Vous êtes sur la page 1sur 40

MERCREDI 17 NOVEMBRE 2021

Enquête Teesside, premier port franc lancé Investissement La finance verte veut faire
au Royaume-Uni depuis le Brexit // P. 14 la preuve de sa maturité // DOSSIER PP. 36 À 39

Croissance, pouvoir
Hydrogène : d’achat : le bilan du
quinquennat en débat
le pari français BUDGET Le gouvernement se dit le
champion des baisses d’impôts, avec

prend forme
50 milliards d’euros en moins depuis
2017. Pour quels résultats ? L’Institut
des politiques publiques (IPP), orga-
nisme de recherche indépendant,
vient relancer le débat avec plusieurs
études dressant le bilan du quinquen-
nat. La quasi-totalité des Français
aurait bénéficié d’une hausse de pou-
voir d’achat de 1,6 % en moyenne, mais
l’augmentation serait plus marquée
pour le 1 % le plus aisé tandis que les
5 % les plus pauvres seraient perdants,
selon l’IPP. Du côté de la croissance,
celle-ci serait dopée durablement par

Denis Allard/RÉA
les baisses d’impôts, avec un PIB par
tête qui devrait augmenter de 1,35 %
par an entre 2017 et 2025, contre 1,2 %
Emmanuel Macron lors de sa visite, mardi, de Genvia, à Béziers. Photo Guillaume Horcajuelo/AFP

en moyenne entre 2009 et 2017.


// PAGE 2

Emirates anticipe
un rebond « sans
précédent » du trafic
AÉRIEN La compagnie de Dubaï,
frappée comme les autres par la
pandémie de Covid-19, est la seule
compagnie internationale à avoir
rouvert toutes ses destinations. Elle
a déjà remis en service 70 % de sa
flotte et ramené ses pertes de
3,6 milliards d’euros à 1,6 milliard
au premier semestre. Pour son
PDG, Tim Clark, l’objectif de faire
d’Emirates la première compagnie
Shutterstock

à plus de 100 millions de passagers


internationaux dans la décennie
reste d’actualité. // PAGE 20

l Emmanuel Macron porte à 9 milliards d’euros les fonds destinés


à développer la filière hydrogène sur le sol français. l Une technologie
clé pour décarbonner les industries les plus polluantes. l Entre 50.000 et
100.000 emplois pourraient voir le jour d’ici à 2030. l Cinq « gigafactory »
d’électrolyseurs sont en projet sur tout le territoire. l Mêlant recherche
publique et privée, la première méga-usine est en cours
de développement à Béziers. // PAGE 18 ET L’ÉDITORIAL DE LUCIE ROBEQUAIN PAGE 15

Un nouveau Brexit :
fonds pour La City craint
le sauvetage de perdre
des entreprises la guerre
en difficulté des talents
Salaires : pourquoi
DÉFAILLANCES Patrick Puy, le
spécialiste du redressement
FINANCE Alors que la guerre des
talents fait rage dans la banque
les pressions
d’entreprises, lance le fonds d’investissement, la City doit com- montent
Equerre Capital Partners pour le poser avec la fin de la libre circula-
sauvetage d’entreprises en diffi- tion des personnes liée au Brexit. L’analyse de
culté. Avec son partenaire Pascal Depuis le 1er janvier, les recruteurs Nathalie Silbert
Lebard, avec qui il a piloté l’épineux doivent obtenir un visa pour leurs
dossier Vivarte, il vise à terme une travailleurs en provenance de l’UE, Les branches professionnelles
levée de fonds de 300 à 500 mil- une démarche qui peut allonger sont soumises à de fortes
lions d’euros. Objectif : investir les délais et créer des complica- pressions pour revaloriser
chaque année quelques « tickets » tions administratives. Le recrute- les salaires. La hausse des prix,
de 30 millions d’euros dans des ETI ment des talents internationaux les pénuries de main-d’œuvre Airfight
ou grosses PME endettées. Le mar- est clé pour la finance londo- et la bonne santé financière des Minute rétrograde | Heure sautante | Réserve de marche
ISSN0153.4831 114 ANNÉE
e

NUMÉRO 23581 40PAGES ché français des fonds de retourne- nienne, où 19,5 % du personnel entreprises qui ont été aidées
Antilles Réunion 4,10 €. Belgique 3,60 €. ment est encore embryonnaire n’est pas britannique. Certaines par l’Etat : tout concourt à une
Espagne 4,40 €. Grande-Bretagne 3£80. alors que les faillites pourraient se compétences viennent à manquer, hausse des rémunérations. R ES E R VO I R - WATC H. CO M
Grèce 4,20 €. Italie 4,40 €. Luxembourg multiplier dans les mois à venir, notamment dans les domaines de Mais dans quelle proportion ?
3,80 €. Maroc 35 DH. Suisse 5,90 FS. Tunisie contact@reservoir-watch.com | +33 (0)1 42 89 11 79
5,50 TND. Zone CFA 3100 CFA. dans les transports ou le com- la data, de l’intelligence artificielle Tout dépendra de l’inflation.
merce notamment. // PAGE 27 ou de la cybersécurité. // PAGE 30 // PAGE 10
FRANCE Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Pouvoir d’achat : l’étude qui relance


le débat sur les gagnants du quinquennat
l La quasi-totalité des Français a bénéficié d’une hausse de pouvoir d’achat de +1,6 % en moyenne, mais l’augmenta-
tion est plus marquée pour les 1 % les plus aisés, selon une étude publiée mardi par un organisme indépendant, l’IPP.
l Ces résultats contredisent en partie le discours gouvernemental, pour qui les plus défavorisés sont davantage gagnants.
de vie » avec un gain moyen de
SOCIAL +1,6 %, l’IPP montre toutefois que
l’augmentation est plus forte pour le
Renaud Honoré 1 % des ménages aisés (+2,8 %), et
@r_honore encore supérieure pour la part des
0,1 % les plus riches (+4,1 %). Elle est
Président des riches ou du « quoi en revanche inférieure à +1,5 % si on
qu’il en coûte » ? Depuis plusieurs élargit la focale aux 10 % les plus
semaines, le gouvernement mar- aisés. Pour le reste de la population,
tèle, travaux d’évaluations à l’appui, les gains sur cinq ans sont plutôt
que le quinquennat d’Emmanuel compris entre +1,3 % et environ
Macron aura débouché sur des +2 %, avec des bosses pour certaines
gains de pouvoir d’achat pour tous, classes populaires en début de distri-
les plus importants allant aux caté- bution de l’échelle des revenus. En
gories populaires. Mais une nou- revanche, les 5 % de Français les
velle étude indépendante vient moins riches auraient perdu durant
relancer le débat, renvoyant le chef ces cinq ans, jusqu’à –0,5 %. « Il faut
de l’Etat aux controverses du début faire preuve de prudence sur l’inter-
de son mandat sur ses « cadeaux » prétation de la situation de ces pre-
fiscaux faits aux plus riches. Si le miers centièmes », souligne toutefois
porte-monnaie de quasi tous les Paul Dutronc-Postel, un des auteurs
Français a bien bénéficié des cinq de l’étude, avec certaines popula-
années écoulées, les principaux tions comme des indépendants s’y
gagnants seraient les ménages les trouvant de façon transitoire.
plus aisés (1 %, voire 0,1 %), selon
une étude publiée mardi par l’Insti- Méthodologies différentes
tut des politiques publiques (IPP). Pourquoi de telles divergences entre
l’IPP et Bercy ? Elles tiennent à des
différences d’hypothèses, forcé-
Les ménages actifs ment sujettes à discussions. L’IPP
sont tous gagnants n’a pris en compte que les mesures
décidées durant le quinquennat – et
sans exception, pas celles décidées avant mais qui se
avec un bénéfice sont appliquées pendant (générali-
moyen de +3,5 %. sation du chèque énergie, revalori-
sation du RSA etc.) – en tenant
compte par ailleurs de leur montée
Ce nouveau document va trouver en charge à venir. Ce qui fait que la
de l’écho, alors que le thème du pou- suppression totale de la taxe d’habi-
voir d’achat est devenu central dans tation pour les 20 % des ménages les
la campagne présidentielle. Pour plus aisés est comptabilisée, quand
vanter son bilan en la matière, Bercy bien même elle n’interviendra
avait dégainé fin septembre un pre-
mier bilan du quinquennat, en
marge de la présentation du budget
qu’en 2023, ce que ne faisait pas
Bercy.
Autre différence parmi d’autres,
pas très différent de celui enregistré
par les plus riches. Il faut y voir les
effets de la forte revalorisation de la
revalorisation des prestations socia-
les : il peut y avoir des effets dans
deux sens opposés (avec par exem-
La croissance soutenue
pour 2022 : selon les calculs de la
Direction du Trésor, effectués par
l’exécutif estime que la hausse de la
fiscalité du tabac pèsera moins sur
prime d’activité ou de la bascule des
cotisations sociales vers la CSG.
ple des gains grâce à la hausse de la
prime d’activité, et des pertes sur les
par les baisses d’impôts
déciles, le revenu disponible de tous les ménages les plus pauvres, APL), si bien que l’IPP parle de « forte
les ménages français a progressé tablant sur une baisse plus impor- Retraités : forts contrastes hétérogénéité » de situations au sein Le PIB par tête devrait fois plus important que celui qu’elle
entre 2017 et 2022, les gains les plus tante du nombre de fumeurs. Pour les retraités, le tableau est très d’un groupe de même revenu. augmenter de 1,35 % avait subi avec la crise financière
importants allant aux 10 % les moins Au-delà de ces querelles métho- contrasté : les gains sont massifs Une situation que l’on constate par an entre 2017 et 2025, de 2008 ». Mais les dispositifs
riches dans la population (+4 %, con- dologiques, cette étude de l’IPP est pour les ménages les moins aisés également en regardant la part de contre 1,2 % en moyenne d’urgence ont permis de l’absor-
tre +2 % pour les 10 % les plus aisés). aussi intéressante pour ce qu’elle (grâce à la revalorisation du mini- gagnants et de perdants pour cha- entre 2009 et 2017, ber très vite. Dès le troisième tri-
Dès lors, la contre-expertise de révèle des cinq années écoulées. mum vieillesse) alors que les gains que classe sociale : on constate selon une étude réalisée mestre de 2021, le PIB a renoué
l’IPP était attendue. Depuis 2017, Emmanuel Macron avait forte- sont plus maigres pour les classes entre environ 75 % (chez les plus par le Cepremap et l’IPP. avec son niveau d’avant-crise.
l’institut s’est fait une spécialité ment insisté sur la valeur travail moyennes. En revanche certains pauvres) et 25 % (pour la classe En faisant tourner ses modèles,
d’évaluer les effets des mesures pri- lors de son allocution la semaine retraités peu aisés (impactés par la moyenne et les plus riches) de per- Nathalie Silbert le Cepremap a simulé l’évolution
ses lors des différents budgets. Son dernière, non sans fondement au non-revalorisation des pensions dants à l’issue de ce quinquennat. Il @natsilbert que l’économie aurait suivi sans
bilan à l’issue du quinquennat est à vu de l’étude de l’IPP : ainsi, les en 2019 et 2020) et ceux très aisés n’y a pas d’absolue clarté, ce qui ces mesures exceptionnelles. Le
la fois proche et éloigné de celui de ménages actifs sont tous gagnants (touchés par la hausse de CSG) y per- explique sans doute que l’exécutif La crise sanitaire devrait pénaliser résultat montre l’ampleur des
Bercy : s’il y a bien une « hausse glo- sans exception, avec un bénéfice dent. La lecture est encore plus com- ait tant de mal à convaincre des moins fortement l’économie fran- dégâts évités : la France aurait
bale de revenu disponible, concernant moyen de +3,5 %. Le gain en bas de pliquée, si l’on essaye de voir quel est effets concrets de sa politique en çaise que la crise financière perdu 37 points de PIB au cœur de
presque tous les centièmes de niveau l’échelle des revenus n’est d’ailleurs le bilan de l’exécutif en matière de matière de pouvoir d’achat. n de 2008. Grâce aux baisse la crise, au lieu de 16. Et le retour à
d’impôts votées depuis 2017, la la situation pré-crise aurait été
croissance tricolore devrait même nettement plus tardif : « il aurait

Les allégements fiscaux profitent d’abord connaître un rythme plus soutenu


que lors de la décennie précé-
dente, selon une étude réalisée par
fallu attendre 5,5 trimestres supplé-
mentaires, soit début 2023 », relève
François Langot. Des mesures
aux entreprises industrielles le Centre pour la recherche écono-
mique et ses applications (Cepre-
dont l’impact va s’atténuer peu à
peu. « Elles n’auront plus d’effets
map) et l’Institut des politiques au-delà de 2023 », estime l’expert.
La baisse d’impôt sur les cient le moins de ces allégements tronique en sont les principaux trop tôt pour répondre. L’impact publiques (IPP) publiée mardi.
sociétés et la réduction de sont aussi ceux ayant été les plus bénéficiaires. La réduction de moi- sur le tissu productif et le comporte- En intégrant les prévisions « 85 % des gains de PIB »
10 milliards des impôts de ciblés par les aides temporaires face tié de la cotisation foncière des ment des entreprises fera l’objet budgétaires du gouvernement, le Mais à cet horizon, l’économie tri-
production bénéficient plus à la crise sanitaire. « Les deux mesu- entreprises (CFE) – l’une des compo- d’un suivi de l’IPP. document estime que le taux de colore devrait recueillir les béné-
aux entreprises industrielles, res pérennes bénéficient peu aux santes des impôts de production – croissance du PIB par tête de la fices de la politique fiscale enga-
capitalistiques, peu touchées entreprises ayant subi un choc Covid est particulièrement ciblée sur le Campagne présidentielle France devrait s’élever à 1,35 % par gée depuis 2017. Baisse de l’impôt
par la crise du Covid. important », soulignent ainsi les secteur manufacturier. Mais selon des estimations réalisées an entre 2017 et 2025, contre 1,2 % sur les sociétés, réduction des
économistes de l’IPP. Ce n’est pas En termes de taille, les entrepri- l’an passé par l’institut Rexecode, la en moyenne entre 2009 et 2017, impôts de production, défiscali-
Quelles entreprises profitent le plus une surprise : le gouvernement a ses les mieux loties sont celles baisse des impôts de production sous les quinquennats de Nicolas sation des heures supplémentai-
des mesures budgétaires pérennes volontairement distingué le dispo- employant 3.000 salariés : l’allége- pourrait créer 100.000 emplois d’ici Sarkozy et de François Hollande. res, réforme du barème de
du quinquennat ? C’est la question sitif de relance de celui d’urgence, ment fiscal lié à la baisse de l’IS et des à 2030 et ajouter 0,6 point de PIB. En tenant compte de l’évolu- l’impôt sur le revenu, suppres-
que se sont posés l’Institut des poli- concentré sur des secteurs comme impôts de production a représenté L’institut, proche des dirigeants tion démographique du pays, cela sion progressive de la taxe d’habi-
tiques publiques (IPP) et le Centre l’hôtellerie et la restauration près de 2 % de leur valeur ajoutée. d'entreprise, a salué la mesure, correspond à « une hausse du PIB tation, etc : tant les entreprises
pour la recherche économique et notamment. Soit le double du gain obtenu par les considérant que ces prélèvements de 1,65 % par an entre 2017 et 2025 que les ménages ont été concer-
ses applications (Cepremap) à sociétés qui n’emploient que quel- sont en partie responsable de la contre 1,5 % précédemment », pré- nés par les allégements.
l’occasion de leur étude annuelle. Le secteur ques salariés. « Les deux mesures désindustrialisation du pays. Rexe- cise François Langot, responsa- Selon le Cepremap, sur trois ou
Deux grands dispositifs fiscaux manufacturier ciblé bénéficient plutôt aux entreprises code préconise d’aller plus loin, de ble de l’Observatoire Macro du quatre ans, ce sont ces baisses
ont été analysés : la diminution pro- Dans leur rapport de 2020, les éco- intensives en capital, indépendam- même que l’Afep, qui représente les Cepremap. Avec la sortie de crise, d’impôt qui soutiendront la crois-
gressive du taux d’imposition sur nomistes notaient que la baisse des ment de leur productivité », font très grands groupes, et estime que la la croissance annuelle ne va donc sance : sur la période, elles repré-
les sociétés (qui sera ramené à 25 % impôts de production « ciblait forte- aussi valoir les économistes de l’IPP. France conserve un handicap par pas faiblir. A horizon 2025, elle senteront « 85% des gains de PIB ».
en 2022, contre 33,3 % au départ), et ment l’industrie et les grandes entre- Les baisses d’impôt auront-elles rapport à l’Allemagne. serait même plus soutenue que Cette politique a eu un effet positif
la baisse de 10 milliards d’euros des prises, quelle que soit leur efficacité des effets sur les embauches ou L’idée a commencé à faire son ce qui était prévu – soit de 1,2 à sur le ratio d’endettement public
impôts de production, mesure productive générale ». L’étude 2021 le l’investissement ? Serviront-t-elles chemin dans la campagne prési- 1,3 % par an – avant que le Covid du pays. « Le PIB remontant très
phare du plan de relance entrée en confirme. En pourcentage de la à des hausses de salaires ou seront- dentielle. Les candidats LR sont ne bouleverse la donne. vite, le ratio dette/PIB a finalement
vigueur cette année. Première valeur ajoutée, l’industrie minière, t-elles redistribuées en dividendes favorables à de nouvelles baisses Avec l’épidémie, l’économie tri- été limité par les mesures
conclusion : les secteurs qui bénéfi- l’énergie, l’agroalimentaire, l’élec- et rachats d’actions ? Il est encore des impôts de production. — I. Co. colore a encaissé un choc « quatre d'urgence », conclut le rapport. n
POUR LA 12E ANNÉE CONSÉCUTIVE
BANQUE POPULAIRE EST DÉSIGNÉE 1RE BANQUE DES PME .
NOUS REMERCIONS TOUS NOS CLIENTS PME POUR LEUR CONFIANCE.

Étude Kantar PME-PMI 2021 – Banques Populaires : 1re banque des PME.
BPCE Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 180478270 euros Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France – 75201 Paris Cedex 13 – RCS Paris N° 493455042 –
04 // FRANCE Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Gauche : la campagne
sous les mers
Le débat les sert (hôpital, COP26, migrants...),
Emmanuel Macron lance sa précampagne à droite,
pourtant les candidats de gauche à la présidentielle
ne parviennent pas, pour l’heure, à trouver d’espace.

s’enflamment, une
LE FAIT conclusion s’impose : faire
DU JOUR campagne « comme avant »
POLITIQUE ne fonctionne plus. Pour
de Cécile
autant, rien de plus dangereux
Cornudet qu’un buzz à la Zemmour :
s’il est mal calibré, il revient
en boomerang. Anne
Hidalgo a pu en juger avec
n article du le doublement du salaire des

U « Monde » déplore profs, Arnaud Montebourg

Ludovic Marin/Pool/AFP
samedi l’absence de avec la fin des transferts
l’hôpital dans la campagne, d’argent à l’étranger.
les candidats LR l’évoquent L’idée choc se paie cash,
d’un mot sur BFMTV l’idée faible est invisible.
dimanche, Marine Le Pen Par choix, parce qu’ils ne
visite le Samu de Paris mardi veulent dire par nécessité,
et demande la hausse des les candidats plaident pour
salaires des soignants. Voici la campagne qui prend La déclaration de candidature d’Emmanuel Macron à sa réélection pourrait avoir lieu « fin janvier, début février ».
comment s’impose dans le son temps, sous-marine et
débat pré-présidentiel un discrète pour rencontrer les

Macron installe sa campagne


sujet dit « de gauche » : sans Français. Fabien Roussel y
la gauche, ou du moins avec excelle. Sauf que la discrétion
elle, mais tardivement. n’existe plus au temps des
La députée Sylvia Pinel réseaux sociaux. Une parole

présidentielle progressivement
interpelle le gouvernement incontrôlée, une vidéo
à l’Assemblée mardi. anodine, une image sur un
La gauche est en campagne, quai de gare se retrouvent
les candidats sont même captées, propulsées, et font
nombreux (Mélenchon, de Mélenchon un antisémite,
Hidalgo, Jadot, Roussel, d’Hidalgo une naïve, de
Montebourg, Poutou…)
à sillonner les routes de
Jadot un candidat à l’ombre
de Sandrine Rousseau. C’est
l Le chef de l’Etat a délivré mardi à Béziers un discours volontaire et positif.
France, mais qui les entend ? la « capsulisation de la vie l Si son dispositif de campagne se met petit à petit en place, il ne devrait
politique », théorise Gabriel
L’actualité peut les servir
– les désillusions de la Attal. Ainsi navigue
pas se déclarer candidat à sa réélection avant l’année prochaine.
COP26, les migrants à la la gauche, espérant qu’elle
frontière polonaise, le bilan connaîtra son moment veraineté énergétique, en se proje- au-dessus du marigot », note un pro-
fiscal du quinquennat – ou que les difficultés des uns POLITIQUE tant bien au-delà de 2022. che. Le président multiplie de fait les « On ne répond
sans qu’ils en tirent profit. feront au moins in fine le annonces dans tous les domaines jamais
Emmanuel Macron met des bonheur d’un seul. Yannick Grégoire Poussielgue 1.000 maires à l’Elysée – et les chèques – ce qui déclenche la
jalons de campagne à droite, Jadot veut renouveler sur @Poussielgue Au fil des semaines, les allusions à la colère des autres candidats.
aux difficultés
sans que cela ne libère le social ce qu’il a réussi avec campagne présidentielle se multi- Emmanuel Macron n’est pas du temps en ayant
d’espace. En septembre- sa proposition sur la chasse : Les oppositions ne s’y sont pas plient tandis que les messages encore officiellement candidat à sa la nostalgie
octobre, ils ont eux aussi été créer le débat, mais pas trop. trompées. Mardi 9 novembre, à d’Emmanuel Macron se veulent réélection, ce qui ne l’empêche pas, d’un passé qui
Dessins Kim Roselier pour « Les Echos »

sidérés par l’émergence Jean-Luc Mélenchon soigne peine Emmanuel Macron avait-il l’exact opposé de ceux d’Eric Zem- touche après touche, d’installer sa
d’Eric Zemmour ; les jeunes et se relance pour achevé son allocution – consacrée à mour, que plusieurs sondages don- candidature dans le paysage, de pla- n’est plus. »
en novembre, les yeux sont la énième fois. Anne Hidalgo la recrudescence de la crise sani- nent au second tour face à lui. « On cer ses thèmes comme il l’a fait le EMMANUEL MACRON
tournés vers Les se veut sourde aux doutes taire, à son bilan et aux défis atten- ne répond jamais aux difficultés du 9 novembre avec le travail et le
Républicains ; en janvier, du PS, aveugle aux livres dant le pays –, qu’elles ont dénoncé temps en ayant la nostalgie d’un passé nucléaire ou comme à Béziers avec
Emmanuel Macron pourrait de Hollande ou Cazeneuve, unanimement un « président en qui n’est plus, mais en redoublant de l’hydrogène et la réindustrialisa-
être candidat.. Alors quand et s’organise pour être fin campagne ». Un sentiment égale- capacité à résister et à ne pas céder, à tion. « Cela nous permet de faire terrain, les marcheurs s’impatien-
et comment exister ? prête quand la campagne ment partagé par les Français puis- penser l’avenir dans ses dynamiques campagne sur nos idées, et non sur tent, et s’inquiètent parfois, tandis
Quand un Zemmour démarrera vraiment, que selon un sondage Odoxa pour nouvelles […] C’est exactement ce que les tweets d’Eric Zemmour », estime que les ministres, députés et poids
bouscule le jeu, quand les dit-elle, en janvier. Enfin. « Le Figaro », 64 % des personnes la France doit faire aujourd’hui », un macroniste. lourds de la majorité tentent de
réseaux sociaux ccornudet@lesechos.fr interrogées ont eu le sentiment a-t-il lancé au milieu des salariés de Les soutiens du chef de l’Etat défendre son bilan.
d’avoir face à elles un candidat, et Genvia. « Emmanuel Macron doit remarquent que la campagne, à Secret (presque) le mieux gardé
non un président. porter une vision positive, car les droite, regardée de très près, se fait de l’Elysée, la déclaration de candi-
Lundi, en visite au Centre natio- oppositions abaissent la France dès autour des propositions de l’ancien dature d’Emmanuel Macron est
nal du rugby de Marcoussis, qu’elles parlent. Il doit rehausser éditorialiste du « Figaro ». anticipée par beaucoup en début

en bref Emmanuel Macron a souhaité la


« gagne » aux joueurs français avant
leur match samedi contre les All
l’image de la France, au risque de
paraître décalé », estime un soutien.
Ce mercredi, ce sont 1.000 maires
Défense du bilan
En parallèle, tout le dispositif de
d’année prochaine. « Il est sur une
déclaration de candidature fin janvier,
début février », estime un macro-
Blacks, un message qu’il s’adressait qui vont être reçus à l’Elysée en campagne se met en place. Son niste de la première heure. Nicolas
aussi à lui-même… Mardi, un mois marge de leur congrès qui se tient mouvement, La République En Sarkozy s’était déclaré le 15 février
après le lancement du plan d’inves- cette semaine à Paris. Emmanuel marche (LREM), est entré dans une 2012, Jacques Chirac le 11 février
tissement France 2030, le président Macron se rendra sur place jeudi, phase concrète entre la récolte des 2002. François Mitterrand et Valéry
a réitéré un discours volontaire et alors que les relations avec les édiles parrainages, des financements et la Giscard d’Estaing avaient été plus
positif en visitant l’entreprise Gen- locaux sont plus pacifiées qu’au remobilisation de ses adhérents. La tardifs : le premier avait attendu le
via à Béziers. Emmanuel Macron a début du quinquennat. « Depuis « maison commune » avec les diffé- 22 mars 1988, soit un peu plus de
évoqué la réindustrialisation de la début septembre il est en campagne rentes composantes de la majorité cinq semaines avant le premier tour,
France, la décarbonation et la sou- sans le dire, ce qui lui permet de rester se met péniblement en place. Sur le et le second le 2 mars 1981. n

La majorité peaufine son organisation pour 2022


AFP

Hôpital : Marine Le Pen promet de


revaloriser les salaires des infirmiers Pour occuper le terrain des législatives. Ce mercredi soir semaine avant la désignation du d’ailleurs été un signal d’alerte pour
durant cette précampagne aura lieu une nouvelle réunion de candidat des Républicains. Au len- le président du Modem, dont les
POLITIQUE La candidate du Rassemblement national à la prési- mais aussi préparer la suite, chantier au sommet, avec les demain de l’élection d’Emmanuel relations avec l’ancien Premier
dentielle, Marine Le Pen, a promis mardi, si elle est élue, une le chantier de la « maison « chefs à plume ». Elle doit notam- Macron, les idées de coalition, voire ministre sont polaires. Du coup,
revalorisation salariale de « 10 % de plus que ce que prévoit le commune », serpent de mer ment réunir, outre le président de de fédération, autour du jeune parti rien n’est simple. Déjà, l’idée d’une
Ségur de la santé » pour les infirmiers, face au « malaise général de l’organisation de la l’Assemblée nationale, Richard macroniste avaient été émises. réunion publique le 28 novembre
dans l’hôpital ». « Si on ne le fait pas, alors il y aura une perte totale majorité présidentielle, Ferrand, artisan en chef du projet L’idée été relancée en cette rentrée ne fait pas l’unanimité : c’est aussi
d’attractivité de ces métiers auprès de notre jeunesse », a-t-elle mis tente d’avancer. en duo avec le président du Modem, par François Bayrou. l’anniversaire d’Edouard Philippe,
en garde à l’issue d’une visite du Samu de Paris à l’hôpital Nec- François Bayrou, les chefs de parti qui a assuré ne pouvoir venir à cette
ker, jugeant le « problème » de l’hôpital « prioritaire ». Elle a éga- Isabelle Ficek et G. P. concernés, dont Stanislas Guerini date. Au menu aussi de ce mercredi
lement promis un renforcement « significatif » des personnels @IsabelleFicek (LREM). Edouard Philippe (Hori- Le président soir, le nom, le pilotage, la délicate et
et une meilleure « formation » des soignants. zons) est aussi attendu à la table. du Modem veut stratégique question des investitu-
En politique comme dans la vraie « L’objectif, c’est que l’on mette tenter d’asseoir res aux législatives de juin 2022…
vie, on sait quand des travaux com- tout le monde sous la même tente, Autant de sujets potentiels de fric-
mencent, mais plus rarement que tous ceux qui se réclament en
son leadership sur tion. Mais il s’agit d’abord d’occuper
quand ils aboutissent. Il arrive par- soutien au président de la Républi- la future majorité si le terrain de cette précampagne
fois qu’ils connaissent une certaine que se retrouvent ensemble, c’est le Emmanuel Macron sans trop se diviser sur les ques-
accélération, c’est le cas en ce sens », explique Marc Fesneau, tions qui fâchent.
moment pour la majorité présiden- ministre des Relations avec le Parle-
est réélu. A plus long terme, l’idée est de
SUR tielle avec le serpent de mer de la ment. Parmi les noms possibles ont « structurer l’espace central ». Une
« maison commune » : construc- été évoqués « Ensemble ! » ou Le président du Modem a vu avec étape qui concernerait d’abord
tion censée rassembler sous une « Ensemble, citoyens ! ». la prochaine présidentielle l’occa- LREM et le Modem, Edouard Phi-
RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX même bannière tous les partis – La Le but de cette réunion est de sion idoine pour avancer sur ce pro- lippe n’ayant pas créé un parti pour
République En marche (LREM), le caler le format que pourrait pren- jet et tenter d’asseoir son leadership s’enfermer dans une maison com-
DANS « L’ÉDITO ÉCO » Modem, Agir, Territoire de Progrès, dre le lancement public de cette sur la future majorité si Emmanuel mune. Pour l’instant, il est davan-
À 7H45 Horizons – qui soutiennent Emma- bannière commune. Une réunion Macron est réélu. Un statut que vise tage question de « convergence »
DU LUNDI AU VENDREDI nuel Macron pour 2022. Ils seront publique à la Mutualité à Paris a été aussi Edouard Philippe. La création que de fusion. Avec à la clé, un chan-
évidemment sur la ligne de départ imaginée pour le 28 novembre, une de son parti Horizons le 9 octobre a tier qui risque de durer. n
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 FRANCE // 05

Le renforcement de la protection
des lanceurs d’alerte fait consensus
beaucoup plus loin que la simple ces des facilitateurs à l’instar des jour- attentif à ce que le recours à la procé-
PROTECTION transposition de la directive. Défini- nalistes », souligne-t-on à la Maison dure interne soit encouragé comme le
tion élargie, facilitation des saisines, des lanceurs d’alerte qui a salué l’ini- permet la directive ».
Les députés suppression de l’obligation d’utiliser tiative parlementaire. L’avocat Charles-Henri Boerin-
examinent ce mer- d’abord la procédure interne avant Cet amendement fait « suite aux ger, associé du cabinet Clifford
credi la proposition de de pouvoir lancer une procédure recommandations du Medef ainsi Chance, émet toutefois deux réser-
loi visant à « renforcer externe et renforcement de cette que de Transparency international ves : « La création d’une infraction
la protection des dernière, sanctions des procédures- lors de leur audition par le rappor- pénale incriminant les mesures de
lanceurs d’alerte ». bâillons et des représailles étaient au teur », est-il précisé dans son exposé représailles risque de tétaniser les
menu du texte. Il a, la semaine der- des motifs. Cela peut surprendre si entreprises qui n’oseront plus contes-
nière, connu quelques évolutions en l’on se souvient des réticences du ter l’authenticité de la démarche des
Leïla de Comarmond commission, notamment à la suite patronat à l’égard de la loi Sapin 2. lanceurs d’alerte de mauvaise foi ; il
@leiladeco du passage au crible du texte au C’est un signe de son évolution sur le est dommage que l’obligation de pas-
Conseil d’Etat. sujet, qui fait l’objet d’une « approche ser d’abord par la procédure interne
En 2016, la France se dotait pour Parmi les évolutions significatives plutôt bienveillante » selon Sylvain n’ait pas été maintenue car cela lance
la première fois d’un statut de lan- de jeudi dernier figurent l’harmoni- Waserman. un message de défiance vis-à-vis des
ceur d’alerte dans le cadre de la loi sation de la protection des salariés et entreprises qui ont pourtant fait des
Sapin 2. Cinq ans et une directive des agents de l’Etat contre les mesu- « Equilibre nécessaire » efforts considérables pour déployer
européenne plus tard, le travail est res de représailles, la mention dans Au Medef, on juge que la transposi- leurs dispositifs d’alertes internes ».
remis sur le métier. Cette fois-ci, l’ini- le règlement intérieur des entrepri- tion des députés est « assez fidèle à la Parmi les évolutions à attendre
tiative en revient aux parlementai- ses de la procédure d’alerte interne directive, avec quasiment aucune sur- de la discussion parlementaire ce
res. L’audition la semaine dernière à sur laquelle le CSE sera consulté ou transposition » et on estime que mercredi figure la création d’une
l’Assemblée puis au Sénat de la lan- encore l’affirmation de l’irresponsa- « l’équilibre nécessaire de la protec- possibilité pour le juge d’octroyer
ceuse d’alerte Frances Haugen, qui bilité pénale quand les faits sont tion des lanceurs d’alerte et de la au lanceur d’alerte des subsides qui
fait vaciller Facebook, a donné le commis « dans le but de réaliser un dimension opérationnelle des obliga- lui seront définitivement acquis,
« la » du climat des débats : celui signalement ». tions qui s’imposeront aux entrepri- quelle que soit l’issue de la procé- L’audition la semaine dernière à l’Assemblée puis au Sénat de
d’un consensus sur la nécessité de ses semble globalement respectée ». A dure. Une proposition que le gou- la lanceuse d’alerte Frances Haugen, qui fait vaciller Facebook,
« renforcer la protection des lanceurs « Une avancée importante» un bémol près : « nous resterons vernement va soutenir. n a donné le « la » du climat des débats. Photo Virginia Mayo/AP/Sipa
d’alerte ». C’est le titre de la proposi- Est également instaurée une protec-
tion de loi portée par le député tion des facilitateurs dans le cas où il
Modem Sylvain Waserman et cosi- s’agit de personnes morales de droit
gnée par son collègue d’En Marche privé à but non lucratif. En clair, les
Raphaël Gauvain. associations ONG ou les syndicats
Jusqu’où ce consensus ira-t-il ? La qui viennent en aide aux lanceurs
discussion en commission en fin de d’alerte. « La reconnaissance de cette
semaine dernière a conduit à l’adop- protection est une avancée impor-
tion d’amendements d’origine tante mais elle doit être renforcée dans
diverse sur un texte qui veut aller les débats par la protection des sour-

Secret des avocats :


Eric Dupond-Moretti
maintient le texte contesté
aussi précisée, afin de dissiper les
JUSTICE craintes de la profession.
Les députés devaient se pencher

Émancipez-vous
Le garde des Sceaux sur cette nouvelle version du texte
n’a pas accédé à la mardi soir. Les sénateurs feront le
demande du Conseil
de l’incertitude
même exercice ce mercredi. La pro-
national des barreaux, cédure de dépôt d’un amendement
qui voulait le retrait après une commission mixte pari-
de l’article sur le secret taire étant exceptionnelle, l’aligne-
de l’avocat du projet ment des positions entre les parle-
de loi de confiance mentaires et le gouvernement ne
dans la justice. fait pas de doute.

Fraude fiscale, corruption, CARMIGNAC


Laurence Boisseau terrorisme
@boisseaul « Mettre par terre toutes les avancées PORTFOLIO
Isabelle Couet
@icouet
contenues dans ce texte en matière de
protection du secret des avocats, juste PATRIMOINE EUROPE
parce que cela ne va pas suffisam-
Le garde des Sceaux a tranché. ment loin, serait vraiment regretta- Pour vos investissements,
L’article sur le secret professionnel ble », confiait d’ailleurs le député ne sous-estimez pas l’Europe.
des avocats, contre lequel une par- Stéphane Mazars, rapporteur du Digital, Santé, Innovation…
tie de la profession se bat depuis des texte, mardi matin. Le fonds Patrimoine
semaines, ne sera pas retiré de la loi Le compromis trouvé le 21 octo-
Europe investit de manière
de confiance dans la justice. Sa déci- bre par les parlementaires vise à
sion va susciter un vent de colère, intégrer la notion de protection des responsable dans les marchés
c a r e l l e va à l ’e n c o n t r e d e l a échanges entre un avocat et son et secteurs qui font bouger
demande exprimée lundi par le client, tant en matière de défense l’Europe.
Conseil national des Barreaux que de conseil, dans le Code des pro- Quelles que soient les
(CNB). A la suite d’un vote extraor- cédures pénales. Mais des excep-
conditions de marché.
dinaire, le CNB avait fait savoir qu’il tions sont prévues : le secret du con-
préférait que l’article au cœur des seil ne vaut pas en matière de fraude
débats soit retiré plutôt que de le fiscale, corruption ou financement
voir amendé à la marge, comme le du terrorisme.
proposait Eric Dupond-Moretti. « Les Français ne comprendraient
Le respect du travail parlemen- pas qu’il en soit autrement », avait
taire et les convictions personnelles affirmé Eric Dupond-Moretti, en
du ministre ont pesé dans la déci- écho aux arguments du fisc et de
sion finale. Par un amendement, la Tracfin, la cellule de renseignement
Chancellerie demande une légère sur les fraudes financières.
réécriture du texte adopté le Jusqu'à présent, la jurisprudence
21 octobre en commission mixte était assez peu favorable à la protec-
paritaire, afin de lever certaines tion des échanges lorsque l’avocat
ambiguïtés (l’alinéa qui évoque les exerce une activité de conseil. Si le
cas où l’avo cat fait l’objet de texte adopté par les parlementaires
manœuvres de la part de son client devait en partie y remédier, les
pour commettre une infraction.) La robes noires, via leurs représen-
présence du bâtonnier lors des per- tants, ont finalement estimé que la
quisitions dans les cabinets est situation actuelle était préférable à
un texte qui graverait dans le mar- * Pour la part A EUR Acc. Echelle de risque du DICI (Document d’Informations Clés pour l’Investisseur). Le risque 1 ne signiie pas un investissement sans risque. Cet indicateur pourra évoluer dans le temps.
bre des exceptions.
« Les Français ne La profession, qui, depuis ven-
MATÉRIEL PUBLICITAIRE. Carmignac Portfolio Patrimoine Europe est un compartiment de la SICAV Carmignac Portfolio, société d’investissement de droit luxembourgeois conforme à la directive OPCVM. L’accès au
Fonds peut faire l’objet de restriction à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Il ne peut notamment être offert ou vendu, directement ou indirectement, au bénéice ou pour le compte d’une « U.S. person »
comprendraient dredi, a lancé des appels à manifes- selon la déinition de la règlementation américaine « Regulation S » et/ou FATCA. Le Fonds présente un risque de perte en capital. Les risques, les frais courants et les autres frais sont décrits dans le KIID/DICI (Document
d’Information Clé pour l’Investisseur). Le prospectus, KIID/DICI, et les rapports annuels du Fonds sont disponibles sur le site www.carmignac.com et sur simple demande auprès de la Société de Gestion. Le KIID/DICI doit
pas qu’il en soit ter dans toute le France, ne devrait être remis au souscripteur préalablement à la souscription. La société de gestion peut décider à tout moment de cesser la commercialisation dans votre pays. Les investisseurs peuvent avoir accès à un résumé de leurs
pas baisser les armes. Certains ont
autrement. » déjà menacé de lancer des recours
droits en français sur le lien suivant : www.carmignac.fr
CARMIGNAC GESTION, 24, place Vendôme - F - 75001 Paris - Tél : (+33) 01 42 86 53 35 ; Société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF. SA au capital de 15,000,000 € - RCS Paris B 349 501 676
ÉRIC DUPOND-MORETTI devant le Conseil constitutionnel ou
CARMIGNAC GESTION Luxembourg, City Link - 7, rue de la Chapelle - L-1325 Luxembourg - Tel : (+352) 46 70 60 1
Filiale de Carmignac Gestion - Société de gestion de fonds d’investissement agréée par la CSSF. SA au capital de 23 000 000 € - RC Luxembourg B67549
Garde des Sceaux la Cour européenne des droits de
l’homme. n
MONDE Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Les relocalisations sont une fausse


bonne idée, selon l’OMC
l Malgré la déstabilisation des chaînes d’approvisionnement,
l’OMC s’oppose à un retour aux productions nationales.
l Celles-ci seraient plus préjudiciables à l’économie
mondiale qu’un système commercial ouvert.
tion (smartphone et ordinateurs ans, et pendant un à deux mois tous
MULTILATÉRAL notamment), a conduit à l’appari- les 3,7 ans.
tion de goulots d’étranglement. Si personne ne peut prédire le
Richard Hiault Des événements météorologi- prochain événement, il existe de
@RHIAULT ques extrêmes, des accidents nombreuses façons de rendre les
comme le blocage d’un porte-con- chaînes de valeur plus résistantes,
La pandémie du Covid-19 a révélé la teneurs dans le canal de Suez ainsi notamment en détenant davantage
trop grande dépendance des éco- que des fermetures de ports en rai- de stocks de composants critiques,
nomies occidentales aux fournis- son du Covid-19 ont accru un peu en diversifiant ses fournisseurs ou
seurs étrangers, et poussé certains plus les difficultés. La situation est en régionalisant la production au
pays à vouloir relocaliser une partie transitoire, estime l’OMC. plus près des lieux de vente. MGI
de leur production pour des rai- estime ainsi que 15 à 25 % du com-
sons de sécurité et de souveraineté merce mondial de marchandises
économique. Pour l’OMC, une pourrait se déplacer vers d’autres
C’est une mauvaise idée, dénonce économie localisée pays au cours des cinq prochaines
l’Organisation mondiale du com- se révèle plus années si les chaînes de valeur se
merce (OMC) dans son rapport régionalisent.
annuel sur le commerce internatio-
– et non pas moins – « Ce scénario ne signifie pas que la
nal : « Les mesures visant à restrein- sensible aux chocs. mondialisation est morte [...]. Il est
dre le commerce, à accumuler les possible qu’un ensemble plus large de
fournitures nationales et à renforcer Les possibilités pays participent aux chaînes de
l’autosuffisance nationale, loin de valeur mondiales dans les années à
réduire l’insécurité économique, ont
d’ajustement venir », prédit l’OMC qui assure que
servi à l’accroître, en perturbant les sont limitées. le système commercial mondial a
chaînes d’approvisionnement, en mieux résisté que prévu à la pandé-
ralentissant la production. » A ceux Néanmoins, le monde doit se pré- mie du Covid-19. « Nous avons main-
qui appellent à la fin de la mondiali- parer à connaître plus fréquem- tenant l’occasion de nous appuyer
sation, le gendarme du commerce ment des événements similaires. sur ce système, et non de l’abandon-
prône l’inverse. Une étude du McKinsey Global Ins- ner », préconise-t-elle. « Une coopé-

Getty Images
titute (MGI) parue l’an dernier révé- ration internationale ravivée, et non
Perte de bien-être lait qu’une entreprise manufactu- un repli vers l’isolationnisme, est la
Des politiques publiques visant à rière moyenne pouvait subir une voie la plus prometteuse […] », juge
garantir la production nationale de perturbation de sa production pen- Ngozi Okonjo-Iweala, directrice Des événements météorologiques extrêmes, des accidents et des fermetures de ports en raison du
produits jugés essentiels nécessite- dant deux semaines tous les deux générale de l’Organisation. n Covid-19 ont accru les difficultés d’approvisionnement, mais la situation est transitoire, estime l’OMC.
raient de combiner subventions et
protection des importations. Pour
l’OMC, ce choix serait coûteux sur
le plan budgétaire et aboutirait à
des prix à la consommation plus
Pékin dénonce les « nouvelles barrières » de l’UE
élevés. Une production nationale
n’est, elle-même, pas à l’abri d’un Pour l’ambassadeur « Il y a eu une quantité croissante « Reprocher aux Européens que des « manipulations politi- Pour Pékin, cela « aggraverait la ten-
choc comme l’a montré l’impact de chinois auprès de l’UE, d’outils sur-mesure visant d’autres d’accroître les problèmes d’appro- ques » fassent obstacle à sa ratifica- sion » dans les approvisionnements
la pandémie récente sur les diffé- la politique commerciale pays et leurs entreprises. Ces outils visionnement internationaux par tion, a-t-il déclaré. « La Chine dit industriels et provoquerait des
rents pays. européenne perturbe sont discriminatoires et constituent des mesures commerciales restric- regretter l’ingérence du politique, pressions inflationnistes.
Pour l’OMC, une économie loca- un peu plus les chaînes également une violation du principe tives relève de la mauvaise foi. notamment en ce qui concerne les « Pékin s’inquiète d’une possible
lisée se révèle plus – et non pas d’approvisionnement d’équité et de justice du marché. » L’Europe ne fait pas le quart de ce droits de l’homme, dans l’accord en coopération entre les deux blocs
moins – sensible aux chocs. Les mondiales. « Les mesures prises par l’Union que font les Chinois en la matière », gestation sur les investissements. concernant la taxation aux frontiè-
possibilités d’ajustement sont limi- européenne auront également des commente Sébastien Jean, direc- Cela ne l’empêche pas d’utiliser sa res, dans un premier temps sur
tées. Ce manque « entraîne une ins- Si les projecteurs sont plutôt bra- conséquences mondiales et ces mesu- teur du CEPII. Non seulement force de frappe commerciale à des l’acier, de produits à haute intensité
tabilité accrue du commerce, des qués sur le bras de fer commercial res pourraient créer de nouvelles ten- Pékin s’insurge mais défend avec fins politiques comme l’ont montré carbone. A l’avenir, d’autres pro-
revenus, des prix et, en définitive, des entre les Etats-Unis et la Chine, sions dans la chaîne d’approvision- force… les principes de marché. ses décisions vis-à-vis de l’Australie duits pourraient entrer dans le
revenus et des dépenses des ména- cette dernière ne ménage pas pour nement et la chaîne industrielle ces derniers mois », observe Sébas- viseur. Et surtout, les deux blocs
ges ». Pour l’Organisation, relocali- autant l’Union européenne (UE). mondiales », a-t-il ajouté. « Manipulations politiques » tien Jean. pourraient entraîner dans leur
sation rimerait donc avec « impor- Dans un entretien accordé au Elles pourraient aussi provoquer Au t r e r e p r o c h e : l a m i s e e n Par ailleurs, la Chine s’attaque au sillage d’autres pays. La Chine veut
tantes pertes de bien-être ». « Financial Times » lundi, l’ambas- des hausses de prix, a indiqué veilleuse de l’accord d’investisse- récent accord intervenu entre éviter une telle entente dans le cadre
L’OMC attribue les difficultés sadeur chinois auprès de l’UE, Zhang Ming. Pour ce dernier, l’UE ment conclu entre la Chine et l’UE l’Union et les Etats-Unis concernant de la lutte contre le réchauffement
d’approvisionnement à la réduc- Zhang Ming, n’a rien de moins devrait s’en tenir aux règles de fin décembre 2020 en réaction les droits de douane sur l’acier et climatique », explique Sébastien
tion, début 2020, des investisse- qu’accusé l’Europe de perturber les l’OMC. « De telles mesures s’écartent notamment aux traitements réser- l’aluminium. Il prévoit l’ouverture Jean. Les timides avancées de la
ments des entreprises. Un rebond chaînes d’approvisionnement des objectifs initiaux des politiques vés aux Ouïghours musulmans de de négociations sur la limitation COP26, à Glasgow, témoignent de
inattendu de la demande, accéléré mondiales en érigeant des obsta- commerciales et économiques et la province chinoise du Xinjiang. des importations en provenance de l’inconfort des grands pays émer-
par l’accumulation des stocks des cles réglementaires et commer- constituent également une distorsion Pour Zhang Ming, la Chine est producteurs d’acier plus intensifs gents, dont la Chine, sur ce qu’il y a
entreprises et une hausse des ciaux. Il reproche à l’Europe des des principes du marché », a-t-il prête à mettre en œuvre cet accord. en carbone au nom de la lutte con- lieu d’entreprendre au niveau du
dépenses en biens de consomma- pratiques « discriminatoires ». encore avancé. L’Union ne devrait pas permettre tre le réchauffement climatique. climat. — R. H.

Un sommet entre Joe Biden et Xi Jinping sans compromis


dus ? Le président américain Joe conflit, a déclaré Joe Biden. « Nous Selon ce dernier, la réunion cains comme une victoire de pandémie de Covid-19, contribuent
BILATÉRAL Biden et le dirigeant chinois Xi avons une responsabilité envers le « suggère que la Chine et les Etats- Pékin. Xi Jinping, qui rêve d’attacher à la détérioration constante des
Jinping se sont engagés à améliorer monde ainsi qu’envers notre peu- Unis veulent rester concentrés sur le Taïwan à la Chine, a prévenu son relations sino-américaines.
Le président améri- la coopération mais n’ont proposé ple. » S’exprimant depuis le Grand redressement de leurs économies homologue américain qu’œuvrer à Survenue quelques jours après un
cain et son homologue aucune avancée majeure après plus Palais du Peuple à Pékin, le prési- respectives » et veulent éviter « les l’indépendance de Taïwan revenait accord surprise entre la Chine et les
chinois ont discuté de trois heures de pourparlers dent Xi Jinping a également adopté risques externes inutiles » avant à « jouer avec le feu ». Etats-Unis pour renforcer la coopé-
plus de trois heures menés la nuit dernière lors d’un un ton conciliant, appelant Joe deux échéances politiques impor- ration climatique, cette rencontre
ce mardi lors d’un sommet virtuel. Biden « mon vieil ami » et assurant tantes : le 20e Congrès du Parti chi- Droits humains aura été l’occasion pour les chefs
sommet virtuel. Assis dans la salle Roosevelt de la être « prêt à travailler » avec son nois à l’automne 2022 et les élec- Outre Taïwan, Joe Biden a exprimé d’Etat américain et chinois de cam-
Maison-Blanche devant deux homologue américain. tions de mi-mandat aux Etats-Unis ses « préoccupations à propos des per chacun sur leurs positions.
grands écrans, Joe Biden a souligné dans un an. pratiques [de la Chine] au Xinjiang, Cette rencontre virtuelle s’est
Aucun communiqué la nécessité de garder les « lignes de Eviter les risques externes Sur Taïwan, sans doute la ques- au Tibet et à Hong Kong, et des droits tenue au moment où Xi Jinping
commun n’a été diffusé communication ouvertes », selon Si le ton a été qualifié de « respec- tion la plus délicate du point de vue humains en général ». Le président a est sorti encore renforcé du sixième
et aucun compromis un compte rendu de la Maison- tueux » et « ouvert » par la Maison- de Pékin, Joe Biden a souligné « que par ailleurs critiqué les pratiques plénum du 19e congrès du Parti
n’a été trouvé. Blanche, alors que les Etats-Unis et Blanche, le sommet n’a fait l’objet les Etats-Unis restent attachés à la commerciales et économiques communiste. Le président améri-
la Chine font face à de nombreux d’aucun communiqué final com- politique d’une seule Chine » mais jugées « déloyales » de la Chine. cain, confronté à un paysage politi-
désaccords, sur des questions telles mun et n’a débouché sur aucun que « les Etats-Unis s’opposent fer- Ces deux sujets, ainsi que les allé- que extrêmement divisé, et à une
Frédéric Schaeffer que l’avenir de Taïwan, la militari- compromis. « Le sommet virtuel ne mement aux efforts unilatéraux gations américaines de cyberatta- pandémie qu’il peine à éradiquer, a
@fr_schaeffer sation de la mer de Chine méridio- visait qu’à apaiser les tensions. Il pour changer le statu quo ou saper la ques répétées en provenance de mentionné la Chine lundi en pro-
— Correspondant à Shanghai nale, les droits de l’homme, le com- n’était pas destiné à parvenir à la nor- paix et la stabilité dans le détroit ». Chine, l’expansion rapide des capa- mulguant un gigantesque plan
merce et la cybersécurité. malisation des relations bilatérales », Les médias chinois n’ont retenu cités militaires de la Chine et l’obs- d’infrastructures, censé permettre
Ils se sont parlé – longuement –, « Nous devons établir des garde- souligne Raymond Yeung, chef éco- que la première partie de la phrase truction chinoise aux enquêtes à l’Amérique de « gagner la compéti-
mais se sont-ils seulement enten- fous de bon sens » pour éviter un nomiste chez ANZ. et ont présenté ces propos améri- multilatérales sur les origines de la tion » du XXIe siècle. n
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 MONDE // 07

en bref
L’Europe de l’Est confrontée
à une forte poussée inflationniste Retraites : Madrid
va augmenter
les cotisations
SOCIAL Après des semaines
pays avec une demande domestique de discussions, le gouverne-
CONJONCTURE importante et dynamique comme ment espagnol a présenté
la Pologne s’en sortent, les pays plus mardi sa réforme du finance-
La hausse du prix petits qui dépendent des exporta- ment des retraites. Au terme
de l’énergie et les tions souffrent. Ainsi, la production d’un accord avec les syndi-
pénuries de compo- industrielle polonaise est largement cats, il a opté pour une hausse
sants font grimper au-dessus de son niveau d’avant des cotisations sociales de
l’inflation des pays crise alors que l’industrie tchèque et «0,6 point de pourcentage»
à l’est du continent. slovaque affiche une baisse. qui devrait être « tempo-
raire ». Selon l’exécutif, la
hausse pèsera à 80 % sur les
Guillaume de Calignon Les pays avec une employeurs et à 20 % sur les
@gcalignon demande domestique salariés. Elle entrera en
importante et vigueur en 2023 et fera l’objet
Si la BCE temporise pour normaliser de révisions régulières à par-
sa politique monétaire, d’autres ont
dynamique comme la tir de 2032, date après
pris les devants. C’est le cas de plu- Pologne s’en sortent. laquelle elle pourra être
sieurs institutions monétaires des annulée si l’état financier de
pays d’Europe de l’Est. Il faut dire De la même façon, les taux d’utili- ce système le permet.
que les économies de cette région sation des capacités de production
sont confrontées à une hausse des industrielles dépassent leur niveau
prix bien plus forte qu’à l’ouest du moyen de longue période en Polo- Covid : Munich
Vieux Continent. En moyenne, gne mais elles sont retombées au- annule son
l’inflation varie de 6 à 8 % sur un an dessous en République tchèque et
selon les pays, avec un pic à 7,9 % en en Slovaquie. La croissance de l’an
marché de Noël
Roumanie. prochain n’est pour l’instant pas en PANDÉMIE La ville alle-
Devant cette flambée des prix, les accéléré au printemps de cette année. Pour des pays où l’industrie de la demande, phénomène sur danger. « La région va continuer à mande de Munich a annulé
banques centrales ont pris des Les taux d’utilisation des capacités représente entre 25 % et 30 % du lequel les banques centrales peuvent croître », indique Olivier de Boysson. son marché de Noël, qui attire
mesures énergiques. La banque de production ont vite grimpé, le chô- PIB, le bond de la demande de biens avoir une prise, alors qu’en zone Et les pays doivent faire face à la plus de deux millions de visi-
centrale de Pologne a dû remonter mage a baissé, les salaires ont pro- durables causé par la pandémie est euro, ce sont surtout les frictions de persistance du risque Covid. En teurs, en raison de « la crois-
ses taux de 75 points de base début gressé et l’inflation est revenue entre une aubaine. Le taux de chômage l’offre qui expliquent la hausse des Pologne, en République tchèque ou sance exponentielle » des infec-
novembre et celle de la République 3 et 4 % », explique Stéphane Col- est en effet quasiment revenu à ses prix », estime Olivier de Boysson, en Hongrie, les taux de vaccination tions au Covid-19, a annoncé
tchèque n’a pas fait dans la demi- liac, économiste chez BNP Paribas. niveaux d’avant Covid, allant de économiste chez Société Générale. avoisinent 60 % de la population mardi le maire, Dieter Reiter.
mesure en les relevant de 125 points. « La hausse des prix de l’énergie à la 2,6 % en République tchèque à 6,3 % « Les banques centrales vont refroi- contre 30 % en Roumanie et en Bul- « C’est une nouvelle amère [...]
Cette semaine, la Hongrie devrait rentrée et les pénuries de composants en Slovaquie en octobre. dir l’économie mais il ne s’agit pas garie. Ces deux pays sont donc mais la situation dramatique
suivre ses voisines. Les économistes ont aggravé l’inflation. Or, les ban- d’un retournement de cycle », juge confrontés à la vague de Covid la dans nos hôpitaux et la crois-
de Goldman Sachs pensent que les ques centrales ont attendu avant Les salaires en hausse l’économiste. plus sévère depuis le début de l’épi- sance exponentielle du nombre
taux vont monter jusqu’à 4 % d’ici à d’intervenir, de peur de casser la Et les salaires s’emballent. En Polo- Mais les difficultés d’approvision- démie. Avec un problème : « Les gou- d’infections ne me laissent pas
la fin du premier semestre en Répu- reprise. Désormais, elles n’ont plus gne, sur un an, ils ont bondi de 8,7 % nement sont venues compliquer la vernements bulgare et roumain sont d’autre choix », a indiqué l’élu.
blique tchèque et à 3 % en Pologne, tellement le choix. Et le mouvement et en République tchèque, de près reprise. Elles sont fortes dans l’auto- intérimaires. Donc si des reconfine- En revanche, la ville de
contre 1,25 % aujourd’hui. est parfois brutal, comme on l’a vu en de 10 %. Bref, « en Europe de l’Est, les mobile et les équipements électri- ments sont possibles, la légitimité de Nu r e m b e rg l e c o n s e r ve ,
« Le redémarrage des pays de l’Est République tchèque », poursuit tensions inflationnistes viennent en ques, deux secteurs où les pays de telles décisions sera nécessairement l’organisant à quatre endroits
a été très rapide dès l’été 2020 et s’est l’expert. grande partie d’une hausse soutenue l’Est sont bien positionnés. Si les posée », avance Stéphane Colliac. n différents de la ville.

COMPLÉMENTAIRE
SANTÉ ENTREPRISES

Pour AÉSIO, être une mutuelle, c’est penser

LE CHOIX D’UNE
aux autres plutôt qu’à soi. C’est pourquoi nous
en faisons plus pour vous et vos salariés avec
une offre santé qui s’adapte vraiment
AUTRE VOIE, à vos besoins :

CELLE DU Diagnostic personnalisé des besoins et de


la situation de votre entreprise pour une

PARTAGE.
offre adaptée.
Actions de prévention sur-mesure
élaborées avec un professionnel
et adaptées aux métiers de vos salariés
(stress, sommeil, mal de dos...).
Gestion de crise sur site :
accompagnement en cas d’évènement
traumatisant et service de soutien
psychologique 24h/24 (1).
Consultation médicale à distance pour
apporter de la flexibilité à vos salariés
24h/24 et 7j/7 (2).

C’est aussi ça, créer du lien.

Plus de renseignements sur aesio.fr


(1) Les garanties d’assistance sont assurées par IMA Assurances : IMA Assurances, Société anonyme au capital de 7 000 000 € entièrement libéré. Entreprise régie par le Code des
assurances. RCS Niort : 481 511 632. Siège social : 118 avenue de Paris – CS 40000 – 79033 Niort Cedex 9. (2) Le service de consultation médicale à distance, MédecinDirect, n’est
pas un service d’urgence. En cas de doute ou d’urgence, veuillez contacter votre médecin traitant ou le 112. MédecinDirect vient en soutien à la médecine de terrain, dans le
respect du parcours de soins. AÉSIO mutuelle, mutuelle soumise aux dispositions du livre II du code de la mutualité, immatriculée sous le n° 775 627 391 dont le siège social est
4 rue du Général Foy – 75008 Paris. ©GettyImages. Document non contractuel à caractère publicitaire. 21-007-030
08 // MONDE Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Ukraine : la résilience de l’économie


au défi des tensions avec Moscou
l Les mouvements de troupes russes non loin de la frontière orientale de l’Ukraine sont suivis avec vigilance.
l A Kiev, l’économie a surmonté déjà maintes crises, sans se défaire de l’étreinte des oligarques.

EUROPE

Yves Bourdillon
@yvesbourdillon
— A Chirokiné et Kiev

« Rien à craindre, le paysage ici ne se


prête pas aux snipers. » C’est non sans
flegme, mais avec casques et gilets
pare-balles de rigueur, que le com-
mandant du bataillon ukrainien fait
visiter la « ligne de contact » du vil-
lage abandonné de Chirokiné.
Cette ligne de démarcation milita-
risée sépare depuis six ans les forces
loyalistes et les séparatistes épaulés
par des mercenaires russes. Forte
d’une des plus fortes densités de
mines au monde, cette bande vide de
t o u t e p r é s e n c e h u m ai n e s u r
427 kilomètres de long et
1.200 mètres à… seulement
60 mètres de large, est sans équiva-
lent en Europe.
Le calme trompeur, puisque trou-
blé de temps en temps par des raids
de drones et des tirs de mortiers,
reflète un peu l’atmosphère dans le

Anatolii Stepanov / AFP


pays, méla nge déco ncertant
d’imperturbabilité et de vigilance.
Les plus inquiets des mouvements
de troupes russes étaient jusqu’à
récemment… les alliés américains.
Ce n’est qu’il y a quelques jours que le
président Volodymyr Zelenski s’est Des soldats ukrainiens sur la ligne de contact. Le périscope est recommandé pour scruter les positions adverses, à cause des snipers embusqués, parfois à 2 km de distance.
ému du déploiement de 100.000 sol-
dats russes non loin de la frontière
entretiennent un climat politique
orientale.
Pour autant, le pays se prépare au
pire depuis des années. L’armée
au front, sans formation ni équipe-
ments. Au prix de négociations fié-
vreuses : « Tu me prends mon contre-
« Ici, la lutte contre
la corruption, c’est
délétère. Chaque ville à “son” oligar-
que qui finance le maire ou le gouver-
La France, partenaire
ukrainienne était dans un état
pathétique lors de la perte de la Cri-
mée en 2014, mais elle bénéficie
maître, mais laisse-moi le
comptable. »
L’économie souffre toutefois d’un
comme la pêche
à la ligne. On attrape
neur ». « Un vote au Parlement se
négocie 100.000 dollars, prix officiel. »
Le président Zelensky affirme
de premier plan de Kiev
désormais des plus fortes dépenses talon d’Achille, sa dépendance au un poisson, on le depuis son élection en 2019 qu’il va
militaires de la planète, équivalentes gaz russe. Des Ukrainiens craignent montre à la ronde démanteler ce système mais reste lié L’Ukraine, au centre des Wa s h i n g t o n , q u i r é s e r ve à
à 5,95 % du PIB. Et le chef d’Etat-ma- de ne pas pouvoir se chauffer cet à un oligarque des médias, Igor inquiétudes européennes l’Ukraine son aide militaire la
jor, Rouslan Komtchak, ose depuis hiver en raison des réductions et on le relâche. » Kolomoisky. Une loi qu’il a signée en raison des manœuvres plus importante (1,5 milliard de
peu déclarer qu’une invasion de son d’approvisionnement que le VOLODYMYR ARIEV devrait sanctionner, hors de tout de l’armée russe, attend dollars par an), il représente un
pays aurait désormais « un prix inac- Kremlin met sur le dos de dettes Député d’opposition cadre judiciaire, une douzaine d’oli- beaucoup de la France partenaire aussi essentiel Berlin.
ceptable » pour le Kremlin. impayées par Kiev. Le sujet ne peut garques, dont les noms ne sont pas sur le plan diplomatique. Ce dernier a beaucoup déçu en
que résonner en Europe occidentale connus. acceptant le pipeline North
Une économie habituée où les prix du gaz ont flambé récem- Daria Kaleniuk se réjouit que le Paris a « la volonté de défendre Stream 2 permettant au gaz russe
à faire le gros dos ment, ce que Moscou attribue aux gouvernement ait voté une réforme l ’ i n t é g ra l i t é t e r r i t o r i a l e d e de contourner l’Ukraine. Mais il
Surtout, l’économie ukrainienne a fermetures de centrales nucléaires cialistes de hautes technologies (les judiciaire audacieuse, afin que « les l’Ukraine ». Cette déclaration du demeure omniprésent sur le plan
développé une résilience peu com- et à un recours déraisonnable au analystes programmeurs fournis- juges corrompus ne soient plus choisis président français Emmanuel économique. Le seul pays euro-
mune. Depuis 2004, elle a surmonté solaire et à l’éolien. sent la deuxième source de devises par d’autres juges corrompus ». Les Macron à son homologue russe péen qui bénéficie du même capi-
deux révolutions, un début de « La Russie utilise le gaz comme du pays) sont aussi freinés par le nominations sont supervisées Vladimir Poutine, lundi soir, a dû tal confiance que la France est le
guerre civile dans sa partie orientale moyen d’agression hybride. Après poids des oligarques, « le deuxième désormais par des magistrats étran- sonner bien doux aux oreilles des Royaume-Uni, fait valoir un ana-
soldée par l’amputation d’un quart nous pendant des années, la Moldavie fléau de l’Ukraine derrière l’ingérence gers, gage d’indépendance. Toute- dirigeants ukrainiens. Elle ne lyste à Kiev, grâce à l’excellente
de son PIB avec la sécession de facto l’a subi en 2021 pour la première fois et russe », estime Daria Kaleniuk direc- fois, « l’Agence anti-corruption ne constitue évidemment pas une coopération nouée depuis le
d’une partie du Donbass et des épiso- la Pologne est menacée, cela va peut- trice de l’ONG « zéro corruption ». fonctionne pas », fait valoir le député promesse d’implication militaire Brexit. Le Royaume-Uni va four-
des d’hyperinflation. L’économie de être dessiller l’Union européenne, Les rentes qu’ils tirent de leurs d’opposition Volodymyr Ariev : « Ici, en cas de conflit. Les dirigeants nir clés en main deux bases nava-
guerre, les entrepreneurs ukrai- géant débonnaire et candide », fait monopoles dans l’acier, l’énergie, la la lutte contre la corruption, c’est ukrainiens attendent beaucoup de les en mer d’Azov et en mer Noire.
niens connaissent : ils ont vu la valoir un parlementaire ukrainien. chimie écrasent ménages et entre- comme la pêche à la ligne. On attrape la France… sans se faire trop d’illu-
Police Militaire débarquer en 2014 Les atouts incontestables de prises. « Ils ont survécu à cinq prési- un poisson, on le montre à la ronde et sions, tant sur des fournitures de « Un pays d’ingénieurs »
avec un quota d’hommes à envoyer l’Ukraine, de l’agriculture aux spé- dents », résume un diplomate, « et on le relâche. » n matériel militaire que sur la possi- Les attentes ukrainiennes vis-à-
bilité d’une visite du président vis des Français ne sont pas moin-
français. Emmanuel Maron avait dres sur le plan économique. Près

Les Vingt-Sept commencent à plancher promis d’effectuer ce déplace-


ment, qui serait le premier d’un
chef d’Etat français depuis 1998.
de cent soixante entreprises fran-
çaises sont présentes, souligne
Bertrand Barrier, avocat à Kiev.
sur une doctrine de défense européenne Mais le calendrier est trop serré
d’ici à la fin de l’année. Le déplace-
Elles sont particulièrement acti-
ves dans l’agroalimentaire, les
ment paraît aussi très improbable semences, les cosmétiques, la
Les ministres de la Défense européen, après les échanges com- nouveau monde plus brutal, plus dans les cyberattaques qui peuvent au premier semestre 2022, qui pharmacie, le luxe, la banque et
de l’UE ont bien accueilli la mencés lundi soir en format dit instable, dans lequel une crise peut mettre hors circuit des hôpitaux, sera marqué par la présidence l’automobile. Les sociétés françai-
« boussole stratégique » « jumbo » (Affaires étrangères et dégénérer en quelques heures, des centrales électriques ou française de l’UE et par la campa- ses, dont pratiquement aucune
qui doit être finalisée en défense) et poursuivis mardi. comme l’a montré l’exemple afghan d’autres infrastructures critiques. gne présidentielle. Et l’Elysée n’a plié bagage malgré la corrup-
mars 2022. L’initiative doit Le contexte géopolitique, il est l’été dernier, les réponses doivent Les ministres de la Défense ont n’envisage pas de visite en Ukraine tion et les fortes secousses socia-
venir en complément de vrai, souligne la pertinence de cette être multiples. accueilli mardi, à déjeuner, le secré- sans une autre en Russie, par souci les, ont été attirées par la
l’Otan et non la concurrencer. forme de livre blanc, alors que la taire général de l’Otan Jens Stolten- d’équilibre. main-d’œuvre ukrainienne, tra-
situation a continué à se dégrader à Menaces nouvelles berg pour évoquer l’articulation de Mais les relations entre les vailleuse et bien formée. « C’est un
Karl De Meyer la frontière polonaise, où les forces La « boussole stratégique » propose la nouvelle doctrine européenne deux pays restent bonnes, estime pays d’ingénieurs », s’enthou-
@demeyerkarl de sécurité ont fait usage mardi de certes la création d’une force mili- avec l’Alliance nord-atlantique. Igor Zhovkva, conseiller diploma- siasme Dominique Piotet, patron
— Bureau de Bruxelles canons à eau contre des migrants taire de 5.000 soldats d’ici à 2025, « L’idée n’est certainement pas de tique du président Volodymir d’Unit City à Kiev, qui cite en
qui leur jetaient des pierres depuis la capable de se projeter sans avoir à concurrencer l’Otan » a expliqué un Zelenski, qui cite des accords à exemple Gitlab : cette entreprise
On retiendra peut-être dans les frontière biélorusse. L’attaque que dépendre des moyens américains. diplomate en marge des débats. Il signer pour 1,3 milliard d’euros, créée en 2011 dans une maison
livres d’histoire que novembre 2021 mène depuis des semaines la Biélo- Mais elle invite aussi les Vingt-Sept était important de le rappeler pour concentrés sur la fourniture de sans eau courante a été listée
a marqué le début de la théorisation russie contre les frontières extérieu- à se montrer agiles face à des agres- un certain nombre d’Etats mem- locomotives Alstom. Il reconnaît récemment sur le Nasdaq, avec
d’une doctrine de défense euro- res de l’UE illustre parfaitement le sions non conventionnelles. Par bres de l’Union européenne très rester sur sa faim à propos du rôle pour particularité de n’avoir…
péenne effective. Les ministres des concept de guerre hybride mis en exemple dans l’espace : le ministère attachés au parapluie de l’organisa- de la France dans les dossiers jamais eu aucun bureau.
Affaires Etrangères et de la Défense avant par la boussole stratégique. russe de la Défense a annoncé tion militaire, notamment multilatéraux : ni l’Union euro- Le pays est « quasiment un para-
des Vingt-Sept ont en tout cas com- « L’ancienne distinction entre mardi avoir « réalisé avec succès d’anciens satellites de l’URSS. péenne ni l’Otan ne donnent plus dis fiscal », note Bertrand Barrier,
mencé à débattre avec enthou- guerre et paix n’est plus valide de nos lundi 15 novembre un test » d'une Les chefs d’Etat et de gouverne- de signaux positifs sur une éven- avec 20 % d’impôt maximum sur
siasme de la « boussole stratégique » jours, a déclaré Josep Borrell mardi arme ayant ciblé un satellite russe ment plancheront à leur tour sur tuelle adhésion de Kiev. « On sait le revenu, des charges sociales de
mise sur la table la semaine dernière soir. Ce n’est plus blanc ou noir, il y a désormais inutilisé, qui était en le « strategic compass », comme que c’est compliqué pour eux, 20 % et des profits taxés à 18 %. En
par Josep Borrell, le chef de la diplo- toute une gamme de nuances de gris orbite depuis 1982. Il s’agissait pour on l’appelle en anglais, en décem- ajoute Igor Zhovkha, on ne revanche, le droit social n’a pas
matie de l’UE. « Le texte a été très bien qui recouvrent des situations de riva- Moscou de démontrer sa capacité bre, dans la perspective d’en adop- demande même pas un calendrier, bougé depuis l’époque soviétique,
reçu, avec un fort degré de conver- lité, de coercition, d’intimidation aux- de nuisance spatiale. La Russie est t e r u n e ve r s i o n f i n a l i s é e e n mais au moins une perspective. » Si ce qui interdit quasiment tout
gence », a commenté un diplomate quelles il faut répondre ». Dans ce aussi un des pays les plus en pointe mars 2022. n Paris compte moins que licenciement. — Y. B.

La Poste – SA au capital de 5 364 851 364 € – 356 000 000 RCS Paris – Siège social : 9, rue du Colonel Pierre Avia 75015 Paris – La Banque Postale – S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social : 6 585 350 218 €. 115 rue de Sèvres 75275 Paris CEDEX 06. RCS Paris no 421 100 645 –

Pickup Drive – Paris-Lorraine (75) La Poste – Sarlat-La-Canéda (24) La Poste – Paris (75)

ELIES
RESPONSABLE PICKUP DRIVE
DELPHINE
CONSEILLÈRE CLIENTÈLE PRO
PATRICK CHEF DE PROJET DATA
ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

ÊTRE PROCHE
DE 67 MILLIONS
DE PERSONNES
C’EST UNE PROUESSE
QUE NOUS SOMMES
250 000 À RÉALISER
PARTOUT ET CHAQUE JOUR.

LA PROXIMITÉ
La Banque Postale – Avion (62) Agence Chronopost – Versailles (78)

NORA
C’EST UN MÉTIER.

CONSEILLÈRE BANCAIRE
LAURINE ANIMATRICE D’ÉQUIPE

Agence DPD – Orléans (45) Plateforme Courrier de Paris Nord – Gonesse (95)

ANTONY CHAUFFEUR-LIVREUR
BRUNO PILOTE MACHINE
10 // Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

idées&débats

Pascal Garnier pour « Les Echos »


Salaires : tout concourt à la hausse
Nathalie Silbert diale plus vigoureuse que prévu qui salaire minimum n’est pas exclu. secteurs et concerne tous les profils, plus » pour trouver les 2.000 sala-
@natsilbert fait bondir les cours de l’énergie et « Si, en novembre, la hausse men- même les moins qualifiés ». Et rien riés qui lui manquent, mais réflé-
crée des pénuries. En octobre, les suelle des prix est de 0,3 %, le SMIC ne dit que la situation va se détendre chirait à de meilleures conditions
Hausse des rémunérations flirtant prix à la consommation ont ainsi sera revalorisé de 0,8 % au 1er janvier rapidement. Au contraire, la mobi- de travail.
avec les 3 % chez Safran, revalorisa- augmenté de 2,6 %, sur douze mois 2022 », prévient Denis Ferrand, lité des salariés semble s’accélérer. Et ailleurs ? Après deux ans de
L’ANALYSE tion de 2,4 % a minima dans les ser- glissants dans l’Hexagone, selon directeur général de Rexecode. En témoigne la remontée des modération salariale liée au Covid,
vices à l’automobile (mécaniciens, l’Insee – un niveau qu’elle n’avait pas La nouveauté, c’est que cette démissions et ruptures convention- la pression sera forte sur les
DE LA RÉDACTION carrossiers…), renégociation de la connu depuis des lustres. Et selon bouffée d’inflation s’accompagne nelles recensées par la Dares au employeurs pour que les négocia-
La conjugaison grille en vigueur dans l’hôtellerie et les prévisionnistes, ils devraient de revendications salariales : les deuxième trimestre (à 126.000 et tions annuelles obligatoires (NAO)
la restauration, coup de pouce dans continuer de grimper pendant plu- salariés commencent à se mobili- près de 23.800, respectivement). prévues début 2022 débouchent
de l’inflation le secteur de la propreté… Une fois sieurs mois encore. Jusqu’où ? Per- ser pour obtenir des hausses qui sur une revalorisation des salaires
et des pénuries de de plus, le monde de l’après-Covid sonne ne le sait. compenseraient l’envolée du coût Cajoler les profils compte tenu de l’inflation. Ce
main-d’œuvre crée est en train de nous surprendre. de la vie. Avec même, ici où là très qualifiés d’autant que le taux de marge des
Alors que l’on s’attendait à ce Poussée de fièvre (Decathlon, Labeyrie…), quelques A ce jour, la plupart des experts esti- entreprises devrait être au plus
un nouveau rapport que la pandémie conduise à une Cette poussée de fièvre a déjà grèves. « Dans les négociations indi- ment que dans les secteurs où les haut cette année. Dans ce contexte,
de force dans période de vaches maigres pour entraîné une revalorisation du viduelles, la revalorisation du salaire pénuries de main-d’œuvre freinent pas sûr que les primes ou les méca-
les salariés, la sortie de crise SMIC de 2,2 % au 1er octobre, visant à minimum offre un argument sup- l’activité, comme le bâtiment, le nismes d’intéressement et de parti-
les négociations s’accompagne de vives discus- préserver le pouvoir d’achat de plémentaire », relève l’économiste transport routier ou la restaura- cipation soient jugés suffisants.
salariales. Dans sions autour de la revalorisation quelque 2,25 millions de salariés du Yannick L’Horty. Surtout, ces tion, les employeurs devront faire « Beaucoup d’entreprises aug-
les secteurs qui de la fiche de paie. L’hôte de privé. Cette indexation automati- demandes sont relayées par les un effort au-delà de l’inflation pour menteront les salaires début 2022 », a
Bercy, Bruno Le Maire, les encou- que, qui se déclenche dès que organisations syndicales et regar- être attractifs. L’Umih, principal reconnu le président du Medef,
peinent à recruter, rage d’ailleurs : « Le travail doit l’indice des prix (hors tabac) aug- dées avec attention par les entrepri- syndicat patronal de l’hôtellerie- Geoffroy Roux de Bézieux, inter-
les employeurs payer », a-t-il lancé en septembre mente de 2 %, devrait créer une ses. Pour une bonne raison : début restauration, a ainsi mis la barre rogé lundi sur RTL. Certes. Mais de
dernier. Jusqu’à quel point les onde de choc sur les minima novembre, la moitié d’entre elles, haut pour démarrer la discussion combien ? « Si on reste sur des haus-
devront faire un effort salaires vont-ils augmenter ? sociaux des branches. selon la Banque de France, peinait ce jeudi : il propose jusqu’à 9 % de ses limitées autour de 2 %, cela ira.
au-delà de l’inflation. To u s l e s s a l a r i é s s e r o n t - i l s « Le salaire mensuel de base était toujours à recruter. Ce, alors que les hausse des salaires. Il faudra aussi, Mais si on dépasse les 3 % ce sera
Ailleurs aussi, concernés ou juste une partie ? en hausse de 1,5 % au troisième tri- « bras » manquent pour répondre à comme avant la crise, cajoler les grave », estime Raymond Soubie.
« Tout va dépendre de la durée de mestre 2021. On ne serait pas surpris la demande. Situation qui change le profils très qualifiés, dans la tech et Tout dépendra de l’inflation au
des augmentations l’inflation », affirme le président qu’il enregistre une progression pro- rapport de force : les candidats à un le numérique par exemple, qui fai- début de l’an prochain. Avec le ris-
sont attendues. d’Alixio, Raymond Soubie, expert che de 2,2 % en 2022, comme le poste exercent eux aussi une pres- saient déjà défaut à l’économie fran- que que la boucle prix-salaires-
des questions sociales. En atten- SMIC », prédit un expert. Ce qui sion pour décrocher des conditions çaise. prix, tant redoutée, se déclenche si
Leur ampleur dépen- dant, les ferments d’un mouve- serait nettement supérieur aux attractives, notamment en termes Chaque entreprise sera un cas elle accélère ? On n’en est pas là… La
dra de l’évolution ment de hausse des rémunéra- revalorisations passées : entre 2013 de rémunération. particulier. Face aux finances plupart des économistes – comme
des prix début 2022. tions sont là. et 2019, le salaire négocié avait aug- A écouter le président de la dégradées de son groupe, le PDG la Banque centrale européenne –
L’inflation s’est installée dans le menté de 1 % par an, comme l’infla- CPME, François Asselin, ce phéno- d’Accor, Sébastien Bazin, a déjà prophétisent un ralentissement de
paysage, liée à une reprise mon- tion. Et un nouveau relèvement du mène est perceptible « dans tous les averti qu’il ne pourrait pas « payer l’inflation dès 2022. n

LA CHRONIQUE
DU CERCLE
DES ÉCONOMISTES
Que sera la France en 2030 ?
de Philippe Trainar l serait présomptueux de vou- cun d’entre nous à apporter une plus (quotidiennement, hebdoma- pour objectif de revaloriser le buer, telle est la clé pour faire de la

I loir décrire par le menu ce que


sera la France à l’horizon 2030.
Seule certitude : elle sera beaucoup
plus vieille et beaucoup plus dépen-
contribution originale à la solution
des problèmes communs. Elle
n’attend pas de l’inflation, de la
croissance importée ou de la redis-
dairement et annuellement, ainsi
que sur la durée de vie), épargner
plus et investir plus sont la clé pour
faire à coup sûr de la France une
temps libre, de réduire les inégalités
et de remettre en cause la culture de
croissance, qui non seulement
aliène l’homme au travail mais qui
France, à l’horizon 2030, ce modèle
de stagnation heureuse dont la
réussite dépendra de… sa bonne
étoile.
dante qu’aujourd’hui, avec seule- tribution la solution à notre endet- économie riche, en forte croissance détruit aussi son environnement. Naturellement, d’autres trajec-
ment 1,4 personne de 25 à 60 ans tement public excessif et à la mon- et largement décarbonée à l’hori- Point n’est besoin de jouer les toires peuvent être imaginées, mais
pour une personne de plus de tée en charge des retraites. Elle zon 2030. Cassandre en ce qui concerne le elles se situent toutes entre ces deux
60 ans. A partir de là, schématique- préfère travailler plus pour se don- déficit des régimes de retraite, trajectoires maîtresses : celle d’une
ment, deux grandes trajectoires ner la capacité de rembourser cet l’explosion de la dette publique ou le France optimiste, travailleuse, for-
alternatives s’offrent à elle : dans la endettement et investir pour inno- Seule certitude : elle retour de l’inflation. L’expérience tunée, en forte croissance et sans
première, la France retrouve la ver et affronter les défis de la transi- sera beaucoup plus récente montre que l’on trouve tou- déséquilibre majeur, ou celle d’une
valeur du travail, de l’investisse- tion climatique. vieille et beaucoup jours moyen de s’endetter sans aug- France sceptique, voire pessimiste,
ment et de l’innovation, et réussit à Elle parie sur la création de menter les taux d’intérêt, en créant repliée sur soi, frugale, inflation-
tirer parti des défis du changement richesses supplémentaires pour
plus dépendante de la monnaie, tandis que l’inflation niste et fortement endettée. C’est là
climatique pour accélérer sa crois- améliorer les transferts sociaux au qu’aujourd’hui. constituerait plutôt une aubaine l’enjeu des prochaines élections
sance ; dans la seconde, la France profit des plus démunis et pour pour réduire la dette publique et présidentielles.
privilégie la valeur du temps libre, financer les dépenses collectives La trajectoire alternative est rela- diminuer les inégalités. Cette trajec-
de la redistribution et de la décrois- dont nous avons besoin. Mais, pour tivement attrayante car elle repose toire parie sur les bénéfices d’une Philippe Trainar est professeur
sance, et bénéficie des plaisirs d’une libérer ces forces créatives de l’éco- sur le principe du moindre effort. intervention publique accrue et de titulaire de la chaire assurance du
stagnation heureuse. nomie, il faut réduire les prélève- Elle se situe à la fois dans le prolon- la redistribution des richesses, Conservatoire national des arts et
La première trajectoire est la plus ments et réglementations qui gement des tendances observées au grâce à des prélèvements plus éle- métiers, directeur de la Fondation
naturelle. Elle suppose un certain pèsent sur les facteurs de produc- cours de ces dernières années et en vés. Travailler moins, valoriser les SCOR pour la Science et membre
optimisme sur la capacité de cha- tion, travail et capital. Travailler rupture par rapport à elles. Elle a modes de vie alternatifs et redistri- du Cercle des économistes.
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 IDEES & DEBATS // 11

opinions

Découvrez
notre magazine digital
« Les Echos Planète »
sur planete.lesechos.fr

Qilai Shen/Bloomberg
Ferme photovoltaïque près de Golmud, dans la province chinoise du Qinghai, en septembre 2021.
LE LIVRE
DU JOUR

Chine, l’envers vert Quand le charbon


était une fierté
Le charbon est devenu une matière
première mal-aimée. L’engagement
récent de plusieurs pays à ne plus
Et si le premier pollueur du monde en devenait le premier dépollueur ? investir dans des centrales à
C’est la question posée par l’excellent livre de Nathalie Bastianelli, « Quand charbon lors de la COP26 montre
bien que tout est fait pour proscrire
la Chine s’éveille verte… ». son exploitation, responsable du
réchauffement climatique. On a
ainsi du mal à se représenter qu’il
ait pu être une fierté. Et pourtant.
De l’avènement de la Reine Victoria
énergies bas carbone. En 2015, Xi à la Ouïghours… L’usine du monde veut à la fin de la Seconde Guerre La Civilisation du charbon
LA COP21 à Paris s’engage sur des objectifs devenir son cerveau, dépose les brevets mondiale, les Britanniques ont de Charles-François Mathis,
CHRONIQUE chiffrés, renforcés depuis. Tel le pic des à tour de bras. Nathalie Bastianelli parle entretenu un rapport fusionnel avec éd. Vendémiaire, 534 p., 26 euros.
émissions de CO2 d’ici à 2030, la neutra- de « ruche d’innovations technologi- le charbon sale mais bon marché.
de Sabine
lité carbone d’ici à 2060. ques », cite des tas d’exemples. Une PME
Delanglade La difficulté est de louvoyer entre veut lutter contre la désertification en LE PROPOS Le 30 octobre 1849 est L’INTÉRÊT Pour comprendre les
protection de l’environnement et néces- imprimant des murs de fixation du inaugurée avec faste à Londres la ressorts de cette « coal nation »,
sité d’une croissance élevée – la pau- sable. L’« habitat vert » est clé là où la nouvelle Bourse du charbon . En l’auteur, professeur d’histoire
vreté rurale est encore prégnante –, moitié des nouveaux bâtiments du 1851, des blocs massifs de la roche contemporaine à l’université Paris-I
mais le cap est pris : « La Chine a bien monde seront érigés dans les dix ans. noire sont installés devant le Crystal Panthéon-Sorbonne, a choisi
uand la Chine s’éveille verte… entamé sa révolution verte. » Qu’il Elle évoque ces maisons imprimées en Palace à l’occasion de la de croiser les points de vue et les

Q Le titre du (très bon) livre de


Nathalie Bastianelli peut sem-
bler à contre-courant. Il ne l’est pas (1).
L’ancienne dirigeante de Havas à Pékin
s’agisse du solaire, de l’éolien, du
nucléaire ou de l’hydraulique, elle a
joué tous les atouts du carré d’as du bas
carbone et se trouve être le premier
3D dans la journée, ce constructeur de
matériaux écoconçus qui utilise cinq
fois moins de matière qu’un chantier
ordinaire, 1 % de déchets, zéro pous-
prestigieuse exposition universelle.
Autant de symboles forts de
l’attachement des Britanniques à ce
qui constitue à la fois leur moteur
supports : articles de presse,
œuvres de fiction, rapports
parlementaires et études
techniques mais aussi toiles de
et Shanghai met le doigt sur une ques- investisseur mondial dans chaque caté- sière. Quand le bâtiment écolo va, tout industriel, leur carburant quotidien Turner et affiches publiques. Ces
tion à la mesure de l’immensité chi- gorie, avec un total de 100 milliards de va. et leur source inégalée de fierté. documents variés sont reproduits
noise. Et si le premier pollueur du dollars chaque année, le double de Une véritable « civilisation dans des tons sombres qui collent
monde en devenait le premier dépol- l’effort américain. Si 155 nouvelles cen- Le canard de tofu carbonifère » se construit sur bien au sujet. Si le thème peut
lueur ? Il est certain que si la Chine réus- trales à charbon sont lancées, 85 projets Les questions à régler sont colossales. le combustible, qui conforte sembler pointu, l’ouvrage apparaît,
sissait sa « mue écologique », les effets ont été annulés. Le parc solaire repré- Comment freiner l’appétit inextingui- le sentiment de la suprématie du coup, riche, plaisant et très
d’échelle en seraient tels qu’ils permet- ble des nouvelles classes moyennes flo- britannique dans le monde. animé. —Isabelle Lesniak
tent d’espérer pour la planète. Après rissantes pour la consommation, ces
tout, l’actualisation de ses contributions Le pays qui émet le plus milliards qu’elles dépensent par exem-
par la Chine et son dialogue renoué avec de CO2 de la planète ple lors de la cérémonie commerciale
les Etats-Unis comptent parmi les bon- est aussi celui qui du Black Friday ? Il y a aussi l’appétit
nes surprises de la COP26. tout court, celui qui a fait se jeter sur son
Que la Chine soit le premier pollueur investit le plus dans les assiette un peuple qui connut les fami- DANS LA PRESSE
du monde ne fait guère de doute. énergies bas carbone. nes terribles des années 1960, vécut des ÉTRANGÈRE
N’est-ce pas de la suffocation de Pékin cas d’anthropophagie. L’obésité, jus-
étouffée par les tempêtes de sable que-là inconnue, menace. Les Chinois
venues du désert de Gobi que naquit le sente 71 % du parc mondial. Des ingé- consomment le tiers de la viande mon-
concept d’« airpocalypse » ? En ce mois nieurs travaillent sur une centrale diale, la moitié des porcs, importent des Venise menacée de s’écrouler
de janvier 2013, « les écoles ferment, les solaire en orbite qui fournirait de l’éner- vaches. Pékin veut limiter de moitié
piétons s’aident de leur smartphone pour gie à la Terre. La marche verte est pavée cette consommation d’ici à 2030. Les
retrouver leur immeuble », raconte de cahots. Ainsi, pour lutter contre restaus vegan sont encouragés. Vive le
Nathalie Bastianelli, créatrice du forum
WeBelongToChange, dédié à l’innova-
l’avancée des déserts, Deng avait lancé
la « grande muraille verte » : 4.500 km
canard de tofu !
Le gaspillage alimentaire est
•depuis
Sauvez Venise des eaux ! C’est le cri lancé
des années par la communauté
tion durable. En mai 2013, le président de long, 1.500 de large dans le nord de la réprimé. On est prié de mieux et moins scientifique, qui s’inquiète de la montée
déclarait « l’urgence » de « protéger l’envi- Mongolie, mais la monoculture est remplir son assiette. Une campagne constante du niveau de la mer. En un siècle, il
ronnement ». Le bilan que va dresser le moins efficace que la forêt sauvage. « Finissez les plats » a été lancée. Au res- s’est élevé de 35 cm, menaçant la survie de la Elle devrait en outre être dressée 260 jours
gouvernement est terrible : 80 % des En 2000, la maladie de 1 milliard de taurant, on est prié de commander un cité lacustre. L’absence de réponses immé- par an, ruinant le fragile écosystème de la
rivières sont polluées, les usines y rejet- peupliers avait réduit à néant vingt ans plat de moins que de convives. Un res- diates apportées par la COP26 de Glasgow à lagune. « La ville s’enfonce chaque année de 2
tent ad libitum leurs déchets toxiques et d’effort. Mais il ne faut pas voir que le bol taurateur zélé demandait une caution à l’urgence climatique nourrit un regain millimètres, rappelle Salvatore Settis, mais
les éleveurs, des milliers de porcs morts. à moitié vide. La Chine avance. Les l’entrée qu’il ne restituait que si le client d’inquiétude. D’ici à 2100, le niveau de elle doit surtout affronter un naufrage
Depuis que l’automobile, nouveau signe entreprises polluantes sont mieux avait fini son plat. Pour le tri des déchets, l’Adriatique augmentera entre 44 et 76 cm. bureaucratique. » Celui des efforts pour la
extérieur de richesse, a remplacé le vélo sanctionnées, un marché du carbone les marges de manœuvre individuelles Une hausse qui pourrait être fatale. C’est la sauver. Ils s’avèrent vains, puisque pas
traditionnel, les villes sont asphyxiées. national est lancé depuis juillet. Dans sont également limitées, les réseaux de conviction de l’Institut vénitien des sciences, moins de trente organismes différents ont la
certaines villes, la taxe pour acheter une quartiers sont là pour y veiller, les rési- lettres et arts. Il a adressé une lettre ouverte à charge de sa protection et sont réduits à
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

Révolution verte voiture à essence peut aller jusqu’au dents dociles se voient attribuer des Mario Draghi, dont l’historien de l’art Salva- l’impuissance faute d’une coordination effi-
Qui peut jeter la pierre au développe- prix de la voiture ! Les constructeurs points. Au pays du contrôle social, rien tore Settis s’est fait l’écho dans les colonnes cace. L’Institut vénitien des sciences, lettres
ment chinois ? La tyrannie maoïste locaux sont pied au plancher. On peut n’échappe à ce gouvernement qui sonde de « La Stampa ». « Venise ne disparaîtra pas et arts suggère ainsi la mise en place au plus
avait fait des millions de morts, l’ouver- trouver des voitures électriques à les cœurs et les ventres. Le rouge aide- comme l’Atlantide engloutie par les flots, mais vite d’un organisme unique sur le modèle de
ture lancée en 1978 par Deng Xiaoping a 3.500 euros. La peur du gendarme t-il à passer au vert ? Le livre de Nathalie va s’effondrer sur elle-même, explique-t-il. ce que les Pays-Bas ont instauré pour répon-
sauvé avec une rapidité hallucinante pousse à des excès. On a vu des villes Bastianelli aide à y réfléchir. Déjà, depuis des décennies, l’eau saumâtre dre à la montée des eaux. « Sauver Venise
des centaines de millions d’hommes de couper le chauffage ou l’éclairage ronge les fondations des bâtiments qui redonnera de la crédibilité à l’Italie, insiste
la misère. Mais la face noire a son public pour respecter leurs quotas. Les (1) Editions de l’Aube. 328 pages. 23 euros. s’écroulent de plus en plus souvent. » Dans ce Salvatore Settis. Elle donnera l’exemple au
envers vert. D’ores et déjà, le pays qui ONG vertes (et chinoises) sont plutôt contexte d’« acqua alta » (pic de marée) per- monde entier en prouvant que plus aucun
émet le plus de CO2 de la planète est soutenues par le gouvernement. Mieux Sabine Delanglade est éditorialiste manente, la digue géante Mose, chargée de retard n’est permis pour agir concrètement. »
aussi celui qui investit le plus dans les vaut défendre l’environnement que les aux « Echos ». protéger Venise, n’aura que bien peu d’effets. —O. T.

Les Echos est une publication du DIRECTEUR DES RÉDACTIONS Alexandre Counis (Finance et Marchés) DIRECTEUR DE CRÉATION LES ECHOS WEEK-END ÉDITRICE PUBLICITÉ
PRINCIPAL ASSOCIÉ UFIPAR (LVMH) Nicolas Barré Daniel Fortin (Magazine, Opinions Fabien Laborde DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Marie Van de Voorde-Leclerq Les Echos Le Parisien Médias
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Pierre Louette DIRECTEUR DES DÉVELOPPEMENTS et Innovation) DIRECTRICE ARTISTIQUE Marion Moulin Henri Gibier ÉDITRICE ADJOINTE Tél. : 01 87 39 78 00.
ÉDITORIAUX DU PÔLE LES ECHOS Muriel Jasor (Leadership et Management) EDITORIALISTES RÉDACTEURS EN CHEF Laura Berny, Clémence Callies PRÉSIDENTE Corinne Mrejen
DIRECTRICE GÉNÉRALE PÔLE LES ECHOS Bérénice Lajouanie Arnaud Le Gal (Les Echos Entrepreneurs
Henri Gibier Cécile Cornudet Karl De Meyer et Mariana Reali DIRECTEUR DE LA DIFFUSION DIRECTEUR GÉNÉRAL
DIRECTEUR DÉLÉGUÉ Bernard Villeneuve et opérations spéciales) Jacques Hubert-Rodier
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION DIRECTEURS DÉLÉGUÉS DIRECTRICE ARTISTIQUE Cécile Texeraud ET DU MARKETING CLIENTS Philippe Pignol
DE LA RÉDACTION Etienne Lefebvre (France et international) Eric Le Boucher Etienne Porteaux DIRECTRICE PUBLICITÉ FINANCIÈRE
& PRÉSIDENT DE LA SAS LES ECHOS Pierre Louette Dominique Seux et François Vidal Clémence Lemaistre (Information digitale) Jean-Francis Pécresse SÉRIE LIMITÉE
Edité par Les Echos, SAS au capital de 794.240 euros RCS 582 071 437 DIRECTEUR STRATÉGIE Céline Vandromme
RÉDACTEURS EN CHEF Lucie Robequain (France, International Jean-Marc Vittori RÉDACTRICE EN CHEF Frédérique Dedet ET COMMUNICATION DIRECTRICE PUBLICITÉ COMMERCIALE
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 David Barroux (Entreprises) et Enquête) Sabine Delanglade DIRECTRICE ARTISTIQUE
Tél. : 01 87 39 70 00. www.lesechos.fr Fabrice Février Emmanuelle Denis
Julie Chauveau (Entreprises) Marie-Christine Sonkin (Patrimoine) Laurent Flallo, Sylvie Ramadier (Le Crible) Clarice Fensterseifer
SERVICE ABONNEMENTS LES ECHOS 45, av. du Général Leclerc, 60643 Chantilly Cedex. Tél. : 01 70 37 61 36 du lundi au vendredi de 9h à 18h. Abonnement France métropolitaine: 696 € TTC. IMPRESSION L’Imprimerie (Tremblay-en-France), Midi-Libre (Montpellier). Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 56%.
Ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro FI/37/002. Eutrophisation : Ptot 0.01kg/tonne de papier Membre de membre ACPM OJD CPPAP : 0426 C 83015. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)

Ce numéro comporte un 3e cahier de 1O pages « Les Echos Entreprises & Collectivités »


12 // IDEES & DEBATS Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

opinions Publiez vos contributions


sur le Cercle des Echos :
lesechos.fr/idees-debats/cercle

LE POINT
DE VUE Electricité : il faut
de Gérard Creuzet
d’autres EDF en France

n cet automne 2021, la France temps bénéficié d’une fourniture d’élec- l’Arenh, qui permet à ces nouveaux

E s’alarme de l’augmentation des


prix de l’électricité. Le gouverne-
ment a adopté des mesures de court
terme destinées à amortir les effets de
tricité fiable et à bas coût. Le système
électrique était entièrement administré
par EDF, de la production à la distribu-
tion. Sans jouer les nostalgiques du
fournisseurs de se sourcer au pire à
42 euros le mégawattheure, mais qui ne
permet pas à EDF de profiter des pério-
des où le marché est au-dessus pour
l’envolée des cours sur le marché euro- monopole, force est de constater que engranger des profits comme le ferait
péen, mais qui ne résoudront rien sur le c’était un système stable. n’importe quel producteur soumis aux
long terme, car l’organisation indus- A la fin des années 1990, la commu- aléas de marché. Mais EDF n’est pas
trielle et commerciale du secteur est nauté européenne a décidé d’ouvrir le capable d’amortir toutes les contrain-
totalement inadaptée aux enjeux. marché de l’électricité à la concurrence. tes : avec sa dette de 42 milliards d’euros,
Quand on parle d’électricité, le débat Nous avons alors cherché à concilier le groupe n’a pas les moyens de financer
se focalise souvent sur la part du trois objectifs : faire émerger un certain seul tous les investissements à venir.
nucléaire et des renouvelables, alors niveau de concurrence, maintenir des Les projets de scission du groupe
que la question devrait être tranchée prix parmi les plus bas d’Europe, et EDF en différentes entités sont imagi-
depuis longtemps. Tant que l’électricité développer des moyens de production natifs sur le plan financier, mais ne
ne se stockera pas à grande échelle, il renouvelables en mettant en place des résolvent en rien les faiblesses structu-
faudra disposer d’un bon équilibre entre procédures d’incitation à l’investisse- relles du système. Puisque la règle du
sources pilotables et intermittentes afin ment, en particulier par des tarifs de jeu européenne est la concurrence, tra-
d’équilibrer le système de façon efficace. rachat attractifs. vaillons pour favoriser l’émergence de
Cet équilibre nous impose d’associer vrais acteurs possédant à la fois de
nucléaire et renouvelable, avec éven- l’amont (production) et de l’aval (com-
tuellement une faible part de thermi- Notre vraie faiblesse merce) dans des proportions suffisam-
que, comme le dit le récent rapport du réside aujourd’hui ment proches pour amortir les fluctua- Le général de Gaulle, le 19 mai 1958. Photo Keystone Pictures USA/Zuma-RÉA
RTE, dont le principal mérite est de dans l’architecture tions de marché et rentabiliser les
montrer que la part de l’électricité dans investissements.
la consommation d’énergie va croître
d’environ 28 % à l’horizon 2050, même
en améliorant sensiblement l’efficacité
économique de notre
système électrique.
Dès lors, la confiance des marchés
financiers reviendra, et nous pourrons
affronter le futur avec les moyens
Préférer Pompidou
énergétique. Il va donc falloir engager
de très importants investissements
pour prolonger l’existant en continuant
Nous avons construit un système
économique d’une complexité inouïe,
nécessaires. En France, Engie et Total-
Energies peuvent être de tels acteurs
aux côtés d’EDF, dans une saine concur-
à de Gaulle
à en améliorer la sûreté, et construire de le tout sans avoir fait émerger une réelle rence enfin pleinement assumée. « l’anéantissement de l’Etat ». C’est donc logi-
nouveaux moyens. concurrence industrielle et commer- quement à l’Etat qu’après la guerre « il
Sur le plan technique, nous saurons ciale, car la plupart des nouveaux four- Gérard Creuzet, membre LIBRE incombe de bâtir la puissance nationale ».
gérer ce défi, comme nous l’avons tou- nisseurs n’ont que très peu de produc- de l’Académie des technologies, PROPOS Toute la vision gaullienne de la société
jours fait. Notre vraie faiblesse réside tion en propre, et se contentent de est ancien directeur général par Gaspard Koenig découle de ce principe. L’administration sera
aujourd’hui dans l’architecture écono- commercialiser une électricité qu’ils opérations d’EDF et président commandée par des énarques « rationnels et
mique de notre système électrique. Les achètent à EDF ou sur le marché. Ceci a de l’Institut photovoltaïque homogènes ». L’économie sera dirigée par le
industriels et les particuliers ont long- été fait avec des mécanismes comme d’Ile-de-France (IPVF). pouvoir politique : le plan représente pour
tous les Français une « ardente obligation ». Et
s t - o n o b l i g é d ’ê t r e g a u l l i s t e les institutions reposeront sur la clé de voûte

LE POINT
E aujourd’hui ? La classe politique au
grand complet a rendu hommage à
Charles de Gaulle la semaine dernière, à
d’un président élu au suffrage universel. De
Gaulle va jusqu’à expliquer, à la création de la
Ve République, qu’il faut « doter l’Etat d’insti-

DE VUE Pour une gouvernance l’occasion du 51e anniversaire de sa mort.


Dans le premier volume de son « Histoire
intime de la Ve République », d’une tendresse
tutions qui lui rendent, sous une forme appro-
priée aux temps modernes, la stabilité et la
continuité dont il est privé depuis 169 ans ».
de Didier Cossin
et Philippe Mudry des investissements folle à l’égard du Général, Franz-Olivier Gies-
bert résume le sentiment de beaucoup de
Français : « J’ai fini par penser qu’avant
Autrement dit, la Révolution française a
ouvert une malheureuse parenthèse de
chaos parlementaire, que de Gaulle se fait

publics d’atteindre le point de non-retour seule une


réincarnation du Général pourrait nous sortir
de l’ornière où nous sommes empégués. » La
fort de refermer en incarnant à lui seul la
souveraineté.

référence gaulliste s’accompagne d’un très


fort sentiment de déclin, avec la nostalgie Le gaullisme n’est pas
d’une certaine idée de la France pour les uns, seulement un panache,
l’heure où le dérapage des en passant par l’absence de consensus juge : sur un patrimoine financier de des réformes du Conseil national de la Résis- c’est aussi une doctrine
A finances publiques prend des
proportions inédites, les choix
d’investissements qui y concourent n’en
méritent que plus d’attention. Selon les
avec une partie prenante cruciale, la
Mairie de Paris : le chantier était promis
à s’éterniser et les coûts à s’envoler,
avant même que la pandémie vienne
près d’un milliard, une seule personne
s’occupe des 580 millions investis dans
six FCP, insuffisamment diversifiés, aux
clauses mal rédigées et confiés via des
tance pour les autres, des Trente Glorieuses
pour les derniers. Nationalistes, socialistes et
libéraux communient dans une même véné-
ration. De Gaulle est en passe de rejoindre
politique construite
autour d’un Etat fort.
comptes de la nation, ils dépassent 15 % tout compliquer. Résultat, piteux pour mandats pouvant aller jusqu’à 17 ans ! Clovis, Jeanne d’Arc, Louis XIV et Napoléon
de l’investissement en France, soit une entreprise de cette taille : une acri- On ne s’étonnera pas que leurs perfor- au panthéon de nos gloires intouchables. Cette conception de l’Etat est précisément
86 milliards en 2020. A ceux des admi- monieuse rupture de contrat source de mances soient globalement inférieures Il est bien sûr impossible de ne pas hono- ce qui paralyse aujourd’hui la France.
nistrations et collectivités locales s’ajou- contentieux, un risque de 200 millions, à leur indice de référence. rer le fondateur de la France libre et le héros L’extraordinaire verticalité de notre gouver-
tent ceux d’une foule d’entités publi- un chantier à repenser dans l’urgence, Aussi, bien que riche, l’Institut laisse de la guerre. Il me paraît également difficile nance étouffe les contre-pouvoirs, décou-
ques, des entreprises nationales aux une perte de prestige pour la capitale. une part de son patrimoine « à l’aban- de ne pas apprécier l’homme, son courage, rage l’innovation, brise les initiatives locales,
structures accomplissant des missions don » depuis plusieurs décennies, dont sa persistance, sa mélancolie, sa fantaisie rétrécit le débat politique, et emprisonne les
d’intérêt général. la situation doit être réexaminée de même. Sa méthode d’action pourrait encore citoyens dans un labyrinthe normatif. Nous
Or c’est sur ces marges du secteur Les investissements toute urgence. La Cour des comptes nous inspirer, comme je l’avais suggéré dans vivons encore avec les créatures créées par
public que ces dépenses paraissent le publics engageant évalue l’impasse budgétaire à 54 mil- ces colonnes après ma lecture de ses Mémoi- de Gaulle : un commissaire au Plan qui ima-
plus mal avisées, car mal définies, mal l’avenir de tous, le lions pour les cinq ans à venir. L’Etat, res, à la faveur du premier confinement. On gine la France de 2030 dans sa boule de cris-
conçues, mal contrôlées ; en un mot, pourtant concerné de loin par les soucis en oublierait presque combien de Gaulle fut tal, des énarques qui se partagent les com-
mal gouvernées, pour cause de défauts
gouvernement se doit de cette personne morale de droit vigoureusement combattu, par les commu- mandes du pays (la récente succession à la
communs à cet univers : un interven- de les doter d’une public à statut particulier, a dû attribuer nistes et l’extrême droite bien sûr, mais aussi tête de Sciences Po n’a pas dérogé à la tradi-
tionnisme d’Etat abusif et une accumu- gouvernance propre. en urgence 4,5 millions au domaine de par les jeunes soixante-huitards épris de tion), un président omnipotent qui disserte à
lation de parties prenantes à la décision, Chantilly en pleine déshérence, une liberté qui lui retournèrent aimablement la télévision, sans oublier les pantouflards du
légitimes dans leur sphère et résolues à première ! Des solutions pour l’Institut l’accusation de « chienlit ». Au centre, Conseil économique, social et environne-
peser, mais incapables de maîtriser des Moins coûteux, le bilan n’est pas plus existent pourtant, dont la Cour des Raymond Aron et Jean-François Revel mental. La centralisation du pouvoir
projets complexes dans des délais par- flatteur pour l’Institut de France, comptes faisait déjà état dans un rap- dénoncèrent âprement le pouvoir personnel s’accompagne logiquement d’une crise de
fois très courts. Les exemples abondent. comme la Cour des comptes vient aigre- port de 2015, resté lettre morte. et la tentation monarchiste. Dans les passa- l’autorité. Plus l’Etat se veut fort, plus il sape
Retenons-en deux parmi les plus ment de le rappeler. L’absence de gou- Les investissements publics enga- ges le plus émouvants de son livre, Franz- les fondements de sa propre légitimité.
récents : la réfection de la gare du Nord vernance claire des investissements est geant l’avenir de tous, le gouvernement Olivier Giesbert décrit ainsi la révolte de ses A de Gaulle, a-t-on le droit de préférer son
et l’impasse financière dans laquelle se là encore en cause. Avec un actif net se doit de les doter d’une gouvernance parents contre de Gaulle. Pourtant, son père successeur, Georges Pompidou ? « Gouver-
débat l’Institut de France, maison mère proche du milliard d’euros, il devrait propre, autour d’un impératif de clarté est un ancien GI américain et sa mère fut ner, c’est contraindre », reconnaissait Pompi-
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

des cinq académies nationales, dont pouvoir couvrir ses besoins. Mais mal- des valeurs, des objectifs et des contrain- active dans un réseau de résistance. Mais dou, qui ne voulait faire du pouvoir qu’un
l’Académie française. gré leur interdépendance, les acadé- tes propres à chaque entité. Sauf à devoir chez les Giesbert, on part coller en famille usage parcimonieux, et souhaitait que l’Etat
Le chantier de la gare du Nord a tout mies ne sont pas financièrement soli- creuser, comme le sapeur Camember, des affiches pour Lecanuet, pour Mit- cesse de s’introduire systématiquement
d’un cas d’école. Depuis l’injonction par daires ; quelque quatre couches de des trous pour en combler d’autres, sans terrand, pour tous ceux qui pourraient met- dans la vie des citoyens. Une telle doctrine de
l’Etat à la SNCF de rénover la première commissions diverses viennent alour- plus d’espoir de succès que lui ! tre en difficulté le « dictateur ». Ces critiques gouvernement ne serait-elle pas mieux à
gare d’Europe sans lui en donner les dir inutilement la gestion de leur formi- sont-elles soudain devenues vaines ? même de résoudre nos crispations contem-
moyens, en vue de grands événements dable patrimoine. Didier Cossin est professeur, chaire Car le gaullisme n’est pas seulement un poraines ?
sportifs de 2023 et 2024, au choix d’un De surcroît, les compétences comp- de gouvernance à l’IMD Lausanne ; panache, c’est aussi une doctrine politique
projet et d’un maître d’œuvre, voici plus tables et juridiques manquent. Quant à Philippe Mudry est l’ancien directeur construite autour d’un Etat fort. De Gaulle Gaspard Koenig est philosophe et
de trois ans, mais pas d’un constructeur, la compétence financière, qu’on en général de « L’Agefi ». analyse le drame national de 1940 comme fondateur du think tank GenerationLibre.
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 IDEES & DEBATS // 13

cinéma
Suivez toute l’actualité photo
sur notre compte Instagram
@lesechosphotos

DRAME // Pour son neuvième long-métrage, Nicole Garcia revisite l’éternel schéma du triangle
amoureux. Un film puissant, porté par trois superbes comédiens et le vent des grands sentiments.
Kiev, ville ouverte

Nicole Garcia, l’amour et les mecs LA


CHRONIQUE
d’ Adrien Gombeaud

eut-être n’avons-nous pas tout à fait mesuré,

P de notre côté de l’Europe, la violence des


événements d’Euromaïdan. Au cours de
l’hiver 2014, à Kiev, un peuple a chassé du pouvoir
un président tout-puissant. Après des années de
régime répressif, Viktor Ianoukovitch venait
d’annuler un accord d’association avec l’Union
européenne pour se rapprocher de la Russie. Coude
à coude sur la place de l’Indépendance, les
Ukrainiens indiquaient au monde entier à quel
destin ils aspiraient. « Olga » revient sur cette
histoire à travers celle d’une jeune gymnaste.
Le film s’ouvre en 2013. A 15 ans, Olga, s’entraîne
pour les Jeux Olympiques. Sa mère, journaliste, est
menacée par le pouvoir. La vocation de l’une
entrave les ambitions de l’autre. Par son père, qu’elle
n’a jamais connu, Olga détient un passeport suisse.
Elle va pouvoir s’exiler dans un centre
d’entraînement helvète et défendre les couleurs
d’un pays qu’elle ne connaît pas. Olga y vivra une
révolution par procuration, en regardant les siens
souffrir et se battre depuis les lointaines Alpes.
En moins d’une heure trente, Elie Grappe réussit un
premier long-métrage d’une densité remarquable.
On peut d’abord voir « Olga » comme un formidable
film de sport. Avant de s’orienter vers le cinéma,
Grappe a étudié pendant dix ans la musique
classique au Conservatoire de Lyon. Le metteur en
scène connaît le sacrifice, l’exigence… et la grâce. Il
signe donc une fiction de mélodiste, capte les fausses
notes des réceptions manquées et l’harmonie des
enchaînements parfaits. La gymnastique est un
sport de combat contre soi-même, comme
l’illustrera une superbe scène de miroir. Ce miroir,
contre lequel l’athlète se fracasse, nous raconte en
outre un épisode récent de l’histoire européenne. Un
événement que le cinéaste explore à échelle intime,
viscérale. Son image travaille au corps ce sentiment
de déracinement, cette amputation d’une partie de
Stacy Martin et Pierre Niney sur la plage des « Amants » de Nicole Garcia. Photo Roger Arpajou soi, la brûlure de ne jamais se sentir au bon endroit.
Bien avant Elie Grappe, un autre Français s’était
penché sur ce petit peuple des portes de l’Europe.
Adrien Gombeaud Puis, un soir, sur une FILM FRANÇAIS tant dans le marais diens, deux variations sur la séduction : Dans son « Histoire de Charles XII », Voltaire
@AdrienGombeaud plage de l’île Maurice, Amants poisseux du polar ou à la silhouette gracile de Pierre Niney écrivait : « Les Ukrainiens, qu’on nomme Cosaques,
Lisa retrouve Simon de Nicole Garcia du film criminel, genre répond le corps épuisé de Benoît Magi- sont un ramas d’anciens Roxelans, de Sarmates, de
’est une qualité trop négligée : le qui empile des tran- Avec Stacy Martin, Pierre que Nicole Garcia mel et la curieuse beauté des éléphants Tartares réunis. […] Vivant des fruits que produit une

C romanesque. « Amants » est un


film tissé de mers, de lacs, d’îles
lointaines et de montagnes. Un film de
grands sentiments, d’amours déraison-
sats. Hélas, ils s’aiment
encore.
« Amants » réécrit
Niney, Benoît Magimel…
1 h 42.

l’éternelle tragédie du triangle amou-


approche depuis des
années, dans des films
comme « Place Ven-
dôme » ou « L’Adversaire », sans jamais
blessés. A travers les deux « Amants »,
Nicole Garcia décrit sans jugement
deux façons d’aimer : la passion et le
réconfort ; l’aventure et le refuge. Une
terre aussi inculte que féconde, et vivant encore plus de
rapines ; amoureux, à l’excès, d’un bien préférable à
tout, la liberté. » « Olga » lit cette soif intacte dans la
silhouette d’une adolescente, suspendue aux barres
nables et de trahisons. Cette histoire reux. Trois angles et trois décors : la y entrer de plain-pied. Ici encore, il y expression revient dans le dialogue très asymétriques comme entre deux frontières,
débute à Paris, sous un drap noir. Lisa France, l’île Maurice et la Suisse. Elé- aura des lumières d’ébène, de l’alcool, écrit : « faire sa vie ». Véritable héroïne cherchant désespérément son équilibre, son point
enlace Simon. Ils se connaissent et gance du classicisme pour une aven- des revolvers, des lieux interlopes et du film, Lisa va donc voguer entre deux de chute… et la force de s’arracher aux lois de la
s’aiment depuis l’enfance. Lui est dealer ture d’aujourd’hui. Nicole Garcia une puissante fragrance de mort. mecs, mais surtout chercher sa propre gravitation des dictatures.
dans les beaux quartiers. Elle poursuit dépeint une époque d’errance senti- voix dans ce monde d’hommes. Décou-
ses études dans une école hôtelière. Ils mentale et physique, où chacun dérive Deux façons d’aimer verte par Lars von Trier dans « Nym- « Olga », d’Elie Grappe. Avec Anastasia Budiashkina,
vivent ici ou là dans des appartements comme il le peut à la surface du globe. Auteure de neuf longs-métrages, Nicole phomaniac » en 2014, Stacy Martin est Sabrina Rubtsova, Caterina Barloggio… 1 h 27.
prêtés. Un soir, un client de Simon Une jeune et brillante diplômée part Garcia, on le rappelle trop peu souvent, de ces actrices façonnées de contrastes.
s’enfile le rail de trop et s’effondre sous pour Dubaï, un couple s’en va ouvrir un est une pionnière des actrices passées Ici encore, elle efface sa silhouette déli-
les yeux du couple. Simon doit fuir. Il supermarché au Canada, un soldat va derrière la caméra. Cinéaste femme dès cate et sa pâleur fragile par l’énergie
promet à Lisa qu’ils se reverront très combattre en Afrique… Rien ne s’écrit la fin des années 1980, elle a formidable- phénoménale et la détermination de En bref
vite et disparaît à jamais. Les années jamais sous nos pieds. ment filmé les hommes, ou plutôt les son regard. Le dernier plan est à ce titre
ont passé. Lisa a épousé Léo, un Le film épouse ce rythme lourd, « mecs » pour reprendre la dernière l’un des plus beaux de la carrière de
homme d’affaires fortuné, plus âgé et l’imperturbable tempo des vagues qui réplique d’« Un beau dimanche ». On Nicole Garcia. D’un pas léger, Stacy
lui aussi accidenté de la vie. Ils habitent roulent vers le rivage. Maurice, où se s’en souvient : Gérard Lanvin ne fut Martin se détache de l’onde d’une foule ;
Genève, dans une villa au chic glacé, noue le drame, n’est pas par hasard l’île jamais mieux regardé que dans « Le Fils libre dans la ville, seule comme une fille
tiré des pages d’un magazine de déco. de « Paul et Virginie ». On avance pour- préféré ». Ici, elle oppose deux comé- qui fait sa vie. n FILM FRANÇAIS
Les Magnétiques
de Vincent Maël Cardona
Avec Thimotée Robart,

Nabil Ayouch, le rap de Casablanca Marie Colomb, Joseph


Olivennes… 1 h 38.

Le cinéaste zoome sur un suit son sillon critique FILM MAROCAIN héros très discret dont vent tous affronter des réalités enne-
•vince,
10 mai 1981. Dans le café d’une petite ville de pro-
des jeunes gens surexcités applaudissent
centre culturel de Casablanca dans « Haut et fort », un Haut et fort on ignore tout du passé, mies : poids du patriarcat, misère l’élection de François Mitterrand et entament une
où un éducateur prône les film où il met en scène de Nabil Ayouch apprend peu à peu à sociale, influence délétère de la religion fête alcoolisée. Parmi eux, Philippe et Jérôme, deux
vertus de la liberté et du rap. Anas, un ancien rap- Avec Anas Basbousi, connaître ses élèves et de l’obscurantisme moral, on en passe. frères qui ne jurent que par la musique, animent une
Un film offensif et stimulant. peur qui, dans un centre Ismail Adouab, Meriem apprentis rappeurs, les Fidèle à ses excellentes habitudes, radio pirate et tentent d’oublier un quotidien morose
culturel de Casablanca, Nekkach… 1 h 42. invite à lutter contre la Nabil Ayouch, toujours épaulé au scéna- auprès de leur père garagiste. Philippe, timide et soli-
Olivier De Bruyn incite des adolescents à censure et, pire encore, rio par sa compagne Maryam Touzani taire, partira bientôt accomplir son service militaire
@OlivierBruyn s’affranchir des traditions liberticides. contre l’autocensure dont ils sont tous (la réalisatrice, en 2019, d’« Adam », une en Allemagne. Jérôme, plus extraverti, s’étourdira
Une mission à plein temps. plus ou moins victimes. fiction bouleversante sur deux Marocai- dans des excès en tout genre… Dans « Les Magnéti-
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

Depuis ses débuts en 1992 avec « Les Dans cette maison de la culture située nes d’aujourd’hui), filme avec inspira- ques », son premier film, Vincent Maël Cardona, né
Pierres bleues du désert », le talentueux dans un quartier chaud de la ville (plu- Désirs à vif tion les désirs à vif de ses personnages, en 1980, met en scène avec humour et pudeur les des-
Nabil Ayouch témoigne avec courage sieurs terroristes islamistes y ont grandi, Tourné pour l’essentiel à l’intérieur du leurs discussions agitées, leur goût pour tins de deux personnages aux abois qui, circonstance
des crispations politiques, sociales et apprendra-t-on), des jeunes gens et jeu- centre, « Haut et fort » donne à voir et à la liberté et leurs peurs de voir leurs rêves aggravante, sont amoureux de la même fille. Le
religieuses qui affligent le Maroc. Une nes filles tentent d’oublier les pesanteurs entendre le combat de ces protagonistes d’émancipation réduits à néant. Flirtant cinéaste dresse en parallèle le portrait d’une époque
audace qui lui a parfois valu de subir vio- de la société marocaine en s’adonnant à juvéniles. Le cinéaste s’autorise parfois parfois avec la comédie musicale, « Haut dont il restitue avec justesse les mutations et l’agita-
lemment les foudres du pouvoir local, la danse et au hip-hop alors que, au-de- des embardées dans les ruelles environ- et fort » honore l’énergie vitale d’un tion, en premier lieu musicale (les morceaux de Joy
notamment avec « Much Loved », son hors, résonnent inlassablement les nantes pour mettre en scène, au gré de groupe de filles et de garçons qui, haut et Division et de Marquis de Sade hantent une bande-
film puissant sur les réalités de la prosti- appels à la prière. Dans ce havre relatif de quelques scènes allusives et fiévreuses, fort, revendique son aspiration à mener son imparable). Ce récit initiatique émouvant révèle
tution à Marrakech. Nabil Ayouch pour- liberté et de paix, le mystérieux Anas, un le quotidien familial des élèves qui doi- une vie sans entrave. n un metteur en scène inspiré et prometteur. — O. D. B.
14 // Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Teesside est le candidat tout choisi pour mener cette

enquête expérience économique. Un port de taille moyenne,


bordé d’une zone industrielle à revitaliser.
Photo Ian Forsyth/Bloomberg

Teesside, laboratoire de l’économie


Ingrid Feuerstein
@In_Feuerstein
— Envoyée spéciale à Darlington

e son d’une corne de brume donne le

L signal à la mise à feu des explosifs. La


cheminée fuselée, haute de
70 mètres, vacille, puis s’effondre dans un
bruit écrasant. Sa chute soulève un nuage de
poussière sur plusieurs mètres. Dans la val-
britannique post-Brexit
lée de Teesside, la silhouette de l’usine sidé-
rurgique de Redcar a dominé la ligne d’hori- EUROPE // Cette vallée du nord de l’Angleterre, marquée par son passé sidérurgique, va devenir le premier
zon pendant des décennies. Morceau par
morceau, son haut-fourneau est démoli
« port franc » à se lancer depuis la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Si cette perspective
dans ce qui constitue l’une des plus vastes fri- soulève l’enthousiasme des élus locaux, elle risque de ne pas compenser en totalité les effets du Brexit, entre
ches industrielles d’Europe. Vêtu d’une veste
de chantier, Ben Houchen a fait le déplace-
coup de freins aux exportateurs et perte de subventions européennes.
ment pour assister au déblayage de ces 240
hectares de terrain chargés d’un lourd passé
industriel. Dans une vidéo adressée à ses réglementaire, fruit d’une agilité retrouvée dian » au lendemain de cette victoire. Une tarifs douaniers. Autre risque, relevé par
administrés, le jeune maire – bientôt 35 ans – après le Brexit, le retour de la puissance doctrine mêlant interventionnisme de l’Etat Paul Swinney : « Les ports francs conduisent
se réjouit « d’une nouvelle ère où nous allons publique, la nécessité d’investir dans des et dérégulation, et qui a le blanc-seing de souvent à des déplacements d’emplois d’une
pouvoir créer des milliers d’emplois ». « La val- régions délaissées depuis des années, la réfé- Boris Johnson. zone à une autre. » C’est également l’inquié-
lée tourne la page de l’une des plus grandes tra- rence à un passé maritime glorieux. tude relayée par Bob Cook, élu local tra-
gédies qu’elle a connues », dit-il. Ben Houchen a saisi rapidement cette Résultats visibles vailliste : « C’est ce que nous avions observé
En 2015, l’annonce de la fermeture des opportunité. « Brexiter » de la première Quand il a fallu sauver l’aéroport local, Ben dans nos précédentes expériences de zones
hauts-fourneaux de Redcar a eu l’effet d’une heure, l’énergique maire a défendu le cas de Houchen a nationalisé. Avec des résultats franches. Il faut aussi des garanties solides
déflagration dans cette région portuaire à Teesside dès 2019 auprès du gouvernement, rapidement visibles pour les électeurs : pour s’assurer que les entreprises ne partent
mi-chemin entre Leeds et Newcastle, à promettant 2 milliards de livres d’investisse- l’aéroport assure désormais des liaisons pas ailleurs après avoir perçu les aides », dit-il.
l’embouchure du fleuve Tees. Au-delà des ments et la création de 32.000 nouveaux quotidiennes avec Londres et l’Ecosse. En 2016, cet élu a fait campagne pour le
1.700 employés licenciés, chacun connais- emplois qualifiés. Certains à Westminster Trois ans plus tard, la collectivité locale veut maintien dans l’UE, estimant que « la région
sait un parent, un proche qui vivait de avaient défriché le sujet avant lui. En 2016, tenter le même coup avec le port de Tees- profitait beaucoup de l’Europe ». « Mais le vote
l’acier. L’ex-usine a connu la succession un député nommé Rishi Sunak, devenu side, mis en vente par son propriétaire, un s’est essentiellement joué sur l’immigration »,
d’événements qu’ont traversés de nom- depuis ministre des Finances, écrivait un fonds de pension canadien, en montant une regrette-t-il.
breux sites sidérurgiques en Europe : la pri- rapport vantant les mérites de la sortie de offre à 2 milliards de livres avec des institu-
vatisation sous Thatcher, le rachat par l’UE pour lancer des ports francs qui, selon tionnels britanniques. D’ores et déjà, le
Corus puis par l’indien Tata, la mise sous me-Uni de l’Union européenne. Le prin- son estimation de l’époque, créeraient jeune maire a pu inscrire quelques succès à Rien n’interdit de créer
cocon après la crise financière, le sauvetage cipe ? Les entreprises qui investissent pour- 86.000 emplois. Teesside est le candidat tout son tableau de chasse. General Electric a un port franc au sein
avorté par un industriel thaïlandais… Et, ront bénéficier d’allègements de droits de choisi pour cette politique. Un port de taille lancé la construction d’une usine fabri- de l’Union européenne.
enfin, une liquidation en 2015, mise sur le douane, d’impôts, de charges sociales. Des moyenne, bordé d’une zone industrielle à quant des pales d’éoliennes. Jouant sur la
compte des bas prix chinois. A l’époque, le aides à l’innovation et à la création d’entre- revitaliser, souffrant d’un taux de chômage carte du « zéro émission » à horizon 2050,
gouvernement conservateur s’était abstenu prises seront mises en place. Alors que le élevé pour le Royaume-Uni (7,9 %). La vallée Teesside va créer un centre d’innovation
L’exemple type, c’est la
d’intervenir, invoquant les règles européen- gouvernement doit prochainement préciser fait partie des 20 % des communes en Angle- dans l’hydrogène en partenariat avec l’uni- zone de Shannon en
nes sur les aides d’Etat. les derniers détails, l’attente est forte chez les terre les plus défavorisées, selon l’Office versité, associé à un site de captage du car- Irlande, devenue une
élus locaux. « Cela va sensiblement renforcer national des statistiques (ONS). bone. Le géant BP pourrait s’y greffer, avec
« Deuxième âge d’or » l’offre pour les investisseurs potentiels, En 2016, 64 % de ses habitants ont voté en un projet d’usine de production d’hydro-
plateforme pour les
Six ans plus tard, l’optimisme souffle à nou- d’autant que les bénéfices ne seront pas seule- faveur d’une sortie de l’Union européenne, gène à horizon 2030. investissements étrangers.
veau dans la vallée. « Un deuxième âge d’or est ment concentrés sur le port de Tees. Toute la Ben Houchen le premier. « Nous pensons Au-delà de ces quelques investissements,
en train de commencer. Les entreprises vallée va en bénéficier », indique Andrew Per- tous que le Royaume-Uni fera mieux en gérant le port franc tiendra-t-il ses promesses ? « Le La vallée de Teesside était éligible au
reprennent confiance avec la fin de la crise du kin, de l’agence « Invest in Darlington ». ses propres affaires que des fonctionnaires bilan des précédentes expériences est plutôt Fonds européen de développement régio-
Covid, s’enthousiasme Patrick Masheder, Rien n’interdit de créer un port franc au non élus à Bruxelles », dit cet enfant du pays. mitigé, avertit Paul Swinney, directeur de la nal. A terme, ces fonds vont disparaître. Le
patron d’une PME dans les services de bien- sein de l’Union européenne. L’exemple type, Trois ans plus tard, lors des législatives de recherche au sein du think tank Centre for prix du Brexit, ce sont aussi des complica-
être. Avec le chemin de fer et l’acier, notre c’est la zone de Shannon en Irlande, devenue 2019, qui ont accordé à Boris Johnson une Cities. On constate souvent que ces politiques tions sans fin pour les PME qui exportent
région a un passé d’ingéniosité et d’entrepre- une plateforme pour les investissements large majorité au Parlement, la vallée s’est bénéficient aux emplois peu qualifiés. Tees- vers l’Union européenne. Le président de la
neuriat qui fait qu’elle est de plus en plus étrangers. Dans les années 1980, Margaret illustrée par le nombre de circonscriptions side a besoin de l’inverse : créer des emplois Chambre de commerce du nord-est de
remarquée. » Peter Gibson, député conserva- Thatcher y avait eu recours pour réindus- passées aux mains des conservateurs. C’est, qualifiés pour devenir plus prospère. » Les l’Angleterre s’en est inquiété dans un cour-
teur de Darlington, l’une des cinq commu- trialiser certaines zones sinistrées. En 2012, en quelque sorte, l’une des briques du « mur partisans des ports francs rétorquent que le rier adressé à Boris Johnson cet été. « Un
nes de la « Tees Valley », voit sa région le chancelier George Osborne avait dépous- rouge », ces bastions du nord de l’Angleterre projet du Royaume-Uni est plus ambitieux sondage auprès de nos adhérents exporta-
comme l’« exemple même » de la politique siéré cette politique en créant 24 « entrepri- où les classes populaires votaient travailliste que ce qui a pu être mis en place à l’époque teurs montre que 75 % d’entre eux pensent
de « levelling up » (« nivellement par le ses zones » bénéficiant d’allègements fis- de génération en génération, mais qui, en de son adhésion à l’Union européenne. Le que l’accord commercial avec l’UE a eu des
haut ») promue par Boris Johnson, dont caux. Mais Boris Johnson veut aller plus décembre 2019, ont fait le choix de Boris pays a plus de flexibilité en matière d’aides effets négatifs sur leur activité, tandis que
l’ambition est de réduire les déséquilibres loin. Les ports francs sont même au cœur de Johnson. Les électeurs ont confirmé leur d’Etat et dans l’application du Code des 37,5 % des répondants rapportent une baisse
entre le nord et le sud du pays. Le gouverne- l’agenda politique de celui qui a été élu sur la choix aux dernières municipales qui se sont douanes. Cette flexibilité est à relativiser de leurs échanges avec l’UE », affirme son
ment a récemment envoyé un signal fort : le promesse de « réaliser le Brexit » (« get Brexit tenues en mai. Ben Houchen a été réélu avec dans la mesure où l’accord commercial avec président, James Ramsbotham. Il est
Trésor va transférer 1.000 emplois à Darling- done »). Il les a mentionnés dès son premier un score écrasant de 73 % des voix, s’attirant l’UE signé en décembre 2020 encadre les encore trop tôt pour dire si cet effet sur les
ton. « Maintenant, les gens de Londres nous discours en tant que Premier ministre, puis les honneurs des médias nationaux, même aides publiques. Concrètement, l’accord sti- exportations tient d’un simple ajustement,
situent bien sur une carte », sourit-il. Pour les a inscrits à son programme des législati- de gauche. Comme il y a eu le « thatche- pule que les politiques de subventions doi- ou s’il sera plus durable. Mais la vallée de
preuve, la vallée va devenir le premier « port ves de 2019. Tous les ingrédients du « john- risme » ou le « corbynisme », il y a mainte- vent rester « appropriées », sans quoi Teesside pourra maintenant dire qu’elle est
franc » à se lancer depuis la sortie du Royau- sonisme » s’y retrouvent : la divergence nant le « houchenisme », notait le « Guar- l’Union européenne pourra introduire des maîtresse de son destin. n
« Les animaux de Paris » par Florimond Mochel pour « Les Echos »

DERNIÈRE HEURE

Viols : les charges Covid : Fabien Roussel Vers un boycott des Libye : le maréchal
s’alourdissent contre s’inquiète pour Etats-Unis des JO Haftar candidat à la
L’ÉDITORIAL
DES « ÉCHOS »
Benjamin Mendy les Outre-mer d’hiver de Pékin présidentielle
JUSTICE – Les accusations SANTÉ – Pour éviter un CHINE – L’administration AFRIQUE DU NORD –

Hydrogène : comment ' visant le footballeur interna-


tional français de Manches-
' « embrasement général »,
le leader du PCF et candidat
' du président des Etats-Unis,
Joe Biden, s’apprête à
' Khalifa Haftar, l’homme
fort de l’Est de la Libye,

faire gagner la France ter City Benjamin Mendy, 27 ans,


se sont alourdies mardi : deux
à la présidentielle, Fabien Roussel,
a demandé, dans un courrier
annoncer un boycott diplomatique
des Jeux Olympiques d’hiver 2022,
a annoncé mardi sa candidature
à l’élection présidentielle prévue le
nouveaux viols sont reprochés au Premier ministre, un « plan qui se dérouleront à Pékin en 24 décembre, étape cruciale du
On peut faire pleuvoir des milliards d’euros sur une par la justice anglaise au joueur, d’urgence pour les territoires février, selon le « Washington processus de réconciliation natio-
industrie sans lui donner d’avenir pour autant. La qui doit être jugé fin janvier. d’Outre-mer », très touchés par Post ». L’organisation des nale. Personnalité controversée, le
France le sait bien, qui a subventionné la production Le Crown Prosecution Service, la pandémie de Covid. « Le risque prochains Jeux d’hiver en Chine maréchal avait tenté de conquérir
de panneaux photovoltaïques à tour de bras, pour la chargé des poursuites judiciaires est immense d’un soulèvement a suscité de nombreuses critiques le pays par les armes en 2019. En
voir totalement disparaître ensuite. Son erreur ? Avoir en Angleterre, a annoncé que le populaire, synonyme de blocage et appels au boycott à travers costume plutôt qu’en uniforme
cédé à l’effet de mode sans aucune stratégie industrielle champion du monde, en détention économique et institutionnel », le monde en raison de la situation militaire lors de l’annonce de sa
derrière. L’hydrogène s’expose au même risque : elle provisoire depuis trois mois, était prévient-il, rappelant qu’une grève des droits humains dans le pays, candidature depuis son fief de
est en train de drainer des milliards de subventions désormais inculpé pour six viols générale illimitée contre l’obliga- en particulier à l’égard de la mino- Benghazi, Khalifa Haftar a assuré
nationales et européennes, provoquant des attentes et une agression sexuelle commis tion vaccinale et le pass sanitaire rité musulmane ouïghoure dans vouloir mener son pays « vers la
démesurées au regard de son potentiel. Certains en font entre octobre 2020 et août 2021. a démarré en Guadeloupe. la région chinoise du Xinjiang. gloire, le progrès et la prospérité ».
déjà le pétrole de demain, convaincus qu’il poussera
nos voitures et chauffera nos maisons. C’est oublier que
l’hydrogène a d’énormes inconvénients, au premier LA PHOTO DU JOUR
rang desquels son coût et son faible rendement.
La France, qui promet d’y consacrer des milliards
d’euros, doit donc prendre garde à ne soutenir que les
projets viables, sans succomber au mythe du « tout
hydrogène ». Un domaine semble particulièrement
prometteur, qui vient d’être honoré par Emmanuel
Macron : celui de la
décarbonation industrielle.
Derrière ce nom barbare se
cache une promesse
extrêmement forte, puisqu’il
s’agit de capter le carbone
produit par les usines pour
l’associer à l’hydrogène et en
Par Lucie faire des carburants ou solvants,
Robequain nécessaires à la fabrication du
ciment par exemple. L’avantage
La France est donc double : l’usine recycle
son dioxyde de carbone plutôt
doit résister que de l’envoyer dans le ciel.
au mythe Et elle produit des composants
du « tout essentiels à l’industrie.
hydrogène », L’hydrogène alimente
d’autres promesses, dont celle
pour se de stocker les surplus d’énergie
concentrer renouvelable. Quand le soleil
sur les seuls brille fort, ceux-ci sont
transformés en stocks
projets d’hydrogène qui, une fois l’hiver
viables. venu, peuvent être reconvertis
en électricité. Il trouvera aussi
son intérêt dans les trains, bateaux et camions qui ne
peuvent pas perdre de temps à recharger des batteries.
Celles-ci resteront en revanche bien plus intéressantes
pour les petits trajets individuels. Et pour cause : elles
offrent un rendement énergétique deux fois supérieur.
Reste le coût de l’hydrogène, totalement prohibitif à
ce stade. En dix ans, celui de l’énergie photovoltaïque a
été divisé par dix. Celui des batteries aussi. L’espoir est
que l’hydrogène suive la même tendance, et devienne
rentable à l’horizon 2030. Des entreprises françaises
comme Genvia, McPhy et Symbio y concourent, via
la création de gigafactories. Pour peu que l’Etat ne
dilapide pas son argent dans les projets de LA RÉGION DE NEW DELHI ÉTOUFFÉE PAR LA POLLUTION L’Inde suffoque sous la pollution provoqué notamment par ses centrales à charbon et les feux de
« greenwashing », elles ont bon espoir de relever chaume des agriculteurs. La capitale la plus polluée au monde, New Delhi, où on estime que la pollution de l’air coûterait plusieurs années de vie en moyenne à
le défi. Et de faire taire cette vieille moquerie, selon chaque habitant, va devoir se mettre au télétravail, sur décision de la Cour suprême du pays. Les autorités de la ville, enveloppée d’un brouillard toxique depuis deux
laquelle l’hydrogène est peut-être l’énergie de demain, semaines, ont ordonné samedi la fermeture des écoles et l’arrêt des travaux de construction pendant quatre jours. Photo Sunil Ghosh/«Hindustan Times»/Shutterstock
mais ne deviendra jamais celle d’aujourd’hui.

Lire nos informations


( Page 18 11
7/12
JEUDI
8/13
VENDREDI
11/13
SAMEDI
9/12
DIMANCHE
8/10
11 10/16 9/17 11/16 9/16 9/17
12
12 10 4/11 5/8 6/10 10/12 10/11 8/9
8
6/11 4/10 9/11 8/11 7/9
12 13 5/12 4/8
7 JEUDI 19/31 19/30 18/29 17/29 18/31
13 9 4/11
9 5/8 4/9 6/9 8/10 6/9
12 20/26 20/26 20/26 21/25 21/27
13 7 10/14 9/14 9/11 6/12 7/14
13 9 6/12 8/14
9 8/12 7/14 10/13 6/11 6/8
12 4/15 5/14 5/13 7/12 6/12
8/11 9/13 10/15 8/12 5/11 6/11
9 9
-3/0 -3/-1 -1/2 -1/0 -1/0

« Start-up »
8 5/12 2/8
1/13 10/19 4/7 0/6 4/10
11 8 VENDREDI
12 3/11 19/31 22/33 22/23 22/23 20/23
12/16 12/14 12/14 13/15 11/17
Le point quotidien dédié à l’économie 12
2/13
12/19 13/20 14/20 15/21 15/18
7/14
des start-up : levée de fonds
nds, 12 10 14
16 24/31
14/19
24/31
15/22
24/31
19/25
24/30
17/19
24/32
18/22
dirigeants, tendances... 8/11 10/16 10/14 7/18 8/17 10/15
14 16 5/13 4/9 2/5 1/6 3/6
13 5/11 5/9
SAMEDI 5/8 2/8 0/7 1/7 1/7
17 4/11
lesechos.fr/newsletters
2/14 6/14
TAMBOUR CURVE GMT FLYING TOURBILLON
Calibre LV 82 développé et assemblé par La Fabrique du Temps Louis Vuitton à Genève.
Mouvement mécanique automatique doté d’un tourbillon volant et d’une fonction GMT à réglage rapide.
Boîtier en titane, cadran en météorite et index des heures en diamants taille baguette.
CAC 40 DOW JONES EURO/DOLLAR ONCE D’OR PÉTROLE (BRENT)

J 7.152,6 points
0,3363 % J 36.286,81 points
0,5524 % n 1,1333 $
-0,3123 % n 1.859,2 $
-0,0376 % J 82,69 $
0,6328 %

DEVISES EUR/GBP 0,8439 EUR/JPY 129,905 EUR/CHF 1,0537 GBP/USD 1,3429 USD/JPY 114,616 USD/CHF 0,9299 TAUX EONIA -0,487 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,561 OAT 10 ANS 0,1296 T-BONDS 10 ANS 1,5693
Mercredi 17 novembre 2021
www.lesechos.fr

Colissimo veut livrer un milliard JP Morgan réclame


162 millions
de dollars à Tesla
de colis par an d’ici à 2030 JUSTICE
Anne Drif
@ANNDRIF

E-COMMERCE Les dérapages d’Elon Musk sur Twitter


n’amusent plus Wall Street. La première
Denis Fainsilber banque des Etats-Unis, JP Morgan, a
dfainsilber@lesechos.fr déclenché lundi des poursuites judiciai-
res contre Tesla, la firme de véhicules
La Poste avait bien prévu une croissance sou- électriques, pour avoir rompu de
tenue de son activité de distribution de petits « manière flagrante » des obligations
colis, mais la crise sanitaire a submergé tous contractuelles. Dans la plainte déposée
les objectifs maison : avec le boom du com- auprès d’un tribunal fédéral de New
merce en ligne pendant les périodes de confi- York, la banque dirigée par Jamie
nement, l’entreprise publique a enregistré Dimon exige de l’entreprise d’Elon Musk
un bond de 28 % de ses envois de Colissimo qu’elle lui règle les écarts de prix d’achat
en 2020, « autrement dit trois années de crois- de ses actions, pour une valeur de
sance en une seule », selon Philippe Dorge, le 162,2 millions, en cash ou en titres.
directeur général adjoint du groupe, à la tête L’affaire remonte à la fin février 2014.
de la branche courrier-colis. Elon Musk cherche alors 1,6 milliard de
Cette année encore, les envois devraient dollars pour lancer son usine géante de
atteindre entre 505 et 510 millions de colis, fabrication de batteries. Il obtient un prêt
contre 471 millions d’unités à fin 2020. Un obligataire convertible en actions d’une
volume qui s’entend pour l’activité « mains- série de banques, dont JP Morgan. Si
tream » Colissimo, sans horaire de remise elles sont converties, ces obligations
garanti, donc sans les autres produits du auront un effet dilutif sur les titres, aussi
groupe Chronopost (envois rapides) ou Tesla noue-t-il un contrat pour en limiter
DPD, davantage tourné vers l’international. l’impact négatif sur son cours. Dans ce
Avec 41,6 millions de Français qui achètent cadre, et pour réduire le coût de cette
désormais sur Internet, et de plus en plus couverture, il donne aussi à JP Morgan et
fréquemment, La Poste a donc décidé de d’autres banques le droit d’acheter des
mettre les bouchées doubles dans son outil titres à un certain prix fixé à l’avance, soit
de production national. 560 dollars pour les titres arrivant à
Colissimo traite environ 50 % des colis expédiés en France vers les particuliers. Photo Stéphane Lagoutte/Challenges-RÉA échéance en juin et juillet 2021.
Accroître les livraisons à J + 1 C’est là où réside le litige : dans tous les
Après une tranche d’investissement de gne Philippe Dorge, en citant les marchés moderniser d’autres sites plus petits sur tombera à 11 % du total en 2027 ». Les géants cas, Tesla devra régler la différence si son
450 millions d’euros décidé il y a quatre ans, britannique ou chinois. « Les choix que nous tout le territoire. Pour les clients, cela per- de l’e-commerce aident le groupe public à cours dépasse ce prix par action à
qui a notamment permis de faire sortir de avons faits jusqu’en 2022 se sont révélés mettra d’accroître à environ 40 % la part des amortir ses investissements. Cependant, la l’échéance. Or selon le contrat, la banque
terre 5 nouvelles plateformes de tri (en gagnants. Sans cela, nous étions scotchés à colis livrés en J + 1 (sans passer par les soutes croissance de l’activité colis à moyen terme peut modifier ce seuil sous certaines
région parisienne, dans le Pas-de-Calais, 300 millions de colis par an et contraints de des avions), pour le moment limitée à 13 % se fera avec une moindre contribution conditions. Mais à sept reprises ces der-
dans le Var et en Isère), le groupe dirigé par faire appel à des sous-traitants pour le des envois. d’Amazon, traditionnellement le premier nières années, Elon Musk a fait déraper
Philippe Wahl vient de décider d’investir le solde. » Les nouveaux trieurs automatisés Pour les effectifs, ces investissements client et premier concurrent de Colissimo. le cours de Tesla par ses tweets fracas-
même montant, hors immobilier, sur la installés dans divers sites construits ou supplémentaires vont créer quelque Un point d’inflexion par rapport aux der- sants, conduisant la banque à réajuster
période 2023-2026. Avec pour objectif modernisés sont trois fois plus rapides que 500 emplois directs, et, en parallèle, préser- nières années, car le géant américain, qui au moins à trois reprises le cours de réfé-
d’atteindre la barre de 1 milliard de colis à la génération précédente, et La Poste a revu ver plusieurs milliers d’emplois chez les fac- représente 9 à 10 % des volumes traités par rence. Il y a une semaine encore, le diri-
trier par an d’ici à 2030, soit le double du son plan de transport, pour répondre à cette teurs, sur fond d’érosion massive du cour- Colissimo, constitue son propre réseau de geant a demandé à ses abonnés sur Twit-
niveau actuel, alors que Colissimo dispose massification tout en limitant les distances rier, le métier d’origine du groupe. Autre distribution hexagonal. D’autres piliers de ter s’il devait vendre 10 % de ses actions. Il
d’une part de marché de 50 %. parcourues en camion. conséquence vertueuse pour la direction, l’e-commerce soutiennent la croissance, a reçu un large « oui », entraînant une
« Nous pensons que l’e-commerce a encore A nouveau, l’entreprise va édifier 4 ou « le taux de sous-traitance dans le tri et la dis- comme CDiscount, La Redoute ou Ali- chute de 7 % de l’action de Tesla, puis de
un potentiel de croissance en France », souli- 5 nouvelles plateformes de tri et créer ou tribution, déjà très bas à 19 % actuellement, baba. n 12 % le lendemain.

Obligations contractuelles
Dans l’affaire qui l’oppose au construc-

l’essentiel Confiant, Walmart augmente teur, c’est un tweet plus lourd encore de
conséquences qui a conduit JP Morgan à

Mot d’ordre de grève Immobilier : les start-up


ses prévisions annuelles réviser les clauses financières du con-
trat. A l’été 2018, Elon Musk avait
annoncé sur Twitter vouloir retirer Tesla
sur les salaires à la SNCF françaises qui font de sins à travers le monde », s’est félicité le de la Bourse au prix de 420 dollars
Une table ronde sur les salaires se tient ce l’achat-revente s’interrogent DISTRIBUTION patron de Walmart, Doug McMillon, dans l’action. Avant de se raviser quelques
mercredi à la SNCF, sur fond d’inquiétu- Zillow, géant des annonces immobilières un communiqué, alors que se profile la semaines plus tard. La SEC lui avait alors
des grandissantes des agents. Il aux Etats-Unis, a abandonné son Nicolas Rauline période décisive des fêtes de fin d’année. infligé une amende de 20 millions et
s’agit à la fois de solder l’exercice activité d’iBuying avec pertes et — Bureau de New York Le géant de Bentonville (Arkansas) l’avait contraint à abandonner la prési-
2021 et de négocier les aug- fracas. Plusieurs jeunes pous- apparaît bien placé, puisque son inven- dence du conseil d’administration de
mentations de 2022. // P. 21 ses tricolores évoluent sur ce Alors que l’inflation et les dérèglements de taire, aux Etats-Unis, est en hausse de Tesla, tout en restant directeur général.
marché qui peine à attirer la chaîne logistique font peser de lourdes 11,5 % par rapport à l’an dernier, à la même Après le tweet, JP Morgan avait
Les alcools moins forts les investisseurs de la menaces sur l’économie américaine, Wal- période. Ce qui fait même craindre à cer- d’abord décidé d’abaisser le prix d’exer-
et plus haut de gamme French Tech. // P. 26 mart a plutôt rassuré les marchés mardi. tains des surplus, alors que l’inflation cice à environ 424 dollars, puis l’avait
sont tendance Le premier distributeur mondial, premier pourrait restreindre les dépenses des con- relevé à 484 dollars quand Elon Musk
Les vins et spiritueux ont Les talibans en guerre employeur privé aux Etats-Unis, a relevé sommateurs. s’était rétracté. La banque américaine a
mieux résisté à la pandémie que contre le dollar ses prévisions pour son année fiscale 2021. revu encore le seuil en très forte baisse, à
les autres segments de la grande Les talibans ont interdit l’usage de Ses ventes devraient augmenter de 6 %, Des augmentations de salaires 96,87 dollars en août 2020, quand Tesla a
Adek Berry/AFP

consommation, selon IWSR. Les alcools devises étrangères, pourtant vitales pour alors que les précédentes estimations évo- Autre ombre au tableau : pour maintenir décidé de fractionner ses actions.
locaux, durables et bio sont appelés à l’Afghanistan. Le dollar, qui vient à man- quaient une croissance de 5 %. sa croissance et faire face aux perturba- A l’échéance du contrat, le cours valait
progresser d’ici à 2025. quer, est utilisé dans l’économie locale et Au troisième trimestre, achevé fin octo- tions du marché, Walmart a dû sacrifier sa 10 fois celui prévu au contrat. Or, Tesla
// P. 22 les échanges commerciaux. // P. 33 bre, les ventes aux Etats-Unis ont pro- rentabilité. Sur le trimestre, le bénéfice net n’a pas répondu à la demande d’indem-
gressé de 9,2 % (hors essence), confirmant a reculé de 40 %, à 3,1 milliards de dollars. nisation de la banque en cash ou en
la réouverture de l’économie américaine, Ainsi, pour accélérer l’approvisionne- titres. « Bien que les ajustements de JP

= LES ENTREPRISES CITÉES alors que les restrictions étaient levées un


peu partout et que la pandémie reculait
– les nouveaux cas sont toutefois repartis à
ment, Walmart a dû affréter ses propres
navires et augmenter les cadences de son
transport routier. Pour parer à la pénurie
Morgan fussent appropriés et contractuel-
lement nécessaires, souligne la plainte de
la banque, Tesla a ignoré de manière fla-
Airbus 20 Epic Games 24 Nvidia 25 Spotify 24
Apple 24 Faurecia 21, 40 OCI 28 Stellantis 21 la hausse ces derniers jours. Les ventes en de main-d’œuvre qualifiée, le groupe a grante ses obligations contractuelles pour
ARM 25 Genvia 18 Opendoor 26 Taramm 28 ligne continuent, elles, de progresser (+8 % augmenté 565.000 salariés d’au moins un régler JP Morgan dans son intégralité. »
Athéo Ingénierie 28 Google 24, 25 OVHcloud 25 Themis 27 sur le trimestre et +87 % sur deux ans, dollar de l’heure en septembre. Ces incerti- En février 2019, Tesla avait jugé les ajus-
ATR 20 Hella 21, 40 Papyhappy 28 Tiko 26 avant la pandémie). Le chiffre d’affaires tudes ont pesé sur le titre. A l’ouverture de tements réalisés par la banque « oppor-
Bontaz 28 Homeloop, Dili 26 Pernod Ricard 22 Tinder 24 total du groupe a atteint 140,5 milliards de Wall Street, mardi, Walmart était sanc- tunistes », pour profiter de la variation
Bumble 24 IAC 24 Phoenix Mobility 26 Transition-One 26
dollars sur la période, en hausse de 4,3 %. tionné de près de 2 %. du cours de Bourse. Lundi, le cours de
Crescendix 26 IBM 25 Retrofuture 26 Walmart 40
Danone 22 La Banque Postale 30 RTE 18 WeAre Group 28 « Nous avons gagné des parts de marché l’action de Tesla a clôturé très largement
sur l’épicerie aux Etats-Unis, et de plus en Lire « Crible »
Emirates 20
Engie 18
Match Group 24
NOIL 26
SoftBank 25
Sotheby’s 23
Zefir 26
Zillow 26 plus de clients sont revenus dans nos maga- ( Page 40
au-dessus des seuils en cause, à
1.013,39 dollars. n
ENTREPRISES Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

La France accélère dans le


développement de la filière hydrogène
l Emmanuel Macron a visité, mardi, l’entreprise Genvia à Béziers, qui développe une ligne pilote de production
d’électrolyseurs à haute température, devant permettre d’accroître les rendements de production d’hydrogène.
l L’Etat va investir 1,9 milliard sur cette filière dans le cadre du plan d’investissement France 2030.

tire sa force de sa technologie très


ÉNERGIE innovante et prometteuse issue des
lab oratoire s du CEA et p our
Enrique Moreira laquelle une quarantaine de bre-
@EnriqueMoreira vets ont été déposés. « Il s’agit d’élec-
trolyseurs dits “à haute tempéra-
La France estime avoir les cartes en ture”. C’est-à-dire qu’ils fonctionnent
main pour devenir une nation lea- avec de la vapeur plutôt qu’avec de
der dans l’hydrogène. Et le déplace- l’eau liquide, cela permet d’obtenir
ment du président de la Républi- un rendement supérieur de 15 % sur
que, mardi à Béziers, atteste de la la quantité d’hydrogène décarboné
volonté de l’Etat de soutenir cette par rapport à un électrolyseur alca-
filière prometteuse mais naissante. lin classique, sur la même base d’élec-
Emmanuel Macron a ainsi tricité injectée », explique la diri-
annoncé, lors de sa visite de Genvia, geante.
un fabricant d’électrolyseurs (ces Venant elle-même du labora-
appareils permettant de produire toire du CEA à l’origine de cette
de l’hydrogène à partir d’un courant technologie, Florence Lambert
électrique injecté dans de l’eau), que connaît bien son sujet. « C’est
1,9 milliard d’euros seront consa- énorme dans le secteur de l’énergie, si
crés au développement de la filière on pense que dans le secteur solaire,
hydrogène. Ce montant s’inscrit par exemple, ils essaient de gagner
dans le cadre du plan d’investisse- 1 % de rendement par an », s’enthou-
ments France 2030 de 30 milliards, siasme-t-elle. Autre vertu pour ces
a précisé le président de la Républi- électrolyseurs : couplés à une
que. Surtout, cette somme s’ajoute source de chaleur fatale, comme
aux 7 milliards d’euros déjà consa- l’eau chaude d’une cimenterie, ils
crés à cette filière lors de France permettent de gagner encore 15 %
Relance. de rendements supplémentaires.
L’entreprise Genvia elle-même
sera soutenue à hauteur de Décarboner l’industrie
200 millions d’euros par l’Etat, Pour le gouvernement, le dévelop- Emmanuel Macron lors de sa visite, mardi, de Genvia, à Béziers. A terme, une gigafactory prévue pour 2030 sera dotée d’une capacité
inclus dans les 2 milliards de France pement d’une filière française de production de 50.000 électrolyseurs par an. Photo Guillaume Horcajuelo / AFP
2030, via un projet important hydrogène forte répond à de nom-
d’intérêt commun europ éen breux enjeux, dont la création « de
(IPCEI). « Au travers de cet IPCEI,
l’idée est d’avoir les capacités de déve-
lopper au moins cinq gigafactory
50.000 à 100.000 emplois d’ici à
2030 », selon l’Elysée ». C’est aussi
« une bataille pour l’industrie, pour
La stratégie d’Engie pour couvrir l’ensemble
d’électrolyseurs sur le territoire »,
explique-t-on à l’Elysée. Et permet-
l’écologie et pour la souveraineté », a
déclaré Emmanuel Macron.
de la chaîne de valeur
tre ainsi d’économiser 6 mégaton- L’hydrogène est en effet l’une des
nes de CO2 par an, soit l’équivalent solutions les plus efficaces pour L’énergéticien français secteur. « Nous, on structure les pro- à horizon 2030. Mais le plus gros tuyaux et 1 TWh de stock d’ici à
des émissions de la ville de Paris. décarboner les secteurs industriels entend profiter jets, source l’énergie renouvelable, projet se trouve en Afrique du Sud 2 0 3 0 ) . Au t o t a l , l e g r o u p e a
les plus émetteurs de CO2, comme de ses compétences en gaz en assure l’approvisionnement et on dans les mines d’Anglo American démarré 70 projets. Et si ces mar-
Technologie très innovante la sidérurgie, la cimenterie, etc. et en électricité opère », explique Sébastien Arbola. pour lequel Engie a conçu un chés sont « encore peu matures », le
Genvia deviendrait à moyen terme Mais aussi pour la mobilité lourde pour se développer Engie a identifié trois marchés : démonstrateur mêlant panneaux groupe estime que plusieurs pro-
la première de ces méga usines. (camion, train ou encore bateaux), sur l’hydrogène. l’industrie, la mobilité et les infras- solaires, électrolyseur et produc- j e t s l é g i s l a t i f s vo n t t i r e r l a
Cette coentreprise entre le Com- tout en faisant face à la hausse de la tructures (le transport et le stoc- tion de 3,5 MW d’électricité per- demande. « C’est le cas du
missariat à l'énergie atomique consommation d’électricité. Autant Engie mise sur l’hydrogène « vert », kage de l’hydrogène). Il ambi- mettant d’électrifier un camion de paquet européen “Fit for 55” qui
(CEA) et le groupe parapétrolier d’enjeux au cœur des engagements produit avec une électricité prove- tionne de développer 0,6 GW de la mine. L’objectif final étant de pose des cibles contraignantes par
Schlumberger, qui a vu le jour en du pays en termes de neutralité car- nant d’énergies renouvelables. Le capacité d’électrolyse à horizon transformer les 40 engins de secteur » en termes de décarbona-
mars dernier, développe déjà une bone, comme l’a montré le rapport « chaînon manquant », selon le 2025, puis 4GW à 2030. L’énergéti- l’entreprise. tion », explique Sébastien Arbola.
ligne pilote de production d’électro- RTE, remis fin octobre, sur les géant français pour « décarboner la cien participe déjà à un projet dans La demande, estime le diri-
lyseurs. Installée sur le site de Futures énergétiques 2050 mobilité lourde ou encore verdir le port de Gand, en Belgique, pour geant, viendra aussi de l’Australie
l’usine Cameron mis à disposition Enfin, en misant dès aujourd’hui l’industrie », qui estime avoir de décarboner un complexe indus- En Europe, ce ne pour alimenter la plaque asiati-
par son partenaire, Genvia estime sur la filière électrolyseurs, la solides arguments pour se lancer. triel. « L’idée, c’est de récupérer le sont pas moins de que, ou encore du Texas, du Brésil
que cette ligne sera complètement France entend aussi ne pas repro- « Nous connaissons bien toute la CO2 émis par les usines du site, et y 25 milliards d’euros ou du Chili. Engie pourra aussi
automatisée à l’été prochain et per- duire l’échec du solaire dont la chaîne de valeur de l’électricité et la adjoindre de l’électricité renouvela- compter sur de nombreux finan-
mettra de produire 300 électroly- production de panneaux photovol- production du gaz parfaitement », a ble provenant de parcs éoliens du
qui vont être cements de la part des acteurs
seurs par an. Elle devrait rapide- taïques a été ravie quasi intégrale- expliqué le nouveau responsable Nord de l’Europe. Avec l’eau de la distribués via publics. En Europe, ce ne sont ainsi
ment monter à plus d’un millier. ment par la Chine. Pékin construit de la stratégie hydrogène du station locale, cela permet de pro- divers mécanismes pas moins de 25 milliards qui vont
« Cette première ligne servira de plus d’usines d’électrolyseurs groupe, Sebastien Arbola. duire de l’hydrogène renouvelable, être distribués via divers mécanis-
base à toutes les autres avec en ligne qu’elle n’en a réellement besoin. « Or pour être compétitif dans lui-même transformé en e-métha-
de soutien. mes de soutien.
de mire la gigafactory prévue pour Toutefois, leur technologie reste, a l’hydrogène, il faut une électricité nol », détaille Sébastien Arbola. L’énergéticien pourra aussi
2030. Celle-ci sera dotée d’une capa- priori, moins efficace que celle de pas chère 24 heures sur 24, afin de Enfin, au niveau infrastructu- compter sur les 7 milliards prévus
cité de production de 50.000 électro- Genvia. créer la molécule d’hydrogène puis 100 stations de recharge res, Engie entend développer en par France Relance, ou les 2 mil-
lyseurs par an », détaille Florence pouvoir la transporter », ajoute le en 2030 France pas moins de 170 km de liards annoncés mardi par Emma-
Lire l’éditorial
Lambert, PDG de Genvia.
Au-delà de ce développement à
marche forcée, cette jeune société
( de Lucie Robequain
Page 15
dirigeant. L’énergéticien n’aspire
pas à fabriquer des électrolyseurs,
même s’il entend investir dans ce
Sur la mobilité, Engie vise l’instal-
lation en France de 50 stations de
recharge d’ici à 2025 et plus de 100
réseau dédiés à l’hydrogène et des
capacités de stockage équivalent à
270 GWh d’ici à 2025 (700 km de
nuel Macron dans le cadre du plan
France 2030.
— E. M.

Les scénarios pour construire le parc nucléaire de demain


Emmanuel Macron dans les pro- puissance du parc en ser vice reviendrait à abandonner les prévi- en service dans les années 1980. l’échéance. Il propose également
ÉNERGIE chaines semaines. Une chose est aujourd’hui de 1,9 GW par an en sions de la PPE. Alors qu’Emmanuel Macron doit une poursuite du programme avec
d’ores et déjà certaine : le chef de moyenne sur la période 2025-2050. « Dans ce scénario, la trajectoire préciser ses intentions, RTE a égale- la mise en service de quatre autres
Le rapport « Futurs l’Etat va relancer la construction de Un rythme comparable à celui tenu conduit à reporter la quasi-totalité des ment donné des pistes sur la cons- réacteurs entre 2050 et 2060. Pour
énergétiques » publié nouveaux réacteurs. Combien ? Où ? par l’Allemagne, qui doit fermer ses fermetures de réacteurs prévues d’ici à truction de nouveaux réacteurs. Les ses scénarios N2 et N3, qui réclame-
par RTE fin octobre Quand ? Il ne l’a pas encore précisé. six derniers réacteurs l’an prochain. 2035, tant qu’ils respectent les normes acteurs de la filière, EDF en tête, pro- raient respectivement 23 et 27 GW
donne plusieurs op- Dans son rapport publié fin octo- de sûreté. Leur durée de vie est prolon- posent la construction de six EPR de puissance nouvelle, le gestion-
tions pour développer bre sur les futurs énergétiques de la Nouveaux réacteurs gée jusqu’à 60 ans, voire au-delà pour améliorés – dits EPR2. Une première naire du réseau estime qu’il faudrait
le parc français de 2050. France, RTE a donné plusieurs pis- Le scénario de sortie du nucléaire à certains », a souligné mardi, au cours paire serait mise en service au plus construire 14 EPR2, à raison de deux
tes. Le gestionnaire du réseau four- l’horizon 2050 – enterré par Emma- d’un brief, Thomas Veyrenc, direc- tôt en 2035, la seconde en 2040 et la nouvelles paires tous les trois ans à
nit aussi des réponses sur une autre nuel Macron – aurait quant à lui teur exécutif en charge de la straté- troisième en 2045, pour une puis- compter de 2035. « Cette perspective
Florian Maussion interrogation majeure : que faire du impliqué « d’accélérer nettement le gie, de la prospective et de l’évalua- sance totale de 10 GW. d’accélération correspond au rythme
@Flo_Maussion parc actuel ? La programmation rythme de fermeture des réacteurs », à tion au sein de RTE. Une option qui Pour respecter les besoins de son maximal communiqué par les
pluriannuelle de l’énergie (PPE) pré- raison de trois par an à partir de n’est pour l’instant pas prévue ni scénario N1, qui suppose de disposer acteurs de la filière ».
Quel visage donner au parc voit déjà la fermeture de 14 réacteurs 2030. A l’inverse, le scénario le plus même étudiée par l’Autorité de de 13 GW de puissance nucléaire Quel que soit le scénario, le déve-
nucléaire français à l’horizon 2050 ? d’ici à 2035. Quatre des six scénarios gourmand en nucléaire, avec 51 GW sûreté du nucléaire, qui planche sur nouvelle en 2050, RTE envisage la loppement du nucléaire ne pourra
C’est l’une des grandes questions qui présentés par RTE s’appuient sur de puissance installée dans trente la prolongation jusqu’à 50 ans du mise en service d’une quatrième se faire sans celui des énergies
entoure le choix que va devoir faire cette base, qui suppose de réduire la ans (contre 61 GW aujourd’hui), fonctionnement des réacteurs mis paire dans les cinq ans avant renouvelables, rappelle RTE. n
COMMUNIQUÉ

EDF aux côtés des entreprises


Entreprises, industries :
Objectif décarbonation !
Pilier du plan de relance
mis en place par le
Gouvernement français,
la décarbonation de
l’industrie est au cœur
de la lutte contre le
changement climatique.
L’enjeu ? Réduire au
maximum les émissions
de CO₂ liées à l’activité
économique,
pour concilier climat
et développement.

Industrie et CO₂
— Les émissions de CO2 liées à l’activité humaine
sont à l’origine du phénomène de changement
climatique. En France, environ 20 %* d’entre elles
sont liées à l’activité industrielle. Pour autant,
neutralité carbone ne rime pas nécessairement
avec décroissance : des moyens existent pour ré-
duire fortement les émissions de CO2, tout en
préservant l’activité économique. C’est l’engage-
ment d’EDF auprès de ses clients industriels.

Des solutions concrètes pour toutes


les entreprises
— Pour trouver la façon la plus adaptée de se
lancer, EDF aide les entreprises à établir une
feuille de route adaptée à leur activité autour de
trois leviers principaux : réduire la quantité glo- Des progrès concrets vers sa propre énergie. Et décarbonation rime bien
bale d’énergie consommée par l’entreprise ; ren- la décarbonation avec performance : l’offre EDF en partenariat
forcer la part de l’électricité dans l’énergie « EDF aide les entreprises — En termes d’énergie verte, la RATP par avec Bosch Rexroth permet des gains énergé-
consommée pour la substituer aux énergies plus exemple, se fournit directement via un contrat de tiques de 30 à 80 % ! Et quand Thales Alenia
émettrices de CO2 ; et intégrer plus d’électricité à établir une feuille de route fourniture avec EDF s’appuyant sur la production Space signe avec Dalkia, filiale d’EDF, un contrat
verte dans leur consommation. Cette feuille de
route intègre notamment des actions éligibles au
adaptée à leur activité. » de cinq parcs éoliens. Chez Coca Cola European
Partners, on a fait le choix de solutions d’effica-
de performance énergétique pour son site de
Cannes, c’est 45 % d’économie sur l’énergie dé-
plan de relance. cité énergétique et de panneaux solaires, qui diée à l’eau chaude et 980 tonnes de CO2 évitées
*Source : Ademe 2021 permettent à une usine de produire une partie de chaque année. —

Interview
Quand l’énergie d’une usine est récupérée…
pour chauffer la ville ! Pour une mobilité
— À Issoire dans le Puy-de-Dôme, l’usine
plus verte à la RATP
Constellium développe et fabrique des produits Depuis janvier 2021, la RATP et EDF ont signé un
en aluminium grâce à des fours à haute tempéra- contrat innovant de vente d’électricité renouvelable
ture. Jusqu’ici, la chaleur résiduelle émise par ces (intégrant un Power purchase agreement – PPA)
fours était perdue. Mais à partir de 2022 elle sera d’une durée de trois ans. Ce contrat s’appuie notam-
récupérée, transférée dans de l’eau puis envoyée ment sur la production de cinq parcs éoliens avec
sur le réseau de chaleur de la ville, le 1er développé garanties d’origine associées pour une fourniture
en Auvergne. Résultat : plus de 50 % de la chaleur certifiée verte. Rencontre avec Sophie Mazoué,
en hiver, jusqu’à 100 % en été, sera fournie par responsable du développement durable à la RATP.
l’usine pour une quarantaine de bâtiments !

Pourquoi ce contrat ? Quel est votre objectif ?


S.M. — Le groupe RATP est en- S.M. — Notre ambition est que
À Issoire, plus de 50 % de la
gagé de longue date en faveur de d’ici 2025, 10 % de notre
chaleur en hiver, jusqu’à 100 % la réduction de l’empreinte car- consommation annuelle d’élec-
en été, sera fournie par l’usine bone de ses activités. La mise en tricité soit d’origine renouve-
Constellium pour une place de ce premier contrat de lable. Nous disposerons égale-
quarantaine de bâtiments ! vente d’électricité renouvelable ment d’ici 2025 en Île-de-
en est une illustration concrète France d’un parc plus écolo-
et permet aussi de sécuriser le gique, comprenant 1 500 bus
prix de l’électricité renouvelable électriques et 2200 bus au bio-
que l’entreprise consomme. gaz, afin de diminuer de 50 %
notre bilan carbone. —

L’énergie est notre avenir, économisons-la !


20 // ENTREPRISES Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Emirates vise le cap des 100 millions


de passagers avant la fin de la décennie
l La compagnie aérienne de Dubaï a ouvert toutes ses destinations.
l Son PDG, Tim Clark, table sur un retour à la rentabilité dès l’an prochain et au niveau de trafic de 2019 dès 2023.

compagnie internationale à avoir des d’avions long-courriers, et


TRANSPORT rouvert toutes ses destinations, dont compte sur la solidité financière de
la France, et la seule à opérer des vols son actionnaire, l’émirat de Dubaï,
Bruno Trévidic en A380 au départ de France. Néan- pour pousser son avantage sans
@BrunoTrevidic moins, 71 de ses 118 très gros por- trop attendre. « Dubaï va vite redeve-
— A Dubaï teurs sont encore parqués dans le nir le plus grand “hub” international
désert. « Un avion à 450 millions de au monde, assure Tim Clark. Nous
Pour le président d’Emirates, Tim dollars cloué au sol, c’est un chal- pouvons desservir plus de 300 métro-
Clark, le monde d’après ressemblera lenge », reconnaît Tim Clark. Il a poles et le principal obstacle à notre
comme deux gouttes d’eau au néanmoins l’intention de les remet- développement reste le manque de
monde d’avant. Le Britannique, qui tre en service en totalité. « C’est un créneaux aéroportuaires et de droits
est aujourd’hui le plus ancien avion parfaitement rentable quand il de trafic. » Si l’Europe est déjà bien
patron du secteur, et aussi l’un des est exploité de manière optimale. quadrillée par la compagnie émira-
plus écoutés, ne croit pas à une Avant la crise, 80 % de nos bénéfices tie, qui bénéficie d’accords de ciel
baisse durable du tourisme et des étaient générés par des A380 », rap- ouvert avec la plupart des pays euro-
voyages d’affaires au sortir de la pelle le dirigeant d’Emirates, qui péens sauf la France, celle-ci voit
crise, pas plus qu’à une remise en prendra livraison des deux derniers toujours de grandes possibilités de
cause du modèle économique des A380 avant la fin de l’année. développement en Afrique et en
grandes compagnies de « hub », Asie.
dont Emirates est le parangon. En restant fidèle au modèle de
« Quand les restrictions sanitaires Emirates veut plateforme de correspondance
seront levées, nous connaîtrons un profiter de la place entre vols long-courriers qui a fait
rebond de la demande sans précé- laissée par les son succès. « C’est notre modèle de
dent », affirme-t-il dans un entretien hub long-courrier qui nous a permis
en marge du Salon aéronautique de
compagnies de tenir, affirme-t-il. Si nous pouvons,
Dubaï qui a fermé ses portes mardi. moins promptes par exemple, relier quotidiennement
« Nous l’avons déjà constaté lors des à se redresser. Seattle et Dar es Salam avec seule-
crises précédentes : quand l’économie ment une heure et demie de corres-
repart, il y a un effet de rattrapage. Le pondance à Dubaï, tout en gagnant de
problème sera plutôt le manque de Pour Tim Clark, la décision d’Air- l’argent, c’est parce que 20 autres vols
c a p a c i t é s p o u r ré p o n d re à l a bus d’arrêter la production d’A380 alimentent le vol pour Dar es
demande, car beaucoup de compa- reste visiblement un grand regret. Salaam. »
gnies ont réduit leurs flottes. Mais « Nous avons fait tout ce que nous Malgré la crise, Emirates n’a donc
nous voyons également arriver de avons pu pour maintenir le pro- pas perdu de vue son ambitieux
nouveaux acteurs sur le secteur. Si gramme A380 en vie, assure-t-il. On objectif d’être la première compa-
bien, qu’au final, je pense que nous aurait pu faire un A380 neo remoto- gnie long-courrier à passer le cap
retrouverons les 4,5 milliards de pas- risé et allégée, qui aurait consommé Pour Emirates, le maintien en service des A380 est d’autant plus nécessaire que son successeur des 100 millions de passagers inter-
sagers par an en 2023 ou 2024. Et un 12 % de carburant en moins. Mais potentiel, le Boeing 777X, accumule les retards. Photo Jon Gambrell/AP/Sipa nationaux avant la fin de la décen-
taux de croissance du trafic de 4 % par l’envie n’était pas là… C’est bien dom- nie. Déjà, elle « va vite retrouver les 60
an. » Au tout début de la crise du mage ! Mais les compagnies qui ont nécessaire que son successeur ler notre flotte et accompagner notre sance, en profitant de la place laissée à 70 millions de passagers qu’elle
Covid, Tim Clark avait été l’un des renoncé à l’A380, vont avoir un pro- potentiel, le Boeing 777X, accumule croissance. Nous ferons donc tout ce par les compagnies moins promp- transportait avant la crise, affirme
premiers à prédire un retour rapide blème de capacité et de rayon d’action. les retards. « Nous avons un contrat qui sera nécessaire pour respecter tes à se redresser. « Beaucoup de Tim Clark. Et si nos plans de dévelop-
du trafic aérien à la normale sitôt J’observe d’ailleurs que certaines qui qui prévoit une première livraison en notre plan de flotte », ajoute le prési- compagnies ont accumulé tellement pement pour Emirates et FlyDubai [la
levées les restrictions sanitaires. Un avaient initialement annoncé la sor- 2020. Or Boeing a reporté la certifica- dent d’Emirates, qui souhaiterait de dettes qu’elles n’auront pas les filiale moyen-courrier, NDLR] se
scénario qui se vérifie jour après tie de leurs A380, ont changé d’avis et tion à juillet 2023 et personne ne peut notamment accélérer la livraison moyens d’ouvrir des lignes long-cour- passent comme prévu, nous frappe-
jour partout dans le monde et les ont remis en service. » affirmer avec certitude qu’ils tien- des premiers Airbus A350, prévue à riers et d’acheter des avions », expli- rons à la porte des 120 millions de pas-
notamment à Dubaï. La métropole Pour Emirates, le maintien en ser- dront cette date, déplore-t-il. Nous partir de 2023. Emirates veut en effet que son président. Emirates n’a sagers à la fin de la décennie. Et peut-
du Golfe, qui fut l’une des premières vice des A380 est d’autant plus avons besoin du 777X pour renouve- reprendre rapidement sa crois- annulé aucune de ses 200 comman- être même plus tôt ». n
grandes destinations touristiques à
rouvrir ses frontières, a déjà
retrouvé son niveau de fréquenta-
tion d’avant la crise.
ATR s’offre un sérieux lifting en changeant ses moteurs
« Hémorragie de cash »
stoppée Pour la première fois depuis nouveauté : l’adoption d’un nou- de vol entre deux révisions, soit jus- ces nouveaux carburants seront ATR 72-600. Pour ATR, comme
Quant à Emirates, dont plus de la vingt-trois ans, le fabricant veau moteur, plus économe en qu’à 20.000 heures de vols, offrant disponibles en quantité suffisante. pour Air Corsica, il s’agit d’avancer
moitié de l’activité reposait sur le tra- d’avions régionaux à hélices maintenance et en carburant pour ainsi aux compagnies aériennes vers l’objectif d’un transport aérien
fic de correspondance, elle a déjà pu s’offre un nouveau moteur, ses deux modèles ATR42 et ATR72. une réduction de 20 % des coûts de Vers un transport aérien neutre en CO 2 en 2050, grâce
remettre en service 70 % de sa flotte plus économe. ATR modernise régulièrement ses maintenance. Il permettra égale- neutre en CO2 notamment à l’utilisation des car-
et ramener ses pertes de 3,6 mil- avions, en y ajoutant des équipe- ment de réduire de 3 %, la consom- Ces nouveaux moteurs seront pro- burants d’origine non fossile. L’avi-
liards de dollars à 1,6 milliard au pre- Entre deux annonces d’Airbus à ments nouveaux. Mais l’avionneur mation de carburant des ATR, dont gressivement installés sur tous les onneur s’est également associé à la
mier semestre son exercice 2020- Dubaï, sa filiale ATR a réussi à en n’avait pas opéré de changement de le principal argument commercial nouveaux ATR. Toutefois, c’est Air compagnie régionale suédoise
2021. « Nous avons stoppé placer une. Le fabricant toulousain moteur depuis 1995 pour l’ATR 42 est déjà une consommation infé- Corsica qui en sera la compagnie Braathens et au producteur de bio-
l’hémorragie de cash et nous avons d’avions régionaux à hélices, codé- et 1998 pour l’ATR72, à l’occasion rieure de 40 % à celle des jets régio- de lancement, pour une entrée en carburants Neste pour tester des
même recommencé à gagner de tenu à 50-50 par l’avionneur euro- du passage à l’hélice à six pales. naux de taille équivalente. service prévue en novembre 2022. alternatives au kérosène. Les trois
l’argent, ces dernières semaines, sou- péen et l’italien Leonardo, a choisi Comme le moteur actuel, le nou- A terme, il sera également capa- Cliente d’ATR depuis sa création, la partenaires espèrent décrocher
ligne son président. Nous devrions la scène du Salon aéronautique de veau sera fourni par Pratt & Whit- ble de fonctionner avec 100 % de petite compagnie corse en profi- une certification européenne afin
redevenir bénéficiaires sur le pro- Dubaï, qui a fermé ses portes ney Canada. Mais le PW127XT per- nouveaux carburants d’origine tera pour renouveler intégrale- de pouvoir opérer des vols à 100 %
chain exercice. » Emirates est la seule mardi, pour annoncer une grande mettra d’allonger de 40 % le temps non pétrolière. Du moins, quand ment sa flotte, en intégrant cinq de SAF à l’horizon 2025. — B. T.

La mise en route du gazoduc Nord Stream 2, entre la Russie


et l’Allemagne, reportée de plusieurs mois
Le thriller politico-économique stocks européens sont inférieurs à la organisé sous une forme juridique de des réseaux. Le délai de la procédure tripartite en cours de formation.
ÉNERGIE autour de Nord Stream 2 connaît un normale et que Gazprom, proprié- droit allemand » respectueuse de la d’approbation devait expirer le Alors que le SPD a toujours défendu
nouveau « cliffhanger ». L’Agence taire de Nord Stream 2, couvre un directive européenne sur le gaz. Cel- 8 janvier, mais la durée de suspen- le gazoduc, les Verts et le FDP veu-
Le régulateur alle- fédérale allemande des réseaux a tiers environ de la consommation le-ci exige que l’exploitation d’un sion de cette dernière reportera lent éviter une trop grande dépen-
mand a annoncé mardi annoncé mardi qu’elle suspendait européenne de gaz. gazoduc et la distribution du gaz d’autant cette échéance. Sans comp- dance au gaz russe et exigent une
qu’il suspendait la temporairement sa procédure « De plus, les résultats des enchères transporté soient séparées, ce qui ter que la Commission européenne, ligne politique plus dure vis-à-vis de
certification de Nord d’approbation du gazoduc reliant la actuelles ont montré que la Russie n’a n’est pas le cas pour Nord Stream 2. particulièrement critique envers le Moscou. Ils se sont d’ailleurs félici-
Stream 2 pour des Russie à l’Allemagne par la mer Bal- pas réservé de capacités supplémen- gazoduc russe, peut ensuite se don- tés de la décision de l’Agence fédé-
raisons juridiques. tique. Cette décision, qui devrait taires pour le gazoduc de Yamal via la Un avenir incertain ner deux à quatre mois pour exami- rale des réseaux. n
reporter au mois de mai au plus tôt Pologne pour le mois de décembre. Il L’autorité de régulation précise que ner la conformité de la décision de
La décision a fait la mise en route de ce dernier, a pro- en va de même pour l’itinéraire de l’opérateur du gazoduc, basé à Zoug l’institution allemande. La date
voqué un bond de plus de 12 % à transit du gaz via l’Ukraine », indi- en Suisse mais détenu à 100 % par le Autant dire que l’avenir du gazo-
bondir les prix du gaz 87 euros du prix du MWh de gaz. quent les auteurs de la note de Com- groupe public russe Gazprom, a duc, dont la construction s’est ache-
et relancé les interro-
gations sur l’avenir
de l’installation.
L’annonce intervient en effet dans
un contexte tendu sur le marché
énergétique européen. Selon une
merzbank. Ils concluent qu’il « est
possible que Moscou espère que le
gazoduc de la mer Baltique Nord
déjà pris des mesures de correction.
Une filiale de droit allemand doit
être créée pour la partie du gazoduc
vée début septembre et dont le rem-
plissage a commencé en octobre,
reste incertain. En Allemagne
2022
La décision de reporter au mois
note des analystes de Commerz- Stream 2, sera bientôt mis en ser- outre-Rhin. Elle sera chargée de même, où le gaz est jugé incontour- de mai la mise en route du gazo-
bank, les livraisons de gaz naturel vice ». L’Agence fédérale des réseaux l’exploitation en Allemagne, mais il nable pour assurer la transition duc a provoqué un bond de plus
Ninon Renaud russes n’augmentent que lentement a douché ces ambitions : elle estime, faut encore que « des actifs essentiels énergétique, l’allongement du délai de 12 % du prix du MWh de gaz.
@NinonRenaud et elles restent très inférieures au a contrario, que son approbation et des ressources humaines » y soient d’approbation promet de renforcer
— Correspondante à Berlin niveau habituel, alors même que les « n’est possible que si l’opérateur est transférés, précise l’Agence fédérale les tensions au sein de la coalition
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 ENTREPRISES // 21

L’acquisition d’Hella
par Faurecia
en bonne voie
L’entreprise dirigée par
AUTOMOBILE Patrick Koller va toutefois
devoir composer avec le fonds
L’OPA lancée par activiste Elliott. Celui-ci a
l’entreprise fran- annoncé lundi disposer de 6,5 %
çaise lui apporte des droits de vote d’Hella, et
19,5 % des actions, semble faire le pari que Faure-
qui s’ajoutent aux cia finira par faire une offre
60 % apportés par améliorée aux actionnaires
les actionnaires minoritaires. Le cours de
familiaux d’Hella. l’action de l’équipementier alle-
mand, orienté à la hausse
mardi, paraissait indiquer
Lionel Steinmann qu’Elliot poursuit son rachat
@lionelSteinmann d’actions.

Mathieu Pattier/Sipa
Un porte-parole de Faurecia a
La prise de contrôle d’Hella par toutefois assuré mardi qu’une
Faurecia suit son cours. L’équi- nouvelle offre n’était « pas le
pementier automobile français sujet à date ». Par le passé,
a annoncé mardi que l’offre Patrick Koller a déjà indiqué
publique d’achat lancée du qu’il ne voyait pas d’inconvé-
Les cinq sociétés anonymes du groupe sont concernées par les discussions salariales 2021-2022, mais pas les filiales Keolis et Geodis. 27 septembre au 11 novembre lui nient à maintenir la cotation
permettra de contrôler 79,5 % d’Hella.
des actions de son concurrent

Mot d’ordre de grève


allemand. Sur ce total, les 60 % Marchés porteurs
détenus par les actionnaires Grâce à cette acquisition, Faure-
familiaux d’Hella lui étaient cia va changer de dimension, et
déjà acquis, comme convenu se positionnera comme le sep-

sur les salaires à la SNCF


dans l’accord d’acquisition tième fournisseur automobile
annoncé cet été à la veille du mondial, avec un chiffre d’affai-
week-end du 15 août. res espéré à 26,5 milliards
Avec cette participation de d’euros en 2022. Surtout, l’équi-
79,5 %, « et compte tenu de la pementier va diminuer son
forme sociale d’Hella […], Faure- exposition au marché des
seront revues à la baisse pour les En outre, beaucoup d’éléments comme dans d’autres entreprises cia confirme la mise en œuvre des moteurs thermiques, appelé à
TRANSPORT TER et Transilien, dans des propor- connexes se combinent pour faire publiques, via des mesures auto- synergies identifiées et du plan décliner rapidement dans les
tions variables selon les régions. de ce moment une période matiques de « GVT » (glissement d’optimisation dès le premier années à venir, et qui ne devrait
Une table ronde d’inquiétude pour les salariés. vieillesse technicité), soit environ jour suivant la réalisation de plus représenter que 10 % de
sur les salaires se La SNCF dans le rouge Comme l’ouverture de certaines +1,9 % l’an. Les présentes négocia- l’opération », indique le commu- l’activité en 2025, contre 25 % en
tient ce mercredi à Le contexte est d’autant plus impor- lignes régionales à la concurrence, tions portent donc sur le solde, à niqué. La structure juridique 2020. Il se renforcera, en revan-
la SNCF, sur fond tant pour les syndicats et les 150.000 vers 2024-2025, qui va se traduire savoir des mesures spécifiques, par d’Hella comprend, en effet, un che, dans l’électronique et le
d’inquiétudes grandis- cheminots concernés par ce ren- par le transfert de certains dans des exemple pour les bas salaires, des comité des actionnaires qui dis- logiciel, avec un chiffre d’affai-
santes des agents. dez-vous que cette réunion unique, sociétés dédiées, même si les lignes primes de nuit, des mesures pour pose d’un contrôle très étroit sur res combiné de 3,7 milliards.
déjà préparée en amont avec les pre- concernées restent finalement les métiers « en tension » ou des le management de l’entreprise. Faurecia a déjà obtenu le feu
miers, compte double : il s’agit à la dans le giron de la SNCF. Cette mise garanties individuelles de pouvoir Racheter 100 % du capital vert de près d’une dizaine
Deux syndicats ont fois de solder 2021 et de faire des pro- en concurrence « génère un con- d’achat, comme en 2018-2019. aurait coûté à Faurecia 6,7 mil- d’autorités nationales de con-
appelé à un débrayage. positions pour 2022, selon une texte de forte pression sur les coûts, De source proche de l’entreprise, liards d’euros. Avec 79,5 % des trôle de la concurrence, et
source proche du groupe public. et sur l’efficacité du service ferro- on estime que l’évolution salariale actions, l’investissement se limi- n’attend plus que l’accord de la
Denis Fainsilber Cette année, en effet, les NAO viaire », observe une source interne. cumulée de 2017 à 2020 a été en tera à 5,3 milliards. Le besoin de Commission européenne. La
dfainsilber@lesechos.fr n’avaient pu se tenir, sur fond de moyenne de +6,2 % pour les métiers financement à court terme s’en finalisation de l’opération est
confinement, et doivent donc don- Augmentations annuelles dits d’exécution, +6,6 % pour la maî- trouve réduit, ce qui est plutôt confirmée pour le début de
La trêve sociale à la SNCF, qui a peu ner lieu à une « clôture d’exercice ». automatiques trise et +7,5 % pour les cadres, pour une bonne nouvelle dans le con- l’année 2022.
ou prou tenu depuis le début de la De quelle marge de manœuvre Par ailleurs, l’entreprise ne recrute une inflation de +3,4 % sur la texte chahuté que connaît
Lire « Crible »
crise sanitaire au sortir de la grève
record de l’hiver 2019-2020, com-
mence à se lézarder autour des
dispose l’état-major ? Tandis que les
syndicats mettent en avant le
contexte de reprise de l’inflation, le
plus que des salariés contractuels
(20.000 à ce jour), donc sans le
statut historique, mais ceux-ci
période. Les syndicats, eux, restent
assez hermétiques à ce décompte.
La CGT estime qu’« une augmenta-
actuellement la production
automobile. ( Page 40

sujets salariaux. Mercredi, à l’occa- climat n’est pas très propice à de répondent à au moins 5 statuts dis- tion générale des salaires et des pri-
sion des négociations salariales grandes avancées. L’entreprise, qui tincts, qui devront être harmoni- mes de travail doit être engagée pour
annuelles du groupe ferroviaire, un ne dévoile pas ses propositions à sés. Sur les déroulements de car- tenir compte de la technicité de nos
double mot d’ordre national de l’avance, a promis de parvenir rière, le groupe doit intégrer les métiers ». Pour sa part, la CFDT
grève a été déposé, d’une part par la
CGT-Cheminots, premier syndicat
de l’entreprise, et d’autre part par
comme prévu à un cash-flow libre
équilibré à fin 2022. Mais elle
devrait à nouveau encaisser des
effets des réformes sur la retraite
(antérieures à celle, avortée, de
2018) qui retardent les départs de
demande notamment « une prime
Covid exceptionnelle » de 1.000 à
1.500 euros selon les cheminots,
à suivre
SUD Rail, le troisième. Si le trafic pertes cette année, et ses recettes six mois par an. une « revalorisation des salaires de
grandes lignes (TGV, Intercités) ne souffrent encore en raison de la Par construction, la plus grande base et des primes », et « la création
devrait pas être touché jusqu’à jeudi raréfaction de la clientèle « affai- partie des augmentations annuel- d’une prime d’ancienneté pour les Les réservations de logements neufs
matin, les circulations des trains res », la plus rémunératrice. les est gravée dans le marbre, contractuels ». n sont en berne
IMMOBILIER Au cours du troisième trimestre 2021, 23.200 loge-
ments ont été réservés à la vente en France métropolitaine. Un

Stellantis vise 25 % de ventes en ligne niveau inférieur de 9,8 % à celui du troisième trimestre 2020 – mar-
qué par une reprise de l’activité après le confinement – et de 20,1 %
à celui du troisième trimestre 2019, avant la crise sanitaire, indique
le ministère de la Transition énergétique. Le cumul annuel des

pour sa filiale de distribution réservations augmente de 5,2 % sur douze mois (d’octobre 2020 à
septembre 2021) par rapport aux douze mois précédents.

Vieux Continent. Forte des actifs comme une place de marché. Il pro- Dans le même temps, les discus- Boeing décroche enfin une grosse
AUTOMOBILE hérités de PSA et de FCA, la filiale de posera la vente des voitures neuves, sions avec les concessionnaires, commande à Dubaï
distribution du constructeur fran- mais aussi des véhicules d’occasion dont les contrats ont été résiliés fin
Le réseau de conces- co-italo-américain compte (issus des offres de reprise et des mai avec une période de préavis de AÉRONAUTIQUE Après avoir regardé passer les gros contrats
sionnaires détenu 11.200 salariés dans les 12 pays où retours de location longue durée), deux ans, se poursuivent. Pour sup- d’Airbus durant les deux premiers jours du Salon de Dubaï, Boeing
par le constructeur elle opère, en Europe et au Maroc, ou encore la prise de rendez-vous primer les redondances géographi- a fini par prendre une petite revanche au troisième jour, avec une
en Europe vient dont 128 concessions en France. Un pour l’entretien, en orientant le cha- ques issues de la fusion, certains commande de 72 B737 MAX. Le client providentiel est une nouvelle
de se doter de son chiffre qui va être revu à la baisse : land vers les concessions proches de (aucun chiffre n’a filtré) ne seront compagnie indienne baptisée « Akasa Air » et la valeur de ce con-
propre site Internet. l’entité, dont le nom commercial son domicile. L’objectif est de capter pas retenus dans le futur réseau : la trat avoisine les 9 milliards de dollars au prix catalogue. Airbus, lui,
sera désormais « Stellantis & You, tendance est ici aussi de regrouper a reçu une nouvelle commande de 28 monocouloirs A320 et A321,
Sales and Services », ambitionne plus de marques sous un même toit d’une valeur de 3,3 milliards de dollars au tarif officiel, pour la com-
Le nombre d’implanta- Stellantis & You
d’augmenter de 50 % sa profitabi- et d’anticiper une hausse des ventes pagnie koweitienne Jazeera Airways.
tions physiques lité d’ici la fin de la décennie, ce qui ambitionne 100 % en ligne.
va dans le même temps
être revu à la baisse.
suppose, explique-t-elle dans un d’augmenter de 50 % Comme l’a indiqué dès juillet
communiqué, de « continuer à opti- « AutoActu », Stellantis entend
miser son empreinte physique ».
sa profitabilité d’ici proposer aux distributeurs de ses
Lionel Steinmann la fin de la décennie. marques premium (DS et Alfa
@lionelSteinmann Regroupement de marques Romeo) et de ses véhicules utilitai-
Pour réduire ses coûts immobiliers, 25 % des clients par le canal e-com- res des contrats d’« agents com-
Stellantis poursuit la transforma- le constructeur va s’efforcer de merce à l’horizon 2025. Une cible missionnaires », impliquant un
tion de ses canaux de distribution. regrouper sur un même site plu- plutôt ambitieuse : créé fin 2020 à changement total de paradigme : le Diffusez vos publications
Après avoir lancé la remise à plat de sieurs de ses marques, en rappro- l’occasion de la fusion, le nom Stel- stock serait financé par le cons-
tous les contrats le liant avec ses chant par exemple Opel ou Fiat de lantis ne dispose encore que d’une tructeur et plus par le distributeur, judiciaires dans Les Echos
concessionnaires en Europe, le sites jusque-là dévolus à Peugeot, très faible notoriété. Les internautes ce dernier étant rémunéré par un
groupe issu de la fusion entre PSA et DS ou Citroën. désireux d’acheter une Peugeot ou système de commissions et ne pou-
Fiat Chrysler (FCA) a présenté il y a L’autre axe pour accroître les une Citroën via Internet se dirige- vant plus fixer les prix. A ce stade,
quelques jours sa stratégie pour marges concerne le numérique. ront sans doute plus spontanément les intéressés déplorent un flou annonces.lesechosleparisien.fr
doper la profitabilité du réseau de Stellantis & You bénéficie désor- vers les boutiques en ligne montées persistant sur de très nombreux 01 87 39 70 08
ventes qu’il possède en propre sur le mais d’un site Internet dédié, conçu par ces marques. points. n
22 // ENTREPRISES Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Les alcools moins forts et plus Danone va convertir


une usine de yaourts
haut de gamme sont tendance aux boissons végétales
général de Danone Produits
AGROALIMENTAIRE
l Les vins et spiritueux ont mieux résisté à la pandémie que les autres frais France. « Certains produc-
teurs ont déjà été sollicités par
segments de la grande consommation, selon IWSR. Le groupe va d’autres laiteries. Nous allons étu-
investir 43 millions dier les besoins. Nous sommes
l Les alcools locaux, durables et bio sont appelés à progresser d’ici à 2025. d’euros dans la confiants de retrouver des pro-
reconversion, fin ductions. Et chaque année, il y a
l’autre. Mais ce réflexe laissera des est vert attire comme on le voit au tra- Privés de liberté et contraints à 2022, de son usine une déprise laitière significative »,
VINS traces, selon IWSR. « On a appris à vers de l’évolution de certaines épargner, les consommateurs se de Villecomtal- ajoute le dirigeant. Des dizaines
faire des cocktails, essayé de nouvel- actions en Bourse », commente sont fait plaisir en achetant des vins sur-Arros. de producteurs de lait se sont
Marie-Josée Cougard les choses et pris l’habitude de convier Jean-Philippe Perrouty. Les alcools et des alcools plus chers que d’habi- rassemblés devant l’usine le
@CougardMarie des amis à venir les partager à la mai- locaux, le craft, ont bien tiré parti de tude pour leur consommation à la 10 novembre.
son », observe l’expert. D’autant que la situation. D’ici à 2024, les ventes maison, occasionnant une montée
Tous les produits de grande con- le gain économique est incontesta- de whisky irlandais devraient bon- en gamme. Les vins proposés entre Laurent Marcaillou Pas de départs contraints
sommation ont été affectés par la ble. « Un verre à domicile est nette- dir de 5 %. Le whisky américain de 10 et 20 dollars la bouteille ont ainsi — Correspondant à Toulouse Le personnel sera aussi touché.
pandémie. Mais les vins et spiri- ment moins coûteux qu’un verre 6 %, tout comme le whisky indien. gagné des parts de marché. Les spi- L’usine, qui compte 158 salariés,
tueux moins que les autres, selon dans un bar », ajoute-t-il. La con- ritueux entre 15 et 30 dollars aussi, Du lait d’avoine à la place du lait verra le nombre d’emplois dimi-
la société d’études londonienne sommation d’alcool chez soi s’est notamment aux Etats-Unis. de vache. Danone a annoncé nuer du fait d’une plus grande
IWSR (International Wine & Spi- particulièrement développée au Privés de liberté et aux représentants du personnel automatisation « Il y aura un peu
rit Research). Les ventes ont flé- Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en contraints à épargner, Forte progression que l’usine de Villecomtal-sur- moins de monde mais il n’y aura
chi près de deux fois moins que Chine et en Asie du sud-est. les consommateurs des hard seltzer Arros (Gers) sera reconvertie que des départs volontaires, pas
prévu, en recul de 6 % sur un an Le secteur des « prêt-à-boire » est La recherche d’une certaine l’an prochain dans la fabrication contraints », assure François
en 2020. Le résultat d’une capa- celle qui a le plus profité de la crise.
se sont fait plaisir en modération en termes de degré de boissons végétales, à la place Eyraud, qui ne précise pas la
c i t é d ’a d a p t a t i o n r a p i d e d e « C’est la seule grande catégorie qui a achetant des vins et alcoolique se confirme. Elle est des yaourts. Le marché de l’ali- réduction d’effectif avant la con-
l’industrie concernée. progressé pendant la crise sani- des alcools plus chers surtout le fait de la tranche d’âge mentation végétale a triplé au certation des syndicats.
« Les entreprises ont su compen- taire », souligne Jean-Philippe Per- des 18-35 ans. Elle se retrouve cours des sept dernières années Danone affirme avoir choisi
ser la fermeture des restaurants, des routy. Les ventes ont augmenté de
que d’habitude pour dans les choix de bière, mais pas et « devrait encore croître de 50 % de transformer l’usine du Gers
bars et des hôtels par toute une bat- plus de 26 % en 2020 et encore en leur consommation seulement. Aux Etats-Unis, elle a d’ici à 2025 en France », alors que pour sa configuration, sa situa-
terie de mesures destinées à pro- 2021. Leur progression annuelle à la maison. valu à la catégorie des hard selt- le marché du lait s’effrite réguliè- tion géographique pour alimen-
mouvoir la consommation à domi- d’ici à 2025 est estimée à 10,2 % par zers (eaux gazeuses aromatisées rement, justifie le groupe. ter le sud de l’Europe, et enfin la
cile », explique Jean-Philippe an selon IWSR. faiblement alcoolisées) d’impres- Le numéro un français de capacité d’adaptation des équi-
Perrouty de IWSR. Les effets de L’e-commerce n’a pas attendu le Les Américains ont acheté des vins sionnantes progressions. « Cela l’alimentation va investir pes. Il n’a pas voulu y installer
cette stratégie ne se sont pas fait Covid-19 pour se développer, mais américains. Les Canadiens des vins tient aussi à l’implication de Coca- 43 millions d’euros dans deux une production mixte de pro-
attendre. En une année, l’e-com- le confinement a joué comme un canadiens. « A chacun sa conception Cola dans ce marché et à la puis- lignes de fabrication de dernière duits laitiers et de boissons végé-
merce de l’alcool a bondi de 50 %, accélérateur de la tendance et de du durable. L’emballage joue beau- sance marketing de ce groupe », génération de boissons végéta- tales pour des raisons de compé-
passant de 20 à 29 milliards de dol- quelques autres, dessinant à grands coup », observe l’expert. Seulement remarque Rodolphe Lameyse, les, principalement à base titivité.
lars dans le monde. traits le marché pour les quatre pro- un tiers des consommateurs asso- directeur général de Vinexpo- d’avoine et un peu à base de riz et Le groupe ne diminue pas
Certes, la propension à comman- chaines années. cient le bio à la notion de durable. Le sium. Le phénomène reste très de noix de coco, pour sa marque pour autant sa production de
der à boire par téléphone varie d’un Ainsi, le durable et le bio sont vin bio dans le monde détient une américain et les hard seltzers Alpro. La transformation de produits laitiers. La fabrication
pays à l’autre et d’une génération à appelés à progresser. « Tout ce qui part de marché inférieure à 4 %. demeurent une niche. n l’usine se fera vers l’automne de yaourts de l’usine gersoise
2022 afin de produire les pre- sera transférée dans les trois lai-
mières boissons végétales au teries de Bailleul (Nord), du Pays
second trimestre 2023. de Bray (Seine-Maritime) et de
Saint-Just-Chaleyssin (Isère).
Accompagner les « Nous y investirons 24 millions
producteurs de lait d’euros en 2022 afin d’augmenter
Une fois monté en cadence, le la capacité pour les nouveaux
site aura une capacité de volumes et pour fabriquer de
160.000 tonnes de jus végétaux nouveaux produits à haute
par an d’ici à 2024, à destination teneur en protéines, précise le
de la France et de l’Europe du dirigeant. Dans l’ultrafrais, il y a
Sud. Il augmentera la capacité des segments qui s’effritent et
de production de boissons végé- d’autres qui explosent. »
tales UHT de Danone pour Mais c’est surtout vers les
l’Europe de 25 % d’ici à 2024. boissons végétales que se tour-
L’usine de Villecomtal-sur- nent de plus en plus de flexita-
Arros produit actuellement riens. Le potentiel de croissance
80.000 tonnes de produits lai- est important en Europe du Sud,
tiers par an avec le lait de 187 éle- qui s’y est mise après l’Europe du
veurs de la région, principale- Nord. Danone a ainsi annoncé
ment des Hautes-Pyrénées. Ils en septembre qu’il allait investir
livrent tout leur lait à Danone et 16,5 millions d’euros dans l’usine
devront chercher d’autres de boissons végétales d’Issen-
déb ouchés. « Nous allons heim (Bas-Rhin), pour accom-
coconstruire une alternative avec pagner la croissance du marché
l’Organisation de producteurs français des boissons à base de
laitiers du Sud-Ouest », affirme soja, d’avoine, de riz, d’amande,
François Eyraud, directeur de coco et de noisettes. n

La tendance à consommer de l’alcool entre amis à domicile, qui s’est développée pendant la pandémie, devrait en partie perdurer.
Photo iStock
à suivre
Pernod Ricard inaugure sa distillerie de whisky en Chine
French Bee lancera une ligne
Orly-Los Angeles au printemps
Le groupe français de vins son whisky à des touristes qui vien- Pernod Ricard à signer il y a deux ans
et spiritueux a inauguré nent traditionnellement très nom- Pernod Ricard vise un accord avec le numéro deux chi- AÉRIEN La compagnie aérienne French Bee va étendre sa pré-
« virtuellement » sa breux visiter le lieu classé patri- le marché chinois nois de l’industrie des spiritueux sence sur la côte ouest des Etats-Unis avec le lancement d’une nou-
distillerie de whisky moine mondial par l’Unesco. Le Wuliangye pour distribuer le baiju velle liaison sans escale entre Paris-Orly et Los Angeles, à partir
de malt dans la province groupe table sur la venue de 2 mil- mais également en Asie du Sud-Est. d’avril 2022. Le transporteur low cost long-courrier, filiale du
de Sichuan. Le site est entré lions de touristes sur dix ans. l’international Mais la Chine est une des plus groupe Dubreuil, assurera quatre vols directs hebdomadaires vers
en production en août. Elaboré localement, le nouveau avec un whisky puissantes locomotives de la crois- la cité californienne, avec un de ses cinq Airbus A350. Il compte
whisky de Pernod Ricard est néan- sance du groupe français, dont le passer à six vols par semaine à compter de juillet prochain. Ce ser-
Il aura fallu cinq ans. Et un investis- moins fabriqué à partir d’un
portant « une touche chiffre d’affaires a dépassé le mil- vice viendra compléter sa liaison Paris-San Francisco, qui a repris
sement de 150 millions d’euros de mélange d’orges écossaises et chi- chinoise ». liard d’euros (+44 %) dans la région le 10 novembre, en tant qu’escale sur la route de Papeete. La compa-
Pernod Ricard sur dix ans pour noises. La commercialisation com- pour la première fois lors de l’exer- gnie a passé un accord commercial interligne avec Alaska Airlines
financer la première distillerie de mencera d’ici deux ou trois ans, une rivalisera pas tout de suite avec les cice fiscal clos le 30 juin. Pernod pour faciliter les correspondances à Los Angeles.
whisky étrangère en Chine. fois que l’alcool aura eu le temps de whiskys japonais, Pernod Ricard a Ricard y détient deux places de lea-
La construction n’a pas vraiment vieillir en fût. « C’est un whisky single l’ambition de commercialiser son der sur les deux alcools importés les
pris beaucoup de retard malgré la malt, craft, de très haute qualité, avec made in China bien au-delà des seu- plus consommés que sont le cognac Pierre & Vacances plonge en Bourse
crise sanitaire. En revanche, l’inau- une touche locale », commente le les frontières de l’ex-Empire du avec Martell et le whisky avec Chi-
guration, initialement prévue en patron Asie de Pernod Ricard, Phi- Milieu. « Notre objectif est d’inscrire vas. TOURISME Après une chute de 13 % la veille, le titre de Pierre &
grande pompe, n’a été que virtuelle lippe Guettat. « Les eaux-de-vie sont la Chine sur la carte du monde des Ces deux spiritueux affichent une Vacances-Center Parcs a reculé de plus de 11 % mardi à la clôture
mardi. La distillerie The Chuan, distillées et vieillies sur place », ajoute- producteurs de whisky de grande qua- progression annuelle de 10 % en d’Euronext Paris, à 7,02 euros, soit son plus bas niveau depuis
située à Emei Shan dans la province t-il. L’eau, que les producteurs de lité », précise Philippe Guettat. valeur sur les cinq dernières années, l’introduction en Bourse de juin 1999. Le numéro un européen des
du Sichuan, est entrée en production whisky veulent toujours irréprocha- mais le malt whisky est à +30 % (avec résidences de loisirs a confirmé la réception d’une unique offre
au mois d’août. Elle a une capacité de ble sur le plan de la qualité, « vient du Une des locomotives des volumes plus faibles). Le cognac ferme de reprise, dans le cadre de son projet de recapitalisation.
1 à 1,5 million d’alcools pur. Mont Emei », où elle est réputée du groupe est plus largement vendu que le Elle émane « d’investisseurs, dont certains sont par ailleurs créan-
Le groupe français de spiritueux, « très pure », précise le dirigeant. La Chine reste massivement con- whisky, dont les volumes représen- ciers du groupe », a-t-il indiqué dans un communiqué, confirmant
qui n’avait levé le voile sur ce projet Avec cette distillerie, le groupe sommatrice de Baiju, l’alcool natio- tent les deux tiers du premier. Per- l’information des « Echos » selon laquelle seul le groupement
qu’en 2019, compte sur la grande français franchit un pas important nal chinois. Les alcools étrangers nod Ricard s’appuie sur le Ballanti- réunissant les fonds Alcentra et Fidera et la société d’investisse-
notoriété du lieu, proche d’une des dans sa relation avec la Chine. Le importés ne représentent pas plus nes pour développer les ventes ment Atream a déposé une offre globale. « Les discussions se pour-
quatre montagnes sacrées par les pays ne sera, en effet, pas sa seule de 2 % des alcools consommés loca- auprès des millénials et sortir des suivent parallèlement avec d’autres candidats », a ajouté la société.
bouddhistes, pour faire découvrir cible. Même si le whisky chinois ne lement. Ce qui a d’ailleurs conduit seules métropoles. — M.-J. C. a De plus amples informations sur lesechos.fr/Entreprises
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 ENTREPRISES // 23

Comment Patrick Drahi Mission


accomplie
pour l’édition
a bousculé la maison Sotheby’s 2021
de Paris Photo

l Enchères médiatiques, ventes de gré à gré et en ligne multipliées, management plus global, ART
ouverture de nouvelles antennes, investissements technologiques… La première foire
l ...des choix qui devraient faire de 2021 l’une des meilleures années de la maison Drahi. photo au monde
a attiré
58.000 visiteurs du
11 au 14 novembre
MARCHÉ DE L’ART au Grand Palais
éphémère.
Martine Robert
@martiRD
Annulée l’an dernier, la plus
Macklowe plus fort que Rockefel- importante foire dédiée à la
ler ? A New York, Sotheby’s a battu photographie dans le monde a
un nouveau record de vente pour fait un retour réussi au Grand
une collection individuelle en une Pa l a i s é p h é m è r e d u 1 1 a u
soirée. Mais la capitale américaine 14 novembre, attirant
n’est pas la seule place où la maison 58.000 amateurs, tout comme
anglo-saxonne a brillé pour les avant elle les foires d’art con-
ventes d’automne. A Paris, ses ven- temporain Art Paris et la Fiac,
tes portent des signatures emblé- au même endroit. Pas moins de
matiques : Christo, Lalanne, Lager- 120 groupes de visiteurs éma-
feld… A Londres, l’entreprise a fait nant de musées internationaux
le buzz avec l’œuvre « Love is in the ont fait le déplacement à Paris
bin » de Bansky qui s’était partielle- Photo. Vitrine de la photo du
ment autodétruite en 2018 : alors XIXe siècle à nos jours, cette édi-
adjugée 1,04 million de livres, elle a tion a vu la montée en puis-
été revendue 18,32 millions le sance des femmes photogra-
5 octobre dernier… phes, comme des créateurs
La maison acquise pour 3,7 mil- africains, en phase avec les ten-
liards de dollars par le magnat des dances de l’art contemporain.
télécoms Patrick Drahi en Les prix s’échelonnaient de
juin 2019 est en pleine rénovation 800 euros à 500.000 euros, avec
dans un marché animé. Proche une majorité entre 1.000 à

Yuki Iwanamura / AFP


collaborateur du magnat des télé- 5.000 euros.
coms et des médias, Charles Parmi les ventes phares figu-
Stewart, l’ancien directeur finan- rent « Girl Behind Bottle »
cier d’Altice USA, fait avancer d’Ir ving Penn, cédée pour
Sotheby’s tambour battant. A son 210.000 dollars, un portfolio de
arrivée, une vingtaine de cadres Carrie Mae Weems proposé à
sont partis, et les équipes ont été La vente, dimanche 15 novembre à New York, de la collection Macklowe – ici, le « 9 Marilyn », d’Andy Warhol – a battu un nouveau record. 400.000 euros et les sept pan-
priées d’acquérir de nouveaux neaux Shinjuku Station de Hiro
réflexes. Jusqu’à lancer une plate- par le Covid, nous l’avions déjà enga- supprimées au profit du “One mois, les sculptures des Lalanne partis pour 175.000 euros.
forme dédiée aux collectionneurs gée. Nous ne sommes plus cotés, et Patrick Drahi Sotheby’s” », pointe Mario Tavella. ont récolté 80,9 millions, la plus
d’art digital, « Sotheby’s Meta- nous pouvons enfin avoir une vision Ainsi, pour céder en vente privée haute vente à Paris cette année, 30 éditeurs de livres
verse », permettant aux acheteurs à long terme, avec un patron qui n’a
« a apporté une (de gré à gré) 20 œuvres de Christo attirant des enchérisseurs de 28 photos
de créer leur avatar (conçu par le pas peur de prendre des risques », énergie, des idées. en octobre, Paris a été choisie plu- nationalités. Avec les Hospices de Sur les 149 galeries retenues
crypto-designer Pak) et de payer en confirme Grégoire Billault. A son arrivée, tôt que New York, surfant sur Beaune raflés à Christie’s, la mai- (180 en 2019) au terme d’une
cryptomonnaie. il nous a déclaré l’empaquetage de l’Arc de Triom- son donnera en passant, le sélection draconienne (le
Sortir des chemins balisés phe mais également sur une pre- 21 novembre, le coup d’envoi des Grand Palais éphémère per-
Monaco et Cologne Face à la pandémie, la société a vite vouloir faire mière vente aux enchères consa- ventes de vins en France. dant 20 % de surface par rap-
Depuis deux ans, les ouvertures de réagi avec la mise en place dès le de Sotheby’s crée à l’artiste en février qui avait port au Grand Palais), les deux-
nouvelles antennes s’accumulent, printemps 2020 d’une série de ven- une compagnie doublé ses estimations. Lagerfeld sur trois villes tiers étaient étrangères, et 13 %
du bureau de représentation tes en ligne, puis les implantations Chez Sotheby’s, la dispersion pro- nord-américaines. Les expo-
ouvert cet été à Monaco au palais provisoires à Miami ou dans les
différente. Ventes privées renforcées chaine du millier de pièces de la s ant s s o nt ai ns i venu s de
transformé en salle des ventes à Hamptons – pour se rapprocher Promesse tenue ». Les ventes privées sont d’ailleurs collection Karl Lagerfeld prove- 28 pays avec des représentants
Cologne. « Il n’y avait jusqu’alors des résidences secondaires des col- MARIO TAVELLA devenues un axe majeur pour nant de ses résidences en France et d’Afrique, du Moyen-Orient,
que des maisons de vente nationales lectionneurs. La maison sort des PDG de Sotheby’s France l’entreprise, atteignant le chiffre à Monaco va donner enfin nais- d’Asie, d’Amérique du Sud. Par
en Allemagne, nous serons la pre- chemins balisés avec sa vente aux et président Europe record de 1,6 milliard de dollars sance à un dispositif inédit : les ven- ailleurs, 30 éditeurs de livres
mière à y apporter une force de enchères caritative sur le festival pour la seule année 2020, en aug- tes se tiendront à la fin de l’année et photos ont convié 300 artistes à
frappe internationale », explique Burning Man dans le Nevada fin mentation de 60 %. En plein Covid, au début d’année prochaine entre des signatures.
Grégoire Billault, président monde septembre, ou la dispersion de la en décembre 2020, Sotheby’s a Monaco, Paris et Cologne, l’Alle- Une foire virtuelle, proposée
du département art contemporain. collection du MGM Resorts Inter- annoncé un nouveau siège plus magne étant le pays d’origine du en parallèle jusqu’à ce mercredi
Il y a incontestablement « un national en direct du Bellagio de spacieux (1.000 mètres carrés de couturier. soir, a permis d’accueillir des
effet Drahi » chez Sotheby’s depuis Las Vegas, où 11 chefs-d’œuvre de plus) à l’angle parisien Matignon- Autant d’initiatives qui se trans- galeries plus lointaines, notam-
deux ans, clame-t-on en interne. « Il Picasso ont atteint 109 millions. Saint Honoré, pour disposer d’une crivent dans les comptes. « En ment japonaises. La photo se
a apporté une énergie, des idées. A « C’était une première et cela a été belle vitrine sur rue et davantage de 2020, nous sommes restés rentables prête évidemment très bien à la
son arrivée, il nous a déclaré vouloir l’occasion d’inviter des collection- surface d’exposition, notamment car nos coûts ont fortement dimi- vente en ligne et d’ailleurs son
faire de Sotheby’s une compagnie neurs de la côte ouest que nous con- pour les ventes de gré à gré. nué. Et cette année devrait être l’une marché mondial qui s’élevait à
différente. Promesse tenue », estime naissons moins que ceux de la côte C’est que Paris a repris du lustre des meilleures de Sotheby’s dans le 129,5 millions de dollars en
Mario Tavella, PDG de Sotheby’s est », se félicite Grégoire Billault. dans le contexte du Brexit. En octo- monde », prévoit Grégoire Billault. 2019, a atteint 109 millions en
Fr a n c e e t p r é si d e n t Europ e. Une approche plus globale a égale- bre, la semaine consacrée à l’art « A Paris, nous avons retrouvé notre 2020 malgré les confinements,
« L’entreprise n’a jamais autant ment été imposée au management. moderne et contemporain par niveau pré-Covid et 2019 avait déjà d’après Artprice.
changé en si peu de temps. La trans- « Les barrières et rivalités entre nos Sotheby’s a généré 60 millions été un très bon cru », confirme Un bémol toutefois : le virus
formation technologique imposée antennes internationales ont été d’euros, du jamais-vu. Ce même Marion Tavella. n est venu anéantir les velléités de
Paris Photo de se décliner à
New York même si ce n’est que

A New York, la vente de la collection Macklowe tient ses promesses partie remise selon Florence
Bourgeois. La foire est égale-
ment secouée par les difficultés
de son propriétaire, RX France,
Devant 300 personnes Macklowe. Trente-cinq toiles et expert). Ce serait le cas échéant risseurs au téléphone avec leurs mire et chaussettes violettes, s’est dit filiale du géant britannique des
et en duplex avec Londres sculptures, et autant de témoigna- un record, après celui de la collec- clients ou représentants. Les « heureux » et « privilégié ». « C’est Salons RELX Group.
et Hong Kong, la maison de ges de l’art moderne du XXe siècle : tion Rockfeller, vendue pour bureaux de Sotheby’s à Londres et une page tournée avec fierté », a com-
vente Sotheby’s a dispersé Mark Rothko, Cy Twombly, Willem 832,5 millions de dollars chez Chris- Hong Kong étaient en duplex mal- menté sa nouvelle épouse, affichant Plan de restructuration
35 œuvres de la collection De Kooning, Gerhard Richter… tie’s en 2018. gré le décalage horaire, et ce sont des seulement, comme Européenne, un Dans le cadre des restructura-
Macklowe lundi soir, pour Bilan de la soirée, à laquelle assis- collectionneurs depuis l’Asie qui ont léger regret que le Giacometti n’ait tions engagées par ce dernier
676 millions de dollars. taient Patrick Drahi, propriétaire de Rothko et Giacometti notamment emporté les enchères pas été encore plus disputé. au niveau mondial après la pan-
Sotheby’s, ainsi qu’Harry Macklowe, Comme prévu, ce sont un Mark pour « Le Nez » de Giacometti Les grandes soirées d’enchères démie, un plan social est en
Véronique Le Billon arrivé la veille de Paris avec sa nou- Rothko et une sculpture d’Alberto comme pour le « N° 7 » de Rothko. sont de retour à New York. La cours dans l’antenne française,
@VLeBillon velle épouse – française –, Patricia Giacometti qui ont atteint les plus Pour capter une clientèle interna- semaine dernière, Christie's a vendu avec la suppression de 235 pos-
— Bureau de New York Landeau : 676,1 millions de dollars hautes enchères, à, respectivement, tionale privée de grandes ventes en en une seule soirée pour 751,9 mil- tes sur 585 d’ici à la fin de
(commissions comprises). Soit un 82,5 et 78,4 millions de dollars, res- mode présentiel pendant la pandé- lions de dollars d’œuvres, dont plu- l’année. Cela fait suite à la fusion
Quand Oliver Barker dit « give me record de vente pour la maison tés toutefois dans la fourchette de mie, la collection avait fait un tour du sieurs Van Gogh et un Caillebotte en en juin des filiales Reed Exposi-
five », il faut comprendre Sotheby’s. L’estimation basse de l’estimation (70 à 90 millions de dol- monde en deux mois, avec plusieurs provenance de la collection d’un tions France (la Fiac et Paris
« 500.000 dollars ». Et pour les plus cette première session était de lars chacun). Environ 70 % des arrêts en Europe et en Asie, captant milliardaire texan du pétrole, Edwin Photo) et Reed Midem (Miptv et
grandes œuvres, c’est plus souvent à 440 millions (hors commissions). œuvres ont en revanche dépassé l’intérêt de plus de 25.000 person- Cox, décédé il y a un an. Sotheby’s Mipcom).
un pas de 1 million de dollars que le Au vu de la soirée de lundi, le mil- leur estimation haute, a indiqué nes. Des deux tableaux d’Andy organise encore plusieurs vacations « L’identité de Paris Photo et
commissaire-priseur de Sotheby’s a liard de dollars de recettes, estima- Sotheby’s. Warhol à la vente, « Sixteen Jackies » ces prochains jours. Au total, les ven- de la Fiac sera préservée mais des
fait monter les enchères, lundi soir à tion haute pour l’ensemble de la col- Pendant un peu plus de deux heu- (Kennedy, NDLR) a largement tes de la semaine pourraient dépas- synergies opérées car nous avons
New York. Au septième étage de lection, pourrait être atteint avec la res, Oliver Barker, en nœud papillon dépassé son estimation. Une œuvre ser le milliard de dollars comme un contrat mutualisé avec la
l’immeuble de verre sur York Ave- vente de la seconde partie de la col- noir, a navigué entre la salle de Jackson Pollock a, de son côté, Christie’s qui totalise 1,1 milliard. « Il y RMN-Grand Palais, des expo-
nue, la maison de vente dispersait, lection en mai, qui comptera – 300 personnes peu masquées, battu le précédent record de l’artiste. a des liquidités dans le marché », sants, des VIP, des prestataires,
sur fond de divorce conflictuel, la 30 œuvres (avec toutefois moins de dont une bonne partie semblait se Le promoteur immobilier Harry expliquait un connaisseur du sec- en commun », précise Florence
première partie de la collection pièces aussi importantes, selon un retrouver en voisins – et les enché- Macklowe, écharpe à motif cache- teur ces derniers jours. n Bourgeois. — M. Ro.
HIGH-TECH&MEDIAS Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Tinder accentue son avantage dans


le match des applications de rencontre
l Le marché du dating est en forte
croissance en dépit de la pandémie.
l Match Group s’appuie sur le succès
de Tinder, qui a passé la barre
des 10 millions d’abonnés payants.
l Bumble et Match Group disent aussi
commencer à s’intéresser au métavers.

imposé comme le leader mondial


APPLICATIONS de l’industrie et possède une belle
longueur d’avance sur Bumble.
Nicolas Richaud Entre juillet et fin septembre,
@NicoRichaud Match Group (qui constitue l’un des
nombreux « spin-off » du conglo-
A eux deux, ils pèsent près de mérat américain IAC dont le prési-
50 milliards de dollars de capitalisa- dent est le magnat des médias Barry
tion boursière à Wall Street. Lors du Diller) a généré plus de 800 millions
troisième trimestre, les rivaux de dollars de revenus, un bond de
directs du secteur du dating (sites et 25 % par rapport à la même période
applications mobiles de rencontres) en 2020. Soit le chiffre d’affaires tri-
que sont le mastodonte Match mestriel le plus élevé de son histoire.
Group (qui possède Tinder, Meetic, La tendance est la même chez Bum-
Hinge, etc.) et son challenger Bum- ble qui a franchi, pour la première
ble (derrière l’application du même fois, le cap des 200 millions de recet-
nom ainsi que Badoo) ont profité de tes (+24 % sur un an) sur trois mois.
la bonne santé de leur secteur, qui
ne s’est jamais aussi bien porté. Des stratégies
Entre juillet et septembre, les totalement opposées
dépenses des consommateurs dans Pourtant, celui-ci a décroché de
les applications de dating, pour 18,4 % à Wall Street jeudi, dans la
accéder à des services premiums foulée de sa publication trimes- Avec 10,4 millions d’abonnés, Tinder est l’application de rencontre la plus populaire au monde. Photo Shutterstock
plus efficaces, se sont élevées à trielle. La raison ? Contrairement à
572 millions de dollars dans le Match, Bumble n’est pas rentable et
monde, selon les calculs d’App
Annie. Un bond de 30 % sur un an.
« Il y avait la crainte d’un ralentisse-
a, de nouveau, accusé une perte de
10,7 millions lors du dernier trimes-
tre ; la firme peine à accroître son
sance du groupe a ainsi été portée
par ses activités en Asie qui ont
bondi de près de 60 % sur un an,
Le procès à 2 milliards entre Barry
ment du marché avec le retour à une
certaine forme de vie normale, note
parc d’abonnés en raison notam-
ment de la méforme de Badoo qui a
grâce au succès de l’incontournable
Tinder, ainsi que de son service
Diller et les fondateurs de l’application
Jérôme Colin, chargé du conseil en perdu plus de 100.000 utilisateurs Pairs destiné spécifiquement à ce
stratégie au sein du cabinet fifty-five. payants en un an. marché géographique. Plusieurs des fondateurs hackathon organisé par l’incuba- les six fondateurs estiment que
Mais l’usage des applications mobiles « Bumble et Match Group sont sur de Tinder reprochent teur Hatch Labs (contrôlé par Tinder valait alors près de 10 mil-
du dating s’est tellement démocratisé une stratégie de portefeuille totale- Elargir le spectre au conglomérat IAC de les IAC). Initialement, Tinder avait liards de plus et qu’ils ont donc
que cela fait désormais partie des ment opposée. Le premier n’a que des offres avoir floués lors du rachat été conçu comme un appeau à été abusés de 2 milliards dans la
habitudes de millions de personnes. » deux services [Badoo et Bum- Mais il est un point sur lequel les de leurs parts en 2017, en « Millenials » visant à les rediriger mesure où ils possédaient alors,
Au niveau des revenus, le quintet ble, NDLR] dans son catalogue », deux concurrents du dating s’accor- sous-évaluant l’application ensuite vers les services payants de conjointement, 20 % de Tinder.
de tête des applications mobiles est souligne Jérôme Colin. « Alors dent : leur volonté d’élargir le spec- à dessein. Ce dont le multi- Match.com, le service alors phare Dans le détail, ils avancent que
uniquement composé – selon App qu’avec sa cinquantaine de marques, tre de leurs offres. Bumble s’est ainsi milliardaire Barry Diller de Match Group, le catalogue l’évaluation de la banque a sous-
Annie – par des services de Match l’objectif de Match Group est de cou- positionné également sur les rela- et son groupe se défendent. d’offres de dating appartenant à pondéré les perspectives de crois-
Group ou de Bumble : Pairs, Badoo, vrir tous les segments du marché avec tions amicales. « La frontière entre le IAC. Mais le succès a été tel que sance des revenus qui étaient soli-
Hinge, Bumble et le « hit » du sec- des offres se déclinant par affinités dating et le social est de plus en plus Les histoires de business finissent Tinder est finalement devenu la des et a donné, a contrario, trop
teur, Tinder, qui vient de franchir le sociales, politiques, âges… Cette stra- poreuse », fait valoir Clémentine mal, en général. En début de « cash machine » de la firme. d’importance au parc d’utilisa-
mur symbolique des 10 millions tégie permet aussi au groupe d’avoir Lalande, PDG de Once, une applica- semaine, le multimilliardaire teurs de Tinder, dont la croissance
d’abonnés pour la première fois un équilibre : quand une application tion française rachetée en janvier Barry Diller – président du conglo- Sous-pondération marquait alors le pas. « Ce n’est pas
depuis sa création. Soit 64 % du parc a moins de succès, une autre peut par Dating Group. mérat IAC – a témoigné sous ser- Sauf que les multiples incartades vrai. […] La seule chose que nous
total d’utilisateurs payants de Match prendre le relais. » En juin, Match Group a bouclé ment devant la justice américaine des fondateurs de Tinder – parti- voulions d’eux [la banque d’inves-
Group. C’est tout particulièrement A l’inverse de Bumble, peu friand l’acquisition – pour 1,73 milliard de et s’est défendu face aux accusa- culièrement de Sean Rad, son pre- tissement], c’est qu’ils soient jus-
grâce à sa pépite que ce dernier s’est de rachats, Match Group a aussi dollars – d’Hyperconnect, une firme tions portées à son encontre par six mier PDG – ont vite lassé IAC qui tes », s’est défendu Barry Diller.
procédé ces dernières années à une boxant dans le « social », et vient des fondateurs de Tinder – l’appli introduit Match Group, et donc Autre grief : les plaignants
flopée d’acquisitions pour étoffer d’annoncer dans sa lettre aux action- de rencontre la plus populaire au Tinder, en Bourse fin 2015 et ne reprochent à IAC d’avoir sciem-
son catalogue, à commencer par le naires qu’il comptait s’en servir pour monde avec 10,4 millions d’abon- tolère plus leurs écarts de conduite. ment nommé Greg Blatt (ancien
« La frontière français Meetic en 2011. Il a cepen- se positionner sur le métavers – un nés –, qui ont porté plainte en 2018. Progressivement, IAC les écarte de salarié d’IAC) à la tête de Tinder
entre le dating dant essuyé le refus d’un certain… monde parallèle où tout un chacun Dans le cadre de ce procès qui n’a la direction de Tinder puis leur pro- – quand Sean Rad a été prié de quit-
et le social Bumble, qui a dit « niet » à son offre peut mener une seconde existence démarré que la semaine passée, ils pose de racheter leurs parts en 2017. ter ses fonctions – afin de manipu-
de 450 millions de dollars en 2017. via un avatar virtuel –, la nouvelle reprochent à IAC de les avoir floués A l’époque, une banque d’inves- ler la valorisation de l’application.
est de plus Lancé deux ans plus tôt, Bumble priorité de Mark Zuckerberg pour de 2 milliards de dollars lors du tissement indépendante diligen- « Tinder était dans le chaos depuis sa
en plus poreuse. » est un acteur du marché bien plus Facebook. De son côté, Bumble vient rachat de leurs parts en sous-éva- tée par IAC évalue Tinder à 3 mil- création parce que Sean Rad était un
CLÉMENTINE LALANDE récent que Match Group (qui a vu le aussi d’évoquer ses projets en ce luant Tinder à dessein. liards de dollars. Aujourd’hui, les mauvais chef », a réagi IAC. Dans
PDG de Once jour en 1995) dont l’internationali- sens. Le duel entre Match Group et Tout avait pourtant si bien com- plaignants estiment que l’applica- les affaires non plus, les divorces et
sation est davantage avancée. Lors Bumble devrait encore compter mencé. Au début des années 2010, tion mobile valait 13,2 milliards à le partage des biens ne se font pas
du troisième trimestre, la crois- quelques « rounds ». n l’application est créée lors d’un l’époque de l’évaluation. En clair, toujours dans la sérénité. — N. R.

La Corée du Sud cherche des alliés pour réguler Apple et Google


des traductions simultanées en f e r m é s d ’A p p l e e t d e G o o g l e service de streaming ou achète une Mais la Corée du Sud doit mainte- dre d’autres mesures », plaide le
LÉGISLATION trois langues… La Corée du Sud a (Android). Séoul est moteur sur ce nouvelle armure dans un jeu vidéo. nant faire respecter le texte. Si Goo- député Jo Seoung-lae. Séoul veut
sorti le grand jeu mardi pour sa pre- sujet. En août, la 10e économie mon- De cette façon, l’éditeur peut gle a déjà précisé qu’il se mettrait en notamment se rapprocher de la
La 10e économie mon- mière « conférence mondiale pour diale était devenue le premier pays contourner la commission et tou- conformité, Apple en revanche fait France, qui exercera à partir du
diale veut fédérer les l’équité des écosystèmes d’applica- au monde à s’attaquer aux commis- cher l’intégralité du revenu. de la résistance, s’estimant déjà dans 1er janvier la présidence tournante
opposants aux systèmes tions mobiles » qui avait lieu à Séoul, sions très contestées (allant jusqu’à les clous. « C’est une gifle pour le peu- du Conseil de l’Union européenne.
de paiement utilisés pendant deux heures. Parmi les invi- 30 %) que prélèvent les deux géants Faire respecter le texte ple coréen et ses représentants démo- Or la France espère bien boucler
par les deux géants tés, Cédric O, le secrétaire d’Etat au sur les dépenses réalisées à l’inté- Pour Apple et Google, ces commis- cratiquement élus », a réagi Meghan le Digital Services Act (DSA) et le
dans leurs magasins Numérique, toujours bien accueilli rieur de l’App Store et du Play Store, sions servent à financer la sécurité DiMuzio, la directrice de la Coalition Digital Markets Act (DMA), les
d’applications. dans le pays du fait de ses origines leurs magasins d’applis respectifs. de leurs magasins d’applications et for App Fairness, un regroupement deux nouveaux règlements euro-
coréennes. Mais aussi et surtout Concrètement, un amendement rémunèrent leur énorme pouvoir de d’entreprises (Spotify, Deezer…) péens censés réguler les platefor-
Tim Sweeney, le patron d’Epic au Telecommunications Business distribution. Mais Spotify, Epic militant pour une ouverture plus mes une bonne fois pour toutes,
Raphaël Balenieri Games, le studio de jeux vidéo amé- Act du 31 août interdit aux grandes Games et d’autres y voient depuis grande des magasins d’applications pendant ce mandat. « C’est un pro-
@RBalenieri ricain en guerre contre les magasins plateformes de proposer unique- longtemps une entrave à la concur- et co-organisateur de la conférence. blème transnational, a remarqué
d’applications d’Apple et Google. ment leur système de paiement. Les rence. « Apple enferme 1 milliard Ensuite, la Corée du Sud veut aller Cédric O. Le fait que la Corée du Sud et
Une sénatrice américaine, un minis- Pour la Corée du Sud, l’objectif éditeurs d’applications ont désor- d’utilisateurs dans un magasin et plus loin, et entend pour cela la France parlent tous les deux de
tre français, un think tank indien sur était clair : chercher des alliés parmi mais la possibilité de facturer eux- dans un système de paiement, a lancé s’appuyer sur ses partenaires. “plateformes structurantes” montre
le digital, le lobbyiste-en-chef de les pays qui, comme elle, veulent mêmes la transaction, par exemple, Tim Sweeney. Je suis fier d’être à vos « L’idée, ce n’est pas juste d’interdire d’ailleurs bien l’ampleur du défi
Match (la maison mère de Tinder), ouvrir les écosystèmes relativement lorsqu’un utilisateur s’abonne à un côtés et aujourd’hui, je suis Coréen. » un système de paiement. Il faut pren- auquel nous faisons face. » n
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 HIGH-TECH & MEDIAS // 25

OVHcloud veut retrouver le Rachat d’ARM


par Nvidia : Londres
chemin d’une forte croissance demande une
INFORMATIQUE
enquête approfondie
Le fleuron européen de plaidait pour l’ouverture d’une
l’informatique dévoile ÉLECTRONIQUE enquête approfondie.
un chiffre d’affaires de Basée à Cambridge, ARM est
663 millions d’euros, en La question un fleuron de la tech britanni-
hausse de 5 % sur un an. de la sécurité que. Le design de ses puces est
nationale britanni- utilisé par beaucoup de concur-
que est soulevée. rents de Nvidia – qui pourrait,
Florian Dèbes même s’il s’en défend, en res-
@FL_Debes Cette décision suit treindre l’accès et les pénaliser.
l’ouverture d’une De plus, les semi-conducteurs
OVHcloud entre dans le grand bain. enquête approfondie font partie intégrante de nom-
Coté à la Bourse de Paris depuis le breuses infrastructures stra-
15 octobre, le fleuron européen de
par l’Union euro- tégiques au Royaume-Uni,
l’informatique en ligne (« cloud
péenne fin octobre. notamment dans les domaines
computing ») a publié mardi ses de la défense et de la sécurité
premiers résultats annuels sous le Nicolas Madelaine nationale.
regard des marchés financiers. (avec AFP)
La société créée par Octave Klaba @NLMadelaine SoftBank reste confiant
et sa famille – qui entend profiter de L’opération avait été annoncée
son nouveau statut d’entreprise L’horizon ne se dégage pas pour en septembre 2020 par le japo-
cotée sur Euronext pour gagner en le rachat du spécialiste britanni- nais SoftBank, maison mère
visibilité – a vu son action prendre que des puces pour smartpho- d’ARM, qui avait conclu avec
3,84 % à mi-séance, à 20,94 euros, nes ARM par le groupe améri- Nvidia, champion des cartes
contre un prix d’introduction fixé à cain Nvidia, un autre géant des graphiques. Le mois dernier,
18,50 il y a un mois. Sur l’exercice fis- microprocesseurs. Le gouver- Masayoshi Son, le patron de
cal 2021 clôt le 31 août dernier, elle a nement britannique a demandé SoftBank, s’est dit toujours
enregistré un chiffre d’affaires de mardi à son gendarme national confiant sur la réalisation de
663 millions d’euros pour 262 mil- de la concurrence d’approfondir cette opération après l’examen
lions de profit (Ebitda ajusté), dans son enquête sur cette opération des autorités. La CMA devra

Franck Crusiaux/RÉA
le haut de l’estimation indiquée à la en évoquant notamment des rendre ses conclusions sous
fin de l’été à ses investisseurs. questions de sécurité nationale. 24 semaines, délai qui pourrait
La ministre de la Culture et être prolongé de huit semaines
L’impact de l’incendie du Numérique, Nadine Dorries, supplémentaires. Si le gouver-
de Strasbourg demande ainsi à la Competition nement fait le constat que l’opé-
Par rapport à l’année 2020, les reve- and Markets Authority (CMA) ration est contraire à l’intérêt
nus n’ont progressé que de 5 %, OVHcloud est coté à la Bourse de Paris depuis le 15 octobre. « de mener une enquête appro- public, il pourra exiger des
en deçà des 15 % de croissance fondie de phase 2 sur l’acquisi- remèdes, note le communiqué.
annuelle moyenne dont le groupe par rapport à 2020 au lieu de sta- Ces derniers mois, OVHcloud a des partenariats avec respective- tion proposée d’ARM par Nvidia La Commission européenne
fait état pour la période 2017-2020. gner. « Cette surperformance prouve gagné de nouveaux clients et ment Orange-Capgemini et Thales. sur la base de questions de avait de son côté précisé qu’elle
Mais cette croissance a été amputée notre capacité à grandir, c’est la partenaires (Inetum, IGN, Talent- Avec l’ambition d’accroître la confi- concurrence et de sécurité natio- disposait de quatre-vingt-
de 7 points à périmètre et taux de nature de notre activité », a com- soft), a développé de nouveaux dentialité de données hébergées nale », selon un communiqué. dix jours ouvrables, soit jus-
change constants et en raison des menté le directeur financier, Yann produits sur la plateforme et accroît en France, ils privent du même Cette décision suit l’ouverture qu’au 15 mars 2022, pour pren-
impacts directs liés au ravageur Leca, en référence au modèle écono- ses efforts à l’international, aux coup le français OVHcloud d’un en o ctobre d’une enquête dre une décision. Cette méga-
incendie qui a touché un data mique du cloud, lors d’une confé- Etats-Unis et en Asie. facteur différenciant. approfondie, déjà pressentie cet acquisition devait au départ être
center du groupe à Strasbourg en rence en ligne avec des analystes. Pour son exercice fiscal 2022, été, par l’Union européenne. bouclée d’ici mars 2022. Nvidia
mars 2021. Par comparaison, le mar- Dirigée par le directeur général Compétition sur le cloud l’entreprise de Roubaix espère La CMA avait fait part dans avait déjà reconnu en août que
ché mondial du cloud a progressé de Michel Paulin, sans Octave Klaba souverain une croissance de son chiffre des conclusions dévoilées fin le « closing » de l’opération ne
37 % au troisième trimestre, d’après qui partage son temps entre OVH- Mais l’entreprise a aussi vu la com- d’affaires comprise entre 12,5 et août de ses « craintes » sur cette pourrait pas se faire dans le
le cabinet d’étude Synergy Research. cloud et d’autres projets entrepre- pétition se développer sur le mar- 15 %. La marge d’Ebtida devrait, opération à 54 milliards de dol- délai de dix-huit mois qu’il
Sans l’incendie et sans les neuriaux, cette prise de parole a été ché du cloud souverain. Sous selon ses plans, passer de 39,5 % lars, à la suite d’une enquête dite s’était fixé. Le deal doit aussi être
coûts relatifs à son introduction l’occasion pour le groupe de marte- le label « cloud de confiance » en 2021 à 40 % en 2022. D’ici à 2025, « de phase 1 » menée, déjà, à la validé par les autorités chinoi-
en Bourse, OVHcloud assure que ler ses ambitions. « L’année passée a soutenu par le gouvernement l’objectif est toujours d’atteindre demande du gouvernement, et ses et américaines. n
son indicateur de profitabilité été très active, nous sommes capables français, ses concurrents améri- une hausse des revenus égale à
Ebitda aurait pu progresser de 15 % d’accélérer », a plaidé Michel Paulin. cains Microsoft et Google ont noué 25 % par an. n

IBM compte laisser la concurrence en pixels


sur place dans le quantique Jeux vidéo : Ubisoft ouvre
un quatrième studio au Québec
que est l’une de ces technologies que Toutefois, ce passage « sym- « Avec Eagle, on inaugure une JEUX VIDÉO Ubisoft continue de se développer au Québec et va
INFORMATIQUE les gens apparentent à de la science- bolique » au-dessus des 100 qubits nouvelle architecture tridimension- y ouvrir un quatrième studio. Cette implantation dans la ville de
fiction, je pense que c’est maintenant marque déjà une avancée décisive nelle, qui vise à réduire les erreurs en Sherbrooke va être accompagnée d’un plan d’investissement de
IBM a dévoilé un exploit d’ingénierie », s’est félicité selon Xavier Vasques, chief techni- améliorant la communication avec plus de 650 millions d’euros d’ici à 2030, destiné à renforcer sa
un processeur Arvind Krishna, le PDG d’IBM, dans cal officer d’IBM France. « Cette l’ensemble des qubits. » Mais passer présence dans la région. Depuis l’ouverture de son studio à
de 127 qubits, plus une interview accordée au site nouvelle architecture nous projette l’horizon des 1.000 qubits repré- Montréal en 1997, Ubisoft s’était aussi implanté dans les villes de
de deux fois mieux doté américain Axios. vers l’avenir car il sera plus facile sente malgré tout un défi technique, Québec et Saguenay. Sur l’ensemble de ses 20.000 salariés, près
que ceux de ses concur- d’augmenter le nombre de qubits au admet le dirigeant. « C’est pour ça de 5.000 travaillent dans la province francophone canadienne
rents comme Google. Suprématie quantique sein d’un processeur quantique », que je précise toujours qu’il s’agit un qui s’est imposée comme un haut lieu du secteur du jeu vidéo.
Connectés à des serveurs qui ne ajoute Xavier Vasques. projet scientifique et de recherche »,
pourront être loués à distance C a r s i « l e n o m b re d e q u b i t ajoute-t-il, prudent.
Leïla Marchand que par une poignée de clients de est le critère numéro un », « le Free et Bouygues Telecom
@LeilaMarchand la plateforme IBM Cloud, et tou- numéro deux est la qualité du Aucune donnée tirés par la fibre optique
et Fl. D. jours dans un mode de test, les pro- calcul », rappelle le CTO. Très sen- sur le taux d’erreur
cesseurs Eagle permettront, d’après sibles aux interférences, les bits En revanche, IBM n’a communiqué TÉLÉCOMS Les opérateurs télécoms sont en forme, grâce
IBM prend le large dans la course des exemples donnés par IBM, aux quantiques font aujourd’hui à peu aucune donnée concernant le taux notamment à l’appétence des Français pour la fibre optique.
à l’informatique quantique. En chimistes de mieux simuler les près une erreur toutes les 100 opé- d’erreur de son processeur Eagle Au troisième trimestre, Free est devenu le premier à passer la
concurrence directe avec des équi- matériaux et aux institutions finan- rations. Ce « bruit » est corrigé en ou permettant de le comparer barre des 50 % de clients fibre pour ses box. Bouygues Telecom
pes de Google et des universitaires cières de mieux évaluer les risques lançant « des milliards de calculs », aux ordinateurs quantiques de s’en approche, alors qu’il n’en comptait encore qu’un tiers il y a
chinois, les chercheurs de l’entre- sur leurs placements. A condition puis « en passant par de savantes ses concurrents. Si Google avait un an. Dans le mobile, la filiale de Bouygues distance largement
prise plus que centenaire viennent de passer outre les challenges manœuvres statistiques ». suscité la polémique en reven- Free (14,6 millions d’abonnés mobiles contre 13,5), grâce à l’inté-
de dévoiler le premier processeur d’industrialisation. diquant le premier, fin 2019, la gration d’EIT (CIC Mobile, Auchan Mobile, NRJ Mobile…), fort
au monde avec plus de 100 bits Assurant qu’il faudrait un ordi- suprématie quantique avec son de 2,1 millions de clients, et à la conquête de 436.000 abonnés
quantiques (qubits), cette unité nateur traditionnel plus grand que processeur Sycamore, celui-ci supplémentaires depuis le début de l’année.
de mesure caractéristique de la la planète Terre pour égaler les devait se contenter de 53 qubits.
puissance des ordinateurs quan- 127 qubits d’IBM, Arvind Krishna Le Zuchongzhi chinois plafonne,
tiques appelés à révolutionner sous-entend, sans jamais pronon- lui, à 66 qubits. Qualcomm repart à l’assaut des puces
l’analyse de grandes masses de cer le terme, qu’IBM aurait atteint la Au-delà de ces têtes de ponts de la pour ordinateurs face à Apple
données à l’avenir. suprématie quantique. C’est-à-dire recherche, des start-up de plus en
Avec exactement 127 qubits, que son ordinateur quantique serait plus nombreuses tentent aussi ÉLECTRONIQUE En pleine diversification, le numéro un des
le processeur Eagle d’IBM sera déjà plus puissant que n’importe d’inventer leurs ordinateurs quanti- processeurs pour smartphones a détaillé devant ses investis-
presque deux fois mieux doté que quel supercalculateur traditionnel. ÉCOUTEZ NOTRE ques. Les innovations telles que seur sa feuille de route pour s’imposer dans les puces pour ordi-
son prédécesseur Hummingbird Quoi qu’il en soit, « Big Blue » ne PODCAST LA STORY celle d’IBM sont une bonne nouvelle nateurs. Ses partenaires commercialiseront en 2023 de nou-
(65 qubits). Contrairement aux bits compte pas s’arrêter là. L’an Ordinateur quantique : pour tout ce secteur puisqu’elles veaux PC avec des puces de type ARM développées par les
binaires traditionnels (0 ou 1), prochain, l’entreprise d’Armonk perspectives et incertitudes attirent l’attention des investisseurs. équipes de la start-up Nuvia que l’entreprise de San Diego a
les qubits évoluent entre toutes prévoit de parvenir à un processeur d’une révolution Certaines lèvent des centaines de rachetée en début d’année. L’objectif est de faire mieux que les
les valeurs comprises entre 0 et 1 de 433 qubits, avant de dépasser dans « La Story », le podcast milliers de dollars outre-Atlantique. puces ARM des Mac d’Apple, qui s’avèrent bien meilleures que
afin de démultiplier leur puissance les 1.000 qubits en 2023 avec le d’actualité des « Echos ». Déjà en Bourse, d’autres valent plus les premiers modèles ARM pour PC de Qualcomm. Il s’agit aussi
de calcul. « L’informatique quanti- processeur Condor. de 3 milliards de dollars. n de prendre des parts de marché sur les modèles x86 d’Intel.
START-UP Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Immobilier : les start-up françaises qui


font de l’achat-revente s’interrogent
l Zillow, géant des annonces immobilières aux Etats-Unis, a abandonné son activité d’iBuying avec pertes et fracas.
l Plusieurs jeunes pousses tricolores évoluent sur ce marché qui peine à attirer les investisseurs de la French Tech.
pour ce type d’activité et qu’ils ache-
PROPTECHS taient trop cher. En France, le marché
est fondamentalement différent et on
Guillaume Bregeras n’observera pas la même dynami-
@gbregeras que. »
Quoi qu’il en soit, l’actualité amé-
Dans la tech, l’effet papillon peut ricaine sur le sujet, complétée par
être parfois long. Deux semaines l’annonce de résultats trimestriels
après que l’américain Zillow a très bons pour Opendoor, pose la
annoncé son retrait de l’iBuying, question de la pérennité d’un
l’activité d’achat-revente d’un bien modèle très lucratif lorsque le mar-
immobilier, les conséquences sur ché est haussier, mais tendu dès qu’il
les start-up tricolores qui évoluent stagne. Ce qui explique le peu
sur le même secteur, comme d’attrait des investisseurs en capital-
Homeloop, Dili ou Zefir, se font tou- risque, confirme Robin Rivaton.
jours attendre. « Aujourd’hui, les « En France, plusieurs éléments pour-
volumes sur cette activité en France raient ralentir l’activité comme un
sont minuscules, estime Robin Riva- resserrement des conditions d’octroi
ton, investisseur spécialisé dans les de crédit des acheteurs par exemple.
proptechs chez Eurazeo. Le princi- Ou si le régulateur décidait d’imposer
pal problème de Zillow est qu’ils ont 20 % de fonds propres comme coussin
acheté les biens trop chers et que l’exé- pour amortir une très forte baisse des
cution n’a pas été bonne. » transactions. C’est très risqué pour les
Les géants du secteur outre-At- VC qui pourraient éventuellement
lantique n’ont effectivement pas être tentés de financer un grand
d’analogues en France. En abandon- gagnant capable de tout emporter et
nant cette activité, qui était secon- que les nouveaux arrivants ne pour-
daire après l’annonce immobilière, raient pas rattraper. »
Zillow a lâché 17.000 maisons, soit
bien davantage que le nombre de
transactions enregistrées par les Le marché semble
premiers de cordée tricolores. Chez assez vaste pour
Homeloop, précurseur dans l’Hexa- que plusieurs acteurs
gone, le nombre d’opérations Zillow s’est retiré du secteur des transactions rapides à cause du manque de visibilité sur l’évolution des prix. Photo Shutterstock
devrait par exemple s’élever à 450
s’y affrontent.
en 2021, pour un total de 100 mil-
lions d’euros d’achats et 70 millions
de reventes. « Zillow a ajusté ses prix
trop tard, explique Aurélien Goutte-
Après avoir été en partie racheté
par Crescendix, le véhicule d’inves-
tissement de Xavier Caïtucoli (fon-
En Espagne, les proptechs de vente express
farde, fondateur et PDG d’Home-
loop. Ses deux concurrents, Open-
dateur de Direct Energie), Home-
loop explique travailler
d’appartements ont le vent en poupe
door et Offerpad, ont mieux anticipé aujourd’hui avec les banques pour
l’évolution des prix car ce sont des étoffer sa capacité de portage, sans Les fonds affluent vers les des prix dû aux effets disruptifs liés ser son moteur de recherche, assure de l’immobilier, une solution fiable à
pure players comme nous. » chercher particulièrement à ouvrir start-up d’iBuying, qui à la pandémie, selon les explica- Sifo Afra, le PDG de Tiko. prix correct qui convient au plus
son capital. Pour Zefir, l’histoire est électrisent le marché tions de son CEO, Rich Barton. Surgies à partir de 2016, au grand nombre », proclame son res-
Anticipation les prix, différente et récente. Après avoir immobilier espagnol après « Le retrait de Zillow est une moment où le secteur immobilier ponsable en Espagne, Francisco
la clé du succès levé 4 millions d’euros en 2020 des années de stagnation. alerte, évidemment, mais cela ne espagnol commençait tout juste à Sierra.
La jeune pousse estime être à l’abri après sa première transaction, elle change rien au niveau opérationnel sortir du tunnel de la crise finan- Cette appétence ibérique pour
d’une mésaventure similaire à celle affiche un rythme mensuel de cin- Cécile Thibaud pour nous », affirme depuis Barce- cière, les proptechs sont en pleine les transactions rapides s’explique
de Zillow grâce aux outils d’analyse quante transactions sur une base — Correspondante à Madrid lone Albert Bosch, le fondateur de explosion en Espagne. Et ce n’est en bonne partie par les années de
qu’elle a développés, détaille l’entre- annuelle de 220 millions d’euros de Housfy, qui promet au client une qu’un début, selon David Bros, stagnation vécues par le marché
preneur : « Dans notre modèle, nous volume. Signer la vente de son apparte- offre en 24 heures, moyennant un directeur du programme Real selon les observateurs. « L’iBuying
intégrons des données en corrélation Après Lille et Paris, elle va ouvrir ment, éviter les tunnels adminis- forfait de gestion fixe de Estate Management de l’école de a apporté une dimension nouvelle
avec le stock du marché et la vitesse à son activité dans toutes les grandes tratifs et encaisser l’argent en sept 4.000 euros. Zillow travaillait avec commerce Esade. « L’entrée de aux biens immobiliers, décrypte
laquelle il s’écoule de manière quoti- métropoles françaises et estime jours sans soucis. En Espagne, la des marges de 4 % sur l’iBuying. fonds internationaux ne date que de l’expert David Bros. Jusqu’ici, ils
dienne. » Homeloop ne prévoit que le marché est assez vaste pour promesse clés en main des prop- Pour nous, l’activité reste rentable, cette année, ce qui montre que le représentaient un capital immobi-
d’ailleurs pas de ralentissement de que plusieurs acteurs s’y affrontent. techs d’instant buying (iBuying), nous en tirons une marge de 10 à modèle a su convaincre pour attirer lisé par définition. Aujourd’hui, ils
sa croissance en affichant un objec- « En revanche, nous ne voulons pas séduit les clients et attire les inves- 15 %, grâce à l’optimisation de la les investisseurs. » peuvent aussi générer des liquidités
tif de 200 millions d’euros d’achats rester un simple iBuyer, avance tisseurs. Après Tiko, qui avait levé phase de rénovation des biens avant immédiates, ce qui soulage les parti-
pour 150 millions de reventes l’an Rémy Fabre. Nous voulons devenir 65 millions d’euros en juillet der- de les remettre sur le marché. » Opacité des prix culiers. »
prochain. un point central, de la mise en vente nier, Clikalia a rassemblé 450 mil- Même tranquillité du côté de L’immédiateté des start-up trouve Reste que la question cruciale,
La mauvaise anticipation du du bien jusqu’au déménagement, en lions à son dernier tour de table en Tiko, l’un acteurs les plus actifs du son public face aux lenteurs d’un selon lui, réside dans la complexité
ralentissement de l’immobilier aux passant par l’obtention d’un crédit septembre, et l’italien Casavo veut secteur, qui affiche un taux de secteur immobilier encore très tra- de la prédiction de l’évolution du
Etats-Unis est aussi la première ou d’une assurance. » Et pour cela, la faire de la péninsule Ibérique son croissance annuelle de 125 % ditionnel marqué par l’opacité des marché. « Si la force de ces nou-
cause de sa chute pour Remy Fabre, jeune pousse participe à l’éclosion deuxième marché. depuis sa création en 2018 et vise prix. « Nous renversons les habitu- veaux acteurs est de pouvoir estimer
à la tête de Zefir, autre pépite trico- d’un nouvel écosystème avec une Rien ne semble freiner cette un chiffre d’affaires de 400 à des d’une activité très atomisée sur le précisément un bien, grâce aux algo-
lore de l’iBuying : « Les marges de ses constellation de start-up qui vien- expansion, pas même le récent 500 millions en 2022, avec une arri- terrain avec des agents qui n’ont pas rithmes et au big data, il leur est plus
concurrents étaient de l’ordre de 13 %, nent y greffer leurs services sans mouvement de Zillow, le géant vée en France dans son viseur. forcément de vision globale du mar- difficile d’apprécier les tendances à
alors que celles de Zillow étaient plu- crainte qu’une chute emblématique américain de l’immobilier, annon- « Questionner l’iBuying en raison de ché », décrit Albert Bosch, le patron 120 jours, quand ils remettront le
tôt autour de 5 %, ce qui démontrait à l’autre bout du monde puisse çant qu’il se retire du secteur des problèmes de Zillow reviendrait à de Housfy. Même optimisme pour bien rénové sur le marché. La prévi-
déjà son retard. Cela prouve que venir perturber leur propre déve- transactions rapides à cause du mettre en doute Google du fait de l’italien Casavo, arrivé en Espagne sion englobe des variables plus com-
l’algorithme utilisé n’était pas conçu loppement. n manque de visibilité sur l’évolution l’incapacité de Yahoo! à bien monéti- en 2020. « Nous voulons être le Zara plexes. » n

Phoenix Mobility veut convertir les utilitaires thermiques à l’électrique


les à batterie neufs et les mettre sur Transition-One, eux, ciblent les voi- secteurs de la mobilité et des renou- maintenance des véhicules dans trois fois moins cher que les véhicules
MOBILITÉ la route, ou convertir des anciens tures. « Les utilitaires sont utilisés velables, du réseau Angelsquare et tout le pays. Après un record en 2019, électriques neufs », indique le cofon-
modèles thermiques à l’électrique. tous les jours et pour des faibles kilo- de Meta Partners. Ce financement le marché français des véhicules uti- dateur. La start-up espère voir son
La start-up, une des Cette transformation, désormais métrages [moins de 150 ou 200 kilo- va lui permettre de s’installer l’an litaires légers a reculé de 16,1 % carnet de commandes se remplir
têtes d’affiche de la légale dans l’Hexagone, porte le mètres, NDLR]. Ils sont indispensa- prochain dans une nouvelle usine en 2020 (402.359 immatricula- grâce à la prime au rétrofit électri-
filière du rétrofit, lève nom de « rétrofit électrique ». Elle a bles pour les professionnels qui n’ont de plus de 1.000 m2 en région greno- tions). L’offre des utilitaires électri- que créée par le gouvernement et
3 millions et va ouvrir donné naissance à une nouvelle pas le choix », note Antoine Desferet, bloise. La start-up dit avoir reçu plus ques commence à s’étoffer, mais la aux subventions régionales.
une usine afin de filière, composée de start-up et de le cofondateur de la jeune pousse. de « 30.000 demandes » de devis part des modèles à batterie dans les Tout en louant ses atouts écologi-
fabriquer ses kits de PME, qui vante les vertus environne- Fondée à Grenoble en 2019, la depuis un an. Mais elle doit encore ventes reste très modeste et les délais ques, une étude récente de l’Ademe
conversion en 2022. mentales de ce modèle qui allonge start-up a ainsi développé des kits de obtenir ses premières homologa- de livraison peuvent être longs. Sans jugeait le modèle économique de la
l’espérance de vie des véhicules. conversion modulaires qui sont des- tions et ne devrait être capable de compter le prix élevé des véhicules filière « incertain face à un secteur du
tinés à équiper la flotte des grands transformer que 100 à 200 véhicules neufs disponibles sur le marché. véhicule électrique neuf bien struc-
Adrien Lelièvre Vertus écologiques groupes, des PME/TPE ou des col- en 2022. « Notre gros challenge, c’est turé et un marché de l’occasion qui se
@Lelievre_Adrien Phoenix Mobility en est l’un des lectivités locales. Pour industrialiser d’être capable de produire en masse », Verdir le parc des utilitaires consolide ». L’agence relevait toute-
fleurons et mise sur la transforma- son modèle, Phoenix Mobility vient poursuit Antoine Desferet. Phoenix Mobility fait le pari que les fois que le potentiel était plus inté-
L’avenir de la mobilité sera (en par- tion des véhicules utilitaires (légers de récolter 3 millions d’euros (2 mil- La start-up compte aussi bâtir un kits de conversion vont accélérer le ressant pour les véhicules lourds.
tie) électrique. Mais il y a deux che- et fourgons), tandis que NOIL s’atta- lions d’equity et 1 million en dette) réseau de 100 garagistes agréés en verdissement du parc des utilitaires. Un segment que Phoenix Mobility
mins possibles : acheter des véhicu- que aux deux-roues. Retrofuture et auprès d’investisseurs privés des capacité de convertir et effectuer la « Notre objectif, c’est d’être deux à veut dominer en France. n
PME&REGIONS
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021

Sauvetage d’entreprises : Patrick Puy


lance un fonds pour les PME et ETI
l Le sauveur d’entreprises, aux commandes d’Arc, Moulinex ou Vivarte, passe coté finances avec le lancement
d’un fonds de retournement baptisé « Equerre », qui vise 300 à 500 millions d’euros levés, pour les ETI et PME fragilisées.
l Face à un marché français de ces fonds peu développé, l’Etat pousse à la création de véhicules pour accompagner
les faillites à venir.
taires dans chaque dossier, c’est la
FINANCE seule façon d’être aux manettes »,
assène ce polytechnicien, qui
Marion Kindermans estime que « si les problématiques
@MaKindermans des entreprises fragilisées ne sont pas
les mêmes, la dette est toujours le
C’est sous le nom d’Equerre Capital thermomètre indiquant la mala-
Partners, pour « remettre les entre- die ». « C’est le bon timing, ils se lan-
prises d’équerre » comme l’indique cent en plein calme plat des défaillan-
son créateur, Patrick Puy, que ce ces et se préparent pour quand elles
nouveau fonds de retournement a arriveront », juge Cédric Colaert,
été créé fin septembre pour assai- associé chez Eight Advisor y.
nir les entreprises en difficulté. La Encore protégées pour l’instant, les
structure n’attend plus pour se lan- entreprises les plus fragiles pour-
cer que le feu vert de l’Autorité des raient basculer aux premiers rem-
marchés financiers (AMF), « qui boursements des prêts garantis, au
doit intervenir fin novembre, c’est printemps 2022. Les dossiers sensi-
une question de jour », explique bles sont connus : les petites com-
Patrick Puy. Piloté par le sauveur pagnies aériennes, les opérateurs
d’entreprises, passé par Moulinex, du tourisme, les spécialistes du
Spir, Kidiliz ou Vivarte, et par Pas- transport, le retail… Pour l’heure,
cal Lebard, ex-Sequana au profil selon France Invest, l’activité s’est
plus financier, Equerre espère soldée par 5 opérations pour 4 mil-
mobiliser de 300 à 500 millions lions d’euros investis au premier
d’euros à injecter dans les ETI et semestre 2021. Sans doute le calme
PME en difficulté. « Nous avons avant la tempête.
150 millions d’euros de promesses de
sponsoring de banques publiques et Cellules de crise
privées, et de grands fonds français Bercy voit ce type de projets d’un œil
qui ne souhaitent pas se doter eux- favorable car la France manque de
mêmes de fonds de restructura- fonds et de banques spécialisés
tion », ajoute-t-il. Bpifrance, qui dans le redressement. D’ailleurs,
interrogé par les Echos, n’a pas Equerre ne pourrait se monter sans
donné suite, pourrait notamment cet accord de l’Etat, incontournable
être de la partie. «Mais attention, dans les opérations de restructura-
car l’homme a un caractère bien tion et qui a ses propres cellules de
trempé, c’est un franc-tireur, ce qui crise. « On manque de fonds, ce qui
peut faire hésiter certains au peut rendre le retournement plus
niveau de l’Etat» glisse un fin con- compliqué si on ne trouve pas à
naisseur du retournement. Le duo, temps un financeur », reconnait-on
à la soixantaine bien sonné – 65 ans aujourd’hui au Comité interminis- Patrick Puy, actuellement liquidateur de Vivarte et de Famar, mettra des tickets de 30 millions d’euros dans des grosses PME et ETI
pour l’un, 68 pour l’autre – entend tériel de restructuration indus- en difficulté. Photo Marc Bertrand/Challenges-RÉA
mettre à profit ses compétences trielle (CIRI) à Bercy, qui a traité
complémentaires. Les deux 25 dossiers d’entreprises avec plus de 25 à 30 % des dossiers contre 5 à plusieurs dizaines de millions Cyrillus…) ferraillent face à la force Outre Equerre, un autre projet
acteurs se sont rencontrés autour de 400 salariés cette année contre 10 % pour un fonds de capital-inves- d’euros, ce que ciblent justement de frappe des internationaux voit le jour. Sapaudia a obtenu l’agré-
du dossier épineux de Vivarte en 70 en 2020. Emmanuel Macron tissement », décr ypte Cédric Patrick Puy et Pascal Lebard. Les comme Sun capital, Oaktree, HIG, ment de l’AMF fin octobre pour son
2016, où l’un était président et avait tiré la sonnette d’alarme en Colaert. Mais parfois, c’est le jackpot historiques, Butler Capital Partners ou Apollo. L’échec il y a deux ans et fonds de retournement, qui sera
l’autre administrateur. 2015 en poussant bpifrance à inves- comme pour Alandia qui a revendu (SNCM, Flo, Virgin, le Paradis demi d’un grand fonds de retour- dirigé par Dominique Bayon, ex-
Les tickets seront de « 30 millions tir avec son fonds de fonds de Carbone Savoie en juillet 2020 pour Latin…), Arcole Industries (Lambe- nement à la française, qu’Emma- KPMG Peat Marwick et vice-prési-
d’euros en moyenne » avec « une ou retournement, doté de 75 millions 160 millions d’euros. ret, Mory Ducros, Marell, Solive, nuel Macron appelait de ses vœux, dent du Medef de l’Est Parisien, et
deux affaires par an », précise d’euros, dans des véhicules dédiés Benalu, G2C développement…), porté par bpifrance et Bridgepoint, Edouard Gosselin, manager de
Patrick Puy. « Nous serons majori- en régions et au niveau national. La Force de frappe Verdoso (Kompass, Carelide, La et qui devait mobiliser entre 300 et transition. Ils cherchent à lever
banque publique est aujourd’hui au Le marché manque aussi de fonds Pataterie, sur les rangs pour 500 millions d’euros, laisse donc un 100 millions sur trois ans. Mais le
capital du fonds Perceva et d’autres capables de mettre des tickets de Lapeyre), Alandia (Carbone Savoie, vide à un moment crucial. fonds ne visera que les PME. n
« Pour un fonds régionaux. Mais ce n’est pas suffi-
de retournement, sant.
le taux d’échec
atteint 25 à 33 %
A ce jour, ils sont une quinzaine
d’acteurs sur le marché, mais seule-
ment 5 ou 6 français, à se partager
La baisse des défaillances d’entreprise
des dossiers
contre 5 à 10 %
pour un fonds
une petite trentaine de dossiers
majeurs par an (un tiers des dos-
siers étudiés sont retenus). L’activité
fragilise la banque judiciaire Themis
est risquée. Ces fonds, qui repren-
de capital- nent des entreprises en difficulté, La filiale du groupe 24 heures, pour éviter une rupture auprès des actionnaires, « résis- merce. En 2020, elle a élargi sa
investissement. » les restructurent et les revendent, Fiducial enregistre une de fonctionnement et une débanca- tantes à d’éventuelles procédures cible en ouvrant un Pôle Entrepre-
CÉDRIC COLAERT interviennent à côté des urgentistes baisse d’activité en raison risation », explique Jean-Claude collectives, pour ne pas se retrouver neurs pour les sociétés de moins
Associé chez Eight Advisory ou sauveurs d’entreprises en inves- de la chute des défaillan- Pierre, directeur commercial en position de créancier dans un d’un million d’euros de chiffre
tissant en fonds propres. L’issue est ces. Affaiblie également adjoint. plan de continuation ». En cas de d’affaires, qui n’était pas dans son
incertaine. « Pour un fonds de par le débarquement de liquidation, elle passe avant eux. viseur jusque-là. Depuis peu, elle
retournement, le taux d’échec atteint son directeur général, elle « Prime de risque » Avec 200 comptes ouverts par s’invite dans les plans de continua-
s’ouvre à de nouvelles Que ce soit aux prémices de la mois avant le Covid-19 et un chiffre tion avec des crédits de 36 à
activités. crise, pour une entreprise à la d’affaires de 20 millions d’euros en 48 mois, une éternité pour elle. Elle
Quand Patrick Puy évoque cotation dégradée et privée d’auto- 2018, la banque Themis était lea- se positionne aussi pour des
Léa Delpont risation de découvert qui n’obtient der sur le marché de niche du rachats de dette auprès des créan-
ses réussites et ses échecs — Correspondante à Lyon plus de quoi couvrir ses besoins en redressement judiciaire, large- ciers qui préfèrent se faire régler
fonds de roulement, ou dans la ment devant les deux autres « cash » une partie de l’ardoise,
L’urgentiste, une des stars du petit monde du redresse- Themis, la banque des entreprises tempête pour accompagner un acteurs Delubac ou Delorme. plutôt que de ne jamais voir la cou-
ment d’entreprises à l’instar d’Arnaud Marion (Doux, en difficulté, se retrouve cette fois plan de redressement, Themis leur de leur argent.
Pleyel…) ou de Michel Rességuier (Agatha, Pimkie...) est fragilisée par la crise des défaillan- débloque des crédits de six mois Pôle Entrepreneurs En quête de nouveaux place-
intervenu dans une quinzaine de dossiers phares. Il ces. Elle n’a pas d’agence avec (le temps d’une période d’observa- Aujourd’hui, à son tour en diffi- ments, Themis a par exemple
avance « 15.000 licenciements », mais le triple sauvé. pignon sur rue, c’est une banque tion) à deux ans. culté, elle a dû changer de stratégie investi dans le domaine du « car-
Combien de réussites ? « Elles se mesurent à l’aune de la discrète, qu’on appelle « judi- Des prêts courts pour faire rapi- face au gel des procédures collecti- ve-out » (séparations) de filiales
pérennité de l’entreprise opérée et de la minimisation de la ciaire ». L’ancienne filiale du dement tourner son capital. Et à ves, tout en absorbant le choc du françaises de groupes étrangers,
casse sociale », estime Patrick Puy, qui cite Vivarte « avec Crédit Lyonnais, dans le giron de taux élevés : ses tarifs ne sont pas débarquement de son directeur abandonnées par leur maison
une intervention positive pour les enseignes », même si le Fiducial depuis 2018, ne fait pas de ceux du marché : « Nous œuvrons général aux manettes depuis 2013, mère dans la crise. Elle a ouvert
géant du textile a fini démantelé cet été. Ou bien Ales ou publicité et n’intervient qu’à la sur une matière périlleuse qui justi- et remplacé en urgence en septem- plusieurs comptes pour ces
Smoby. Certaines histoires ont en revanche mal fini : demande des avocats, experts du fie une prime de risque déconnectée bre. L’organisme a subi une baisse entreprises orphelines sans
Moulinex (dossier dans lequel la justice l’a soupçonné chiffre, administrateurs et man- des taux classiques, plus 5 points en d’activité, l’ensemble de son sec- bilan. « Ces deux repositionne-
d’abus de biens sociaux en 2002 avant que la cour d’appel dataires judiciaires pour soutenir moyenne, mais loin toutefois des teur ayant vécu un recul de 40 %, ments opportunistes ne compen-
de Versailles annule le renvoi en correctionnelle dix ans des entreprises en difficulté. TRI [taux rentabilité interne, sans actionner de chômage partiel sent pas la baisse d’activité mais
plus tard), Kidiliz, ou Vogica « un gros échec », dit-il. Chez En cas de redressement, la ban- NDLR] des fonds de retourne- pour les 120 collaborateurs disper- nous ont permis de participer au
Arc International, il estime « avoir fait un super travail que judiciaire prend le relais des ment », estime Jean-Claude Pierre. sés dans 16 délégations régionales. tour de table d’une trentaine de
gâché, in fine, par les politiques, dont on paye encore les structures commerciales avec un Elle s’assure aussi de fortes garan- Mais une diversification, sans beaux dossiers », déclare Jean-
conséquences », tacle-t-il. — M. K. compte d’urgence « ouvert dans les ties sur les actifs disponibles ou s’éloigner des tribunaux de com- Claude Pierre. n
28 // PME & REGIONS Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Aéronautique : WeAre Group rachète innovateurs


la fonderie de titane Taramm
compression isostatique à chaud,
OCCITANIE qui compacte la matière dans le four
à 1.000 degrés et à 1.000 bars, un LA LEVÉE DE FONDS PAPYHAPPY
Le sous-traitant aéro- équipement assez rare. « Cette acqui-
nautique spécialisé
dans l’usinage élargit
sition nous permettra d’être plus pré-
sents sur le marché des moteurs Un million pour le modèle
son domaine de com-
pétences.
d’avion, en proposant de fabriquer
avec la technique de la fonderie des digital du logement senior
pièces très complexes à un prix com-
Il aquiert les fonderies pétitif par rapport à l’usinage », expli-
que Pascal Farella, président du forme référence et classe 12.400
de titane Taramm, en
directoire de WeAre Group. Le solutions d’hébergements, enri-
Ariège, et Gamma-Tial, groupe fusionnera les deux fonde- chies de 7.000 avis d’internau-
en Indre-et-Loire. ries en conservant les sites et veut tes, à la manière de Tripadvisor.
porter leur chiffre d’affaires à A cette base s’ajoutent 4.000
Laurent Marcaillou 30 millions d’euros en 2024. visites de « clients mystères »
— Correspondant à Toulouse WeAre Group souhaite racheter réalisées par une dizaine de pro-
d’autres sous-traitants en France et à fessionnels médico-sociaux,

Papyhappy
Le sous-traitant aéronautique l’étranger. Il veut notamment se ainsi que des conseils personna-
WeAre Group basé à Montauban développer aux Etats-Unis auprès lisés pour rendre ce change-
( Ta r n - e t - G a r o n n e) v i e n t d e de Boeing et de Pratt & Whitney. Né ment de vie « le plus simple et le
racheter les fonderies de pièces en 2016 du rachat des sous-traitants plus serein possible », ajoute Joa-
Date de création : 2016
en titane Taramm à Mazères Chatal et Espace en Loire-Atlanti- chim Tavares.
Président : Joachim Tavares
(Ariège) et Gamma-Tial à Riche- que par Farella, le groupe fabrique
Effectif : 10 personnes
lieu (Indre-et-Loire), à leur diri- des pièces de structure d’avion et de
Secteur : silver économie D’abord en Espagne
geant Arnaud Henrion. moteur de petite et moyenne dimen- L’éthique de Papyhappy a été
Il a financé cette acquisition sions pour Airbus (55 % de l’activité), certifiée par Bureau Veritas puis
avec le soutien du fonds d’inves- Boeing, Bombardier, Dassault, Monique Clémens par l’Apave, et l’entreprise a fait
tissement aéronautique géré par Embraer, etc. La crise de l’aéronauti- — Correspondante à Besançon partie des membres fondateurs
ACE Capital Partners, qui a réin- que a fait chuter son chiffre d’affai- de la Silver Alliance. Elle reven-
vesti dans le groupe un montant res de 143 à 90 millions d’euros Résidence senior ? Colocation ? dique 50.000 visiteurs par mois
non communiqué tout en restant entre 2019 et 2020. Mais il prévoit Ehpad ? Accueil familial ? La et 1.500 clients, des établisse-
minoritaire au côté de la famille une remontée à 95 millions en 2021 question cruciale du logement ments qui paient un abonne-
Farella. Avec la crise de l’aéronau- WeAre Group fabrique des pièces de structure d’avion et à 128 millions en 2022. Après avoir des personnes âgées, qui se pose ment annuel s’ils souhaitent
tique, le chiffre d’affaires cumulé et de moteur de petite et moyenne dimensions. Photo WeAre Group diminué son effectif de 1.250 à un jour à toutes les familles, Joa- enrichir leur fiche dont le réfé-
de Taramm et de Gamma-Thial a 950 salariés l’an dernier, il recrute chim Tavares y fut confronté en rencement de base est gratuit.
chuté de 20 à 6 millions d’euros avant d’en reprendre la présidence B737 Max et la chute de la fabrica- une centaine de personnes d’ici à la tant que directeur d’Ehpad et de L’autre source de revenu pro-
entre 2019 et 2020 et leur effectif a récemment. Taramm et Gamma- tion d’Airbus de 40 %. fin 2022. A cause de la crise, il a dû clinique de soins de suite et de vient du conseil, qui peut pren-
été réduit de 200 à 90 salariés, Tial fabriquent des pièces de vendre à la fin 2020 l’entreprise réadaptation (SSR). Deux fonc- dre la forme de délégation de
dont 75 chez Taramm. moteurs Leap de Safran et GE qui Moteurs d’avion d’usinage pour la défense Comefor tions exercées avant la création service public, comme celle
Leur dirigeant avait dû laisser la équipent les Boeing 737 Max et 60 % Mais elles ont un savoir-faire pré- près de Saint-Etienne, qui emploie en 2016 de Papyhappy, qui vient passée avec la ville de Joigny
direction à un administrateur judi- des Airbus 320 Neo, et des pièces de cieux dans la fonderie de titane à la 60 personnes, au groupe lyonnais de réaliser une deuxième levée depuis deux ans.
ciaire en juin 2020 en raison d’une structure. Elles ont été doublement cire perdue. Gamma-Tial effectue ACI, alors qu’il l’avait rachetée en de fonds de 1 million d’euros, La start-up espère réaliser un
enquête judiciaire sur la gestion, pénalisées par la suspension du aussi le traitement thermique par 2017 pour se diversifier. n après une première de 1,5 mil- chiffre d’affaires de près de
lion en 2018. « Il y avait peu 500.000 euros en 2021 et vise le
d’informations sur le Web et il million pour 2022. Avec cette
manquait quelque chose à la fois deuxième levée de fonds réali-

L’équipementier automobile Bontaz de digital et d’humain, un compa-


rateur éthique et indépendant
des solutions de logements »,
sée auprès de business angels,
d’investisseurs et de son parte-
naire « historique », Groupama

se lance dans le vélo électrique


explique-t-il. Digital, humain, Paris Val de Loire, elle va dou-
indépendant et éthique : le con- bler son effectif pour accélérer
cept de Papyhappy était lancé et en Europe, d’abord en Espagne
l a s o c i é t é c r é é e à Jo i g n y où elle s’était implantée juste
groupe qui va consacrer 40 millions Le groupe Bontaz mise sur un équipementier et ne veut pas lancer (Yonne). Aujourd’hui, sa plate- avant la crise du Covid. n
AUVERGNE- d’euros sur cinq ans à la mettre en marché de près de 3 millions d’utili- sa propre marque de vélo. Pour pro-
RHÔNE-ALPES œuvre. « Quand on parle de vélos, les sateurs en Europe qui, à terme, va duire au plus près des marchés et
CV pleuvent de partout », se réjouit progresser à 10 millions. L’équipe- des fournisseurs, l’usine du groupe à
Le leader mondial des Daniel Anghelone, directeur géné- mentier compte prendre de 5 à 7 % Shanghai pourrait s’adresser au LE PROJET EPA ALZETTE-BELVAL
fonctions hydrauliques ral du groupe. Durant l’année 2022, de ce marché avec de 500.000 à marché asiatique.
dans l’automobile va
investir 40 millions
un centre technique de 50 person-
nes sera installé : dédié à l’innovation
600.000 unités produites par an. Le
groupe souhaite même intégrer,
En dépit d’un chiffre d’affaires en
baisse qui a chuté de 300 millions Un jardin filtrant pour
d’euros dans les
équipements de haute
et à la R&D, il va se concentrer sur
des technologies connectées et à
forte valeur ajoutée que maîtrise
d’ici à cinq ans, le top 5 des acteurs
européens sur ces systèmes de nou-
velle génération équipant les vélos
en 2020 à 250 millions en 2021, le
groupe Bontaz maintient son inves-
tissement en R&D, tourné vers
purifier les eaux de pluie
technologie pour
les vélos électriques. déjà le groupe pour le secteur auto- électriques et offrir un ensemble de l’hydrogène, à 30 millions d’euros.
mobile. services premium à l’utilisateur tout L’équipementier automobile, qui teur de l’aménagement de
C’est ainsi que mécatronique, au long du cycle de vie du produit. réalise encore 70 % de son chiffre l’EPA, qui porte ce projet doté
Gabrielle Serraz software, IoT ou batteries seront mis d’affaires dans les moteurs thermi- d’un budget de 300.000 euros et
— Correspondante à Grenoble en œuvre pour développer un sys- Au plus près du marché ques, subit de plein fouet la transi- mené sur la période 2021-2024.
tème complet – moteur, boîte de La localisation du site de production tion vers l’électrique. C’est pour-
D’ici à fin 2021, une jeune pousse vitesses, software – ainsi que des pour l’Europe n’est pas encore déci- quoi, selon son président, Démonstrateur en cours
dédiée à l’univers du vélo à assis- solutions de freinage pour les vélos à dée : « Peut-être près de Grenoble pour Christophe Bontaz : « Il est L’aménageur a retenu sur appel
tance électrique va naître au siège du assistance électrique. Ceci dans profiter de l’offre technologique ou à aujourd’hui impératif pour un d’offres un groupement consti-
groupe Bontaz, à Thyez, dans la val- l’objectif de mettre en place une pre- Savoie Technolac », commente le groupe comme le nôtre de nous diver- tué du bureau d’études luxem-
DR

lée de l’Arve. C’est ce qu’annonce le mière ligne de production en 2024. dirigeant du groupe, qui veut rester sifier pour préparer l’avenir. » n bourgeois Luxcontrol, du
Pascale Braun BRGM et du centre de transfert
— Correspondante à Metz Progepi, émanation du CNRS et
de l’Université de Lorraine. Le

Le groupe informatique OCI grandit Chargé d’ériger 8.300 loge-


ments dans l’ex-bassin sidérur-
gique du nord lorrain, l’Etablis-
dispositif, qui sera opérationnel
au printemps prochain, prévoit
un jardin filtrant dont le fond

dans la sécurisation des données sement public d’aménagement


(EPA) Alzette-Belval entend
agrémenter ses nouveaux quar-
est tapissé de gravier, de com-
post et d’une poudre de roche,
la pouzzolane. Des plantes fil-
tiers de noues paysagères (lar- trantes compléteront la fixa-
quasi exclusivement pour les Frédéric Vacher, président du ges fossés) et de bassins d’agré- tion et la phytotransformation
GRAND EST
La société alsacienne
reprend la PME stras-
bourgeoise Athéo
grands comptes. Depuis le 20 octo-
bre, Athéo Ingénierie et le groupe
OCI, deux spécialistes de la sécuri-
sation des données numériques, ne
groupe OCI, insiste sur les « parta-
ges de savoir-faire » que rend possi-
ble le rapprochement. Une complé-
mentarité également mise en avant
105
MILLIONS D’EUROS
ment. Or, dans l’écoquartier en
cours de création dans le péri-
mètre de l’opération d’intérêt
national Alzette-Belval (OIN),
des contaminants.
En aval du jardin, le démons-
trateur en cours de creusement
comportera trois lysimètres
forment plus qu’un. De facto, le nou- par Dorian Nicoletti, fondateur et Le chiffre d’affaires d’OCI qui inclut huit communes, la loi d’une capacité de deux mètres
Ingénierie. vel ensemble baptisé « Athéo Ingé- directeur général d’Athéo, qui ne se en 2020 720 salariés sur l’eau interdit la réalisation cubes qui mesureront la qualité
nierie - Groupe OCI » couvre tout le voyait plus assurer seul la crois- et plus de 9.000 clients. de bassins d’eau pluviale, car les des eaux avant de les rejeter
Le nouvel ensemble spectre des entreprises. Le groupe sance de sa société. Il cherchait un métaux lourds et autres pol- dans un bassin d’infiltration.
figure parmi les 30 OCI a racheté Athéo Ingénierie, repreneur qui « ne la broierait pas », que la gestion de leurs données et luants pris dans les sols risque- « Cet outil d’optimisation des sols
pour un montant pas dévoilé. Des tout en lui permettant de se des services liés (infogérance, hybri- raient de migrer et de s’infiltrer pourra également être mis en
plus grosses entrepri-
deux entreprises, OCI est la plus déployer au-delà du Grand-Est. dation de la gestion des données…). dans la nappe phréatique ou de œuvre sur d’autres friches sidé-
ses du secteur ancienne et celle qui dispose de la Athéo Ingénierie - Groupe OCI est s’écouler dans la rivière Alzette. rurgiques sur lesquelles nous
en France. plus large couverture géographi- Demandes pointues l’une des « 30 plus grosses sociétés « Nous souhaitons expéri- intervenons pour l’aménageur
que, avec 25 agences en France. Née Le groupe OCI propose une « offre à informatiques en France », selon menter un système de plantes et luxembourgeois Agora », souli-
en 1979 dans le Bas-Rhin, elle a 360 degrés » pour aider de manière Dorian Nicoletti. Le groupe ambi- de substrats qui permettrait de gne Elise Mathien, responsable
Bénédicte Weiss publié en 2020 un chiffre d’affaires globale les PME-PMI et les TPE dans tionne un chiffre d’affaires de 150 à limiter la lixiviation des conta- du pôle sites et sols pollués chez
— Correspondante à Strasbourg de 105 millions d’euros p our leur transformation digitale. Athéo 160 millions d’euros en 2022, minants. S’il est concluant, ce Luxcontrol. L’initiative contri-
720 salariés et plus de 9.000 clients. Ingénierie se veut plus technique, accompagné de « beaucoup » démonstrateur pourra être bue à restaurer la rivière trans-
Elles sont toutes les deux alsacien- Athéo, fondé en 2013 et basé à Stras- pour répondre à des demandes très d’embauches (de 30 à 50 espérées en repris sur nos zones d’aménage- frontalière Alzette, que l’exploi-
nes mais l’une s’adressait jus- bourg, a réalisé un chiffre d’affaires précises de grands comptes dispo- 2022). Mais les dirigeants souli- ment, mais aussi sur d’autres tation sidérurgique avait
qu’alors aux PME, aux PMI et aux de 25 millions d’euros l’an dernier sant déjà de systèmes d’information gnent les difficultés de recrutement anciennes friches industrielles », transformée en égout à ciel
TPE, tandis que l’autre travaillait pour 80 salariés et 500 clients. solides. Cela tant pour la sécurité dans leur segment d’activité. n indique Jérémy De Conti, direc- ouvert. n
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 ENTREPRENEUR // 29

Prix de l’Entrepreneur de l’année 2021


« Les Echos » vous présente les champions nationaux de l’esprit d’entreprise distingués par EY,
en partenariat avec HSBC, Steelcase, Verlingue et Bpifrance. Palmarès complet sur lesechos.fr

Avec Rodolphe Saadé, CMA-CGM


a mis le cap sur l’innovation
Navires plus propres, enrichi son armada maritime qui L’armateur est aujourd’hui candi- sonnes installé à Beyrouth. Dans
digitalisation des activités… compte désormais 550 navires, dat au rachat du quotidien local leur ligne de mire : l’intelligence
Rodolphe Saadé a œuvré dont la moitié en propre. D’ici « La Provence » dont le sort sera artificielle appliquée à la naviga-
à moderniser le groupe deux ans, s’y ajouteront 32 porte- fixé en décembre prochain. « Cette tion et au suivi des conteneurs.
familial fondé par son père, conteneurs propulsés au gaz ville nous a tendu la main quand « J’ai l’innovation et l’entrepreneu-
à Marseille, en 1978. naturel liquéfié, « la solution la nous étions en détresse dans notre riat dans le sang », confie Rodol-
A la tête du n° 3 mondial plus innovante à ce jour pour pré- Liban natal en feu. Je lui dois de phe Saadé. Après les mers, les airs
du transport maritime server la qualité de l’air », assure faire de même. » Son père, Jacques et la logistique terrestre, le prési-
de conteneurs, il s’est vu Rodolphe Saadé. Saadé, y créa la compagnie mari- dent pourrait investir l’espace. Le
décerner le titre d’Entre- « Les transitions qui s’opèrent time CMA en 1978 après avoir fui savoir-faire logistique du groupe a
preneur de l’année. dans notre monde nous obligent à le Liban en guerre. convaincu le Cnes (Centre natio-
considérer très sérieusement les nal d’études spatiales) de travailler
Paul Molga questions environnementales et Soutenir les start-up sur des systèmes de récupération
— correspondant à Marseille sociales, et notre rapport aux éco- A Marseille, le groupe contribue à de satellites usagés inspirés des
systèmes voisins et aux technologies la maturation des start-up du cru « feeders », ces navires qui effec-
ncore une tempête traversée qui peuvent améliorer nos services. via l’incubateur Zebox et finance tuent les pré-acheminements

E en surfant sur la vague pour


CMA CGM. « L’épisode
sanitaire qui a cloué nos navires à
CMA CGM est sur tous ces fronts »,
défend le patron. Quitte à prendre
parfois des décisions radicales,
les plus prometteuses pépites du
cru via son fonds d’investissement
ou la holding. Le capitaine
de conteneurs vers les ports
d’escale. n

quai plusieurs semaines, nous a à contre-courant du marché : d’industrie porte également un Sur le Web
rendus plus résilients et mis en s’interdire par exemple la route regard bienveillant sur les entre-
capacité d’accélérer notre transfor- du Nord pour favoriser la protec- prises hébergées au Carburateur, Les entrepreneurs distingués
mation », assure Rodolphe Saadé, tion des écosystèmes fragiles de un accélérateur installé dans les région par région et les autres
le P-DG du groupe marseillais. l’Arctique. quartiers nord de la ville. Et pas lauréats nationaux :

Bruno Delessard/Challenges-REA
Le n° 3 mondial du transport Plus récemment, face à la mon- question de déléguer : « Je rencon-
maritime de conteneurs a clôturé
l’année 2020 en améliorant la ren-
tée des prix, le groupe a décidé de
geler l’envolée des taux de fret
tre personnellement la plupart de
ces entrepreneurs », précise Rodol-
•Benoît
ENTREPRISE FAMILIALE
Neyret, Neyret
tabilité de toutes ses activités avec dopé par la congestion portuaire. phe Saadé. Certains d’entre eux (ornement textile)
un chiffre d’affaires de 31,45 mil- « Nous avons fait ce choix pour fournissent l’intelligence néces-
liards de dollars en hausse de
3,9 %. Après s’être emparé en 2019
consolider des relations de long
terme avec nos clients plutôt que de
saire à la digitalisation du secteur
maritime.
•Philippe
BORN GLOBAL
Guerret,
du logisticien Ceva, il s’est doté profiter du déséquilibre de l’offre et CMA CGM compte aussi sur ses M2I Life Sciences (produits
d’une flotte de fret aérienne de de la demande à notre profit », est propres équipes. Le groupe va de biocontrôle)
quatre Airbus cargo A330 pour convaincu l’entrepreneur. créer, à Marseille, une académie
offrir une solution d’achemine-
ment express à ses clients les plus
Rodolphe Saadé joue sur les
mêmes ressorts concernant la
où seront conduits des travaux de
recherche numérique, appuyée
•PRIX SPÉCIAL DU JURY
Franck Duriez, Blanche Porte Rodolphe Saadé, PDG du leader mondial du transport maritime CMA
pressés. CMA CGM a également place de son groupe à Marseille. par un « digital hub » de 400 per- (vente à distance, e-commerce) CGM : « La crise sanitaire nous a rendus plus résilients », confie-t-il.

Chance : entreprendre pour briser OpenClassrooms, la start-up qui


le déterminisme de l’insertion révolutionne l’éducation en ligne
Avec leur start-up créée pre avec les déterminismes sociaux. premium est choisi par des cadres Les cofondateurs d’Open-
en 2015, Ludovic de Aujourd’hui, selon l’OCDE, six supérieurs, mais nous tenons à le Classrooms ont reçu le
Gromard et Clémence générations sont nécessaires pour rendre accessible à tous. Un quart prix de l’Entrepreneur de
Coghlan ont développé sortir des catégories les moins bien des utilisateurs de Chance gagnent l’année dans la catégorie
un « parcours de coaching payées », explique le PDG, Ludovic m o i n s d e 1.4 0 0 e u ro s n e t » , Start-Up. Pierre Dubuc et
digital », accessible à tous. de Gromard. Pour ce faire, l’équipe souligne Ludovic de Gromard. Mathieu Nebra ont lancé
le jury du prix de a développé, moyennant une Le service de Chance est leur entreprise en 2007
l’Entrepreneur de l’année dizaine de millions d’euros de R & désormais éligible au Compte per- avec pour mission de
les a récompensés dans D, un parcours – sorte de bilan de sonnel de formation (CPF) et favoriser l’accès à l’emploi
la catégorie « Engagement compétences version 2.0 – articulé l’entreprise a noué des partena- par la formation en ligne.
sociétal ». autour d’une trentaine d’heures de riats avec certaines régions cheffes
coaching. Diplômes, compéten- de file en matière de formation Patricia Salentey
Guillaume Roussange ces acquises, mais aussi aspira- professionnelle, comme la Nor-
— correspondant à Amiens tions personnelles… mandie. Son activité décolle avec ’histoire d’OpenClassrooms

L
Openclassrooms

une croissance de 20 % en commence par la rencontre


romouvoir la mobilité Des vidéos de coachs moyenne par mois. virtuelle, en 1999, de deux

P professionnelle grâce à
l’alliance de la technologie
et de la psychologie, c’est le credo
de Chance, start-up créée en 2015.
Ce bilan complet, ponctué par les
interventions en vidéo de coachs
professionnels, permet de tracer
12 pistes d’évolutions de carrière,
Depuis quelques mois, Chance
s’attaque aussi à un nouveau mar-
ché : celui de la mobilité interne
des salariés. Des tests sont actuel-
pré-ados de 11 et 13 ans, Pierre Dubuc
et Mathieu Nebra. Le premier utilise
le Site du zéro, site web d’apprentis-
sage de code lancé par le second. Au Mathieu Nebra (à gauche) et Pierre Dubuc, dans les locaux
Tout commence à San Francisco, puis d’affiner progressivement lement effectués au sein des grou- fil des années, les deux compères parisiens de la start-up, rebaptisée OpenClassrooms en 2013.
par la rencontre entre l’étudiant les choix. pes Michelin et Accor notam- vont s’entraider et développer ce site
Ludovic de Gromard et le Prix Après des débuts américains, ment. L’entreprise emploie déjà 50 qui deviendra une référence. « Et premiers acteurs européens de la Londres et New York et recrute
Nobel de la paix, Muhammad Chance est revenu en France en salariés permanents et fédère chronophage ! » se rappelle Mathieu EdTech. Les confinements succes- à tours de bras : 250 en 2020, 150 pré-
Yunus. Ils sont très vite rejoints sur 2018 après avoir décroché une 150 coachs partenaires. Après Nebra, aujourd’hui directeur de sifs ont légitimé le développement vus d’ici la fin 2021. Après sa récente
ce projet par Clémence Coghlan. plac e dans l’ inc ubateur de avoir levé 5,6 millions d’euros en l’innovation. Sauf à créer une entre- du télé-enseignement. Aujourd’hui, levée de fonds de 80 millions de dol-
Chance souhaite mettre le digital Facebook à Station F. La start-up 2020, elle finalise sa seconde levée prise, ce qui sera fait en 2007 sous le OpenClassrooms n’a plus besoin de lars, la pépite française se lance sur
au service de l’orientation profes- est désormais installée à Beauvais de fonds qui devrait intervenir nom de SimpleIT, rebaptisée Open- faire de prosélytisme : Pôle emploi, le marché américain.
sionnelle. « Le but est bien de rom- (Oise). « Notre service d’orientation début 2022. n Classrooms en 2013. Régions, étudiants à titre personnel, Pour accélérer le développement

« Le but est de
rompre avec
le déterminisme
social. Aujourd’hui,
Le duo de fondateurs se fixe un
cap très clair : avoir un impact direct
sur l’emploi. Leur promesse d’alors
est aujourd’hui inscrite en dur dans
les statuts de leur entreprise à mis-
sion. « Derrière la formation, il y a un
métier, un emploi », martèle Mathieu
reconversions, comptes de forma-
tion (CPF), formations internes pour
les entreprises et alternance font
exploser la demande.

Des milliers de cours


dispensés gratuitement
et s’imposer sur ce marché très con-
currentiel, le Président, Pierre
Dubuc s’est installé à New York
début 2021, convaincu que « pour se
tirer par le haut, il faut avoir de la
compétition ». Les cofondateurs ne
s’interdisent pas de regarder plus
selon l’OCDE, Nebra. Si le choix d’être une entre- A ce jour, plus de 60 métiers sont grand. « D’ici à fin 2025, nous avons
six générations prise à mission peut sembler con- c o u ve r t s p a r l e s f o r m a t i o n s l’ambition d’aider un million de per-
sont nécessaires traignant, les cofondateurs le voient diplômantes en ligne de l’entreprise sonnes dans le monde à trouver un
comme un avantage énorme. « Cela (Bac+2 à Bac+5) avec des options emploi », prévoit Mathieu Nebra. n
pour sortir parle aux collaborateurs, aux clients gratuites de coaching pour
des catégories et aux fonds d’investissement, tous apprendre aussi à chercher un

80
les moins bien inspirés par la demande croissante de emploi. OpenClassrooms compte
sens, de parité et de justice sociale. » 11.000 étudiants payants inscrits et
payées. » Une crise sanitaire et douze dispense chaque mois des milliers
LUDOVIC DE GROMARD années plus tard, les deux dirigeants de cours gratuitement. MILLIONS DE DOLLARS
Cofondateur de Chance visionnaires récoltent les fruits de OpenClassrooms ne communi-
leur intuition et de leur persévé- que pas son chiffre d’affaires 2020 C’est la somme levée au
rance sur le marché en plein déve- – le dernier connu est celui de 2018 printemps dernier par
Clémence Coghlan et Ludovic de Gromard, cofondateurs de loppement des écoles en ligne. avec 14,7 millions d’euros. L’entre- OpenClassrooms pour étoffer
la start-up Chance, dont le siège social est à Beauvais (Oise). OpenClassrooms figure parmi les prise compte 400 salariés à Paris, sa gamme de formations.
FINANCE&MARCHES Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

Brexit : la City craint de perdre


la guerre des talents
l Les employeurs de la finance souhaitent un assouplissement du système A Londres, la compétitivité
de visas mis en place depuis le Brexit.
l Les trois quarts des entreprises financières disent recruter activement. pourrait faire partie des
l Les compétences dans la data ou la cybersécurité viennent à manquer. objectifs des régulateurs
MARCHÉS Le Trésor britannique teurs britanniques, d’autant que
FINANCIERS propose de faire évoluer celui-ci va devoir passer au peigne
les statuts des deux fin, dans les prochaines années,
Ingrid Feuerstein principaux régulateurs l’ensemble de la législation héritée
@In_Feuerstein de la City pour intégrer la des années d’appartenance à l’UE,
— Correspondante à Londres croissance et la compétiti- pour décider de ce qui continuera
vité dans leurs objectifs. de s’appliquer au Royaume-Uni.
L’économie britannique manque Cette évolution s’inscrit dans la
de chauffeurs routiers, de bou- La place financière de Londres n’a droite ligne du discours du Chan-
chers et de serveurs. On sait moins pas attendu le jour du Brexit pour celier de l’Echiquier en juillet, dans
qu’elle manque aussi de banquiers. réfléchir à l’évolution de sa régle- lequel il avait annoncé que la City
Alors que la guerre des talents fait mentation. Les premières consul- prendrait davantage de liberté
rage dans la banque d’investisse- tations lancées dès l’an dernier réglementaire après le Brexit.
ment, en pleine reprise des fusions- commencent ainsi à porter leurs D’autres consultations ont été lan-
acquisitions, la City doit composer fruits. Le Trésor britannique a cées, notamment pour faire évo-
avec la fin de la libre circulation des présenté la semaine dernière les luer les règles d’introduction en
personnes liée au Brexit. Depuis le grandes lignes d’une réforme qui Bourse, pour faire émerger de
1er janvier, les recruteurs doivent modifierait en profondeur les sta- nouvelles fintechs, ou encore pour
obtenir un visa pour leurs tra- tuts des deux principaux régula- toiletter la directive sur les mar-
vailleurs en provenance de l’Union teurs, la Prudential Regulation chés financiers.
européenne (UE), une démarche Authority (PRA), chargée de
qui peut allonger les délais et créer superviser les institutions finan-
des complications administratives. cières, et la Financial Conduct Dans l’UE, les
« L’accès aux talents internationaux Authority (FCA), le régulateur des régulateurs sont
est critique pour la City, quand on marchés. Les entreprises de la à 10.000 lieues
sait ce que représentent les employés City ont jusqu’à début février pour
étrangers », rappelle Seema Farazi, réagir à ces propositions présen-
d’intégrer dans leurs
associée du cabinet EY. tées, dans le document de consul- statuts les notions
Dans les services financiers, les tation, comme l’évolution la plus de « croissance » et
non-Britanniques représentent importante depuis la création du
19,5 % du personnel, une part qui régulateur britannique en 2000.
de « compétitivité ».
monte à 42 % pour les seules fin-
techs. L’époque où une nouvelle « Occasion unique » De l’autre côté de la Manche, ces
recrue n’avait qu’à monter dans Cette consultation « offre une occa- mesures inquiètent la place de
l’Eurostar pour prendre ses fonc- sion unique de s’assurer que, après Paris. Dans l’Union européenne,
tions à Londres est révolue. Désor- le départ de l’Union européenne les régulateurs sont à 10.000 lieues
mais, il faut au préalable avoir (UE), le gouvernement maintient d’intégrer dans leurs statuts les
obtenu le « skilled worker visa » Dans les services financiers, les non-Britanniques représentent 19,5 % du personnel, une approche cohérente, agile et res- notions de « croissance » et de
dans le cadre du nouveau système une part qui monte à 42 % pour les seules fintechs. Photo iStock pectée à l’international pour la « compétitivité ». Début octobre,
« à points » instauré par le gouver- régulation des services financiers », les organisations professionnelles
nement conservateur de Boris récemment inquiété de la situation, sions auxquelles font face les recru- 1.000 livres par année de visa, soit explique dans ce document John du secteur de la finance ainsi que
Johnson, et destiné, comme le font considérant que la City était en train teurs. Les trois quarts des entrepri- 5.000 livres si le visa dure 5 ans. Glen, secrétaire d’Etat aux servi- le gendarme des marchés avaient
certains pays tels que l’Australie, à de perdre des talents potentiels. « Le ses financières sont activement en Dans un récent rapport, le lobby ces financiers. tiré la sonnette d’alarme sur les ris-
favoriser avant tout l’immigration vivier de talents a commencé à dimi- train de recruter au Royaume-Uni. des services financiers, TheCityUK, Il ne faut toutefois pas en atten- ques pour les marchés européens
d’une main-d’œuvre qualifiée. nuer alors que de plus en plus de pro- Et près de 22 % considèrent que le a appelé à un assouplissement du dre un « big bang », puisque la des réformes en cours à la City,
fessionnels se relocalisent en Europe manque de main-d’œuvre sera une régime pour soutenir la comparai- régulation restera bien entre les criant à la concurrence déloyale.
Vivier de talents ou ailleurs. Cette fragmentation n’est contrainte pour leurs investisse- son avec les places financières con- mains de la PRA et de la FCA, un L’Amafi (Association française
Ce visa nécessite d’être sponsorisé pas de bon augure, particulièrement ments. currentes. Selon lui, le gouverne- cadre qui, pour les participants de des marchés financiers) avait
par un employeur et d’avoir obtenu pour l’industrie financière », a-t-il ment devrait créer un visa de court marché, a fait ses preuves. En appelé à plus de pragmatisme
une offre d’embauche rémunérée déclaré dans une interview à Bloom- Coût, bureaucratie terme (6 mois) qui permettrait de revanche, leurs statuts pourraient pour construire, au niveau euro-
plus de 25.600 livres par an. « D’un berg. Et certaines compétences vien- et temps venir exercer à la City pour une mis- être modifiés de façon à intégrer péen, un cadre réglementaire
côté, les conditions d’arrivée pour les nent à manquer, particulièrement Dans la finance, le critère de revenu sion spécifique. « la croissance et la compétitivité attrayant pour les acteurs finan-
travailleurs hors de l’UE ont été dans les domaines techniques de la pose moins de difficultés pour Autre recommandation : élargir internationales » dans leurs objec- ciers. L’un des enjeux principaux
assouplies. De l’autre, elles ont été data, de l’intelligence artificielle, ou l’obtention d’un visa que dans le visa de mobilité pour les jeunes, tifs, en plus de ceux qui leur sont est la révision – à venir – de
compliquées pour ceux qui viennent encore de la cybersécurité. d’autres secteurs comme l’hôtelle- pour l’instant restreint à certains déjà assignés aujourd’hui, à savoir MiFID 2. La directive, relative aux
de l’UE », note Seema Farazi. Un La commission chargée d’éva- rie-restauration. Mais les délais et pays lointains (Australie, Canada, l’intégrité du marché, la protec- marchés financiers, a été pensée
exemple parmi d’autres : une ban- luer les compétences dans les servi- les formalités peuvent retarder les Nouvelle-Zélande). Car recruter un tion du consommateur et un sys- dans une Europe à 28, avec le
que américaine voulant faire venir ces financiers, présidée par un recrutements de plusieurs mois. stagiaire au Royaume-Uni est tème financier sain. Le principe Royaume-Uni. Londres était à
une nouvelle recrue depuis Paris a ancien ministre du Trésor, Mark « Quand vous échangez avec les devenu un parcours du combattant. d’une « croissance durable » pour- l’époque, et de loin, la principale
dû patienter trois mois : son colla- Hoban, estime que la demande de la employeurs de la City, ils vont sou- L’agence Business France reconnaît rait être acté, en intégrant l’objectif place financière de l’UE, notam-
borateur avait certes un visa, mais part des employeurs est de 20 % à vent vous parler du problème de coût, que les missions en VIE (Volontariat désormais inscrit dans la loi ment sur les produits dérivés.
il a dû attendre que sa femme, 30 % supérieure à l’offre sur le mar- de bureaucratie, et de temps », expli- en Entreprise) se sont interrompues d’atteindre la neutralité carbone à Autre enjeu : renforcer le gen-
venant tout juste d’avoir un bébé ; ché du travail pour ces profils tech- que Seema Farazi. Les entreprises depuis le 1er janvier, mais espère pou- horizon 2050. darme européen, l’ESMA, et
obtienne aussi le sien. niques. Un récent sondage de l’orga- doivent ainsi s’acquitter par avance voir reprendre les recrutements en Le projet prévoit également de revoir son organisation afin de le
Le patron pour l’Europe de nisation patronale CBI, avec le d’une charge dite ISC (pour « Immi- 2022, avec un titre de séjour de 12 donner davantage de pouvoirs au rendre plus pragmatique.
JP Morgan, Vis Raghavan, s’est cabinet PwC, illustre bien ces ten- gration Skills Charge ») de mois réservé aux stagiaires. n Parlement sur les deux régula- — In. F. avec L. Boi

La Banque Postale accélère dans la banque d’investissement


de sa nouvelle banque de finance- ans et une hausse des investisse- sieurs années une certaine exper- obligataires et de banque de flux, afin mettre l’accent sur le développe-
BANQUE ment et d’investissement (BFI), qui ments pour mieux rivaliser avec les tise dans le crédit-bail, les finance- de soutenir leur développement et ment, au sein de l’activité structura-
sera officiellement créée en janvier. nouveaux champions du secteur ments immobiliers et l’affacturage. leur transition énergétique », indi- tion nouvellement créée, « d’une
La filiale de La Poste Elle s’inscrit dans le cadre du plan que sont Klarna, Adyen ou Stripe. La filiale de gestion d’actifs LBP AM que Bertrand Cousin. En rythme offre de produits et de services bancai-
a dévoilé mardi les stratégique à horizon 2030, présenté sera par ailleurs intégrée à la BFI. annuel, les revenus liés à la BFI res responsables, au cœur de [sa] stra-
contours de sa nouvelle en mars dernier, et doit servir de Un ancien de JP Morgan pèsent d’ores et déjà 1 milliard tégie RSE ».
division de BFI, qui sera « moteur de croissance et de diversi- La division sera dirigée par Ber-
A l’offensive sur
d’euros (contre 5,1 milliards pour A l’offensive sur le plan interna-
créée en janvier. fication de La Banque Postale et du trand Cousin, un ancien de JP Mor- Cacib, la filiale de Crédit Agricole). tional, la nouvelle BFI ne compte
pôle financier public », explique le gan et du Crédit Agricole, arrivé le plan international, Ils représentent près d’un quart du pas pour autant s’éparpiller dans
groupe dans un communiqué. dans le groupe cette année, et qui la nouvelle BFI ne résultat net part du groupe. tous les métiers. Pas question pour
Romain Gueugneau Sa création doit permettre à la vient d’intégrer le directoire aux L’établissement public, doté d’une le moment de se lancer dans le con-
@romaingueugneau filiale de La Poste d’accélérer sur le côtés du patron Philippe Heim et de
compte pas pour salle des marchés avec une quaran- seil aux fusions-acquisitions
marché des entreprises, avec un Marion Rouso, directrice de la ban- autant s’éparpiller taine de traders, souhaite notam- (M&A) ou encore sur les marchés
La Banque Postale poursuit sa trans- objectif de doublement de la clien- que de détail. La Banque Postale ne dans tous les métiers. ment se renforcer dans le domaine actions. Même si l’activité n’a jamais
formation à marche forcée pour tèle des PME et des ETI (entreprises part pas d’une page blanche. La de l’origination et de la structuration été aussi dynamique. « Nous nous
devenir une véritable « banque uni- de taille intermédiaire) d’ici à 2025, « nouvelle » BFI existe déjà dans les « Cette nouvelle BFI renforce notre obligataire (« debt capital market »), concentrons sur les domaines où
verselle ». Trois semaines après pour atteindre une part de marché faits et emploie près de 1.200 sala- capacité à accompagner les clients et un marché sur lequel sont déjà actifs nous avons une forte expertise. A
l’annonce du rachat de la totalité du de 5 % (en encours). Elle souhaite riés, dont la moitié en régions. Bien les investisseurs institutionnels au les grands noms de la place comme nous de profiter de notre flexibilité,
capital de CNP Assurances pour aussi accélérer dans le paiement, implanté auprès des collectivités plus près des territoires et leur appor- BNP Paribas, Société Générale, Cré- de notre ancrage territorial et de
5,7 milliards d’euros, l’établissement avec une multiplication par 2,5 des locales et des acteurs publics, le ter nos expertises produits en dit Agricole et Natixis. Pour mieux notre jeunesse pour continuer à croî-
public a dévoilé mardi les contours volumes de flux traités d’ici à quatre groupe a déjà développé depuis plu- matière de financements bancaires et se différencier, la banque veut ainsi tre », explique Bertrand Cousin. n
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 FINANCE & MARCHES // 31

Obligation relance : 1,7 milliard Bruxelles veut


généraliser le
débloqué par les assureurs paiement instantané
l Ces financements, complémentaires des prêts participatifs, doivent permet- PAIEMENT
ment instantané ne reste pas un
service premium et devienne la
tre à des grosses PME et ETI de renforcer leurs moyens à l’heure de la relance. La Commission
norme ».
l L’ampleur du dispositif soutenu par les assureurs et le fonds d’investissement européenne présen-
En France, les paiements ins-
tantanés progressent, mais res-
est moins importante qu’attendu au départ. tera un projet de tent encore confidentiels. Selon
texte début 2022. nos informations, ils ont triplé
apport est conçu pour garantir un en un an et devraient difficile-
ASSURANCE alignement d’intérêt entre les « Le temps est clé », ment atteindre les 100 millions
gérants, qui vont sélectionner les prévient la commis- de transactions d’ici à la fin de
Solenn Poullennec entreprises bénéficiaires des obli- l’année. « Les paiements sans
saire aux Services
@SolennMorgan gations et les assureurs qui ont contacts, c’est 5 milliards d’opé-
investi.
financiers, Mairead rations sur l’année », compare
C’est l’un des étages de la fusée ima- Pas question en tous les cas pour McGuinness. un expert du secteur.
ginée par Bercy pour faire redécol- les assureurs de parler de contribu- Beaucoup de spécialistes
ler l’économie française fragilisée tion a minima. « Je note que 1,7 mil- Gabriel Nedelec pointent du doigt les banques
par la crise du Covid-19. Des PME et liard d’euros représente 20 % de @GabrielNedelec traditionnelles, qui proposent
ETI en recherche de financements financement par le marché en plus Derek Perrotte le paiement instantané mais
devraient bientôt pouvoir émettre pour les entreprises », défend Franck @DerekPerrotte moyennant un surcoût par rap-
des « obligations relance » après Le Vallois, directeur général de la — Bureau de Bruxelles port à un virement classique. Ce
qu’une vingtaine d’assureurs, la FFA. Les obligations relance visent qui limite son adoption, notam-
Caisse des Dépôts et des fonds « plusieurs centaines d’ETI et de PME « Un paiement sûr, instantané et ment par le grand public. « Pour
d’investissement ont doté ce dispo- de taille plus importante que celles sans contact devrait être la norme les banques, cela demande
sitif de 1,7 milliard d’euros. Ces obli- qui peuvent être financées par les en Europe. » Mardi, à Bruxelles, d’abandonner leurs systèmes de
gations « permettront à nos entrepri- prêts participatifs », ajoute le repré- la commissaire européenne aux paiement actuels et d’investir
ses de consolider leur bilan pour se sentant des assureurs. Services financiers, Mairead massivement dans de nouveaux,
projeter vers l’avenir et financer leur M c G ui n n e s s , a a f f i c h é s a sans pouvoir vraiment en tirer
croissance de demain », s’est félicité volonté d’accélérer la générali- une plus-value », explique pro-
mardi le ministre de l’Economie et Pas question pour sation du paiement instantané fessionnel.
des Finances, Bruno Le Maire. « Je les assureurs de sur le Vieux Continent, où la plu-
suis convaincue que les “obligations parler de contribution part des transactions sont Enjeu de souveraineté
relance” seront pour de nombreuses aujourd’hui traitées en 24 heu- Pendant longtemps, elles n’ont
entreprises une réelle opportunité
a minima. res. Dans une industrie en révo- pas eu à faire évoluer leurs systè-
pour recruter et investir dans leur lution permanente et face à une mes, étant en situation de quasi-
développement », a ajouté Florence « Les obligations relance sont concurrence mondiale, « le monopole. Mais la donne a
Lustman, présidente de la Fédéra- assez similaires aux prêts participa- temps est clé » dans ce dossier qui changé depuis les réglementa-
tion française de l’assurance (FFA). tifs, mais elles répondent à un besoin constitue un « game changer », a tions DSP1 puis DSP2, qui ont
pour des entreprises assez sophisti- insisté l’Irlandaise, confirmant ouvert la porte à de nouveaux
Débuts poussifs des prêts quées, fragilisées par la crise et qui que la Commission présenterait entrants ayant fait du paiement
participatifs sont capables de gérer leurs ques- au premier semestre 2022 des instantané entre entreprises
La création de ces outils avait été tions de financement en direct, pré- propositions pour accélérer leur métier, à l’image de la fin-
annoncée par le gouvernement en cise de son côté Antoine Maspétiol, l’essor des paiements instanta- tech belge iBanFirst.
mars 2021. Bercy espérait à l’époque managing director chez Eiffel. Les nés. « Au rythme actuel, il fau- Derrière le coup de semonce
injecter 20 milliards d’euros dans critères d’investissements sont aussi drait plus de dix ans pour un de Bruxelles, il y a d’un côté la
l’économie, en poussant le secteur un peu plus souples. » Les tickets déploiement total. Nous ne pou- volonté de permettre aux mar-
financier à proposer aux entrepri- seront de 2 à 100 millions d’euros et vons pas nous permettre d’atten- chands de bénéficier d’un ser-
ses des financements nouveaux : doivent permettre aux entreprises dre autant », a prévenu la com- vice moins coûteux et d’une ges-
des prêts participatifs relance (PPR) d’accéder à des fonds pour un taux missaire. tion de leur compte en temps
et des obligations relance. compris entre 5 % et 7 %. Et ce, sans réel, et de l’autre un enjeu de sou-
Pour ces deux dispositifs, beau- « Je suis convaincue que les “obligations relance” seront pour de impact sur leur capital et leur gou- Lourds investissements veraineté. En fonctionnant de
coup plus ciblés que les prêts garan- nombreuses entreprises une réelle opportunité pour recruter et vernance. pour les banques compte à compte, le virement
tis par l’Etat (PGE) massivement dis- investir dans leur développement », affirme la présidente de la FFA. Car contrairement à ce qui avait La priorité, selon elle, est instantané peut permettre à
tribués pendant la crise, le principe été imaginé un temps par les fonds d’atteindre « une masse critique » terme de se passer de Visa et
est le même : les investisseurs insti- prêts participatifs ont été lancés, lement 3 milliards d’euros dans ces de capital-investissement, défendus alors qu’un tiers des acteurs du Mastercard. Les géants améri-
tutionnels et en particulier les assu- grâce à une mise de 11 milliards obligations à 8 ans remboursables à par l’association France Invest, il paiement en Europe n’est tou- cains sont en effet devenus
reurs ont été appelés à investir dans d’euros des assureurs. Mais ils ont leur terme. s’agit de dette subordonnée et non jours pas équipé. « Nous devons incontournables pour palier
un fonds, contenant les PPR ou les connu des débuts poussifs. La dotation de 1,7 milliard pas d’obligations à bons de souscrip- disposer d’assez d’acteurs capa- l’éclatement du marché euro-
obligations et bénéficiant d’une d’euros finalement actée com- tions d’actions. L’objectif du fonds bles de recevoir et d’envoyer des péen, qui repose sur des sché-
garantie de l’Etat à hauteur de 30 %. Alignement des intérêts prend, en sus des fonds de 19 assu- est d’assurer un rendement annuel transferts instantanés encadrés mas nationaux. Une probléma-
A l’époque de la présentation de ce De quoi inciter les assureurs à la reurs et de la Caisse des Dépôts, moyen de 2,9 % aux investisseurs, par des règles communes », a tique qui est également au cœur
système, l’idée circulait de déployer prudence avant de miser sur les l’apport marginal des sociétés de selon un document consulté par les insisté Mairead McGuinness. d’EPI, l’initiative du secteur ban-
14 milliards d’euros via les prêts par- obligations relance. Déjà cet été, les gestion sélectionnées pour partici- «Echos». Les gérants devraient avoir Elle a également appelé à ce que caire européen visant à créer un
ticipatifs et 6 milliards d’euros via les parties prenantes s’attendaient à ce per au dispositif (comme Amundi, jusqu’à la fin de 2023, pour déployer soit trouvée une « approche tari- système de paiement harmo-
obligations relance. Depuis, les que les assureurs investissent seu- Eurazeo, Eiffel, Tikehau). Cet ces financements. n faire équilibrée pour que le paie- nisé à l’échelle de l’UE. n

Le gouvernement veut faciliter l’accès


aux prêts participatifs
Ces prêts destinés aux PME Cela n’empêche pas l’Etat de tains cas d’un différé d’amortisse-
et ETI peinent à trouver dégainer une série de mesures desti- ment de six ans », explique Bercy.
leur public, en raison nées à les rendre plus accessibles. Ce même amendement prévoit
notamment de la force « Les critères d’éligibilité des entrepri- aussi que ces prêts puissent être
de la reprise qui rend ses appartenant à un groupe sont souscrits jusqu’au 31 décembre
de tels financements moins notamment clarifiés et simplifiés et 2023, contre le 30 juin 2022 actuelle-
urgents dans l’immédiat. les critères de qualité de crédit sont ment. Cette prolongation de 18 mois
également simplifiés », a indiqué du dispositif doit encore être validée
Edouard Lederer Bercy sans donner plus de détail. par la Commission européenne,
@EdouardLederer En particulier, une notation sans doute le 17 novembre.
externe au prêteur ne sera plus exi- Dans le même temps, Bercy
Il faut sauver le soldat « Prêts partici- gée. En effet, si un grand nombre entend faire œuvre de pédagogie,
patifs ». En parallèle du lancement d’entreprises reçoivent déjà une car le produit lui-même reste com-
de nouvelles « obligations Relance », notation de la Banque de France plexe à comprendre. Présenté
le ministère de l’Economie a officia-
lisé, mardi, une série de « renforce-
(permettant de mesurer leur capa-
cité à rembourser), ce n’est pas le cas
comme un instrument de renforce-
ment du bilan, et qualifié de « quasi-
350 candidats. 45 lauréats.
ments » pour ce mécanisme censé de toutes. Implicitement, cela fonds propre », le prêt participatif
permettre aux entreprises d’investir revient à rendre la banque, qui dis- reste néanmoins une dette. « C’est 8 régions. 6 lauréats nationaux.
en phase de reprise. Une manière, a pose elle-même de son propre sys- hyper lourd à mettre en place, très
souligné Bruno Le Maire, de soute- tème de notation, pleinement déci- bureaucratique, selon une source
nir les PME et les ETI, « cœur vibrant sionnaire. financière. On passe un temps fou à (Re)découvrez-les sur ey.com/fr/eoy
de notre écosystème productif ». faire de la pédagogie et à expliquer #EOYFR
Jusqu’à présent ces prêts, distri- Des délais de remboursement comment cela fonctionne ».
bués par les banques et garantis à aménagés Reste à savoir si cet effort de péda- En partenariat avec :
30 % par l’Etat, n’ont pas encore Mesure déjà introduite dans le pro- gogie suffira. Facturé aux entrepri-
trouvé leur public. Les chiffres offi- jet de loi de finance en cours d’exa- ses entre 4 % et 5 %, le prêt participa-
ciels ne sont pas connus, mais du men au Parlement, les délais de rem- tif se trouve en concurrence avec des
côté des banques comme du gouver- boursement de cette dette seront prêts classiques, facturés en
nement, on reconnaît que les entre- aménagés. Pour l’heure, un prêt par- moyenne autour de 1,3 %. Par
prises ne se bousculent pas au gui- ticipatif se rembourse au bout de ailleurs, beaucoup d’entreprises dis- Avec le soutien de : Partenaire média :
chet. Face à une croissance huit ans, mais avec un « différé posent encore de trésorerie grâce
inattendue, « les besoins en fonds pro- d’amortissement de quatre ans ». aux prêts garantis par l’Etat (PGE),
pres sont finalement moins impor- Ainsi, au bout de quatre ans, le crédit qui ont été distribués pendant la
tants que prévu, et c’est tant mieux », doit être remboursé en quatre ans. crise sanitaire à 693.000 entreprises
expliquait récemment une source à « Il sera aussi désormais possible pour pour un montant global de 141 mil-
Bercy. les entreprises de bénéficier dans cer- liards d’euros. n
32 // FINANCE & MARCHES Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

La Bourse, une voie naturelle


pour les opérateurs de marché
l La plupart des grands opérateurs boursiers sont cotés sur leur propre marché, et les projets d’introduction
dans les pays émergents se succèdent.
l Cette tendance de long terme s’explique par la nécessité de s’assurer un accès aux financements dans un secteur compétitif.

teurs boursiers, à savoir la négocia- tion. En particulier avec l’acquisi-


BOURSE tion actions, est vue comme une tion de la Bourse de Milan auprès
activité mature, sans grand poten- du London Stock Exchange en
Bastien Bouchaud tiel de croissance. La tendance est 2020, une opération à 4,4 milliards
@BastienBouchaud plutôt à la diversification, notam- d’euros, qui lui a permis de retrou-
ment vers les produits dérivés. Les ver des marges de manœuvre dans
La Bourse de Saint-Pétersbourg, le volumes sont volatils sur les deux des activités comme la compensa-
Tadawul saoudien ou encore le segments, cash et dérivés, mais ils tion de dérivés. Cet investissement
National Stock Exchange en Inde… croissent bien plus rapidement et d’ampleur a notamment été financé
Les projets de cotation d’opérateurs régulièrement sur les dérivés. Le par une augmentation de capital de
boursiers se succèdent dans les LIFFE devient ainsi rapidement le 1,8 milliard d’euros.
pays émergents. Ils suivent l’exem- joyau des activités d’Euronext.
ple donné par les grandes Bourses Transformation radicale
américaines et européennes, pour Manger ou être mangé C’est également en faisant appel
la plupart déjà cotées depuis le Mais désormais cotés, les opéra- aux marchés que le London Stock
début des années 2000. La Bourse teurs boursiers peuvent être Exchange s’est radicalement trans-
australienne a été la première à se acteurs de la consolidation, ou formé ces quinze dernières années,
coter sur son propre marché dès devenir des cibles pour des sociétés d’un opérateur de marché centré
1998. La plupart des grands opéra- en meilleure forme. Euronext en a sur les actions à un groupe diversi-
teurs ont suivi, dont Euronext et le fait l’amère expérience. Après sa fié, avec comme principaux centres
London Stock Exchange en fusion avec le NYSE en 2007, qui de profit les indices boursiers et les
juillet 2001, puis, outre-Atlantique, valorisait l’opérateur boursier données financières. La Bourse de
le Nasdaq et le NYSE en 2005. paneuropéen plus de 10 milliards Londres s’engage dans des opéra-
Il faut dire que tout le monde y d’euros, l’ensemble est racheté par tions de plus en plus importantes,
trouve son compte. Autrefois, les l’américain ICE cinq ans plus tard. d’abord dans la compensation puis
opérateurs de marché étaient des L’acquéreur conserve alors les dans les indices avec l’acquisition de
sociétés mutualisées, avec leurs activités américaines et celles sur Russell Investments en 2014, finan-
principaux utilisateurs comme les produits dérivés en Europe, les cée par une levée d’argent frais sur
actionnaires. La numérisation des plus lucratives. Il scinde les mar- les marchés de 1,6 milliard de dol-
échanges, puis la libéralisation des chés actions européens au sein d’un lars. Le LSE n’hésite pas à mettre
flux, les a contraints à revoir leur nouvel Euronext, introduit en sur la table 27 milliards de dollars
modèle, à investir et à grossir tou- Bourse en 2014 avec une valorisa- pour reprendre Refinitiv cette
jours davantage. tion de 1,4 milliard d’euros. Depuis, année, un spécialiste des données
l’opérateur boursier paneuropéen financières. Une opération entière-
s’est engagé dans une stratégie La place boursière australienne a été la première à s’introduire sur son propre marché en 1998. ment réalisée grâce à l’émission
La numérisation d’expansion, facilitée par sa cota- Elle a été suivie par la plupart des grands opérateurs mondiaux. Photo Saeed Khan/AFP d’actions nouvelles. n
des échanges, puis la
libéralisation des flux,
a contraint les
opérateurs de marché
La place de Saint-Pétersbourg prépare sa propre cotation
à investir et à grossir
Rebaptisée SPB Exchange d’actions nouvelles lors de son mentera [sa] visibilité auprès nues. « Avec un avantage sur les la Bourse. « D’autant plus que les
toujours davantage. depuis cet été, la deuxième introduction, attendue le 18 ou le des investisseurs institutionnels ». Bourses américaines grâce au déca- dépôts bancaires proposent des
Bourse de Russie est 19 novembre. La suite est prévue pour l’an pro- lage horaire : lorsque New York gains moindres et que, parallèle-
Mais leurs actionnaires, princi- spécialisée dans le trading Le prix par titre devrait se situer chain au Nasdaq, sans doute dès dort, on peut déjà faire une transac- ment, la technologie facilite désor-
palement des établissements finan- de particuliers. Elle prévoit entre 10,50 et 11,50 dollars. Sur la avril, avec encore 150 millions de tion sur la plateforme de Saint-Pé- mais les transactions réalisées
ciers, ne souhaitent pas forcément une première cotation base de cette fourchette, la valeur dollars d’actions nouvelles, mais tersbourg », confie l’un de ces nou- depuis chez soi », rappelle-t-on dans
investir dans ces infrastructures de sur sa propre plateforme de la Bourse de Saint-Pétersbourg, aussi la vente par des actionnaires veaux habitués du boursicotage l’entourage de SPB Exchange pour
marché. Une introduction en le 18 ou le 19 novembre, renommée SPB Exchange l’été der- actuels de 150 millions de dollars de qui, depuis le Covid, a connu un vif expliquer le succès, ces derniers
Bourse leur permet ainsi de céder avant une deuxième, l’an nier, se situera entre 1,2 et 1,3 mil- titres. Objectif : accroître les fonds essor. mois, du trading des particuliers.
facilement leurs participations his- prochain, à New York. liard de dollars. propres pour accompagner la forte Les périodes d’inactivité à la La Bourse prévoit d’élargir sa
toriques. Les places de marché, croissance des transactions bour- maison et la perte de revenus pen- gamme d’instruments financiers,
quant à elles, peuvent lever directe- Benjamin Quénelle L’an prochain au Nasdaq sières. dant la pandémie ont conduit de notamment aux fonds indiciels
ment sur le marché les capitaux — Correspondant à Moscou « Chez SPB Exchange, nous croyons Avec un volume quotidien nombreux Russes à se tourner vers cotés (ETF). Pour le semestre clos
nécessaires à leur développement. depuis longtemps au potentiel du d’environ 2 milliards de dollars, le 30 juin, elle a enregistré environ
Au tournant des années 2000, la En plein boom du trading des par- trading des particuliers en Russie », a SPB Exchange fait presque jeu égal 1,42 million de comptes actifs sur
nécessité d’une cotation ne fait pas ticuliers en Russie, la Bourse de déclaré dans un communiqué avec la place de Moscou. Alors que sa plateforme (soit une hausse de
vraiment débat. Euronext lève ainsi
400 millions d’euros lors de son
introduction en Bourse en 2001. De
quoi financer l’acquisition du mar-
Saint-Pétersbourg lance son IPO
sur sa propre plateforme. La
deuxième place du pays (derrière
la Bourse de Moscou), spécialisée
Roman Goryunov, le directeur
général de la Bourse. « Aujourd’hui,
nous sommes fiers d’être la princi-
pale plateforme de transaction pour
la Bourse de la capitale reste spé-
cialisée sur les titres russes, celle
de Saint-Pétersbourg propose plus
de 1.600 actions étrangères, essen-
1.600
ACTIONS ÉTRANGÈRES
210 % sur un an), avec un volume de
transactions d’environ 206 mil-
liards de dollars (soit une crois-
sance de plus de 350 %). SPB
ché de dérivés londonien LIFFE dans la cotation de titres étrangers, les actions internationales ». Misant tiellement américaines, allant Le nombre de titres Exchange espère que ses clients, de
l’année suivante. Déjà à cette épo- espère lever 150 millions de dollars sur une croissance prolongée de ce d’Apple à Moderna en passant par disponibles à la Bourse plus en plus nombreux, miseront
que, l’activité principale des opéra- sous la forme de plus de 14 millions marché, il espère que l’IPO « aug- des sociétés high-tech moins con- de Saint-Pétersbourg. aussi sur lui. n

Pékin lance une nouvelle Bourse destinée aux PME


BOURSE été annoncée par le président chi- dont 71 déjà cotées sur une plate- Les sociétés chinoises ont long- fonds auprès des banques, en parti- contexte du « découplage finan-
nois Xi Jinping en personne le forme de gré à gré. Au premier jour temps courtisé les investisseurs culier dans le contexte actuel de cier » sino-américain, la nouvelle
La Chine a inauguré 2 septembre dernier, vient en com- de cotation, les volumes d’échange internationaux à Wall Street pour ralentissement économique chi- place boursière permettra égale-
lundi une Bourse plément des Bourses de Shanghai ont représenté 9,57 milliards de financer leur développement. En nois. La création de la Bourse de ment d’élargir les canaux de finan-
à Pékin en complé- et de Shenzhen, qui abritent des yuans (1,3 milliard d’euros), soit seu- 2014, le géant de l’e-commerce Ali- Pékin vise ainsi à renforcer la capa- cement des entreprises chinoises,
sociétés dotées de capitalisations lement 1 % du montant quotidien baba y avait réalisé la plus grosse cité à financer les PME en réorien- qui sont confrontées à des obstacles
ment de celles de boursières plus importantes. combiné traité à Shanghai et à introduction en Bourse de tous les tant l’épargne des ménages chinois croissants pour lever des capitaux
Shanghai et Shenzhen. « Le lancement de la Bourse de Shenzhen. temps, en levant 25 milliards de dol- vers le système productif. Dans le aux Etats-Unis. n
Pékin est une étape clé dans la lars. Mais au moment où la guerre
L’initiative intervient réforme du marché des capitaux chi- L’attrait de Hong Kong commerciale sino-américaine
en plein découplage nois », a expliqué Yi Huiman, prési- Ces entreprises nouvellement s’intensifiait, le pouvoir commu-
financier sino-améri- dent de la Commission chinoise de cotées sont principalement issues niste a pressé ses champions natio-
cain. réglementation des marchés de des secteurs du logiciel, de la santé naux de se coter sur des places
titres (CSRC). « C’est important car et des produits manufacturés haut financières en Chine.
cela renforcera le marché des capi- de gamme. Le Beijing Stock Ces dernières années, Hong
Frédéric Schaeffer taux à plusieurs niveaux, améliorera Exchange a adopté un système Kong est ainsi devenu une place
@fr_schaeffer le système de financement des PME, d’enregistrement semblable à celui attrayante pour les entreprises Externalisez
— Correspondant à Shanghai stimulera l’innovation et moderni- du STAR Market, à Shanghai, pré- technologiques chinoises, au point vos formalités d’entreprise avec
sera l’économie chinoise », a-t-il senté communément comme le pour certaines (dont Alibaba) d’y
La Chine a inauguré lundi une nou- poursuivi lors de la cérémonie « Nasdaq chinois ». L’idée est d’évi- établir une seconde cotation. Le
Les Echos Formalités
velle Bourse à Pékin destinée aux d’inauguration. ter le système d’approbation en retour des grands groupes chinois à
petites et moyennes entreprises. Le rôle de la Bourse de Pékin est vigueur sur les Bourses de Shan- Shanghai ou Shenzhen, en revan-
Cette nouvelle place boursière pour l’heure extrêmement limité. ghai et Shenzhen, qui engendre che, se fait attendre. annonces.lesechosleparisien.fr
nationale, le Beijing Stock Cette nouvelle place a accueilli pour généralement un ralentissement Les PME, de leur côté, éprouvent 01 87 39 70 08
Exchange (BSE), dont la création a son lancement officiel 81 sociétés, des procédures d’entrée en Bourse. toujours des difficultés à lever des
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 FINANCE & MARCHES // 33

La folle envolée de l’action Crypto Blockchain


Industries intrigue les acteurs de marché
blockchain, et sur celui des NFT, ces volume, ce genre d’ordres à un prix
BOURSE jetons numériques qui peuvent être excessif se remarque plus facilement
collectionnés ou utilisés dans des que quand les volumes sont élevés »,
Depuis ses premiers jeux vidéo, et que tout le monde relativise un spécialiste des mar-
pas sur Euronext s’arrache aujourd’hui. chés, qui explique que ce phéno-
Growth, fin octobre, Crypto Blockchain Industries mène n’est pas rare. Sur Euronext, il
le titre a progressé possède des participations dans y a des mécanismes de marché,
de 3.000 %. trois entreprises, dont deux dans le notamment la réservation à la
jeu vidéo et une dans la logisti- hausse (c’est-à-dire la suspension
que. Son projet phare porte sur le momentanée de la cotation, en rai-
Laurence Boisseau lancement en 2022 d’un méta-uni- son d’une variation de cours trop
@boisseaul vers ou metaverse (nommé Alpha- importante), qui permettent
Verse), un monde virtuel dans d’attendre que le carnet d’ordres se
Crypto Blockchain Industries (CBI) lequel les joueurs pourront acquérir stabilise.
a fait ses premiers pas en Bourse fin des terrains et des immeubles vir- Mardi soir, CBI a annoncé une
octobre. Lundi soir, il avait déjà tuels, évoluer dans plusieurs espa- offre exclusive de NFT au bénéfice
gagné 3.500 %. Mardi, le titre a ces, dont certains seront créés et de l’initiative caritative United at
perdu plus de 30 %, alors que les opérés par CBI et d’autres par des Home, cofondée par David Guetta,
cryptomonnaies reculaient forte- acteurs tiers. producteur de musique et DJ fran-
ment. La progression de CBI reste çais. La société a également fait
néanmoins hors du commun : Mécanismes de marché savoir qu’elle allait créer un monde
+ 3.000 %. Le groupe, coté sur Euro- et vraie euphorie virtuel rattaché à AlphaVerse et
nextGrowth, vaut près de 1 milliard « Il y a une vraie euphorie actuelle- dédié à la musique, et prendre une
d’euros contre à peine 38,7 millions ment autour des valeurs blockchain nouvelle participation dans une
il y a trois semaines. La société fait et NFT », indique un vendeur. En société de gestion de talents, Block-
d’ores et déjà partie des 10 premiè- 10 jours, le cours d’Artmarket.com a chain Artists Agency, évoluant dans
res capitalisations boursières de ce triplé, celui de The Blockchain s’est le domaine de la blockchain. n Crypto Blockchain Industries profite d’une flambée spéculative autour des NFT. Photo Zef art/Shutterstock
marché réservé aux PME et ETI. apprécié de 30 % depuis début
Sur les marchés, analystes et tra- novembre. Par ailleurs, le titre est
ders sont plus que perplexes. Com- peu liquide. Frédéric Chesnais
ment, en trois semaines, la société, détient plus de 93 % d’actions. Ce qui
créée il y a moins d’un an, qui réalise peut évidemment amplifier la

NE CONFIEZ PAS
un chiffre d’affaires de seulement hausse du cours en cas de forte
400.000 euros, peut-elle être autant demande.
valorisée ? « Il y a de la spéculation, Mais, dans le cas de Crypto Block-
c’est certain. C’est encore plus dingue chain Industries, certains spécialis-
que lors de la bulle Internet en l’an tes des marchés pointent également
2000 », précise un analyste finan- des bizarreries. « Il y a eu de petits

VOTRE TEMPS
cier spécialisé sur les moyennes et ordres qui ont été passés à un prix
petites valeurs, qui s’inquiète de aberrant », note un analyste. Lundi,
cette flambée. alors que l’action cotait autour de
Il faut dire que la société fondée 70 euros, figuraient, dans le carnet
par Frédéric Chesnais, repreneur d’ordres, des ordres d’achat à

DE CERVEAU
en 2013 d’Atari et PDG de l’éditeur 700 euros. L’action est recherchée
de jeux vidéo jusqu’en avril dernier, par des particuliers qui passent de
surfe sur l’essor des technologies petits ordres. « Quand il y a peu de

DISPONIBLE
Les talibans en guerre
contre le dollar

À N’IMPORTE QUI.
une partie. Dès le mois de septem-
DEVISES bre, les retraits ont été plafonnés à
200 dollars par compte et par
Les talibans ont semaine pour éviter un effondre-
interdit l’usage de ment des banques. Le nouveau
devises étrangères, gouverneur de la banque centrale
pourtant vitales pour d’Afghanistan, nommé par les
l’Afghanistan. talibans, avait tenté de rassurer la Les contes du Muséum national d’Histoire naturelle
population en déclarant que le
Nessim Aït-Kacimi système bancaire fonctionnait
lus aux enfants, à 11h au .
@NessimAitKacimi correctement.
L’Afghanistan, qui n’a plus de
Les talibans ont déclaré la guerre ressources financières, s’enfonce
au dollar. Ils veulent « dédollari-
ser » leur économie, en plein
dans l’une des plus graves crises
de son histoire. Ses 10 milliards de AVEC LA ROMANCIÈRE KARINE TUIL ET LE BIOLOGISTE
chaos, et cherchent des boucs
émissaires. Ils viennent d’inter-
dollars d’avoirs à l’étranger ont été
gelés par des pays comme les MICHEL SAINT JALME
dire l’usage des devises étrangères, Etats-Unis. Ils réclament des
pourtant vitales pour l’Afghanis- garanties (non-recours au terro- Lecture et dialogue avec les auteurs autour du livre
tan. Cette interdiction s’applique
aux particuliers, marchands,
risme et au financement de grou-
pes terroristes étrangers, arrêt de
Macalou - Dimanche 21/11.
entreprises, et tout manquement la production d’héroïne…) au
sera sévèrement réprimé. « Le nouveau gouvernement taliban
recours aux monnaies étrangères a avant d’envisager la restitution de
un impact négatif sur notre écono-
mie », a déclaré le gouvernement
ces avoirs. AVEC LES ÉCRIVAINS PIERRE DUCROZET ET JULIETA
des talibans. Ce type d’argument a
été mis en avant par des pays Le plongeon CANEPA, L’ILLUSTRATRICE AMÉLIE PATIN ET LE
comme l’Iran ou la Turquie. Le de la monnaie MICROBIOLOGISTE MARC-ANDRÉ SELOSSE
dollar vaut aujourd’hui 94 afgha- afghane et la hausse
nis et l’euro 105 afghanis. En dix
ans, la monnaie afghane a perdu la
des prix risquent Lecture et dialogue avec les auteurs autour du livre
moitié de sa valeur. de déboucher Charlie et le champignon - Samedi 11/12.
Les sociétés de pays qui com- sur une grave crise
mercent avec l’Afghanistan (Iran,
Pakistan, Turkménistan, Inde…)
humanitaire.
n’acceptent pas la devise afghane
en règlement et exigent d’être Le FMI estime que l’économie
payés en monnaies étrangères afghane, déjà fragilisée par la
(dollar, euro, roupie pakista- crise du Covid, pourrait subir le
naise…). Leurs exportations vers coup de grâce avec l’arrivée des
ce pays vont donc chuter, voire talibans. Le plongeon de la mon-
stopper net. Le dollar est égale- naie afghane et la hausse des prix
ment utilisé en Afghanistan dans risquent de déboucher sur une
la vie quotidienne, mais aussi grave crise humanitaire. Plus Partenaires officiels :
comme épargne, dans un pays où d’un afghan sur deux va souffrir
la monnaie locale n’inspire plus de la faim dans les mois à venir,
confiance. selon les Nations unies. La ban-
Programme et réservations sur :
Avant l’arrivée des talibans, que centrale, de son côté, ne com- www.mk2.com/institut
près des deux tiers des dépôts munique plus de données sur
bancaires étaient des dollars. l’inflation depuis l’arrivée des tali-
Leurs détenteurs ont pu en retirer bans au pouvoir. n
34 // FINANCE & MARCHES Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

SÉANCE DU 16 - 11 - 2021 A : Indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : Bénfice par action. PER : Price Earning Ratio. Les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année

euronext CAC 40 : 7152,6 (0,34 %) NEXT 20 : 13420,37 (0,52 %)


CAC LARGE 60 : 7830,34 (0,35 %)
CAC ALL-TRADABLE : 5464,78 (0,31 %)
DATE DE PROROGATION : 25 NOVEMBRE
civile. Les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres A pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et C pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : Valeurs de l’indice CACNext20. R : Valeurs de l’indice CACLarge60. G : Valeurs de l’indice CACMid60. g : Valeurs de l’indice
CACSmall. Les bénéfices par action : source FacSet JCF Estimates.

CAC 40 SRD Suite VALEURS FRANÇAISES SRD Suite VALEURS FRANÇAISES


VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT
AIR LIQUIDE (AI) R A 151,44 151,06 - 0,61 + 12,52 MICHELIN (ML) R A 134 136,05 + 1,45 + 29,63 GENFIT (GNFT) G B 3,126 3,104 - 0,7 - 22,24 RALLYE (RAL) A 5,15 5,17 - 0,39 - 10,55
722441 151,72 + 5,42 153,28 525107 136,1 + 1,45 145,1 57456 3,15 - 4,43 6,235 41880 5,18 - 6,51 7,6
FR0000120073 17/05/21 2,75 473.852.011 150,04 + 9,58 124,25 1,82 FR0000121261 25/05/21 2,3 178.350.039 134 + 28,23 103,3 1,69 FR0004163111 45.830.250 3,1 - 22,4 3,02 FR0000060618 20/05/19 1 52.598.701 5,09 + 0,78 4,98
AIRBUS GROUP (AIR) R A 114,8 115 + 0,84 + 28,09 3,4 ORANGE (ORA) R A 9,852 9,81 - 0,38 + 0,78 GENSIGHT (SIGHT) g B 6,36 6,14 - 4,95 - 13,88 RAMSAY GDS (GDS) A 22,1 21,8 - 2,24 + 21,45
1150422 115,64 + 0,09 121 33,87 6658986 9,931 + 3,13 10,736 287774 6,4 -13,88 10,08 269 22,3 - 0,46 23,1
NL0000235190 15/04/19 1,4 786.083.690 113,9 + 27,78 81,84 FR0000133308 15/06/21 0,5 2.660.056.599 9,81 - 6,21 9,17 5,1 FR0013183985 45.977.277 6,02 + 35,24 5,175 FR0000044471 02/12/14 1,4 110.389.690 21,8 + 22,47 16,9
ALSTOM (ALO) R A 33,08 33,96 + 2,79 - 27,14 PERNOD-RICARD (RI) R A 211,5 211,1 - 0,1 + 34,63 GETLINK (GET) LR A 13,955 13,71 - 1,69 - 3,31 RÉMY COINTREAU (RCO) G A 185,5 187 + 1,19 + 22,78
2144036 34,49 + 8,67 49,7 391221 214,1 + 6,83 214,1 568746 13,97 + 0,59 14,68
FR0010220475 02/08/21 0,25 373.303.156 32,75 - 14,99 30,11 0,74 FR0000120693 07/07/21 1,33 261.876.560 211,1 + 30,03 150,9 0,63 70221 188,8 + 6,67 188,8
FR0010533075 31/05/21 0,05 550.000.000 13,695 - 3,79 12,39 0,37 FR0000130395 29/09/21 1,85 50.526.563 185,5 + 19,18 140,4 0,99
ARCELORMITTAL (MT) R A 26,86 26,87 - 0,06 + 42,32 PUBLICIS GROUPE (PUB) R A 60,18 59,92 + 0,13 + 47,01 GL EVENTS (GLO) g B 19,44 19,52 + 0,41 + 94,42
3846585 27,11 - 2,94 30,88 487111 60,26 + 1,08 60,26 REXEL (RXL) G A 18,09 17,955 - 0,77 + 39,24
LU1598757687 10/06/21 0,21 982.809.772 26,765 + 89,71 17,042 FR0000130577 15/06/21 2 253.324.921 59,68 + 58,27 40,44 3,34 40070 19,92 + 4,83 20 624697 18,24 - 0,25 18,475
FR0000066672 01/07/19 0,65 29.982.787 19,22 + 84,85 7,73 FR0010451203 29/04/21 0,46 305.716.491 17,875 + 63,23 12,1 2,56
AXA (CS) R A 25,87 25,555 - 1,18 + 30,97 RENAULT (RNO) R A 34,315 34,81 + 1,53 - 2,66
4990783 25,91 + 6,81 26,35 1315649 35,16 + 4,8 41,42 GRAINES VOLTZ (GRVO) C 138 137,5 - 1,79 + 30,95 ROBERTET (RBT) B 950 952 + 5,19
FR0000120628 07/05/21 1,43 2.419.687.447 25,555 + 36,34 18,21 5,6 FR0000131906 18/06/19 3,55 295.722.284 34,31 + 16,79 27,48 623 140 +12,7 140 427 956 - 2,16 1068
FR0000065971 24/03/20 7 1.295.197 135 + 49,46 99 FR0000039091 29/06/21 5,6 2.173.831 949 + 2,7 880 0,59
BNP PARIBAS (BNP) R A 61,49 60,23 - 1,62 + 39,73 SAFRAN (SAF) R A 120,48 119,48 - 0,98 + 3,04
2863609 61,62 + 4,29 62,55 603377 121,38 + 3,02 127,74 GROUPE CRIT (CEN) g B 66,7 66,8 + 0,15 + 6,88 ROTHSCHILD & CO (ROTH) A 40 40,25 + 55,41
FR0000131104 28/09/21 1,55 1.249.798.561 60,16 + 48,35 39,71 2,57 FR0000073272 31/05/21 0,43 427.238.616 119,36 - 0,64 101,64 0,36 570 67 - 5,52 76,3 32967 40,45 + 2,68 41,8
BOUYGUES (EN) R A 33,2 32,61 - 1,27 - 3,09 SAINT-GOBAIN (SGO) R A 60,3 60,09 - 0,15 + 60,24 FR0000036675 05/07/21 0,5 11.250.000 66,7 + 12,65 57,2 0,75 FR0000031684 18/10/21 1,04 77.732.512 39,7 + 47,44 25,9 2,58
2190487 33,25 - 3,78 37,22 734631 60,35 - 2,45 64,93 GROUPE GORGÉ (GOE) g B 16,54 16,1 - 2,54 + 27,17
FR0000120503 04/05/21 1,7 382.472.502 32,27 - 3,61 30,42 5,21 FR0000125007 07/06/21 1,33 532.560.193 59,6 + 51,97 37,79 2,21 18541 16,54 + 6,62 17,1 RUBIS (RUI) G A 28,1 27,77 - 0,86 - 26,88
FR0000062671 23/06/21 0,32 17.424.747 16,1 + 28,39 12,54 1,99 DIV 2 28/07/17 195076 28,29 - 4,44 42,64
CAP-GEMINI (CAP) R A 214,5 214,8 + 0,14 + 69,4 SANOFI (SAN) R A 90 90,17 + 0,11 + 14,57 FR0013269123 16/06/21 1,8 102.471.190 27,72 - 17,15 27,53 6,48
271807 215,6 +14,38 215,6 1354389 90,78 + 7,55 91,14 GTT (GTT) G A 68,05 72,55 + 9,76 - 8,4
FR0000125338 02/06/21 1,95 168.784.837 213,3 + 86,78 116,1 0,91 FR0000120578 05/05/21 3,2 1.263.523.146 89,63 + 5,42 74,92 3,55 302056 73,5 + 6,77 90,65 SARTORIUS STED. BIO. (DIM) G A 477,9 475,4 - 0,17 + 63,26
CARREFOUR (CA) R A 16,24 15,925 - 2 + 13,51 SCHNEIDER ELECTRIC (SU) R A 156,5 155,88 - 0,23 + 31,77 FR0011726835 03/11/21 1,35 37.078.357 67,6 - 11,95 61,95 1,86 DIV 6 10/05/16 29790 478,7 + 1,62 551
2474082 16,24 + 2,78 18,1 881105 156,52 + 8,04 159,3 FR0013154002 29/03/21 0,68 92.180.190 469,6 + 51,79 285,4 0,14
GUERBET (GBT) g B 37,4 36,15 - 2,95 + 10,05
FR0000120172 26/05/21 0,48 775.895.892 15,925 + 10,82 13,925 3,01 FR0000121972 10/05/21 2,6 569.033.442 154,9 + 32,66 119,1 1,67 4548 37,5 -14,64 45,65 SAVENCIA (BH) B 64,4 64,4 + 0,31 + 6,62
CREDIT AGRICOLE (ACA) R A 12,822 12,704 - 0,61 + 23,1 SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE) R A 29,94 29,755 - 0,13 + 74,8 FR0000032526 29/06/21 0,7 12.602.674 36,15 + 14,76 27,8 1,94 1107 64,4 - 1,53 78,2
5066861 12,876 - 1,12 13,49 1994560 30,075 + 3,35 30,835 FR0000120107 17/05/21 1,5 14.032.930 64 + 18,82 58,4 2,33
FR0000045072 18/05/21 0,8 3.092.019.491 12,69 + 44,46 9,228 6,3 FR0000130809 25/05/21 0,55 853.371.494 29,585 + 82,7 15,18 1,85 GUILLEMOT (GUI) g C 15,8 15,38 - 2,66 + 79,67
17726 15,8 +35,39 18,55 SCOR (SCR) G A 27,77 27,43 - 1,19 + 3,82
DANONE (BN) R A 57,6 56,6 - 1,8 + 5,28 STELLANTIS NV (STLA) A 17,928 18,076 + 0,68 + 49,37 FR0000066722 16/06/21 0,25 15.287.480 15,24 +110,11 8,34 1,63 718963 27,78 +14,29 30,6
1576434 57,61 - 1,63 65,3 2144354 18,202 + 5,09 18,73 FR0010411983 02/07/21 1,8 186.540.376 27,3 - 3,28 22,87 6,56
FR0000120644 10/05/21 1,94 687.682.489 56,6 + 3,25 52,14 3,43 NL00150001Q9 19/04/21 0,32 3.119.934.695 17,928 + 76,14 10,901 1,77 HAULOTTE GROUP (PIG) g B5 5 - 17,63
27391 5,12 - 5,12 7,34 SEB (SK) G A 136,6 137 + 0,74 + 1,14
DASSAULT SYSTEMES (DSY) R A 55,55 55,11 - 0,7 + 65,84 STMICROELETRONICS (STM) R A 45,1 45,15 + 0,52 + 49,11 0,23 FR0000066755 15/07/20 0,22 31.371.274 4,975 + 11,98 4,905 46083 138,4 +13,98 159,2
1168161 55,73 +19,54 55,73 1442022 45,24 +23,56 45,24 198,68 FR0000121709 25/05/21 2,14 55.337.770 135,1 + 2,66 115,4 1,56
FR0014003TT8 1.329.620.910 54,57 + 80,1 31,92 1,02 NL0000226223 20/09/21 0,05 911.276.920 44,62 + 51,51 28,25 0,13 HIGH CO (HCO) g C 5,42 5,46 + 0,74 + 13,99
16141 5,5 - 2,85 6,18 SERGEFERRARI GROUP (SEFER) g C 11,56 11,7 + 1,74 + 96,97
ENGIE (ENGI) R A 13,38 13,478 + 0,76 + 7,65 1,21 TELEPERFORMANCE (RCF) R A 357,5 356,7 - 0,11 + 31,48 FR0000054231 20/05/21 0,27 22.421.332 5,42 + 21,06 4,78 4,95 5390 11,8 + 9,35 11,9
5707549 13,53 +15,65 13,865 11,18 88492 359 + 0,85 386,1
FR0010208488 24/05/21 0,53 2.435.285.011 13,308 + 8,78 10,976 3,93 FR0000051807 27/04/21 2,4 58.737.600 354,6 + 32,06 263,4 0,67 ICADE (ICAD) G A 66,75 66,5 + 0,08 + 5,72 FR0011950682 28/09/20 0,12 12.299.259 11,46 + 96,31 5,97
ESSILORLUXOTTICA (EI) R A 185,32 188,04 + 1,93 + 47,42 THALES (HO) R A 82 81,06 - 0,88 + 8,22 64732 67 - 1,7 80 SES-IMAGOTAG (SESL) Gg B 63,1 65,5 + 2,34 + 76,79
566533 188,18 +14,07 190,82 213825 82,02 - 2,74 92,4 FR0000035081 28/04/21 0,4 76.234.545 66,35 + 0,68 55,45 15059 65,7 +25 67
FR0000121667 28/05/21 1,08 442.203.377 184,58 + 59,49 116,4 0,57 FR0000121329 18/05/21 1,36 213.365.958 80,94 + 2,27 72,22 1,68 ID LOGISTIC (IDL) g A 329,5 322,5 - 2,27 + 42,7 FR0010282822 25/06/12 0,5 15.758.108 63 +147,17 35,05
EUROFINS SCIENT. (ERF) R A 106,4 106 - 0,53 + 54,45 TOTALENERGIES (TTE) R A 43,825 43,86 + 0,5 + 24,25 1040 332 349,5 SHOWROOMPRIVÉ (SRP) g B 2,2 2,145 - 2,28 - 25
294982 106,78 - 2,34 127,68 6712875 44,58 - 1,34 45,155 FR0010929125 5.673.788 322,5 + 62,55 209,5 320308 2,2 -20,41 4,015
FR0014000MR3 03/07/19 2,45 190.742.750 104,84 + 51 69,38 0,64 FR0000120271 21/09/21 0,66 2.640.429.329 43,73 + 28,11 33,91 1,51 IMERYS (NK) G A 37,76 37,58 - 0,05 - 2,79 FR0013006558 118.552.030 2,115 + 50,84 1,95
HERMES INTL (RMS) R A 1510 1536 + 2,4 + 74,62 UNIBAIL-R/WFD (URW) R A 65,73 67,7 + 2,73 + 4,83 42635 37,8 + 0,75 46,82 SOITEC (SOI) G A 235,6 237 + 0,94 + 48,78
60210 1536,5 +19,12 1536,5 504765 67,96 + 5,63 85,65 FR0000120859 13/05/21 1,15 84.940.955 37,42 + 13,53 35,78 3,06 EX-DS 13/05/16 REGR.1P20 61253 238,8 +29,08 238,8
FR0000052292 06/05/21 3,05 105.569.412 1502 + 82,25 839,4 0,2 FR0013326246 24/03/20 5,4 138.594.416 65,35 + 15,41 53,86 INNATE PHARMA (IPH) g B 4,544 4,65 + 4,68 + 34,32 FR0013227113 34.896.560 233,8 + 75,95 143
KERING (KER) R A 698 711,2 + 4,36 + 19,65 VEOLIA ENV. (VIE) R A 29,98 29,81 - 0,57 + 54,44 666039 4,892 - 8,82 8,3 SOLOCAL GROUP (PAJ) B 1,313 1,295 - 0,74 - 51,3
427087 721,1 + 6,34 798 931005 30,18 + 9,96 30,55 FR0010331421 79.080.342 4,52 + 15,9 2,572
FR0000121485 04/05/21 5,5 125.017.916 693,5 + 14,88 513,3 0,77 FR0000124141 10/05/21 0,7 689.979.985 29,81 + 61,96 19,148 2,35 661234 1,369 -18,15 3,684
INTERPARFUMS (ITP) g A 71,2 72,5 - 0,55 + 85,68 FR00140006O9 129.505.837 1,282 - 50,75 1,26
L.V.M.H. (MC) R A 724,5 729,7 + 1,24 + 42,83 VINCI (DG) R A 93,5 93,77 - 0,22 + 15,25 25379 73,2 +18,66 74,1
419771 731,7 + 9,76 731,7 903867 94,14 + 3,51 96,95 SODEXO (SW) LR A 82,16 81,8 - 0,54 + 18,17
FR0004024222 03/05/21 0,55 57.187.249 71,2 + 87,43 36,091 0,76 198580 83,26 + 6,79 88,04
FR0000121014 20/04/21 4 504.757.339 724,4 + 52,88 489,05 0,55 FR0000125486 16/11/21 0,65 598.362.376 93,39 + 7,96 75,38 0,69
IPSEN (IPN) G A 91,68 90,74 - 1,16 + 33,64 FR0000121220 30/01/20 2,9 147.454.887 81,74 + 14,34 67,94
LEGRAND (LR) R A 95,2 94,8 - 0,06 + 29,86 VIVENDI SE (VIV) R A 11,29 11,105 - 1,6 + 1,86 71193 92,02 + 5,19 93,14
326228 95,52 + 2,11 99,72 3314170 11,315 - 0,31 13,836 FR0010259150 31/05/21 1 83.814.526 90,62 + 5,21 65,9 1,1 SOLUTIONS 30 (ALS30) A 7,28 7,42 + 1,85 - 29,47
FR0010307819 28/05/21 1,42 267.447.746 94,32 + 31,67 71,02 1,5 FR0000127771 23/06/21 0,6 1.108.561.077 11,06 + 5,55 10 5,4 537853 7,45 - 4,44 14,8
L'ORÉAL (OR) R A 423,5 427,2 + 0,74 + 37,45 WORLDLINE (WLN) G A 50,49 51,3 + 1,79 - 35,15 IPSOS (IPS) G A 42,45 42,8 + 0,71 + 55,07 FR0013379484 107.127.984 7,25 - 57,62 2,538
262706 427,25 +15,6 427,25 1264406 51,93 -25,15 85,35 87232 43,75 + 8,49 43,75
FR0000073298 01/07/21 0,9 44.436.235 42,45 + 67,19 25,2 2,1 SOMFY (SO) A 179 176,6 - 0,56 + 27,42
FR0000120321 27/04/21 4 557.671.748 422,5 + 34,55 290,1 0,94 FR0011981968 280.466.407 50,26 - 29,8 47,515 12627 179,6 + 8,48 179,6
JACQUET METALS (JCQ) g B 23,5 23,3 - 0,64 + 67,63 FR0013199916 08/06/21 1,85 37.000.000 175,4 + 35,22 134,6 1,05
38800 24 +11,48 24
FR0000033904 29/06/21 0,4 23.022.739 23,05 + 90,98 13,44 1,72 SOPRA STERIA GP (SOP) G A 173,2 172,9 - 0,29 + 30,79
20024 173,5 + 3,91 179,7
JCDECAUX (DEC) G A 24,7 24,64 + 0,41 + 32,26 FR0000050809 01/06/21 2 20.547.701 171,8 + 43,49 128,9 1,16
55206 24,88 +10,69 26,24
SMCP (SMCP) g B 8,675 8,46 - 1,17 + 70,08
SRD VALEURS FRANÇAISES FR0000077919
KAUFMAN & BROAD (KOF) g
21/05/19 0,58 212.902.810
B 35,1
24,5
35
+ 15,36 14,74
- 0,14 - 4,37 FR0013214145
397786
74.798.149
8,84
8,365
+ 7,7
+ 93,15
8,84
3,94
22925 35,3 - 1,82 44,9
FR0004007813 02/06/21 1,85 21.713.023 35 - 4,11 34 5,29 SPIE (SPIE) G A 22,48 22,72 + 1,07 + 27,57
VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA KLEPIERRE (LI) LR A 21,2 21,48 + 1,8 + 16,8 255690 22,78 + 8,4 22,96
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER 789651 21,65 +12,58 25,93 FR0012757854 23/09/21 0,13 160.139.776 22,42 + 33,88 17,12 0,57
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT SQLI (SQI) g C 31 31 + 57,36
FR0000121964 21/06/21 1 290.355.032 21,11 + 4,53 16,075
AB SCIENCE (AB) g B 12,56 12,51
- 0,64 - 36,37 CASINO (CO) G A 21,5 21,44 - 0,42 - 14,89 KORIAN (KORI) G A 27,92 27,84 - 0,07 - 11,17 885 31,1 - 0,64 31,5
83240 12,66
- 6,99 20,1 189734 21,6 - 1,2 29,9 78679 28,18 - 2,66 34,76 FR0011289040 21/07/17 0,88 4.613.975 31 + 62,3 17,7
FR0010557264 46.782.838 12,4
+ 31,27 6,95 FR0000125585 09/05/19 1,56 108.426.230 21,3 - 13,9 20,91 FR0010386334 04/06/21 0,3 105.593.658 27,74 - 5,63 27,64 1,08 STEF (STF) g B 112,2 112,2 + 54,12
ABC ARBITRAGE (ABCA) g B 7,06 7,08
- 0,28 - 2,48 CATANA GROUP (CATG) g C 6,09 6,12 + 0,49 + 77,65 LAGARDÈRE (MMB) G A 23,12 23,34 + 1,04 + 13,96 1867 114,8 +10,65 114,8
27307 7,1
- 0,84 8,15 52921 6,14 6,77 159609 23,42 + 2,82 24,62 FR0000064271 04/05/21 2,5 13.000.000 112 + 52,03 72,9 2,23
FR0004040608 12/10/21 0,1 59.328.039 7,06
- 4,32 6,84 1,41 FR0010193052 30.706.178 6,02 +137,67 2,945 FR0000130213 14/05/19 1,3 141.133.286 23,12 + 15,54 18,6 SWORD GROUP (SWP) g B 43,1 42,3 - 1,05 + 34,93
ABIVAX (ABVX) g B 26,95 27,4
+ 2,05 - 20,35 CGG (CGG) G B 0,7 0,685 - 1,97 - 15,38 LATECOERE (LAT) g C 0,549 0,552 + 1,47 - 45,77 11572 43,2 + 1,08 45,9
8259 27,4- 8,67 36,85 9938266 0,705 + 6,83 1,315 510722 0,552 + 1,47 1,118 FR0004180578 07/05/21 4,08 9.544.965 42 + 32,19 30,65 11,35
FR0012333284 16.692.268 26,8
+ 18,1 17,62 FR0013181864 711.662.205 0,685 - 21,72 0,548 FR0000032278 29/06/07 0,75 530.983.700 0,54 - 46,43 0,47 SYNERGIE (SDG) g B 39,2 39,05 - 0,38 + 22,03
ACCOR (AC) LR A 31,51 31,25
- 0,83 + 5,57 CHARGEURS (CRI) g C 27,78 27,14 - 2,09 + 54,2 LDC (LOUP) A 98,2 98,6 + 0,41 - 0,6 1347 39,6 + 2,63 41,2
554827 31,95
- 2,37 35,89 28693 27,78 + 6,43 28,98 490 98,6 - 0,8 108 FR0000032658 30/06/21 0,8 24.362.000 39,05 + 31,93 28 2,05
FR0000120404 10/05/19 1,05 261.856.268 31,13
+ 2,86 27,09 FR0000130692 15/09/21 0,48 24.583.964 27,02 + 60,78 17,22 1,77 FR0013204336 24/08/21 1,8 17.635.433 97,8 - 4,27 94,6 1,83 TECHNICOLOR (TCH) B 2,94 3,01 + 3,22 + 65,48
ADOCIA (ADOC) g B 8,95 8,93
- 0,22 + 7,59 CHRISTIAN DIOR (CDI) A 708,5 716,5 + 1,42 + 57,61 LNA SANTÉ (LNA) g B 48,75 48,75 - 1,02 375498 3,128 + 7,89 3,63
1915 8,95
- 9,8 12,36 EX D OP 08/06/17 3518 718 + 8,23 728 2071 48,95 - 1,22 58,8 FR0013505062 235.805.283 2,94 +101,34 1,72
FR0011184241 7.137.521 8,86
+ 15,52 8,02 FR0000130403 20/04/21 4 180.507.516 708,5 + 69,87 427,6 0,56 FR0004170017 07/07/21 0,2 9.705.937 48,7 + 0,1 44,2 0,41 TELEPERFORMANCE (RCF) R A 357,5 356,7 - 0,11 + 31,48
AÉROPORTS DE PARIS (ADP) G A 119,6 117,35
- 1,88 + 10,6 CIBOX INTERACTIVE (CIB) g C 0,11 0,115 + 4,18 - 44,9 LECTRA (LSS) g B 39,1 40,25 + 3,21 + 61 88492 359 + 0,85 386,1
99176 119,8
+ 1,65 128,15 531410 0,116 -15,11 0,334 18281 40,25 +18,73 40,25 FR0000051807 27/04/21 2,4 58.737.600 354,6 + 32,06 263,4 0,67
FR0010340141 06/12/19 0,7 98.960.602 116,45
+ 2,13 90,3 FR0000054322 10/08/98 114.465.132 0,107 - 33,37 0,087 FR0000065484 05/05/21 0,24 37.511.651 39 + 91,67 23,15 0,6 TF1 (TFI) G A 9,02 8,8 - 2,44 + 33,54
AIR FRANCE-KLM (AF) LR A 4,234 4,176
- 1,3 - 18,44 CNP ASSURANCES (CNP) G A 21,69 21,59 - 0,42 + 63,81 LISI (FII) g A 24,8 24,4 - 1,22 + 21,09 147832 9,02 + 4,39 9,41
4021411 4,292
- 0,88 5,96 1011381 21,72 +49,31 21,85 13352 24,85 - 5,61 30 FR0000054900 03/05/21 0,45 210.485.635 8,8 + 40,58 6,425 5,11
FR0000031122 14/07/08 0,58 642.634.034 4,173
- 4,02 3,669 FR0000120222 21/04/21 1,57 686.618.477 21,59 + 76,24 12,39 7,27 FR0000050353 03/05/21 0,14 54.114.317 24,3 + 17,31 18,2 0,57
AKKA TECHNOLOGIES (AKA) Gg B 47,74 47,78
+ 0,13 + 85,55 COFACE (COFA) G A 12,2 12,02 - 1,48 + 46,41 TFF GROUP (TFF) G B 26,2 26,2 - 1,87
LUMIBIRD (LBIRD) g C 20 19,52 - 2,4 + 39,03 97 26,2 + 5,65 30,9
9509 47,8
+ 0,08 48 80044 12,21 - 2,44 12,86 9204 20 - 3,37 21,85
FR0004180537 28/06/19 0,49 31.210.078 47,74
+ 92,66 20,28 FR0010667147 19/05/21 0,55 150.179.792 12 + 37,06 7,63 4,58 FR0013295789 05/11/21 0,35 21.680.000 26,2 - 0,38 23,2 1,34
FR0000038242 22.466.882 19,4 + 70,03 13,6
AKWEL (AKW) g B 22,2 22,5
+ 0,22 - 1,75 COLAS (RE) A 136 134,5 + 8,91 THERMADOR GROUPE (THEP) B 101,8 100,4 - 0,79 + 56,88
LYSOGENE (LYS) g C 1,982 1,99 + 0,61 - 24,91 1430 101,8 + 5,8 102,6
5258 22,65
+ 5,63 34,2 288 136 + 2,28 137 18777 1,998 - 3,16 4,47
FR0000053027 08/06/21 0,45 26.741.040 22,2
+ 15,38 19,94 2 FR0000121634 03/05/21 2,9 32.654.499 133 + 17,98 115 2,16 FR0013333432 13/04/21 1,82 9.200.849 98,7 + 59,37 64,8 1,81
FR0013233475 17.034.352 1,956 - 11,56 1,91
ALBIOMA (ABIO) Gg A 34,8 35,1
+ 0,92 - 25,32 COVIVIO (COV) G A 74,88 74,72 + 0,27 - 0,84 TIKEHAU CAPITAL (TKO) g A 25,15 25,15 - 2,14
M6-MÉTROPOLE TV (MMT) G A 18,8 18,46 - 1,7 + 39,22 EX D S 03/07/17 3769 25,35 - 3,45 27,4
51166 35,24
+ 2,99 50,7 70399 75,86 + 1,25 82,14 58515 18,8 + 3,48 19,76
FR0000060402 10/06/21 0,4 32.052.047 34,62
- 19,4 29,22 1,14 FR0000064578 26/04/21 3,6 94.579.481 74,56 + 5,76 62,8 FR0013230612 21/05/21 0,5 175.318.344 25,05 + 7,48 22,2 1,99
FR0000053225 04/05/21 1,5 126.414.248 18,38 + 52,56 12,8 8,13
ALD (ALD) g A 13,74 13,56
- 1,31 + 17,91 COVIVIO HOTELS (COVH) A 16,6 16,5 + 0,61 - 6,67 MAISONS DU MONDE (MDM) G B 21,08 21,24 + 0,57 + 42,07 TRANSGÈNE (TNG) g C 2,4 2,55 + 6,7 + 54,73
100889 13,82
+ 9,53 13,94 3299 16,6 + 6,45 18,62 114701 21,6 +23,2 23,36 128231 2,55 + 5,81 3,15
FR0013258662 28/05/21 0,63 404.103.640 13,5
+ 17,91 11,22 4,65 FR0000060303 13/04/21 0,26 148.141.452 16,5 + 5,44 14,163 FR0013153541 05/07/21 0,3 45.241.894 21,08 + 62,63 14,12 1,41 FR0005175080 97.771.334 2,39 + 58,39 1,646
ALPES (CIE DES ) (CDA) g B 14,2 14,16
- 0,84 + 3,38 CREDIT AGR. PARIS IDF (CAF) B 84,2 82 - 2,61 + 9,32 MANITOU (MTU) g B 30,25 30,05 - 0,83 + 25,73 TRIGANO (TRI) G A 171 170,9 + 0,53 + 18,02
46300 14,5- 3,15 17,893 893 84,2 +13,73 86,67 3324 30,3 + 8,48 31,85 22199 172,2 + 6,68 193,9
FR0000053324 10/03/20 0,7 50.364.082 14,06
+ 2,63 12,14 4,94 FR0000045528 03/05/21 2,6 8.289.603 81 + 18,67 66,68 3,17 FR0000038606 21/06/21 0,6 39.668.399 30 + 43,1 23,6 2 FR0005691656 28/09/21 3,2 19.336.269 168,8 + 44,22 137,9 1,87
ALTAREA (ALTA) A 185 184 - 0,76 + 28,31 DASSAULT AV. (AM) A 93,2 92,05 - 0,92 + 2,62 MAUNA KEA (MKEA) g C 0,86 0,83 - 3,49 - 36,93 UBISOFT ENTERTAINMENT (UBI) LRA 46,93 46,68 - 0,28 - 40,79
1417 185,4
+ 0,44 208,5 40927 93,25 - 1,81 105,3 136548 0,867 -21,25 1,92 487294 47,34 + 1,74 88,16
FR0000033219 05/07/21 4,75 17.858.081 183,6
+ 31,43 134,2 FR0014004L86 8.348.703 92,05 - 0,05 84,6 FR0010609263 44.299.635 0,823 - 33,49 0,823 FR0000054470 125.153.906 46,41 - 41,78 43,54
ALTEN (ATE) G A 153,1 153,1
+ 0,26 + 65,25 DBV TECHNOLOGIES (DBV) G B 5,536 5,42 - 2,1 + 25 MCPHY ENERGY (MCPHY) g B 22,9 23,1 + 0,87 - 32,75 VALEO (FR) LR A 28,56 29,37 + 3,67 - 9,01
34610 155,2
+18,22 155,2 298533 5,676 -41,72 13,69 114553 23,18 +22,03 41,7 1387035 29,53 +14,59 33,66
FR0000071946 02/06/21 1 34.377.818 152,2
+ 64,27 84,9 0,65 FR0010417345 54.927.187 5,41 + 29,42 4,294 FR0011742329 27.856.540 22,72 - 12,33 14,86 FR0013176526 28/05/21 0,3 241.717.403 28,52 - 5,14 20,47 1,02
AMPLITUDE SURGICAL (AMPLI) g C 2,1 2,1 - 2,78 DELTA PLUS GROUP (DLTA) g B 84,5 87,8 + 3,66 + 24,01 MEDINCELL (MEDCL) B 10,2 10,04 + 0,4 - 1,57 VALLOUREC REG (VK) G B 7,255 7,25 + 0,14 - 21,19
2 2,1- 1,41 2,84 2677 87,8 - 0,23 103 16445 10,2 +15,94 16,75 1342999 7,375 - 6,09 14,5
FR0012789667 47.804.841 2,1
- 1,41 2 FR0013283108 23/06/21 1 7.358.708 84,3 + 41,61 68,4 1,14 FR0004065605 24.887.908 9,98 + 8,66 8 FR0013506730 228.928.428 7,195 + 0,6 6,29
AMUNDI (AMUN) G A 77,55 77,2
- 0,39 + 15,57 DERICHEBOURG (DBG) g B 10,5 9,96 - 4,96 + 69,39 MERCIALYS (MERY) G B 9,29 9,285 + 0,05 + 28,6 VALNEVA (VLA) G B 21,42 21,24 + 0,38 +174,06
EX-DS 15/03/17 62495 77,7
+ 1,78 82,2 320448 10,53 - 1,48 10,7 174693 9,44 + 2,09 11,07 715910 21,42 +77 25,2
FR0004125920 13/05/21 2,9 203.074.651 77,2
+ 14,03 60,1 3,76 FR0000053381 07/02/20 0,11 159.397.489 9,915 +198,92 5,395 FR0010241638 29/04/21 0,43 93.886.501 9,275 + 44,85 6,71 FR0004056851 105.065.649 20,76 +293,33 7,22
ANTIN INFRA PARTNERS (ANTIN) A 34,02 33,54
- 1,99 + 10,69 DEVOTEAM (DVT) g C 167,7 167,8 + 80,24 MERSEN (MRN) g B 34,8 34,2 - 1,72 + 38,18 VERALLIA (VRLA) g A 31,9 32,24 + 1,38 + 10,98
56094 34,3+ 9,54 34,42 656 167,8 - 0,47 171,6 18787 34,8 + 9,62 35,25 97147 32,48 - 2,3 34,14
FR0014005AL0 174.562.444 33,54
+ 39,75 28,02 FR0000073793 03/07/19 1 8.332.407 167,7 + 71,57 94 FR0000039620 06/07/21 0,65 20.820.470 33,9 + 36,25 23,25 1,9 FR0013447729 01/07/21 0,95 122.289.183 31,9 + 21,66 26,65 2,95
ARAMIS (ARAMI) A 17,02 17,48
+ 2,82 DMS (DGM) g C 1,35 1,326 - 1,63 - 24,66 METABOLIC EXPLORER (METEX) g C 5,8 6,16 + 6,94 +158,82 VERIMATRIX (VMX) g B 1,154 1,206 + 3,61 - 57,08
93180 17,68
+ 5,94 23,4 15545 1,35 -10,41 2,06 636825 6,25 +12 6,54 272758 1,22 -11,06 3,365
FR0014003U94 82.828.345 16,9 15,22 FR0012202497 16.120.556 1,308 - 11,6 1,296 FR0004177046 43.827.988 5,8 +231,18 2,4 FR0010291245 85.520.147 1,154 - 56,7 1,086
ARGAN (ARG) A 112 111,8
- 0,18 + 33,73 EDENRED (EDEN) LR A 45,08 45,64 + 1,38 - 1,66 NACON (NACON) B 5,35 5,52 + 3,37 - 30,74 VICAT (VCT) g A 38,6 38,3 - 0,39 + 11,5
3707 113,6
+ 4,88 115 763788 46,01 - 5,09 51,74 99721 5,52 - 3,16 8,5 17771 38,7 - 0,78 45,05
FR0010481960 01/04/21 2,1 22.588.545 111
+ 37,35 75 FR0010908533 14/05/21 0,75 249.588.059 45,08 - 1,4 43,14 1,64 FR0013482791 86.291.410 5,26 - 26,98 4,51 FR0000031775 26/04/21 1,5 44.900.000 38,05 + 12,32 34,05 3,92
ARKEMA (AKE) LR A 122,05 122,9
+ 1,11 + 31,44 EDF (EDF) LR A 12,57 12,85 + 1,94 - 0,35 NANOBIOTIX (NANO) g B 8,325 8,5 + 2,29 - 38,41 VILMORIN & CIE (RIN) g A 58,3 57,8 - 0,69 + 17,24
205761 123,05
+ 6,68 124,2 EX-DS 7/03/17 3400216 12,975 + 2,19 13,575 94162 8,65 -17,48 17,34 8291 58,6 + 3,21 63,5
FR0010313833 26/05/21 2,5 76.736.476 121,25
+ 34,94 87,64 2,03 FR0010242511 11/11/21 0,3 3.157.832.107 12,51 + 11,45 9,632 2,34 FR0011341205 13/05/19 34.825.872 8,29 - 20,11 8,16 FR0000052516 14/12/20 1 22.917.292 57,8 + 22,33 48,65 1,73
ARTMARKET.COM (PRC) g C 18,4 18,86
- 10,19 +156,95 EIFFAGE (FGR) LR A 91,22 90,2 - 1,14 + 14,12 NEOEN (NEOEN) G A 37,1 37,76 + 1,94 - 34,79
938492 21
+226,3 23 144022 91,5 + 3,37 95,5 VIRBAC (VIRP) G A 418,5 428 + 2,15 + 79,83
106417 37,94 + 6,01 65,013 4858 428 +11,46 448,5
FR0000074783 6.651.515 16,26
+181,49 4,91 FR0000130452 17/05/21 3 98.000.000 90,14 + 8,73 72,66 3,33 FR0011675362 106.998.455 36,94 - 9,64 31,12 FR0000031577 23/06/21 0,75 8.458.000 415,5 +104,78 200,5 0,18
ASSYSTEM (ASY) B 32,2 32,05
- 0,16 + 30,28 EKINOPS (EKI) g B 7,7 7,7 - 0,52 + 13,07 NEXANS (NEX) G A 88,7 90,6 + 2,55 + 52,91
OPA 24/11/17 4634 32,2
+ 1,75 32,9 28948 7,75 + 1,85 8 WAVESTONE (WAVE) g B 48,3 49,9 + 3,53 + 68,01
51950 90,9 + 8,05 92,25 10075 50 + 0,81 51,6
FR0000074148 06/07/21 1 15.668.216 31,8
+ 33,26 24,5 3,12 FR0011466069 25.564.227 7,66 + 27,06 5,88 FR0000044448 19/05/21 0,7 43.755.627 88,6 + 79,76 59,4 0,77
FR0013357621 02/08/21 0,23 20.196.492 48,3 + 95,69 28,5 0,46
ATARI (ATA) g C 0,475 0,442
- 10,71 + 24,33 ELIOR (ELIOR) G B 6,17 6,055 - 1,86 + 9,69 NEXITY (NXI) G A 39,42 39,46 + 11,28
9341439 0,478
+24,86 0,963 247668 6,26 -10,63 7,705 40365 39,88 - 0,6 46,96 WENDEL (MF) G A 114,5 114,4 + 16,79
FR0010478248 301.415.429 0,434
+ 10,78 0,3 FR0011950732 07/04/20 0,29 172.444.229 6,055 + 15,22 4,92 FR0010112524 25/05/21 2 56.129.724 39,3 + 33,85 35,26 5,07 19808 115,1 - 2,72 127,5
FR0000121204 01/07/21 2,9 44.730.004 114,1 + 21,83 91,75 2,54
ATOS SE (ATO) LR A 41,97 41,2
- 1,91 - 44,91 ELIS (ELIS) G A 16,17 15,82 - 1,8 + 16,07 NICOX (COX) g B 3,18 3,17 - 0,78 - 27,13
790447 42,25
- 9,39 77,94 234226 16,22 - 5,04 17,09 29169 3,195 - 5,23 5,19 WORLDLINE (WLN) G A 50,49 51,3 + 1,79 - 35,15
FR0000051732 14/05/21 0,9 110.730.332 41,2
- 40,24 38,74 2,18 FR0012435121 27/05/19 0,37 224.076.007 15,8 + 16,41 11,89 FR0013018124 37.138.185 3,16 - 24,07 3,015 1264406 51,93 -25,15 85,35
AUBAY (AUB) g C 55 54,7
- 0,55 + 59,24 ERAMET (ERA) G B 70,6 71,85 + 1,34 + 67,4 FR0011981968 280.466.407 50,26 - 29,8 47,515
NRJ GROUP (NRG) B 5,98 5,96 - 1,97
3027 55,2
+ 8,75 57,5 56496 72,4 -13,8 86,6 3049 6 + 3,83 6,8
FR0000063737 08/11/21 0,34 13.221.796 54,2
+ 82,33 33,95 0,62 FR0000131757 29/05/19 0,6 26.741.376 70,6 +111,32 41,06
AXWAY SOFTWARE (AXW) g B 28,6 28,7
+ 0,35 + 6,3 ERYTECH PHARMA (ERYP) g B 2,26 2,205 - 2,65 - 68,99
FR0000121691
OENEO (SBT) g
15/06/21 0,21 78.107.621
B 13,46
5,92
13,36
- 0,67 5,62
- 0,74 + 23,02
3,52
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
357 28,7
+ 6,69 31,2 195357 2,32 -58,16 10,44 3495 13,46 - 0,3 13,58
FR0011040500 16/06/21 0,4 21.583.060 28,6
+ 31,65 23,2 1,39 FR0011471135 27.923.522 2,205 - 66,08 2,1 FR0000052680 05/10/21 0,2 65.052.474 13,34 + 18,23 10,5 1,5 EURONEXT (ENX) LR A 95,15 93,85 - 1,63 + 13,13
234211 95,5 - 6,43 105,5
BAINS MER MONACO (BAIN) B + 2,32 + 2,32 ESI GROUP (ESI) g C 70 70 + 52,84 ODET (CIE DE L') (ODET) A 1310 1280 - 2,29 + 62,85 NL0006294274 17/05/21 1,25 107.106.294 93,85 + 14,59 71,871 1,57
+ 3,82 79,6 2527 70 - 6,17 75,4 528 1310 - 4,48 1415
MC0000031187 26/09/14 0,01 24.516.661 + 13,87 60,2 FR0004110310 6.032.492 69 + 65,48 41,5 FR0000062234 10/06/21 3 6.585.990 1275 + 72,51 774 0,23 NOKIA (NOKIA) R A 4,947 4,96 + 0,1 + 57,91 0,3
283162 4,989 - 3,78 5,375 16,75
BELIEVE (BLV) G A 19,65 19,9 + 1,27 EURAZEO (RF) G A 79,3 79,2 - 0,13 + 42,7 ORAPI (ORAP) g C 6,1 6,5 + 6,91 - 37,8 FI0009000681 29/07/19 0,02 5.675.461.159 4,947 + 52,03 3,117
122673 19,9 +14,24 19,9 59985 79,65 - 4,52 88,8 36962 6,98 - 4,97 11,55
FR0014003FE9 95.853.458 19,528 13,24 FR0000121121 30/04/21 1,5 79.224.529 78,9 + 55,6 55,7 1,89 FR0000075392 29/04/15 0,13 6.598.219 6,1 - 6,88 5,79 SES (SESG) LR 7,31 7,14 - 2,33 - 7,47
645267 7,316 - 9,51 8,09
BÉNÉTEAU (BEN) g B 14 14,16 + 0,43 + 49,6 EUROPCAR GROUPE (EUCAR) G C 0,514 0,514 + 0,23 + 21,84 ORPÉA (ORP) LR A 90,88 90,6 - 0,26 - 15,76 LU0088087324 20/04/21 0,34 376.915.302 7,14 - 16,26 6,074 5,6
24409 14,26 + 6,95 15,02 4140592 0,518 + 2,23 0,59 131085 91,46 + 2,14 119,8
FR0000035164 12/02/20 0,23 82.789.840 13,96 + 67,47 9,32 FR0012789949 21/05/19 0,26 5.014.620.532 0,514 - 20,53 0,25 FR0000184798 09/07/21 0,9 64.631.325 90,6 - 15,88 87,28 0,99 X-FAB SILICON (XFAB) g A 9,44 9,4 + 0,43 + 91,06
BIC (BB) G A 50,1 49,02 - 1,72 + 5,97 EUTELSAT COM. (ETL) G A 12,47 11,85 - 4,9 + 27,97 OSE IMMUNO (OSE) g C 9,4 8,93 - 2,4 + 24,03 158874 9,55 +15,91 9,83
43154 50,2 + 0,57 64,9 1962474 12,47 - 5,88 13,42 50838 9,45 -11,58 15,8 BE0974310428 130.781.669 9,33 +122,22 4,855
FR0000120966 31/05/21 1,8 45.395.857 49,02 - 3,31 44 3,67 FR0010221234 16/11/21 0,93 230.544.995 11,85 + 16,75 9,092 7,85 FR0012127173 18.280.038 8,9 - 1,87 7,2
BIGBEN INT. (BIG) g C 17,7
13653
17,42
17,84
- 0,8 - 6,55
+ 2,71 22,7
EXCLUSIVE NETWORKS (EXN) A 19,45
6163
19,05
19,45
- 2,01 + 0,26
- 6,62 21,3
OVH (OVH) A 20,3
250443
21,3
21,3
+ 4,93 + 8,1
+ 8,1 22,5 VALEURS ZONE INTERNATIONALE
FR0000074072 02/08/21 0,3 19.569.463 17,22 + 11,52 13,54 1,72 FR0014005DA7 91.476.536 19,02 - 4,75 17,62 FR0014005HJ9 188.532.591 20,25 17,802
GENERAL ELECTRIC (GNE) A 91,8 90,91 - 3,13 + 29,84
BIOMÉRIEUX (BIM) G A 113,65 114,35 + 3,2 - 0,91 EXEL INDUSTRIES (EXE) B 73,4 76,6 + 4,65 + 25,99 PEUGEOT INVEST (PEUG) g A 132 131 - 0,3 + 38,48 3099 94,58 + 0,91 102,9
137512 115,15 +15,27 132,1 1538 77,4 +12,65 92,4 3132 132,2 + 7,91 132,2 US3696043013 USD 24/09/21 0,07 1.098.137.128 90,91 + 41,31 67,824
FR0013280286 04/06/21 0,62 118.361.220 112,5 - 7,03 88,86 0,54 FR0004527638 13/02/19 1,14 6.787.900 73,4 + 87,75 59,4 FR0000064784 17/05/21 2,35 24.922.589 130,8 + 45,72 88,8 1,79
HOLCIM LTD (HOLN) A 45,38 45,77 + 0,66 + 2,51 4
BOIRON (BOI) g A 42 42,1 + 0,24 + 1,81 FAURECIA (EO) LR A 46,71 48,48 + 4,26 + 15,68 PHARMAGEST INT. (PHA) g A 92,7 92,7 - 16,79 23485 46,04 +10,25 53,06
2511 42,25 + 3,57 44,45 747272 48,65 +10,41 50,76 15817 93,2 - 3,64 124,2
FR0000061129 02/06/21 0,95 17.545.408 41,8 + 6,18 33,7 2,26 FR0000121147 03/06/21 1 138.035.801 46,7 + 23,11 35,68 2,06 CH0012214059 CHF 07/05/21 2 615.929.059 45,38 + 5,85 40,235
FR0012882389 01/07/21 0,95 15.174.125 90,3 + 6,67 87,2 1,03
BOLLORÉ (BOL) G A 5,175 5,055 - 2,22 + 49,47 FDJ (FDJ) G A 44,18 43,35 - 1,59 + 15,88 PIERRE & VACANCES (VAC) g C 7,92 7,02 - 11,36 - 52,24 SCHLUMBERGER (SLB) A 28,1 28,85 + 0,52 + 64,39 3,45
608007 5,19 - 2,6 5,42 180478 44,19 + 1,38 51,7 211025 7,92 -25,08 14,75 6109 29,2 - 1,37 30,25
FR0000039299 01/09/21 0,02 2.947.446.874 5,04 + 46,1 3,33 0,4 FR0013451333 21/06/21 0,9 191.000.000 43,35 + 26,94 35,2 2,08 FR0000073041 19/03/12 0,7 9.893.463 7 - 47,61 7 AN8068571086 USD 31/08/21 0,13 1.385.122.304 28,1 + 77,54 17,6
BONDUELLE (BON) g B 22,15 22,3 + 7,21 FERMENTALG (FALG) g C 3,1 3,125 + 0,48 +116,11 PLASTIC OMNIUM (POM) G A 24,5 25,44 + 4,69 - 9,85
7348 22,6 + 3,24 24,2 97679 3,155 +11,01 4,845 336664 25,6 + 5,65 34,66
FR0000063935 05/01/21 0,4 32.630.114 22,15 + 9,85 18,94 1,79 FR0011271600 33.666.898 3,075 +135,32 1,456 FR0000124570 28/04/21 0,49 147.122.153 24,5 + 5,3 21,22 1,93
BUREAU VERITAS (BVI) LR A 29,45 29,62 + 0,48 + 36,12 FIGEAC AERO (FGA) g C 5,77 5,75 - 0,17 + 31,13 PLASTIVALOIRE (PVL) g C 5,81 6,03 + 3,79 - 17,74
547483 29,63 + 9,14 29,75 9236 5,8 + 3,79 6 DIV 8 02/05/17 21793 6,09 +10,24 8,87
FR0006174348 05/07/21 0,36 452.365.453 29,32 + 34,03 21,27 1,22 FR0011665280 31.839.473 5,75 + 54,57 4,07 FR0013252186 22/04/21 0,05 22.125.600 5,81 + 20,84 5,21 0,83
BURELLE SA (BUR) A 668 700 + 6,06 - 12,06 FNAC DARTY (FNAC) G A 56,7 56,6 - 0,35 + 7,4 PROLOGUE (PROL) g C 0,4 0,388 - 5,6 + 11,49
227 716 + 4,79 964 19960 57 + 3,1 61,1 205385 0,41 - 6,73 0,489
FR0000061137 02/06/21 15 1.757.623 668 + 8,7 648 2,14 FR0011476928 05/07/21 1 26.761.118 56,3 + 31,38 43,64 1,77 FR0010380626 89.244.704 0,388 + 35,66 0,304
CARMILA (CARM) g C 13,74 13,8 + 0,44 + 17,15 GECINA (GFC) LR A 122,35 122,3 + 0,53 - 3,17 QUADIENT (QDT) g B 21,18 20,92 - 0,57 + 32,99
34256 14,08 + 4,86 15,26 73726 123,5 + 1,07 138,35 20635 21,24 - 0,48 26,88
FR0010828137 24/05/21 1 146.215.837 13,74 + 15,77 10,24 FR0010040865 01/07/21 2,65 76.526.604 122,05 - 5,56 111,1 FR0000120560 04/08/21 0,5 34.562.912 20,92 + 63,18 15,57 2,39
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 FINANCE & MARCHES // 35

ACTIONS ACTIONS ACTIONS


EURONEXT HORS SRD FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES CHANGES COURS AU COMPTANT
VAR. VAR.
16-11-2021 COURS VEILLE ANNÉE
ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL 1 EURO EN DEVISE BCE EN % EN %
FR00133417812CRSI g C 4,9 4,92 4,83 4,9 + 0,41 12304 FR0012202497 DIAGNOSTIC MEDICALg C 1,35 1,35 1,308 1,326 - 1,63 15545 FR0004065605MEDINCELL B 10,2 10,2 9,98 10,04 + 0,4 16445 DOLLAR US 1,1333 -0,31 -7,40
FR0014000T90 2MX ORGANIC B 9,84 9,84 9,77 9,77 - 0,71 12973 FR0000072373EGIDE g C 1,185 1,225 1,17 1,225 + 3,38 21115 FR0010298620 MEMSCAP g C 1,67 1,67 1,61 1,61 - 3,59 3960 LIVRE STERLING 0,8439 -0,42 -5,73
FR0000076887A.S.T. GROUPE g C 6 6,02 5,92 6,02 + 0,33 3551 FR0000120669 ESSO g C 14,85 14,85 13,4 13,75 - 5,5 13534 FR0000077570MICROPOLE g C 1,31 1,32 1,285 1,285 - 2,65 93675 FRANC SUISSE 1,0537 0,19 -2,58
COURONNE DANOISE 7,4366 -0,01 -0,09
FR0013185857 ABEO g C 14,35 14,35 13,8 13,85 - 1,42 2599 FR0000054678EURO RESSOURCES C 2,93 2,96 2,93 2,96 + 2,07 4473 FR0013482791 NACON SAS B 5,35 5,52 5,26 5,52 + 3,37 99721
COURONNE NORV. 9,8856 -0,18 -5,64
FR0012616852ABIONYX PHARMA g B 1,504 1,51 1,472 1,48 + 0,41 97128 FR0000075343 EUROMEDIS GROUPE C 9,91 10,4 9,7 9,92 + 0,2 30090 FR0013018041NAVYA g B 1,845 2,08 1,835 2 + 7,53 1164698 KUNA CROATE 7,5036 -0,11 -0,63
FR0000064602 ACANTHE DEV. C 0,53 0,53 0,52 0,52 - 1,89 10707 FR0010490920EUROPACORP g C 0,765 0,765 0,67 0,72 - 6,01 212897 FR0004050250 NEURONES B 35 35 34 34,1 - 3,4 3799 COURONNE SUEDOISE 10,0555 0,51 0,08
FR0000076655ACTIA GROUP g C 3,81 3,81 3,46 3,54 - 9,23 115227 FR0000038184 F.I.P.P. C 0,157 0,159 0,157 0,159 + 0,63 20000 FR0012650166NHOA g C 13,88 13,92 13 13 - 5,39 35741 DOLLAR CANADIEN 1,4229 0,02 -8,72
YEN JAPONAIS 129,905 0,11 2,84
FR0000062978 ADL PARTNER g C 20,6 20,6 20 20 - 1,96 1904 FR0011271600FERMENTALG g C 3,1 3,155 3,075 3,125 + 0,48 97679 FR0000052680 OENEO g B 13,46 13,46 13,34 13,36 - 0,74 3495
DOLLAR AUSTRALIEN 1,5501 0,16 -2,23
FR0012821890ADUX g C 2,17 2,17 2,12 2,13 - 0,93 690 FR0011277391 FONC. PARIS NORD g C 0,041 0,041 0,04 0,04 - 1,46 58303 FR0010428771OL GROUPE g C 2,19 2,22 2,19 2,21 + 0,46 5132 ROUBLE RUSSE 82,84 0,50 -8,38
FR0013296746 ADVICENNE g C 9,17 9,72 9,07 9,3 + 2,2 70277 FR0000065930FONCIERE 7 INVEST C 0,73 0,8 0,73 0,8 - 19,19 733 FR0000075392 ORAPI g C 6,1 6,98 6,1 6,5 + 6,91 36962 ROUPIE INDIENNE 84,3545 -0,31 -5,46
FR0000053043ADVINI C 19,1 19,3 18,6 18,6 - 2,62 1458 FR0014005SB3 FORSEE POWER SA B 7 7,16 6,98 6,99 53772 FR0010609206OREGE C 1,154 1,166 1,11 1,156 + 0,17 43994 DOLLAR NEO-ZELANDAIS 1,6199 0,36 -4,64
COURONNE TCHEQUE 25,2245 -0,03 -3,94
FR0013333077 AFFLUENT MEDICAL B 6,03 6,2 6,03 6,13 + 1,83 2261 FR0013030152FRANCAISE ENERGIE g C 27,2 27,7 27,2 27,6 + 1,47 2422 FR0012127173 OSE IMMUNO g C 9,4 9,45 8,9 8,93 - 2,4 50838
FORINT HONGROIS 364,4 -0,42 0,46
FR0000062465ALAN ALLMAN C 11 11,5 11 11,2 - 0,89 1034 FR0010501692 GENERIX g B 8,88 8,92 8,76 8,82 - 0,68 3510 FR0004038263PARROT B 4,72 4,81 4,715 4,72 - 1,67 1751 ZLOTY POLONAIS 4,6497 0,21 1,98
FR0013421286 ALPHA MOS C 1,965 2,19 1,94 2,12 + 6,27 242464 FR0011799907GENOMIC VISION g C 0,319 0,325 0,31 0,318 + 2,52 552127 FR0000038465 PASSAT g C 6,4 6,5 6,32 6,32 - 1,25 3403 LEV BULGARE 1,9536 -0,08 -0,11
FR0011992700ATEME g B 14,4 14,4 14,22 14,4 + 1,27 3655 FR0000065971 GRAINES VOLTZ C 138 140 135 137,5 - 1,79 623 FR0011027135PATRIMOINE ET COMM B 16,85 16,85 16,8 16,85 1865 DOLLAR HONG-KONG 8,8247 -0,34 -7,00
FR0000039232 AUREA g C 8,56 8,56 8,28 8,48 + 0,47 9678 FR0004050300GROUPE OPEN g C 22,3 24,5 22,3 24 + 0,42 10765 FR0000053514 PCAS G B 10,35 10,75 10,35 10,55 + 1,44 549 WON SUD COREEN 1341,0118 -0,34 1,13
PESO MEXICAIN 23,5921 0,63 -2,93
FR0013183589AURES TECHNO g C 22 22 21,2 21,5 - 2,27 6808 FR0012612646 GROUPE PARTOUCHE B 20,7 20,7 19,6 19,9 - 3,87 917 FR0012432516POXEL g C 5,71 5,725 5,655 5,68 - 1,13 28172
REAL 6,2334 0,47 -1,74
FR0013529815 AVENIR TELECOM C 0,083 0,083 0,069 0,074 - 9,73 11878275 FR0010214064GROUPE PIZZORNO C 30 30,4 29,2 29,2 - 2,67 1192 FR0014004EC4 PRECIA C 34,2 34,21 33,99 34 - 0,59 715 DOLLAR SINGAPOUR 1,5373 -0,12 -4,96
FR0013258399BALYO g C 1,132 1,15 1,12 1,15 + 2,68 55793 FR0004155000 GROUPE SFPI g C 3,735 3,735 3,6 3,625 - 3,08 30592 FR0004052561PROACTIS C 0,161 0,165 0,161 0,165 28725 RAND SUD-AFRICAIN 17,5953 1,45 -2,07
FR0000062788 BARBARA BUI C 8,1 8,1 8,1 8,1 - 19 1125 FR0000066722GUILLEMOT g C 15,8 15,8 15,24 15,38 - 2,66 17726 FR0012613610 PRODWAYS GROUP g C 3,075 3,09 3,025 3,03 - 1,46 16011 LIVRE TURQUE 11,6318 1,67 28,02
RENMIBI YUAN 7,2451 -0,15 -9,11
FR0004023208BASSAC B 64,8 65,2 64,4 64,6 - 0,92 481 FR0004159473 HEXAOM g B 41,9 42 41 41 - 2,61 2173 FR0013344173ROCHE BOBOIS SA G B 36,2 36,7 36 36,7 + 1,94 506
RUPIAH 16117,0826 -0,26 -6,25
FR0000035370 BASTIDE CONF.MED. g C 43,75 43,75 43,25 43,45 - 0,12 2192 FR0012821916HIPAY GROUP g C 17,3 17,3 16,88 17,3 3677 FR0000054199 S.T. DUPONT C 0,14 0,141 0,14 0,141 + 0,36 143895 PESO PHILIPPIN 57,152 0,15 -2,56
FR0000074254BOURSE DIRECT C 2,68 2,68 2,66 2,66 - 0,75 1755 FR0014003VY4 HYDROGÞNE FRANCE G B 29,65 29,75 29,4 29,75 + 0,51 1964 FR0006239109SCBSM g C 10,1 10,2 9,95 10,2 + 2,51 1627 RINGGIT MALAIS 4,7207 -0,22 -4,43
FR0010151589 CAFOM C 15,6 16,1 15,6 15,8 + 2,27 7504 FR0000051393IDI B 50,2 50,4 49,7 50,2 1252 FR0000039109 SECHE ENVIRONNEM. g B 65,8 66,2 64,7 66,2 + 0,46 2795 BATH THALANDAIS 37,119 -0,29 1,30
FR0012969095CAPELLI C 23,9 24,1 23,7 23,7 - 0,42 787 FR0000030827 IGE +XAO C260 262 260 262 + 0,77 4007 FR0011950682SERGEFERRARI GP C 11,56 11,8 11,46 11,7 + 1,74 5390
TAUX
g Gg g

FR0000072894 CAST g C 4,45 4,55 4,44 4,55 + 2,48 3043 FR0013233012INVENTIVA g B 11,96 12 11,6 11,62 - 2,19 25186 FR0000060790 SIGNAUX GIROD g C 15,8 16 15 15,35 - 2,85 1195 MARCHÉS MONÉTAIRES ET EURODEVISES
FR0000064446CATERING INTL SCESg B 14,3 14,5 14,15 14,25 - 0,7 7669 FR0004026151 ITESOFT g C 4,04 4,04 4,04 4,04 - 0,49 1672 FR0000074122SII g C 45,9 46 45,4 46 - 0,22 5669 MARCHÉS MONÉTAIRES
16-11-2021 JOUR 1 MOIS 3 MOIS 6 MOIS 1 AN
FR0010193979 CBO TERRITORIA C 3,74 3,76 3,74 3,76 + 0,54 4346 FR0012872141JACQUES BOGART g C 12,05 12,5 12 12,1 + 0,42 3387 FR0004016699 SMTPC g B 25,1 25,4 25,1 25,3 + 0,4 1365 ZONE EURO -0,43/-0,73 -0,39/-0,69 -0,44/-0,74 -0,37/-0,67 -0,33/-0,63
FR0000053506CEGEDIM B 24,35 24,5 24,1 24,1 - 0,82 9504 FR0000066607 LACROIX GROUP g C 38,5 38,5 38,3 38,5 515 FR0000065864SOGECLAIR g C 22,9 23 22,7 23 618
ECARTS DE TAUX AVEC L’ALLEMAGNE
FR0000054322 CIBOX INTERACTIVE g C 0,11 0,116 0,107 0,115 + 4,18 531410 FR0000032278LATECOERE g C 0,549 0,552 0,54 0,552 + 1,47 510722 FR00140006O9 SOLOCAL GROUP B 1,313 1,369 1,282 1,295 - 0,74 661234 16-11-2021 6 MOIS 2 ANS 5 ANS 7 ANS 10 ANS
FR0013426004CLARANOVA SE g B 5,37 5,38 5,325 5,34 - 0,37 43123 FR0000121295 LEBON (CIE) C 82 84,6 82 84 + 2,94 924 FR0010613471SUEZ LR A 19,715 19,73 19,685 19,69 + 0,05 851925 ALLEMAGNE 100,40 -0,77 -0,56 -0,45 -0,23
FR0000053399 CNIM GROUP C 11,4 11,4 11 11,35 - 0,44 1958 FR0004156297LINEDATA SERVICES g B 39 39,3 38,8 39 960 FR0004188670 TARKETT G B 19,36 19,64 19,36 19,5 3102 PORTUGAL 0 0,08 0,28 0,47 0,64
FR0000185506CRCAM ATL. VENDEE C 95,55 96,48 94,2 94,85 - 0,67 516 FR0013233475 LYSOGENE g C 1,982 1,998 1,956 1,99 + 0,61 18777 FR0000033003TOUAX g C 8,1 8,36 7,98 8,26 + 3,51 21738 FRANCE -0,09 0,05 0,19 0,26 0,36
ESPAGNE -0,09 0,15 0,41 0,49 0,72
FR0010483768 CRCAM BRIE PIC. CC B 22,5 22,8 22,3 22,64 + 0,44 4727 FR0000060196M.R.M. C 1,25 1,25 1,24 1,24 + 2,48 15509 FR0000036816 TOUR EIFFEL g B 30 30 29,7 29,7 - 1,33 1271
ITALIE -0,14 0,31 0,21 0,98 1,16
FR0010461053CRCAM LANGUED CCI C 61,96 61,96 59,61 59,61 - 3,86 1285 FR0012634822 MAAT PHARMA C 13,2 13,5 13,2 13,5 1921 FR0000035784TRANSIT.EVERGREEN G C 3,06 3,08 3 3 - 0,66 4227
FR0000185514 CRCAM NORD FR. B 22,505 22,505 22,5 22,5 - 0,02 3486 FR0000032302MANUTAN INTER. B 71,4 72,4 71,2 72,4 + 1,4 537 FR0000034548 UNION FIN.FRANCE Gg B 17,6 17,85 17,6 17,85 + 0,85 1012
FR0000045528CRCAM PARIS IDF B 84,2 84,2 81 82 - 2,61 893 FR0000051070 MAUREL ET PROM g B 2,68 2,68 2,62 2,635 - 0,38 68024 FR0000074197UNION TECH.INFOR. g C 0,568 0,568 0,558 0,568 2952 CERTIFICAT/FONDS INVESTIR 10
FR0013283108 DELTA PLUS g B 84,5 87,8 84,3 87,8 + 3,66 2677 FR0000060873MBWS g C 1,39 1,42 1,385 1,41 + 1,81 17377 FR0004186856 VETOQUINOL B 148 148 145 146,2 - 0,41 578 INVESTIR 10 GRANDES VALEURS I10GS - FR0011630474 170,62 -0,16
FR0000073793DEVOTEAM g C 167,7 167,8 167,7 167,8 656 FR0011742329 MCPHY ENERGY g B 22,9 23,18 22,72 23,1 + 0,87 114553 FR0000050049VIEL ET CIE C 5,88 5,88 5,82 5,82 - 1,36 4066 INVESTIR PEA PALATINE FR0013284114 125,85 0,69

SICAV/FCP
VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER
CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION
DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET
CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS**
MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE

Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Mirabaud Asset Management Tél. 04 72 07 31 50
Tél. 058 200 60 01
www.mirabaud.com bcgef.fr/fonds
marketing@mirabaud-am.com
SYNCHRONY (LU)
A la recherche d’une LU2004923152 SWISS ALL CAPS (EUR) 160,64 15/11
LU0704154292 RAM (L) SF EM MKT EQ 245,37 15/11 LU0705071701 RAM (L) SF L/S EUROPEAN EQ 151,6 12/11
gestion active de conviction ? LU1626130063 SWISS SMALL & MID CAPS (CHF) 172,88 15/11
LU0375629556 RAM (L) SF EUROPEAN EQ 614,6 15/11 LU0375630729 RAM (L) SF US SUST EQ 441,52 15/11 LU1626130816 SILK ROAD ZONE STOCKS (USD) 124,4 15/11
LU0851564038 BALANCED (EUR) 143,41 15/11
Tous les details de nos LU0705072691 RAM (L) SF GB EQ SUST ALP 110,47 15/11 LU0419186167 RAM (L) TF GB BD TOT RET 153,16 15/11
LU0851564384 DYNAMIC (EUR) 177,97 15/11
solutions d’investissements LU1048876350 RAM (L) SF GB STB INCOME EQ 164,47 15/11 LU0935723782 RAM (L) TF II ASIA BD TOT RET 155,59 15/11 LU1626130220 HIGH DIV. EUROPE STOCKS (EUR) 107,23 15/11
à disposition ici www.mirabaud-am.com LU0851564541 WORLD EQUITY (EUR) 220,55 15/11

@Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembour-
geoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DÉSIGNATION DES VALEURS».

carnet
PORTRAIT ENTREPRISES tätt-Ingolstadt (Allemagne) et Depuis 2016, elle était responsa-
d’un master en sciences écono- ble de la valorisation du patri-
par Solveig Godeluck LAZARD FRÈRES GESTION miques de l’University College moine industriel et de la péda-
@Solwii Christophe Coquema Dublin (Irlande), a rejoint le gogie scientifique au sein de la
rejoint le comité exécutif groupe Solvay en 2003 où il a direction de la communication
de Lazard Frères Gestion assumé des responsabilités de du groupe EDF.
en tant qu’associé-gérant directeur financier et de direc-
et chief operating officer. teur du contrôle de gestion dans

Eric Chenut : Christophe Coquema, 48 ans,


diverses entités. Depuis 2017, il
était chargé des finances de +
forcer le destin diplômé de HEC, a débuté à l’ins- l’activité soda ash & derivatives. Ils sont nés
FNMF/Hervé Thouroude

pection générale de la Société


Générale en 1996. Il a rejoint, SOFINNOVA PARTNERS un 17 novembre
quatre ans plus tard, McKinsey Géraldine Usseglio
Avec le thème de la « grande Sécu » qui s’invite dans la & Company. De 2006 à 2018, il a rejoint Sofinnova Partners
campagne électorale, l’arrivée d’Eric Chenut à la tête de
la Mutualité française tombe à pic. C’est le genre de
assumé diverses fonctions de
direction au sein d’AXA Invest-
en tant que directrice
des ressources humaines.
•général
Xavier Delattre, directeur
de l’Adapt, 61 ans.
monstres que ce Nancéien, administrateur de la MGEN
et vice-président délégué du groupe VYV, adore com- Dans les années 1990, la mutuelle étudiante s’est four-
ment Managers, notamment
directeur des op érations et Géraldine Usseglio, 43 ans, est
•néral
Abdel Aïssou, ex-directeur gé-
de Randstad France, sous-
battre. « S’il n’a pas une montagne devant lui, ça l’intéresse voyée dans des dérives financières et une gestion opa- membre du comité exécutif. titulaire d’un master en mana- préfet, président de Mon cartable
moins », confirme sa collègue Michelle Santangeli, qu’il que. En mars 2000, au stade Charléty, les administra- Dernièrement, il siégeait au gement des ressources humai- connecté, 62 ans.
a rencontrée à la MGEN. « Il a un charisme et un pouvoir
de persuasion extraordinaires », ajoute cette ex-Pari-
teurs provisoires révèlent à l’assemblée générale que
l’activité va devoir s’interrompre. « J’ai pris la parole
c o m i t é e x é c u t i f d ’A m u n d i
chargé du marketing retail.
nes du groupe IGS-Paris et d’un
master en business manage-
• Jean-Michel Baylet, ancien
ministre, PDG du groupe Dépêche
sienne indécrottable, qu’il a convaincue de quitter la pour dire qu’il fallait créer quelque chose à la place pour m e n t d e I A E - Lyo n . E l l e a du Midi, 75 ans.
capitale pour diriger un Ehpad à Aix-en-Provence.
On peut compter sur le nouveau patron de la Fédéra-
préserver le régime étudiant de sécurité sociale, socle de
l’autonomie », raconte l’ex-élu du syndicat étudiant
SNAPCHAT
Romain Boyer
démarré comme manager res-
sources humaines chez Pearson
• Stéphan Bole, président et
COO de Nintendo Europe, 56 ans.
tion nationale de la mutualité française pour défendre Unef-ID. accède au poste nouvellement Education, France. Elle a ensuite • Pierre-Mathieu Duhamel,
Danny DeVito, acteur, 77 ans.
sa maison, renchérit Mathieu Klein, le maire socialiste
de Nancy : « L’idéal mutualiste, il l’a en lui depuis tou- « Stéréotypes/Stéréomeufs »
créé de senior sales manager
France. Il est membre senior
pris la direction des ressources
humaines France et Maroc chez
•ambassadeur de France
jours. Il croit profondément que c’est aux femmes et aux La LMDE naît le 12 avril 2000, avec Eric Chenut à sa tête. de l’équipe France Revenue. Norton Rose Fulbright LLP. Plus en Norvège, 65 ans.
hommes de prendre en main leur protection sociale, et
qu’il ne faut pas tout attendre de la puissance publique »,
Il faut se battre avec les pouvoirs publics pour arracher
les autorisations nécessaires, affilier les étudiants dès Romain Boyer, 39 ans, diplômé
récemment, elle était directrice
des ressources humaines au
•présidente
Muriel Humbertjean,
d’Arguments Corpora-
explique l’édile, son ami depuis la fac de Nancy – l’été, et assurer le fonctionnement sans fonds propres, et de l’emlyon, a travaillé chez TF1 sein d’IDinvest Partners. te, ex-directrice générale adjointe
Mathieu était en sociologie quand Eric faisait son droit. alors que nul ne sait quand les remises de gestion seront au sein de la direction du déve- de TNS Sofres, 67 ans.
Eric Chenut sait ce que veut dire forcer le destin. Homo-
sexuel, noir et handicapé, il a dû tracer son chemin lui-
versées. « On n’imaginait pas que ce serait aussi dur. Il
faut avoir l’insouciance de ses 27 ans et être guidé par
loppement innovation et straté-
gie digitale, puis au sein de la
FONDATION • Rem Koolhaas, architecte,
77 ans.
même. En particulier du fait de sa cécité, partielle dans l’objectif ! » se remémore le militant. régie TF1 Pub. Il a ensuite passé EDF • Robin Li, CEO de Baidu, 53 ans.
l’enfance, et complète à partir de 23 ans. « Je l’ai côtoyé
quand il a perdu la vue. Au lieu de se décourager, il a
Durant ce mandat qui continue jusqu’en juin 2001, il
doit aussi gérer deux plans sociaux. « Ce sont des déci-
plus de six ans chez Twitter, où il
assumait dernièrement la fonc-
Isabelle Paillard
rejoint la Fondation groupe EDF
• Sophie Marceau, actrice,
55 ans.
affronté ça en poursuivant ses engagements. Moins il sions humainement très dures », reconnaît-il sobrement. tion de responsable des grands en tant que directrice • Nani, footballeur, 35 ans.
voyait, plus il se démenait », admire Mathieu Klein. Nommé attaché d’administration de l’Etat au rectorat
de Nancy en 2002, il entre un an plus tard à la MGEN en
comptes. de la communication. • Pierre Nora, historien, éditeur,
membre de l’Académie française,
Sauver l’honneur de la Mnef tant qu’administrateur – il s’y occupe des établisse- SOMFY Isabelle Paillard, 45 ans, diplô- 90 ans.
« Je n’ai pas le sentiment d’avoir renoncé à quoi que ce soit
à cause de ma cécité », considère Eric Chenut, qui lit
ments de santé – tout en exerçant des responsabilités
dans le secteur public (CPAM, Ugecam).
Tobias Schaper
est le nouveau directeur
mée de l’IEP d’Aix-en-Provence
et de l’université San Pablo CEU
• Cyril Ramaphosa, président
de la république d’Afrique du Sud,
beaucoup, fréquente assidûment le théâtre et l’opéra, Parmi ses nombreux engagements figure l’associa- financier du groupe. A ce titre, de Madrid, est titulaire d’un 69 ans.
pratique la natation et fait du vélo… en tandem. « Je dois
m’appuyer sur les autres, travailler en équipe, et me mon-
tion Adosen (MGEN), qu’il préside et qui fait de la pré-
vention santé-citoyenneté. Sa fierté : « Stéréotypes/Sté-
il entre au comité exécutif
de Somfy.
master communication envi-
ronnementale de l’université de
• Martin Scorsese, réalisateur,
79 ans.
trer un peu plus exigeant – je ne peux pas, par exemple, réomeufs », une websérie sur l’égalité des sexes qui fait Cergy Pontoise. En 2010, elle est
découvrir les documents en arrivant à une réunion », pré- un tabac chez les collégiens. Un sujet de libertés indivi- Tobias Schaper, 51 ans, titulaire devenue directrice communica-
cise-t-il. Mû par cette volonté de fer, Eric Chenut « a
sauvé l’honneur de la Mnef », affirme Mathieu Klein.
duelles qui touche une corde sensible chez cet éternel
militant. n
d ’u n m a s t e r e n b u s i n e s s e t
finance de l’université de Eichs-
tion et cabinet du Centre d’ingé-
nierie nucléaire de Montrouge. , Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
36 // Mercredi 17 novembre 2021 Les Echos

FINANCE DURABLE
PANORAMA En moins de dix ans, le mouvement vers la finance durable est devenu incontournable. Emetteurs et investisseurs
multiplient les initiatives, et le soutien politique semble acquis. Mais des progrès restent à faire pour convertir les paroles en actes.

Finance « verte » : vers la maturité


Cécile Desjardins
@DesjardinsCecil

es sommets ont été atteints

L lors de la COP26. On assiste


actuellement à un véritable
alignement des planètes : la finance
durable est couronnée et semble
promise à un long règne. Il y a tout
d’abord la bonne volonté générale et
le souci croissant du grand public,
mais aussi l’explosion des émissions
– vertes, sociales, durables, etc. –, la
multiplication des fonds dédiés, des
projets de normes « vertes » en série,
ou encore une cascade d’engage-
ments d’établissements de crédit,
affirmant vouloir désormais finan-
cer prioritairement – voire exclusi-
vement – les projets durables. Les
soutiens politiques ? Ils sont aussi au
rendez-vous, comme lors du dernier
Climate Finance Day, visant à « accé-
lérer la transformation juste et dura-
ble de l’économie réelle grâce à la
finance à impact ».
Face aux acteurs de la place de
Paris réunis le 26 octobre au palais
Brongniart, Bruno Le Maire, minis-
tre de l’Economie, des Finances et
de la Relance, a ainsi affirmé qu’il
« fallait de l’ambition financière […]
pour faire face aux 1.000 milliards
d’euros d’investissements qui seront
nécessaires dans les énergies en
France d’ici à 2060 ». A la même date,
l’Autorité des marchés financiers
(AMF) et l’Autorité de contrôle pru-
dentiel et de régulation (ACPR) cosi-
gnaient une injonction forte aux éta-
blissements financiers à « clarifier et
à renforcer leur niveau d’exigence vis-
à-vis des énergies fossiles ». Enfin,
toutes les enquêtes montrent que les Pour beaucoup d’observateurs, la question aujourd’hui n’est pas de savoir si on essaie de faire mieux, mais si on se donne les moyens de faire « assez ».
investisseurs ont pris conscience des
enjeux. Ils considéreraient même le encours durables : sa mise en cause Matthieu Guillot, responsable pour “RSE” très fort et, en face, une très et si proche où dirigeants politiques, européen voire mondial. Et il faudra
sujet comme « stratégique ». pour « greenwashing » était une l’Europe de l’activité conseil en faible capacité à définir et à suivre des banquiers ou patrons d’entreprise qu’elles soient appliquées de façon
première et qui pourrait faire des financement de Redbridge. Dans indicateurs clés : ils se disent engagés, n’avaient même pas conscience homogène et contrôlée. Les grandes
Le Climate Finance Day émules. De fait, tous les financeurs une étude récente, Société Générale mais sont incapables de formaliser et de l’existence de ces sujets… « La institutions, comme l’AMF ou la
Et pourtant ! Derrière toutes ces bel- ne semblent pas à la hauteur de leurs affirme également que, si certains de suivre leurs trajectoires », explique prise de conscience n’a eu lieu BCE y sont de plus en plus attentives.
les intentions, on ne peut s’empê- ambitions déclarées et les niveaux investisseurs ont constitué des fonds un spécialiste. qu’entre 2016 et 2018 : il y a vraiment De même que les ONG et un nombre
cher d’avoir quelques doutes… Ne de maturité varient fortement de à impact, la charte ESG (critères peu de temps. Depuis, quels que soient croissant de citoyens engagés dans
serait-on pas confronté à du l’un à l’autre. « Nous constatons une environnementaux, sociaux et de Une prise de conscience les moteurs – risques juridiques, ce combat au long cours… Enfin,
« greenwashing » généralisé, cette grande hétérogénéité, de compétences gouvernance) n’est souvent, pour relativement récente d’image, ou réelle conviction –, la l’idée d’un rendement moindre
pratique qui consiste à communi- et d’appétence chez les prêteurs, tant beaucoup qu’« un sujet d’exclusion Faut-il alors crier au scandale ? « On finance est vraiment en train de bou- devra probablement faire son che-
quer sur ses vertus environnemen- du côté des banques que des investis- ou de stratégies de “best-in-class” ». est partis de très loin, et il y a quand ger », estime-t-il. min. La Terre ne s’est pas faite en un
tales sans les mettre en pratique ? seurs privés. Certains semblent Côté émetteurs ? Les opérations se même eu des progrès très importants, La maturité passera par la struc- jour, il faudra encore quelques
C’est, en substance, ce qu’ont affirmé encore indifférents ou peu intéressés multiplient certes, mais tous ne sont même si ce n’est jamais assez et jamais turation des acteurs, mais aussi par années pour que la finance durable
plusieurs ONG en débarquant par les indicateurs de performance pas encore concernés et il reste aussi net qu’on le voudrait », tempère la sensibilisation et la formation du sorte de l’enfance. Mais on peut
bruyamment lors du Climate extra-financière présentés par les beaucoup de travail. « Nous consta- Noam Leandri, secrétaire général de grand public et des professionnels, désormais y croire.
Finance Day : ils ont reproché à plu- émetteurs. Ensuite, l’analyse n’est pas tons aujourd’hui un fort hiatus entre l’Ademe(*). Engagé depuis long- qu’ils soient investisseurs, banquiers
sieurs grands établissements finan- très sophistiquée : il y a beaucoup de la communication institutionnelle temps sur le sujet, il se souvient clai- ou courtiers, etc. Des normes claires (*) Agence de l’environnement
ciers de ne pas présenter « de straté- feeling et d’irrationalité », explique des groupes, marquée par un discours rement de cette époque si lointaine sont aussi indispensables, au niveau et de la maîtrise de l’énergie.
gie crédible de sortie du pétrole et du
gaz non-conventionnels ».

La maturité passera Dans le maquis des labels et des notations « RSE »


par la structuration
des acteurs, La quantité de labels initiatives foisonnent aussi pour des PME. Malheureusement, en aussi de répondre aux multiples encore à la préhistoire… Il va égale-
« ESG » et de notations évaluer la verdeur et la responsa- matière de labels et de notations – sollicitations qui leur sont faites. ment falloir mettre en place des
mais aussi par « RSE » n’est pas gage bilité des entreprises : des nota- comme dans beaucoup d’autres « Il y a de nombreux acteurs, dont normes, des méthodologies publi-
la sensibilisation de qualité. Redoutant tions ESG, sollicitées ou pas, nais- domaines –, la quantité n’est pas les approches sont très différentes et ques et contrôlées par le régulateur,
et la formation du un accroissement de sent à tous les coins de rue. Sans gage de qualité. L’Inspection géné- pas toujours explicites. Les critères bref, des bases claires, formalisées
la charge bureaucratique, compter que les indicateurs rale des finances dénonçait les ne sont ni clairs ni transparents et et transparentes », explique-t-il.
grand public et les professionnels extra-financiers sont de plus en failles du label « ISR » dans un ils évoluent en permanence », Une question de maturité, donc, la
des professionnels. réclament une plus pris en compte dans les nota- rapport de fin 2020. dénonce ainsi Daniel Biarneix, le aussi ?
structuration du marché. tions « classiques » de crédit. président de l’AFTE (Association La réorganisation capitalisti-
« Les actions environnementa- Pour des bases claires française des trésoriers d’entre- que en cours depuis deux ans va
Beaucoup d’observateurs trou- C’est maintenant devenu une pra- les, sociales et de gouvernance ont et transparentes prise). sans aucun doute améliorer la
vent que les mesures prises man- tique générale : 90 % des investis- une importance majeure sur la Plus largement, les investisseurs Et on atteint parfois la confu- donne. Ainsi que les regards de
quent d’ambition, estimant que la seurs font référence à des labels, réussite de l’entreprise : on se doit semblent loin d’être satisfaits de sion des genres : en effet, certains plus en plus attentifs des régula-
question n’est pas de savoir si on ou sont signataires de charges donc d’en tenir compte. ce qu’ils trouvent sur le marché : prestataires proposent – très cher teurs. Mais il y reste un risque
essaie de faire mieux, mais si on se d’engagement ESG (environne- Au j o u rd ’ h u i , l e s é l é m e n t s selon une enquête de Société – des services de « mise à niveau » majeur, redouté par toutes les
donne les moyens de faire « assez », mental, social et de gouvernance). ESG pèsent entre 40 et 50 % de nos Générale, 80 % des gérants refont aux entreprises qu’ils ont eux-mê- entreprises : celui de la « confor-
au regard des enjeux. Côtés investis- Label ISR ou Greenfin, en France, notations de crédit. C’est transfor- des évaluations « maison » à par- mes notées très sévèrement. mité bureaucratique ». « Si cha-
seurs ? Difficile de croire tous les dis- mais aussi Towards Sustainabi- mant, mais cela ne fait pas, pour tir des données ESG qu’ils récupè- Faut-il, comme certains, parler que banque se met à développer son
cours. Les plus sceptiques se sont lity en Belgique, FNG Siegel en autant, de la notation de crédit une rent auprès de prestataires (entre de « maquis des notations RSE » ? propre modèle, on n’en sortira pas :
vus renforcés dans leurs doutes par Allemagne, etc. L’Europe planche notation ESG », explique Alberto deux et six prestataires, en Ou plutôt évoquer un « péché de cela deviendra beaucoup trop lourd
« l’affaire DWS ». Fin août, la filiale aussi sur son « Eco -Label », Sanchez Navalpotro, CEO de moyenne). jeunesse », comme le fait Daniel pour les entreprises », prévient
de Deutsche Bank s’est vue accusée reporté mais finalement attendu Inbonis Rating, une agence spé- Les émetteurs, eux, jugent qu’il Biarneix. « Comparée à la notation Daniel Biarneix.
d’avoir surestimé le poids de ses en début d’année prochaine. Les cialisée dans la notation de crédit est difficile de s’y retrouver, mais de crédit, la notation ESG en est — C. D.
Les Echos Mercredi 17 novembre 2021 FINANCE DURABLE // 37

Plus d’un Français sur deux convaincu


des impacts positifs pour la société
ENQUÊTE Selon un sondage OpinionWay pour « Les Echos » et BlackRock, 56 % des répondants estiment que les placements
responsables peuvent avoir une action « significative ». Alors que 36 % affirment que la crise sanitaire va modifier durablement
le comportement des épargnants, 68 % considèrent que ceux-ci privilégieront toujours les profits à court terme.

Julie Le Bolzer dements sont moindres, que les


frais sont trop élevés (38 %) et que
’écart entre le monde finan- les offres sont difficiles à lire (27 %).

L cier et les acteurs d’un futur


tenable semble se réduire
aux yeux des Français. En effet, un
sondage (1) réalisé par OpinionWay,
« Les Français ont besoin d’être
convertis à ce type d’investissement,
qu’ils ne comprennent pas et pour
lequel ils ne perçoivent pas encore
pour « Les Echos » et BlackRock, une forte rentabilité », explique
révèle que 56 % des répondants le sociologue, rappelant que « les
voient désormais dans la finance fonds responsables dépassent les
durable une source d’actions « signi- indices de référence, parfois de
ficatives » pour notre société, contre plus de 10 % ».
40 % qui l’assimilent encore à une
démarche « anecdotique ». « Porteur de sens »
De l’avis du sociologue Ronan Enfin, le développement d’un finan-
Chastellier, ces résultats témoignent cement durable de l’économie
d’une lame de fond conduisant un pourrait s’accélérer sous l’impul-
nombre croissant d’individus à sion du succès de l’économie circu-
« intégrer le changement climatique et laire : c’est ce que disent 70 % des
l’économie solidaire, et à apprendre à personnes interrogées. « Il y a un
penser dans la durée ». « Les incidents fait social autour de la durabilité, de
répétitifs et fréquents liés à l’environ- l’économie circulaire, du recyclable
nement, ou à une société parfois dislo-
quée, exacerbent la notion du “plus
pour longtemps”. Résultat, les Fran- Pas moins de 42 %
çais pensent à l’échelle d’un temps des sondés pensent
plus vaste, au-delà des bilans trimes-
triels et des transactions instanta- encore que
nées », analyse-t-il. les rendements de
la finance « verte »
Un intérêt qui ne va pas durer
avec la reprise
sont moindres.
Illustration de cette prise de cons-
cience et de cette nouvelle percep- ou encore du réparable : intuitive-
tion de l’investissement, les critères ment, les Français se disent que
environnementaux, sociaux et de