Vous êtes sur la page 1sur 1

Cours 2 : Processus de la traduction

I. Le processus de la traduction

Il s'agit de l'ensemble des activités entrant dans l'organisation de la prestation globale de traduction et son parcours
d'exécution. Il reflète le cheminement mental opéré par le traducteur lors du transfert d'un message d'une langue de
départ vers une langue d'arrivée.

II. Les étapes du processus de traduction

Qu’il s’agisse de traduction orale ou écrite, littéraire ou technique, l’opération traduisante comporte toujours deux
volets : COMPRENDRE et DIRE. Il s’agit de déverbaliser, après avoir compris, puis de reformuler ou ré-exprimer. Par
conséquent, Le processus de traduction peut être découpé en trois phases successives :

1. La compréhension (décodage)

La compréhension joue un rôle important dans le processus de la traduction car c’est le point de départ de ce
processus. Elle nécessite la mobilisation des connaissances linguistique et extralinguistique car les mots n’expriment
qu’en partie le sens que la traduction doit faire passer. Le traducteur procède parfois à la recherche documentaire pour
une meilleure compréhension.

L’appréhension du sens nécessite également des connaissances sur la situation de communication, c’est-à-dire le
cadre dans lequel est émis le discours et le contexte général socio-historique de la réalité culturelle évoquée dans le
texte. Le recours à des connaissances extralinguistiques nécessite parfois que le traducteur procède à une recherche
documentaire très poussée.

2. La déverbalisation

Opération par laquelle un sujet prend conscience du sens d'un message en perdant conscience des mots et des
phrases qui lui ont donné corps (oubli des mots et conservation du sens). Elle explique que le sens résulte du processus
interprétatif opéré par l’individu et que le passage d’un message d’une langue à l’autre langue s’effectue par ce sens
non-verbal et non par des mots.

La déverbalisation permet ensuite l’expression de ce contenu inédit dans une autre langue d’une manière spontanée
et naturelle. Ainsi, le traducteur ne doit pas être obsédé par la forme linguistique du texte original.

3. Réexpression (encodage/ reformulation)

Dans cette phase d’expression, le traducteur doit remplacer l’auteur pour exprimer son vouloir dire, c’est-à-dire
qu’il doit se faire comprendre. Et pour se faire comprendre, il faut trouver l’expression juste. D’autre part, il est
important de souligner que l’acte de réexpression comme celui de compréhension mobilise l’ensemble des
connaissances linguistiques et extralinguistiques. Le traducteur doit donc associer tous les moyens susceptibles de lui
permettre de restituer le vouloir dire de l’auteur dans la langue d’arrivée à savoir: les normes linguistiques, les normes
d’écriture, la conception de l’esthétique, l'effet stylistique, contexte situationnel, etc.

Avant de présenter le document traduit, il est important d'effectuer quelques vérifications. Cette opération diffère
selon le projet, mais aussi selon le temps consacré à la traduction à travers deux étapes :

 La relecture permet de corriger les fautes d’orthographe, les erreurs de grammaire et de typographie. Lors de
la relecture, le traducteur ne tiendra pas compte du texte source.
 La révision se fait en tenant compte du texte source. Elle consiste à vérifier la traduction, en la comparant au
document source. Ainsi, on corrigera les éventuels contresens, non-sens, oublis et les éventuelles autres fautes
commises par le traducteur (erreurs de transfert).

Conclusion

Ces phases nécessitent évidemment, pour le traducteur, la possession d’un certain savoir et des réflexes bien
éduqués, qui vont lui permettre d’adopter à l’égard du texte l’attitude qui aboutira au meilleur résultat par la recherche
d’équivalences, sans se laisser enfermer dans les simples correspondances.

La “décortication” du processus de traduction met en évidence les caractéristiques propres à cette opération, ce qui
permet au traducteur de mieux comprendre le mécanisme de l’opération traduisante et, par conséquent, d’être lucide
dans la recherche des solutions pour transmettre les facteurs culturels dans la langue d’arrivée.

Vous aimerez peut-être aussi