats-Unis. En France, il a marqué
son but. Selon nos informations, le un point important en remportant
repreneur devrait logiquement en 2019 au nez et à la barbe d’Als-
être l’espagnol CAF, car le tchèque tom la commande des prochains
Skoda, qui avait négocié plus à fond Intercités pour Paris-Clermont-
avec le constructeur français, vient Ferrand et Paris-Limoges-Tou-
finalement de jeter l’éponge. louse (28 rames et 75 options) qui
Même si CAF avait un temps remplaceront des vieux Corail.
hésité à déposer une offre ferme « La priorité de CAF sera de faire
début novembre, pour ne pas faire du site un site multiprojets, c’est
trop d’ombre à son investissement indispensable de le diversifier. Il est
du moment (25 millions d’euros clair qu’il veut augmenter ses parts
sur cinq ans) dans son usine fran- de marché en France car de gros pro-
çaise de Bagnères-de-Bigorre, dans jets sont en cours de négociation. La
les Hautes-Pyrénées, la voie est proximité du site avec l’Allemagne
donc libre pour lui désormais. est un avantage indéniable », souli-
« Rien n’est encore signé », précise
une source proche du dossier. La
Commission européenne, qui a
déjà toléré un report de quatre
mois de la décision, tient à cette ces-
sion imposée comme un « remède »
concurrentiel après le rachat de
780
SALARIÉS
Bombardier Transport. Les effectifs du site
Aucun des deux candidats en de Reichshoffen.

à suivre
TotalEnergies se renforce en Libye
ÉNERGIE TotalEnergies a annoncé la signature de plusieurs
accords avec la Libye. Le pétrolier français et l’américain Conoco-
Phillips vont acquérir une participation de 8,16 % détenue par Hess
dans les concessions pétrolières de Waha, « ce qui portera la part de
TotalEnergies dans ces concessions de 16,33 % à 20,41 % », indique le
communiqué. Un protocole d’accord a en outre été signé entre
TotalEnergies et la compagnie nationale d’électricité du pays,
« portant sur le développement de projets solaires photovoltaïques
d’une capacité totale de 500 mégawatts ». Le groupe compte aussi
« investir dans des projets de collecte du gaz pour réduire le brûlage et
alimenter les centrales électriques de la région et utiliser de l’énergie
solaire pour alimenter des installations industrielles de Waha ».

L’inflation va faire passer les produits


à 1 dollar de Dollar Tree à 1,25 dollar
DISTRIBUTION L’inflation des coûts de transport et des salaires
trouve une traduction bien visible aux Etats-Unis. Les produits
au prix symbolique de 1 dollar de l’enseigne Dollar Tree passent
à 1,25 dollar. Leur tarif n’avait pas bougé depuis 1986. Il sera pro-
gressivement relevé jusqu’à fin avril. Une manière pour le distri-
buteur d’éviter de réduire son offre tout en regonflant ses mar-
ges alors que son bénéfice net a reculé de 34 % sur la période
d’août à octobre. Les premiers tests faits en septembre dans des
magasins n’ont pas trop troublé les consommateurs. Mais
l’enseigne va devoir maintenir son image de bas coûts.

Aux Etats-Unis, Best Buy


craint les pénuries pour les fêtes
DISTRIBUTION Le distributeur de matériel électronique Best
Buy a dit mardi prévoir un chiffre d’affaires à périmètre compa-
rable pour le quatrième trimestre en dessous des attentes du
marché, alors qu’il se prépare à de probables pénuries de pro-
duits pendant la période cruciale des fêtes de fin d’année. A New
York, l’action Best Buy plonge d’environ 11 % dans les transac-
tions en avant-Bourse. Les groupes de distribution sont soumis
à une pression énorme pour que les rayons soient remplis pen-
dant la période de Noël, malgré la congestion dans les ports, la
fermeture d’usines en Asie et le manque de matières premières.
18 // ENTREPRISES Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

Les ventes d’appartements reprennent


leur marche en avant dans la capitale
l Après une baisse du nombre de transactions liée à la crise sanitaire, les ventes de logements anciens
ont bondi au troisième trimestre 2021 à Paris.
l La stabilité des prix explique en partie ce regain de dynamisme.

à Paris. Même si les étrangers sont des prix a convaincu certains pro-
IMMOBILIER moins présents et qu’il y a moins de priétaires de mettre leur bien en
familles », celles-ci optant plus vente », note Charles Flobert.
Elsa Dicharry qu’avant pour la banlieue, note
@dicharry_e Thierry Delessale, notaire à Paris. Effet télétravail
En grande couronne, les volumes
Pendant un an et demi, la crise du Pénurie de biens de ventes d’appartements comme
Covid-19 a nettement ralenti le mar- en petite couronne de maisons volent de record en
ché immobilier parisien. Le nom- Ce dynamisme retrouvé du marché record. Toujours grâce à des prix
bre de ventes d’appartements parisien fait atteindre en Ile-de- encore accessibles et à une offre
anciens dans la capitale avait ainsi France des volumes de ventes histo- diversifiée et renouvelée. Et grâce à
connu un creux, à 31.210 au troi- riquement hauts, à 50.390 sur le tri- l’effet du développement du télétra-
sième trimestre 2020. Au troisième mestre (+24 % sur un an, +17 % par vail, qui convainc certains Franci-
trimestre 2021, le niveau des trans- rapport à la moyenne des dix der- liens de s’éloigner davantage de leur
actions est remonté à 36.870, selon nières années). Alors que, depuis lieu de travail pour bénéficier de
les notaires du Grand Paris. un an et demi, c’est la province qui plus d’espace et de verdure.
« Nous obser vons une forte tirait largement le marché immobi- Ainsi, en grande couronne, les
reprise. Les volumes de ventes sont lier français. Sur un an, il s’est vendu volumes de ventes ont progressé au
supérieurs de 17 % à la moyenne des en région parisienne 186.930 loge- troisième trimestre de 21 % pour les
troisièmes trimestres des dix derniè- ments anciens. appartements et de 23 % pour les
res années », indique Charles « Désormais, les cinq marchés maisons. Par rapport à la moyenne
Flobert, notaire à Saint-Maur-des- franciliens – les appartements en des dix dernières années, la hausse
Fossés. La relative stabilité des prix petite couronne, les maisons en petite est de 26 % pour les appartements
– après une longue période de couronne, les appartements en et de 23 % pour les maisons. Les
hausse –, expliquerait en partie ce grande couronne, les maisons en volumes de ventes de maisons ont
rebond. grande couronne et Paris – se portent aussi grimpé dans les zones rurales
Au troisième trimestre 2021, les extrêmement bien », poursuit franciliennes, plus éloignées des
prix ont légèrement augmenté Thierry Delessale. transports en commun.
dans la capitale (+0,8 %), pour En petite couronne, la hausse des L’attrait de la grande couronne
atteindre 10.790 euros du mètre volumes de vente est un peu moins pourrait cependant se tasser à
carré. Ils devraient un tout petit peu spectaculaire pour les apparte- mesure que les prix y montent. Les
baisser, à 10.700 euros du mètre ments : +16 % au troisième trimes- notaires observent déjà que cer-
carré en janvier 2022, d’après les tre 2021, à comparer à +26 % pour tains de leurs clients quittent l’Ile-
promesses de vente signées dans les les maisons. « Il y a une pénurie sur de-France pour s’installer dans
études. « Il y a encore des acquéreurs ce marché, cependant, le niveau élevé l’Oise ou dans la Marne voisines. n

Les prix continuent de flamber


Partenaire media : en banlieue parisienne
Un appartement à Saint- (+13,5 %), Melun (+10,1 %), Pontoise marché, à 271.500 euros. A compa-
Denis vaut désormais (+9,6 %), ou Cergy (+9,5 %). Mais rer à 428.500 euros dans les Yve-
autant qu’un appartement c’est à Versailles que les prix sont les lines. Sartrouville remporte la
à Paris il y a dix-sept plus élevés : 6.800 euros du mètre palme de la hausse : +17,5 %, à
ou dix-huit ans, carré (+3,8 %). 503.000 euros.
selon les notaires. « Traditionnellement, du fait de
Recherche d’espace leur éloignement, les maisons en
Si les prix ne s’envolent plus à Paris, et de verdure grande couronne profitaient peu de
ils continuent de flamber de l’autre Côté maisons, des records de prix la croissance du marché de l’immo-
côté du périphérique. Selon les chif- sont enregistrés dans toute l’Ile-de- b i l i e r. C e n ’ e s t p l u s l e c a s
fres des notaires du Grand Paris France. La hausse atteint en aujourd’hui », constate Yann Peze-
publiés mardi, les prix des apparte- moyenne 7 %, à 355.300 euros. La ron, notaire à Montfort-l’Amaury.
ments anciens en petite couronne recherche d’espace et de verdure Leurs prix devraient même conti-
ont encore grimpé de 4,6 % sur un qui s’est intensifiée avec les confine- nuer à augmenter pour atteindre
RECONQUÊTE DE LA an, à fin septembre 2021, à ments liés à l’épidémie de Covid-19 en moyenne 329.300 euros en jan-
SOUVERAINETÉ 5.510 euros du mètre carré. ne se dément pas. vier 2022 (+7,9 % sur un an).
La hausse a été plus limitée dans En petite couronne, une maison — E. Di.
EUROPÉENNE – les Hauts-de-Seine, où les tarifs sont se négocie en moyenne
ILLUSION OU RÉALITÉ ? déjà élevés (+4 %, à 6.730 euros du 430.200 euros (+6,5 % sur un an).
mètre carré). Elle a atteint 5,5 % en Mais les prix se hissent jusqu’à
Seine-Saint-Denis (à 4.100 euros) et 714.600 euros dans les Hauts-de-
« Traditionnellement
26 NOVEMBRE 2021 5,4 % dans le Val-de-Marne (à Seine. Des hausses spectaculaires du fait de leur
5.250 euros). ont été enregistrées à Drancy éloignement,
Bertelsmann Repräsentanz Des records ont été enregistrés à (+19,8 %, à 310.000 euros), Cham-
les maisons en
v Unter den Linden 1, Pantin (+8,7 %), Maisons-Alfort
(+7,8 %), Champigny-sur-Marne
pigny-sur -Marn e (+12,3 %, à
412.300 euros) ou Clamart (+8,6 %, grande couronne
10117 Berlin
(+7,6 %), ou encore Saint-Denis à 807.000 euros). « Avec un prix profitaient peu
Et à suivre en ligne (+7,4 %). « A Saint-Denis, le prix moyen de 761.600 euros, une maison de la croissance
moyen d’un appartement s’établit à Saint-Maur-des-Fossés, dans le
aujourd’hui à 4.100 euros du mètre Val-de-Marne, coûte aujourd’hui du marché de
Retrouvez les informations sur l’inscription, le programme et les intervenants sur : carré. C’était le prix d’un apparte- plus cher qu’une maison dans le 92 l’immobilier.
www.fgbf.eu ment parisien en 2003-2004. Donc, il en moyenne », note encore Charles Ce n’est plus le cas
y a moins de vingt ans », remarque Flobert.
Charles Flobert, notaire à Saint- En grande couronne, le prix
aujourd’hui. »
Le nombre de participants sur place est limité. En tant qu’événement hybride, une Maur-des-Fossés. moyen d’une maison a gagné 7,3 % YANN PEZERON
sur un an, à 324.500 euros. Et jus- Notaire à Montfort-l’Amaury
participation en ligne est également possible.
Stagnation attendue q u’à 7 , 6 % d a n s l ’ E s s o n n e , à
en grande couronne 330.000 euros.
A en croire les avant-contrats C’est encore en Seine-et-Marne
signés dans les études notariales, que les pavillons sont le meilleur
les prix des appartements en petite
couronne devraient cependant
baisser de 1,7 % sur trois mois au En région aussi, les tarifs
dernier trimestre 2021. Pour attein-
AVEC L’AIMABLE SOUTIEN DE : dre 5.410 euros du mètre carré en sont en forte hausse
janvier 2022. Ils continueraient
d’augmenter légèrement, de 0,7 %, Il n’y a pas qu’en banlieue parisienne – et en particulier
en Seine-Saint-Denis. En grande en grande couronne – que les prix des logements anciens
couronne, le prix moyen des appar- flambent. En province, la hausse des prix atteint 8,8 %
tements a gagné 5,6 % sur un an, à sur un an, à fin septembre 2021 : +7,5 % pour les appar-
fin septembre 2021, à 3.390 euros. tements et +9,4 % pour les maisons, selon les notaires.
Une stagnation est attendue dans Sur la France entière, la hausse annuelle à fin septembre
les prochains mois. Les augmen- est de 7,4 % : +5,2 % pour les appartements et +9 % pour
tations les plus fortes ont été les maisons. En douze mois, le nombre de transactions
constatées à Corbeil-Essonnes s’établit à 1,204 million.
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 ENTREPRISES // 19

E.ON investit
dans la transition
Voiture autonome : Valeo veut
verte en Europe vendre ses Lidar tous azimuts
dans « le secteur de l’énergie ».
ÉNERGIE Notamment parce que le gou- AUTOMOBILE
vernement allemand compte
L’énergéticien avancer à 2030 la sortie du L’équipementier
allemand va investir charbon, contre 2038 à ce jour. automobile tricolore
27 milliards d’euros Le groupe est « idéalement posi- vient de présenter
au cours des cinq tionné pour tirer parti de cette la 3e génération de
prochaines années. opportunité », assure-t-il. son Lidar (radar laser).
Le dirigeant souhaite
s’appuyer sur ses « 50 millions
Enrique Moreira de clients en Europe et le plus Anne Feitz
@EnriqueMoreira large réseau de distribution du @afeitz
continent », afin d’assurer une
Les grands énergéticiens euro- « croissance continue et renta- La circulation est dense place de la
péens ont entamé leur mue ble » tout en se modernisant. Concorde, à Paris. Malgré tout, la
environnementale. L’allemand « Sans notre infrastructure, il voiture autonome s’engage sans
E.ON n’échappe pas à la règle. Le n’y aura pas de transition éner- hésiter dans la circulation, capable
géant d’Essen (Ouest) entend gétique », assure ainsi Thomas de détecter le cycliste qui pédale der-
investir 27 milliards d’euros König, resp onsable des rière le camion et même d’anticiper
dans la transition verte en réseaux d’énergie au sein du sa trajectoire : le petit film d’images
Europe, au cours des seules cinq directoire d’E.ON. de synthèse, dévoilé mardi par Valeo
prochaines années. Il va s’agir, d’ici à 2026, de pour vanter les performances de sa
D’ici à 2026, l’énergéticien connecter « 35 à 40 gigawatts troisième génération de Lidar vaut
compte engager 22 milliards supplémentaires d’énergies mieux qu’un long discours. « Par
d’euros pour moderniser son renouvelables à nos réseaux », rapport à la génération précédente, ce
réseau électrique sur le Vieux précise-t-il. A cela s’ajoute l’ins- nouveau Lidar aura une résolution
Continent et 5 milliards afin t a l l a t i on d e « m i ll i o n s d e d’image multipliée par 12, une portée
d’étendre ses solutions numé- pompes à chaleur, de systèmes multipliée par trois et un angle de vue
riques pour la gestion des de stockage de batteries et multiplié par 2,5 », explique Geoffroy Valeo a déjà produit 150.000 Lidar, ces radars laser destinés aux voitures autonomes.
infrastructures, selon un d’électromobilité », avec la Bouquot, directeur R&D de l’équipe- Photo Mario Fourmy/Sipa
communiqué publié mardi. construction d’environ 5.000 mentier tricolore, chargé de la stra-
nouvelles bornes de recharge tégie. Ce nouvel équipement sera sur la montée en puissance de la voi- pour autoriser, à compter du 1er jan- des Lidar en série, d’autres lui ont
« Idéalement positionné » rapide d’ici à 2026. n disponible à compter de 2024, et ture sans chauffeur. « Hier, nos équi- vier 2021, la conduite autonome sur emboîté le pas, comme les géants
Les marchés semblent scepti- produit dans l’usine allemande de pements se contentaient d’informer le voie rapide jusqu’à 60 km/h. Et cette Bosch, Continental et Delphi, ou les
ques sur le programme. Le Wemding, en Bavière, où Valeo a conducteur, aujourd’hui ils l’assis- disposition a déjà été adaptée en jeunes sociétés Velodyne, Quanergy,
cours de l’énergéticien perdait déjà fabriqué 150.000 Lidar des tent, et demain ils lui permettront de Allemagne. Elle sera autorisée en ou LeddarTech.
près de 4,9 % en fin de journée.
« Sans notre générations précédentes. déléguer la conduite », souligne France en septembre 2022, en vertu La taille du marché reste toutefois
Selon une note d’UBS, cette réac- infrastructure, Geoffroy Bouquot. d’une modification du Code de la encore un pari. Certains construc-
tion boursière pourrait s’expli- il n’y aura pas Déléguer la conduite L’équipementier a signé ses route, datant de juillet dernier. teurs, comme Tesla, estiment pou-
quer par « une absence implicite Permettant de détecter tous les premiers contrats avec Audi, puis voir se passer des Lidar pour les
d’un programme d’économies de
de transition objets environnants, quelles que Honda et Mercedes. Objectif, lancer Un marché à 50 milliards fonctions de conduite assistée. En
coûts plus agressif » et « des énergétique. » soient les conditions ou presque, ces des voitures autonomes dites « de Valeo estime que 30 % des voitures outre, le coût des technologies liées à
dépenses d’investissements plus THOMAS KÖNIG radars laser constituent le fer de niveau 3 », permettant de lâcher le neuves « premium » seront dotées la voiture autonome a déjà fait recu-
élevées que prévu ». Pour rappel, Responsable des réseaux lance de la stratégie de Valeo dans la volant sur certaines portions de de tels « niveaux 3 » en 2030, date à ler certains groupes, et son avenir
E.ON a réalisé un chiffre d’affai- d’énergie au sein voiture autonome, l’un des deux voies sécurisées comme les auto- laquelle le marché du Lidar repré- reste incertain, en tout cas à grande
res de près de 61 milliards du directoire d’E.ON grands piliers de sa stratégie pour routes. Audi a finalement renoncé à sentera, selon lui, 50 milliards de échelle.
d’euros en 2020. Pour le PDG l’avenir. Le groupe français déve- activer ces fonctions sur l’A8, mais dollars. « Nous visons le marché auto- Lors de sa dernière journée inves-
d’E.ON, Leonhard Birnbaum, le loppe déjà de longue date des cap- les dernières générations des mobile, mais aussi celui des navettes, tisseurs, fin 2019 (avant donc la crise
groupe se trouve pourtant face à teurs ultrasons (les « bip-bip » émis luxueuses Honda Legend et Merce- des droïdes de livraison, des engins uti- sanitaire), Valeo avait annoncé
« une décennie de croissance » en reculant), des caméras (frontales, des Class S, lancées cette année (à lisés dans les mines ou l’agriculture », tabler sur 3,2 milliards d’euros de
de recul, ou à 360 degrés), ainsi que plus de 100.000 euros), peuvent bel indique Geoffroy Bouquot. Le chiffre d’affaires générés par les
les logiciels capables de traiter les et bien rouler sans chauffeur, la pre- groupe a déjà signé avec les opéra- aides à la conduite en 2022, soit 15 %
données qui en sont issues. Sa divi- mière au Japon, et la seconde en teurs de navettes Navya, Easymile, et du total. Il ne communique pas son

Vaccins ARN : sion CDA (confort et aide à la


conduite) a généré 3,2 milliards de
chiffre d’affaires l’an dernier. Valeo a
Allemagne. « Ce sont les toutes pre-
mières voitures de niveau 3 au
monde », souligne Geoffroy Bou-
avec le constructeur allemand de
machines agricoles Claas. L’équipe-
mentier mise sur son avance dans ce
chiffre d’affaires dans ce domaine,
mais précise qu’il a généré 14 mil-
liards d’euros de commandes entre
Sanofi veut rattraper commencé à investir sur le Lidar il y
a une dizaine d’années, comptant
quot. Le règlement international de
l’ONU sur le sujet vient d’être adapté
domaine. S’il affirme être
aujourd’hui le seul à produire
2018 et juin 2021, dont 2 milliards au
premier semestre de 2021. n

son retard grâce aux


algorithmes de Baidu
INTRODUCTION EN BOURSE EURONEXT GROWTH PARIS
Sanofi fait grise mine depuis
SANTÉ l’irruption de la pandémie, ses
équipes n’ayant pas su mettre au
Le laboratoire point de vaccin à temps, laissant
français met les la place au tandem Pfizer-BioN-
bouchées doubles Tech, le grand gagnant de la
dans cette nouvelle crise sanitaire, et à la biotech
technologie américaine Moderna, dirigée
qui bouleverse le par le Français Stéphane Bancel.
monde des vaccins.
Un défi à relever
Paul Hudson, le patron de
Julien Dupont-Calbo Sanofi, a décidé de concentrer
@jdupontcalbo les efforts de ses chercheurs sur
d’autres vaccins ARN, à com- Communication à caractère promotionnel
Les bouchées doubles. L’aban- mencer par la grippe (un essai
don, à la rentrée, de son projet de de phase I/II portant sur
vaccin ARN contre le Covid ne
signifie pas que Sanofi délaisse
280 personnes a été lancé avant
l’été). Le défi est de trouver une Groupe Berkem biosource la Bourse !
ce nouveau champ des possi- solution pour conserver ses vac- Acteur de référence de la formulation et de la production de solutions biosourcées, Groupe
bles. Pour rattraper son retard cins à ARN à une température
dans cette technologie qui a fait moins basse qu’actuellement, et
Berkem intègre la chimie du végétal au cœur de votre quotidien ( peintures et vernis, textile,
des merveilles contre le corona- d’améliorer leur tolérance. Le agroalimentaire, cosmétique, traitement du bois...).
virus, le laboratoire français a groupe affirme prévoir d’inves-
décidé de s’appuyer sur les algo- tir 400 millions d’euros par an 40,6 M€ CA 2020 et
19% de marge d’EBITDA* > 85 M€ Objectif de CA 2024 en cas de croissance
externe dont 65 M€ en croissance organique
rithmes chinois de Baidu. pendant au moins cinq ans dans
Le géant du Web chinois a un centre d’excellence ARN par-
annoncé avoir accordé une tagé entre Marcy-l’Etoile
licence au groupe français pour (Rhône) et la région de Boston,
l’usage d’une plateforme de où est situé Translate Bio, la bio-
séquençage spécialement déve- tech américaine experte de SOUSCRIPTION OUVERTE
loppée pour l’ARN messager. l’ARN rachetée en juin pour
C’est le premier accord commer- 3,2 milliards de dollars.
73 JUSQU’AU 2 DÉCEMBRE 2021
cial avec un grand groupe phar- En temps normal, le marché
maceutique pour Baidu, qui mondial des vaccins pèse un www.berkem-finance.com
sera rétribué à chaque fois qu’un peu moins de 50 milliards de berkem@newcap.eu
traitement ou qu’un vaccin can- dollars – moins de 5 % du chiffre
didat à base d’ARNm commen- d’affaires du secteur. Mais pour *EBITDA correspond à la ressource d’exploitation dégagée par le Groupe en prenant en compte les autres produits d’exploitation et les autres charges d’exploitation, mais en excluant les amortissements et la politique de financement du Groupe
L’approbation du Prospectus ne doit pas être considérée comme un avis favorable sur les valeurs mobilières offertes. Les investisseurs sont invités à prendre attentivement en considération les facteurs de risques décrits au chapitre 3 «Facteurs de risques» du Document d’enregistrement,
cera des essais cliniques, précise Sanofi, la proportion des vaccins notamment les risques liés à l’activité, ainsi qu’au chapitre 2 «Facteurs de risques liés à l’offre» de la Note d’opération. Des exemplaires du Prospectus approuvé par l’Autorité des Marchés Financiers sont disponibles sans frais et sur simple demande auprès de Groupe Berkem (20 rue Jean
Huang Liang, l’homme qui dans les ventes grimpe à 18 %. Duvert – 33290 Blanquefort), ainsi que sur les sites Internet www.berkem-finance.com et www.amf-france.org. Ne pas distribuer, directement ou indirectement, aux Etats-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon
dirige le projet chez Baidu. D’où l’importance de l’effort sur
Cador mondial des vaccins, les vaccins ARN. n
20 // ENTREPRISES Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

Le Puy du Fou lance


un train touristique
Baptisé « Le Grand Tour », d’une Ambitieux, le projet est aussi un
LOISIRS durée de six jours et cinq nuits, investissement conséquent. Le
celui-ci s’étirera sur 4.000 kilomè- patron du Puy du fou le chiffre à
L’opérateur du tres, faisant une boucle Paris-Paris « plusieurs dizaines de millions
complexe de loisirs (depuis la gare de l’Est) avec une d’euros », la facture étant manifes-
vendéen crée, avec dizaine d’étapes expressions de la tement confidentielle. L’essentiel
des partenaires, une richesse de la destination France : du financement est assuré par un
compagnie ferroviaire Epernay ; Reims ; B eaune ; pool bancaire réunissant les grou-
privée, afin de propo- Annecy ; Avignon ; Aix-en-Pro- pes Crédit agricole, Crédit mutuel,
ser, à partir de l’été vence ; Arcachon ; Pauillac ; Che- Banques populaires, et Bpifrance.
2023, un circuit nonceau ; un arrêt au Puy du Fou L’ensemble de ces partenaires
d’une semaine à étant la dernière étape avant le sont au tour de table de Compa-
retour sur la capitale. Chaque étape gnie de France, le Puy du Fou
travers l’Hexagone. fera l’objet d’une animation spécifi- étant majoritaire. En parallèle,
que : visite des caves Dom Pérignon, l’opérateur touristique vendéen a
Christophe Palierse des Hospices de Beaune, croisière pris une participation minori-
@cpalierse sur le lac d’Annecy, etc. taire dans Europe Express. Enfin,
la mise en œuvre du projet tient
A quarante-trois ans, le Puy du Fou D’autres itinéraires aussi à une « collaboration extra-
se lance dans une nouvelle aven- Les initiateurs du projet mettent en ordinaire avec SNCF Réseau », le
ture : l’exploitation de services fer- avant l’idée de « grand spectacle iti- gestionnaire des infrastructures
roviaires touristiques. L’opérateur nérant ». Le train aura le cachet de nationales. Un point d’autant
du célèbre complexe de loisirs ven- la Belle Epoque, un service en cos- plus crucial que les créateurs du
déen va créer avec des partenaires tume soigné et le confort G r a n d To u r é v o q u e n t d é j à
Puy Du Fou

une compagnie ferroviaire privée, d’aujourd’hui. Le rêve ne sera pas à « d’autres itinéraires ».
Compagnie de France, en vue de la portée de tout le monde, à raison
proposer, à partir de l’été 2023, un d’un prix -– tout inclus – annoncé à
Le train aura le cachet de la Belle Epoque, un service en costume soigné et le confort d’aujourd’hui. circuit à travers l’Hexagone. partir de 4.900 euros par personne. A raison
La rame, achetée à la Deutsche de 30 voyageurs
Bahn et en cours d’aménagement par train et semaine,
dans le Nord, comportera trois caté-
gories de cabines. Le président du
600 voyageurs
Puy du Fou, Nicolas de Villiers, sou- sont attendus pour
Lundi 29 novembre ligne que Le Grand Tour s’adressera
autant aux fans de son complexe
l’été 2023, avec
qu’« aux amoureux de la France, et
la commercialisation
aux touristes étrangers ». de 23 voyages.
A raison de 30 voyageurs par
train et semaine, 600 voyageurs
sont attendus pour l’été 2023, avec Le Puy du Fou, créé en 1978,
la commercialisation de 23 voya- s’ouvre ainsi un nouveau champ

Palmarès 2022 ges. La pré-commercialisation a


débuté ce mardi. Dans un second
temps, la capacité du Grand Tour
sera doublée.
Pour monter ce projet, Nicolas de
d’expression après avoir développé
une destination touristique sur la
base de ses spectacles nocturnes et
de son complexe de loisirs, avec une
hôtellerie thématisée et une activité

des meilleurs cabinets de recrutement Villiers, amoureux du train depuis


son enfance, s’est appuyée sur la
société Europe Express, un nouvel
de séminaires d’affaires. L’opéra-
teur a déjà mis le cap sur l’interna-
tional – Pays-Bas, Angleterre – en
opérateur constitué par un petit valorisant son expertise et a même
en partenariat avec groupe d’experts du rail, emmené ouvert – avec des partenaires – un
par un ancien cadre de la SNCF, premier parc, en Espagne. Un
Alain Richard, gérant du cabinet second est programmé à Shanghai
d’études Rail Concept. pour 2022-2023. n

Renault ne soutiendra
pas la reprise
de son fournisseur SAM
Celle-ci a été rejetée par les salariés,
AUTOMOBILE car l’équipementier proposait de ne
reprendre que 150 personnes.
Le constructeur estime Renault, qui avait jusqu’à mer-
pouvoir soutenir le credi pour se prononcer « regrette
projet de reprise cette situation », mais précise que,
d’Alvance Aluminium pour s’engager, « il a besoin de soli-
Wheels par Saint-Jean des éléments sur les pérennités des
Industries, mais pas projets de reprise, seules à même de
celui de Jinjiang SAM garantir des perspectives réalistes
par Alty-Sifa. aux salariés de ces entreprises ».
En revanche, le constructeur au
Losange a annoncé qu’il apporte-
Les dossiers de petits fournisseurs rait son soutien au projet de reprise
automobiles français en difficulté de la société Alvance Aluminium
s’accumulent sur ses bureaux, Wheels (dans l’Indre) par le groupe
Renault vient de faire connaître sa Saint-Jean Industries. Il s’engage à
position sur deux projets de reprise intégrer la société dans son panel
déposés ces derniers mois auprès fournisseurs et à la consulter « pour
des Tribunaux de commerce, et le développement et la production de
notamment sur l’avenir de Jinjiang roues en aluminium relevant de son
SAM (dans l’Aveyron). savoir-faire technique, lui permet-
Dans ce dossier chaud, Renault tant ainsi d’accéder à un volume de
a estimé mardi que l’offre d’Alty- production pouvant atteindre
Sifa « ne présente pas les conditions 500.000 roues annuelles ».
de pérennité et de sécurité nécessai-
res » pour le sous-traitant avey- Conditions non réunies
ronnais. La fonderie d’aluminium, Suite à la défaillance de son proprié-
qui emploie 340 salariés, avait taire, le groupe de Sanjeev Gupta, le
obtenu trois mois de sursis en sep- fabriquant de jantes en aluminium,
tembre, pour laisser le temps au qui emploie environ 300 salariés,
repreneur potentiel de trouver était sur la voie de la liquidation.
davantage de fonds. Le repreneur « L’un des enjeux déterminants pour
et le tribunal attendaient aussi de la réussite de son plan de redresse-
Renault qu’il s’engage sur un plan ment, consistera en la transforma-
de charge défini. tion du bureau d’études pour mener
Client historique de Jinjiang à bien le développement et le lance-
SAM, Renault rappelle dans son ment de plusieurs projets de façon
communiqué qu’il a déjà soutenu simultanée et réaliser ainsi les
l’entreprise à hauteur de 42 millions industrialisations confiées par ses
d’euros en cinq ans, et qu’il avait clients, dont Renault », avertit le
soutenu l’offre de l’espagnol CIE. constructeur. — A. F.
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 ENTREPRISES // 21

à suivre
La mission kamikaze de la sonde DART
pourrait un jour sauver la Terre La vente de l’AS
Saint-Etienne
est reportée
SPORT Aucun des premiers
candidats déclarés à une
reprise de l’AS Saint-Etienne
n’a été retenu, faute de garan-
ties suffisantes, a annoncé
mardi le club de football. Sa
vente est donc reportée dans
l’attente de l’examen de nou-
velles offres. De nouveaux
candidats ont récemment
présenté « des dossiers qui
répondent aux critères deman-
dés », précise toutefois un
communiqué du club. Ce der-
nier est contrôlé le président
du conseil de surveillance,
Bernard Caïazzo, le président
du directoire, Roland
Romeyer.

Volkswagen :
la reprise
d’Europcar
validée en France
AUTOMOBILE L’Au t o r i t é
française des marchés finan-
ciers a donné son feu vert à la
reprise d’Europcar par Volks-
wagen, a déclaré mardi le
groupe allemand dans un
communiqué. Le géant alle-
mand de l’automobile, qui
s’est associé avec le gestion-
DART doit percuter l’astéroïde Dimorphos à plus de 20.000 km/h. Photo NASA/Johns-Hopkins APL/ Steve Gribben naire d’actifs Attestor Limited
et le groupe néerlandais de
mobilités Pon Holdings BV
au lancement de la sonde DART res (quelques centaines de mètres) 160 mètres de diamètre. Dénommé La Nasa espère ainsi récupérer dans cette opération, a pro-
ESPACE pour le compte de la Nasa. Son capables de raser une ville, voire Dimorphos, celui-ci n’est pas un suffisamment de données pour posé en septembre une offre à
objectif : montrer que l’humanité une région, en cas de collision. objet spatial comme les autres. Il « établir des modèles plus précis et 0,50 euro par action, valori-
La sonde de la Nasa, dispose de solutions pour éviter Mais la détection fait immédiate- orbite lui-même autour d’un grand nous préparer à défendre efficace- sant le spécialiste français de
qui décolle ce mer- une collision cataclysmique avec ment naître une autre question : frère, appelé Didymos (« jumeau » ment la planète si une menace future la location de véhicules
credi matin, va tester un objet céleste. que faire si un objet repéré devient en grec), qui mesure près de venait à être découverte ». courte durée à 2,9 milliards
la méthode de L’incident de Tcheliabinsk, en menaçant ? DART doit tenter d’y 800 mètres. Au moment de Le voyage fatal de DART permet- d’euros. Le secteur traverse
l’« impact cinétique ». février 2013, l’a rappelé. La Terre vit apporter un début de réponse. Con- l’impact, les deux objets croiseront tra aussi de tester un nouveau mode une passe difficile avec la
sous la menace constante des géo- çue par le laboratoire de physique à environ 11 millions de kilomètres de navigation automatisée et de crise sanitaire.
Elle doit percuter croiseurs, ces corps susceptibles de appliquée de l’université Johns- de la Terre. propulsion à ion, ainsi qu’un nou-
volontairement la percuter. L’astéroïde qui a Hopkins, la sonde de 600 kg va tes- veau type de cellules photovoltaï-
un astéroïde explosé au-dessus de l’Oural ne ter une technique appelée « impact L’Europe impliquée ques, générant trois fois plus de Hausse des prix
mesurait heureusement qu’une cinétique ». L’idée est de percuter La rencontre avec la sonde doit puissance que la génération précé- du papier
de 160 mètres de vingtaine de mètres de diamètre. une cible à une vitesse suffisante modifier la trajectoire de Dimor- dente. Quoi qu’il puisse se passer, le
diamètre pour modi- Une dimension toutefois suffisante pour modifier sa trajectoire et phos autour de Didymos. Les lois de sacrifice de la sonde, comme celui INDUSTRIE L’Union de la
fier sa trajectoire. pour libérer une énergie trente l’empêcher ainsi de percuter notre la gravité voulant que deux corps – fictif – de Bruce Willis en 1998, ne filière papetière (Ufipa), qui
fois supérieure à celle de la bombe planète. A condition bien sûr que s’attirent mutuellement, cet inflé- sera pas vain. n regroupe 61 des plus grandes
d’Hiroshima, pour blesser un mil- l’objet soit repéré suffisamment tôt chissement devrait aussi avoir un entreprises de papeterie et de
Florian Maussion lier de personnes et générer plus pour mettre sur pied une telle effet à long terme sur le plus grand fournitures de bureau, a
@Flo_Maussion de 20 millions d’euros de dégâts opération. des deux corps. alerté sur l’envolée des prix
matériels. L a N a s a n ’e s t p a s d é n u é e Un petit satellite, conçu par des matières premières telles
C’est Armageddon, sans Bruce d’humour. DART répond officielle- l’agence spatiale italienne, sera lar- que la pâte à papier (+60 %
Willis ni charge nucléaire. Une mis- Jeu de « fléchette » ment à l’acronyme « Double Aste- gué par DART juste avant le grand entre septembre 2020 et sep-
sion suicide vers un astéroïde Les agences spatiales – la Nasa en roid Redirection Test ». Mais, en final. Il sera chargé de filmer l’opé- tembre 2021), le polyéthylène
menaçant de percuter la Terre. tête –, mobilisent de gros moyens anglais, le mot « dart » signifie ration. Les télescopes terrestres (+67 %) ou encore le carton
Mais à la différence du blockbuster pour améliorer la détection des quant à lui « fléchette ». prendront le relais pour observer (+30 %), qui se conjugue à la
de Michael Bay, il n’est pas question objets dangereux. Les plus préoc- Et c’est bien à cela que ressem- les deux « jumeaux ». Mais il fau- ÉCOUTEZ NOTRE hausse du prix de l’énergie et
de sacrifier des vies humaines et cupants ne sont d’ailleurs pas les blera l’opération, qui sera une pre- dra attendre 2026 pour avoir une PODCAST LA STORY du transport. Dans ces condi-
notre planète n’est pas réellement plus gros – d’une taille supérieure mière selon l’Agence spatiale amé- idée plus précise des effets de la Astéroïdes-tueurs, la menace tions, l’Ufipa appelle les ache-
en danger, du moins pas à court au kilomètre –, plus faciles à repérer ricaine. A l’automne 2022, l’engin de collision grâce à la sonde Hera, fantôme dans « La Story », teurs à « ouvrir le dialogue
terme. et presque tous déjà suivis la taille d’une petite voiture se pro- conçue par l’Agence spatiale euro- le podcast d’actualité avec les prestataires », a souli-
Ce mercredi matin, un lanceur aujourd’hui. Le problème vient plu- pulsera, à une vitesse d’environ péenne (ESA) et devant être lancée des « Echos ». gné un communiqué de
Falcon 9 de SpaceX doit procéder tôt des corps de tailles intermédiai- 23.000 km/h, contre un astéroïde de en 2024. l’Union publié mardi.

Bercy veut doubler le nombre d’écoles COMMUNIQUÉ

de production d’ici à deux ans Convocation des membres de l’association par voie de presse conformément
à l’article 13 des statuts de l’Association CNP POUR LA PREVOYANCE.
ASSOCIATION CNP POUR LA PREVOYANCE
s’ajouter aux 42 existants sur le terri- 70.0000 emplois non pourvus des temps. Mais elles ont de gros besoins Association régie par la loi du 1er juillet 1901 de son décret d’application du 16 août 1901,
INDUSTRIE toire, qui accueillent 1.200 élèves. entreprises industrielles. Car le financiers pour l’achat des machines, déclarée à la Préfecture de Paris le 5 juillet 2002 et publiée au Journal Officiel du 31 août
2002, dont le siège social se situe 4, place Raoul-Dautry – 75015 PARIS, et qui a pour
Longtemps restés dans l’ombre, ces modèle, qui vise à capter une partie des matières premières », témoigne objet : « d’assurer une information concrète et des conseils personnalisés auprès de ses
La ministre déléguée à établissements privés d’enseigne- des 90.000 décrocheurs scolaires en Hubert Mongon, délégué général de
adhérents dans le domaine notamment de la prévoyance, de la protection financière et de
la famille. L’Association souhaite ainsi répondre aux préoccupations immédiates et d’avenir
l’Industrie a annoncé ment technique, qui préparent des France, a fait ses preuves. « Les élèves l’Union des industries et métiers de
de ses adhérents et les aider dans la recherche de solutions adaptées à leur situation. A ces
effets, l’Association permet à ses adhérents de bénéficier de produits collectifs d’assurance
mardi la création de jeunes à partir de 15 ans au CAP ou ont un taux de réussite moyen de la métallurgie (UIMM). de personnes, souscrits par l’Association auprès de CNP Assurances (et/ou de ses sociétés
affiliées). L’Association prendra toutes dispositions et initiatives nécessaires à la réalisation
34 établissements de au bac pro, ont aujourd’hui les 93 %, et en sortant, ils ont jusqu’à 5 à de son objet. »
ce type qui forment faveurs du gouvernement. 6 offres d’embauche », précise Domi- Financement public Les membres de l’Association CNP POUR LA PREVOYANCE sont invités à participer à
des jeunes en CAP ou Bercy a lancé en mai dernier un nique Hiesse, président de la fédéra- Ces établissements – le premier a été l’Assemblée Générale Extraordinaire qui se tiendra au sein des locaux de CNP Assurances
au 4, Place Raoul Dautry 75015 PARIS, le vendredi 10 décembre 2021 à 15 heures, à l’effet
Bac Pro, pour lutter appel à manifestation d’intérêt tion qui représente le réseau d’école. créé à Lyon en 1882 – ont gagné en de délibérer sur l’ordre du jour ci-après :
• Approbation du traité de fusion proposé par le Conseil d’administration le 4 octobre 2021
contre les problémati- (AMI), dans le cadre du programme A mi-chemin entre centre visibilité en 2018 grâce au soutien du et de l’opération de fusion absorption de l’Association CNP POUR LA PREVOYANCE par

ques de recrutement Territoires d’industrie, pour en dou- d’apprentissage et lycée profession- programme La France s’engage de l’Association CAP PROTECTION
• Dissolution de l’Association CNP POUR LA PREVOYANCE, et transmission de son
bler le nombre d’ici à fin 2023. En nel, ces écoles hybrides préparent à François Hollande. La reconnais-
du secteur. parallèle, Elisabeth Borne, ministre des métiers en tension en majorité sance par l’Etat et le financement
patrimoine à l’Association CAP PROTECTION par effet d’absorption par l’Association
CAP PROTECTION,
• Pouvoirs au Président pour les formalités.
du Travail, en visite mardi dans une dans l’industrie (usinage, chaudron- public depuis 2020 les a consoli-
Conformément à l’article 13.b des statuts, les délibérations sont prises à l’unanimité des
Marion Kindermans école de production, cette fois-ci à nerie, métallerie, électricité indus- dées, tout comme le mécénat de la membres présents.
@MaKindermans Besançon, a annoncé une enveloppe trielle, textile…). Originalité, elles Fondation TotalEnergies. Dans le Les documents visés dans l’ordre du jour sont disponibles par voie électronique, sur
de 7,5 millions d’euros pour aider au sont financées pour un tiers par les cadre de France Relance et du pro- demande adressée à Associationcnp@cnp.fr, conformément aux dispositions de l’article
15-4 du décret du 16 août 1901.
En déplacement mardi matin à fonctionnement des écoles. commandes passées par les entre- gramme Territoires d’industries,
Si pour défaut de quorum cette assemblée ne peut valablement délibérer, elle se réunira à
Compiègne, à l’école de production prises locales réalisées par les élèves. onze créations ou extensions ont nouveau à 15 heures 30 afin de statuer sur le même ordre du jour, quel que soit le nombre
O’Tech Sud Oise, Agnès Pannier-Ru- Commandes d’entreprises Le reste vient des aides des Régions, déjà bénéficié de 5,1 millions d’euros de membres présents, aux mêmes majorités.

nacher, la ministre déléguée chargée Face aux tensions sur le recrute- de l’Etat, et de subsides au titre de la d’aides. Une douzaine de projets Pour des raisons d’organisation, vous êtes invité(e) à confirmer votre éventuelle participation
à cette Assemblée générale par courriel envoyé à l’adresse Associationcnp@cnp.fr. Dans le
de l’Industrie, a annoncé la création ment, et alors que la Semaine de formation pour les apprentis. supplémentaires pourront être cas où vous ne pourriez pas participer à cette Assemblée : un formulaire de vote à distance
de 34 nouveaux établissements de l’industrie vient de démarrer, elles « Ces écoles ont un double intérêt : soutenus en investissement jusqu’à vous sera adressé et sera à retourner électroniquement dûment complété et signé (au
moins 3 jours avant la date de l’assemblée) si vous souhaitez voter par correspondance ;
ce type dans treize départements apparaissent comme une des les élèves produisent pour les entrepri- 800.000 euros avant la fin du ou, une procuration à retourner électroniquement dûment complétée et signée (au moins
3 jours ouvrés avant la date de cette Assemblée) au cas où vous souhaiteriez vous faire
non encore couverts. Ils viendront solutions pour répondre aux ses locales et se forment en même 1er semestre 2022. n représenter par un autre membre de l’Association.
Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

HIGH-TECH&MEDIAS

Facebook et YouTube peinent à lutter


contre la désinformation climatique
l Les Gafa veulent se poser en précurseurs dans la lutte contre le changement climatique.
l Google a annoncé que les créateurs de vidéos climatosceptiques ne pourraient plus récolter d’argent via la publicité.
l Mais la désinformation foisonne encore sur sa filiale YouTube et sur Facebook.
ques diffusés sur Facebook. La liste
GAFA comprend plusieurs médias ultra-
conservateurs américains (Breit-
Hortense Goulard bart, Western Journal, Newsmax,
@HortenseGoulard The Federalist Papers), un think
— Correspondante à San Francisco tank créé par l’industrie pétrolière
(Media Research Center) et des
Face au dérèglement climatique, médias d’Etat russes (RT et Sputnik).
les grandes entreprises de la tech
s’efforcent de réduire leurs émis- Débats internes
sions de gaz à effet de serre, avec des L’ONG, qui a analysé près de
résultats encore insuffisants. Mais 7.000 posts, représentant plus de
les réseaux sociaux, dont Facebook, 700.000 interactions sur Facebook,
YouTube et Twitter, ont aussi un rôle affirme que le réseau social a large-
à jouer pour limiter la portée de mes- ment échoué à caractériser ces mes-
sages climatosceptiques. Malgré sages comme de la désinformation
quelques efforts récents, la désinfor- climatique. « Malgré la promesse
mation climatique continue de d’attacher des labels aux posts par-
prospérer sur ces plateformes. lant de changement climatique [pour
Alphabet, la maison mère de signaler les informations douteuses
Google et de YouTube, a franchi une ou fiables], 92 % des posts publiés par
première étape le mois dernier en les “dix toxiques” ne portent pas de
annonçant qu’il ne sera plus possi- labels », écrivent les chercheurs.
ble d’accoler des publicités à des
vidéos de désinformation climati-
que. Cette décision a été prise en Selon une ONG,
réponse à une demande des annon- dix médias seulement
ceurs, explique Google. Elle devrait
permettre d’assécher les revenus de seraient à l’origine de
ces comptes climatosceptiques. la majorité des posts
climatosceptiques
Choix algorithmiques
YouTube a également arrêté de
diffusés sur Facebook.
recommander des vidéos qui
« désinforment les utilisateurs Des documents récupérés par la
de façon nocive », affirme un porte- lanceuse d’alerte Frances Haugen
parole à l’agence Bloomberg. Les montrent que le traitement de la
vidéos climatosceptiques se retrou- désinformation climatique fait
vent donc dans la même catégorie l’objet de débats à l’intérieur de
que celles de désinformation sur les Facebook, selon le média en ligne
vaccins, par exemple. Selon le porte- Dado Ruvic/Reuters Gizmodo. Un employé, anonymisé
parole, ces vidéos ne sont plus mises dans ces documents, demande
en avant par l’algorithme de la plate- quelle est la politique de l’entreprise
forme depuis fin 2019. Il affirme en à l’égard de ce type de message.
outre que le système est devenu Un autre lui répond que Face-
« plus efficace » avec le temps. Facebook a dévoilé l’année dernière un « centre scientifique sur le climat » et investit 1 million de dollars dans des initiatives de fact-checking. book ne supprime pas les posts, à de
Pour autant, ces changements ne très rares exceptions, mais que
font pas totalement disparaître les Des médias conservateurs, dont qui a publié un rapport sur le sujet. En démonétisant les comptes la COP26, pour diffuser des infor- l’algorithme ne les met pas en avant.
vidéos climatosceptiques, qui conti- Sky News Australia et Fox News aux Un porte-parole de Google déclare spécialisés dans la propagande cli- mations avérées sur le climat. La plateforme collabore avec des
nuent de trouver un large public. Etats-Unis, publient eux aussi des au contraire qu’il s’agit d’un « dis- matosceptique, Google a ouvert la Des critiques pointent l’insuffi- organisations qui font office de
Une vidéo avec Daniel Peña – un vidéos qui peuvent induire en cours public sur un sujet politique et voie. Pour l’instant, aucun autre sance de ces mesures. Début « fact-checkeurs ». Mais des utilisa-
ancien président de l’industrie erreur les utilisateurs. Dans l’une scientifique, et non de désinforma- réseau social n’a pris de mesures de novembre, Facebook a été épinglé teurs ont pu échapper à ce système
pétrolière aux Etats-Unis – intitulée d’entre elles, un homme politique tion ». D’autres vidéos, diffusées par ce type. Facebook a dévoilé l’année dans un rapport publié par l’ONG de fact-checking en copiant-collant
« Le réchauffement climatique australien considère qu’un rapport exemple par l’Institut indépendant, dernière un « centre scientifique sur Center for Countering Digital Hate des informations erronées, au lieu
est-il la plus grande fraude de l’his- de l’ONU sur le changement climati- un think tank libertaire américain, le climat » et investit 1 million de (Centre contre la haine en ligne). de partager un lien. Par ailleurs, les
toire ? » a ainsi été visionnée plus de que répand des « mensonges utilisés se présentent sous la forme d’un dollars dans des initiatives de fact- Selon ce dernier, dix médias seule- commentaires ne sont presque pas
2,5 millions de fois depuis sa publi- pour faire peur aux enfants ». De la débat, tout en allant à l’encontre du checking. De son côté, Twitter a pris ment seraient à l’origine de la grande modérés, souligne le Center for
cation il y a quatre ans. désinformation, selon l’ONG Avaaz, consensus scientifique. des mesures « préventives », avant majorité des posts climatoscepti- Countering Digital Hate. n

Climat : les médias sont sommés de se mettre à niveau


Les journaux, radios du virus. « Nous n’avons pas tiré la de 80 % d’entre elles m’ont dit qu’elles et des lecteurs, qui peuvent être D’autres obstacles sont d’ordre mer la culture de l’agence new-yor-
et chaînes de télévision leçon de la pandémie de Covid-19, ont prévu de renforcer leur couver- rebutés par des termes techniques, éthique ou culturel. Le journaliste kaise. « Lorsqu’une entreprise fait une
se rendent compte lorsqu’il y a une crise mondiale et que ture du changement climatique dans mais aussi la difficulté à trouver des note ainsi la tendance des médias à annonce sur ses plans pour atteindre
qu’il est indispensable de toute la rédaction se mobilise pour les douze prochains mois », note le images qui illustrent l’ampleur de inviter deux personnes de points de le zéro émissions nettes, si le journa-
bien couvrir le changement couvrir cette crise », déclare sur CNN journaliste, qui a cofondé le Réseau la crise. Pour les vagues de chaleur à vue opposés à des fins d’« équili- liste qui suit cette entreprise n’est pas
climatique. Ils optent pour la journaliste américaine Emily pour un journalisme climatique répétition, des photos d’enfants en bre », même si l’un d’entre eux est très familier du terme, il sait qu’il a des
différentes stratégies afin Atkin, qui a lancé sa newsletter avec l’université d’Oxford. train de manger des glaces sont un scientifique reconnu et l’autre alliés au sein de la rédaction à qui il
de se transformer, mais dédiée au changement climatique. loin de refléter la gravité de la situa- un critique mal informé. Des rédac- peut poser des questions ». Au-delà de
ces nouveautés donnent « Il n’y a pas d’excuse aujourd’hui Des obstacles culturels, tion, par exemple. tions, situées notamment aux cet exemple, « plusieurs de nos
parfois lieu à des tensions. pour un journaliste qui ne comprend opérationnels, éthiques Etats-Unis mais aussi en Europe, meilleurs projets viennent d’une coo-
pas les enjeux scientifiques autour Cela peut passer par une réorgani- ont parfois peur d’être accusées pération entre différentes parties de
Pendant la pandémie, tous les jour- du Covid-19, avance-t-elle. Pourquoi sation de la rédaction. « Un tiers de d’activisme si elles parlent fré- la rédaction », poursuit l’éditeur.
nalistes, ou presque, ont dû appren- est-ce que ce n’est pas la même chose ces 80 organisations veut lancer
« Il n’y a pas quemment de la crise climatique. Il cite en exemple un article sur le
dre à parler le langage des épi- pour le changement climatique ? une équipe dédiée au climat, en d’excuse Quelques journalistes en plus gaz naturel liquéfié « neutre en car-
démiologistes. Taux d’incidence ou Tout le monde devrait être un jour- parallèle de leurs équipes qui cou- aujourd’hui pour un dans l’équipe environnement ris- bone », né de la coopération entre un
de reproduction, gestes barrières, naliste climatique. Et si vous ne l’êtes vrent la science ou l’environnement, journaliste qui ne quent de ne pas suffire à la tâche, reporter spécialisé dans la finance,
protéine spike, comorbidités… Les pas encore, vous le serez un jour. » précise-t-il. Un tiers a prévu d’aug- tandis qu’une approche plus trans- un membre de Bloomberg Green et
journalistes politiques comme les La plupart des médias se rendent menter le nombre de journalistes comprend pas les versale « nécessite une culture de col- un troisième journaliste basé au
rubricards, plus spécialisés, ont été compte, à des degrés divers, de la dans ces dernières équipes. Et le reste enjeux scientifiques laboration bien ancrée au sein de la Zimbabwe. Cette enquête a démon-
forcés de suivre au jour le jour l’évo- nécessité de renforcer leur couver- veut créer un hub virtuel, c’est-à-dire autour du Covid-19. rédaction pour réussir », écrit Wol- tré que ce gaz tant vanté n’était pas
lution de l’épidémie, dont les consé- ture du changement climatique. que des journalistes et des éditeurs fgang Blau dans World News Day. réellement neutre en carbone.
quences se faisaient sentir dans la Wolfgang Blau, ancien journaliste des différentes équipes se retrouvent
[…] Tout le monde L’agence, et les autres médias qui
vie de leurs lecteurs. et directeur à Condé Nast, a passé chaque semaine pour parler de leur devrait être Une transition réussie s’y mettent, est capable de dédier
Pour certains observateurs et un an à enquêter sur la façon dont programmation et voir s’il y a un un journaliste Pour les médias qui ont mené à bien autant de ressources à la couverture
notamment certaines associations les rédactions se transforment pour angle climatique. » cette transition, le jeu en vaut la du changement climatique car cela
inquiètes du changement climati- mieux couvrir le changement cli- Quelle que soit la solution choi-
climatique. » chandelle. Aaron Rutkoff, le rédac- répond à une demande de ses lec-
ques, les rédactions doivent trans- matique. « J’ai parlé à je ne sais com- sie, la transition n’est pas toujours EMILY ATKIN teur en chef de Bloomberg Green, teurs. Parmi eux, de nombreux
former leur mode de fonctionne- bien de médias dans le monde en leur facile. Wolfgang Blau cite plu- Journaliste environnementale explique que la création d’une investisseurs confrontés au phéno-
ment afin de mieux couvrir cette demandant : quels sont vos plans sieurs obstacles. Opérationnels équipe de journalistes qui se consa- mène désormais incontournable
crise, dont les conséquences sont pour couvrir le climat ? Est-ce que tout d’abord, entre le manque de crent à plein temps au changement de la responsabilité environnemen-
au moins aussi multiples que celles vous allez investir davantage ? Plus culture générale des journalistes climatique a contribué à transfor- tale des entreprises. — H. Go.
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 HIGH-TECH & MEDIAS // 23

Plug In Digital lève


70 millions pour
monter en gamme
de Tourcoing). Doté d’un mini-
JEUX VIDÉO budget de production de
25.000 euros, le jeu (mettant en
Le distributeur exergue les discriminations à
et éditeur de jeux l’encontre de la communauté
vidéo vient de faire LGBT) a été salué par la critique
entrer Bridgepoint et s’est écoulé à 400.000 unités.
à son capital. Le plus grand succès (en volu-
mes de ventes) de Plug In Digital
La société de capital- est arrivé deux ans plus tard
avec le jeu « Enterre-moi, mon
investissement en
amour » (coproduit avec Arte
devient l’actionnaire France) racontant l’exil d’une
majoritaire. réfugiée syrienne jusqu’en
Europe. Des choix éditoriaux
Nicolas Richaud tranchés. « C’est notre ADN de
@NicoRichaud faire ce type de jeux », souligne
Francis Ingrand dont le groupe
Changement de propriétaire a effectué une première levée de
chez Plug In Digital. Ce groupe 2 millions d’euros, fin 2018, en
français de jeux vidéo vient de vue de nourrir ses projets dans
faire entrer à son capital la l’édition. Un pari validé par le
Voo est particulièrement présent à Bruxelles et en Wallonie. Photo Shutterstock société de capital-investisse- bon accueil réservé par les
ment britannique Bridgepoint gamers à des titres lancés depuis
(ayant mené le tour de table tel « Le Donjon de Naheulbeuk :

Orange s’apprête à racheter


auquel participe aussi Eurazeo) L’Amulette du Désordre » ou
qui en devient l’actionnaire « The Forgotten City ».
majoritaire moyennant 70 mil-
lions d’euros et réalise là son pre-
mier investissement dans le jeu Plug In Digital

le câblo-opérateur belge Voo vidéo. « Nous avons été séduits


par Plug In Digital qui a la double
casquette d’éditeur et de distribu-
teur. Aujourd’hui, les plateformes
entend changer
de dimension
dans l’édition.
se multiplient dans le secteur et
pas propriétaire d’un réseau fixe. Mais ces dernières années, les En 2019, c’est d’ailleurs le fond les contenus sont fondamen- Avec les fonds récoltés, le
TÉLÉCOMS C’était même devenu le seul en avances d’Orange auprès des pro- américain Providence qui avait mis taux », note Olivier Nemsguern, groupe entend changer de
Europe, depuis le rachat il y a tout priétaires de Voo ne rencontraient la main sur Voo, au nez et à la barbe associé chez Bridgepoint. dimension dans l’édition. « Plug
Orange Belgique est juste un an de Telekom Romania, le pas le succès espéré. La structure des grands telcos belges, pour In Digital a vocation à devenir
entré en négociation premier opérateur de ligne Internet actionnariale de l’opérateur – par- 1,2 milliard d’euros. Mais les condi- Studios indépendants l’une des locomotives du jeu indé-
exclusive avec le pro- fixes de Roumanie. Orange Belgium tiellement détenu par un groupe de tions troubles de l’achat avaient aus- Créé à Montpellier en 2012 par pendant en France », juge Cédric
priétaire de l’opérateur pouvait certes louer les réseaux communes wallonnes et la pro- sitôt été contestées en justice et l’opé- Francis Ingrand qui reste aux Lagarrigue, fondateur et ancien
wallon pour acquérir de ses concurrents. Mais il restait vince de Liège – ne facilitait pas ration avait été annulée quelque manettes et conserve une part patron de l’éditeur tricolore
75 % du capital. essentiellement un opérateur l’affaire. Et d’autres acheteurs se temps plus tard, remettant le très importante du capital, Plug In Focus Home Interactive et
mobile, avec 2,7 millions d’abon- pressaient au portillon, notamment convoité câblo-opérateur sur le Digital était initialement axé sur désormais senior advisor pour
nés mobiles p our seulement Telenet – intéressé à étendre sa toile marché. Orange n’a pas laissé passer la distribution numérique de la banque d’affaires Alantra qui
Sébastien Dumoulin 382.000 abonnés au très haut débit. au sud du pays – et plusieurs fonds l’occasion une seconde fois. D’autant jeux de tiers sur les nombreuses a organisé cette levée de fonds.
@sebastiendmln d’investissement, de plus en plus qu’il avait échoué au printemps plateformes en ligne (PC, mobi- « On va étoffer nos équipes, réa-
Un actif très convoité attirés par les actifs télécoms bou- dernier à racheter 100 % de sa filiale les, « cloud gaming »…), une liser des acquisitions de studios et
C’est un vrai feuilleton belge qui tou- Faute d’être « convergent », proprié- dés par la Bourse car gourmands en locale. Le groupe de Stéphane activité qui représente encore éditer davantage de jeux, détaille
che à son épilogue. Mardi, Orange taire à la fois de réseaux fixes et capital mais générateurs de revenus Richard s’est donc résolu à casser sa 70 % de ses revenus. Au mitan Francis Ingrand. Nous allons
Belgium (filiale à 77 % du groupe mobiles pour jouer la complémen- stables à long terme. tirelire. Les discussions actuelles des années 2010, il a ajouté une aussi monter en gamme avec de
télécoms français, cotée à Bruxelles) tarité et miser sur les offres couplées, valorisent Voo autour de 9,5 fois son corde à son arc en se muant en futurs titres plus orientés “dou-
a annoncé être entré en négocia- synonymes de moindres résilia- Ebitda. « Orange Belgium, qui dispose éditeur de jeux développés par ble A” [milieu de gamme, NDLR]
tions exclusives avec Nethys, le pro-
priétaire du câblo-opérateur Voo,
pour en acquérir 75 % du capital,
sur la base d’une valeur d’entreprise
tions, Orange Belgium était désa-
vantagé par rapport aux deux autres
grands acteurs belges : Proximus,
l’opérateur historique propriétaire
2,7
MILLIONS
d’un levier d’endettement aujourd’hui
très faible, financerait cette opération
par un accroissement de sa dette,
grâce au soutien d’Orange SA », pré-
des studios indépendants. Ce qui
peut se traduire par du finance-
ment, de la distribution ou de la
communication avec, in fine, un
dotés de budgets plus consé-
quents. » Jusqu’alors, les som-
mes alloués par la firme pour la
production de jeux n’avaient pas
de 1,8 milliard d’euros. du réseau cuivré, et Telenet, le grand Le nombre d’abonnés mobiles cise Orange dans un communiqué. partage des revenus allant de 10 dépassé 500.000 euros. Avec
Orange convoitait cet actif de très câblo-opérateur flamand devenu d’Orange Belgium, contre à 50 % pour Plug In Digital. cette stratégie, Plug In Digital
longue date. La Belgique était l’un « convergent » dès 2015 avec le seulement 382.000 abonnés Lire « Crible » En 2017, le groupe a réussi son vise 30 millions de revenus
des rares pays où le groupe n’était rachat de l’opérateur mobile Base. au très haut débit. ( Page 38 premier coup d’éclat avec le titre
« A No r m a l L o s t P h o n e »
annuels en 2023 et entend main-
tenir son rythme de croissance
(d’Accidental Queens, un studio annuelle de 50 %. n

Samsung s’ancre aux Etats-Unis


avec une nouvelle usine de puces au Texas en pixels
d’une visite aux Etats-Unis du de semi-conducteurs de NXP, à Aus- capacités de production mondiales
ÉLECTRONIQUE patron du conglomérat, Jay Y. Lee. tin, mais aussi de Samsung. Et si de puces contre 37 % il y a trente
Ce dernier, condamné pour corrup- Austin est la ville la plus libérale de ans, selon l’Association de l’indus-
Le numéro un de l’élec- tion en janvier, a bénéficié d’une l’Etat, les positions très conserva- trie du semi-conducteur (SIA). Une
tronique devait annon- libération conditionnelle cet été. trices du Texas sur l’avortement ou usine du groupe taïwanais TSMC
cer mardi le choix du Si la localisation est confirmée, la le droit de vote pourraient aussi est ainsi en construction en Arizona
Luigi Mistrulli/Ropi-RÉA

Texas pour construire nouvelle usine de semi-conducteurs rebuter des candidats à l’emploi. et doit entrer en service en 2024.
sa nouvelle fonderie. ne sera qu’à une quarantaine de kilo- Les Etats-Unis ont fait de Intel a aussi annoncé en mars
mètres de la première implantation l’implantation de nouvelles usines dernier un projet à 20 milliards de
Les Etats-Unis ont fait de Samsung aux Etats-Unis, située de semi-conducteurs une priorité dollars dans l’Arizona.
à Austin (Texas) depuis vingt- nationale, pour lutter contre les Au niveau mondial, Samsung
de l’implantation
cinq ans. Tandis que d’autres Etats pénuries de puces qui ralentissent prévoit quelque 205 milliards
de nouvelles usines comme New York ou l’Arizona la reprise et perturbent les chaînes de dollars d’investissement sur
de semi-conducteurs étaient en compétition, la petite ville d’approvisionnement mondiales. trois ans, dont une bonne part pour Vivendi dit vouloir garder ses parts
une priorité nationale. de Taylor et le comté de Williamson Depuis la présidence Trump, l’Amé- produire de nouvelles puces. TSMC dans Telecom Italia
ont proposé d’exonérer très large- rique cherche aussi à renforcer son et Intel misent aussi chacun sur
Véronique Le Billon ment le coréen des taxes locales. autonomie dans la compétition 100 milliards de dollars d’investisse- TÉLÉCOMS Le géant français des médias Vivendi, premier
@VLeBillon Le Texas, qui ne prélève pas croissante avec la Chine. ments, le premier sur trois ans, le actionnaire de Telecom Italia (TIM), a confirmé de vive voix qu’il
— Bureau de New York d’impôt sur le revenu, attire des second sur une décennie. n « n’a aucune intention de céder sa participation » à KKR dans l’opé-
investissements en nombre, notam- Plusieurs projets d’usines rateur italien, selon les déclarations d’un porte-parole du groupe
Samsung conforte sa présence ment à Austin. Tesla a annoncé en Dès son arrivée à la Maison-Blan- à l’AFP. Vivendi juge cependant sévèrement le bilan de l’actuel
industrielle aux Etats-Unis, et au octobre qu’il déménageait son siège che, Joe Biden a ainsi lancé un audit dirigeant exécutif, Luigi Gubitosi, et, selon une source proche
Texas. Le groupe coréen, numéro un de Californie vers le Texas, après des chaînes d’approvisionnement de Vivendi citée par l’AFP, ses administrateurs sont favorables
mondial de l’électronique, devait avoir déjà décidé l’an dernier dans quatre secteurs critiques, dont à la convocation d’un conseil le 26 novembre.
annoncer mardi le choix de la ville d’investir 1,1 milliard de dollars à les semi-conducteurs. Et les séna-
de Taylor, au nord-est d’Austin, pour Austin afin de construire un site teurs ont adopté en juin un projet de
construire sa nouvelle fonderie, d’assemblage pour ses voitures élec- loi, le Chips Act, avec le soutien des Zoom perd un quart de sa valeur
selon la presse américaine. triques. Oracle et Hewlett-Packard deux partis. Il prévoit 52 milliards de en une séance au Nasdaq
Le projet, annoncé il y a déjà plu- ont aussi annoncé déplacer leur dollars de fonds publics pour des
sieurs mois, est évalué à 17 mil- siège californien au Texas. projets de ce type, mais le texte n’a ÉCOUTEZ NOTRE LOGICIEL La correction de Zoom par les investisseurs boursiers
liards de dollars. Il prévoit un début L’Etat a toutefois aussi ses fragili- pas encore été examiné par la PODCAST LA STORY se poursuit. Après avoir perdu 28 % de sa valeur depuis le début
de production fin 2024, avec tés : l’hiver dernier, les pannes du Chambre des représentants. Alerte à la pénurie de semi- de l’année, le champion de la visioconférence voyait son action
1.800 salariés. Les conditions de réseau électrique pendant une Plusieurs projets d’usines ont conducteurs dans « La Story », le chuter de 24 % en une journée mardi. Les marchés s’inquiètent
l’investissement auraient été discu- vague de froid ont pesé pendant plu- déjà été annoncés aux Etats-Unis, podcast d’actualité des « Echos ». d’un ralentissement de la croissance des revenus au dernier tri-
tées ces derniers jours à l’occasion sieurs semaines sur la production qui ne détiennent plus que 12 % des mestre, à « seulement » +35 %, contre +360 % il y a un an.
Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

START-UP

Procès Theranos : Elisabeth Holmes Narative


à l’assaut
du marché
tente de convaincre de son innocence des créateurs
de vidéos
en direct
PLATEFORMES
La start-up a levé
1 million d’euros
en amorçage cet été.
Fabio Benedetti Valentini
@FabioWire

Gamers, comédiens, musiciens,


profs de fitness… Les créatifs de
tout bord sont de plus en plus
nombreux à se mettre au strea-
ming en direct pour entretenir
le lien avec les fans et toucher
une audience potentiellement
planétaire. Pandémie oblige, les
volumes de vidéos en direct ont
explosé sur les plateformes.
Chaque mois, plus de 7 millions
de créateurs postent des vidéos
sur Twitch. Sur YouTube, ne
serait-ce qu’en France, on
compte 4.500 chaînes de plus de
100.000 abonnés (+20 % en un
an). Alors qu’elles étaient l’apa-
nage du monde de la télévision
linéaire, les techniques du live
intéressent désormais des
publics très larges.
Un défi de démocratisation
que Narative, créé par Jean-
Marc Denoual, Quentin Renard
et Marc Ferry, veut relever en
lançant une application entière-
ment fondée sur le cloud pour
faciliter la production, postpro-
Elizabeth Holmes quitte la Cour fédérale de San Jose, en Californie, le 8 septembre dernier. Photo Nic Coury/AP/Sipa duction et personnalisation de
vidéos à partir de smartphone.
débuts de Theranos, mais l’entre- dollars – levée par une entreprise En 2010, Theranos a approché la La start-up a levé 1 million
PHARMACIE preneuse a esquissé un début de aussi dysfonctionnelle. « Je pense chaîne de pharmacies Walgreens « Nous pensions d’euros en amorçage cet été
défense. « Nous pensions que c’était qu’il y a eu fraude. Je pense qu’on m’a en présentant un document portant auprès d’investisseurs privés.
La fondatrice de une grande idée », a-t-elle déclaré au menti et trompé », a affirmé l’un de le logo de Schering-Plough. Cette
que c’était une « Aujourd’hui presque tout le
l’ancienne start-up star sujet de la technologie à laquelle tra- ces investisseurs, Alan Eisenmann, fois aussi, l’étude avait été réalisée grande idée. » monde sait ce que c’est qu’un face
de la Silicon Valley vaillait Theranos. La start-up affir- devant les jurés. Même s’il a fait par la start-up et envoyée au labora- ELISABETH HOLMES caméra ou être en visioconfé-
veut mettre en avant mait pouvoir effectuer plusieurs preuve d’une naïveté certaine, en toire, mais pas approuvée. La Fondatrice de Theranos rence, explique Jean-Marc
sa vision et les quel- centaines de tests sanguins à partir continuant à investir dans la start-up est allée jusqu’à « embellir » Denoual, par ailleurs cofonda-
ques réussites de d’une goutte de sang prélevée sans start-up malgré le manque d’infor- la version envoyée à Walgreens, en y teur de Molotov. Mais si vous
Theranos, mais se aiguille, au bout du doigt. En réalité, mations sur sa santé financière, il ajoutant des superlatifs élogieux. voulez faire une narration avec
seule une douzaine de tests étaient n’est pas le seul à avoir été floué. du montage à deux caméras ou
heurte à des témoigna- réalisés sur ses appareils, dont les Lisa Peterson, une gestionnaire Enregistrement mensonger l’armée et avec des compagnies inviter quelqu’un à participer à
ges accablants. résultats étaient souvent erronés. de fortune pour la très riche famille Depuis le début du procès, la pharmaceutiques, que son appareil une interview, les outils classi-
Depuis le début du procès en sep- DeVos, a expliqué qu’un document défense d’Elisabeth Holmes a cher- pouvait effectuer des centaines de ques (caméras, appareils photos,
tembre, les jurés ont entendu le avait contribué à sa décision ché à nier la responsabilité person- tests et que ses résultats étaient « de mixeur, logiciel, etc.) sont chers et
Hortense Goulard témoignage d’anciens employés de d’investir 100 millions de dollars nelle de la fondatrice, en rejetant la la plus haute qualité ». Toutes ces compliqués d’accès ».
@HortenseGoulard Theranos, mais aussi de patients, dans la jeune entreprise. Il s’agissait faute sur son asso cié, Sunny affirmations étaient fausses.
— Correspondante à San Francisco d’investisseurs mécontents et de d’une étude portant le logo Pfizer. Balwani. Un enregistrement diffusé Même s’il n’est pas illégal de men- Intelligence artificielle
salariés de laboratoires pharma- Mais ce document avait été modifié la semaine dernière au tribunal met tir à un journaliste, ces enregistre- Mais d’autres solutions existent
Elisabeth Holmes joue son va-tout ceutiques. Ces dernières semaines, par Theranos pour donner l’illu- à mal ce récit. Il s’agit de conversa- ments confirment ce qu’indiquent déjà. Pour aider les créateurs à
pour convaincre les jurés qu’elle n’a plusieurs témoins ont accusé Elisa- sion que le laboratoire avait validé tions entre la fondatrice et le jour- les témoins depuis le début du pro- éditer leurs vidéos, YouTube et
pas commis de fraude. La fonda- beth Holmes de les avoir trompés, ses conclusions. En réalité, cette naliste Roger Parloff, qui avait réa- cès : Elisabeth Holmes avait cons- Twitch proposent des outils cer-
trice de Theranos a décidé de pren- documents à l’appui. étude avait été envoyée par la lisé son portrait pour « Fortune ». truit une histoire triomphale autour tes assez standardisés mais gra-
dre la parole, vendredi dernier dans start-up au laboratoire, sans que Plus de dix heures de discussions de Theranos, qu’elle répétait à tout tuits. Vimeo a une offre payante
le tribunal de San José, avant d’être Faux documents celui-ci choisisse de la valider. ont été enregistrées par ce dernier. le monde mais qui n’était pas vraie. et d’autres applications, telles
entendue à nouveau lundi. Pour L’un des aspects les plus mystérieux Un autre témoin, une employée Dans ces enregistrements, Elisa- Il lui reste maintenant à convaincre que VidiMo Show, ont aussi vu
l’instant, les questions se sont con- de l’affaire Theranos est la fortune du laboratoire Schering-Plough, a beth Holmes affirme notamment le jury qu’elle se trompait elle- le jour. Concrètement, Narative
centrées sur son parcours et sur les – plusieurs centaines de millions de confirmé ces pratiques douteuses. que sa start-up travaillait avec même. Ce qui ne sera pas aisé. n propose une offre gratuite jus-
qu’à une heure de diffusion live
permettant de mixer les flux de
cinq caméras. Pour diffuser

Maki lève 6 millions pour apporter plus sans limite de temps et en


simultané sur plusieurs plate-
formes, il faut s’abonner pour
30 euros par mois. Les services

de diversité dans le recrutement incluent aussi un studio virtuel


ainsi que des habillages (visuels
animés, etc.). En 2022, de nou-
velles fonctionnalités sont pré-
quement un produit. En fait, ils Lazorthes (Leetchi, Resilience), meilleures pratiques. Mais surtout, Côté RH, les recruteurs n’ont qu’à vues pour mieux exposer les
RESSOURCES investissent dans un ou plusieurs Jérémy Clédat (Welcome to the la start-up cherche à favoriser la sélectionner les modules qu’ils sou- créateurs.
HUMAINES cofondateurs. Maxime Legardez en Jungle) ou encore Mathilde Collin diversité. Pour ce faire, elle a créé haitent. « Ils peuvent envoyer des Tout en restant discret sur ses
est le parfait exemple. En juin 2020, (Front). avec des professeurs d’université de vidéos d’une à trois minutes et peu- objectifs, Narative veut voir en
Fondée par Maxime cet ancien de Rocket Internet a Maki cherche « simplement » à plusieurs pays une série de tests vent par exemple demander au can- grand. Lancée ce mois-ci, l’inter-
Legardez, qui a re- revendu Everoad, société spéciali- réinventer le recrutement. « On a cognitifs, de compétences et de per- didat de se présenter », illustre face est d’emblée accessible
vendu Everoad en sée dans la digitalisation du trans- les mêmes processus de recrutement sonnalité. Ses modules, qui durent Maxime Legardez.A aucun dans 150 pays sur l’App Store
juin 2020, cette port routier, à son concurrent alle- qu’il y a dix ans. C’est biaisé et les environ 10 minutes, peuvent aussi moment le CV n’est demandé pour d’Apple. D’abord disponible en
start-up permet aux mand Sennder. En janvier 2021, il entretiens sont à rallonge », observe bien prendre la forme d’exercices éviter tous biais. « On cherche à créer français et en anglais, elle le sera
entreprises de recru- décide de remonter avec Benjamin Maxime Legardez qui a rencontré en anglais, de mises en situation un passeport de compétences, vite aussi dans huit autres lan-
ter des profils plus Chino et Paul Louis Caylar une 100 DRH de petites, moyennes et commerciale ou bien de tests de résume le dirigeant, demain, on gues (espagnol, portugais,
divers grâce à des tests start-up, dans le recrutement cette grandes entreprises ces derniers logiciel. imagine que les gens mettront sur arabe, coréen, japonais, etc.).
fois : Maki. mois afin de connaître leurs LinkedIn leur score Maki. » Un des enjeux est celui d’être
de quelques minutes. Pas de CV La start-up a déjà conquis des présent sur les marchés les plus
Mini-tests Une fois sur la plateforme, pas de tri- entreprises, de petites et grandes créatifs comme les Etats-Unis et

Charlie Perreau
@CharliePERREAU
En seulement deux semaines, la
jeune pousse a bouclé une levée de
fonds de 6 millions d’euros auprès
de Frst Capital, Global Founders
100.000
EUROS
che possible puisqu’il n’est pas pos-
sible de quitter l’écran ou de faire un
copier-coller. Les candidats reçoi-
vent ensuite un message indiquant
tailles, qui paient un abonnement
en fonction du volume de candida-
tures. Elle vise 100.000 euros de
revenus mensuels d’ici à six mois et
la Corée du Sud. A terme, des
outils d’intelligence artificielle
devraient d’ailleurs permettre à
Narative de repérer les tendan-
Tous les fonds de capital-risque Capital, Secret Fund, Kima Ventu- Le revenu mensuel visé s’ils sont retenus ou non pour la pro- un lancement aux Etats-Unis, via ces et les thématiques afin de
vous le diront : ils investissent res, Founders Future et plus de d’ici à six mois et un lancement chaine étape. En cas de rejet, l’entre- les succursales des grands groupes partager les meilleures prati-
d’abord dans une équipe. Pas uni- 50 business angels comme Céline aux Etats-Unis courant 2022. prise doit justifier sa décision. courant 2022. n ques de création vidéo. n
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021

PME&REGIONS

Les trois embûches britanniques


qui pétrifient les pêcheurs français
l Outre les difficultés d’obtention des licences de pêche à Jersey et ailleurs dans les eaux britanniques, les pêcheurs
français encaissent aussi de nouvelles contraintes techniques et la baisse progressive des quotas de pêche britanniques.
l Autant d’incertitudes qui gèlent les investissements.
l La ministre de la Mer prépare un plan de sortie de flotte.

chiffres. « Cent bateaux sont concer- Les chiffres clés


PÊCHE nés par la baisse des quotas de pêche

Stanislas du Guerny
— Correspondant à Rennes

« Il faut nous préparer à des pertes », a


britannique, ils représentent la moi-
tié du chiffre d’affaires de l’ensemble
de nos 600 adhérents. » C’est dire si le
sujet est sensible. Pour sa propre
entreprise nommée l’Armement
9.687
MARINS EN MÉTROPOLE
lancé jeudi 18 novembre Annick Bigouden basé au Guilvinec (Finis- Le nombre de marins embar-
Girardin, la ministre de la Mer, au tère), Soazig Palmer avait envisagé qués en métropole. S’y ajou-
cours des Assises de la pêche et des la construction d’un nouveau tent les 3.438 répartis dans
produits de la mer face au bras de fer bateau. « On navigue à vue, le projet les DOM.
avec les Britanniques. Elle a est gelé depuis plusieurs mois », lan-
annoncé un plan de sortie de flotte ce-t-elle. L’avis est quasi identique
devant un public particulièrement
inquiet et médusé par cette annonce
qui anticipe un échec des négocia-
t i o n s ave c l e s B r i t a n n i q u e s .
Démenti les jours suivants par le
chez Cobrenord, autre organisation
de producteurs qui rassemble
180 bateaux répartis dans les ports
de la côte nord bretonne.
526
MILLIONS D’EUROS
Le chiffre d’affaires annuel
chef de l’Etat, son pronostic est le Des bâtons dans les roues en métropole généré par
plus probable face aux trois barriè- Damien Venzat, son directeur, table les ventes des poissons
res que Londres a dressées devant sur un recul des soutiens bancaires débarqués répartis entre
les pêcheurs français, celui des qui ne p ermettront plus aux 4.336 bateaux.
licences, celui des mesures techni- pêcheurs « de transférer leurs entre-
ques enfin d’ici à 2023, la baisse des prises à des plus jeunes », indique-
quotas de pêche. t-il. Il estime pourtant que le vieillis-
Le plan de sortie de flotte d’un sement de la profession rend
montant de « 40 à 60 millions indispensable une accélération des
d’euros » concernera seulement les transmissions. Il est aussi très chait une perte nette de 10,1 mil-
armements volontaires prêts à se inquiet pour les prochaines années lions d’euros, après une autre
séparer de leurs chalutiers qui compte tenu des mesures techni- perte de 5,6 millions d’euros en
seront détruits, faute d’avoir pu ques qui accompagnent le renou- 2019. Un proche du dossier indi-
obtenir des autorisations de pêche vellement des droits de pêche. Car que que ses difficultés viennent de
dans les eaux britanniques. Ce pro- une fois obtenu le renouvellement « la pêche à la légine », notamment
jet ministériel est loin d’être du goût de sa licence, chaque navire se voit dans les mers australes.
de Loïg Chesnais-Girard, le prési- imposer de nouvelles contraintes.
dent de la Région Bretagne, pour qui Révision du maillage des filets, limi- 45 millions d’euros d’inves-
« le recul de notre flotte va augmenter tation de la taille des différentes tissements à Lorient
les importations ». La pêche fran- captures de poissons mais aussi Second port de pêche après Boulo-
çaise ne sait plus du tout où elle va, doubles déclarations auprès des gne-sur-Mer, Lorient accuse le
« elle a perdu le nord », indique un services communautaires, et désor- coup mais son président, Olivier Le
marin chevronné. Les problèmes mais aussi auprès de ceux basés au Nezet, veut réagir. Pour moderniser
liés aux difficultés d’obtention de Royaume-Uni. « On est dans une le port de pêche de Lorient Kero-
licences p our p ermettre aux réelle insécurité juridique alors que man, qui accueille 110 navires, il a
pêcheurs français de jeter leurs cha- les contrôles en mer risquent de se prévu une enveloppe de 45 millions
luts dans les eaux britanniques très multiplier », ajoute Damien Venzat. d’euros d’investissements pour une
poissonneuses ne cessent de se dur- L’armement Scapêche, filiale nouvelle station d’épuration com-
cir. Plus de 140 bateaux seraient d’Intermarché qui dépend à près de plétée par une tour de production
encore privés d’autorisations, 50 % des eaux britanniques, a senti de glace dédiée à la conservation
répartis entre la zone britannique depuis plusieurs mois venir le vent des p oissons. La refonte des
des 6-12 miles au large de ses côtes et du boulet. Il prévoit donc de refon- réseaux d’assainissement est égale-
les îles anglo-normandes de Jersey dre une partie de sa flotte principa- ment prévue.
et Guernesey. lement basée au port de Lorient. S i L o r i e n t ve n d s o u s c r i é e
Dans un entretien au « Télé- 22.500 tonnes par an de poissons
Investissements gelés gramme », Sylvain Pruvost, le prési- frais débarqués, ce port traite
Face aux fortes incertitudes qui dent de Scapêche, indique qu’il tra- 800.000 tonnes de produits car il
pèsent sur la profession, les investis- vaille à un renouvellement d’une est progressivement devenu une
sements de moyen terme risquent dizaine de ses chalutiers de 28 et très importante plateforme
d’autant plus d’être gelés que les Bri- 33 mètres de long. « Il s’agit, précise- d’importation d’espèces variées
tanniques remettront totalement à t-il, de nous adapter à différentes achetées en Espagne, Irlande… et
plat en 2026 l’ensemble de leurs zones de pêche si nous devons tra- demain peut-être au Sultanat
quotas de pêche. D’ici là, ils vont pro- vailler en dehors du Nord Ecosse. » d’Oman avec lequel des partena-
gressivement diminuer de 25 %. Ce programme se fera dans une riats sont en cours. « On réfléchit à
Présidente de l’organisation des ambiance plutôt morose. L’an der- des accords commerciaux sur les
producteurs -OP- Les pêcheurs de n i e r, S c a p ê c h e , q u i n’a p a s Le port de Lorient, second en France, cherche à développer son activité d’importation de poissons espèces de Thonidés et de poissons
Bretagne, Soazig Palmer avance des répondu à nos sollicitations, affi- pour parer à la baisse de la pêche dans le Nord. Photo EBbascol/Shutterstock bleus », confie Olivier Le Nezet. n

Abandonner ou lutter, le dilemme des pêcheurs de la Côte d’Opale


Les négociations entre la pression sur la Commission on n’a pas le choix », lâche-t-il rési- « Nous avons mis trois ans pour com- bateau pour une autre activité navires, dont cinq attendent leur
gouvernements n’ont européenne pour qu’elle impose à gné. « Depuis cet été je perds 10.000 à prendre ce métier en termes de ges- comme la pêche côtière. licence. Et sur les deux bateaux de
toujours pas abouti. Londres le respect des accords du 15.000 euros de trésorerie par mois, ça tion de la ressource et voir notre chif- l’Armement Boulonnais qu’elle
Certains à Boulogne se Brexit. Sur la Côte d’Opale, la ten- ne peut pas durer. » Alors qu’il faisait fre d’affaires augmenter. Et là on dirige par ailleurs, un seul a obtenu
sentent acculés et jettent sion monte autour des licences. Car un million d’euros de chiffre d’affai- nous empêche l’accès », regrette-t-il. Trente-cinq sur la sienne.
l’éponge. D’autres craignent la période de l’encornet démarre et res en 2019, il atteint à peine les 80 patrons pêcheurs Et quand la pêche éternue, c’est
de manquer le démarrage s’avère cruciale pour les ports nor- 500.000 euros pour l’instant. Le Crainte pour la ressource seulement de la Côte toute la filière, et derrière, le Bou-
imminent de la saison distes, encornet qu’on pêche plutôt 6 novembre, son bateau n’a ramené Avant le Brexit, chaque mois il lonnais, qui s’enrhume. Un emploi
cruciale de l’encornet. dans les eaux anglaises et mieux que 1,5 tonne contre le double le changeait de secteur. Depuis l’inter-
d’Opale ont obtenu en mer génère cinq emplois sur
valorisé. Cela peut représenter jus- même jour de novembre 2019, diction des eaux anglaises, il revient le précieux sésame. terre. Les 150 bateaux de pêche du
Nicole Buyse qu’à 60 %, voire 70 % de la trésorerie raconte-t-il en montrant son carnet aux mêmes endroits trop vite. « Non littoral (Boulogne, Calais et Dun-
— Correspondante à Lille de l’année pour certains et se fait sur de pêche. seulement il y a maintenant trop de Trente-cinq sur 80 patrons kerque) font vivre 500 marins-pê-
les deux prochains mois. Basé à Outreau, près de Boulo- monde, mais en plus la ressource pêcheurs seulement de la Côte cheurs. Et si Boulogne, avec 30.000
Ce sont les pêcheurs du Nord qui Les situations de chaque arme- gne-sur-Mer, il a acquis ce bateau n’aura pas le temps de se régénérer », d’Opale ont obtenu le précieux tonnes débarquées en moyenne,
allument les premiers la mèche de ment impliquent des réactions très en 2016 auprès d’un pêcheur de déplore-t-il, amer. Sur le front des sésame. « Depuis deux ou trois semai- défend chaque année sa place de
la mobilisation contre le blocage différentes. Faute de licence pour Saint-Malo qui ne travaillait pas licences, une seule a été accordée la nes, on nous fait patienter. Mais on n’a premier port de pêche, c’est surtout
des licences de pêche post-Brexit. aller pêcher dans les eaux anglaises, dans les eaux anglaises. Loïc Fon- semaine dernière. Les Anglais ne aucune nouvelle des instances qui la première plateforme euro-
Le Comité régional des pêches des Loïc Fontaine, patron du « Sainte- taine ne peut donc accéder à l’exi- cherchent-ils pas ainsi en distri- nous représentent. On ne sait pas du péenne de transformation du pois-
Hauts-de-France a promis lundi 22 Catherine Labouré », spécialisé gence des Britanniques de justifier buant le précieux sésame au comp- tout où on va », lâche, inquiète, Cons- son avec 300.000 tonnes par an
novembre des actions "à l'échelle dans la pêche au bulot, a par exem- une antériorité de pêche sur cette te-gouttes à « nous diviser », s’inter- tance Wattez, à la tête d’Unipêche à dans la zone industrielle de Capé-
nationale», qui seront discutées ple décidé de mettre son bateau en zone pour la période 2012-2016, roge le bulotier. Une fois celui-ci Boulogne. Cette société commercia- cure à Boulogne qui emploie entre
cette semaine. Une façon de mettre vente. « Quand on est pris à la gorge pour obtenir la précieuse licence. vendu, il pense acheter un plus petit lise le poisson d’une trentaine de 5.000 et 6.000 personnes. n
26 // PME & REGIONS Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

E-Totem et Conquest s’allient pour innovateurs


installer 30.000 bornes électriques
tion de la facturation et des droits
AUVERGNE- d’accès », explique Hervé Sonneville.
RHÔNE-ALPES Il cible trois marchés : les rues et par- LA TECHNOLOGIE GREENTROPISM
kings « pour profiter du temps de sta-
Le constructeur tionnement pour charger les voitu-
stéphanois et le
gestionnaire d’actifs
res », les nœuds routiers et les grands
axes avec des bornes rapides « pour
L’analyse spectrale
s’associent pour le
déploiement et l’ex-
rendre possibles les longues distan-
ces », et enfin « des implantations
d’opportunité dans les centres com-
couplée à l’IA est plus
ploitation de points
de charge pour voitu-
res électriques en
merciaux ». Alors que l’interdiction
de la vente de véhicules thermiques
rapide que le test PCR
en Europe dès 2035 se profile, « la
France et en Europe. réglementation porte notre marché, qui, combinées entre elles, four-
où les besoins en financement vont nissent la puissance requise.
Léa Delpont être exponentiels », souligne Frédéric Après avoir donné des résul-
— Correspondante à Lyon Palanque, président-fondateur de tats probants au Temasek Life
Conquest, gestionnaire de 300 mil- Sciences Laboratory de Singa-
Constructeur de stations d’alimen- lions d’euros d’actifs investis dans la pour sur des échantillons de cel-
tation pour véhicules électriques, le transition énergétique. lules humaines cultivées avec
stéphanois E-Totem a déjà déployé du virus, la technologie de
6.000 bornes publiques de charge à Espagne GreenTropism a été testée, avec
travers la France et huit pays euro- Les prévisions européennes antici- succès, sur de vrais échantillons
péens. Il vise maintenant les 30.000 pent 80 millions de véhicules élec- humains à l’hôpital Saint-Jo-

DR
en 2025 grâce à l’apport de 50 mil- triques sur les grands axes d’ici à seph à Paris. « La performance de
lions d’euros du fonds Conquest 2030, nécessitant un maillage de notre diagnostic est proche du test
Date de création : 2014
dans sa filiale E-Totem Infrastruc- 30 millions de points de charge opé- PCR de référence et supérieure à
PDG : Roland Carbonnel
tures. L’industriel s’appuie sur deux rationnels. E-Totem vise l’Espagne, celle du test antigénique », assure
Effectif : 14 personnes
contrats significatifs : le projet mal couverte avec seulement 5.000 Roland Carbonnel. « Si la techni-
Secteur : diagnostic médical
Metropolis avec Spie, pour couvrir bornes publiques, un dixième du que du PCR est fiable, elle ne peut
le Grand Paris de 3.000 bornes d’ici parc français. « Mais même la France rendre les résultats qu’en vingt-
à fin 2022. Et dans le projet Semob E-Totem s’est spécialisée dans « les bornes en accès public n’est qu’à 50 % de ses objectifs pour Claire Garnier quatre heures, du fait du temps
avec le fonds Demeter à Saint- ou en usage partagé, qui nécessitent une gestion de la facturation 2021 : 50.000 au lieu de 100.000 », — Correspondante à Rouen d’amplification de l’ADN du
Etienne. Fort de ces expériences et des droits d’accès ». Photo DR poursuit Hervé Sonneville. « La len- virus. Avec notre technologie, le
avec des tiers investisseurs, E-To- teur vient de la complexité de connec- C’est peut-être une révolution résultat est donné en trois minu-
tem entend désormais porter de réseaux de charge portés par des Saint-Bonnet-le-Château dans la ter des entreprises dans un projet de dans le diagnostic du Covid-19 tes en incluant le temps de prépa-
nouveaux actifs pour son compte, opérateurs privés. Loire et Aytré en Charente-Mari- déploiement. Or nous avons intégré alors que la cinquième vague se ration de l’échantillon. »
avec son partenaire financier. A E-Totem est né en 2012 au sein time. En 2020, E-Totem a réalisé 8 toutes les compétences pour aller vite, répand en Europe et gagne la
contrario des premiers contrats du d’Atomelec, fabricant de chargeurs des 18 millions d’euros de chiffre des études d’implantation au raccor- France. La société parisienne Autorisation en 2022
fabricant avec des syndicats dépar- de batteries, à l’initiative d’Hervé d’affaires du groupe de 140 salariés. dement en passant par les travaux et GreenTropism est en train de L’objectif de GreenTropism est
tementaux et des parkings publics, Sonneville, son président et action- L’entreprise s’est spécialisée dans le financement. On est autonome, jus- déployer une technologie de de passer de l’expérimentation
cette plateforme d’investissement naire majoritaire. Le constructeur « les bornes en accès public ou en qu’à l’exploitation technique et com- détection du SARS-CoV-2 qui scientifique à la mise au point
est dédiée au développement de s’appuie sur deux sites industriels à usage partagé, qui nécessitent une ges- merciale. » n fait appel à la spectrométrie – d’un kit de diagnostic contenant
analyse de la matière par fais- une solution pour neutraliser le
ceau lumineux – combinée à de virus, une autre avec les micro-
l’intelligence artificielle. « Le particules et un support pour

L’imprimeur lorrain Digitoffset vise spectromètre projette un flash


laser sur une goutte de prélève-
ment nasopharyngé, l’intelli-
gence artificielle analyse les don-
l’échantillon, à destination des
laboratoires d’analyses médica-
les. Pour y parvenir, la société a
choisi d’intégrer, ce 24 novem-

le marché de l’édition francilien nées issues du spectre et rend en


trente secondes une réponse sur
la présence ou non de virus »,
bre, la pépinière d’entreprises
de la Métropole de Rouen,
« Seine Biopolis », située près du
explique Roland Carbonnel, C H U. A p r è s avo i r i nve s t i
dans 4.000 mètres carrés à Bouxiè- sement de 3 millions d’euros, pla- déjà 40 % de notre chiffre d’affaires. PDG de GreenTropism. Soute- 350.000 euros dans du matériel
GRAND EST res-sous-Froidmont (Meurthe-et- cent désormais Digitoffset à équi- Au Luxembourg, nous espérons pas- nue par des family office et des de pointe (spectromètres, hot-
Moselle). Conçu comme un livre distance de Metz et de Nancy, à ser d’une demi-douzaine de clients business angels ayant investi tes à flux laminaire, équipe-
Le groupe familial par l’architecte mosellan Hamann, proximité immédiate de l’aéroport aujourd’hui à une trentaine au cours 3 millions d’euros, l’entreprise, ment à pression négative), elle
investit dans un le bâtiment comporte deux ailes et de la gare TGV Lorraine. des deux prochaines années », indi- qui prévoit une levée de fonds de s’installe avec l’aide de la Région
équipement de pointe réunies dans leur partie centrale que Simon Gravier. Généraliste, grande ampleur en 2022, était Normandie dans un laboratoire
pour gagner de nou- par un laboratoire numérique. L’édition en ligne de mire l’imprimerie travaille pour les agen- jusqu’ici spécialisée dans l’ana- classique et un autre classé
veaux marchés en « Notre déménagement corres- Le transfert s’est accompagné de 2 ces de communication, la grande lyse spectrale pour le contrôle « P2 » en accès réservé et en
Ile-de-France et au pond à un virage générationnel. Lisi- millions d’euros d’investissement distribution, les collectivités, les des matières premières et des atmosphère contrôlée pour la
Luxembourg. bles et efficaces, nos locaux consti- dans un matériel de pointe, dont une hôpitaux, ou encore des produc- process de fabrication dans manipulation de virus, bacté-
tuent un facteur d’attractivité pour presse Speedmaster 106 XL Heidel- teurs de champagne, sans qu’aucun l’industrie agroalimentaire, ries et champignons. « Nous
les futures recrues », explique Simon berg d’un coût de 1,6 million d’euros. de ces clients ne dépasse 10 % d’un pharmaceutique et cosmétique. visons une autorisation de mise
Pascale Braun Gravier, directeur général de Unique en Lorraine, l’équipement chiffre d’affaires, qui atteindra sur le marché de notre kit de dia-
— Correspondante à Metz l’imprimerie de 54 salariés créée assure une précision et une rapidité 11 millions d’euros en fin d’année. La Microparticules d’or gnostic au second semestre 2022,
par son père Alain en 1997. Héritière dont les huit commerciaux du flambée des prix du papier (+25 % en La technique spectrale utilisée après l’approbation des autorités
Plus grosse imprimerie indépen- de Scanlor, ex-spécialiste de la pho- groupe font un argument dans leur deux mois), apparaît aux dirigeants pour détecter le Covid-19 repose sanitaires européennes », indi-
dante de labeur (livres, documents togravure, l’entreprise a repris en prospection en Ile-de-France et au de Digitoffset comme un phéno- sur l’ajout avec une pipette que Roland Carbonnel, qui est,
administratifs, etc.) de Lorraine, 2015 l’Imprimerie moderne, répu- Luxembourg. « Nous sommes désor- mène préoccupant, mais qui devrait d’une goutte de liquide conte- par ailleurs, en contact avec la
Digitoffset a quitté l’été dernier ses tée depuis soixante ans pour ses tra- mais en mesure d’assurer des petites se résorber quand la demande des nant des microparticules d’or direction de la recherche clini-
locaux de 2.500 mètres carrés dans vaux haut de gamme. Les nouveaux et moyennes séries d’édition pour nos marchés américains et asiatiques sur l’échantillon. « Elles agissent que du CHU de Rouen.
la banlieue messine pour s’installer locaux, qui ont mobilisé un investis- clients franciliens, qui représentent aura été satisfaite. n comme des milliers de micro-mi- « L’analyse spectrale couplée à
roirs multiplicateurs de lumière l’intelligence artificielle a beau-
qui amplifient les signaux de pré- coup à apporter à la biotech »,
sence du virus qui, par leur petite assure le PDG, qui, avant de

Les batteries médicales Vlad relocalisent taille ou leur petite quantité au


début de l’infection, resteraient
invisibles avec des techniques
prendre la tête de GreenTro-
pism, dirigeait la filiale fran-
çaise de l’américain Hycor Bio-

dans une nouvelle usine basiques », détaille-t-il. Revers


de la médaille, ces données
spectrales qui « signent » cha-
medical, spécialiste du
diagnostic des allergies et des
maladies auto-immunes. « Il
que molécule sont générées en existe de nombreux pathogènes,
très grande quantité, ce qui dont celui responsable de la
La PME, qui compte 75 salariés, a vu toutes les équipes », poursuit-il. coûteux », explique-t-il. Ce plan nécessitait de booster la puis- tuberculose, pour lesquels l’accès
CENTRE- son chiffre d’affaires croître de L’industriel va poursuivre la roboti- s’accompagne de la création d’une sance d’analyse. C’est ce qui a aux tests est encore très com-
VAL DE LOIRE 18 millions d’euros en 2019 à 20 en sation des lignes de production. vingtaine d’emplois, dont 8 en pro- amené GreenTropism à déve- plexe. » Selon l’OMS, 3 millions
2020, et vise les 22 millions en 2021. L’usine de fabrication à Parçay-Mes- duction et 6 en R&D. « Nous allons lopper une suite logicielle fai- de personnes dans le monde
Vlad, qui assemble Pour l’aider à relocaliser en lay, au nord de Tours, déménagera renforcer l’écoconception des batte- sant appel à plusieurs technolo- souffrent de tuberculose sans
des batteries pour France cette production cruciale de quelques centaines de mètres en ries et mettre au point des solutions de gies d’intelligence artificielle avoir été détectées. n
les respirateurs pour les salles de réanimation des 2024. Un terrain de 1,2 hectare vient réemploi des matériaux », avance
et le matériel médical, hôpitaux, le gouvernement vient de d’être acquis et une usine de Jean-Louis Jarry. Enfin, pour aller
va recevoir un million lui attribuer une subvention de 4.000 mètres carrés sera bâtie. plus loin dans l’autonomie, Vlad
d’euros du plan 1 million d’euros, sur un plan Enfin, une opération de croissance s’apprête à créer son propre labora-
de relance. d’investissement budgété à 6 mil- externe est envisagée. Les coffrets toire d’homologation pour le trans-
lions. Un ratio particulièrement plastiques des batteries sont aussi port des batteries. « Nous devons
important de subventionnement. relocalisés pour les petites séries. passer par un prestataire en Europe,
Stéphane Frachet « L’impression 3D nous dispense cela nous fera gagner du temps »,
— Correspondant à Tours Projets de déménagement d’utiliser des moules d’injection très estime le dirigeant, qui finance ces
« Cela nous permet d’amplifier et développements sur la trésorerie de
La pénurie de respirateurs au début d’accélérer des projets que nous l’entreprise, contrôlée par le mana-
de la crise du Covid-19 a laissé des aurions mis plusieurs années à con- gement (60 %), le fonds Capital
traces. Pour Vlad, fabricant et négo-
ciant de batteries au lithium-ion
pour le matériel médical, la période
a été chahutée et « intense », témoi-
crétiser », admet le dirigeant. « Cette
reconnaissance valide notre stratégie
et notre apport à la souveraineté éner-
gétique du secteur médical. C’est un
22
MILLIONS D’EUROS
Croissance, bpifrance, et les salariés.
Vlad, qui est aussi négociant, con-
serve un bon niveau de rentabilité,
et les bénéfices « sont réinvestis », Le spectromètre projette un flash laser sur une goutte
gne son président Jean-Louis Jarry. énorme facteur de motivation pour Le chiffre d’affaires 2021. assure Jean-Louis Jarry. n de prélèvement nasopharyngé. Photo Greentropism
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021

FINANCE&MARCHES

Reporting extra-financier :
l’Europe renforce ses exigences
l Le Parlement européen entame l’examen du projet de réforme de la directive de 2014.
l Pascal Durand, rapporteur du texte, veut muscler les futures obligations pour les filiales et propose d’instaurer
une séparation nette entre les audits financiers et extra-financiers.

l’idée est de caler les exigences en


RÉGLEMENTATION matière extra-financière sur celles
en vigueur pour l’information
Derek Perrotte financière.
@DerekPerrotte Il propose également d’élargir le
— Bureau de Bruxelles champ de la réforme à certaines
entreprises de moins de 250 sala-
Les planètes s’alignent à Bruxelles riés opérant dans des secteurs « à
pour faire passer le reporting des hauts risques », où sont identifiés
entreprises dans une nouvelle d’importants enjeux environne-
dimension. Sur fond de « green mentaux (extraction de minerai
deal » et d’essor de la finance verte, par exemple) et sociaux (comme le
la Commission a proposé en mars travail des enfants dans l’habille-
une révision de la directive NFRD ment). La liste précise des activités
(non financial reporting directive) concernées reste à arrêter. Cette
de 2014 pour renforcer très nette- proposition fera partie des points
ment le poids et la place des infor- les plus discutés dans les débats à
mations extra-financières dans les venir, tout comme l’option d’élargir
obligations de transparence. la réforme à toutes les PME cotées,
Le texte entame ce mercredi son même sous 250 salariés.
examen au Parlement européen
sous de bons auspices. Dans son
rapport de projets d’amendements L’idée est de caler les
pour la Commission juridique, le exigences en matière
Français Pascal Durand (Renew), extra-financière
rapporteur du texte, explique pour-
quoi il soutient le projet. Il faut,
sur celles en vigueur
selon lui, pousser les entreprises à pour l’information
« communiquer des données extra- financière.
financières avec la même rigueur et

Bruno Coutier/AFP
la même fiabilité que les données
financières », tant elles deviennent, L’autre grand arbitrage en sus-
elles aussi, un élément de compéti- pens concerne le contrôle des futu-
tivité. « Les indicateurs de perfor- res obligations. Pascal Durand
mance environnementale, sociale et prône l’interdiction pour un cabinet
de gouvernance permettront d’orien- de mener à la fois l’audit financier et Les amendements présentés par Pascal Durand visent à réduire les exemptions proposées pour les filiales de grands groupes.
ter plus efficacement leurs activités l’audit de durabilité d’une même
vers un modèle résilient et plus dura- entreprise : « Les performances
ble », défend-il.

50.000 entreprises visées


financières et durables peuvent s’avé-
rer contradictoires ; les contrôleurs
seraient placés dans une délicate
Les autorités de marchés s’attaquent
L a d i r e c t i ve a c t u e l l e o b l i g e
11.000 grandes entreprises à
situation de conflit d’intérêts. » Les
cabinets pourraient toutefois conti-
à la régulation des données et des notations ESG
publier des informations sur leur nuer à proposer ces deux types
impact environnemental et social. d’audit, de quoi rassurer a priori les L’organisation mondiale viseurs boursiers nationaux, ciers (Esma) souhaite contrôler le S’y ajoutent 30 à 40 acteurs régio-
Un premier pas utile, mais qui n’est « Big Four » du marché. « Ils ont des superviseurs des prône plus de transparence dans travail des agences de notation naux sur le Vieux Continent, recen-
déjà plus à la hauteur des enjeux développé de réelles compétences marchés financiers (OICV) les méthodologies ESG (à critères extra-financière, comme elle le fait sés par la Commission.
selon Bruxelles. Le projet de révi- dans l’extra-financier. L’idée n’est pas prône un encadrement environnementaux, sociaux et de déjà pour les spécialistes de la nota-
sion élargit le champ des données de s’en priver en les sortant du mar- des sociétés et organismes gouvernance), une meilleure ges- tion crédit. « La Commission euro- Manque de transparence
exigées et les harmonise en établis- ché, simplement de bien distinguer les de données extra-financiè- tion des conflits d’intérêts et une péenne va mandater l’Esma. Il est L’hétérogénéité règne aussi du côté
sant des normes européennes plus activités, de la même manière qu’on res, qui se multiplient plus grande communication entre très clair que c’est une priorité », a des données elles-mêmes. « Il y a
précises. Seraient à l’avenir concer- ne peut pas à la fois être auditeur et et exercent sans aucun les entreprises et les fournisseurs déclaré Iliana Lani, responsable de peu de clarté et d’alignement des
nées toutes les entreprises établies commissaire aux comptes d’une contrôle. de données extra-financières. Un la supervision à l’Esma, lors de la définitions, y compris dans ce que les
dans l’UE de plus de 250 salariés et même entreprise », explique Pascal combat urgent face à l’explosion présentation du rapport de l’OICV. notations ou données entendent
40 millions de chiffre d’affaires, Durand aux « Echos ». Amélie Laurin de la finance durable, qui concen- « Il y a des différences avec les agen- mesurer », pointe l’OICV. Le lobby
dont le nombre est estimé à 50.000. Le calendrier du Parlement pré- @AmelieLaurin tre une large part des flux de col- ces de notation qui mesurent la sol- met en avant le « manque de trans-
Les amendements présentés par voit un vote en séance plénière en lecte de capitaux. Le marché des vabilité [des émetteurs de dette sur parence des méthodologies », la
Pascal Durand visent à combler des mars. Ce timing serré laisserait Les shérifs des marchés financiers données ESG pourrait plus que les marchés, NDLR], a-t-elle pré- « grande divergence » des données et
trous dans la raquette, en particu- espérer une adoption définitive par veulent mettre de l’ordre dans le doubler d’ici à 2025, selon UBS. cisé, mais aussi des similarités dans notations ESG et la couverture iné-
lier en réduisant les exemptions les institutions européennes à la fin Far West de la finance durable. les processus, avec les mêmes atten- gale des secteurs et des régions du
proposées pour les filiales de du premier semestre, durant la pré- Après ses recommandations pour S’emparer du sujet tes en matière de transparence, de monde. Il pointe enfin des risques
grands groupes. « La consolidation sidence française du Conseil de une surveillance renforcée des Si ce sujet « ne relève généralement fiabilité et d’indépendance. » de conflits d’intérêts chez les socié-
des données de durabilité au niveau l’UE. Charge à la France, dont la fonds verts et la gestion d’actifs pas de la mission des régulateurs de L’OICV souligne l’hétérogénéité tés qui proposent aussi des presta-
du groupe peut entraîner l’omission secrétaire d’Etat à l’Economie dite « durable », l’Organisation valeurs mobilières », ceux-ci doivent de l’analyse extra-financière à tions de conseil.
d’informations pertinentes pour les sociale, Olivia Grégoire, a poussé et internationale des commissions s’en emparer pour « accroître la con- l’échelle mondiale. Tout d’abord du Ces écueils nécessitent que les
investisseurs et les parties prenan- salué le projet européen, de faire de valeurs (OICV ou Iosco) s’atta- fiance des parties prenantes » des côté des fournisseurs de données acteurs de l’extra-financier mettent
tes », explique-t-il. Selon lui, « la émerger rapidement un consensus que à l’une des racines des prati- marchés financiers, juge l’OICV ou notations, avec 160 acteurs à plat leurs procédures et métho-
garantie des informations consoli- entre Etats membres, alors que ques de « greenwashing » : les dans son rapport final sur les don- recensés par KPMG à travers le dologies. Consensuelle par nature,
dées au niveau d’un groupe doit être l’Europe est lancée dans une course données et notations extra-finan- nées ESG publié mardi. En Europe, monde, des grands prestataires de l’OICV recommande aussi à
complétée par celle des mêmes infor- de vitesse avec les Etats-Unis cières des entreprises et autres où la réglementation verte est la services financiers qui ont racheté ses membres d’adopter de « possi-
mations au niveau des maisons pour fixer des standards appelés, émetteurs actifs sur les marchés plus avancée (taxonomie, règle- des spécialistes (Trucost chez S&P, bles approches de réglementation
mères et principales filiales, […] par à terme, à essaimer à l’échelle financiers (notamment les Etats). ment des fonds verts…), l’Autorité Sustainalytics chez Mornings- et de supervision », mais sans
métier ou par pays ». Ici encore, mondiale. n L’OICV, qui regroupe 34 super- européenne des marchés finan- tar…), jusqu’aux boutiques et ONG. obligation. n

BNP Paribas devient une banque plus « systémique »


BNP Paribas a grossi avec la crise européenne apparaît comme le banques internationales. A l’origine par l’Etat (PGE), mais aussi d’autres profil systémique augmenter. En
BANQUE sanitaire. Et la banque française est quatrième établissement le plus de ce changement, l’augmentation financements auprès des entrepri- tête du classement des établisse-
ainsi devenue plus « systémique », « systémique » au monde, derrière de 15 % du bilan, passé de 2.164 mil- ses. Le groupe n’a pas souhaité com- ments systémiques, JP Morgan est
La banque française selon le Conseil de stabilité finan- les américains JP Morgan et Citi- liards d’euros fin 2019 à 2.488 mil- menter. Il se veut cependant serein, ainsi passé de la troisième à la qua-
est située en qua- cière (FSB). L’organisation qui group et le sino-britannique HSBC. liards fin 2020, année qui sert de jugeant, selon des sources proches, trième catégorie. Aucun établisse-
trième position du regroupe les superviseurs finan- Conséquence de la crise, le groupe référence à la liste du FSB. Pendant avoir de très bons ratios. A fin sep- ment n’est présent dans la cin-
classement mondial ciers des pays du G20 a actualisé change de dimension et passe de la la crise sanitaire, BNP Paribas a tembre, il affichait un ratio de fonds quième catégorie, la plus élevée. Au
des établissements mardi sa liste internationale des éta- deuxième à la troisième catégorie de déployé beaucoup de prêts garantis propres « durs » (CET1) de 13 %, au- total, la France a quatre banques sys-
dont la faillite hypo- blissements dont la faillite hypothé- banques, qui entraîne plus d’exigen- dessus du minimum requis par les témiques dans la liste du FSB, qui en
thétique aurait le plus tique aurait le plus d’effets négatifs ces prudentielles. Concrètement, les superviseurs de 9,23 % (qui inclut le compte 30 au total. Outre BNP Pari-
sur la finance mondiale. régulateurs imposent à ces acteurs
En tête du classement coussin systémique de 1,5%). Par bas, s’y trouvent Société Générale,
de conséquences. des établissements
Dans ce classement, basé sur une un coussin de fonds propres équiva- ailleurs, les nouvelles exigences du Crédit Agricole et BPCE. Les Etats-
batterie de critères dont la taille, la lent à 2 % des actifs (contre 1,5 % systémiques, on FSB ne seront applicables qu’en Unis comptent huit entités « systé-
Thibaut Madelin complexité ou encore la présence pour la catégorie précédente), en trouve JP Morgan. 2023. Outre BNP Paribas, Goldman miques », la Chine neuf et le Royau-
@ThibautMadelin géographique, la première banque plus des standards appliqués aux Sachs et JPMorgan ont aussi vu leur me-Uni quatre. n
28 // FINANCE & MARCHES Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

L’euro menacé par la nouvelle vague


l Alors que l’euro a baissé de 1,23 à 1,1250 dollar cette année, la nouvelle vague
de Covid-19 en Europe menace de le faire chuter vers 1,10 dollar.
l Un confinement pénaliserait la croissance et prolongerait la politique
de soutien de la Banque centrale européenne.
(+2,3 %). Il enregistre sa plus forte l’inflation future des deux côtés de Lors des cinq derniers cycles de
DEVISE baisse par rapport au renminbi l’Atlantique, « très incertain et qui hausse des taux d’intérêt aux Etats-
(-10 %) et au dollar (-8 %) et recule de conditionne l’évolution des politi- Unis, les marchés ont commencé à
Nessim Aït-Kacimi 6 % contre la livre sterling. L’euro ques monétaires américaines et anticiper la hausse du billet vert en
@NessimAitKacimi est repassé sous le niveau de européennes », souligne la banque achetant des dollars contre des
1,05 franc suisse, ce qui pourrait Goldman Sachs, qui anticipe un euros plusieurs mois avant le pre-
L’euro, en repli de 8 % contre le dol- conduire la Banque nationale euro à 1,18 dollar dans 12 mois. La mier resserrement monétaire.
lar en 2021, peine à rebondir. Il évo- suisse à intervenir comme elle l’a résurgence du Covid ajoute encore Dans les sept mois précédant la
luait à 1,23 dollar en début d’année. fait lors de la crise du Covid. Elle une inconnue à cette équation. première hausse des taux de la Fed,
Il a atteint son plus bas niveau estime toujours que sa monnaie, au l’euro perd en moyenne 3,7 % face
depuis juillet 2020, à 1,1250 mardi. plus haut depuis six ans face à BCE à la traîne au dollar, selon la banque Citi. A la
La nouvelle vague de Covid-19 qui l’euro, est trop forte. Or, la nouvelle de la Fed fin de la bulle Internet, il avait
menace l’Europe pourrait même vague de Covid et le retour des con- Lors des précédents cycles de plongé de 11,4 % sur les sept mois
ramener l’euro vers le niveau psy- finements en Europe risquent hausse des taux aux Etats-Unis précédant le premier resserrement
chologique de 1,10 dollar. Il a rare- encore de profiter à cette monnaie (2004-2006 et 2017-2018), la volati- monétaire de la Fed (30 juin 1999).
ment été longtemps sous ce seuil refuge. lité de l’euro-dollar a eu tendance à « Les marchés devraient être pru-
dans son histoire et il est même Les prévisions sur la principale baisser. Mais cette fois, « si la crise dents avant l’élection présidentielle
resté au-dessus sur une période de paire de monnaies au monde, énergétique se mue en inflation sys- française. C’est un facteur de risque
plus de 12 ans (2003-2015). l’euro-dollar, sont ardues pour témique contraignant la Réserve qui incitera les intervenants à se
L’euro est à la merci d’un ralen- 2022. Elles dépendent du niveau de fédérale à des hausses de taux pré- détourner de l’euro au premier tri-
tissement prononcé d’un des ventives, le marché des changes mestre », indique Dominic Bunning,
moteurs de la croissance en devrait connaître une volatilité responsable de la recherche euro-
Europe, l’Allemagne, « un pays très plus forte », estime Olivier Korber, péenne sur les changes de HSBC.
dépendant de la Chine, vulnérable à
« Si la crise stratège chez Société Générale. La
une crise énergétique et à un possible énergétique pandémie avait anesthésié la vola- Incertitude présidentielle
nouveau confinement » estime se mue en inflation tilité de l’euro-dollar, du fait des En 2017, le marché des changes
Andreas Steno Larsen, stratège soutiens massifs des banques cen- avait estimé, avant l’élection, que
chez Nordea.
systémique trales, mais la sortie de crise pour- l’euro chuterait de 3 % à 5 % au len-
« L’euro est pénalisé cette année contraignant la Fed rait s’avérer bien plus délicate et demain d’une victoire de Marine Le
par les meilleures statistiques sur la à des hausses de chaotique. Pen. Deux mois après celle
croissance aux Etats-Unis que dans taux préventives, La banque HSBC anticipe une d’Emmanuel Macron, la devise
la zone euro », estime George Sara- chute de l’euro à 1,10 dollar en fin européenne évoluait à son plus
velos chez Deutsche Bank, qui anti- le marché d’année prochaine. Selon elle, la haut niveau depuis 2015. Les inves-
cipe une baisse autour de 1,08 dol- des changes Banque centrale européenne (BCE) tisseurs, notamment étrangers,
lar fin 2022. Une « erreur » de la devrait connaître opterait d’autant plus pour le statu s’étaient alors de nouveau rués sur
Réserve fédérale, consistant à quo en 2022 que le Covid viendrait la dette française, le risque de
remonter fortement ses taux pour
une volatilité de nouveau entraver la reprise éco- « Frexit » étant écarté. Les investis-
lutter contre l’inflation en sacri- plus forte. » nomique. Elle devrait être devan- seurs étrangers vendent les dettes
fiant la croissance, ferait même OLIVIER KORBER cée par la Réserve fédérale, qui européennes depuis des années car
chuter l’euro à 1,02 dollar, selon lui. Stratège chez Société Générale pourrait agir en réaction au bond elles n’offrent pas assez de rende-
Cette année, l’euro a connu une de l’inflation outre-Atlantique, ce ment. L’incertitude présidentielle
correction par rapport à la plupart qui favorisera le dollar par rapport est une raison de plus de persister
des monnaies à l’exception du yen à l’euro. au moins jusqu’en avril prochain. n

Particuliers et hedge funds s’affrontent


dans le trading sur la devise européenne
La crise du Covid a attiré des paris inverses à ceux des autres Entre 2016 et 2020, les flux des C’est bien moins le cas pour leurs
les traders amateurs catégories d’intervenants et notam- particuliers vont en sens inverse de ventes, qui ne sont suivies que d’une
vers le marché des devises. ment des hedge funds et gérants la direction de l’euro dans 70 % du baisse limitée de la monnaie euro-
Les particuliers qui d’actifs, ce qui apporte de la liquidité temps : quand la monnaie grimpe péenne.
spéculent sur l’euro à court
terme prennent souvent
le contrepied des fonds
au marché et atténue la volatilité de
monnaies comme l’euro, le yen ou le
dollar australien », constate Rohini
ils sont vendeurs et inversement
achètent quand elle baisse, comme
ce fut le cas durant la majeure partie
Quand l’euro baisse durant un
mois, les particuliers ont tendance à
limiter leurs achats durant les
« A court terme,
les spéculateurs
« Les pays qui pr
spéculatifs professionnels,
les hedge funds.
Grover, stratège à la Deutsche Bank
et auteure d’une étude (1) sur
semaines suivantes. Après la chute
de la devise européenne en février-
amateurs ont
tendance à
change sont ceu
l’influence des investisseurs parti- Les particuliers mars 2020, ils ne sont revenus que
Les particuliers sont repassés à culiers sur le marché des changes. contribuent à réduire progressivement à l’achat sur l’euro prendre des Propos recueillis par
l’achat sur l’euro en début d’année, La crise du Covid a attiré les par- la volatilité de l’euro. en mai pour parier sur son rebond. paris inverses à Nathalie Silbert
selon les indicateurs de la banque ticuliers vers le trading de devises. Quand la monnaie européenne ceux des autres @natsilbert
Citi. Ils ont spéculé sur la hausse de A New York, ils ont représenté progresse, les particuliers ne se joi-
la devise européenne par rapport au entre 7 % et 9 % des transactions de l’année 2019. Leur spéculation à gnent au mouvement en achetant catégories epuis le début de l’année,
dollar en 2021, alors que les hedge
funds ont plutôt fait le pari inverse à
partir de l’été. Cette année, l’euro a
cédé environ 8 %. Il est passé en fin
quotidiennes au comptant sur les
devises depuis 2020. L’euro-dollar
a été la paire la plus négociée avec
près de 28 % de l’activité des spécu-
court terme leur fait perdre structu-
rellement de l’argent et en conduit
un certain nombre à jeter l’éponge.
Parfois, les achats massifs d’euros
des euros que s’ils estiment que la
hausse sera importante et durable.
— N. A.-K.
d’intervenants. »
ROHINI GROVER
Stratège
D l’euro s’est déprécié de 8 %
par rapport au dollar. Ana
Boata, directrice de la recherche
économique d’Euler Hermes,
à la Deutsche Bank
de semaine dernière, sous 1,13 dollar. lateurs amateurs, selon le par les particuliers sont couronnés (1) « Le rôle des investisseurs particuliers explique aux « Echos » pourquoi les
« A court terme, les spéculateurs « Foreign Exchange Committee » de succès, avec une hausse de la sur le marché des changes », Deutsche pays de la zone euro ne vont pas
amateurs ont tendance à prendre américain. monnaie dans la semaine qui suit. Bank (avril 2021) tous profiter de la même façon des
effets de change. Elle livre aussi son
scénario pour 2022.

L’euro faible, un soutien pour les actions du Vieux Continent En temps normal, un dollar
fort favorise les exportations
de la zone euro. Est-ce le cas
Les sociétés cotées de la C’est un facteur de soutien sup- émergents et aux Etats-Unis, où environ 80 % de leurs ventes hors de l’indice phare de la Bourse de actuellement ?
zone euro sont largement plémentaire pour les Bourses elle dépasse tout juste les 20 %. de la zone euro, de même que le Paris. Tous devraient bénéficier de Depuis le début de l’année, l’euro
tournées vers l’exportation, européennes. Elles évoluent déjà à Elle tourne autour de 10 % au constructeur automobile Fiat la dépréciation de l’euro. s’est déprécié de 8 % par rapport au
à l’instar d’Airbus, Fiat, des niveaux record, portées par la Royaume-Uni. Chrysler. Pour l’avionneur Airbus, Certains stratégistes préfèrent dollar. En théorie, cela devrait
LVMH ou encore Air solide reprise économique depuis la proportion s’élève à 75 %, et à plus toutefois se positionner sur les entraîner une hausse de 2 % envi-
Liquide. Un euro faible a la crise. « Un euro plus faible bénéfi- « Un potentiel de 70 % pour le champion mondial actions tournées vers l’économie ron des exportations de la zone
tendance à gonfler leurs cie aux actions européennes, car les de rattrapage » du luxe, le français LVMH. intérieure de la zone euro, à l’instar euro. Mais nous ne sommes pas
profits, une aubaine pour revenus des sociétés du Vieux Conti- Les exportateurs européens ont de Nick Nelson d’UBS. En cause, les encore revenus à un fonctionne-
les investisseurs et un nent dépendent assez largement des rebondi en Bourse, avec la dépré- projections économiques pour ment normal du marché. L’envi-
facteur de soutien pour exportations », souligne Emma- ciation de l’euro ces six derniers Le biais historique 2022, qui pointent vers une crois- ronnement reste perturbé par les
les Bourses européennes. nuel Cau de Barclays. mois, mais pas autant qu’attendu. de l’Europe boursière sance supérieure du Vieux Conti- g o u l o t s d ’é t r a n g l e m e n t .
Le biais historique de l’Europe « Ils conservent donc un potentiel de vers les exportations nent par rapport au reste du Aujourd’hui, le renchérissement
Bastien Bouchaud boursière vers les exportations rattrapage » à l’avenir, estime le monde. Et des valorisations plus des prix des intrants et des matières
@BastienBouchaud s’est accentué ces dernières stratégiste de Barclays. L’industrie
s’est accentué ces attr actives p our les acti ons premières neutralise les effets posi-
années, d’après les estimations de pharmaceutique, la tech, les maté- dernières années. « nationales » par rapport aux tifs de la dépréciation de l’euro sur
La dépréciation de l’euro est plutôt la banque suisse UBS. Plus de la riaux, le luxe et l’industrie comp- « exportatrices », à un plus bas rela- la compétitivité des exportations
une bonne nouvelle pour les inves- moitié des revenus des entreprises tent parmi les secteurs les plus tif de 20 ans. De quoi porter le sec- européennes. In fine, l’impact sur
tisseurs. Les marchés actions du cotées proviennent des ventes réa- exposés à cette tendance. Dans le CAC 40, Air Liquide, teur financier (Crédit Agricole, les économies de la zone euro va
Vieux Continent comptent de nom- lisées hors de la zone euro, dont Près de 90 % des ventes du pro- Legrand, Dassault Systèmes ou Amundi, Société Générale ou être mitigé. Les pays qui vont le plus
breux exportateurs, davantage que plus de 20 % en Amérique du Nord. ducteur de logiciels SAP sont tirées encore Publicis tirent également encore AXA), des distributeurs profiter des effets de change sont
toute autre zone économique. Pour La part des exportations dans le de marchés non européens. Le une majorité de leurs revenus d’en comme Carrefour et des indus- ceux qui exportent des services
ces entreprises, un euro plus faible chiffre d’affaires total est beaucoup néerlandais Philips et l’allemand dehors du Vieux Continent, de triels comme Vinci ou Saint-Go- comme la France ou l’Italie ou
se traduit par des profits plus élevés. moins importante dans les pays Fresenius dans la santé réalisent même qu’Ubisoft et Sodexo hors bain. n encore l’Espagne et le Portugal. En
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 FINANCE & MARCHES // 29

de Covid Krach de la livre turque


DEVISE
Cédant plus de 43 %
cette année, la livre
turque est pénalisée
par les déclarations
d’Erdogan
sur la poursuite
de la baisse des taux.

Nessim Aït-Kacimi
@NessimAitKacimi

La livre turque connaît un nou-


veau krach, comparable à ceux
qui ont jalonné son parcours. Elle
a perdu jusqu’à 15 % en cours de
journée mardi, pour finalement
ramener ses pertes à 8 %. Le dol-
lar s’établit autour de 12,70 livres
et l’euro à 14 livres. La Bourse tur-
que résiste bien et gagne autour
de 2 %. Le fonds souverain turc est
néanmoins susceptible d’interve-
nir pour soutenir le marché bour-
sier local. Ce plongeon généralisé
de la livre turque est lié aux nou-
velles déclarations du président
turc Erdogan. Evoquant « un défi
historique pour répondre à nos turque. Les courtiers en ligne 13 livres. Cette année, le dollar Une hausse massive des taux
propres priorités », il s’est engagé à « coupent » brutalement les posi- bondit de 68 % vis-à-vis de la livre d’intérêt pour soutenir la livre
poursuivre les baisses des taux tions de leurs clients à partir d’un et l’euro gagne 53 %. Le krach de la turque semble inenvisageable. Et
d’intérêt pour favoriser « les inves- certain niveau de pertes. Mais le livre turque va favoriser l’infla- même dans une telle hypothèse,
tissements, la fabrication, la crois- marché des devises a encore tion, qui évolue à un rythme supé- ce n’est pas un relèvement des
sance et l’emploi ». Les marchés en englouti des traders amateurs. rieur à 20 %. La population subit taux isolé qui ramènera le calme.
ont conclu que le pouvoir se une forte hausse des prix, notam- En septembre 2020, la Banque
désintéresse totalement du sort Pire année ment dans l’alimentation. centrale turque avait remonté ses
de sa monnaie. Depuis 5 ans, la livre turque n’a taux de 200 points de base mais
Le président turc affirmait pas connu une seule année de un mois plus tard la livre était tou-
avoir tenu une réunion d’urgence hausse. Elle a perdu entre 7 % Les spéculateurs jours en baisse.
avec le gouverneur de la banque (2017) et 28 % (2018). En 2021, elle qui ont parié sur le C e n’e s t q u’à p a r t i r d u
centrale turque, Sahap Kavcioglu, perd autour de 43 % et s’achemine rebond de la devise deuxième relèvement massif des
nommé en mars 2021. A défaut de vers sa pire année. La devise taux de 475 points de base en
décision, la Banque centrale tur- figure régulièrement parmi les
turque ont subi novembre 2020, que la monnaie
que a publié un communiqué où plus fortes baisses des marchés de lourdes pertes. turque avait entamé un rebond
elle observe des « formations mal- avec le peso argentin. En significatif. La banque Goldman
saines des cours de change », « non août 2018, la livre turque avait La banque centrale turque Sachs anticipe que la Turquie
réalistes » et « totalement déta- connu sa plus forte baisse journa- peut difficilement ne pas interve- sera contrainte de remonter ses
chées des fondamentaux économi- lière, un plongeon de 14 % en fin nir. Seulement, elle manque taux d’intérêt de 15 % à 20 % avant
ques ». Elle met en garde ceux qui de séance, et jusqu’à une chute de cruellement de moyens finan- l’été prochain.
seraient tentés de faire du trading 27 % en cours de journée. A l’épo- ciers. Ses réserves de change pour
dans « des conditions de marché que, le dollar valait autour de agir sur le marché des devises « Chasse aux sorcières »
extrêmement volatiles ». Elle dit se 6,40 livres. C’est près de deux fois sont très faibles. A Londres, pre- Comme souvent après les crises
réserver le droit d’intervenir en plus trois ans plus tard. mière place mondiale sur les financières, le président Erdogan
cas de « volatilité excessive ». Sur Twitter, Piotr Zalewski, le monnaies, il se traite chaque jour pourrait lancer une « chasse aux
Les spéculateurs qui ont parié correspondant de « The Econo- en moyenne entre 13 et 19 mil- sorcières » contre les spéculateurs
sur le rebond de la devise turque mist » en Turquie, constate que le liards de dollars sur la paire dol- et les banques étrangères, accu-
ont subi de lourdes pertes. Les dollar a mis 1 mois pour grimper lar-livre turque. Les autorités sées de spéculer contre la Tur-
Japonais, qui spéculent beau- de 9 à 10 livres, 6 jours pour mon- pourraient exiger l’aide des ban- quie. La fuite des capitaux étran-
coup sur les monnaies, sont sou- ter de 10 à 11 livres, mais seule- ques publiques pour soutenir la gers hors du pays devrait encore
vent actifs sur la paire yen-livre ment 4 heures pour passer de 12 à livre et vendre des dollars. s’accélérer. n

r ofiteront le plus des effets de


u x qui exportent des services » INFORMATION
ANA BOATA
ment, les problèmes de transport, SUR LES PRODUITS
deux tiers de l’inflation actuelle
Directrice sont liés à ces phénomènes qui DE GRANDE
de la recherche sont temporaires.
économique
d’Euler Hermes Comment pourrait évoluer
CONSOMMATION :
l’inflation l’an prochain ?
Chez Euler Hermes, nous antici- COMMENT RENFORCER
revanche, l’Allemagne et le Royau- pons une stabilisation des cours du
me-Uni souffrent des dysfonction- brent autour de 79 dollars en 2022, LA CONFIANCE ?
nements liés aux chaînes de valeur. contre 72 dollars cette année, soit
un niveau élevé mais qui reste
Les matières premières, gérable. Nos prévisions tablent sur
en particulier l’énergie, et le une normalisation de la situation
dollar sont au plus haut. Cette au deuxième semestre 2022. Selon
situation est-elle tenable ? nous, les nouveaux chocs d’offre
Habituellement, lorsque le billet l’an prochain devraient rester sous
vert est fort, le prix des matières pre- contrôle, qu’il s’agisse des tensions
mières s’ajuste à la baisse. Mais ce géopolitiques ou des effets de
n’est pas ce qu’on voit aujourd’hui. stocks. De son côté, la demande
Avec le redémarrage vigoureux de devrait elle aussi se normaliser.
l’activité partout dans le monde et Tout cela devrait converger pour
les perturbations climatiques, les faire retomber les tensions infla-
Etats et les entreprises se sont rués tionnistes en Europe, notamment
Groupe Les Echos-Le Parisien Mercredi 9h00
pour reconstituer les stocks. Du dans un scénario de poches limi- Et en
coup, le prix des matières premiè- tées d’inflation sur les salaires, pas 10 boulevard de Grenelle 15 décembre
Digital
res est au plus haut. Entre autres, le généralisée aux services, ce qui est Paris 15 2021 10h30
pétrole s’est apprécié de près de notre scénario central.
50 % depuis le début de l’année. Si
on ajoute les goulots d’étrangle- La pandémie repart #ConfianceConsommateur
en Europe. Quelles peuvent
être les conséquences ?
Il est possible que la reprise de la Informations et inscription : https://vu.fr/infograndeconso
« L’environnement pandémie provoque à nouveau un
reste perturbé report de la demande des services En partenariat avec Organisé par
par les goulots vers les biens manufacturés. Cela
peut aussi entraîner des nouvelles
d’étranglement. » perturbations dans les transports.
Il faudra en particulier être attentif
à ce qui se passe en Chine pendant
le Nouvel an chinois. n
30 // FINANCE & MARCHES Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

Private equity : Ardian réfléchit Generali en


discussions
avec Crédit
à s’introduire en Bourse Agricole sur
cours a changé. Pour autant, cer-
La Médicale
CAPITAL- tains préfèrent temporiser. « Dans
INVESTISSEMENT tous les cas, rien ne se passera avant
12 à 18 mois. Il y a d’abord un sujet de ASSURANCE
Après EQT et Antin, gouvernance à approfondir », expli-
le géant français du que une source. Aujourd’hui âgée L’assureur spécia-
capital-investissement de 68 ans, Dominique Senequier lisé sur les profes-
examine de façon voudra d’abord placer une équipe sionnels de santé
active l’idée d’une qui prenne le relais. Il faudrait par pourrait être
introduction ailleurs changer le statut de la valorisé autour
en Bourse. société, qui est encore une SAS. de 400 millions
d’euros.
D’autres options Une foule de
sont sur la table. banquiers d’affaires Solenn Poullennec
poussent la star @SolennMorgan

Anne Drif
française du private L’assureur italien Generali est
@ANNDRIF equity à sauter le pas. en discussions avec Crédit Agri-
cole pour lui acheter sa filiale
L’appel des marchés ne laisse pas d’assurance centrée sur les pro-
Ardian indifférent. L’unique gérant Toutes les introductions en fessionnels de santé, La Médi-
de private equity français à avoir Bourse de gérants du private equity cale, ont pu confirmer « Les
gravi les marches du top dix mon- n’ont pas été un franc succès. En Echos », après des informa-
dial réfléchit à faire son entrée en témoigne Petershill, le bras d’inves- tions dévoilées par Bloomberg
Bourse. « Forcément, quand la tissement de Goldman Sachs dans et Reuters. La Médicale serait
concurrence multiplie les introduc- les gérants du non coté, qui a déçu valorisée autour de 400 mil-
tions en Bourse (IPO), que la consoli- les attentes. Depuis son introduc- lions d’euros, selon les agences
dation s’accélère, Ardian est forcé d’y tion fin septembre, son cours a de presse. Contactés, ni Gene-
penser », indiquent plusieurs sour- baissé de près de 8 %, son modèle rali, ni Crédit Agricole n’ont
ces. « L’optique, ce n’est pas l’IPO étant jugé complexe. souhaité faire de commentaire.
pour l’IPO, c’est d’élargir beaucoup Ardian a lui-même une très large Créée il y a un peu plus de
plus vite ses horizons d’investisse- exposition sur le marché, non pas soixante-dix ans, La Médicale a
ment, avec plus de capital, dit l’une de l’investissement en direct rejoint le Crédit Agricole en
d’elles. Par exemple, Ardian n’est pas comme un KKR ou un Blackstone, 2004, lorsque le groupe a
présent dans l’immobilier et dans la mais sur le marché dit secondaire, racheté le Crédit Lyonnais.
dette aux Etats-Unis. » de rachat de parts de fonds d’inves- L’assureur propose de l’assu-
Tout juste après son émancipa- Evoqué de longue date, le projet d’une introduction en Bourse d’Ardian, la société d’investissement tissement. rance santé, des contrats de
tion d’AXA en 2014, la fondatrice fondée par Dominique Senequier est de nouveau envisagé. Photo William Beaucardet/RÉA « En réalité aujourd’hui, l’IPO prévoyance et de responsabilité
d’Ardian, Dominique Senequier, n’est qu’une option parmi d’autres, civile professionnelle auprès
jugeait déjà que c’était une « option affirment des sources. Ardian réflé- d’environ 275.000 assurés,
intéressante ». « Une cotation chit aussi à faire un LBO secondaire notamment des pharmaciens
peut aider Ardian à créer des fonds société de gestion. Depuis, ceux qui rer la réflexion chez Ardian. Une pour réaliser des acquisitions, ou à et des médecins généralistes.
et croître », expliquait-elle alors au
« Financial Times ».
A l’époque, AXA Private Equity
était valorisé 510 millions d’euros,
ont fait le pari de la Bourse ne l’ont
pas regretté. Le suédois EQT a vu
son cours bondir de plus de 700 %
depuis son introduction en 2019 et
700 %
DE HAUSSE POUR LE COURS
foule de banquiers d’affaires pous-
sent ainsi la star française du pri-
vate equity à sauter le pas depuis
des semaines. Et dans l’entourage
un placement privé en ouvrant le
capital à un investisseur tiers en
minoritaire. » C’est la voie qu’a
d’ailleurs choisie Bridgepoint avec
De quoi intéresser plusieurs
acteurs, et notamment la
MACSF, présente sur ce seg-
ment des professions médica-
pour quatre fois moins d’actifs sous vaut aujourd’hui 51 milliards du suédois EQT, depuis son du fonds, qui évoquait encore en Dyal avant d’entrer en Bourse, ou les. Revendiquant 472 millions
gestion (31 milliards d’euros). En d’euros. Le britannique Bridgepoint introduction en 2019. Les juillet « une revue d’opportunités BC Partners avec un fonds de d’euros de primes en 2020, La
2012, AXA avait aussi étudié l’option et le français Antin ont gagné plus sociétés d’investissement qui stratégiques dans le cadre de la tradi- Blackstone. De sources concordan- Médicale compte quelque
d’une mise en Bourse quand il réflé- de 45 % depuis leur arrivée sur le ont fait le pari de la Bourse tionnelle revue stratégique qu’elle tes, CVC pourrait lui aussi choisir 200 collaborateurs et un réseau
chissait à sa sortie du capital de la marché cette année. De quoi accélé- ne l’ont pas souvent regretté. conduit tous les trois ans », le dis- une telle option. n de 125 agents généraux.

Un milliard pour
des acquisitions

Les fermetures d’agences bancaires s’accélèrent La révélation de ces discussions


intervient alors que Generali
est à l’affût d’acquisitions en
Europe. « On souhaite se renfor-
La nouvelle a suscité un certain Ces fermetures n’occasionneront tout en Europe. Le phénomène européenne, on compte 481 agen- cer dans un certain nombre de
BANQUE émoi en Belgique. La banque néer- pas de perte d’emploi, a assuré la n’épargne pas la France. Selon une ces pour un million d’habitants pays où nos parts de marché sont
landaise ING a annoncé en fin de direction, avec des redéploiements étude réalisée par le cabinet Sia Par- dans l’Hexagone, contre 472 en plus faibles. Ce qui est le cas en
Alors que la banque semaine dernière qu’elle allait fer- d’effectifs dans des agences plus tners, le nombre d’agences devrait Espagne, 290 en Allemagne et 211 en France où nous sommes le 8e
ING vient d’annoncer mer une cinquantaine d’agences grandes, capables d’apporter plus diminuer de 15 % d’ici à 2024, pour Belgique. Le secteur demeure assureur », avait déclaré aux
la fermeture d’une dans le pays. Le réseau passerait d’expertise aux clients, dans un con- tomber de 32.276 fin 2020 à 27.578 dominé par les banques mutualis- « Echos » son patron Philippe
cinquantaine d’agen- ainsi de 405 agences à fin 2021 à 350 texte de digitalisation croissante agences. tes comme Crédit Agricole, BPCE et Donnet, dont le mandat arrive
ces en Belgique, le un an plus tard. La majorité de ces des services. L’an dernier, ING avait Crédit Mutuel. Organisées par à son terme au printemps
phénomène n’épargne fermetures concerne le réseau en déjà supprimé une soixantaine Une densité record régions, elles revendiquent leur prochain.
pas l’Hexagone. propre de la banque, qui passera de d’agences en propre. Le rythme s’accélérerait légère- attachement à un modèle de proxi- Le groupe, qui a récemment
94 agences à 50. Le reste du réseau Malgré un contexte de forte ment par rapport aux années pré- mité, ce qui se traduit par un mis la main sur son rival italien
est en effet composé de bureaux reprise et des résultats record, les cédentes. Sur la période 2016-2020, maillage étroit du territoire. Elles Cattolica, a indiqué ce mois-ci
Romain Gueugneau franchisés, un modèle courant en réseaux bancaires poursuivent leur la taille du réseau dans l’Hexagone ferment des agences, mais à un qu’il disposait encore de 1 mil-
@romaingueugneau Belgique et aux Pays-Bas. cure d’amaigrissement un peu par- avait en effet diminué de 13,4 %. La rythme inférieur de moitié, en liard d’euros de cash pour réali-
baisse de fréquentation en agences, moyenne, à celui des banques dites ser des acquisitions alors qu’il
avec l’utilisation croissante des « commerciales » comme BNP doit présenter un nouveau plan
applications et services en ligne, Paribas, Société Générale et LCL. stratégique en décembre.
dans un contexte de marché tou-
jours contraint par l’environne- Différence d’ADN
ment de taux bas, conduit les ban- Selon une étude, 15 % « Generali a toujours eu un biais
ques à optimiser davantage leurs des agences devraient particulier sur les professions
réseaux de distribution. La pandé- fermer d’ici à 2024 libérales », indique un bon con-
mie de Covid-19 a encore renforcé naisseur du secteur pour expli-
cette tendance, avec un usage accru
en France. quer l’intérêt du groupe italien
des solutions de banque à distance, pour La Médicale. Pour Crédit
même si les agences sont restées Dans une industrie très concur- Agricole en revanche, « c’est
ouvertes durant les différents confi- rentielle, où la clientèle demeure une bizarrerie. Ils ont trouvé cela
nements. attachée à un service de proximité, dans la corbeille de la mariée du
Des opérations spécifiques les établissements n’oublient pas Crédit Lyonnais. C’est un réseau
comme le rapprochement en cours non plus « les risques liés aux ferme- d’agents généraux, ce n’est pas du
des réseaux Société Générale et tures d’agences, qui peuvent entraî- tout leur ADN ».
Crédit du Nord contribuent aussi au ner des pertes de parts de marché et Selon cette source, ces dis-
phénomène : près de 30 % des agen- une possible dégradation de l’image cussions qui ont lieu « depuis
ces du groupe devraient disparaître perçue par les clients », commente des mois » pourraient faire par-
d’ici à 2025. La situation reste néan- Marin Delattre. tie d’une opération plus large
moins différente par rapport aux Depuis le début de la crise sani- qui verrait Crédit Agricole
autres pays européens. La réduc- taire, les banques tâchent aussi monter au capital d’Europ
tion de 15 % du nombre d’agences d’adapter l’organisation du travail Assistance, aujourd’hui dans le
en France d’ici à 2024 est à compa- dans leurs réseaux. C’est le cas par giron de Generali, en contre-
rer avec une baisse d’environ 25 % exemple de la BRED (Banque Popu- partie de la cession de La Médi-
pour le reste du continent, selon Sia laire), qui a adopté le modèle des cale. En fin d’année dernière,
Partners, similaire à ce qui a été agences ouvertes uniquement sur Crédit Agricole a annoncé
constaté ces dernières années. rendez-vous. « Il y a une volonté glo- l’acquisition de 50 % du capital
« Le secteur bancaire français bale d’optimiser le fonctionnement d’Europ Assistance France.
reste caractérisé par une forte densité des réseaux. Mais cela ne passera pas L’entreprise offre des services
en termes d’agences », rappelle uniquement par des fermetures de rapatriements de voyageurs,
Marin Delattre, manager chez Sia pures et simples », prévoit Marin de dépannage ou d’assistance
Partners. Selon la Banque centrale Delattre. n médicale. n
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 FINANCE & MARCHES // 31

SÉANCE DU 23 - 11 - 2021 A : Indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : Bénfice par action. PER : Price Earning Ratio. Les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année

euronext CAC 40 : 7044,62 (-0,85 %) NEXT 20 : 12991,77 (-0,90 %)


CAC LARGE 60 : 7702,21 (-0,85 %)
CAC ALL-TRADABLE : 5369,62 (-0,85 %)
DATE DE PROROGATION : 25 NOVEMBRE
civile. Les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres A pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et C pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : Valeurs de l’indice CACNext20. R : Valeurs de l’indice CACLarge60. G : Valeurs de l’indice CACMid60. g : Valeurs de l’indice
CACSmall. Les bénéfices par action : source FacSet JCF Estimates.

CAC 40 SRD Suite VALEURS FRANÇAISES SRD Suite VALEURS FRANÇAISES


VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT
AIR LIQUIDE (AI) R A 152,94 151,44 - 1,29 + 12,8 MICHELIN (ML) R A 140,8 139,7 - 0,75 + 33,11 GENFIT (GNFT) G B 3,1 3,072 - 0,9 - 23,05 RALLYE (RAL) A 4,7 4,675 + 0,21 - 19,12
712958 153,38 + 5,84 154,36 444160 141,65 + 5,08 145,1 36479 3,1 -4 6,235 29796 4,765 -16,96 7,6
FR0000120073 17/05/21 2,75 473.852.011 150,8 + 10,82 124,25 1,82 FR0000121261 25/05/21 2,3 178.529.679 139,5 + 31,42 103,3 1,65 FR0004163111 45.830.250 3,07 - 24,71 3,02 FR0000060618 20/05/19 1 52.598.701 4,64 - 2,81 4,64
AIRBUS GROUP (AIR) R A 108,8 110,26 + 1,36 + 22,81 3,4 ORANGE (ORA) R A 9,846 9,939 + 0,84 + 2,11 GENSIGHT (SIGHT) g B 5,96 5,67 - 4,63 - 20,48 RAMSAY GDS (GDS) A 21,8 22,3 - 0,45 + 24,23
1287924 111,82 + 0,44 121 32,48 8036087 9,953 + 2,82 10,736 128752 5,96 -20,48 10,08 426 22,4 + 0,45 23,1
NL0000235190 15/04/19 1,4 786.083.690 108,32 + 22,32 81,84 FR0000133308 15/06/21 0,5 2.660.056.599 9,846 - 3,32 9,17 5,03 FR0013183985 45.977.277 5,665 + 12,06 5,175 FR0000044471 02/12/14 1,4 110.389.690 21,8 + 21,86 16,9
ALSTOM (ALO) R A 33,18 34,16 + 2,49 - 26,71 PERNOD-RICARD (RI) R A 211,1 208,3 - 1,28 + 32,84 GETLINK (GET) LR A 13,3 13,4 + 0,38 - 5,5 RÉMY COINTREAU (RCO) G A 193 187,9 - 3,04 + 23,37
1371706 34,17 + 9,91 49,7 423851 211,2 + 4,44 214,5 450676 13,475 - 0,11 14,68
FR0010220475 02/08/21 0,25 373.303.156 33,11 - 17,31 30,11 0,73 FR0000120693 22/11/21 1,79 261.876.560 207,7 + 33,53 150,9 0,86 76432 193 + 6,4 195,8
FR0010533075 31/05/21 0,05 550.000.000 13,225 - 7,2 12,39 0,37 FR0000130395 29/09/21 1,85 50.526.563 187,1 + 23,62 140,4 0,99
ARCELORMITTAL (MT) R A 26,81 26,91 - 0,19 + 42,53 PUBLICIS GROUPE (PUB) R A 60,64 60,22 - 1,34 + 47,74 GL EVENTS (GLO) g B 17,48 17,14 - 2,61 + 70,72
5335205 27,38 - 0,99 30,88 621477 60,84 + 4,77 61,52 REXEL (RXL) G A 17,935 17,725 - 1,86 + 37,46
LU1598757687 10/06/21 0,21 982.809.772 26,445 + 87,4 17,042 FR0000130577 15/06/21 2 253.324.921 59,72 + 58,31 40,44 3,32 25144 17,6 - 6,13 20 605335 17,945 + 7,75 18,63
FR0000066672 01/07/19 0,65 29.982.787 16,92 + 62 7,73 FR0010451203 29/04/21 0,46 305.716.491 17,45 + 62,76 12,1 2,6
AXA (CS) R A 25,3 25,495 + 0,39 + 30,66 RENAULT (RNO) R A 32,92 32,61 - 1,76 - 8,81
5191765 25,74 + 6,47 26,35 1123403 33,225 + 4,69 41,42 GRAINES VOLTZ (GRVO) C 140 137 - 2,14 + 30,48 ROBERTET (RBT) B 985 980 - 0,81 + 8,29
FR0000120628 07/05/21 1,43 2.419.687.447 25,21 + 34,42 18,21 5,61 FR0000131906 18/06/19 3,55 295.722.284 32,35 + 1,37 27,48 762 140 +13,22 140,5 122 985 + 1,87 1068
FR0000065971 24/03/20 7 1.295.197 136,5 + 41,24 99 FR0000039091 29/06/21 5,6 2.173.831 967 + 10,61 880 0,57
BNP PARIBAS (BNP) R A 58,4 58,89 + 0,43 + 36,62 SAFRAN (SAF) R A 111,2 112,22 + 0,56 - 3,22
3422449 59,27 + 2,04 62,55 643585 113,54 + 1,54 127,74 GROUPE CRIT (CEN) g B 66,8 66,6 + 6,56 ROTHSCHILD & CO (ROTH) A 40,4 40 - 1,11 + 54,44
FR0000131104 28/09/21 1,55 1.249.798.561 57,94 + 41,94 39,71 2,63 FR0000073272 31/05/21 0,43 427.238.616 111,1 - 8,2 101,64 0,38 362 66,8 - 2,92 76,3 17602 40,4 + 4,85 41,8
BOUYGUES (EN) R A 31,05 31,07 - 0,26 - 7,67 SAINT-GOBAIN (SGO) R A 60,2 60,24 - 0,48 + 60,64 FR0000036675 05/07/21 0,5 11.250.000 66,1 + 9,54 57,2 0,75 FR0000031684 18/10/21 1,04 77.732.512 39,6 + 50,94 25,9 2,6
1227354 31,38 - 9,68 37,22 978803 60,79 - 0,18 64,93 GROUPE GORGÉ (GOE) g B 15,42 15,4 - 0,65 + 21,64
FR0000120503 04/05/21 1,7 382.472.502 30,91 - 6,95 30,42 5,47 FR0000125007 07/06/21 1,33 532.560.193 58,96 + 51,89 37,79 2,21 18057 15,48 - 0,65 17,1 RUBIS (RUI) G A 26,08 26,57 + 0,64 - 30,04
FR0000062671 23/06/21 0,32 17.424.747 15,16 + 12,41 12,54 2,08 DIV 2 28/07/17 226872 26,59 - 6,28 42,64
CAP-GEMINI (CAP) R A 209,4 205,4 - 2,84 + 61,99 SANOFI (SAN) R A 89,01 88,38 - 1,1 + 12,3 FR0013269123 16/06/21 1,8 102.471.190 26,02 - 25,95 25,82 6,78
472708 209,4 + 8,88 219,1 1613118 89,3 + 3,84 91,14 GTT (GTT) G A 71,1 69,05 - 3,29 - 12,82
FR0000125338 02/06/21 1,95 168.784.837 203 + 77,3 116,1 0,95 FR0000120578 05/05/21 3,2 1.263.523.146 87,58 + 5,1 74,92 3,62 71904 71,15 - 2,75 90,65 SARTORIUS STED. BIO. (DIM) G A 489,7 468,5 - 4,97 + 60,89
CARREFOUR (CA) R A 15,98 16,04 - 0,19 + 14,33 SCHNEIDER ELECTRIC (SU) R A 161,14 159,9 - 1,36 + 35,16 FR0011726835 03/11/21 1,35 37.078.357 69,05 - 16,66 61,95 1,96 DIV 6 10/05/16 43806 489,7 - 2,19 551
2444535 16,21 + 5,11 18,1 769311 162,14 +12,76 163,44 FR0013154002 29/03/21 0,68 92.180.190 462,3 + 57,74 285,4 0,15
GUERBET (GBT) g B 38,3 36,4 - 3,96 + 10,81
FR0000120172 26/05/21 0,48 775.895.892 15,955 + 18,68 13,925 2,99 FR0000121972 10/05/21 2,6 569.033.442 158,66 + 33,53 119,1 1,63 4887 38,3 -10,34 45,65 SAVENCIA (BH) B 64,2 64 - 0,31 + 5,96
CREDIT AGRICOLE (ACA) R A 12,638 12,626 - 0,76 + 22,34 SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE) R A 29,08 29,235 - 0,05 + 71,75 FR0000032526 29/06/21 0,7 12.602.674 36,2 + 16,29 27,8 1,92 2825 64,4 - 0,31 78,2
3664381 12,75 - 2,52 13,49 2875117 29,56 + 2,58 30,835 FR0000120107 17/05/21 1,5 14.032.930 63,8 + 14,7 58,4 2,34
FR0000045072 18/05/21 0,8 3.092.019.491 12,514 + 35,59 9,228 6,34 FR0000130809 25/05/21 0,55 853.371.494 28,95 + 76,6 15,18 1,88 GUILLEMOT (GUI) g C 14,7 13,8 - 6,12 + 61,21
47969 14,7 +18,56 18,55 SCOR (SCR) G A 27,02 27,66 + 1,65 + 4,69
DANONE (BN) R A 56,1 56,78 + 0,8 + 5,62 STELLANTIS NV (STLA) A 17,256 17 - 2,76 + 40,48 FR0000066722 16/06/21 0,25 15.287.480 13,68 + 91,67 8,34 1,81 922918 27,7 +13,36 30,6
1631067 57,14 + 1,16 65,3 3030864 17,296 + 0,88 18,73 FR0010411983 02/07/21 1,8 186.540.376 26,92 - 4,55 22,87 6,51
FR0000120644 10/05/21 1,94 687.682.489 56,01 + 11,68 52,14 3,42 NL00150001Q9 19/04/21 0,32 3.119.934.695 17 + 62,95 10,901 1,88 HAULOTTE GROUP (PIG) g B5 5,08 + 1,8 - 16,31
5816 5,08 + 0,79 7,34 SEB (SK) G A 136,2 135,8 - 0,73 + 0,26
DASSAULT SYSTEMES (DSY) R A 54,97 53,25 - 3,76 + 60,25 STMICROELETRONICS (STM) R A 44,92 43,9 - 3,96 + 44,98 0,23 FR0000066755 15/07/20 0,22 31.371.274 5 - 0,97 4,83 48447 137 +10,5 159,2
1666909 55,15 +14,11 56,82 2649848 45,035 +15,72 46,335 193,18 FR0000121709 25/05/21 2,14 55.337.770 134,6 + 2,04 115,4 1,58
FR0014003TT8 1.329.620.910 52,97 + 73,11 31,92 1,05 NL0000226223 20/09/21 0,05 911.276.920 43,845 + 40,21 28,25 0,14 HIGH CO (HCO) g C 5,38 5,3 - 0,75 + 10,65
5232 5,38 - 5,36 6,18 SERGEFERRARI GROUP (SEFER) g C 11,24 11,2 - 0,71 + 88,55
ENGIE (ENGI) R A 12,98 13,07 + 0,23 + 4,39 1,21 TELEPERFORMANCE (RCF) R A 358,1 347,6 - 3,39 + 28,12 FR0000054231 20/05/21 0,27 22.421.332 5,24 + 14,97 4,78 5,09 8154 11,28 + 8,95 11,9
5487209 13,076 + 7,47 13,865 10,84 146216 358,1 - 3,58 386,1
FR0010208488 24/05/21 0,53 2.435.285.011 12,878 + 6,87 10,976 4,06 FR0000051807 27/04/21 2,4 58.737.600 346,7 + 24,23 263,4 0,69 ICADE (ICAD) G A 64 64 + 1,11 + 1,75 FR0011950682 28/09/20 0,12 12.299.259 11,02 + 89,83 5,97
ESSILORLUXOTTICA (EI) R A 191,4 187,14 - 2,97 + 46,72 THALES (HO) R A 77,36 78,52 + 0,95 + 4,83 110052 64,9 - 7,18 80 SES-IMAGOTAG (SESL) Gg B 67,6 65,8 - 2,66 + 77,6
503782 191,66 + 9,16 195 253943 79,1 - 3,66 92,4 FR0000035081 28/04/21 0,4 76.234.545 63,35 - 0,47 55,45 26931 68,7 +13,45 69
FR0000121667 28/05/21 1,08 442.203.377 187,06 + 60,64 116,4 0,58 FR0000121329 18/05/21 1,36 213.365.958 77,26 - 1,36 72,22 1,73 ID LOGISTIC (IDL) g A 353,5 352,5 - 0,14 + 55,97 FR0010282822 25/06/12 0,5 15.758.108 64,9 +153,08 35,05
EUROFINS SCIENT. (ERF) R A 107,5 103,72 - 4,05 + 51,13 TOTALENERGIES (TTE) R A 42,275 42,885 + 1,16 + 21,49 4548 359 +10,33 362 SHOWROOMPRIVÉ (SRP) g B 2,18 2,16 - 1,14 - 24,48
320416 107,52 + 0,8 127,68 6764292 43,35 - 2,1 45,155 FR0010929125 5.673.788 348,5 + 73,22 209,5 256419 2,19 + 1,65 4,015
FR0014000MR3 03/07/19 2,45 190.742.750 103,28 + 50,78 69,38 0,66 FR0000120271 21/09/21 0,66 2.640.429.329 42,13 + 18,73 33,91 1,54 IMERYS (NK) G A 36,78 36,5 - 0,87 - 5,59 FR0013006558 118.552.030 2,1 + 34,16 1,95
HERMES INTL (RMS) R A 1621 1618 - 1,55 + 83,95 UNIBAIL-R/WFD (URW) R A 62,55 63,85 + 1,19 - 1,13 36673 36,92 - 2,72 46,82 SOITEC (SOI) G A 230 224 - 3,78 + 40,62
84200 1640,5 +19,15 1675,5 575143 64,84 - 3,67 85,65 FR0000120859 13/05/21 1,15 84.940.955 36,5 + 8,31 35,78 3,15 EX-DS 13/05/16 REGR.1P20 102609 230 + 8,32 241,8
FR0000052292 06/05/21 3,05 105.569.412 1581 + 93,59 839,4 0,19 FR0013326246 24/03/20 5,4 138.594.416 62,35 + 8,51 53,86 INNATE PHARMA (IPH) g B 4,252 4,25 - 0,84 + 22,76 FR0013227113 34.896.560 222,8 + 60,92 143
KERING (KER) R A 701 704,3 - 0,48 + 18,49 VEOLIA ENV. (VIE) R A 28,7 28,88 - 0,31 + 49,62 222018 4,334 -12,33 8,3 SOLOCAL GROUP (PAJ) B 1,201 1,2 - 1,33 - 54,89
193112 710,5 + 9,01 798 1312077 29,17 + 1,37 30,55 FR0010331421 79.080.342 4,19 + 0,24 2,572
FR0000121485 04/05/21 5,5 125.017.916 690 + 15,46 513,3 0,78 FR0000124141 10/05/21 0,7 689.979.985 28,48 + 61,18 19,148 2,42 237697 1,212 -16,67 3,684
INTERPARFUMS (ITP) g A 69 67,9 - 2,72 + 73,9 FR00140006O9 129.505.837 1,177 - 54,37 1,154
L.V.M.H. (MC) R A 722 718,1 - 1,4 + 40,56 VINCI (DG) R A 89,07 90,58 + 1,17 + 11,33 21521 69,2 + 4,62 74,1
435531 729,2 + 7,61 741,6 1172562 91,54 - 0,21 96,95 SODEXO (SW) LR A 78 79,46 + 0,99 + 14,79
FR0004024222 03/05/21 0,55 57.187.249 67,5 + 75,95 36,091 0,81 191477 80,04 + 5,25 88,04
FR0000121014 20/04/21 4 504.757.339 710,4 + 45,81 489,05 0,56 FR0000125486 16/11/21 0,65 598.362.376 88,92 + 4,64 75,38 0,72
IPSEN (IPN) G A 89,5 89,56 - 0,31 + 31,9 FR0000121220 30/01/20 2,9 147.454.887 77,8 + 13,94 67,94
LEGRAND (LR) R A 98,86 97,42 - 2,09 + 33,45 VIVENDI SE (VIV) R A 11,245 11,2 - 0,58 + 2,74 67135 90,3 + 2,31 93,14
413795 99,14 + 4,71 99,78 3128802 11,27 - 2,14 13,836 FR0010259150 31/05/21 1 83.814.526 88,7 + 8,03 65,9 1,12 SOLUTIONS 30 (ALS30) A 6,9 6,64 - 3,77 - 36,88
FR0010307819 28/05/21 1,42 267.447.746 97,1 + 35,95 71,02 1,46 FR0000127771 23/06/21 0,6 1.108.561.077 11,145 + 7,16 10 5,36 1559850 6,91 -18,53 14,8
L'ORÉAL (OR) R A 416,25 411,7 - 1,47 + 32,46 WORLDLINE (WLN) G A 48,15 48,68 + 0,17 - 38,46 IPSOS (IPS) G A 40,45 40,6 - 0,12 + 47,1 FR0013379484 107.127.984 6,54 - 61,4 2,538
349149 417 + 6,09 430,45 863012 49,195 -28,53 85,35 36716 40,8 + 0,5 43,75
FR0000073298 01/07/21 0,9 44.436.235 40,2 + 53,79 25,2 2,22 SOMFY (SO) A 176,8 175,8 - 1,13 + 26,84
FR0000120321 27/04/21 4 557.671.748 409,2 + 34,41 290,1 0,97 FR0011981968 280.466.407 47,585 - 34,88 47,515 12510 177,6 + 6,55 180,4
JACQUET METALS (JCQ) g B 22,7 22,8 + 64,03 FR0013199916 08/06/21 1,85 37.000.000 174 + 33,18 134,6 1,05
22309 23,05 +11,22 25,3
FR0000033904 29/06/21 0,4 23.022.739 22,3 +107,65 13,44 1,75 SOPRA STERIA GP (SOP) G A 165,7 163 - 2,28 + 23,3
30191 165,7 - 2,4 179,7
JCDECAUX (DEC) G A 23,4 23,34 - 1,19 + 25,28 FR0000050809 01/06/21 2 20.547.701 162 + 34,6 128,9 1,23
102314 23,56 + 3,83 26,24
SMCP (SMCP) g B 8,17 8,09 - 0,92 + 62,65
SRD VALEURS FRANÇAISES FR0000077919
KAUFMAN & BROAD (KOF) g
21/05/19 0,58 212.902.810
B 34,9
23,12
34,85
+ 25,15 14,74
- 0,43 - 4,78 FR0013214145
209038
74.798.149
8,23
7,95
+ 4,39
+ 62,45
8,84
3,94
22295 35,35 + 1,01 44,9
FR0004007813 02/06/21 1,85 21.713.023 34,4 - 5,81 33,65 5,31 SPIE (SPIE) G A 22,84 22,92 - 0,26 + 28,69
VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA KLEPIERRE (LI) LR A 19,985 19,805 - 0,9 + 7,69 149285 23,1 + 8,63 23,48
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER 1387795 20,28 - 3,81 25,93 FR0012757854 23/09/21 0,13 160.139.776 22,46 + 36,59 17,12 0,57
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT SQLI (SQI) g C 30,9 31 + 0,32 + 57,36
FR0000121964 21/06/21 1 290.355.032 19,805 + 10,4 16,075
AB SCIENCE (AB) g B 12,54 12,69 + 3,59 - 35,45 CASINO (CO) G A 20,86 20,77 - 0,67 - 17,55 KORIAN (KORI) G A 27,12 27,52 + 1,03 - 12,19 4443 31 - 0,32 31,5
80311 13,06 - 6,28 20,1 243820 21,23 - 2,72 29,9 134272 27,6 - 2,69 34,76 FR0011289040 21/07/17 0,88 4.613.975 30,9 + 64,89 17,7
FR0010557264 46.782.838 12,44 + 36,45 6,95 FR0000125585 09/05/19 1,56 108.426.230 20,77 - 11,5 20,5 FR0010386334 04/06/21 0,3 105.593.658 26,82 - 3,1 26,8 1,09 STEF (STF) g B 106 106,4 + 0,38 + 46,15
ABC ARBITRAGE (ABCA) g B 7,1 7,07 - 0,28 - 2,62 CATANA GROUP (CATG) g C 5,84 5,8 - 1,02 + 68,36 LAGARDÈRE (MMB) G A 23,14 23,22 + 0,52 + 13,38 668 107,2 - 2,39 114,8
43193 7,1 - 0,56 8,15 214628 5,85 - 9,8 6,77 55588 23,28 + 2,47 24,62 FR0000064271 04/05/21 2,5 13.000.000 106 + 50,71 72,9 2,35
FR0004040608 12/10/21 0,1 59.328.039 7,06 - 4,07 6,84 1,41 FR0010193052 30.706.178 5,6 +106,41 2,945 FR0000130213 14/05/19 1,3 141.133.286 22,94 + 17,93 18,6 SWORD GROUP (SWP) g B 42,3 42 - 0,71 + 33,97
ABIVAX (ABVX) g B 26,75 25,3 - 3,25 - 26,45 CGG (CGG) G B 0,63 0,64 + 0,69 - 21,01 LATECOERE (LAT) g C 0,542 0,551 + 0,18 - 45,87 19241 42,3 + 0,24 45,9
8791 26,75 -13,5 36,85 10943240 0,646 - 2,68 1,315 38285 0,551 + 1,66 1,118 FR0004180578 07/05/21 4,08 9.544.965 41,6 + 30,64 30,65 11,43
FR0012333284 16.692.268 25,25 + 9,05 17,62 FR0013181864 711.662.205 0,619 - 30,29 0,548 FR0000032278 29/06/07 0,75 530.983.700 0,542 - 46 0,47 SYNERGIE (SDG) g B 37,5 37,85 + 0,53 + 18,28
ACCOR (AC) LR A 28,87 29,1 - 0,07 - 1,69 CHARGEURS (CRI) g C 26 26,08 - 0,38 + 48,18 LDC (LOUP) A 98,4 97,4 - 0,82 - 1,81 3548 38 - 2,2 41,2
505112 29,62 - 2,81 35,89 25586 26,34 + 0,77 28,98 536 98,4 - 0,2 108 FR0000032658 30/06/21 0,8 24.362.000 37,1 + 25,75 28 2,11
FR0000120404 10/05/19 1,05 261.856.268 28,62 - 3,96 27,09 FR0000130692 15/09/21 0,48 24.583.964 25,76 + 53,41 17,22 1,84 FR0013204336 24/08/21 1,8 17.635.433 96,8 - 1,02 94,6 1,85 TECHNICOLOR (TCH) B 2,862 2,786 - 2,86 + 53,16
ADOCIA (ADOC) g B 8,73 8,73 + 5,18 CHRISTIAN DIOR (CDI) A 705 709 - 0,84 + 55,96 LNA SANTÉ (LNA) g B 50,3 50,4 + 2,34 259174 2,862 - 1,62 3,63
3236 8,77 - 7,13 12,36 EX D OP 08/06/17 4730 720 + 6,3 731,5 5911 50,8 58,8 FR0013505062 235.805.283 2,71 + 59,2 1,72
FR0011184241 7.137.521 8,64 + 18,61 8,02 FR0000130403 20/04/21 4 180.507.516 695,5 + 64,2 427,6 0,56 FR0004170017 07/07/21 0,2 9.705.937 50,3 + 5,22 44,2 0,4 TELEPERFORMANCE (RCF) R A 358,1 347,6 - 3,39 + 28,12
AÉROPORTS DE PARIS (ADP) G A 109,75 111,3 + 1,41 + 4,9 CIBOX INTERACTIVE (CIB) g C 0,11 0,108 - 2,7 - 48,08 LECTRA (LSS) g B 40,95 41 - 0,61 + 64 146216 358,1 - 3,58 386,1
75784 112,8 - 2,45 128,15 243955 0,11 -18,18 0,334 24525 41,3 +17,31 41,45 FR0000051807 27/04/21 2,4 58.737.600 346,7 + 24,23 263,4 0,69
FR0010340141 06/12/19 0,7 98.960.602 108,9 - 1,33 90,3 FR0000054322 10/08/98 114.465.132 0,1 - 46 0,087 FR0000065484 05/05/21 0,24 37.511.651 40,55 + 97,59 23,15 0,59 TF1 (TFI) G A 8,535 8,535 - 0,64 + 29,51
AIR FRANCE-KLM (AF) LR A 3,999 4,029 + 0,52 - 21,31 CNP ASSURANCES (CNP) G A 21,57 21,58 + 0,05 + 63,73 LISI (FII) g A 22,55 23,35 + 2,86 + 15,88 84069 8,6 + 0,95 9,41
3179021 4,091 + 2,86 5,96 631894 21,64 +42,96 21,85 18964 23,5 - 7,16 30 FR0000054900 03/05/21 0,45 210.485.635 8,485 + 30,6 6,425 5,27
FR0000031122 14/07/08 0,58 642.634.034 3,961 - 9,52 3,669 FR0000120222 21/04/21 1,57 686.618.477 21,57 + 63,24 12,39 7,28 FR0000050353 03/05/21 0,14 54.114.317 22,55 + 9,37 18,2 0,6
AKKA TECHNOLOGIES (AKA) Gg B 47,76 47,88 + 0,04 + 85,94 COFACE (COFA) G A 11,72 11,84 + 0,77 + 44,21 TFF GROUP (TFF) G B 25,7 26,2 + 1,55 - 1,87
LUMIBIRD (LBIRD) g C 19,76 19,32 - 1,93 + 37,61 841 26,2 + 3,15 30,9
26664 47,9 + 0,25 48 106275 11,92 - 4,59 12,86 27947 19,76 - 5,76 21,85
FR0004180537 28/06/19 0,49 31.210.078 47,76 + 86,67 20,28 FR0010667147 19/05/21 0,55 150.179.792 11,69 + 36,41 7,63 4,65 FR0013295789 05/11/21 0,35 21.680.000 25,7 - 3,68 23,2 1,34
FR0000038242 22.466.882 19,16 + 70,37 13,6
AKWEL (AKW) g B 22 21,9 - 0,46 - 4,37 COLAS (RE) A 130,5 129,5 - 1,52 + 4,86 THERMADOR GROUPE (THEP) B 97,9 95,6 - 1,75 + 49,38
LYSOGENE (LYS) g C 1,88 1,832 - 0,44 - 30,87 2931 97,9 - 4,78 102,6
9517 22,1 + 3,3 34,2 1795 131 -3 137 11918 1,88 -12,55 4,47
FR0000053027 08/06/21 0,45 26.741.040 21,65 + 9,94 19,94 2,06 FR0000121634 03/05/21 2,9 32.654.499 129 + 15,11 115 2,24 FR0013333432 13/04/21 1,82 9.200.849 94,7 + 51,75 64,8 1,9
FR0013233475 17.034.352 1,83 - 15,58 1,83
ALBIOMA (ABIO) Gg A 33,5 33,18 - 0,96 - 29,4 COVIVIO (COV) G A 71,72 71,88 - 0,17 - 4,61 TIKEHAU CAPITAL (TKO) g A 24,8 24,8 - 0,4 - 3,5
M6-MÉTROPOLE TV (MMT) G A 17,88 17,84 - 0,56 + 34,54 EX D S 03/07/17 3171 24,9 - 4,62 27,4
48310 33,56 - 4,21 50,7 133480 72,92 - 2,94 82,14 32701 17,94 - 0,22 19,76
FR0000060402 10/06/21 0,4 32.052.047 32,62 - 19,76 29,22 1,21 FR0000064578 26/04/21 3,6 94.579.481 71,72 - 0,44 62,8 FR0013230612 21/05/21 0,5 175.318.344 24,75 + 2,9 22,2 2,02
FR0000053225 04/05/21 1,5 126.414.248 17,78 + 47,19 12,8 8,41
ALD (ALD) g A 12,92 12,9 - 0,92 + 12,17 COVIVIO HOTELS (COVH) A 16,3 16,35 - 0,91 - 7,52 MAISONS DU MONDE (MDM) G B 20,94 20,88 - 1,32 + 39,67 TRANSGÈNE (TNG) g C 2,88 2,72 + 5,43 + 65,05
126074 13,02 + 3,2 13,94 3685 16,5 + 5,14 18,62 62765 21,18 +27,63 23,36 1086353 2,99 +12,16 3,15
FR0013258662 28/05/21 0,63 404.103.640 12,86 + 14,56 11,22 4,88 FR0000060303 13/04/21 0,26 148.141.452 16,3 + 7,54 14,163 FR0013153541 05/07/21 0,3 45.241.894 20,6 + 55,94 14,12 1,44 FR0005175080 97.771.334 2,65 + 68,11 1,646
ALPES (CIE DES ) (CDA) g B 13,3 13,04 - 2,4 - 4,79 CREDIT AGR. PARIS IDF (CAF) B 83,95 83,11 - 0,93 + 10,8 MANITOU (MTU) g B 29,15 28,35 - 3,08 + 18,62 TRIGANO (TRI) G A 158 155,5 - 10,48 + 7,39
59235 13,3 -13,53 17,893 940 83,95 +10,81 86,67 7619 29,15 + 4,23 31,85 139217 158,7 - 3,66 193,9
FR0000053324 10/03/20 0,7 50.364.082 13,02 - 9,18 12,14 5,37 FR0000045528 03/05/21 2,6 8.289.603 82 + 19,21 66,68 3,13 FR0000038606 21/06/21 0,6 39.668.399 28,3 + 28,57 23,6 2,12 FR0005691656 28/09/21 3,2 19.336.269 145,6 + 17,54 137,9 2,06
ALTAREA (ALTA) A 161 160,6 - 2,67 + 14,89 DASSAULT AV. (AM) A 88 88,7 + 0,34 - 1,11 MAUNA KEA (MKEA) g C 0,802 0,8 - 39,21 UBISOFT ENTERTAINMENT (UBI) LRA 43,95 44,34 + 0,5 - 43,76
24027 163,2 -14,81 203,242 40305 89,4 - 2,53 105,3 73353 0,81 -23,81 1,92 437092 44,72 - 7,04 88,16
FR0000033219 05/07/21 4,75 17.858.081 156,4 + 18,19 130,815 FR0014004L86 8.348.703 87,6 - 4,26 84,6 FR0010609263 44.299.635 0,8 - 37,5 0,8 FR0000054470 125.153.906 43,46 - 42,99 43,46
ALTEN (ATE) G A 150 151,2 - 0,07 + 63,19 DBV TECHNOLOGIES (DBV) G B 5,3 5,288 - 0,56 + 21,96 MCPHY ENERGY (MCPHY) g B 22,2 20,72 - 7 - 39,68 VALEO (FR) LR A 28,25 28,15 - 1,16 - 12,79
56579 152,8 +10,93 155,2 262310 5,376 -43,77 13,69 335729 22,2 - 6,67 41,7 702855 28,58 +14,76 33,66
FR0000071946 02/06/21 1 34.377.818 148,3 + 65,79 84,9 0,66 FR0010417345 54.927.187 5,2 + 35,24 4,294 FR0011742329 27.856.540 20,32 - 39,42 14,86 FR0013176526 28/05/21 0,3 242.574.781 27,89 - 10,92 20,47 1,07
AMPLITUDE SURGICAL (AMPLI) g C 2,1 2,1 - 2,78 DELTA PLUS GROUP (DLTA) g B 83,1 87,2 + 4,56 + 23,16 MEDINCELL (MEDCL) B 9,9 9,61 - 3,9 - 5,78 VALLOUREC REG (VK) G B 7,5 7,715 + 2,19 - 16,14
11302 2,1 - 2,33 2,84 7254 87,2 - 2,79 103 41052 9,9 + 7,02 16,75 3511877 7,985 + 5,54 14,5
FR0012789667 47.804.841 2,09 - 1,41 2 FR0013283108 23/06/21 1 7.358.708 83,1 + 37,11 68,4 1,15 FR0004065605 24.887.908 9,51 - 11,43 8 FR0013506730 228.928.428 7,455 - 5,58 6,005
AMUNDI (AMUN) G A 76,1 76 - 0,72 + 13,77 DERICHEBOURG (DBG) g B 9,74 9,58 - 2,54 + 62,93 MERCIALYS (MERY) G B 8,7 8,85 + 1,49 + 22,58 VALNEVA (VLA) G B 20 20,3 + 6,51 +161,94
EX-DS 15/03/17 135647 76,3 - 3,31 82,2 201648 9,8 - 7,62 10,7 243223 8,905 - 6,65 11,07 1162222 20,94 + 6,84 25,2
FR0004125920 13/05/21 2,9 203.074.651 74,95 + 11,85 60,1 3,82 FR0000053381 07/02/20 0,11 159.397.489 9,565 +196,59 5,395 FR0010241638 29/04/21 0,43 93.886.501 8,695 + 38,93 6,71 FR0004056851 105.065.649 19,91 +239,46 7,22
ANTIN INFRA PARTNERS (ANTIN) A 34,02 33,78 - 3,65 + 11,49 DEVOTEAM (DVT) g C 168,2 167,9 + 80,34 MERSEN (MRN) g B 33,65 33,9 - 0,29 + 36,97 VERALLIA (VRLA) g A 30,5 30,58 + 0,26 + 5,27
23716 34,68 + 5,23 35,22 447 168,4 - 0,36 171,6 10088 34,25 + 8,13 35,25 115040 30,74 - 7,56 34,14
FR0014005AL0 174.562.444 33,54 + 40,75 28,02 FR0000073793 03/07/19 1 8.332.407 167,9 + 71,85 94 FR0000039620 06/07/21 0,65 20.820.470 33,35 + 35,87 23,25 1,92 FR0013447729 01/07/21 0,95 122.289.183 30,1 + 9,21 26,65 3,11
ARAMIS (ARAMI) A 18,3 18,46 + 0,65 DMS (DGM) g C 1,212 1,2 - 2,91 - 31,82 METABOLIC EXPLORER (METEX) g C 6,26 6,22 + 0,32 +161,34 VERIMATRIX (VMX) g B 1,118 1,114 - 0,36 - 60,36
76353 18,46 +14,8 23,4 16799 1,23 -17,36 2,06 305994 6,3 +10,68 6,54 55426 1,118 -12,97 3,365
FR0014003U94 82.828.345 17,8 15,22 FR0012202497 16.120.556 1,152 - 22,08 1,152 FR0004177046 43.827.988 5,91 +241,76 2,4 FR0010291245 85.520.147 1,098 - 64,8 1,082
ARGAN (ARG) A 108 108 + 0,75 + 29,19 EDENRED (EDEN) LR A 43 42,73 - 1,48 - 7,93 NACON (NACON) B 5,37 5,19 - 4,77 - 34,88 VICAT (VCT) g A 36,85 37,4 + 0,95 + 8,88
1522 109 115 413580 43,27 -12,51 51,74 138517 5,39 - 1,33 8,5 27221 37,7 + 3,74 45,05
FR0010481960 01/04/21 2,1 22.588.545 106,8 + 35 75 FR0010908533 14/05/21 0,75 249.588.059 42,53 - 7,69 42,53 1,76 FR0013482791 86.291.410 5,16 - 31,17 4,51 FR0000031775 26/04/21 1,5 44.900.000 36,8 + 7,78 34,05 4,01
ARKEMA (AKE) LR A 123,75 125,45 + 0,68 + 34,17 EDF (EDF) LR A 12,42 12,485 - 0,08 - 3,18 NANOBIOTIX (NANO) g B 8,01 7,69 - 4,59 - 44,28 VILMORIN & CIE (RIN) g A 55,9 56,3 - 0,71 + 14,2
248041 126,45 + 8,38 126,45 EX-DS 7/03/17 2990414 12,525 - 2,54 13,575 111416 8,015 -28,13 17,34 7532 56,5 + 0,18 63,5
FR0010313833 26/05/21 2,5 76.736.476 123,4 + 35,74 87,64 1,99 FR0010242511 11/11/21 0,3 3.157.832.107 12,245 + 4 9,632 2,4 FR0011341205 13/05/19 34.825.872 7,5 - 32,54 7,5 FR0000052516 14/12/20 1 22.917.292 55,6 + 16,08 48,65 1,78
ARTMARKET.COM (PRC) g C 15,04 14,82 + 1,23 +101,91 EIFFAGE (FGR) LR A 84,88 86,16 + 1,08 + 9,01 NEOEN (NEOEN) G A 36,96 36,74 - 1,18 - 36,55
737932 16,42 +167,51 23 279543 86,98 - 2,47 95,5 VIRBAC (VIRP) G A 427,5 430 + 80,67
93362 37,02 - 7,08 65,013 5297 431 +11,69 448,5
FR0000074783 6.651.515 13,64 +103,57 4,91 FR0000130452 17/05/21 3 98.000.000 84,82 + 3,06 72,66 3,48 FR0011675362 106.998.455 36,16 - 16,51 31,12 FR0000031577 23/06/21 0,75 8.458.000 413,5 +104,76 200,5 0,17
ASSYSTEM (ASY) B 34 35 + 2,94 + 42,28 EKINOPS (EKI) g B 7,4 7,28 - 1,62 + 6,9 NEXANS (NEX) G A 89 85,55 - 4,63 + 44,39
OPA 24/11/17 13489 35,45 +10,76 35,45 112216 7,47 - 6,67 8 WAVESTONE (WAVE) g B 50 48,5 - 3 + 63,3
58202 89 + 2,46 92,7 19032 50 - 2,81 52
FR0000074148 06/07/21 1 15.668.216 34 + 45,83 24,5 2,86 FR0011466069 25.564.227 7,28 + 14,65 5,88 FR0000044448 19/05/21 0,7 43.755.627 85,55 + 71,58 59,4 0,82
FR0013357621 02/08/21 0,23 20.196.492 46,6 + 89,45 28,5 0,47
ATARI (ATA) g C 0,424 0,407 - 5,13 + 14,49 ELIOR (ELIOR) G B 5,9 6,07 + 2,36 + 9,96 NEXITY (NXI) G A 39,24 39,54 + 0,61 + 11,51
2610122 0,426 +32,57 0,963 612789 6,13 - 6,25 7,705 79422 40 + 1,44 46,96 WENDEL (MF) G A 108,4 106,7 - 2,11 + 8,93
FR0010478248 301.415.429 0,405 + 0,99 0,3 FR0011950732 07/04/20 0,29 172.444.229 5,805 + 18,09 4,92 FR0010112524 25/05/21 2 56.129.724 39,1 + 26,65 35,26 5,06 48692 108,4 - 6,97 127,5
FR0000121204 01/07/21 2,9 44.730.004 106,3 + 13,21 91,75 2,72
ATOS SE (ATO) LR A 38 38,35 + 0,63 - 48,72 ELIS (ELIS) G A 15,04 15,08 - 0,4 + 10,64 NICOX (COX) g B 3,075 3,05 - 0,97 - 29,89
995739 38,48 -16,32 77,94 250074 15,27 - 5,75 17,09 47617 3,1 -10,03 5,19 WORLDLINE (WLN) G A 48,15 48,68 + 0,17 - 38,46
FR0000051732 14/05/21 0,9 110.730.332 37,56 - 46,6 37,56 2,35 FR0012435121 27/05/19 0,37 224.076.007 15 + 8,72 11,89 FR0013018124 37.138.185 3,05 - 28,32 3,015 863012 49,195 -28,53 85,35
AUBAY (AUB) g C 52,8 50,4 - 4,55 + 46,72 ERAMET (ERA) G B 73 72,3 - 0,76 + 68,45 FR0011981968 280.466.407 47,585 - 34,88 47,515
NRJ GROUP (NRG) B 5,98 5,94 - 1,33 - 2,3
8416 52,8 - 9,19 57,5 80145 73 -12,58 86,6 28442 5,98 + 3,85 6,8
FR0000063737 08/11/21 0,34 13.221.796 50,2 + 64,44 33,95 0,68 FR0000131757 29/05/19 0,6 26.741.376 70,6 +104,93 41,06
AXWAY SOFTWARE (AXW) g B 28,8 28,7 - 0,35 + 6,3 ERYTECH PHARMA (ERYP) g B 2,315 2,265 - 1,09 - 68,14
FR0000121691
OENEO (SBT) g
15/06/21 0,21 78.107.621
B 13,26 13
5,84 + 0,68 5,62
- 1,96 + 19,71
3,54
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
2978 28,8 + 7,89 31,2 81158 2,315 -56,53 10,44 26306 13,46 - 3,56 13,58
FR0011040500 16/06/21 0,4 21.583.060 28,7 + 22,65 23,2 1,39 FR0011471135 27.923.522 2,25 - 64,66 2,1 FR0000052680 05/10/21 0,2 65.052.474 12,02 + 21,95 10,5 1,54 EURONEXT (ENX) LR A 90,1 89,45 - 1,49 + 7,82
251772 90,2 -12,3 105,5
BAINS MER MONACO (BAIN) B 67,6 69,6 + 2,35 + 0,87 ESI GROUP (ESI) g C 73 73,6 + 1,1 + 60,7 ODET (CIE DE L') (ODET) A 1225 1230 + 0,41 + 56,49 NL0006294274 17/05/21 1,25 107.106.294 89,2 + 10,21 71,871 1,64
735 69,8 + 2,05 79,6 786 73,6 + 7,29 75,4 399 1230 -10,22 1415
MC0000031187 26/09/14 0,01 24.516.661 67 + 12,26 60,2 FR0004110310 6.032.492 72,4 + 71,56 41,5 FR0000062234 10/06/21 3 6.585.990 1200 + 65,77 774 0,24 NOKIA (NOKIA) R A 5,087 5,041 - 2,12 + 60,49 0,3
265369 5,145 - 1,6 5,375 17,02
BELIEVE (BLV) G A 19,05 19,5 + 1,82 EURAZEO (RF) G A 77,35 76 - 2,19 + 36,94 ORAPI (ORAP) g C 6,4 6,42 - 0,31 - 38,56 FI0009000681 29/07/19 0,02 5.675.461.159 5,041 + 53,83 3,117
71581 19,5 +10,93 20 105207 77,35 - 6,69 88,8 2105 6,49 + 5,94 11,55
FR0014003FE9 95.853.458 18,73 13,24 FR0000121121 30/04/21 1,5 79.224.529 75,95 + 45,18 55,7 1,97 FR0000075392 29/04/15 0,13 6.598.219 6,4 - 6,14 5,79 SES (SESG) LR 6,816 7 + 2,25 - 9,28
1025004 7,028 -11,01 8,09
BÉNÉTEAU (BEN) g B 13,4 13,16 - 2,52 + 39,04 EUROPCAR GROUPE (EUCAR) G C 0,512 0,513 + 0,2 + 21,51 ORPÉA (ORP) LR A 85,8 87,94 + 2 - 18,23 LU0088087324 20/04/21 0,34 376.915.302 6,81 - 14,63 6,074 5,71
25827 13,4 + 0,92 15,02 4557451 0,515 + 1,91 0,59 188823 88,58 - 1,66 119,8
FR0000035164 12/02/20 0,23 82.789.840 13,16 + 57,79 9,32 FR0012789949 21/05/19 0,26 5.014.620.532 0,512 - 9,32 0,25 FR0000184798 09/07/21 0,9 64.631.325 85,34 - 16,21 85,3 1,02 X-FAB SILICON (XFAB) g A 9,73 9,28 - 5,4 + 88,62
BIC (BB) G A 47,7 47,02 - 1,76 + 1,64 EUTELSAT COM. (ETL) G A 11,23 11,645 + 2,64 + 25,76 OSE IMMUNO (OSE) g C 8,9 8,55 - 3,61 + 18,75 250933 9,74 +10,21 10,2
29846 47,74 - 5,96 64,9 906103 11,735 - 6,88 13,42 44937 8,9 -12,93 15,8 BE0974310428 130.781.669 9,21 +118,87 4,855
FR0000120966 31/05/21 1,8 45.395.857 47,02 - 4,04 44 3,83 FR0010221234 16/11/21 0,93 230.544.995 11,21 + 27,97 9,092 7,99 FR0012127173 18.280.038 8,52 + 18,42 7,2
BIGBEN INT. (BIG) g C 16,6
30033
16,12
16,64
- 3,13 - 13,52
- 7,46 22,7
EXCLUSIVE NETWORKS (EXN) A 19,748
2642
19,79
19,79
+ 1,49 + 4,16
- 1,66 21,3
OVH (OVH) A 20,3
234413
20
20,42
- 2,11 + 1,5
- 8,47 22,5 VALEURS ZONE INTERNATIONALE
FR0000074072 02/08/21 0,3 19.569.463 16,12 - 1,23 13,54 1,86 FR0014005DA7 91.476.536 19,15 - 1,05 17,62 FR0014005HJ9 188.532.591 19,6 17,802
GENERAL ELECTRIC (GNE) A 88 89,99 + 0,28 + 28,53
BIOMÉRIEUX (BIM) G A 120,5 118,6 - 2,27 + 2,77 EXEL INDUSTRIES (EXE) B 75 73,8 - 1,6 + 21,38 PEUGEOT INVEST (PEUG) g A 122 122,8 - 0,49 + 29,81 1024 90,75 + 0,8 102,9
113613 120,6 +13,6 132,1 268 75 + 9,17 92,4 3900 124 + 2,33 132,4 US3696043013 USD 24/09/21 0,07 1.098.137.128 88 + 30,69 67,824
FR0013280286 04/06/21 0,62 118.361.220 116,2 + 1,45 88,86 0,52 FR0004527638 13/02/19 1,14 6.787.900 73,2 + 72,43 59,4 FR0000064784 17/05/21 2,35 24.922.589 121 + 42,79 88,8 1,91
HOLCIM LTD (HOLN) A 44 44,38 + 0,62 - 0,6 4
BOIRON (BOI) g A 39,6 38 - 4,04 - 8,1 FAURECIA (EO) LR A 46,18 45,52 - 1,88 + 8,61 PHARMAGEST INT. (PHA) g A 88,5 88,2 - 0,79 - 20,83 26975 44,915 + 4,92 53,06
16766 39,6 - 8,98 44,45 582866 47,03 + 6,68 50,76 12114 88,7 - 9,72 124,2
FR0000061129 02/06/21 0,95 17.545.408 37,5 - 5 33,7 2,5 FR0000121147 03/06/21 1 138.035.801 45,48 + 14,09 35,68 2,2 CH0012214059 CHF 07/05/21 2 615.929.059 43,755 + 2,21 40,235
FR0012882389 01/07/21 0,95 15.174.125 86,5 - 10,91 86,5 1,08
BOLLORÉ (BOL) G A 4,964 4,898 - 1,61 + 44,83 FDJ (FDJ) G A 42,77 42,61 - 0,98 + 13,9 PIERRE & VACANCES (VAC) g C 6,84 6,75 + 0,45 - 54,08 SCHLUMBERGER (SLB) A 26,6 27,5 + 0,92 + 56,7 3,45
848292 4,964 - 5,63 5,42 204097 42,85 - 2,52 51,7 25667 6,84 -30,56 14,75 14564 28 - 5,5 30,25
FR0000039299 01/09/21 0,02 2.947.446.874 4,856 + 43,97 3,33 0,41 FR0013451333 21/06/21 0,9 191.000.000 41,86 + 21,33 35,2 2,11 FR0000073041 19/03/12 0,7 9.893.463 6,57 - 55,3 6,45 AN8068571086 USD 31/08/21 0,13 1.385.122.304 26,55 + 53,63 17,6
BONDUELLE (BON) g B 22,05 21,8 - 1,8 + 4,81 FERMENTALG (FALG) g C 2,905 2,93 - 0,34 +102,63 PLASTIC OMNIUM (POM) G A 24,5 24,02 - 2,12 - 14,88
12470 22,4 + 0,93 24,2 189146 2,97 + 5,02 4,845 144021 24,66 + 2,91 34,66
FR0000063935 05/01/21 0,4 32.630.114 21,65 + 11 18,94 1,84 FR0011271600 33.666.898 2,865 +120,3 1,456 FR0000124570 28/04/21 0,49 147.122.153 24 - 2,52 21,22 2,04
BUREAU VERITAS (BVI) LR A 28,9 28,52 - 3,94 + 31,07 FIGEAC AERO (FGA) g C 6,2 6,1 + 39,11 PLASTIVALOIRE (PVL) g C 6,04 6,01 - 0,83 - 18,01
1153749 28,92 + 5,2 30,3 13724 6,21 + 8,35 6,5 DIV 8 02/05/17 8665 6,04 +11,92 8,87
FR0006174348 05/07/21 0,36 452.365.453 28,08 + 30,83 21,27 1,26 FR0011665280 31.839.473 6 + 57,22 4,07 FR0013252186 22/04/21 0,05 22.125.600 5,96 + 11,92 5,21 0,83
BURELLE SA (BUR) A 750 720 - 6,25 - 9,55 FNAC DARTY (FNAC) G A 55 55,15 + 4,65 PROLOGUE (PROL) g C 0,38 0,378 - 2,07 + 8,62
201 750 + 9,76 964 33489 55,55 - 1,16 61,1 143104 0,38 - 8,25 0,489
FR0000061137 02/06/21 15 1.757.623 716 + 9,42 648 2,08 FR0011476928 05/07/21 1 26.761.118 54,25 + 22,56 43,64 1,81 FR0010380626 89.244.704 0,368 + 30,34 0,304
CARMILA (CARM) g C 13,14 13,2 + 0,76 + 12,05 GECINA (GFC) LR A 119,05 119,1 - 0,08 - 5,7 QUADIENT (QDT) g B 19,82 19,43 - 2,7 + 23,52
65799 13,5 - 2,37 15,26 154945 120,25 - 2,46 138,35 45187 20 - 7,91 26,88
FR0010828137 24/05/21 1 146.215.837 13,04 + 18,71 10,24 FR0010040865 01/07/21 2,65 76.572.850 118,85 - 7,03 111,1 FR0000120560 04/08/21 0,5 34.562.912 19,43 + 33,72 15,57 2,57
32 // FINANCE & MARCHES Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

ACTIONS ACTIONS ACTIONS


EURONEXT HORS SRD FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES CHANGES COURS AU COMPTANT
VAR. VAR.
23-11-2021 COURS VEILLE ANNÉE
ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL 1 EURO EN DEVISE BCE EN % EN %
FR00133417812CRSI g C 4,45 4,45 4,26 4,26 - 4,05 28310 FR0000120669 ESSO g C 13,5 13,5 12,85 12,85 - 4,82 6325 FR0013018041NAVYA g B 1,88 1,88 1,804 1,838 - 1,66 177757 DOLLAR US 1,1266 0,24 -7,95
FR0014000T90 2MX ORGANIC B 9,78 10 9,78 9,801+ 0,22 30210 FR0000061475EURASIA FONC. INV. C 0,4 0,4 0,37 0,37 + 2,78 1436 FR0004050250 NEURONES B 33,8 34 32,8 34 + 0,59 3287 LIVRE STERLING 0,8415 0,30 -6,00
FR0000076887A.S.T. GROUPE g C 5,7 5,8 5,62 5,8 7059 FR0000054678 EURO RESSOURCES C 2,82 2,9 2,81 2,9 + 3,57 1186 FR0012650166NHOA g C 13,56 13,94 13,48 13,8 + 0,73 23342 FRANC SUISSE 1,0509 0,26 -2,85
COURONNE DANOISE 7,4365 0,00 -0,09
FR0013185857 ABEO g C 14 14,15 13,9 13,9 1306 FR0000075343EUROMEDIS GROUPE C 10,74 10,76 9,88 10,06 - 6,33 37123 FR0000052680 OENEO g B 13,26 13,46 12,02 13 - 1,96 26306
COURONNE NORV. 10,0344 -0,07 -4,22
FR0012616852ABIONYX PHARMA g B 2,935 2,98 2,645 2,75 - 1,96 863614 FR0010490920 EUROPACORP g 0,7 0,7 0,675 0,696+ 0,87 11840 FR0010428771OL GROUPE g C 2,18 2,18 2,13 2,15 - 1,38 7349 KUNA CROATE 7,5236 0,03 -0,37
FR0000064602 ACANTHE DEV. C 0,52 0,528 0,518 0,518 - 0,39 6051 FR0000038184F.I.P.P. C 0,15 0,157 0,15 0,156 - 1,27 4966 FR0000075392 ORAPI g C 6,4 6,49 6,4 6,42 - 0,31 2105 COURONNE SUEDOISE 10,1727 0,64 1,25
FR0000076655ACTIA GROUP g C 3,45 3,45 3,4 3,4 - 0,59 3942 FR0011271600 FERMENTALG g C 2,905 2,97 2,865 2,93 - 0,34 189146 FR0010609206OREGE C 1,036 1,036 0,986 1 - 3,85 16529 DOLLAR CANADIEN 1,432 0,32 -8,14
YEN JAPONAIS 129,53 0,36 2,55
FR0000062978 ADL PARTNER g C 20,4 20,4 20,2 20,2 - 0,98 831 FR0011277391FONC. PARIS NORD g C 0,041 0,041 0,039 0,041 - 0,97 262081 FR0012127173 OSE IMMUNO g C 8,9 8,9 8,52 8,55 - 3,61 44937
DOLLAR AUSTRALIEN 1,5601 0,30 -1,60
FR0012821890ADUX g C 2,68 2,69 2,52 2,6 - 2,62 36533 FR0014005SB3 FORSEE POWER SA B 6,96 7,03 6,94 7 + 0,43 22306 FR0004038263PARROT B 4,75 4,89 4,49 4,605 - 2,95 11869 ROUBLE RUSSE 83,892 -0,18 -7,21
FR0013296746 ADVICENNE g C 8,41 8,41 8,07 8,09 - 3,69 33258 FR0013030152FRANCAISE ENERGIE g C 27,5 27,5 26,5 26,5 - 3,29 17294 FR0000038465 PASSAT g C 6,3 6,3 6 6,3 - 0,32 1967 ROUPIE INDIENNE 83,8966 0,30 -5,98
FR0013333077AFFLUENT MEDICAL B 6,1 6,1 6,05 6,08 + 0,5 628 FR0010501692 GENERIX g B 8,3 8,3 8,24 8,24 - 0,96 1558 FR0011027135PATRIMOINE ET COMM B 16,75 16,75 16,45 16,5 - 1,79 2754 DOLLAR NEO-ZELANDAIS 1,6222 0,41 -4,51
COURONNE TCHEQUE 25,519 0,29 -2,81
FR0013421286 ALPHA MOS C 2,28 2,63 2,27 2,6 + 16,59 461214 FR0011799907GENOMIC VISION g C 0,295 0,298 0,29 0,291 - 4,15 380867 FR0000053514 PCAS G B 10,05 10,2 9,86 10,15 - 2,4 4894
FORINT HONGROIS 370,185 -0,01 2,06
FR0000053837ALTAMIR B 23,55 23,6 23,52 23,52 - 0,13 3426 FR0000065971 GRAINES VOLTZ C 140 140 136,5 137 - 2,14 762 FR0012432516POXEL g C 5,2 5,285 5,16 5,285 + 0,67 72299 ZLOTY POLONAIS 4,7042 -0,10 3,18
FR0012789667 AMPLITUDE g C 2,1 2,1 2,09 2,1 11302 FR0004050300GROUPE OPEN g C 24,5 25 24,1 25 - 0,4 1158 FR0004052561 PROACTIS C 0,159 0,166 0,159 0,166 + 3,75 1097 LEV BULGARE 1,9569 0,06 0,06
FR0011992700ATEME g B 13,38 14 13,34 13,58 + 1,5 4821 FR0012612646 GROUPE PARTOUCHE B 19,7 19,7 19,3 19,55 702 FR0012613610PRODWAYS GROUP g C 2,78 3,02 2,76 2,895 + 5,08 52208 DOLLAR HONG-KONG 8,7787 0,27 -7,49
FR0000039232 AUREA g C 7,92 7,92 7,64 7,8 - 2,5 4004 FR0010214064GROUPE PIZZORNO C 29,2 29,2 28,4 29 - 2,69 893 FR0013344173 ROCHE BOBOIS SA G B 37,4 38,6 36,7 37,3 - 0,8 1984 WON SUD COREEN 1340,8634 0,21 1,11
PESO MEXICAIN 23,9306 1,37 -1,54
FR0013183589AURES TECHNO g C 18,9 20,7 18,6 20,7 + 5,61 7401 FR0004155000 GROUPE SFPI g C 3,58 3,58 3,5 3,53 - 1,67 23855 FR0000054199S.T. DUPONT C 0,14 0,141 0,14 0,14 195987
REAL 6,3644 1,36 0,32
FR0013529815 AVENIR TELECOM C 0,064 0,067 0,061 0,063 - 0,32 2649430 FR0000066722GUILLEMOT g C 14,7 14,7 13,68 13,8 - 6,12 47969 FR0000060071 SAMSE B 203 205 200 200 - 1,48 421 DOLLAR SINGAPOUR 1,5384 0,27 -4,89
FR0013258399BALYO g C 1,08 1,088 1,03 1,042 - 3,7 316102 FR0004159473 HEXAOM g B 38,6 38,6 37,4 37,8 - 1,82 1929 FR0006239109SCBSM g C 9,95 10 9,75 9,75 - 2,01 453 RAND SUD-AFRICAIN 17,8368 0,13 -0,73
FR0004023208 BASSAC B 64,2 64,6 63,6 64,4 - 0,62 427 FR0012821916HIPAY GROUP g C 15,6 17,08 15,52 17,08 + 7,02 7813 FR0000039109 SECHE ENVIRONNEM. g B 64 64 62,7 62,9 - 1,72 2442 LIVRE TURQUE 14,5064 13,15 59,65
RENMIBI YUAN 7,1999 0,34 -9,68
FR0000035370BASTIDE CONF.MED. g C 43,5 43,5 42,9 43 - 0,69 12198 FR0014003VY4 HYDROGÞNE FRANCE G B 29,55 29,6 29,15 29,4 + 0,34 2468 FR0011950682SERGEFERRARI GP g C 11,24 11,28 11,02 11,2 - 0,71 8154
RUPIAH 16062,351 0,31 -6,57
FR0000074254 BOURSE DIRECT C 2,6 2,6 2,53 2,6 + 0,39 4307 FR0000051393IDI B 50 50 49,6 49,6 - 1,2 494 FR0000074122 SII g C 43,2 43,5 39,5 41,1 - 5,3 24036 PESO PHILIPPIN 56,9955 -0,09 -2,82
FR0010151589CAFOM C 15 15 14,7 14,7 -2 1953 FR0000030827 IGE +XAO Gg C260 260 260 260 41603 FR0004016699SMTPC g B 25,4 25,5 25,3 25,3 - 0,78 510 RINGGIT MALAIS 4,7217 0,38 -4,41
FR0012969095 CAPELLI g C 23,6 23,6 23,3 23,3 - 1,27 550 FR0000033243IMMO. DASSAULT B 63,4 63,4 62,6 62,6 - 1,26 500 FR0000078321 SODITECH C 0,9 0,9 0,84 0,84 - 10,64 2301 BATH THALANDAIS 37,3272 0,52 1,87
FR0000072894CAST C 4,51 4,63 4,32 4,45 - 1,11 5782 FR0000071797 INFOTEL C 52,5 52,5 50,6 51,7 - 0,96 9756 FR0000065864SOGECLAIR C 23 23 21,5 21,8 - 5,22 2992
TAUX
g g g

FR0000064446 CATERING INTL SCESg B 14,3 14,35 14,1 14,15 - 0,35 2080 FR0013233012INVENTIVA g B 11,8 12,1 11,66 11,8 64441 FR00140006O9 SOLOCAL GROUP B 1,201 1,212 1,177 1,2 - 1,33 237697 MARCHÉS MONÉTAIRES ET EURODEVISES
FR0010193979CBO TERRITORIA C 3,66 3,68 3,66 3,66 - 0,27 10675 FR0012872141 JACQUES BOGART g C 11,65 12,25 11,6 12,25 + 4,26 1597 FR0010613471SUEZ LR A 19,67 19,74 19,665 19,74 + 0,31 648816 MARCHÉS MONÉTAIRES
23-11-2021 JOUR 1 MOIS 3 MOIS 6 MOIS 1 AN
FR0000053506 CEGEDIM B 23,85 23,85 23,1 23,2 - 2,73 9135 FR0000066607LACROIX GROUP g C 36,7 36,8 36,6 36,8 - 0,27 6494 FR0004188670 TARKETT G B 19,5 19,72 19,2 19,2 - 1,64 4781 ZONE EURO -0,43/-0,73 -0,39/-0,69 -0,45/-0,75 -0,37/-0,67 -0,34/-0,64
FR0000054322CIBOX INTERACTIVE g C 0,11 0,11 0,1 0,108 - 2,7 243955 FR0000032278 LATECOERE g C 0,542 0,551 0,542 0,551 + 0,18 38285 FR0000060949TIVOLY C 19,8 19,9 19,4 19,9 + 1,02 673
ECARTS DE TAUX AVEC L’ALLEMAGNE
FR0013426004 CLARANOVA SE g B 5,17 5,18 5,04 5,07 - 1,93 205131 FR0004156297LINEDATA SERVICES g B 38,8 39,2 38,8 39 + 0,78 456 FR0000033003 TOUAX g C 7,52 7,68 7,52 7,68 + 2,13 7183 23-11-2021 6 MOIS 2 ANS 5 ANS 7 ANS 10 ANS
FR0010483768CRCAM BRIE PIC. CC B 22 22,3 22 22,005 - 1,26 3596 FR0013233475 LYSOGENE g C 1,88 1,88 1,83 1,832 - 0,44 11918 FR0000036816TOUR EIFFEL g B 29,7 29,7 29,6 29,6 - 0,34 737 ALLEMAGNE 100,41 -0,82 -0,64 -0,51 -0,30
FR0010461053 CRCAM LANGUED CCI C 57,5 57,8 57,5 57,55 - 0,74 450 FR0012634822MAAT PHARMA C 13,4 13,45 12,6 13,45 + 0,37 2163 FR0000035784 TRANSIT.EVERGREEN G C 3,04 3,04 2,98 3,04 + 1,33 3377 PORTUGAL 0 0,09 0,26 0,46 0,66
FR0000185514CRCAM NORD FR. B 22,6 22,7 22,5 22,5 - 0,22 1773 FR0000051070 MAUREL ET PROM g B 2,405 2,445 2,375 2,435 - 0,21 68977 FR0000034548UNION FIN.FRANCE Gg B 17,6 17,6 17,15 17,3 1397 FRANCE -0,10 0,08 0,20 0,25 0,35
ESPAGNE -0,12 0,15 0,41 0,49 0,68
FR0000045528 CRCAM PARIS IDF B 83,95 83,95 82 83,11 - 0,93 940 FR0000060873MBWS g C 1,405 1,415 1,395 1,4 - 0,36 5886 FR0000074197 UNION TECH.INFOR. g C 0,54 0,54 0,52 0,538 - 0,37 2957
ITALIE -0,14 0,31 0,14 0,96 1,17
FR0007317813CS GROUP g C 5,12 5,12 5,08 5,08 - 0,39 72608 FR0011742329 MCPHY ENERGY g B 22,2 22,2 20,32 20,72 - 7 335729 FR0004186856VETOQUINOL B 141 141 138 139,2 - 2,25 6449
FR0013283108 DELTA PLUS g B 83,1 87,2 83,1 87,2 + 4,56 7254 FR0004065605MEDINCELL B 9,9 9,9 9,51 9,61 - 3,9 41052 FR0000065765 VISIODENT C 2,94 2,98 2,94 2,98 + 2,06 668
FR0000073793DEVOTEAM g C 168,2 168,4 167,9 167,9 447 FR0010298620 MEMSCAP g C 1,54 1,54 1,53 1,535 - 0,33 3161 FR0010309096VITURA B 37,4 37,4 34,6 35,4 - 5,35 996 CERTIFICAT/FONDS INVESTIR 10
FR0012202497 DIAGNOSTIC MEDICALg C 1,212 1,23 1,152 1,2 - 2,91 16799 FR0000077570MICROPOLE g C 1,28 1,32 1,25 1,315 + 1,54 100018 FR0000062796 VRANKEN - POMMERY C 17,7 17,75 17,65 17,65 - 0,84 769 INVESTIR 10 GRANDES VALEURS I10GS - FR0011630474 167,42 -1,90
FR0000072373EGIDE g C 1,125 1,135 1,08 1,125 - 2,6 73810 FR0013482791 NACON SAS B 5,37 5,39 5,16 5,19 - 4,77 138517 FR0004034072XILAM ANIMATION g C 40,4 40,45 39,9 40,2 + 0,38 1095 INVESTIR PEA PALATINE FR0013284114 124,63 -0,79

SICAV/FCP
VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER
CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION
DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET
CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS**
MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE

Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Mirabaud Asset Management Tél. 04 72 07 31 50
Tél. 058 200 60 01
www.mirabaud.com bcgef.fr/fonds
marketing@mirabaud-am.com
SYNCHRONY (LU)
A la recherche d’une LU2004923152 SWISS ALL CAPS (EUR) 161,58 22/11
LU0704154292 RAM (L) SF EM MKT EQ 241,21 22/11 LU0705071701 RAM (L) SF L/S EUROPEAN EQ 152,11 22/11
gestion active de conviction ? LU1626130063 SWISS SMALL & MID CAPS (CHF) 170,26 22/11
LU0375629556 RAM (L) SF EUROPEAN EQ 610,6 22/11 LU0375630729 RAM (L) SF US SUST EQ 435,16 22/11 LU1626130816 SILK ROAD ZONE STOCKS (USD) 124,82 22/11
LU0851564038 BALANCED (EUR) 143,62 22/11
Tous les details de nos LU0705072691 RAM (L) SF GB EQ SUST ALP 111,67 22/11 LU0419186167 RAM (L) TF GB BD TOT RET 152,63 22/11
LU0851564384 DYNAMIC (EUR) 178,36 22/11
solutions d’investissements LU1048876350 RAM (L) SF GB STB INCOME EQ 162,55 22/11 LU0935723782 RAM (L) TF II ASIA BD TOT RET 155,78 22/11 LU1626130220 HIGH DIV. EUROPE STOCKS (EUR) 106,88 22/11
à disposition ici www.mirabaud-am.com LU0851564541 WORLD EQUITY (EUR) 221,09 22/11

@Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembour-
geoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DÉSIGNATION DES VALEURS».

carnet
PORTRAIT
par Bruno Askenazi
ENTREPRISES KRONENBOURG
Grégory Bonutto +
@brunoaskenazi
MCKINSEY & COMPANY
Marie Busson
est promu vice-président
chargé de la consommation
Ils sont nés
Alix de Zélicourt hors domicile et membre un 24 novembre
Francesc Roca du comité exécutif.
Sébastien Soriano, sont nommés directeurs
associés au sein Grégory Bonutto, 43 ans, •té,Benoist Apparu, ancien dépu-
diplômé de Neoma Business ex-ministre délégué chargé du
un patron à la carte du bureau français.
School, a débuté chez Kronen- Logement, maire de
Marie Busson, 33 ans, ingé- bourg comme acheteur en sup- Châlons-en-Champagne et
n i e u r e d i p l ô m é e d e l ’ E co l e ply chain. Il fut directeur des res- futur président d’Emerige, 52 ans.
nationale supérieure des Mines
de Paris, a rejoint le cabinet
s o u r c e s h u m a i n e s d ’a b o r d
auprès de la supply chain puis
• Paul Bernon, producteur,
cofondateur de Burn Later,
DR

Un imposant globe terrestre posé sur la moquette. C’est McKinsey en 2012. Elle y a des ventes et du marketing. En 44 ans.
la première chose qui attire l’attention dans le bureau de
Sébastien Soriano. L’antiquité dormait dans les sous- mais pas cette exigence de produire quelque chose avec ses
notamment accompagné des
acteurs européens du secteur
2014, il a rejoint la direction
commerciale GMS comme
• Alain Chabat, acteur
et cinéaste, 63 ans.
sols de l’Institut national de l’information géographique
et forestière. « Introuvable, par mystère, sur les inventai-
dix doigts dans un délai contraint », résume le directeur
général.
des produits pharmaceutiques
et médicaux dans leurs projets
directeur régional des ventes
(Sud et Est) avant d’être direc-
• Michèle Fitoussi, journaliste,
écrivain, 67 ans.
res et donc disponible », rapporte le directeur général de
l’IGN, à ce poste depuis janvier. Sébastien Soriano aime Messages cash sur Twitter
d’innovation et d’engagement
clients.
teur d’enseigne. Depuis 2018, il
était directeur des ventes con-
• Vincent Guerre, miroitier
d’art, 61 ans.
ce genre de clin d’œil. Le vénérable objet doit dater de la
guerre froide. Mais ce mercredi 24 novembre, le qua-
Le mot « pragmatique » revient souvent dans la bouche
d’anciens collaborateurs. Mais ce fils d’une magistrate et Alix de Zélicourt, 35 ans, est
sommation hors domicile pour
la zone Est.
• Emir Kusturica, cinéaste,
67 ans.
dragénaire présente la nouvelle feuille de route de l’Ins-
titut, avec, notamment le déploiement d’un programme
d’un psychanalyste et ancien militant castriste, le réfute.
Il préfère qu’on évoque son contact facile qui tranche avec
diplômée de Harvard Kennedy
School of Government, de la
• Thierry Lhermitte, acteur,
69 ans.
ORGANISATION
futuriste de collecte de données géographiques. Déjà,
depuis l’été et pendant cinq ans, des avions survoleront
l’image protocolaire de la haute fonction publique. A
l’IGN, il tutoie tous ses collaborateurs. Cécile Dubarry,
London School of Economics
a n d Po l i t i c a l S c i e n c e e t d e COMITE COLBERT
• Philippe Logak, ex-secrétaire
général de Thales, rapporteur
la France pour établir une cartographie en 3D ultra-pré- directrice générale de l’Arcep, avec qui il travailla en cabi- l’Essec. Elle fut consultante chez Laurent Boillot général du Haut-Commissariat
cise. De quoi améliorer la connaissance du territoire et net ministériel et à l’autorité de régulation, loue sa « per- Richard Attias & Associates aux a été élu mardi à l’unanimité au plan, 53 ans.
mieux prévenir les risques liés aux caprices du climat.
A l’ère où les données géographiques explosent, l’IGN
sonnalité créative et un sens marqué de la communication
permettant de rendre compréhensible à des non-initiés cer-
Etats-Unis et analyste chez
Rhodia Acetow GmbH en Alle-
à la présidence du Comité
Colbert. Il prendra ses
• Bernard Murat, metteur en
scène et directeur de théâtre,
entend accélérer sa mue numérique. Et c’est sous la tains enjeux compliqués ». Tellement direct que cet magne. Chez McKinsey, où elle fonctions en juin 2022 80 ans.
houlette de Sébastien Soriano que l’établissement
public de 1.400 agents devrait y parvenir. « Avec le numé-
adepte des messages cash sur Twitter (près de 10.000
abonnés) a irrité certains patrons au temps de l’Arcep.
est entrée en 2008, elle inter-
vient auprès des acteurs de
aux côtés de Bénédicte Epinay,
déléguée générale. Il succédera
• Alfonso Prat-Gay, économis-
te, homme d’affaires et ancien mi-
rique, la géographie ouvre un nombre incroyable de portes Plutôt que son art de la « punch line », une collaboratrice l’énergie, des biens de grande alors à Guillaume de Seynes, nistre du Trésor et des Finances
et touche une grande variété de politiques publiques, plus souligne « le grand espace d’autonomie et de dialogue que consommation et de l’agroali- directeur général d’Hermès. publiques d’Argentine, 56 ans.
que ce que j’imaginais, s’étonne-t-il après quelques mois
de mandat. Lors de l’écriture de la loi Climat et Résilience,
ce manager, volontiers dans l’échange, laisse à son équipe ».
C’est peut-être ce souci d’écouter tous les avis qui ont
mentaire sur leurs transforma-
tions opérationnelles. Laurent Boillot, 57 ans, diplômé
• Jean Ping, homme politique
gabonais, 79 ans.
l’IGN était à la manœuvre avec les services gouvernemen-
taux afin que le texte s’articule à notre projet de mesure
finalement refroidi, comme il dit, le « techno-enthou-
siasme » de ses débuts : « On ne peut plus ignorer les crain- Fr a n c e s c R o c a , 3 7 a n s , e s t
de Neoma Business School, est,
depuis janvier 2020, le président
• Arundhati Roy, romancière,
60 ans.
d’artificialisation des sols ».
A ce poste, Sébastien Soriano est dans un rôle assez
tes du public face à des technologies de plus en plus intrusi-
ves », confie-t-il. Dans le livre qu’il a écrit pendant le
diplômé de la London Business
School, de l’Ecole nationale des
de la Maison Hennessy. Il a
débuté chez Havas Publicité
• Pierre Veltz, sociologue,
économiste, 76 ans.
inédit pour lui. En 2001, cet « X Telecom » avait entamé
une carrière de haut fonctionnaire en alternant les res-
confinement de 2020, « Un avenir pour le service
public » (Odile Jacob), il décrit cette remise en cause per-
ponts et chaussées et de l’univer-
sité Polytechnique de Catalogne.
avant de rejoindre Unilever.
Entré chez LVMH en 2002, il a
• Bruno Weil, chef d’orchestre,
72 ans.
ponsabilités à l’Autorité de la concurrence et à l’Arcep, le
gendarme des télécoms. En 2012, ce proche de Pierre
sonnelle. « Moins libéral, moins technophile, je me suis
radicalisé », plaisante-t-il. A rebours « d’un Etat stratège
Il fut ingénieur dans des entre-
prises de génie civil avant d’inté-
œuvré à la direction marketing
de Guerlain dont il était devenu
• Thomas Ziegler, cycliste,
41 ans.
Moscovici est devenu le directeur du cabinet de Fleur
Pellerin, alors ministre déléguée à l’Economie numéri-
qui s’inspirait du privé », il propose « un Etat qui regarde
vers la société ». « L’une des forces du service public est sa
grer McKinsey en 2014. Au sein
du pôle de compétences opéra-
président en 2007. Il a siégé au
conseil d’administration de
• Sophie Zurquiyah, directrice
générale de la Compagnie généra-
que dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Puis, capacité à nouer des alliances et à entraîner les initiatives tions, il accompagne les acteurs l’association à partir de 2009. Il le de géophysique (CGG), 55 ans.
il est retourné en 2015 à l’Arcep qu’il présidera jusqu’à fin du terrain, dit-il encore. Au milieu d’un riche écosystème et de la construction et de l’indus- en a également dirigé la com-
2020, orchestrant le lancement de la 5G. « Dans ces fonc-
tions-là, il y avait beaucoup de pression et d’événements
de communautés d’utilisateurs, l’IGN est l’endroit magique
pour ça ». n
trie dans leurs programmes de
transformation.
mission «Rayonnement inter-
national» de 2017 à 2020. , Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
Les Echos Mercredi 24 novembre 2021 // 33

ENTREPRENEURS
Les clés pour réussir à financer
sa création d’entreprise
DÉCRYPTAGE Pour mener à bien son projet, rien ne sert de brûler les étapes. Mieux vaut bien réfléchir pour définir ses objectifs
et établir un plan de trésorerie précis en fonction de sa stratégie. Deux points essentiels pour agir sereinement.

Ophélie Colas des Francs

T rouver de l’argent, et vite.


Une préoccupation légi-
time pour un porteur de
projet ! Mais avant de lancer la
d’entreprise ne se délègue pas. » En
tout état de cause, il est essentiel
d ’a c q u é r i r u n m i n i m u m d e
connaissances en comptabilité.
Ainsi selon Adrien Chatiel, le
porteur de projet doit savoir maîtri-
« On peut se
faire aider
par un expert-
comptable mais
course aux financements, il est ser les bases d’un plan de trésorerie il ne doit pas tout
indispensable de se poser ces ques- pour faire interagir les chiffres
tions préalables : de l’argent, oui, dans un tableau Excel. Alexandre
faire. La stratégie
mais combien ? et pour quoi faire ? Chopin épaule les entrepreneurs d’entreprise ne
Estimer son besoin en finance- dans l’établissement de leur prévi- se délègue pas. »
ment est intimement lié à la straté- sionnel. Il préconise une réflexion
gie de l’entreprise. Un manque de en trois étapes. D'abord, les besoins ADRIEN CHATIEL
réflexion peut mettre la start-up en en financement pour la conception Fondateur d’Eldorado
danger. « C’est un travail souvent du produit, notamment la R & D.
mal fait par les entrepreneurs. Ensuite, les investissements en
Certains veulent faire avec les marketing et en communication
moyens du bord, d’autres lever un pour le lancement sur le marché.
million sans réellement penser à ce Enfin, l’élaboration de la stratégie
qu’ils vont en faire », a pu constater RH sur trois ans pour accompa- dents Y-Brush, a bénéficié du coup
Alexandre Chopin, expert-compta- gner la croissance. « De cette de pouce financier de la Bourse
ble associé TGS France. réflexion découlent les charges fixes French Tech. Sa start-up Fasteesh a
de l’entreprise, comme les loyers des également collecté du Love Money
« Se connaître soi-même » bureaux, souligne l’expert-compta- et des récompenses : concours Lyon
La Maison Felger a failli le payer. ble. Il faut construire le prévisionnel Start-up, Inpi, Start-Up et Handi-
Cette start-up spécialisée dans la selon une stratégie de coûts, et non de cap…
fabrication de chaussures haut de chiffre d’affaires, en relatant une
gamme sur mesure est passée très vision. » Solliciter des investisseurs
près de fermer boutique. En 2017, Et le fameux matelas de précau- individuels
les porteurs de projet, Maria et tion ? « Il se calcule sur la base des Cette première cagnotte lui a
Cyril Karunagaran, ont esquissé coûts à venir en fonction du chiffre ensuite permis de se tourner vers
Maison Felger

une roadmap financière sur cinq d’affaires espéré, recommande des investisseurs individuels. « C’est
ans avec un budget initial de Alexandre Chopin. On peut plus ou complexe. Il est important de bien
100.000 euros, dont un matelas de moins lisser les dépenses dans le cadencer les demandes de finance-
précaution de 10.000 euros. « Nous temps en adoptant une stratégie ment en fonction du type de dépenses
avons défini cette somme euros en En 2017, la marque de chaussures de luxe Maison Felger a failli ne pas voir le jour, car les besoins progressive ou agressive. De manière et du stade de développement de
fonction de notre stratégie de péné- en financement du projet avaient été sous-estimés au moment de la création de l’entreprise. générale, il faut prévoir douze mois l’entreprise », note le fondateur de
tration du marché haut de gamme. de fonds de roulement ». Fasteesh, qui a depuis réalisé plu-
Il nous fallait une boutique, un scan- crise sanitaire qui contraint à Comment évaluer au plus neurs et investisseurs, et auteur Et pour alimenter sa trésorerie sieurs levées de fonds.
ner, des prototypes, des contacts baisser le rideau en novembre 2020. juste son besoin en financement ? de l’ouvrage « Obtenez les meilleurs sans s’endetter, de nombreuses Comment établir un bon calen-
clients… », détaille Maria Karuna- « En fait, nous aurions dû prévoir « Premier point, se connaître soi- financements pour votre projet » sources de financement existent : le drier ? « Il faut voir comment les
garan. C’était sans compter les 40.000 à 50.000 euros de plus, cons- même : Ai-je envie de devenir une (Ed. Vuibert). crowdfunding, les prêts d’honneur, autres entreprises au business un
coups du sort. tate Cyril Karunagaran. Nous avons licorne ou une entreprise locale ? », Tout dépend donc des ambitions les aides publiques à la création et à peu similaire se sont financées, et
D’abord, un fabricant de chaussu- eu la chance d’avoir un réseau bien- recommande Adrien Chatiel, fon- de la start-up. « On peut se faire aider l’innovation… s’appuyer sur les réseaux d’entrepre-
res intraitable qui réclame des paie- veillant qui nous a soutenus par du dateur d’Eldorado, une plateforme par un expert-comptable mais il ne En 2017, Benjamin Cohen, cofon- neurs pour échanger entre pairs »,
ments comptants, puis, surtout, la love money. » de mise en relation entre entrepre- doit pas tout faire. La stratégie dateur de la marque de brosse à conclut Adrien Chatiel. n

Le « bootstrapping » pour se lancer avec peu d’argent


A l’image, aux Etats-Unis, même, en particulier la communi- d’avoir un side project en lien avec
des salariés d’Amazon à ses cation de base : logo, site web, son nouveau produit, pour créer
débuts, des entrepreneurs brochures digitales plutôt que une base de clients potentiels et le
montent des start-up sans papier… Et pas question, évidem- tester en avant-première.
faire appel aux investis- ment, de louer des locaux. Un Limiter les dépenses et mener
seurs. Une démarche bureau à domicile et un ordinateur une activité secondaire ont cepen-
audacieuse qui impose personnel suffisent. Frugal, le dant un inconvénient majeur : le
de limiter au maximum bootstrapper doit limiter tous les risque de s’éparpiller. Sans produit
les coûts. Et de cultiver l’art coûts : loyer, transport, frais de
de la débrouille ! représentation. Et tenter de négo-
cier des rabais sur les achats incon- Pas question,
de louer des locaux.
Getty Images/iStockphoto

émarrer son argent ou tournables. Gérer rigoureusement

D presque, c’est possible !


Outre-Atlantique, cela
porte même un nom : le bootstrap-
ping. Son principe ? Financer son
les dépenses, c’est aussi privilégier
la location et l’achat d’occasion.
Voire le troc d’équipements et de
services avec son réseau.
Un bureau à domicile
et un ordinateur
personnel suffisent.
projet avec des fonds propres limi-
tés, voire très limités. Sauter la case Une activité secondaire minium viable (MVP), impossible
investisseurs permet aussi à l’entre- pour financer son activité de générer un le moindre chiffre
preneur de rester seul maître à bord Mais du cash, il faut toujours un d’affaires. Pour qu’un projet Dans une logique de rentabilité, chaque euro dépensé doit en rapporter au moins un et demi.
le plus longtemps possible. minimum… alors comment ali- démarre et soit viable, il faut qu’il
Avec peu d’argent et donc une tré- menter la trésorerie ? « En menant rapporte plus qu’il ne coûte. projet a un compte de résultat Granier, la start-up, aux 200 sala- passés à 19 puis 29 euros. Tout le
sorerie modeste, le système D une activité secondaire pour financer Pour Caroline Pailloux, fonda- séparé et autonome. « Par exemple, riés, vise cette année les 20 millions monde m’a dit que c’était une erreur,
s’impose. « J’ai visité les locaux l’activité principale », recommande trice du cabinet de recrutement si je veux embaucher un salarié, je de chiffre d’affaires. « Nous n’avons mais les clients ont suivi ! » se félicite
d’Amazon aux Etats-Unis au démar- Brice Cornet. Par exemple, des mis- Ignition program et adepte du calcule le coût sur six mois et je mets jamais levé un centime », annonce Wilfried Granier. Cette stratégie
rage de l’entreprise. Les salariés tra- sions de conseil dans son secteur bootstrapping, le principe est sim- en regard le chiffre d’affaires que je fièrement l’entrepreneur qui aime audacieuse lui a permis de décro-
vaillaient sur des portes posées sur d’expertise. Pour trouver des ple : chaque euro dépensé doit en dois réaliser », détaille-t-elle. rappeler avoir engrangé 27 euros de cher des financements bancaires
des tréteaux ! » s’amuse Brice Cor- clients, il ne faut pas hésiter à rapporter au moins un et demi. Présidente d’une toute nouvelle chiffre d’affaires le jour du lance- classiques et ainsi de nourrir sa
net, fondateur de Simple CRM et s’a d r e s s e r à s e s a n c i e n s « Nous avons une approche très association, Club Bootstrap, Caro- ment de Superprof. croissance. Superprof est
auteur de « Créer votre start-up employeurs, plus faciles à convain- financière de notre business. Nous line Pailloux l’affirme : il peut y Son secret ? Ne pas hésiter à faire aujourd’hui présent dans 35 pays,
sans moyen financier et lever cre. « Mais attention, si ce side pro- cherchons la rentabilité pour finan- avoir de très belles croissances en payer son service et réinvestir cha- en 17 langues. Et Wilfried Granier
1.000.000 € » (Ed. Edi Pro 2). ject occupe plus d’un tiers du temps, il cer la croissance et non pas la crois- mode frugal. Preuve en est Super- que euro gagné. « Au départ, nous entend ne pas s’arrêter là. En toute
Sans moyens financiers, l’entre- cannibalise le nouveau projet », met sance pour créer de la rentabilité. » prof, une plateforme de cours parti- facturions aux élèves 9 euros l’accès indépendance !
preneur recommande de faire soi- en garde Brice Cornet. L’idéal est Chez Ignition program, chaque culiers. Lancée en 2013 par Wilfried au site. Nous sommes rapidement — O. C. D. F
34 // ENTREPRENEURS Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

Comment créer Grâce au crowdfunding, Bubble iT


son entreprise fait démarrer ses ventes
sans emprunter En 2020, Jean-Michel
Ginèbre et Antoine Gillain
ont mis au point une eau
gazeuze à faire soi-même.
Pour se lancer, ils ont eu
STRATÉGIE Aides publiques, recours au financement
participatif.
apports de la famille, crowdfunding….
Diverses sources de financement Ophélie Colas des Francs
permettent de consolider son apport Ecofriendly, fabriquée en France,
personnel. Nos pistes pour faire légère… l’eau pétillante Bubble iT
est dans l’air du temps. Sa recette
les meilleurs choix. est simple : verser le contenu d’un
cocktail de bicarbonate de potas-
Clément Perruche publics dits fragiles, qui est obliga- sium et de sodium, d’acide mali-
toirement accolé à un prêt ban- que, et de fibres alimentaires,
caire. Les différents réseaux esti- dans de l’eau plate pour produire
omment financer les pre- ment que pour un euro de prêt l’effervescence. Ces bulles à faire

C miers mois de son entre-


prise ? Au-delà de l’apport
personnel de chacun des fonda-
teurs, qui solliciter ? La famille, les
d’honneur, les financements com-
plémentaires varient de 8 à
13 euros.
soi-même relèguent au placard
bouteilles plastiques et machines
à cartouche aluminium.
Jean-Michel Ginèbre et
amis, les réseaux d’accompagne-
ment, les banques parfois, les pou-
• RECOURIR AU
FINANCEMENT PARTICIPATIF
Antoine Gillain sont les cofonda-
teurs de cette start-up qu’ils ont
Dès leur première campagne de crowdfunding sur le site Ulule, les cofondateurs de Bubble-it,
Antoine Gillain (à gauche) et Jean-Michel Ginèbre ont réalisé plus de 30.000 euros de préventes.
voirs publics, vos futurs clients… Les projets financés par leurs simplement appelée Bubble iT
Voici de pistes pour démarrer avec futurs clients sont de plus en plus Drinks. Ces entrepreneurs n’en De ces deux crowdfunding, les gne plafonne et on perd le bénéfice 500 euros, décrochant un
peu sans ouvrir son capital. nombreux. Les plateformes de sont pas à leur coup d’essai puis- deux entrepreneurs ont tiré de de la mise en avant. » passage sur Europe 1. Attention,
crowdfunding, ou financement qu’il s’agit là de leur 4e société. précieux enseignements. « Il est Autre enseignement, la néces- en revanche aux promesses des
•AUPRÈS
COLLECTER DES FONDS
DE SES PROCHES
participatif, sous forme de don
(avec ou sans contrepartie) comme
Tous deux sont cavistes et asso-
ciés depuis seize ans. Pour lancer
essentiel de bien fixer son objectif de
campagne. S’il est trop bas, vous
sité de bien préparer sa communi-
cation en amont pour pouvoir
réseaux sociaux. « J’ai dépensé
350 euros de publicité sur Face-
La famille et les amis sont les toutes Ulule, KissKissBankBank, Mii- leur nouveau business, ils ont n’êtes pas pris au sérieux. S’il est relancer la campagne dès qu’un
premières sources de financement mosa, Tudigo, Zeste, etc. permet- lancé en juin 2020 une campagne trop haut, vous ne l’atteignez pas et pallier est franchi. Mise à jour de la
des porteurs de projet. On appelle tent aux entreprises et porteurs de de précommandes sur Ulule. ne pouvez pas bénéficier de l’effet page sur le site, relance sur les Il est nécessaire
cela : la « love money ». Elle sert projet de lancer des campagnes de « Elle a cartonné ! Nous avons réa- démultiplicateur de la plate- réseaux sociaux, communiqués de bien préparer
surtout au démarrage, lorsque soutien et de précommandes. Ce lisé plus de 30.000 euros de préven- forme », résume Jean-Michel de presse… l’idéal est de rédiger un sa communication
l’entrepreneur doit mobiliser mode de financement est particu- tes », témoigne Jean-Michel Ginè- Ginèbre. maximum de contenu avant
rapidement un peu de cash pour se lièrement avantageux, car il per- bre. même le top départ. Seule une
en amont pour
lancer. met de réunir une avance de tréso- Le premier kit Bubble iT a été Attention aux promesses campagne dynamique et positive pouvoir relancer
Cette collecte de fonds peut pren- rerie. En 2020, plus de 100.000 commercialisé dans la foulée de la des réseaux sociaux permet d’élargir le cercle de la campagne
dre la forme d’un don. Ainsi, cha- collectes de dons ont été réalisées campagne de financement parti- Une fois le premier objectif contributeurs au-delà des seuls
que parent peut donner jusqu’à avec un taux de réussite de 75 % et cipatif. Très vite, les deux entre- atteint, le projet est boosté grâce à proches.
dès qu’un pallier
100.000 euros par enfant tous les des montants moyens par collecte preneurs dépouillent les retours deux leviers : une newsletter et Pour toucher le grand public, est franchi.
quinze ans sans avoir à payer des de 1.479 euros sans contreparties et clients. « Extrêmement positifs sur une mise en avant sur page Bubble iT a aussi choisi d’investir
droits de donation. Cet abattement de 7.144 euros avec contrepartie, 90 %, mais mitigés pour les 10 % d’accueil du site, ce qui permet de dans un publirédactionnel. book pour une vente ! Il faut dispo-
fiscal tombe à 31.865 euros dans le selon Financement participatif re s t a n t s . No u s a vo n s re m i s s’extraire du magma des 500 pro- « Nous avons opté pour le site ser d’un vrai budget et se faire
cas d’une donation faite par les France. l’ouvrage sur le métier pendant six jets en ligne. « En une journée, le PositivR, un site internet qui jouit accompagner par un expert »,
grands-parents et à 5.310 euros par mois puis lancé une seconde cam- nombre de contributeurs a dou- d’une crédibilité auprès des inter- recommande l’entrepreneur. Au
les arrière-grands-parents. Si la
donation excède ces montants,
•D’UNE
BÉNÉFICIER DU SOUTIEN
AIDE PUBLIQUE
pagne sur KissKissBankBank. »
Cette deuxième campagne de pré-
blé ! ». Autre accélérateur :
l’urgence. « S’il ne reste plus que
nautes. Nos préventes ont bondi »,
poursuit Jean-Michel Ginèbre.
final, il met en garde contre les
investissements inconsidérés.
l’administration fiscale applique Financée par la Banque publique commande est toujours en cours. trois jours, les internautes se préci- La start-up a également lancé « Si on retire tous les frais, on ne
un barème d’imposition progressif d’investissement, la Bourse French L’objectif de 500 préventes est pitent. Il ne faut donc pas atteindre une campagne de relation presse récolte jamais de grosses sommes
sur le dépassement. Tech, subventionne les start-up à d’ores et déjà largement dépassé ! l’objectif trop vite sinon la campa- automatisée pour seulement en crowdfunding. » n
Cet apport d’argent peut aussi travers une dotation pouvant
prendre la forme d’un prêt entre atteindre 30.000 euros, voire
particuliers. Durée de rembourse- 90.000 euros pour les entreprises
ment, montant des mensualités, qui développent des innovations de
taux d’intérêt : ce sont les deux
signataires qui décident des condi-
tions d’emprunt… En général plus
rupture à fort contenu technologi-
que. Les lauréats bénéficient d’un
accompagnement personnalisé
MakeMyMask décroche 30.000 euros
avantageuses qu’un prêt bancaire.
Le prêt entre particuliers est
d’autant plus attractif que le verse-
allant de la construction du busi-
ness plan à la préparation de levée
de fonds. Depuis son lancement en
avec la Bourse French Tech
ment d’intérêts y est facultatif. Si le 2014, la Bourse French tech a été
prêteur prévoit des intérêts, ceux-ci accordée à 3.000 entreprises. Grâce à l’aide de Bpi- E n av r i l 2 0 2 0 , e l l e p r e n d
ne doivent en revanche pas dépas- Les collectivités locales, en parti- france, Julie Pernet, contact avec Bpifrance pour com-
ser le taux d’usure fixé par la Ban- culier les régions, encouragent la 34 ans, a fondé une pléter ses financements. Elle vise
que de France. Attention : la rédac- création d’entreprise et l’innova- start-up qui propose en particulier l’obtention de la
tion d’un acte est recommandée tion sur leur territoire. L’Ile-de- des soins capillaires Bourse French Tech, cette sub-
quel que soit le montant du prêt, et France propose, par exemple, aux sur mesure. vention pouvant aller jusqu’à
elle est obligatoire dès 1.500 euros. entreprises comptant moins de 30.000 euros pour couvrir des
Ce document peut prendre la neuf salariés des subventions Des soins capillaires réalisés à dépenses d’innovation et d’étude.
forme d’un acte notarié ou d’un allant de 55.000 à 150.000 euros domicile, avec des produits exclu- Mais la première vague de la pan-
acte sous-seing privé. Au-delà de pour financer les dépenses d’inves- sivement naturels… C’est ce que démie est alors au plus haut. Pas le
5.000 euros, le prêt doit être déclaré tissement dans le cadre de l’appel à propose Julie Pernet, la fondatrice bon timing.
à l’administration fiscale par le prê- projet TP’Up Relance. La région de la start-up MakeMyMask. Le détermination de l’entrepre-
teur et l’emprunteur. Paca accorde, quant à elle, des sub- L’entrepreneuse propose sur neuse et la qualité de son projet
ventions allant de 100.000 euros à internet des kits pour fabriquer suscitent l’intérêt… « La personna-
•D’HONNEUR
OBTENIR UN PRÊT 500.000 euros pour favoriser
l’implantation de nouvelles entre-
chez soi des soins capillaires sur
mesure. Pour comprendre la
lité de Julie et son concept nous ont
séduits », explique Lucile Gheno,
Concrètement, le prêt d’honneur prises à fort potentiel d’emploi et de genèse de ce projet, il faut remon- chargée d’affaires chez Bpifrance.
est un crédit à taux zéro, sans croissance sur son territoire via son ter à 2018. Julie Pernet sort d’une Celle-ci accompagne Julie Pernet
garantie ni caution personnelle. Il dispositif Région Sud Attractivité. grossesse et perd beaucoup de dans le processus d’attribution de
est accordé à titre individuel, ce qui Indispensable ! Le site internet cheveux. « J’ai commencé à fabri- la bourse. MakeMyMask reçoit
permet à plusieurs associés opéra- Les-aides.fr édité par la CCI Hauts- quer moi-même des masques pour finalement les 30.000 euros de la
tionnels d’une société de pouvoir y de-France répertorie l’ensemble le cuir chevelu. Le résultat a été ful-
DR

prétendre. Leurs montants varient des financements accessibles au gurant », explique-t-elle.


de 1.000 à 500.000 euros selon le niveau national et local. Après deux ans Julie Pernet a financé son projet avec 25.000 euros d’apport
profil du ou des demandeurs, la Coup de pouce financier d’existence, personnel et en réunissant 75.000 euros auprès de ses proches.
maturité de l’entreprise et du pro- Pour mettre au point des produits MakeMyMask
jet. Il est accordé aux créateurs efficaces et naturels, l’entrepre- reste de la bourse sera consacré prendre et Initiative France pour
d’entreprises, aux repreneurs, neuse de 34 ans s’appuie sur sa
compte trois au développement de nouveaux obtenir en particulier un prêt
salariés et a réalisé
1.000
mais aussi aux dirigeants ayant des double compétence et son expé- produits. d’honneur. Une aide salutaire,
projets de développement. Ces rience. La jeune femme est titu- 100.000 euros de reconnaît l’entrepreneuse : «
prêts font en général l’objet d’un dif- laire d’un doctorat en pharmacie Renforcer son équipe Quand on est jeune entrepreneur,
féré de remboursement. et d’un master en marketing ESCP
chiffre d’affaires. Après deux ans d’existence, on ne connaît pas tout ce qui s’offre
Plusieurs réseaux d’accompa-
EUROS Business School. Elle a également MakeMyMask compte trois sala- à nous. »
gnement distribuent ces prêts C’est le montant minimal passé dix ans dans l’industrie bourse French Tech en août 2021. riés et a réalisé 100.000 euros de Ultime étape, la start-up pré-
d’honneur : Initiative France, accordé pour un prêt d’honneur. pharmaceutique, dont quatre Ce coup de pouce financier est chiffre d’affaires. Julie Pernet pare actuellement une première
Réseau Entreprendre, l’Associa- Celui-ci peut aller jusqu’à chez le géant américain Johnson le bienvenu : 21.000 euros seront espère bien doubler son activité levée de fonds de 500.000 euros
tion pour le droit à l’initiative éco- 500.000 euros selon le profil & Johnson. utilisés pour développer l’algo- rapidement. Pour se développer, que Bpifrance pourrait éventuel-
nomique (Adie) ou encore le fonds des demandeurs et la maturité Julie Pernet crée MakeMyMask rithme de diagnostic en ligne per- elle peut toujours compter sur lement abonder. Julie Pernet
de dotation Raise. Leur obtention de la société et du projet. fin 2019 à Megève (Haute-Savoie). mettant de recommander des Bpifrance. « On accompagne cherche également à renforcer
crédibilise le projet de création ou C’est un crédit à taux zéro, sans Elle apporte 25.000 euros de sa soins sur mesure selon les besoins l’entreprise dans toutes ses étapes son équipe et à recruter un ou
de développement de l’entreprise, garantie ni caution personnelle, poche et réunit 75.000 euros de chaque client. L’algorithme a de croissance », explique Lucile une directrice financière ainsi
et crée un effet de levier. C’est en qui est accordé aux créateurs auprès de ses proches via des bons déjà récolté les données sur la Gheno. Après la Bourse French qu’un ou une directrice des opé-
particulier le cas pour le prêt d’hon- d’entreprises, aux repreneurs, de souscriptions d’actions. La t ypologie des cheveux de Tech, Julie Pernet a sollicité rations, avant de partir à l’assaut
n e u r s o l i d ai r e (ex -nac re) de mais aussi aux dirigeants ayant suite de l’histoire s’écrira sous le 15.000 personnes différentes. Une d’autres réseaux de finance- du marché.
8.000 euros maximum destiné aux des projets de développement. signe de la crise sanitaire. manne qu’il reste à exploiter ! Le ments comme le Réseau Entre- — C. P.
LE E-COMMERCE
AVEC DHL ? C’EST
SUPER E-FFICACE.
L’expertise de DHL en matière de e-commerce à votre service
à travers le monde. Nous vous aidons à suivre le rythme des
clics.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur -> dhl.com/ecommerce

SUIVEZ LE RYTHME DES CLICS


36 // Mercredi 24 novembre 2021 Les Echos

RELATION CLIENT
STRATÉGIE Grâce aux nouvelles technologies et à la collecte de données, les entreprises ont renouvelé leur approche de la fidélisation.
Désormais, elles entendent aussi mieux cibler et anticiper les attentes des consommateurs afin de susciter leur attachement.

Une expérience client enrichie


pour mieux fidéliser
Julie Le Bolzer

C arte de fidélité, code promo,


b on d’achat, cumul de
points ou de miles, service
après vente… Encore très présents
« Les codes
marketing
traditionnels,
jadis concentrés
dans les politiques marketing, ces sur le tunnel
outils de fidélisation du client ne de conversion,
constituent que la partie émergée de ont été cassés. »
l’iceberg. Sous-jacente, mais essen-
tielle, la relation humaine reste la VICSYA SOEUNG
pierre angulaire de l’attachement Expert en marketing digital
aux marques.
« Longtemps fondée sur les seules
ventes, la relation client se focalise
désormais sur l’individu », analyse
Carlos Raúl Sánchez Sánchez, pro- pour Apple, Dyson ou encore Sony
fesseur associé à Montpellier Busi- qui ont créé un environnement pro-
ness School. Ce docteur en manage- priétaire, c’est-à-dire une offre iconi-
ment et sciences économiques que qui suscite le sentiment d’obsoles-
explique que « la nouvelle approche cence et l’envie de se doter sans cesse
des entreprises consiste moins à fidé- de la nouvelle version », précise-t-il.
liser qu’à construire une stratégie Egalement à l’œuvre dans le
“customer centric”, visant à amélio- B to B, l’approche centrée sur le
rer la satisfaction du consommateur client « vise notamment la recom-
dans tout son parcours d’achat : du mandation », selon Carlos Raúl Sán-
besoin jusqu’à la recommandation ». chez Sánchez. « De nombreuses
entreprises disent, “même si le client
Une connaissance plus ne nous achète pas, nous estimons que
poussée de la cible nous avons fait notre travail dès lors
Confirmant que « les codes marke- qu’il nous a recommandés auprès de
ting traditionnels, jadis concentrés son entourage” », constate-t-il, ajou-
sur le tunnel de conversion, ont été tant que l’outil numérique est mis au
cassés », Vicsya Soeung, expert en service de la relation client « pas seu-
marketing digital, intervenant à Les marques s’attachent à optimiser le parcours d’achat aussi bien en ligne que dans les points de vente. Photo Stock lement au niveau de la collecte de data,
ECITV, rappelle, quant à lui, que « la mais aussi dans l’accès à l’offre, via
définition même de la fidélisation messages des constructeurs auto, économique de la donnée n’est pas un par la data », résume ce diplômé de fidélité classique ne fonctionne pas s’il une stratégie omnicanale ».
n’est pas la même pour tous. Dans qui mettent moins en avant les fonc- concept nouveau », Alexis Monier, l’IAE Paris, notant que « le client ne s’accompagne pas de “story tel- Reste que cette autonomie gran-
certains secteurs, comme le prêt-à- tionnalités du véhicule que les men- cofondateur d’AfterData, start-up confie sciemment énormément ling” », estime Vicsya Soeung. Et le dissante du client, qui peut effectuer
porter, elle se mesure à l’aune sualités de paiement. éditrice d’une solution de marketing d’informations à l’entreprise, donc le spécialiste en marketing de se réfé- ses recherches, comparaisons de
d’achats réguliers, d’où l’abondance Cet ancrage de l’offre dans le réel a prédictif, souligne que « ce qui a strict minimum qu’il puisse en atten- rer au secteur du luxe « où les pro- prix et achats en ligne, n’est pas sans
de nouvelles collections. Dans l’auto- fait un bond en avant grâce aux nou- changé, c’est le traitement massif de la dre, c’est de recevoir en retour une duits sont souvent rattachés à une risque. « Plus un client est autonome,
mobile, par contre, la fréquence est velles technologies, qui permettent data pour analyser les habitudes de proposition adaptée à ses besoins, à égérie, et où les marques suscitent la plus il est difficile à fidéliser », remar-
plus éloignée. Reste que, quel que soit une connaissance bien plus pous- consommation passées et anticiper l’instant T ». mémorisation par le biais de valeurs que Vicsya Soeung, précisant à nou-
le produit, l’objectif est de répondre sée de la cible, ainsi que la modélisa- les comportements futurs ». Si le besoin est parfois pragmati- et d’un univers propres à chacune. veau que « c’est l’affect et l’émotion,
concrètement aux besoins », indi- tion de divers scenarii, cela en vue de « Ce qui fait la fidélisation, c’est la que, il peut aussi relever de l’affect et « A l’inverse, dans la high tech, c’est le donc la relation humaine, qui feront
que-il, évoquant notamment les s’adapter. Convenant que « la valeur connaissance du client qui, elle, passe de l’émotion. « Un programme de produit lui-même qui fidélise, comme la différence ». n

« Les clients souhaitent vivre Sur le Web

une relation privilégiée et durable »


Experte de la relation
client, associée du cabinet
de conseil en management
et en technologie Bearing-
Point, Muriel Monteiro
décrypte les nouvelles
dation. Reste que, pour y parvenir,
les marques ne s’appuient plus sur le
seul pilier transactionnel, elles s’atta-