Vous êtes sur la page 1sur 7

Les ondes mécaniques progressives

Activités :
Mise en évidences de différentes ondes mécaniques :
 Onde le long d’une corde.
 Onde à la surface de l’eau : cuve à onde.
 Echelle perroquet.
 Ondes sonores.
I. l’onde mécanique :
1.Activité  :
a) Expériences :
 Que se passe-t-il si on exerce une déformation sur un milieu matériel ?

c) Observations et interprétations :
Dans ces trois expériences, on observe que :
 Le milieu matériel se déforme localement d’une manière instantanée.
 La déformation se propage (se déplace) tout au long du milieu matériel.
 La déformation est une perturbation, car le milieu matériel revient à son
état initial.
 La matière ne se déplace pas le long de la propagation de la perturbation.
2. Définitions  :
a) Définition d’une perturbation :

On appelle perturbation toute modification temporaire et locale des propriétés


physiques d’un milieu matériel.
b) Définition de la source d’une onde :
On appelle source de l’onde l’endroit où naît la perturbation (la déformation).

 Dans les trois expériences, la source de l’onde est :


- le point d’impact de la goutte sur le plan d’eau pour l’expérience (a).
- l’extrémité de la corde pour l’expérience (b).
- les spires pincées pour l’expérience (c).
c) Définition d’une onde mécanique :
On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d’une perturbation
dans un milieu matériel élastique sans qu’il y ait transport de matière, mais avec
transport d’énergie.

Remarques :
 Une onde mécanique ne peut pas se propager dans le vide, puisque, par
définition, elle se propage au sein de la matière (milieu matériel).
 Les trois expériences, met en évidence une onde mécanique. Le milieu de
propagation de cette onde est :
- la surface de l’eau pour l’expérience (a).
- la corde pour l’expérience (b).
- le ressort pour l’expérience (c).
 Lors de la propagation d’une onde l’énergie se propage.
d) Définition d’une onde progressive :

Une onde mécanique progressive est une succession des signaux


mécaniques, résultant d’une perturbation entretenue et continue de la source
d’onde.
3. Types d’ondes mécaniques  :
a) onde mécanique progressive longitudinale :
Une onde mécanique progressive est dite longitudinale si la direction de la
perturbation (déformation de la matière) est parallèle à la direction de
propagation de l’onde.
Autrement dit, si la matière affectée par la perturbation oscille parallèlement à la
direction de propagation de l’onde.

 Question : quelle est l’expérience parmi ceux ci-dessus qui montre la


propagation d’une onde longitudinale ? expliquer.
 Réponse :
Dans l’expérience (c), on a affaire à une onde longitudinale. En effet, les spires du
ressort oscillent horizontalement au passage de la perturbation et cette
perturbation (la zone de compression) se déplace dans la même direction.
b) Définition d’une onde mécanique progressive transversale:
Une onde mécanique progressive est dite transversale si la direction de la
perturbation (déformation de la matière) est perpendiculaire à la direction de
propagation de l’onde.
Autrement dit, si la matière affectée par la perturbation oscille
perpendiculairement à la direction de propagation de l’onde.

 Question : quelle est l’expérience parmi ceux ci-dessus qui montre la


propagation d’une onde transversale ? expliquer.
 Réponse :
Dans les expériences a et b, on a affaire à une onde transversale. En effet, la
corde ou la surface de l’eau oscillent verticalement au passage de la perturbation,
alors que cette perturbation (la vague) se déplace horizontalement.
Remarque :
Si on avait placé un objet flottant sur le plan d’eau, cet objet, au passage de
l’onde, oscille verticalement et ne se déplace pas horizontalement.

II. Propriétés générales des ondes mécaniques progressives.


1. Direction de propagation  :
Une onde se propage, à partir de sa source, dans toutes les directions qui lui
sont offertes. Dans le cas de la corde et le ressort, l’onde se propage dans un
milieu unidimensionnel, et dans le cas de l’eau, l’onde se propage dans un milieu
bidimensionnel, et dans le cas du son, l’onde se propage dans un milieu
tridimensionnel.
Exemples : voir document précédent.
2. Superposition de deux ondes  :
Lorsque deux ondes mécaniques (d’une perturbation très faible) se croisent,
elles se superposent et continuent à se propager après leur rencontre sans se
perturber (elle garde la même forme et la même célérité).
Lors de leur rencontre, les amplitudes des deux ondes s’ajoutent.

Croisement de deux perturbations

III. Les ondes sonores :


1. Activité  :
a) Expériences :

Questions :
 Dire ce qui arrive au son émis par le téléphone lorsqu’on vide de l’air de la
cloche? Que concluez-vous ?
 Dire ce qui arrive à la balle après avoir frappé le diapason ? Conclure la
nature de l’onde sonore ?
b) Conclusion :
Le son est une onde mécanique progressive longitudinale se propage
dans les milieux matériels (solide et liquide et gaz) et ne se propage pas
dans le vide, et il se propage grâce à une compression et une dilatation du
milieu de propagation.
Remarque :
 Les ondes sonores sont audibles par l’être humain leurs fréquences f se
situent entre 20Hz et 20 kHz.
 Les ondes ultrasonores (f>20khz) et ondes infrasonores (f<20Hz) ne sont
pas audibles par l’être humain mais détectables par d’autres capteurs
spécifiques (micro ultrasonore…)
 Les ondes sonores, ultrasonores et infrasonores, sont appelées : les ondes
acoustiques.
 L’échelle de fréquences des ondes acoustiques est :

IV. La célérité d’une onde mécanique :


1. Définition :

On appelle célérité v de l'onde la vitesse de propagation de l'onde. C'est


le rapport entre la distance d parcourue par l'onde et la durée Δt du
parcours.

Remarque :
 On préfère le mot célérité au mot vitesse auquel est associée la notion de
déplacement de matière (Vitesse d'une automobile, d'une particule etc.…).
2. Facteurs influençant la célérité de l’onde:
 Effet de la forme de la perturbation :

Les courbes ci-dessous représentent les variations d'allongement d’un point


M appartenant à une corde, située à une distance de 𝑺𝑴 = 𝟓 𝒎 de la source 𝑺. On
considère l’instant de début de vibration de la source s comme origine des
dates (𝒕= 𝟎 s), et on effectue deux perturbations de formes différentes.

Question :
Est-ce que la forme de la perturbation a un effet sur la vitesse de propagation ?
 Effet de la tension de la corde : (effet de l’élasticité du milieu de
propagation) 

Les courbes représentent les variations d'allongement d’un point 𝑴 où on


modifie la tension de la corde. Avec 𝑺𝑴 = 𝟓 𝒎

Question :
Est-ce que la tension de la corde a un effet sur la vitesse de propagation ?
 Effet de la masse linéique 𝝁 : (effet de l’inertie du milieu de propagation)

Les courbes représentent les variations d'allongement d’un point 𝑴 où on


modifie seulement la masse linéique. La masse linéique 𝝁 est définie par la
relation : 𝝁 = 𝒎/𝒍 avec 𝒎 La masse de la corde. 𝒍 La langueur de la corde.

Question :
Est-ce que la masse linéique a un effet sur la vitesse de propagation ?

Conclusion :
Pour un milieu homogène, la célérité d’une onde est constante et
indépendante de la forme de la perturbation. Tandis qu’elle dépend de la
nature du milieu de propagation : son élasticité, son inertie et de sa
température…
Exemples :
Par exemple la célérité du son dans l'air dépend de sa température.

- La célérité d'une onde se propageant sur une corde dépend de sa tension


et de sa masse linéique (masse par unité de longueur).
3. Notion de retard temporel  :
Un point M, du milieu de propagation, reproduit exactement le mouvement
de la source S, de l’onde mais après une durée τ appelée retard temporel.

d
V= Δt avec d=OM et Δt=τ on a :

OM OM
V= τ donc τ= V

On traduit la notion de retard temporel entre le mouvement de M et de S avec la


relation suivante : yM(t)=yS(t-τ)
YM(t)  : élongation de M à l’instant t.
YS(t-τ) : de S à l’instant t-τ.
L’élongation d’un point M est le déplacement de ce point par rapport à l’équilibre.

Vous aimerez peut-être aussi